document révisé le

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "document révisé le 2008-03-05"

Transcription

1 document révisé le

2 Table des matières Présentation Objectifs Organisation Personnel d encadrement Modalités d accès au CRM Processus de réintégration de l élève Structures administrative et pédagogique Volet réadaptation et intégration sociale Le plan d intervention Le masculin est utilisé dans ce document sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 2

3 CENTRE DE RESSOURCES MULTIDISCIPLINAIRES PRÉSENTATION Le Centre de ressources multidisciplinaires (CRM) est un service destiné aux élèves qui éprouvent des difficultés graves sur le plan du comportement. À l origine, ce service a été mis en place grâce à la collaboration du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ; ces derniers se sont retirés de ce service en juin 2007 Le Centre de ressources multidisciplinaires est une entité scolaire assujettie aux exigences du régime pédagogique prescrites par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. C est dans le cadre de ce contexte scolaire que s inscrivent les programmes de réadaptation et d intégration sociale de même que les programmes de développement des habiletés sociales. Le présent document vise à bien circonscrire l essentiel des composantes de ce centre de ressources. Une compréhension commune de la mission et des modalités de fonctionnement de ce centre devrait normalement faciliter la mise en place des mécanismes qui assureront la nécessaire concertation de ceux qui sont de près ou de loin associés à la mission de ce centre de ressources multidisciplinaires. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 3

4 1.0 OBJECTIFS 1.1 Objectif général Le Centre de ressources multidisciplinaires a pour objectif de répondre aux besoins de scolarisation, de réadaptation et d intégration sociale des élèves qui éprouvent des difficultés graves sur le plan du comportement en créant un contexte éducatif et une structure d organisation qui facilitent la concertation et qui assurent la qualité et l efficacité des services. 1.2 Objectifs spécifiques Permettre à l élève de poursuivre ses apprentissages en vue d un retour dans son école d origine, dans une autre école ou dans un milieu de travail Permettre à l élève de développer des habiletés sociales requises pour vivre dans le contexte scolaire ou dans un milieu de travail Soutenir les parents ou les personnes qui en tiennent lieu dans le but de les habiliter à accompagner leur jeune dans son cheminement au Centre de ressources multidisciplinaires et dans sa démarche de réintégration à son école d origine, dans une autre école ou dans un milieu de travail Orienter l élève en fonction de ses besoins vers les ressources les plus appropriées Participer à la réintégration de l élève à l école ou dans un milieu de travail et y favoriser son maintien. 1.3 Préoccupations importantes Affirmer le caractère éducatif prédominant du Centre de ressources multidisciplinaires Travailler les difficultés de comportement dans un contexte d apprentissage scolaire Faire en sorte que la situation d apprentissage devienne un moment privilégié d intervention en réadaptation Prévoir une démarche, une approche qui favorisent le transfert des compétences que développe l élève : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 4

5 CRM école d origine ou tout autre établissement ou organisme Éviter qu il y ait des pertes significatives sur le plan des apprentissages par rapport à la scolarisation dans l école régulière Entretenir un lien avec l école d origine Obliger l implication et la collaboration des parents des élèves définies selon l article 17 de la Loi sur l Instruction publique comme étant des éléments essentiels dans la rééducation des élèves admis au CRM. Article 17 Les parents doivent prendre les moyens nécessaires pour que leur enfant remplisse son obligation de fréquentation scolaire. 1.4 Conditions «facilitantes» de gestion du Centre de ressources multidisciplinaires Bénéficier de l implication des intervenants de l école d origine et du maintien d un lien avec ceux du CRM Pouvoir accéder à des services régionalisés (comités de travail, services spécialisés, EIJ, CJCE). 2.0 ORGANISATION 2.1 Clientèle à desservir Les services éducatifs et de réadaptation offerts au CRM s adressent aux élèves âgés de 10 à 18 ans et jusqu à 21 ans dans le cas d enfants handicapés. 2.2 Type de clientèle concernée par le Centre de ressources multidisciplinaires Les services offerts par le Centre de ressources multidisciplinaires s adressent à des élèves ayant des troubles graves de comportement associés à une déficience psychosociale, tels que définis par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Il s agit d élèves qui présentent un désordre majeur de comportement. Ce sont des comportements répétitifs et persistants qui violent de façon significative les droits des autres élèves ou les normes sociales appropriées à un groupe d âge et qui sont caractérisés par des agressions verbales ou physiques, de l irresponsabilité et un défi constant de l autorité. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 5

6 2.2.3 Les troubles de comportement en cause sont sévères au point d empêcher l accomplissement des activités normales de ces élèves et de rendre obligatoire un encadrement systématique en situation d apprentissage. 2.3 Formation des groupes Un groupe est formé selon les règles de formation de groupe définis par la convention collective des enseignants. 2.4 Nature des services Les services offerts aux élèves le sont en tenant compte de l accueil des élèves et d une dispensation de services de réadaptation intégrés à des services éducatifs. Les services sont offerts également dans un souci de faciliter la collaboration avec la famille et la réintégration du jeune dans son milieu Cheminement continu des services. École d origine École d origine Ressources professionnelles disponibles dans son environnement CRM Centres jeunesse Milieu de travail POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 6

7 2.4.3 Les services offerts au CRM se présentent sous deux volets : 1 er volet : un service d enseignement adapté aux besoins et à la réalité scolaire des élèves qui fréquentent ce centre de ressources. Ce service d enseignement adapté est assuré par des enseignants spécialisés. Il comporte, selon des séquences de temps variables, des périodes d enseignement individualisé et des périodes d enseignement collectif. Le matériel didactique est adapté et la grille-matières appliquée au CRM respecte les exigences du régime pédagogique prescrit par le MELS. 2 e volet : un service d aide à l encadrement favorisant la réadaptation et l intégration sociale. Ce service d aide est assuré par le personnel du CRM soit les éducateurs, les enseignants et le psychologue en fonction du plan d intervention individualisé. Les problèmes d adaptation de l élève seront abordés de façon individualisée et par des activités de groupes. Des objectifs et des moyens d intervention particuliers seront définis pour chaque élève afin de le supporter face à ses différentes problématiques : l agressivité, la toxicomanie, la sexualité, les habiletés sociales, l autonomie, l estime de soi. 3.0 PERSONNEL D ENCADREMENT 3.1 Direction d école Un membre de la direction de l école est rattaché au CRM. 3.2 Personnel enseignant Trois enseignants sont affectés aux groupes d élèves. 3.3 Personnel technique en soutien direct auprès des élèves Deux éducateurs sont affectés aux groupes d élèves. 3.4 Personnel professionnel POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 7

8 Un psychologue à temps partiel est disponible pour les élèves. 3.5 Personnel de soutien Un nombre d heures/semaine de secrétariat est accessible au personnel du CRM. 4.0 MODALITÉS D ACCÈS AU CENTRE DE RESSOURCES MULTIDISCIPLINAIRES L accès au CRM s inscrit dans le cadre d un processus en deux étapes : la référence et l admission. 4.1 La référence L élève qui éprouve des difficultés graves du comportement et qui nécessite un encadrement dépassant les limites de l école régulière sera référé au responsable de l adaptation scolaire ou à son représentant par la direction de l école Suite à l analyse de la situation, le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant pourra demander à la direction de l école d organiser un comité d expertise en vue d une admission au CRM Le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant indiquera à la direction la marche à suivre pour l organisation d un tel comité. 4.2 L admission Le contexte scolaire de l élève fait l objet d une présentation par la direction de l école d origine ou son représentant Le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant achemine les documents nécessaires à la direction responsable du CRM et à l enseignant responsable du CRM en vue de cette rencontre Dans l éventualité où le nombre d élèves présentés excède le nombre de places disponibles, le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant ainsi que la direction responsable du CRM, place sur une liste d attente et selon un ordre de priorité, les élèves qui ne peuvent, faute de place, fréquenter le CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 8

9 4.2.4 Conditions d admission : âge de l élève; élève reconnu en troubles graves de comportement; élève qui a fait l objet d un plan d intervention; documentation suivante fournie obligatoirement par l école : - copie du formulaire de validation complété par le personnel professionnel; - copie du plan d intervention; - résumé des interventions faites auprès de l élève; - copie du dernier bulletin scolaire ; - vie scolaire ; - bilan ; - échelle de compétence. obligation de l école d origine de maintenir un lien avec le CRM. L école se verra offrir de participer au plan d intervention de l élève tout au long de sa scolarisation au CRM. 5.0 PROCESSUS D INTÉGRATION DE L ÉLÈVE 5.1 L équipe du CRM achemine une demande à la direction responsable du CRM. Cette dernière fait parvenir cette demande à l école d origine, une autre école ou un milieu de stage. Une rencontre est fixée avec les représentants du milieu d intégration pour présenter l élève et son plan d actions. 5.2 Une période de consolidation de 30 jours scolaires suivra l intégration. Un suivi sera effectué par l enseignant responsable. L élève devra poursuivre l atteinte des objectifs de son plan d intervention tout au long de son intégration et de sa période de consolidation. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 9

10 6.0 STRUCTURES ADMINISTRATIVE ET PÉDAGOGIQUE 6.1 Structure administrative Direction générale Direction adjointe aux services éducatifs Direction d école Conseillère pédagogique adaptation scolaire Personnel enseignant Personnel professionnel Personnel technique en soutien direct aux élèves Notes : Le CRM est un service au même titre que ceux associés au secteur de l adaptation scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 10

11 6.2 Structure pédagogique Programmes (grille-matières) - cycle de 9 jours Matières Périodes Français 8 Mathématique 8 Anglais 3 Éthique et culture religieuse 2 Formation personnelle et sociale 1 3 Éducation physique 9 Géographie histoire éducation à la citoyenneté 3 Arts plastiques 1 Sciences et technologie 1 Total : Considérations pédagogiques a) Enseignement Compte tenu de l hétérogénéité des groupes, le CRM retient de façon générale une approche d enseignement adapté. b) Matériel didactique Le matériel didactique du CRM est conforme au contenu des programmes du Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. c) Évaluation des apprentissages Les élèves du CRM sont soumis aux mêmes exigences que celles en vigueur dans les écoles de la commission scolaire. Il peut s agir d examens obligatoires du Ministère ou de la commission scolaire. La sanction des études ou l obtention d unités se fait selon les règles prescrites par le Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 11

12 7.0 VOLET RÉADAPTATION ET INTÉGRATION SOCIALE 7.1 Partage des rôles et des responsabilités Commission scolaire a) Assurer la gestion financière des ressources humaines et matérielles relevant de la commission scolaire. b) Siéger sur le comité d admission. c) Recevoir des écoles, les demandes de référence d élèves. d) Faire connaître aux partenaires du réseau, les services offerts au CRM Direction d école a) Établir les tâches du personnel enseignant. b) Superviser le groupe oeuvrant au CRM. c) Être responsable du budget du CRM. d) Voir à l application de la grille-matières. e) Être responsable du calendrier scolaire. f) Être responsable du dossier scolaire des élèves. g) Être responsable de l établissement du plan d intervention. h) Être le lien avec le gestionnaire responsable du transport scolaire. i) Être responsable des suspensions temporaires ou des recommandations d expulsion d un élève. j) Être le lien avec l école d origine. k) Être le lien avec l école qui accueille un élève du CRM. l) Être en lien avec les familles. m) Être membre du comité d admission. n) Être le lien avec la commission scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 12

13 o) Être en lien avec les organismes extérieurs : CSSS., C.J., policier,... p) Être responsable du perfectionnement des enseignants. q) Être responsable de l animation pédagogique du personnel enseignant, de l établissement du profil pédagogique des élèves en concertation avec le conseiller pédagogique en adaptation scolaire. r) Participer à l accueil des élèves : rencontre des parents, des élèves, Personnel enseignant a) Être responsable de la classe spécialisée et des activités éducatives à offrir à leurs élèves. b) Intervenir au niveau des comportements qui interfèrent avec les apprentissages de l élève. c) Coanimer certaines activités d expression et de socialisation auprès du groupe d élèves avec le personnel en réadaptation ou le psychologue. d) Assurer un suivi individuel des apprentissages des élèves. e) Élaborer et réviser les plans d intervention de leurs élèves. f) Être responsable du classement des élèves. g) Être responsable des élèves pour la durée du temps de présence de ces derniers à l école. h) Communiquer avec les parents selon les modalités prescrites au régime pédagogique et à la politique EHDAA de la commission scolaire Personnel technique en soutien direct aux élèves a) En collaboration avec les enseignants, assumer une responsabilité à l égard du soutien éducatif et de l encadrement des élèves en classe. b) Participer aux rencontres avec les enseignants ou le psychologue et autres intervenants, pour une meilleure concertation de l intervention quotidienne. c) Participer à l élaboration et à la révision des plans d intervention. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 13

14 d) Être en lien avec les familles et les élèves et transmettre l information pertinente à l équipe. e) Organiser et animer des activités favorisant la réadaptation et la réinsertion sociale des jeunes de façon individuelle et en groupe. f) Responsable de l encadrement sur les heures de pauses et les midis Service de psychologie ou de psychoéducation a) Participer au suivi des plans d intervention des élèves, en collaboration avec les autres intervenants. b) Assurer en collaboration avec la direction et le personnel du CRM, le dépistage, l identification et le diagnostic des difficultés vécues par les élèves dans leur cheminement scolaire, leur développement intellectuel et socio-affectif. c) Intervenir en collaboration avec les autres intervenants, directement auprès des élèves ou des groupes du CRM dans le développement intellectuel et socio-affectif des élèves. d) Amener les élèves à comprendre leur vécu et à acquérir des attitudes et des comportements reliés à l épanouissement de leur personnalité et propices à des relations humaines satisfaisantes et à leur réussite scolaire. e) Promouvoir chez les agents d éducation des habiletés et des attitudes propices au développement intellectuel et socio-affectif des élèves. f) Contribuer activement, par un soutien aux agents d éducation, à la solution des problèmes rencontrés par les élèves dans leur développement intellectuel et socio-affectif. g) Favoriser l accessibilité de ce service en informant les parents et les élèves des services offerts. h) Gérer les dossiers personnels des élèves. i) Communiquer au besoin avec les ressources extérieures à la commission scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 14

15 8.0 LE PLAN D INTERVENTION 8.1 Le plan d intervention est une démarche de planification systématique des services nécessaires pour répondre aux besoins particuliers de l élève. Cette démarche de planification comporte les éléments d analyse des besoins, le choix des objectifs, la sélection des moyens, l identification des responsabilités, le calendrier des étapes de la réalisation de l intervention et l évaluation des progrès de l élève. 8.2 Le plan d intervention a aussi un caractère dynamique en ce sens qu il faut décrire les attentes qu on a face à un élève, qu on s assure de son implication, qu on voit à la réalisation et à l évaluation périodique du plan. Ceci demande de la part des personnes impliquées un travail de concertation sur l ensemble de l intervention éducative. 8.3 Le plan d intervention doit être établi avec l aide des parents de l élève, celle de l élève lui-même, à moins qu il en soit incapable, celle du personnel qui dispense des services à cet élève. Les membres du comité d intervention sont tenus au respect de la loi 65 traitant de la confidentialité des renseignements nominatifs. 8.4 L évaluation du plan d intervention prend la forme d un retour sur les actions qui ont été posées et sur les objectifs qui ont été atteints. À la lumière de ces données, les personnes impliquées émettent les recommandations quant à la poursuite ou à la modification du plan d intervention. Ces personnes participent aux recommandations concernant les modalités de regroupement et d intégration de l élève pour l année suivante. 8.5 Le plan d intervention doit contenir, au minimum, les éléments suivants : identification de l élève, objectifs à court ou à moyen terme, moyens choisis pour atteindre ces objectifs, personnes qui seront responsables des interventions, fréquence et durée des interventions, fréquence et moments d évaluation. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 15

16 Services éducatifs 2008

17 Document réalisé par L équipe du Centre de ressources multidisciplinaires Personne-ressource Marie Moisan, conseillère pédagogique en adaptation scolaire Secrétariat Chantal Wistaff Le masculin est utilisé dans ce document sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 2

18 Introduction Ce cheminement particulier s adresse à l élève présentant des troubles du comportement se manifestant par des besoins importants et d encadrement qui l empêchent d atteindre ses objectifs sociaux et scolaires en classe régulière ou dans une autre catégorie de cheminement particulier. Son objectif principal est de permettre à l élève de développer des attitudes adaptées à l école en lui fournissant le soutien nécessaire, tant sur le plan de la socialisation que celui de l apprentissage scolaire. Ce cheminement vise le retour de l élève en classe régulière ou dans un autre type de cheminement lorsqu il démontre un niveau de développement affectif et social suffisant. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 3

19 Annexe 1 PORTRAIT ACADÉMIQUE DE L ÉLÈVE 1. Faites un portrait académique de l élève. Forces Français Faiblesses Forces Mathématique Faiblesses Comportement académique (ex. : aime travailler, perd son temps ) MESURES D AIDE 2. Indiquez si l élève reçoit de l aide particulière à l école Oui Non Si oui, par qui et depuis combien de temps? Psychologue Depuis Orthopédagogue Depuis Psycho-éducateur Depuis Éducateur spécialisé Depuis Intervenant en toxicomanie Depuis Références aux services externes (ex. : pédopsychiatre) Depuis 3. Précisez et identifiez les moyens utilisés pour identifier les besoins de l élève sur le plan comportemental. Grille d observation complétée par l enseignant Oui Non Grille d observation complétée Oui Non POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 4

20 par un professionnel Annexe 1 (suite) type de professionnel Entrevues structurées réalisées Oui Non par un professionnel Échelle comportementale Oui Non Autres Oui Non type de professionnel laquelle Commentaires : 4. Indiquez si l élève a reçu ou reçoit de l aide particulière à l extérieur de l école Oui Non Je ne sais pas Si oui, par qui? Noms Quand Travailleur social (CLSC, CJCA) Éducateur spécialisé Pédopsychiatre Psychologue Autres intervenants 5. Annexez le plan d intervention et les autres documents s il y a lieu. Exemples : - feuille de route (un modèle) - contrat - bulletin - évaluation en toxicomanie POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 5

21 Annexe 1 (suite) SITUATION FAMILIALE 1. Indiquez si l élève vit avec Son père et sa mère Son père Sa mère Autre 2. Indiquez comment réagissent les parents par rapport aux propositions faites par l école Partagent la perception de l école face aux comportements observés chez l élève père mère oui oui non non Acceptent de collaborer avec l école père mère oui oui non non Suivent les recommandations de l école père mère Autre : oui non oui non 3. Résumez en quelques mots les interventions effectuées auprès des parents de l élève et leur implication 4. Si le père ou la mère vit avec un conjoint, quelle est son implication? S implique Ne s implique pas 5. Dans l historique familial, y a-t-il eu beaucoup de déménagements? 6. Autres informations pertinentes (changement d école, suspensions, etc ) POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 6

22 Services éducatifs 2008 Document à remettre par le CRM

23 Document réalisé par L équipe du Centre de ressources multidisciplinaires Personne-ressource Marie Moisan, conseillère pédagogique en adaptation scolaire Secrétariat Chantal Wistaff Le masculin est utilisé sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte.

24 Introduction L implication des parents dans ce cheminement particulier offert par le Centre de ressources multidisciplinaires (CRM) est essentielle afin de favoriser les chances de réussite des élèves fréquentant ce service. C est pourquoi nous sollicitons votre collaboration en vous demandant de remplir ce document. Ces renseignements nous aideront à mieux connaître votre enfant ainsi que vos perceptions sur sa situation. Merci de votre collaboration! L équipe du CRM POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 3

25 Annexe 1 Perception des parents sur la situation de leur enfant en rapport avec sa vie scolaire, familiale et personnelle 1. De quelle manière pourriez-vous décrire les comportements et les attitudes de votre enfant à l école cette année? (Vous pouvez cocher plus d un point.) Aime-t-il l école? oui non Fournit-il des efforts à la maison (devoirs études)? oui non Est-ce que ses relations avec ses amis à l école sont importantes? oui non Est-ce qu il s entend bien avec ses enseignants? oui non Est-ce qu il se conforme bien aux règles de vie de l école? oui non (Travaux règles de classe respect ) A-t-il besoin de mesures d encadrement spéciales? oui non (Rencontre avec la direction feuille de route rapport d intervention ) Est-ce que votre enfant vous apparaît avoir des difficultés oui non d apprentissage? Si oui, dans quelles matières? Depuis combien de temps? 2. Votre enfant présente-t-il des habitudes de vie qui respectent vos attentes et vos règles? oui non Si non, identifiez les habitudes de votre enfant qui créent des conflits à la maison. (Vous pouvez cocher plus d un point.) Heures d entrée et de sortie. oui non Heure de lever et de coucher. oui non Tenue vestimentaire. oui non Choix des amis. oui non Hygiène personnelle et alimentation. oui non Consommation drogue et alcool oui non 3. Votre enfant collabore-t-il à la vie familiale en prenant certaines responsabilités? oui non Si oui, lesquelles? 4. Votre enfant est-il capable d établir des relations positives et satisfaisantes? Avec son père? oui non Avec sa mère? oui non Avec ses sœurs? oui non Avec ses frères? oui non Autres? oui non POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 4

26 Annexe 1 (suite) Commentaires 5. Votre enfant a-t-il des intérêts particuliers? (Loisirs, sports, arts, musique ) oui Si oui, lesquels? non MESURES D AIDE ET DE SOUTIEN 1. Est-ce que votre enfant a reçu de l aide particulière? À l école? Par qui? Quand ou depuis quand? Au CLSC? Par qui? Quand ou depuis quand? Autres services Lesquels? Par qui? Quand ou depuis quand? oui oui oui non non non 2. Selon vous, quelle sera la réaction de votre enfant face à son intégration au CRM? 3. Quelle est votre réaction face à l intégration de votre enfant au CRM? POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 5

27 Annexe 2 FICHE ADMINISTRATIVE Polyvalente des Abénaquis 2105, 25 e Avenue Saint-Prosper (Québec) G0M 1Y0 Téléphone : (418) poste 5462 Télécopieur : (418) Élève Nom : Date de naissance : Date d arrivée : Parents Père Mère Nom : Nom : Prénom : Prénom : Adresse : Adresse : Téléphone : maison Téléphone : maison travail travail urgence urgence Garde physique : parents père mère autre Si autre : Nom : Adresse : École d appartenance Nom de l école : Direction : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 6

28 Annexe 3 FORMULAIRE D AUTORISATION POUR L ÉQUIPE DU CRM À RECEVOIR DES RENSEIGNEMENTS DU PSYCHOLOGUE Par la présente, j autorise, psychologue, à transmettre et à obtenir les renseignements concernant le suivi de né le aux personnes suivantes : Signature du parent (mère) Date Signature du parent (père) Date Signature du tuteur ou de l élève âgé de 14 ans ou plus. Date Je prends la responsabilité d aviser l autre parent s il est dans l impossibilité de signer : Initiales : Note : Cette autorisation est valide pour la durée du séjour au CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 7

29 Annexe 4 FORMULAIRE D AUTORISATION CONSENTEMENT À L ÉCHANGE DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DANS LE CADRE DU SERVICE CRM Par la présente, j accepte les services du CRM et j autorise les partenaires suivants à partager aux intervenants dudit service, des renseignements verbaux ou écrits me concernant ou concernant mon enfant, né le et pouvant être utiles à la continuité des services qui lui sont prodigués : Psychologue de l école Centres jeunesse Chaudière-Appalaches CSSS Service de pédopsychiatrie Autres Signatures des personnes concernées Signature du parent (mère) Date Signature du parent (père) Date Signature du tuteur ou de l élève âgé de 14 ans ou plus. Date Je prends la responsabilité d aviser l autre parent s il est dans l impossibilité de signer : Initiales Cette autorisation est valable pour la durée du séjour au CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 8

30 Annexe 5 DEMANDE D ADMINISTRATION D UN MÉDICAMENT DANS UNE ÉCOLE OU CENTRE DE FORMATION École : Classe : Nom de l élève : Date de naissance : Nom du titulaire de l autorité parentale : Téléphone résidence : Téléphone travail : La présente autorise les personnes désignées (professeur, secrétaire ou autre) par la direction de l école ou du centre à administrer le ou les médicaments suivants : Médicament 1 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : Médicament 2 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 9

31 Médicament 3 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : AUTORISATION J autorise l administration de médicaments. Par cette autorisation, je dégage les personnes désignées à l administration et son employeur (CSBE) de toute responsabilité pouvant découler des interventions demandées ou de tout effet secondaire ou résultat imprévu suite à ces interventions. J autorise les personnes désignées et l infirmière du CSSS à consulter au besoin le médecin identifié. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 10

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1999 03 En vigueur : 1999 01 13 Approbation : Conseil des commissaires CC 1999-01-97 POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN

Plus en détail

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier Code : 2521-02-12-02 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE ANNEXE B LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE Les élèves peuvent contribuer à la collectivité en se portant bénévoles au sein d organismes ou

Plus en détail

2013-2014 CLASSES PRÉ-DEP

2013-2014 CLASSES PRÉ-DEP ÉCOLE POLYVALENTE CURÉ- MERCURE 2013-2014 CLASSES PRÉ-DEP Document de présentation et contrat d engagement Règles de classe Classes Pré-DEP Les classes Pré-DEP fonctionnent avec l enseignement modulaire

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Procédure # 1 (1999)

Procédure # 1 (1999) Procédure # 1 (1999) Gestion du dossier «Demandes de dérogation» 1.0 OBJET DE LA PROCÉDURE Demande de dérogation en vertu des articles 96 et 241 de la Loi sur l instruction publique. 1.1 Admissibilité

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS Comté de Simcoe Services sociaux Services à l enfance et à la communauté 1110, Autoroute 26, Midhurst (Ontario) L0L 1X0 Ligne principale : 705 722-3132 Sans frais 1 866 893-9300 Téléc. 705 725-9539 simcoe.ca

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu)

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu) COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s il y a lieu) Code : P 53 SE Rés. : CC-0929 : Le 16 mai 2005 Page : 1 de 8 POLITIQUE SUR LES SERVICES TEMPORAIRES D ENSEIGNEMENT À DOMICILE OU EN

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage Version du 2 octobre 2015 COMPOSITION ET NOMINATION AIDE-MÉMOIRE 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage A)

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1998 01 En vigueur : Approbation : Marcien Proulx directeur général POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

- CRITÈRES DE RÉPARTITION ET D INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES ET SECONDAIRES -

- CRITÈRES DE RÉPARTITION ET D INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES ET SECONDAIRES - - CRITÈRES DE RÉPARTITION ET D INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES ET SECONDAIRES - 1. OBJECTIF Faire connaître les orientations de la Commission scolaire relativement à la répartition et

Plus en détail

Pour passer du rêve à la réalité

Pour passer du rêve à la réalité PRESENTATION DU PROGRAMME ASP LANCEMENT D UNE ENTREPRISE CODE 5264 Objectifs généraux du programme Acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent : o de démarrer son entreprise,

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE En vigueur : 2014-2015 2015-05-19 Approbation : Directeur général PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP 1.

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité dans le cadre de la LAPHO Introduction La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario vise l élaboration,

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

André Caron Conseiller pédagogique

André Caron Conseiller pédagogique Par André Caron Conseiller pédagogique Le chemin de l école 3 La Commission scolaire de la Baie-James 3 Les services éducatifs 3 Mécanismes d accès 3 Inscription 3 Classement de l enfant : Adaptation scolaire

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit TABLE DES MATIÈRES Respect de soi... 1 Respect de l autre... 1 Respect de l environnement... 1 Niveaux de responsabilités...2 Fonctionnement en salle de classe...2 Fonctionnement général de l école...2

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Préambule La loi sur les services de santé et les services sociaux prévoit un régime d examen des plaintes

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali L Ambassade des Etats-Unis d Amérique au Mali a le plaisir d annoncer l ouverture de compétition pour la sélection d élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

FICHE D EVALUATION ANNUELLE

FICHE D EVALUATION ANNUELLE FICHE D EVALUATION ANNUELLE Objectifs de la fiche d évaluation annuelle L évaluation porte sur le travail accompli par le collaborateur. Elle n est pas un jugement, mais une évaluation, pas sur ce qu il

Plus en détail

Règlements et autres actes

Règlements et autres actes Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 6 juin 2012, 144 e année, n o 23 2893 Règlements et autres actes Gouvernement du Québec Décret 527-2012, 23 mai 2012 (L.R.Q., c. C-26) Psychothérapeutes Permis CONCERNANT

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) Février

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Le Pont Passeur : D une rive à l autre

Le Pont Passeur : D une rive à l autre Le Pont Passeur : D une rive à l autre «Pour une transition efficace entre le service de garde et le monde scolaire» Portrait de l enfant Nom de l enfant: Vous trouverez ci-joint un portrait global de

Plus en détail

ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE

ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE Adoptée le 1 er avril 2008 Révisée le 27 janvier 2012 ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation.

Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Mettre à jour votre rapport sur votre régime de capitalisation. Vous devez revoir votre rapport sur votre régime de capitalisation au moins une fois par année afin de vous assurer que celui-ci reflète

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l'application : Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Direction des Services de la formation professionnelle Adoption

Plus en détail

Politique des voyages octobre 2015

Politique des voyages octobre 2015 Politique des voyages octobre 2015 Introduction Les voyages sont de riches expériences pour les élèves. Ils permettent des rapports significatifs avec le personnel de l école, des réalités autres que celles

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION 2015-2016 0 Section à être complétée par les parents Nom de l élève : Degré : Date de naissance : En guise d introduction, nous aimerions avoir un bref historique de la situation

Plus en détail

Local de retrait PASS

Local de retrait PASS Local de retrait PASS PRINCIPE : (Programme Alternatif à la Suspension Scolaire PASS) Suite à un retrait de classe, l élève est avisé qu à sa réintégration au cours, il doit reprendre, pendant son temps

Plus en détail

* Les élèves en enrichissement ont automatiquement ce cours.

* Les élèves en enrichissement ont automatiquement ce cours. GUIDE D INFORMATIONS CHOIX DE COURS 1 re ANNÉE DU DEUXIÈME CYCLE DU SECONDAIRE (3 e secondaire) 2011-2012 Le présent guide a été rédigé afin de répondre aux questions les plus fréquemment posées lorsque

Plus en détail

Information aux enseignants

Information aux enseignants SAPAD Service d Assistance Pédagogique à Domicile Information aux enseignants Chèr(e) collègue, Vous avez accepté d intervenir auprès d un enfant dont la scolarité est interrompue momentanément pour raisons

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 FONDEMENTS 1.1 La présente politique se fonde sur les articles 130, 131, 132 et 133 du règlement sur les conditions d emploi des directrices, des

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

Programme Ressources humaines

Programme Ressources humaines No. de la directive Nb. de pages 5 Auteur: Direction des ressources humaines Approuvée par: Comité de gestion Programme Ressources humaines Titre: Programme de gestion de l assiduité au travail Entrée

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT PAR BRUXELLES FORMATION D UN PLAN / PROGRAMME DE CIP Quels sont les documents nécessaires à l introduction d un dossier d agrément de plan / programme de CIP auprès

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

COMMMISSION SCOLAIRE CENTRAL QUÉBEC 2046, chemin St. Louis Québec, Québec G1T 1P4 CONTRAT D ENSEIGNEMENT À LA MAISON NIVEAU PRIMAIRE

COMMMISSION SCOLAIRE CENTRAL QUÉBEC 2046, chemin St. Louis Québec, Québec G1T 1P4 CONTRAT D ENSEIGNEMENT À LA MAISON NIVEAU PRIMAIRE COMMMISSION SCOLAIRE CENTRAL QUÉBEC 2046, chemin St. Louis Québec, Québec G1T 1P4 CONTRAT D ENSEIGNEMENT À LA MAISON NIVEAU PRIMAIRE Nom de l enfant, code permanent et niveau Nom des parents Nom de l école

Plus en détail

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Collège Jean-de-Brébeuf Niveau collégial Règlements et politiques Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Dans la présente politique, l utilisation du masculin est épicène. Table

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

FICHE. Le financement

FICHE. Le financement FICHE # 7 Le financement Le financement Pourquoi entreprendre cette démarche? Parce que c est par le financement à la mission globale que les organismes communautaires autonomes pourront réaliser leur

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC Guide du contrôlé version 2015 PRESENTATION DES OBJECTIFS ET DES MODALITES DU CONTROLE DE QUALITE Notre profession s est

Plus en détail

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification Mise à jour : octobre 2011 Chapitre 8 La mission d audit La planification Table des matières 1. Les procédés préliminaires... 1 2. L approche de partenariat avec le gestionnaire... 2 3. La connaissance

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail