l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15"

Transcription

1 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 1 1

2 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page août PTB OP OP PT Té BO OP OP PT Té BO TT TO 1 è é T O 13 F TO TB O 1 O 1B T-O

3 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 PTB OP F 1/8 F Té OTé 14 B OP OP /09/ OP PéT 14/09/ /09/2015 OP OP /09/2015 O X 4 POOTO X 4 27/09/2015 TT TO 1 è é 1 è é TO O XT O POOTO 27/09/2015 X X 4 28/09/2015 T O

4 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 XT/2 O 2/4/5 04/10/15 /2 O 1 05/10/15 /2 POOTO F OT 12/10/15 O 18/10/15 TPTT P- 19/10/15 OTOB P XT O 1/2 F OTOY 4 O 4 POOTO 1/4 F T1 14 O 2015 B 1 P XT O 1/2 F 4 1 O P O 1/2F O 4 POOTO 1/4 F T2 14 O 2015 B 4 O 4 POOTO 1/4 F T3 14 O 2015 B O XT O POOTO 1/2F T1 14 B X 1/2 F BT O XT O POOTO 1/2F T2 14 B 4 X F OTé BT W T O BT

5 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 OTOB P XT O 1/2 F OTOY P XT O 1/2 F 4 2 O TOO P P -O P POOTO F OT 11 T 1530 Té OTé14 B TPTT P O 4 POOTO 1/4 F T4 14 O 2015 B 4 O 4 POOTO 1/4 F T5 14 O 2015 B TPTT P O XT O POOTO 1/2F T3 14 B F TO O X OP F 1/4 F 14 1/2 F F 18 O TO 1 T O W BT e nov TOT

6 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 XT/2 POOTO 1/2 01/11/ XT O 4 XT POOTO 01/11/15 4 POOTO 4 O 01/11/2015 XT/2 O 1 01/11/15 /2 O /11/15 OP Y T 05/11/15 XT/2 O POOTO 3 12/11/15 XT/2 X 12/11/15 TB 15/11/15 O XT/2 O 1 26/11/15 /2 X 26/11/15 OB P XT POOTO qf OTOY P XT O 1/2F P O 1/2 F OTOY 1/2 F O 1/2 F T1+T2+T3 4 O O 4 POOTO O T1+T2 4 O XT O POOTO 1/2F T4 14 B F G 4 X BT 13 O TO 2 T O F ZO OP F 46 4 XT O POOTO 1/2 F T1 B 14 O 2015 X4 O POOTO 1/2F B T O XT O POOTO 1/2F T5 14 B O 1/2 F T4 +T5+T6 4 O O 4 POOTO O T3 +T P XT POOTO qf P XT O 1/2F P XT X 1/2 F T O 216

7 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 OB XT O POOTO 1/2 F T2 B 14 O XT O POOTO 1/2 F T3 B 14 O XT O POOTO 1/2 F T4 B 14 O X4 O POOTO 1/2F B T2 14 X4 O POOTO 1/2F B T3 14 P O 1/2 F OTOY 1/2 F OP Y T T1 B 14 O POOTO 1/2 F T1 +T2+T3 4 O O 4 POOTO O T5 +T6 4 POOTO 1/2 F T4+T5+T6 26 G OTé 14 Té OTé 2015 B F OTé P XT O OY O TO 3 T O P O XT O 1/2 F F OTé P X T O O

8 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 O XT/2 POOTO /12/15 X/2 < /12/15 O/2 POOTO/2 3 03/12/15 O XT/2 O 3 01/12/ /12/15 O OP/2 O 1/3 13/12/15 O OP/2 POOTO 2 09/12/ /12/ /12/15 O OP/2 O 2 15/12/15 OP O 20/12/15 B X4 O POOTO 1/2F B T4 14 P O XT O 1/2 F 3 13 T 17 OTOY P O XT POOTO qf OTOY P O XT POOTO qf Té OTé 14 B 4 P O XT O 1/2F P O 1/2F 3 13 T 17 P POOTO qf 3 13 P X 1/2 F T O 5 6

9 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 B XT O POOTO 1/2 F T5 B 14 O 2015 X4 O POOTO 1/2F B T P O OP O 1/2F OTOY P O OP POOTO qf 1 13 OTOY P O OP O 1/2 F OP O XT/2 T O P OP O XT/2 T O P P O XT O 1/2 F 2 13 T 17 P O OP O 1/2F P O OP POOTO qf 2 14 OP Y T T2 B 14 O OË 25 X/2 TO 1 T O F OTé P XT POOTO P XT X T O OP F F TO

10 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 4 O OP O POOTO 3/01/16 O/ /01/ /01/16 O XT/4 X 20/01/16 P/4 T 21/01/16 POOTO/ /01/ /01/16 X/2 > /01/ F OTé P O XT O F1 11 T 1530 F OTé P O XT O F2 11 T 1530 F OTé P O XT POOTO 11 T 1530 TB P 1 T1 2/ X/2 TO 2 T O 4 O OP O POOTO 1/2F T1 B 14 F G P XT X T O O POOTO

11 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page P O 1/2F /2F /2F OTOY P O 1/2F /2F /2F OTOY P POOTO qf OTOY F OTé 4 O XT POOTO T1/T2 /T P O 1/2F O XT X F1 BT 13 4 T 26 TB P 1 T2 2/3 13 F OTé 4 O XT POOTO T4/T5 /T F OTé P O OP POOTO 11 T 1530 TB P 1 T3 2/ TB P 1 T4 2/ O XT X F1 BT 13 4 T 28 T1 T O 4 O OP O POOTO 1/2F T2 B 14 5 F OT O 4 POOTO OY BT O OP O POOTO 1/2F T3 B 14 F OTé P X4 T G 13 F G P X T O O POOTO O OP O POOTO 1/2F T4 B 14 6 F G 4 O 4 POOTO BT 13 F TO /4. X/4 T O 1 TO 4 T O 30 31

12 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 /4 X 03/02/16 F O XT X F2 BT 13 4 T 1 O XT/2 X 07/02/16 XT/4 X 10/02/16 4 O XT X F2 BT 13 4 T 2 OP G 22/02/16 OP T T 25/02/16 PTTO PTTO OP 29/02/16 OP F 29/02/16 F OTé P O OP O F1 11 T 1530 TB P 1 T5 2/ T2 T O 4 O OP O POOTO 1/2F T5 B F OTé P O OY F G X4 X T O BT 13 7

13 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 F F OTé P O XT X F1 11 T F OTé P O XT X F2 11 T 1530 F OTé X4 POOTO 16 OP G T BO F OTé P O OP O F2 11 T 1530 OP Y T T3 B 14 O F OTé /4 O OP G T BO Té OTé 14 B XT X 1/2 F BT 13 F TO P XT T O T1 F TO O X4 T POOTO X4 T O T T F TO X2 T-O 27 28

14 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page 2 O OP/2 X 06/03/ F G P O OP O P/4 T B 11/03/16 O OP/4 X 23/03/16 PTTO 1 14 PTTO OP F OTé P O OP X F OP F T1 B F OTé P O OP X F PTTO 2 14 PTTO OP TB P 2 T1 2/3 1/2 F TB O 1B 10 4 TB 4 P 1 T1/T TO 1 T O F OTé P X T O (2 T) P POOTO OY (2 T) F OTé 4 XT O T-G POOTO OY BT

15 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :36 Page P X4 F OTé B BT 13 F G P O XT X POOTO Pâq 15 F OTé 4 O XT O T1/T2/T F G P O XT O O OP X F1 BT 13 4 T OP F 1 B F OTé 4 O XT O T4/T5/T F G P O OP X POOTO O OP X F1 BT 13 4 T 30 TB P 2 T2 2/3 1/2 F TB O 1B 17 OP Y T T4 B 14 O TB P 2 T3 2/3 1/2 F TB O 1B 31 TB 4 P 1 T3/T F G P OP X O OY POOTO T G F O X4 T O

16 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page 2 P/2 1 07/04/ /04/16 /2 3 eme T 4 eme 17/04/16 /2 3 eme T 4 eme 17/04/16 OP/2 1 17/04/16 /2 2 eme é 19/04/16 /2 2 eme 19/04/ TB 4 P 1 T5/T6 F OTé 4 XT X T-O BT T2 OP F T2 B O OP X F2 BT 13 4 T 4 O OP X F2 BT 13 4 T TB P 2 T4 2/3 1/2 F TB O 1B F OTé P Pé F OTé P Pé 1 T G T2 T O 10

17 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page Té OTé 14 B OP F 2 B 2015 P 3 & P 3 & 4 é 1 14 P OP 1 è F OTé 4 O OP O T1 T2 T F OTé 4 O OP O T4 T5 T TB P 2 T5 2/3 F OTé TB O 1 T O O 1B BT P 3 & P 3 & 4 é 2 14 P OP 1 è F G 4 XT X T O O POOTO BT P 2 è é 1 14 P 2 è é P 2 è é 2 14 P 2 è é F TO P O XT F TO P O OP F TO P OP 3 O POOTO T-O

18 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page 2 PTTO 22/05/16 OP 80 26/05/ F OTé 4 O OP POOTO T1 T2 T F OTé 4 O OP POOTO T4 T5 T O 6 7 F TO XT X4 T-O 228 8

19 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page Té OTé 14 B F G X4 O POOTO BT PTÔT PTTO OP Y T T5 B 14 O F TO T X2 F G 4 O XT X O POOTO BT 13 F G 4 O OP X O POOTO BT 13 F OTé TB O 2 O 3 T G BO BT TB 4 P 2 BT 13 OP Y T T6 B 14 O 2015 OP F TO P P T G BT 13 F G TB O 1 T O O 2 BT

20 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page 2 OP 96 6/06/ PTTO PTTO OP B 8/06/ OP PTP 19/06/16 OP OP BB 29/06/16 OP F T3 B OP F 3 B OP Y T T7 B 14 O 2015 OP B F TO O T-O O F F G TB O 3 F OT TB O 4 BT Té OTé 14 B F G P X4 BT 13 F TO X4 T-O 12

21 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page PTTO F TO O XT X4 T-O 14 OP PTP Té BO OP F TO O OP X4 T-O 16 OP B OP PTP T BO 23 BB OT F G TB 1B F TO TB T-O éo PéT 10 F TO Pé X 4 T-O X2 T O

22 6-boc caendie _6 agenda 2006 p /04/ :37 Page 2 BT 14 & 15 BB 204 OPéTTO 212 à 231 G OTé 6 à 7 G 3 è T 4 è é (O) 21 & 22 POT F O BG 189 B - T T PBTé 136 à 162 OP B 202 OP F 182 OP OË 203 OP G 204 OP PéT 203 OP PTP 204 OP T T 203 OP TPTT 'Pè- 204 OP Y T 194 à 201 P P 191 P P 2 è é (OTé) 204 P P 3 è T 4 è é (OTé) 204 P qt 183 T T PTO 212 à 231 O TO GT 12 & 13 Pé P P 189 Pé P qt 181 X P P 188 X P qt TB 174 à 177 O P P 189 O P qt 181 O P P 188 O P qt ét 205 à 209 TT 2 TG OTé 2 é-éo 203 P P 2 è é (OTé) 204 P P 3 è T 4 è é (OTé) 204 XT P P 190 XT P qt 184 & 185 OP 102 / OP OP 96 2 é 203 OP 80 3 é 203 OP P P 1 è é 203 Où O 4 & 5 PTTO 202 PTTO 202 PTTO OP 202 POOTO P P 189 POOTO P qt 180 POT T 210 POT TO 211 ègt GééX 163 à à 133 O XT P P 193 O XT P qt 187 O OP P P 192 O OP P qt 186 TOO égox 3 TBX B 134 &135 TF P 16 & éto : OT - P

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

OutilsMathematiques-L1-2004/2005-D.Brito.&G.Legaut.

OutilsMathematiques-L1-2004/2005-D.Brito.&G.Legaut. OutilsMathematiques-L1-2004/2005-DBrito&GLegaut lapremiereseancedutp,soitlasemainedu22novembre2004 Lesreponsesauxquestions1a7sontarendresurpapierlorsde TPinformatiquen5 d'uneequationdierentielle: Resolutionnumerique

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

IAG Working paper POUVOIR PREDICTIF ET PROFITABILITE DES FIGURES CHARTISTES: APPLICATION AU MARCHE DES CHANGES EURO/DOLLAR

IAG Working paper POUVOIR PREDICTIF ET PROFITABILITE DES FIGURES CHARTISTES: APPLICATION AU MARCHE DES CHANGES EURO/DOLLAR IAG Working paper POUVOIR PREDICTIF ET PROFITABILITE DES FIGURES CHARTISTES: APPLICATION AU MARCHE DES CHANGES EURO/DOLLAR Walid Ben Omrane 1 et Hervé Van Oppens 2 Juin, 2003 Résumé Ce papier étudie la

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Les 11 métiers présents dans les Travaux Publics

Les 11 métiers présents dans les Travaux Publics Les 11 métiers présents dans les Travaux Publics Conducteur de travaux //////////////////////////////////////////////////////////////////// page 2 Chef de chantier /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

!" #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5

! #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5 Bulletin d adhésion au contrat groupe Responsabilité Civile Professionnelle n B1302525PNPI souscrit par AMAVIE pour le compte exclusif des écoles accréditées.!" #$# % &%!'(" "()' ( *(!( % (+#$#, ) -% %.

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Frédéric Jean Unité de Mathématiques Appliquées ENSTA Le 02 février 2006 Outline 1 2 3 Modélisation Géométrique d un Robot Robot

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

GMAO Alain Giuriani 1

GMAO Alain Giuriani 1 GMAO Alain Giuriani 1 Genève et l activité Eau Potable EP Genève c est: 1 canton 45 communes 470.000 habitants L activité EP, c est 130 collaborateurs 60 mio m3 d eau potable produits par année Un réseau

Plus en détail

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES.

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES. CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE EQUATIONS DIFFERENTIELLES Le but de ce chapitre est la résolution des deux types de systèmes différentiels linéaires

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Cahier technique n 18

Cahier technique n 18 Collection Technique... Cahier technique n 8 Analyse des réseaux triphasés en régime perturbé à l aide des composantes symétriques B. de Metz-Noblat Building a New lectric World * Les Cahiers Techniques

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à 100 kwh/m²? Rapport final Convention ADEME 04 07 C0043 Référence ARMINES 41204 Référence CSTB DDD/PEB -

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Tarif IPCAM Caméras IP. Septembre 2007

Tarif IPCAM Caméras IP. Septembre 2007 Tarif IPCAM Caméras IP Septembre 2007 Panasonic España S.A. Listas de Precios TARIF CAMIP SEPT'07 Pág. 1/6 SOMMAIRE Système Modifications s Suppressions Caméras IP Logiciel Docuremote Portier Vidéo Modifications

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

!!""# )*#"' %$"#!!#,-./" %#$!#!!! . #,-.,0,-./

!!# )*#' %$#!!#,-./ %#$!#!!! . #,-.,0,-./ !!""#!$%"&!'( )*#"' *+ %$"#!!#,-./" %#$!#!!!. #,-.,0,-./ Résumé : Faut-il prendre le risque de laisser un conducteur automobile âgé utiliser son véhicule lorsque l'on suspecte l'existence de troubles cognitifs

Plus en détail

Dominique ASTIER. Président AXIONE

Dominique ASTIER. Président AXIONE Dominique ASTIER Président Tes Journée d étude Ecoter Emergence des réseaux à très haut-débit 4 Novembre 2003 130 Boulevard Camélinat 92240 Malakoff dominique.astier@axione.fr 2 Axione : un opérateur neutre

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2.

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2. Eo7 Calculs de déterminants Fiche corrigée par Arnaud Bodin Eercice Calculer les déterminants des matrices suivantes : Correction Vidéo ( ) 0 6 7 3 4 5 8 4 5 6 0 3 4 5 5 6 7 0 3 5 4 3 0 3 0 0 3 0 0 0 3

Plus en détail

L EQUIPE ÉTUDES ENQUÊTES: Georgeta BOARESCU psychologue coordonateur études enquêtes Florin CIOTEA sociologue

L EQUIPE ÉTUDES ENQUÊTES: Georgeta BOARESCU psychologue coordonateur études enquêtes Florin CIOTEA sociologue L EQUIPE ÉTUDES ENQUÊTES: Georgeta BOARESCU psychologue coordonateur études enquêtes Florin CIOTEA sociologue EuPA EDUCATION EUROPÉENNE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE EuPA EDUCATION EUROPÉENNE EN ADMINISTRATION

Plus en détail

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS ET APPROXIMATIONS DIOPHANTIENNES J. L. NICOLAS Cet article expose sup 3 e quelques iter'f~reces etre les pr'obl~res dloptimisatio e hombres etiers et la th~or-ie

Plus en détail

Offre d interconnexion

Offre d interconnexion Offre d interconnexion de M a n c h e N u m é r i q u e Manche Numérique / DUSI octobre 2014 v1.7 Agenda Les infrastructures Manche Numérique Réseau & Datacenter cloud-manche Votre réseau privé Le catalogue

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

CATALOGUE FRANCE SERRURES POUR PORTES INTERIEURES ET COULISSANTES 2012-2013

CATALOGUE FRANCE SERRURES POUR PORTES INTERIEURES ET COULISSANTES 2012-2013 ATALOGU FRAN SRRURS POUR PORTS INTRIURS T OULISSANTS 2012-2013 SRRURS POUR PORTS INTRIURS SRRURS ANIQUS NTRAX 70 de page 1 NTRAX 90 de page 5 NTRAX 85 de page 7 SRRURS AGNTIQUS B-FRAN (NTRAX 70) de page

Plus en détail

Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial. Sandra Carlos & Bernd Gladden

Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial. Sandra Carlos & Bernd Gladden Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial Sandra Carlos & Bernd Gladden Agenda Bienvenue Autodesk histoire, produits & solutions L entreprise en chiffres Les Achats - structure, responsabilités

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations...

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations... ! " #$ % &'%! 1 Le contexte du secteur...4 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence...4 1.2 Mieux connaître les besoins des publics...5 1.3 Développer des activités nouvelles et cibler

Plus en détail

Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) Dégrèvement pour réduction d activité. Taxes annexes

Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) Dégrèvement pour réduction d activité. Taxes annexes Quand ils ne disposent d aucun local ou terrain : les redevables domiciliés en application d un contrat de domiciliation commerciale ou de tout contrat équivalent sont redevables de la cotisation minimum

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte. Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013

Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte. Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013 Le Cloud ou l informatique d entreprise à la carte Copyright Olivier PAVIE ValorConseil PACA Novembre 2013 Qu est-ce que ValorConseil? Qui est Olivier Pavie? Pourquoi passer au Cloud? Le Cloud c est quoi?

Plus en détail

Définition et documentation du format d échange dit «Format DGCL»

Définition et documentation du format d échange dit «Format DGCL» - - Ministère de l intérieur et de l aménagement du territoire Direction Générale des Collectivités Locales Dispositif informatique de collecte et de synthèse des bilans sociaux des collectivités territoriales

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 N 2041 GB N 50143#17 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n a qu une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l administration. DISPOSITIFS

Plus en détail

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 Chapitre1 Matrices 1 201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 EXERCICES 1.2 1. a) 1 3 Ë3 7 3 2 Ë 1 16 pas défini d) 16 30 17 3 e) Ë 7 68 22 16 13 Ë 5 18 6 2. a) 0 4 4 4 0 4 Ë4 4 0 Ë 0 4 32 4 4 0 4 32 32 4 0 4 4

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

Serena Software. Damien Terrien Solution Architect

Serena Software. Damien Terrien Solution Architect Serena Software Damien Terrien Solution Architect Serena Release Manager Serena Release Automation Démonstration AGENDA Cartographie fonctionnelle de l offre SERENA IT Business Users & Customers Front

Plus en détail

Outils avancés d organisation

Outils avancés d organisation Outils de planification et de pilotage Outils avancés d organisation Versions récentes du cours pdf, ppt, vidéo disponibles ici : management de projet photo : domaine public Avant de commencer Introduction

Plus en détail

BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS

BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS DOSSIER A : GESTION DES MOYENS DE PAIEMENT 26 points A.1 Frais prélevés 3 A.2 Montant des agios

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Conception Electronique (CEL) Prof. Maurizio Tognolini

Conception Electronique (CEL) Prof. Maurizio Tognolini Conception Electronique (CEL) Prof. Maurizio Tognolini iai institut d Automatisation industrielle MTI/CEL 19/09/2010 v2.0 1 CEL semestre «automne» 2010-2011 Enseignement: cours et labo: (Chaque semaine)

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

PARTENARIAT FRANCE CHINE HEURICITE

PARTENARIAT FRANCE CHINE HEURICITE PARTENARIAT FRANCE CHINE HEURICITE L'Association Partenariat France Chine Electricité PFCE a pour objectif de promouvoir l'implication durable de PME/PMI françaises dans la réalisation du programme nucléaire

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION Formation en trois ans après la troisième intégrant le diplôme intermédiaire du BEP MSA (Métiers des Services Administratifs) Une nouvelle voie de réussite

Plus en détail

Dossier d inscription Accueil de Loisirs les Cigales

Dossier d inscription Accueil de Loisirs les Cigales Dossier d inscription Accueil de Loisirs les Cigales mercredis et petites vacances scolaires 2015 2016 FICHE FAMILLE (mère) (père) ADRESSE DE LA FAMILLE n bât, voie... code postal et ville CONTACTS MERE

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages Analyse syntaxique descendante Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2010 Sommaire 1 Principe 2 Premiers 3 Suivants 4 Analyse 5 Grammaire LL(1) Exemple : Grammaire

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Gamme Michelin compétition

Gamme Michelin compétition Gamme Michelin compétition terre rallye raid historique asphalte neige glace circuit Bienvenue dans le monde de la compétition Michelin! Chez Michelin, le sport mécanique est une culture et nous continuons

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr Catherine Péquegnat Univ. Grenoble Alpes, ISTerre, F-38041 Grenoble, France CNRS, ISTerre,

Plus en détail

Ray-grass anglais auto-regarnissant

Ray-grass anglais auto-regarnissant Robuste COMME L ACIER Ray-grass anglais auto-regarnissant Une technologie révolutionnaire : auto-regarnissage et tolérance au jeu la plus élevée, même avec une tonte courte! RPR technology inside! RPR

Plus en détail

Indicateurs de Performance et Tableaux de Bord

Indicateurs de Performance et Tableaux de Bord -Consulting et Tableaux de Bord Patrick Lesauvage, -Consulting www.-consulting.com 1 en collaboration avec Pierre Legault (PLG-Consulting) DEMARCHE -Consulting Sommaire ROLE D UN INDICATEUR TABLEAUX DE

Plus en détail

CALCUL MULTI-SOURCES DANS CANECO BT. Exemple 2

CALCUL MULTI-SOURCES DANS CANECO BT. Exemple 2 Date : 11/2009 CALCUL MULTI-SOURCES DANS CANECO BT Exemple 2 NT ALPI_CBT 051c 2009 Multi_sources_Exemple 2.doc 1/12 SOMMAIRE CALCUL MULTI SOURCES DANS CANECO BT 1 Exemple 2 1 1 Présentation de l exemple

Plus en détail

SECTION 5 PERFORMANCES

SECTION 5 PERFORMANCES TABLE DES MATIERES Page LIMITATION ACOUSTIQUE 5.2 CALiBRATION ANEMOMETRIQUE 5.3 COMPENSATION AL TIMETRIQUE 5.4 VITESSES DE DECROCHAGE 5.5 COMPOSANTES VENT 5.6 AVERTISSEMENT 5.7 INFLUENCE DE L'ALTERNATE

Plus en détail

NOUVEAU à la rentrée 2012!

NOUVEAU à la rentrée 2012! NOUVEAU à la rentrée 2012! AFIN DE S ADAPTER À UN CONTEXTE DE FORTE MUTATION DES MÉTIERS ADMINISTRATIFS Nouvelles formes d organisation du travail dans les organisations Évolutions technologiques Développement

Plus en détail

3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent.

3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent. 3ème Commission Tourisme le 31 mai 2011 à 14h30 à Laroque des Albères, au Foyer d'action communal. Présidée par Pierre Aylagas et Francis Manent. Actions promotionnelles en faveur du développement du thermalisme

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA Deuxième Congrès des Economistes Africains Abidjan, Côte d Ivoire Novembre 24-26, 2011 Présentateur: Charles RURANGA Institution: Université Nationale du

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER

LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER LA VIOLATION DU SECRET : LE RÔLE DU BÂTONNIER La violation du secret par l avocat : faute déontologique, faute pénale :. le conflit d intérêts. la levée du secret professionnel par le client. le secret

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MÉMOIRE PROFESSIONNEL

PRÉSENTATION DU MÉMOIRE PROFESSIONNEL Validation de la scolarité des professeurs et CPE stagiaires des premier et second degrés Année 2007-2008 PRÉSENTATION DU MÉMOIRE PROFESSIONNEL I. SUPPORT Chaque stagiaire devra rendre son mémoire sur

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Erwan Daubert To cite this version: Erwan Daubert. Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE former des ingénieurs spécialistes des hautes technologies Créée en 1993, l École Supérieure d Ingénieurs de Luminy a pour vocation de former des professionnels

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE»

DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE» DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE» DOSSIER TECHNIQUE Croquis et référence du produit : KIMONO «JADE» SOMMAIRE Pages Contenu Sauvegarde 1 2 3 4 5 6 7 et 8 9 dossier technique figurine et descriptif cahier

Plus en détail

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 > Guide de choix... 152 A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 B. Combles et rampants 157 www.placo.fr 151 Guid Isolation du Bâti 4. Isolation des toitures Guide de choix Isolation des toitures

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle

Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle Management et Gestion- des Unités Commerciales BTS BLANC 2008 CORRIGÉ LA POSTE «LES MARVILLONS» Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle 1.1. Planning horaire de travail

Plus en détail

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I. PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.. Donner les erreurs en position, en vitesse et en accélération d un système de transfert F BO = N(p) D(p) (transfert en boucle ouverte) bouclé par retour

Plus en détail

de l Office de Tourisme

de l Office de Tourisme 1 Les différents forfaits de l Office de Tourisme de Pernes les Fontaines 2013 Pour les hébergements touristiques (pages de 3 à 10) Pour les restaurants et autres prestataires touristiques (pages de 10

Plus en détail

Etudier l économie et la gestion à. http://feg.univ-amu.fr

Etudier l économie et la gestion à. http://feg.univ-amu.fr Etudier l économie et la gestion à http://feg.univ-amu.fr Quelles études en économie-gestion après le baccalauréat? Université Lycée Faculté IUT STS CPGE Licence de Sciences Economiques Diplôme Universitaire

Plus en détail

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité Alexis DIRER LEO, Université d Orléans Co-écrit avec Rim Ennajar-Sayadi Journée

Plus en détail

' ( ) &" * +)&,! 0 1&,! ) 2334

' ( ) & * +)&,! 0 1&,! ) 2334 ! " #$ % & ' ( ) &" * +)&,! -. / 0 1&,! ) 2334 '& 56 7 8$, 9 4: -9'++ 5;3 '&56 7! #$ % &!! "" #! $ % %# #& % # # '%' #(" )'%#*+,-.*/0##%#%%#(1%' 2#'3'"4 ##%'5# #(" #'%''56# 3% "& 7# #/ 8''93:%#;%##(#

Plus en détail

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques

SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques SUJET ZÉRO Epreuve d'informatique et modélisation de systèmes physiques Durée 4 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef

Plus en détail

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS QUESTIONS, PROBLEMS, MISSING PARTS WITH THIS PRODUCT? DO NOT RETURN TO YOUR RETAILER, PLEASE CALL OUR CUSTOMER SERVICE

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce

09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce 09 nov. 2012 Retour d'expérience sur l'implémentation d'une plateforme Drupal / Drupal Commerce Jean-Philippe Mouton Linagora jpmouton@linagora.com / Agenda Introduction : Présentation de Drupal commerce,

Plus en détail

Systèmes déductifs DEA D INFORMATIQUE UNIVERSITÉ BORDEAUX 1. Systèmes déductifs (Retoré) Plan Début Fin Préc. Suiv.

Systèmes déductifs DEA D INFORMATIQUE UNIVERSITÉ BORDEAUX 1. Systèmes déductifs (Retoré) Plan Début Fin Préc. Suiv. Systèmes déductifs DEA D INFORMATIQUE UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 Plan 1 Liens avec d autres domaines de l informatique............... 3 2 La déduction naturelle de base (conjonction, implication)....... 4 3

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Autres bacs technologiques : STAV / STG

Autres bacs technologiques : STAV / STG Autres bacs technologiques : STAV / STG STAV Pour les élèves attirés par la biologie et l'écologie, l'agriculture et l'environnement, l'agroalimentaire Un module au choix parmi : production agricole transformation

Plus en détail