QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE?"

Transcription

1 QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE? D.SOUDAN Institut de Proctologie Léopold Bellan Hôpital Paris Saint Joseph

2 Siproudhis L, Pigot F, Godeberge P, Damon H, Soudan D, Bigard MA. Defecation disorders: a French population survey. Dis Colon Rectum 2006, 49: Questionnaire auto administré Plaintes proctologiques/12 derniers mois N = Questionnaires retournés exploitables N = 7196 Plainte proctologique présente N = 2915 (40,5%) Pas de plainte proctologique N = 4281 Trouble de la continence (17%) ou de la défécation (22%)

3 PHYSIOLOGIE Réservoir : le colon. Sphincter ouvert : la charnière. Système capacitif compliant : le rectum. Système résistif : l appareil sphinctérien. Pression de repos 10% 60% 30% HEM S.I. S.E.

4 FACTEURS DE RISQUE D IA (1) Anomalies de consistance des selles: diarrhées Intestin irritable +++, diarrhées infectieuses, MICI Anomalies des «réservoirs» Chirurgie colique et rectale, rectites, tumeurs, compression Défaut de perception Démence, syphilis, S.E.P., A.V.C. Trauma ou tumeur cérébrales,spinales,du cône médullaire. Neuropathies Incontinence par regorgement Fécalome, psychotropes, opiacés, antidiarrhéiques. Rectocèle, mégarectum, anisme.

5 FACTEURS DE RISQUE D IA(2) Atteinte des mécanismes sphinctériens Neurologique Neuropathie d étirement,diabétique. Atteinte radiculaire ou plexique par myélo-méningocèle, agénésie sacrée, lipome du cône médullaire,moelle fixée. Anatomique Trauma obstétrical, chirurgical ( dont la dilatation). Tumeur, malformation (imperforation). Prolapsus rectal. Dégénérescence primitive du SI de l anus. Perte de muqueuse sensible dans le canal.

6 Groupes «à risque» rechercher le symptôme Personnes âgées en institution. 23 à 41 p 100. Denis Gastroenterol Clin Biol;1992, Incontinents urinaires. 21 à 30 p 100 Jakson Obstet Gynecol 1997;423-7; Khullar Br J ObstGynaecol 1998; Post-partum : 9 à 26 p100. Fynes Lancet 1999;983-6;Damon Dis Colon Rectum Abramowitz L, Dis Colon Rectum 2000;43:590-6; Intestin irritable : 20 à 30 p100 Drossman Dig Dis Sci 1993; p100 dans le post partum vs 18p 100 Donnely Dis Colon Rectum 1998, 586-9

7 LES PARAMÈTRES CLINIQUES Recueillis par l interrogatoire ont une valeur informative fondamentale. Diagnostic positif de l IF en posant la question. Sévérité de l incontinence et son retentissement sur la qualité de vie. Orientation pathogénique Incontinence active ou passive? Symptômes associés Trouble de transit: Diarrhée ou Constipation/Dyschésie? Trouble de la statique pelvienne? Symptomatologie neurologique D où découle l orientation thérapeutique initiale.

8 GRAVITÉ DE L IF jamais <1/mois <1/sem >1/sem 1/jour S.solides S.liquides Gaz Protection Gêne sociale Score de Wexner/Cleveland Clinic Fecal Incontinence Index (CCFI) Jorge.Dis Colon Rectum 1993 :77-97 Score >9 : altération qualité de vie(giqli>105) Rothbarth. Dis Colon Rectum 2001:67-71

9 SCORE DE QUALITÉ DE VIE SPÉCIFIQUE DE L INCONTINENCE FÉCALE Rullier E. et coll Gastroenterol Clin Biol ;

10 Calendrier des selles Echelle de Bristol des Matières(E.B.M.) Heaton, K W & Lewis, S J 1997, 'Stool form scale as a useful guide to intestinal transit time'. Scandinavian Journal of Gastroenterology, vol.32, no.9, pp

11 RÉUNION D EXPERTS NEURO MODULATION SACRÉE Critères de jugement? Calendrier selles :12/14 Score de Jorge Wexner: 13/14 Score qualité de vie: 7/14 Club Nemo - Pelvi Périnéologie 2008.

12 LES PARAMETRES RECUEILLIS PAR L INTERROGATOIRE Ont une valeur informative fondamentale. Diagnostic positif de l IF en posant la question. Sévérité de l incontinence et son retentissement sur la qualité de vie. Orientation pathogénique Incontinence active ou passive? Symptômes associés Trouble de transit: Diarrhée ou Constipation/Dyschésie? Trouble de la statique pelvienne? Symptomatologie neurologique. D où découle l orientation thérapeutique initiale.

13 RESSENTEZ-VOUS LE BESOIN AVANT LES ACCIDENTS D INCONTINENCE? OUI : IA active avec besoins impérieux Défaut de C.Volontaire du SE et/ou pression rectale augmentée et/ou rectum hyper sesnsible Lésions du SE NON : IA passive Défaut du tonus de repos et/ou vidange rectale incomplète. Lésions du SI Patients plus âgés Delechenaut P, Leroi AM. Dis Colon Rectum 1992;35: Engel AF Kamm AM Dis 1995;10: Chan Dis Colon Rectum 2005;48;

14 LES PARAMETRES RECUEILLIS PAR L INTERROGATOIRE Ont une valeur informative fondamentale. Diagnostic positif de l IF en posant la question. Sévérité de l incontinence et son retentissement sur la qualité de vie. Orientation pathogénique Incontinence active ou passive? Symptômes associés Trouble de transit: Diarrhée ou Constipation/Dyschésie? Trouble de la statique pelvienne? Symptomatologie neurologique. D où découle l orientation thérapeutique initiale.

15 Il est recommandé de rechercher une constipation chez tout patient présentant une incontinence fécale (recommandation de grade A) Piche T,Dapoigny G et coll Gastroenterol Clin Biol 2007;31;

16 Diarrhée et IF Le bilan et le traitement de l IF associée à une diarrhée sont ceux de la diarrhée. Practice parameters for the treatment of fecal incontinence. Dis Colon Rectum 2007;50: Incontinence anale de l adulte. Gastroenterol Clin Biol 2000;24:

17 EXAMEN CLINIQUE PELVIEN Evalue les performances sphinctériennes. Recherche des troubles de la statique et de la dynamique pelvienne. Examen neurologique complet / pelvien.

18

19

20

21 Evaluation par E.V.A. Tonus Contraction volontaire Hallan et coll. Comparison of digital and manometric assessment of anal sphincter function.br.j. Surg 1989;76;

22

23 Corrélation significative entre examen digital et manométrie L examen clinique pas performant pour Dc de rupture sphinctérienne inférieure à patients 90% F

24 Cicatrice évidente: baisse de la C.Volontaire(p=0,04) Béance anale: baisse du tonus de repos (p=0,013)

25

26 Bahrucha Gut 2005

27 Anisme:Critères de Rome II Constipation fonctionnelle. Contraction paradoxale ou non décontraction:mar,emg,défécographie.(2/3) Forces propulsives rectales. Évacuation incomplète. Whitehead GUT 1999:45; Anisme éliminé si absence de contraction lors de l examen en poussée. Siproudhis L. Disease Colon Rectum

28 Examen clinique Evalue les performances sphinctériennes. Recherche des troubles de la statique et de la dynamique pelvienne. Bilan neurologique et pelvien complet.

29 Dis Colon Rectum 1993;36:

30

31

32 RECTOCELE taille >30 mm, préciser sa concordance avec les symptômes décrits par la malade+++

33 ENTEROCELE

34

35 LONGUEUR DU CANAL ANAL Canal court: prolapsus, périnée descendant, neuropathie. Henry Br J Surg 1982 ;Matheson GUT 1981

36

37 LA DESCENTE PÉRINÉALE Ne différencie pas les incontinents et les constipés Mais est un indicateur de risque élévé d incontinence dans le futur 25 apparition d'une IF 5 ans p<0,01 Bartolo Gastroenterology Incontinence Berkelmans I Eur J Gastroenterol Hepatol Dyschésie avec DP Témoins sans DP

38 Examen clinique Evalue les performances sphinctériennes. Recherche des troubles de la statique et de la dynamique pelvienne. Bilan neurologique complet pelvien.

39 SIGNES NEUROLOGIQUES Att.Motrice Att. Sensitive Reflexe S1 Triceps sural Face ext jambe achilléen S2 Flech orteils Face post cuisse Medioplantaire Bulbo caverneux Clitorido anal S3 Sph anal Face post fesse Bulbo caverneux Périnée ant Clitorido anal S4 Sph anal Marge anale Bulbo caverneux Périnée ant Clitorido anal S5 Triangle retro anal

40 Gastroenterol Clin Biol 2000;24: Incontinence anale de l adulte Recommandations pour la pratique clinique Paul-Antoine LEHUR; Anne-Marie LEROI

41 287 pts n Diarrhée 64 Constipation 70 Altération compliance du réservoir rectal 15 Anomalie sphinctérienne 83 Prolapsus rectal 46 Incontinence idiopathique 9 Gastroenterol Clin Biol 2006,30:

42 TRAITEMENT MÉDICAL 62 D+64 C=126 pts (44%) Jamais traités auparavant Anti-diarrhéiques Laxatifs, suppositoires et lavements:64 Antidépresseurs :1 Gastroenterol Cli Biol 2006,30:

43 EFFICACITÉ DU TRAITEMENT MÉDICAL 36 patients consécutifs (25 C et 11D). Score médian 12(2-20) => 6,5(0-14) (p<0.001) resultats du tt medical 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 Solide Gaz Gene activité pre post P<0.05 Gastroenterol Clin Biol 2006,30:

44 61.1% des patients se disent satisfaits Gastroenterol Clin Biol 2006,30:

45 * La normalisation du TTC s accompagne d une amélioration de la continence dans 83% des cas * BFB

46 LES ANTI-DIARRHÉIQUES Loperamide(L),Codéine,Diphenoxylate atropine Diminuent la motricité intestinale,les secrétions et augmentent réabsorption eau L augmente le tonus anal Read M, Read NW, Barber DC, Duthie HL. Effects of loperamide on anal sphincter function in patients complaining of chronic diarrhea with fecal incontinence and urgency. Dig Dis Sci 1982;27: (NP3 Grade C) Practice parameters for the treatment of fecal incontinence. Dis Colon Rectum 2007;50: Drug treatment for fecaql incontinence in adults Cochrane Library

47 Indépendamment de l étiologie de l incontinence

48 FACTEURS PRONOSTIQUES POUR LA REEDUCATION? Une rupture n est pas un facteur de mauvais pronostic. Rieger. Dis Colon Rectum 1997,821-6 Leroi.GECB1993: L hypotonie anale et la neuropathie pudendale sont des facteurs de mauvais pronostic. Leroi.GECB1993: ;Van Tets. Dis Colon Rectum 1997:992-4 Caractère passif de l incontinence Norton C et al. Br J Surg ;86: Petite capacité rectale Glia A et al. Dis Colon Rectum 1998; 41: La dépression Heymen S et al. AGA 2004 (T1373) Norton C et al. Gastroenterology 2003;125: Wald A et al. Ann Intern Med 1981;95:148-9 Existence de difficultés d évacuation imposant des manœuvres défécatoires Fernandez-Fraga X et al. Dis Col Rect 2003; 46:

49 FACTEURS PRONOSTIQUES POUR LA REPARATION SPHINCTÉRIENNE? La présence d une rupture du sphincter interne est associée à un moins bon résultat. Karoui S. Dis Colon Rectum 2000 ;43 ; La neuropathie serait associée à un moins bon résultat Jacobs Dis Colon Rectum Réparation faite en salle de travail est souvent incomplète Walsh Dis Colon rectum

50 FACTEURS PRONOSTIQUES POUR LA NMS? Non prédictifs de succès ou d échec. Age,sexe, ancienneté, sévérité scores(ccfi et FIQL), impériosités,cause de l IF (neurogène,trauma,obst,idopath,hypotonie autres),manométrie,echographie SE et SI. S Gallas Colorectal Dis Mar 10. Y Maeda Br J Surg 2010 Seul critère prédictif de succès (x 5,4) Selles molles et atcds de diarrhée S Gallas Colorectal Dis Mar 10.

51 CONCLUSION 1 L incontinence fécale est un symptôme multi factoriel. L interrogatoire: permet le diagnostic et l évaluation de la sévérité de l IF. permet de suspecter le(s) mécanisme(s) en cause.

52 CONCLUSION 2 La clinique permet de reconnaître Troubles du transit à corriger 50% de succès. Prolapsus de haut grade : à opérer. Incompétence sphinctérienne: Rupture? Neuropathie? Fécalome Idiopathique. Afin d adapter le bilan et le traitement selon terrain et le désir du patient.

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

Que lui proposez vous en première intention?

Que lui proposez vous en première intention? Mme F. 30 ans consulte pour besoins exonérateurs impérieux et incontinence aux gaz apparus 1 mois après un accouchement par voie vaginale avec forceps. Au toucher rectal, le tonus anal est normal mais

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique CNGOF 2013 : «PROLAPSUS» Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique Dr Pauline Roumeguère Service de gastroentérologie CHU de Bordeaux Hôpital St André Service de proctologie Clinique

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G.

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G. Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel G. Meurette Nantes Incontinence anale: les rumeurs Affection fréquente? Deux facteurs de

Plus en détail

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traiter un symptôme Position du problème Ampleur de la plainte Histoire naturelle Mode de prise en charge actuelle Règles hygiéniques Rééducation

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME!

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME! TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME! 1998 : Prévalence des symptômes dans la population générale française 6000 sujets..4817 questionnaires (80.3%)

Plus en détail

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie?

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Mémoire de DESC de chirurgie hépatobiliaire et digestive SCVO, RENNES

Plus en détail

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Les hémorroïdes : A. Sont des formations vasculaires physiologiques B. Participent à la continence anale C. Les hémorroïdes internes sont constitués de 5 paquets

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

Sphincter anal Comment l explorer en 2017?

Sphincter anal Comment l explorer en 2017? Sphincter anal Comment l explorer en 2017? Henri Damon Hôpital Édouard Herriot Hospices Civils de Lyon Lyon Clinique Protestante Caluire et Cuire henri.damon@chu-lyon.fr LIENS D INTÉRÊT Medtronic, Allergan,

Plus en détail

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux)

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Incontinence anale F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Tirés à part : F. Zerbib Service de gastroentérologie, Hôpital Saint André, 1, rue J. Burguet, 33075 Bordeaux Cedex. Introduction Le sujet a déjà

Plus en détail

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil)

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Prolapsus Rectal Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Définition Invagination endoluminale de toute ou partie de la paroi rectale Début à 8 cm de la marge anale

Plus en détail

Incontinence Anale Chez qui la rechercher?

Incontinence Anale Chez qui la rechercher? Incontinence Anale Chez qui la rechercher? Henri Damon Clinique Protestante Hôpital Edouard Herriot LYON damon.henri.heh.2014@gmail.com Liens d intérêts Consultants Expert - Enseignement IPSEN Medtronic

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Incontinence anale de l adulte

Incontinence anale de l adulte Incontinence anale de l adulte Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Incontinence anale de l adulte Sous la direction de : Henri Damon Véronique Vitton et Denis Soudan

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques. Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard

Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques. Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard Incontinence anale: bilan, indications thérapeutiques Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard Incontinence anale Anatomie Epidémiologie Physiopathologie

Plus en détail

Troubles de l'exonération du sujet âgé, quelles spécificités?

Troubles de l'exonération du sujet âgé, quelles spécificités? Philippe CHASSAGNE Troubles de l'exonération du sujet âgé, quelles spécificités? - Connaître l'épidémiologie - Connaître les signes cliniques - Connaître la prise en charge Troubles de l exonération du

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Incontinence anale. François Mion. Lyon

Incontinence anale. François Mion. Lyon Incontinence anale François Mion Lyon Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT Aucun conflit Objectifs pédagogiques Epidémiologie et étiologie Stratégie

Plus en détail

Prof. Ph. DENIS. Diagnostic et prise en charge de la dyschésie

Prof. Ph. DENIS. Diagnostic et prise en charge de la dyschésie Prof. Ph. DENIS Diagnostic et prise en charge de la dyschésie Reconnaître une dyschésie Savoir indiquer et interpréter les explorations complémentaires Connaître les indications chirurgicales Conflits

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques Pr Benoit Coffin Anomalies motrices en pathologie digestive Fréquentes Impliquées dans la physiopathologie

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

Conflits d intérêt. Norgine. B Braun. Coloplast. Medtronic. Coordination essai thérapeutique multicentrique Conseil Orateur symposium 2011

Conflits d intérêt. Norgine. B Braun. Coloplast. Medtronic. Coordination essai thérapeutique multicentrique Conseil Orateur symposium 2011 Conflits d intérêt Norgine Coordination essai thérapeutique multicentrique 2012 B Braun Conseil 2011 Coloplast Orateur symposium 2011 Medtronic Orateur symposium 2011 rééducations Troubles fonctionnels

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre : Terminologie, sémiologie et examen clinique des troubles vésico-sphincteriens

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables 10 ème Symposium ADMY Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables Stéphane Benoist CHU Bicêtre Introduction Cancer colorectal avec métastases

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet L intestin dans tous ses états L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet Mickael Bouin 5 M me Dutrou,50 ans,adore le golf.toutefois,à chaque effort,elle risque de tacher ses sous-vêtements

Plus en détail

Constipation terminale: Diagnostic et traitement

Constipation terminale: Diagnostic et traitement Constipation terminale: Diagnostic et traitement G. Staumont,, GCB 2006 Edouard Chabrun Bordeaux Tursac,, octobre 2006 Généralités Appartient au syndrome de constipation fonctionnelle. = Dyschésie = difficulté

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Dyschésie traitement chirurgical Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Chirurgie de la dyschésie la prise en charge chirurgicale de la dyschésie

Plus en détail

APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION

APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION Module : Approche clinique et échelles d évaluation APPROCHE CLINIQUE ECHELLES D EVALUATION Dr Frédérique LE BRETON frederique.lebreton@tnn.aphp.fr Service de Neuro-urologie et d Explorations Périnéales

Plus en détail

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen L'enfant est il constipé? selle une fois par mois : non selle

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Michel DAPOIGNY Clermont-Ferrand Thierry PICHE Nice RPC Constipation chronique de l adulte Promoteur SNFGE Co-Promoteurs

Plus en détail

Conflit d intérêt concernant cette présentation : co-investigateur de l étude observationnelle Coloplast Obtal

Conflit d intérêt concernant cette présentation : co-investigateur de l étude observationnelle Coloplast Obtal Conflit d intérêt concernant cette présentation : co-investigateur de l étude observationnelle Coloplast Obtal Rétentive (dyschésie) altérat mécanismes exonération (deficit poussée-contract,dsra) alitement

Plus en détail

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001)

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) HEMORROIDES 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) 2) Comparaison de 2 techniques chirurgicales: Milligan-Morgan (technique conventionnelle) Vs Longo (anopexie par agrafage circulaire).

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Chirurgie de la fonction ano-rectale. Guillaume Meurette Nantes

Chirurgie de la fonction ano-rectale. Guillaume Meurette Nantes Chirurgie de la fonction ano-rectale Guillaume Meurette Nantes Les déterminants du confort ano-rectal Un transit régulier avec des selles de consistance adaptées oscillant du Bristol 3 au Bristol 4 Des

Plus en détail

Séquelles fonctionnelles après proctectomie

Séquelles fonctionnelles après proctectomie Séquelles fonctionnelles après proctectomie * Evaluation des séquelles à l aide des scores symptômes et de qualité de vie * Cas particulier de la proctectomie sans rétablissement de continuité Paris, Le

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation?

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation? Examen clinique L examen clinique ne peut être réalisé en une seule fois. La 1 ère séance est explicative : donner des infos (planches anatomiques, examen réalisés ) et cerner la patiente par rapport à

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE SEMINAIRE 1 FACULTE DE MEDECINE VERSAILLES / St QUENTIN EN YVELINES Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt (Métro : Boulogne Jean Jaurès, ligne 10)

Plus en détail

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 ATCD : Cas clinique Mlle M. 29 ans Hernie discale lombaire ancienne (niveau indéterminé)

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

Prise en charge des troubles digestifs en contexte de handicap moteur. G. Portier Chirurgie colorectale CHU de Toulouse

Prise en charge des troubles digestifs en contexte de handicap moteur. G. Portier Chirurgie colorectale CHU de Toulouse Prise en charge des troubles digestifs en contexte de handicap moteur G. Portier Chirurgie colorectale CHU de Toulouse Dynamique pelvienne normale Association: transit colique normal évacuation rectale

Plus en détail

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT laboratoire Uroplasty (NL) étude contrôlée randomisée évaluation l efficacité des implants de biopolymères

Plus en détail

Pathologie ano-rectale au cours des maladies neurologiques. Pr AM Leroi, Unité INSERM U1073, Service de Physiologie Digestive, CHU Rouen

Pathologie ano-rectale au cours des maladies neurologiques. Pr AM Leroi, Unité INSERM U1073, Service de Physiologie Digestive, CHU Rouen Pathologie ano-rectale au cours des maladies neurologiques Pr AM Leroi, Unité INSERM U1073, Service de Physiologie Digestive, CHU Rouen Medtronic Objectifs généraux: Savoir interpréter et critiquer les

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

Conflits d intérêt Medtronic

Conflits d intérêt Medtronic Conflits d intérêt Medtronic Participation au comité scientifique pour élaboration du registre des patients implantés pour incontinence urinaire ou fécale LA NEUROMODULATION DES RACINES SACREES ARRIVE-T-ELLE

Plus en détail

C. Van Kemseke (1) (1) Chef de Clinique, Service de Gastroentérologie, CHU de Liège. Rev Med Liège 2014; 69 : 5-6 : 337-342

C. Van Kemseke (1) (1) Chef de Clinique, Service de Gastroentérologie, CHU de Liège. Rev Med Liège 2014; 69 : 5-6 : 337-342 Constipation et troubles de la continence fécale chez le sujet âgé C. Van Kemseke (1) Résumé : Les troubles de la fonction anorectale (constipation et incontinence fécale) sont très fréquents chez les

Plus en détail

PROLAPSUS RECTAL. CHU Pontchaillou ; Rennes

PROLAPSUS RECTAL. CHU Pontchaillou ; Rennes PROLAPSUS RECTAL Laurent SIPROUDHIS Véronique DESFOURNEAUX Pôle Abdomen & Métabolisme CHU Pontchaillou ; 35033 Rennes Cedex @mail: laurent.siproudhis@chu-rennes.fr CONFLITS D INTÉRÊT aucun Connaître les

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

Les journées du Trocadéro

Les journées du Trocadéro Les journées du Trocadéro 21 Octobre 2014 lparois@club internet.fr Faut il avoir peur de ses patients? Dans quel cas sommes nous indéfendables? Cas n 1 a Mme O, âgée de 67 ans, consulte pour diarrhée chronique

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast Peristeen Obtal Tampon obturateur anal Deux tailles disponibles Tampons (boîte de 20) Intégralement remboursé** * diamètre ouvert Réf ø 37 mm* 1450 ø 45 mm* 1451 0543 Laboratoires Coloplast 6, rue de Rome

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques 1 JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques PLAN: 2 A- Généralités -Définition -Epidémiologie

Plus en détail

Incontinence. Coordination et rédaction : Pr L. Siproudhis (Rennes) Explorations fonctionnelles anorectales dans le bilan d une incontinence fécale

Incontinence. Coordination et rédaction : Pr L. Siproudhis (Rennes) Explorations fonctionnelles anorectales dans le bilan d une incontinence fécale Coordination et rédaction : Pr L. Siproudhis (Rennes) Définition et prévalence 230 Definition and prevalence Pathogénie de l incontinence 234 Pathogenesis Quantifier les plaintes 238 Quantifying the trouble

Plus en détail

Hegel Vol. 1 N 4 2011 3

Hegel Vol. 1 N 4 2011 3 Hegel Vol. 1 N 4 2011 3 DOI 10.4267/2042/45841 PROCTOLOGIE Incontinence anale Thierry Higuero (Beausoleil), Anne-Laure Tarrerias (Paris) thierryhiguero@yahoo.fr Résumé L'incontinence anale se définit comme

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE Valérie Berger Inf, Ph.D, Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR, pole santé publique, CHU de Bordeaux

Plus en détail

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps.

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Marco Estienne, Piero Glorialanza, Veronica Giasotto, Fabrizio Gandolfo, Marianella

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau LE CANCER DU RECTUM Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau RAPPELS SUR LE CANCER DU RECTUM: Incidence: 12000 nouveaux cas par an (1/3 des CCR). Adénocarcinomes dans 95% des cas.

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

Eric RULLIER. Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter?

Eric RULLIER. Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter? Eric RULLIER Chirurgie du cancer du bas rectum : vers une conservation du sphincter? Connaître les critères carcinologiques de la conservation sphinctérienne Connaître les nouvelles méthodes chirurgicales

Plus en détail

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009

Facteurs favorisants. L âge dans les infections urinaires. L infection urinaire: Recommandations 2009 Le bon usage des antibiotiques dans les infections urinaires du sujet âgé Dr F. LECOMTE CHIC QUIMPER L infection urinaire: Recommandations 2009 Classification IU simples ou non compliquées (AP) Cystite

Plus en détail

Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien.

Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien. Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien. Yoram Bouhnik, Xavier Treton Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive Université

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE 1. DEFINITIONS 2. LE VIEILLISSEMENT URINAIRE 3. L INCONTINENCE

Plus en détail

Diplôme Universitaire d URODYNAMIQUE LES TROUBLES ANORECTAUX ASSOCIES AUX TROUBLES DU BAS APPAREIL URINAIRE

Diplôme Universitaire d URODYNAMIQUE LES TROUBLES ANORECTAUX ASSOCIES AUX TROUBLES DU BAS APPAREIL URINAIRE Diplôme Universitaire d URODYNAMIQUE LES TROUBLES ANORECTAUX ASSOCIES AUX TROUBLES DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 I-PHYSIOLOGIE ANORECTALE A- Rappel anatomique 2 3 Ampoule rectale (capacitif) SAI Canal anal

Plus en détail

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 La proctologie en pratique quotidienne M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 Matériel de proctologie Les oreilles, les yeux et les doigts Source de lumière froide Anuscopes, proctoscope,

Plus en détail

Numéro de module. Intitulé Objectifs et niveau 1 et 2

Numéro de module. Intitulé Objectifs et niveau 1 et 2 Numéro de module Intitulé Objectifs et niveau et But du niveau : l étudiant doit acquérir les connaissances lui permettant d analyser les explorations morphologiques de l anus et du périnée et de comprendre

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE INTRODUCTION Ce sont l interrogatoire et l examen clinique bien conduits qui font le diagnostic d incontinence urinaire, pas le BUD L'urgenturie n est pas toujours

Plus en détail

Conseil de pratique. Constipation

Conseil de pratique. Constipation Constipation Rédacteur : Thierry PICHE Références : Piche T, Dapoigny M, Bouteloup C, Chassagne P, Coffin B, Desfourneaux V, Fabiani P, Fatton B, Flammenbaum M, Jacquet A, Luneau F, Mion F, Moore F, Riou

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

LA CONSTIPATION de la personne âgée

LA CONSTIPATION de la personne âgée DIU «Soignants en Gérontologie» LA CONSTIPATION de la personne âgée 22/11/2012 Dr Nadine Murat-Charrouf CHU Rennes PLAN Sources : Revue de gériatrie (tome 32 n 5, 2007, tome 30 n 7, 2005; tome 29 n 6,7,8,

Plus en détail