TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP 05 Etude de la chaîne d'énergie"

Transcription

1 OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES Organisation fonctionnelle d'une chaîne d'énergie Comportement énergétique des systèmes Caractérisation des énergies Transformateurs et modulateurs d énergie associés Actionneurs : moteurs électriques à courant continu ou asynchrone. Modulateurs : Variateur de vitesse Acquisition et codage de l'information. Capteur de vitesse SUPPORTS ET DOCUMENTATIONS UTILISES Station de levage Hydro Technic. Dossier technique et mise en service du système. CONDITIONS DE REALISATION Travail en binôme Durée : 4h Compte rendu à rendre en fin de la séance p.1/10

2 Le monte-charge permet de déplacer une charge verticalement. Il est possible de modifier : la vitesse maximale de déplacement, la rampe d'accélération (temps nécessaire pour atteindre la vitesse maximale), la rampe de décélération. But : Etudier la chaîne d'énergie pour un cycle de montée et de descente conforme au graphique cidessous. tr/mn s Accélération 1 s Décélération t (s) Partie A : Mise en service A1 : En vous aidant de l'analyse fonctionnelle donnée en annexe n 2, compléter le diagramme FAST de l'annexe n 3 : A2 : Relever les caractéristiques du moteur indiquées sur la plaque signalétique. P n =. U n = I n = N n = A3 : Mettre le système sous tension en utilisant la fiche de mise en service incluse dans la documentation. La mise en service se fera en présence du professeur responsable. A4 : Déplacer la charge vers le haut. Lire la vitesse de rotation du moteur sur l'afficheur. p.2/10

3 A5 : Déplacer la charge vers le bas. Lire la vitesse de rotation du moteur sur l'afficheur. A6 : Que constatez-vous? Pouvez-vous justifier votre réponse. A7 : Quelle est la vitesse maximale que l'on peut atteindre en phase de montée? Partie B : Détermination du rapport de réduction. B1 : Sur le schéma ci-contre, repérer les différents éléments ; - Moteur - Tambour de treuil - Réducteur - Disque de frein - Charge p.3/10

4 B2 : Sur le dessin ci-dessous repérer les éléments suivants : o Le moteur. o Le tambour du treuil. o Le câble. o Le réducteur. B3 : Le plan du réducteur ainsi que sa nomenclature sont donnés en annexe n 5 et 6. Sur le plan ci-contre repérer les éléments suivants : - Moteur - Treuil - Réducteur p.4/10

5 B4 : Faire fonctionner le système et observer la vitesse du moteur et celle du tambour de treuil. Que constate-t-on? B5 : En déduire quel est le rôle du réducteur B6 : Sur le schéma cinématique ci-dessous repérer les 3 arbres du réducteur. o Arbre moteur Colorier en bleu Repérer 1 o Arbre intermédiaire Colorier en rouge Repérer 2 o Arbre de sortie Colorier en vert Repérer 3 B7 : Sur l éclaté ci-dessous on retrouve les 3 arbres du réducteur Repérer les différentes roues dentées définies sur le schéma ci-dessus. rs r2 p.5/10

6 B8 : Le rapport de réduction, noté r, de ce réducteur est définit par le rapport suivant : N t : Vitesse de rotation du tambour (en tr/min) Remarque : Z 2 : représente le nombre de dents de la roue 2 N m : Vitesse de rotation du moteur (en tr/min) A l aide de la nomenclature et du plan du réducteur en annexe, déterminer les nombres de dents des roues suivantes : Z 2 =... Z 3 =... Z S =... Z 4 =... Z 5 =... Z 6 =... B9 : A l aide de la formule donnée ci-dessus et des résultats trouvés à la question précédente, déterminer le rapport de réduction Partie C : Détermination de la vitesse du moteur C1 : En vous aidant des caractéristiques du palan données à l'annexe n 1, indiquer : la masse de la charge = la hauteur totale de déplacement = la vitesse linéaire maximale =... C2 : Calculer la vitesse de rotation maximale en sortie du treuil.. p.6/10

7 C3 : A partir des caractéristiques du réducteur, calculer la vitesse de rotation maximale (en tr/mn) en sortie du moteur. C4 : Sachant que la vitesse de rotation est proportionnelle à la position du potentiomètre, régler celui-ci pour obtenir une vitesse de 800 tr/mn. Faire vérifier par le professeur responsable. Partie D : Mesure de la vitesse du moteur La vitesse de rotation du moteur est mesurée à l'aide d'une dynamo tachymétrique. Vitesse de rotation CAPTEUR Tension 0 à 10 V Dynamo tachymétrique La tension en sortie du capteur est disponible sur la sortie analogique (sous l'afficheur). D1 : Mesurer la tension obtenue sur la sortie analogique (afficheur) pour une vitesse de montée de 800 tr/mn. D2 : Mesurer la tension obtenue sur la sortie analogique (afficheur) lorsque le monte-charge est à l'arrêt. p.7/10

8 On veut connaître l'évolution de la tension de sortie du capteur en fonction de la vitesse de rotation du moteur. D3 : Pour les positions 2, 4, 6, 8, 10 du potentiomètre, mesurer la tension obtenue sur la sortie analogique pour une montée du monte-charge. Complétez pour cela le tableau ci-dessous. Pos potentiomètre Montée n (tr/mn) U (V) D4 : A partir des mesures effectuées à la question précédente, calculer la "constante de vitesse" (rapport entre la grandeur de sortie et la grandeur d'entrée) de la dynamo tachymétrique. D5 : Relever ce rapport sur la plaque signalétique de la dynamo tachymétrique et comparez-le au calcul précédent. Partie E : Etude du cycle de montée Un relevé du cycle de montée a été effectué à l'aide d'un oscilloscope à mémoire sur la sortie analogique du monte-charge. L'oscillogramme est donné sur l'annexe n 4. E1 : Sur cet oscillogramme, déterminez : - la valeur maximale =. - la rampe d'accélération =. - la rampe de décélération =. p.8/10

9 E2 : Ces valeurs correspondent-elles aux valeurs souhaitées au début du TP? Justifiez votre réponse. E3 : A l'aide de la documentation constructeur du variateur de vitesse, indiquer comment modifier ces rampes d'accélération et de décélération. Partie F : Mesure de courant, de tension et de puissance absorbée On souhaite mesurer la tension, l'intensité absorbée et la puissance absorbée par le montecharge pendant un cycle de fonctionnement (montée et descente). F1 : Pour une vitesse de 800 tr/mn, mesurer l'intensité (bornes X21 et X22 du pupitre de commande) pendant la phase de montée pendant la phase de descente I Montée =. I Descente =. F2 : Toujours pour une vitesse de 800 tr/mn, mesurer la tension (bornes X23 et X24 du pupitre de commande) pendant la phase de montée pendant la phase de descente U Montée =. U Descente =. p.9/10

10 F3 : Toujours pour une vitesse de 800 tr/mn, mesurer la puissance absorbée. pendant la phase de montée pendant la phase de descente P Montée =. P Descente =. On veut connaître l'évolution de l'intensité et de la tension en fonction de la vitesse de rotation du moteur. F4 : Pour les positions 2, 4, 6, 8, 10 du potentiomètre, mesurer le courant et la tension du moteur en montée et en descente. Complétez pour cela le tableau ci-dessous. Pos potentiomètre Montée Descente U Mot (V) I Mot (A) U Mot (V) I Mot (A) F5 : Tracer les courbes U MOT = f (Pos Pot) et I MOT = f (Pos Pot) pour la montée. F6 : Que pouvez-vous en conclure? p.10/10

11 ANNEXE N 1 : Caractéristiques du palan Poulies Caractéristiques système : hauteur totale = 2,5 m masse de la charge = 250 kg vitesse linéaire maximale = 0,22 m/s Câble Caractéristiques tambour : diamètre extérieur = 225 mm diamètre intérieur = 190 mm rendement = 0,9 masse volumique = 7,8 kg/dm 3 Hauteur totale Charge Caractéristiques réducteur : rendement = 0,8 rapport de réduction = 0,013 Caractéristiques des poulies : diamètre = 140 mm rendement = 0,95 Treuil + réducteur Moteur Annexes p.1/7

12 ANNEXE N 2 : Analyse fonctionnelle Diagramme des besoins Utilisateur Charge < 250 kg Monte charge Déplacer une charge verticalement Annexes p.2/7

13 Structure fonctionnelle position vitesse effort Consigne de vitesse Acquérir TRAITER COMMUNIQUER Capteur de vitesse, de position, d'effort Pupitre de commande Chaîne d'informations Circuit de commande Ordres Voyants Afficheurs Info visuelles Afficheurs Charge en position initiale PROTEGER MODULER CONVERTIR TRANSMETTRE Déplacer Energie électrique Disjoncteur général VARIATEUR DE VITESSE Moteur Réducteur + Treuil la charge Chaîne d'energie Annexes p.3/7 Charge en position finale

14 ANNEXE N 3 : Diagramme FAST à compléter FP1 Déplacer une charge verticalement FT11 Gérer le système FT111 Alimenter en énergie FT112 Acquérir informations ST111. ST112. FT113 Donner des ordres ST113. FT114 Moduler l'énergie ST ST1142 FT115 Protéger matériels et personnes ST1151 Grille de protection ST FT12 Monter la charge ST121 FT13 Descendre la charge FT14 Transmettre le mouvement ST14 FT15 Limiter les efforts ST15 Annexes p.4/7

15 ANNEXE N 4 : Oscillogramme 0 Annexes p.5/7

16 ANNEXE N 5 : Nomenclature 23 Roue intermédiaire Z = 76 dents 22 Pignon intermédiaire Z = 20 dents 21 1 Plaque mobile 20 2 Ressort Plastique 19 1 Crochet 18 1 Poulie de moufle 17 2 Goupille élastique 16 2 Accouplement cannelé 15 1 Electro aimant 14 2 Garniture Ferodo 13 1 Disque 12 1 Câble 11 1 Guide enrouleur de câble Polyamide 10 1 Tambour 9 1 Couronne dentée Z = 84 dents 8 1 Arbre dentée de sortie Z = 20 dents 7 1 Roue dentée de sortie Z = 108 dents 6 1 Arbre entrée réducteur Z = 22 dents 5 1 Arbre intermédiaire 4 1 Arbre moteur 3 1 Carter de réducteur AS Moteur triphasé asynchrone 1 1 Châssis E24 Rep Nb Désignation Matière Observations Annexes p.6/7

17 ANNEXE N 6 : Plan moteur + treuil Annexes p.7/7

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

L AUTOMATISME LE SIGNAL

L AUTOMATISME LE SIGNAL L AUTOMATISME LE SIGNAL Page 1 sur 7 Sommaire : 1- Champ de l automatisme définitions 2- Correspondance entre phénomènes physiques et signaux a. Capteur b. Exemple de capteur TOR c. Exemple de capteur

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF Le banc SEO 200 permet d étudier et de paramétrer les boucles d asservissement de vitesse et position d une nacelle d éolienne

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER SERIE 4 MODULER - COMMUNIQUER Fonctions du programme abordées : COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER Objectifs : Réaliser le câblage d un modulateur d après le schéma de puissance et de commande,

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES SYSTÈME DE LEVAGE À MULTIPLES COLONNES Les sociétés de transports publics des grandes agglomérations gèrent des réseaux comportant des bus et/ou des tramways. Ces sociétés

Plus en détail

Actionneur d'ouvre portail

Actionneur d'ouvre portail Actionneur d'ouvre portail Non présent sur le système pédagogique Portail en position A "Fusible" Redresseur Relais Moteur asynchrone monophasé, Pompe hydraulique à engrenage, Vérin hydraulique double

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

CHARGE ACTIVE. Banc d'essais de machines tournantes. Notice d'instruction. Cette notice doit être transmise. à l'utilisateur final

CHARGE ACTIVE. Banc d'essais de machines tournantes. Notice d'instruction. Cette notice doit être transmise. à l'utilisateur final 4226 fr - 2010.01 / b T Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final 15 10 5 n 0 30 60 90 120 Notice d'instruction PREAMBULE AUTOCERTIFICATION CE suivant la Directive "Machines" : directive 89/392

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

Correction sujet machine à pain

Correction sujet machine à pain Correction sujet machine à pain 2 CHOIX DU MOTEUR ET DE SA TRANSMISSION DE PUISSANCE 2.1 ANALYSE FONCTIONNELLE PRELIMINAIRE Question N 1 : Mélangeage et pétrissage Composants de transmission par lesquels

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

Capteur mécanique universel HF 32/2/B

Capteur mécanique universel HF 32/2/B Capteur mécanique universel HF 32/2/B Instructions matériel conforme aux directives CE d emploi et d entretien MS 32/2/B R 3/3 CONSIGNES PRIORITAIRES 2 INSTALLATION DU CAPTEUR HF 32 3 4-5 INSTALLATION

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Support de cours : INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

Plus en détail

Vélo électrique YAMAHA PAS XPC 26 Dossier technique

Vélo électrique YAMAHA PAS XPC 26 Dossier technique Vélo électrique YAMAHA PAS XPC 26 Dossier technique DT Velo YAMAHA.doc Page 1 sur 8 Sommaire 1 LE PRODUIT... 3 2 ANALYSE FONCTIONNELLE PARTIELLE DU VELO YAMAHA XPC26... 4 2.1 RAISON D ETRE DU VELO ELECTRIQUE...

Plus en détail

SCIENCES DE L INGENIEUR

SCIENCES DE L INGENIEUR SCIENCES DE L INGENIEUR 2013/2 014 ANALYSE DU BESOIN ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE CHAINE FONCTIONNELLE EXERCICES Glioula.mohamed@gmail.com 0699717946 1 A- Généralités et

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

Fiche technique. 1) Pour faire tourner le moteur en avant ou en arrière (deux straps)... 2

Fiche technique. 1) Pour faire tourner le moteur en avant ou en arrière (deux straps)... 2 Fiche technique Test et mise en service rapide des variateurs ATV12 Gamme : ATV12 Introduction Comment mettre en œuvre le variateur ATV12 pour des applications simples. Comment tester rapidement ce variateur.

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Module : Compétitivité et créativité CI Première : Compétitivité et créativité CI institutionnel : Développement durable et compétitivité des produits Support : Robot - O : Caractériser les

Plus en détail

Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE

Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE Etablissement : NOM : Classe :. Année scolaire : 20.. / 20 Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE N fiche Savoirs Compétences Supports d apprentissage (à compléter) Validation (par l

Plus en détail

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE? INVESTIGATION De nombreux appareils domestiques, convecteurs, chauffe-biberon, cafetière convertissent l énergie électrique en chaleur. Comment interviennent les grandeurs électriques, tension, intensité,

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 2. LEURS INTER-RELATIONS :

PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 2. LEURS INTER-RELATIONS : 1STE LES SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES ASSOCIÉES AUX FONCTIONS L.T Mohammedia Cours STRUCTURE D UN SYSTÈME AUTOMATISÉ Prof : MAHBAB Page 1 / 3 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 1.1 Présentation

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Moto électrique Quantya'"

Moto électrique Quantya' BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 Épreuve: étude des constructions Durée : 4 heures Coefficient: 6 Moto électrique Quantya'" AUCUN

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus.

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus. CABLECAM de HYMATOM La société Hymatom conçoit et fabrique des systèmes de vidéosurveillance. Le système câblecam (figure 1) est composé d un chariot mobile sur quatre roues posé sur deux câbles porteurs

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LE COUPLE MOTEUR

association adilca www.adilca.com LE COUPLE MOTEUR LE COUPLE MOTEUR Quelles sont les caractéristiques essentielles d un véhicule à moteur? Les services marketing le savent, c est la puissance et la vitesse maximale qui, au premier abord, focalisent l attention

Plus en détail

Fiche technique variateur

Fiche technique variateur Fiche technique variateur Test et mise en service rapide des variateurs ATV600 avec le HMI intégré et WebServer Gamme : ATV600 Introduction Comment mettre en œuvre les variateurs Schneider pour des applications

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

Electricien automaticien Electricienne automaticienne

Electricien automaticien Electricienne automaticienne Projet : Ecole Compétences -Entreprise Industrie Secteur : 2 orientation d'études : Electricien automaticien Electricienne automaticienne COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: CP2 Monter des ensembles électriques

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend»

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend» TopChair S c Première partie Présentation du système Plus d autonomie pour plus de liberté! TopChair S c offre aux personnes à mobilité réduite une nouvelle possibilité de se déplacer sans assistance à

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

ETUDE D'UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Durée de l'épreuve : 5 heures

ETUDE D'UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Durée de l'épreuve : 5 heures CONCOURS GENERAL DES LYCEES Session 2006 Série S Sciences de l'ingénieur ETUDE D'UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Durée de l'épreuve : 5 heures Aucun document n'est autorisé. Le matériel autorisé comprend toutes

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence.

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Session 2011 Enseignants : Laurent BOUSQUET Bernard TAULOU SYSTEME : Salle de conférence THEME D ETUDE : Automatisme du bâtiment CCF sous

Plus en détail

Chapitre 1: Facteurs d'échelle

Chapitre 1: Facteurs d'échelle Chapitre 1: Facteurs d'échelle Des considérations générales sur la taille des objets ou des êtres vivants et leur influence sur différents paramètres, permettent d'établir simplement quelques lois ou tendances,

Plus en détail

III Capteurs et actuateurs

III Capteurs et actuateurs III Capteurs et actuateurs Tous les systèmes électroniques ont en commun qu ils fonctionnent selon le principe ETS (Entrée, Traitement, Sortie) du traitement de l information. ENTRÉE TRAITEMENT SORTIE

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.)

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) SESSION 2014 PSISI07 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI " SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

CFAO. Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur. Le matériel utilisé en CFAO : un SYSTÈME AUTOMATISÉ. Barbecue Assisté par Ordinateur

CFAO. Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur. Le matériel utilisé en CFAO : un SYSTÈME AUTOMATISÉ. Barbecue Assisté par Ordinateur 11 Découverte d'un système de CFAO Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur CFAO Barbecue Assisté par Ordinateur Un système automatisé pour la salle des professeurs : la CAO (Cafetière Assistée

Plus en détail

Fiche technique Schneider

Fiche technique Schneider Fiche technique Schneider Test et mise en service rapide des variateurs ATV11 Gamme : ATV11 Introduction Comment mettre en œuvre le variateur ATV11 pour des applications simples. Comment tester rapidement

Plus en détail

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions de l alinéa 211(2)a) du Règlement général 91-191, établi

Plus en détail

Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59

Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59 Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59 14 SOMMAIRE 1 - FICHES TECHNIQUES... 3 1.1 - VUES ECLATEES

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX PLAN

Plus en détail

Distributeur de carburant GPL

Distributeur de carburant GPL BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques Épreuve E5 : Conception détaillée Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle Session 2013 Durée : 4 h Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL

Casisa Anthony DOSSIER PERSONNEL Casisa Anthony TSSI DOSSIER PERSONNEL Année scolaire 2012-2013 La voiture solaire I) Planification 1) Introduction Dans le cadre du Projet Pluridisciplinaire Encadré en classe de Terminale SSI, nous avons

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE MONTE CHARGE INDUSTRIEL

DOSSIER TECHNIQUE MONTE CHARGE INDUSTRIEL DOSSIER TECHNIQUE MONTE CHARGE 1 / 101 SOMMAIRE Page 1 PRESENTATION GENERALE. 05 1.1 Introduction. 05 1.2 Fast partiel d un monte charge. 07 1.3 Présentation du monte charge. 09 1.3.1 La gaine. 09 1.3.2

Plus en détail

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13

SYSTEME D ALARME. Etude d un objet technique : Centrale d alarme. LP Porte d Aquitaine - Thiviers Page 1/13 Etude d un objet technique : Centrale d alarme? Page 1/13 Mise en situation : 1/ Présentation du système : Le nombre de cambriolages étant en constante progression, de nombreux établissements publics,

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you.

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you. Robots CNC WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots Technology working for you. Le concept robot novateur Des dizaines d années d expériences, de développements et d innovations ont fait des robots

Plus en détail

Un système d aide aux handicapés

Un système d aide aux handicapés Olympiades de physique 2006/2007 Un système d aide aux handicapés POTHAIN Mélanie LAFRECHOUX Leslie BOUGEANT Matthieu Lycée G. St Hilaire - ETAMPES encadrés par M. LEFEVRE Sujet : Le carrousel Problématique

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE Épreuve de sciences de l ingénieur Session 2013 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un enseignement de spécialité autre

Plus en détail

Mise en sécurité des ascenseurs. Guide d aide à la décision

Mise en sécurité des ascenseurs. Guide d aide à la décision Mise en sécurité des ascenseurs Solutions techniques pour répondre à l obligation réglementaire de précision d arrêt et maintien à niveau des ascenseurs Utilisation des variateurs électriques de vitesse

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

T2- COMMENT PASSER DE LA VITESSE DES ROUES A CELLE DE LA VOITURE? L E T U N I N G

T2- COMMENT PASSER DE LA VITESSE DES ROUES A CELLE DE LA VOITURE? L E T U N I N G T2- COMMENT PASSER DE LA VITESSE DES ROUES A CELLE DE LA VOITURE? D É M A R C H E D I N V E S T I G A T I O N : L E T U N I N G Programme de seconde professionnelle Situation introductive problématique

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

NOUVEAU. Les plus puissants chariots télescopiques Kramer jamais conçus. Chariots Télescopiques

NOUVEAU. Les plus puissants chariots télescopiques Kramer jamais conçus. Chariots Télescopiques 407 507 509 Chariots Télescopiques NOUVEAU Les plus puissants chariots télescopiques Kramer jamais conçus. Charge utile de 4,3 t à 5,5 t et hauteur de levage de 7 à 9 m. Les nouveaux chariots télescopiques

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE

GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE / Hygiène et sécurité NORMES D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 007 Grues et équipements de levage Publication : 15.05.2012 Version : v0 Rév. : AM Safety 007 v2 10.11.2010 GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

1 Savoirs fondamentaux

1 Savoirs fondamentaux Révisions sur l oscillogramme, la puissance et l énergie électrique 1 Savoirs fondamentaux Exercice 1 : choix multiples 1. Quelle est l unité de la puissance dans le système international? Volt Watt Ampère

Plus en détail

Pose avec volet roulant

Pose avec volet roulant Pose avec volet roulant Coffre volet roulant Coulisse MONTAGE 2 PERSONNES MINIMUM La quincaillerie 4,2 x 25 Les outils (x 10) 3,5 x 9,5 (x 10) (x 1) (x 4) 3 2 1 (x 1) (x 4) 7 1 Positionnez les coulisses

Plus en détail

Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique.

Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique. Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique. Cablemaster, le produit distribué par Saim Marine, est un enrouleur automatique

Plus en détail

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system»

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» entre echnologies Avancées Catalogue - en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» 2012-2013 Boulevard du Château 12, 7800 ATH Tél : 068/26.88.80 Fax : 068/26.88.81 E-Mail :

Plus en détail

Prises et bornes de recharge de véhicules électriques pour bâtiments d habitation ou professionnels

Prises et bornes de recharge de véhicules électriques pour bâtiments d habitation ou professionnels Garage ou abris couvert destinés aux stationnements dans les bâtiments collectifs d'habitation Murale Type de charge Normale - 4kW Point de charge 1 Accès à la charge Libre Type de prise Prise EV Plug

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

Atelier B : Maintivannes

Atelier B : Maintivannes Atelier B : Maintivannes BMA03 : Procédure de réglage de la vanne de régulation CAMFLEX BMA03 : Procédure de réglage de la vanne CAMFLEX Page 1 Buts de l exercice : - Réaliser la manutention d un élément

Plus en détail

Notice d exploitation Modules de sécurité MOVISAFE UCS.B

Notice d exploitation Modules de sécurité MOVISAFE UCS.B Systèmes d entraînement \ Systèmes d automatisation \ Intégration de systèmes \ Services Notice d exploitation Modules de sécurité MOVISAFE UCS.B Version 05/2010 16935624 / FR SEW-EURODRIVE Driving the

Plus en détail

Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final EUR. 3897 fr - 2013.08 / g 0 V. Entrée courant référence de vitesse à distance (A1)

Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final EUR. 3897 fr - 2013.08 / g 0 V. Entrée courant référence de vitesse à distance (A1) 3897 fr - 2013.08 / g EUR T1 0 V Référence Vitesse à distance T2 Entrée courant référence de vitesse à distance (A1) T3 Sortie référence +10 V Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final +24

Plus en détail