Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Toucher juste. Mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Toucher juste. Mars 2012"

Transcription

1 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 RequIREments EngINEERINg Toucher juste

2 TouchER juste L ingénierie des exigences: les bases L ingénierie des exigences sert à élaborer des exigences et à les gérer durant le cycle de vie entier du projet. Dans la pratique, l analyse des exigences ainsi qu un processus itératif se sont avérés particulièrement importants. PAR David Kurmann L ingénierie des exigences (requirements engineering) est une discipline jeune qui devient toujours plus présente. Son importance est actuellement reconnue. Il est évident que des exigences doivent être recensées, consignées et gérées si l on veut éviter les mauvaises surprises en fin de projet. Cependant, dans la pratique, de nombreux défis mettent à l épreuve la cohérence dans l ingénierie des exigences. Celle-ci requiert du temps et des ressources auprès des parties prenantes. La communication doit être garantie au-delà des frontières. Des décisions doivent être prises, ce qui suppose un accord entre les parties prenantes. Au cours du projet, un change management est nécessaire pour actualiser constamment les exigences consignées. Ces défis peuvent être maîtrisés grâce au savoir et à l expérience transmis dans ce numéro d ERNI Experience. Cet article présente tout d abord brièvement les notions les plus importantes, puis se concentre sur deux aspects du requirements engineering qui se sont révélés essentiels dans la pratique: l analyse des exigences et l exécution de plusieurs itérations pour parvenir à des exigences qui constituent une base stable pour le développement. Le requirements engineering se divise en deux sous-disciplines: requirements management et requirements development. Le requirements management concerne la gestion des exigences durant le cycle de vie entier du projet. Il est mené par le responsable de projet. L objectif est de parvenir à un accord entre le commanditaire et le fournisseur d un nouveau produit. Le résultat est une sorte de contrat qui est continuellement revu et examiné. Le requirements management constitue ainsi la base du requirements engineering. La seconde sous-discipline est le requirements development, à savoir l élaboration systématique des exigences. Le requirements engineer en est responsable. Dans le processus s est imposé un déroulement en quatre étapes: recensement, analyse, spécification et validation (voir illustration 1). Des méthodes différentes sont à disposition pour ces quatre phases. Exemple 1 Recensement et analyse des exigences dans une entreprise de services Une entreprise de services doit développer une nouvelle version de son logiciel central. Plusieurs techniques de recensement sont utilisées pour le requirements development. L observation de terrain en fait partie. On suit plusieurs utilisateurs du logiciel dans leur travail quotidien. On recense ainsi par exemple comment ils organisent leurs tâches et les documents qui y sont liés, combien dure quelle phase de travail, ce que le collaborateur effectue lui-même et pour quelles tâches il a besoin de soutien, et beaucoup d autres éléments encore. Des ateliers sont menés avec des représentants de différents départements utilisant tous le système, on aborde l utilisation future du système ainsi que les processus futurs. On recense ainsi autant les processus actuels réels dans la pratique que les attentes des utilisateurs face au nouveau système.

3 requirements engineering 4 5 L ingénierie des exigences se divise en deux sousdisciplines: requirements management et requirements development. Le requirements management concerne la gestion des exigences durant le cycle de vie entier du projet. La seconde sous-discipline est le requirements development, à savoir l élaboration systématique des exigences.

4 Plusieurs techniques de recensement sont utilisées pour le requirements development. L observation de terrain en fait partie. On suit plusieurs utilisateurs du logiciel dans leur travail quotidien. On recense ainsi par exemple comment ils organisent leurs tâches et les documents qui y sont liés, combien dure quelle phase de travail, ce que le collaborateur effectue lui-même et pour quelles tâches il a besoin de soutien, et beaucoup d autres éléments encore. GESTION DES EXIGENCES Listes d'exigences, gestion des modifications, gestion des versions, approbation des clients FORMULATION Analyse des parties prenantes Entretiens/Ateliers Observation sur le terrain Techniques de créativité VALIDATION Prototypes (graphique) Examen Prise de décisions Ill. 1: L ingénierie des exigences Développement des exigences Exigences Business Case BUSINESS ANALYSE Priorisation Niveaux des exigences Modèle de Kano SPÉCIFICATION Description textuelle Cas d utilisation Descriptions types (UML) Processus opérationnels (BPMN) Exigences de l'utilisateur Exigences du système SYSTÈME Exigences liées aux infrastructures Exigences techniques TECHNIQUE Ill 2: Niveaux

5 requirements engineering 6 7 Ces processus sont représentés par le biais de la méthode Use Case et discutés avec les différentes parties prenantes. Ce déroulement est exemplaire. Une tâche essentielle du requirements engineering est d analyser auquel des trois niveaux suivants appartiennent certaines exigences: vente, utilisateurs ou technique. différentes parties prenantes sont concernées et l environnement est également différent (voir illustration 2). Il convient en outre de ne pas prendre de décisions prématurées au niveau technique, ce qui pourrait restreindre la liberté quant aux exigences du système, et ces dernières ne devraient pas non plus être fixées de telle manière qu elles restreignent le choix du business case. Cette catégorisation est nécessaire, car les parties prenantes n en tiennent souvent pas compte. Ainsi, lors d entretiens, les utilisateurs expriment souvent le souhait d un certain outil et donc d une solution, et comprennent cela comme une exigence. Les utilisateurs intéressés par la technique font souvent des propositions qui ne concernent pas le niveau des utilisateurs, mais le niveau du système. Cette confusion est problématique, car des responsables différents sont compétents pour les trois niveaux, La confusion peut être évitée dès le recensement. Lorsque par exemple, lors d entretiens, des interlocuteurs évoquent des solutions, l analyste devrait les interroger sur les raisons de ces propositions jusqu à ce qu il parvienne à l exigence correspondante. Pour poursuivre l analyse, on peut s appuyer sur une représentation des exigences par le biais de modèles tels que des graphiques d activités ou des diagrammes de scénarios. Dans le présent exemple, on

6 Une tâche essentielle du requirements engineering est d analyser auquel des trois niveaux suivants appartiennent certaines exigences: vente, utilisateurs ou technique. Cette catégorisation est nécessaire, car les parties prenantes n en tiennent souvent pas compte. Ainsi, lors d entretiens, les utilisateurs expriment souvent le souhait d un certain outil et donc d une solution, et comprennent cela comme une exigence. Les utilisateurs intéressés par la technique font souvent des propositions qui ne concernent pas le niveau des utilisateurs, mais le niveau du système. Cette confusion est problématique, car des responsables différents sont compétents pour les trois niveaux, différentes parties prenantes sont concernées et l environnement est également différent

7 requirements engineering 8 9 a recouru à des Use Cases, qui présentent l avantage important d être compréhensibles pour tous les utilisateurs. Avec les Use Cases, on peut généralement voir au premier coup d œil si le processus décrit appartient au niveau de la vente, des utilisateurs ou du système. Un autre défi typique réside dans le fait que les parties prenantes ne peuvent souvent pas imaginer les solutions futures. C est pourquoi des itérations sont nécessaires dans le requirements engineering. Mieux l on maîtrise le requirements management, plus il est aisé pour l entreprise d envisager des étapes ultérieures de développement pour se confronter à des projets plus complexes de développement. Les deux articles suivants sont consacrés à deux tels projets: l outsourcing de tâches de développement et le passage à un département informatique orienté vers la vente. Exemple 2 Recours à des prototypes Une entreprise industrielle développe une nouvelle solution pour soutenir son processus central. Ce système soutiendra de nombreux intervenants différents tout au long de la chaîne de création de valeur. Il n est pas facile de consolider les attentes variées et de parvenir à une décision fondée. Dans ce cas, les exigences sont systématiquement recensées, analysées et spécifiées. Sur cette base, un prototype est développé pour la validation. Les parties prenantes peuvent alors s exprimer sur ce prototype. De cette manière, la qualité des exigences peut être nettement améliorée. Le recours à une description d interfaces graphiques d utilisateurs (GUI) comme prototypes a aussi fait ses preuves dans d autres projets. Dans ce cadre, il est important que le caractère provisoire du prototype GUI reste clairement tangible, de façon à ce que les parties prenantes ne critiquent pas des détails, mais prennent position sur l essentiel. ERNI Innovation in process and technology David Kurmann Activité de conseiller: formation et encadrement, amélioration des processus ingénierie des exigences

8 enables & delivers

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 475 Titre Développer une analyse pour une application Compétence Développer à partir des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles pour une application, les

Plus en détail

MODALITES DE SUIVI DU PROJET ANNUEL DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES

MODALITES DE SUIVI DU PROJET ANNUEL DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES MODALITES DE SUIVI DU PROJET ANNUEL DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES Département Informatique UFR Sciences 2 Boulevard Lavoisier 49045 Angers Cedex 01 Auteur : Jean-Michel Richer Email : jean-michel.richer@univ-angers.fr

Plus en détail

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer Le Processus RUP Database Administrator Project Leader H. Kadima Performance Engineer Release Engineer Analyst Designer / Developer Tester Table des matières 1. De l artisanat à l industrialisation de

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

MATRICES RACI ET DIAGRAMMES BPMN : COMPLÉMENTAIRES DANS LES CONTRATS D OUTSOURCING. Processus, outsourcing

MATRICES RACI ET DIAGRAMMES BPMN : COMPLÉMENTAIRES DANS LES CONTRATS D OUTSOURCING. Processus, outsourcing MATRICES RACI ET DIAGRAMMES BPMN : COMPLÉMENTAIRES DANS LES CONTRATS D OUTSOURCING Processus, outsourcing Matrices RACI et diagrammes BPMN : complémentaires dans les contrats d outsourcing TABLE DES

Plus en détail

UML est-il soluble dans les méthodes agiles?

UML est-il soluble dans les méthodes agiles? Pascal ROQUES Valtech Training UML est-il soluble dans les méthodes agiles? octobre 07 Résumé On entend beaucoup parler actuellement de deux approches ayant l'air fondamentalement opposées : l'approche

Plus en détail

Qu'est-ce que le BPM?

Qu'est-ce que le BPM? Qu'est-ce que le BPM? Le BPM (Business Process Management) n'est pas seulement une technologie mais, dans les grandes lignes, une discipline de gestion d'entreprise qui s'occupe des procédures contribuant

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Gé nié Logiciél Livré Blanc

Gé nié Logiciél Livré Blanc Gé nié Logiciél Livré Blanc Version 0.2 26 Octobre 2011 Xavier Blanc Xavier.Blanc@labri.fr Partie I : Les Bases Sans donner des définitions trop rigoureuses, il faut bien commencer ce livre par énoncer

Plus en détail

Gestion de projet Agile. STS IRIS Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique»

Gestion de projet Agile. STS IRIS Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique» Gestion de projet Agile Module 4.2 - «Gérer et organiser un projet informatique» Sommaire Introduction Principes et méthodes Agiles Scrum 2 Introduction Gestion de projet : démarche structurante assurant

Plus en détail

Exemple d implémentation d un. Projet SAP avec ASAP

Exemple d implémentation d un. Projet SAP avec ASAP Exemple d implémentation d un Projet SAP avec ASAP Implémentation d un ERP dans une organisation problématiques : adéquation aux besoins conduite du changement adaptation de l ERP adaptabilité aux utilisateurs

Plus en détail

Méthodologies de développement de logiciels de gestion

Méthodologies de développement de logiciels de gestion Méthodologies de développement de logiciels de gestion Chapitre 5 Traits caractéristiques des deux approches de méthodologie Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch

Plus en détail

Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW

Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW Eclipse Process Framework et Telelogic Harmony/ITSW Boris Baldassari 1 Résumé Une introduction à Eclipse Process Framework (EPF) et au processus OpenUP, et comment tirer profit de ces initiatives dans

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Rational Unified Process

Rational Unified Process Rational Unified Process For Christiane DAVOINE-GUHUR Société GICAB - Vannes Christiane.Davoine@CA-GICAB.fr Table des Matières 1 INTRODUCTION... 1 2 LES COMPOSANTS ET LES GRANDS PRINCIPES DU PROCESSUS...

Plus en détail

Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises

Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises 1 Que rechercher dans une application de gestion de la relation client (CRM, Customer Relationship Management) pour petites entreprises Excel ne vous intéresse plus. Le suivi de vos clients par courrier

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS Une enquête auprès des DAF et dirigeants de l industrie en France Paris, le 20 octobre 2010 Olaf de Hemmer International Business Manager Purchasing Department 16,

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE ACCORD ENTRE LA COMMISSION BANCAIRE ET LA BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE CONCERNANT LA COOPERATION RECIPROQUE ET L ECHANGE D INFORMATIONS POUR LE CONTROLE BANCAIRE ET PRUDENTIEL 1. Considérant que certaines

Plus en détail

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION ET EXTENSION DE

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION ET EXTENSION DE Université de Fribourg, Suisse Département d'informatique Bachelor en informatique de gestion ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION ET EXTENSION DE CELUI-CI PAR DE NOUVELLES FONCTIONNALITES Travail de séminaire

Plus en détail

Chef de projet H/F. Vous avez au minimum 3 ans d expérience en pilotage de projet de préférence dans le monde du PLM et de management d équipe.

Chef de projet H/F. Vous avez au minimum 3 ans d expérience en pilotage de projet de préférence dans le monde du PLM et de management d équipe. Chef de projet H/F Dans le cadre de nos activités pour un de nos clients, CIMPA recherche un chef de projet H/F. - Planifier l ensemble des phases du projet - Piloter l équipe dédiée au projet - Garantir

Plus en détail

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL

QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL QUELQUES ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT LOGICIEL LA DÉCOUPE MVC (MODEL VIEW CONTROL) Imaginez la programmation en Python d un petit menu d une application visible sur la figure A.1. Lorsqu on clique sur un

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Partenaires en protection Aller de l avant

Partenaires en protection Aller de l avant Partenaires en protection Aller de l avant Rapport de situation Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière Le 26 février 2008 Table des matières Point de vue du gouvernement 3 Consultations

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Méthodes de développement. Analyse des exigences (spécification)

Méthodes de développement. Analyse des exigences (spécification) 1 / 16 Méthodes de développement Analyse des exigences (spécification) 1 -Objectifs de l'analyse des exigences... 2 2 - Approfondissement et formalisation du besoin... 2 2.1 Séparation des besoins, contraintes

Plus en détail

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Travail pratique #1 «Réalisation d'une plateforme de vente aux enchères électronique» À réaliser individuellement ou en équipe

Plus en détail

Conférence sur les marchés publics informatiques

Conférence sur les marchés publics informatiques Conférence sur les marchés publics informatiques Un moyen fiable pour aboutir à un appel d offres sans accroc : les processus métier comme pièce maîtresse d un projet informatique, de l adjudication à

Plus en détail

Guide d Intégration PPM et ERP:

Guide d Intégration PPM et ERP: LIVRE BLANC Guide d Intégration PPM et ERP: Stratégies d intégration de logiciels dans les entreprises organisées par projet De: Neil Stolovitsky E-mail: sales@geniusinside.com Website: www.geniusinside.com

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie

GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie GL - 2 2.2 Processus de développement Cycles de vie Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, Ph. Lalanda, I. Parissis, Y. Ledru 1 Plan Introduction Modèles en cascade

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Livre Blanc Oracle Mars 2013 Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Introduction 1 Qu est-ce qu un PMO orienté business? 2 Les six facteurs clés de succès de l alignement

Plus en détail

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité.

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Du 30 Mars au 10 Avril 2015 Récapitulatif: Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Mise à jour de la liste des Contreparties Centrales autorisées en Europe. Lancement d un projet conjoint

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM

Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM BROCHURE SOLUTIONS Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM L IDENTITE AU COEUR DE VOTRE PERFORMANCE «En tant que responsable informatique,

Plus en détail

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE)

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 3/$,78'RF) 0DWKpPDWTXHVGHO DUJHQW HW OHVpWXGHVWHFKQTXHVpFRQRPTXHV édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 8,2,7(5$7,2$/('(67(/(&2008,&$7,26,7(5$7,2$/7(/(&2008,&$7,28,2 8,2,7(5$&,2$/'(7(/(&208,&$&,2(6 - - 0DWKpPDWTXHVGHO

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

IVY BUSINESS PROCESS MANAGEMENT POUR

IVY BUSINESS PROCESS MANAGEMENT POUR IVY BUSINESS PROCESS MANAGEMENT POUR VOUS EST-IL DEJA ARRIVE...? Vous est-il déjà arrivé d imaginer une simplifi cation de la collaboration entre le service informatique et le métier? Avez-vous également

Plus en détail

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda 1 Rappels La production logicielle est une activité complexe de façon

Plus en détail

serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack

serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack SERENA TEAMTRACK Serena TeamTrack est un système de gestion des processus et des incidents reposant sur le Web, sécurisé et hautement configurable.

Plus en détail

Maximisons les performances de votre stratégie digitale

Maximisons les performances de votre stratégie digitale Maximisons les performances de votre stratégie digitale / Notre mission Maximiser les performances de votre stratégie digitale Clark est une agence web dont la vocation est de MAXIMISER LES PERFORMANCES

Plus en détail

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML http://olivier-augereau.com Sommaire Introduction I) Les bases II) Les diagrammes

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE?

QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? Découvrez les résultats de l enquête de l observatoire FUSION! L Observatoire FUSION, au service de l économie circulaire Le projet FUSION regroupe

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Gestion électronique des procurations

Gestion électronique des procurations Gestion électronique des procurations Table des matières Généralités... 2 1. Approuver des procurations... 4 1.1 Section «Procurations à approuver»... 4 1.2 Section «Signaux»... 6 1.3 Messages particuliers...

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

Daylight. Démarche ergonomique et RUP. Daylight 2001 Démarche ergonomique et RUP 1/1 07/03/02 CSI_RUPERGO02

Daylight. Démarche ergonomique et RUP. Daylight 2001 Démarche ergonomique et RUP 1/1 07/03/02 CSI_RUPERGO02 Daylight Démarche ergonomique et RUP Daylight 2001 Démarche ergonomique et RUP 1/1 Synthèse Ce document est une synthèse des travaux effectués par Daylight, sur la prise en compte des problématiques ergonomiques

Plus en détail

FICHE 9 TECHNIQUE DU CHANGEMENT LE PLUS SIGNIFICATIF

FICHE 9 TECHNIQUE DU CHANGEMENT LE PLUS SIGNIFICATIF FICHE 9 TECHNIQUE DU CHANGEMENT LE PLUS SIGNIFICATIF COTA asbl 7, rue de la révolution 1000 Bruxelles www.cota.be COTA asbl Fiche 9 - Technique du changement le plus significatif Cette fiche s inscrit

Plus en détail

Partie 2 : Définition du PLM Fonctionnalités indispensables

Partie 2 : Définition du PLM Fonctionnalités indispensables Partie 2 : Définition du PLM Fonctionnalités indispensables FONCTIONNALITÉS CLÉS INDISPENSABLES DANS UNE BONNE SOLUTION DE GESTION DU CYCLE DE VIE DES PRODUITS Résumé Au cours de ces dix dernières années,

Plus en détail

Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes

Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes L empire du milieu est le pays qui compte le plus grand

Plus en détail

Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle

Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle Softeam 2004 Philippe Desfray (voir A propos de l auteur) Présentation Réussir le développement d

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de démarrage MEGA 2013 1ère édition (janvier 2013) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Dossiers de suivi de stage - Rapport intermédiaire de Mission A rendre courant février (date précisée sur le site et sur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU REFERENCEMENT NATUREL

GUIDE PRATIQUE DU REFERENCEMENT NATUREL GUIDE PRATIQUE DU REFERENCEMENT NATUREL Auteur Walid Gabteni, Consultant SEO édition du 20 Juin 2015 Source officielle du guide pratique du référencement naturel : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f3/guide_pratique_du_référencem

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Le WACC est-il le coût du capital?

Le WACC est-il le coût du capital? Echanges d'expériences Comptabilité et communication financière Dans une évaluation fondée sur la méthode DCF, l objectif premier du WACC est d intégrer l impact positif de la dette sur la valeur des actifs.

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Etendre la Business Intelligence via les tableaux de bord

Etendre la Business Intelligence via les tableaux de bord IBM Software Business Analytics IBM Cognos Business Intelligence Etendre la Business Intelligence via les tableaux de bord 2 Etendre la Business Intelligence via les tableaux de bord Sommaire 2 Présentation

Plus en détail

Rencontres Cap Digital/ Master MTI

Rencontres Cap Digital/ Master MTI Rencontres Cap Digital/ Master MTI 2 Présentation du MTI «MTI est un master de premier plan, qui attire depuis sa création des étudiants d'horizons très divers. Issu d une coopération de plus de 30 ans

Plus en détail

Consignes pour la remise des données RESEAU

Consignes pour la remise des données RESEAU Consignes pour la remise des données RESEAU Le système RESEAU permet principalement de transférer et de regrouper des géodonnées provenant de différentes bases de données des services des eaux (= fichier

Plus en détail

Business Process Modeling (BPM)

Business Process Modeling (BPM) Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture

Plus en détail

Business Model Generation

Business Model Generation Business Model Generation L innovation par le modèle économique Prof Nathalie Nyffeler Unité Innovation, Institut Gestion & Entrepreneuriat Nyffeler / Mars 2013 15 minutes Dans un monde de plus en plus

Plus en détail

Bonnes pratiques de l'ocde pour la gestion des sinistres d assurance

Bonnes pratiques de l'ocde pour la gestion des sinistres d assurance DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES ET DES ENTREPRISES Bonnes pratiques de l'ocde pour la gestion des sinistres d assurance Ces bonnes pratiques, préparée par le Comité des assurance de l'ocde, ont été

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur

LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur 1/36 LOG2420 Analyse et conception d interfaces utilisateur Processus de développement centré utilisateur

Plus en détail

Créa. sites Web. d'experience. business. process outsourcing. Demande de devis sur www.webconexio.com. Optimiser métiers, réduire libérer

Créa. sites Web. d'experience. business. process outsourcing. Demande de devis sur www.webconexio.com. Optimiser métiers, réduire libérer OPTIMISER LES PROCESSUS MÉTIERS, RÉDUIRE LES COÛTS, LIBÉRER LES RESSOURCES BUSINESS PROCESS OUTSOURCING, CONSULTING, WEB DEVELOPMENT SOLUTIONS OUTSOURCING Créa sites Web 10ans d'experience Chez Webconexio,

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

Qualité. Validation et qualité des systèmes de traitement de l information dédiés aux laboratoires TECHNOLOGIE APPLIQUÉE DOSSIER INFORMATIQUE

Qualité. Validation et qualité des systèmes de traitement de l information dédiés aux laboratoires TECHNOLOGIE APPLIQUÉE DOSSIER INFORMATIQUE DOSSIER INFORMATIQUE TECHNOLOGIE APPLIQUÉE Claude PINET 1 Validation et qualité des systèmes de traitement de l information dédiés aux laboratoires RÉSUMÉ Quel que soit son domaine d application, un système

Plus en détail

Méthodes de développement

Méthodes de développement 1 / 9 Méthodes de développement Méthodes agiles 1 - Introduction... 2 2 -Le manifeste agile et les méthodes agiles... 2 2.1 Le manifeste agile... 2 2.2 Les méthodes agiles... 3 3 - Caractéristiques communes

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail

Le Guide Pratique des Processus Métiers

Le Guide Pratique des Processus Métiers Guides Pratiques Objecteering Le Guide Pratique des Processus Métiers Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam 21 avenue Victor Hugo 75016

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe Le logiciel de cabinet médical basé sur le Web. Simple. Efficient. Sûr. www.curaprax.ch curaprax vous

Plus en détail

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie

Garantir aux enfants une protection maximale. Commission européenne DG Entreprises et industrie SÉCURITÉ DES JOUETS Garantir aux enfants une protection maximale Commission européenne DG Entreprises et industrie Fotolia Orange Tuesday L Union européenne (UE) compte environ 80 millions d enfants de

Plus en détail

Générer du code à partir d une description de haut niveau

Générer du code à partir d une description de haut niveau Cedric Dumoulin Générer du code à partir d une description de haut niveau Ce projet vise à fournir un environnement de développement permettant de modéliser des UI Android à un haut niveau d abstraction,

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation L ingénierie des systèmes complexes Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation Référence Internet 22745.010 Saisissez la Référence Internet 22745.010 dans le moteur de

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Workflow et Service Oriented Architecture (SOA)

Workflow et Service Oriented Architecture (SOA) White Paper Workflow et Service Oriented Architecture (SOA) Présentation Cet article offre une approche pragmatique de la SOA et du workflow à travers des problématiques d'entreprises, une méthodologie

Plus en détail

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM)

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Business Process Modeling (BPM) Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr Idir AIT SADOUNE - Plan 1 Notion de processus? 2 Modélisation des processus? 3 Langages

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

M E G A C O N S U L T I N G

M E G A C O N S U L T I N G MEGA CONSULTING 2 MEGA CONSULTING SERVIR LA PERFORMANCE DES OPÉRATIONS 3 MEGA International s adresse aux décideurs économiques qui pensent que la capacité d innovation et la qualité d exécution des opérations

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail