LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012"

Transcription

1 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212

2 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant du Code des assurances. Les données relatives à 212 sont provisoires et arrêtées à la date du 14 juin Les assurances de personnes dans l assurance française 4 Cotisations 5 Les assurances de personnes 5 Cotisations 8 Prestations 9 Principaux intervenants 9 Cotisations 11 Provisions mathématiques 12 L assurance et le patrimoine des ménages 12 Placements financiers des ménages 13 Patrimoine des ménages 14 Les assurances de personnes et la protection sociale 14 Soins de santé 17 Incapacité, invalidité, dépendance et décès 18 Retraite 19 Ensemble protection sociale 2 L assurance vie 2 Cotisations 22 Prestations 23 Collecte nette 23 Accroissement des provisions mathématiques 24 Provisions mathématiques et encours 25 Unités de compte 25 Transformations Fourgous 26 Rendement des supports euros

3 26 Performance des supports unités de compte 27 Taux d intérêt et CAC 4 28 Les assurances maladie et accidents corporels 28 Cotisations 3 Charges des prestations 31 Les marchés spécifiques 31 Contrats collectifs 32 Retraite 33 Entreprises 34 Particuliers ( Madelin, Madelin agricole, Perp) 35 Pep assurances 35 PEA assurances 35 DSK 36 Dépendance 37 Gav 38 Contrats emprunteurs 39 Décès à adhésion individuelle 4 Obsèques 41 Prévoyance Madelin 41 CMU complémentaire 42 Les placements des sociétés vie et mixtes 44 Les résultats comptables des sociétés vie et mixtes 44 Compte de résultat 45 Fonds propres, solvabilité, rentabilité 46 L assurance vie en Europe Toutes les informations présentées dans ce document sont accessibles en ligne pour les adhérents de la FFSA ( et du GEMA ( 3

4 Les assurances de personnes dans l assurance française Cotisations (affaires directes) de l assurance française en ,7 milliards d euros Catastrophes naturelles,8 % Dommages aux biens 9, %,5 % Transports 1,8 % Automobile 2, % Responsabilité civile 2,9 % Divers Construction 1,3 % Maladie et accidents corporels 1,2 % 27,3 % Assurances de dommages (1) Capitalisation 3,2 % 72,7 % Assurances de personnes 59,3 % Vie (1) biens et responsabilité Part des assurances de personnes dans les cotisations (affaires directes) de l assurance française 1 % 9 % 8 % 7 % 6 % Assurances de personnes Vie et capitalisation Maladie et accidents corporels 72,6 % 74,4 % 76,2 % 78,3 % 77,7 % 75,5 % 77,5 % 77,8 % 74,7 % 72,7 % 64,8 % 66,6 % 68,7 % 71,1 % 7,1 % 66,8 % 69,2 % 69,4 % 65,5 % 62,5 % 5 % 4 % 3 % 4 2 % 1 % % 7,8 % 7,8 % 7,5 % 7,2 % 7,6 % 8,7 % 8,3 % 8,4 % 9,2 % 1,2 %

5 Les assurances de personnes Cotisations (1) /11 Épargne et retraite 112,9 128,4 133,9 114, 12,6-1,1 % Assurances en cas de vie 15,7 118,7 122,9 17,5 96,7-1, % Contrats à adhésion individuelle 97,9 11,1 116,9 12,2 89,7-12,2 % Contrats collectifs 7,9 8,6 6, 5,3 7,1 + 32,9 % Contrats de capitalisation 7,2 9,7 11, 6,6 5,8-11,1 % Santé et prévoyance 25,4 26,2 27,3 27,6 28,8 + 4,4 % Assurances en cas de décès 9,4 9,6 1, 1,1 1,3 + 2,6 % Contrats à adhésion individuelle 3,2 3,3 3,5 3,6 3,7 + 3,7 % Contrats collectifs 6,2 6,2 6,5 6,5 6,6 + 2,1 % Assurances maladie et accidents corporels 15,9 16,6 17,3 17,5 18,5 + 5,5 % Contrats à adhésion individuelle 8,3 8,7 9,2 9,4 9,8 + 4,7 % Contrats collectifs 7,7 7,9 8,1 8,1 8,6 + 6,3 % Total affaires directes 138,3 154,6 161,1 141,6 131,3-7,2 % Vie et capitalisation 122,4 137,9 143,8 124,1 112,9-9, % Maladie et accidents corporels 15,9 16,6 17,3 17,5 18,5 + 5,5 % (1) sociétés vie, dommages et mixtes 5

6 Les assurances de personnes Cotisations (affaires directes) par type d opérations Épargne et retraite Santé et prévoyance + 14 % + 15 % - 2 % - 9 % + 12 % + 4 % - 12 % - 7 % % + 14 % Cotisations (affaires directes) par type de contrats en ,3 milliards d euros Contrats à adhésion individuelle 1 % 12 % Contrats collectifs Contrats collectifs 5 % 22 % Santé et prévoyance 78 % Épargne et retraite 73 % Contrats à adhésion individuelle 6

7 Les assurances de personnes Cotisations (affaires directes) par type d assurances En cas de vie Capitalisation Maladie et accidents corporels En cas de décès Cotisations (affaires directes) par type d assurances en ,3 milliards d euros Capitalisation 4 % En cas de décès 8 % Maladie et accidents corporels 14 % En cas de vie - supports unités de compte 12 % 62 % En cas de vie - supports euros 7

8 Les assurances de personnes (1) (2) Prestations /11 Épargne et retraite 9,3 83,4 88,8 112,4 115,3 + 2,6 % Assurances en cas de vie 83,3 77,7 83,6 13,4 17,2 + 3,7 % Contrats à adhésion individuelle 77,5 72,1 78, 97,8 11,8 + 4,1 % Contrats collectifs 5,8 5,6 5,7 5,6 5,4-3,3 % Contrats de capitalisation 7, 5,7 5,2 9, 8,1-1,6 % Santé et prévoyance 13,4 14,3 14,7 15,3 16, + 4,3 % Assurances en cas de décès 3,7 4,2 3,9 4, 4,1 + 2,3 % Contrats à adhésion individuelle 1,2 1,3 1,3 1,3 1,3 + 1, % Contrats collectifs 2,6 2,9 2,6 2,7 2,8 + 3, % Assurances maladie et accidents corporels 9,7 1,2 1,8 11,3 11,9 + 5, % Contrats à adhésion individuelle 4,3 4,6 4,9 5,3 5,5 + 4,4 % Contrats collectifs 5,3 5,6 5,9 6, 6,4 + 5,5 % Total affaires directes 13,7 97,7 13,5 127,7 131,3 + 2,8 % Vie et capitalisation 94, 87,5 92,8 116,4 119,4 + 2,6 % 8 Maladie et accidents corporels 9,7 1,2 1,8 11,3 11,9 + 5, % (1) sinistres, capitaux échus, versements périodiques de rentes, rachats (2) sociétés vie, dommages et mixtes

9 Les assurances de personnes Cotisations (affaires directes) des groupes d assurances en 212 (1) Vie et capitalisation Maladie et accidents corporels Total assurances de personnes Part de marché CNP ,9 % Crédit Agricole ,7 % Axa France Assurance ,2 % BNP Paribas Cardif ,1 % Crédit Mutuel ,5 % Société Générale , % Generali ,8 % Allianz ,3 % Groupama-Gan ,4 % AG2R La Mondiale ,6 % Covéa (GMF-MAAF-MMA) ,3 % Aviva , % Swiss Life ,3 % Natixis Assurances ,7 % HSBC Assurances ,7 % Macif ,6 % MACSF ,2 % Autres groupes (2) ,7 % Total affaires directes , % (1) sociétés d assurances relevant du Code des assurances (données provisoires) (2) part de marché inférieure à 1 % 9

10 Les assurances de personnes Cotisations vie et capitalisation (affaires directes) en ,9 milliards d euros Autres groupes (1) 14,2 % Groupama-Gan 2,8 % Covéa 3,1 % (GMF-MAAF-MMA) Aviva 3,2 % AG2R La Mondiale 3,9 % 17,1 % CNP 13,8 % Crédit Agricole Allianz 4,6 % Generali 5,5 % Société Générale 6,8 % 9,1 % BNP Paribas Cardif 8,2 % Axa France Assurance 7,7 % Crédit Mutuel (1) part de marché inférieure à 2 % Cotisations maladie et accidents corporels (affaires directes) en ,5 milliards d euros Autres groupes (1) 18,7 % 14,9 % Axa France Assurance Malakoff Médéric 3,1 % Covéa 4,3 % (GMF-MAAF-MMA) Crédit Agricole 5,9 % Crédit Mutuel 6,1 % Swiss Life 6,7 % 14,6 % Groupama-Gan 9,6 % Allianz 8,5 % CNP 7,6 % Generali 1 (1) part de marché inférieure à 2 %

11 Les assurances de personnes Provisions mathématiques vie et capitalisation (affaires directes) des groupes d assurances en 212 (1) CNP AG2R La Mondiale Crédit Agricole Covéa (GMF-MAAF-MMA) Axa France Assurance Natixis Assurances BNP Paribas Cardif MACSF Crédit Mutuel Macif Société Générale HSBC Assurances Generali 73 2 Swiss Life Aviva Autres groupes (2) Allianz Groupama-Gan Total affaires directes (1) sociétés d assurances relevant du Code des assurances (données provisoires) (2) part de marché inférieure à 1 % Provisions mathématiques vie et capitalisation (affaires directes) en ,2 milliards d euros Autres groupes (1) 1,2 % Natixis Assurances 2,5 % Covéa (GMF-MAAF-MMA) 3,2 % AG2R La Mondiale 3,6 % Groupama-Gan 3,6 % 18,7 % CNP Allianz 4,6 % Aviva 4,8 % Generali 5,3 % Société Générale 5,6 % Crédit Mutuel 7,1 % 15,2 % Crédit Agricole 8,1 % Axa France Assurance 7,5 % BNP Paribas Cardif (1) part de marché inférieure à 2 % 11

12 L assurance et le patrimoine des ménages Placements financiers des ménages Encours Flux / Écart Liquidités 1 224, , + 3,6 % 47,9 43,5-4,5 Moyens de paiements 348,9 349, +, % 8,1, - 8,1 Épargne à vue 537,4 579,5 + 7,8 % 34,1 4,3 + 6,2 Épargne à échéance 67,7 73,6 + 8,8 % 7,5 8, +,4 Épargne contractuelle 211,3 212,6 +,6 % 2,2 1,2-1, OPCVM court terme 19,8 12,7-36, % - 6, - 7,1-1,1 Autres liquidités 39,4 4,5 + 2,8 % 1,9 1,1 -,8 Titres 919,6 1 24,8 + 11,4 % 11,3 13,1 + 1,8 Titres monétaires 1,4,9-32,8 %,3 -,4 -,7 Obligations 51,6 57,8 + 12,2 %,7 3, + 2,3 Actions cotées 134,2 149,1 + 11,1 % 3,9-4,9-8,8 Participations 187,7 21,2 + 7,2 % 9,5 11,7 + 2,2 Actions non cotées 39,3 351,3 + 13,6 %,9 6,8 + 6, OPCVM non monétaires 235,4 264,5 + 12,4 % - 4, - 3,2 +,8 Assurances 1 52, ,6 + 2,7 % 3,6 18,2-12,4 Assurance vie et fonds de pension 1 428, ,1 + 2,8 % 28,8 16,9-11,9 Provisions primes et sinistres 91,6 92,4 +,9 % 1,8 1,3 -,5 Total placements financiers 3 664, ,4 + 5,2 % 89,8 74,8-15, 12 Source : Banque de France

13 L assurance et le patrimoine des ménages Encours des placements financiers des ménages Assurances Titres Liquidités % 4 % 4 % 2 34 % % 32 % 27 % 27 % % 32 % 33 % 33 % Source : Banque de France Patrimoine des ménages Actifs non financiers Assurances Titres Liquidités % 66 % 66 % % % 14 % 14 % 13 % 11 % 11 % 9 % 9 % 14 % 11 % 11 % 11 % Sources : Banque de France, Insee et Les Cahiers de l Épargne - Pair Conseil 13

14 Les assurances de personnes et la protection sociale Soins de santé Dépenses de soins de santé (régimes obligatoires, organismes complémentaires, ménages) Répartition Régimes obligatoires 127,5 131,9 135, 138,1 14,9 76,4 % Organismes complémentaires 22,1 22,9 23,6 24,6 25,5 13,8 % Sociétés d assurances 5,5 5,9 6,3 6,7 7,1 3,8 % Mutuelles (1) 12,6 12,9 13,1 13,4 13,8 7,5 % Institutions de prévoyance 4, 4,1 4,2 4,5 4,6 2,5 % Ménages 16,1 16,4 16,8 17,3 18,2 9,8 % Ensemble 165,7 171,2 175,4 18, 184,6 1, % (1) relevant du Code de la mutualité Sources : Comptes nationaux de la santé et estimations FFSA-GEMA Part des organismes complémentaires et des ménages dans les dépenses de soins de santé 13 % Sociétés d assurances 12 % Mutuelles (1) Institutions de prévoyance 11 % Ménages 1 % 9,4 % 9,3 % 8,9 % 9, % 8,8 % 9 % 8 % 9,7 % 9,6 % 9,6 % 9,6 % 9,8 % 7 % 6 % 5 % 7,5 % 7,5 % 7,6 % 7,6 % 7,6 % 7,6 % 7,6 % 7,5 % 7,4 % 7,5 % 4 % 2,8 % 3, % 3, % 3, % 3,1 % 3,3 % 3,4 % 3,6 % 3,7 % 3,8 % 3 % 2 % 1 % % 2,5 % 2,5 % 2,3 % 2,3 % 2,4 % 2,4 % 2,4 % 2,4 % 2,5 % 2,5 % (1) relevant du Code de la mutualité Sources : Comptes nationaux de la santé et estimations FFSA-GEMA

15 Les assurances de personnes et la protection sociale Soins de santé Dépenses de soins de santé des organismes complémentaires 3 Sociétés d assurances Mutuelles (1) 25 Institutions de prévoyance ,2 19 % 22 % 18,4 19,2 2, 18 % 23 % 21, 22,1 22,9 18 % 25 % 23,6 24,6 25,5 18 % 28 % 5 59 % 59 % 57 % 54 % (1) relevant du Code de la mutualité Sources : Comptes nationaux de la santé et estimations FFSA-GEMA 11 % 1 % 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % Part des sociétés d assurances dans les dépenses de soins de santé par type de prestations en 211 (1) 1,6 % Soins hospitaliers 5,4 % Médecins 3, % Auxiliaires 1,4 % Dentistes 7,3 % (1) données 212 non disponibles Source : Comptes nationaux de la santé 1,5 % 4, % Laboratoires d analyses Transports de malades Pharmacie 9,6 % Optique, orthopédie 3,7 % Ensemble 15

16 Les assurances de personnes et la protection sociale Soins de santé Dépenses de soins de santé par type de prestations en 211 (1) (régimes obligatoires, organismes complémentaires, ménages) Soins hospitaliers Médecins Auxiliaires Dentistes Laboratoires d analyses Transports de malades Pharmacie Optique, orthopédie 55 % 1 % 7 % 3 % 2 % 3 % 17 % 4 % Régimes obligatoires 18 % 15 % 6 % 16 % 5 % 1 % 21 % 18 % Organismes complémentaires 2 % 15 % 5 % 16 % 5 % 1 % 21 % 17 % Sociétés d assurances (1) données 212 non disponibles (2) relevant du Code de la mutualité Source : Comptes nationaux de la santé 19 % 14 % 7 % 15 % 5 % 1 % 23 % 17 % Mutuelles (2) 13 % 16 % 5 % 2 % 4 % 17 % 24 % Institutions de prévoyance 15 % 12 % 6 % 16 % 1 % 1 % 35 % 14 % Ménages 16 Dépenses de soins de santé des sociétés d assurances par type de prestations (1) Pharmacie 1 4 Soins 1 3 hospitaliers Optique, 1 2 orthopédie 1 1 Dentistes 1 Médecins Auxiliaires 3 Laboratoires d analyses 2 1 Transports de malades (1) données 212 non disponibles Source : Comptes nationaux de la santé

17 Les assurances de personnes et la protection sociale Incapacité, invalidité, dépendance et décès Prestations versées (régimes obligatoires, organismes complémentaires) Répartition 212 Régimes obligatoires 2,8 21,3 21,9 22,6 22,9 54,5 % Allocation personnalisée d autonomie (APA) 4,9 5,2 5,2 5,3 5,6 13,2 % Organismes complémentaires 12,8 13,1 13,2 13, 13,6 32,2 % Sociétés d assurances 7,5 8, 7,9 8,1 8,4 2, % Mutuelles (1) 1,3 1,3 1,3 1, 1,2 2,7 % Institutions de prévoyance 4, 3,8 4, 3,9 4, 9,5 % Ensemble 38,5 39,6 4,3 4,9 42,1 1, % (1) mutuelles relevant du Code de la mutualité Sources : CTIP, FNMF et estimations FFSA-GEMA 2 Prestations versées par les organismes complémentaires Mutuelles (1) Sociétés d assurances Institutions de prévoyance ,5 25 % 1 % 12,5 12,1 12,1 12,1 29 % 1 % 12,8 13,1 13,2 13, 29 % 1 % 13,6 3 % 8 % 5 65 % 61 % 61 % 62 % (1) relevant du Code de la mutualité Sources : CTIP, FNMF et estimations FFSA-GEMA 17

18 Les assurances de personnes et la protection sociale Retraite Prestations versées (régimes obligatoires, organismes complémentaires) Répartition 212 Régimes obligatoires 244,7 254,9 264,5 274, 283,5 97,8 % Régimes de base 177,9 185,2 191,7 2,1 28,5 71,9 % Régimes complémentaires 66,8 69,7 72,8 73,9 75, 25,9 % Régimes de retraite supplémentaire et d épargne retraite (1) 5,7 6,1 6,3 6,4 6,5 2,2 % Ensemble 25,4 261, 27,8 28,4 29, 1, % (1) sociétés d assurances, mutuelles relevant du Code de la mutualité, institutions de prévoyance et organismes gestionnaires de Perco (hors indemnités de fin de carrière et sorties en capital) Sources : Drees et estimations FFSA-GEMA Prestations versées par les régimes obligatoires et les organismes complémentaires Régimes obligatoires Régimes de retraite supplémentaire et d épargne retraite (1) 236,6 224,8 215,2 1,9 % 22,6 2,1 % 1,8 % 2, % 25,4 2,3 % 261, 2,3 % 27,8 2,3 % 28,4 2,3 % 29, 2,2 % ,2 % 98, % 97,9 % 98,1 % 97,7 % 97,7 % 97,7 % 97,7 % 97,8 % (1) sociétés d assurances, mutuelles relevant du Code de la mutualité, institutions de prévoyance et organismes gestionnaires de Perco (hors indemnités de fin de carrière et sorties en capital) Sources : Drees et estimations FFSA-GEMA

19 Les assurances de personnes et la protection sociale Ensemble protection sociale Prestations versées par les sociétés d assurances /11 Soins de santé (1) ,7 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,5 % Décès ,3 % Retraite (2) ,7 % Ensemble ,2 % (1) y compris les chambres particulières et les frais de séjour en hospitalisation (2) y compris indemnités de fin de carrière et sorties en capital Prestations versées par les sociétés d assurances 24 Soins de santé (1) 22,8 22,1 22 Incapacité-invalidité-dépendance-décès accidentel 2,7 21,3 Décès 19,8 2 Retraite (2) 3 % 18 17, 17,2 17,6 16,4 31 % 16 14,9 28 % % 23 % 12 2 % 1 22 % 25 % 19 % 8 19 % 21 % 6 25 % 4 33 % 3 % 2 27 % 29 % (1) y compris les chambres particulières et les frais de séjour en hospitalisation (2) y compris indemnités de fin de carrière et sorties en capital 19

20 L assurance vie Cotisations (affaires directes) /11 Contrats à adhésion individuelle ,7 % Assurances en cas de vie ,2 % Assurances en cas de décès ,7 % Contrats de capitalisation ,1 % Contrats collectifs , % Assurances en cas de vie ,9 % Assurances en cas de décès ,1 % Total affaires directes , % Assurances en cas de vie , % Assurances en cas de décès ,6 % Cotisations (affaires directes) par type de contrats Contrats à adhésion individuelle Contrats collectifs + 16 % - 2 % + 15 % + 14 % - 11 % + 13 % + 4 % - 14 % - 9 % %

21 L assurance vie % 38 % Cotisations (affaires directes) par mode de distribution Réseaux de bancassurance Réseaux d assurances 66 % 34 % 6 % 4 % 63 % 37 % Cotisations (affaires directes) par mode de distribution en ,9 milliards d euros Autres modes (2) 3 % Agents généraux 7 % Courtiers 11 % Salariés (1) 16 % 63 % Réseaux de bancassurance (1) réseaux salariés et bureaux de production (2) vente directe et autres moyens 21

22 L assurance vie Prestations (affaires directes) /11 Sinistres et capitaux échus , % Versements périodiques de rentes ,7 % Rachats , % Total prestations ,6 % 9 Sinistres et capitaux échus Versements périodiques de rentes 8 Rachats Prestations (affaires directes) 22

23 L assurance vie Collecte nette (1) (affaires directes) /11 Collecte nette 28,4 5,4 51,1 7,7-6,5 n.s. (1) cotisations - prestations Collecte nette (1) (affaires directes) % % - 17 % + 77 % + 1 % % % - 47 % % n.s. -1 (1) cotisations - prestations Accroissement des provisions mathématiques (affaires directes) , 73,5 Produits crédités et ajustement Acav (a) Variation des provisions (hors produits crédités et ajustement Acav) (b) 94, 13,2 82,9 Ensemble accroissement des provisions mathématiques (a) + (b) 13,4 1,1 88,2 16,3 44,2 23

24 L assurance vie Provisions mathématiques et encours (affaires directes) /11 Provisions mathématiques 1 126, , , , ,2 + 3,3 % Provisions pour participation aux bénéfices 17,8 19,9 22,1 15,6 18,8 + 2,3 % Encours 1 144, 1 249, , , , + 3,5 % 24 Provisions mathématiques (affaires directes) par mode de distribution % 59 % 41 % 63 % Réseaux de bancassurance Réseaux d assurances + 1 % + 11 % + 11 % 61 % 39 % 5 % 28 % + 8 % + % + 9 % 61 % 39 % + 7 % + 1 % Provisions mathématiques (affaires directes) par type de contrats Contrats en euros Contrats multisupports - supports euros Contrats multisupports - supports unités de compte 2 % 17 % 22 % 17 % 16 % 41 % 42 % + 3 % 61 % 39 % 36 % 48 %

25 L assurance vie Supports unités de compte (affaires directes) /11 Cotisations 2,4 18, 19,3 17,4 16,8-3,7 % % / total (euros + UC) 17 % 13 % 13 % 14 % 15 % Prestations 15,7 12,2 12,8 15,1 15,4 + 2, % % / total (euros + UC) 17 % 14 % 14 % 13 % 13 % Collecte nette (1) 4,7 5,7 6,5 2,3 1,3-41,5 % Provisions mathématiques 182,9 27,4 219,4 21,4 218,1 + 8,3 % % / total (euros + UC) 16 % 17 % 17 % 15 % 16 % (1) cotisations - prestations Nombre de contrats transformés (en milliers) Montant total transféré Cotisations (affaires directes) par type de supports 13 Supports euros 87 % 12 Supports unités de compte % 85 % 9 85 % % % 13 % 15 % Transformations Fourgous (1) Cumul depuis ,2 5, 4,2 3,2 2,5 7,6 dont réinvesti en unités de compte 2,2 1,3 1,1,8,7 2,8 % réinvesti en UC / total transféré 27 % 27 % 26 % 24 % 26 % 29 % (1) contrats d assurance vie et de capitalisation en euros transformés en contrats multisupports dans le cadre de l amendement Fourgous 25

26 L assurance vie Rendement (1) des supports euros 7 % 6 % Rendement des supports euros Inflation (taux d évolution) 5 % 4,5 % 4,4 % 4 % 3 % 4,2 % 4,1 % 4,1 % 4, % 2,8 % 3,6 % 3,4 % 3, % 2,9 % 2 % 2,1 % 2,1 % 1,8 % 1,6 % 1,5 % 1,5 % 2,1 % 2, % 1 %,1 % % (1) net de chargements de gestion et brut de prélèvements sociaux Sources : FFSA-GEMA et Insee Performance des supports unités de compte + 2 % + 15 % + 1 % + 8,4 % + 6,4 % + 14,4 % + 8,8 % + 14,4 % + 5,2 % + 11,3 % + 5 % % + 1,5 % - 5 % - 1 % - 7, % - 15 % - 2 % % - 3 % - 22,3 % Source : FFSA-GEMA

27 L assurance vie TME et Euribor 3 mois (moyenne annuelle) 7 % 6 % TME Euribor 3 mois 5 % 4 % 4,2 % 4,2 % 3,5 % 3,9 % 4,4 % 4,3 % 4,6 % 4,3 % 3,7 % 3,2 % 3,4 % 3 % 3,1 % 2,6 % 2 % 2,3 % 2,1 % 2,2 % 1 % % 1,2 % 1,4 %,8 %,6 % Source : FFSA-GEMA (à partir des données Banque de France et AFB) CAC 4 (niveau et évolution en fin d année) (en points) ,4 % + 17,5 % + 1,3 % ,1 % + 7,4 % + 22,3 % - 3,3 % + 15,2 % ,7 % - 17, % 2 Source : Euronext 27

28 Les assurances maladie et accidents corporels Cotisations (affaires directes) /11 Contrats à adhésion individuelle ,7 % Soins de santé ,1 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,1 % Contrats collectifs ,3 % Soins de santé ,3 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,4 % Total affaires directes ,5 % Soins de santé ,8 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,2 % Cotisations (affaires directes) par mode de distribution en ,5 milliards d euros Réseaux de bancassurance 24 % 76 % Réseaux d assurances 28

29 Les assurances maladie et accidents corporels Cotisations (affaires directes) par type de garanties Contrats à adhésion individuelle 6,5 6, Soins de santé Incapacité-invalidité-dépendance-décès accidentel 5,5 5, 4,5 4, 3,5 3, 2,5 2, 1,5 Contrats collectifs 5,5 Soins de santé Incapacité-invalidité-dépendance-décès accidentel 5, 4,5 4, 3,5 3, 2,5 2, 1,5 29

30 Les assurances maladie et accidents corporels Charges des prestations (affaires directes) /11 Contrats à adhésion individuelle ,7 % Soins de santé ,7 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,7 % Contrats collectifs ,3 % Soins de santé ,3 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,3 % Total affaires directes ,7 % Soins de santé ,3 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,3 % Ratio charges des prestations / cotisations (affaires directes) 1 % 9 % 8 % 7 % 82 % 78 % 76 % 69 % 71 % 7 % 68 % 66 % 73 % 74 % 6 % 3 5 %

31 Les marchés spécifiques Contrats collectifs Cotisations par type de garanties /11 En cas de décès ,1 % En cas de vie ,9 % Soins de santé ,3 % Incapacité-invalidité-dépendancedécès accidentel ,4 % Perte d emploi (1) ,6 % Total affaires directes ,9 % Acceptations en réassurance n.d. n.d. n.d. n.d. Ensemble n.d. n.d. n.d. n.d. (1) contrats emprunteurs uniquement Cotisations (affaires directes) par type de contrats 25 2 Emprunteurs Autres contrats (entreprises...) + 7 % + 6 % + 5 % + 13 % 28 % + 7 % + 6 % + 4 % 29 % - 9 % - 3 % + 12 % 32 % % % 72 % 71 % 68 % 31

32 Les marchés spécifiques Contrats d assurance retraite (entreprises et particuliers) /11 Cotisations Entreprises (1) ,9 % Particuliers (2) ,8 % Ensemble ,6 % Prestations Entreprises ,6 % Particuliers ,7 % Ensemble ,7 % Provisions mathématiques Entreprises ,3 % Particuliers ,4 % Ensemble ,7 % (1) contrats à prestations définies, contrats à cotisations définies, contrats en sursalaire, contrats d indemnités de fin de carrière, plans d épargne retraite entreprise (2) Madelin, Madelin agricole, Perp et assimilés (Préfon, Fonpel, CRH ) Cotisations Entreprises + 8 % Particuliers + 4 % + 24 % + 11 % % - 21 % % - 5 % % + 25 % 67 % 58 % 64 % % % 33 % 42 % 1 28 %

33 Les marchés spécifiques Cotisations /11 Contrats à prestations définies (article 39 du CGI) Contrats en sursalaire (article 82 du CGI) Contrats à cotisations définies (article 83 du CGI) Retraite-entreprises ,3 % ,4 % ,2 % Contrats d indemnités de fin de carrière ,1 % Autres contrats ,7 % Total retraite-entreprises ,9 % Provisions mathématiques /11 Total retraite-entreprises 74,8 84,9 88, 88,9 97,1 + 9,3 % Autres contrats 2 % Contrats en sursalaire (article 82 du CGI) 3 % Contrats d indemnités de fin de carrière 13 % Provisions mathématiques en ,1 milliards d euros Contrats à prestations définies (article 39 du CGI) 37 % 45 % Contrats à cotisations définies (article 83 du CGI) 33

34 Les marchés spécifiques Cotisations Contrats en cours (en milliers) Nouveaux contrats (en milliers) Prestations Provisions mathématiques Retraite Madelin (1) (1) retraite complémentaire des TNS non agricole (nouvelles séries à partir de 211) / ,2 % ,3 % ,9 % ,3 % ,6 % Cotisations Contrats en cours (en milliers) Nouveaux contrats (en milliers) Prestations Provisions mathématiques Retraite Madelin agricole (1) (1) retraite complémentaire des exploitants agricoles (nouvelles séries à partir de 29) / ,6 % ,3 % 9, 7,1 7,9 8,1 1,9 + 34,6 % ,9 % ,9 % Plans d épargne retraite populaire (Perp) 34 Cotisations Plans en cours (en milliers) Nouveaux plans (en milliers) Prestations Provisions mathématiques / ,9 % ,4 % ,7 % ,2 % ,3 %

35 Les marchés spécifiques Plans d épargne populaire (Pep) assurances /11 Cotisations Plans en cours (en milliers) Prestations Provisions mathématiques (1) 2,1 1,7 2, 1,6 1,3-15,7 % ,7 % 3,5 3,3 3,1 3,4 3,4-1,8 % 5,3 51,4 51,9 51,6 5,3-2,5 % (1) série revue Plans d épargne en actions (PEA) assurances Cotisations Plans en cours (en milliers) Nouveaux plans (en milliers) Prestations Provisions mathématiques / ,2 % 54,7 49,8 46,1 41,6 37, - 11,1 % 1,9 1,4 1,8 1,6 1,1-31,3 % n.d ,3 % ,7 % Contrats DSK /11 Cotisations Contrats en cours (en milliers) Prestations Provisions mathématiques , % ,2 % ,7 % , % 35

36 Les marchés spécifiques /11 1. Contrats garantie principale dépendance Nombre de personnes assurées au 31 décembre (en milliers) ,8 % Cotisations Prestations Provisions au 31 décembre 39,6 389,9 42,9 451,3 465,9 + 3,2 % 114, 123,3 148,7 179,8 25, + 14, % 2 315, 2 543, ,9 3 31,1 3 67,6 + 9,3 % 2. Contrats garantie complémentaire dépendance Nombre de personnes assurées au 31 décembre (en milliers) (--) 3. Ensemble des contrats d assurance dépendance Nombre de personnes assurées au 31 décembre (en milliers) (1) Affaires directes uniquement à partir de 29 Contrats d assurance dépendance (1) ,4 % Nombre d assurés (1) (en milliers) 2 5 Garantie principale Garantie complémentaire Ensemble des garanties (1) Affaires directes uniquement à partir de 29

37 Les marchés spécifiques Contrats Garantie des Accidents de la Vie /11 Contrats en cours (en milliers) ,6 % Personnes assurées (en milliers) ,9 % Cotisations annualisées 463,5 53, 547, 584,6 631,7 + 8,1 % Nombre de sinistres déclarés dans l année (en milliers) ,1 % Charge des sinistres déclarés dans l année 186,6 214,8 243,6 257,7 298,2 + 15,7 % Cotisations et nombre d assurés (en milliers) Cotisations Nombre d assurés (échelle de droite)

38 Les marchés spécifiques Contrats d assurance emprunteur Cotisations (affaires directes) par type de garanties /11 Garantie décès ,2 % Garantie incapacité-invalidité ,8 % Garantie perte d emploi ,6 % Total contrats d assurance emprunteur ,1 % dont délégation d assurance ,4 % % délégation d assurance 1 % 1 % 11 % 12 % 12 % Cotisations (affaires directes) par type de prêts (1) Consommation Professionnel Immobilier + 1 % + 8 % + 8 % + 8 % + 1 % 26 % 8 % + 8 % 25 % 8 % + 5 % 26 % 8 % + 4 % 24 % 8 % + 3 % 22 % 7 % + 3 % 22 % 6 % % 67 % 66 % 68 % 71 % 72 % 1 38 (1) ventilation disponible à partir de l année 27

39 Les marchés spécifiques Contrats d assurance en cas de décès à adhésion individuelle /11 Cotisations ,7 % Contrats en cours (en milliers) ,7 % Prestations , % Nombre de contrats en cours (en millions) 3 25 Temporaire (1) Combinés Vie entière 25,1 26,3 4 % 2 18,7 19,7 2,6 7 % 21,3 15 % 15 14,2 14,5 15, 15,6 13 % 15 % 18 % 14 % 1 13 % 81 % 78 % 5 69 % 73 % (1) nouvelles séries à partir de

40 Les marchés spécifiques Contrats obsèques /11 Contrats en cours (en milliers) , % Cotisations 874,2 954, 1 2,8 1 96, ,2 + 5,9 % Nouveaux contrats (en milliers) Cotisations nouvelles Nombre de décès (en milliers) , % 414,5 468,7 467, 477,8 497,1 + 4, % 75,8 86,4 94,5 16,3 93,2-12,3 % Prestations 272,2 37,9 329,2 377,3 379,1 +,5 % Cotisations et contrats en cours (en milliers) Cotisations Contrats en cours (échelle de droite)

41 Les marchés spécifiques Prévoyance Madelin (1) /11 Contrats en cours (en milliers) ,8 % Cotisations 1 261, , , , , + 9,4 % Charges des prestations 711,8 787,1 869,6 1 59,2 1 16,5 + 4,5 % (1) nouvelles séries à partir de 211 Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) /11 Ensemble des bénéficiaires (1) Nombre de bénéficiaires (en milliers) ,1 % dont gérés par : les caisses d assurance maladie ,2 % les organismes complémentaires (2) ,6 % Bénéficiaires gérés par les sociétés d assurances Nombre de bénéficiaires (3) (en milliers) ,4 % Prestations versées au titre de l exercice de survenance 42,8 47,4 52,4 62,9 64,4 + 2,5 % (1) nombre annuel moyen (2) sociétés d assurances, mutuelles relevant du Code de la mutualité et institutions de prévoyance (3) à fin décembre Sources : Fonds CMU et FFSA-GEMA 41

42 Les placements des sociétés vie et mixtes Placements des sociétés (valeur nette comptable) Encours Flux / Écart Obligations (1) 1 81, , + 5,2 % 2,3 56,7 + 36,4 Actions (2) 324,8 324,6 -,1 % - 21,3 -,2 + 21,1 Immobilier 43, 51, + 18,6 % 4,2 8, + 3,8 Autres (3) 4,2 32,4-19,4 % 12,1-7,8-19,9 Total placements 1 489, , + 3,8 % 15,3 56,7 + 41,4 (1) y compris OPCVM à revenus fixes (2) y compris OPCVM à revenus variables (3) prêts et autres actifs Flux de placements des sociétés en , , 42 -, ,8-2 Obligations (1) Actions (2) Immobilier (1) y compris OPCVM à revenus fixes (2) y compris OPCVM à revenus variables (3) prêts et autres actifs Autres (3)

43 Les placements des sociétés vie et mixtes Encours de placements des sociétés (valeur nette comptable) 841,2 29 % 71 % Obligations (y compris OPCVM à revenus fixes) Autres placements 922,3 1 26, , 34 % 66 % 1 251, , , 3 % 7 % 1 474, 1 489, , 26 % 74 % Actifs des sociétés par type de risques (1) en 212 (valeur de marché) 1 657,3 milliards d euros Autres actifs 5,2 % Actifs monétaires 8,1 % 14,9 % Actions d entreprises Obligations d États de l OCDE 31,3 % 44,6 % Autres 55,4 % Actifs d entreprises 38,8 % Obligations d entreprises 1,7 % Immobilier d entreprises (1) les OPCVM ont été répartis selon les différents types de risques 43

44 Les résultats comptables des sociétés vie et mixtes Compte de résultat des sociétés (1) Compte technique Cotisations acquises 122, 14,7 147,8 124,6 117,3 Produits nets des placements (2) 42,9 43,6 47,1 38, 45,5 Ajustement Acav - 54,2 25, 1,2-15,9 21,5 Autres produits techniques 1,4 1,2 1,4 1,3 1,2 Sous-total A 112,1 21,5 26,5 148, 185,5 Charges des sinistres 93,2 87,1 94, 119,4 123, Charges des provisions techniques - 28,7 65,3 53,4-18,2 3,3 Participation aux résultats 33,7 41,9 41,6 31,7 4,6 Frais d acquisition et d administration 11, 11,5 12,4 12,6 12,2 Autres charges techniques 1,2,7,9 1,1 1, Sous-total B 11,4 26,5 22,3 146,6 18,1 Résultat technique (A-B) 1,7 4, 4,2 1,4 5,4 Compte non technique Produits des placements alloués,5,5,5,4,5 Autres éléments du compte non technique 1,9 -,6 -,5,9-1,6 44 Résultat net comptable 4,1 3,9 4,2 2,7 4,3 (1) opérations nettes de réassurance (2) y compris les plus-values réalisées sur cessions d actifs (nettes de mois-values) moins les produits des placements transférés au compte non technique

45 Les résultats comptables des sociétés vie et mixtes Fonds propres des sociétés /11 Total des fonds propres 46,7 51,1 52,3 54,4 55, + 1,1 % Solvabilité des sociétés 25 % 2 % Fonds propres / provisions techniques (Fonds propres + plus-values latentes) / provisions techniques 15 % 1 % 5 % % 9,7 % 11,3 % 13,1 % 11,2 % 8,6 % 3,9 % 6,9 % 4,1 % 3,9 % 3,7 % 3,7 % 3,6 % 3,9 % 3,9 % 5,8 % 3,8 % 11,2 % 3,7 % 3,8 % 3,7 % Rentabilité des sociétés (1) 25 % 2 % 15 % 1 % 5 % 1,4 % 9,8 % 1,8 % 12,2 % 12,6 % 8,7 % 7,6 % 8,1 % 5, % 7,8 % % (1) résultat net comptable / fonds propres 45

46 L assurance vie en Europe Cotisations (affaires directes) en /1 (1) /1 (1) Allemagne % Autriche % Belgique % Bulgarie % Chypre % Croatie % Danemark % Espagne % Estonie % Finlande % France % Grèce n.d. n.d. Hongrie % Irlande % Islande 21 + % Italie % Lettonie 34-2 % Luxembourg % Malte 29-7 % Norvège % Pays-Bas % Pologne % Portugal % République Tchèque % Roumanie % Royaume-Uni % Slovaquie % Slovénie 6-9 % Suède % Suisse % Turquie % Total Insurance Europe % (1) évolution à taux de change constant Source : Insurance Europe (février 213) Cotisations (affaires directes) en ,8 milliards d euros Autres pays (1) 8,5 % Danemark 2,7 % Belgique 3, % Pays-Bas 3,5 % Suède 3,7 % 24,2 % Royaume-Uni Suisse 4, % Espagne 4,8 % Italie 12, % 2,1 % France 13,5 % Allemagne 46 (1) part de marché inférieure à 2 % Source : Insurance Europe (février 213)

47 L assurance vie en Europe Cotisations (affaires directes) 8 748, , 53,5 564, 627,6 674,9 632,2 634,2 659,7 617, Source : Insurance Europe (février 213) Cotisation moyenne par habitant en 211 (en euros) Suisse Danemark Suède Royaume-Uni Irlande France Norvège Luxembourg Belgique Pays-Bas Italie Allemagne Autriche Portugal Finlande Source : Insurance Europe (février 213) 47

48 ASSOCIATION FRANÇAISE DE L ASSURANCE Direction des études et des statistiques 26, boulevard Haussmann PARIS Édité par SEDDITA 17, rue Henri Monnier PARIS Dépôt légal : juin 213 Kharlamova_lv - Fotolia.com ISBN : Conception L.C. Création Tél. :

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2012 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2013 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE Assurances 1. Le secteur des organismes d assurance en 2012...58 2. Une rentabilité globalement maintenue...63 2.1. Un compte de résultat

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique Colloque «Protection sociale d entreprise» 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise Patrick

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE CHIFFRES CLÉS L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ EN L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE PERSONNES EN L ASSURANCE ET L ÉPARGNE LONGUE DES MÉNAGES EN L ASSURANCE ET LA PROTECTION SOCIALE DES

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Les assurances de personnes

Les assurances de personnes Les cotisations des assurances de personnes se redressent très nettement en 2003 : + 8 %. Cette évolution témoigne de l intérêt et de la confiance durables que les ménages accordent aux différentes formules

Plus en détail

Les assurances de personnes

Les assurances de personnes La croissance soutenue des cotisations des assurances de personnes (+ 14 %), qui atteignent 117 milliards d euros en 2004, témoigne du dynamisme retrouvé, aussi bien en vie et capitalisation qu en maladie

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

Demande de retraite pour pénibilité

Demande de retraite pour pénibilité Demande de retraite pour pénibilité Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Vous désirez des informations complémentaires, Vous souhaitez nous rencontrer, Consultez le site

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

GUIDE DES FRONTALIERS

GUIDE DES FRONTALIERS Avec le soutien de l Union européenne SOMMAIRE Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6.1 Fiche 6.2 Fiche 6.3 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Fiche 13 Fiche 14 Fiche 15 Généralités

Plus en détail

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection de base SPÉCIMEN Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU,

Plus en détail

Les entreprises d assurances

Les entreprises d assurances Crédit photo : Richard Drury/The Image Bank Dans un cadre économique apaisé, les sociétés d assurances recueillent en 2004 le résultat des mesures qu elles avaient prises pour redresser leur rentabilité.

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

Votre banque au quotidien

Votre banque au quotidien Votre banque au quotidien Conditions Tarifaires Janvier 2009 C O N D I T I O N S T A R I F A I R E S Les présentes Conditions Tarifaires sont applicables aux particuliers exclusivement. Elles annulent

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

études résultats L épargne retraite en 2007 N 685 avril 2009

études résultats L épargne retraite en 2007 N 685 avril 2009 études résultats et N 685 avril 2009 Les produits d épargne retraite se classent en trois grandes catégories : ceux souscrits dans un cadre personnel (plan d épargne retraite populaire (PERP), PREFON ),

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE Les chiffres clés L activité des assurances de biens et de responsabilité en L activité des assurances de personnes en L assurance et l épargne longue des ménages en L assurance

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Placements en vue de la dépendance

Placements en vue de la dépendance ATELIER n 5 Placements en vue de la dépendance Dominique CALVAR, CNP Assurances Le marché Eléments FFSA Convention Annuelle CGPC 2 ème marché privé au monde La France est au 1 er rang des pays de l OCDE

Plus en détail

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins.

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. CMU de base, CMU complémentaire (CMU-C), Aide pour une Complémentaire Santé (ACS), Aide Médicale de l'état (AME). Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. Ce document est élaboré par le

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

isit Assur pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS

isit Assur pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS isit Assur L assurance complète spéciale des impatriés Visa Schengen temporaires pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Edition 2013-2014 Mobilités sortantes GUIDE ETUDIANT ERASMUS Student Mobility for Placements SOMMAIRE Ce que vous devez savoir sur la mobilité ERASMUS Préparer son stage professionnel en Europe Les aides

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013

J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013 J'entre en EMS, comment payer? SPC - Edition décembre 2013 Page 2/7 Service des prestations complémentaires (SPC), Route de Chêne 54 1211 Genève 6 Tél +41 22 546 16 00 Fax +41 22 546 17 00 www.geneve.ch/spc_ocpa

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Le marché de l assurance

Le marché de l assurance Le marché de l assurance Le marché français de l assurance est fortement concurrentiel. Cela bénéficie aux assurés, qui disposent ainsi d un meilleur rapport qualité-prix et d une plus grande diversité

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3767 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 192 110 14 octobre 22 mai 2009 2014 S o m m a i r e Règlement

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE ET LES BONS DE CAPITALISATION Assurance en cas de vie Contrat d assurance, souscrit individuellement ou

Plus en détail

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES BUREAU CENTRAL FRANÇAIS DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES CONTRE LES ACCIDENTS D AUTOMOBILES Adresser toute correspondance : 1, rue Jules Lefebvre 75431 PARIS CEDEX 09 Téléphone : 01 53 21 50 80 Télécopieur :

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

point sur l assurance française

point sur l assurance française le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année

Plus en détail

13.1. L encours de crédit à la consommation en Europe à fin 2007 137,5 103,4 97,9

13.1. L encours de crédit à la consommation en Europe à fin 2007 137,5 103,4 97,9 Pour un développement responsable du crédit en France 3. FICHE PAYS 3.. L encours de crédit en Europe à fin 007 en Europe à fin 007 (en milliards d euros) Roy aume-uni Allemagne France Espagne Italie Grèce

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique

La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique Patrick

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Donnez de la couleur à votre retraite Contrat Retraite - Loi Madelin Vous exercez une profession libérale, êtes artisan, commerçant ou travailleur indépendant? Les prestations offertes

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail