La démographie médicale En Région Ile-de-France

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démographie médicale En Région Ile-de-France"

Transcription

1 La démographie médicale En Région Ile-de-France Situation en 2015 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la Santé 1 Ordre National des Médecins Conseil National de l Ordre

2 Avec la participation de : Raphaël FRANCIONE Technicien en data mining santé publique et démographie médicale Cécile BISSONNIER Responsable santé publique et démographie médicale Delphine BOETSCH - Secrétariat santé publique et démographie médicale Chantal MATUSZEWSKI Secrétariat santé publique et démographie médicale Philippe CHAPDELAINE Service Tableau 2

3 3

4 4

5 AVANT-PROPOS Pour sa quatrième édition bi-annuelle des Atlas régionaux de la démographie médicale, le Conseil national de l Ordre des médecins a réalisé son étude sur le périmètre des 23 régions actuelles. La tendance de nos travaux précédents se voit globalement confirmée, notamment en ce qui concerne l augmentation du nombre de médecins retraités et la féminisation des jeunes générations de moins de 40 ans. On relève par ailleurs des données encourageantes : le taux d installation en libéral après 5 ans d inscription à l Ordre se maintient autour de %, et les installations en ophtalmologie et psychiatrie, spécialités en souffrance, connaissent une augmentation significative. Parce que l analyse des données (cf : atlas national) fait apparaître de fortes disparités entre les régions, l Ordre réaffirme la nécessité d une approche objectivée, au plus près des territoires. C est pourquoi nous proposons pour la première fois dans les Atlas Régionaux, un nouvel outil permettant de corréler la population des médecins à la population générale, en s appuyant sur plusieurs indicateurs socio-démographiques (âge moyen, catégories socio-professionnelles, etc.) Par cette nouvelle approche, l Ordre contribue aux réflexions sur l évolution de l offre médicale. Et plus particulièrement à l accessibilité aux soins de premier recours et en accès direct en tout point du territoire Ces Atlas ont pour vocation d être des supports précieux pour les CDOM et les CROM afin qu ils puissent collaborer avec les ARS sur le repérage des territoires potentiellement en danger. Dr Jean-François RAULT Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale 5

6 6

7 TABLE DES MATIÈRES I- ACTIVITÉ GÉNÉRALE p.9 II- ACTIVITÉ RÉGULIÈRE p.13 II. 1- Les effectifs p.13 II. 2- La répartition par genre et par âge p.19 II. 3- Le cadre d activité et les modes d exercice p.21 II. 4- De la densité régionale à la densité départementale p.31 III - LA SITUATION ACTUELLE p.33 IV- LE SOLDE DES ENTRÉES p.35 IV. 1- Les effectifs p.35 IV. 2 - Le profil démographique p.35 IV. 3 - L origine des diplômes p.37 IV. 4 Les modes d exercice p.39 V- LES SOINS DE PREMIER RECOURS MÉDECINE GÉNÉRALE p.55 V. 1- Définition p.55 V. 2- Les médecins généralistes libéraux et mixtes p.56 VI - LES SPÉCIALITÉS EN ACCÈS DIRECT p.67 VI. 1- Les gynécologues médicaux p.68 VI. 2- Les ophtalmologistes p.70 VI. 3- Les pédiatres p.72 VI. 4- Les psychiatres p.74 7

8 8

9 I ACTIVITÉ GÉNÉRALE Les huit départements de la région Ile-de-France recensent médecins inscrits au tableau de l Ordre. Ils représentent 21,6% de l effectif national. L ensemble des départements enregistre une hausse des effectifs des médecins sur la période Le département du Val-de-Marne enregistre la plus forte hausse (7,4%) tandis que le département des Yvelines comptabilise la plus faible hausse (3,6%). Tableau n 1 : Effectifs 2015 et variation par département Département Effectifs 2015 Variations Essonne ,8% Hauts de Seine ,5% Seine et Marne ,6% Seine Saint Denis ,9% Val de Marne ,4% Val d Oise ,7% Ville de Paris ,8% Yvelines ,6% Total ,4% L augmentation générale des effectifs est due à la forte hausse du nombre des médecins retraités inscrits au tableau de l Ordre (+58,6% sur la période 2007/2015). Elle suit la tendance nationale (cf : Atlas national 2015). Tableau n 2 : Les effectifs des médecins en activité totale et retraités sur la période 2007 à 2015 Activité générale Actifs Retraités Total Graphique n 1 : Part des médecins actifs et retraités sur la période 2007 à % 16,2% 18,5% 19,5% 20,6% 21,7% 23% 24,4% 25,6% 83% 83,% 81,5% 80,5% 79,4% 78,3% 77% 75,6% 74,4% Retraités Actifs Au cours de l année 2007, les médecins en activité totale représentaient 83% de l ensemble des inscrits. En 2015, ils représentent 74,4% des effectifs des médecins de la région Ile-de-France. Les médecins retraités (sans activité ou ayant conservés une activité), en 2007, représentaient 17% des inscrits au tableau de l Ordre. Actuellement, ils sont un peu plus d un quart de l ensemble des médecins inscrits aux huit tableaux départementaux de l Ordre de l Ile-de-France 9

10 10

11 Graphique n 2 : Les effectifs de l observé à l attendu des médecins en activité totale à l échelle départementale De l'observé......àl'attendu Yvelines Ville de Paris Val d'oise Val de Marne Seine Saint Denis Seine et Marne Hauts de Seine Essonne 11

12 12

13 II ACTIVITÉ RÉGULIÈRE En application des dispositions de l article R du code de la santé publique, l activité régulière détermine, comme lieu habituel d exercice du médecin, sa résidence professionnelle, au titre de laquelle, il est inscrit sur le tableau du Conseil Départemental conformément à l article L du CSP. II.1 Les effectifs Les médecins en activité régulière sont au nombre de ; ce qui représente une diminution de 6,2% des effectifs sur la période 2007/2015. D après l analyse ordinale et le calcul du Taux de Croissance Annuel Moyen (TCAM), il semble que les médecins en 2020 seront à exercer en activité régulière en région Ile-de-France. Graphique n 3 : Les effectifs de l observé à l attendu sur la période 2007/ Sur la période 2007/2015, tous les départements franciliens enregistrent une baisse des effectifs des médecins en activité régulière. À noter, que le département des Yvelines comptabilise la plus forte diminution (-9,6%). Paris occupe la deuxième place (-8,2%) et le département de l Essonne se positionne au 3 ème rang des baisses d effectifs les plus significatives. Tableau n 3 : Les effectifs des médecins en activité régulière en 2015 et variation DEPARTEMENT 2015 Variations Essonne ,2% Hauts de Seine ,6% Seine et Marne ,6% Seine Saint Denis ,1% Val de Marne ,1% Val d Oise ,0% Ville de Paris ,2% Yvelines ,6% Ile-de-France ,2% 13

14 Lorsque l on compare la projection des effectifs de la population générale 1 selon la projection des effectifs des médecins en activité régulière, on constate que la tendance est inversement proportionnelle. Graphique n 4 : Variation de la population générale et des actifs réguliers sur la période 2007/2015 Yvelines -6,1% 3,9% Ville de Paris -5,2% 2,3% Val d'oise -3,8% 3,7% Val de Marne -1,3% 2,4% Seine St Denis -2,6% 2,3% Seine et Marne -3,5% 4,6% Hauts de Seine -1,6% 3% Essonne -4,6% 4% Variation de la population ( ) Variation du nombre de médecins ( ) À titre d exemple, dans le département des Yvelines, sur la période , il est fort probable que le nombre de médecins en activité régulière diminue de 6,1% alors que le nombre d habitants risque d augmenter de 3,9%. 1 : Source Omphale - INSEE 14

15 Graphique n 5: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale de l Essonne l attendu MG SPE - Projection MG : - 8,7% - Projection SPE : - 0.4% Graphique n 6: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale des Hauts-de-Seine l attendu MG SPE - Projection MG : - 6,6% - Projection SPE : + 2,1% Graphique n 7: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale de la Seine-et-Marne l attendu MG SPE - Projection MG : - 8,4% - Projection SPE : + 1,7%

16 Graphique n 8: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale de la Seine-St-Denis l attendu MG SPE - Projection MG : - 6,7% - Projection SPE : + 1,1% Graphique n 9: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale du Val-d Oise l attendu MG SPE - Projection MG : - 8,2% - Projection SPE : + 0,3% Graphique n 10: Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale du Val-de-Marne l attendu MG SPE - Projection MG : - 13,2% - Projection SPE : + 6,8%

17 Graphique n 11 : Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale de Paris l attendu MG SPE - Projection MG : - 14,9% - Projection SPE : - 0,3% Graphique n 12 : Le nombre des médecins généralistes et spécialistes en activité régulière à l échelle départementale des Yvelines l attendu MG SPE - Projection MG : - 10,9% - Projection SPE : - 2%

18 18

19 II.2 La répartition par genre et par âge Les médecins qui exercent en activité régulière en région Ile-de-France sont âgés en moyenne de 52 ans (Hommes : 54 ans Femmes : 51 ans). Les médecins potentiellement sortants, âgés de 60 ans et plus, représentent 30% des effectifs tandis que la tranche d âge des moins de 40 ans représente 16% de l ensemble des actifs réguliers 2. Graphique n 13 : Pyramide des âges des actifs réguliers 65 ans et plus ans % ans ans ans ans Hommes 54 ans 50% Femmes 51 ans 50% ans <= 34 ans % Tableau n 4 : Médecins généralistes à l échelle départementale Département Moyenne d'âge % femmes % <40 ans % <=60 ans Essonne 53 49% 11% 27% Hauts de Seine 53 54% 13% 28% Seine et Marne 53 41% 11% 27% Seine Saint Denis 53 45% 13% 30% Val de Marne 52 50% 15% 26% Val d Oise 53 45% 12% 25% Ville de Paris 54 53% 13% 35% Yvelines 53 52% 12% 30% Tableau n 5 : Médecins spécialistes à l échelle départementale Département Moyenne d'âge % femmes % <40 ans % <=60 ans Essonne 54 45% 8% 31% Hauts de Seine 52 53% 17% 29% Seine et Marne 54 40% 9% 29% Seine Saint Denis 52 45% 16% 28% Val de Marne 50 52% 23% 25% Val d Oise 53 44% 11% 28% Ville de Paris 51 52% 22% 30% Yvelines 53 50% 12% 31% 2 France : <40 ans : 17,4% >=60 ans : 26,4% 19

20 20

21 II.3 Le cadre d activité et les modes d exercice II.3.1 Les généralités Parmi les médecins en activité régulière dans la région Ile-de-France, 36% exercent en secteur libéral exclusif. Graphique n 14: Modes d exercice en activité régulière à l échelle régionale Salarié 51% Libéral 36% Mixte 13% Graphique n 15: Modes d exercice en activité régulière à l échelle départementale Libéral Mixte Salarié 57,1% 56,1% 48,7% 50,7% 47,7% 52,9% 47,3% 41,9% 40,3% 38,4% 37,2% 42,6% 44,2% 40,1% 30,2% 28,6% 9,4% 9% 13,9% 10% 12,7% 13,2% 15,3% 12,6% Essonne Hauts de Seine Seine et Marne Seine St Denis Val de Marne Val d'oise Ville de Paris Yvelines À la lecture du graphique, on note quelques spécificités départementales : À titre d exemple l exercice salarié est nettement plus plébiscité dans les départements du Valde-Marne et de Paris comparativement aux autres départements. En contrepartie, l exercice exclusif ne représente que 28,6% des médecins en activités régulière à Paris alors que 48,7% des médecins de l Essonne exercent ce mode d exercice. 21

22 II.3.2 Les modes d exercice par spécialité à l échelle départementale Selon l approche territoriale et les qualifications, on constate que les proportionnalités des modes d exercice sont plus ou moins significatives. Département de l Essonne Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 53,3% 0% 46,7% Anesthésie-réanimation 44,5% 5,5% 50% Biologie médicale 61,1% 0% 38,9% Cardiologie et maladies vasculaires 60,5% 17,6% 21,8% Chirurgie de la face et du cou 100% 0% 0% Chirurgie générale 52,4% 14,3% 33,3% Chirurgie infantile 100,0% 0% 0% Chirurgie maxillo-faciale 100,0% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 55,3% 19,1% 25,5% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 50% 50% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 80% 20% 0% Chirurgie urologique 63,6% 18,2% 18,2% Chirurgie vasculaire 50% 50% 0% Chirurgie viscérale et digestive 30% 0% 70% Dermatologie et vénéréologie 78% 16,9% 5,1% Endocrinologie et métabolisme 33,3% 11,1% 55,6% Gastro-entérologie et hépatologie 43,5% 32,6% 23,9% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 4,3% 4,3% 91,5% Gynécologie médicale 70,8% 20,8% 8,3% Gynécologie médicale et obstétrique 71,4% 10,7% 17,9% Gynécologie-obstétrique 38,3% 20% 41,7% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 1,5% 98,5% Médecine générale 55,5% 5,7% 38,9% Médecine interne 23,1% 7,7% 69,2% Médecine nucléaire 22,2% 11,1% 66,7% Médecine physique et de réadaptation 14,3% 7,1% 78,6% Néphrologie 62,5% 12,5% 25% Neurochirurgie 0% 0% 100% Neurologie 39,1% 13% 47,8% Neuro-psychiatrie 100% 0% 0% Onco-hématologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 18,2% 0% 81,8% Ophtalmologie 73,5% 21,7% 4,8% Orl 53,8% 30,8% 15,4% Pédiatrie 38,6% 8,8% 52,6% Pneumologie 20,5% 18,2% 61,4% Psychiatrie 17,1% 7,8% 75,1% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 20% 0% 80% Radiodiagnostic et imagerie médicale 62,4% 14,9% 22,8% Radiothérapie et onco-radiothérapie 60% 20% 20% Réanimation médicale 50% 8,3% 41,7% Rhumatologie 67,9% 17,9% 14,3% Santé publique et médecine sociale 6,7% 0% 93,3% Stomatologie 64,3% 7,1% 28,6% 22

23 Département des Hauts-de-Seine Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 16% 8% 76% Anesthésie-réanimation 31,3% 2,4% 66,3% Biologie médicale 34,8% 1,1% 64,1% Cardiologie et maladies vasculaires 51,1% 15,6% 33,3% Chirurgie de la face et du cou 0% 100% 0% Chirurgie générale 15,3% 16,3% 68,4% Chirurgie infantile 40% 60% 0% Chirurgie maxillo-faciale 66,7% 16,7% 16,7% Chirurgie orthopédique et traumatologie 43,8% 31,3% 25% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 78,6% 14,3% 7,1% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 34,8% 8,7% 56,5% Chirurgie urologique 45% 15% 40% Chirurgie vasculaire 62,5% 12,5% 25% Chirurgie viscérale et digestive 11,1% 11,1% 77,8% Dermatologie et vénéréologie 62,7% 25,4% 11,9% Endocrinologie et métabolisme 47,1% 13,7% 39,2% Gastro-entérologie et hépatologie 33,1% 15% 51,9% Génétique médicale 50% 25% 25% Gériatrie 4% 0% 96% Gynécologie médicale 60,7% 10,7% 28,6% Gynécologie médicale et obstétrique 69,5% 20,3% 10,2% Gynécologie-obstétrique 25,6% 20% 54,4% Hématologie 0% 16,7% 83,3% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 44,5% 6,2% 49,3% Médecine interne 16,8% 3,2% 80% Médecine nucléaire 32% 28% 40% Médecine physique et de réadaptation 13,2% 7,9% 78,9% Néphrologie 36,7% 10% 53,3% Neurochirurgie 21,4% 7,1% 71,4% Neurologie 35,2% 13% 51,9% Neuro-psychiatrie 0% 0% 100% Onco-hématologie 33,3% 0% 66,7% Oncologie médicale 36,8% 0% 63,2% Ophtalmologie 71,2% 18,6% 10,3% Orl 58% 23,9% 18,2% Pédiatrie 37,1% 10% 52,9% Pneumologie 24,7% 3,2% 72% Psychiatrie 39,4% 7,1% 53,4% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 20% 13,3% 66,7% Radiodiagnostic et imagerie médicale 49,8% 12,8% 37,4% Radiothérapie et onco-radiothérapie 100% 0% 0% Réanimation médicale 76,7% 0% 23,3% Rhumatologie 6,3% 6,3% 87,5% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 44,9% 21,8% 33,3% 23

24 Département de la Seine-et-Marne Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 27,3% 27,3% 45,5% Anesthésie-réanimation 40,9% 6,5% 52,7% Biologie médicale 55,6% 5,6% 38,9% Cardiologie et maladies vasculaires 48,9% 27,2% 23,9% Chirurgie générale 30% 16,7% 53,3% Chirurgie maxillo-faciale 100% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 43,8% 20,8% 35,4% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 50% 50% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 33,3% 33,3% 33,3% Chirurgie urologique 46,7% 53,3% 0% Chirurgie viscérale et digestive 37,5% 6,3% 56,3% Dermatologie et vénéréologie 66,7% 26,2% 7,1% Endocrinologie et métabolisme 31,3% 0% 68,8% Gastro-entérologie et hépatologie 26,3% 21,1% 52,6% Gériatrie 0% 2,5% 97,5% Gynécologie médicale 70% 20% 10% Gynécologie médicale et obstétrique 50% 34,4% 15,6% Gynécologie-obstétrique 27,7% 30,8% 41,5% Hématologie 33,3% 0% 66,7% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 60,4% 9,3% 30,3% Médecine interne 5,6% 11,1% 83,3% Médecine nucléaire 83,3% 16,7% 0% Médecine physique et de réadaptation 6,1% 0% 93,9% Néphrologie 42,9% 14,3% 42,9% Neurochirurgie 50% 50% 0% Neurologie 30,8% 23,1% 46,2% Oncologie médicale 22,2% 0% 77,8% Ophtalmologie 62% 26,8% 11,3% Orl 46,5% 39,5% 14% Pédiatrie 25,2% 22,4% 52,3% Pneumologie 13,5% 35,1% 51,4% Psychiatrie 21% 10,8% 68,2% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 46,7% 6,7% 46,7% Radiodiagnostic et imagerie médicale 57,9% 21,1% 21,1% Radiothérapie et onco-radiothérapie 44,4% 11,1% 44,4% Réanimation médicale 0% 11,1% 88,9% Rhumatologie 51,9% 33,3% 14,8% Santé publique et médecine sociale 0% 6,7% 93,3% Stomatologie 100% 0% 0% 24

25 Département de la Seine-Saint-Denis Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 9,5% 4,8% 85,7% Anesthésie-réanimation 33,1% 4,1% 62,8% Biologie médicale 43,8% 5,5% 50,7% Cardiologie et maladies vasculaires 46,8% 32,4% 20,9% Chirurgie générale 37% 2,2% 60,9% Chirurgie infantile 0% 0% 100% Chirurgie maxillo-faciale 0% 100% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 31% 19% 50% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 100% 0% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 41,7% 8,3% 50% Chirurgie urologique 57,9% 15,8% 26,3% Chirurgie vasculaire 50% 50% 0% Chirurgie viscérale et digestive 17,6% 17,6% 64,7% Dermatologie et vénéréologie 41,8% 23,6% 34,5% Endocrinologie et métabolisme 23,7% 13,2% 63,2% Gastro-entérologie et hépatologie 28,6% 17,1% 54,3% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 2,5% 2,5% 95% Gynécologie médicale 36,8% 0% 63,2% Gynécologie médicale et obstétrique 66,7% 10,3% 23,1% Gynécologie-obstétrique 25,9% 15,3% 58,8% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 1,4% 0% 98,6% Médecine générale 48,5% 6,4% 45% Médecine interne 3,5% 1,8% 94,7% Médecine nucléaire 57,1% 7,1% 35,7% Médecine physique et de réadaptation 9,7% 3,2% 87,1% Néphrologie 48% 20% 32% Neurologie 22,2% 2,8% 75% Onco-hématologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 46,7% 30,4% 22,8% Orl 47,5% 30,5% 22% Pédiatrie 18,8% 12,1% 69,1% Pneumologie 11,9% 19% 69% Psychiatrie 9,6% 7,1% 83,3% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 16,7% 0% 83,3% Radiodiagnostic et imagerie médicale 50,4% 14,7% 34,9% Radiothérapie et onco-radiothérapie 62,5% 25,0% 12,5% Réanimation médicale 0% 0% 100% Recherche médicale 0% 0% 100% Rhumatologie 27,9% 32,6% 39,5% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 69,2% 23,1% 7,7% 25

26 Département du Val-d Oise Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 6,3% 18,8% 75% Anesthésie-réanimation 30,9% 1,8% 67,3% Biologie médicale 47,1% 3,9% 49% Cardiologie et maladies vasculaires 41,3% 27,2% 31,5% Chirurgie générale 20,6% 20,6% 58,8% Chirurgie infantile 0% 50% 50% Chirurgie maxillo-faciale 0% 100% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 37,2% 30,2% 32,6% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 33,3% 33,3% 33,3% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 0% 0% 100% Chirurgie urologique 46,2% 23,1% 30,8% Chirurgie vasculaire 33,3% 33,3% 33,3% Chirurgie viscérale et digestive 18,8% 43,8% 37,5% Dermatologie et vénéréologie 58,1% 27,4% 14,5% Endocrinologie et métabolisme 28% 20% 52% Gastro-entérologie et hépatologie 35,7% 21,4% 42,9% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 1,9% 1,9% 96,3% Gynécologie médicale 100% 0% 0% Gynécologie médicale et obstétrique 68,8% 21,9% 9,4% Gynécologie-obstétrique 39,1% 26,1% 34,8% Hématologie 0% 50% 50% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 56,9% 7,5% 35,6% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine nucléaire 62,5% 37,5% 0% Médecine physique et de réadaptation 0% 3,7% 96,3% Néphrologie 35,7% 28,6% 35,7% Neurochirurgie 100% 0% 0% Neurologie 16,7% 20,8% 62,5% Onco-hématologie 0% 50% 50% Oncologie médicale 23,5% 11,8% 64,7% Ophtalmologie 65,9% 22,7% 11,4% Orl 26% 42% 32% Pédiatrie 20,2% 16,8% 63% Pneumologie 17,9% 10,3% 71,8% Psychiatrie 16,7% 12,7% 70,6% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 6,3% 6,3% 87,5% Radiodiagnostic et imagerie médicale 56,1% 22,4% 21,4% Radiothérapie et onco-radiothérapie 45,5% 18,2% 36,4% Réanimation médicale 0% 0% 100% Rhumatologie 15,2% 36,4% 48,5% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 53,3% 33,3% 13,3% 26

27 Département du Val-de-Marne Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 3,9% 7,8% 88,2% Anesthésie-réanimation 18,3% 1,8% 79,9% Biologie médicale 29,1% 0% 70,9% Cardiologie et maladies vasculaires 27,2% 36,1% 36,7% Chirurgie de la face et du cou 0% 100% 0% Chirurgie générale 5,4% 12,2% 82,4% Chirurgie infantile 0% 0% 100% Chirurgie maxillo-faciale 37,5% 37,5% 25% Chirurgie orthopédique et traumatologie 41,9% 34,9% 23,3% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 41,7% 8,3% 50% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 0% 33,3% 66,7% Chirurgie urologique 36,4% 36,4% 27,3% Chirurgie vasculaire 50% 33,3% 16,7% Chirurgie viscérale et digestive 25% 17,9% 57,1% Dermatologie et vénéréologie 40% 34,7% 25,3% Endocrinologie et métabolisme 18,6% 14,0% 67,4% Gastro-entérologie et hépatologie 21,8% 16,0% 62,2% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 0% 5,1% 94,9% Gynécologie médicale 65,7% 14,3% 20% Gynécologie médicale et obstétrique 53,8% 38,5% 7,7% Gynécologie-obstétrique 25,3% 21,8% 52,9% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 48,7% 8,7% 42,6% Médecine interne 5,4% 1,4% 93,2% Médecine nucléaire 0% 9,5% 90,5% Médecine physique et de réadaptation 2,3% 7,0% 90,7% Néphrologie 10,8% 13,5% 75,7% Neurochirurgie 0% 7,1% 92,9% Neurologie 7,6% 18,2% 74,2% Onco-hématologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 1,9% 5,7% 92,5% Ophtalmologie 45,8% 36,6% 17,6% Orl 27% 33,8% 39,2% Pédiatrie 21,8% 10,5% 67,7% Pneumologie 11,3% 15% 73,8% Psychiatrie 13% 7,3% 79,8% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 12,5% 0% 87,5% Radiodiagnostic et imagerie médicale 30,2% 16,3% 53,5% Radiodiagnostic et radiothérapie 0% 0% 100% Radiothérapie et onco-radiothérapie 9,1% 15,2% 75,8% Réanimation médicale 8,3% 0% 91,7% Rhumatologie 29,9% 36,4% 33,8% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 68,2% 9,1% 22,7% 27

28 Département de Paris Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 18,5% 12,2% 69,3% Anesthésie-réanimation 16,9% 3% 80,1% Biologie médicale 16,9% 1,7% 81,4% Cardiologie et maladies vasculaires 25,4% 26% 48,6% Chirurgie de la face et du cou 100% 0% 0% Chirurgie générale 16,8% 18,4% 64,8% Chirurgie infantile 3,2% 29% 67,7% Chirurgie maxillo-faciale 23,3% 46,7% 30% Chirurgie orthopédique et traumatologie 48,2% 31,7% 20,2% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 56,9% 35,5% 7,6% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 9,8% 13,7% 76,5% Chirurgie urologique 28,1% 39,1% 32,8% Chirurgie vasculaire 25% 50% 25% Chirurgie viscérale et digestive 26% 24% 50% Dermatologie et vénéréologie 39,1% 33,6% 27,3% Endocrinologie et métabolisme 15,9% 22,4% 61,7% Gastro-entérologie et hépatologie 23,7% 27,6% 48,6% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 5,1% 9% 85,9% Gynécologie médicale 48,8% 30,5% 20,7% Gynécologie médicale et obstétrique 60,2% 25,8% 14,1% Gynécologie-obstétrique 30,2% 23,5% 46,3% Hématologie 0% 1,3% 98,7% Médecine du travail 0,6% 0% 99,4% Médecine générale 39,4% 8,4% 52,2% Médecine interne 6,7% 7,4% 85,9% Médecine nucléaire 1,7% 10% 88,3% Médecine physique et de réadaptation 16,7% 8,3% 75% Néphrologie 4,2% 9,5% 86,3% Neurochirurgie 16,2% 16,2% 67,6% Neurologie 7,5% 10,9% 81,6% Neuro-psychiatrie 28,6% 7,1% 64,3% Onco-hématologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 3,8% 5,8% 90,4% Ophtalmologie 32% 38,3% 29,8% Orl 23,8% 37,5% 38,8% Pédiatrie 15,2% 9,3% 75,5% Pneumologie 7,4% 10% 82,5% Psychiatrie 41,1% 21,6% 37,3% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 26% 14% 60% Radiodiagnostic et imagerie médicale 31,1% 24,4% 44,6% Radiodiagnostic et radiothérapie 0% 33,3% 66,7% Radiothérapie et onco-radiothérapie 12,5% 7,1% 80,4% Réanimation médicale 0% 7,4% 92,6% Recherche médicale 0% 0 % 100% Rhumatologie 22,4% 32,4% 45,2% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 58,4% 22,8% 18,8% 28

29 Département des Yvelines Qualification Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 18,8% 18,8% 62,5% Anesthésie-réanimation 40,4% 3,7% 55,9% Biologie médicale 45,1% 0% 54,9% Cardiologie et maladies vasculaires 50% 27% 23% Chirurgie générale 46,5% 11,6% 41,9% Chirurgie infantile 0% 100% 0% Chirurgie maxillo-faciale 57,1% 28,6% 14,3% Chirurgie orthopédique et traumatologie 51,9% 28,8% 19,2% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 66,7% 33,3% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 75% 12,5% 12,5% Chirurgie urologique 40% 46,7% 13,3% Chirurgie vasculaire 66,7% 16,7% 16,7% Chirurgie viscérale et digestive 30,8% 30,8% 38,5% Dermatologie et vénéréologie 77,8% 16% 6,2% Endocrinologie et métabolisme 40% 25,7% 34,3% Gastro-entérologie et hépatologie 46,2% 38,5% 15,4% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 0% 1,6% 98,4% Gynécologie médicale 65,5% 31% 3,4% Gynécologie médicale et obstétrique 73% 18,9% 8,1% Gynécologie-obstétrique 41,1% 36,8% 22,1% Hématologie 11,1% 0% 88,9% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 57,6% 7,4% 35% Médecine interne 14,7% 0% 85,3% Médecine nucléaire 33,3% 33,3% 33,3% Médecine physique et de réadaptation 8,6% 8,6% 82,9% Néphrologie 22,2% 22,2% 55,6% Neurochirurgie 100% 0% 0% Neurologie 23,1% 28,2% 48,7% Neuro-psychiatrie 100% 0% 0% Oncologie médicale 25% 0% 75% Ophtalmologie 63,1% 28,5% 8,5% Orl 54% 34,9% 11,1% Pédiatrie 36,4% 11,7% 51,9% Pneumologie 20,9% 16,3% 62,8% Psychiatrie 23,2% 5,6% 71,2% Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent 29,2% 16,7% 54,2% Radiodiagnostic et imagerie médicale 62% 21,5% 16,5% Radiothérapie et onco-radiothérapie 100% 0% 0% Réanimation médicale 0% 0% 100% Rhumatologie 52,1% 29,2% 18,8% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Stomatologie 79,2% 12,5% 8,3% 29

30 30

31 II.4 De la densité régionale à la densité départementale Avec une densité moyenne de 346,3 médecins en activité régulière pour habitants, la région Ile-de-France est la deuxième région de France à avoir la plus forte densité médicale. Graphique n 16: Densité régionale en activité régulière la place de la région Ile-de-France 346,3 352 Moyenne : 281,4 230,9 235,3 245, ,3 254,8 260,5 261, ,4 275,2 275,6 279,2 297, ,3 317,5 325,2 Picardie Centre Haute-Normandie Bourgogne Champagne-Ardenne Pays-de-la-Loire Poitou-Charentes Basse-Normandie Auvergne Lorraine Corse Franche-Comté Bretagne Nord-Pas-de-Calais Limousin Midi-Pyrénées Rhône-Alpes Aquitaine Alsace Languedoc-Roussillon Ile-de-France PACA Tableau n 6 : Densité départementale en activité régulière en 2015/2020 Densité en activité régulière Généraliste Spécialistes Département Essonne ,7 117, ,9 132,3 Hauts de Seine 375,2 362,9 150,4 138,2 224,8 229,3 Seine et Marne 194,8 179,7 94,6 82,8 100,2 99,7 Seine Saint Denis 270, ,8 114,9 147,6 152,4 Val de Marne 365,1 359,8 125,5 108,8 239,6 258,3 Val d'oise 235,8 222,6 105,9 95,5 129,8 130,8 Ville de Paris ,8 210,7 179,8 514,2 519,8 Yvelines 262, ,3 101,7 148,1 147,8 *densité pour habitants 31

32 32

33 III LA SITUATION ACTUELLE Nombre d internes en médecine à former par spécialité médicale Tableau n 7: Nombre d internes à former pour la période (arrêté au 10 juillet 2014) ILE DE FRANCE TOTAL Anatomie et cytologie pathologique Anesthésie-réanimation Biologie médicale Cardiologie et maladies vasculaires Chirurgie générale Chirurgie orale Dermatologie et vénérologie Endocrinologie, Diabète, Maladies métaboliques Gastro-entérologie et hépatologie Génétique médicale Gynécologie médicale Gynécologie-obstétrique Hématologie Médecine du travail Médecine générale Médecine interne Médecine nucléaire Médecine physique et de réadaptation Néphrologie Neurochirurgie Neurologie Oncologie Ophtalmologie ORL et chirurgie cervico-faciale Pédiatrie Pneumologie Psychiatrie Radiodiagnostic et imagerie médicale Rhumatologie Santé publique Total On peut s interroger sur le fait de savoir si ce nombre d internes à former permettra de pallier la baisse plus ou moins importante des effectifs de certaines spécialités dans les prochaines années. 33

34 34

35 IV LE SOLDE DES ENTRÉES IV.1 Les effectifs Au cours de l année 2014, la région Ile-de-France a enregistré 1557 nouvelles inscriptions au tableau de l Ordre des huit Conseils Départementaux. Ils se répartissent de la manière suivante (cf graphique ci-dessous): Graphique n 17 : Répartition départementale des nouvelles inscriptions en Ile-de-France Val de Marne 15% Yvelines 6% Val d'oise 6% Seine Saint Denis 10% Seine et Marne 4% Hauts de Seine 10% Essonne 6% IV.2 Le profil démographique Ville de Paris 43% L âge moyen de l inscription au tableau de l Ordre des Médecins est de 35 ans 3 en région Ile-de-France : 34 ans 4 pour les femmes et 36 ans 5 pour les hommes. Les femmes de moins de 35 ans représentent 69,5% des inscrits de cette tranche d âge. Graphique n 18: Pyramide des âges des nouveaux inscrits >= 50 ans ans Hommes 35 ans 37% Femmes 33 ans 63% ans ans ans < 30 ans Moyenne nationale : 34,1 ans 4 Moyenne nationale Femmes : 33 ans 5 Moyenne nationale Hommes : 36 ans 35

36 36

37 IV.3 L origine des diplômes 69% des médecins nouvellement inscrits, en région Ile-de-France au cours de l année 2014, sont titulaires d un diplôme français. 11% sont détenteurs d un diplôme européen et 20% d un diplôme extra-européen. Graphique n 19: Origine des diplômes des nouveaux inscrits au cours de l année 2014 région Ile-de-France Europe 11% Extra-Europe 20% France 69% À l échelon départemental, on note une surreprésentation des diplômes européens et extra-européens dans le département de la Seine-et-Marne. La surreprésentation des diplômes hors de France est reproductible à l échelle nationale. Les départements dont la démographie médicale est potentiellement préoccupante enregistrent une proportion plus ou moins significative des médecins titulaires d un diplôme hors de France. Graphique n 20: Origine des diplômes des nouveaux inscrits à l échelle départementale 50% 19% 8% 40% 27% 13% 18% 11% 45% 10% 11% 21% 13% 9% 41% 73% 14% 46% 60% 71% 6% 49% 79% 66% Essonne Hauts de Seine Seine et Marne Seine St Denis Val de Marne Val d'oise Ville de Paris Yvelines Extra-Europe Europe France 37

38 38

39 IV.4 Les modes d exercice IV.4.1 En première inscription Lors de la première inscription à l Ordre, 76% des jeunes médecins ont fait le choix d exercer en secteur salarié et 9% ont privilégié un exercice libéral/mixte. Graphique n 21: Modes d inscription des nouveaux inscrits au cours de l année 2014 Libéral 5% Mixte 4% N= 1557 Remplaçant 15% Salarié 76% Graphique n 22: Modes d inscription des nouveaux inscrits 5,7% 1,4% 3,5% 1,3% 3,7% 6,3% 5,4% 2,7% 10,1% 5,2% 12,6% 15,8% 16,9% 9,5% 16,4% 14,6% 12,6% 14% 4,1% 2,9% 15,6% 6,9% 8% 11,5% 69% 76,4% 66,7% 79,1% 77,2% 74% 77,3% 73,6% Essonne Hauts de Seine Seine et Marne Seine Saint Denis Val de Marne Val d Oise Ville de Paris Yvelines Mixte Libéral Remplaçant Salarié 39

40 IV.4.2 Les modes d exercice en première inscription selon les qualifications Département de l Essonne Essonne Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 0% 0% 100% Anesthésie-réanimation 0% 50% 50% Biologie médicale 100% 0% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie générale 0% 0% 100% Gériatrie 20% 0% 80% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 45% 10% 45% Médecine nucléaire 0% 0% 100% Neurologie 0% 0% 100% Orl 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 12,5% 87,5% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 5,6% 94,4% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Département des Hauts-de-Seine Hauts de Seine Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 0% 0% 100% Anesthésie-réanimation 0% 0% 100% Biologie médicale 25% 0% 75% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie urologique 0% 0% 100% Endocrinologie et métabolisme 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie médicale 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 25,9% 3,7% 70,4% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine physique et de réadaptation 0% 0% 100% Néphrologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 7,1% 92,9% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Réanimation médicale 0% 0% 100% 40

41 Département de la Seine-et-Marne Seine et Marne Libéral Mixte Salarié Anesthésie-réanimation 0% 0% 100% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 0% 100% Endocrinologie et métabolisme 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 53,3% 6,7% 40,0% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine physique et de réadaptation 0% 0% 100% Néphrologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 50% 50% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Département de la Seine-Saint-Denis Seine Saint Denis Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 0% 0% 100% Anesthésie-réanimation 20% 0% 80% Biologie médicale 50% 0% 50% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie orthopédique et traumatologie 100% 0% 0% Chirurgie urologique 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 0% 0% 100% Endocrinologie et métabolisme 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 11,1% 0% 88,9% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 21,3% 4,3% 74,5% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine nucléaire 0% 0% 100% Médecine physique et de réadaptation 0% 0% 100% Néphrologie 50% 0% 50% Neurologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 0% 100% Orl 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 0% 100% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% 41

42 Département du Val-d Oise Val d'oise Libéral Mixte Salarié Anesthésie-réanimation 0% 0% 100% Biologie médicale 0% 0% 100% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 17,2% 17,2% 65,5% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine physique et de réadaptation 0% 0% 100% Neurologie 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 0% 100% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 25% 75% Rhumatologie 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% Département du Val-de-Marne Val de Marne Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 0% 0% 100% Anesthésie-réanimation 0% 0% 100% Biologie médicale 0% 0% 100% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie maxillo-faciale 100% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 0% 100% Chirurgie viscérale et digestive 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 0% 0% 100% Endocrinologie et métabolisme 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie médicale 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 17,9% 14,3% 67,9% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine nucléaire 0% 33,3% 66,7% Néphrologie 0% 0% 100% Neurologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 14,3% 85,7% Orl 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 0% 100% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 22,2% 77,8% Radiothérapie et onco-radiothérapie 0% 0% 100% Rhumatologie 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% 42

43 Département de Paris Ville de Paris Libéral Mixte Salarié Anatomie et cytologie-pathologiques 0% 0% 100% Anesthésie-réanimation 0% 1,7% 98,3% Biologie médicale 0% 0% 100% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 5,9% 94,1% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie orthopédique et traumatologie 50% 0% 50% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 0% 0% 100% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 0% 0% 100% Chirurgie urologique 0% 33,3% 66,7% Chirurgie viscérale et digestive 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 10% 0% 90% Endocrinologie et métabolisme 0% 0% 100% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 100% Génétique médicale 0% 0% 100% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie médicale 0% 33,3% 66,7% Gynécologie-obstétrique 0% 0% 100% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 17,2% 14% 68,8% Médecine interne 0% 0% 100% Médecine nucléaire 0% 0% 100% Médecine physique et de réadaptation 0% 0% 100% Néphrologie 0% 7,7% 92,3% Neurochirurgie 0% 0% 100% Neurologie 0% 0% 100% Onco-hématologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 10% 90% Ophtalmologie 0% 8,7% 91,3% Orl 14,3% 0% 85,7% Pédiatrie 0% 2,3% 97,7% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 0% 4,3% 95,7% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Radiothérapie et onco-radiothérapie 0% 40% 60% Réanimation médicale 0% 0% 100% Rhumatologie 0% 14,3% 85,7% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% 43

44 44

45 Département des Yvelines Yvelines Libéral Mixte Salarié Anesthésie-réanimation 0% 0% 100% Biologie médicale 0% 0% 100% Cardiologie et maladies vasculaires 25% 0% 75% Chirurgie générale 0% 0% 100% Chirurgie orthopédique et traumatologie 50% 0% 50% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 100% 0% 0% Chirurgie urologique 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 0% 100% 0% Gériatrie 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 0% 14,3% 85,7% Hématologie 0% 0% 100% Médecine du travail 0% 0% 100% Médecine générale 14,3% 19% 66,7% Médecine nucléaire 0% 0% 100% Néphrologie 0% 0% 100% Neurologie 0% 0% 100% Oncologie médicale 0% 0% 100% Ophtalmologie 0% 0% 100% Orl 0% 0% 100% Pédiatrie 0% 0% 100% Pneumologie 0% 0% 100% Psychiatrie 9,1% 0% 90,9% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 0% 100% Santé publique et médecine sociale 0% 0% 100% 45

46 IV.4.3 Les premières inscriptions Cinq ans plus tard Au cours de l année 2009, 1057 médecins se sont inscrits pour la première fois à un conseil départemental de l Ordre des médecins de la région Ile-de-France. Ils exerçaient selon les modes d exercice suivants : Graphique n 23: Modes d exercice des nouveaux inscrits au 1 er janvier 2010 région Ile-de-France Libéral/ Mixte 5% N= 1057 Remplaçant 18% Salarié 77% Graphique n 24: Modes d exercice des nouveaux inscrits au 1 er janvier 2010 à l échelle départementale 46

47 Cinq ans plus tard Parmi les 1057 nouveaux inscrits au cours de l année 2009, 61 médecins ont quitté la région Ile-de-France soit : -11% dans le département du Val-de-Marne -54% dans le département de Paris -3% dans le département de la Seine-Saint-Denis -7% dans le département des Yvelines -18% dans le département des Hauts-de-Seine -7% dans le département du Val d Oise Graphique n 25: Modes d exercice 5 ans plus tard région Ile-de-France 47

48 Département de l Essonne Tableau n 8 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anesthésie-réanimation 40% 20% 40% 0% Biologie médicale 33,3% 0% 66,7% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 0% 100% 0% Chirurgie générale 100% 0% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 100% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 50% 0% 50% 0% Médecine du travail 100% 0% 0% 0% Médecine générale 46,2% 7,7% 38,5% 7,7% Neurochirurgie 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 0% 0% 100% 0% Orl 100% 0% 0% 0% Pédiatrie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 66,7% 16,7% 0% 16,7% Radiodiagnostic et imagerie médicale 50% 0% 0% 50% Département des Hauts-de-Seine Tableau n 9 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anesthésie-réanimation 75% 0% 25% 0% Biologie médicale 66,7% 0% 33,3% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 28,6% 57,1% 14,3% 0% Chirurgie infantile 0% 100% 0% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 0% 0% 100% 0% Chirurgie urologique 0% 0% 100% 0% Gastro-entérologie et hépatologie 50% 25% 25% 0% Gériatrie 100% 0% 0% 0% Gynécologie médicale 0% 0% 0% 100% Gynécologie-obstétrique 80% 20% 0% 0% Médecine du travail 100% 0% 0% 0% Médecine générale 40,8% 4,1% 40,8% 14,3% Médecine interne 0% 0% 100% 0% Médecine physique et de réadaptation 100% 0% 0% 0% Néphrologie 50% 50% 0% 0% Neurochirurgie 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 0% 50% 50% 0% Orl 100% 0% 0% 0% Pédiatrie 54,5% 9,1% 9,1% 27,3% Pneumologie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 85,7% 14,3% 0% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 33,3% 33,3% 33,3% 0% Réanimation médicale 100% 0% 0% 0% Rhumatologie 33,3% 66,7% 0% 0% 48

49 Département de la Seine-et-Marne Tableau n 10 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anesthésie-réanimation 50% 0% 50% 0% Biologie médicale 0% 50% 50% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 50% 50% 0% Chirurgie générale 0% 0% 100% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 0% 100% 0% Gériatrie 100% 0% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 100% 0% 0% 0% Médecine générale 16,7% 16,7% 66,7% 0% Médecine nucléaire 0% 100% 0% 0% Neurochirurgie 0% 100% 0% 0% Ophtalmologie 0% 100% 0% 0% Pédiatrie 80% 0% 20% 0% Pneumologie 50% 50% 0% 0% Psychiatrie 60% 40% 0% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 66,7% 33,3% 0% 0% Radiothérapie et onco-radiothérapie 100% 0% 0% 0% Département de la Seine-Saint-Denis Tableau n 11 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anatomie et cytologie-pathologiques 100% 0% 0% 0% Anesthésie-réanimation 100% 0% 0% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 100% 0% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 50% 50% 0% 0% Dermatologie et vénéréologie 100% 0% 0% 0% Endocrinologie et métabolisme 100% 0% 0% 0% Gastro-entérologie et hépatologie 100% 0% 0% 0% Gériatrie 50% 0% 0% 50% Gynécologie-obstétrique 50% 0% 0% 50% Médecine du travail 100% 0% 0% 0% Médecine générale 46,9% 6,3% 28,1% 18,8% Médecine interne 100% 0% 0% 0% Médecine physique et de réadaptation 100% 0% 0% 0% Neurologie 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 33,3% 33,3% 33,3% 0,0% Pédiatrie 100% 0% 0% 0% Pneumologie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 85,7% 14,3% 0% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 50% 25% 25% 0,0% Radiothérapie et onco-radiothérapie 0% 100% 0% 0% Réanimation médicale 100% 0% 0% 0% Rhumatologie 0% 100% 0% 0% 49

50 Département du Val-d Oise Tableau n 12 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anesthésie-réanimation 50% 0% 50% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 100% 0% 0% 0% Chirurgie infantile 0% 100% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 0% 100% 0% 0% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 0% 0% 0% 100% Chirurgie viscerale et digestive 0% 100% 0% 0% Gériatrie 66,7% 33,3% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 25% 50% 25% 0% Médecine du travail 100% 0% 0% 0% Médecine générale 40% 0% 50% 10% Oncologie médicale 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 0% 100% 0% 0% Pédiatrie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 100% 0% 0% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 0% 100% 0% 0% Radiothérapie et onco-radiothérapie 0% 100% 0% 0% Réanimation médicale 100% 0% 0% 0% Santé publique et médecine sociale 100% 0% 0% 0% Département du Val-de-Marne Tableau n 13 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anatomie et cytologie-pathologiques 100% 0% 0% 0% Anesthésie-réanimation 87,5% 12,5% 0% 0% Biologie médicale 33,3% 0,0% 66,7% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 0% 100% 0% 0% Chirurgie générale 100% 0% 0% 0% Chirurgie maxillo-faciale 100% 0% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 33,3% 0,0% 33,3% 33,3% Chirurgie urologique 0% 50% 50% 0% Dermatologie et vénéréologie 100% 0% 0% 0% Gastro-entérologie et hépatologie 100% 0% 0% 0% Gériatrie 100% 0% 0% 0% Gynécologie médicale et obstétrique 100% 0% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 40% 20,0% 40% 0% Médecine générale 41,7% 5,6% 41,7% 11,1% Médecine interne 100% 0% 0% 0% Médecine nucléaire 100% 0% 0% 0% Médecine physique et de réadaptation 100% 0% 0% 0% Néphrologie 0% 100% 0% 0% Neurologie 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 100% 0% 0% 0% Orl 50% 50% 0% 0% Pédiatrie 60% 20% 20% 0% Pneumologie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 100% 0% 0% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 85,7% 0% 0% 14,3% Radiothérapie et onco-radiothérapie 100% 0% 0% 0% Réanimation médicale 100% 0% 0% 0% Sante publique et médecine sociale 100% 0% 0% 0% 50

51 Département de Paris Tableau n 14 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anatomie et cytologie-pathologiques 100% 0% 0% 0% Anesthésie-réanimation 78,3% 4,3% 17,4% 0% Biologie médicale 77,8% 0% 22,2% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 57,1% 28,6% 14,3% 0% Chirurgie générale 100% 0% 0% 0% Chirurgie maxillo-faciale 100% 0% 0% 0% Chirurgie orthopédique et traumatologie 12,5% 50% 37,5% 0% Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique 0% 71,4% 28,6% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 100% 0% 0% 0% Chirurgie viscérale et digestive 0% 0% 0% 100% Dermatologie et vénéréologie 40% 40% 0% 20% Endocrinologie et métabolisme 80% 0% 0% 20% Gastro-entérologie et hépatologie 66,7% 16,7% 16,7% 0% Génétique médicale 100% 0% 0% 0% Gériatrie 100% 0% 0% 0% Gynécologie médicale 33,3% 66,7% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 50% 31,3% 12,5% 6,3% Hématologie 100% 0% 0% 0% Médecine du travail 100% 0% 0% 0% Médecine générale 49,2% 12,7% 22,2% 15,9% Médecine interne 100% 0% 0% 0% Médecine physique et de réadaptation 66,7% 0% 33,3% 0% Néphrologie 66,7% 16,7% 0,0% 16,7% Neurochirurgie 100% 0% 0% 0% Neurologie 55,6% 22,2% 0% 22,2% Ophtalmologie 30% 70% 0% 0% Orl 60% 40% 0% 0% Pédiatrie 90,9% 4,5% 0% 4,5% Pneumologie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 46,7% 33,3% 20% 0% Radiodiagnostic et imagerie médicale 66,7% 6,7% 6,7% 20% Rhumatologie 100% 0% 0% 0% Santé publique et médecine sociale 100% 0% 0% 0% Département des Yvelines Tableau n 15 : Modes d exercice par spécialité, cinq ans après la première inscription Qualification Salarié Mixte Libéral Remplaçant Anesthésie-réanimation 75% 12,5% 12,5% 0% Biologie médicale 0% 0% 100% 0% Cardiologie et maladies vasculaires 50% 0% 50% 0% Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 100% 0% 0% 0% Chirurgie urologique 50% 0% 50% 0% Gastro-entérologie et hépatologie 0% 0% 0% 100% Gériatrie 100% 0% 0% 0% Gynécologie-obstétrique 0% 75% 0% 25% Médecine générale 40% 3,3% 50% 6,7% Médecine interne 100% 0% 0% 0% Neurologie 100% 0% 0% 0% Ophtalmologie 0% 50% 25% 25% Pédiatrie 100% 0% 0% 0% Pneumologie 100% 0% 0% 0% Psychiatrie 100% 0% 0% 0% Réanimation médicale 100% 0% 0% 0% 51

52 45,0% 40,0% 35,0% 30,0% 25,0% 20,0% 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% anatomie et cytologie-pathologiques anesthesie-réanimation biologie médicale cardiologie et maladies vasculaires chirurgie générale chirurgie infantile chirurgie maxillo-faciale chirurgie orthopedique et traumatologie chirurgie plastique, reconstructrice et esthetique chirurgie thoracique et cardio-vasculaire chirurgie urologique chirurgie vasculaire chirurgie viscerale et digestive dermatologie et vénereologie endocrinologie et métabolisme gastro-enterologie et hepatologie génétique médicale Graphique n 26: L évolution de l exercice libéral cinq ans plus tard gériatrie gynécologie médicale 52 gynécologie medicale et obstetrique gynécologie-obstétrique hématologie médecine du travail médecine générale médecine interne médecine nucléaire médecine physique et de réadaptation nephrologie neurochirurgie neurologie oncologie médicale ophtalmologie ORL pédiatrie pneumologie psychiatrie radiodiagnostic et imagerie médicale radiotherapie et onco-radiotherapie réanimation médicale rhumatologie santé publique et médecine sociale

53 anatomie et cytologie-pathologiques anesthesie-réanimation biologie médicale cardiologie et maladies vasculaires chirurgie générale chirurgie infantile chirurgie maxillo-faciale chirurgie orthopedique et traumatologie chirurgie plastique, reconstructrice et esthetique chirurgie thoracique et cardio-vasculaire chirurgie urologique chirurgie vasculaire chirurgie viscerale et digestive dermatologie et vénereologie endocrinologie et métabolisme gastro-enterologie et hepatologie 0,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0% 50,0% 60,0% 70,0% 80,0% 90,0% 100,0% Graphique n 27: L évolution de l exercice salarié cinq ans plus tard génétique médicale gériatrie 53 gynécologie médicale gynécologie medicale et obstetrique gynécologie-obstétrique hématologie médecine du travail médecine générale médecine interne médecine nucléaire médecine physique et de réadaptation nephrologie neurochirurgie neurologie oncologie médicale ophtalmologie ORL pédiatrie pneumologie psychiatrie radiodiagnostic et imagerie médicale radiotherapie et onco-radiotherapie réanimation médicale rhumatologie santé publique et médecine sociale

54 54

55 V LES SOINS DE PREMIER RECOURS - MÉDECINE GÉNÉRALE V.1 Définition Selon l article L de la loi HPST, les missions du médecin généraliste de premier recours sont notamment les suivantes : «1 Contribuer à l'offre de soins ambulatoire, en assurant pour ses patients la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement et le suivi des maladies ainsi que l'éducation pour la santé. Cette mission peut s'exercer dans les établissements de santé ou médico-sociaux ; «2 Orienter ses patients, selon leurs besoins, dans le système de soins et le secteur médico-social ; «3 S'assurer de la coordination des soins nécessaire à ses patients ; «4 Veiller à l'application individualisée des protocoles et recommandations pour les affections nécessitant des soins prolongés et contribuer au suivi des maladies chroniques, en coopération avec les autres professionnels qui participent à la prise en charge du patient ; «5 S'assurer de la synthèse des informations transmises par les différents professionnels de santé ; «6 Contribuer aux actions de prévention et de dépistage ; «7 Participer à la mission de service public de permanence des soins dans les conditions fixées à l'article L ; «8 Contribuer à l'accueil et à la formation des stagiaires de deuxième et troisième cycles d'études médicales.» 55

56 V.2 Les médecins généralistes libéraux et mixtes en activité régulière Actuellement, les 282 bassins de vie de la région Ile-de-France recensent médecins généralistes libéraux et mixtes ; soit une baisse des effectifs de 17% ces huit dernières années. Graphique n 28: Les médecins généralistes libéraux et mixtes de l observé à l attendu // Région Observé:-17 % Attendu: -11 % Graphique n 29: Les médecins généralistes libéraux et mixtes de l observé à l attendu // Département Ville de Paris Hauts de Seine Yvelines Seine Saint Denis Essonne Val de Marne Seine et Marne Val d'oise *Hors région = 47 médecins 56

57 V.2.1 L âge Âgés en moyenne de 56 ans, les hommes représentent 61% des médecins généralistes libéraux et mixtes de la région Ile-de-France. Graphique n 30: Pyramide des âges région Ile-de-France >= 65 ans ans ans ans ans Hommes 58ans 61% Femmes 53 ans 39% ans ans <= 34 ans % des médecins généralistes libéraux et mixtes sont âgés de 60 ans et plus et 10% sont âgés de moins de 40 ans. Parmi les jeunes générations de moins de 40 ans, les femmes représentent 64% des effectifs. Tableau n 16: Profil démographique des médecins généralistes libéraux et mixtes à l échelle départementale- situation en 2015 Département Moyenne d âge % >60 ans % <40 ans Proportion exercice individuel Essonne 53,9 26,7% 10,4% 46,3% Hauts de Seine 54,3 30,1% 10,2% 57,4% Seine et Marne 53,7 26,1% 10,8% 51,1% Seine Saint Denis 54,9 31% 9% 44,1% Val de Marne 53,9 26,7% 10,0% 61,4% Val d'oise 53,7 25,3% 10,2% 33,7% Ville de Paris 55,0 34,3% 10,9% 56,5% Yvelines 54,3 29,3% 8,8% 38,8% 57

58 V.2.2 L approche territoriale à l échelle des bassins de vie A Les effectifs Les 282 bassins de vie sont composés en moyenne de 31 médecins généralistes libéraux et mixtes. Sur la période 2007/2015, 238 bassins de vie ont enregistré une baisse des effectifs de médecins généralistes libéraux et mixtes. Le bassin de vie de Grigny (Essonne) enregistre la plus forte baisse des effectifs (-71,4%). Le bassin de la vie de la Ferté-Gaucher (Seine-et-Marne) se positionne au second rang des plus fortes baisses d effectifs (-55,6%) et le bassin vie d Aubergenville (Yvelines) se place en troisième position (-46,7%). 28 bassins de vie maintiennent leurs effectifs tandis que 16 enregistrent une augmentation pouvant aller de 58,3% (Bry-sur-Marne Val-de-Marne) à 1,7% (Issyles-Moulineaux Hauts-de-Seine). Carte n 1 : Variation des effectifs de médecins généralistes libéraux et mixtes à l échelle des bassins de vie entre 2007 et 2015 Variation des effectifs de médecins généralistes libéraux et mixtes entre 2007/2015 à l'échelle des bassins de vie Val-d'Oise Yvelines Hauts de-seine Paris Seine-Saint Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne Essonne Variation des effectifs Stagnation (28) Augmentation (16) Diminution (238) Source : CNOM 2007/2015 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

59 B La densité Un bassin de vie compte en moyenne 6,9 médecins généralistes libéraux et mixtes pour habitants. 50% des bassins de vie de la région Ile-de-France sont caractérisés par une densité faible. Carte n 2 : Densité des médecins généralistes libéraux et mixtes pour habitants - à l échelle des bassins de vie Densité des médecins généralistes libéraux et mixtes pour habitants à l'échelle des bassins de vie Val-d'Oise Seine-Saint-Denis Yvelines Paris Val-de-Marne Seine-et-Marne Essonne Densité pour habitants Densité faible (141) Densité moyenne (43) Densité forte (98) Source : INSEE, CNOM 2015 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

60 Yvelines Val-d'Oise Essonne Seine-Saint-Denis Paris Val-de-Marne Seine-et-Marne C Les autres professionnels de santé Dans le cadre des échanges avec les représentants des jeunes à la Commission Jeunes Médecins au Conseil national de l Ordre des médecins, ces derniers ont exprimé leurs souhaits de pouvoir connaitre la composition territoriale de l offre de soins telle que la répartition des infirmiers et des pharmacies. Il nous a paru pertinent de décrire, cette année, la présence des médecins généralistes libéraux et mixte corrélée avec la présence des deux autres professionnels de santé. Les infirmiers libéraux Selon les données issues des pages jaunes, les bassins de vie de la région Ile-de- France comptent en moyenne 19 infirmiers. La densité moyenne est de 4,9 infirmiers pour habitants. Avec une densité de 1,2 infirmier pour habitants, les bassins de vie d Epargny et de Viroflay recensent la plus faible densité. Carte n 3 : Répartition des infirmiers libéraux à l échelle des bassins de vie de l Ile-de-France Densité des infirmiers libéraux pour habitants à l'échelle des bassins de vie Val-d'Oise Seine-Saint-Denis Paris Yvelines Val-de-Marne Seine-et-Marne Essonne Densité pour habitants Densité faible (158) Densité moyenne (24) Densité forte (100) Source : INSEE, pages jaunes Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, 2015 À titre indicatif : Carte de densité des Médecins généralistes pour habitants à l échelle des bassins de vie (cf.carte n 2) Densité des médecins généralistes libéraux et mixtes pour habitants à l'échelle des bassins de vie Densité pour habitants Densité faible (141) Densité moyenne (43) Densité forte (98) Source : INSEE, CNOM 2015 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

61 Yvelines Val-d'Oise Essonne Seine-Saint-Denis Paris Val-de-Marne Seine-et-Marne Les pharmacies d officine Selon les données issues du fichier FINESS, les bassins de vie de la région Ile-de- France comptent en moyenne 18 pharmacies d officine. La densité moyenne est de 4 pharmacies pour habitants. Avec une densité de 0,8 infirmier pour habitants, le bassin de vie de Crécy-la-Chapelle recense la plus faible densité. Carte n 4 : Densité des pharmacies d officine pour habitants à l échelle des bassins de vie Densité des pharmacies d'officine pour habitants à l'échelle des bassins de vie Val-d'Oise Seine-Saint-Denis Paris Yvelines Val-de-Marne Seine-et-Marne Essonne Densité pour habitants Densité faible (143) Densité moyenne (50) Densité forte (89) Source : INSEE, FINESS Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, 2015 À titre indicatif : Carte de densité des Médecins généralistes pour habitants à l échelle des bassins de vie (cf.carte n 2) Densité des médecins généralistes libéraux et mixtes pour habitants à l'échelle des bassins de vie Densité pour habitants Densité faible (141) Densité moyenne (43) Densité forte (98) Source : INSEE, CNOM 2015 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

62 D Typologie des bassins de vie Méthodologie de classification ascendante hiérarchique La classification ascendante hiérarchique (CAH) est une méthode de classification automatique utilisée en analyse des données. Son but est de répartir ces individus dans un certain nombre de classes. Dans le cadre de notre analyse, nous avons privilégié les variables de densités et de variations des effectifs afin de déterminer des groupes d individus qui peuvent être répartis de la manière suivante selon les bassins de vie de la région : - Très favorisés : Densités et Variations des effectifs sont supérieures à la moyenne régionale - Favorisés : Densités et Variations des effectifs sont égales ou légèrement supérieures à la moyenne régionale - Encourageants : Une des deux variables est égale ou supérieure à la moyenne régionale et une des deux variables est inférieure à la moyenne régionale - Défavorisés : Densités et variations sont inférieures à la moyenne régionale - Très défavorisés : Densités et variations sont très inférieures à la moyenne régionale. Cette tentative de classification, purement théorique et statistique n a pas pour ambition de se substituer à l identification des zones fragiles des ARS comme le prévoit l article L du code de la santé publique qui dispose que «les zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition géographique des professionnels de santé, des maisons de santé, des pôles de santé et des centres de santé sont déterminées par l Agence régionale de santé dans le schéma régional d organisation des soins - volet ambulatoire (SROS ambulatoire), selon des dispositions prévues par arrêté des ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale». La classification territoriale des médecins généralistes à l échelle des bassins de vie que nous proposons est un outil théorique qui pourrait guider les conseils départementaux, en étroite collaboration avec les ARS, à élaborer un zonage territorial de l accessibilité aux soins de premiers recours. Les tableaux de bord accompagnent la classification ainsi de prendre en compte l ensemble des variables sanitaires, médico-sociales et économiques de la région. 62

63 Graphique n 31: Classification des bassins de vie selon les densités et les variations des effectifs des médecins généralistes libéraux/mixtes 63

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle Dossier mis à jour le 9 juillet 2013 Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication Les différents modes d exercice de la médecine Commission Ordinale de Communication Pierre DELPLA Jean THEVENOT Les différents modes d exercice de la médecine : salariée ou libérale Hôpital public Hôpital

Plus en détail

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012 N 6 Juillet 2012 Les professions de santé à mayotte et à la réunion au 1er janvier 2012 Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance Agence de Santé Océan Indien 1 Directeur

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers

Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers Inspection générale des affaires sociales RM2008-147P Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers RAPPORT TOME I Établi par Laurent CHAMBAUD Mustapha KHENNOUF Christophe LANNELONGUE

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Juin 2014 TITRES UNIVERSITAIRES ET HONORIFIQUES La loi du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur permet aux universités de délivrer, sous

Plus en détail

Le guide de l assurance responsabilité

Le guide de l assurance responsabilité Le guide de l assurance responsabilité Questions, réponses et comparatifs, statistiques des plaintes et poursuites, remboursement de la quote-part et liste des primes IL VOUS est obligatoire de souscrire

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 Étude réalisée pour Imagerie Santé Avenir 2013 CEMKA-E VAL 43,

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux étudiants

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8 Sommaire INTRODUCTION... 4 I Les méthodes et principes... 8 II Le Centre Hospitalier dans son territoire de santé Constats Objectifs régionaux et perspectives... 11 II 1 Caractéristiques démographiques...

Plus en détail

2èmes Journées Avenir

2èmes Journées Avenir 2èmes Journées Avenir Atelier Découverte D en Télé-rhumatologieT Lyon 25 septembre 2010 Pr Louis Lareng * Pr Arnaud Constantin * Dr Monique Savoldelli * * Travaux du GIP Réseau Télémédecine et es@nté Midi-Pyrénées

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Informatisation des données transfusionnelles

Informatisation des données transfusionnelles Informatisation des données transfusionnelles Dr Marie-France Angelini Tibert Coordonnateure régionale d hémovigilance Réunion - Mayotte Objectifs Optimiser et sécuriser les circuits Optimiser et sécuriser

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa.

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa. Le Centre de documentation du C.H.T Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa Horaires : Ouvert du lundi au Jeudi : 8h00-16h00 et le vendredi : 8h00-15h00 Pour

Plus en détail

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE 0-0 LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE Admission Pour être admis en première année de masso-kinésithérapie, les étudiants doivent remplir les quatre conditions suivantes: - être titulaire du baccalauréat

Plus en détail

A111, A112, A113, A121, A124, A131, A132, A134, A141, A143, A221, A223, A232, A311, A312, A321, A323, A331, A419

A111, A112, A113, A121, A124, A131, A132, A134, A141, A143, A221, A223, A232, A311, A312, A321, A323, A331, A419 BTS Services informatiques aux organisations Session 2013 E4 Conception et maintenance de solutions informatiques Coefficient 4 DESCRIPTION D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE (fournie par l étudiant) Épreuve

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE :

INTRODUCTION GENERALE : DÉPARTEMENT DE MÉDECINE INTERNE La Chaux-de-Fonds Rue de Chasseral 20 2300 La Chaux-de-Fonds tél. 032 967 27 28 / 032 967 27 32 fax 032 967 27 29 PD Dr D. Genné, méd.-chef de service Dr H. Zender, méd.-chef

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années?

Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années? Inspection générale des affaires sociales RM2012-020P Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années? RAPPORT Établi par Dr Françoise LALANDE, Claire SCOTTON Pierre-Yves

Plus en détail

Dépassements d honoraires, déremboursements, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE

Dépassements d honoraires, déremboursements, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE Dépassemts d honoraires, déremboursemts, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : CISS Collectif Interassociatif Sur la Santé Marc

Plus en détail

Editorial. Ceci peut arriver à chacun d'entre nous! Lynchage médiatique. http://www.dentalespace.com/dentiste/partage-photo-video/video-530.

Editorial. Ceci peut arriver à chacun d'entre nous! Lynchage médiatique. http://www.dentalespace.com/dentiste/partage-photo-video/video-530. Info-Point n 9 Collège médical Grand - Duché de Luxembourg janvier 2011 Editorial Très chers membres, Avec du retard, mais avec une bienveillance non moins chaleureuse, le Collège médical tient à vous

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale QUESTIONNAIRE PROPOSITION PROFESSIONNELS DE SANTE Document général CONTRAT EN COURS : DATE DE FIN DES GARANTIES :.. NOM DE L'ASSUREUR :..

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

Organisation du contrôle à l ANSM. Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012

Organisation du contrôle à l ANSM. Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012 Organisation du contrôle à l ANSM Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012 Arnaud DE VERDELHAN Référent Publicité Direction de la Surveillance 30 mai 2013 L organigramme général de l ANSM Contrôle

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

AUDIT BLOC OPERATOIRE

AUDIT BLOC OPERATOIRE AUDIT BLOC OPERATOIRE Forum Octobre 2006 G.Bossuat, inf, HPCI, CHUV 1 Rappel théorique Audit vient du mot latin «audire», écouter. L audit, est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le nouveau paradigme de l IT IDC Visit us at IDC.com and follow us on Twitter: @IDC 2 L arrivée de nouvelles technologies insuffle

Plus en détail

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 DIRECTION DE LA SANTE Département Relations avec les Professionnels de Santé Dossier suivi par : Monique LEFRANCOIS Réf. : 19/2005/ML/MPD Paris, le 22 décembre

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, 2004-2012

Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, 2004-2012 Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, Résultats du couplage des données PlanCAD SPF SPSCAE - Datawarehouse MT&PS - Groupe de travail médecin de la Commission de planification - Offre médicale

Plus en détail

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac ETABLISSEMENTS, TYPES DE FORMATION ET FILIERES CEFORP Populations et Dynamique Urbaines CEFRI Technologie de l'information pour la

Plus en détail

APERÇU GENERAL SUR LE CHU

APERÇU GENERAL SUR LE CHU APERÇU GENERAL SUR LE CHU I / PRESENTATION DU CHU : Le Centre Hospitalier Mohammed VI est un établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière. Il est soumis à la tutelle

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014 Assurances de biens et de responsabilité Etude Mars 2014 Tempêtes, grêle et neige : Résultats de l année 2012 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur.

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires I / Ile de France Gaphil II / Nord-Pas de Calais IIA / Picardie III/ Champagne Ardenne IV / Lorraine VI / Alsace Belfort VII

Plus en détail

ARRÊTÉ du 12 mars 2015

ARRÊTÉ du 12 mars 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche ARRÊTÉ du 12 mars 2015 fixant la liste des candidats autorisés à participer aux concours ouverts

Plus en détail

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR?

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR? Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement supérieur et de la recherche Sous direction des études de gestion prévisionnelle, statutaires et des affaires

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Pour ce palmarès 2015, 140 banques de métropole et d outre-mer ont été passées à la loupe. Les tarifs analysés? Ceux en

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

REGLEMENT CHALLENGE LEGRAND VDI Février 2014

REGLEMENT CHALLENGE LEGRAND VDI Février 2014 REGLEMENT CHALLENGE LEGRAND VDI Février 2014 Article 1. ORGANISATEUR La société LEGRAND SNC, au capital social de 6 200 000, immatriculée au RCS de LIMOGES, sous le numéro 389 290 586, dont le siège social

Plus en détail

Vers une approche managériale des tarifs T2A

Vers une approche managériale des tarifs T2A Vers une approche managériale des tarifs T2A Contribution de CAHPP Consultant Juin 2013 Page 1 sur 35 SOMMAIRE SOMMAIRE... Page 2 PRÉAMBULE... Page 3 PARTIE I : MÉTHODOLOGIE... Page 5 PARTIE II : IMPACT

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

Centre Hospitalier de Béziers

Centre Hospitalier de Béziers Centre Hospitalier de Béziers Edito Établissement public de santé, le Centre Hospitalier de Béziers est l hôpital de référence du bassin de santé Ouest-Hérault de plus de 200 000 habitants. Sa taille et

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2013 Version définitive Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011 DOSSIER de PRESSE Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis Saint-Denis, Janvier 2011 A l occasion de la rénovation de sa façade, validée par l architecte

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris sportifs en ligne.

30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris sportifs en ligne. Un nouveau circuit de saut d obstacles Au format très télévisuel Support de paris sportifs en ligne 30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris

Plus en détail

Centre Hospitalier. Livret d accueil. du patient. Pontoise. Un hôpital de référence proche de vous!

Centre Hospitalier. Livret d accueil. du patient. Pontoise. Un hôpital de référence proche de vous! Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil du patient Un hôpital de référence proche de vous! SOMMAIRE. Edito. p. 3 Le Centre Hospitalier René-Dubos. p. 5 Votre admission. p. 15 Vos droits. p. 19 Vos

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire Les études de L emploi cadre n 2015-32 mars 2015 Cadres du privé et zones d emploi : une forte concentration. Les places fortes de l emploi

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux vivre votre argent 27 janvier 2012 Pour ce palmarès 2012, la CLCV et Mieux vivre votre argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Dans le cas où vous ne pourriez pas nous joindre par téléphone, faites-le par fax 01.40.61.55.95

Dans le cas où vous ne pourriez pas nous joindre par téléphone, faites-le par fax 01.40.61.55.95 AFS ET AFSA ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 FACULTE DE MEDECINE RENE DESCARTES PARIS 5 SERVICE DES SPECIALITES MEDICALES Site Necker - 156, rue de Vaugirard 75730 PARIS CEDEX 15 Ouvert du lundi au vendredi

Plus en détail

FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1

FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1 fosfom Fonds de Soutien à la Formation Médicale FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1 FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 2 FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale Le «Fonds

Plus en détail

Livret d accueil patient

Livret d accueil patient Livret d accueil patient Sommaire Mot du directeur 03 Notre histoire 04 Nos missions 06 Nos valeurs 07 Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 08 L équipe hospitalière Identification du personnel 10 Assistantes

Plus en détail

médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ET PROTECTION JURIDIQUE Relevé d Informations - Médecins infirmier kinésithérapeute avocat

médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ET PROTECTION JURIDIQUE Relevé d Informations - Médecins infirmier kinésithérapeute avocat 2015 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE PROTECTION JURIDIQUE La mutuelle des professions libérales et indépendantes Professions Libérales & Indépendantes médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis

dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis Denise Silber Peu de détails pratiques sont directement comparables dans l exercice de la médecine entre les États-Unis

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail