La recherche au musée du Louvre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La recherche au musée du Louvre"

Transcription

1 La recherche au musée du Louvre 2011

2 Illustration de couverture Arcade ionique du palais des Tuileries de Philibert Delorme présentée dans la cour Marly En application de la loi du 11 mars 1957 (art. 41) et du Code de la propriété intellectuelle du 1 er juillet 1992, toute reproduction partielle ou totale à usage collectif de la présente publication est strictement interdite sans autorisation expresse de l éditeur. Il est rappelé à cet égard que l usage abusif et collectif de la photocopie met en danger l équilibre économique des circuits du livre. Musée du Louvre, Paris, ISBN musée du Louvre : Officina Libraria, Milan, ISBN Officina Libraria : Dépôt légal : octobre 2012 Imprimé en octobre 2012

3 La recherche au musée du LOUVRE 2011

4 Musée du Louvre Henri Loyrette Président-directeur Hervé Barbaret Administrateur général Claudia Ferrazzi Administratrice générale adjointe Édition Musée du Louvre Coordination éditoriale, iconographie Marie Claire Guillard-Le Bourdellès Direction de la production culturelle Chef du service des éditions Violaine Bouvet-Lanselle Traduction anglaise Jean-Marie Clark Linda Gardiner Sophie Goldet David Hunter David et Jon Michaelson Jane Mary Todd Susan Wise Officina Libraria Suivi éditorial et création graphique Paola Gallerani assistée de Serena Solla Relecture des textes Anne Chapoutot Relecture de la traduction anglaise Bronwyn Mahoney et Christine Schultz-Touge Photogravure Grafiche Zeta, Milan

5 La recherche au musée du Louvre 2011 sous la direction d Henri Loyrette Coordination scientifique Guillemette Andreu-Lanoë et Carel van Tuyll van Serooskerken Auteurs Sébastien Allard Béatrice André-Salvini Guillemette Andreu-Lanoë Laura Angelucci Raphaël Angevin Élisabeth Antoine Françoise Barbe Christophe Barbotin Marc Bascou Michel Baud Nicolas Bel Dominique Bénazeth Agnès Benoit Marie-Laure Bernadac Michèle Bimbenet-Privat Marc Bormand Agnès Bos Anne Bouquillon Jean-Luc Bovot Geneviève Bresc-Bautier Catherine Bridonneau Dominique Briquel Hervé Brunon Delphine Burlot Marie-Josée Castor Béatrice de Chancel-Bardelot Charlotte Chastel-Rousseau Sophie Cluzan Dominique Cordellier Anne Coulié Natalie Coural Lucie Cuquemelle Pierre Curie Jacob L. Dahl Frédéric Dassas Élisabeth David Xavier Dectot Élisabeth Delange Vincent Delieuvin Françoise Demange Martine Denoyelle Sophie Descamps Anne Dion-Tenenbaum Valentine Dubard Sophie Duberson Blaise Ducos Jannic Durand Marie-Lou Fabrega-Dubert Guillaume Faroult Guillaume Fonkenell Élisabeth Fontan Dominique de Font-Réaulx Élisabeth Foucart-Walter Louis Frank Bénédicte Gady Françoise Gaultier Cécile Giroire Anne-Laure Goisnard Florence Gombert-Meurice Catherine Gougeon Pierre Grandet Hélène Grollemund Pauline Guelaud Hélène Guichard Sylvie Guichard Hélène Guicharnaud Sophie Guillot de Suduiraut Jean Habert Laurent Haumesser Daniel Jaunard Violaine Jeammet Irène Julier Alexandra Kardianou-Michel Sophie Kervran Guillaume Kientz Stéphanie Koenig Anne Krebs-Poignant Sylvain Laveissière Élisabeth Le Breton Camille Lecompte Bertrand Le Dantec Pierre-Yves Le Pogam Christophe Leribault Joëlle Le Roux Claude Lesné Laurence Lhinares Anne Liégey Yannick Lintz Marcella Lista Stéphane Loire Catherine Loisel Henri Loyrette Sophie Makariou Philippe Malgouyres Federica Mancini Jean-Luc Martinez Néguine Mathieux Rosaria Motta Sophie Padel-Imbaud Michèle Perny Sophie Picot-Bocquillon Geneviève Pierrat-Bonnefois Vincent Pomarède Louis-Antoine Prat Monica Preti Bernadette Py Anita Quilès Patricia Rigault-Déon Daniel Roger Marie-Hélène Rutschowscaya Marie-Catherine Sahut Cécile Scailliérez Guilhem Scherf Roberta Serra Salvatore Settis Jean-Marc Terrasse Dominique Thiébaut Ariane Thomas Pascal Torres Guardiola Carel van Tuyll van Serooskerken Christine Vivet-Peclet Anne de Wallens Christine Walter

6 Liste des sigles List of abbreviations ANR Agence nationale de la recherche BnF Bibliothèque nationale de France (Paris) C2RMF Centre de recherche et de restauration des musées de France (Paris) CEA Centre d énergie atomique CNRS Centre national de la recherche scientifique CRDOA Commission de récolement des dépôts d œuvres d art CTHS Comité des travaux historiques et scientifiques CVA Corpus Vasorum Antiquorum DAMT Direction Architecture Muséographie Technique (musée du Louvre) DASV Direction de l Accueil, de la Surveillance et de la Vente (musée du Louvre) DCPCR Délégation à la conservation préventive et à la coordination des régies (musée du Louvre) DGAMS Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie DMO Direction de la Maîtrise d ouvrage (musée du Louvre) DPPEA Direction de la Politique des publics et de l Éducation artistique (musée du Louvre) Drac Direction régionale des Affaires culturelles EHESS École des hautes études en sciences sociales (Paris) ENS École normale supérieure Ensba École nationale supérieure des beaux-arts (Paris) EPHE École pratique des hautes études (Paris) Frac Fonds régional d art contemporain HdL Histoire du Louvre (musée du Louvre) ICOM-CC Conseil international des musées Committee for Conservation IFAO Institut français d archéologie orientale (Le Caire) INHA Institut national d histoire de l art (Paris) INP Institut national du patrimoine (Paris) Inrap Institut national de la recherche archéologique préventive Mnam Musée national d art moderne (Paris) MRAH Musées royaux d Art et d Histoire (Bruxelles) OMER Orient méditerranéen dans l Empire romain (musée du Louvre) PPRI Plan de prévention des risques d inondation RML 2010 La Recherche au musée du Louvre 2010, Paris, musée du Louvre éditions, et Milan, Officina Libraria, 2011 SRDAI Service du récolement des dépôts antiques et des arts de l Islam (musée du Louvre) TCL Textes cunéiformes du Louvre UFR Unité de formation et de recherche UMR Unité mixte de recherche ANR French National Research Agency BnF Bibliothèque Nationale de France (Paris) C2RMF Centre of Research and Restoration for French Museums (Paris) CEA Atomic Energy Commission CNRS National Centre For Scientific Research CRDOA Commission for the Verification of Works of Art CTHS Committee of Scientific and Historic Works CVA Corpus Vasorum Antiquorum DAMT Architecture Exhibition Design and Technical Department (Musée du Louvre) DASV Information, Surveillance and Sales (Musée du Louvre) DCPCR Division for Preventive Conservation and Collection Management (Musée du Louvre) DGAMS Directorate-General of Antiquities and Museums Syria DMO Project Management Department (Musée du Louvre) DPPEA Public Outreach and Art Education Department (Musée du Louvre) Drac Regional Directorate for Cultural Affairs EHESS École des hautes études en sciences sociales (Paris) ENS École normale supérieure Ensba École nationale supérieure des beaux-arts (Paris) EPHE École pratique des hautes études (Paris) Frac Regional Fund for Contemporary Art HdL History of the Louvre (Musée du Louvre) ICOM-CC International Council of Museums Committee for Conservation IFAO French Institute for Oriental Archaeology (Cairo) INHA National Institute of Art History (Paris) INP National Institute of Cultural Heritage (Paris) Inrap National Institute for Preventive Archaeological Research Mnam Musée National d Art Moderne (Paris) MRAH Royal Museums of Art and History (Brussels) OMER East Mediterranean in the Roman Empire (Musée du Louvre) PPRI Flood risk prevention plan RML 2010 La Recherche au musée du Louvre 2010, Musée du Louvre Éditions, Paris and Officina Libraria, Milan, 2011 SRDAI Service for Verification of Islamic Arts and Antiquities (Musée du Louvre) TCL Louvre Cuneiform Texts UFR Training and Research Unit UMR Joint Research Unit

7 Sommaire Le mot du président-directeur Henri Loyrette Le mot du président du conseil scientifique Salvatore Settis Introductions Antiquités orientales Antiquités égyptiennes Antiquités grecques, étrusques et romaines Arts de l Islam Sculptures Objets d art Peintures Arts graphiques Histoire du Louvre Musée national Eugène Delacroix Louvre-Lens Délégation à la conservation préventive et à la coordination des régies Service du récolement des dépôts antiques et des arts de l Islam Service études et Recherche de la direction de la Politique des publics et de l Éducation artistique Travaux de recherche 76 Antiquités orientales ŒUVRES 76 La collection de tablettes «proto-élamites» au musée du Louvre (publication et réédition des textes) 79 Ebih-Il, nu-banda : contribution de la sculpture inscrite aux questions historiques et chronologiques du royaume de Mari au III e millénaire 82 Le costume royal mésopotamien dans les collections du musée du Louvre 83 La glyptique du III e millénaire 83 Les collections du III e et du début du II e millénaire liées au monde transélamite et à la civilisation de l Oxus au département des Antiquités orientales 84 Étude et publication des collections du département des Antiquités orientales liées au culte de Jupiter d Héliopolis (Baalbek, Liban) MATÉRIAUX ET TECHNIQUES 84 La polychromie des ivoires d Arslan Tash (Syrie) 85 Clous de fondation néo-sumériens comportant des traces de tissu Antiquités égyptiennes ŒUVRES Nouvelles découvertes sur un chef-d œuvre du département égyptien du Louvre, la «tête Salt» Les collections lithiques prédynastiques Les faïences de Qantir Culture matérielle méroïtique et post-méroïtique Les ostraca de Deir el-médina CONTEXTE ET PROVENANCE L église de l archange Michel du monastère copte de Baouit Modélisation bayésienne d une chronologie absolue pour la XVIII e dynastie de l Égypte ancienne à partir d œuvres mises au jour à Deir el-médina et conservées au Louvre Datation radiocarbone des tissus votifs du Gebel el-zeit conservés au musée du Louvre Programme sur les faïences de Méditerranée orientale MUSÉES ET COLLECTIONS Les dossiers d antiquaires de l égyptologue Jacques Jean Clère Constitution d un catalogue des étiquettes et des marquages des œuvres de la collection du département des Antiquités égyptiennes Antiquités grecques, étrusques et romaines ŒUVRES Bilan de quinze ans de recherche sur la polychromie des terres cuites grecques Recherches sur les ateliers céramiques à Athènes au iv e siècle avant J.-C. Techniques des bronzes grecs et romains : histoire des restaurations anciennes Sculptures grecques et romaines : campagne d analyse des marbres et publications parues en 2011 Céramique grecque : travaux et publications sur la collection du Louvre Collections épigraphiques : trois catalogues en préparation HISTOIRE DE LA RÉCEPTION DE L ANTIQUITÉ CLASSIQUE Collections d antiques des xvii e et xviii e siècles en France et en Italie : à propos des collections Richelieu et Borghèse Catalogues de vente d antiques au xix e siècle : étude des collections et du marché de l art Les collections d antiques du marquis Campana CONTEXTE ET PROVENANCE Méditerranée occidentale (Italie-Tunisie) La peinture romaine du Louvre : point sur la collection de peintures campaniennes Les productions de la cité étrusque de Cerveteri : «De Cerveteri au Louvre : la peinture étrusque et son contexte» Œuvres provenant de l Étrurie intérieure conservées dans les collections du Louvre Histoire de l archéologie française en Tunisie : les collections lapidaires romaines du Bardo et du Louvre Méditerranée orientale (Grèce Turquie) L archéologie de la Grèce du Nord : bilan et perspectives Vases géométriques attiques du style du Dipylon Vases orientalisants du style de «la chèvre sauvage» La céramique orientalisante thasienne Histoire des fouilles conduites sur le site d Éléonte en Turquie par l armée d Orient (1915 et ) La production des cités de Smyrne et Myrina (Turquie) Les mosaïques romaines de la cité d Antioche sur l Oronte (Turquie)

8 108 Sculptures ŒUVRES Les médaillons de plâtre de Pierre Jean David d Angers ARTISTES ET ATELIERS Sculptures souabes gothiques tardives (vers ) des musées de France Sculptures florentines du Quattrocento Recherches sur Jean Antoine Houdon MATÉRIAUX ET TECHNIQUES Les bronzes français MUSÉES ET COLLECTIONS Le fonds photographique des antiquaires Demotte Le musée des Monuments français d Alexandre Lenoir Objets d art CHANTIER DES COLLECTIONS Les décors de lambris du xviii e siècle ŒUVRES Chypre médiévale Les émaux médiévaux méridionaux Les ivoires gothiques ARTISTES ET ATELIERS Les bronzes padouans MATÉRIAUX ET TECHNIQUES Les céramiques de Bernard Palissy et de ses continuateurs Les verres émaillés vénitiens Le mobilier de menuiserie et les débuts de l ébénisterie (fin du xv e siècle milieu du xvii e siècle) Le mobilier Boulle 121 Peintures ŒUVRES 121 Corpus des peintures britanniques, germaniques, espagnoles, scandinaves, suisses, russes et diverses 122 Recensement de la peinture française du xvi e siècle ARTISTES ET ATELIERS Giotto e compagni Rubens et l Europe Vélasquez Hubert Robert MUSÉES ET COLLECTIONS Réseau Louis-Philippe Le revers des tableaux et des dessins 126 Arts graphiques ARTISTES ET ATELIERS , année vasarienne 127 Luca Penni, dessinateur et peintre de l école de Fontainebleau ŒUVRES Dessins et gravures allemands de l école du Danube Giulio Romano, dessins du Louvre Dessins français du xvi e siècle Dessins génois du xvi e au xviii e siècle Les dessins bolonais du Louvre Inventaire des dessins d Antoine Jean Gros HISTOIRE DU GOÛT La collection de dessins italiens de Pierre Crozat Histoire des montages de dessins MUSÉES ET COLLECTIONS Les marques de collection de dessins et d estampes Histoire du Louvre Le Nôtre et les Tuileries Délégation à la conservation préventive et à la coordination des régies Environnement climatique : le cas du Rembrandt du Masd Agenais Adoption d une norme européenne sur l emballage des biens culturels : EN Conservation des biens culturels Principes d emballage pour le transport Service du récolement des dépôts antiques et des arts de l Islam Étude archivistique et analyse historique sur les modes d acquisition et le statut juridique des produits de fouilles d Antinoé L apport scientifique du récolement des fragments de vases grecs dans les musées américains Bilan historique et archéologique des œuvres antiques et des arts de l Islam déposées par le Louvre et l État à Nantes entre 1863 et 1952 Les dépôts du Louvre au Musée national de la céramique à Sèvres : de la reconstitution de l histoire des envois au récolement des œuvres La base de données du récolement des dépôts (PICO) Service études et Recherche de la direction de la Politique des publics et de l Éducation artistique Recherche sur les relations entre les musées et les municipalités en Europe Recherche sur la générosité des particuliers Recherche sur les pratiques «réelles» et «virtuelles» du Louvre Fouilles et prospections archéologiques Antiquités orientales Travaux 2011 de la mission archéologique de Tulul el- Far, Tell Taouil et Tell el-kharaze (Syrie) : recherches toponymiques et analyse stratigraphique Antiquités égyptiennes Les fouilles du département des Antiquités égyptiennes à Saqqara (Égypte), saison 2011 Travaux dans la tombe de Merenptah (Égypte), novembre 2011 Les fouilles du département des Antiquités égyptiennes à Mouweis (Soudan), saison 2011 Vie des collections Acquisitions Antiquités grecques, étrusques et romaines Idole néolithique Figurine plate béotienne «à bec d oiseau» Fragments d une coupe laconienne Buste votif de jeune homme Athéna, dite Minerve avec le géant ou Athéna Craufurd Arts de l Islam Tapis de prière Kelekian Plaque de revêtement architectural Plaquette de coffret (?) ou de petit mobilier Ahdname ottoman relatif aux relations de la Sublime Porte avec Raguse

9 Plumier à décor gul-i bulbul («rose et rossignol») Coupe à décor floral Tapis de prière ou tapis d été Sculptures Simon Challe, Vierge de l Immaculée Conception Objets d art Deux figures d applique : apôtres ; Christ à la colonne Saint Jean l Évangéliste Paire de flambeaux en bronze doré Éléments de lambris : double porte et dessus-de-porte, trumeau de miroir, deux parcloses et fenêtre garnie de volets de miroirs ; Quatre fauteuils ; Paire de bras de lumière à figure de perroquets ; Paire de chenets à décor de branches florales Robert Joseph Auguste, Deux terrines du service de George III Cuvette «Verdun» Peintures Attribué à Jean Malouel, Le Christ de pitié soutenu par saint Jean l Évangéliste et deux anges en présence de la Vierge Bartolomeo Vivarini, La Vierge allaitant l Enfant Lucas Cranach, dit l Ancien, Les Trois Grâces Frère Juan Bautista Maíno, Les Larmes de saint Pierre Jean Le Clerc, La Résurrection de Lazare Louis Cretey, Déborah exhortant Barak à combattre les armées de Sisara Jean-François de Troy, Le Déjeuner d huîtres (esquisse) Gavin Hamilton, Vénus unissant Hélène à Pâris Pierre Paul Prud hon, Le Monument du pape Clément XIV par Canova Entourage de Jean-Baptiste Camille Corot, Paysage de campagne romaine La donation Forbes aux American Friends of the Louvre George Morland, Campement de bohémiens Francis Danby, Le Christ marchant sur les eaux James Ward, Le Baptême du Christ William Mulready, Instruis l enfant Frederick (dit William) Clarkson Stanfield, Les troupes françaises franchissant la Magra Sarzana, avec les montagnes de Carrare dans le lointain, en 1796 John Rogers Herbert, Le Sauveur serviteur de ses parents à Nazareth Edward Lear, Vue de Taormine en Sicile avec l Etna dans le lointain John Frederick Lewis, La Rue et la mosquée al-ghouri au Caire Arts graphiques Anonyme italien, Deucalion et Pyrrha repeuplant la terre Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange, Deux études d un homme nu pris dans un mouvement ascendant (recto) ; Esquisses d un homme nu et un fragment d une étude de tête d homme (verso) Baptiste Pellerin, Pantagruel et ses compagnons dans l Isle Sonante et dans l Ile de Condemnation et cinq «drôleries» d inspiration rabelaisienne Baptiste Pellerin, Frontispice de l Isle Sonante Nicolas Moillon, Une femme agenouillée auprès d une figure ailée, dans un paysage Nicolas de Largillierre, Portrait d homme et études de main François André Vincent, Recueil de caricatures Francisco de Goya y Lucientes, Disparate conocido : Quel guerrier! ; Disparate de bestia : Autres lois pour le peuple ; Disparate de tontos : Pluie de taureaux ; Disparate puntual : Une reine du cirque Philippe Auguste Hennequin, Composition allégorique : Mars désarmé Richard Westall, Scène dans un camp militaire Francis Danby, Rivage au clair de lune Thomas Webster, Le Chœur de village Edward William John Hopley, Uncas, jeune Indien Delaware, surpris dans la forêt près de son feu de camp Peter Doig, Pelican Island Dove Allouche, Surplomb Marc Desgrandchamps, Mnémosyne pop Histoire du Louvre Philibert Delorme, Arcade ionique du palais des Tuileries Victor Chavet, Portrait de Giovanni Francesco Romanelli Musée national Eugène Delacroix Francisco José de Goya y Lucientes, «Quien mas rendido?» [Qui est plus esclave?] Anonyme, Caricature de Mlle George Eugène Delacroix, Étude de reliures, veste orientale et figures d après Goya Gillot Saint-Evre, Louis XI et Isabelle de Croye, scène de Quentin Durward Newton Fielding, Oiseaux au bord d un étang Pierre Joseph Dedreux-Dorcy, Portrait du comte Charles de Mornay Restaurations Antiquités orientales Restauration d un texte littéraire sumérien («Lamentation sur la ruine d Ur») Restauration d un relief de Ninive (vers avant J.-C.) Restaurations d œuvres d époque romaine : le cas de deux portraits chypriotes peints Restaurations d œuvres d époque romaine : le cas d un portrait monumental d Agrippine la Jeune Antiquités égyptiennes Conservation-restauration en vue d une nouvelle présentation au public : les collections de l Égypte romaine du Louvre Antiquités grecques, étrusques et romaines Las Incantadas, restauration des éléments de sculpture architecturale de l agora de Thessalonique Sept ans d études et de restauration des peintures d époque romaine du musée du Louvre Conservation préventive des figurines en terre cuite : bilan d un chantier des collections Une redécouverte scientifique liée à la restauration des plombs Un bilan sanitaire de la collection d os et d ivoires Redécouverte de deux tissus attiques exceptionnels Restauration des urnes étrusques archaïques en terre cuite Projet muséographique de l Orient méditerranéen dans l Empire romain (OMER) La restauration des œuvres mises au jour dans la région de Thessalonique par le Service archéologique de l armée d Orient Sculptures Étude et restauration du Christ Courajod Étude et restauration d un Saint Jean l Évangéliste du Rouergue Relief aux anges musiciens du Maître du Chœur des anges Jean Antoine Houdon, Bustes en terre cuite de Louise et Alexandre Brongniart

10 Objets d art La campagne de restauration pour les œuvres prêtées au Louvre-Lens Restauration et protection d un surtout de table de Christofle Peintures Un chef-d œuvre du Quattrocento siennois restauré : La Vierge et l Enfant entourés de six anges de Sassetta La Sainte Anne de Léonard de Vinci La restauration d un tableau de Titien, Jupiter et Antiope, dit La Vénus du Pardo Jean Cousin le Père, Eva Prima Pandora Étude et restauration des Forgerons, fragment de L ordre pourvoit aux besoins de la guerre, l un des décors de la Cour des comptes de Théodore Chassériau Étude et restauration du Dévouement patriotique des six bourgeois de Calais en 1342 d Ary Scheffer Arts graphiques Examen technique d un dessin attribué à Jan van Eyck La restauration des œuvres graphiques en vue de leur exposition Cadre emboîtant pour les pastels Histoire du Louvre Restaurations de fragments des Tuileries et de la Grande Galerie Délégation à la conservation préventive et à la coordination des régies Surveillance «vibratoire» des œuvres de Charles Le Brun et Philippe de Champaigne conservées à proximité du chantier Marengo Chantiers des collections Espaces muséographiques Sculptures médiévales françaises, la sculpture gothique du xiii e siècle : salle Royaumont Mise en valeur des fragments des Tuileries de Catherine de Médicis Journées d étude, colloques et conférences Journées d étude Polychromie mate et lécythes attiques à fond blanc : techniques et problèmes de conservation Les moulages d après l antique «Les gypsothèques en France : bilan et perspectives» Terres cuites de la Renaissance : matière et couleur Le musée des Monuments français et la construction de l histoire D azur et d or : l apogée des émaux limousins autour de 1200 Raphaël à Rome, les dernières années Jean Cousin Journée d étude du British Museum Les savoir-faire du papier en France et au Japon : connaissance, usages et conservation «La norme et les marges : le musée cloisonne-t-il?» Manuscrits en péril Colloques La Macédoine du vi e siècle à la conquête romaine : formation et rayonnement culturels d une monarchie grecque Le Christ de Rembrandt : rencontres et débats autour d une exposition «Histoire et culture des jardins» Sagesse du jardin et harmonie du monde : du mythe édénique aux défis planétaires Autour du Louvre-Abou Dabi : les enjeux du musée universel du xviii e au xxi e siècle Conférences Les Vies de Giorgio Vasari. Histoire et création littéraire Conférences d écrivains : Pays réel, pays rêvé Actualité de la recherche archéologique Antiquités orientales Recherches récentes au massif Rouge à Mari (Syrie) : un jalon dans l histoire des ziggurats mésopotamiennes ( avant J.-C.) Der a et Tell al-ash ari de la Décapole, à la lumière de découvertes récentes (Syrie) Göbekli Tepe (Turquie) : les plus anciens sanctuaires mégalithiques de l histoire de l humanité Khirbet al-batrawy : une ville du III e millénaire avant J.-C. (Jordanie) Mozia et le temple du Khoton : aux origines de la Sicile phénicienne Au sud du Croissant fertile : le Leja (Syrie) aux IV e et III e millénaires avant notre ère Antiquités égyptiennes Paysages sacrés pour les vivants et les morts. Découvertes récentes à Quesna et à Kom el-ahmar Minouf (Delta) Derniers visages des dieux d Égypte : quand, à Tebtynis, le dieu crocodile Sobek prend les habits de Saturne Des maisons, des temples et des pyramides : les fouilles de la ville pharaonique et kouchite de Kawa Le tombeau et les chapelles d Osiris à Karnak Vie et mort dans une cité copte de Moyenne-Égypte Antiquités grecques, étrusques et romaines Cumes : archéologie de la plus ancienne colonie grecque d Occident Des vestiges de la maison Dorée de Néron sous le palais impérial de Domitien à Rome Découvertes récentes à Vergina Le sanctuaire de Poséidon à Héliké (Achaïe) : culte et images au viii e siècle avant J.-C. dans le nord du Péloponnèse Orient et Occident du Moyen Âge à nos jours Construction et évolution des fortifications du Mont- Saint-Michel (xiii e -xviii e siècle) Espaces funéraires et mémoriels dans les monastères francs-comtois de Luxeuil et Saint-Claude à partir des découvertes archéologiques récentes Archéologie et histoire des juifs dans l Alghero catalane Des chefs francs à Saint-Dizier (Haute-Marne)? Découverte de trois tombes exceptionnelles du vi e siècle Œuvres en scène Une vision des premières fouilles en Assyrie : l architecte et peintre Félix Thomas à Khorsabad L «Alexandre à la lance» du musée du Louvre : une adaptation singulière d un chef-d œuvre de Lysippe dans l Égypte des Pharaons Louis XV récompense la Peinture et la Sculpture, de Pierre François Berruer Les Franciscains chez les Aztèques : plumes, maïs et sculpture de dévotion Chaire du Louvre Hybrides chinois : la quête de tous les possibles

11 Expositions Revenants. Images, figures et récits du retour des morts Franz Xaver Messerschmidt Tony Cragg, «Figure out / Figure in» Égypte de pierre. Prisse d Avennes Pietro da Cortona et Ciro Ferri Louis de Boullogne Le Cachet d atelier, une marque pour mémoire Claude le Lorrain. Le dessinateur face à la nature Rembrandt et la figure du Christ Michal Rovner, «Histoires» Mimmo Jodice. Les yeux du Louvre Le Papier à l œuvre Les Usages de l astrolabe Enluminures du Moyen Âge et de la Renaissance De Finiguerra à Botticelli. Les premiers ateliers italiens de la Renaissance La Cité interdite au Louvre. Empereurs de Chine et rois de France Au royaume d Alexandre le Grand. La Macédoine antique J.-M. G. Le Clézio, «Le musée-monde» Dessins français de la collection Mariette Giorgio Vasari. Dessins du Louvre Les Reliques de saint Césaire d Arles Fantin-Latour, Manet, Baudelaire. L Hommage à Delacroix LE LOUVRE AU GRAND PALAIS Nature et idéal. Le paysage à Rome, LE LOUVRE EN RÉGION L Égypte copte, du Louvre à Colmar Richelieu à Richelieu Regards sur Marie Les Multiples Visages de Vivant Denon Mosaïque de la Syrie antique. Les collections du Louvre restaurées à Saint-Romain-en-Gal Majolique. La faïence au temps des humanistes, «Le Louvre à Béthune». Les Trois Grâces LE LOUVRE À L INTERNATIONAL Gli Etruschi dall Arno al Tevere Les Étrusques de l Arno au Tibre. Les collections du Louvre à Cortone Antiquity Revived. Neoclassical Art in the Eighteenth Century Un altre Egipte. Colleccions coptes del Museu del Louvre Diplomatie et porcelaines de Sèvres. Prestige et art de vivre à la française au xviii e siècle David, Delacroix, and Revolutionary France: Drawings from the Louvre L Offrande éternelle au temps des Égyptiens : une question de survie Delacroix ( ). De l idée à l expression I Borghese e l antico ACTUALITÉS DES SALLES Antiquités orientales La Visite du pacha de Mossoul aux fouilles de Khorsabad, ancienne Ninive, de Félix Thomas (Nantes, ) Ebih-Il, nu-banda Antiquités grecques, étrusques et romaines Éléonte, la cité d où Alexandre partit à la conquête du monde Sculptures La Minerve de Guillaume Coustou pour les Invalides Objets d art La Déposition du Christ, de Jacopo Del Duca La maquette du lit de Mme Du Barry à Fontainebleau «Prix de course», de François Durand, d après Jean- Baptiste Klagmann Peintures Vierge à l Enfant Jésus avec saint Jean Baptiste, d Eustache LeSueur. Le Sueur et non Vouet : un tableau de la collection Penthièvre revient au Louvre après cinquante ans Scènes de la vie d Esther, de Sandro Botticelli et Filippino Lippi. L apport de l analyse scientifique à l attribution de deux coffres de mariage dont le décor peint a été exécuté dans l atelier de Botticelli La Vision de saint François d Assise, de Luis Tristan. Le naturalisme à Tolède, entre Greco et Caravage Les Trois Grâces, de Lucas Cranach l Ancien. Un spectaculaire enrichissement des collections de peintures allemandes du Louvre Un grand paysage attribué à Crescenzio Onofrio. Le paysage à Rome au xvii e siècle Démocrite, rire de la folie des hommes, d Antoine Coypel Autoportrait, d Élisabeth Sophie Chéron. Hommage à une figure féminine aux multiples talents, reçue à l Académie royale de peinture et de sculpture en 1673 Paysage avec Mercure découvrant Hersé de retour de la fête de Minerve, de Francisque Millet. Un don sous réserve d usufruit de M. Antoine Béal La Vierge allaitant l Enfant, de Bartolomeo Vivarini. Un chef-d œuvre de la jeunesse de Bartolomeo Vivarini donné par M. Jean-François Costa Le Combat de David et Goliath, de Daniele Ricciarelli, dit Daniele da Volterra. Un exemple exceptionnel de tableau «sans revers» au cœur du débat du paragone L envers du tableau. Découvrir la face cachée des chefsd œuvre du Louvre. Parcours dans les salles Suzanne au bain, de Jean-Baptiste Santerre. Hommage à l artiste, en liaison avec Magny-en-Vexin, sa ville natale La Vierge d humilité, de Niccolò di Buonaccorso. Un don sous réserve d usufruit de Mme Lanini-Strölin (1976), entré au musée du Louvre en 2011 Annuaire des chercheurs 340 Au musée du Louvre Chercheurs associés Antiquités égyptiennes Antiquités grecques, étrusques et romaines Antiquités orientales Art graphiques Sculptures Publications Catalogues d expositions présentées au Louvre Catalogues d expositions présentées hors du Louvre Catalogues raisonnés et autres publications scientifiques Art contemporain

12 Le mot du président-directeur 12 Ce nouveau numéro de La Recherche au musée du Louvre est le reflet d études riches et rigoureuses, passionnées, qui mobilisent tout le personnel scientifique. C est un travail qui s exerce dans la discrétion et avec patience, sur des périodes longues, demandant beaucoup d énergie, de passion et de compétences diverses. La vocation de notre musée, c est aussi d être un centre de recherche. L année 2011 a vu s achever, se poursuivre ou naître des projets de recherche. La diversité de nos collections, leur étendue géographique et chronologique, les différents matériaux qui les composent, les artistes ou les artisans qui les ont créées et façonnées, les archéologues, historiens d art, amateurs, collectionneurs qui les ont étudiées, admirées et exposées, toute cette richesse favorise le foisonnement de la centaine de projets recensés dans cet ouvrage, qui sont le ferment des expositions, des publications et des parcours muséographiques de demain. La vitalité de notre établissement se mesure à l aune des acquisitions qui viennent enrichir nos collections. Quatre-vingt-quatre œuvres ont été acquises en 2011, dont deux «trésors nationaux» : Les Trois Grâces de Lucas Cranach, œuvre exceptionnelle acquise dans des conditions elles aussi exceptionnelles, ou encore cet admirable primitif français qu est la Pietà de Jean Malouel. C est en effet l un des volets de notre mission de recherche que de renforcer les points forts de nos collections, mais également d en combler les lacunes. Étudier une œuvre, un artiste, un contexte, une provenance suppose une communion d experts, de physiciens, de chimistes, de restaurateurs autour d une même problématique. Procéder à des analyses, décider d une restauration sont des moments importants où le chercheur s approche au plus près de la démarche créatrice de l artiste ou de l artisan. Les études que nous présentons ici résultent parfois de plusieurs années de réflexion, d interrogations, d analyses et de concertation : Las Incantadas, l arcade du palais des Tuileries, le polyptyque de Borgo San Sepolcro de Sassetta, l Eva Prima Pandora de Jean Cousin, toutes ces œuvres que le public contemple dans les salles du musée, redécouvre dans les nouveaux espaces muséographiques d OMER et des Arts de l Islam, admirera dans quelques mois au Louvre-Lens. Le programme des expositions 2011, qui couvre un très large spectre cristallisant la recherche, a été remarquable par sa diversité. Il y a eu celles, régulières, du département des Arts graphiques, qui montrent l inépuisable richesse de cette collection, permettant de découvrir ou redécouvrir un artiste, une période, un collectionneur. Celles aussi du hall Napoléon autour de deux grands artistes du xvii e siècle, Rembrandt et Claude Lorrain, qui se sont attachées à faire découvrir les recherches de l un sur le visage du Christ et le rapport de l autre avec la nature. Celles encore à l occasion desquelles notre musée s est ouvert à d autres civilisations : la Grèce du Nord et le royaume d Alexandre le Grand, la Chine avec l exposition «Cité interdite», inédite dans son sujet comme dans son format, et enfin l Afrique, les Antilles, l Amérique latine et l Océanie réunies dans la vision de notre «grand invité» de l année 2011, J.-M. G. Le Clézio. Je citerai également Messerschmidt et ses étonnantes «têtes de caractère», qui ont dialogué entre elles et avec les œuvres de l artiste contemporain Tony Cragg. L occasion de rappeler que le Louvre est aussi la maison des artistes vivants. En 2011, confortant notre rôle de musée national, de musée dont les collections et le savoir-faire sont au service de l ensemble de la nation, nous avons organisé

13 plusieurs expositions en province, mais aussi au-delà de nos frontières, à Rome, Madrid, Houston, New York, Tokyo ou encore Cortone, au cœur de l Étrurie antique. Un rayonnement, une présence qui s inscrivent également sur le terrain, avec les chantiers de fouilles en Égypte et au Soudan. Le musée du Louvre est engagé depuis maintenant deux ans dans la démarche de structuration de la recherche patrimoniale entreprise par les pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et les universités dans le cadre du grand emprunt lancé en 2010 qui a pris le nom d «Investissements d avenir». Au-delà de notre coopération avec les partenaires des laboratoires d excellence liés au monde des musées, «Création, art et patrimoine» (CAP, porté par le PRES HESAM) et «Matériaux, interfaces, surfaces, environnement» (Matisse, porté par le PRES Sorbonne Université), le Louvre a soutenu depuis l origine le Labex Patrima pour la pertinence de son projet et sa proximité avec Neuville-sur-Oise, où devait s établir le centre de recherche, de conservation et de restauration. Ce Labex (et sa déclinaison Equipex Patrimex) a été retenu par l Agence nationale de la recherche en Une première thèse a démarré en décembre 2011 à l université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines, en cotutelle avec le département des Arts de l Islam. Être un musée-monde, comme le disait J.-M. G. Le Clézio, cela signifie pour le Louvre, pour tous ceux qui y travaillent, témoigner d un attachement puissant envers nos origines, envers les missions fondamentales définies par la Révolution et l Empire. Missions de conservation, d enrichissement des collections et de diffusion des savoirs. C est là notre socle essentiel. Et c est en s appuyant sur cette base solide, sur cette vocation initiale, que notre musée-monde peut et doit rayonner, s ouvrir à tous les publics les savants comme les néophytes, d ici ou d ailleurs. Henri Loyrette This new issue of La Recherche au musée du Louvre reflects the rich and rigorous research that our scientific staff are passionately engaged in. It is work that is carried out away from the public eye, demanding patience over long periods of time, immense energy, and various skills. An important part of our vocation as a museum is to be a research centre. A number of research projects were completed, continued or begun in The diversity of our collections, their geographical and chronological scope, the various materials they are made from, the artists and craftspeople who created and fashioned them, the archaeologists, art historians, art lovers and collectors who have studied them, admired them and displayed them; all this has provided the wealth of topics for the hundreds of subjects included in this volume. They are the seedbed for future exhibitions, publications and museum visits. Acquisitions that enrich our collections are a measure of our institution s vitality. Last year eightyfour works were acquired, including two national treasures: The Three Graces by Lucas Cranach, an exceptional work which was acquired in equally exceptional circumstances, and the wonderful French primitive, the Pieta by Jean Malouel. An important aspect of our research mission is to consolidate the strengths of our collections but also to fill in the gaps. Studying an artwork, an artist, a context or a provenance involves a group of experts, physicists, chemists and conservators all working together on the same question. Conducting analyses or deciding to restore a work are moments when the researcher comes closest to the creative processes of the artist or the craftsperson. Some of the studies presented here are the fruit of several years of reflection, questioning, analysis and dialogue: Las Incantadas, the archway from the Palais des Tuileries, Sassetta s Borgo San Sepolcro altarpiece, and the Eva Prima Pandora by Cousin are typical outcomes of such studies, and it is also the case for works moved from various rooms in the museum to the new exhibition spaces devoted to the East Mediterranean in the Roman Empire and to Islamic art, and very soon for works that will be displayed at the Louvre-Lens. The 2011 exhibition programme was remarkable for its variety, encompassing a broad spectrum, crystalizing research. The regular exhibitions in the Department of Prints and Drawings bore witness to the inexhaustible wealth of this collection they were wonderful opportunities for the public to discover or rediscover an artist, a period, or a collector. Exhibitions in the Hall Napoléon celebrated the work of two great seventeenth-century artists, Rembrandt and Claude Lorrain one devoted to Rembrandt s research on the face of Christ, the other highlighting Claude s kinship with nature. At the same time, our museum opened its doors to other civilizations: the north of Greece and the kingdom of Alexander the Great; China, with the exhibition, the Forbidden City, as unprecedented in its subjects as in its presentation, and finally Africa, the West Indies, Latin America 13

14 14 and Oceania were considered together through the vision of our special guest Jean-Marie Le Clézio. And then there was Messerschmidt and his extraordinary character heads, interacting with one another and with the works of contemporary artist Tony Cragg, an opportunity to recall that the Louvre is also home to living artists. In 2011, in our role as a national museum whose collections and expertise exist for the benefit of the whole of France, we organized a number of regional exhibitions, and also beyond our borders: in Rome, Madrid, Houston, New York, Tokyo and in Cortona, in the heart of ancient Etruria. We also made our presence felt in the field, with excavations in Egypt and Sudan. The Louvre has been engaged for the last two years in the process of structuring heritage research initiated by research centres and higher education institutes (PRES) and by universities, using government loans granted to them in 2010, given the special titles of investments in the future. In addition to our cooperation with our partners in two laboratories of excellence (labex), both of which have links with the museum world: the CAP (Création, Art et Patrimoine, part of the PRES HESAM), and MATISSE (Matériaux, Interfaces, Surfaces, Environnement, part of the PRES Sorbonne University). In addition to these, the Louvre has also given support to the Patrima team, both for the relevance of its project and because it is close to Neuville sur Oise, where a research, conservation and restoration centre was to be set up. Patrima (and its offshoot Equipex Patrimex) attained labex status in At the University of Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, a first doctoral thesis was begun in December 2011, jointly supervised by our Department of Islamic Art. Being the world in a museum, as J. M. G. Le Clézio put it, our guest of honour for the year 2011, means that the Louvre and everyone working here must remain completely faithful to our original charter, that is to say the basic missions set out at the time of the French Revolution and the Napoleonic Empire: conservation, expansion of the collections and the spread of knowledge. These three things are the very basis of our raison d être, our primary vocation, and as such must underpin the way in which our museum-world exerts its influence and makes itself available to every kind of public, whether scholars or schoolchildren, connoisseurs or beginners, from France or from abroad.

15 Le mot du président du conseil scientifique À l instar des grandes institutions de recherche, le musée du Louvre a souhaité se doter d un conseil scientifique afin de bénéficier d un regard extérieur sur sa politique de recherche. Le rôle de ce conseil est multiple : il s interroge sur l équilibre entre les différents champs de recherche ouverts par le musée, fait des recommandations sur les principaux projets, propose des sujets dans des domaines moins étudiés, suscite des réflexions transversales, met l accent sur les domaines d excellence du musée, son originalité et sa réactivité par rapport aux grandes découvertes et orientations des disciplines représentées en son sein, examine les méthodes qu il met en œuvre et leur adéquation aux meilleures pratiques, ainsi que la qualité de ses réseaux et de ses partenariats, réfléchit aux moyens de la diffusion. Le conseil réunit autour du président-directeur du Louvre, Henri Loyrette, des huit directeurs de départements (Béatrice André-Salvini, Guillemette Andreu-Lanoë, Jean- Luc Martinez, Sophie Makariou, Geneviève Bresc-Bautier, Marc Bascou, Vincent Pomarède, Carel van Tuyll van Serooskerken), du directeur du musée Delacroix (Christophe Leribault), du directeur du Louvre-Lens (Xavier Dectot), du directeur chargé de la préfiguration du département des Arts de Byzance et des Chrétientés d Orient (Jannic Durand), de la directrice de la direction de la Politique des publics et de l Éducation artistique (Catherine Guillou) et de trois représentants du personnel scientifique du Louvre (Véronique Arveiller, ingénieur d études au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines ; Christophe Barbotin, conservateur au département des Antiquités égyptiennes ; Dominique Thiébaut, conservateur au département des Peintures), des membres éminents de la recherche en archéologie et histoire de l art, issus des universités et des musées nationaux et internationaux : Christian-Julien Robin, directeur de recherche au CNRS sur le monde arabe et musulman et membre de l Institut ; Dominique Valbelle, professeur d égyptologie à l université Paris IV Sorbonne ; Tim Stanley, Senior Curator chargé du département Asie et Moyen-Orient au Victoria and Albert Museum à Londres ; Pantxika Béguerie-De Paepe, conservatrice en chef du musée d Unterlinden à Colmar ; Keith Christiansen, directeur des Peintures européennes au Metropolitan Museum of Art à New York ; Henri Zerner, professeur d histoire de l art et de l architecture à l université de Harvard ; Jacqueline Lichtenstein, directrice adjointe de l UFR de philosophie-sociologie à l université Paris IV Sorbonne (Esthétique et philosophie de l art) ; Élisabeth Décultot, directrice de recherche au CNRS, Centre Marc-Bloch à Berlin ; Catherine Jolivet-Lévy, directrice des études à l École pratique des hautes études (Archéologie religieuse du monde byzantin et arts chrétiens d Orient) ; Françoise Benhamou, économiste, professeur à l université Paris XIII ; Antoinette Le Normand-Romain, directeur de l Institut national d histoire de l art ; et Marie Lavandier, directrice du Centre de recherche et de restauration des musées de France. Il est présidé par moi-même, Salvatore Settis, ancien directeur de l École normale supérieure de Pise, professeur d archéologie grecque et romaine. La séance du 10 mars 2011 constituait une première prise de contact. Les directeurs des départements ont fait découvrir à leurs collègues l étendue des collections dont ils ont la responsabilité et dressé un bilan des publications et des études en cours. Trois interventions ont permis de mieux cerner la particularité de la recherche au musée, avec un projet sur les fouilles «L exemple de Saqqara» (Guillemette Andreu-Lanoë, directrice du département des Antiquités égyptiennes), un projet sur les matériaux «La polychromie des terres cuites» (Violaine Jeammet, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines) et un projet artistes/collections «Les 15

16 journées d études Raphaël et Léonard» (Vincent Delieuvin, conservateur au département des Peintures). La journée s est achevée par une visite au C2RMF, où restaurateurs et conservateurs ont présenté le travail en cours sur la Sainte Anne de Léonard de Vinci. Le conseil scientifique s est réuni huit mois plus tard, le 8 novembre 2011, pour une journée de débats sur la diffusion de la recherche, ses supports écrits et oraux. La première intervention, au cours de laquelle fut présenté Museum Plus, outil de recherche commun à tous les départements du musée, que le Louvre met actuellement en place, nous a permis d aborder la question de la gestion des collections. Il s agit non seulement de faire migrer les données informatiques des anciennes bases du musée, mais également de les enrichir en matière d iconographie, de bibliographie et de données techniques, nécessaires notamment à la régie des œuvres. En 2011, la majeure partie des informations sur les œuvres pharaoniques du département des Antiquités égyptiennes a été versée dans la nouvelle base, tandis que commençait la reprise des données du département des Peintures. Suivront celles des départements des Sculptures, des Objets d art, des Antiquités orientales, des Arts de l Islam et des Antiquités grecques, étrusques et romaines. Le département des Arts graphiques possède déjà depuis de nombreuses années sa propre base de données en ligne. Les membres du conseil ont eu de longs échanges sur ce sujet, apportant des informations sur leurs propres systèmes de gestion avec les exemples du Victoria and Albert Museum, du Metropolitan Museum et du musée d Unterlinden, mais aussi en tant qu utilisateurs ; ils ont manifesté leur attente quant à la possibilité de consulter cette riche documentation en ligne dans un avenir qu ils espèrent proche. Le thème suivant portait sur la diffusion de la recherche : Quel contenu pour quel support? Quelle visibilité a-t-on en France et à l étranger de la recherche menée au Louvre? Dans quelle(s) langues(s) faut-il publier? Toutes ces questions ouvraient également sur des questions touchant aux publics, à la qualité des traductions, aux coûts de production, aux pratiques et aux attentes des chercheurs. Le conseil a fait l éloge de la publication La Recherche au musée du Louvre, qui remplit parfaitement le rôle qui lui était assigné, à savoir faire connaître largement la diversité et le sérieux de la recherche au musée. L après-midi était consacré dans un premier temps à la visite sous la conduite de Sophie Descamps, commissaire de l exposition, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines de l exposition «Au royaume d Alexandre le Grand. La Macédoine antique». Cet événement, préparé depuis 2003, a permis de faire le point sur l ensemble des collections des œuvres de Grèce du Nord conservées au département, qui ont été restaurées à cette occasion. C est là un parfait exemple de l aboutissement de plusieurs années de recherche et de sa diffusion au plus grand nombre. Dans un second temps, les débats ont porté sur les supports oraux de diffusion mis en place au musée du Louvre : les conférences et les colloques à l auditorium, l enseignement. La question de la transmission et de la sauvegarde de ces contenus oraux a bien sûr été évoquée, et notamment celle de la diffusion en ligne et des publications des actes de colloque. Après ces premiers rendez-vous, les prochaines séances sont inscrites au calendrier 2012, les avril et les décembre. Salvatore Settis 16 Like many major research institutions, the Musée du Louvre decided to establish a Scientific Council in order to introduce an external perspective on its research policy. The Council has a number of core functions: examining the balance between the museum s various fields of research; proposing recommendations for the main projects; suggesting areas of study that receive less attention; promoting transversal reflection; focusing on the museum s areas of excellence, its originality, and reactivity with regard to the major discoveries and orientations of the disciplines represented in the museum; examining the museum s methods and their compatibility with best practices, and the quality of its networks and partnerships; and reflecting on the means of dissemination. The Council, which is chaired by the president and director of the Louvre, Henri Loyrette, is composed of the directors of the Louvre s eight departments (Béatrice André-Salvini, Guillemette Andreu-Lanoë, Jean-Luc Martinez, Sophie Makariou, Geneviève Bresc-Bautier, Marc Bascou, Vincent Pomarède and Carel Van Tuyll); the director of the Musée Delacroix (Christophe Leribault); the director of the Louvre-Lens (Xavier Dectot); the director responsible for the conception and establishment of the forthcoming

EXPERTS NATIONAUX. Tél. 01.40.20.50.61. Département des antiquités grecques, étrusques et romaines : M. Alain PASQUIER

EXPERTS NATIONAUX. Tél. 01.40.20.50.61. Département des antiquités grecques, étrusques et romaines : M. Alain PASQUIER EXPERTS NATIONAUX I - Chefs des 14 départements patrimoniaux : 1) musée du Louvre : Palais du Louvre 34, quai du Louvre 75058 PARIS CEDEX 01 Standard général : 01.40.20.50.50 Département des antiquités

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

COMMISSIONS NATIONALES SCIENTIFIQUES REGIONALES ET INTERREGIONALES AVIS SCIENTIFIQUES

COMMISSIONS NATIONALES SCIENTIFIQUES REGIONALES ET INTERREGIONALES AVIS SCIENTIFIQUES COMMISSIONS NATIONALES SCIENTIFIQUES REGIONALES ET INTERREGIONALES AVIS SCIENTIFIQUES I - Grands départements patrimoniaux (chargés de remplir «à la demande du Service des musées de France, des missions

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire École doctorale 124 «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire 2014/2015 Présentation de la formation doctorale obligatoire L originalité de l École doctorale réside dans

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

La recherche au musée du Louvre

La recherche au musée du Louvre La recherche au musée du Louvre 2012 Illustration de couverture La couverture des nouveaux espaces muséographiques du département des arts de l Islam, dans la cour Visconti du musée du Louvre (R. Ricciotti

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree French Programme of Studies (for courses commencing October 2009 and later) YEAR ONE (2009/10) Year (These units start in and continue in.) FRE1001 Linguistique théorique 1 4 credits Non Compensatable

Plus en détail

Bulletin d infos et de liaison destiné aux plongeurs-archéologues de l EST

Bulletin d infos et de liaison destiné aux plongeurs-archéologues de l EST n 1 - juin 2009 Bulletin d infos et de liaison destiné aux plongeurs-archéologues de l EST PAGE 2 Mandat 2009-2012 Le mot de la nouvelle équipe Actions Com en région PAGE 3 Des outils de communication

Plus en détail

L héritage Gréco-latin dans le monde contemporain. Ecole pratique des hautes études - Université de Paris-Sorbonne

L héritage Gréco-latin dans le monde contemporain. Ecole pratique des hautes études - Université de Paris-Sorbonne L héritage Gréco-latin dans le monde contemporain Ecole pratique des hautes études - Université de Paris-Sorbonne Organisateurs : Bénédicte GORRILLOT, Université de Valenciennes (UVHC) Perrine GALAND,

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Belin 2009 L empire byzantin et l empire carolingien sont tous les deux chrétiens. Mais leurs pratiques religieuses sont différentes : quelles sont-elles?

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon Guido Reni donner site prestigieux au cœur de la Côte des Vins valorisation d image ouverture sur la ville soif de culture Claude Monet moteur

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Quelles sont les principales différences entre les pratiques religieuses des chrétiens d Occident et des chrétiens d Orient? Eglises Eglise d Occident

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE L objet et l oeuvre 6 Statut de l objet Entrée Référence Caractéristiques Vocabulaire Illustration L objet comme constituant de l œuvre en 2D Schwitters Relief 1923 Centre G Pompidou Collage Collage L

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Grandes Heures d Anne de Bretagne

Grandes Heures d Anne de Bretagne Grandes Heures d Anne de Bretagne Travesera de Gracia, 17-21 08021 Barcelone - Espagne Tél. (+33) 09 70 44 40 62 Tél. +34 93 240 20 91 Fax +34 93 201 50 62 www.moleiro.com www.moleiro.com/online Grandes

Plus en détail

Tête féminine, dîte "Tête Warren". Marbre de Paros Museum of Fine Arts, Boston. Boston

Tête féminine, dîte Tête Warren. Marbre de Paros Museum of Fine Arts, Boston. Boston Tête féminine, dîte "Tête Warren". Marbre de Paros Museum of Fine Arts, Boston. Museum of Fine Arts, Boston Bacchus indien. Plâtre Collection Rodin, La Mort d Athènes ou lamentation sur l'acropole. Marbre

Plus en détail

Manuscrits du Moyen Age

Manuscrits du Moyen Age Manuscrits du Moyen Age (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) 1. Qu est-ce qu un manuscrit? Voici deux ouvrages conservés à la MGT. Histoire des quatre fils Aymons, XVIIe siècle

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

La diversité culturelle en question (s)

La diversité culturelle en question (s) 1 Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines Colloque international organisé par la Chaire Jean Monnet et le service culturel de l Université La diversité culturelle en question (s) 14 et 15 novembre

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum :

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum : Dev4Plan1 Le Plan De Leçon 1. Information : Course : Français Cadre Niveau : Septième Année Unité : Mes Relations Interpersonnelles Thème du Leçon : Les Adjectifs Descriptifs Date : Temps : 55 minutes

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE CALL FOR PAPERS / APPEL A COMMUNICATIONS RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE The Conference Rethinking

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

Votre rendez-vous avec le monde. встреча འཛམ ག

Votre rendez-vous avec le monde. встреча འཛམ ག Votre rendez-vous avec le monde встреча འཛམ ག «NOS VALEURS D HUMANISME, D ÉCHANGE ET DE DIFFUSION DES CULTURES, FAÇONNENT NOS CHOIX DE FORMATION, DE RECHERCHE ET D ACTION» «L Inalco enseigne les langues

Plus en détail

Conclusion : -30- 41 Voir Annexe p.33

Conclusion : -30- 41 Voir Annexe p.33 Conclusion : Les trois collections universitaires qui viennent d être évoquées sont les seules des universités françaises que l on peut toujours visiter. Toutes les autres collections universitaires comme

Plus en détail

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 1. INSTALLATION... 2 2. CONFIGURATION... 2 3. LICENCE ET COPYRIGHT... 3 4. MISES

Plus en détail

RESTAURATION DU SALON D ANGLE APPARTEMENT DU PAPE DOSSIER DE MÉCÉNAT

RESTAURATION DU SALON D ANGLE APPARTEMENT DU PAPE DOSSIER DE MÉCÉNAT RESTAURATION DU SALON D ANGLE APPARTEMENT DU PAPE DOSSIER DE MÉCÉNAT 1 SOMMAIRE LE CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU 3 LE GROS PAVILLON 4 L AMÉNAGEMENT DU SECOND EMPIRE 6 ESTIMATION DES TRAVAUX DE RESTAURATION

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Nom Prénom chapter. Repas seul

Nom Prénom chapter. Repas seul Nom Prénom chapter nombre de lieu Repas + conducteur passager motos d'arrivée Nuit 1 DROUX Michel BOURGOGNE 1 1 VERDUN 1 2 BOURDON Jean Marc BRAVEHEART DES DEUX CAPS 1 1 VERDUN 1 3 BOURDON Raphaëlle BRAVEHEART

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION RED CARPET/Realistic Style Collection Automne-Hiver 2013-2014 Rynshu, avec cette nouvelle collection, veut permettre à chacun de se révéler par un style qui lui

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

Mobilité du trait de côte et cartographie historique

Mobilité du trait de côte et cartographie historique Mobilité du trait de côte et cartographie historique 1 Frédéric POUGET Université de La Rochelle UMR 6250 LIENSS (Littoral Environnement et SociétéS) Colloque Les littoraux à l heure du changement climatique

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

TOURNEz EN CHAMPAGNE-ARDENNE

TOURNEz EN CHAMPAGNE-ARDENNE Tournez EN CHAMPAGNE-ARDENNE LA RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE SOUTIENT LE CINÉMA La Région Champagne-Ardenne soutient la création cinématographique et audiovisuelle à travers son fonds d aide, financé en partenariat

Plus en détail

Couleurs du Moyen Âge

Couleurs du Moyen Âge Du 8 novembre au 13 décembre Cycle de cours à 19 h Initiation à l histoire des arts Michel Pastoureau École pratique des hautes études Couleurs du Moyen Âge Barthélémy l Anglais, Une leçon sur l arc-en-ciel,

Plus en détail

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection mercredi 3 juin 2015 à 19h Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection exposition Vendredi 29 mai de 10 à 19 heures Samedi 30 mai de 11 à 19 heures Lundi 1er juin de 10 à 19 heures Mardi 2 juin de 10

Plus en détail

Anne Barrès «Poussées et équilibres»

Anne Barrès «Poussées et équilibres» DOSSIER DE PRESSE Anne Barrès «Poussées et équilibres» au Musée départemental de l Oise à Beauvais du 7 juillet au 31 octobre 2010 Contact Presse Marie-Laure Trouvé Tél. (33/0)3 44 10 40 63 Anne Barrès,

Plus en détail

les Afin Louvre, qui en centre ou cartels. accueillir leurs l éclairage XIX d accrochage, sont

les Afin Louvre, qui en centre ou cartels. accueillir leurs l éclairage XIX d accrochage, sont Présenter un objet, accrocher un tableau, les ateliers muséographiques du Louvre Michel Antonpietri, directeur adjoint à laa Direction Architecture, Muséographie, Technique, Architecte responsable de la

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly Séminaire «Muséologie, Muséographie et nouvelles formes d adresse au public» Paris, 28 mars 2007 De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du

Plus en détail

Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project

Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project L enseignement intégré de la musique: Un défi pour l enseignement et la formation des enseignants

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Version en ligne. Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007. Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007

Version en ligne. Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007. Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007 Version en ligne Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007 Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007 Vergnieux R. et Delevoie C., éd. (2008), Actes du Colloque Virtual Retrospect 2007,

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Sommaire DOSSIER DE PRESSE. Communiqué de presse 3. Renseignements pratiques 4. Présentation 5. Parcours 7. Publication 12

Sommaire DOSSIER DE PRESSE. Communiqué de presse 3. Renseignements pratiques 4. Présentation 5. Parcours 7. Publication 12 DOSSIER DE PRESSE Sommaire Communiqué de presse 3 Renseignements pratiques 4 Présentation 5 Parcours 7 Publication 12 Autour de la présentation 13 Richelieu 28 octobre 2013 I 31 octobre 2015 COMMUNIQUÉ

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Jean RAOUX (1677-1734)

Jean RAOUX (1677-1734) Jean RAOUX (1677-1734) 1734) 27 novembre 2009-14 mars 2010 Musée e FABRE Présentation SERVICE EDUCATIF PISTES PEDAGOGIQUES Service Educatif du Musée Fabre: Anne Dumonteil et Aline Palau-Gazé Les œuvres

Plus en détail

Méthodologie de conception des Systèmes d Aide à l Exploitation des Simulateurs d Entraînement

Méthodologie de conception des Systèmes d Aide à l Exploitation des Simulateurs d Entraînement Méthodologie de conception des Systèmes d Aide à l Exploitation des Simulateurs d Entraînement Michelle Joab LIP6 Systèmes d Aide à la Décision et à la Formation (SYSDEF) Université Pierre-et-Marie Curie

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

Dans le secret des palais romains Italie

Dans le secret des palais romains Italie Italie Un séjour culturel de Terre Entière Du 30 mars au 4 avril Avec Christophe Brouard, docteur en histoire de l art et enseignant-chercheur, spécialiste de l Italie La tradition des palais romains trouve

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013 Communiqué VENTE DE PRESTIGE D ART DECO 28 mai 2013 La vente, qui se tiendra le 28 mai sous le marteau de François Tajan, propose un vaste panorama des Arts décoratifs, de l Art nouveau à la grande décoration

Plus en détail

Périodisation ou chronologie du développement de la littérature française. Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE

Périodisation ou chronologie du développement de la littérature française. Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE Tendances générales - époques. I. LE MOYEN AGE a) 476 1450 Evénements politiques et sociaux limitant l époque du Moyen Age: chute de l Empire Romain de l Occident ; invention de l imprimerie; b) 476 1494

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

DU TERRAIN AU CLOUD DU CLOUD AUX PUBLICS. 11 juin 2015 MUSEO HUB 3. Au travers des outils et technologies numériques. Programme

DU TERRAIN AU CLOUD DU CLOUD AUX PUBLICS. 11 juin 2015 MUSEO HUB 3. Au travers des outils et technologies numériques. Programme Organisé par Pictanovo, le Forum Antique de Bavay l université Lille 3 (Halma, IRHiS) MUSEO HUB 3 DU TERRAIN AU CLOUD DU CLOUD AUX PUBLICS Au travers des outils et technologies numériques 11 juin 2015

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école?

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? L ART AU MOYEN AGE LE FAIT RELIGIEUX BRIGITTE MORAND IUFM DE MONTPELLIER Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? Il était une fois la mosquée de Cordoue, le codex de l apocalypse, la Sainte Chapelle,

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail