Claudine AYME Relations-presse / Tél. +33 (0) Des visuels libres de droit sont disponibles à votre demande.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Claudine AYME Relations-presse / Tél. +33 (0) 6 09 84 64 62 contact@claudine-ayme.fr Des visuels libres de droit sont disponibles à votre demande."

Transcription

1 Dossier de Presse Mirion Technologies (MGPI), filiale du groupe Mirion Technologies, inaugure son nouveau site industriel à Lamanon (13) Vos contacts presse : Viviane ELY - Chargée de Communication / Communication Coordinator MIRION Technologies - Health Physics and Radiation Monitoring Systems Divisions T. +33 (0) / Claudine AYME Relations-presse / Tél. +33 (0) Des visuels libres de droit sont disponibles à votre demande. Page 1 sur 8

2 Sommaire 1 Communiqué de presse : Mirion Technologies (MGPI), filiale du groupe MIRION, inaugure son nouveau site industriel.. Page 3 2 Un nouvel outil de haute-technologie pour le leader mondial de la protection contre les rayonnements ionisants.. Pages PME régionale filiale d un groupe international, Mirion Technologies (MGPI) investit en région PACA... Page 6 4 Les grandes dates de Mirion Technologies (MGPI) en région Provence- Alpes Côte d Azur.. Page 7 Page 2 sur 8

3 1 - Communiqué de presse MIRION TECHNOLOGIES (MGPI), filiale du groupe MIRION, INAUGURE SON NOUVEAU SITE INDUSTRIEL à LAMANON DANS LES BOUCHES-DU-RHONE Mirion Technologies (MGPI) vient d investir plus de 4 M dans un nouvel outil industriel adapté à son développement, situé à Lamanon, dans les Bouches-du-Rhône. Le leader mondial de la protection contre les rayonnements ionisants dispose désormais de 3600 m² de bâtiments supplémentaires dédiés à l innovation, à la R&D et à la production de ses divisions Health Physics et Radiation Monitoring Systems. Mirion Technologies (MGPI) affiche une croissance régulière et particulièrement soutenue depuis 10 ans. Présente à Lamanon depuis 1975, la société française a franchi une étape décisive dans son développement en 2006, date de la prise de participation d American Capital. Cet apport de capitaux étrangers a soutenu les investissements, les embauches et l essor de la R&D de Mirion Technologies (MGPI). Quatre-vingt nouveaux postes (équivalent temps-plein) ont été créés sur Lamanon depuis Le site emploie 336 personnes et réalise 58 M de chiffres d affaires dont 61% à l export. Il a enregistré une croissance moyenne annuelle de près de 8 % sur 6 ans. L effectif a progressé de 6% par an en moyenne sur 5 ans. Mirion Technologies (MGPI) a développé une expertise reconnue dans la production d équipements et de services pour détecter, mesurer et analyser les rayonnements ionisants. Aujourd hui, et malgré une conjoncture économique internationale difficile, Mirion Technologies (MGPI) poursuit sa progression en développant de nouveaux produits et services. L investissement réalisé dans la construction du nouveau site de Lamanon est entièrement dédié à l innovation, à la recherche et au développement. Page 3 sur 8

4 2 - Un nouvel outil de haute-technologie pour le leader mondial de la protection contre les rayonnements ionisants Mirion Technologies (MGPI), le siège européen du groupe Mirion Technologies Inc., a construit ses nouveaux locaux professionnels afin d abriter ses deux divisions dans les meilleures conditions. Plus particulièrement, cette extension de 3600 m² héberge les nouvelles structures dédiées à l innovation et à la R&D, en augmentant la capacité de production des deux divisions. Cette évolution lui est indispensable pour couvrir les besoins induits par la rénovation des installations nucléaires existantes, le développement des réacteurs de 3 ème génération, et de façon générale, le durcissement des exigences associé à la protection des personnes, des installations et de l environnement. Dans un contexte difficile, la dosimétrie opérationnelle, la détection et l identification de matières radioactives ainsi que la surveillance radiologique des installations, c est-à-dire les trois lignes de produit de Mirion Technologies (MGPI), continuent de représenter l état de l art technologique. La division Radiation Monitoring Systems couvre essentiellement : o la surveillance de l intégrité des barrières de confinement o Le monitoring des rejets d effluents nucléaires o La radioprotection des travailleurs o Le contrôle des procédés opérationnels o Le suivi des situations post-accidentelles La division Radiation Monitoring Systems est présidée par Jean-Louis Gouronc. Jean-Louis Gouronc a été nommé président de la division Radiation Monitoring Systems en février M. Gouronc a occupé auparavant différents postes au sein de MGP Instruments en qualité de responsable de Business Unit, de chef de projet et d ingénieur études R&D. Il est titulaire d un executive Master of Business Administration de l EMLYON, France, d un Master of Science en télécommunications de l'université d'etat d'arizona, d un DEA en traitement du signal et d un diplôme d ingénieur en instrumentation de l Institut polytechnique de Grenoble, France. Page 4 sur 8

5 La division Health Physics couvre : o Le contrôle individuel de l exposition du personnel à des risques d origine nucléaire (encore appelé dosimétrie opérationnelle) o Le contrôle de présence et d identification d isotopes radioactifs o Le contrôle nucléaire d accès (contrôle de la contamination surfacique) La division Health Physics est présidée par Antony Besso. Antony Besso a été nommé président de la division Health Physics en janvier M. Besso a été précédemment conseiller et responsable intérimaire pour des entreprises à capital à risque privées et des investisseurs individuels dans une large gamme d industries. De 1996 à 2004, M. Besso a occupé différents postes de direction dans le groupe d ingénierie international ALSTOM SA. M. Besso a également été partenaire fondateur d Advention Business Partners, société indépendante leader dans le conseil avec des bureaux opérationnels en France, en Allemagne et en Chine. Il est titulaire d un Bachelor of Arts de l Université de Queen et d un Master en commerce de l Université de Dalhousie. CODIR MIRION TECHNOLOGIES (MGPI) juin 2011 De gauche à droite : Robert DRIJKONINGEN (Directeur Administratif et financier) Jean Louis GOURONC (Président de la Division Radiation Monitoring Systems) Antony BESSO (Président Directeur Général du site Mirion Technologies(MGPI) Bruno MOREL (Directeur Général Adjoint Division Health Physics) Pierre CANGE (Directeur des Ressources Humaines). Page 5 sur 8

6 3 - PME régionale filiale d un groupe international, Mirion Technologie (MGPI) investit en région PACA Le groupe Mirion Technologies, leader mondial dans la détection, la mesure et la surveillance des rayonnements, figure au premier ou au deuxième rang des fournisseurs d équipements et de services aux industries des domaines de l énergie nucléaire, de la sécurité du territoire, de la défense militaire et de la médecine nucléaire. Plus de 90 % des réacteurs nucléaires dans le monde sont équipés d au moins un produit conçu et fabriqué par Mirion Technologies. Dix-sept des 26 armées de l OTAN sont dotées d équipements de dosimétrie opérationnelle. Le groupe Mirion Technologies emploie à ce jour 900 personnes sur 13 sites, en France, en Allemagne, au Royaume Uni, en Finlande, en Chine, au Canada et aux Etats unis. Son siège social est situé dans la baie de San Francisco. American Capital Strategies, LTD (NASDAQ : ACAS) est actionnaire majoritaire de l entreprise. Une forte implication régionale Avec 336 emplois (équivalents temps plein) sur le site de Lamanon dans les Bouches-du-Rhône, Mirion Technologies (MGPI) a fait progresser son effectif salarié de 30% depuis De nombreuses entreprises locales et régionales collaborent régulièrement avec Mirion Technologies (MGPI). Mirion Technologies (MGPI), un exportateur Mirion Technologies (MGPI) est orienté depuis longtemps vers l exportation. Ses premiers contrats, alors que la société s appelait Merlin Gerin Provence, datent des années 80 en Afrique du Sud. Dès 1985, Merlin Gerin Provence exporte en Chine. Aujourd hui, la société Mirion Technologies (MGPI) réalise 61 % de son chiffre d affaires à l exportation. Aide humanitaire au Japon, les collaborateurs de Mirion Technologies (MGPI) se sont mobilisés Au mois d avril dernier, Mirion Technologies (MGPI) a rassemblé et expédié 700 dosimètres électroniques de contrôle des radiations pour supporter les primo-intervenants dans leurs opérations de secours au Japon. EDF/GRP Saint Denis (Electricité de France / Groupe Prévention des Risques), client grand compte de Mirion Technologies (MGPI), a soutenu cette opération en fournissant une partie de ces dosimètres. Après vérification, Mirion Technologies (MGPI) les a remis en état d opération et a complété le lot par une partie provenant de ses propres stocks. Ces dosimètres ont permis de mesurer et de mémoriser la dose cumulée de radiations ionisantes reçue par chaque intervenant au cours de leur mission au Japon. «Mirion Technologies(MGPI) et son personnel ont été profondément touchés par le nombre de victimes et le désastre causés par le tremblement de terre et le tsunami au Japon», précise Antony Besso, Président de la Division Health Physics de Mirion Technologies. «En qualité d expert reconnu dans les équipements de détection et de contrôle des radiations, nos systèmes sont indispensables à la sécurité de ces intervenants». Page 6 sur 8

7 4 - Les grandes dates de Mirion Technologies(MGPI) en région Provence-Alpes Côte d Azur Années 60 : L activité d instrumentation nucléaire se développe à Grenoble au sein de MERLIN GERIN : Le département d instrumentation nucléaire de Merlin Gerin s installe à Lamanon et devient : Merlin Gerin Provence : Merlin Gerin Provence se développe aux Etats-Unis, et créé au sein de Merlin Gerin Inc. à Atlanta, un département nucléaire 1994 : Merlin Gerin se sépare de son activité instrumentation. MGP Instruments devient alors filiale à 100 % de la holding MGP Finances, nouvellement créée 2000 : Prise de participation majoritaire par Acland 2001 : MGP Finances fait l acquisition de la société H&B Nuclear Measurement : MGP Finances rachète Rados Technology. Le groupe synodys est fondé, constitué de : MGP Instruments, Rados Technology et MGPI-H&B 2005 : American Capital (ACAS) rachète la majorité de synodys 2006 : ACAS regroupe synodys avec deux autres acquisitions, GDS et IST. Le groupe Mirion Technologies est fondé, articulé autour de 5 divisions : - Radiation Monitoring Systems Division - Health Physics Division - Sensing Systems Division - Imaging Systems Division - Dosimetry Services Division 2009 : MGP Instruments SA devient Mirion Technologies (MGPI) S.A. Page 7 sur 8

8 Page 8 sur 8

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Eric MOREL Mach&Team ( 06 08 71 99 48 email : eric.morel@machnteam.com, 54 ans

Plus en détail

Les leçons tirées de l accident de Fukushima feront éventuellement l objet d une version révisée dans le futur. H. Métivier SFRP

Les leçons tirées de l accident de Fukushima feront éventuellement l objet d une version révisée dans le futur. H. Métivier SFRP Revue des livres Radiation Protection and Safety of Radiation Sources: International Basic safety Standards, Interim edition, ISBN 978-92-0-120910-8, IAEA, Vienne 2011, 65. Elles étaient attendues, voici

Plus en détail

«Actualités réglementaires en radioprotection»

«Actualités réglementaires en radioprotection» Contenu des informations à joindre aux D. ou demande d Autorisation Cyril THIEFFRY Sûreté Nucléaire et Radioprotection Arrêté du 29 janvier 2010 portant homologation de la décision n 2009-DC-0148 de l

Plus en détail

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Mention : Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Nature de la formation :

Plus en détail

Surveillance dosimétrique Note législative

Surveillance dosimétrique Note législative VL/NB Bruxelles, le 17 mars 2014 Surveillance dosimétrique Note législative 1 Un nouveau texte de loi vient de paraître. Il s agit de : Loi du 26 janvier modifiant la loi du 15 avril 1994 relative à la

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage:

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: - La phase d amorçage des projets innovants est la phase la plus consommatrice en fonds propres; - La gamme des outils financiers

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique ROYAUME DU MAROC Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE : Hassan II ETABLISSEMENT : Faculté de Médecine &

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

Bien plus qu un investisseur...

Bien plus qu un investisseur... > Bien plus qu un investisseur... Tertium La Palmeraie du Canet 13014 Marseille www.tertium-invest.com contact@tertium-invest.com Tél. : +33 (0)4 91 78 77 85 bien plus qu un investisseur > est une société

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF.

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. ITER & nucléaire civil 2012 Saint-Etienne, le 30 novembre 2012 Rhône 9 réacteurs en déconstruction en France 1 réacteur à eau pressurisée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache. Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache

DOSSIER DE PRESSE. Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache. Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache DOSSIER DE PRESSE Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache Fort de la synergie créée entre ses membres gardois, le collectif d entreprises du nucléaire

Plus en détail

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR DIRECTION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT DE BOURGOGNE www.bourgogne.drire.gouv.fr Division de Dijon Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 ENTRÉE LIBRE DE 10H30 À 17H SUR PRÉSENTATION D UNE CARTE D IDENTITÉ 31, AVENUE DE LA DIVISION

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE En 2010, le Pôle Universitaire Léonard de Vinci fêtera ses 15 ans! Avant même cette date anniversaire s impose aujourd hui le constat d un pari gagné, celui de la proximité avec les entreprises : plus

Plus en détail

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD Direction du Personnel et des Relations Sociales Bureau du recrutement REF. ARR 10/ 06 SGAP/DPRS/BR Arrêté portant organisation d un concours sur titres pour le recrutement

Plus en détail

LE DACS RADIATION DOSE MONITOR. Le bon réflexe pour une optimisation de la dose

LE DACS RADIATION DOSE MONITOR. Le bon réflexe pour une optimisation de la dose LE DACS RADIATION DOSE MONITOR Le bon réflexe pour une optimisation de la dose Radiation Dose Monitor / QU EST-CE QU UN DACS? / Le DACS (Dose Archiving and Communication System) est à la dose ce que le

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Islamic Banking Master Class

Islamic Banking Master Class Executive Education Islamic Banking Master Class Marrakech 06, 07 et 08 Avril 2015 Stratégies de marché Retour d expérience Etude de cas Réel Préambule Mot du Directeur de Programme A Finéopolis Consulting,

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical

Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical Bruxelles, 15 octobre 2013 Communiqué de presse Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical La radioactivité au service de la médecine, un savoir-faire belge qui s exporte dans le monde

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF Paris, le 06 juillet 2010 Objet : Inspection

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Plus rapide et en toute sécurité sur le chemin critique avec Siempelkamp heures dans le monde entier >>> www.siempelkamp-tensioning.com

Plus en détail

Elle a occupé les autres fonctions suivantes au cours des 5 dernières années :

Elle a occupé les autres fonctions suivantes au cours des 5 dernières années : Barbara DALIBARD (renouvellement de candidature) Madame Barbara Dalibard, née en 1958, de nationalité française, est actuellement Directrice Générale de la branche SNCF Voyages. Elle était auparavant membre

Plus en détail

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Evaluer et prévenir le risque radiologique professionnel dans les opérations de radiographie industrielle La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Pr Didier PAUL Faculté de Médecine, Service de Médecine

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Travaux réalisés dans le cadre de la mission d accompagnement de la CLI CLI des Monts d Arrée, réunion

Plus en détail

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption ALLIANCE UNIVERSITE ENTREPRISE DE GRENOBLE La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption par Michel ZIGONE www.aueg.org 1 Remerciements à : Valériia LOBASENKO Eric BRUNAT qui ont contribué

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

PRÉSENTATION. Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs

PRÉSENTATION. Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs PRÉSENTATION Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs Aider à asseoir et généraliser un nouveau mode de gouvernance des organismes

Plus en détail

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL

INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL INTÉGREZ LA LUMIÈRE INSTITUT D OPTIQUE GRADUATE SCHOOL UNE GRANDE ÉCOLE SCIENTIFIQUE TROIS DIPLÔMES POUR FORMER AU MEILLEUR NIVEAU INTERNATIONAL en partenariat avec les universités de Paris-Saclay, Saint-Étienne

Plus en détail

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du fonds OSER est un fonds de nouvelle génération réunissant des capitaux publics et privés:

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION NSTN Paul LIVOLSI 2 AVRIL 2014, CERN - GENÈVE DE QUOI PARLE T-ON? Sécurité Nucléaire Sûreté INB RADIOPROTECTION Prévention et lutte contre les actes de malveillance

Plus en détail

PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES

PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES V3. 2014 Le groupe Nicomatic est un groupe familial français créé en 1976. Son activité d origine vient du micro-décolletage, rien d étonnant en la Haute-Savoie.

Plus en détail

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré :

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré : Au 31 décembre 2012 : Croissance du chiffre d affaires à 9 342 M (+ 5,3 % vs. 2011), tirée par les activités nucléaires et renouvelables Carnet de commandes renouvelé sur l année 2012 à 45,4 Mds grâce

Plus en détail

RADIOPROTECTION ENSEIGNEMENTS ET FORMATIONS ELÉMENTS DE CONTEXTE. NSTN Paul LIVOLSI

RADIOPROTECTION ENSEIGNEMENTS ET FORMATIONS ELÉMENTS DE CONTEXTE. NSTN Paul LIVOLSI RADIOPROTECTION ENSEIGNEMENTS ET FORMATIONS ELÉMENTS DE CONTEXTE NSTN Paul LIVOLSI 27 MARS 2013 QU'EST-CE QUE LA RADIOPROTECTION? Définition : La radioprotection est l'ensemble des mesures prises pour

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel.

Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel. Mise en œuvre de la radioprotection dans les entreprises: Certification d'entreprise et formation du personnel. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI -NOMBRE DE TRAVAILLEURS EXPOSES (Nucléaire): Total: 60

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

suretenucleaire.gc.ca Par : Ramzi Jammal Premier vice président et chef de la réglementation des opérations

suretenucleaire.gc.ca Par : Ramzi Jammal Premier vice président et chef de la réglementation des opérations L IMPORTANCE DE PARTAGER LES RÉUSSITES ET LES DÉFIS DANS LE DOMAINE DU RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ DES ACTIVITÉS NUCLÉAIRES Association canadienne de radioprotection Conférence annuelle, Winnipeg MB 14 mai

Plus en détail

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical)

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) IND/RN/001/NT03 Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) Renouvellement, modification ou annulation de l autorisation I DEMANDE DE RENOUVELLEMENT D UNE AUTORISATION...3 I.1 Rappels...3

Plus en détail

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY

LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY LE SYNDICAT DE L INNOVATION BIG BIG DATA, UNE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE OU CULTURELLE? DATA DAY A EURATECHNOLOGIES, 165 AVENUE DE BRETAGNE, 59000 LILLE JEUDI 18 SEPTEMBRE 2014 Le Big Data envahit brutalement

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2009) La Direction

Plus en détail

L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN)

L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN) CHAPITRE 18 L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN) Introduction 367 Les missions de l IRSN 367 Bilan des activités de l IRSN en 2007 369 Appui de nature réglementaire 369 Expertise

Plus en détail

La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire

La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire DIRECCTE Provence-Alpes-Côte d Azur Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire Favoriser l emploi

Plus en détail

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences Capteurs de température pour centrales nucléaires Sûreté fiabilité performances La mesure de vos exigences Pyro-Contrôle l expertise d un précurseur Dès la fin des années 1970, Pyro-Contrôle s illustre

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine Département fédéral de l'intérieur DF) Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Rapport final sur les priorités en matière de surveillance de la médecine

Plus en détail

Atelier sur l utilisation des sources d énergie nucléaire dans l espace: application en cours et prévue et défis

Atelier sur l utilisation des sources d énergie nucléaire dans l espace: application en cours et prévue et défis Nations Unies A/AC.105/C.1/L.318 Assemblée générale Distr. limitée 10 janvier 2012 Français Original: anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Sous-Comité scientifique

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE RECHERCHE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Chiffres clés de la parité dans l enseignement supérieur et la recherche ÉGALITÉ entre les FEMMES

Plus en détail

Nominations au sein du groupe AREVA

Nominations au sein du groupe AREVA Nominations au sein du groupe AREVA Paris, le 18 juillet 2011 Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a souhaité associer les personnes suivantes aux travaux du Directoire pour soutenir son action

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM Informations pour la population de Rhénanie-Palatinat Editeur: Aufsichts- und Dienstleistungsdirektion Willy- Brandt-

Plus en détail

Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques. www.interface-entreprises.com

Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques. www.interface-entreprises.com Accompagner des entrepreneurs dans leurs opérations stratégiques www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Qui sommes-nous? Enseigne Interface Entreprises Nous travaillons Basée dans le Nord, en Ile de

Plus en détail

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014

Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 Insertion des jeunes diplômés promotion 2013 Enquête CGE 2014 P a g e 1 INTRODUCTION Dans le cadre de l enquête sur l insertion des jeunes diplômés diligentée par la Conférence des Grandes Ecoles et réalisée

Plus en détail

Un parking hautement sécurisé pour un nouveau centre commercial à la pointe des nouvelles tendances de consommation

Un parking hautement sécurisé pour un nouveau centre commercial à la pointe des nouvelles tendances de consommation Case Study So Ouest Buffalo Technology et Elbex équipent en solutions de stockage réseau et en vidéoprotection le parking du nouveau centre commercial urbain chic So Ouest en région Ile de France Les TeraStation

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Faire avancer la sûreté nucléaire Jean-René Jourdain Paris, 28 février 2012 Comment évaluer les conséquences

Plus en détail

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne LES MATINALES DE Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne Yazid Taalba Hôtel Hilton - ALGER 3 Juin 2014 SOMMAIRE 1- Qu est ce qu est le capital investissement? 2- Qui intervient dans ce métier?

Plus en détail

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU MÉMOIRE POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE DE PUISSANCE DE LA CENTRALE DE GENTILLY - 2 MARS 2011 Avant

Plus en détail

Pour obtenir les coordonnées des personnes citées ci-dessous veuillez contacter Delphine au 02.47.31.65.60 ou par mail secretariat@ui37.

Pour obtenir les coordonnées des personnes citées ci-dessous veuillez contacter Delphine au 02.47.31.65.60 ou par mail secretariat@ui37. Pour obtenir les coordonnées des personnes citées ci-dessous veuillez contacter Delphine au 02.47.31.65.60 ou par mail secretariat@ui37.com JOURNAL DE L'EMPLOI 1. Direction générale et opérationnelle Direction

Plus en détail

ET COMMENT FONT-ELLES?

ET COMMENT FONT-ELLES? Le syndicat de l innovation www.synnov.org LES ENTREPRISES FAMILIALES SONT-ELLES PLUS INNOVANTES? ET COMMENT FONT-ELLES? A L EDHEC MARDI 16 OCTOBRE 2013 LES ENTREPRISES FAMILIALES SONT ELLES PLUS INNOVANTES?

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 5 juillet 2013 CODEP-LIL-2013-037759 AD/EL Monsieur le Dr W SCM des Docteurs V W X Y 23, Boulevard Victor Hugo 62100 CALAIS Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 CLI de Saint-Alban / Saint-Maurice l Exil 19 mai 2014 19/05/2014 1 L Autorité de sûreté

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS Objet : Réf : Inspection

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS Vendredi 3 avril 2015 ACCELERER L INVESTISSEMENT EN FRANCE Une situation économique française qui s améliore, favorable

Plus en détail

LES ENTREPRISES QUI ASSURENT LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE

LES ENTREPRISES QUI ASSURENT LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE EDF s est doté en France, en moins de 20 ans, d un parc de production électronucléaire sans équivalent qui contribue largement à la sécurité énergétique du pays : 58 centrales nucléaires, représentant

Plus en détail

ORGANISER SON ENTREPRISE POUR EXPORTER : LES SOLUTIONS RH. La gestion stratégique des achats internationaux - L. LANGUENOU - Mars 2011

ORGANISER SON ENTREPRISE POUR EXPORTER : LES SOLUTIONS RH. La gestion stratégique des achats internationaux - L. LANGUENOU - Mars 2011 Nos partenaires ORGANISER SON ENTREPRISE POUR EXPORTER : LES SOLUTIONS RH La gestion stratégique des achats internationaux - L. LANGUENOU - Mars 2011 3 ORGANISER SON ENTREPRISE POUR EXPORTER : LES SOLUTIONS

Plus en détail

Aperçu de la situation d IPv6 en France. et positionnement par rapport à d autres pays/régions

Aperçu de la situation d IPv6 en France. et positionnement par rapport à d autres pays/régions Aperçu de la situation d IPv6 en France et positionnement par rapport à d autres pays/régions Mohsen.Souissi@nic.fr Task Force IPv6 Française 1 juillet 2008 Rennes, France État des lieux d IPv6 en France

Plus en détail

lancent la Chaire SIRIUS :

lancent la Chaire SIRIUS : COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 21 octobre 2013 Le CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Toulouse Business School, & l Université Toulouse I Capitole, lancent la Chaire SIRIUS : La première Chaire internationale

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Bienvenue au CLUSIR!

Bienvenue au CLUSIR! TC Bienvenue au CLUSIR! 1 Agenda INSA de Lyon LE département télécom Le MS IMSSI (objectifs, programme, Moyens) Les débouchés et compétences Contacts Questions & Réponses Les INSA Ecole publique sous tutelle

Plus en détail

NEOPOST SA Société Anonyme au capital de 34 440 318 euros Siège social 113, rue Jean Marin Naudin - 92220 Bagneux RCS Nanterre 402 103 907

NEOPOST SA Société Anonyme au capital de 34 440 318 euros Siège social 113, rue Jean Marin Naudin - 92220 Bagneux RCS Nanterre 402 103 907 NEOPOST SA Société Anonyme au capital de 34 440 318 euros Siège social 113, rue Jean Marin Naudin - 92220 Bagneux RCS Nanterre 402 103 907 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU 2 JUILLET 2013

Plus en détail

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

Note d information LES ENTREPRISES PRESTATAIRES DE LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE

Note d information LES ENTREPRISES PRESTATAIRES DE LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE LES ENTREPRISES PRESTATAIRES DE LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE EDF sʼest doté en France, en moins de 20 ans, dʼun parc de production électronucléaire sans équivalent qui contribue largement à la sécurité

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Newsletter Harris Interactive

Newsletter Harris Interactive Newsletter Harris Interactive Numéro 9 SOMMAIRE EDITO ACTUALITE Quand Novatris devient Harris Interactive Les dirigeants répondent à toutes vos questions sur le groupe, son histoire et ses ambitions. p.2

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE 13 septembre 2013 Chiffre d affaires 3ème trimestre 2013 (1er mai 2013 31 juillet 2013) - Volume d activité Villages 1 : 342 M + 0,3% à taux de change constant - CA Groupe : 317 M

Plus en détail

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Sogedev en bref» Création en 2002,» Plus de 2000 missions de conseil,» Plus de 700 clients à travers la France, tous domaines d activité

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Retour d expérience sur l application de la procédure ALARA au SCK CEN

Retour d expérience sur l application de la procédure ALARA au SCK CEN Retour d expérience sur l application de la procédure ALARA au SCK CEN Philippe Antoine Conseiller en Prévention Adjoint Head Sub-unit Health Physics ABR, Journée de formation ALARA 1 2007-10-05 La première

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Dossier : Sûreté nucléaire dans les installations du SCK CEN à Mol. De l exploitation quotidienne à l évaluation périodique de la sûreté

Dossier : Sûreté nucléaire dans les installations du SCK CEN à Mol. De l exploitation quotidienne à l évaluation périodique de la sûreté Dossier : Sûreté nucléaire dans les installations du SCK CEN à Mol De l exploitation quotidienne à l évaluation périodique de la sûreté Illustration 1 : Les installations du SCK CEN à Mol Synthèse L exploitation

Plus en détail

Rapport national du Canada pour la Convention sur la sûreté nucléaire

Rapport national du Canada pour la Convention sur la sûreté nucléaire Rapport national du Canada pour la Convention sur la sûreté nucléaire Quatrième Rapport Septembre 2007 Rapport national du Canada pour la Convention sur la sûreté nucléaire Quatrième Rapport Ministre des

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION

GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION G-121 LA RADIOPROTECTION DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT, DE SANTÉ ET DE RECHERCHE Publie par la Commission de controle de l'energie atomique Mai 2000 Commission

Plus en détail

COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS

COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS Responsables scientifiques COLLOQUE 8 - RELÈVE PME ET SUCCESSION D'ENTREPRISES FAMILIALES. ENJEUX STRATEGIQUES, ORGANISATIONNELS ET HUMAINS Québec Luis CISNEROS, Professeur agrégé, Directeur de l Institut

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La société Neotys teste les applications web de grands comptes français et internationaux

DOSSIER DE PRESSE. La société Neotys teste les applications web de grands comptes français et internationaux DOSSIER DE PRESSE La société Neotys teste les applications web de grands comptes français et internationaux Son logiciel NeoLoad est désormais disponible en version française SOMMAIRE - Communiqué de presse

Plus en détail