École de technologie supérieure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "École de technologie supérieure"

Transcription

1 École de technologie supérieure Colloque AGPI er octobre ère partie : La génération de matières résiduelles en milieu hospitalier Présenté par Sylvain Gigliesi 2 e partie : Implantation d un plan de gestion de matières résiduelles à l ÉTS Présenté par Jérémie Forget, ing.jr dans le cadre du cours d apprentissage par mandat à la maîtrise en génie de l environnement

2 ENV825 : procédés et processus propres : ENV825 : procédés et processus propres : L apprentissage par mandat

3 Initier les étudiants à la pratique de leur profession Former les étudiants sur des problématiques réelles complexes avec l appui de professeurs-experts(accessibilité accrue à l expertise professorale) Développer chez les étudiants : 1) de saines habitudes en matière de rigueur scientifique (face aux responsabilités et aux exigences relatives au mandat), 2) une culture commune de groupe Confronter les étudiants à une expérience concrète assujetties aux contraintes spécifiques d entreprises Les partenaires aux cours des dernières années : Hôpital 2012 Maple leaf 3

4 Problème concret Partenaire-client Maître d ouvrage Étudiants Enseignants Intervenantsexperts Travail autonome Prise de décision Apport de connaissances orientation (guide), support, etc. Utilisation d outils pour la réalisation du «mandat» 4

5 Éliminer une seule matière résiduelle au Québec : le résidu ultime. mettre un terme au gaspillage des ressources contribuer à l atteinte des objectifs du plan d action sur les changements climatiques et de ceux de la stratégie énergétique du Québec responsabiliser l ensemble des acteurs concernés par la gestion des matières résiduelles Source : RECYC-QUÉBEC,

6 Éléments méthodologiques communs au deux projets rencontrer le client et établir le mandat ; faire un état des lieux portant sur les pratiques actuelles ; faire état des lieux portant sur les volets réglementaires, politiques, etc.; réaliser un inventaire exhaustif des matières résiduelles potentiels ; réaliser une validation des inventaires et estimation des flux de matières, des quantités annuelles générées é é et disposées (aspects économiques) ; Identifier des technologies (ou préconception selon le cas ) ; identifier des solutions et des choix sur la base de critères (économiques, sociaux et environnementaux) ; formuler des recommandations; Rédiger un rapport et réaliser une présentation. 6

7 1 er cas : la génération de matières résiduelles 1 cas : la génération de matières résiduelles en milieu hospitalier

8 1 Rencontre le client et établir le mandat Proposition d implantation d un système de gestion de matières résiduelles à l hôpital Présentation sommaire de l hôpital : 600 lits 3000 employés La mission première de l hôpital c est le soin du patient et pas la gestion des matières résiduelles Le mandat : Optimisation de la gestion des matières résiduelles Réduction de la quantité de matières résiduelles rejetées Réduction des dépenses liées à la gestion des matières résiduelles Projet devait être auto-finançable Autonomie des intervenants 8

9 2 État des lieux, les pratiques actuelles 1% Radioactif, 2 100$ 26% Biomédicaux (interne), $ 52% Biomédicaux (externe), $ 14% Construction et matières dangereuses, $ 7% Généraux, $ Caractérisation des matières résiduelles réalisée par le groupe 9

10 3 État des lieux portant sur les volets réglementaires et politiques Règlement sur les déchets biomédicaux Règlement sur la qualité de l environnement Règlement sur les matières dangereuses Biomédicaux et radioactif Anatomique humain Non-Anat./fluides Cytotox./Pharma. Piquant/tranchant Biomédicaux Généraux Alimentaire Domestique Cartouche d encre Papier trié Documents confidentiels Chimique et dangereux Pile Néon Huile Glycol Peinture Radioactifs if Construction Électronique 10

11 Complexité de la gestion des déchets : les départements 4 5 Salubrité Gestion documentaire Exploitation de maintient Informatique De immobiliers Biomédicaux et radioactif Stéricycle Anatomique humain 200 t/an $/an Non-Anat./fluides Matrec t/an $/an Autoclave Cytotox./Pharma. Piquant/tranchant Biomédicaux Généraux Alimentaire Domestique Cartouche d encre Papier trié Documents confidentiels Chimique et dangereux Pile Néon Huile Glycol Peinture Radioactifs if Construction Électronique Lumen 750 $/an Sanivac Sico Fournisseur Glycol Recyclage Électronique de La montérégie 4 t/an 600 $/an Kruger recyclage Kruger déchiquetage 11

12 Complexité de la gestion des déchets : les départements Salubrité Gestion documentaire Exploitation de maintient Informatique De immobiliers Biomédicaux et radioactif Stéricycle Anatomique humain 200 t/an $/an Non-Anat./fluides Matrec t/an $/an Autoclave Cytotox./Pharma. Piquant/tranchant Biomédicaux Radioactifs if 12

13 Complexité de la gestion des déchets : les départements Salubrité Gestion documentaire Exploitation de maintient Informatique De immobiliers Biomédicaux et radioactif Stéricycle Anatomique humain 200 t/an $/an Non-Anat./fluides Matrec t/an $/an Autoclave Cytotox./Pharma. Piquant/tranchant Biomédicaux Radioactifs if Généraux Alimentaire Domestique Cartouche d encre Papier trié Documents confidentiels Construction Kruger recyclage Kruger déchiquetage 13

14 Complexité de la gestion des déchets : les départements Salubrité Gestion documentaire Exploitation de maintient Informatique De immobiliers Stéricycle 200 t/an $/an Matrec t/an $/an Autoclave Biomédicaux et radioactif Anatomique humain Non-Anat./fluides Cytotox./Pharma. Piquant/tranchant Biomédicaux Radioactifs if Généraux Alimentaire Domestique Cartouche d encre Papier trié Documents confidentiels Construction Chimique et dangereux Pile Néon Huile Peinture Glycol Électronique Lumen 750 $/an Sanivac Sico Fournisseur Glycol Recyclage Électronique de La montérégie 4 t/an 600 $/an Kruger recyclage Kruger déchiquetage 14

15 6 Identifier des technologies La mission première des différentes institutions n est pas la gestion des déchets Des solutions simples : Le 3RVE Réduction a la source Réemploi Recyclage Valorisation Élimination 15

16 7 Solutions et choix sur la base de critères, économiques, sociaux et environnementaux Établissement d une matrice de décision Aspect Critères Facilité d implantation Temps Filière éprouvée Infrastructure 0-6 mois Répandue Espace 6-12 mois Éprouvée Sensibilisation 1-2 années Acceptée Coûts 2 années et plus Partenaire Facilité d implantation Temps Filière éprouvée Pondération Interprétation Pondération Interprétation Pondération Interprétation 1 4 critères 1 Très court 1 4 critères 2 3 critères 2 Court 2 3 critères 3 2 critères 3 Moyen 3 2 critères 4 1 critère 4 Long 4 1 critère 16

17 8 Formuler des recommandations Au total 31 recommandations ont été faites Création d un poste à temps plein pour la gestion des matières résiduelles N priorité Type de déchets Solution Possibilité 1 Cafétéria 2 Papéterie Incitation de l'utilisation de tasse à café personnel Recto verso Critères d'efforts Points Gain ($) / Gain ($) Facilité d'efforts effort ($) Temps Filière d'implant. éprouvée incitation de l'utilisation de tasse à café personnel $ $ mode impression recto-verso par défaut $ $ implantation de bacs à trois compartiments $ $ achat de papier recyclé & collecte du papier $ $ retour à la séparation des piquants/tranchants $ $ implantation d'une déchiqueteuse à papier $ $ 3 Déchets généraux Recyclage compartiments $ $ Réduction et valorisation du 4 Papeterie papier 5 Déchets biomédicaux 6 Papeterie 7 Déchets généraux 8 Déchets biomédicaux 9 Déchets généraux 10 Déchets radioactifs Retour à la séparation des piquants/tranchants Déchicteur Recyclage campagne de sensibilisation $ $ camapgne de sensibilisation Programme de sensibilisation axée sur les déchats biomédicaux $ $ Recyclage traitement des matières résiduelles $ 750 $ Optimisation de la détection des implantation d'un 2 éme détecteur déchets radioactifs $ 500 $ 17

18 2 e cas : Implantation d un plan de gestion des 2 cas : Implantation d un plan de gestion des matières résiduelles à l ÉTS : résultats

19 Mandat du cours ENV825 «Que peut-on faire au sujet de la gestion des matières résiduelles à l ÉTS?» 19

20 1 2 Mandat, état des lieux, inventaire Plan d action de développement durable : Concevoir et mettre en œuvre un PGMR Implanter un programme de valorisation des MRO 20

21 6 7 Technologies, solutions, recommandations et présentation du rapport 8 9 Implantation d un plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) incluant : Amélioration de la récupération des matières résiduelles dites «communes» et spécifiques Implantation d un programme de valorisation des matières résiduelles organiques (MRO) 21

22 Implantation du plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) Responsabiliser les acteurs (sensibilisation, formation) Se doter des moyens nécessaires Hiérarchiser la gestion des MR à l ÉTS : 1. Réduire 2. Réutiliser 3. Récupérer (afin de valoriser ou disposer) 4. Réparer 5. Valoriser 6. Disposer Mesurer les résultats 22

23 Responsabiliser les acteurs Les différents acteurs : Employés Contremaître aux services généraux Étudiants Membres des clubs étudiants Fournisseur de service d entretien sanitaire Fournisseur de services alimentaires 23

24 Se doter des moyens Programmes d aide financière Performance des ICI en GMR (10 M$) : Volet 1 : bilan et évaluation de la performance Volet 2 : acquisition d équipements de GMR Inclus le financement d équipement de traitement des MRO par compostage ou biométhanisation in situ (moins de 100 tonnes/an) 24

25 Hiérarchiser la gestion des MR Récupérer : Modification et amélioration des îlots de récupération dans les aires publiques élimination des poubelles orphelines 25

26 Hiérarchiser la gestion des MR Valoriser : Le procédé de compostage industriel permet une diminution de la masse de l ordre de 50% à 80% 26

27 Hiérarchiser la gestion des MR Disposer : Envoi systématique des résidus de construction, rénovation et démolition (CRD) dans un centre de tri Continuer l envoi des résidus de technologie de l information et des communications (TIC) dans un centre de démontage Envoi des petits articles technologiques à un récupérateur agréé Envoi des peintures à Peintures Récupérées du Québec Envoi des matières dangereuses à un récupérateur 27

28 Mesurer les résultats Identifier les indicateurs pertinents : Quantités de MR envoyées aux différentes filières Taux de récupération (caractérisations périodiques) 28

29 Résultats : les taux de récupération 29

30 Résultats : les impacts sur l environnement Impact 2002+, étude de dommages Santé humaine Qualité des écosystèmes Changements climatiques Épuisement des ressources : Compostage externe : Compostage 50 % ÉTS + 50 % Sud-Ouest : Enfouissement 30

31 Résultats : les coûts Coûts globaux annuels [$] Tonnages annuels [TM] Coût global [$/tonne] Variation par rapport à : Coût global [$/tonne] - scénario MRO à l'externe : Variation par rapport à : , si on avait , * rien si fait on avait rien fait $ $ $ $ $ $ $ $ $ 98 $ 117 $ 134 $ 141 $ 111 $ 141 $ 111 $ 0% 11% 6% 21% 27% 0% 111 $ 92 $ 57 % $ 61 $ 27% 77 $ 111 0% $ 0% 17% 49% 45% 30% 0% * : l'année budgétaire ne contient que 11 mois. Les chiffres ont donc été ajustés pour réfléter une année de 12 mois. 77 $ 111 $ 30% 0% 31

32 Résultats : les coûts Scénario sans acquisition d un composteur : 32

33 Conclusion

34 Merci de votre attention!

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE!

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Marie-Ève Chaume Responsable du dossier des Matières résiduelles Conseil régional de l environnement de Montréal mechaume@cremtl.qc.ca 514-842-2890 poste 224

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga Enfouissement et récupération Bilan 2013 Christian Noël, dga 1. Présentation de la MRC 2. Chronologie de la prise en charge de la gestion des matières résiduelles 3. Tonnage des matières résiduelles enfouies

Plus en détail

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Objectif : Atteindre les objectifs permettant de maintenir la certification Cégep vert niveau Excellence Maintenir le CACE : minimum de quatre rencontres.

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

L éco-conception appliquée aux papiers

L éco-conception appliquée aux papiers L éco-conception appliquée aux papiers Quelques mots sur l éco-conception Pourquoi éco-concevoir? L éco-conception, une démarche préventive L éco-conception est une approche préventive qui consiste à intégrer

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Une offre intégrée de conseil et formation Quelques références CKS CKS consulting CKS consulting CKS Consulting couvre les principales problématiques Achats des grandes organisations

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses Zeina Barghout Jean-François Novak Directrice Marketing Gérant d exploitation Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire

Plus en détail

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL INGÉNIERIE : RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL REFERENTIEL D ACTIVITES ACTIVITE et TACHES A1 : Evaluation des risques

Plus en détail

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Objectifs : 1. Soutenir les ICI dans la gestion des matières résiduelles, en rendant plus accessibles

Plus en détail

Politique environnementale de l UQAM

Politique environnementale de l UQAM Politique environnementale de l UQAM Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme Vice-rectorat aux ressources humaines 2007-03-16 1 Énoncé de principe Sensibilisation et responsabilisation des

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 Adoption le 12 juin 2007 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2007 Résolution # C.C.-2332-06-07 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

INFORMATION ET SENSIBILISATION

INFORMATION ET SENSIBILISATION LISTE DE MESURES DE RÉDUCTION, DE RÉEMPLOI, DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE D UN SYSTÈME DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES INFORMATION ET SENSIBILISATION Activités d

Plus en détail

Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015

Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015 Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015 La mission du CRECA En matière de protection de l'environnement, le CRECA assure la mise en œuvre d'une veille stratégique sur le secteur de l'environnement

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Au cœur de l action, un acteur de premier plan

Au cœur de l action, un acteur de premier plan PLAN D ACTION DE L ANNÉE 2009-2010 Au cœur de l action, un acteur de premier plan Août 2009 Les priorités et orientations du VRRHU pour l année 2009-2010 qui s inscrivent dans le cadre du Plan stratégique

Plus en détail

14/02/2003. L éco-conception

14/02/2003. L éco-conception L éco-conception Le Programme EDIT - L industrie en marche vers le Développement Durable Historique : L éco-conception : Initié en 1999, le programme EDIT est une démarche de conception du produit qui

Plus en détail

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Déjeuner-causerie sur les évènements éco-responsable/compensation carbone Mercredi 12 septembre 2007 Natacha Liébart Éco-conseillère diplomée

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation 2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation Volet 1 Fournitures papier et matériel de bureau Domaine de l action Bureau, achats publics, énergie Nom de l action Amélioration

Plus en détail

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Présentation de RECYC-QUÉBEC Créée en 1990 Société d État

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Éco-déjeuner-causerie Réseau d échanges du PSDD 17 octobre 2007 1 Contexte Action 1.14 du premier Plan stratégique

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLAN D ACTION 2013-2017 DÉCOULANT DU RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU 1 RESPONSABILISER LE MILIEU POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Orientation 1 SENSIBILISER LE MILIEU Lancer une campagne régionale

Plus en détail

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing. fforcier@solinov.com 450.348.5693 Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Fondation de la faune du Québec

Fondation de la faune du Québec Fondationdela faunedu Québec 1 Politiqued événementécoresponsable 2010-11 N/Réf. : 2-0900-0008 1 1. CONTEXTE La Fondation de la faune a pour mission la promotion, la conservation et la mise en valeur de

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Conseil régional de l environnement du Bas-Saint-Laurent Plan de la présentation 1. Gestion

Plus en détail

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable.

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable. Préambule 1 De plus en plus d organisations s engagent dans une démarche concertée d éducation à l environnement et au développement durable tout en rendant public leur engagement. L école de la Morelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on Phase 4 : Amélioration Revue de direction Actions correctives Retour expérience Valorisation Actions d amélioration Réexamen des risques significatifs non totalement éliminés ou les besoins non totalement

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète!

Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète! Plènière - Résultats - Questionnaire des bonnes pratiques en DD Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète! 1 er octobre 2013 1 Performance - Bonnes pratiques en développement durable

Plus en détail

Fribourg, le 15 mai 2012. Extrait du procès-verbal des séances

Fribourg, le 15 mai 2012. Extrait du procès-verbal des séances Staatsrat SR Fribourg, le 15 mai Extrait du procès-verbal des séances Directive Gestion des déchets de bureau à l Etat de Fribourg Actions d amélioration et de sensibilisation Approbation Vu la loi du

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Population de la Ville de Markham 315 588 Maisons unifamiliales 91 684 Immeubles multi-résidentiels

Plus en détail

Les épreuves professionnelles du BTS Communication

Les épreuves professionnelles du BTS Communication Les épreuves professionnelles du BTS Communication EPREUVE E4 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E6 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E5 COEFFICIENT 4 Ecrit EPREUVES

Plus en détail

LES MATINÉES DE L ARVISE

LES MATINÉES DE L ARVISE LES MATINÉES DE L ARVISE «Management de la Prévention des Risques Professionnels» Jeudi 2 Septembre 2010 Françoise FONTAINE & Gwénola KERLOCH 2 PROGRAMME DE LA MATINÉE 8h30 Accueil Café 8h45 Introduction

Plus en détail

Commission scolaire de la Riveraine

Commission scolaire de la Riveraine Commission scolaire de la Riveraine P O L I T I Q U E POLITIQUE : Politique de développement durable. SERVICE : Secrétariat général Date d approbation : 28 juin 2011 Résolution numéro : CC 1106-2076 2

Plus en détail

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC COACHING DE DE GESTION GESTION - UN ACCOMPAGNEMENT COACHING EN SUR DURABLE MESURE EXCLUSIF AUX COACHING MEMBRES EN DE SATQ-FEQ

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Doc control

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Doc control RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > CONTRÔLEUR DOCUMENTAIRE DATE DE MODIFICATION : 06/02/2015 FAMILLE : Coordination Projets APPELLATIONS

Plus en détail

CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique

CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique 5QC CAF Centre CAF et ISO L expérience du Service d audit interne du Ministère de la Communauté française de Belgique Jean-Michel CASSIERS et Léon ZAKS 1. Présentation du Service 2. Missions du Service

Plus en détail

La valorisation des terres excavées

La valorisation des terres excavées La valorisation des terres excavées Matinée "Matières premières et matériaux du BTP " Céline Blanc c.blanc@brgm.fr BRGM / Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies Lundi 2 décembre, 2013 Contexte

Plus en détail

État des lieux sur les gisements et les marchés

État des lieux sur les gisements et les marchés État des lieux sur les gisements et les marchés Cible de 60% de recyclage à atteindre Gisements de matières organiques Produits à recycler et les marchés potentiels Expérience hors Québec Défis propres

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001 ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT Vers la certification ISO 14001 20 NOVEMBRE 2013 Démarche ISO 14001 à l ENSAT Qu est ce que l ISO 14001? La norme iso14001 concerne le management environnemental.

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

Programme ICI ON RECYCLE!

Programme ICI ON RECYCLE! Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2010-2015 Programme ICI ON RECYCLE! Résultats 2009 Mario Laquerre Directeur Programmes RECYC-QUÉBEC Photo : José Azel/Aurora

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Offre de service dans le domaine des déchets. Description des prestations actuellement offertes aux usagers

Offre de service dans le domaine des déchets. Description des prestations actuellement offertes aux usagers Offre de service dans le domaine des déchets Description des prestations actuellement offertes aux usagers Planifier la gestion des déchets et favoriser leur réduction Vous êtes un habitant de l Isère

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Ph. Laborie / Ch. Olivetto. Séminaire LPC Clermont Projet Management de Projet et Management par la Qualité 30 Janvier 2015

Ph. Laborie / Ch. Olivetto. Séminaire LPC Clermont Projet Management de Projet et Management par la Qualité 30 Janvier 2015 Ph. Laborie / Ch. Olivetto Séminaire LPC Clermont Projet Management de Projet et Management par la Qualité 30 Janvier 2015 Sommaire CONTEXTE ENJEUX CONTRAINTES METHODE PROPOSITION D UN PROJET MAP & MAQ

Plus en détail

PROLONGATION DU PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

PROLONGATION DU PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 PROLONGATION DU PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 ILJ!I I Sociéte du Centre des congres dequebec ri ri ri ri I MISE EN CONTEXTE Le gouvernement du Québec a prolongé de deux ans la Stratégie

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie Notre engagement qualité ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère développer la qualité de vie Notre engagement qualité... p. 2 Notre politique qualité globale... p. 4 Notre système de

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Le certificat d économie d énergie

Le certificat d économie d énergie Le certificat d économie d énergie L un des outils proposés par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique pour arriver à une maîtrise de la demande, est le certificat d économie

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Plan de développement durable

Plan de développement durable Plan de développement durable Projet de service Médiathèque de Monaco Projet de service Plan de Développement durable Médiathèque de Monaco Sous l égide de SAS le Prince Albert II, la Principauté de Monaco

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE

EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE AFIN DE RÉDUIRE NOS DÉCHETS RÉAMÉNAGEMENT COMPLET DES COLLECTES DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PAR LA MRC DE JOLIETTE EN 2016

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Adoptée par le Conseil d administration le 19 février 2008 Version modifiée adoptée par le Conseil d administration le 17 juin 2014 Résolution

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail