Management 2 è m e année marketing WHIRLPOOL

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Management 2 è m e année marketing WHIRLPOOL"

Transcription

1 APPLIQUÉ INSTITUT SUPÉRIEUR DE GÉNIE Management 2 è m e année marketing WHIRLPOOL Stage d observation Présenté par : par : Hamza AAZEDINE BOUKHRISSE Encadré Mr Samir Année académique: 2013/2014

2 D É D I C A C E J E S O U H A I T E D É D I C A C E R C E T R AVA I L À M E S C H E R S PA R E N T S Q U I O N T T O U J O U R S É T É L À P O U R M O I T O U T A U L O N G D E M E S É T U D E S E T Q U I M O N T S O U T E N U M Ê M E P E N D A N T L E S M O M E N T S L E S P L U S D I F F I C I L E S. J E S P È R E Q U I L S T R O U V E R O N T D A N S C E T R AVA I L T O U T E S M E S R E C O N N A I S S A N C E S E T T O U T M O N A M O U R. A M E S C H E R S P R O F E S S E U R S, A M E S M E I L L E U R S A M I S A T O U S C E U X Q U I O N T PA R TA G É AV E C M O I E T D U R A N T T O U T E L A P É R I O D E D E M A F O R M AT I O N, J O I E S E T D O U L E U R S, E T D E Q U I J E G A R D E R A I T O U J O U R S D E T R È S B E A U X S O U V E N I R S. Stage d observation Année académique : 2013/2014 2

3 R E M E R C I E M E N T S : J E S O U H A I T E R E M E R C I E R E N P R E M I E R L I E U M O N E N C A D R A N T, M R S A M I R B O U K H R I SS E, P O U R L I N T É R Ê T Q U I L M A A C C O R D É T O U T A U L O N G D E M A P É R I O D E D U S TA G E, P O U R M AV O I R A D A P T É A U M O N D E D U T R AVA I L E T A U M É T I E R D E L É L E C T R O M É N A G E R, E T M A I D É R A P P O R T D E S TA G E. À R É A L I S E R C E J E T I E N S A U S S I A R E M E R C I E R M R H I C H A M Z E R G O U N E P O U R S O N A I D E, S A D I S P O N I B I L I T É E T S A S E R V I A B I L I T É. J E R E M E R C I E A U S S I, L E N S E M B L E D U C O R P S A D M I N I S T R AT I F E T P R O F E S S O R A L D E L I G A, I N S T I T U T D E G É N I E A P P L I Q U É, P O U R L E U R S O U T I E N. Stage d observation Année académique : 2013/2014 3

4 Table des matières Introduction 5 Partie 1 : Présentation de l entreprise Historique Fiche signalétique Mission Les valeurs de Whirlpool La gamme Whirlpool Les produits Whirlpool 16 Partie 2 : Tâches effectuées au sein de l entreprise L acte de vente d un article électroménager Intervention du service après vente Les tâches effectuées 26 Conclusion 27 Webographie 29 Stage d observation Année académique : 2013/2014 4

5 Introduction générale : D A N S L E B U T D E P E R F E C T I O N N E R L E C U R S U S D E S E S É T U D I A N T S E T R E N F O R C E R L E U R S C O N N A I S S A N C E S A C Q U I S E S D U R A N T L ' A N N É E, L I N S T I T U T D E G É N I E A P P L I Q U É I N C L U T D A N S S O N P R O G R A M M E D E F O R M AT I O N D E L A D E U X I È M E A N N É E U N S T A G E E F F E C T U É O B L I G AT O I R E M E N T PA R L E S É T U D I A N T S. P O U R M E S O U M E T T R E À C E T T E O B L I G A T I O N, E X P L O R E R L ' E N V I R O N N E M E N T D U M A R C H É D E L ' E M P L O I E T E N R I C H I R M A F O R M AT I O N P R O F E S S I O N N E L L E, J ' A I E F F E C T U É U N S T A G E D ' U N E D U R É E D U N M O I S A U S E I N D E W H I R L P O O L M A R O C. W H I R L P O O L M A R O C E S T F I L I A L E À % D E W H I R L P O O L C O R P O R AT I O N D E P U I S C E S T L A P R E M I È R E F I L I A L E E N A F R I Q U E E T L A S E U L E À A U J O U R D H U I D A N S L E M O N D E A R A B E. C H I F F R E D A F FA I R E A N N U E L : P L U S D E M D H ( A N N É E ) E F F E C T I F : 3 0 E M P L O I S D I R E C T S E T E M P L O I S I N D I R E C T S P A R T D E M A R C H É : 3 2 % ( A N N É E ) Stage d observation Année académique : 2013/2014 5

6 PREMIERE PARTIE: Présentation de l entreprise. Stage d observation Année académique : 2013/2014 6

7 1.1 Historique: : C r é a t i o n d e l a U p t o n M a c h i n e C o r p o r a t i o n, à S t. J o s e p h, M i c h i g a n, E t a t s - U n i s, L e n t r e p r i s e p r o d u i t d e s m a c h i n e s à l a v e r é l e c t r i q u e s à m o t e u r. E l l e d e v i e n d r a e n l a N i n e t e e n H u n d r e d C o r p o r a t i o n : G o t t l o b B a u k n e c h t c r é e u n p e t i t a t e l i e r s p é c i a l i s é d a n s l a c o n s t r u c t i o n d e m o t e u r s é l e c t r i q u e s, à Ta i l l fi n g e n, e n A l l e m a g n e, a v a n t d e f o n d e r s a p r e m i è r e u s i n e e n P h i l i p s a c q u i e r t l ' a c t i v i t é B a u k n e c h t e n : G u i d o B o r g h i e t s e s t r o i s fi l s f o n d e n t l ' e n t r e p r i s e e t l a m a r q u e I g n i s à C o m e r i o, e n I t a l i e. E l l e s e r a r a c h e t é e p a r P h i l i p s e n , p u i s p a r W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n e n : N i n e t e e n H u n d r e d C o r p o r a t i o n c h a n g e d e n o m e t d e v i e n t W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n : W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n i n v e s t i t d a n s B r a s m o t o r S. A. e t s i m p l a n t e a i n s i s u r l e m a r c h é d e l ' é l e c t r o m é n a g e r b r é s i l i e n : W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n r a c h è t e K i t c h e n A i d : W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n e t P h i l i p s c o n s t i t u e n t u n e j o i n t v e n t u r e e u r o p é e n n e. E n , W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n r e p r e n d l a t o t a l i t é d e l e n t r e p r i s e. E n t r e e t a u j o u r d ' h u i, W h i r l p o o l E u r o p e a t r a n s f o r m é 3 2 m a r c h é s d i s t i n c t s e n u n e s e u l e e t u n i q u e e n t i t é c o m m e r c i a l e. Stage d observation Année académique : 2013/2014 7

8 : W h i r l p o o l l a n c e u n e s é r i e d e p r o j e t s c o n c e p t u e l s d e d e s i g n & d i n n o v a t i o n : , M a c r o w a v e, d e n o u v e l l e s f r o n t i è r e s p o u r l e m i c r o - o n d e s m o d e r n e, p r é s e n t é à l a Tr i e n n a l e d e M i l a n e t a u C a r o u s e l d u L o u v r e, à Pa r i s ; , " P r o j e t F u n p r o j e t c o n c e p t u e l s u r l e s o i n d u l i n g e e t s o n f u t u r ; , " i n. k i t c h e n, u n p r o j e t v i s i o n n a i r e s u r l a c u i s i n e e n t a n t q u e s p a c e e t l e s a p p a r e i l s é l e c t r o m é n a g e r s q u i s y i n t è g r e n t : H a b i t a t f o r H u m a n i t y I n t e r n a t i o n a l e s t u n e o r g a n i s a t i o n n o n g o u v e r n e m e n t a l e à b u t n o n l u c r a t i f, d é d i é e à l a c o n s t r u c t i o n d e l o g e m e n t s d é c e n t s e t a b o r d a b l e s, à t r a v e r s l e m o n d e. W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n s o u t i e n t H a b i t a t f o r H u m a n i t y e n t a n t q u e n t r e p r i s e d o n a t r i c e e t c o n t r i b u e a u p r o j e t P l u s q u e d e s m a i s o n s, l a r e c o n s t r u c t i o n d e n o s c o m m u n a u t é s : W h i r l p o o l fi n a l i s e l ' a c q u i s i t i o n d e Po l a r S. A., p r e m i e r f a b r i c a n t e t p r e m i è r e m a r q u e d ' a p p a r e i l s m é n a g e r s e n P o l o g n e : W h i r l p o o l E u r o p e d e v i e n t P r e m i e r S p o n s o r d e l a W TA ( Wo m e n s Te n n i s A s s o c i a t i o n ) - t o u r n é e e u r o p é e n n e. C e s t é g a l e m e n t e n q u e W h i r l p o o l a n n o n c e l ' e x t e n s i o n d e s a c o l l a b o r a t i o n a v e c H a b i t a t f o r H u m a n i t y e n E u r o p e, e t c r é e u n t r i p l e p a r t e n a r i a t, d a n s l e q u e l A m é l i e M a u r e s m o, r e p r é s e n t a n t l a W TA, d e v i e n t a m b a s s a d r i c e o ffi c i e l l e d H a b i t a t f o r H u m a n i t y e n E u r o p e : W h i r l p o o l E u r o p e i n a u g u r e u n e n o u v e l l e c h a î n e d e p r o d u c t i o n s u r s o n s i t e i n d u s t r i e l d e Wr o c l a w, e n Po l o g n e. E l l e p r o d u i t d e s t a b l e s d e Stage d observation Année académique : 2013/2014 8

9 c u i s s o n e t d e s f o u r s p o u r l ' e n s e m b l e d u p o r t e f e u i l l e d e m a r q u e s d u g r o u p e, s u r t o u s l e s m a r c h é s e u r o p é e n s. L e s i t e d e W r o c l a w c o m p r e n d d e u x u s i n e s ( l a v e - v a i s s e l l e e t r é f r i g é r a t i o n ), u n c e n t r e d ' e x c e l l e n c e t e c h n o l o g i q u e e t d e p r o t o t y p a g e r a p i d e, a i n s i q u u n e u s i n e d e t r a i t e m e n t d e s e a u x u s é e s : E n , W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n a a c q u i s M a y t a g C o r p o r a t i o n. C e r a c h a t n o u s a p e r m i s d e c o n f o r t e r n o t r e p o s i t i o n d e l e a d e r m o n d i a l d e l é l e c t r o m é n a g e r, a v e c d e s v e n t e s a n n u e l l e s d e p l u s d e 1 9 m i l l i a r d s d e d o l l a r s, 6 0 c e n t r e s d e p r o d u c t i o n, d e t e c h n o l o g i e e t d e d é v e l o p p e m e n t e t p l u s d e e m p l o y é s à t r a v e r s l e m o n d e : E n , W h i r l p o o l e s t l e p r e m i e r f a b r i c a n t d é l e c t r o m é n a g e r à s i g n e r l e p r o t o c o l e d e Ky o t o e t s ' e n g a g e o ffi c i e l l e m e n t à r é d u i r e s e s é m i s s i o n s d e g a z à e ff e t d e s e r r e d e 3 % d ' i c i à E n , n o t r e e n g a g e m e n t s e s t r e n f o r c é a v e c u n o b j e c t i f r e v u à l a h a u s s e : 6. 6 % d e r é d u c t i o n d i c i A l h e u r e a c t u e l l e, l e s r e j e t s t o x i q u e s d e n o s u s i n e s s o n t i n f é r i e u r s d e p r è s d e 9 0 % a u n i v e a u d e , a l o r s q u e n o t r e p r o d u c t i o n a a u g m e n t é d e 8 0 % s u r l a m ê m e p é r i o d e : E n , W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n s e s t o ffi c i e l l e m e n t e n g a g é à c e q u e, d i c i , t o u s l e s a p p a r e i l s à c o m m a n d e s é l e c t r o n i q u e s p r o d u i t s p a r l e g r o u p e à t r a v e r s l e m o n d e s o i e n t c o m p a t i b l e s a v e c l e s r é s e a u x i n t e l l i g e n t s : W h i r l p o o l C o r p o r a t i o n c é l é b r e s o n è m e a n n i v e r s a i r e! E n t a n t q u e p r e m i e r f a b r i c a n t e t Stage d observation Année académique : 2013/2014 9

10 d i s t r i b u t e u r m o n d i a l d e g r o s a p p a r e i l s m é n a g e r s, n o u s j o u o n s u n r ô l e e s s e n t i e l d a n s l a v i e q u o t i d i e n n e d e t o u t u n c h a c u n d e p u i s m a i n t e n a n t u n s i è c l e... Stage d observation Année académique : 2013/

11 1.2 Fiche signalétique : R a i s o n s o c i a l e : W H I R L P O O L. O b j e t s o c i a l : I M P O RT, D I S T R I B U T I O N D E M AT É R I E L É L E C T R O M É N A G E R Fo r m e j u r i d i q u e : S. A D a t e d e c r é a t i o n : C a p i t a l s o c i a l : D H. Pa t e n t e : S i è g e s o c i a l : B. P. 4 9 S i d i M a â r o u f C a s a b l a n c a 0 2 P r é s i d e n t : H a s c o e t M i c h e l. t e l : S i t e w e b : R. C : Stage d observation Année académique : 2013/

12 1.3. Mi ssi on : L e a d e r m o n d i a l d e s g r a n d s a p p a r e i l s m é n a g e r s a v e c u n c h i ff r e d ' a ff a i r e d e p l u s d e 1 9 m i l l i a r d s d e d i r h a m s, W h i r l p o o l e s t a u j o u r d ' h u i p r é s e n t d a n s p l u s d e p a y s. C h a q u e a n n é e, c h e z W h i r l p o o l, h o m m e s e t f e m m e s c o n ç o i v e n t, p r o d u i s e n t e t v e n d e n t p l u s d e 5 5 m i l l i o n s d ' a p p a r e i l s d a n s l e m o n d e e t p a r t a g e n t l a m ê m e v i s i o n a v e c p a s s i o n, fi e r t é e t p e r f o r m a n c e. Fi l i a l e d e W h i r l p o o l, W h i r l p o o l M a r o c d i s p o s e d ' u n p o r t e f e u i l l e d e m a r q u e s p r e s t i g i e u s e s a v e c d e s p r o d u i t s à l a p o i n t e d e l ' i n n o v a t i o n, c a p a b l e s d ' a n t i c i p e r e t d e s a t i s f a i r e l e s b e s o i n s d e t o u s l e s c o n s o m m a t e u r s. Stage d observation Année académique : 2013/

13 1.4. Les valeurs de Whirlpool : P o u r u n e n v i r o n n e m e n t d e t r a v a i l é p a n o u i s s a n t q u i i n s p i r e fi e r t é e t e n g a g e m e n t. R E S P E C T. N o u s f a i s o n s c o n fi a n c e e t n o u s m e t t o n s e n v a l e u r l e p o t e n t i e l e t l a c o n t r i b u t i o n d e c h a c u n. I N T E G R I T E. N o u s a v o n s u n e c o n c e p t i o n é t h i q u e d e l a p r a t i q u e d e n o t r e m é t i e r. T R AVA I L E N E Q U I P E N o u s c r o y o n s d a n s l e p r i n c i p e d e l a s o l i d a r i t é p o u r u n s u c c è s p a r t a g é. D I V E R S I T E N o u s s o m m e s c o n v a i n c u s q u e c ' e s t d e l a d i ff é r e n c e q u e s e c r é e l a v a l e u r. V O LO N T E D E G A G N E R N o u s c r é o n s u n e n v i r o n n e m e n t d e t r a v a i l, d e q u a l i t é e t d ' e x i g e n c e o ù l e s i n d i v i d u s e t l e s é q u i p e s p e u v e n t a t t e i n d r e d e s n i v e a u x d e Stage d observation Année académique : 2013/

14 p e r f o r m a n c e s é l e v é s e t d é v e l o p p e r l e m e i l l e u r d ' e u x - m ê m e s.. Stage d observation Année académique : 2013/

15 Stage d observation Année académique : 2013/

16 1.6. Produits Whirlpool : Stage d observation Année académique : 2013/

17 Stage d observation Année académique : 2013/

18 Stage d observation Année académique : 2013/

19 DEUXIEME PARTIE: Tâches eff ectuées au sein de l entreprise Stage d observation Année académique : 2013/

20 2.1. L'ACTE D E V E N T E D'UN A RT I C L E É L E C T R O M É N A G E R A u n i v e a u d e l a c a i s s e : L a c a i s s i è r e t i r e 2 c o n t r a t s, u n o r i g i n a l e t u n d u p l i c a t a, e t 2 t i c k e t s d e c a i s s e s, 1 o r i g i n a l e t u n d u p l i c a t a... - S o i t, l e c l i e n t s e c h a r g e d u t r a n s p o r t, e t d a n s c e c a s l e c l i e n t r e ç o i t l e s 2 o r i g i n a u x ( c a d l ' o r i g i n a l d u t i c k e t d e c a i s s e, e t l ' o r i g i n a l d u c o n t r a t d e v e n t e ), l e c l i e n t s e d i r i g e a p r è s v e r s l ' a c c u e i l p o u r l a v a l i d a t i o n d e l a g a r a n t i e - S o i t, l e t r a n s p o r t e s t a s s u r é p a r M a r j a n e, e t d a n s c e c a s, l e c l i e n t r e ç o i t l ' o r i g i n a l d u t i c k e t d e c a i s s e e t l e d u p l i c a t a d u c o n t r a t, e t a u m o m e n t d e l a l i v r a i s o n, l e c l i e n t d o i t r é c u p é r e r l ' o r i g i n a l d u c o n t r a t, e t d o i t r e m e t t r e a u l i v r e u r l ' o r i g i n a l t u t i c k e t d e c a i s s e q u i v a s ê t r e c o n s e r v e r d a n s l e s a r c h i v e s d e M a r j a n e A u n i v e a u d e l a r é c e p t i o n m a r c h a n d i s e : L e r ô l e d e l ' a g e n t d e s é c u r i t é : i n s p e c t i o n d e t o u t l e s a r t i c l e s à l i v r é s a u x c l i e n t s, v é r i fi c a t i o n d e l ' a r t i c l e, s a m a r q u e, s a r é f é r e n c e, e t a u s s i l ' é t a t p h y s i q u e d u p r o d u i t ; s i j a m a i s l a c a i s s i è r e c o m m e t u n e e r r e u r a u n i v e a u d e l a r e m i s e d e s d u p l i c a t a s o u Stage d observation Année académique : 2013/

21 d e s o r i g i n a u x, l ' a r t i c l e n e p e u t ê t r e l i v r é, d a n s c e c a s i l f a u t a p p e l e r l e c l i e n t p o u r r é g l e r l e p r o b l è m e Intervention du service après vente U n e o p é r a t i o n q u i c o n c e r n e l e g r o s é l e c t r o m é n a g e r e t s p é c i a l e m e n t l e b l a n c ( r é f r i g é r a t e u r s, m a c h i n e s à l a v e r, c u i s i n i è r e s... ). A i n s i q u e l e s t é l é v i s e u r s d o n t l a t a i l l e d é p a s s e l e s 2 9 p o u c e s Le s é t a p e s d u t r a i t e m e n t d e l a ré c l a m a t i o n 1 ) - P r é s e n t a t i o n d u c l i e n t a u m a g a s i n a v e c l e c o n t r a t d e v e n t e. 2 ) - Ré c l a m a t i o n d u c l i e n t e ff e c t u é e p a r t é l é p h o n e. 3 ) - L e r e s p o n s a b l e d o i t r e c u e i l l i r l e s i n f o r m a t i o n s s u i v a n t e s : L e n o m e t l e p r é n o m d u c l i e n t L ' a d r e s s e c o m p l è t e d u c l i e n t L e n u m é r o d e t é l é p h o n e L e m o t i f ( p r o b l è m e à r é p a r e r ) L a r é f é r e n c e d u p r o d u i t L a m a r q u e d u p r o d u i t L a d a t e d e v e n t e * Stage d observation Année académique : 2013/

22 L e n u m é r o d u c o n t r a t l e r e s p o n s a b l e d o i t r a p p o r t é c e s i n f o r m a t i o n s d a n s u n r e g i s t r e ( r e g i s t r e d e s i n t e r v e n t i o n s d u s e r v i c e a p r è s v e n t e ) * I m p o r t a n t e p o u r p o u v o i r d é fi n i r s i l e p r o d u i t e s t s o u s g a r a n t i e 4 ) - S i l ' a r t i c l e n ' e s t p a s s o u s g a r a n t i e, l e r e s p o n s a b l e p e u t p r o p o s e r a u c l i e n t l e s c o o r d o n n é e s d u f o u r n i s s e u r p o u r q u ' i l p u i s s e l e c o n t a c t e r d i r e c t e m e n t. 5 ) - S i l ' a r t i c l e e s t s o u s g a r a n t i e, l e s i n f o r m a t i o n s m e n t i o n n é e s c i - d e s s u s d o i v e n t ê t r e r a p p o r t é e s s u r l e f o r m u l a i r e e t ê t r e f a x é e s i m m é d i a t e m e n t a u f o u r n i s s e u r d e l a m a r q u e d e l ' a r t i c l e à r é p a r e r. 6 ) - U n e f o i s l e f a x e s t r e ç u p a r l e f o u r n i s s e u r, c e d e r n i e r a u n d é l a i d e 4 8 h p o u r e n v o y e r u n t e c h n i c i e n à l ' a d r e s s e d u c l i e n t n o t é e d a n s l e f o r m u l a i r e a p r è s a v o i r a c c u s é r é c e p t i o n d u f a x. 6 ) - A p r è s l e s 4 8 h, l e r e s p o n s a b l e d u s e r v i c e a p r è s v e n t e a p o u r m i s s i o n d e r e l a n c e r l ' i n t e r v e n t i o n e n a p p e l a n t l e c l i e n t p o u r s ' a s s u r e r q u e l e t e c h n i c i e n e s t i n t e r v e n u d a n s l e d é l a i p r é v u e t q u ' i l a p u r é s o u d r e l e p r o b l è m e. 7 ) - S u i t e à c e t a p p e l, q u a t r e c a s p e u v e n t s e p r é s e n t e r : a - S o i t l e t e c h n i c i e n e s t i n t e r v e n u e t a r é s o l u l e p r o b l è m e e t l e c l i e n t e s t s a t i s f a i t. b - S o i t l e t e c h n i c i e n s ' e s t p r é s e n t é e t l e c l i e n t n ' e s t p a s s a t i s f a i t d u r é s u l t a t. Stage d observation Année académique : 2013/

23 c - S o i t l e t e c h n i c i e n n e s ' e s t p a s p r é s e n t é. d - S o i t l e f o u r n i s s e u r i g n o r e c o m p l è t e m e n t l a r é c l a m a t i o n. Stage d observation Année académique : 2013/

24 ré a c t i o n d u S e r v i c e A p rè s Ve n t e L e s c a s A L e s r é a c t i o n s d u r e s p o n s a b l e a p r è s v e n t e ü E v a l u e r l e t a u x d e s a t i s f a c t i o n d u c l i e n t ü R a s s u r e r l e c l i e n t e t l u i p r o p o s e r l a d i s p o n i b i l i t é d u s e r v i c e a p r è s v e n t e e n c a s d ' a u t r e s s o u c i s B ü D é t e r m i n e r l e s a t t e n t e s d u c l i e n t e t p o u r q u o i n ' e s t - i l p a s s a t i s f a i t ü C o n t a c t e r l e f o u r n i s s e u r p o u r l ' i n f o r m e r d e l a s i t u a t i o n e t l u i d e m a n d e r d ' e n v o y e r l e t e c h n i c i e n u n e s e c o n d e f o i s C ü E n v o y e r u n 2 è m e f o r m u l a i r e i n t i t u l é «r e t a r d s u r i n t e r v e n t i o n» p o u r p r é v e n i r l e f o u r n i s s e u r d u r e t a r d ü U n e f o i s c e f a x e s t r e ç u p a r l e f o u r n i s s e u r, c e l u i - c i d o i t s e p r é s e n t e r d ' u r g e n c e c h e z l e c l i e n t D ü D é f a l q u e r l e p r o d u i t e t p r o p o s e r a u c l i e n t d e l u i é c h a n g e r l ' a r t i c l e d é f a i l l a n t s u r l e c o m p t e d u f o u r n i s s e u r Stage d observation Année académique : 2013/

25 2.3. Synthèse A p r è s u n e d u r é e d e 3 0 j o u r s, n o u s a v o n s p u c o n s t a t e r q u e l q u e s d é f a i l l a n c e s d a n s l a g e s t i o n d u s e r v i c e a p r è s v e n t e n o t a m m e n t : M a i s f a u t e d e m o y e n s n o u s n ' a v o n s p a s p u a l l e r p l u s l o i n d a n s n o t r e m i s s i o n... ü B u r e a u ; ü L i g n e t é l é p h o n i q u e ; ü Pe r s o n n e l i n s u ffi s a n t ; ü N i v e a u d e c o l l a b o r a t i o n d e c e r t a i n e s p e r s o n n e s l a i s s e a d é s i r e r P r o b l è m e s s o u l e v é s : I n t e r v e n t i o n : ü L e l i v r e u r n e s ' a s s u r e p a s d u b o n é t a t d u m a t é r i e l a u n i v e a u d e l a l i v r a i s o n ; ü S y s t è m e d e g e s t i o n d e s t o c k e t d e t r a i t e m e n t d e r é c l a m a t i o n n o n i n f o r m a t i s é ; ü G é n é r a l e m e n t l e s f o u r n i s s e u r s n e r e s p e c t e n t p a s l e d é l a i d e 4 8 H p o u r i n t e r v e n i r c h e z l e c l i e n t. Ré p a r a t i o n s : ü M a u v a i s e g e s t i o n a u n i v e a u d e l a r é s e r v e ; ü L e s f o u r n i s s e u r s p r e n n e n t b e a u c o u p d e t e m p s p o u r v e n i r r é c u p é r e r l e s a r t i c l e s ; ü Pé r i o d e d e r é p a r a t i o n t r o p l o n g u e. Stage d observation Année académique : 2013/

26 R e c o m m a n d a t i o n : I n t e r v e n t i o n : ü I m p o s e r a u x f o u r n i s s e u r s d ' i n t e r v e n i r c h e z l e c l i e n t d a n s l e s m e i l l e u r s d é l a i s ( fi x e r l e d é l a i d e 4 8 h e u r e s c o m m e d é l a i m a x i m u m d ' i n t e r v e n t i o n ) ; ü L e l i v r e u r d o i t s ' a s s u r e r d u b o n é t a t d u m a t é r i e l a u m o m e n t d e l a l i v r a i s o n c h e z l e c l i e n t, c e l a s e f e r a s p a r l e b i l l e t d ' u n q u e s t i o n n a i r e o b l i g a t o i r e m e n t r e m p l i s p a r l e c l i e n t r é c e p t e u r d e l ' a r t i c l e. Ré p a r a t i o n : ü U n e m e i l l e u r e g e s t i o n d e l a r é s e r v e ü L e f o u r n i s s e u r d o i t v e n i r r é c u p é r e r l e s a r t i c l e s d a n s l e s m e i l l e u r s d é l a i s ü Ré d u i r e l a p é r i o d e d e r é p a r a t i o n d e s a r t i c l e s ü A u t r e s r e c o m m a n d a t i o n s : Stage d observation Année académique : 2013/

27 2.4. LES TÂ C H E S E F F E C T U É E S : A U C O U R A N T D E M O N S T A G E O N A É T É A M E N É À E F F E C T U E R P L U S I E U R S T Â C H E S : C H O I S I R L A G A M M E D E P R O D U I T S E T S O N I M P L A N T A T I O N S U R L E S L I N É A I R E S E T L E S G O N D O L E S ; S U R V E I L L E R L ' É C O U L E M E N T D E S S T O C K S P A R L ' I N T E R M É D I A I R E D U L O G I C I E L «G O L D» ; P A S S A T I O N D E C O M M A N D E M O D I F I C A T I O N D E L É T I Q U E T T E D U P R I X D E S P R O D U I T S R E P R E S E N T A T E U R D E W H I R L P O O L C O N V A I N C R E L E S C L I E N T S D E C H O I S I R L E S P R O D U I T S W H I R L P O O L P A R M I L E S A U T R E S S U R L E M A R C H É. L'INVENTA I R E : E S T U N E O P É R A T I O N Q U I C O N S I S T E A M E T T R E E N É V I D E N C E E T L E S P R O D U I T S Q U I E X I S T E S D A N S L E S T O C K ( L A R É S E R V E ) E T L E S P R O D U I T S E X P O S É S S U R L E R AY O N ; L E C H E F D U R A Y O N O R G A N I S E C E T T E O P É R A T I O N E N C O L L A B O R A T I O N A V E C L E S V E N D E U R S E T A V E C L E S AV, C E L A L U I P E R M E T D E D É T E C T E R L E S A R T I C L E S Q U I F E R O N T L ' O B J E T S O I T D E D É M A R Q U E S O I T D E R E T O U R D É F I N I T I F A U F O U R N I S S E U R... Stage d observation Année académique : 2013/

28 Conclusion : Le s t a g e q u e j a i e ff e c t u é a u s e i n d e W h i r l p o o l d u n e d u ré e d u n m o i s a é t é p o u r m o i s o u rc e d e p l u s i e u r s n o u v e l l e s c o n n a i s s a n c e s c o n c e rn a n t l a v e n t e d e s p ro d u i t s d é l e c t ro m é n a g e r, l a m é t h o d o l o g i e d u t r a v a i l e t a u s s i l e c o m p o r t e m e n t a u s e i n d e l e n t re p r i s e. G r â c e à c e s t a g e e t à m o n e n c a d r a n t q u i a é t é g é n é re u x e n m a t i è re d e c o m p t a b i l i t é e t q u i m a c o n s a c ré d e s h e u re s d ex p l i c a t i o n s a fi n q u e j e s o i s o p é r a t i o n n e l e n fi n d e s t a g e j a i p u d é c o u v r i r l e m o n d e p ro f e s s i o n n e l e t d e c o n s t a t e r à q u e l p o i n t l a f o rm a t i o n p ro f e s s i o n n e l l e s u r l e p l a n t h é o r i q u e n e s t p a s s u ffi s a n t e p o u r l a q u a l i fi c a t i o n e t l a c o m p é t e n c e d e m a n d é e s u r l e m a rc h é d u t r a v a i l. D u r a n t l e s d i ff é re n t e s é t a p e s d e m o n s t a g e, j ' a i p u d é c o u v r i r d e n o u v e a u x c o n c e p t s e t a c q u é r i r d e n o u v e l l e s c o n n a i s s a n c e s d a n s p l u s i e u r s d o m a i n e s. A u c o u r t d e m a p é r i o d e d e s t a g e j ' a i e u l ' o c c a s i o n d e c o l l a b o re r a v e c u n c e r t a i n s n o m b re d e c a d re s. C e l a m ' a p e rm i t d ' a v o i r d e s re l a t i o n s a v e c e u x e t Stage d observation Année académique : 2013/

29 m ' a d a p t e r a i n s i a v e c u n e n v i ro n n e m e n t d e t r a v a i l q u i a é t é n o u v e a u p o u r m o i. E n e ff e t, t o u t d ' a b o rd j ' a i p r i s c o n n a i s s a n c e d e s d i ff é re n t s s e r v i c e s d e W h i r l p o o l, c o n n a î t re s e s m i s s i o n s. E n s u i t e, j ' a i c o m m e n c é à d é c o u v r i r l e s d i ff é re n t s p ro b l é m e s re n c o n t ré s p a r l e re s p o n s a b l e d u s e r v i c e c o m m e rc i a l. E t c e v i a l e c o n t a c t d i re c t q u e j ' a i e u a v e c d i ff e re n t s ` t y p e s ' d e c l i e n t s. D u r a n t c e t e m p s, j ' a i p u a c q u é r i r p l u s i e u r s c o n c e p t s e n m a t i é re d e c o n t a c t a v e c u n e c l i e n t è l e d e p l u s e n p l u s ex i g e a n t e. E n fi n j ' a i p u t o u c h e r e t d é c o u v r i r l e s d i ff e re n t s t y p e s d e p ro b l é m e s re n c o n t re r p a r l e s c l i e n t s d ' u n e p a r t, e t p a r l e re s p o n s a b l e d u s e r v i c e a p rè s v e n t e d ' a u t re p a r t, c e q u i m a p e rm i d e t i re r d e s re c o m m a n d a t i o n s q u i j e l ' e s p è re s e ro n t d ' u n e g r a n d e u t i l i t é p o u r m o n e n c a d r a n t. J e s o u h a i t e q u ' a v e c c e t h u m b l e p ro j e t, a v o i r p u c o n t r i b u e r à l ' a m é l i o r a t i o n d u s e r v i c e c o m m e rc i a l a u n i v e a u d e W h i r l p o o l. J ' e s p è re a u s s i q u e l e t a u x d e s a t i s f a c t i o n d e s c l i e n t s a u g m e n t e r a p o u r q u e M a r j a n e p u i s s e e n p ro fi t e r l a rg e m e n t. Stage d observation Année académique : 2013/

30 We b o g r a p h i e : NumFirm=MA Stage d observation Année académique : 2013/

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier

Portrait de métier. sommaire du portrait de métier Pôle métiers formation Portrait de métier Le métier de charé des relations avec le public Les portraits de métiers» sont une proposition du Pôle métiers formation de l Arcade. L atelier charé des relations

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

P h i l h a r m o n i s

P h i l h a r m o n i s Adoptez un nouveau rythme pour vos placements P h i l h a r m o n i s NOTE D INFO R M ATI O N C o n t rat Collectif d assurance sur la vie à adhésion facultative L e s c a r a c t é r i s t i q u e s d

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances

Formation SQL Server 2012 Administration des Instances Formation SQL Server 2012 Administration des Instances DURÉE DE L A FORMATION : 5 JOURS DATE : 23 AU 27 JUIN P RIX : 2100 HT P U B LI C : C E T T E F O R MAT I ON E S T D E S T I NÉE AUX A D MI NI S TR

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation

Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation Table des matières Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation 1. Conditions liées à l emprunt 1.1. Aperçu des différentes conditions...3 1.2. Commentaire de ces différentes conditions...3

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015

CALENDRIER DES STAGES 2014/2015 CALENDRIER DES STAGES NIVEAU MASTER 1 : BAC +4 Stage obligatoire et/ou recommandé par la formation Dauphine propose aussi 40 formations en apprentissage voir la liste sur https://dauphinentreprises.dauphine.fr

Plus en détail

Q. A quels produits s adresse ce document?

Q. A quels produits s adresse ce document? Licences F O R U M A U X Q U E S T I O N S Adobe Q. A quels produits s adresse ce document? Adobe Acrobat Adobe Font Folio Adobe Acrobat Distiller Server Adobe PageMaker Adobe After Effects Adobe Illustrator

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING.

Page 1. Test VDSL2. Test ADSL/2/2+/Re-ADSL. Test Résitance Capacitance R/C. TDR-Echomètre 6 km (option) Test PING. TESTEUR VDSL ADSL/ VDSL L' ARG U S 1 5 1 teste l es résea u x VDSL2, ADSL, Eth ern et sa n s m od u l e a d d i ti on n el. Ce testeu r tou t- en - u n a vec u n écra n cou l eu r offre l a pri se en ch

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

Sommaire. Le 04/10/2013 Réf : Annexe-Presentation Solution XiVO

Sommaire. Le 04/10/2013 Réf : Annexe-Presentation Solution XiVO Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Introduction Fonctionnalités téléphoniques L interface d administration et de supervision Le poste opérateur L application bureautique XIVO Client Push Mail des Messages

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

A25/CND. Manuel de ré fé re n ce de l'utilisate u r E N P

A25/CND. Manuel de ré fé re n ce de l'utilisate u r E N P A25/CND. Manuel de ré fé re n ce de l'utilisate u r E N P Bienvenue Voici i-g u i d e, le nouveau guide de pro gra m m ation inte ra ct i ve de Prevue et de CO G E CO. Inte l l i g e nt, intuitif et inspira

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

Interrogez votre sytème à distance grâce au TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTÉGRÉ. U t i l i s a t i o n assistée par. synthèse vocale

Interrogez votre sytème à distance grâce au TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTÉGRÉ. U t i l i s a t i o n assistée par. synthèse vocale S y s t è m e d a l a r m e t é l é p h o n i q u e V o c a l P r ê t à p o s e r Interrogez votre sytème à distance grâce au TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTÉGRÉ U t i l i s a t i o n assistée par synthèse

Plus en détail

C o n d i t i o n s des Opérations. P ro fessionnels M é t ro p o l e

C o n d i t i o n s des Opérations. P ro fessionnels M é t ro p o l e C o n d i t i o n s des Opérations P ro fessionnels M é t ro p o l e Tarifs en vigueur au 1 er avril 2008 Chères Clientes, Chers Clients, Je vous invite à prendre connaissance des nouvelles conditions

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2 Août 2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 RENTRÉE SERVICE DES SPORTS 11 Cactus JD1 15:00 18:30 Accueil et mee ng au local 287 + prépara on des équipements au ves

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE

CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE ENTRE : 1. L Université Libre de Bruxelles, institution universitaire dotée de la personnalité juridique en vertu

Plus en détail

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC

dysfonctionnement dans la continuité du réseau piétonnier DIAGNOSTIC dfoncionnmn dan la coninuié du réau piéonnir DIAGNOSTIC L problèm du réau on réprorié ur un car "poin noir du réau", c problèm on d différn naur, il puvn êr lié à la écurié, à la coninuié ou au confor

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

F a s c i c u l e 6 ÉQUITÉ SALARIALE

F a s c i c u l e 6 ÉQUITÉ SALARIALE F a s c i c u l e 6 ÉQUITÉ SALARIALE 2 Partant de la reconnaissance de la discrimination systémique et historique qu ont subies les femmes dans les ca t é g o r i e s d e m p lois à pré d o m i n a n ce

Plus en détail

Guide de base pour l évaluation du bien-être social

Guide de base pour l évaluation du bien-être social Guide de base pour l évaluation du bien-être social Équipe du CIFOR C a rol J. P. C o l fe r, M a ry Ann Bro ck l e s by, C h i m è re Diaw, P riscilia Etuge, M a rio Günter, E m i ly Harwe l l, Cynthia

Plus en détail

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe Accept er u n b o n c o n s e i l, c e s t a c c ro î t re sa propre performance. Goethe Le Cabinet Laroze Patrimoine Conseils est un acteur indépendant du conseil et de la gestion de patrimoine, qui met

Plus en détail

Notice d'exploitation

Notice d'exploitation Notice d'exploitation Equipement de Contrôle et de Signalisation incendie ECS 80-4 ECS 80-4 C ECS 80-8 ECS 80-8 C Sommaire Introduction...3 Maintenance...4 Commandes et signalisations utilisateur...6 Commandes...7

Plus en détail

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui

Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui 23 février - N 27-72 Le multiplicateur monétaire (de crédit) : hier et aujourd'hui Le multiplicateur monétaire (de crédit) est la théorie qui explique quel montant de crédit (de masse monétaire) peut être

Plus en détail

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES LES QUALITES REQUISES L Assistant(e) de Gestion doit faire preuve de : Autonomie, méthode, Dynamisme, esprit d initiative, Sens des responsabilités, Faculté d adaptation, Rigueur, Discrétion, diplomatie

Plus en détail

DEVENEZ FRANCHISÉ DARTY

DEVENEZ FRANCHISÉ DARTY VENEZ FRANCHISÉ DARTY DARTY VENEZ FRANCHISÉ DARTY 40 ANS CONTRAT CONFIANCE + de 57ANS OUVERTURE DU 1 ER MAGASIN DARTY + de 4 200 COLLABORATEURS DÉDIÉS AUX SERVICES 265 MAGASINS EN FRANCE ET DOM-TOM 11

Plus en détail

À travers deux grandes premières mondiales

À travers deux grandes premières mondiales Les éco-i ovatio s, le ouvel a e st at gi ue d ABG À travers deux grandes premières mondiales - éco-mfp, premier système d impression à encre effaçable - e-docstation, premier système d archivage intégré

Plus en détail

Stratégies de gestion de crise dans le médicament Strategy of crisis management in drug market

Stratégies de gestion de crise dans le médicament Strategy of crisis management in drug market Stratégies de gestion de crise dans le médicament Strategy of crisis management in drug market C. Bénattia* RÉSUMÉ. La gestion de crise est un processus complexe et risqué pour les entreprises. Elles seront

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

SECTION 5 PERFORMANCES

SECTION 5 PERFORMANCES TABLE DES MATIERES Page LIMITATION ACOUSTIQUE 5.2 CALiBRATION ANEMOMETRIQUE 5.3 COMPENSATION AL TIMETRIQUE 5.4 VITESSES DE DECROCHAGE 5.5 COMPOSANTES VENT 5.6 AVERTISSEMENT 5.7 INFLUENCE DE L'ALTERNATE

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

P ROTOCOLE DE C A RTAG E NA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES B I OT E C H N O LO G I QU E S R E L ATIF À LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ B I O LO G I QU E

P ROTOCOLE DE C A RTAG E NA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES B I OT E C H N O LO G I QU E S R E L ATIF À LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ B I O LO G I QU E P ROTOCOLE DE C A RTAG E NA SUR LA PRÉVENTION DES RISQU E S B I OT E C H N O LO G I QU E S R E L ATIF À LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ B I O LO G I QU E TEXTE ET ANNEXES P ROTOCOLE DE C A RTAG E NA SUR

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement Monitoring énergétique: enjeux, implications et bénéfices Vincent DIERICKX Cenergie Objectifs de la présentation

Plus en détail

Cour des petites créances du Manitoba Exemples de demandes et de demandes reconventionnelles

Cour des petites créances du Manitoba Exemples de demandes et de demandes reconventionnelles Exemple 1 Demande de deux demandeurs individuels à l encontre de deux défendeurs individuels Vous et votre mari avez acheté une maison et vous avez découvert que de l eau y entrait dans le sous-sol à cause

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité.

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité. it fournisseurs ourn p tu fi bi r q res e Dématérialisation des Chorus une solution simple 100 % GRATUITE Gains financiers Réduction des coûts d impression, de stockage et d acheminement Gains d espace

Plus en détail

Automatisation. Industrialisation des tests

Automatisation. Industrialisation des tests Module C : Industrialisation des tests Industrialisation des tests V1.1. VERIFIER.VALIDER ALTRAN CIS, de l assurance Qualité à l assurance de la qualité le lien et la de l automatisation des automates

Plus en détail

Les modalités de versements des cotisations CNRACL, ATIACL et/ou FEH en 2011

Les modalités de versements des cotisations CNRACL, ATIACL et/ou FEH en 2011 Les modalités de versements des cotisations CNRACL, ATIACL et/ou FEH en 2011 Décembre 2010 Sommaire Contexte et enjeux page 3 Evolution des modalités de versements Cas particulier du FCCPA..page 4 Cotisations

Plus en détail

Les métiers du d é ve l o p peur é co n o m i q u e

Les métiers du d é ve l o p peur é co n o m i q u e Les métiers du d é ve l o p peur é co n o m i q u e Associat ion Rhône-Alpes des professionnels du Développement Economique Local Les métiers du développeur économique Présentation du guide............5

Plus en détail

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES QLK5-CT-2002-30276 Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du Vème PCRD Version définitive 01/08/2003 INFORMATIONS STRATÉGIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ

Plus en détail

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES.

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES. CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE EQUATIONS DIFFERENTIELLES Le but de ce chapitre est la résolution des deux types de systèmes différentiels linéaires

Plus en détail

Agenda et détails des formations

Agenda et détails des formations Agenda et détails des formations AGENDA des formations LE DEVIS UNIQUE CCAM 1H30 Jeudi 25 septembre : 10h30 à 12h00 Mardi 30 septembre : 14h30 à 16h00 Jeudi 2 octobre : 14h30 à 16h00 Mercredi 29 octobre

Plus en détail

Informations techniques et questions

Informations techniques et questions Journée Erasmus Appel à propositions 2015 Informations techniques et questions Catherine Carron et Amanda Crameri Coordinatrices de projet Erasmus Contenu Call solution transitoire 2015 : remarques générales

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE STAGE PEDAGOGIQUE DE COURTE DUREE BOURSE DE 2 SEMAINES EN FRANCE ÉTUDIANTS ET JEUNES PROFESSEURS

DOSSIER DE CANDIDATURE STAGE PEDAGOGIQUE DE COURTE DUREE BOURSE DE 2 SEMAINES EN FRANCE ÉTUDIANTS ET JEUNES PROFESSEURS DOSSIER DE CANDIDATURE STAGE PEDAGOGIQUE DE COURTE DUREE BOURSE DE 2 SEMAINES EN FRANCE ÉTUDIANTS ET JEUNES PROFESSEURS Dates : du 6 au 17 juillet 2015 Durée : Public : 2 semaines Etudiants et jeunes professeurs

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Le développement des supports électroniques et de la «netéconomie»

Le développement des supports électroniques et de la «netéconomie» Les éditeurs français ou francophones et le We b Le développement des supports électroniques et de la «netéconomie» contribue au bouleversement du secteur de l édition. C e l u i - c i,p ro f o n d é m

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE A DUREE INDETERMINEEINSTITUANTUN SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES «REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX»

ACCORD D'ENTREPRISE A DUREE INDETERMINEEINSTITUANTUN SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES «REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX» ACCORD D'ENTREPRISE A DUREE INDETERMINEEINSTITUANTUN SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES «REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX» ENTRE LES SOUSSIGNES: société MONOPRIX SA agissant tant pour son compte que celui

Plus en détail

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE!

logo QUI SUIS-JE? WEB DESIGN PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! logo QUI SUIS-JE? PARIS ET PARTOUT EN FRANCE! WEB DESIGN Découvrez tous mes travaux sur mon site internet et pour plus d informations sur mes prestations contactez-moi. IDENTITÉ QUI SUIS-JE? ÉDITION ILLUSTRATION

Plus en détail

estion de la dette Nouveau programme u CR I ARCHIV 97821 pt. 2 pro jets DRMS Formation relative aux Deuxieme partie

estion de la dette Nouveau programme u CR I ARCHIV 97821 pt. 2 pro jets DRMS Formation relative aux Deuxieme partie La estion de la dette Nouveau programme u CR I Deuxieme partie Formation relative aux pro jets DRMS GO"" RD 1 Centre de recherches pour le d6veloppement international Ottawa, Canada ARCHIV 97821 pt. 2

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Modane, 15 décembre 2006 François VICTOR 1 Les points à traiter Quel bilan pour l activité touristique en Maurienne pour l hiver 2005/2006?

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR REDIGER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE

GUIDE PRATIQUE POUR REDIGER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE Comment s y prendre? Par quoi commencer? GUIDE PRATIQUE Qui doit l écrire? POUR REDIGER Quand? UN SCENARIO PEDAGOGIQUE Sous quelle forme et quel contenu? A quoi ça sert exactement? 2 SOMMAIRE I LE SCENARIO

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

Développement, inertie, déterminisme, volontarisme et fatalisme : le défi québécois face à l évolution spatio-économique mondiale

Développement, inertie, déterminisme, volontarisme et fatalisme : le défi québécois face à l évolution spatio-économique mondiale D i a l o g u e Développement, inertie, déterminisme, volontarisme et fatalisme : le défi québécois face à l évolution spatio-économique mondiale Luc-Normand Tellier Université du Québec à Montréal Le

Plus en détail

progression premiere et terminale

progression premiere et terminale progression premiere et terminale s.2 s.3 valette SEQUENCE Séance Objectif Contenu du cours Compétences Savoirs 1 1. Le bilan comportemental Identifier les objectifs de la connaissance de soi Utiliser

Plus en détail

SIMULATION D ENTREPRISE. Presse le citron! Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse

SIMULATION D ENTREPRISE. Presse le citron! Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse SIMULATION D ENTREPRISE Presse le citron! ÉCHELON 2 Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse Presse le citron! CAHIER DE L ÉLÈVE À l aide de vos coéquipiers, vous

Plus en détail

Créateur d entreprise

Créateur d entreprise Créateur d entreprise Edito Comme 7 000 personnes, chaque année en Seine-Saint-Denis, vous allez peut-être passer à l acte et concrétiser votre pro j e t de création d entreprise? p 2 Avant tout, je m

Plus en détail

Programme d'assistance Financiere de la FIFA (FAP) et prime de resultat financier 2011-2014: Reglement et directives administratives pour 2015

Programme d'assistance Financiere de la FIFA (FAP) et prime de resultat financier 2011-2014: Reglement et directives administratives pour 2015 FIF4 For the Game. For the World. A I'attention des associations membres de la FIFA Circulaire n 1463 Zurich, le 19 decembre 2014 SG/clo-csu-nsa Programme d'assistance Financiere de la FIFA (FAP) et prime

Plus en détail

Financer son développement international

Financer son développement international Diplôme Spécial en Management International Financer son développement international Michel Philippart Alger, Mai 2007 Planification Identifier les postes clé Calculer la valeur de l'initiative et faire

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Conseil en Org a n i s a t i o n. Conduite des In n o v a t i o n s Technologiques et So c i a l e s. e t D E S S

Conseil en Org a n i s a t i o n. Conduite des In n o v a t i o n s Technologiques et So c i a l e s. e t D E S S U N I V E R S I T E P A R I S 8 U. F.R. TERRITOIRES-ECONOMIES-SOCIETES D é p a rtement d Economie et de Gestion D E S S «C O C I T S» D E S S D i p l ô m e d E t u d e s S u p é r i e u re s S p é c i

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Insertion des femmes roumaines sur le marché du travail à Rome: un moyen de développement personnel et collectif

Insertion des femmes roumaines sur le marché du travail à Rome: un moyen de développement personnel et collectif Femmes en mouvement 115 Insertion des femmes roumaines sur le marché du travail à Rome: un moyen de développement personnel et collectif Ionela Vlase Introduction Lorsqu on s interroge sur la migration

Plus en détail

CS-DRMS. Enhancing Functionalities. Commonwealth Secretariat Debt Management Forum London, June 2008. De l Ouest. Centrale

CS-DRMS. Enhancing Functionalities. Commonwealth Secretariat Debt Management Forum London, June 2008. De l Ouest. Centrale CS-DRMS Enhancing Functionalities Commonwealth Secretariat Debt Management Forum London, June 2008 Banque des Etats de l Afrique Debt Management Capacity Building Programme Initiated in 1985 as the Commonwealth

Plus en détail

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants

Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants Prévention des Risques routiers encourus par les salariés Enseignants et Non - Enseignants 17.11.2008 Destinataires : Enseignants, Non-Enseignants et membres du CHSCT Objet : Le risque routier Conduire

Plus en détail

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Le Gepa (Groupe pour l éducation permanente des architectes) est l organisme de formation

Plus en détail

Contact : R-M Luycx (NL) (tel. : + 32 2 287 24 78 rose-marie.luycx@birb.be)version : 1

Contact : R-M Luycx (NL) (tel. : + 32 2 287 24 78 rose-marie.luycx@birb.be)version : 1 1 / 5 www.birb.be TVA: BE 202.819.476 Bureau d'intervention et de Restitution Belge Rue de Trèves 82 1040 BRUXELLES Tél.: + 32 2 287 24 11 Fax: 02/287.25.24 (à utiliser exclusivement et obligatoirement

Plus en détail

Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu

Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu Services à la famille et Consommation Manitoba Programmes de soutien des personnes handicapées et Aide à l emploi et au revenu Services d intégration communautaire pour les personnes handicapées Services

Plus en détail

> ACTIVITES & RESULTATS DU GROUPE BD MULTIMEDIA EN 2003 5

> ACTIVITES & RESULTATS DU GROUPE BD MULTIMEDIA EN 2003 5 PREMIÈRE PARTIE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DELIBÉRANT COMME ASSEMBLÉE ORDINAIRE > ACTIVITES & RESULTATS DU GROUPE BD MULTIMEDIA EN 2003 5 Chapitre I > B TO C 1. LES ACTIVITES DU GROUPE BD MULTIMEDIA EN 2003 6

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail