Jean doit changer de voiture 1/8 CrCom

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean doit changer de voiture 1/8 CrCom"

Transcription

1 APPLICATION 1 / Scénario Dans les scénarios et récits qui vont suivre, nous observons Jean, consultant en Ressources Humaines, pendant une semaine, dans plusieurs situations de sa vie privée et professionnelle. A travers lui, nous allons tenter de comprendre ce que sont les attitudes d un individu, quels sont les éléments qui les caractérisent, comment elles peuvent parfois influencer les comportements. 1 - Notion d attitude Jean rentre chez lui et s adresse à son épouse Marie et à leur fille Natacha. - Jean : «Bonsoir Marie, bonsoir Natacha, avez-vous passé une bonne journée?» - Marie : «Oui, pas de problème. Et toi?» - Jean : «J ai encore eu un mal fou à démarrer la voiture pour rentrer. Ce matin, ça a été pareil. Et la chose s est répétée plusieurs fois cette semaine, si bien que je suis arrivé trois fois en retard au travail en dix jours. Cela ne peut plus durer!». - Marie : «Nous devrions peut-être la changer? C est dommage car je m y étais habituée.» - Jean : «Nous devrions y songer sérieusement d autant que son kilométrage dépasse kilomètres! - Natacha : «Oh oui, ce serait super! J en avais vraiment assez de notre vieille voiture ringarde. Il faudrait que tu achètes une voiture «dans le coup»» - Jean : «Ne nous emballons pas, nous ferons en fonction de nos besoins et surtout de nos moyens.» - Marie : «Dans le coup? Que veux-tu dire par là?» - Natacha : «Je pense à la Golf par exemple. C est une voiture super qui convient à la fois aux jeunes et aux moins jeunes. Elle a une allure assez sportive.» - Jean : «C est vrai que la Golf est une voiture formidable. Elle est devenue pour ainsi dire une voiture mythique.» - Marie : «Mais ne rêvons pas, la Golf n est pas pour nous; je ne crois pas que nos moyens nous permettent de nous offrir ce type de véhicule. Nous devons envisager des choix plus réalistes. Personnellement, je préfèrerais une petite voiture facile à garer, peu encombrante, avec beaucoup d options. J ai vu sur un magazine une publicité sur la Twingo Perrier. Elle a une allure sympathique, elle répond à tous ces critères de choix et c est une série spéciale. L avantage des séries spéciales, c est qu elles proposent des options à un prix vraiment compétitif.» - Natacha : «J ai vu la publicité. C est vrai que la voiture a un «look d enfer», et c est une Renault une voiture française. C est important, n est-ce pas Papa?» - Jean : «Renault est une marque sérieuse, la Twingo est pratique en ville mais elle n est pas adaptée aux longs trajets! Nous devons en tenir compte si nous voulons continuer à partir voir nos parents.» - Marie : «Il nous faudrait donc une voiture assez spacieuse pour faire de longs trajets pour faire plaisir à Papa, avec un «look» sympathique pour faire plaisir à Natacha et pas trop chère pour que je puisse dormir. Il nous faut donc trouver le mouton à cinq pattes!» - Jean : «Un client m a dernièrement parlé de sa satisfaction à propos d une Skoda. La Skoda Fabia me semble-t-il» - Marie : «Skoda, je ne connais pas cette marque.» - Natacha : «Moi non plus.» - Jean : «Je vais me renseigner car il me semble que ce sont des voitures spacieuses, abordables au niveau prix, elles ont un design sympathique et je crois me souvenir que la marque Skoda a été rachetée par le groupe Volkswagen.» - Marie : «Renseigne-toi donc.» Jean doit changer de voiture 1/8 CrCom

2 Question : Complétez le tableau ci-dessous de manière à cerner l attitude de chacun des personnages : - repérez les propos illustrant l attitude des trois personnages à propos des différentes automobiles citées ; - classez les en orientation positive ou négative ; - déterminez les principales caractéristiques de leur(s) attitude(s) envers «la voiture». Personnage Objet Propos illustratifs de l attitude des personnages Orientation Attitude Voiture actuelle Natacha Marque Golf Marque Golf Voiture actuelle Marie Marque Twingo Marque Golf Jean Marque Twingo Marque Skoda Jean doit changer de voiture 2/8 CrCom

3 APPLICATION 2 / Récit 2 - Composantes de l attitude Jean, en tant que consultant des Ressources Humaines, doit recevoir, ce matin, des candidats et des candidates à un poste de directeur de la communication pour une grande société du secteur des cosmétiques. Il sait que le candidat retenu devra être un homme d expérience dans le champ de la communication, ayant déjà de nombreuses relations dans le domaine des médias. Ce point est capital pour la société qui recrute. Jean sait qu il lui faudra être particulièrement vigilant làdessus dans sa sélection et donc lors de ses entretiens. Lorsque le premier candidat est entré dans son bureau, Jean lui a demandé de s asseoir. Il a tout de suite éprouvé une impression favorable et leur dialogue en a été marqué : il a ressenti une opinion positive à son égard et il s est montré particulièrement ouvert. Après avoir décrit le poste, Jean commence par demander au candidat de décrire son parcours professionnel. Le candidat parle d abord du groupe PSA où il gérait la communication en étroite collaboration avec une agence. Puis, il est devenu responsable de la communication au sein de la société Citroën. A ce poste, il a eu une vision globale de la communication d entreprise : il s occupait aussi bien de la création des messages que de leur diffusion dans les médias. En l écoutant, Jean est enthousiaste : le candidat s exprime bien, il connaît bien le monde de la communication. Il paraît être à l écoute de son interlocuteur. Néanmoins, à la fin de leur entretien, Jean se dit, à regret, que ce candidat n a certainement pas, malgré toutes ses qualités personnelles, l expérience qui permettrait de le retenir. Question : L attitude d un individu est formée de trois composantes essentielles : Ce que l individu sait (ses connaissances sur un objet, une marque, une personne ; Ce que l individu ressent (ses sentiments, ses émotions) à propos d un objet, d une marque, d une personne ; Des prédispositions à agir de telle ou telle manière. Repérez dans le récit de la matinée de Jean les trois composantes de l attitude. Jean doit changer de voiture 3/8 CrCom

4 APPLICATION 3/ Scénario 3 Caractéristiques de l attitude Jean et son collègue Alain sont au restaurant d entreprise. Jean lui parle de ses interrogations concernant sa voiture Question : - Jean : «Il va falloir que je change de voiture» - Alain : «Ah bon, et tu ne l avais pas prévu?» - Jean : «Non. J essayais de la faire durer, mais elle démarre de plus en plus mal.» - Alain : «Et alors, que vas-tu prendre?» - Jean : «C est bien le problème! Personne n est d accord à la maison! Marie veut une voiture simple, modeste, confortable, genre Twingo. Je pense aussi qu elle est très attachée à la marque Renault. Depuis que nous sommes mariés, nous n avons eu que des voitures de cette marque et je dois avouer que nous n avons jamais eu de problèmes, mis à part ces derniers temps! De plus, elle circule essentiellement en ville. D où son penchant pour la Twingo» - Alain : «Et toi, la Twingo» - Jean : «Non, vraiment pas. Pour faire de la route avec ça C est bien une idée de Marie» - Alain : «Ca correspond à quoi chez Marie?» - Jean : «Marie est comme ça. Elle n aime pas ce qui brille. C est une question d éducation : dans sa famille, on faisait attention à l argent, parce qu on n en avait pas beaucoup. Elle ne voit pas l intérêt de mettre des sommes folles dans une voiture.» - Alain : «Et ta fille?» - Jean : «Elle, elle aime bien ce qui brille! Elle m encourage à acheter une Golf! Je sens qu elle voudrait bien dire à ses copains : «Mon père a une Golf» et me l emprunter dès qu elle aura le permis!» - Alain : «Alors, tu vas acheter une Golf?» - Jean : «C est une voiture qui m attire, c est sûr. Mais elle est chère. Et puis, j aimerais quelque chose de solide, qui dure. Je ne change pas de voiture souvent! J hésite. Je ne voudrais pas me tromper car c est un engagement financier important. Il faut que j envisage aussi d autres marques. J ai vu quelques reportages sur une voiture que je ne connais pas bien : la Skoda Fabia. Elle a l air de présenter pas mal d avantages d après les deux magazines que j ai consultés» Dans le tableau ci-après, illustrez par certains des propos de Jean,.chacune des caractéristiques de l attitude. Jean doit changer de voiture 4/8 CrCom

5 APPLICATION 3/ Suite Caractéristiques de l attitude Personnage concerné Propos illustratifs de Jean En société (éducation, valeurs du groupe d appartenance, etc.) Les attitudes sont acquises Sous l effet de l expérience personnelle Par observation Les attitudes sont stables dans le temps L attitude est composée de dispositions positives ou négatives à l égard d une chose, d une personne L attitude peut jouer un rôle dans la prédisposition à se comporter de telle ou telle manière. Jean doit changer de voiture 5/8 CrCom

6 APPLICATION 4 / Récit et scénario 4- Formation de l attitude De retour à la maison, Jean décide d aller sur le site Internet de Skoda France afin de recueillir des informations sur la marque et sur le modèle Fabia. Sur la première page du site, le slogan «Nouvelle Skoda Fabia, la plus grande des petites» lui plait bien. En poursuivant, il apprend que la marque appartient au groupe Volkswagen depuis 1991 : c est donc pour lui une preuve de fiabilité et de confiance ; il découvre aussi qu elle est un des partenaires du Tour de France. Il continue sa visite et obtient une information plus précise sur les modèles proposés, sur les prix. en particulier sur la Skoda Fabia Classic dont voici un extrait : Enfin une 5 portes au prix d une 3 portes! Nouvelle ŠkodaFabia Classic ch à Berline 5 portes, Airbags frontaux, Verrouillage centralisé à distance, Vitres avant électriques, Volant réglable en hauteur et en profondeur, Banquette arrière rabattable, ABS. Il est satisfait car, comme il le pensait, cette marque correspond à ses critères et ceux de son épouse. Malgré ces points positifs, Jean est perplexe : dans son entourage personne ne connaît la marque. De plus, il lui faut convaincre Natacha et il compte bien sur la renommée de Volkswagen pour le faire. Jean doit changer de voiture 6/8 CrCom

7 La semaine suivante, alors qu il travaille dans son bureau, un de ses collègues, Alain, entre : - Alain : «Bonjour Jean. Hier, j ai déménagé l appartement de ma belle-mère et dans les vieux cartons, j ai trouvé quelque chose qui pourrait t intéresser. J ai pensé que cela te ferait rire.» - Jean : «Je ne connaissais pas cette publicité. Elle semble particulièrement destinée aux femmes. C est Marie qui va être contente.» - Alain : «Oui, maintenant, dans l automobile, les marques s adressent aux femmes, va comprendre pourquoi!» - Jean : «Sans doute parce qu elles influencent fortement l achat d automobiles.» - Alain : «Dans l automobile, les marques fonctionnent toutes comme cela, mais cette marque Skoda dépasse les bornes. Mais dis-moi, tu la connais cette marque sortie de je ne sais où?» - Jean : «J ai vu sur leur site que la marque fait partie du groupe Volkswagen depuis 1991, c est donc une caution!» - Alain : «Oui, peut-être! Mais tu connais beaucoup de personnes qui dans notre entourage ont une Skoda?» - Jean : «Je dois dire que je ne connais personne.» - Alain :»Alors, sois prudent, tu sais, il ne faut pas te tromper!». Quand Alain quitte le bureau, Jean est de plus en plus perplexe. Comment trouver une voiture qui satisfasse tous les critères de la famille : une voiture assez spacieuse pour faire de longs trajets, avec un «look» sympathique et d un prix abordable? Question : Quels sont les facteurs qui influencent l attitude de Jean vis-à-vis de la marque Skoda? Jean doit changer de voiture 7/8 CrCom

8 APPLICATION 5/ Récit 5- Lien Attitude- Comportement Après le départ d Alain, Jean est déconcerté. Il feuillette les magazines spécialisés dans l automobile qu il a achetés ce matin en pensant les consulter avec Marie et Natacha dans la soirée. Son regard s attarde sur la publicité suivante. Elle lui paraît originale, sympathique et parlante. Tout à coup, il fait le lien entre le chiffre et le logo de la marque : la Golf Wembley TDI au prix de Il songe : Ah, la Golf, cela fait longtemps qu il en rêve! Il a failli en acheter une, il y a quelques années, Marie était d accord. Mais cela ne s est pas fait car au même moment, ils ont trouvé la maison et ont privilégié l investissement immobilier. C est vraiment une voiture mythique! Ce prix lui paraît abordable. C est vraiment la voiture du consensus, celle qui met tout le monde d accord. Natacha serait contente. Marie aussi, non seulement pour le prix mais aussi pour la taille (car ce n est pas une voiture encombrante). Les voyages pour aller dans la famille pourraient se faire facilement. Tous ses amis connaissent la Golf. Bref, il se voit déjà au volant d une Golf. Convaincu par la justesse de ces arguments, il décroche son téléphone et demande au commercial de la concession Volkswagen la plus proche de son domicile si le modèle Wembley TDI est disponible rapidement. Le vendeur lui précise que les délais d attente sont brefs : en moyenne deux semaines. Jean décide d un rendez-vous avec lui pour le samedi suivant Question : Quels sont les éléments qui ont poussé Jean à contacter un concessionnaire Volkswagen? Jean doit changer de voiture 8/8 CrCom

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie Dossier n 8 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» MAGASINIERE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles J étais assistante vétérinaire et pour

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans un environnement professionnel. En fait, qui êtes-vous?

1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans un environnement professionnel. En fait, qui êtes-vous? Avez-vous envie de progresser dans votre carrière? Posez-vous les 10 seules questions qui vous permettront d y répondre. 1 - Résumez en 2 ou 3 phrases ou quelques adjectifs comment vous décrivez-vous dans

Plus en détail

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans!

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans! LE MOT DU FONDATEUR : Laurent KOEHLER Depuis 2002, les agences KOEHLER IMMOBILIER n ont cessé de prendre des parts de marché dans un contexte concurrentiel toujours plus difficile, et des exigences clients

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Aider les enfants aux prises avec leurs

Aider les enfants aux prises avec leurs Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments accueille respecte leurs sentiments. 1. Vous pouvez écouter en silence et avec attention. 2. Vous pouvez accueillir leurs sentiments Eh! Oh! Hum! Je vois.

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Anna et Alex contre les faux-monnayeurs

Anna et Alex contre les faux-monnayeurs Anna et Alex contre les faux-monnayeurs Anna et Alex vont ensemble au collège. Ce sont vraiment de bons copains. Ce qui est super, c est qu il leur arrive souvent des aventures palpitantes. C est sûr,

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Comment recruter autrement? Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Quels postes peuvent convenir aux retraités? Il y a probablement autant de réponses à cette question qu il y a de

Plus en détail

Guide d entretien de développement des seniors

Guide d entretien de développement des seniors Guide d entretien de développement des seniors 1. Introduction Ce document s inscrit dans une approche d entretiens de développement réguliers de tous les salarié(e)s de l entreprise. Il tient compte de

Plus en détail

PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT. Agent commercial indépendant

PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT. Agent commercial indépendant PRÉSENTATION LA VACHE QUI PRINT Agent commercial indépendant Présentation Isabelle Blanchard et Xavier Dupin sont deux agents commerciaux de «La Vache qui Print» Xavier Dupin a fait des études marketing

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

14. Projet d écoute. Français 20-2. Extrait de roman : En porcelaine. Cahier de l élève. Nom :

14. Projet d écoute. Français 20-2. Extrait de roman : En porcelaine. Cahier de l élève. Nom : 14. Projet d écoute Extrait de roman : En porcelaine Français 20-2 Cahier de l élève Nom : En porcelaine DESCRIPTION DU PROJET Les parents qui se quittent est une réalité que toi ou tes proches connaissez

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Dossier de presse, le 14 Avril 2014 On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Locatme.fr, désigné comme le Meetic de l immobilier, est un concept de service en ligne qui facilite et optimise

Plus en détail

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi.

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Service d accès et de soutien à l apprentissage Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Ça y est, tu es dans ton sprint final à l école secondaire! L Université de Moncton

Plus en détail

Thèmes et situations : Voyages et déplacements. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Voyages et déplacements. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Voyages et déplacements Fiche pédagogique

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE 9 TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE Un complément au livre Prêt pour l amour de David Bernard Très chère lectrice/lecteur, Tu viens de recevoir un cadeau d une valeur inestimable, un cadeau qui te simplifiera

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Université Paris Est Marne La Vallée. Conduite de projet. Synthèse de cours. Matthieu Alcime

Université Paris Est Marne La Vallée. Conduite de projet. Synthèse de cours. Matthieu Alcime Conduite de projet Synthèse de cours Matthieu Alcime 2013 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Les approches managériales et organisationnelles des projets... 3 3 Le métier d ingénieur... 4 4 Le travail

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

PRESENTATION DE L ENTREPRISE

PRESENTATION DE L ENTREPRISE NOM du stagiaire : dates du stage : JOURNAL DE STAGE N Classe 3 ème Ce journal de stage doit être une base indispensable à l écriture d un rapport de stage : tu dois y consigner les renseignements utiles

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES)

Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Réalisé par la classe de 3ème DP3 du Collège Miramaris (Miramas) COMPTE-RENDU DE LA VISITE DE L ENTREPRISE SABATIER (VITROLLES) Le car est venu nous chercher à 13h30 au collège et nous a déposé devant

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF Rappel du principe de l entretien semi-directif un ensemble de thèmes imposés et qui doivent être tous abordés, avec des questions ouvertes et en laissant la liberté

Plus en détail

PRESENTATION DE L ENTREPRISE

PRESENTATION DE L ENTREPRISE NOM du stagiaire : dates du stage : JOURNAL DE STAGE N Classe 4 ème Ce journal de stage doit être un outil indispensable : tu dois y consigner les renseignements utiles sur tes observations et tes activités

Plus en détail

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale Thème 2 Les métamorphoses des politiques de Protection sociale 1 Les métamorphoses de l Assurance maladie Entretien avec Frédéric Van Roekeghem Directeur général de la CNAMTS Interview réalisée le 29 novembre

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

CQP Certificat de qualification professionnelle

CQP Certificat de qualification professionnelle CQP Certificat de qualification professionnelle Agent de service de remplacement La reconnaissance d un métier Professionnalisme Adaptabilité Savoir-faire Polyvalence Une qualification reconnue Le Certificat

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Plan de Communication sur la marque FIDO :

Plan de Communication sur la marque FIDO : Plan de Communication sur la marque FIDO : La marque Fido, forte de ses 50 ans de vie, est une marque qui a été connu par le passé mais qui s essouffle peu à peu. Même si elle tient une part de marché

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

QUI ES TU. Primaire : Secondaire : L ÉCOLE

QUI ES TU. Primaire : Secondaire : L ÉCOLE Le vandalisme c est briser volontairement quelque chose qui ne t appartient pas. C est un geste gratuit qui peut prendre plusieurs formes tel que feu, bris d aménagement paysager, renverses de poubelles,

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple

Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple Le Cours sur le processus et la technologie de l Expérience d achat Triple Diamant a été conçu pour vous aider à comprendre et à intégrer Simple Simon et Specialist dans le processus de vente. Dans ce

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Comparaison entre l achat et la location de voiture

Comparaison entre l achat et la location de voiture Mathématiques Comparaison entre l achat et la location de voiture Sommaire de l activité Lors de cette activité, les élèves: Connaissances requises Compétences essentielles incluant toutes les sous-catégories

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Fondement 2 La création d un climat actualisant

Fondement 2 La création d un climat actualisant Fondement 2 La création d un climat actualisant La création d un climat actualisant se résume comme étant une atmosphère de confiance dans une salle de classe. Il s agit donc, à la base, de gérer un contexte

Plus en détail

Organisme en alphabétisation. Présentation du. par Nathalie Pomerleau, animatrice

Organisme en alphabétisation. Présentation du. par Nathalie Pomerleau, animatrice Organisme en alphabétisation Présentation du Projet Mini-bibliothèque 2006-2007 par Nathalie Pomerleau, animatrice Mai 2009 Ce projet a été développé par Nathalie Pomerleau (animatrice) avec la collaboration

Plus en détail

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 Vous allez entendre le texte deux fois. Avant la première écoute, lisez attentivement les questions. ( 6 min ) Pendant la première écoute ne prenez pas de notes, vous

Plus en détail

Déposer sa marque en son nom propre, est-ce une évidence ou la conséquence éventuelle d un choix très réfléchi?

Déposer sa marque en son nom propre, est-ce une évidence ou la conséquence éventuelle d un choix très réfléchi? Déposer sa marque en son nom propre, est-ce une évidence ou la conséquence éventuelle d un choix très réfléchi? Categories : Marques Date : mars 5, 2013 La plupart du temps les dépôts de marques sont effectués

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements.

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Une enquête comparative Lyon-Montréal Nathalie Ortar, Claudio Ribeiro, Stéphanie Vincent-Geslin Julie-Anne Boudreau, Pascal Pochet, Louafi Bouzouina,

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales

Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales Histoire et cartes postales (05) La valeur des cartes postales Au Centre d archives de notre Société d histoire, nous avons reçu récemment un lot de cartes postales anciennes, émises entre 1910 et 1950

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux L outil de gestion des demandes de rendez-vous en ligne va vous permettre de définir

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires Prix Innovation 2015 Congrès des milieux documentaires Quand je veux où je veux est la nouvelle image de marque conçue pour mettre en valeur le haut niveau de qualité des bibliothèques membres du Réseau

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne!

Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne! COURS DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Philippe Mamas Lycée Fulbert Classe de Seconde Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES b Avant la consommation, l épargne! Consommer suppose

Plus en détail

TEST DE CONNAISSANCES LINGUISTIQES. (Niveaux B et C) COPIE MODÈLE POUR DISTRIBUTION

TEST DE CONNAISSANCES LINGUISTIQES. (Niveaux B et C) COPIE MODÈLE POUR DISTRIBUTION TEST DE CONNAISSANCES LINGUISTIQES (Niveaux B et C) COPIE MODÈLE POUR DISTRIBUTION Voici un modèle réduit des épreuves écrites du test de connaissances destiné aux candidats externes. Le test vous permettra

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Tous que j avais Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Table de matières Chapitre 1(la prise) 1 Chapitre 2(la vente).2 Chapitre 3(la punition)..3

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

1 - LES RELATIONS HUMAINES

1 - LES RELATIONS HUMAINES 1 - LES RELATIONS HUMAINES dans la vie quotidienne Dans le cadre familial Dans le voisinage les liens sociaux Les liens amicaux Dans la vie associative - sportives - culturelles - politiques - religieuses

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

FRENCH INSTITUTE ALLIANCE FRANCAISE - TEST DE PLACEMENT

FRENCH INSTITUTE ALLIANCE FRANCAISE - TEST DE PLACEMENT FRENCH INSTITUTE ALLIANCE FRANCAISE - TEST DE PLACEMENT Prénom : Nom : Tél : Courriel : Niveau écrit : Oral : Cours proposé : Correcteur : Quelle est votre profession? française je suis journaliste je

Plus en détail