Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011"

Transcription

1 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011

2 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi - Participer à des manifestations extérieures

3 Plan I. Contexte actuel II. La démarche Négawatt III. L habitat IV. Les éco-gestes

4 I. Contexte actuel Les ressources s épuisent Gaz 70 ans Uranium 50 ans

5 I. Contexte actuel Les ressources s épuisent

6 I. Contexte actuel

7 I. Contexte actuel Le climat se dérègle

8 I. Contexte actuel Une contribution importante du bâtiment aux émissions de GES Émissions de CO 2 par secteur (2004) Traitement des déchets 3% Évolution des gaz à effet de serre en France entre 1990 et 2004 Agriculture Transports Production d énergie 13% 26% 19% 20% Industries 19% Résidentiel- Transports Tertiaire +22,7% +22,3% Résidentiel- Tertiaire -10,5% - Agriculture Déchets 8,5% -17% Production -21,6% d énergie Ministère de l écologie, du développement Industries durable, des transports et des logements. 2008

9 I. Contexte actuel Dans la vie de tous les jours Chauffage Voyage aux Caraïbes La maison Se déplacer Man ger Achat de Produits manufact urés Déche ts ména gers

10 I. Contexte actuel Et en Bretagne Source : ecowatt

11 I. Contexte actuel Et en Bretagne La croissance de la consommation depuis 1990 est bien plus importante que dans le reste de la France : Bretagne : 70 % France : 46 %

12 I. Contexte actuel Nos Engagements Aux niveaux nationaux et internationaux Facteur 4 : Diviser par 4 les émissions de GES d ici 2050 Les «3 20» Maîtriser les consommations énergétiques des bâtiments est indispensable pour atteindre les objectifs fixés.

13 II. Comment agir La démarche «Négawatt"

14 III. L habitat Objectifs

15 III. L habitat Consommations d énergie en France Consommation moyenne en France : 260 kwh/m²/an Mais 1 kw, c est quoi? 1 cycliste =100 watts 1 kw = 1000 watts = 10 cyclistes 1 kw = 10 lampes de 100 W 50 lampes de 20W Et 1 kwh?

16 III. L habitat Consommations d énergie dans l habitat électricité 17% cuisson 7% eau chaude 11% chauffage 65% Facture énergétique = consommation x prix de l énergie Source : CEREN «les chiffres clé du bâtiment», 2009

17 chaude Le lavage Le froid L éclairage L audiovisuel

18 Tempérez vos besoins chaude Les températures de consignes Séjour : 18 C ou 19 C chambres : 16 C salle de bain : 22 C 1 C de moins = 7% d économie! Les outils de régulation Robinets thermostatiques Thermostats d ambiance 10% d économies sur le chauffage! * > 7 C HORS GEL 1 > 12 C HALL CAGE D ESCALIER 2 > 16 C CHAMBRE 3 > 19 C SALON / SEJOUR 4 > 24 C SALLE DE BAIN 5 > 28 C REGLAGE MAXIMUM

19 Exemple chaude Maison de 100 m² des années 80, chauffage à 19 C en continu, chaudière fioul de 25 ans et radiateur en fonte : 1 ière amélioration : 10 robinets thermostatiques => entre 500 et 650 (400 à 500 de matériel) 2 ième amélioration : 10 robinets thermostatiques + thermostat d ambiance programmable => entre 700 et 900 (600 à 700 de matériel) Poste chauffage Consommation Amélioration Amélioration de base 1 2 Consommation (kwh/an) Cout ( /an) économie ( /an)

20 Trucs et Astuces chaude Fermer les volets la nuit Laisser les grilles de ventilation dégagées Pas plus de 5 minutes d aération par jour Entretien régulier de la chaudière

21 Trucs et Astuces chaude Attention au chauffe-eau! Isoler le chauffe-eau Régler la température de l eau chaude entre 50 et 60 c Détartrer régulièrement mon chauffe eau éteindre le chauffe-eau en cas d absence Des gestes qui comptent! Prendre des douches courtes Se laver les mains à l eau froide Jusqu à 50 d économie par an

22 Cas des plaques de cuisson électrique chaude Cuisinière vitrocéramique = - 5 à -10 % Par rapport à une cuisinière électrique classique. Une plaque à induction = - 35% en transmettant directement la chaleur au fond de la casserole par un champ électromagnétique. Le four électrique est très énergivore.

23 Trucs et Astuces chaude sans surconsommation! Préférer une cuisson modérée avec un couvercle Utiliser un mode de cuisson adapté à la casserole Eteindre les plaques et le four avant la fin de la cuisson Ne pas cuire les aliments au micro-ondes Et les surgelés! Décongeler dans le réfrigérateur plutôt qu au micro-onde Jusqu à 25 d économie par an

24 Constats La consommation d électricité est la seule qui augmente tous les ans. chaude

25 L étiquette énergie : repère indispensable chaude Réfrigérateur 230 L : Classe A : 17 /an Classe D : 60 /an Lave Linge (5 cycles/semaine) : Classe AAC : 73 /an Classe DDE : 106 /an Lave vaisselle (3,5 cycles/semaine) : Classe A : 42 /an Classe G : 60 /an

26 Le lavage chaude Le choix des cycles : Programme éco du lave vaisselle Basses températures pour le lave linge Vitesse d essorage importante Pas de gaspillages inutiles : Séchage à l air libre Cycles à pleine charge Prises programmables si abonnement HC Si chauffe-eau solaire : y raccorder le lave vaisselle et le lave-linge

27 Le lavage chaude

28 chaude Le froid Adapter la capacité au besoin! Les bons réglages Réfrigérateur : +4 C Congélateur : -18 C Entretenir pour prévenir! Dégivrer régulièrement : 1 à 2 cm de glace = 30 % de surconsommation Vider et débrancher les appareils de froid lors d une absence prolongée Nettoyer régulièrement la grille arrière Attention aux coups de «chaud»! Les placer loin des sources de chaleur Ne pas mettre d aliments chauds à l intérieur et les couvrir Vérifier l étanchéité

29 Le froid chaude

30 L éclairage chaude Moins de puissance = moins de consommations! Lampes basse consommation : éclairage de longue durée Eviter d utiliser des halogènes Adapter la puissance en fonction des besoins

31 L éclairage Une lettre pour comparer l efficacité énergétique chaude Flux lumineux de la lampe Puissance Durée de vie

32 L éclairage chaude Des gestes qui comptent! Eteindre en sortant des pièces N allumer que si nécessaire Privilégier l éclairage naturel Ne pas abuser des abat-jour Nettoyer les lampes

33 L éclairage chaude

34 L audiovisuel Les veilles chaude

35 L audiovisuel chaude Réduire les consommations dès l achat! Je privilégie un écran LCD ou LED pour le téléviseur et un LCD pour l ordinateur J adapte la taille de l écran à mes besoins Je préfère un ordinateur portable à un ordinateur fixe Les veilles des consommations cachées! Ne pas laisser les appareils en veille Débrancher les appareils munis d un transformateur (ordinateur portable, chargeur de téléphone, etc ) Relier les appareils d un «pôle» à une multiprise avec interrupteur

36 L audiovisuel chaude

37 chaude Potentiel d économie annuelle Lavage 86 Froid 50 Eclairage 56 Audiovisuel 106 Potentiel d économie de 298 /an

38 Poste IV. Les éco-gestes Au total Famille Moyenne Française Famille Maîtrisant sa consommation Chauffage Cuisson Electricité Total Economies réalisable par rapport à la moyenne française 447

39 Pour connaitre mes consommations Relever les compteurs à intervalles réguliers Les économètres à emprunter à l Espace info Energie L accompagnement d un conseiller

40 chaude 150 Litres/personne/jour 55 m 3 /ans 93% pour l hygiène et le nettoyage 7% pour l alimentation

41 chaude Gare aux fuites Robinet qui goutte : 5 à 90 m 3 /an 15 à 270 /an Chasse d eau qui fuit : 30 à 250 m 3 /an 90 à 750 /an 1 m 3 = entre 3 et 4

42 chaude Au quotidien Préférer les douches aux bains Se laver les mains à l eau froide Ne pas laisser couler l eau inutilement Faire la vaisselle dans des bacs Trop de pression! Agir sur les débits Attention à la chasse d eau! Réduire la contenance de la chasse d eau 9 L => 6 L : 14 m 3 /an soit 42 /an 9 L => 3/6 L : 22 m 3 /an soit 66 /an

43 Pour économiser encore plus Optimiser le bâti Isoler toutes les parois Installer une VMC Combiner des systèmes de chauffage et de production d eau chaude performant et adaptés

44 Pour aller plus loin Quelques sites internet

45 Merci de votre attention Espace Info Énergie Pays de Pontivy/Centre Bretagne Semaines paires : 1, rue Henri Dunant à PONTIVY Semaines impaires : 4, boulevard de la gare à LOUDEAC Un service ouvert du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE GUIDE des ÉCO-GESTES dans l habitat POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT À la maison, tous nos gestes ont un impact sur notre consommation d énergie et

Plus en détail

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude Astuces pour! dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude 2 >>> ÉDITO électricité est une énergie indispensable dans nos logements, L que ce soit pour le chauffage, l éclairage, la production

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! En France, chaque ménage émet dans l'atmosphère 1,5 tonnes de CO 2 par an. La moitié de ces émissions est due à nos comportements quotidiens source

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

des économies d énergie

des économies d énergie Apprendre à faire des économies d énergie dans son logement Parlons-en! Économies d eau et d énergie dans l habitat = amélioration du pouvoir d achat À la maison, tous les gestes ont un impact sur notre

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2 Eco comportements et Ecogestes Quelques pistes pour réduire ses consommations énergétiques et émissions de CO2 Emprunté à JM JANCOVICI Evolution de la consommation d énergie mondiale Réduction des consommations

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 N SIREN : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN Pourquoi un EIE? Un contexte national Engagement de la France :réduction par 4 des émissions de GES entre 1990 et 2050 Le bâtiment représente 43% de la consommation

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

ALE. Climat, énergie, eau, épuisement des ressources Savez-vous que la moitié de la solution se trouve dans nos actes quotidiens?

ALE. Climat, énergie, eau, épuisement des ressources Savez-vous que la moitié de la solution se trouve dans nos actes quotidiens? L Agence Locale de l Energie Montpellier met à disposition une réalisation innovante et pédagogique : La maison économe. Diffusé en accompagnement de l exposition, ce guide pratique reprend des conseils

Plus en détail

Eau chaude sanitaire

Eau chaude sanitaire 4 rue du maréchal FOCH, 68 460 LUTTERBACH 03 89 50 06 20 ou eie68@alteralsace.org La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau

Plus en détail

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies!

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! d d d d d Sommaire Habitat page 4 La lutte contre le changement climatique est un défi planétaire mais concerne chacun d entre nous. Notre mode de

Plus en détail

A la chasse au gaspillage!

A la chasse au gaspillage! A la chasse au gaspillage! CPAS de Comines-Warneton Rue de Ten-Brielen, 160 7780 Comines 1 Tout au long de l année et pas uniquement l hiver, l énergie occupe une place importante dans le budget d une

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économies Les conseils pratiques pour dépenser moins chez soi et au bureau pour le même confort Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économiser sur sa facture d

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 2014-09-3370 Valable jusqu au :... 29/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction

Plus en détail

www.ufolep.org Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable

www.ufolep.org Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable www.ufolep.org DÉLÉGATIONS UFOLEP Maîtrise d énergie & Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable Sommaire I. Introduction p. 4 II. Maîtrise de l énergie

Plus en détail

Économiser l Électricité

Économiser l Électricité Économiser l Électricité c est simple Document réalisé par l Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Énergie Midi-Pyrénées

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE RAPPORT N 448-2033LOC0707PE48 ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL LE 26/10/2009 ET VALABLE DIX ANS DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Ce rapport comprend 5 pages et 3 pages en annexe, il ne peut être utilisé

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires...

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires... Edition Édition 2008 Juillet 2000 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique... page 1 Comment consulter les informations... page 1 Les différentes options tarifaires... page 1 a)option base... page

Plus en détail

Le petit guide des économies d énergie 2

Le petit guide des économies d énergie 2 Ce guide est édité par : Le Syndicat Intercommunal d'energies, d'equipement et d'environnement de la Nièvre 7 place de la République - BP 42 58027 NEVERS Tél. 03 86 59 76 90 - E-mail : contact@sieeen.fr

Plus en détail

mes gestes verts pour la planète

mes gestes verts pour la planète mes gestes verts pour la planète Sommaire LE CHAUFFAGE p.3 LA VENTILATION p.4 LES EQUIPEMENTS MENAGERS p.5 LES DECHETS p.6 L ECLAIRAGE & L ELECTRICITE p.7 L EAU p.8 LA CONSOMMATION DURABLE p.9 LE TRANSPORT

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Mode d emploi du kit de mesure

Mode d emploi du kit de mesure Conseil en maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mode d emploi du kit de mesure Présentation Dans le cadre du défi «Familles à Energie positive», ce kit est remis au capitaine de chaque équipe.

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

" Bienvenue chez vous "

 Bienvenue chez vous " Bienvenue chez vous " Un doute, une question, un problème? JE CONTACTE LE SIRES Guide du locataire entretien du logement Organisme affilié à la Fédération Nationale HABITAT & DEVELOPPEMENT http://www.habitatdeveloppement.fr

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

La gestion de l énergie

La gestion de l énergie Kara Sea Barents Sea September 2007 La gestion de l énergie sur la base tara arctic À bord de Tara, nous utilisons différentes formes d énergie pour pouvoir communiquer, cuisiner, s éclairer, réaliser

Plus en détail

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz.

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz. Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Rodin 627 Valable jusqu au : 26/07/2022 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 2009 Surface habitable : 58.50 m 2 Adresse

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail

Le livret des gestes verts

Le livret des gestes verts Le livret des gestes verts Sommaire P. 2...Electricité P. 3...Chauffage P. 4...Eclairage P. 5...Electroménager P. 6...Le froid P. 6...La cuisson P. 7...Lavage -TV- HIFI P. 8...Informatique et portable

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

Pour aller plus loin. Nos partenaires. Sources : Liens utiles : contact@pact75-92-95.org Tél : 01 55 17 19 60

Pour aller plus loin. Nos partenaires. Sources : Liens utiles : contact@pact75-92-95.org Tél : 01 55 17 19 60 Pour aller plus loin Sources : ADEME : www.ademe.fr ENERTECH : www.enertech.fr Défi Energie à Bruxelles : www.defi-energie.be Econo-ecolo : www.econo-ecolo.org Simple et Pratique : www.simplepratique.net

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

GUIDE 100 éco-gestes Pour réduire efficacement ses consommations d'énergie à la maison

GUIDE 100 éco-gestes Pour réduire efficacement ses consommations d'énergie à la maison GUIDE s e t s e g o 100 éc ment e c a ic f f e e ir u d é r Pour maison la à ie g r e n 'é d s n io ses consommat Familles à Energie Positive - Guide 100 Eco-Gestes - 2011 Sommaire Introduction... 3 Vos

Plus en détail

Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons

Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons fnccr_guide_dom-tom.qxd 12/05/06 15:04 Page 2 Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons tous les jours consomment de l énergie. Mais nous n avons

Plus en détail

Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES

Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES Etude des Consommations Electriques et Mesures de Températures dans les bureaux d AMOES 22/04/2011 AMOES Vincent Laniesse - SOMMAIRE - 1. Objectifs... 2 2. Description des bureaux... 2 3. Métrologie mise

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Pacte. pour un. eco. habitat. www.logiest.fr

Pacte. pour un. eco. habitat. www.logiest.fr Pacte pour un eco habitat www.logiest.fr Pacte pour un ecohabitat «Ce n est pas parce que les choses sont difficiles que nous n osons pas, c est parce que nous n osons pas qu elles sont difficiles.» Sénèque

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

équipements électriques

équipements électriques Loisirs, cuisine, bureautique Maîtrisez la consommation de vos équipements électriques L HABITAT SOMMAIRE Loisirs, cuisine, bureautique Maîtrisez la consommation de vos équipements électriques Des consommations

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens

Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens Quelques gestes pour préserver notre environnement tout en faisant des économies LES ÉNERGIES L ÉCLAIRAGE : Choisissez de préférence des lampes basse consommation

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

DEFI «MISE EN VEILLE»

DEFI «MISE EN VEILLE» DEFI «MISE EN VEILLE» La consommation de nuit et de week end dépasse souvent 25% de la facture électrique de l école Quel gaspillage énergétique, écologique et financier! Le défi à relever est de découvrir

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement Guide Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement L entretien de votre logement Qui fait quoi? Un évier bouché, une chaudière en panne... Que dois je faire? A qui m adresser? Pièce par

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita.

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fi xe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois...

Eco. Plus chères à l'achat, les ampoules faible consommation se révèlent très économiques au bout de quelques mois... Eco consommation La mairie ou la société de remontée mécanique veillent à limiter et à réduire leur consommation d énergie pour l éclairage des locaux et de la station. Grâce à des gestes simples et les

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : Vous disposez des 4 appareils électriques suivants : 1 radiateur de puissance P R = 1000 W. 2 lampes halogènes de puissances P L = 500

Plus en détail

Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC

Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC 292 INSUR_TOTAL_FR:CT_CFMH_BROCHURE_TOT_FR.V1 01/09/09 2:18 PM Page 1 Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC Guide des avantages Couverture totale 292 INSUR_TOTAL_FR:CT_CFMH_BROCHURE_TOT_FR.V1

Plus en détail

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel Notice de sécurité de votre installation au gaz naturel 1 Sommaire 2 3 Le gaz naturel, une énergie d avenir 05 Le gaz naturel. Faire bon usage du gaz naturel 07 Description générale de l installation du

Plus en détail

Des appareils ménagers efficaces

Des appareils ménagers efficaces Des appareils ménagers efficaces Fiche d information du WWF La consommation d électricité en Suisse La Suisse consomme chaque année environ 60 milliards de kwh d électricité. Grâce à l amélioration de

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN.

Temp-Classic XS. Ce chariot buffet comprend un compartiment four de 4 x 1/1 GN ainsi qu un compartiment neutre de 2 x 1/1 GN. Temp-Classic Temp-Classic Temp-Classic transforme incontestablement votre repas en un moment fort. Les couleurs, les odeurs et le choix: vous servez instantanément à vos clients la tentation raffinée d

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Bien comprendre votre décompte de charges

Bien comprendre votre décompte de charges Bien comprendre votre décompte de charges Les charges locatives L utilisation de votre logement nécessite un certain nombre de dépenses pour la fourniture de services (eau, électricité, chauffage, ) et

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Répartition individuelle des frais de chauffage Guide d'information à l'usage des occupants LE RÉPARTITEUR ÉLECTRONIQUE TECHEM Compter une énergie précieuse Vos répartiteurs de chauffage

Plus en détail

Petit Guide de l énergie

Petit Guide de l énergie Petit Guide de l énergie éditos Maîtriser l énergie et assurer un développement durable, tels sont deux des enjeux majeurs qui s imposent en ce XXI e siècle. Conscient des nouvelles exigences en matière

Plus en détail

Description. Consignes de sécurité

Description. Consignes de sécurité 2 3 Description a Couvercle b Réservoir à eau c Verseuse verre ou pot isotherme (selon modèle) d Niveau d eau e Volet pivotant f Porte-filtre g Bouton d ouverture du volet h Sélecteur d arôme Modèles programmables

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Électricité : le gaspillage menace le climat

Électricité : le gaspillage menace le climat Électricité : le gaspillage menace le climat www.greenpeace.fr Introduction Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (Giec), Agence internationale de l énergie, Union européenne :

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 2010-12-1999 Date : 19/12/2010 Propriétaire : MME & MR PRINZHOFER CABINET D EXPERTISE AGENDA 56 18, rue du Fort 56290 PORT LOUIS Tel : 02 97 82 58 17 - Fax : 02 72 22 12 43 Port : 06 14 29 46

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

L électricité intelligente, c est maintenant.

L électricité intelligente, c est maintenant. L électricité intelligente, c est maintenant. ONE Smart Control transforme comme par magie votre électricité en un réseau puissant et intelligent. Profitez dès maintenant d une plus grande polyvalence

Plus en détail