Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte"

Transcription

1

2

3 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Direction des services professionnels Mai 2007 N/Réf. :

4

5 LEXIQUE ACLSA : CJM : CSRE : DPJ : LPJ : LSJPA : PIC : POSA : POSE : PQJ : Ansell Casey Life Skills Assessment Centre jeunesse de la Montérégie Centre de services de réadaptation externe Direction de la protection de la jeunesse Loi sur la protection de la jeunesse Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents Processus d intervention clinique Portes ouvertes sur l avenir Portes ouvertes sur l emploi Programme (Projet) Qualification des jeunes Le masculin est utilisé dans ce document uniquement dans le but d alléger le texte et désigne aussi bien le féminin

6

7 1 Présentation du répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte 2 Les outils cliniques 3 Activités pendant l enfance 4 Composer avec l abandon ou le délaissement de la famille 5 Développer la connaissance de soi 6 Être en mesure d envisager l avenir de façon réaliste 7 Développer une méthode pour prendre des décisions responsables 8 Apprendre à planifier et à s organiser 9 Apprendre à gérer le plaisir et les responsabilités 10 Développer des habiletés sociales 11 Apprendre à gérer sa colère et les conflits 12 Favoriser le développement d un jugement moral et social 13 Développer un réseau social 14 Réseau de support et d accompagnement : Personne(s) significative(s) 15 Réseau de support et d accompagnement : Ressources et services 16 Employabilité : Pré-employabilité 17 Employabilité : Soutien à la recherche d emploi 18 Employabilité : Intégration sur le marché du travail 19 Habiletés fonctionnelles : Alimentation 20 Habiletés fonctionnelles : Budget 21 Habiletés fonctionnelles : Entretien ménager et routines de vie 22 Habiletés fonctionnelles : Logement 23 Habiletés fonctionnelles : Santé et sécurité 24 Sensibilisation à la vie après le Centre jeunesse 25 Évaluation

8 .

9 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 1 Présentation du Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte

10 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 2

11 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 3 PRÉSENTATION DU RÉPERTOIRE D ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE Pour supporter l Offre de services aux jeunes de 16 à 18 ans, le Centre jeunesse de la Montérégie (CJM) a élaboré dans le cadre de ses programmes cliniques, le Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte. Le Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte permet aux éducateurs d accompagner un jeune dans une sensibilisation au passage à la vie adulte. Afin de favoriser un passage à la vie adulte le plus harmonieux possible, certaines étapes sont à respecter. Le schéma suivant illustre les diverses étapes en ciblant d abord les préalables requis pour amorcer une démarche de préparation et d expérimentation de la vie adulte. Vie adulte Expérimentation de la vie adulte Préparation à la vie adulte Développement des habiletés personnelles et sociales pendant l adolescence Développement des habiletés personnelles et sociales pendant l enfance

12 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 4 L élaboration du Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte est riche des différentes expériences vécues en centre de réadaptation externe (CSRE) ainsi qu en unité de réadaptation en internat, du programme Qualification des jeunes et des expériences de collaboration avec des partenaires. Le répertoire propose une méthode de travail pour construire et animer les rencontres. Le matériel est conçu pour être adapté aux : Besoins du jeune. Réalités des milieux (interne, externe). Rencontres de suivi individuel ou en rencontre de groupe. Types de groupe (ouvert, fermé, activité décloisonnée). Types d animation privilégiés par l éducateur animateur. L animation implique, dans un premier temps, la lecture du chapitre 10 du répertoire Troubles de la conduite : «Préparation à la vie adulte». Cette lecture permet aux éducateurs oeuvrant auprès des adolescents, d avoir une compréhension commune de la problématique du passage à la vie adulte dans un contexte de prestation de services par le Centre jeunesse. Dans un deuxième temps, les éducateurs pourront prendre connaissance du Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte afin de s approprier le matériel suggéré. Présentation des chapitres Le premier chapitre présente le fonctionnement du répertoire. Le chapitre 2 présente les outils d intervention cliniques. Par la suite, le répertoire se divise en trois (3) grandes sections liées aux étapes d intervention identifiées dans la pyramide, soit : Développement des habiletés personnelles et sociales pendant l enfance (chapitre 3). Développement des habiletés personnelles et sociales pendant l adolescence (chapitres 4 à 13). Préparation et expérimentation de la vie adulte (chapitres 14 à 23). Le dernier chapitre (24) présente des activités de sensibilisation à la vie après les Centres jeunesse, activités qui peuvent être utilisées au moment jugé opportun au cours de la démarche du jeune.

13 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 5 Section développement des habiletés personnelles et sociales pendant l enfance Le chapitre 3 suggère du matériel d intervention permettant de travailler les objectifs reliés au développement des habiletés personnelles et sociales pendant l enfance. Il s adresse aux éducateurs oeuvrant auprès de jeunes âgés de 6 à 12 ans. Il s agit d activités pouvant être réalisées en rencontre de groupe ou en rencontre individuelle. L éducateur à l enfance peut animer les activités proposées selon son évaluation des besoins du jeune. L éducateur travaillant auprès de la clientèle adolescente peut également y retrouver du matériel d intervention intéressant pour intervenir avec des adolescents de ans. Section développement des habiletés personnelles et sociales pendant l adolescence Les chapitres 4 à 13 proposent des activités pour une clientèle de 12 ans et plus. Plusieurs jeunes peuvent bénéficier de ces activités même s ils ne sont pas ciblés pour travailler la préparation à la vie adulte. Les thèmes abordés sont : Chapitre 4 : Composer avec l abandon ou le délaissement de la famille Chapitre 5 : Développer la connaissance de soi Chapitre 6 : Être en mesure d envisager l avenir de façon réaliste Chapitre 7 : Développer une méthode pour prendre des décisions responsables Chapitre 8 : Apprendre à planifier et à s organiser Chapitre 9 : Apprendre à gérer le plaisir et les responsabilités Chapitre 10 : Développer des habiletés sociales Chapitre 11 : Apprendre à gérer sa colère et les conflits Chapitre 12 : Favoriser le développement du jugement moral et social Chapitre 13 : Développer un réseau social

14 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 6 Section Préparation et expérimentation de la vie adulte Les chapitres 14 à 23 proposent des activités pour le jeune âgé de 16 ans et plus. Certaines sont à réaliser en rencontre individuelle, d autres peuvent être faites en rencontre de groupe Les thèmes abordés sont : Chapitre 14 : Réseau de support et d accompagnement : Personne(s) significative(s) Chapitre 15 : Réseau de support et d accompagnement : Ressources et services Chapitre 16 : Employabilité : Pré-employabilité Chapitre 17 : Employabilité : Soutien à la recherche d emploi Chapitre 18 : Employabilité : Intégration sur le marché du travail Chapitre 19 : Habiletés fonctionnelles : Alimentation Chapitre 20 : Habiletés fonctionnelles : Budget Chapitre 21 : Habiletés fonctionnelles : Entretien ménager et routines de vie Chapitre 22 : Habiletés fonctionnelles : Logement Chapitre 23 : Habiletés fonctionnelles : Santé et sécurité Sensibilisation à la vie après le centre jeunesse Le chapitre 24 propose des activités qui peuvent être réalisées à tout moment au cours de l intervention. Elles peuvent permettre au jeune de prendre conscience de la réalité vécue et des moyens qu il peut utiliser lors de son passage à la vie adulte et dans sa vie sans le support du Centre jeunesse. Le DVD disponible dans le présent répertoire est utilisé dans le cadre de l une de ces activités. Le groupe d entraide dont les modalités sont à élaborer réunisait des jeunes vivant la démarche et des jeunes ayant quitté le Centre jeunesse. Ces activités permettent au jeune de saisir le sens des apprentissages et de la démarche proposée.

15 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 7 Objectifs de l activité de préparation et expérimentation de la vie adulte Objectifs généraux Préparer le jeune à vivre la vie adulte par le biais d une sensibilisation à : La création et l utilisation d un réseau de support et d accompagnement. L intégration et le maintien sur le marché du travail. La gestion de sa vie quotidienne. Objectifs spécifiques Les objectifs spécifiques sont reliés à chacun des thèmes et permettent essentiellement au jeune d : Être sensibilisé aux connaissances nécessaires à la vie adulte. Apprendre de nouveaux outils facilitant le passage à la vie adulte. Expérimenter les apprentissages pratiques présentés. Planification de l activité de préparation et expérimentation de la vie adulte Identifier et référer la clientèle 1 : Intervenant psychosocial et éducateur de suivi. 2 : Intervenant psychosocial, éducateur de suivi et éducateur animateur. L éducateur de suivi ainsi que l intervenant psychosocial sont appelés à identifier le jeune qui doit participer à des activités préparatoires à la vie adulte. Le plan d intervention prévu par le processus d intervention clinique (PIC) peut offrir des informations pertinentes. Certains outils cliniques permettent également d identifier la clientèle et de la référer, au besoin, à un groupe d activités. Déterminer les besoins du jeune : Intervenant psychosocial et éducateur de suivi. : Intervenant psychosocial, éducateur de suivi et éducateur animateur. Afin de déterminer les besoins du jeune, l éducateur animateur a plusieurs outils à sa disposition. La grille d identification des besoins, le formulaire de référence, ainsi que les questionnaires Ansell Casey Life Skills Assessment (ACLSA) sont des outils 1 Responsables lorsque les activités sont réalisées en rencontres individuelles. 2 Responsables lorsque les activités sont réalisées en rencontres de groupe.

16 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 8 permettant de déterminer les besoins du jeune. Lorsque ce dernier s implique dans le déroulement de cette étape, cela favorise sa responsabilisation. L ensemble des outils peut être utilisé par l éducateur de suivi, l intervenant psychosocial ou l éducateur animateur selon la formule privilégiée. Déterminer les rencontres individuelles et/ou de groupe : Intervenant psychosocial et éducateur de suivi. : Intervenant psychosocial, éducateur de suivi et éducateur animateur. L activité de préparation et expérimentation de la vie adulte peut être réalisée en rencontre individuelle, en rencontre de groupe ou une combinaison des deux formules selon ce qui convient davantage au jeune. Les précisions suivantes sont apportées pour les rencontres réalisées en groupe. Toutefois, l éducateur de suivi peut s en inspirer pour prévoir le déroulement des rencontres individuelles. Promotion de l activité Lorsque l intervention auprès des adolescents est réalisée en rencontre de groupe, l éducateur animateur doit promouvoir l activité. Les suggestions suivantes peuvent être pertinentes pour les activités réalisées en CSRE ou en unité de réadaptation en internat. En CSRE et en unité de réadaptation interne : Prévoir, remettre et afficher le matériel de promotion (dépliants, affiches, lotus). Présenter l activité au jeune, à la personne significative et à l intervenant psychosocial. Préciser les modalités des rencontres (ex. : groupe ouvert ou fermé, activité décloisonnée, horaire, nombre de participants, durée des ateliers, préalables). Prévoir relancer l ensemble des personnes contactées. Faire parvenir le formulaire de référence. Administrer les deux (2) questionnaires ACSLA (si l éducateur de suivi administre les questionnaires en rencontre hebdomadaire, la rencontre pré groupe sera plus courte) et se référer à un éducateur ayant reçu la formation ACLSA pour interpréter les résultats.

17 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 9 Particularités pour les unités de réadaptation interne : Rencontrer le personnel des unités durant leur rencontre d équipe pour présenter l activité, cibler la clientèle et remettre le formulaire de référence. Écrire dans le relais des unités la date du début de l activité et remettre un tableau affichant date, heure, local et identification des ateliers. Procéder aux technicalités Selon le milieu, voir à : Réserver le véhicule et faire les demandes de transport selon les besoins. Prévoir les collations. Prendre rendez-vous avec les partenaires, organismes ou personnes ressources. Préparer les photocopies et le matériel nécessaire aux ateliers. La rencontre pré-groupe La rencontre pré-groupe est également un bon moment pour déterminer les besoins du jeune. Elle est l occasion entre autres de : Permettre une première rencontre entre le jeune et de l éducateur animateur. Voir la motivation du jeune face à l activité. Présenter les attentes de chacun. Identifier les adaptations à apporter aux ateliers comte tenu des capacités, limites et rythme du jeune (ex. : difficulté de lecture, d écriture). Vérifier si chaque jeune possède les préalables de l activité. Déterminer les objectifs individuels et compléter le tableau disponibles dans les outils cliniques. Répondre aux questions du jeune.

18 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 10 Concevoir une activité sur mesure Les formulaires de référence, les rencontres pré-groupe et les tableaux d objectifs individuels permettent à l éducateur animateur de concevoir une activité sur mesure. Il s agit d abord de privilégier la ou les sphères à travailler soit : le réseau de support et d accompagnement, l employabilité et/ou les habiletés fonctionnelles. L éducateur-animateur détermine l ordre des thèmes selon la séquence de présentation qu il évalue être la plus efficace. Chacun des chapitres du répertoire correspond à un thème. Il peut alors choisir les ateliers qui sont adaptés aux besoins des jeunes du groupe. PRÉPARATION À LA VIE ADULTE SPHÈRES RÉSEAU DE SUPPORT ET D ACCOMPAGNEMENT EMPLOYABILITÉ HABILETÉS FONCTIONNELLES THÈMES Personne(s) significative(s) Ressources et services Pré-employabilité Soutien à la recherche d emploi Intégration sur le marché du travail Alimentation Budget Entretien ménager et routines de vie Logement Santé et sécurité

19 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 11 Les rôles et les responsabilités RÔLES ET RESPONSABILITÉS PRÉPARATION À LA VIE ADULTE JEUNE PERSONNE SIGNIFICATIVE Le jeune est l acteur principal. Il a la responsabilité de se prendre en main et de faire face aux réalités de la vie adulte. La personne significative définit son rôle avec l éducateur de suivi et/ou l animateur, l intervenant psychosocial et le jeune en ce qui concerne l accompagnement et sa disponibilité auprès du jeune. Déterminer les besoins du jeune. Ordonner les rencontres selon les besoins du jeune ou du groupe. ÉDUCATEUR ANIMATEUR ÉDUCATEUR DE SUIVI Animer les ateliers de sensibilisation de la préparation de la vie adulte, en individuel ou en groupe. S assurer de l accompagnement individuel de certains jeunes pour l atteinte des objectifs. Faire les liens avec l intervenant psychosocial, la personne significative et les services référés afin de permettre une continuité de l intervention. Supporter et encadrer le jeune dans l utilisation de ses apprentissages. Soutenir la personne significative dans son rôle et ses responsabilités.

20 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 12 RÔLES ET RESPONSABILITÉS EXPÉRIMENTATION DE LA VIE ADULTE : SUPERVISION EN APPARTEMENT JEUNE PERSONNE SIGNIFICATIVE Le jeune est l acteur principal. Il a la responsabilité de se prendre en main et de faire face aux réalités de la vie adulte. La personne significative définit son rôle avec l éducateur de suivi et/ou l animateur, l intervenant psychosocial et le jeune en ce qui concerne l accompagnement et sa disponibilité auprès du jeune. Avoir des contacts hebdomadaires réguliers avec le jeune, soit par des visites à l appartement du jeune ou par des échanges téléphoniques. Une combinaison des deux, sur une base hebdomadaire, apparaît nécessaire au support et à l encadrement du jeune dans son quotidien. Supporter et encadrer le jeune afin de favoriser la consolidation des acquis réalisés dans les rencontres de préparation à la vie adulte. ÉDUCATEUR DE SUIVI SUPPORT Rencontrer régulièrement le jeune, l accompagner et lui permettre d expérimenter les objectifs spécifiques reliés à chacun des thèmes. Veiller à ce que le jeune prenne soin de lui. Voir à impliquer la personne significative dans cette nouvelle vie en appartement. Aider et supporter le jeune à maintenir ses acquis (emploi, budget, implication scolaire, etc.). ENCADREMENT Avoir un rôle de surveillance auprès du jeune en appartement. S assurer que le jeune ne se place pas en situation de danger, de compromission ou qu il ait des comportements délinquants. Porter une attention sur ses fréquentations.

21 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 13 Évaluation Le chapitre 25 propose un outil permettant de procéder à une évaluation de l atteinte des objectifs. L évaluation réalisée à la fin de chacune des interventions permet d indiquer quels thèmes ont été abordés, quels objectifs sont atteints, quels objectifs sont à poursuivre et les interventions futures à privilégier. Ce document demeure pertinent et doit être déposé au dossier du jeune afin de permettre un suivi.

22 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 1, page 14

23 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 1 Les outils cliniques

24 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 2

25 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 3 LES OUTILS CLINIQUES Différents outils cliniques peuvent être utilisés afin de cibler la clientèle et déterminer ses besoins. L identification des besoins du jeune permet de déterminer un ensemble d activités individuelles ou de groupe à réaliser avec lui. Afin de rendre la présentation des outils cliniques plus pratique, une description est d abord effectuée, puis l ensemble des outils cliniques proposés est mis à la disposition des éducateurs et intervenants psychosociaux. 2.1 La grille de dépistage de la clientèle (activités cliniques préparatoires à la vie adulte) La grille de dépistage de la clientèle énumère des facteurs de risque 3 pouvant nous aider à déceler de façon précoce la clientèle ayant des besoins en regard de la préparation à la vie adulte. L analyse de la situation du jeune permet de voir s il est à risque de vivre de grandes difficultés lors de son passage à la vie adulte. Une fois la clientèle ciblée, il importe d intervenir de façon précoce puisque la préparation à la vie adulte commande parfois des interventions débutant dès l âge de 12 ans. Pour compléter cette grille, il s agit de cocher la ou les situations qui décrivent la réalité du jeune. Il n y a pas de compilation à effectuer, mais la grille permet d alerter les intervenants qui accompagnent le jeune. 2.2 La grille d identification des besoins (activités cliniques préparatoires à la vie adulte) La grille d identification des besoins permet de planifier l intervention à plus long terme. Elle doit être complétée et régulièrement révisée avec le jeune de manière à ce qu il soit conscient de sa situation et actif dans l élaboration des objectifs reliés à sa préparation. Elle suggère des pistes d interventions au niveau du développement des habiletés personnelles et sociales pendant l adolescence, de la préparation ainsi que de l expérimentation de la vie adulte. 3 Certains de ces facteurs de risque sont également utilisés comme critères de référence pour bénéficier des services reliés au développement de la vie adulte (Équipée, PQJ, CSRE).

26 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page Le formulaire de référence (activités cliniques préparatoires à la vie adulte) Le formulaire de référence devient un outil clinique puisqu il inclut la grille de dépistage de la clientèle ainsi que la grille d identification des besoins du jeune. Il peut être utilisé avec une clientèle de 12 ans et plus et permet de : Offrir un bon aperçu de la situation du jeune. Résumer ses besoins, forces et limites au niveau du développement des habiletés personnelles et sociales pendant l adolescence. Indiquer les thèmes pour la préparation et l expérimentation de la vie adulte. 2.4 Les questionnaires ACLSA Les questionnaires ACLSA tirés du programme Qualification des jeunes (PQJ), donnent une indication du degré d autonomie du jeune permettant de planifier les interventions. Puisque chaque âge a son niveau d autonomie, il importe d administrer les questionnaires correspondants au groupe d âge du jeune. Un premier questionnaire est rempli par le jeune et un second, par une personne qui vit avec lui ou qui le connaît bien. Les questionnaires sont disponibles en anglais sur le site Ils peuvent être complétés directement sur le site ou sur une version imprimée. La version française est disponible auprès des personnes ayant reçu la formation ACLSA. Les questionnaires sont administrés par l éducateur de suivi en rencontre hebdomadaire ou par l éducateur animateur lors d une rencontre pré groupe. Les résultats sont compilés sur le site Internet, interprétés par un éducateur ayant reçu la formation ACLSA, puis conservés dans le dossier du jeune. 2.5 Mes objectifs individuels Ce tableau permet au jeune d identifier les objectifs qu il se fixe lorsqu il participe à une activité préparatoire à la vie adulte. Ce même tableau est utilisé afin de faire une évaluation des objectifs fixés. Il peut être utilisé à plusieurs reprises si le jeune fait diverses activités préparatoires à la vie adulte.

27 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 5 GRILLE DE DÉPISTAGE DE LA CLIENTÈLE (ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE) FACTEURS DE RISQUE Actuellement desservi par le CJM sous la LPJ ou LSJPA et a connu un historique important de placements et de déplacements. Âgé de 12 ans et plus ayant un placement jusqu à majorité. En situation d abandon dont le projet de vie est à clarifier. Victime d un délaissement diffus ou d une alternance de désaffectation et de reprise de la part des parents. SITUATION Réside en milieu substitut (famille d accueil, ressource intermédiaire, unité de réadaptation en internat) et absence de projet de retour en milieu familial. Peu ou pas de personnes significatives pour l accueillir à l âge de la majorité. Orientation vers un projet de vie «autonome». Pronostic sombre par rapport à son passage à la vie adulte (services du CJM jusqu à majorité, pas de projet clairement défini, pas d emploi, etc.). Réside en milieu familial, mais devra quitter à 18 ans, peu importe le motif.

28 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 6 GRILLE D IDENTIFICATION DES BESOINS (ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE) BESOINS HABILETÉS PERSONNELLES Composer avec l abandon ou le délaissement de la famille. Développer la connaissance de soi. Être en mesure d envisager l avenir de façon réaliste. Développer une méthode pour prendre des décisions responsables. Apprendre à planifier et à s organiser. Apprendre à gérer le plaisir et les responsabilités. Développer des habiletés sociales. HABILETÉS SOCIALES Apprendre à gérer sa colère et les conflits. Développer un jugement moral et social. Développer un réseau social. PRÉPARATION À LA VIE ADULTE Développer un réseau de support et d accompagnement en prévision de sa vie adulte. Acquérir des compétences personnelles et professionnelles nécessaires à l employabilité. Intégrer et se maintenir sur le marché du travail. Poursuivre sa scolarisation ou être orienté dans une formation professionnelle. Développer des habiletés fonctionnelles telles qu apprendre à se loger, à vivre en appartement, à gérer son budget, à s alimenter correctement, à prendre soin de lui, à entretenir son milieu de vie, etc.

29 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 7 FORMULAIRE DE RÉFÉRENCE (ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE) JEUNE Nom : Téléphone : PIJ : Adresse : Date de naissance : Besoin de transport? Oui Non INTERVENANT(E) PSYCHOSOCIAL(E) Nom : Téléphone : SITUATION : EST-CE QUE LE JEUNE : OUI NON Actuellement desservi par le CJM sous la LPJ ou LSJPA et a connu un historique important de placements et de déplacements. Âgé de 12 ans et plus ayant un placement jusqu à majorité. En situation d abandon dont le projet de vie est à clarifier. Victime d un délaissement diffus ou d une alternance de désaffectation et de reprise de la part des parents. Réside en milieu substitut (famille d accueil, ressource intermédiaire, unité de réadaptation en internat) et absence de projet de retour en milieu familial. Peu ou pas de personnes significatives pour l accueillir à l âge de la majorité. Orientation vers un projet de vie «autonome». Pronostic sombre par rapport à son passage à la vie adulte (services du CJM jusqu à majorité, pas de projet clairement défini, pas d emploi, etc.). Réside en milieu familial, mais devra quitter à 18 ans, peu importe le motif. HABILETÉS PERSONNELLES : EST-CE QUE LE JEUNE A DE LA DIFFICULTÉ À : OUI NON Composer avec l abandon ou le délaissement de la famille. Développer la connaissance de soi. Être en mesure d envisager l avenir de façon réaliste. Développer une méthode pour prendre des décisions responsables. Apprendre à planifier et à s organiser. Apprendre à gérer le plaisir et les responsabilités.

30 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 8 FORMULAIRE DE RÉFÉRENCE (ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE) HABILETÉS SOCIALES : EST-CE QUE LE JEUNE A DE LA DIFFICULTÉ À : OUI NON Développer des habiletés sociales. Apprendre à gérer sa colère et les conflits. Développer un jugement moral et social. Développer un réseau social. EST-CE QUE LE JEUNE DOIT : OUI NON Développer un réseau de support et d accompagnement en prévision de sa vie adulte. Acquérir des compétences personnelles et professionnelles nécessaires à l employabilité. Intégrer et se maintenir sur le marché du travail. Poursuivre sa scolarisation ou être orienté dans une formation professionnelle. Développer des habiletés fonctionnelles telles qu apprendre à se loger, à vivre en appartement, à gérer son budget, à s alimenter correctement, à prendre soin de lui, à entretenir son milieu de vie, etc. A un emploi Est aux études Vit en appartement EST-CE QUE LE JEUNE : NOTES SUPPLÉMENTAIRES : SIGNATURE DU JEUNE SIGNATURE DE L ÉDUCATEUR(TRICE) SIGNATURE DE LA PERSONNE SIGNIFICATIVE SIGNATURE DE L INTERVENANT(E) PSYCHOSOCIAL(E) DATE

31 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 9 MES OBJECTIFS INDIVIDUELS (ACTIVITÉS CLINIQUES PRÉPARATOIRES À LA VIE ADULTE) Me préparer à vivre une vie adulte par le biais d une sensibilisation à : La création et l utilisation d un réseau de support et d accompagnement. L intégration et le maintien sur le marché du travail. La gestion de ma vie quotidienne. SPHÈRES THEMES OBJECTIFS SPECIFIQUES À TRAVAILLER COMMENTAIRES RÉSEAU DE SUPPORT ET D ACCOMPAGNEMENT Personne(s) significative(s) Ressources et services Identifier au moins une personne significative de référence dans mon réseau familial ou social. Contacter cette personne et l impliquer dans certaines démarches reliées à la préparation à la vie adulte. Favoriser le développement d un lien d appartenance entre moi et une personne significative. Connaître l existence de ressources ou de partenaires pouvant me venir en aide en cas de besoin. Visiter ou expérimenter certaines ressources.

32 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 10 Favoriser une formation professionnelle selon mes capacités et intérêts. Connaître les partenaires et ressources permettant d obtenir du support et de l information au niveau de la formation professionnelle. EMPLOYABILITÉ Pré-employabilité (Premier niveau) Soutien à la recherche d emploi (Deuxième niveau) Intégration sur le marché du travail (Troisième niveau) Développer des compétences professionnelles (capacité de travailler en équipe, tolérance aux tâches moins agréables, valoriser le travail bien fait, etc.). Développer des compétences personnelles qui font référence à l intégration des exigences de base (ponctualité, assiduité, responsabilité, autonomie, honnêteté, le respect de soi, des autres, de l autorité et des consignes, etc.). Obtenir mon numéro d assurance sociale. Apprendre à faire mon curriculum vitae. Cibler les milieux de travail en fonction de mes capacités, intérêts et limites personnelles et professionnelles. Établir un réseau social et professionnel. Apprendre à faire des démarches d emploi. Simuler des entrevues afin de développer des techniques gagnantes. Intégrer et me maintenir sur le marché du travail. Appliquer les acquis des premier et deuxième niveaux. Envisager ce type d emploi à long terme ou décider de faire une formation professionnelle.

33 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 11 Alimentation Apprendre à m alimenter correctement de façon variée, saine et équilibrée. Apprendre à cuisiner de façon simple et économique. HABILETÉS FONCTIONNELLES Budget Entretien ménager et routines de vie Logement Apprendre à faire l épicerie. Apprendre à faire mon budget. Respecter mon budget. Apprendre à ouvrir un compte bancaire et à me servir d une carte de guichet automatique. Apprendre à lire une facture, les modes et la fréquence des paiements. Connaître ce qu est le crédit et comment il fonctionne. Connaître et expérimenter les tâches reliées à l entretien ménager. Définir les critères du logement correspondant à mes besoins. Me familiariser avec les différents moyens de recherche de logement. Connaître ce qu est un bail et ce qu il représente. Identifier ce qui est nécessaire au niveau de l ameublement et des articles de maison et comment me les procurer à moindre coût. Connaître les démarches pour obtenir des services tels que téléphone, électricité et les coûts y étant associés. Connaître la nécessité d une assurance.

34 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 2, page 12 HABILETÉS FONCTIONNELLES Plaisir et responsabilités Santé et sécurité Apprendre à gérer le plaisir en tenant compte de ma nouvelle réalité. Comprendre les possibilités qui s offrent à moi et les contraintes reliées aux responsabilités afin que je sois en mesure de prendre des décisions responsables. Favoriser une hygiène de vie. Connaître les services de santé de la région. Savoir comment réagir en cas d urgence. Savoir comment cotiser à l assurance maladie et le coût associé. SIGNATURE DU JEUNE SIGNATURE DE L ÉDUCATEUR(TRICE) SIGNATURE DE LA PERSONNE SIGNIFICATIVE SIGNATURE DE L INTERVENANT(E) PSYCHOSOCIAL(E) DATE

35 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 1 Activités pendant l enfance

36 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 2

37 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 3 Actti ivittéss pendantt l enffance l Objectif général Développer des habiletés personnelles et sociales de base. Objectifs spécifiques Développer la connaissance de soi. Favoriser l estime personnelle. Apprendre à exprimer ses émotions. Apprendre à résoudre des problèmes.

38 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 4 Dess choix inttel i lligenttss Objectifs : Développer des habiletés sociales. Apprendre à exprimer ses émotions. Apprendre à s affirmer. Apprendre à résoudre des problèmes. Clientèle : Ce jeu s adresse aux enfants de 6 ans et plus. Il est animé par un éducateur et peut être utilisé en rencontre individuelle ou de groupe. Temps : Le jeu peut se dérouler au cours d une rencontre. Exemple de thèmes abordés : Une caissière ne te rend pas la monnaie exacte. Que fais-tu? 1. Tu dis : «Hé! Vous ne savez pas compter? Je devrais avoir plus d argent!» 2. Tu ne dis rien et tu prends la monnaie qu elle te donne. 3. Tu dis : «Je crois que je devrais avoir plus de monnaie. Pourriez-vous vérifier s il vous plait?» À propos de ta réponse : a) Non. Être impoli rend les gens en colère. b) Non. Ceci ne règlera pas la situation. Tu dois avertir la personne si elle ne te rend pas la monnaie exacte. c) Oui. Ceci devrait résoudre le problème. Cette méthode permet à la personne de corriger ce qui n était probablement qu une erreur. Informations supplémentaires : Le jeu était disponible uniquement en anglais. Une version traduite est en circulation et est utilisée dans certains CSRE, entre autres au CSRE de Longueuil. D autres jeux éducatifs sont offerts sur le site Internet :

39 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 5 Collectti ion Dominique Objectifs : Développer la connaissance de soi. Apprendre à exprimer ses émotions. Apprendre à résoudre des problèmes. Clientèle : Les livres s adressent aux jeunes de 8 ans et plus. Ils peuvent être lus par le jeune ou l éducateur, en rencontre individuelle ou de groupe. Temps : Chaque livre contient une histoire d une quarantaine de pages incluant des illustrations. Un livre peut faire l objet d une ou plusieurs rencontres. Thèmes abordés : L hyperactivité : Le cousin hyperactif. Les difficultés à l école et la motivation scolaire : L ami de Dominique n aime pas l école. Les sollicitations et les agressions sexuelles : L étrange voisin de Dominique. La séparation parentale et l adaptation aux changements : Les deux maisons de Dominique. Les mensonges : Les mensonges de Dominique. Les personnes handicapées et les préjugés à l égard des personnes «différentes» : Le nouveau de la classe. La violence physique et la violence psychologique : Au secours! L alcoolisme et la toxicomanie dans la famille : La décision de Cathou Informations supplémentaires : «Des histoires pour mieux se comprendre» est un guide d animation des petits livres d histoires. Ce guide offre un résumé des livres, des objectifs d apprentissage, des thèmes de discussions, ainsi que des activités d intégration. Les livres sont disponibles au centre de documentation.

40 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 6 Esstti ime de ssoi i ett compéttence ssoci iale Objectifs : Favoriser l estime personnelle. Développer des habiletés sociales. Apprendre à résoudre des problèmes. Clientèle : Cette activité s adresse à des jeunes de 8 à 12 ans et peut être animée en rencontre de groupe par un éducateur. Temps : Le temps requis pour l animation d un thème est d environ une heure (tout dépend du nombre de jeunes dans le groupe, de leur rythme, etc.). Thèmes abordés : Les thèmes abordés sont entre autres, briser l isolement, les émotions, la gestion de l agressivité, l amitié, la résolution de problèmes, les choix et comment passer à l action, mon réseau, etc. Il est important de ne pas modifier l ordre des thèmes de façon à permettre une progression dans l apprentissage. Déroulement : Chaque rencontre thématique inclut : Présentation du thème du jour et un retour sur la rencontre précédente. Lecture d une bande dessinée relatant l histoire de Souci, Pépin et leurs amis auxquels les jeunes s identifient. Discussion. Activité d expression. Informations supplémentaires : Le guide de l animateur incluant le cahier d activités reproductibles est disponible au centre de documentation.

41 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 7 Tableau de motti ivatti ion Objectifs : Favoriser l estime personnelle. Favoriser la responsabilisation. Clientèle : Le tableau de motivation peut être utilisé dès l âge de 6 ans ou adapté selon le groupe d âge. Description : Plusieurs modèles de tableaux de motivation sont disponibles, certains étant très colorés et attrayants pour les jeunes et utilisant le pictogramme pour les enfants. Le tableau de motivation permet de préciser les responsabilités du jeune, de faire un suivi et de lui démontrer qu il est en mesure d atteindre ses objectifs. Le nombre de responsabilités dépendent de l âge et du rythme du jeune. Ainsi, le tableau est un outil de motivation pour le jeune qui développe son estime personnelle en constatant qu il est capable d agir et de réussir. Informations supplémentaires : Le site Internet suivant offre gratuitement un tableau de motivation et des jetons sous forme de pictogrammes : membres.lycos.fr/adaptation/tableau.html. Des tableaux de motivation sont également disponibles dans les librairies et magasins à grande surface.

42 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 8 Jeu coopérratti iff Objectifs : Développer des habiletés sociales. Apprendre à résoudre des problèmes. Clientèle : Le jeu coopératif s adresse à la clientèle des 6 ans et plus. Le jeu coopératif est offert sous différentes formes et peut être choisi en fonction de l âge du groupe. Il s agit d un jeu à réaliser en groupe seulement. Temps : Certains jeux coopératifs peuvent se réaliser à travers une rencontre d une heure, alors que d autres peuvent prendre quelques jours avant que le groupe atteigne le but. Déroulement : Le principe du jeu coopératif repose sur la poursuite d'un objectif commun pour le groupe. Cet objectif ne pourra être réalisé que par l'entraide et la solidarité entre les joueurs. Il ne s'agit pas de gagner sur l'adversaire, mais de faire équipe pour gagner ensemble ou pour perdre ensemble si l'équipe s'est mal organisée. La coopération crée dans le groupe une atmosphère de confiance où chacun peut apprendre à s'exprimer et à défendre son point de vue avec assurance. Exemples de titres de jeux coopératifs : Le géant endormi Le jeu du loup Alpinisme Informations supplémentaires : Des jeux coopératifs sont disponibles en magasin au coût de 20 $ et plus. Certaines collections offrent des jeux bilingues. Le site offre une variété intéressante de jeux coopératifs.

43 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 9 Brri in de jassetttte j junij iorr Objectifs : Développer la connaissance de soi. Exprimer ses émotions. Développer des habiletés sociales. Clientèle : La formule junior de ce jeu peut être utilisée à partir de l âge de 8 ans. Il s agit d un jeu pouvant être utilisé en rencontre individuelle ou de groupe. Temps : Le temps de jeu s adapte selon le nombre de cartes pigées. Déroulement : Le jeu est composé de plus de 250 cartes-questions qui permettent de faire parler les enfants. En encourageant les enfants à partager leurs rêves, leurs pensées, leurs désirs et leurs peurs dans un contexte amusant et non menaçant, Brin de jasette Junior est un jeu avec lequel n'importe qui peut devenir la «Personnalité du jour». De plus, l'option «Quand j'avais ton âge» permet aux adultes de participer! Exemples de questions : Si vous étiez le directeur de votre école, que changeriez-vous? Qu'est-ce que vous admirez le plus dans le monde? Y a-t-il une chanson qui te fait penser à ta maman ou ton papa? Quelle est la chose la plus gentille que quelqu'un a jamais fait pour toi? Quels sont les avantages d'être une fille ou un garçon? Qu'est-ce qui vous effraie? Si vous aviez le choix, dans quel pays vivriez-vous? Comment convaincriez-vous vos parents d'avoir un hippopotame comme animal de compagnie à la maison? Informations supplémentaires : Le jeu est disponible en magasin au coût d environ 25 $. Il est possible de visiter le site Internet pour plus d information ou pour trouver d autres formules de cartes à jouer pour utiliser avec d autres clientèles.

44 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 10 Syssttème d Objectifs : Résister aux pressions négatives. Gérer les influences médiatiques. Développer des moyens de gestion du stress. Résoudre des problèmes. Clientèle : La population ciblée par «Système d» comprend l ensemble des jeunes de 10 ans et plus. Les parents sont également appelés, dans la mesure du possible, à participer. Temps : Il y a quatre (4) ateliers d une heure. Il doit y avoir un intervalle de deux (2) semaines entre chaque atelier afin d optimiser la durée et l intensité de «Système d». Déroulement : «Système d» est composé d'ateliers de développement des compétences pour la prévention des toxicomanies et de l usage des jeux de hasard et d argent. Pour favoriser l atteinte de ces objectifs, «Système d» propose aux jeunes des outils pour les aider à identifier et à faire face aux situations difficiles qui peuvent se présenter dans leur vie. Il mise sur la capacité de définir, découvrir, devenir, débrouiller, décider et développer afin que les jeunes soient en mesure de prendre des décisions responsables. Informations supplémentaires : Le programme est disponible au centre de documentation. Pour obtenir d autres informations, contactez la Direction de la santé publique de la Montérégie, 1255, rue Beauregard, Longueuil (Québec), J4K 2M3, Téléphone : , Internet :

45 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 11 Mon lil ivrre de vie :: Mon hissttoi irre à moii Objectifs : Aider l enfant à construire son identité. Contrer la perte d identité pouvant être vécue à la suite de multiples déplacements. Permettre à l enfant d exprimer ses connaissances, ses perceptions, ses fantasmes et ses émotions au sujet de son vécu. Développer une image juste de la réalité : ajuster les perceptions et la compréhension des événements. Offrir un contenant affectif et de pensée afin que l enfant puisse «retricoter» les mailles perdues et tisser ainsi un lien dans sa vie. Créer une continuité et une mémoire dans l histoire de vie de l enfant : l historicité permet une continuité de soi qui favorise l élaboration d une identité. Donner à l enfant un héritage et un témoin de son cheminement : rendre sa mémoire significative et durable. Construire un pont entre le passé, le présent et l avenir : permettre à l enfant d avoir une perspective, un projet de vie. Clientèle : Ce livre s adresse aux enfants de 6 à 11 ans dont le projet de vie est déjà planifié à l extérieur de leur milieu d origine. Toutefois, il peut être utilisé avec un adolescent intéressé à recueillir les informations reliées à son enfance. Temps : Ce livre peut être complété au cours de 5 à 10 rencontres, tout dépendant du type d intervention envisagé. Thèmes abordés : Ma naissance, mon baptême, mon développement, ma santé. Mère, père, frères, sœurs, grands-parents, mon arbre généalogique. La garderie, maternelle, années au primaire et au secondaire. Autres personnes importantes dans ma vie. Ma (mes) famille(s) d accueil antérieure(s) et actuelle. Autres milieux que j ai connus. Les événements importants avec mes familles dont je veux me rappeler. Informations supplémentaires : L éducateur de suivir ou l intervenant psychosocial peut commander le livre au coût de 15 $; ce livre sera conservé par le jeune. Il faut contacter le centre de documentation du CJM pour connaître la procédure et activer votre commande.

46 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 3, page 12

47 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 4, page 1 Composer avec l abandon ou le délaissement de la famille

48 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 4, page 2

49 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 4, page 3 Carrnett de voyage à ttrraverrss ma vie Objectifs : Clarifier la situation familiale du jeune : Reconnaître sa situation d abandon ou de risque d abandon. Exprimer des émotions reliées à sa situation familiale et aux conséquences liées à une situation potentielle d abandon. Avoir une idée plus claire de ses différents milieux de vie. Clarifier, préserver ou renforcer les liens d attachement du jeune : Connaître le rôle que ses parents veulent jouer dans sa vie. Identifier les personnes significatives qui l entourent et préciser le rôle qu elles jouent dans sa vie. Permettre au jeune d améliorer la perception qu il a de lui-même : Identifier ses forces et ses qualités. Identifier ses intérêts et ses buts. Connaître et évaluer ses façons de réagir face aux difficultés. Favoriser le recours aux personnes du réseau social du jeune : Identifier les sources de soutien dans son environnement social. Connaître ses besoins de soutien. Accepter ou solliciter s il y a lieu, l aide des personnes aidantes dans son réseau. Créer s il y a lieu avec l aide de l intervenant, de nouveaux liens significatifs. Permettre au jeune de se mettre en action et de vivre des réussites : Définir des besoins importants. Se fixer des objectifs personnels pertinents et réalistes. Planifier des moyens pour atteindre ses objectifs et mettre en application ces moyens.

50 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 4, page 4 Clientèle : Ce livre s adresse aux jeunes de 14 à 17 ans. En pratique, des éducateurs et intervenants psychosociaux ont déjà utilisé l outil avec des jeunes de 12 et 13 ans. Les jeunes qui participent aux activités n ont peu ou pas de perspective de retour avec leurs parents. Ils ont souvent une histoire de placements et de déplacements. Ils sont actuellement placés pour au moins 6 mois. Déroulement : Cette activité se déroule en rencontre individuelle. Elle implique la participation de l intervenant psychosocial et de l éducateur de suivi. Les rencontres nécessitent une régularité. Temps : Les rencontres peuvent se réaliser de façon hebdomadaire sur une période de plus ou moins 6 mois. Informations supplémentaires : L éducateur de suivi ou l intervenant psychosocial peut commander le matériel. Il en coûte 30 $ pour le Carnet destiné à l intervenant incluant le CD-Rom, ainsi qu un premier Carnet de voyage destiné au jeune; ce dernier conservera sa copie. Par la suite, l intervenant n a qu à commander des carnets pour jeunes au coût de 12 $. Il faut contacter le centre de documentation pour connaître la procédure et activer votre commande.

51 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 5, page 1 Développer la connaissance de soi

52 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 5, page 2

53 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 5, page 3 Pleinss ffeux ssurr moii Objectif Temps requis Matériel Déroulement Discussion Le participant doit créer un tableau qui met en valeur au moins trois caractéristiques ou expériences personnelles qui lui sont propres et qui le définissent. 1 heure de réalisation. 5 minutes de présentation par participant lors de la discussion. Matériel d art plastique, grands cartons, marqueurs, crayons, revues, objets personnels, etc. Expliquer les mots «unique» et «différent» qui peuvent aider les jeunes à se définir et se distinguer. Parmi le matériel disponible, les jeunes choisissent une façon d illustrer en quoi ils sont «uniques» et ce qui les caractérise (loisirs, intérêts, rêves, nationalité, vécu personnel, etc.). Vous assurer que chaque participant se sent à l aise de partager son projet avec le reste du groupe. Certains pourraient ne pas vouloir révéler des faits personnels aux autres. Chaque participant partage son projet avec le reste du groupe. Encourager les questions et laisser les projets présentés à la vue de tous. Si un participant ne souhaite pas partager une anecdote trop personnelle avec le groupe, le laisser plutôt faire des commentaires généraux sur cette expérience. Activités supplémentaires : Choisir au préalable une année par exemple celle où la plupart des participants ont eu 13 ans. Faire un survol des événements nationaux et internationaux qui se sont produits cette année-là. Faire faire aux participants une chronologie des événements qu ils ont vécus pendant cette année. Souligner le fait que les expériences et les événements vécus durant une même année sont bien différents d une personne à l autre. Mettre le nom de chaque participant dans un pot et en choisir un par jour au hasard. Le participant dont le nom est choisi aura sur lui les pleins feux cette journée-là. Chercher des façons de lui faire des compliments, faire applaudir le participant par le reste du groupe et lui donner la chance de faire quelque chose de spécial. Faire une description de chaque participant en omettant son nom. Combien de temps prend le groupe pour découvrir l identité de la personne décrite? * Inspiré du programme Qualification des jeunes

54 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 5, page 4 Pleinss ffeux ssurr moii ((ssui itte)) Sers-toi de ton imagination pour créer un projet qui met en valeur tes qualités particulières ou les choses intéressantes qui te sont arrivées. Il y a quelques exemples ci-dessous. Que pourrais-tu dire de ces personnes? * Inspiré du programme Qualification des jeunes

55 Répertoire d activités cliniques préparatoires à la vie adulte Chapitre 5, page 5 Sac à ssurrprri issess Objectif Temps requis Matériel Déroulement Discussion Amener les participants à identifier des caractéristiques ou des traits personnels positifs. Varie selon la taille du groupe, environ une minute par personne. Placer dans un sac ou sur une table des petits objets de façon à ce qu il y ait au moins un objet différent par participant. Des exemples : porte-clés, balle de golf, boutons, trombones, allumettes, pile, morceau de bois, chandelle, élastique, etc. Demander à chaque participant de piger sans regarder dans le sac, ou de choisir sur la table un objet. Donner au groupe le temps de trouver des qualités ou des caractéristiques qui se rapportent aux objets pigés ou choisis. Chaque personne doit ensuite décrire l objet qu elle a en sa possession. Elle doit énumérer les qualités et les caractéristiques qu elle a en commun avec cet objet. Vous pouvez fournir un exemple pour casser la glace : «J ai choisi un élastique. Un élastique est flexible et sert à tenir des choses ensemble. J ai appris à faire preuve de souplesse lorsque je prends des décisions et dans mes rapports avec les autres». Faire le tour du groupe et demander à chaque participant de faire sa présentation. Est-ce que c était facile ou difficile? Qu est-ce qui a rendu l exercice facile ou difficile? Les qualités que vous avez décrites correspondent-elles à celles que pourraient rechercher un ami, un employeur potentiel, un propriétaire de logement? Pourquoi? * Inspiré du programme Qualification des jeunes

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités DES OUTILS DE PROMOTION ET DE PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SEXUALITÉ JEUNESSE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN MATHÉMATIQUE Les tâches familiales Planification des activités PRIMAIRE 1er cycle,

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé... Normes de performance de la Colombie-Britannique Document d accompagnement Mathématiques de la 1 re à la 8 e année Exemples de tâches et corrigés 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137»

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137» LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8 Code de vie du «137» Bienvenue parmi nous! Ce code de vie est conçu pour expliquer le fonctionnement du «137». Étant donné que cet

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Simulation d une entrevue

Simulation d une entrevue Simulation d une entrevue Grande compétence B : Communiquer des idées et de l information Groupe de tâches B1 : Interagir avec les autres B3 : Remplir et créer des documents Voies : Emploi, Formation en

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Enseignement des habiletés sociales au secondaire

Enseignement des habiletés sociales au secondaire 1 Enseignement des habiletés sociales au secondaire Groupe 1 : Habiletés sociales de base Habileté 1 : Se présenter Par Sandra Beaulac Fiche de planification Habileté sociale : SE PRÉSENTER Type d atelier

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI)

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) Note méthodologique relative à l outil de suivi en continu du projet de formation et du projet professionnel La direction

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves à l écrit.

Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves à l écrit. Étiquette-mots du téléphone Numéro de l atelier : 1 Intention d apprentissage : Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION 2015-2016 0 Section à être complétée par les parents Nom de l élève : Degré : Date de naissance : En guise d introduction, nous aimerions avoir un bref historique de la situation

Plus en détail

Bienvenue à la formation

Bienvenue à la formation Bienvenue à la formation Environnement Alimentation Heure Ecriture Lecture Vie quotidienne Emotions Argent Informatique Poids et mesures Communication Orientation spatiale et temporelle Programme des cours

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT Que devez-vous savoir sur la tutelle en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse? LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Je me prépare pour mon plan de transition

Je me prépare pour mon plan de transition Depuis que tu es en route vers ton avenir tu as identifié plusieurs rêves. Tous ces rêves ne peuvent pas être réalisés en même temps. Pour t aider à choisir, prends le temps de te préparer à ta rencontre

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM TM FORMATION THÉORIQUE Laurier Fortin, titulaire de la chaire CSRS Marie-France Bradley, Amélie Plante et Marielle Thibaudeau, psychoéducatrices et professionnelles de recherche PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM)

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) 2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) TABLE DES MATIÈRES Présentation du sondage aux fins de l approbation du Comité d examen de la recherche en sciences sociales...4 Suggestions

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab. La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.ca Complément du formulaire d inscription 2015-2016 Ce formulaire

Plus en détail

Les offres de services spécialisés

Les offres de services spécialisés Les offres de services spécialisés Le contexte et les enjeux, incluant les offres de services spécialisés aux familles et aux proches, aux partenaires ainsi que notre engagement dans la collectivité. PAVILLON

Plus en détail

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Ginette Hébert formatrice en petite enfance AFÉSÉO FORUM 2012 Cette formation s appuie sur mon expérience d accompagnement d éducatrices

Plus en détail

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF)

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Activités clés NIVEAU : PS/MS Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Compétences Construire les premiers nombres dans leur aspect cardinal Construire des collections équipotentes Situation

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

NE TENTE PAS LA CHANCE

NE TENTE PAS LA CHANCE NE TENTE PAS LA CHANCE Ce que tu dois savoir au sujet de la sécurité près des barrages, des centrales hydroélectriques et des cours d eau à proximité. Énergie Yukon NE TENTE PAS LA CHANCE Le guide pour

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé DEP 5258 Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU DE TRAVAIL 359-147 GUIDE DE PRÉPARATION AVANT LE STAGE Tables des matières Introduction...3 Mon

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail