Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés"

Transcription

1 Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent depuis de 30 ans. Ce type d enseignement a fait ses preuves auprès des élèves du Québec et la reconnaissance mondiale qu il a acquise est une mesure de son succès.» 1 Un peu d historique Afin de répondre à la demande des parents qui voulaient plus d anglais pour leurs enfants, c est vers la fin des années 70 que l on assiste au développement des premières classes d anglais intensif. Le premier modèle développé fut celui qu on appelle le «5 mois \ 5 mois». Une période de cinq mois consécutifs est consacrée à l enseignement de l anglais, langue seconde et l autre période de cinq mois à l apprentissage des autres matières. Ce modèle fut offert en premier par les deux commissions scolaires suivantes : Commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles et la Commission scolaire Marie-Victorin. Quelque 20 ans plus tard, en 1998, plusieurs milliers d élèves étaient inscrits dans les cours d anglais intensif dans les différentes régions du Québec. Bien que le modèle «5 mois \ 5 mois» demeure le plus populaire et, selon certains, le plus efficace, plusieurs modèles ont été développés. Des études et des recherches ont démontré que le modèle intensif a un effet positif tant sur l apprentissage de la langue seconde que celui de l apprentissage des autres matières. Plusieurs modèles existent à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, en voici un tableau : Modèle Clientèle visée Écoles 5 mois/5 mois Élèves de 5e année Du Bourg-Royal / de la Pionnière 3 jours/3jours/3jours Élèves de 6 e année Montagnac 13 périodes/ cycle/ année Élèves de 5 e et de 6 e année Maria-Goretti 3 mois/3mois/3mois Élèves de 6 e année De l Escale et du Plateau 11 périodes par cycle Élèves de 6 e année Du Bois-Joliet du Bocage 3 jours/3jours/3jours Élèves de 6 e année De la Passerelle ½ cycle et ½ cycle Élèves de 5 e et 6 e année Beaux-Prés Un peu d historique (suite) En 2003, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean a décidé d ouvrir l anglais intensif à tous les élèves de 6e année d un même secteur. Le modèle de l anglais intensif s est avéré un des meilleurs moyens pour améliorer le niveau de compétence des élèves dans la langue seconde. En 2011, l anglais intensif est offert dans environ 10 % des groupes de 6e année dans la province. 1 Tiré du Guide d implantation de l enseignement intensif de l anglais, langue seconde, au Québec, SPEAQ (Société pour la promotion de 1 l enseignement de l anglais, langue seconde, au Québec), avril

2 En ce qui a trait à l enseignement de l anglais, il est recommandé que celui-ci soit confié à des personnes qui maîtrisent l anglais, connaissent le milieu anglophone et ont une formation en enseignement des langues secondes. 2 Résultats des recherches Les recherches menées au Québec depuis la mise en place de l anglais intensif ont porté sur la performance en anglais langue seconde des élèves qui y ont eu accès ont démontré que les élèves : Sont plus confiants en leur capacité de s exprimer en anglais; Sont plus à l aise pour s exprimer oralement et hésitent moins à prendre des risques; S expriment avec aisance oralement; Possèdent un vocabulaire plus varié et des expressions variées dans une multitude de situations; Maîtrisent mieux les structures grammaticales; Lisent plus efficacement; Sont capables d écrire des textes originaux et bien structurés dans une variété de contextes signifiants; Recherchent des occasions d utiliser la langue seconde en dehors du contexte scolaire; Démontrent une attitude plus favorable à l égard de l anglais; Sont plus disciplinés et plus autonomes et ont un plus haut degré de motivation que les élèves qui ne sont pas inscrits aux cours. Les chercheurs ont aussi tenté de répondre aux deux questions posées les plus souvent par les enseignants, administrateurs et parents désireux de s assurer de la valeur des classes d anglais intensif. Ce qui suscite les deux questions suivantes : Est-ce que la perte de cinq mois d enseignement dans les autres disciplines a un impact négatif sur les résultats au primaire et au secondaire, des élèves faibles, des moyens faibles et des élèves à rendement moyen? Est-ce que la performance des élèves en anglais intensif continue de se développer au secondaire, même s il n y a pas de suivi? Réponse : Les études menées tant à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries au cours des quatre premières années d implantation ainsi que dans les autres commissions scolaires démontrent qu il n y a pas d effet négatif sur la performance des élèves dans les autres disciplines incluant le français et les mathématiques. Ces résultats ont été observés dans les commissions scolaires qui ne sélectionnent pas les élèves à l admission du programme d anglais intensif et qui y admettent donc des élèves plus faibles. Selon Paul Bayon, les études directes et indirectes suggèrent que même les élèves faibles profitent d un programme comme l anglais intensif autant sur le plan du développement de leurs compétences en anglais que sur celui de leur motivation et de leur autonomie. 2 Tiré des Recommandations de la Commission des États généraux sur la situation et l avenir de la langue française au Québec (2001), présidé par M. Gérald Larose. 2

3 Les études démontrent aussi que les élèves ayant suivi le cours d anglais intensif au primaire ont maintenu un niveau plus élevé de compétence fonctionnelle en anglais, langue seconde, acquis au primaire, même s il n y avait pas de continuité au secondaire. Nous pouvons dire que le modèle d anglais intensif a produit des résultats tellement étonnants et probants que les commissions scolaires ont ressenti le besoin de l examiner souvent et en détail, afin de s assurer que son succès et sa popularité ne soient qu une illusion. Définition de l anglais intensif Objectif : Rendre les élèves plus fonctionnels dans la langue seconde, et ce, dans toutes les situations de la vie courante, en exploitant des situations d apprentissage qui ont un lien direct avec des sujets correspondant à l âge, aux besoins et aux intérêts des élèves. Trois facteurs caractérisent l anglais intensif : 1. L augmentation du temps accordé à l enseignement de l anglais; 2. La concentration du temps d enseignement; 3. L enrichissement du programme régulier du MELS en anglais, langue seconde. Mais, ce n est pas de l immersion! L enseignement de l anglais intensif doit représenter 40% ou plus de temps total d enseignement consacré à l enseignement de l anglais et les autres matières sont enseignées dans la langue maternelle. Les spécialités sont enseignées en français tout au cours de l année. À la suite de ce programme l élève : 1. S exprime avec aisance et utilise un vocabulaire et des expressions variés dans une multitude de situations; 2. Réutilise l information donne dans des discours oraux et écrits plus complexes; 3. Est capable d écrire des textes originaux et bien structurés dans une variété de contextes signifiants. 3

4 ÉLEMENTS À PRENDRE EN CONSIDÉRATION Avant de faire une description des différents modèles, il importe de réfléchir avec l équipe école sur les éléments suivants : Le jumelage des écoles, s il y a lieu; L organisation physique; L organisation de l horaire; L avantage d un modèle occasionnant une alternance fréquente avec les enseignants pour préparer les élèves à vivre le modèle d organisation au secondaire, lequel donnera l occasion de rencontrer plusieurs enseignants dans une courte période de temps; Le choix ou la sélection de l enseignant ouvert à une collaboration; La collaboration à établir lorsque l alternance du titulaire et de l enseignant d anglais se fait de façon régulière (pour la mise en place d approches pédagogiques et de règles de fonctionnement en classe); La planification globale sur deux ans par les titulaires de 5 e et de 6 e année pour l enseignement des autres matières; La planification de moments de concertation pour certaines matières entre les titulaires et les spécialistes d anglais langue seconde; L accompagnement et le perfectionnement des enseignants (type, fréquence); Le temps accordé à la correction des travaux (pouvant être plus long lorsque le choix du modèle implique que le titulaire voit deux groupes tout au long de l année); La déstabilisation possible de certains élèves lorsque le modèle choisi fera en sorte que le titulaire et l enseignant d anglais alterneront leur présence devant le groupe régulièrement, ce qui amènera les élèves à changer fréquemment de local de classe; L organisation et le soutien à apporter aux élèves à risque; La prise en compte des élèves bilingues/allophones; La réorganisation des horaires durant l administration des épreuves; Le budget d implantation pour le matériel en anglais (manuels scolaires, livres de référence et de lecture, affiches, TIC, etc.). 4

5 EXEMPLES DE MODÈLES Le MELS a proposé plusieurs modèles d organisation pouvant aller jusqu à un jour un jour, nous avons choisi d en proposer quelques-uns. Il importera à la direction et à l équipe-école d arrêter son choix sur le modèle qui convient le mieux en fonction de la réalité de son milieu. Modèle 5 mois\5 mois (C.S. des Premières-Seigneuries, C.S. de la Capitale pour 4 écoles et C.S. des Navigateurs pour environ 800 élèves en 5 e et 6 e année). DESCRIPTION Ce modèle divise l année scolaire en deux parties. L enseignement de l anglais, langue seconde est enseigné durant 5 mois et l enseignement des autres disciplines se déroule en français durant les 5 autres mois. CONDITIONS FACILITANTES Nombre pair de groupe dans une école. (Même si l école a un nombre impair de groupes, elle peut partager le titulaire ou le spécialiste d anglais avec une autre école). Un titulaire du champ 03 et un spécialiste en anglais du champ 04 ou un enseignant qualifié dans ces deux champs selon la convention collective en vigueur. À Bourg-Royal : des sommes sont utilisées pour embaucher une enseignante qui rencontre les élèves de 6 e année (de la classe de 5/6) à raison de 7 demi-journées pendant les 5 mois d anglais. En 6 e année, anglais enrichi pour ces élèves. AVANTAGES Organisation facile; Planification de l enseignement servant plus d une fois dans l année; Les différentes recherches ont démontré l efficacité de ce modèle pour le développement des compétences en anglais langue seconde; Il n y a pas d effet négatif sur la performance des élèves dans les disciplines enseignées en français; Les élèves développent des méthodes de travail efficaces et de l autonomie; Les élèves apprennent à s adapter à différents contextes d enseignement; L élève relève un défi à la fois, soit l apprentissage de l anglais ou l apprentissage des autres disciplines; Croissance accrue de l estime de soi chez les EHDAA, car ils connaissent des réussites nouvelles dans la partie anglaise; Transition unique en mi-année. 5

6 DÉFIS Mettre en place des dispositifs d enseignement qui favorisent le rappel des connaissances et des démarches propres à chaque discipline après absence d enseignement de 5 mois dans une discipline; Assurer l atteinte des attentes de fin de cycle de toutes les disciplines, et ce, pour tous les élèves; Tâche possiblement plus ardue pour les titulaires face aux élèves en difficulté d apprentissage à cause du temps d enseignement réduit pour certaines matières (des mesures de soutien pourraient pallier : orthopédagogie); Mettre en place des moments de concertation entre titulaires de 3e cycle et les spécialistes en anglais, langue seconde pour faciliter l harmonisation des approches pédagogiques durant les deux parties de l année et la complémentarité des apprentissages; Soutenir le titulaire compte tenu de la tâche corrective accrue. L ÉVALUATION DES ÉLÈVES Aucune dérogation n est à demander. MODÈLE DE GRILLE DES MATIÈRES 5 mois d anglais MATIÈRES TEMPS (HEURES) Anglais, lange seconde 20,5 Français, langue d enseignement 0 Mathématique 0 Arts (2 au choix) 2 Éducation physique et à la santé 2 Science et technologie 0 Univers social 0 Éthique et culture religieuse 0 Total 24,5 Temps non réparti 0,5 (spécialité) Temps pour les autres matières MATIÈRES TEMPS (HEURES) Anglais, lange seconde 0 Français, langue d enseignement 7 Mathématique 5 Arts (2 au choix) 2 Éducation physique et à la santé 2 Science et technologie 1 Univers social 1 Éthique et culture religieuse 1 Total 19 Temps non réparti 0,5 (spécialité) / 5,5 (académique) 6

7 Modèle 3 mois/3mois/3mois (École de l Escale et du Plateau) DESCRIPTION L apprentissage de l anglais se fait en 5 e et en 6 e année à raison d un tiers de l année en 5 e et en 6 e année. CONDITIONS FACILITANTES Avoir trois groupes en 6 e année ou avoir trois groupes de 5 e et de 6 e année au total. AVANTAGES L enseignement des matières se fait tout au long de l année; Développement de l autonomie des élèves. DÉFIS Une baisse de clientèle aurait pour effet de devoir revoir le modèle; Le soutien aux enseignants qui y font de la suppléance; Le soutien aux élèves en difficulté d apprentissage ou à risque; Concertation entre les enseignants d un même niveau ou d un même cycle. ÉVALUATION Aucune dérogation n est demandée, car l organisation du modèle fait en sorte que les élèves de 6 e année soient ceux qui débutent l année en anglais et terminent avec les autres matières. *Si trois groupes en 6 e année, une dérogation est à demander pour le groupe qui termine en anglais en juin. 7

8 Modèle 3 jours\3jours\3jours (École Montagnac depuis 10 ans, école de la Passerelle) DESCRIPTION Toutes les matières s enseignent pendant toute l année à raison de l alternance proposée : 3 jours en anglais, 3 jours en mathématique et science et enfin, 3 jours en français et autres disciplines ou selon le choix de l école. CONDITIONS FACILITANTES Avoir trois groupes de 6 e année. AVANTAGES Apprentissage de toutes les matières tout au long de l année; Horaire qui se rapproche davantage d un horaire régulier avec de l anglais, du français, mathématiques et autres disciplines enseignées presque chaque semaine; Modèle qui prépare les élèves au secondaire où ils devront changer d enseignant régulièrement; Modèle qui permet aux élèves de rencontrer les enseignants dès le début de l année scolaire; Prise en charge des élèves par les enseignants; Mise en place de projets communs entre matières facilitée; Développement de l autonomie des élèves. DÉFIS Habiletés d organisation des élèves mises à l épreuve lorsqu ils doivent changer d une matière à l autre ou d une classe à l autre si c est le cas; Demande de la concertation entre les enseignants pour planifier l évaluation; Risque de manquer d intensité ou de régularité dans l enseignement des matières de base. L ÉVALUATION DES ÉLÈVES Toutes les matières sont évaluées tout au cours de l année; Les évaluations de fin de cycle doivent se faire à la fin de la période d enseignement concernée; Aucune dérogation n est à demander. 8

9 Modèle 5 demi-journées par semaine (C.S. des Découvreurs a 15 groupes sous ce modèle) DESCRIPTION L élève a une demi-journée réservée à l enseignement de l anglais et l autre demi-journée pour l enseignement des autres matières. Cet horaire est maintenu tout au long de l année. L éducation physique et les arts sont maintenus durant toute l année. CONDITIONS FACILITANTES Deux groupes dans la même école ou dans les écoles voisines pour faciliter l organisation des tâches des enseignants; Proximité des locaux; Alternance des demi-journées permettant de répartir également le temps et l attention accordés à l anglais et aux autres matières et concentrer les apprentissages de la langue seconde. AVANTAGES Organisation facile; Apprentissage des matières tout au long de l année; Le rythme d apprentissage des élèves est mieux respecté. DÉFIS Selon le nombre de groupes, il est possible que l enseignant d anglais soit dans l obligation de travailler dans deux écoles. L ÉVALUATION DES ÉLÈVES Aucune dérogation n est à demander. Les évaluations se font tout au long de l année selon l horaire établi par les titulaires et l enseignant d anglais. MATIÈRES TEMPS (HEURES) Anglais, langue seconde 9 Français, langue d enseignement 5 Mathématique 3.5 Arts (2 au choix) 2 Éducation physique et à la santé 2 Science et technologie 1 Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté 1 Éthique et culture religieuse 1 Total 24.5 Temps non réparti 0.5 (spécialité) 9

10 Modèle 1 cycle\1cycle (cycle A et cycle B par alternance) C.S. Beauce-Etchemin pour presque toutes ses écoles) DESCRIPTION L enseignement de l anglais se fait pendant un cycle (cycle A) et l enseignement des autres disciplines se fait pendant un cycle (cycle B). CONDITIONS FACILITANTES Un nombre pair de groupes; Proximité des locaux réservés au titulaire et au spécialiste si possible; Un minimum de 2 groupes de 5e année et un minimum de 2 groupes de 6e année, car il serait trop difficile sur le plan de l organisation scolaire ou des tâches s il y avait un seul groupe. AVANTAGES Apprentissage de toutes les matières tout au long de l année scolaire; Modèle qui favorise le travail d équipe entre les enseignants; Supervision des élèves par deux enseignants tout au long de l année; Mise en place de projets communs entre les matières facilitée; Développement de l autonomie des élèves et de méthodes de travail efficaces; Respect du rythme d apprentissage pour les élèves qui éprouvent des difficultés; Préparation intéressante des élèves pour le secondaire. DÉFIS Enseignement de l anglais moins concentré dans le temps. L ÉVALUATION DES ÉLÈVES Toutes les matières sont évaluées tout au cours de l année. Les épreuves ministérielles obligatoires peuvent être administrées à tous les élèves de 6 e année. 10

11 Modèle 15 mois\5 mois Ce modèle s adresse aux élèves de 5e et 6e année et est sur le principe de répartir les contenus des programmes sur 15 mois au lieu de 20. DESCRIPTION Le troisième cycle se voit séparé en 15 mois pour l apprentissage des contenus de formation des différents programmes et par la suite en 5 mois pour l apprentissage de l anglais. CONDITIONS FACILITANTES Avoir un nombre de groupes pair. AVANTAGES Intensité dans l enseignement des matières tant pour l anglais que les autres matières. DÉFIS Concertation entre les enseignants du cycle. L ÉVALUATION DES ÉLÈVES Une demande de dérogation doit être faite. Si un établissement voulait explorer ce modèle, les services éducatifs seraient en soutien pour réaliser la répartition du contenu des matières sur 15 mois plutôt que

12 RÉPONSES AUX QUESTIONS DES PARENTS 1. Quels sont les avantages de l anglais intensif quant au développement personnel de l élève? En plus de développer une attitude positive envers l apprentissage de l anglais, la confiance en soi et une bonne estime de soi, l élève devient plus autonome et améliore ses habiletés organisationnelles ainsi que ses méthodes de travail. 2. Peut-on offrir l anglais intensif à tous les élèves? Oui. Toutes les études indiquent que les élèves, y compris les élèves plus faibles, profitent de l anglais intensif, tant sur le plan du développement de leurs compétences en anglais, que celui de leur motivation et leur autonomie. 3. Comment peut-on accompagner les élèves en difficulté d apprentissage qui se retrouvent dans la classe d anglais intensif? Dans une approche par compétences, l évaluation continue est présente dès le début du parcours scolaire de l élève. Par conséquent, les écoles possèdent déjà les profils des élèves en difficulté. Pour assurer le succès de tous, des mesures de soutien devraient être offertes : par exemple, intervention de l orthopédagogue, réflexions de l équipe-cycle, pédagogie différenciée, soutien aux parents, groupes de réussite, portfolio et plans d interventions personnalisés. 4. Le développement de compétences peut-il être compromis lorsque l enseignement des autres matières est concentré dans le temps? Le Programme de formation est axé sur le développement des mêmes compétences depuis le début du parcours scolaire. Les compétences liées aux matières disciplinaires ainsi que l utilisation des stratégies sont réinvesties dans le contexte de projets intégrateurs. Les recherches démontrent qu il n y a pas d impacts négatifs sur les autres matières. 5. Comment les élèves peuvent-ils réinvestir les stratégies de lecture et d écriture apprises en français pendant le projet d anglais intensif? Plusieurs stratégies de lecture et d écriture sont communes aux deux programmes d études. Les élèves apprennent à réinvestir ces stratégies dans un contexte de langue seconde. Cependant, les élèves ne font pas nécessairement le transfert des stratégies apprises en français. Il importe donc que l enseignant en anglais connaisse bien les stratégies que les élèves ont développées en français afin d aider ceux-ci à faire les liens nécessaires. 6. Une absence de suivi au secondaire diminue-t-elle la facilité d expression des élèves en anglais? L école secondaire assurera le suivi du modèle intensif par le biais du programme enrichi qui répond aux besoins des élèves qui auront eu accès à l anglais intensif. Des études ont montré que les élèves ayant suivi de l anglais intensif au primaire ont maintenu un niveau élevé de compétence élevé en anglais langue seconde en lisant, en écoutant la télévision, en cherchant des occasions de parler en anglais, en navigant sur Internet, tout en anglais. 12

13 RÉPONSES AUX QUESTIONS DES PARENTS (suite) 7. Le régime pédagogique est-il respecté quand nous augmentons le nombre d heures consacrées à l enseignement de l anglais? Le régime pédagogique stipule que toute matière doit être enseignée chaque année. Cependant, le temps d enseignement accordé à chacune des disciplines incluant le français et la mathématique est indicatif. Alors, en s assurant que les élèves développent des compétences de toutes les disciplines, la grille-horaire permet l intégration de l anglais intensif. 8. Peut-on enseigner les autres matières en anglais? Non, à cause des dispositions de la Charte de la Langue Française (Loi 101). Toutes les matières doivent être enseignées en français, à l exception des langues secondes. L enseignant d anglais est responsable de la séquence enseignement\apprentissage\évaluation des compétences en anglais et le titulaire de la même séquence pour les matières dont il est responsable. L évaluation se situant sur un continuum, l enseignement en anglais peut communiquer des informations sur le travail des élèves, le travail d équipe est donc un élément capital. 9. Comment les parents qui parlent peu ou pas l anglais peuvent-ils aider leur enfant? Ces parents peuvent : Encourager et supporter leur enfant; Démontrer de l intérêt pour leurs apprentissages; Communiquer fréquemment avec l enseignant pour s informer des progrès de l enfant; Encourager enfant à lire (revues, livres, etc.), à regarder la télévision en langue anglaise, à utiliser des ressources en anglais (correspondance, sites Web éducatifs, DVD, CD, jeux, etc.); Favoriser des contacts avec des jeunes anglophones du même âge. 13

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

L'anglais intensif pour tous au primaire. École Le Ruisselet 2012-2013

L'anglais intensif pour tous au primaire. École Le Ruisselet 2012-2013 L'anglais intensif pour tous au primaire École Le Ruisselet 2012-2013 2013 Historique Depuis plusieurs années les parents de l école Le Ruisselet réclamaient un programme d enseignement intensif de l anglais

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année Dans un contexte d implantation progressif de l anglais pour les élèves de 6 e année et afin de se doter d une compréhension commune, j

Plus en détail

Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire)

Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire) Anglais intensif 2014-2015 CM1 (4e année) et en CM2 (5e année et dernière année du primaire) Ce projet a été élaboré grâce aux travaux : du département d'anglais du, Travaux de recherche, textes et documents

Plus en détail

Résumé de la recherche sur l anglais intensif

Résumé de la recherche sur l anglais intensif Résumé de la recherche sur l anglais intensif Étude sur les résultats des élèves en PEPALS ( Projet d enrichissement du programme d anglais langue seconde) en 6 e année (1998-1999) et en 1 re secondaire

Plus en détail

Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf.

Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf. Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf. Formationet accompagnement des enseignants en lien avec la matière, les programmes

Plus en détail

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 E002-1-4 Services éducatifs Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 Répartition des services éducatifs entre les écoles DÉFINITION ET CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Référence : Jean

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Primaire Un sujet peut être abordé différemment et sous différentes modalités selon le niveau d expertise du personnel. Incontournables

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Résultats du sondage mené auprès des membres de la FCPQ et de la consultation faite auprès des parents du FPEHDAA Fédération des comités de parents

Plus en détail

aveugle ça me touche! Un élève dans mon école, Offre de formation initiale en déficience visuelle

aveugle ça me touche! Un élève dans mon école, Offre de formation initiale en déficience visuelle Offre de formation initiale en déficience visuelle Un élève aveugle dans mon école, ça me touche! Centre suprarégional de soutien et d expertise en déficience visuelle 1240, boulevard Nobert, Longueuil

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles.

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires.

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Mise à jour actualisée en fonction des modifications au Régime pédagogique entrant en vigueur le 1 er juillet

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PWD École en forme et en santé Parcours régulier Secondaire 1 à 5; Déro 15-16 ans. Programme ÉTIC Secondaire 1, 2 et 3.

Plus en détail

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation.

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Initiative A2 : Le télé-enseignement au cégep Promoteur : Sony Cormier, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et directeur intérimaire du Campus de Carleton-sur-Mer (Cégep de la Gaspésie-Les-Îles)

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Analyse de modèles d organisation scolaire réalistes afin d améliorer la qualité de l apprentissage de l Anglais, langue seconde et

Analyse de modèles d organisation scolaire réalistes afin d améliorer la qualité de l apprentissage de l Anglais, langue seconde et A1112-VPP-014 Anglais intensif en 6 e année du primaire Analyse de modèles d organisation scolaire réalistes afin d améliorer la qualité de l apprentissage de l Anglais, langue seconde et Conditions essentielles

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En Vue de MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI F.M.S./F.P.T./P.P.F.A.E. Guide d information Année scolaire 2013-2014 SECTION A Message aux élèves et aux

Plus en détail

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE GUIDE DE RÉDACTION PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE Titre du cours : Numéro du cours : Pondération : Programme : Discipline : Préalables : Adopté le : par : Approuvé le : par : Approuvé le

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses

Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses 1 Question Qu est-ce que l évaluation des habiletés de base (ÉHB)? Réponse L ÉHB est

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12, 13-09-25-13 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q.

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE GUIDE D ANIMATION 7 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1 Contexte de réalisation de la vidéo... p.4 2 Présentation de la vidéo... p.5 3 Animation destinée au personnel enseignant...p.6 3.1

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles Récit locaux Régions 01-11 Contenu de la trousse 1. Vidéo : «Comme hier» http://recit.org/havre01-11/spip.php?article5 2. Diaporama : «TIC et pédagogie»

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE

PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans PRÉPARER UNE SORTIE DE FIN D ANNÉE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ En tenant compte des préférences de

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 PLAN DE RÉUSSITE 20112012 ISSION : VISION : VALEURS : INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Un projet de formation appuyé sur les forces du milieu qui interpelle tous les intervenants : les élèves, les parents,

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7 POLITIQUE 309 Page 1 de 7 Objet : Programmes de français langue seconde En vigueur : Le 21 avril 1994 Révisions : Le 25 octobre 2001; juillet 2009 1.0 OBJET La présente politique établit les normes relatives

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative Formation générale des adultes 2014-2015

Convention de gestion et de réussite éducative Formation générale des adultes 2014-2015 Centre Nouvel-Horizon 3255, boul. Monseigneur-Gauthier Québec (Québec) G1E 2W3 Tél. : 418 666-4485 Centre Odilon-Gauthier 742, boulevard Louis-XIV Québec (Québec) G1H 4M7 Tél. : 418 622-7882 Maison des

Plus en détail

Adopté par le conseil d établissement à la séance du mardi 14 janvier 2014.

Adopté par le conseil d établissement à la séance du mardi 14 janvier 2014. Adopté par le conseil d établissement à la séance du mardi 1 janvier 01. Chers parents, Le répertoire des crs a été réalisé à l intention des élèves et de leurs parents. Il a été élaboré dans une démarche

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante

Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Danny Brochu, conseiller d orientation Stéphanie Côté, enseignante Nom, école Ce qui vous amène Ce que je connais de l entrepreneuriat étudiant 2 2000.réflexion sur les programmes et sur l entrepreneurship

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE*

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* Année scolaire STAGIAIRE LIEU DE STAGE NOM : Prénom : Date de naissance : Classe : Collège : Tél. : NOM : Adresse : Tél. : Tuteur professionnel : Secteur professionnel

Plus en détail

Quel sera le parcours des étudiants de 2010?

Quel sera le parcours des étudiants de 2010? Quel sera le parcrs des étudiants de 2010? Les principaux changements Le Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ) place l élève au cœur de ses apprentissages. Il vise l élaboration d une vision

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Sommaire Soumis au Conseil canadien sur l'apprentissage et à Citoyenneté

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ!

É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ! É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ! UN SOUTIEN IMPORTANT AFIN DE PRÉPARER LES ÉLÈVES AUX EXAMENS DE REPRISE DE L ÉTÉ 2011. Encadrement stimulant Groupes restreints

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PLAN DE FORMATION PDG

PRÉSENTATION DU PLAN DE FORMATION PDG PRÉSENTATION DU PLAN DE FORMATION PDG PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES GESTIONNAIRES PROFIL DE DÉVELOPPEMENT DU GESTIONNAIRE ET Par Gilles Vachon, M.Ed., M.A.Ps. psychologue et consultant en ressources humaines

Plus en détail

L école française pour mon enfant un choix, un droit

L école française pour mon enfant un choix, un droit L école française pour mon enfant un choix, un droit Cette publication s adresse plus particulièrement aux couples francophone-anglophone qui vivent dans des régions où les francophones sont minoritaires.

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail