EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures"

Transcription

1 SESSION PSIP3 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE Durée : 4 heures NB : Le candida aachera la plus grande imporance à la claré, à la précision e à la concision de la rédacion Si un candida es amené à repérer ce qui peu lui sembler êre une erreur d énoncé, il le signalera sur sa copie e devra poursuivre sa composiion en expliquan les raisons des iniiaives qu il a éé amené à prendre Les calcularices son auorisées Le suje compore pages Cee épreuve compore deux problèmes indépendans : le premier pore sur l éude des phénomènes d hysérésis en physique grâce à différens exercices indépendans e le deuxième problème pore sur les effes des champs magnéiques dans différens sysèmes / Tournez la page SVP

2 PROBLEME A : quelques phénomènes d hysérésis en physique En grec, «υστερησιζ», hysérésis signifie «en reard» Hysérésis en élecronique : rigger de Schmid On considère le monage de la figure où l amplificaeur opéraionnel es supposé parfai e idéal mais foncionnan en régime non-linéaire Le monage es alimené par une ension e() d ampliude variable La ension de sorie de l amplificaeur vau s = ± V sa R R e() s() Figure : monage rigger de Schmid A A quelle condiion sur V +, poeniel de la borne d enrée non-inverseuse, a--on s = + V? A Monrer que le poeniel V + s écri comme une combinaison linéaire des ensions e e s : V = α e + s où l on précisera les valeurs des coefficiens α e β + β A3 Supposons que la ension e soi suffisammen négaive pour que s soi égale à Vsa La ension e augmene alors Pour quelle valeur V de e la sorie s bascule de Vsa à + Vsa? Supposons mainenan que la ension e soi suffisammen posiive pour que s soi égale à + V sa La ension e diminue alors Pour quelle valeur V de e la sorie s bascule de + Vsa à V sa? A4 Tracer avec le plus grand soin l allure de la caracérisique ( e) s du monage On précisera bien le sens de parcours de la caracérisique en y plaçan des flèches A5 Applicaions : - Un el monage peu servir à socker de l informaion : par exemple, lorsque la sorie es «bloquée» à la valeur + Vsa, on di que l on a enregisré un bi de valeur e lorsque la sorie es «bloquée» à la valeur Vsa, on di que l on a enregisré un bi de valeur sa /

3 On souhaie enregisrer un code formé de 4 chiffres (allan de à 9) On rappelle que ou enier peu se décomposer en binaire selon la relaion N = p b k k = k où b k = ou L ensemble des b k forme le code binaire de l enier N Quel es le plus grand nombre que l on puisse écrire avec un code binaire de 3 chiffres e de 4 chiffres? En déduire le nombre de circuis «rigger de Schmid» à uiliser pour socker un code formé de 4 chiffres en base décimale - Ciez une aure applicaion du rigger de Schmid que vous avez éudiée pendan l année Hysérésis en opique : pore logique opique Une onde lumineuse es caracérisée par la grandeur scalaire S don la représenaion complexe en un poin d abscisse x es de la forme S( x, ) = a exp[ j( ω ϕ( x) )] où a es l ampliude supposée consane de l onde, ϕ(x) sa phase au poin considéré, j es le nombre imaginaire pur el que j = e ω es la pulsaion de l onde L inensié lumineuse I associée es reliée à S par la relaion I = S On éudie l inerféromère de PEROT FABRY (figure ) consiué d une lame à faces parallèles d un maériau ransparen d indice de réfracion n occupan l espace compris enre x = e x = L Les faces de la lame son raiées de façon à posséder une réflecivié élevée L ensemble es placé dans le vide On envoie depuis x = une onde lumineuse monochromaique plane de pulsaion ω se propagean dans la direcion e x Cee onde arrive en incidence normale sur la face d enrée de l inerféromère I I L x Figure : Inerféromère de PEROT FABRY A6 Les ondes lumineuses peuven se réfléchir sur les inerfaces verre / vide On considère une onde lumineuse qui a effecué aller e p allers-reours dans la lame e qui sor de la lame Exprimer le déphasage φ enre cee onde e celle qui a effecué aller e p + allers-reours en foncion de n, L, de la pulsaion ω e de la célérié de la lumière dans le vide c A7 On appelle I l inensié lumineuse avan raversée de la lame On monre que l inensié lumineuse ransmise oale es I ( R) = I où R es une consane dépendan du + R R cosφ coefficien de réflexion de l inerface verre / vide Pour quelles valeurs φ P de φ aura--on une inensié ransmise maximale? On inroduira un nombre enier P 3/ Tournez la page SVP

4 A8 Représener graphiquemen e succincemen I en foncion de φ sur quelques périodes pour les deux valeurs suivanes de R : R =, puis R =, 9 (sur le même graphique en précisan bien la légende) On précisera les valeurs des inensiés lumineuses maximale e minimale On suppose mainenan que le maériau forman la lame possède des propriéés opiques nonlinéaires : son indice de réfracion n en un poin du maériau dépend de l inensié I ( x) en ce poin selon la loi n = n ( + α I( x) ) où α es une consane posiive L Le déphasage φ s écri alors ϕ = k n( x) dx où k es le veceur d onde L A9 Exprimer alors φ en foncion de k, L, n, α e de l inensié moyenne I = I( x) dx L On admera que l inensié ransmise I es proporionnelle à l inensié moyenne I : I = ξ I où ξ es le coefficien de proporionnalié que l on ne cherchera pas à calculer A Monrer alors que I varie de manière affine avec φ selon une relaion de la forme I = γ ( φ φ ) On noe (E) cee équaion Exprimer γ e φ en foncion des paramères de l énoncé : k, L, n, α e λ L inensié ransmise I varie de manière affine avec φ ET varie selon la loi vue en A7 Pour la suie, on supposera que φ = φ P, La figure 3 représene I / I en foncion du déphasage φ auour d un maximum φ P I / I φ P, φ P, φ φ P +, φ P +, P Figure 3 : courbe I / I (φ ) φ A Monrer graphiquemen (on pourra reproduire le graphique de la figure 3) qu il exise deux valeurs criiques I e I de I elles que dans l inervalle de φ considéré sur la figure 3 : - pour I < I e I > I, l équaion (E) adme une seule soluion pour φ ; - pour I < I < I, l équaion (E) adme rois soluions 4/

5 On pourra racer la droie d équaion ( φ φ ) γ I = sur le graphique de la figure 3 I I A l aide du graphique de la figure 3, déerminer graphiquemen le rappor I / I On admera que l inensié ransmise I varie coninumen en foncion de I sauf lorsque c es impossible On précise que, pour I < I < I, seules les deux soluions correspondan aux valeurs exrêmes du déphasageφ corresponden à des siuaions sables Ce domaine d éclairemen inciden es di «domaine bisable» La courbe donnan I en foncion de I es représenée sur la figure 4 A Expliquer e commener cee courbe La reproduire sur la copie e y ajouer le sens de parcours On précisera aussi les valeurs pariculières correspondan aux deux poins d inerrogaion I I?? Figure 4 : I en foncion de I A3 Voyez-vous une applicaion praique à ce disposiif? Hysérésis en élecromagnéisme : ferromagnéisme On considère ou d abord le monage expérimenal de la figure 5 Il s agi d un ransformaeur don le noyau ferromagnéique es un ore rès mince de rayon moyen R m Le bobinage primaire (formé de N spires) es parcouru par le couran i ( ) Le bobinage secondaire es relié à un monage inégraeur On visualise à l oscilloscope la ension u aux bornes de r e la ension u s en sorie de l inégraeur, elle que u s = u ( ) d où τ es une consane posiive On précise que l inensié du τ couran i es nulle On supposera que les grandeurs magnéiques (champ magnéique, exciaion magnéique e momen magnéique) son invarianes par roaion dans le ore ferromagnéique e y son uniformes 5/ Tournez la page SVP

6 i i u e Primaire, N spires Secondaire, N spires u u s r Figure 5 : monage expérimenal pour la visualisaion de l hysérésis ferromagnéique (les poins noirs indiquen la convenion de signe des enroulemens) A4 Proposer un monage comporan deux amplificaeurs opéraionnels, rois résisors ideniques de résisance R e d un condensaeur de capacié C permean de réaliser u s = u ( ) d τ On précisera l expression de τ en foncion de R e C A5 En appliquan le héorème d Ampère sur un conour que l on précisera, monrer que l exciaion magnéique H es proporionnelle à N i( ) On précisera le faceur muliplicaif On supposera H uniforme dans ou le ore, de valeur égale à celle en r = R A6 En appliquan la loi de Faraday au niveau du circui secondaire (formé de N spires, chacune τ de secion S ), monrer que le champ magnéique s écri B = f ( ) où l on précisera N S f () en foncion de u s A7 On veu racer l aimanaion M en foncion de l exciaion H Commen faire en praique? Expliquer le proocole expérimenal On rappelle la relaion suivane : H = B M µ On supposera de plus que les veceurs H, B e M son colinéaires A8 Tracer l allure du cycle d hysérésis M en foncion de l exciaion H On précisera sur ce graphique les valeurs de l exciaion coerciive H, de l aimanaion rémanene M e de l aimanaion à sauraion M sa A9 Exprimer la puissance P reçue par le bobinage primaire en foncion de u e de i En déduire db qu elle es proporionnelle au produi H Monrer alors que la puissance moyenne d dissipée dans le maériau ferromagnéique es proporionnelle à l aire du cycle d hysérésis H (M ) On pourra admere que HdB = µ HdM c T T où T es la période des signaux uilisés r 6/

7 A Applicaion : élémens de spinronique La spinronique (ou élecronique de spin) es une echnologie émergene qui exploie la propriéé quanique du spin des élecrons dans le bu de socker des informaions On peu monrer qu un élecron, suivan la valeur de son spin, ne raversera pas avec auan de facilié un maériau ferromagnéique selon la direcion e le sens de l aimanaion globale Les physiciens on développé des sysèmes formés de deux couches de maériaux ferromagnéiques différens séparés par une couche isolane Les êes de lecure des disques durs son formées de els disposiifs On considère alors le sysème de la figure 6 Aiman en fer doux Couche isolane Aiman en fer dur Figure 6 : disposiif à deux couches ferromagnéiques On relève expérimenalemen le cycle d hysérésis suivan, donné par la figure 7 (l unié Oe ou Oersed es une unié d exciaion magnéique H) Aimanaion (M/Msa) Champ (Oe) Figure 7 : cycle d hysérésis expérimenal En modélisan le cycle de chaque aiman par un cycle recangulaire, expliquer l allure du cycle d hysérésis mesuré On pourra faire plusieurs croquis rapides pour éclairer l explicaion Pour des raisons de simplicié, on pourra supposer que l aimanaion rémanene de es égale à celle de 7/ Tournez la page SVP

8 Hysérésis en mécanique : déformaion plasique d un maériau On considère un ruban d acier inoxydable, de largeur d, que l on ord en appliquan un couple de forces F anagonises à une des exrémiés du ruban, l aure exrémié es fixée dans un bâi immobile (figure 8) Les forces F son appliquées à angle droi de l exrémié du ruban En modifian la valeur du momen Γ, on modifie l angle θ don a ourné l exrémié du ruban On compera posiivemen le momen Γ lorsque celui-ci es oriené selon la vericale ascendane Figure 8 : ruban déformé A Exprimer Γ en foncion de F e de d En calculan le ravail élémenaire des deux forces F, monrer que si l exrémié du ruban ourne d un angle élémenaire d θ, alors le ruban a reçu le ravail élémenaire δw = Γ dθ A On par d une siuaion où le ruban n es pas déformé ( θ = ) e on applique un couple de momen Γ croissan On admera que Γ es proporionnel à θ, selon la loi Γ = C θ an que θ es inférieur à une valeur maximale θ au-delà de laquelle la déformaion devien Max plasique : on a alors θ bloqué à θ Max, quelles que soien les valeurs de Γ plus élevées (dans la limie de la rupure du ruban) - Commen peu-on qualifier la déformaion dans la phase où Γ = C θ? - Quelle es l unié de la consane C? - Tracer la courbe θ ( Γ) monran les deux ypes de déformaion Cee courbe s appellera "courbe de première déformaion" A3 Modélisaion du phénomène d hysérésis : On déforme pour la première fois un ruban d acier inoxydable jusqu au domaine plasique Puis, on diminue le momen Γ L angle θ rese bloqué à θ Max an que Γ es posiif Puis, quand Γ devien négaif (ce qui signifie que l on force le ruban à se déformer dans l aure sens), l angle θ décroi de manière affine avec Γ en décrivan une droie parallèle à la "courbe de première déformaion" e ce, jusqu à aeindre la valeur exrémale θ Max où l angle θ resera bloqué à cee valeur an que la norme du momen appliqué ne diminuera pas Ensuie, on diminue la norme de Γ e le ruban se déforme en sens inverse de manière symérique à la phase précédene Représener l allure du cycle d hysérésis θ ( Γ) en précisan les poins pariculiers, noammen le momen "coerciif " Γc à exprimer en foncion de θ Max e de C Calculer le ravail fourni par un opéraeur pour faire décrire un cycle par le ruban 8/

9 PROBLEME B : quelques effes des champs magnéiques Effe d un champ magnéique sur le mouvemen d une paricule chargée B On considère un champ magnéique uniforme de norme B e dirigé selon le veceur e z d un sysème d axes carésiens Une paricule de masse m, de charge q > es émise à l origine du repère avec une viesse iniiale v = v ex suivan l axe (Ox) En négligean oues les forces aures que la force de Lorenz, écrire le sysème d équaions v, v, v du veceur viesse Monrer que le différenielles vérifiées par les composanes ( ) qb mouvemen es plan A quoi es homogène la quanié? On jusifiera à parir des m qb équaions déerminées dans cee quesion Pour la suie, on posera ω c = m B Pour résoudre le sysème précéden, on pose V = vx + j v y où j = Ecrire l équaion différenielle vérifiée par V La résoudre en enan compe des condiions iniiales B3 On pose mainenan R x( ) + j y( ) x ( ), y( ) son les coordonnées de la paricule dans le plan z = Quelle es la relaion enre V e R? En déduire l équaion carésienne de la rajecoire de la paricule On mera cee équaion sous la forme suivane : ( x xc ) + ( y y C ) = ρ L où l on précisera l expression des consanes x, y C C e ρ L = où ( ) B4 Pour communiquer une viesse à une paricule chargée, on l accélère grâce à un champ élecrique Supposons qu une paricule de charge q soi accélérée enre le poin A e le poin B pour lesquels la différence de poeniel élecrique vau U BA = VB VA Exprimer le gain d énergie cinéique de la paricule en négligean oue ineracion aure que la force élecrique B5 Applicaion : specromère de masse Une source éme des ions de même charge +q mais de masses m différenes Les ions n on pas ous la même viesse Ces ions pénèren en A dans une zone où règne un champ magnéique B uniforme comme représené sur la figure 9 x y z source d A B M Figure 9 : disposiif magnéique Le champ magnéique dévie la rajecoire des ions e ces ions viennen percuer une plaque d enregisremen (symbolisée par le rai épais) au poin M siué à une disance d du poin A 9/ 9/ Tournez la page SVP

10 - Exprimer la disance d en foncion de la masse m de l ion, de la charge q, de la norme du champ magnéique B e de la viesse V de l ion - Monrer qu il es impossible de rier les paricules selon leur masse uniquemen - Pour pallier ce problème, la source es consiuée d un four ionisan duquel soren des ions de même charge +q à des viesses quasi nulles Puis, on accélère les ions à l aide d un disposiif formé de deux grilles parallèles enre lesquelles on applique une ension U > placée dans le bon sens Exprimer la viesse des ions en sorie de ce disposiif - Calculer alors le rappor d / d pour deux ions de masses respecives m e m Effe d un champ magnéique sur un conduceur : effe d inducion Une ige CD de cuivre de masse m e de longueur L es suspendue par ses deux exrémiés à deux ressors ideniques de consane de raideur k e de longueur à vide (figure ) Le couran élecrique peu circuler à ravers les ressors e le «plafond» On noe R la résisance élecrique de ou le circui e on négligera le phénomène d inducion dans les ressors e d auo-inducion dans le circui On appelle g l accéléraion de la pesaneur Un champ magnéique uniforme e consan B es appliqué orhogonalemen au plan de la figure z «Plafond» B g O y C D x Figure : disposiif élecro-mécanique B6 Le sysème es au repos Quelle es la longueur des ressors dans ce cas? On placera l origine de l axe (Oz) au niveau de la barre quand elle es à l équilibre B7 On appelle e ind la force élecromorice induie dans la ige orienée dans le sens de C vers D dz La viesse de la barre vau ez Exprimer e ind en foncion des données du problème d B8 On noe i() l inensié du couran élecrique parcouran le circui e oriené dans le sens de C vers D Calculer la force de Laplace qui s applique sur la ige en foncion de i(), B, L e du veceur uniaire e z B L B9 Déerminer l équaion différenielle vérifiée par z() On posera = α e mr k m = ω /

11 B On supposera que : ω α = γ > Quel es le régime obenu? Déerminer complèemen z(), en foncion de α e γ, en prenan comme condiions iniiales dz z ( ) = e ( ) = V > Tracer l allure de z() en indiquan l enveloppe exponenielle d B Appliquer le héorème de l énergie cinéique à la barre enre l insan de dépar e l insan infini pour calculer le ravail de la force de Laplace En déduire sans calcul supplémenaire l énergie Joule dissipée enre l insan iniial e l insan infini Effe d un champ magnéique sur un maériau supraconduceur : effe Meissner Un maériau supraconduceur es un maériau qui présene une résisivié nulle en dessous d une ceraine empéraure criique : il laisse passer le couran sans aucune résisance! Ce phénomène n es pas encore rès bien compris à l heure acuelle malgré quelques héories qui on fai leurs preuves Une héorie ancienne, la héorie de London fondée sur un modèle à deux «fluides», condui à formuler l exisence d une densié volumique de couran élecrique jl relié au champ magnéique local B selon la relaion ro j L = B où Λ es une consane, appelée consane de London µ Λ B En se servan de l équaion de Maxwell-Ampère, déerminer l unié de la consane Λ On considère une plaque infinie d épaisseur délimiée par les plans z = e z = Cee plaque es consiuée d un maériau supraconduceur de consane de London Λ On applique un champ magnéique exérieur B = B ex uniforme e consan (figure ) Il apparaî donc un champ magnéique à l inérieur de la plaque On se propose de déerminer ce champ Pour des raisons de symérie e d invariance, le champ recherché es de la forme B ( M, ) = B( z) e x x B O z Figure : géomérie du problème / Tournez la page SVP

12 B3 Dans le cadre d un régime ne dépendan pas du emps, éablir l équaion différenielle vérifiée par la foncion B (z) B4 Rappeler les condiions de passage pour le champ magnéique e en déduire les valeurs de B(z) en z = e z = sachan qu il n y a pas de courans superficiels B5 Résoudre complèemen l équaion différenielle On écrira B (z) sous la forme : z B( z) = D ch où ch es la foncion cosinus hyperbolique e D es une consane que l on Λ exprimera en foncion de B, Λ e B6 Tracer l allure de B(z) en foncion de z dans le cas où Λ << Proposer un commenaire B7 Des courans volumiques son créés dans la plaque selon la relaion de London ro j L = B vue auparavan On admera que le veceur densié volumique de couran µ Λ es dirigé selon l axe (Oy) : j = j ( z) e Déerminer à parir du résula de la quesion B5 L L y l expression de la foncion j L (z) Tracer l allure de cee foncion dans le cas où Λ << Pourquoi di-on que la plaque supraconducrice plongée dans un champ magnéique exérieur B es le siège de courans superficiels dus à la supraconducivié? B8 Applicaion Le niobium es un méal qui devien supraconduceur au dessous d une empéraure de 3 K On plonge un pei cylindre de niobium dans un bain d hélium liquide don la empéraure d ébulliion es de 4, K Le pei cylindre ainsi refroidi es ensuie placé au dessus d un aiman permanen qui a éé préalablemen refroidi Le pei cylindre lévie au dessus de l aiman (figure ) A la lumière des quesions précédenes, commen fau-il placer l aiman par rappor au pei cylindre (faire un schéma pour expliquer) On jusifiera succincemen qu il lévie à l aide de la force de Laplace qui s applique sur le pei cylindre Figure : léviaion d un pei cylindre de niobium / Fin de l'énoncé IMPRIMERIE NATIONALE 47 D après documens fournis

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

PHYSIQUE. Partie préliminaire

PHYSIQUE. Partie préliminaire PHYSIQUE Les différenes paries de ce problème son dans une large mesure indépendanes Seules les argumenaions précises e concises seron prises en compe en réponse aux quesions qualiaives Parie préliminaire

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n es pas nécessairemen le graphe d une foncion ; c es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis).

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis). ESTP TP1 nnée 2008-2009 PPLICTION 1 : POUTRES DROITES ISOSTTIQUES EXERCICE 1 On considère un pon en béon, de longueur 15 m, don la secion es une dalle en béon armé de largeur 5m e d épaisseur 0,9 m. Le

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0 TS avril 04 Devoir de physique-chimie n 5 LES EXERCICES SNT INDEPENDANTS CALCULATRICE AUTRISEE Eercice : Quand Sébasien Loeb renconre Isaac Newon /5,0 "( ) Sébasien Loeb e son copiloe Daniel Elena on brillammen

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012 Théorème de Cauchy-Lipschiz e applicaions Lefeuvre homas & Ginguené franck 30 mars 01 1 Table des maières 1 Théorème du poin fixe 3 1.1 Énoncé.......................................... 3 1. Démonsraion.....................................

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998 BACCALAUREA ECHNOLOGIQUE SESSION 1998 SERIE : SCIENCES E ECHNOLOGIES INDUSRIELLES SPECIALIE : GENIE ELECROECHNIQUE EPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUEE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 7 Ce suje comprend

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

CONDITONNEMENT DU SIGNAL

CONDITONNEMENT DU SIGNAL I) Présenaion "La diode" CONITONNMNT U IGNAL La diode es un composan élecronique semi conduceur qui se compore comme un inerrupeur fermé quand elle es polarisée en direc e comme un inerrupeur ouver polarisée

Plus en détail

Séries et intégrales généralisées - Approfondissement (2M261) Janvier-Juin 2015. Devoir Maison n o 1. ln 1 sh 1 sh t t sin(1/t 2 ) 1 +

Séries et intégrales généralisées - Approfondissement (2M261) Janvier-Juin 2015. Devoir Maison n o 1. ln 1 sh 1 sh t t sin(1/t 2 ) 1 + Universié Pierre e Marie Curie Licence de Mahéaiques Séries e inégrales généralisées - Approfondisseen (2M26) Janvier-Juin 25. Devoir Maison n o Exercice : Convergence e calcul d inégrales. Éudier la naure

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Cours d électrocinétique :

Cours d électrocinétique : Universié de Franche-Comé UFR des Sciences e Techniques STARTER 005-006 Cours d élecrocinéique : Régimes coninu e ransioire Elecrocinéique en régimes coninu e ransioire 1. INTRODUCTION 5 1.1. DÉFINITIONS

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013 LCD Physique ebc 1 Exercices M1: Cinémaique du poin A) Quesions de compréhension 1) Un voyageur dans un rain en mouvemen à viesse consane laisse omber un obje. Esquisser l allure de la rajecoire : pour

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1.

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1. MESURE DE VISCOSITÉ I - QUELQUES ÉLÉMENTS DE RHÉOLOGIE La mesure de la viscosié d'un fluide fai parie de la rhéologie, qui es la science des écoulemens de la maière. Dans la suie, on noera : -la viscosié

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION

CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION TP ELECTROMAGNETISME R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR INTRODUCTION A L INDUCTION PREMIERE PARTIE : CHAMP ELECTRIQUE D UN CONDENSATEUR OBJECTIFS Comprendre la opologie

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE LYCEE KHAZNADAR DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Proposé par : MLAOUHI S & ABAAB T Disciplines echniques SECTION TECHNIQUE Consiuion du suje : un dossier echnique : pages 1/4 2/4 3/4 e 4/4 Des feuilles réponses

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Distributeur automatique de café

Distributeur automatique de café BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Son auorisés les calcularices élecroniques e le maériel

Plus en détail

Le dipôle RC série (2) Décharge du condensateur Influence des grandeurs caractéristiques des composants (Correction) i +

Le dipôle RC série (2) Décharge du condensateur Influence des grandeurs caractéristiques des composants (Correction) i + Le dipôle R série (2) Décharge du condensaeur Influence des grandeurs caracérisiques des composans (orrecion) ircui d éude On consiue le circui élecrique suivan. e circui perme de suivre la charge (posiion

Plus en détail

ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT.

ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT. Objecifs CINÉMATIQUE DES FLUIDES ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT Coprendre les différences enre l approche lagrangienne e l approche eulérienne Saoir eprier une accéléraion lagrangienne en

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures Corrigé Exercice 1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 MATHÉMATIQUES Série S Candidas ayan suivi l enseignemen de spécialié Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 9 SPÉCIALITÉ Ce suje compore 6 pages

Plus en détail

Chapitre II : Diusion thermique

Chapitre II : Diusion thermique Spéciale PSI - Cours "hermodynamique" 1 Phénomènes de ranspor Chapire II : Diusion hermique Conens 1 Les diérens modes de ransfer hermique 2 1.1 Le rayonnemen... 2 1.2 La convecion... 2 1.3 La conducion

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE

ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE (Exrai concours CCP TSI 2008) ALIMENTATION D UNE MACHINE D ANALYSE SANGUINE CHAÎNE D INFORMATION ACQUERIR TRAITER COMMUNIQUER ALIMENTER DISTRIBUER CONVERTIR TRANSMETTRE CHAÎNE D ENERGIE ACTION Lycée Jules

Plus en détail

1 Circuit fixe dans un champ variable 1.1 fem induite

1 Circuit fixe dans un champ variable 1.1 fem induite EM1 : Inducion élecromagnéique Loi de modéraion de Lenz Les effes magnéiques, élecrocinéiques e mécaniques de l inducion s opposen à la cause qui les a produis. 1 Circui fixe dans un champ variable 1.1

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SCIENCES PHYSIQUES. L'usage de la calculatrice est autorisé.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SCIENCES PHYSIQUES. L'usage de la calculatrice est autorisé. Repère : Session : 28 Durée : 4 H Page : /12 Coefficien : 4 BREVE DE ECHNICIEN SUPERIEUR ECHNIQUES PHYSIQUES POUR L INDUSRIE E LE LABORAOIRE SCIENCES PHYSIQUES L'usage de la calcularice es auorisé. Le

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS H.3 PROLÈME E FLOTS 3.1 Le réeaux de ranpor 3.2 Le flo maximum e la coupe minimum 3.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron 3. Quelque applicaion Opi-comb ch 3 1 3.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Aucune sortie définitive n est autorisée avant 12h

Aucune sortie définitive n est autorisée avant 12h PI 16/17 D 1 -- ysèmes linéaires (don élec PCI) - ALI (01/10/2016 4h) Exrai des Insrucions générales des concours Les candidas son inviés à porer une aenion pariculière à la rédacion : les copies illisibles

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C.

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C. Chapire 6 : Eude du dipôle R C. I. Le condensaeur. Connaîre la représenaion symbolique d'un condensaeur. En uilisan la convenion récepeur, savoir oriener un circui sur un schéma, représener les différenes

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

Corrigé CNC MP 2003, Math 1

Corrigé CNC MP 2003, Math 1 Corrigé CNC MP 3, Mah Parie I. a La foncion e es coninue sur ], α] prolongeable par coninuié en, elle es donc inégrable sur ],α] b La foncion e e es coninue sur [,+ [ e. + donc elle es inégrable sur [,

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage).

u M D 3 4. Donner deux manières de visualiser une image du courant i dans le moteur à courant continu (faire dans chaque cas un schéma du montage). BTS MAI 2 EXERCICES : planche 9 Exercice 1 : Enre la sorie du secondaire d un ransformaeur e l indui d un moeur à couran coninu, on place un pon de diodes (voir schéma). La valeur efficace de la ension

Plus en détail

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur CPGE / Sciences Indusrielles pour l Ingénieur CI9 Capeurs LES CAPTEURS Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

( ) et est alors représenté par le graphe ci-

( ) et est alors représenté par le graphe ci- LE SIGNAL SINUSOIDAL : PRODUCTION ET OBSERVATION Le bu de ce premier TP es d une par la prise en main du maériel nécessaire pour l observaion des ondes lors de la prochaine séance (uilisaion de l oscilloscope),

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Cours de Mécanique du point matériel

Cours de Mécanique du point matériel Cours de Mécanique du point matériel SMPC1 Module 1 : Mécanique 1 Session : Automne 2014 Prof. M. EL BAZ Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 1 : Complément Mathématique SMPC1 Chapitre 1: Rappels

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Capteurs CCD (Charge Coupled Device)

Capteurs CCD (Charge Coupled Device) Capeurs CCD (Charge Coupled Device) 1 NOTION SUR LES CONDUCTEURS, SEMI-CONDUCTEURS ET ONDES LUMINEUSES... 2 1.1 STRUCTURE DE LA MATIERE... 2 1.2 LES ISOLANTS... 2 1.3 LES CONDUCTEURS... 2 1.4 LES SEMI-CONDUCTEURS...

Plus en détail

459,6nm 450nm,750nm qui

459,6nm 450nm,750nm qui Exercice : Travaux dirigés de l opique géomérique SVT 03,. T =,533.0-5 4 s, d où la fréquence : = A.N. : = 6,53.0 Hz T c c. 0 = c.t = =. A.N. : 0 459,6nm 0, 4596m f 3. Oui, cee radiaion es visible à l

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Production d un son par les instruments de musique

Production d un son par les instruments de musique Producion d un son par les insrumens de musique ACTIVITÉ 1 : Recherche documenaire : Les foncions d un insrumen de musique Objecif : découvrir commen les insrumens de musique acousique peuven remplir leurs

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

2.1 Envoi d'un message

2.1 Envoi d'un message MESSAGES Oulook 2013 2.1 Envoi d'un message La messagerie es desinée à l'envoi e à la récepion du courrier élecronique. Six dossiers peuven conenir les messages : les dossiers Boîe de récepion, Brouillons,

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

G.P. DNS05 Octobre 2012

G.P. DNS05 Octobre 2012 DNS Sujet Impédance d'une ligne électrique...1 I.Préliminaires...1 II.Champ électromagnétique dans une ligne électrique à rubans...2 III.Modélisation par une ligne à constantes réparties...3 IV.Réalisation

Plus en détail