BonjourChezVous est invité par l École des beaux-arts de Nantes en tant que diplômés/alumni. Sommaire.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BonjourChezVous est invité par l École des beaux-arts de Nantes en tant que diplômés/alumni. Sommaire."

Transcription

1

2 BonjourChezVous est invité par l École des beaux-arts de Nantes en tant que diplômés/alumni Sommaire. Présentation du principe d exposition...p. 3 Précisions sur le projet...p. 4 Présentation du 29 octobre (table-ronde / finissage)...p. 5 Artistes invités...p Présentation de BonjourChezVous...p. 13 Récapitulatif et contact...p. 14 2

3 Présentation du projet Au sein de l espace d exposition de la Galerie des beaux-arts de Nantes, le collectif BonjourChezVous popose la deuxième occurrence d un travail entrepris dès 2013 : «Mesure de la parallaxe d une étoile». L exposition est construite par les artistes invités et par les relations qu ils vont apprendre à définir entre eux selon un protocole précis et immersif. Emprunté au vocabulaire scientifique, le titre se veut métaphorique. Alors que la parallaxe d une étoile correspond à l angle relatif au «changement de position de l observateur sur l observation» d un astre, il s agit bien ici d inviter des artistes à questionner l ancrage de leur démarche au sein d un groupe dans un jeu de perception subjective de l un à l autre. «Mesure de la parallaxe d une étoile» : un protocole La série «Mesure de la parallaxe d une étoile» est un principe d expositions collectives protocolaires qui réunit à chaque fois un groupe de sept jeunes artistes plasticiens, invités pour la singularité de leur démarche artistique et leur complémentarité possible. Dans un lieu assez grand pour délimiter deux espaces, l exposition se déroule en deux temps distincts. Le premier se fait dans un des deux espaces. Les artistes y sont invités pour discuter de leur démarche et leurs problématiques respectives. Ces échanges déterminent au fur et à mesure un ou plusieurs points d union qui seront développés jusqu à devenir l objet d œuvres personnelles réalisées sur place, tout au long de cette première période. Le deuxième temps correspond à un temps de monstration, cette fois-ci ouvert au public. L accrochage des créations y est pensé de manière collective et doit signifier le fait que l exposition est avant tout un rendu d expérience. L exposition, dessinant une forme tentaculaire ayant pour noyau le lieu des échanges, se tient dans le deuxième espace, laissé vierge jusqu ici. L exposition se présentant comme une entité autonome, auto-éclairée et auto-générée, le lieu en tant que tel doit disparaître. L accrochage doit à la fois être pensé comme une formulation du trajet qui s opère entre l idée (espace atelier) et l œuvre (espace d exposition) mais également comme un moyen de réunir des œuvres jusqu à créer un ensemble homogène. Ainsi, aucune œuvre ne peut être accrochée sur d autres murs que ceux partagés avec l espace atelier (ou sur d autres œuvres assimilées à ce même espace) pour éviter de fermer cette espace d exposition dans un lieu clos prédéfini. Pour schématiser, il y a un épicentre (l atelier) qui génère des vibrations, générant ellesmêmes un ensemble d œuvres expansif. Le reste n existe plus. Il faut imaginer que ce protocole n est qu un cadre. La réelle source est la rencontre entre des pratiques différentes et les moyens qu il faudra mettre en œuvre pour les accommoder les unes aux autres. La forme finale s activera par un aller-retour entre autonomie des œuvres et autonomie de l exposition. 3

4 «Deuxième mesure de la parallaxe d une étoile» : précisions L exposition dans son ensemble se déroule à la Galerie des beaux-arts de Nantes tout au long du mois d octobre. La première semaine reste dédiée à la conception et la construction de la forme finale alors que les trois dernières correspondent à l ouverture au public. Pour la Galerie des beaux-arts de Nantes, l espace de recherches s organise derrière les parois en plexiglas, dans le fond de la galerie. L exposition, elle, s installe dans la partie reliée à la vitrine donnant sur la place François 2, tout en prenant comme origine la surface en plexiglas. Tout au long de la première semaine, la plateforme de currators «l Île d en face» jouera le rôle de témoin extérieur au groupe en prenant notes des étapes de construction de l exposition. Son regard est présenté lors d une table-ronde ouverte au public avec les artistes et l équipe de BonjourChezVous. Une édition reprenant les précédentes occurences de «Mesure de la parallaxe d une étoile» est prévue. Second volet de la revue apériodique de BonjourChezVous, elle reprendra les deux premières occurences des «Mesure de la parallaxe d une étoile», de manière amplifiée. Atelier Paroi Zone d accrochage Vitrine Cuisine WC Plan de la galerie et zone d accrochage Calendrier du 3 au 11 octobre : workshop fermé au public 11 octobre : vernissage > à partir de 18h30 du 12 au 30 octobre : exposition ouverte > du mercredi au dimanche de 14hà 19h30 (entrée libre) 29 octobre : visite commentée en présence des artistes + table-ronde + finissage > à partir de 16h30 (entrée libre) 4

5 Programme du samedi 29 octobre 2016 dès 16h30 / Galerie des beaux-arts de Nantes place François 2 / entrée libre > Participants : BCV : Xavier Cormier, Guillaume Jezy, Jérémy Knez, Géraldine Poles Artistes invités : Gwenaël Bodet, Delphine Deshayes, Alexandre Lavet, Clément Vinette, Anne-Sophie Yacono Témoin extérieur invité : L île d en face Collectifs invités : L île d en face, l équipe du SETU festival, Radio Talkie, Born and Die, Galerie Fontaine > Déroulé : Première partie : Deuxième mesure de la parallaxe d une étoile >Visite commentée en présence des artistes > Rendu libre du témoin extérieur Visite suivie par Guillaume Jezy, porteur du projet Avec les artistes et témoin extérieur invités Deuxième partie : Travailler en collectif, quelles spécificités pour quels enjeux? > Présentations des différents collectifs (origine, activité, lieu) > Échanges entre participants (le collectif dans l histoire de l art et infuences, économie des artistes, l artiste et son égo, les ouvertures et les limites du travail en collectif, quelles spécificités du collectif dans le champ des arts plastiques etc.) Discussion modérée par BonjourChezVous Avec les collectifs invités Questions diverses et verre de l amitié 5

6 Gwenaël Bodet Vit et travaille à Nantes (44) «Imprégnée d une certaine fascination pour les manifestations technologiques, la trame esthétique de mes travaux est constituée par des entrelacs de câbles, composants électroniques, écrans ou hauts parleurs qui sont activés pour s augmenter de dimensions sonores, interactives et génératives. Les paradoxes qui se créent dans les rapports médias/médiums se retrouvent aussi dans les techniques que j apprends et que je mets en œuvre dans la réalisation de ces installations et leur mode de présentation. Au-delà de l objet composite, ces dispositifs érigés au rang de sculptures, présentés «sur leurs socles» mais fonctionnels, laissent l idée de possibilités imaginaires émerger et venir à l esprit, comme des prototypes, voir des «rétro-types», reliques obsolètes ou hors du temps, perspectives du multimédia infiltrant les champs de l art contemporain.» GB De haut en bas, de gauche à droite : Timeless landscape dimensions variables, images de synthèse, programme, écrans, ordinateur, 2013 Aalkmar 40x30x100 cm, vidéo, moniteur, servo moteur, carte arduino, ordinateur, 2013 Série parallèle dimensions variables, samples, speakers, micro piezzo, amplificateurs, câbles, ordinateur, carte son, 2013 Révolutions 21x17,5x6 cm, souris d ordinateur, moteur, résine, acrylique,

7 Xavier Cormier Vit et travaille à Paris (75) «Dans mes séries d éléments filaires, le motif en métal ou en bois délimite un espace interne qui n est cependant pas totalement distinct de l environnement extérieur où il est disposé, puisque c est un volume dont les faces sont ouvertes. Mes sculptures mettent ainsi en évidence l espace alentour, qu elles transforment par là même. Souvent, la forme émerge du sol, depuis sa base, et propose une élévation qui renvoie à différents signes plus ou moins identifiables, tout objet associé par la mémoire de celui qui regarde. La sculpture est donc une mise en évidence du phénomène d analogie formelle, souvent sous-jacent au moment de la rencontre d une œuvre, voire même dés l instant de sa conception. Ce phénomène singulier, à la manière de la reconnaissance d une forme dans un nuage, devient un «poème synésthésique» dans la mesure où chacun visualise la forme selon son propre système perceptif. Pour ma part, j inscris ce travail dans mon ensemble générique «Section du sol», dans lequel les relations entre les œuvres sont élaborées à partir d associations intimes, elles-même liées à ma perception de la sculpture et à mon principe génératif. La forme s efforce d exister malgré sa situation précaire. Le dessin dans l espace met en évidence la perméabilité de toute frontière, tout en signifiant son identité autonome.» XC De haut en bas, de gauche à droite : Révolution rouge, jaune, blanc in section du mur 18x180x18 cm, sapin, médium, acrylique, gélatines, 2015 Suite des rectangles verts III in section du mur 21x60x18 cm, acier, acrylique, 2014 Love stream blue (Wave 1 à 4) in section des figures 100x385 cm, gélatines découpées et collées sur dessins, 2016 Les tuiles, les toiles, l étoile (les pierres angulaires) in section du sol, x300x200 cm, support en hêtre et châssis entoilés de vinyle 7

8 Delphine Deshayes Vit et travaille à Rennes (35) «Le corps est perméable. Il est en relation avec l environnement et les micro-organismes qui l habitent. Comment qualifierions-nous l environnement et à travers lui nos comportements? À travers mon approche artistique, j essaye de rendre perceptible ce qui nous entoure et ce qui porte atteinte aux organismes. J interroge la relation entre l individu et la part hostile de son environnement. Depuis 2013, j aborde les risques liés au progrès industriel en passant par le filtre de l individualité, du ressenti et du quotidien. Mon travail met ainsi l individu face à un risque industriel. Pluridisciplinaire, il explore des situations sanitaires, industrielles, environnementales. Je souhaite représenter l ambivalence créée par l existence de choses à la fois fascinantes et potentiellement catastrophiques. De haut en bas, de gauche à droite : Les Encres 15x20 cm, série de six gravures aquatinte, 2010 À recontrôler dans 6 mois 150x175 cm, installation de quatre dessins sur tréteaux, 2013 Charbon Tas de 3x3x3 cm, installation éphémère avec pigments, 2012 État du ciel 20x50 cm, estampe avec gaufrage et frottage au graphile, 2011 Exploitations minières en Mongolie 70x100 cm, installation avec cartographie en gaufrage, 2013 La blancheur du papier m intéresse car le blanc apporte une sublimation. Il évoque l invisible, l immaculé, «l aseptisé». Je représente des potentiels impacts par un travail sur l empreinte en utilisant des techniques d estampes ou de marquages par le dessin. Je tente de capter, montrer au travers d une temporalité qui n est pas celle de l accélération.» DD 8

9 Alexandre Lavet Vit et travaille à Bruxelles (Belgique) «Les projets suivants d Alexandre Lavet consistent en des interventions à peine visibles dans l espace fictionnel qu est celui de l exposition. Il s agit de laisser traîner une paire de clous, une agrafe ou de la graphite. Les traces de construction que l on tend souvent à faire disparaître sont ainsi convoquées comme propositions artistiques. Des propositions au cœfficient de visibilité faible. On peut en effet passer à côté, mais on peut aussi les appréhender d une façon narrative. En effet ces traces de construction apparaissent comme les amorces d histoires, celles qui ont eu lieu avant le vernissage d une exposition. Ces œuvres ont aussi le potentiel narratif dans la mesure où souvent les spectateurs interagissent avec elles. Marchant dessus ils font des traces au sol, parfois ils les déplacent. Ainsi, avec discrétion Alexandre Lavet révèle le lieu d exposition dans lequel il intervient. Cela parce qu en exploitant certaines des ses caractéristiques, il en fait le lieu d une fiction qui ne pourrait avoir lieu que là.» FA De haut en bas, de gauche à droite : Vides (série) 31x41 cm, impression sur papier mat, A lunch dimensions variables, stylo sur papier plié, 2015 Bordure quatre éléments 2,3x2,3x200 cm, un élément 2,3x2,3x100 cm, plâtre de Paris, 2015 Les oubliés (The forgotten) 4,5x1 cm, porcelaine, 2015 extrait du texte de François Aubart, pour l exposition Les enfants de Sabbat 15 9

10 Géraldine Poles Vit et travaille à Nantes (44) Des paysages vides, ponctués par des fragments de décors où se passeraient des fêtes silencieuses, telle est la terre d accueil où discutent les entités mises en scène par Géraldine Poles. Il n est pas rare de rencontrer des cabines introspectives, des machines burlesques, ou encore des dance floors esseulés, dans espace de recherche qui se dessine sous les traits de territoires flottants. De haut en bas, de gauche à droite : Bal pour un stayre (détail) 130x100x80 cm, bois, miroirs sans teint, spot, 2015 «Tant attractive qu inutile, Je viens en paix se rapproche de l artefact, de l accessoire, du décor face au biotope. Quelles en sont les limites? Pourquoi rendre l artifice risible ou burlesque pour parler d un rapport au vivant? Plus qu une observation passive, endosser l apparence naturelle serait-il le dernier moyen de cœxister? Dans un présent où la plante est contrainte de muter et migrer en réaction à son environnement domestiqué, cette proposition fait écho au rapport structuré que l homme entretient avec la plante tant dans sa destruction que dans son maintien et dans son sauvetage.» GP Sans titre (installation en mouvement) 30x35X35 cm, perruques, moteurs, roues, Je viens en paix 130x130x120 cm, divers dont bois, fgazon en plastique, fleurs artificielles en plastiques, 2015 Sans titre dimensions variables, série de litographies, 2014 Sans titre dimensions variables, divers dont panneaux en bois, tréteaux en bois, vidéoprojecteurs, moniteur, rétroprojecteur, 2015 à propos de la sculpture Je viens en paix 10

11 Clément Vinette Vit et travaille à Nantes (44) Également comédien, Clément s empare de l espace jusqu à le basculer dans un univers fictif à la frontière du surréalisme, un espace où seul le spectacle semble avoir un sens. Par ses tableaux vivants précieusement mis en scène et ses vidéos, il nous invite à une projection magnifiée de nos banalités. «Sans être un manifeste ou une revendication politico-militante, il m importait d essayer d aller à l encontre de l idée défendu par Ophuls selon laquelle il y aurait une séparation nette et claire à faire entre le statut de technicien et celui d auteur/réalisateur. L enjeu pour moi étant de réussir, dans un même temps, à maitriser à la fois les éléments techniques du Spectacle et ce qui est plus de l ordre du fond, de l ambition de la représentation. Ne serait ce que d essayer de réaliser les deux à la fois, montre ma volonté de les situer sur un plan plus horizontal, chacun des domaines fournissant une matière à l autre.» CV De haut en bas, de gauche à droite : Traveling Extrait de la vidéo, 2014 L.Q.F.C.O Captures de la conférence-performance, 2013 Tant pis pour la note Capture du tableau vivant, 2015 La Technique Ophuls Capture de la vidéo-performance, 2015 Pas de monnaie pour le parcmètre Capture de la performance, 2015 à propos de la vidéo-performance La Technique Ophuls 11

12 Anne-Sophie Yacono Vit et travaille à Nantes (44) «La plupart de mes compositions nécessitent une fréquentation. Les «personnages», ou plutôt les formes humaines, ne sortent de la fournaise de chair que lorsque l on s y attarde et qu on se plonge dedans. Dans ma manière de travailler la peinture je joue sur la transparence entre les couches, même très minime. Je joue aussi avec ce mélange dû aux transparences qui floutent les couleurs à plusieurs endroits de manières différentes, entre les couleurs ayant la même valeur de gris positionnées avec promiscuité ou pas, avec des passages au pinceau fin, ou à l aide du bout de la brosse qui vient caresser le sommet de la matière. Les couches superposables sont ici la peau, la peinture et le flou. Par le regard on peut opérer un dévoilement des diverses couches, comme un déshabillement difficile avec plusieurs manières d aborder les choses. Dans mon travail ainsi que dans la personnalité de quelqu un, il y a plusieurs niveaux : les «intimes révélés», les «blancs», les choses revendiquées haut et fort puis l entre-deux. De haut en bas, de gauche à droite : Jungle (détail de l installation) dimensions variables, acrylique et huile sur toile, Enfer 210x110 cm par panneaux, acrylique sur bois, Le Sarlaac (détail) in Les portes de Chatteland 85 cm de haut, céramique émaillée et socle en bois sculpté, 2013 (l installation comporte onze scluptures) Enfer (détail de l intérieur) 210x110 cm par panneaux, acrylique sur bois, La peinture est pour moi une pratique journalière au corps à corps. Elle nécessite d être travaillée en détail, mais dans un détail qui finira par être englobé dans le fourbis général apparent de la composition.» ASY 12

13 Créée en 2012, l association BonjourChezVous est un collectif d artistes initié par Xavier Cormier, Guillaume Jezy, Jérémy Knez et Géraldine Poles. Diplômés de l Ecole des Beaux Arts de Nantes, ils formulent le constat commun de la nécessité de se réunir pour mutualiser les compétences et mener à bien des projets d expositions avec autonomie. Avec leurs univers complémentaires, ils concoivent un modéle d association où le collectif est augmenté chaque fois qu un porteur de projet anime une nouvelle proposition grâce au soutien de l équipe BonjourChezVous. Tantôt artistes, tantôt administrateurs ou porteurs de projet, les membres fondateurs mettent à profit leur énergie, leur compétences et leur couleur artistique pour mener à bien ces projets d expositions dont les enjeux et les conditions de mise en œuvre sont développés collégialement. > bonjour-chez-vous.com Expositions collectives : Deuxième mesure de la parallaxe d une étoile, Galerie des beaux-arts, Nantes 2016 : De-meu-rer - à l initiative de Xavier Cormier et Jérémy Knez, Le Village (BCV), Nantes 2016 : De-meu-rer - à l initiative de Xavier Cormier et Jérémy Knez, Trempolino, Nantes 2016 : Poursuite du dialogue : étape 1 - avec R. Bobichon et X. Cormier, Le Village (BCV), Nantes 2015 : Jungle domestique - à l initiative d A. Robert, sur une invitation de MIRE, Jardin C, Nantes 2013 : C est la fête. - à l initiative de Géraldine Poles, chez l habitant, Nantes (Souillarderie) 2013 : Première mesure de la parallaxe d une étoile, Ecole supérieure des beaux arts, Nantes Éditions : De-meu-rer - revue apériodique, design : Elliot Gaillardon et Jérémy Comalada 2015 : Jungle domestique - catalogue de l exposition, texte : Ilan Michel / design : Elliot Gaillardon 2013 : C est la fête. - livret de l exposition, design : Elliot Gaillardon 2013 : Les Anglais ont débarqué : «le fiasco»- fanzine à l initiative de Géraldine Poles Autres événements : Soirée Grains #2, Cave Verygood, Nantes 2015 : Brunch au Village - inauguration du lieu de BCV, Le Village (BCV), Nantes 13

14 BonjourChezVous est invité par l École des beaux-arts de Nantes en tant que diplômés/alumni Deuxième mesure de la parallaxe d une étoile par BonjourChezVous Porteur de projet: Guillaume Jezy Galerie des beaux-arts de Nantes - place François 2 3 au 11 octobre : workshop 11 octobre (18h30) : vernissage du 12 au 30 octobre (du mer. au dim.) : exposition 29 octobre (16h30) : visite / table-ronde / finissage Artistes invités: Gwenaël Bodet Xavier Cormier Delphine Deshayes Alexandre Lavet Géraldine Poles Clément Vinette Anne-Sophie Yacono Contact : Site internet : bonjour-chez-vous.com (référent du projet) 14

PÉCHEUR. Anne-Marie PRÉNOM NOM

PÉCHEUR. Anne-Marie PRÉNOM NOM PRÉ Les mimosas, théâtre d ombres 2006 Installation, mise en lumière au Musée Denys-Puech, Rodez Installée par la Société Ponctuelle PRÉ UVRES La nuit des musées 2007 Installation, mise en lumière au Musée

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Un endroit unique à faire parler Notre projet est né d une frustration : l impossibilité de pénétrer

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Fiche technique Théâtre Beaulieu Lausanne

Fiche technique Théâtre Beaulieu Lausanne Fiche technique Théâtre Beaulieu Lausanne Mise à jour Octobre 2011/FFA/BMA Théâtre Beaulieu Lausanne Tél : Av. des Bergières 10 Fax : +41 21 542 37 11 1004 Lausanne Responsable Responsable technique Chef

Plus en détail

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur du son Version 1 «Assistant son» APPELLATION(S) DU METIER Assistant son DEFINITION DU METIER L assistant son aide l ingénieur du son ou le chef opérateur du son, responsable des enregistrements

Plus en détail

Peter Keene et Piet.sO installations / performances escarpolette/robotic/sounds/soupe/random/ coffee pot/fleurs/lumière/tree/experimentations

Peter Keene et Piet.sO installations / performances escarpolette/robotic/sounds/soupe/random/ coffee pot/fleurs/lumière/tree/experimentations Les albums Claus n 3 présentent the electrik tree swings for lunch et Piet.sO installations / performances escarpolette/robotic/sounds/soupe/random/ coffee pot/fleurs/lumière/tree/experimentations Le 16

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.*

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* *Application de l arrêté du 21 mars 2007, de l arrêté du 1er août 2006 et de

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

L usine à maquillage

L usine à maquillage L usine à maquillage La Pinacothèque est une usine de transformation extrême, et aussi extrêmement rapide! Nous avons réalisé ce projet afin de combler un besoin de maquillage rapide dans les festivals.

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Zone 2 L aventure de la copie

Zone 2 L aventure de la copie EXPOSITION INTERNATIONALE INTERNATIONAL EXHIBITION Zone 2 L aventure de la copie 1. Synopsis... 2 2. Scénographie... 3 3. Mobiliers... 3 4. Supports graphiques... 4 5. Eclairage... 4 6. Audiovisuels...

Plus en détail

#46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE //

#46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE // DESIGN + ÂGE / DESIGN + AGE // BERLIN S DIE BAUPILOTEN / KIDS FURNITURE / REVERSIBLE DESTINY // SMOKED MEAT RENÉE DAOUST #46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE // 34/ SECTION DESIGN + AGE /35 Lorsqu en juin

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Informations 2. Isonivelage 3. Portes 4. Marquage d étage 5. Caractéristiques de la cabine 6. Boutons au palier 7. Sécurité fonctionnelle 8. Appareils élévateurs 9. Types

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE DOSSIER ASSOCIATIONS CE DOSSIER VOUS PRESENTE : Le Centre de la Gravure L accueil des associations o Notre formule accueil et accès libre à l exposition o L option

Plus en détail

Le cabaret mobile eauzone

Le cabaret mobile eauzone le théâtre cabines présente Le cabaret mobile eauzone Fable théâtrale tout public A partir de 8 ans SYNOPSIS Le cabaret mobile eauzone est une fable onirique et sensible qui nous entraîne dans un univers

Plus en détail

Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier. Photo de Jérémy Paulin

Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier. Photo de Jérémy Paulin Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier Photo de Jérémy Paulin Le sommaire L équipe Conditions techniques Un cabaret pluridisciplinaire Une construction collective L Agonie du Palmier, c

Plus en détail

CABINES TÉLÉPHONIQUES

CABINES TÉLÉPHONIQUES CABINES TÉLÉPHONIQUES 3e C ATALOGUE DU M OBILIER U RBAIN I N F O R M A T I O N MOBILIERS PUBLICITAIRES F3 9 mupi senior mât et poutre acier - caisson a l u m i n i u m bleu RAL 5004 gris RAL 9007 gris

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Tarifs 2015. Les forfaits de prise de vue. Portraits à domicile.

Tarifs 2015. Les forfaits de prise de vue. Portraits à domicile. Les forfaits de prise de vue Portraits à domicile. Classique 150 - Galerie privée en ligne pour la selection des photos. - 15 photos retouchées en couleur et en noir et blanc 30 photos au total. - 15 tirages

Plus en détail

My Custom Design ver.1.0

My Custom Design ver.1.0 My Custom Design ver.1.0 Logiciel de création de données de broderie Mode d emploi Avant d utiliser ce logiciel, veuillez lire attentivement ce mode d emploi pour bien l utiliser correctement. Conservez

Plus en détail

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie Historique de la compagnie Benjamin Lissardy, Maryka Hassi et Maureen Brown se sont réunis en 2008 autour d un projet commun l Ubicoptilux apportant chacun leurs savoir-faire spécifiques en mise en scène,

Plus en détail

LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans)

LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans) LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans) KADER ATTIA est né en 1970 à Dugny (Seine-St-Denis), il vit et travaille à Berlin. L ATELIER ÉPHÉMÈRE un samedi par mois, de 14h30 à 16h Pour explorer l exposition, peindre,

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

bâtiment d Alice Blondé Tél. 01 41 74 45 29 Noémie SUBIRANA Tél. 01 41 74 41 95 location@insep.fr www.insep.fr

bâtiment d Alice Blondé Tél. 01 41 74 45 29 Noémie SUBIRANA Tél. 01 41 74 41 95 location@insep.fr www.insep.fr SAlle paris 1900 Salle Grecque Foyer-bar bâtiment d Vue 3D de la salle Paris 1900 dans une de ses configurations possibles (non contractuel) La salle Paris 1900, la salle Grecque et le foyer bar occupent

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS OBJECTIFS a. Permettre d accéder facilement à tous les niveaux en toute sécurité et sans se heurter à un obstacle. b. Prévoir un accès direct à tous les niveaux d un bâtiment dès sa conception. c. Assurer

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Manuel Utilisateur Chariot odys.sante-lorraine.fr

Manuel Utilisateur Chariot odys.sante-lorraine.fr odys.sante-lorraine.fr version 1.3 Sommaire 1. Présentation du chariot... 3 2. Mise en fonctionnement du chariot... 3 3. Connexion à Odys... 4 4. Téléconsultation vidéo... 5 4.1. Entrer en téléconsultation...

Plus en détail

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements.

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements. Entre Romans et Valence, la capitale stratégique du Sud Rhône Alpes : la Drôme, vous offre de nombreux attraits culturels, historiques et gastronomiques. Un département aux multiples facettes, composées

Plus en détail

Vosdocumentsd entreprise Correspondance, événementiel, communication produit, grand format, décoration, habillage véhicule.

Vosdocumentsd entreprise Correspondance, événementiel, communication produit, grand format, décoration, habillage véhicule. Vosdocumentsd entreprise Correspondance, événementiel, communication produit, grand format, décoration, habillage véhicule. LA CRÉATION DE VOS DOCUMENTS N AURA JAMAIS ÉTÉ AUSSI SIMPLE Sommaire Impression

Plus en détail

William Pezet monsieurpixel@gmail.com

William Pezet monsieurpixel@gmail.com Du grain à moudre est un projet d installation multimédia qui utilise le moulin à café à la fois comme interface interactive mais aussi comme base imaginaire pour son propos William Pezet monsieurpixel@gmail.com

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

Les textes et règlements

Les textes et règlements Réglementation applicable aux chapiteaux, tentes et Note : cette fiche est extraite pour l essentiel de l ouvrage «Organiser un événement artistique dans l espace public : Guide des bons usages», édité

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

14 GRANDS ARTISTES REINTERPRETENT «LE CHAT AU JOURNAL» DE PHILIPPE GELUCK POUR SOUTENIR LA RECHERCHE MEDICALE

14 GRANDS ARTISTES REINTERPRETENT «LE CHAT AU JOURNAL» DE PHILIPPE GELUCK POUR SOUTENIR LA RECHERCHE MEDICALE 14 GRANDS ARTISTES REINTERPRETENT «LE CHAT AU JOURNAL» DE PHILIPPE GELUCK POUR SOUTENIR LA RECHERCHE MEDICALE «QUAND L ART RENCONTRE LA RECHERCHE POUR LA RECHERCHE DE L ART.» DOSSIER DE PRESSE Avril 2015

Plus en détail

RENOVER LES FEUX TRICOLORES

RENOVER LES FEUX TRICOLORES Matinale de l Energie RENOVER LES FEUX TRICOLORES Pourquoi le faire, Comment, A quel prix Matinales 2014 Page 1 sommaire 1. UN CADRE JURIDIQUE CONTRAINT 2. LE FONCTIONNEMENT DES FEUX 3. LA MAINTENANCE

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET

Notice de fonctionnement DVR H264. + Méthode de Visionnage ESEENET Notice de fonctionnement DVR H264 + Méthode de Visionnage ESEENET 1 Le point de départ de chacune des différentes configurations traitées ci-dessous sera l écran de visualisation des 4 ou 8 caméras. A

Plus en détail

BC LABEL Location de bornes photos numériques

BC LABEL Location de bornes photos numériques BC LABEL Location de bornes photos numériques Mise a jour le 11-09-2014 page 1 / 63 Clé USB Pivotante Couleur Délais de livraison : 10 2, 32Go, 64 Go Tampographie, Gravure Laser Rouge, Vert, Jaune, Bleu

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

créteil, maubeuge, mons

créteil, maubeuge, mons REVUE DE PRESSE Samedi 10 mars 2012 44 AVENUE GEORGE V 75008 PARIS - 01 49 52 14 00 MARS/AVR 12 Bimestriel Surface approx. (cm!) : 1110 créteil, maubeuge, mons Page 1/2 LILLE3 3822341300505/CLA/OTO/2

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

Rousseau Nadia. Abécédaire

Rousseau Nadia. Abécédaire Rousseau Nadia Projet DataPolis Abécédaire janvier Avril 2014 Master 1 Création Management Multimédia Laboratoire Arts Plastiques Encadrement : Pierre Braun & Nicolas Thély Universite Rennes 2 Analyse

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Tangible Experience. 1. Pésentation et historique. 2. Considérations techniques et débouchés.

Tangible Experience. 1. Pésentation et historique. 2. Considérations techniques et débouchés. Tangible Experience 1. Pésentation et historique. 2. Considérations techniques et débouchés. 1. PRESENTATION Pour une première présentation générale du projet, prière de vous référer au document joint

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

Votre Réseau est-il prêt?

Votre Réseau est-il prêt? Adapter les Infrastructures à la Convergence Voix Données Votre Réseau est-il prêt? Conférence IDG Communications Joseph SAOUMA Responsable Offre ToIP Rappel - Définition Voix sur IP (VoIP) Technologie

Plus en détail

Adobe Illustrator Logiciel de dessin vectoriel et de Cartographie Assistée par Ordinateur

Adobe Illustrator Logiciel de dessin vectoriel et de Cartographie Assistée par Ordinateur Adobe Illustrator Logiciel de dessin vectoriel et de Cartographie Assistée par Ordinateur I- Ouverture d une nouvelle feuille de travail Fichier / Nouveau (ou ctrl + N) Indiquer dans la fenêtre qui s ouvre

Plus en détail

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres Description de la propriété Belle villa indépendante, située en haut d'une colline, qui domine les vallées et les collines et qui offre

Plus en détail

Contact Commercial : Cathy Dubourg 02 31 28 19 19 cdubourg@partouche.com www.casinocabourg.com

Contact Commercial : Cathy Dubourg 02 31 28 19 19 cdubourg@partouche.com www.casinocabourg.com Contact Commercial : Cathy Dubourg 02 31 28 19 19 cdubourg@partouche.com www.casinocabourg.com Nous accueillons Events d entreprises Events privés Réunions Séminaires Conventions Défilés Dîners de gala

Plus en détail

LE CATALOGUE DES ARTISANS N -2

LE CATALOGUE DES ARTISANS N -2 LE CATALOGUE DES ARTISANS N -2 LE CATALOGUE DES ARTISANS Nouvelle édition : de nombreuses nouveautés à découvrir Comment vous démarquer de vos concurrents? Comment mettre tous les atouts de votre côté

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences)

FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) FÊTE DE LA SCIENCE 2005 (Village des Sciences) Présentation des applications de réalité virtuelle et augmentée présentées par le Laboratoire LISA les samedi 15 et dimanche 16 octobre 2005 à l Ecole Supérieure

Plus en détail

FASTOCHE DOSSIER TECHNIQUE

FASTOCHE DOSSIER TECHNIQUE FASTOCHE DOSSIER TECHNIQUE Ce document technique, contractuel, doit être signé par un de vos collaborateurs comprenant bien les spécifications techniques, et retourné à la compagnie. N hésitez pas à nous

Plus en détail

Lancement du projet artistique de

Lancement du projet artistique de Lancement du projet artistique de Thierry Verbeke Vendredi 18 avril 2014 à l Ancien-poste frontière de REKKEM-FERRAIN DOSSIER DE PRESSE Ce projet a été élaboré dans le cadre du projet «300 ans de frontière»

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

JEU VIDEO : UN NOUVEAU COMPAGNON par Colette KELLER-DIDIER

JEU VIDEO : UN NOUVEAU COMPAGNON par Colette KELLER-DIDIER JEU VIDEO : UN NOUVEAU COMPAGNON par Colette KELLER-DIDIER JEU VIDEO : UN NOUVEAU COMPAGNON par Colette KELLER-DIDIER ALS (séance du 11 mai 2003) 48 Jeu video : un nouveau compagnon (Colette KELLER-DIDIER)

Plus en détail

Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact

Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR

Plus en détail

Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes

Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes 5 6 7 3 8 2 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation salle Les Goudes Avec une surface de 1045 m 2 sans piliers et une hauteur sous plafond de 6,30

Plus en détail

Brasseur VDI multimédia 8 RJ45

Brasseur VDI multimédia 8 RJ45 Brasseur VDI multimédia 8 RJ45 8169 / 13.06 Présentation Le brasseur 8 RJ45 est constitué d un boitier contenant un filtre maitre, des prises RJ45, des barrettes à CAD (Connecteur Auto Dénudant), permettant

Plus en détail

Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies

Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies Cette prise en main est destinée à ceux qui voudraient

Plus en détail

réf. 6517 En plastique argent.

réf. 6517 En plastique argent. 47 6,70 12 CHIFFRES 16.8 x 16.7 x 1.5 cm 2 6,04 5,54 90 6517 Affichage 12 chiffres. Ecran inclinable. Fonctionne à l énergie solaire ou à pile bouton (fournie). Astucieux : Avec 2 marquages (audessusetau

Plus en détail

LE BATON D ISHANGO. Une machine à calculer vieille de 20 000 ans...

LE BATON D ISHANGO. Une machine à calculer vieille de 20 000 ans... LE BATON D ISHANGO Une machine à calculer vieille de 20 000 ans... Les collections du Muséum des Sciences naturelles à Bruxelles abritent un artefact aussi unique que remarquable : le bâton d Ishango.

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE Motivé par le développement durable je voulais absolument trouver la méthode pour me fabriquer un chauffe eau solaire. J ai donc décidé moi aussi de m investir dans

Plus en détail

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef d antenne «Chef de chaîne» APPELLATION(S) DU METIER Chef de chaîne DEFINITION DU METIER Chef de chaîne est en charge de la diffusion technique des programmes. Il est garant de la continuité de la

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

LES POSTES DE TRAVAIL : DESCRIPTIF / GENERALITES / LOTS

LES POSTES DE TRAVAIL : DESCRIPTIF / GENERALITES / LOTS LES POSTES DE TRAVAIL : DESCRIPTIF / GENERALITES / LOTS LOT 1 - X ET RANGEMENTS ATTENTION : Une visite des lieux est conseillée afin que les proposants prennent en compte les accès, les dimensions, les

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

Support de formation Notebook

Support de formation Notebook Support de formation Notebook Guide de l utilisateur du tableau interactif SMART Board Table des matières Le Tableau Blanc Interactif... 1 Comprendre le fonctionnement du TBI... 1 Utiliser le plumier

Plus en détail

GS301-A Notice d installation et d utilisation.

GS301-A Notice d installation et d utilisation. IMPORTANT: LIRE ENTIEREMENT CETTE NOTICE ET LA COMPRENDRE. GARDER CETTE NOTICE EN LIEU SUR ET IMMEDIATEMENT ACCESSIBLE. Alarme Périphérique Infra-Rouge GS301-A Notice d installation et d utilisation. Description

Plus en détail

USB-Sticks. à partir de 50 pièces Modèle Couleur Mémoire Emballage Logo 512 MB 1 GB 128 MB 256 MB 1 GB 64 MB

USB-Sticks. à partir de 50 pièces Modèle Couleur Mémoire Emballage Logo 512 MB 1 GB 128 MB 256 MB 1 GB 64 MB 00210020021021020002201212021022222000012100122221001212102222102222100002222 USB-Sticks à partir de 50 pièces Modèle Couleur Mémoire Emballage Logo 0210020021021020002201212021022222000012100122221001212102222102222100002222200001222100122221001212102222102212102222102222100002222

Plus en détail

INVERSIO. N Azur 0 810 104 104. www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP101-59175 Templemars. réf. R1-99879

INVERSIO. N Azur 0 810 104 104. www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP101-59175 Templemars. réf. R1-99879 INVERSIO Réf. ALTERNA 0 7 FR www.castorama.fr Service consommateur Castorama BP0-97 Templemars N Azur 0 80 0 0 PRI D UN APPEL LOCAL DEPUIS UN POSTE FIE réf. R-99879 R 99880-0909 Notice_INVERSIO_LIVRET_A_EE.indd

Plus en détail

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles Yukari Hara À travers des gestes simples comme regarder une autre direction, lancer une chaussure ou passer d une pièce à une autre, je m interroge sur ma place dans l espace et le temps où je suis. Je

Plus en détail

PRODUITS PROMOTIONNELS Conçus pour être personnalisés

PRODUITS PROMOTIONNELS Conçus pour être personnalisés PRODUITS PROMOTIONNELS Conçus pour être personnalisés Produits promotionnels de grande qualité Dans ce catalogue vous trouverez une selection de clés USB et de porte-clés de haute qualité. Ils sont tous

Plus en détail

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 TABLE DES MATIÈRES 1. PROGRAMMATION RAPIDE :... B-1 2. PRÉSENTATION :... B-3 3. CARACTÉRISTIQUES :... B-3 3.1. ILC3... B-3 3.2.

Plus en détail

Nouvelle Vague. Design et direction artistique : Emmanuel Gallina

Nouvelle Vague. Design et direction artistique : Emmanuel Gallina Nouvelle Vague Design et direction artistique : Emmanuel Gallina Nouvelle Vague réinterprète l espace de travail contemporain en répondant aux aspirations modernes de l utilisateur ainsi qu à l intégration

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38

Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38 10/09/2015 1/17 Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38 JEMA SARL N 10 Les Roudiers 33220 Eynesse Sarl au capital de 10 000 APE : 4619B Siret : 79406183800015 Lionel FAVEREAU : Céline FAVEREAU

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

LES TOUT PREMIERS PAS

LES TOUT PREMIERS PAS DESMODO, un logiciel de gestion d idées http://www.desmodo.net/ LES TOUT PREMIERS PAS Desmodo est un logiciel (libre) qui permet, entre autre, de visualiser et de synthétiser, de manière organisée, sous

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail