la prise en charge de l incontinence urinaire et du Une volonté : prolapsus vous informer, agir uro-génital ensemble et vous soutenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la prise en charge de l incontinence urinaire et du Une volonté : prolapsus vous informer, agir uro-génital ensemble et vous soutenir"

Transcription

1 ai ance la prise en charge de l incontinence urinaire et du Une volonté : prolapsus vous informer, agir uro-génital ensemble et vous soutenir Vous informer Agir ensemble Vous soutenir Un établissement du groupe

2 Bienvenue est un centre dédié à la prise en charge des incontinences urinaires et des pathologies du périnée. Il s adresse aux femmes et aux hommes de tous âges. Une équipe multidisciplinaire permet un accompagnement personnalisé du patient pour lui proposer un traitement médical ou de rééducation pouvant aller jusqu à l intervention chirurgicale, si nécessaire. Le centre est composé : d une unité d explorations fonctionnelles : bilan urodynamique, manométrie ano-rectale, cystoscopie, coloscopie, scanner et IRM, bilan radiologique et échographique, de consultations spécialisées : urologie, gynécologie, gastroentérologie, algologie, gériatrie, nutrition de consultations de soutien psychologique, de sexologie, de diététique d une équipe de rééducation fonctionnelle (kinésithérapie, ergothérapie), d un pôle social, d accompagnement et de conseils, d un plateau technique chirurgical complet. Notre centre du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00 Sommaire L offre de prise en charge... Vous informer Qu est ce que l incontinence?... Qu est ce qu un prolapsus?... Quels sont les impacts sur la qualité de vie?... Je m informe et je deviens acteur de ma santé... Agir ensemble Votre parcours de prise en charge... Diagnostic et examens... Traitements adaptés Suivi personnalisé... Vous soutenir Les soins de support... Annuaire des associations et partenaires... Vos notes

3 L offre de prise en charge Vous Un guichet unique avec accueil par un référent soignant, votre futur interlocuteur privilégié. informer Un espace d information avec de nombreux supports à votre disposition : guide d accueil, carnet de suivi, «Tout savoir sur...». Des journées de dépistage des problèmes d incontinence et des pathologie du périnée. Agir Un parcours de prise en charge coordonné avec : ensemble Une consultation médicale initiale et un entretien préalable avec un infirmier spécialisé. Des examens complémentaires spécifiques à chaque pathologie et à différents stades de votre parcours. Une évaluation pluridisciplinaire auprès de spécialistes pour définir la meilleure thérapie. Un dossier patient partagé entre professionnels internes et externes. Vous soutenir Une équipe pluri-professionnelle à votre disposition et à votre écoute : nutritionniste, algologue, gériatre, psychologue, infirmière douleur, assistante sociale, diététicienne, sexologue, socio-esthéticienne Ce guide vous offre un support écrit. Toutefois, il ne remplace pas les échanges avec les professionnels. Nos équipes se tiennent à votre disposition pour toute demande d informations. 3

4 Agir ense Vous informer > Documentation Accueil du centre aisance Prise en charge médicale Espace d échange et / ou Réseaux - Association de patients Rééducation Consultation d urologie Traitements médicamenteux Traitement chirurgical Suivi infirmier d urologie Suivi par un urologue 4 *Des examens complémentaires peuvent vous être demandés si nécessaire

5 Agir ensemble > Examens complémentaires * r emble Bien-être Entretien infirmier d urologie Prise en charge chirurgicale Consultation médicale d orientation Pathologies neurologiques Gestion de la douleur Assistante sociale Psychologue Concertation pluridisciplinaire Gériatre Diététicienne Etablissement partenaire Stomathérapeute Médecine Physique et Réadaptation (MPR) Sexologue Vous soutenir 5

6 Vous informer Lorsque tout se passe bien, on urine sans y penser, selon les envies. A la suite d un dysfonctionnement des voies urinaires, des problèmes peuvent apparaître : rétention, difficulté à uriner (dysurie), brûlures, envies répétitives (pollakiurie) ou impérieuses jusqu à la fuite, c est l incontinence. Selon les études, l incontinence urinaire concerne entre 3 et 6 millions de Français, toutes classes d âges, hommes et femmes confondus. Le sujet reste méconnu, des solutions existent! Un sujet tabou : 2/3 des personnes concernées ne consulteraient pas. Qu est-ce que l incontinence? Elle est définie comme une perte d urine involontaire. Elle peut survenir à n importe quel âge et concerne aussi bien les femmes que les hommes. Il s agit d un symptôme et non d une maladie. Les conséquences peuvent néanmoins être importantes sur le confort, la qualité de vie et le psychisme. On distingue 3 types d incontinence : L incontinence urinaire d effort (IUE) Il s agit d une fuite involontaire d urine, non précédée de besoins. Elle se produit à l occasion d efforts tels que l éternuement, la course, la saut, le rire, la toux, le port de charge voire seulement la marche ou le changement de position. Elle est due à une augmentation de la pression abdominale et à une faiblesse du périnée ou du sphincter urétral. Elle représente plus de 50% des incontinences féminines. L incontinence urinaire par urgenturie (IUU) C est une fuite involontaire d urine qui est précédée d un besoin pressant ne pouvant être retardé. Elle peut aussi bien se produire de jour comme de nuit et est souvent accompagnée d une augmentation de la fréquence des mictions*. Elle est souvent liée à un défaut d élasticité de la vessie, à une hyperactivité de la vessie ou à une instabilité urétrale. L incontinence urinaire mixte (IUM) C est une association des symptômes d une incontinence urinaire d effort et d une incontinence par impériosité. La majeure partie des incontinences peut être évitée d une part, grâce à une meilleure éducation mictionnelle dans l enfance et d autre part, par la suppression des facteurs de risques (tabac, surpoids et obésité, excès de thé ou café, constipation chronique, infections répétées, calculs rénaux, toux chronique, certaines sports nécessitant des sauts ou des poussées abdominales importantes ). D autres symptômes urologiques peuvent exister mais ne révèlent pas systématiquement d une incontinence urinaire : infections urinaires, difficultés pour uriner (dysurie), constipation, incontinence anale avec perte de matière fécale ou de gaz, prolapsus ou «descente d organe», pertes vaginales, douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie), douleurs abdominales ou pelviennes, troubles sexuels Qu est-ce qu un prolapsus? Le prolapsus uro-génital (ou «descente d organe» dans le langage courant) est une hernie de la paroi vaginale dans laquelle un ou plusieurs éléments du contenu abdominal peuvent s introduire. On distingue 3 compartiments qui peuvent être concernés : antérieur qui contient la vessie, appelé cystocèle, moyen qui comprend l utérus (hystéroptose) ou le fond vaginal, postérieur qui peut contenir le rectum (rectocèle) ou le cul-de-sac péritonéal (elytrocèle), à différencier du prolapsus rectal (extériorisation du rectum par l anus). 6 *La miction est l action d uriner.

7 Quels sont les symptômes du prolapsus? Principalement la sensation d une boule dans le vagin ou sortant à la vulve à la poussée. On peut également ressentir une pesanteur pelvienne, des difficultés à vider la vessie, parfois une incontinence urinaire, des envies impérieuses d uriner, des douleurs lors des rapports, une constipation, l ensemble s aggravant en fin de journée et se réduisant au repos. vessie os pubien clitoris urètre vagin colon sigmoïde utérus col de l utérus rectum anus Quels sont les impacts sur la qualité de vie? Beaucoup de personnes atteintes de fuites urinaires s isolent, préfèrent cacher ce problème et ont recours à des protections. Aussi, à l impact sur la qualité de vie et le bien-être, s ajoute le coût des protections. Vivre avec des protections est à la fois lourd psychologiquement mais aussi financièrement. En effet, on estime que l achat de protections représente un budget pouvant aller jusqu à 150 par mois. Les protections ne guérissent pas l incontinence, des traitements adaptés existent. Les conséquences ne sont pas d ordre vital mais ont un retentissement sérieux sur la vie sociale et professionnelle : activités limitées et gêne occasionnée. Je m informe et je deviens acteur de ma santé Une espace «Info Santé» : vous avez besoin d écoute, d échanger, de poser vos questions ou de souffler un instant... rendez-vous dans notre espace «Info Santé». Dans cet espace, vous trouverez : des brochures d information sur les différents types d incontinence et leurs traitements, des conseils pour mieux vivre au quotidien, des témoignages de patients, de proches ou de professionnels. Des associations de patients Pour reprendre confiance en soi ou garder le moral, il est parfois réconfortant d échanger avec des personnes possédant une expérience similaire. Notre établissement favorise la création d associations de patients. Tout au long de votre parcours, n hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez intégrer ou créer une association de patients. Nous tenons à votre disposition les coordonnées des associations les plus proches de chez vous. N hésitez pas à participer aux différentes réunions d information organisées par l équipe du centre. Pour en savoir plus, contactez le Opération de prévention et de dépistage Le centre relaie les actions de prévention nationales. Vous pouvez y participer si vous le souhaitez. Réseaux sociaux et internet Des sites internet dotés de forum peuvent être également des lieux d échange. Il importe néanmoins d être vigilant à l égard des informations diffusées et publiées sur ces sites qui peuvent être parfois anxiogènes. De fait, nous vous conseillons de valider ces informations auprès des équipes soignantes.? Demandez la liste des associations pouvant vous être utiles auprès de l agent d accueil du centre?? 7

8 Agir ensemble Votre parcours de prise en charge Les professionnels du centre vous proposent une approche personnalisée au travers de consultations externes assurées par une équipe pluridisciplinaire. Le premier appel Lorsque je détecte une incontinence ou un prolapsus, je prends contact avec le centre pour ne pas rester seul et trouver la meilleure solution à mon problème. Ce premier contact permet de vous informer et de créer votre dossier médical. Vous serez ensuite orienté(e) vers le professionnel adapté à votre prise en charge. Les premières consultations La chirurgie n est pas le traitement de première intention. La décision thérapeutique nécessite préparation et réflexion. Consultation médicale d orientation Vous êtes reçu(e) par un urologue, spécialiste des pathologies urinaires. Il complète le recueil, fait un premier diagnostic et vous prescrit des examens complémentaires si nécessaire, afin de préciser votre parcours de soins. Entretien infirmier d urologie Dans un premier temps, vous serez reçu(e) en entretien avec un infirmier spécialisé. L intérêt de cette rencontre est de réaliser un premier recueil d informations afin de mieux vous connaître (antécédents, traitements, historique personnel ) et pour analyser le questionnaire que vous aurez rempli. Ce binôme vous suivra tout au long de votre prise en charge afin d assurer votre suivi. Diagnostic et examens Le diagnostic se fait par un interrogatoire, un examen clinique général et gynécologique et des examens complémentaires tels que le bilan urodynamique (BUD), l échographie, la cystoscopie. Un électromyogramme et une IRM peuvent être demandés si une cause neurologique est suspectée. Consultations de médecins spécialistes Consultations de médecins spécialistes : dans certains cas, l avis de spécialistes peut être requis pour confirmer ou infirmer le diagnostic. Consultation médicale d orientation Selon le bilan préparatoire effectué et le résultat de vos éventuels examens, votre parcours de soins sera adapté en consultation d orientation avec l urologue qui proposera la prise en charge la plus adaptée à vos besoins et votre situation. 8

9 Traitements adaptés Selon la nature de votre incontinence, différents traitements peuvent vous être proposés : la rééducation, les traitements médicamenteux, l injection de toxine botulinique, la prise en charge neurologique, la chirurgie spécialisée. La rééducation La rééducation se réalise principalement avec des kinésithérapeutes ou des sages femmes. Elle se compose de conseils d hygiène de vie, de programmes d entrainement des muscles du plancher pelvien ainsi que des thérapeutiques physiothérapiques : biofeedback, électrostimulation et cônes vaginaux. Le but est de s entraîner à utiliser correctement les muscles du périnée et à exercer sa musculature. Il s agit de la première étape du traitement de l incontinence. Cette thérapie a un double objectif : guérir mais aussi prévenir. Afin de renforcer et entretenir le plancher pelvien, la rééducation doit être prolongée quotidiennement à domicile par des exercices de gymnastique périnéale. Le périnée est essentiel dans la fonction de continence. Des techniques externent existent aussi, électrostimulation transcutanée pouvant se faire au domicile, +/- stimulation magnétique périnéale (Pelvicenter). Il est également possible de vous orienter vers l utilisation de pessaires (dispositifs amovibles sous forme de cube ou anneau vaginal permettant le soutien temporaire du prolapsus) ou le recours aux sondages intermittents (en cas de mauvaise vidange de la vessie), ceci sera mis en place et suivi par l infirmier et le médecin référent. La rééducation périnéale sert à : apprendre au patient à localiser et contracter correctement le plancher pelvien (prise de conscience), entretenir la musculature du périnée, développer les qualités du périnée (souplesse, tonicité, endurance), appréhender le rôle du périnée dans les mouvements de la vie de tous les jours (acquérir l automatisme de verrouillage périnéal à l effort et à la retenue pour limiter la survenue des fuites). De manière générale, entre 10 et 20 séances de rééducation sont nécessaires (1 à 2 fois par semaine) en plus d un auto-entretien à domicile. Ces techniques impliquent une motivation importante du patient. 9

10 Agir ensemble Les traitements médicamenteux Pour le traitement de l incontinence par impériosité, plusieurs molécules appelées «antispasmodiques anticholinergiques» ont montré leur efficacité. Les effets secondaires les plus fréquents sont : la sécheresse buccale, la constipation, la rétention urinaire. La prise en charge neurologique Pathologies neurologiques Concertation pluridisciplinaire Etablissement partenaire Certaines atteintes neurologiques peuvent entraîner des troubles urinaires, comme une blessure de la moelle épinière responsable d une paraplégie ou d une tétraplégie, une malformation de la moelle épinière, une interruption de l influx nerveux, une sclérose en plaques, une maladie de Parkinson ou un accident vasculaire cérébral. Le traitement chirurgical Le traitement chirurgical de l incontinence urinaire intervient lorsque les précédentes techniques se sont révélées inefficaces. Différentes techniques chirurgicales peuvent être envisageables : Les bandelettes sous-urétrales (TOT ou TVT) La pose de bandelette est prescrite lorsque les précédentes solutions ont échoué ou que l incontinence d effort est trop importante. Actuellement, aucun médicament n est actif sur l incontinence urinaire d effort. Cette chirurgie consiste à placer sous l urètre une bandelette synthétique. A cette place, elle permet de soutenir l urètre lors d un effort et donc d empêcher les fuites. Toutes les incontinences ne peuvent pas être traitées avec cette intervention. Les injections péri-urétrales L incontinence urinaire d effort est la conséquence d une altération des muscles et des ligaments qui soutiennent l urètre et le col vésical. Les injections permettent de diminuer le diamètre de l urètre. Elles ne provoquent pas de gène au moment de la miction volontaire mais assurent la continence du patient durant l effort. Réalisées par les voies naturelles, ces injections sont peu invasives et ont un effet immédiat sur le patient

11 Les injections de toxine botulinique Le but de ce traitement est de faire disparaître ou de réduire considérablement les fuites d urine, les envies d uriner urgentes ou trop fréquentes et de diminuer le risque d avoir des infections urinaires graves pouvant affecter le fonctionnement des reins. La neuromodulation des racines sacrées (NMS) La NMS permet de corriger à la fois les envies d uriner fréquentes et urgentes ainsi que les difficultés à vider la vessie. Ce traitement consiste à stimuler les nerfs sacrés avec un courant électrique de faible intensité. Les nerfs sacrés permettent de contrôle des systèmes urinaire et fécal, ainsi que les muscles du plancher pelvien. Le sphincter urinaire artificiel L intervention est réalisée lorsque l incontinence urinaire est due à une altération du sphincter urinaire. Chez l homme, une chirurgie de la prostate peut être à l origine d une incontinence urinaire.* La prothèse a pour rôle de remplacer le sphincter abîmé en activant l ouverture ou la fermeture de l urètre. La prothèse est ouverte manuellement pour assurer la miction. Implantée à l intérieur du corps, elle est totalement invisible et agit de la même manière qu un sphincter naturel. La chirurgie du prolapsus Le traitement du prolapsus ne s envisage qu en cas de gêne fonctionnelle. Après la correction des facteurs de risque, la rééducation périnéale et la mise en place d un pessaire, plusieurs types de chirurgie peuvent être envisagés, selon les situations et les caractéristiques des patientes : promontofixation cœlioscopique : interposition d une prothèse («filet») entre la paroi vaginale et l organe concerné. Elle est fixée au ligament vertébral anterieure pour être remontée et maintenue. Cette intervention est réalisée par voie abdominale. chirurgie par voie vaginale : plicature des tissus ou interposition d un renfort prothétique, ou encore cloisonnement vaginal dans certains cas. association dans le même temps ou secondairement d un traitement pour l incontinence urinaire selon la situation. Suivi personnalisé Vous serez reçu(e) en consultation de suivi avec l infirmier d urologie et l urologue. Ces professionnels assureront votre suivi tout au long de votre prise en charge en fonction de votre pathologie et de vos besoins. Lors de votre retour à domicile, vous deviendrez acteur de votre santé... avec une application mobile dédiée à votre parcours de santé. Accessible sur appareil mobile (smartphone ou tablette) et sur internet, cette application gratuite et sécurisée vous permet de garder contact avec l équipe du centre et de réaliser un suivi multidisciplinaire médical et psychologique pendant plusieurs années. Ce dispositif ne se substitue en aucun cas aux consultations prévues au sein de la clinique. * la pose d un sphincter urinaire artificiel est envisagée lorsque les solutions précédentes n ont pas été efficaces. L appareillage interne permet au patient de déclencher volontairement la miction. 11

12 Vous soutenir Les soins de support Pour vous accompagner, la clinique met à votre disposition des soins de support. Ceux-ci peuvent répondre à certains de vos besoins : en cas de souffrance physique ou psychologique pour rompre l isolement pour vaincre les difficultés administratives pour bénéficier des meilleures conditions de vie possibles. Ils assurent une approche globale, médico-psycho-sociale de la personne malade afin d assurer la meilleure qualité de vie possible. La psychologie, la nutrition et la diététique, l activité physique et sportive sont à la fois une alternative thérapeutique à part entière et un soutien. Médecine physique et de Réadaptation (MPR) et Kinésithérapie La médecine physique et réadaptation coordonne les soins de rééducation et permet la récupération d une autonomie dans les actes quotidiens. La kinésithérapie sera nécessaire lors de la rééducation des muscles du plancher pelvien. Prévenir la douleur Les personnes souffrant d incontinence urinaire peuvent rencontrer différents types de douleur pouvant être liés à des infections, des rétentions ou qui surviennent après une intervention. Ces douleurs ne doivent pas être banalisées car elles peuvent avoir des retentissements importants sur la qualité de vie. Il existe des traitements efficaces pour calmer la douleur. Vous pouvez contacter nos équipes qui mettront tout en œuvre pour traiter et prendre en charge votre douleur. Sexologie : informer, examiner, conseiller Les consultations de sexologie ont pour but d améliorer ou de rétablir la sexualité entre personnes vivant en couple ou non, en agissant sur leurs comportements et en les aidant à trouver une solution à leur situation. Certaines traitements ou chirurgies peuvent avoir des retentissements non seulement sur la continence mais également sur les fonctions sexuelles. L infirmière expérimentée et spécialisée saura vous accompagner pour solutionner ces dysfonctionnements et sera à votre écoute. Psychologue : être écouté, se sentir soutenu L incontinence demeure un sujet tabou et il est souvent difficile d en parler. Il peut parfois être à l origine d un isolement social. Le psychologue peut vous aider, grâce à la parole, à surmonter ces difficultés et à dénouer certaines situations sources d angoisse ou de dépression. Pour parler de soi, exprimer ses craintes, continuer à se sentir une personne à part entière, être aidé à communiquer avec son entourage Pour tout cela, le psychologue vous soutient et vous accompagne à long terme. 12

13 Stomathérapeute Une stomie (abouchement à la peau de l évacuation des urines ou des selles) peut être nécessaire dans le cadre d une chirurgie d un cancer du colon ou de la vessie et peut être transitoire ou définitive. Une infirmière spécialisée vous accompagne avant et après l intervention pour reprendre une vie normale et retrouver une autonomie dans la vie de tous les jours : explications, conseils, éducation Elle reste à votre disposition, ensuite, pour répondre à vos questions. Assistante sociale Ne pas se laisser dépasser par les démarches administratives Elle vous aide et vous accompagne à mettre en place des actions susceptibles de prévenir ou de surmonter d éventuelles difficultés (aides financières, aides ménagères, retour à la vie active ). Elle réalisera avec vous un bilan complet de votre situation pour vous proposer la solution qui correspond le mieux à vos attentes. Diététique et nutrition Les nutritionnistes et les diététiciennes interviennent de façon différente mais très complémentaire. Les diététiciennes vous accompagnent sur le long terme dans votre rééducation nutritionnelle, elles proposent des conseils à appliquer au quotidien afin de soulager les symptômes. Vous pouvez les rencontrer aussi souvent que vous en ressentez le besoin. Ergothérapeute L ergothérapeute intervient en cas de besoin. Il a pour but d informer, conseiller, éduquer et rééduquer les personnes dans le but de favoriser leur maintien de l autonomie à domicile. Il réalise une évaluation globale de vos capacités suivant votre environnement, suivant vos envies et votre projet de vie. Gériatrie L incontinence est fréquente et pose un problème grave pour les personnes vieillissantes et âgées. Souvent cachée, elle peut conduire à un isolement qu il faut éviter. L équipe de gériatrie assiste le centre et met tout en œuvre pour accompagner au mieux les seniors fragiles ou vulnérables tout au long de leur prise en charge. Etre en harmonie avec son corps Reflexologie Le réflexologue se concentre sur des «points réflexes» situés dans les pieds, les mains et les oreilles ; ces points sont reliés à certains organes internes. Par des effleurements ou des pressions, il stimule ces zones afin de traiter les douleurs de l ensemble du corps. La réflexologie agit également sur la conscience de son corps et le bien-être. Sophrologie La sophrologie vous aide à trouver une autonomie quant à la gestion de vos émotions et sensations (stress, pulsions alimentaires ) en offrant des outils pour les apprivoiser, pour les maîtriser, afin qu elles cessent d envahir l individu. La sophrologie offre aux patients un espace de réconciliation avec leur corps, en leur permettant d appréhender leur enveloppe corporelle autrement. 13

14 Vous soutenir Annuaire des associations & partenaires CPAM Coaching Santé Active Le coaching santé active : un service en ligne personnalisé, pour rester en bonne santé! Nutrition, santé du dos, santé du coeur, surpoids Le coaching santé de l Assurance Maladie propose des programmes en ligne pour préserver votre santé au quotidien et adopter de bons réflexes dans la durée. Accessible 7 jours / 7 sur ordinateur ou tablette, ce service gratuit vous accompagne chaque jour avec des conseils adaptés à vos habitudes de vie, sous forme de jeux, de vidéos, d exercices pratiques Pour plus de renseignements : ht tp:// Association Française d Urologie L Association Française d Urologie (AFU) est une association qui met en avant la recherche urologique et réalise des supports d information à destination du grand public. Pour plus de renseignements : L Association d aide aux personnes incontinentes (AAPI) L association propose un soutien aux personnes souffrant d incontinence et à leur entourage. Pour plus de renseignements : (prix d un appel local) mail : Carenity Réseau social de patients Carenity est le premier réseau social en France dédié aux patients et à leurs proches. Il met en relation des patients et des proches concernés par une même pathologie. Ainsi, vous pourrez échanger avec d autres membres sur les traitements de l obésité, les prises en charge, les techniques chirurgicales Vous pourrez également aborder avec eux votre vécu et votre expérience. L inscription est gratuite. Pour plus de renseignements : 14 Pour plus de renseignements : contactez l équipe du centre.???

15 Vos notes 15

16 Centre de prise en charge de l incontinence urinaire et du prolapsus uro-génital Polyclinique Grand Sud 350, avenue Saint André de Codols Nîmes centre de prise en charge de l incontinence urinaire et du prolapsus uro-génital Accueil du centre au : Un établissement du groupe Hexagone Santé Méditerranée

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris Incontinence urinaire DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION 2002 ICS (Internationnal Contience Society) : perte involontaire d urine, on distingue Symptôme : élément décrit

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

Fuites d urine des femmes

Fuites d urine des femmes mai 2006 Dr Jean-François Hermieu Dr Emmanuel Cuzin et le Comité d urologie et de périnéologie de la femme Fuites d urine des femmes En parler pour se soigner Si vous avez des fuites d urine n ayez pas

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Dr. René Yiou Service d urologie et département d anatomie CHU Henri Mondor 51, avenue du Maréchal de-lattre-de-tassigny 94010 Créteil Tel: 0149812559 Fax: 01.49.81.25.52 Email: rene.yiou@hmn.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Prolapsus génital Qu est-ce que c est? Le prolapsus génital est une affection féminine. Il se définit par une saillie des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) à travers

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Page 1/15 - L incontinence urinaire en détail

Page 1/15 - L incontinence urinaire en détail 02/01/2013 L incontinence urinaire en détail En France, 3 millions de personnes souffrent d'incontinence, qu'elle soit urinaire ou fécale. Ce dossier présente les causes de cette affection, les divers

Plus en détail

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent?

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Brochure d information destinée au patient Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Sommaire de la brochure Ce guide complète les informations qui vous ont été données par le médecin et l infirmière.

Plus en détail

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme Mise au point sur l IRM l et les troubles de la statique pelvienne chez la femme V.FAUTH P.MESTDAGH M.COSSON J.P.LUCOT E.PONCELET Service d imagerie d médicalem Hôpital Jeanne de Flandres - CHRU Lille

Plus en détail

Le rééducation Périnéale

Le rééducation Périnéale Alexandre JETTE Lauriane VASSEUR 62 7 020282 001 30 1 26 62 7 035744 001 30 1 26 Cabinet de Masso-Kinésithérapie 9 rue Edmond de Palézieux - 62224 Equihen-Plage 03.21.91.11.64-06.85.12.01.18 - kine@ajette.fr

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE

RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE RAPPORT SUR LE THEME DE L INCONTINENCE URINAIRE Ministère de la Santé et des Solidarités Avril 2007 Rapport remis à Monsieur Philippe BAS Pr François HAAB Université Paris VI, Hôpital Tenon, Paris SOMMAIRE

Plus en détail

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4,

Plus en détail

urinaire féminine à l effort de la femme

urinaire féminine à l effort de la femme Evaluation clinique préopératoire d une incontinence urinaire féminine à l effort de la femme Jean-François HERMIEU Service d Urologie CHU Bichat 46, rue Henri Huchard 75018 Paris E mail : jean-francois.hermieu@bch.aphp.fr

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer du rein Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer du rein, son

Plus en détail

FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME

FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME FUITES URINAIRES CHEZ LA FEMME Informations et traitement Pour vous, pour la vie Conscience du problème Beaucoup de femmes souffrent d incontinence urinaire sans en parler, même lors de leur visite en

Plus en détail

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS NOUVELLE PROPOSITION DE RECOMMANDATIONS POUR L INCONTINENCE URINAIRE Le comité des recommandations de l AUC a travaillé à l établissement de nouvelles recommandations et à la mise à jour des précédentes.

Plus en détail

citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes

citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes organe de communication intermédicale à l attention des médecins généralistes citadoc Urologie a v r i l 2 0 0 8 Site du Chateau rouge rue du Grand Puits, 47 4040 Herstal tél. : 32 (0)4 240 59 05 Site

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme 1 Incontinence urinaire de la femme un problème de santé publique Docteur Jean-Louis GARIN Médecine Physique et RéadaptationR Centre Hospitalier Général G de Longjumeau 2 Trois périodes p critiques Le

Plus en détail

Bilan, proposition de traitement et tests

Bilan, proposition de traitement et tests - médiation sinokinétique - Fiche d'une incontinence urinaire du post-partum Bilan, proposition de traitement et tests Grégory RUCH, Aurélie VAISSELLET, Julie MARGUIER 11/2010 Madame X, 32 ans, vient en

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

REEDUCATION DU POST-PARTUM

REEDUCATION DU POST-PARTUM Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

L opéré de PROSTATECTOMIE RADICALE TOTALE

L opéré de PROSTATECTOMIE RADICALE TOTALE 1 L opéré de PROSTATECTOMIE RADICALE TOTALE Informations concernant la chirurgie et la rééducation fonctionnelle destinées aux patients Yves CASTILLE Docteur en Réadaptation et Kinésithérapie Service de

Plus en détail

Incontinence urinaire en gériatrie. DR Depireux urologue DR Noël l interniste

Incontinence urinaire en gériatrie. DR Depireux urologue DR Noël l interniste Incontinence urinaire en gériatrie DR Depireux urologue DR Noël l interniste Vieillissement Variabilité interindividuelle des effets du vieillissement. Aboutissement à un groupe hétérogh rogène du point

Plus en détail

Incontinence urinaire du post-partum : l évoquer dans la consultation suivant l accouchement

Incontinence urinaire du post-partum : l évoquer dans la consultation suivant l accouchement Incontinence urinaire du post-partum : l évoquer dans la consultation suivant l accouchement Isabelle Aubin UFR Paris 7 Cinq propositions pour une meilleure prise en charge en médecine générale de l incontinence

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie de Parkinson

La prise en charge de votre maladie de Parkinson G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie de Parkinson Vivre avec une maladie de Parkinson Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille?

Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille? Incontinence urinaire de la femme: quelle est la marche à suivre au cabinet du médecin de famille? Jörg Humburg Frauenklinik, Kantonsspital Bruderholz Quintessence P L incontinence urinaire de la femme

Plus en détail

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e CNGOF_MAJ_TITRES.qxp 17/12/09 17:26 Page 1 (1,1) COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur J. L a n s a c E x t rait des Mises à jour en Gynécologie

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

Gamme PHENIX Portable. Toute l électrothérapie dans un portable

Gamme PHENIX Portable. Toute l électrothérapie dans un portable Gamme PHENIX Portable Toute l électrothérapie dans un portable PHYSIO PHYSIOSTIM URO Les exclusivités de la gamme PHENIX Portable PHYSIO PHYSIOSTIM URO Les PHENIX Portable sont les seuls appareils portables

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

La prise en charge de votre épilepsie

La prise en charge de votre épilepsie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre épilepsie Vivre avec une épilepsie sévère Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129.

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129. Journal urinaire À quoi sert un journal urinaire? Nous vous demanderons de remplir ce journal à deux reprises : avant et après les classes d exercices. Les données recueillies nous permettront de mieux

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre mélanome cutané Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le mélanome

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES. Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA

ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES. Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA Mars 2014 des garanties d assurance Assurance vie de base Adhérent Option 1 : 1 fois le salaire annuel

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

L INCONTINENCE ANALE

L INCONTINENCE ANALE L INCONTINENCE ANALE Une publication de L Association d Aide aux Personnes Incontinentes Ouvrage collectif Octobre 2006 Association loi 1901 Siège social : AAPI 5 avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne

Plus en détail

Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris

Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris Rééducation périnéologique dans les troubles de la statique pelvienne Indications et principes de rééducation JP. DENTZ Cds-Mk Paris Illustration : Max Claude Cappelletti Le plancher pelvien LA STATIQUE

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

K I N é S I T H é R A P I E & D B C

K I N é S I T H é R A P I E & D B C KINéSITHéRAPIE & DBC KINéSITHéRAPIE & DBC Informations T (+352) 23 666-810 kine@mondorf.lu Rééducation Individuelle Le service de de Mondorf Domaine Thermal propose une gamme complète de traitements individuels

Plus en détail

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM Prise en charge au CH de Pau Dr Sophie Rouleaud Service de médecine physique et de réadaptation Samedi 4 octobre 1 2 DEFINITION Définition 2003 Glavind K. et Bjork

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

d une Dr Ei Eric Peterman

d une Dr Ei Eric Peterman d une Dr Ei Eric Peterman Implantations de MDM MALI: 1994-2010 TCHAD: 2009-2010 - 2-3 millions de fistules obstétricales dans le monde - 90% en Afrique (source OMS) MDM Yaoundé 2010 MOPTI MDM BERLIN 2010

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20 RÉVISION DE SURPRIME Nom : Prénom : Date de naissance : - - Année Mois Jour N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à

Plus en détail

Prostate Une petite glande de grande importance

Prostate Une petite glande de grande importance Prostate Une petite glande de grande importance Informations sur les maladies les plus fréquentes, à l intention des patients et des personnes intéressées Société Suisse d Urologie (SSU) Votre partenaire

Plus en détail

Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats. Guy Valancogne

Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats. Guy Valancogne Rééducation de la rééducation de l Incontinence Urinaire de l homme : Résultats Guy Valancogne Depuis la fin des années 90 : études pour le cas spécifique de l incontinence masculine, - certaines d entre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Evaluation de l impact des atteintes de la sphère périnéale sur l image de soi et le vécu sexuel des femmes

Evaluation de l impact des atteintes de la sphère périnéale sur l image de soi et le vécu sexuel des femmes Université de Genève Certificat de formation continue en Sexologie Clinique Session 2009-2011 Evaluation de l impact des atteintes de la sphère périnéale sur l image de soi et le vécu sexuel des femmes

Plus en détail

Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique

Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique Thèse préparée sous la direction du Professeur Olivier Irion SANTE DES

Plus en détail

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique Pelvi-Périnéologie (2009) 4:291-303 DOI 10.1007/s11608-009-0274-5 PRATIQUE MÉDICALE / MEDICAL PRACTICE Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine

Plus en détail

INFORMATION & PRÉVENTION. Le cancer de la vessie

INFORMATION & PRÉVENTION. Le cancer de la vessie INFORMATION & PRÉVENTION Le cancer de la vessie G R A N D P U B L I C Ce à quoi sert la vessie La vessie est une poche qui reçoit l urine produite par les reins, via les uretères*. Elle est constituée

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373

Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373 Notice d information à remettre à l adhérent Contrat n F 14 D 0373 Les prestations d assistance du contrat d assurance dépendance PREVOYANCE FER définies ci-après, sont assurées par FILASSISTANCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Tableau des garanties Contrats collectifs

Tableau des garanties Contrats collectifs Assurances santé conformes à la Convention du travail maritime, 2006 Tableau des garanties Contrats collectifs Conformité à la Convention du travail maritime (MLC) 2006 La conformité avec la Convention

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

Incontinence et Grossesse. Jeunes mamans, avant et après bébé, cela peut vous arriver. Conseils, prévention, rééducation

Incontinence et Grossesse. Jeunes mamans, avant et après bébé, cela peut vous arriver. Conseils, prévention, rééducation Incontinence et Grossesse Jeunes mamans, avant et après bébé, cela peut vous arriver Conseils, prévention, rééducation DES FUITES MOI? «La première fois, c est en éclatant de rire avec une amie. J ai dû

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail