Atelier pédagogique destiné aux cycles III et classes de 5 e. Les châteaux forts

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier pédagogique destiné aux cycles III et classes de 5 e. Les châteaux forts"

Transcription

1 Atelier pédagogique destiné aux cycles III et classes de 5 e. Les châteaux forts Découvrir et comprendre les fonctions ainsi que la symbolique des châteaux grâce à des exemples locaux.

2 Création originale et emblématique du Moyen Age, le château est une subtile alliance de préoccupations difficilement conciliables, associant à la fois des fonctions militaires, résidentielles, mais aussi symboliques. La plupart d entre eux occupent un point haut qui, outre le potentiel militaire, accentue d une façon très symbolique la domination du seigneur sur ses terres. Aussi isolés qu ils puissent paraître aujourd hui, l implantation de ces châteaux ne doit rien au hasard ; ils contrôlaient alors un gué, un port, une voie antique ou encore un axe de circulation majeur maintenant disparus. L objectif de cet atelier est donc d amener les enfants à mieux connaître ces édifices qui occupent une place importante dans le patrimoine local. Intervenant : David SOUNY, historien médiéviste, médiateur du patrimoine. Contact : CLEM Comité de liaison de l'entre-deux-mers 1, le Bourg CAMIAC-ET-St-DENIS : : : David SOUNY Histoires de pierres 11 Place d'armes RIONS : : : N Siret : N Siret :

3 Présentation générale de l atelier Cet atelier s inscrit dans le prolongement du cours d Histoire médiévale de l enseignant afin de l illustrer en se focalisant sur des exemples locaux qui permettent aussi de sensibiliser et d intéresser les élèves à l histoire de leur région. Ce projet s inscrit donc également dans le cadre des cours d éducation civique autour des notions de respect et de préservation du patrimoine. Module 1 : Une intervention en classe présentant les châteaux et leurs grandes caractéristiques au travers d exemples régionaux. (2 heures) Module 2 : Une visite sur le terrain permettant, grâce à des exemples concrets, la mise en pratique des connaissances acquises précédemment. (2 heures) Module 3 : Un atelier héraldique durant duquel les élèves réaliseront un blason en respectant les règles et les codes de cette science née au Moyenâge. (3 heures 30) Remarque : Il s agit là d une présentation type, le contenu s adapte au niveau des classes et sera établi en concertation avec l enseignant.

4 Module n 1 : Les châteaux forts évidemment! Durée : 2 heures en classe Objectifs : Comprendre les principales caractéristiques des châteaux en s appuyant sur des exemples locaux. Acquérir le vocabulaire spécifique à l architecture militaire. Dans l imaginaire collectif, le château représente à lui seul le Moyen Age avec tous les mythes qui gravitent autour (les oubliettes, l huile bouillante, ). En partant de l'image que les enfants se font du château fort, nous les amènerons progressivement à découvrir la complexité de ces édifices, les différentes facettes de la vie au château, la place de la guerre, les relations avec la campagne environnante, Les élèves pourront ainsi intégrer le vocabulaire architectural, mais aussi appréhender la symbolique et les différentes fonctions de cet édifice (pouvoir seigneurial, défense, habitat,...). Enfin, nous aborderons les grandes évolutions que les châteaux connurent au cours du Moyen Age (des mottes castrales aux châteaux de la Renaissance, adaptation aux armes à feu, ) mais aussi jusqu'à nos jours.

5 Module n 2 : A l assaut du château Durée : 2 heures sur le terrain (1 à 2 heures de plus selon le site retenu pour une seconde visite en option). Objectifs : Mettre en pratique lors d une visite les principales notions présentées dans le module 1. Comprendre les systèmes défensifs et restituer le château fort dans son «état originel». Percevoir l évolution des châteaux et de leur architecture depuis le Moyen Age jusqu à nos jours (réaménagements, destructions, ). Découvrir le patrimoine régional. Pour ce module, nous proposons le plus souvent la visite du château de Benauges (commune d Arbis). Avec sa double enceinte, son vallum (imposant rempart en terre), ses hautes courtines et ses nombreuses tours, ce château présente l un des plus beaux exemples d architecture militaire médiévale en Bordelais. Mais la région ne manque pas d imposantes forteresses! Ainsi, la visite peut également porter sur un autre site plus proche de la commune d où sont originaires les élèves (châteaux de Rauzan, Langoiran, Génissac, Pujols, ). Cette visite peut être complétée ou précédée par la découverte d un second site (en option) présentant un autre aspect des fortifications médiévales, telle une motte féodale ou encore une maison-forte.

6 Module n 3 : L héraldique : la science des blasons. Durée : 3 heures 30 en classe Objectifs : Faire découvrir aux élèves une science (et un art) intimement lié à l histoire des châteaux forts et de leurs seigneurs. Réaliser un blason respectant les codes de l héraldique. L héraldique, c est-à-dire la science des blasons, est née au Moyen Age et en est devenue l une des caractéristiques (les armoiries, les étendards, les hérauts d armes, ). Cette science (et cet art) est encore très présente aujourd hui dans les monuments que l on peut visiter, dans certaines familles, et surtout dans nos villes (à l entrée de la ville, sur la mairie et les bâtiments municipaux, ). Réaliser un blason n est pas faire un simple dessin, il s agit bien d une science avec son histoire, ses règles et ses codes. L atelier débute donc par un historique (comment et quand les blasons sont-ils nés, quelle est leur fonction, le développement des armoiries durant le Moyen Age, ) et par l explication des règles (nom des couleurs, les émaux et les métaux, les meubles héraldiques, les partitions, ). Une fois ces différentes règles intégrées, les enfants vont alors réaliser leur propre blason à la peinture en s aidant de motifs héraldiques plastiques qu ils pourront décalquer.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Cette fiche s adresse aux enseignants de

Plus en détail

Cité royale de Loches Plein tarif : 8,50 Tarif réduit personne handicapée et son accompagnant + enfants + de 7 ans : 6,50 Gratuit : enfants - de 7 ans

Cité royale de Loches Plein tarif : 8,50 Tarif réduit personne handicapée et son accompagnant + enfants + de 7 ans : 6,50 Gratuit : enfants - de 7 ans Propositions de visites culturelles interprétées en Langue des Signes Française dans les monuments et musées du Conseil général d Indre-et-Loire en 2015 Pour chaque visite ou atelier proposé, le Conseil

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

Projet «Pass éco-citoyen» CCPR

Projet «Pass éco-citoyen» CCPR Projet «Pass éco-citoyen» CCPR Contexte : Lors du dernier groupe de travail élus en Octobre 2013, le Service jeunesse de Salaise avait proposé aux partenaires de travailler sur un projet de connaissances

Plus en détail

FORMATION 2011 ARCHITECTURE et PATRIMOINE

FORMATION 2011 ARCHITECTURE et PATRIMOINE Initiation à la terminologie et à la construction Architecture moderne et contemporaine Habitat individuel et collectif Le bâti ancien et ses transformations Perfectionnement en techniques de réhabilitation

Plus en détail

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires QUESTIONS REPONSES J habite dans une Ville ou un Pays d art et d histoire : Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page

Plus en détail

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE Dossier de presse 14 février 2011 École du génie SOMMAIRE Présentation des cadets de la Défense page 3 Objectifs des cadets de la Défense page 4 L engagement de l Académie

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

Le dispositif «Classe d eau»

Le dispositif «Classe d eau» Le dispositif «Classe d eau» Ce dispositif a été créé en 1987 suite à plusieurs constats : Pollution de la terre et de l eau L eau, un bien précieux à protéger Besoin d éduquer les nouvelles générations

Plus en détail

Le patrimoine de ma famille

Le patrimoine de ma famille P A U L T R É P A N I E R Le patrimoine de ma famille COMMENT LE RECONNAÎTRE ET BIEN LE CONSERVER Le patrimoine de ma famille Données de catalogage avant publication (Canada) Vedette principale au titre:

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

PLANNING CAMP CORSE 2012 9/07 10/07 11/07 12/07 13/07 14/07 15/07 16/07 17/07 18/07 19/07

PLANNING CAMP CORSE 2012 9/07 10/07 11/07 12/07 13/07 14/07 15/07 16/07 17/07 18/07 19/07 PLANNING CAMP CORSE 2012 9/07 10/07 11/07 12/07 13/07 14/07 15/07 16/07 17/07 18/07 19/07 Départ granges Embarquement Marseille 21 h 30 Ajaccio 7 h 15 Journée cool Départ pour Bastia Voile à Bonifacio

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y

D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y P L A N D E M I S E E N A C C E S S I B I L I T E, A C C E S S I B I L I T E D E S B A T I M E N T S P U B L I C S, A M E N A G E

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Sarah Raisin-Dadre et Marion Provini

Sarah Raisin-Dadre et Marion Provini LE THEATRE EN RETROSPECTIVE Une exposition à l occasion du 10 ème anniversaire de la réouverture Du 29 mai au 7 juin 2013 Vernissage le 28 mai 2013 DOSSIER DE PRESSE 1) Sarah Raisin-Dadre et Marion Provini

Plus en détail

Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore???

Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore??? Problématiques du congrès : 4. Traces et expérience du monde 4.4 Traces et sciences de l observation Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore??? Réalisé par Lisbeth Ney et Evelyne

Plus en détail

Utilisation du Système d Information Géographique dans les processus métiers d habitat 76, premier bailleur social de Seine-Maritime

Utilisation du Système d Information Géographique dans les processus métiers d habitat 76, premier bailleur social de Seine-Maritime Utilisation du Système d Information Géographique dans les processus métiers d habitat 76, premier bailleur social de Seine-Maritime Intervenants Nicolas Feray, Adjoint au Sous-directeur des Systèmes d'information

Plus en détail

COMMUNE DE LAUTREC. Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux

COMMUNE DE LAUTREC. Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux ANNEXES COMMUNE DE LAUTREC Elaboration d'une ZPPAUP Document annexe : Les grands enjeux Paysagiste d.p.l.g - 39 Rue de la Négrouillère - 81000 ALBI Tél : 05 63 47 60 06 Fax : 05 63 47 60 19 Email : labarthepaysagiste@wanadoo.fr

Plus en détail

Centre d art La Malmaison

Centre d art La Malmaison Centre d art La Malmaison à destination des classes des écoles élémentaires (cycles 2 et 3) Projet proposé par le Centre d art La Malmaison Document réalisé par la Direction des Affaires Culturelles de

Plus en détail

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans)

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans) FORMATIONS Dans une optique d ouverture culturelle et de plaisir, L.I.R.E. à Paris propose aux tout-petits accompagnés de leurs parents ou de professionnels référents, un éveil aux livres. L association

Plus en détail

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Mémoire soumis par le Et présenté à la Commission des transports et de l environnement À l égard du projet

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux.

La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Liaison GS/CP La grande section constitue la dernière année de l école maternelle tout en appartenant au cycle des apprentissages fondamentaux. Ses objectifs constituent l aboutissement de ceux de l école

Plus en détail

Démarche d investigation

Démarche d investigation SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE Séance N 1/5 Durée : 1h 30 minutes Cycle II - Niveau CP CE1 Découvrir le monde du vivant Les animaux de la litière Progressivité apprentissages au cours cycles CYCLE

Plus en détail

Lettres d un combattant

Lettres d un combattant dossier de presse Lettres d un combattant 14-18 : Le quotidien d un lieutenant de guerre... à 100 ans près. http://lettresduncombattant.tumblr.com sommaire informations pratiques p.3 communiqué de presse

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie CIRCULAIRE N 3982 DU 03/05/2012 Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie Réseaux: tous Niveaux et services: Primaire : Primaire / Secondaire Période: Année

Plus en détail

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE»

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» Donner l envie à son équipage, communiquer avec ses salariés Un exemple concret dans une séance s d enseignement autour du foot salle

Plus en détail

Collège Robert Surcouf Saint Malo

Collège Robert Surcouf Saint Malo Collège Robert Surcouf Saint Malo S.E.G.P.A. Section d'enseignement Général et Professionnel Adapté Equipe enseignante Un directeur de SEGPA :M.FROSTIN 3 professeurs des écoles spécialisés (CAPSAIS ou

Plus en détail

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes

Conférence de presse Ecole Centrale de Nantes Audencia Nantes Conférence de presse Nantes Paris, le 25 avril 2013 Photo de l arrêt du Tramway à Nantes qui porte le nom des deux écoles Dossier de presse 25 avril 2013 L École Centrale de Nantes et Nantes se rapprochent

Plus en détail

Compétence(s) : Attitude(s) :

Compétence(s) : Attitude(s) : Pilier n 5 : La culture humaniste (palier n 2) Domaine : Géographie Unité d apprentissage : Les paysages ruraux français Compétence(s) : - Identifier sur une carte et connaitre quelques caractères principaux

Plus en détail

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive Bienvenue à le mot du Maire Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Notre jeunesse pisciacaise a désormais un lieu bien à elle où elle va pouvoir vivre ses passions, découvrir un nombre important d activités

Plus en détail

Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit

Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit 1 - Comment devenir crédible aux yeux de l élève, des élèves, de l enfant/adolescent? 2 - Comment développer chez l enfant /

Plus en détail

PRESCRIPTIONS. Charte. qualité ARCHITECTURALES POUR LES. Cœur deville COMMERCES 1965-2005. ans. secteur. sauvegardé

PRESCRIPTIONS. Charte. qualité ARCHITECTURALES POUR LES. Cœur deville COMMERCES 1965-2005. ans. secteur. sauvegardé Charte qualité Cœur deville PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES POUR LES COMMERCES 1965-2005 ans de secteur sauvegardé 2 Editorial Alain VOGEL-SINGER Maire de Pézenas Créé en 1965 dans le cadre de la loi Malraux,

Plus en détail

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Formation aux : Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basket-Ball (DEFB)

Plus en détail

EDUTHEQUE. maj 12-12-2013 Estratewww.edutheque.fr

EDUTHEQUE. maj 12-12-2013 Estratewww.edutheque.fr EDUTHEQUE maj 12-12-2013 Estratewww.edutheque.fr Qu'est-ce? Deux types d'offre Ressources Portail de ressources pédagogiques, culturelles et scientifiques pour les enseignants. Trois thématiques : arts

Plus en détail

La lumière enflamme la Citadelle de Bonifacio

La lumière enflamme la Citadelle de Bonifacio EXPERTS EN LE D DE P UIS 1977 La lumière enflamme la Citadelle de Bonifacio CONTACT LEC 04 37 48 31 00 Stéphanie Saint Olive sso@lec.fr PRESSE Le Crieur Public Christelle Dubourg 06 13 82 17 68 christelle.dubourg@lecrieurpublic.fr

Plus en détail

Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code?

Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code? Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code? Introduction à la modélisation avec UML Tiré de : Roques, P. (2008). Les cahiers du programmeur UML 2 - Modéliser une application web (4 e édition)».

Plus en détail

Book Commercial // La Valette du Var - Toulon

Book Commercial // La Valette du Var - Toulon Book Commercial // La Valette du Var - Toulon Résidence Services Seniors Domitys Les Résidences Services Seniors L investissement immobilier de bon sens Infos pratiques Nom de la résidence : Tera Souleou

Plus en détail

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social :

Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : Mise en œuvre de modules transversaux dans les formations en travail social : quels impacts sur le processus de construction des compétences et de l identité professionnelle des apprenants? Claire JONDEAU

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes 2 CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre L Association des Maires de France (AMF), représentée par

Plus en détail

NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE

NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE TSUNAMI INDONESIE EDITION 2010 Journées Réplik / Semaine SISMIK RETOUR SUR L ESC-2010 CAMPAGNE ONU/ISDR NOUVELLE REGLEMENTATION PARASISMIQUE La France dispose depuis

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY PLAN DE PARTENARIAT 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY MISE EN CONTEXTE Animée par les forces vives de professionnels et d étudiants

Plus en détail

VOYAGER EN CITOYEN RESPONSABLE RESPECT DE SOI, DES AUTRES, DES BIENS ET DE L ENVIRONNEMENT

VOYAGER EN CITOYEN RESPONSABLE RESPECT DE SOI, DES AUTRES, DES BIENS ET DE L ENVIRONNEMENT VOYAGER EN CITOYEN RESPONSABLE RESPECT DE SOI, DES AUTRES, DES BIENS ET DE L ENVIRONNEMENT VOYAGER EN CITOYEN RESPONSABLE RESPECT DE SOI, DES AUTRES, DES BIENS ET DE L ENVIRONNEMENT TOUS CITOYENS DANS

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES SYNTHESE

FORMATIONS PROFESSIONNELLES SYNTHESE FORMATIONS PROFESSIONNELLES SYNTHESE A l occasion de son 40 ème anniversaire dans le domaine du soin en addictologie, le Centre ADAJE a mis au point deux formations liées à l approche culturelle. En effet,

Plus en détail

Festival Rock 21 Albi

Festival Rock 21 Albi Festival Rock 21 Albi 21 mars 2015 dès 15h Salle des fêtes de Pratgraussals Concerts organisés dans le cadre de la journée mondiale de la trisomie 21 http://rock21albi.asso-web.com rock21albi@yahoo.fr

Plus en détail

«Une autre vision de l illustrateur : l album et le récit documentaire»

«Une autre vision de l illustrateur : l album et le récit documentaire» «Une autre vision de l illustrateur : l album et le récit documentaire» Projet fédérateur Centre de l illustration et Inspection académique de l Allier 2011-2012 Patrimoine du Conseil général de l Allier

Plus en détail

Annexe 2. Descriptif de l expérimentation des classes d immersion bilingues

Annexe 2. Descriptif de l expérimentation des classes d immersion bilingues cadémie de Nancy-Metz d immersion en anglais à l école élémentaire Cette action est une expérimentation qui relève de l article 34 Ecole Jean Jaurès 25 boulevard Jean Jaurès 54000 Nancy Tél. 03 83 40 32

Plus en détail

La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003

La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003 La gestion du stationnement dans les communes Politique de stationnement: outils et mise en oeuvre Patrick Carles - Mars 2003 Avant de traiter de la mise en œuvre d une politique de stationnement, il s

Plus en détail

Pourquoi Montréal devrait se doter de la voiture en libre-service sans réservation?

Pourquoi Montréal devrait se doter de la voiture en libre-service sans réservation? Pourquoi Montréal devrait se doter de la voiture en libre-service sans réservation? Mémoire de Communauto pour la consultation publique du Conseil municipal de la Ville de Montréal sur les véhicules en

Plus en détail

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 ECOCENE, association loi 1901 Maison Leroy, 6 place JB Bareille, 64000 PAU 05.59.32.12.36 info@ecocene.fr www.ecocene.fr

Plus en détail

Caen à l heure du numérique

Caen à l heure du numérique OFFICE DE TOURISME DE CAEN Caen, ville pionnière dans le développement de la NFC en France Depuis 2005, Caen a engagé une véritable politique d innovation tournée vers le numérique. Pionnière en matière

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME. Rhabillons les statues

CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME. Rhabillons les statues CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME Rhabillons les statues Fiche pédagogique : cycle 3 Projet : Après avoir évoqué avec les enfants la mythologie grecque et ses différents personnages, chaque élève sera

Plus en détail

Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent. Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie

Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent. Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie Mme Heip, avril 2010 Croquis de synthèse Vous renseignerez ce croquis au

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB DES PARASITES.

CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB DES PARASITES. CAHIER DES CHARGES DU SITE WEB DES PARASITES. L EQUIPE Colin Sionneau Chef de Projet Victorien Quero UX Loic Jaffre Graphiste Thomas Morcrette Développeur SOMMAIRE - Introduction : - Présentation du Client

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL. Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement»

GROUPE DE TRAVAIL. Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement» GROUPE DE TRAVAIL Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement» CONTACT Nom, Prénom : Maxime CLAVAL Coordonnées : maxime@qivivo.com 06 24 07 18 02 0 805

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE. COMMUNIQUE DE PRESSE. Monsieur Geffry Salmon, Ministre du Tourisme, de l Ecologie, de la Culture, et des Transports Aériens, a le plaisir d annoncer le lancement d HONORAHU A. HONORAHU A est un projet

Plus en détail

Deux nouveaux outils de formations pour les formateurs

Deux nouveaux outils de formations pour les formateurs Deux nouveaux outils de formations pour les formateurs Françoise Galland*, Myriam Blidi** *Cofondatrice et directrice de l association SPARADRAP *Chargée de projet, responsable du secteur formation Association

Plus en détail

ZONES COMMERCIALES Beaulieu 1 se refait une beauté

ZONES COMMERCIALES Beaulieu 1 se refait une beauté 14 LE DOSSIER ZONES COMMERCIALES Beaulieu 1 se refait une beauté POINT COMMUN LE MAG DE L AGGLO DE LA ROCHELLE 15 Symbole de modernité dans les années 1970, la zone commerciale de Beaulieu s est développée

Plus en détail

Book Commercial // Albertville

Book Commercial // Albertville Book Commercial // Albertville Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : Le Parc de Jade Adresse : 47 rue Eugène Ducretet et rue Galibouds 73200 Albertville Architecte :

Plus en détail

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Le contexte Situés au cœur de la région méditerranéenne, Montpellier

Plus en détail

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse Emploi Un chantier qualification deuxième chance aux Baignots Dossier de Presse www.dax.fr Dans un contexte économique difficile, la Ville de Dax mène depuis 2008 le déploiement d un projet global visant

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs Syndicalement vôtre Vol. 16 N o 1 2009 Mot de la présidente Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs En prévision de la négociation nationale deux objets de consultation d ici la fin septembre Chères

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Signature de la convention de transfert de compétences du Département de la Seine-Maritime à la Métropole Rouen Normandie

Signature de la convention de transfert de compétences du Département de la Seine-Maritime à la Métropole Rouen Normandie Mercredi 6 janvier 2016 Signature de la convention de transfert de compétences du Département de la Seine-Maritime à la Métropole Rouen Normandie Au 1 er janvier 2016, le Département de la Seine-Maritime

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes :

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : 2) Stratégie et bases du projet interfilières 2011 2013 Depuis

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MESURES DE MITIGATION

PRÉSENTATION DES MESURES DE MITIGATION : RECONSTRUCTION DU VIADUC PRÉSENTATION DES MESURES DE MITIGATION Rencontre avec les commerçants et industriels Le 13 mars 2012 Déroulement Présentation Monsieur Pierre Bernardin, directeur général Mise

Plus en détail

Objectifs généraux de la spécialisation

Objectifs généraux de la spécialisation Design objet Design objet Livret de l élève 2015 2016 64 Doyen : Patrick Renaud Référents : Alexandre Fougea (2/3), Anna Bernagozzi (4/5) Objectifs généraux de la spécialisation La pédagogie du secteur

Plus en détail

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Philippe OURLIAC publié le 17 février 2010

Plus en détail

Activités Tour du Monde

Activités Tour du Monde Intervention et Gestion en Activités physique et sportives Département des Sciences de la Motricité Allée des Sports, 4 Bât. B-21 B-4000 LIEGE Tél.: 04/366.38.80 Fax.: 04/366.29.01 Prof. Marc CLOES: Marc.Cloes@ulg.ac.be

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de Label Emmaüs le grand bazar d Emmaüs bientôt disponible sur le web. Juin 2016

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de Label Emmaüs le grand bazar d Emmaüs bientôt disponible sur le web. Juin 2016 Lancement de Label Emmaüs le grand bazar d Emmaüs bientôt disponible sur le web DOSSIER DE PRESSE Juin 2016 Contact Presse : Anne Dorsemaine / 06 01 07 33 37 / adorsemaine@emmaus-france.org Des chiffonniers

Plus en détail

Fiche C.4 - Mesures barrières sanitaires

Fiche C.4 - Mesures barrières sanitaires Fiche C.4 - Mesures barrières sanitaires Cette fiche nécessite des travaux permanents. Elle est actualisée au fur et à mesure de leurs évolutions S agissant de la contamination de l animal à l homme, le

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

Sensibilisation et formation - 12-13-2010 Maison de l'europe de Caen Basse-Normandie - http://www.maisoneurope-caen.org

Sensibilisation et formation - 12-13-2010 Maison de l'europe de Caen Basse-Normandie - http://www.maisoneurope-caen.org [tab:visites d'étude] Que peut m'apporter l'europe? Qui décide dans l'union Européenne? Comment fonctionnent les instances européennes? Et si on allait voir sur place? La Maison de l'europe Caen Basse-Normandie

Plus en détail

Les transports hier et aujourd hui

Les transports hier et aujourd hui D après la production d un groupe de PE2 en 2008 (je en dispose plus de leurs noms ) Les transports hier et aujourd hui Comment prendre conscience des réalités du passé (Moyen-âge) et du temps important

Plus en détail

Séquence 4 : «De Massalia à Massilia : la ville romaine»

Séquence 4 : «De Massalia à Massilia : la ville romaine» Le navire romain de la Bourse, fin du II ème siècle après J.-C., Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 4 : «De Massalia à Massilia : la ville romaine» Massalia est conquise par Trébonius,

Plus en détail

Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs.

Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs. Programme ludique et pédagogique de sensibilisation au tri et au recyclage pour les 6-11 ans, à destination des écoles et centres de loisirs. Adressé gratuitement aux municipalités LE PROGRAMME TRI MASTER

Plus en détail

LE PORTRAIT. Emile Bernard (1868 1941) Autoportrait, 1890. DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest

LE PORTRAIT. Emile Bernard (1868 1941) Autoportrait, 1890. DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest LE PORTRAIT Emile Bernard (1868 1941) Autoportrait, 1890 DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 SOMMAIRE Les objectifs.. p. 3 Quelques repères historiques..p. 4 Les différents types de portraits.p.

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne

JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne RAPPORT DE PARTICIPATION Objectifs de la journée : souligner l évolution de la définition de la ruralité,

Plus en détail

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010 Bourgoin-Jallieu Contacts presse : Préfecture de l Isère : Sarah BARBIERI - 04-76-60-48-07 : Pascal GUERRINI - 04-74-93-63-33 Ville de Bourgoin-Jallieu : Stéphane TRINCHERO - 04-74-93-00-54 SOMMAIRE LE

Plus en détail

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Ce rapport présente les principaux résultats des questionnaires administrés aux participants 1 ayant suivi les

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail