Mascot VS Phenyx. Emmanuelle COM. Plate-forme protéomique Biogenouest, Rennes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mascot VS Phenyx. Emmanuelle COM. Plate-forme protéomique Biogenouest, Rennes"

Transcription

1 Mascot VS Phenyx Emmanuelle COM Plate-forme protéomique Biogenouest, Rennes Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 1

2 Procédure classique d identification de protéines par spectrométrie de masse Échantillon biologique Extraction des protéines Protéines Sousfractionnement / Purification Gel 1D, Gel 2D, HPLC, etc Digestion enzymatique Peptides Empreinte peptidique massique Intensité Analyse MS Séparation par chromatographie liquide (LC) IDENTIFICATION m/z Spectrométrie de masse Information de séquence Intensité m/z Analyse MS/MS (fragmentation) Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 2

3 Identification et gestion des données Spectre MS/MS ProteinScape Archivage et gestion des données Mascot serveur local Base de données (NCBInr, Swissprot, etc ) Phenyx serveur local Base de données (NCBInr, Swissprot, etc ) Paramètres de recherche identiques Requêtes en parallèles Diminution importante des temps de requêtes Cluster 12 noeuds Résultats d identification Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 3

4 ProteinScape Accès aux informations fournies par les moteurs de recherche (protein list) Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 4

5 Phenyx Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 5

6 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 6

7 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 7

8 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 8

9 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 9

10 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 10

11 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 11

12 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 12

13 Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 13

14 Stratégie d identification Multiscoring = Validation croisée des résultats d identification Mascot et Phenyx Résultats au dessus du seuil validés par un moteur de recherche et confirmés par le second Vérification de l ensemble des résultats fournis par un seul moteur Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 14

15 Comparaison de résultats: Nb de protéines identifiées Etude LC-MS/MS : découpe systématique de bandes de gel 1D Protein MS/MS Mascot Score MS/MS Phenyx Score 60S ribosomal protein L7a OS=Homo sapiens GN=RPL7A PE=1 SV=2 222,4 L-lactate dehydrogenase A chain OS=Homo sapiens GN=LDHA PE=1 SV=2 135,8 31,1 40S ribosomal protein S4, X isoform OS=Homo sapiens GN=RPS4X PE=1 SV=2 128 Glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase OS=Homo sapiens GN=GAPDH PE=1 SV=3 225,2 43,1 Prohibitin-2 OS=Homo sapiens GN=PHB2 PE=1 SV=2 345,6 Guanine nucleotide-binding protein subunit beta-2-like 1 OS=Bos taurus GN=GNB2L1 PE=2 SV=3 451,2 110,3 40S ribosomal protein S3a OS=Homo sapiens GN=RPS3A PE=1 SV=2 140,3 Histone H1.2 OS=Homo sapiens GN=HIST1H1C PE=1 SV=2 239,4 Histone H1.3 OS=Homo sapiens GN=HIST1H1D PE=1 SV=2 239,4 Histone H1.4 OS=Homo sapiens GN=HIST1H1E PE=1 SV=2 239,4 Ig gamma-1 chain C region OS=Homo sapiens GN=IGHG1 PE=1 SV=1 355,3 Tubulin alpha-1c chain OS=Homo sapiens GN=TUBA1C PE=1 SV=1 113,3 40S ribosomal protein S3 OS=Homo sapiens GN=RPS3 PE=1 SV=2 92,9 40,5 ADP/ATP translocase 2 OS=Homo sapiens GN=SLC25A5 PE=1 SV=6 146,7 70,1 60S ribosomal protein L7 OS=Homo sapiens GN=RPL7 PE=1 SV=1 165,2 Ig lambda chain V-III region LOI OS=Homo sapiens PE=1 SV=1 80,9 40S ribosomal protein S2 OS=Homo sapiens GN=RPS2 PE=1 SV=2 200,5 IGHG1_HUMAN Ig gamma-1 chain C region OS=Homo sapiens GN=IGHG1 PE=1 SV=1 76,1 RS6_HUMAN 40S ribosomal protein S6 OS=Homo sapiens GN=RPS6 PE=1 SV=1 62,6 COPE_HUMAN Coatomer subunit epsilon OS=Homo sapiens GN=COPE PE=1 SV=3 16,8 Nombre de protéines identifiées : Mascot > Phenyx Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 15

16 Comparaison de résultats: Nb de protéines identifiées Etude LC-MS/MS: découpe systématique de bandes de gel 1D Protein MS/MS Mascot Score MS/MS Phenyx Score hypothetical protein PAB0813 [Pyrococcus abyssi GE5] 18,7 hypothetical protein PAB2305 [Pyrococcus abyssi GE5] 46,3 DNA primase [Pyrococcus abyssi GE5] 20,2 hypothetical protein PAB0383 [Pyrococcus abyssi GE5] 365,5 105,1 elongation factor 1-alpha [Pyrococcus abyssi GE5] 10,8 hypothetical protein PAB0938 [Pyrococcus abyssi GE5] 12,2 4-aminobutyrate aminotransferase [Pyrococcus abyssi GE5] 12,1 serine hydroxymethyltransferase [Pyrococcus abyssi GE5] 396,6 80,8 cell division control protein. [Pyrococcus abyssi GE5] 12,9 methyl-accepting chemotaxis related protein [Pyrococcus abyssi GE5] 29,1 hypothetical protein PAB0816 [Pyrococcus abyssi GE5] 32,3 hypothetical protein PAB1237 [Pyrococcus abyssi GE5] 9,8 site specific DNA-methyltransferase [Pyrococcus abyssi GE5] 41,4 sarcosine oxidase, subunit alpha [Pyrococcus abyssi GE5] 17,3 hypothetical protein PAB2383 [Pyrococcus abyssi GE5] 369,2 60,5 threonine synthase [Pyrococcus abyssi GE5] 27,4 sun protein (fmu protein) [Pyrococcus abyssi GE5] 14,1 DNA repair protein RAD25 [Pyrococcus abyssi GE5] 29,1 hypothetical protein PAB1420 [Pyrococcus abyssi GE5] 25,8 Nombre de protéines identifiées : Phenyx > Mascot Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 16

17 Comparaison de résultats: Nb de protéines identifiées Etude MALDI-TOF/TOF: 384 spots 972 MS/MS (3 MS/MS par spot) Mascot 156 proteines PHENYX 171 proteines 83,7 % des protéines identifiées par Mascot et Phenyx 3,9 % des protéines identifiées par Mascot 12,4 % des protéines identifiées par Phenyx Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 17

18 Comparaison de résultats: Nb de protéines identifiées Etude MALDI-TOF/TOF: 1150 spots 5700 MS/MS Spectres de masse MS Identifiés avec Mascot 30 % 7% 8% 49 % 5% 1% Spectres de masse MSMS Identifiés avec Mascot 1 % Spectres de masse MSMS Identifiés avec Phenyx Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 18

19 Comparaison de résultats: Faux positifs Etude MALDI-TOF/TOF FP FP+TP FDR gel 1 Phenyx ,40% gel 2 Mascot 2 Phenyx ,80% gel 3 Mascot 1 Phenyx ,80% Etude LC-MS/MS : 20 bandes 1D / échantillons FP FP+TP FDR échantillon 1 Phenyx ,54% échantillon 2 Phenyx ,40% échantillon 3 Phenyx ,00% Nombre de faux positifs : Phenyx > Mascot Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 19

20 Conclusion Mascot Phenyx Facilité d'utilisation Utilisation plus complexe Significativité = score seuil fixé par l'algorithme (p < 0.05) Protéines avec score < seuil fixé: difficulté d'interprétation Moins de faux positifs Moins de protéines identifiées Score seuil modifiable par l'utilisateur Pas de protéines score < seuil fixé Plus de faux positifs Plus de protéines identifiées Possibilité de comparaison avec des résultats d autres moteurs de recherche Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 20

21 Blandine Charoy Emmanuelle Com Mélanie Lagarrigue-Reboutier Régis Lavigne Djibril Ousmanou Charles Pineau Ecole chercheur publier et échanger les résultats des analyses protéomiques _ Grande Motte _ 16 juin 2009 Page 21

Infrastructure informatique et bioinformatique. protéines à haut-débit

Infrastructure informatique et bioinformatique. protéines à haut-débit Journée Protéomique - INRIA Montbonnot 1er juin 2006 Infrastructure informatique et bioinformatique pour l identification de protéines à haut-débit R. Lavigne D. Ousmanou C. Pineau Plate-forme Protéomique

Plus en détail

Quelques pistes pour gérer et analyser l'information. S. Granjeaud ICIM (bio)informaticien

Quelques pistes pour gérer et analyser l'information. S. Granjeaud ICIM (bio)informaticien Quelques pistes pour gérer et analyser l'information S. Granjeaud ICIM (bio)informaticien Contrôle Qualité en DIGE Contrôle Qualité en DIGE Contrôle Qualité en DIGE Statistiques en DIGE Statistiques en

Plus en détail

Les techniques de quantification absolue en protéomique par spectrométrie de masse. Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010

Les techniques de quantification absolue en protéomique par spectrométrie de masse. Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Les techniques de quantification absolue en protéomique par spectrométrie de masse Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Quantification en protéomique Quantification relative = analyse différentielle

Plus en détail

Peu de peptides (petite protéine) Pas de hit en MS Mais signal suffisant pour fragmenter et donc identification MSMS

Peu de peptides (petite protéine) Pas de hit en MS Mais signal suffisant pour fragmenter et donc identification MSMS Séquence epérimentale d analyse MALDI Robot digester Digestion enzymatique «in gel» Dépôt sur cible MALDI : PAC acquisition MS Spectre de masse des peptides Recherche Mascot PMF Dépôt sur PAC acquisition

Plus en détail

Analyse protéomique différentielle par spectrométrie de masse: exemple de l'icpl. (Isotope Coded Protein Label) Emmanuelle Com

Analyse protéomique différentielle par spectrométrie de masse: exemple de l'icpl. (Isotope Coded Protein Label) Emmanuelle Com Analyse protéomique différentielle par spectrométrie de masse: exemple de l'icpl (Isotope Coded Protein Label) Emmanuelle Com Plate-forme protéomique Biogenouest, Rennes 6èmes Journées du Club-Jeunes de

Plus en détail

CONCLUSION: Il faut utiliser la stratégie nanolc-ms/ms quand :

CONCLUSION: Il faut utiliser la stratégie nanolc-ms/ms quand : Analyses nanolc-ms/ms Quand utiliser la nanolc-ms/ms? MALDI-TOF(/TOF) nanolc-ms/ms + Instrumentation simple et robuste Peptides sous forme [M+H] + : spectres simples à interpréter Coût LC pour décomplexification:

Plus en détail

WASSELIN Thierry, BARTHELEMY Nicolas

WASSELIN Thierry, BARTHELEMY Nicolas Journée des Doctorants IPHC, 12/02/2010 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500 2750 m/z WASSELIN Thierry, BARTHELEMY Nicolas Directeur: VAN DORSSELAER Alain Laboratoire de Spectrométrie de Masse Bio-Organique

Plus en détail

X!Tandem Principe, Utilisation et Comparaison. Valot Benoit

X!Tandem Principe, Utilisation et Comparaison. Valot Benoit X!Tandem Principe, Utilisation et Comparaison Valot Benoit Caractéristiques principales Projet libre et Open-source développé au Beavis Informatics Ltd Winnipeg depuis 2003. (http://www.thegpm.org/tandem/).

Plus en détail

Quelle (bio)informatique pour la protéomique?

Quelle (bio)informatique pour la protéomique? Quelle (bio)informatique pour la protéomique? Christophe Bruley - CEA Grenoble 1 Informatique pour la spectrométrie de masse Positionnement et activité de l équipe (bio)informatique Pas d activité qui

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Les nouvelles orientations en radiobiologie et radiopathologie SFRP - 18 novembre 2004 De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Pr. Monique Gardès-Albert Laboratoire de Chimie-Physique

Plus en détail

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder Christine CARAPITO, Alexandre BUREL, Patrick GUTERL, Alexandre WALTER, Jérôme PANSANEL, Fabrice VARRIER,

Plus en détail

Protéomique Séance 1 Introduction aux données de protéomique et aux outils de recherche

Protéomique Séance 1 Introduction aux données de protéomique et aux outils de recherche Protéomique Séance 1 Introduction aux données de protéomique et aux outils de recherche Mathieu Courcelles BCM2003 26 Mars 2009 BCM2003-H09 Protéomique Démonstrateur: Mathieu Courcelles Questions? Via

Plus en détail

La base de données PROTICdb 2 pour la protéomique: nouveautés et perspectives. III ème Rencontre des plate-formes protéomiques de la région PACA

La base de données PROTICdb 2 pour la protéomique: nouveautés et perspectives. III ème Rencontre des plate-formes protéomiques de la région PACA La base de données PROTICdb 2 pour la protéomique: nouveautés et perspectives III ème Rencontre des plate-formes protéomiques de la région PACA La base de données PROTICdb 2 pour la protéomique Gestion

Plus en détail

Spectrométrie de Masse

Spectrométrie de Masse Spectrométrie de Masse ENCPB, 2012 1 Repères historiques 1910 : J.J. THOMSON mesure des abondances isotopiques du néon 20 et 22 (gaz). (Prix Nobel en 1906) 1938 : Premier spectre de masse d'une molécule

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INRA Centre de Recherche ANGERS - NANTES SERVICES DECONCENTRES D APPUI A LA RECHERCHE Service des Marchés Rue de la Géraudière Bâtiment Erdre BP 71627

Plus en détail

Spectrométrie de Masse

Spectrométrie de Masse Spectrométrie de Masse Principe Ionisation-Séparation-Détection Analyse d un échantillon pur : chromatographie préalable puis : Vide Repères historiques 1910 : J.J. THOMSON mesure des abondances isotopiques

Plus en détail

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Christelle DELEUZE Licenciée en Sciences Chimiques Laboratoire de Spectrométrie de Masse Service du Professeur

Plus en détail

Journée plate-forme CORSAIRE, Rennes, 22 Novembre 2010 La plate-forme de métabolomique de la Station Biologique de Roscoff

Journée plate-forme CORSAIRE, Rennes, 22 Novembre 2010 La plate-forme de métabolomique de la Station Biologique de Roscoff , Rennes, 22 Novembre 2010 La plate-forme de métabolomique de la Station Biologique de Roscoff Sophie Goulitquer Présentation de la Plateforme de Spectrométrie de Masse Service Informatique et génomique,

Plus en détail

Mise en fonction : 24/03/2014

Mise en fonction : 24/03/2014 DOSSIER VALIDATION/ANA91 v04 Détection, identification et quantification des avermectines et autres anthelmintiques Mise en fonction : 24/03/2014 Pages : 6 Annexes : 1 Rédaction : Nom, fonction Date Signature

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine

Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine L importance des interactions protéine-protéine? 1-Le nombre de gènes dans les génomes ne suit pas la complexité des organismes : -E. coli ~ 4

Plus en détail

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013 L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS Lorène Allano 16 Avril 2013 Question? Expert Aide à la décision Expériences Digitalisation Analyse automatique Visualisation Outils adapté Données numériques

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Analyses MALDI-TOF. Acquisition des spectres de masse en mode automatique

Analyses MALDI-TOF. Acquisition des spectres de masse en mode automatique Analyses MALDI-TOF Acquisition des spectres de masse en mode automatique Etape préliminaire : Afin d optimiser vos analyses en mode automatique, il est nécessaire de réaliser différentes séries d acquisition

Plus en détail

MAXQUANT : mise en place et utilisation sur la Plateforme de Protéomique Fonctionnelle

MAXQUANT : mise en place et utilisation sur la Plateforme de Protéomique Fonctionnelle MAXQUANT : mise en place et utilisation sur la Plateforme de Protéomique Fonctionnelle Laboratoire de Mathias Mann Maxquant : Quantification et validation «C'est une suite d'algorithmes développés pour

Plus en détail

Progenesis LC-MS and Phenyx

Progenesis LC-MS and Phenyx Progenesis LC-MS and Phenyx Une combinaison unique d un logiciel d analyse différentielle en LC-MS et d une plateforme d identification et de caractérisation de protéines et peptides à partir de données

Plus en détail

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Principes, aspects pratiques, applications cliniques François Ducray Neurologie Mazarin, Unité Inserm U711 Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Etude

Plus en détail

Le package XCMS pour l analyse de profils de chromatographie liquide spectrométrie de masse

Le package XCMS pour l analyse de profils de chromatographie liquide spectrométrie de masse JOURNÉE R Vendredi 24 mai 2013 Le package XCMS pour l analyse de profils de chromatographie liquide spectrométrie de masse Séverine ZIRAH (szirah@mnhn.fr) Muséum National d Histoire Naturelle, Département

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

TEQAP: Tri Et Quantification d Analyses Protéomiques

TEQAP: Tri Et Quantification d Analyses Protéomiques TEQAP: Tri Et Quantification d Analyses Protéomiques D. Bouyssié, E. Mouton, A. Gonzalez de Peredo, R. Albigot O. Schiltz et B. Monsarrat. Laboratoire de Protéomique et Spectrométrie de Masse des biomolécules

Plus en détail

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique 1 L Unité des micropolluants Organiques Recrutement du personnel en 28 3 personnes Une ingénieur Deux techniciennes 1 Matériel de l UMPO

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

MassChroQ - Mass Chromatogram Quantication

MassChroQ - Mass Chromatogram Quantication 1/23 MassChroQ - Mass Chromatogram Quantication Logiciel de quantication par spectrométrie de masse Olivier Langella Plateforme d'analyse Protéomique de Paris Sud-Ouest Journée PLUME biologie 15 mai 2012

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

Bases de données et ressources pour la protéomique

Bases de données et ressources pour la protéomique Bases de données et ressources pour la protéomique Lydie LANE, Swiss Institute of Bioinformatics (SIB), CALIPHO Group 25 septembre 2012, Workshop «Protéomique et Maladies Rares» Bases de données et protéomique

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

Structure de la présentation

Structure de la présentation Importance de l Orbitrap pour l analyse protéomique Laurent Geiser 14 ème journées scientifiques du cccta Les Diab lerets, 16 septembre 2010 MS n et masse exacte: l outil incontournable du XXI ème siècle?

Plus en détail

ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES

ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES POTENTIEL DE LA LC-ESI ESI-MS/MS POUR L ANALYSE DES RESIDUS DE MEDICAMENTS VETERINAIRES Assemblée annuelle de la SSCAE Berne, 12 septembre 2003 Patrick Edder, Didier Ortelli, Claude Corvi Service de protection

Plus en détail

Plateforme protéomique de l Esplanade, guide utilisateur 2010

Plateforme protéomique de l Esplanade, guide utilisateur 2010 IBMC UPR 9002 UPR 9021 UPR 9022 IBMP UPR 2357 Institut de Botanique GMGM UMR7156 IPCB GMGM UMR 7156 Plateforme protéomique de l Esplanade, guide utilisateur 2010 - fonctionnement des plateaux techniques

Plus en détail

LA PROTÉOMIQUE. Chaque cellule à un instant donné exprime un protéome particulier

LA PROTÉOMIQUE. Chaque cellule à un instant donné exprime un protéome particulier LA PROTÉOMIQUE GENOME : ensemble des gènes d une cellule TRANSCRIPTOME : ensemble des ARN messagers exprimés dans une cellule PROTEOME : ensemble des protéines exprimées dans une cellule Chaque cellule

Plus en détail

Résolution de mélanges complexes : Matrices biologiques complexes

Résolution de mélanges complexes : Matrices biologiques complexes Résolution de mélanges complexes : Matrices biologiques complexes Delphine Pflieger LAMBE UMR CNRS 8587 Université d Evry Val d Essonne http://www.maxisciences.com/v%e9g%e9tal/decouvrez-les-plus-belles-images-de-cellules-vegetales_art26987.htm

Plus en détail

Le Programme des Archives audiovisuelles de la Recherche (AAR)

Le Programme des Archives audiovisuelles de la Recherche (AAR) Équipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme des Archives audiovisuelles de la Recherche (AAR) Peter Stockinger, Charles Biljetina Camille Bonnemazou, Hélène Challulau, Richard Fillon,

Plus en détail

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires SEP 2007 20-22 Mars 2007 - Grenoble Patrick EDDER - Didier RTELLI Emmanuelle CGARD spco@etat.ge.ch 0.07.2007 - Page 1 (R)évolution des

Plus en détail

Jérôme Garin - CEA Grenoble

Jérôme Garin - CEA Grenoble Couplage NanoLC-NanoESI-MS nanolc nanoesi-ms Colonne capillaire RP (75 µm x 15 cm) Jérôme Garin - CEA Grenoble 1 spectre MS / seconde (6 000 spectres MS / nanolc) 1 Couplage NanoLC-NanoESI-MS/MS nanolc

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

BEDNARCZYK Audrey, FOUILLEN Laetitia, GALLIEN Sébastien

BEDNARCZYK Audrey, FOUILLEN Laetitia, GALLIEN Sébastien Journée des Doctorants IPHC, 31/01/2008 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500 2750 BEDNARCZYK Audrey, FOUILLEN Laetitia, ALLIEN Sébastien Directeur: VAN DORSSELAER Alain Laboratoire de Spectrométrie

Plus en détail

Biochromatographie. Bioline

Biochromatographie. Bioline Biochromatographie Bioline Une base solide Les systèmes KNAUER LC de bio-chromatographie utilisent des instruments et des logiciels sophistiqués pour obtenir en permanence des séparations efficaces. Le

Plus en détail

La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST.

La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST. La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST. Gaël Le Mahec - p. 1/12 L algorithme BLAST. Basic Local Alignment Search Tool est un algorithme de recherche

Plus en détail

Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h. Partie1. Génomique fonctionnelle

Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h. Partie1. Génomique fonctionnelle Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h L examen comporte deux parties, l une axée sur la génomique fonctionnelle et l autre sur la

Plus en détail

Un logiciel libre conçu pour aider à la validation des identifications en protéomique et pour mieux exploiter les données de séquençage de novo

Un logiciel libre conçu pour aider à la validation des identifications en protéomique et pour mieux exploiter les données de séquençage de novo Un logiciel libre conçu pour aider à la validation des identifications en protéomique et pour mieux exploiter les données de séquençage de novo Hélène Rogniaux & Dominique Tessier I.N.R.A. UR1268 Biopolymères

Plus en détail

Comparaison et alignement. de séquences 2 LV348 -BI. sophie.pasek@upmc.fr. Sophie Pasek

Comparaison et alignement. de séquences 2 LV348 -BI. sophie.pasek@upmc.fr. Sophie Pasek Comparaison et alignement de séquences 2 LV348 -BI Sophie Pasek sophie.pasek@upmc.fr Comment comparer une séquence contre une banque? Comparaison séquence/banque Pourquoi? : Réunir un échantillon taxonomique

Plus en détail

Les derniers développement en fibrose rénale. Marie-Josée Hébert, M.D.

Les derniers développement en fibrose rénale. Marie-Josée Hébert, M.D. Les derniers développement en fibrose rénale Marie-Josée Hébert, M.D. Professeur titulaire, Faculté de médecine Titulaire, chaire Shire en néphrologie et en transplantation et régénération rénale Directrice,

Plus en détail

Principe des Tests Statistiques

Principe des Tests Statistiques Principe des Tests Statistiques Vocabulaire & Notions Générales Marc AUBRY Plateforme Transcriptome Biogenouest Rennes Askatu Les Étapes d un Test Statistique Question scientifique Choix d un test statistique

Plus en détail

HÈSE. En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE. Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline : Biochimie

HÈSE. En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE. Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline : Biochimie HÈSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline : Biochimie Présentée et soutenue par Violette GAUTIER Le 18 décembre

Plus en détail

RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Echelle des traitements 2015 Valable dès le 01.01.2015 Office du personnel de l'etat Indexation de 0.

RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Echelle des traitements 2015 Valable dès le 01.01.2015 Office du personnel de l'etat Indexation de 0. 04 00 52 378.00 4 029.10 0.00 25.20 23.25 1.95 207.50 44.35 1.70 36.30 3 739.25 01 52 960.00 4 073.85 582.00 25.50 23.55 1.95 209.85 44.85 1.70 36.70 3 780.75 02 53 542.00 4 118.65 582.00 25.75 23.80 1.95

Plus en détail

Informatique. epims : un LIMS pour la gestion des données de spectrométrie de masse TECHNOLOGIE APPLIQUÉE

Informatique. epims : un LIMS pour la gestion des données de spectrométrie de masse TECHNOLOGIE APPLIQUÉE Véronique DUPIERRIS 1, Damien BARTHE 2, Christophe BRULEY 2 epims : un LIMS pour la gestion des données de spectrométrie de masse Informatique RÉSUMÉ La protéomique constitue aujourd hui un outil de choix

Plus en détail

Stratégies de purification de complexes supramoléculaires

Stratégies de purification de complexes supramoléculaires Stratégies de purification de complexes supramoléculaires Electrophorèse Purification par affinité en tandem : TAP-tag Electrophorèse des protéines Conditions dénaturantes (SDS-PAGE) Conditions «natives

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME GUST ENTREPRENEUR

NOTICE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME GUST ENTREPRENEUR NOTICE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME GUST ENTREPRENEUR NOTICE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME GUST ENTREPRENEUR Sommaire : 1) Tableau de bord / Rechercher des investisseurs p.3 2) Compléter et paramétrer

Plus en détail

Gérer vos domaines sur la nouvelle plateforme antispam de RENATER

Gérer vos domaines sur la nouvelle plateforme antispam de RENATER Gérer vos domaines sur la nouvelle plateforme antispam de RENATER Webinar du 30 septembre 2013, 14h Laurent Aublet-Cuvelier et Olivier Salaün support-antispam@support.renater.fr 30 septembre 2013 Service

Plus en détail

Christelle REYNES EA 2415 Epidémiologie, Biostatistique et Santé Publique Université Montpellier 1. 8 Juin 2012

Christelle REYNES EA 2415 Epidémiologie, Biostatistique et Santé Publique Université Montpellier 1. 8 Juin 2012 Extraction et analyse des mesures haut-débit pour l identification de biomarqueurs : problèmes méthodologiques liés à la dimension et solutions envisagées EA 2415 Epidémiologie, Biostatistique et Santé

Plus en détail

T A N D E M. C. Molette UMR 1289 : INRA/INP-ENSAT/ENVT

T A N D E M. C. Molette UMR 1289 : INRA/INP-ENSAT/ENVT T A N D E M C. Molette UMR 1289 : INRA/INP-ENSAT/ENVT Pourquoi étudier le protéome? Protéome, produit final du génome Pourquoi étudier le protéome? Pourquoi étudier le protéome? Nombre de protéines dans

Plus en détail

Cônes PureSpeed. Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification de Protéines

Cônes PureSpeed. Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification de Protéines Cônes PureSpeed Cônes pour protéine PureSpeed Pureté et concentration optimales Rapide moins de 15 minutes Traitement simultané de plusieurs échantillons Pureté et concentration optimisées Cônes pour purification

Plus en détail

Intérêt de l HPTLC comme aide à l amélioration des procédés de synthèse, méthode complémentaire, alternative et orthogonale

Intérêt de l HPTLC comme aide à l amélioration des procédés de synthèse, méthode complémentaire, alternative et orthogonale Intérêt de l HPTLC comme aide à l amélioration des procédés de synthèse, méthode complémentaire, alternative et orthogonale Louise Vicard Club CCM (ex-sanofi, Neuville) Introduction La plupart du temps,

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

Introduction à l analyse statistique et bioinformatique des puces à ADN

Introduction à l analyse statistique et bioinformatique des puces à ADN Formation INSERM 10 février 2004 Introduction à l analyse statistique et bioinformatique des puces à ADN Gaëlle Lelandais lelandais@biologie.ens.fr 1 Première Partie Analyse d une puce à ADN : Le recherche

Plus en détail

Caractérisation de complexes immuno-purifiés par spectrométrie de masse semi-quantitative

Caractérisation de complexes immuno-purifiés par spectrométrie de masse semi-quantitative Caractérisation de complexes immuno-purifiés par spectrométrie de masse semi-quantitative Delphine flieger Laboratoire d Analyse et de Modélisation pour La Biologie et l Environnement (LAMBE) CNRS UMR

Plus en détail

La protéomique. Emilie Pinault & Karine Vuillier-Devillers. 25 mai

La protéomique. Emilie Pinault & Karine Vuillier-Devillers. 25 mai La protéomique Emilie Pinault & Karine Vuillier-Devillers 25 mai 2007 1 Plan La protéomique : objectifs, applications et stratégie Approche gel 2D : les étapes, ses contraintes, ses limites Technique 2D-DIGE

Plus en détail

BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM )

BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM ) BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM1 2006-2007) CHAPITRE 1. INTRODUCTION CHAPITRE 2. LES ACIDES NUCLEIQUES I.

Plus en détail

EVOLUTION DES METHODES DE MESURE EN ROUTINE ET EN INTERVENTION

EVOLUTION DES METHODES DE MESURE EN ROUTINE ET EN INTERVENTION EVOLUTION DES METHODES DE MESURE EN ROUTINE ET EN INTERVENTION SFRP Xavier MILLOT SACLAY/LBM 6 OCTOBRE 2015 7 octobre 2015 SFRP NOVEMBRE 2013 PAGE 1 EVOLUTION DES METHODES DE MESURE EN ROUTINE ET EN INTERVENTION

Plus en détail

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse DOSSIER D APPELS D OFFRES Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse Laboratoire Biomolécules et Biotechnologies Végétales Faculté

Plus en détail

DA1 - Dames Div. I Nat. Afd./Vrouwen Div. I Nat. Afd.

DA1 - Dames Div. I Nat. Afd./Vrouwen Div. I Nat. Afd. Page 2 of 37 Journée/Speeldag : 1(1) 7 30/08/2014 14:30 (1839) 5 30/08/2014 15:00 (2536) 2 30/08/2014 15:00 (3328) A 3 30/08/2014 4 30/08/2014 6 30/08/2014 1 30/08/2014 15:00 (1836) Journée/Speeldag :

Plus en détail

MANUEL QUALITE DES SERVICES DE QUALITÉ DE LA PRISE DE CONTACT. Rédacteur Vérificateur Approbateur

MANUEL QUALITE DES SERVICES DE QUALITÉ DE LA PRISE DE CONTACT. Rédacteur Vérificateur Approbateur Indice : 16 MANUEL QUALITE Date : 2014-07-15 DES SERVICES DE QUALITÉ DE LA PRISE DE CONTACT JUSQU À LA DIFFUSION ET VALORISATION DES RÉSULTATS Rédacteur Vérificateur Approbateur Qualité : RMQ Qualité :

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Archivage Le Système d information géographique rassemble de l information afin de permettre son utilisation dans des applications

Plus en détail

Plateforme IMPACT PROTOCOLE D'ACCÈS

Plateforme IMPACT PROTOCOLE D'ACCÈS PROTOCOLE D'ACCÈS 1. Gestion du matériel Le matériel de la plate-forme est utilisable par ou sous contrôle de l ingénieur responsable. Les équipements sont situés dans les locaux de la plate-forme Site

Plus en détail

Appariement de graphes de réseau avec PostGIS

Appariement de graphes de réseau avec PostGIS Appariement de graphes de réseau avec PostGIS VincentPicavetMakinaCorpus OGRS2009 Vincent Picavet / Makina Corpus vincent.picavet@makina-corpus.com Ingénieur Systèmes d'information Géographique Contributeur

Plus en détail

la protéomique un génome, plusieurs protéomes Hélène ROGNIAUX rogniaux@nantes.inra.fr Arabidopis thaliana

la protéomique un génome, plusieurs protéomes Hélène ROGNIAUX rogniaux@nantes.inra.fr Arabidopis thaliana Hélène ROGNIAUX rogniaux@nantes.inra.fr la protéomique un génome, plusieurs protéomes Arabidopis thaliana «proteome»: protein/genome Humphery-Smith et coll. Electrophoresis 1995 contexte : génomes : c.

Plus en détail

PROTEOME ET PROTEOMIQUE. Master M2 BBSG Octobre 2006

PROTEOME ET PROTEOMIQUE. Master M2 BBSG Octobre 2006 PROTEOME ET PROTEOMIQUE Master M2 BBSG Octobre 2006 PROTEOME : ENSEMBLE COMPLET DES PROTEINES CODÉES PAR UN GÉNOME QUI PEUVENT ÊTRE EXPRIMÉES ET MODIFIÉES PAR UNE CELLULE, UN TISSU OU UN ORGANISME (WILKINS,

Plus en détail

Spectrométrie de masse

Spectrométrie de masse Analyse structurale Activation par collision AB + Gaz de collision (Ar, N 2 ) A + Energie du centre de masse Energie cinetique de l ion definit selon l echelle du laboratoire (potentiel d acceleration)

Plus en détail

DLST (Double locus sequence typing) Une nouvelle méthode moléculaire pour le typage de Staphylococcus aureus

DLST (Double locus sequence typing) Une nouvelle méthode moléculaire pour le typage de Staphylococcus aureus DLST (Double locus sequence typing) Une nouvelle méthode moléculaire pour le typage de Staphylococcus aureus D.S. Blanc, G. Kuhn Centre Hospitalier Universitaire Vaudois Lausanne Pulsed Field Gel Electrophoresis

Plus en détail

Les outils non génétiques de diagnostic pour les Maladies Rares

Les outils non génétiques de diagnostic pour les Maladies Rares Les outils non génétiques de diagnostic pour les Maladies Rares Roseline Froissart Laboratoire des Maladies Héréditaires du Métabolisme et Dépistage Néonatal Centre de Biologie Est Hospices Civils de Lyon

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PLATE-FORME DE PROTEOMIQUE «PISSARO» (Plateforme Instrumentale en Sciences Séparatives et Analytiques de ROuen)

MANUEL QUALITE DE LA PLATE-FORME DE PROTEOMIQUE «PISSARO» (Plateforme Instrumentale en Sciences Séparatives et Analytiques de ROuen) MANUEL MANAGEMENT QUALITE Indice : 11 Date : 31/05/2012 MANUEL QUALITE DE LA PLATE-FORME DE PROTEOMIQUE «PISSARO» (Plateforme Instrumentale en Sciences Séparatives et Analytiques de ROuen) Rédacteur Vérificateur

Plus en détail

Algorithmes pour la comparaison de séquences II

Algorithmes pour la comparaison de séquences II Algorithmes pour la comparaison de séquences II Hélène TOUZET touzet@lifl.fr Equipe Bioinfo Master recherche informatique www.lifl.fr/~touzet/masterrecherche.html Pourquoi comparer des séquences? Puisque

Plus en détail

Élaboration de propositions pour la construction d indicateurs évalués à partir de résultats d inspections visuelles

Élaboration de propositions pour la construction d indicateurs évalués à partir de résultats d inspections visuelles Unité de Recherche Génie civil (URGC) Noyau: conception et gestion des infrastructures (CGI) Élaboration de propositions pour la construction d indicateurs évalués à partir de résultats d inspections visuelles

Plus en détail

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 ED Biologie moléculaire E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 PCR 1983: Kary Mullis Amplification in vitro par une méthode enzymatique d'un fragmentd'adn en présence de deux oligonucléotides spécifiques

Plus en détail

ED 9 : protéomique. Constance Delaby Caroline Kannengiesser. Décembre 2007. Faculté de médecine X. Bichat-PCEM2

ED 9 : protéomique. Constance Delaby Caroline Kannengiesser. Décembre 2007. Faculté de médecine X. Bichat-PCEM2 ED 9 : protéomique Constance Delaby Caroline Kannengiesser Décembre 2007 Faculté de médecine X. Bichat-PCEM2 1 Plan général de l ED Généralités Stratégies d identification d une protéine, Les méthodes

Plus en détail

Introduction à la Protéomique

Introduction à la Protéomique Introduction à la Protéomique Joël Rossier DiagnoSwiss 30 mars 2001 Que est-ce que la Protéomique? Définition But Problèmes spécifiques Moyens techniques Etat de l art Perspectives Qu est-ce que la Protéomique

Plus en détail

L identification de protéines séquencées en mode MS/MS : des difficultés encore non résolues.

L identification de protéines séquencées en mode MS/MS : des difficultés encore non résolues. L identification de protéines séquencées en mode MS/MS : des difficultés encore non résolues. Dominique Tessier, groupe bioinformatique, plateforme BIBS Unité BIA, INRA centre Angers-Nantes Atelier Prospectom

Plus en détail

LES GESTIONNAIRES DE CONTENU

LES GESTIONNAIRES DE CONTENU LES GESTIONNAIRES DE CONTENU Application à la gestion d un projet informatique Veille technologique 15 Décembre 2009 Mathieu Kazmierski Léo Pichon Mathias Weingrod PLAN DE LA PRÉSENTATION I. Qu est ce

Plus en détail

CDG Syndromes de type I

CDG Syndromes de type I CDG Syndromes de type I Démarche actuelle de dépistage et ses limites Dr David CHEILLAN Service Maladies Héréditaires du Métabolisme et Dépistage Néonatal Hospices Civils de Lyon david.cheillan@chu-lyon.fr

Plus en détail

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion Dynamique des lasers. Lasers en impulsion A. Evolutions couplées atomesphotons Rappel: gain laser en régime stationnaire Equations couplées atomes-rayonnement Facteur * Elimination adiabatique de l inversion

Plus en détail

PROGRAMME (Susceptible de modifications)

PROGRAMME (Susceptible de modifications) Page 1 sur 8 PROGRAMME (Susceptible de modifications) Partie 1 : Méthodes des revues systématiques Mercredi 29 mai 2013 Introduction, présentation du cours et des participants Rappel des principes et des

Plus en détail

La métabolomique par spectrométrie de masse et imagerie in situ

La métabolomique par spectrométrie de masse et imagerie in situ La métabolomique par spectrométrie de masse et imagerie in situ Dimitri Heintz Dimitri.heintz@ibmp-cnrs.unistra.fr AE2BM 13 septembre 2013 1 Activité Institut de botanique Chromatographie Spectrométrie

Plus en détail

Réplication de l'adn

Réplication de l'adn 1) réplication chez les procaryotes : Réplication de l'adn - Synthèse de la nouvelle chaîne dans le sens 5'-3' : La synthèse de la nouvelle chaîne d'adn est réalisée par une ADN polymérase, qui ajoute

Plus en détail

ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBIOTIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D ORIGINE ANIMALE

ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBIOTIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D ORIGINE ANIMALE ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBITIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D RIGINE ANIMALE Club Lyonnais, 19 septembre 2002 Patrick Edder Service de protection de la consommation Quai Ernest Ansermet 22, 1211 Genève

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail