EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel."

Transcription

1 EDUCATION THERAPEUTIQUE A L AUTOSONDAGE: la gestion du calendrier mictionnel. ME PASCALE THARAUD IDE DR DAVID GOOSSENS CMPR LA TOUR DE GASSIES BORDEAUX

2 INTRODUCTION Le calendrier mictionnel reste une part essentielle de la gestion des sondages intermittents Aide essentielle à l analyse des difficultés mictionnelles Très souvent négligé et mal appréhendé par les patients Transcription des signes variables d un patient à l autre Interprétation des résultats différents d un examinateur à l autre Objectifs: déterminer la sévérité des symptômes, la fréquence, les horaires et le volume des fuites, des mictions, des apports liquidiens Identifier d autres facteurs impliqués dans la survenue des fuites d urine une mesure semi objective de l efficacité des traitements entrepris.

3 DEFINITION tableau sur lequel le patient un tiers ou l'infirmière vont noter: sur un nombre de jours définis par le médecin, les horaires des mictions ou des sondages effectués, leur volume, la fréquence éventuelle des fuites l'évaluation des résidus post-mictionnels. outil essentiel de l'évaluation des symptômes urinaires.

4 OBJECTIFS - une approche précise du dysfonctionnement vésico-sphinctérien - une vision globale de l'efficacité de la prise en charge urinaire du patient

5 EXEMPLE

6 PATIENTS CONCERNES Tout patient ayant des troubles urinaires d origine neurologique ou non Chez le sujet neurologique: Patients paraplégiques, Patients tétraplégiques, Patients atteints de sclérose en plaques. Recommandations pour l utilisation du calendrier mictionnel et des questionnaires de symptômes ou de qualité de vie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique Loïc LE NORMAND Clinique Urologique CHU Nantes Nantes Progrès en Urologie (2007),

7 Pour les blessés médullaires Le calendrier mictionnel est réalisé: Quand? Pourquoi? Comment?

8 QUAND Le calendrier mictionnel est-il réalisé - à l'ablation de la sonde à demeure - lors d'une modification de la symptomatologie - avant un bilan urodynamique

9 POURQUOI Le calendrier mictionnel est-il réalisé Pour suivre et contrôler la mise en place de la thérapeutique Horaires des sondages intermittents Fuites intersondages Volume de sondages Impériosités Résidu post mictionnel si mictions

10 COMMENT Le calendrier mictionnel est-il réalisé Informations pratiques : -Noter les horaires des sondages -Noter les fuites éventuelles -Quantités d urines évacuées lors du sondages Informations théoriques : -Rythme des sondages -Quantité de boissons quotidienne suffisante -Volume d urine évacué

11 La tenue précise de cette feuille permet au médecin : - un suivi rigoureux de la rééducation - d évaluer l efficacité des traitements.

12 Pour les patients atteints d'une SEP Quand? Pourquoi? Comment?

13 QUAND Le calendrier mictionnel est-il réalisé - A domicile, avant une consultation - A l'occasion d'un séjour en centre de rééducation-réadaptation fonctionnelle

14 POURQUOI Le calendrier mictionnel est-il réalisé - Quantifier la symptomatologie - Envisager la physiopathologie vésicosphinctérienne

15 COMMENT Le calendrier mictionnel est-il réalisé - Sur trois jours : de manière rigoureuse et dés l arrivée du patient -L explication sur l utilisation du calendrier est faite par l IDE -Matériel nécessaire -Planifié sur le plan de soins IDE -Réalisation des résidus post-mictionnel après chaque miction -Si troubles cognitifs =résidus réalisés a des heures précises

16 Il permet : - Détecter une pollakiurie diurne et nocturne - Évaluation des quantités de liquide absorbé - Évaluation des quantités et nombre de fuites - Évaluation des résidus post mictionnels - Suivit de l efficacité des traitements mis en place durant le séjour ( comparaison de l évolution des calendriers

17 CONCLUSION -Le calendrier mictionnel fait partie des outils qui permettent la surveillance de la prise en charge urinaire. -Celle-ci comprend également une surveillance clinique et des bilans de contrôle (BUD, cystographie rétrograde, échographie rénale et vésicale, évaluation de la fonction rénale).

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens

Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Symptômes invisibles : troubles vésico-sphinctériens Journée rhônalpine d information sur la SEP Dr C. BENETON, Dr O. DE PARISOT Centre Médical G. REVEL St Maurice sur Dargoire Lyon, 20 octobre 2012 Fréquence

Plus en détail

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Compétences théoriques P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Deux questions importantes Pour Qui? Et Pourquoi? Pour Qui? Pour le patient bien sûr, Pour son entourage Mais également

Plus en détail

O Oncologie O Lithiase O Dysfonction érectile / infertilité

O Oncologie O Lithiase O Dysfonction érectile / infertilité 1 2 Annexe A 3 Questionnaire La version des urologues 4 Votre pratique est : 5 O en CHU O en privé O en CHR 6 Vos deux domaines d exercice privilégié en urologie? 7 O Oncologie O Lithiase O Dysfonction

Plus en détail

DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie

DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie DU Spécificité du travail en équipe mobile de gériatrie Sandrine DERVILLE IDE Urodynamique GHUPO site Corentin CELTON APHP 92130 Issy-les-Moulineaux Février 2016 Problème de santé publique Toutes les tranches

Plus en détail

Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie

Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie Troubles urinaires et sclérose en plaques corrélation entre gravité de la maladie, statut fonctionnel et qualité de vie S Alila, Pr S. Ghroubi, Pr M.H. Elleuch Service de Medicine Physique Sfax Introduction

Plus en détail

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 INTERET SONDAGE INTERMITTENT (SI) RETENTION URINAIRE CHRONIQUE complète ou non : Distension

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie DES Vessie Σ D10 L2 TRAUMATISES CRANIENS Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones cérébrales augmentent

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie Vessie Hypogastrique Σ D10 L2 Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones

Plus en détail

Scores de Symptômes et de Qualité de Vie dans les Troubles Urinaires

Scores de Symptômes et de Qualité de Vie dans les Troubles Urinaires Scores de Symptômes et de Qualité de Vie dans les Troubles Urinaires V. Bonniaud, B. Parratte Service de Médecine Physique et de Réadaptation Besançon nombre de mictions / j Pollakiurie diurne/nocturne

Plus en détail

Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour :

Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour : Gaston, 72 ans, ancien facteur à la retraite, consulte pour : -> Pollakiurie nocturne (3 à 4) et diurne (toutes les 2 heures) -> Dysurie importante, surtout la nuit -> Gouttes retardataires -> 2 épisodes

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Chapitre spécificité des soins chez les personnes handicapées. Dr N. BRADAÏ Service de Médecine Physique et de Réadaptation du Pr A. YELNIK GH Lariboisière-F.

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE

BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE BILAN URODYNAMIQUE DANS L HYPERACTIVITÉ VÉSICALE 1 Dr Loïc Le Normand CHU Nantes, service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie PLAN! Définition de l hyperactivité vésicale! Définition de l hyperactivité

Plus en détail

Education thérapeutique à l autosondage

Education thérapeutique à l autosondage Education thérapeutique à l autosondage A PROPOS DE DEUX HISTOIRES DE VIE M.A.NAVAUX; J.M.SOLER Laboratoire neuro-uro-sexologie Cap Peyrefite 66290 CERBERE QUI EST-IL? Frédéric, 43ans Vit en couple sans

Plus en détail

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin

Samedi 14 octobre Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Samedi 14 octobre 2017 Dr Lopez Laurent Chirurgie Urologique Clinique Saint Augustin Diabète de type 1 Troubles urinaires : Trouble de la sensibilité vésicale Trouble de la contractilité Grande vessie

Plus en détail

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC

CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC CAS CLINIQUE: TROUBLES MICTIONNELS ET AVC R.CAREMEL Prog Urol (2014) 24, 30-33 Mr André L 69 ans - Adressé pour avis par le service de médecine physique et réadaptation - AVC ischémique sylvien droit par

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 DR.F MENACER PR. A DAHDOUH DEFINITION ICS 1976 Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique

Plus en détail

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Pascale CHAIZE Cadre de santé en hygiène hospitalière - MONTPELLIER 1 Les différents types de sondage 2 types de sondages : Sondage intermittent

Plus en détail

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique

Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Hyperactivité vésicale: Indications des anticholinergiques et des injections de toxine botulinique Dr Olivier HELFRICH Urologue Clinique Axium Congrès Gynaix 26/01/2019 Aucun Conflits d intérêt Plan Définitions

Plus en détail

Sclérose en plaques et appareil urinaire

Sclérose en plaques et appareil urinaire encathopedia Volume 2 Sclérose en plaques et appareil urinaire Traiter les troubles urinaires Comment la SEP affecte-t-elle la vessie? L utilité du SIP Sclérose en Plaques (SEP) La SEP est une maladie

Plus en détail

Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage

Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage Les grandes recommandations: Les complications de l autosondage Xavier Gamé Département d Urologie, Transplantation Rénale et Andrologie CHU Rangueil - Toulouse 1 Enquête Médecins généralistes Complications:

Plus en détail

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation et recherche en transplantation, d Urologie et de Néphrologie

Plus en détail

Vessie distendue : neurologie et incontinence

Vessie distendue : neurologie et incontinence Vessie distendue : neurologie et incontinence Professeur S. DEMAILLE Médecine Physique et de Réadaptation Neurophysiologie du bas appareil urinaire C est une unité fonctionnelle complète Comprend : vessie,

Plus en détail

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE VESSIE NEUROLOGIQUE Vous avez eu un accident qui a provoqué un traumatisme de la colonne vertébrale entraînant une blessure de la moelle épinière. Cette atteinte médullaire a été responsable d une paraplégie

Plus en détail

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE?

EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? EN QUOI LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES DIFFÈRENT ELLES SUIVANT L ÉTIOLOGIE D UNE NEUROVESSIE? 1 L. Le Normand (Nantes) Mêmes Objectifs thérapeutiques Assurer la sécurité pour la haut appareil Par le maintien

Plus en détail

Les troubles mictionnels de la femme âgée. Les troubles mictionnels de la femme âgée

Les troubles mictionnels de la femme âgée. Les troubles mictionnels de la femme âgée Les troubles mictionnels de la femme âgée Journée du 12 octobre 2002 Dr N. Michel-Laaengh Service de gérontologie Hôpital G. Clemenceau Vieillissement vésico-sphinctérien Endogène / Exogène Maladie infraclinique

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS, ETAT DES LIEUX EN TUNISIE. Fatma Zohra BEN SALAH, Catherine DZIRI Sousse le 18 Mai 2017

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS, ETAT DES LIEUX EN TUNISIE. Fatma Zohra BEN SALAH, Catherine DZIRI Sousse le 18 Mai 2017 TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS, ETAT DES LIEUX EN TUNISIE Fatma Zohra BEN SALAH, Catherine DZIRI Sousse le 18 Mai 2017 Introduction La vessie neurologique constitue un motif fréquent de consultation Spécifique

Plus en détail

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique

Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique Quelques situations pratiques dans l hyperactivité vésicale neurologique Dr Jean Marc SOLER, Dr Pauline SIMONNET-VIGERAL, Dr Patrick RENE-CORAIL,Pr Gérard AMARENCO Monsieur D Patient agé de 61 ans présentant

Plus en détail

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique DYSFONCTIONNEMENTS VESICO- SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES VERTEBRO- MEDULLAIRES I. PHYSIOLOGIE II. PHYSIOPATHOLOGIE III. BILANS a. clinique b. urodynamique c. radiologique IV. NATURE DES DYSFONCTIONNEMENTS

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS INCONTINENCE URINAIRE Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS DÉFINITIONS Incontinence urinaire : c est une perte involontaire d urine Il existe plusieurs formes d incontinence

Plus en détail

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim DR Ksibi Imene PR AG Rahali Hajer Service de Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle HMPIT introduction Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE Travail des membres du Comite d Urologie et de Pelvi-périnéologie de la Femme (Association Française D urologie) Madame RAU, 56 ans, consulte pour une incontinence

Plus en détail

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre Conférence de consensus sur les infections urinaires nosocomiales SPILF AFU, novembre 2002 Définition des IN, mai 2007 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins, SFHH, septembre 2010, références

Plus en détail

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique,

La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, La vessie hyperactive Pr.Emmanuel Chartier-Kastler, Chirurgie urologique, Hopital universitaire Pitié-Salpétrière, AP-HP Faculté de médecine P. et M. Curie,Paris 6 duction 2ics ite. emmanuel.chartier-kastler@aphp.fr

Plus en détail

EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES :

EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES : EFFICACITÉ AU LONG TERME DE LA TOXINE BOTULIQUE CHEZ LES PATIENTS SUIVIS POUR UNE VESSIE NEUROLOGIQUE DANS LE CADRE D UNE SCLÉROSE EN PLAQUES : Gabay B, Maucort-boulch D, Scheiber nogueira M, Ruffion A,

Plus en détail

Pourquoi fait-il pipi au lit? Annie Lahoche Manucci

Pourquoi fait-il pipi au lit? Annie Lahoche Manucci Pourquoi fait-il pipi au lit? Annie Lahoche Manucci Pierre, 8 ans Consulte pour énurésie.. Pierre, 8 ans ATCD IU chez la mère, père énurétique jusque 10 ans Enurésie nocturne secondaire : apparue il y

Plus en détail

Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP)

Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP) Les Troubles vésico-sphinctériens (TVS) de la Sclérose en plaques (SEP) Dr M. Jousse & D. Verollet Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales Hôpital Tenon, AP-HP, Unité ER6 UPMC PLAN Épidémiologie

Plus en détail

Les facteurs de risque uronéphrologique Suivi des neurovessies de la SEP :

Les facteurs de risque uronéphrologique Suivi des neurovessies de la SEP : Troubles vésico-sphinctériens de la Sclérose en Plaque Typologie, principes de prise en charge et recommandations de suivi du GENULF (Groupe d Etude Neuro-Urologique de Langue Française) Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques. 1ere partie

Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques. 1ere partie DIU Rééducation Périnéale Troubles neuro périnéaux et sclérose en plaques 1ere partie Dr Frédérique LE BRETON Service de Neuro-Urologie et d Explorations Périnéales, hôpital Tenon. Paris Troubles urinaires

Plus en détail

Regard sur les alternatives à la sonde à demeure

Regard sur les alternatives à la sonde à demeure 15ème Journée romande de formation en Prévention de l'infection. La Marive, le 8 mars 2018 Simple. Discret. Éprouvé. Regard sur les alternatives à la sonde à demeure Pascale Macheret - Infirmière et conseillère

Plus en détail

10 Emme journée pédiatrique de Mascara Enurésie, comprendre pour mieux agir

10 Emme journée pédiatrique de Mascara Enurésie, comprendre pour mieux agir 10 Emme journée pédiatrique de Mascara Enurésie, comprendre pour mieux agir Ould Saïd K, faculté de médecine, Sidi Bel Abbes Définition: ICCS Incontinence intermittente pendant le sommeil chez l enfant

Plus en détail

Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme

Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme Identifier les différents SBAU (symptômes du bas appareil urinaire) de l homme Une enquête sur les différentes méthodes de diagnostic et de traitement actuellement utilisées dans la pratique clinique pour

Plus en détail

Quel soulagement. Mon calendrier mictionnel

Quel soulagement. Mon calendrier mictionnel TM Quel soulagement Mon calendrier mictionnel Informations Nom : Prénom : Date de naissance : I I I I I I I I I I I Etablissement / Hôpital : Votre médecin : Votre infirmier(ière) référent(e) : N de téléphone

Plus en détail

Ould Saïd K, faculté de médecine, Sidi Bel Abbes

Ould Saïd K, faculté de médecine, Sidi Bel Abbes Ould Saïd K, faculté de médecine, Sidi Bel Abbes Incontinence intermittente pendant le sommeil chez l enfant de plus de 5 ans. L énurésie est dite primaire si l enfant n a jamais eu de continence nocturne

Plus en détail

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes),

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), 1 Conflit d intérêt Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet 2 Qu est ce qu une

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME DR.F MENACER I/DEFINITION Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique et démontré de manière objective La prévalence

Plus en détail

Livret conseil dédié. à l autosondage TROUBLES DE LA CONTINENCE

Livret conseil dédié. à l autosondage TROUBLES DE LA CONTINENCE STOM CICA Livret conseil dédié à l autosondage TROU DE C TROUBLES DE LA CONTINENCE LIVR A LA De nombreuses personnes pratiquent chaque jour des sondages intermittents propres. Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I

PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I PARTICULARITÉS URODYNAMIQUES DANS LES VESSIES NEUROLOGIQUES I. K S I B I, R. M A A O U I, H. R A H A L I S E R V I C E D E M E D E C I N E P H Y S I Q U E E T R E A D A P T A T I O N F O N C T I O N N

Plus en détail

chez le patient neurologique

chez le patient neurologique Risque infectieux, antibioprophylaxie et bilan urodynamique chez le patient neurologique Dr Marianne de Sèze Cabinet de Neuro-Urologie, Pelvi-Périnéologie et Urodynamique Clinique Saint Augustin, Bordeaux,

Plus en détail

TABLE DES M AT I E R E S N OT E S

TABLE DES M AT I E R E S N OT E S TABLE DES M AT I E R E S N OT E S 181 TABLE DES MAT I E R E S PREMIERE PARTIE PHYSIOLOGIE Chapitre 1 : Rappel sur la physiologie du muscle 4 Le muscle et son innervation 4 La cellule musculaire 4 L innervation

Plus en détail

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quels sont les diagnostics différentiels de l HBP? A - Vessie neurologique B - Cancer de la prostate C - Sténose

Plus en détail

La sclérose en plaques et la vessie

La sclérose en plaques et la vessie encathopedia Volume 2 La sclérose en plaques et la vessie Le traitement des problèmes vésicaux Les effets de la SEP sur la vessie L ASIP peut aider La sclérose en plaques (SEP) La SEP est une maladie inflammatoire

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE PREMIER DEGRE EN REEDUCATION PERINEO- SPHINCTERIENNE

PROGRAMME DETAILLE PREMIER DEGRE EN REEDUCATION PERINEO- SPHINCTERIENNE PROGRAMME DETAILLE PREMIER DEGRE EN REEDUCATION PERINEO- SPHINCTERIENNE 2 sessions espacées d environ 6 à 8 semaines, permettant ainsi d optimiser les acquisitions basées sur les recommandations de l HAS.

Plus en détail

Particularités des troubles vésico-sphinctériens de la Sclérose en Plaques

Particularités des troubles vésico-sphinctériens de la Sclérose en Plaques Particularités des troubles vésico-sphinctériens de la Sclérose en Plaques Dr Marianne de Sèze Cabinet de Neuro-Urologie et Urodynamique Médecine Physique et Réadaptation Clinique Saint Augustin, Bordeaux

Plus en détail

Imagerie de la vessie neurologique

Imagerie de la vessie neurologique Imagerie de la vessie neurologique Aline Sebag Unité de Radiologie Hôpital Rothschild 1 Calcifications prostatiques + calcul rénal gauche Calcul vésical 2 Tétraparésie post T ASIA C Sonde à demeure Fécalome

Plus en détail

LE SUIVI UROLOGIQUE DES PATIENTS BLESSES MEDULLAIRES

LE SUIVI UROLOGIQUE DES PATIENTS BLESSES MEDULLAIRES LE UIVI UROLOGIQUE DE PATIENT BLEE MEDULLAIRE D.U de statique pelvienne et urodynamique 2011/2012 (Nîmes) NOTTA Caroline 1 Introduction L espérance de vie des blessés médullaires a considérablement augmenté

Plus en détail

La prise en charge interdisciplinaire de la rééducation chez un blessé médullaire IMC 2007

La prise en charge interdisciplinaire de la rééducation chez un blessé médullaire IMC 2007 La prise en charge interdisciplinaire de la rééducation chez un blessé médullaire IMC 2007 La prise en charge interdisciplinaire de la rééducation chez un blessé médullaire Joanny Gros Karen Lister Mélanie

Plus en détail

En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien

En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien Intervenant et concepteur du programme: Loïc DABBADIE PROGRAMME DETAILLE PREMIER DEGRE EN REEDUCATION PERINEO-SPHINCTERIENNE (2

Plus en détail

Cours EUD Bichat. Dr Billebaud C.H.I.C.

Cours EUD Bichat. Dr Billebaud C.H.I.C. Cours EUD Bichat Dr Billebaud C.H.I.C. PREPARATION 1 Chaîne débitmètre capteurs table d examen allumer le matériel 10 mn avant examen +++ Petit matériel Gynécologique : spéculum, valves, pinces Urologiques

Plus en détail

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire?

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Service de Chirurgie Gynécologique -Clinique Beau Soleil- Adresse du site : www.docvadis.fr/gynecologie.beausoleil.montpellier Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Infection urinaire de l enfantl. Quel bilan.

Infection urinaire de l enfantl. Quel bilan. Infection urinaire de l enfantl Quel bilan. Infection urinaire Pathologie fréquente Plus souvent la fille que le garçon 3/1 Chez le nouveau-né les garçons sont plus souvent atteints que les filles Il faut

Plus en détail

FAUT-IL FAIRE UN BILAN

FAUT-IL FAIRE UN BILAN FAUT-IL FAIRE UN BILAN URODYNAMIQUE ET COMMENT, DANS UN PROLAPSUS DE HAUT GRADE? Dr Le Normand L. 1 CHU de Nantes, Service Urologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie PROLAPSUS DE HAUT GRADE 2 SIGNES

Plus en détail

Pronostic des vessies neurologiques

Pronostic des vessies neurologiques Progrès en urologie (2013) 23, 1181 1185 Disponible en ligne sur ScienceDirect www.sciencedirect.com Pronostic des vessies neurologiques Prognosis of the neurological bladders R. Boissier a,b,, G. Karsenty

Plus en détail

de participation conséquents

de participation conséquents Déficiences, limitations d activités et restrictions de participation conséquents des troubles de la fonction génito-sphinctérienne Collège des enseignants de Médecine Physique et de réadaptation Service

Plus en détail

APPROCHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LES TRAUMATISÉS

APPROCHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LES TRAUMATISÉS III ÈME COGRÈS DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIEE DE MÉDECIE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATIO -3 SEPTEMBRE - TLEMCE APPROCHE ÉPIDÉMIOLOGIQUE SUR LES TRAUMATISÉS VERTÈBRO-MÉDULLAIRES O.BESABER, A.SEHIMI,.SOUFI, S.LAMARA,

Plus en détail

HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE. Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE

HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE. Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE HYPER ACTIVITE VESICALE DU BLESSE MEDULLAIRE Docteur JM SOLER Centre Bouffard VERCELLI -CERBERE Contrôle neurologique Vésico sphinctérien Sphincter Vessie Col Σ Hypogastrique Plexus Hypogastrique inférieur

Plus en détail

ENURESIE DE L ENFANT CONDUITE EN PRATIQUE COURANTE. Docteur Adrien MAY Pédiatre - CHSF EVRY

ENURESIE DE L ENFANT CONDUITE EN PRATIQUE COURANTE. Docteur Adrien MAY Pédiatre - CHSF EVRY ENURESIE DE L ENFANT CONDUITE EN PRATIQUE COURANTE Docteur Adrien MAY Pédiatre - CHSF EVRY 1 INTRODUCTION /1 La miction normale satisfait le besoin d uriner, besoin qui est parfaitement ressenti et qui

Plus en détail

Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP

Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP Troubles urinaires et ano-rectaux dans la SEP Dr Marie-Caroline POUGET Journée Rhônalpine 27/09/2014 Troubles génito-sphinctériens Très fréquents 80 à 90% ont des troubles vésicoshinctériens 75% ont des

Plus en détail

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018

Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Peut-on traiter l hyperactivité vésicale sans l HBP? Aurélien DESCAZEAUD Lyon 28 septembre 2018 Définition ICS de l HAV L hyperactivité vésicale est définie par des urgenturies, avec ou sans incontinence

Plus en détail

IUE de la Femme agée. M Carbonnel

IUE de la Femme agée. M Carbonnel IUE de la Femme agée M Carbonnel Introduction Augmentation de IU et de sa sévérité avec age Variable en fonction du lieu de vie ( >80 ans 80% institution, 25% domicile) Viellissement physiologique Dépendance,

Plus en détail

LA DYSURIE CHEZ L HOMME

LA DYSURIE CHEZ L HOMME LA DYSURIE CHEZ L HOMME Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de Transplantation, d Urologie et de Néphrologie Centre Fédératif de Pelvi-Périnéologie 1 Physiopathologie Le concept

Plus en détail

Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes. DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU

Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes. DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU Prise en charge urologique des infections urinaires récidivantes DESC infectiologie Avril 2018 Professeur Jean-Nicolas CORNU Plan Contextualisation IU récidivantes chez la femme ++ Bilan initial Investigations

Plus en détail

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR PRÉVENTION DES INFECTIONS URINAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires Associées aux Soins (IUAS) de l adulte MARDI 17 OCTOBRE 2015 H MARINI FORMATION COCLINNOR

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Dr Adrien Vidart Incontinence urinaire : A un seul symptômes plusieurs mécanismes Incontinence d effort : Incontinence par insuffisance sphinctérienne

Plus en détail

Prise en charge urologique des vessies neurogènes

Prise en charge urologique des vessies neurogènes Progrès en Urologie Prise en charge urologique des vessies neurogènes E. CHARTIER-KASTLER - A. RUFFION 323 EMMANUEL CHARTIER-KASTLER 46 ans, urologue depuis 1991 exerce à l hôpital de la Pitié Salpêtrière

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

Incontinence et prolapsus : l Association Française d Urologie veut lever le tabou!

Incontinence et prolapsus : l Association Française d Urologie veut lever le tabou! Communiqué de presse spécial #SemainedelaContinence Incontinence et prolapsus : l Association Française d Urologie veut lever le tabou! Paris, le 18 mars 2019 Pour la 5 ème année consécutive, l Association

Plus en détail

Prévention des infections urinaires liées aux soins. K. ASTRUC Dijon le 27/10/2015

Prévention des infections urinaires liées aux soins. K. ASTRUC Dijon le 27/10/2015 Prévention des infections urinaires liées aux soins K. ASTRUC Dijon le 27/10/2015 Rappels épidémiologiques ES - IU plus fréquente des IAS en ES (30% dans l ENP 2012) - 70 à 80% sont liées au SAD Weber

Plus en détail

LE CHOIX DE LA SONDE. Réalisé par Mme CHENET Sandrine Infirmière CHU Rangueil Toulouse

LE CHOIX DE LA SONDE. Réalisé par Mme CHENET Sandrine Infirmière CHU Rangueil Toulouse LE CHOIX DE LA SONDE Réalisé par Mme CHENET Sandrine Infirmière CHU Rangueil Toulouse Introduction L autosondage est un geste simple. Il implique pour le patient une phase d apprentissage rigoureuse et

Plus en détail

Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP

Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP Hyperactivité vésicale chez l homme ayant une HBP Quel bilan avant de traiter? N Barry Delongchamps, Paris HAV chez l homme Quel bilan? HAV Roehrborn Reviews in Urology 2005, Coyne et al. European Urology

Plus en détail

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention?

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? philippe.chassagne@chuv.ch Néant Conflits d intérêt Mots clés Femme âgée, Incontinence Urinaire (IU) chronique

Plus en détail

Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins

Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins Etude cystomanométrique de la sensibilité vésicale chez la femme : apport de l échelle visuelle analogique dans la numérisation des trois besoins P. Dompeyre 1,2, G. Amarenco 3, P. Denys 4, A. Fauconnier

Plus en détail

Bonnes pratiques de l utilisation de la toxine botulique en urologie

Bonnes pratiques de l utilisation de la toxine botulique en urologie Bonnes pratiques de l utilisation de la toxine botulique en urologie Y. Dehayni, Y. El Abiad, B. Bouzid, A. Ammani, A. Qarro, M. Alami. Hôpital Militaire Moulay Ismaïl, Meknes. Historique Kerner en 1820

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION

LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION LES TROUBLES FONCTIONNELS ET PSYCHOGENES DE LA MICTION Professeur Michel PERRIGOT Médecine Physique et Réadaptation Hôpital la Salpêtrière 75651 PARIS CEDEX 13 michel.perrigot@psl.aphp.fr Réf.: Les troubles

Plus en détail

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016 Prévention des infections urinaires en EHPAD Montauban 26/05/2016 Introduction Prévention Signes cliniques Quant faire une BU? Un ECBU? Qui traiter? Comment traiter? Infections en EHPAD Infections= 20-50%

Plus en détail

Dr Dominique Gault MPR CRF Clémenceau UGECAM-Alsace

Dr Dominique Gault MPR CRF Clémenceau UGECAM-Alsace Dr Dominique Gault MPR CRF Clémenceau UGECAM-Alsace Victime le 17/07/2010 d un accident de plongeon avec fracture en «tear drop» de C7, compliquée d une tétraplégie complète scorée ASIA A, de niveau sensitivomoteur

Plus en détail

Défis de la réalisation des ordonnances collectives dans un CHU ultraspécialisé

Défis de la réalisation des ordonnances collectives dans un CHU ultraspécialisé Défis de la réalisation des ordonnances collectives dans un CHU ultraspécialisé Projet de la clinique d urologie du CHU Sainte-Justine Colloque des CII, 4 mai 2011 Stéphanie Duval, inf., M. Sc. Mélanie

Plus en détail

DIAGNOSTIC MEDICAL DIAGNOSTIC EDUCATIF

DIAGNOSTIC MEDICAL DIAGNOSTIC EDUCATIF DOSSIER DʼEDUCATION THERAPEUTIQUE AUTOSONDAGE Nom Prénom Date naissance adresse N tel E-mail Date séance n ETIOLOGIE INDICATION AUTOSONDAGE TECHNIQUE PRECONISEE FREQUENCE TYPE SONDE Intervenants éducation

Plus en détail

Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie. Incidence des TVS et AVC. Étude longitudinale de Borrie sur l incontinence urinaire

Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie. Incidence des TVS et AVC. Étude longitudinale de Borrie sur l incontinence urinaire Les troubles vesico sphincteriens de l hemiplegie Les troubles urinaires sont ils liés à l atteinte cérébrale ou à la dépendance et l age Quels sont les troubles urinaires Comment les prendre en charge

Plus en détail

Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE CUTANEE CONTINENTE OBJECTIF. Pourquoi proposer cette technique de vidange vésicale?

Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE CUTANEE CONTINENTE OBJECTIF. Pourquoi proposer cette technique de vidange vésicale? Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE Dernière mise à jour : 2014 CUTANEE CONTINENTE Cette fiche d information a été réalisée par trois sociétés savantes : l Association Française d Urologie (AFU), la

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE

TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE TOUT SAVOIR SUR L ENURÉSIE Dr E. Eyssartier Chirurgie Urologique et Viscérale Pédiatrique CHU Angers Définitions Incontinence intermittente pendant le sommeil après l âge de 5 ans L énurésie est dite primaire

Plus en détail

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis HBP HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Description - Diagnostic Traitements

Plus en détail

ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers ***

ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers *** ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers *** 1 Visite libre des différents ateliers l après-midi : o Atelier 1 : Spasticité Les patients souffrant

Plus en détail

CONGRÈS SCLÉROSE EN PLAQUES TROUBLES VÉSICAUX SPHINCTÉRIENS

CONGRÈS SCLÉROSE EN PLAQUES TROUBLES VÉSICAUX SPHINCTÉRIENS CONGRÈS SCLÉROSE EN PLAQUES 2018 TROUBLES VÉSICAUX SPHINCTÉRIENS ATELIER TROUBLES VÉSICAUX SPHINCTÉRIENS MARIA-CARMELITA SCHEIBER-NOGUEIRA neurologue, Lyon VÉRONIQUE BONNIAUD médecin, Médecine Physique

Plus en détail

RESUMES SOUMIS POUR UN POSTER

RESUMES SOUMIS POUR UN POSTER SIFUD 2018 RESUMES SOUMIS POUR UN POSTER Triés par numéro de résumé 1/20 00001 PROFIL URODYNAMIQUE DES ENFANTS SUIVIS POUR INFECTIONS URINAIRES A REPETITION Explorations fonctionnelles 1 hopital militaire

Plus en détail

JOURNÉES DE PERFECTIONNEMENT EN APPAREILLAGE ISSOUDUN 09 ET 10 JUIN 2016

JOURNÉES DE PERFECTIONNEMENT EN APPAREILLAGE ISSOUDUN 09 ET 10 JUIN 2016 JOURNÉES DE PERFECTIONNEMENT EN APPAREILLAGE ISSOUDUN 09 ET 10 JUIN 2016 Définition(s) de l EducationThérapeutique du Patient Réglementation Pr E Coudeyre Service de Médecine Physique et Réadaptation,

Plus en détail