Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.biopaysdelaloire.fr"

Transcription

1 FICHE N 10 Les objectifs du projet LOIRE ATLANTIQUE GAB MAINE ET LOIRE GABBAnjou La CAB travaille depuis 2005 sur un programme nommé «Acquisition de références et sélection en grandes cultures». Ce programme, centré sur les «blés de» repose sur des objectifs prioritaires : Préserver et enrichir la biodiversité cultivée en Pays de la Loire, avec des variétés de population adaptées à l'agriculture bio et aux conditions pédoclimatiques locales, notamment pour des terroirs riches comme des argiles et limons profonds, où ces blés sont souvent sensibles à la verse. Apporter aux agriculteurs des données sur les caractéristiques de ces variétés de blés anciens et de population. Favoriser l autonomie des fermes en leur permettant de maîtriser les charges et de disposer de variétés bio MAYENNE CIVAM Bio Ces objectifs sont soutenus par des agriculteurs passionnés tels que Florent Mercier qui, dans le livre «Des blés bio diversité» paru en 2011 nous explique que les «Blé de Pays», en anglais «landrace» (race du ), expriment l'ancrage dans un terroir, une région, un village, dont la variété porte le nom. Mais ce qui fait surtout la particularité de ces variétés, c'est d'avoir été sélectionnées par et pour des ans. D'où les appellations «blé an» et «variété anne». SARTHE GAB VENDEE GAB Coordination régionale CAB Pays de la Loire Cette fiche présente la synthèse des essais qui ont été menés en Pays de la Loire sur 2 sites très différents l'un de l'autre (Ste Gemmes : terres sableuses peu profondes situées au bord de la Loire; : terres riches et profondes du sud Mayenne). Les variétés de population étudiées sont des blés tendres en comparaison avec une variété témoin moderne (Attlass) et des blés poulards (Triticum turgidum, proche du blé dur méditerranéen). Depuis 2009 et à la demande de certains producteurs F. Mercier décide d'aller plus loin en créant une population dynamique, mélange de 11 variétés de blé tendre, qu'il définit ainsi «Un troupeau de blés qui évolue au fur et à mesure des années, si on ressème chaque année ce mélange en utilisant une partie de la récolte les individus les plus productifs dans le contexte local sont de plus en plus présents dans la population dynamique, c'est la sélection la plus simple, la sélection naturelle...». Les résultats issus des observations faites par les agriculteurs multiplicateurs eux-mêmes sont présentés en page 6.

2 2 SITES PILOTES 13 variétés population comparer évaluer des potentiels selon les densités de semis et le contexte 7 PRODUCTEURS VOLONTAIRES 1 variété de céréale population par producteur observer multiplier s'approprier et partager 1 COLLECTION 179 variétés population observer, décrire 3 MELANGES 18 multiplicateurs volontaires observer multiplier élaborer une population dynamique régionale La collection de Bouchemaine le Haut Pont de l'arche La collection a pour objectif de sélectionner de nouvelles variétés à intégrer dans les essais l'année suivante. Exemple en 2011 : Royo de Pamplona, Soandres Laracha, Blanco de Corella Variétés de la collection 2012 : 105 blés tendres 3 blés tendres modernes en témoin 23 poulards 8 orges 40 variétés de seigle, d'avoine, d'amidonnier, de différents blés de Timopheevi, de grand épeautre et d'engrain (cf.photo ci-contre). Les sites pilotes : Les sites de (53) et «Ste Gemmes» (49) (Résultats du site de Bouchemaine non étudiés pour cause de dégâts sur les micros parcelles(gibiers )) Variétés cultivées communes aux deux sites Ste Gemmes 1 blé tendre moderne 6 blés tendres de 1 population dynamique (11 blés tendres) 4 blés poulards 1 blé de thimopheevi 15 variétés 19 variétés Dispositifs des parcelles Répétions aléatoires des variétés x 5 N.B. : Seuls les résultats des variétés communes aux deux sites seront présentés. Répétitions aléatoires des variétés x 16

3 Variétés - Description et conduite des sites pilotes Notations réalisées Noms des variétés de blé Variété Code Attlass BT * Alauda BT Soandres Laracha BT Rojo de Sabando BT Royo de Pamplona BT St Priest et le Vernois Rouge BT Bladette de Provence BT Population Dynamique BT Site 750m² St Gemme 5000m² Sol Limono-argileux profond, drainé Sableux Précédent Prairie multi espèces de 3 ans prairie depuis 7 ans Préparation du sol Semis Déchaumage Labour + passage de herse rotative Réalisé le 28/10/12 Réalisé le 03/11/12 Au semoir expé à 300 grains/m² - écartement 25 cm. Fertilisation Aucune Aucune Désherbage Aucun Binage, puis désherbage manuel Nonette de Lausanne BP Blanco de Corella BP Bizargari BP Poulard de Chine BP BT = Blé tendre BP = Blé poulard * = témoin moderne Notations réalisées au champ Analyses qualité Densité sortie hiver Port et couverture du sol Date d épiaison et de précocité Sensibilité aux maladies et ravageurs Hauteur avant récolte Sensibilité à la verse Rendement (Grain et paille) Humidité Taux de protéines (% prot.) Poids spécifique (PS) Densité et Hauteur sortie hiver Le site de Ste Gemmes est celui qui a le plus faible peuplement à la sortie de l'hiver. Malgré de bonnes conditions de semis, l'absence d'eau en début de printemps a pénalisé la croissance et le tallage des blés. Le site de, avec un sol très profond et une réserve utile plus importante, obtient les meilleures densités et un développement végétatif plus rapide. Variétés les moins touchées par les pertes à la levée: : Bladette de Provence, Alauda, Bizargari, Nonette de Lausanne, Royo de Pamplona et Soandres Laracha. Ste Gemmes : en plus des mêmes variétés qu'à on note, la population dynamique et le Poulard de Chine qui obtiennent de bons résultats. Compétitivité vis à vis des adventices Aucun comptage d'adventices n'a été effectué. On peut présumer de la compétitivité vis-à-vis des adventices par la capacité des blés à couvrir le sol. On l'observe par la couverture de l'inter rangs (1 = <10% du sol non couvert; 5 = > 80% du sol non couvert par la culture) et par le port des feuilles (1= port dressé et 5= port couché) Date des notations : : 31 mars (port et recouvrement) Le recouvrement est en moyenne 2,5 pour les variétés de contre 1 pour les variétés de Ste Gemmes. Un faible recouvrement peut s'expliquer certes par le Compétitivité vis à vis des adventices Site de Port Recouvrement

4 port, mais aussi par un faible peuplement, la finesse des feuilles ou encore un faible tallage. Concurrence aux adventices : Variétés à retenir : Nonette de Lausanne, Royo de Pamplona, Rojo de Sabando Ste Gemmes : Rojo de Sabando, Royo de Pamplona et Bizargari Précocité à l'épiaison Comparaison par rapport au témoin Attlass qui est classé comme intermédiaire. Sur le site de, dans le même groupe de précocité qu'attlass, on trouve les variétés Royo de Pamplona, Soandres de Laracha, Rojo de Sabando et un poulard, le Bizargari. ½ Tardif : la population dynamique, le Blanco de corella et St Priest. Tardif : Alauda, Bladette de Provence et deux poulards, Nonette de Provence et Poulard de Chine. Sur le site de Ste Gemmes, classées comme intermédiaires on trouve les variétés Soandres de Laracha, Royo de Pampelona et la population dynamique. Tardif : Rojo de Sabando, St Priest, Alauda, Bladette de Provence et les poulards, Nonette de Lausanne, Poulard de Chine et Bizargari, Blanco de Corella. On retrouve cependant, en termes de précocité, le même trio de tête dans les deux sites : Attlass, Soandres de Laracha et Royo de pamplona Hauteur réelle des pailles Hauteur des pailles et phénomène de verse On peut remarquer des hauteurs de blé assez importantes sur les deux sites, sensiblement le double de la variété témoin. Hauteur moyenne des pailles sur le site de à 144 cm contre 133 cm pour le site de Ste Gemmes. Sur le site de Ste Gemmes, les blés sont tous restés debout, tandis qu à, la moitié des variétés ont versé avant la récolte. Ceci peut s'expliquer d'une part par la nature du sol de, plus riche et plus profond qu'à Ste Gemmes, mais également par la date de récolte beaucoup plus tardive (15 jours après la récolte de Ste Gemme) avec une fin de mois juillet très pluvieuse. Hauteur de paille - verse : variétés à retenir : Bladette de Provence, Alauda, Nonette de Lausanne Ste Gemmes : toutes les variétés sont à retenir à l exception du Poulard de Chine. cm Verse Ste Gemmes St Gemmes

5 Rendements et qualité Des rendements satisfaisants pour l'année et du blé de qualité A le rendement moyen est de 39 q/ha. On constate que dans les conditions pédoclimatiques de 2011, toutes les variétés de blés tendres à l'exception de Soandres à, obtiennent des rendements statistiquement comparables à la variété témoin LASS. Quant aux poulards, ils obtiennent des rendements inférieurs à ceux des blés tendres mais sans pouvoir pour autant les classer entre eux. Il est intéressant de noter que si le sol riche de a favoriser les blés tendres, il a eu très peu d'effets sur les poulards. A Ste Gemmes la moyenne pour les variétés analysées est de 25.3 q/ha avec un écart type de 3.3 q/ha. Côté protéines, les teneurs en protéines sont particulièrement élevées à, avec un groupe de populations qui se situe autour de 17% de protéines, loin devant la variété témoin qui semble bien moins valoriser l'azote du sol avec seulement 13,6% de protéines, ce qui est exceptionnel pour cette variété. Les teneurs sont bien plus faibles à Ste Gemme avec de nouveau toutes les variétés loin devant la variété témoin. Les variétés de valorisent donc mieux l'azote du sol, aussi bien terre riche qu'en terre pauvre. Variété Ste Gemmes Rdt Prot. PS Rdt Prot. PS 48 13, , , , , , , , , , , , ,9 74 POP 41 15, , , , , , , Le taux de protéines et PS sont mesurés avec le matériel de spectroscopie proche infra rouge de Terrena. Toutes les variétés ont été récoltées mais certaines n'ont pas été analysées afin de ne présenter que des résultats valables. RDT (q) Rapport RDT / Protéines () POP Prot (%) Rendement en Paille Des bénéfices intéressants pour certaines variétés En moyenne, on obtient 2,7 t/ha de paille à Ste Gemmes et 4,5 t/ha de paille sur le site de. Sur ce dernier deux variétés dépassent les 6 t/ha, Royo de Sabando et Soandres de Laracha. Le plus petit rendement est pour la variété témoin Attlass, celle-ci étant sélectionnée courte, pour éviter la verse. A Ste Gemmes, les meilleurs rendements en paille sont de 3.5 t/ha. Le rendement en paille des variétés anne est le plus souvent équivalent au rendement grain. t/ha Rendement en paille Ste Gemmes

6 Rendement paille : Les variétés à retenir : : les résultats sont excellents. Plus particulièrement les variétés comme Alauda, Bladette de Provence, Nonette de Lausanne, St Priest et le vernois Rouge, Royo de Pamplona, Rojo de Sabando et Soandres Laracha, qui atteignent, voire dépassent, les 5t/ha de paille. Ste Gemmes : des variétés comme Bizargari, Bladette de Provence, Nonette de Lausanne, Royo de Pamplona, Soandres Laracha et Rojo de Sabando sont très intéressantes pour faire de la paille dans des milieux séchants. Focus sur la population dynamique Mélange obtenu à partir de 11 variétés de blé tendre, mis en place depuis 2008 chez 18 agriculteurs volontaires, elle obtient en 2011 des résultats satisfaisants. Variétés de la population dynamique Gua (16%), Rojo de Sabando (15%), Marat Barbu, Sixt/Aff et 346 (12%), Oulianowska (10%), Gris de St Laud (7%), Blé du Gâtinais (6%), Alauda, St priest (4%) et Saissette de provence (2%). Afin d'obtenir des détails sur le mélange, une enquête est menée auprès de ces agriculteurs, 7 ont répondu en 2011 : Caractéristiques observées Levée : 6 agriculteurs ont trouvé la levée rapide et régulière. Vigueur : Globalement la population est jugée vigoureuse, les réponses allant de "assez bonne" à "très bonne vigueur". Hauteur (épis compris): 1m30 à 1m80. Concurrence aux adventices : Bonne concurrence en raison de la précocité et de la hauteur du blé. Verse : Certains n'en ont pas observé, d'autres ont relevé le phénomène en fin de cycle, et un agriculteur témoigne de la présence de verse sur 1/3 de sa parcelle de 1ha (précédent vieille prairie avec apport fumier de mouton 15t/ha) Rendement Grain : de 25 à 40 qx/ha Rendement Paille : 3-4 t/ha Qualité du grain : Globalement les grains sont jugés assez gros, réguliers et avec un bel aspect visuel, mais un retour d'enquête témoigne de la présence de beaucoup de petits grains, à cause de la sécheresse. Aisance au battage : Battage équivalent aux autres blés tendres. Remarques diverses : La population est jugée régulière en maturité et sa rusticité est mise à l'honneur, cependant les agriculteurs espèrent une évolution sur les points suivants : le tallage, le rendement et la sensibilité au phénomène de verse.

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Action financée par :

Action financée par : Contact : 02-41-37-19-39 ou gabbanjou@wanadoo.fr Contact : 02-41-37-19-39 ou gabbanjou@wanadoo.fr Les objectifs du projet La CAB travaille depuis 2005 sur un programme nommé «Acquisition de références

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI TEST DE VARIETES DE SOJA EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009

Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Essai Variétés de blé tendre En agriculture biologique Campagne 2008-2009 Loïc PRIEUR

Plus en détail

INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS

INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS 1 MATERIEL VEGETAL : 2 TRAITEMENTS Anthémis: argyranthemum blanc Sté S et G Verveines: verbena coloris mélangés Sté Fischer ❶ Témoin

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

Analyse d un d réseau d essaisd

Analyse d un d réseau d essaisd Analyse d un d réseau d essaisd «variétés» Exemple du réseau «variétés de blé tendre d hiver (BTH)» François PIRAUX Arvalis Institut du végétal Séminaire méta-analyse 13 juin 2013 1 Plan Définition et

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2007 Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Grangeneuve, juillet 2007 Sandra Dougoud Institut agricole de Grangeneuve

Plus en détail

Essais sur l optimisation de la fertilisation du blé bio en conditions méditerranéennes Synthèse

Essais sur l optimisation de la fertilisation du blé bio en conditions méditerranéennes Synthèse 2016 Essais sur l optimisation de la fertilisation du blé bio en conditions méditerranéennes Synthèse Mathieu MARGUERIE - AGRIBIO 04 01/01/2016 Sommaire Remerciements... 2 Présentation de l essai... 2

Plus en détail

Essais orge de printemps en AB (Nord Pas de calais)

Essais orge de printemps en AB (Nord Pas de calais) Essais orge de printemps en AB (Nord Pas de calais) Objectifs des essais 1) Tester le comportement et le potentiel de 8 variétés d orge de printemps en conduite biologique. 2) Tester l incidence de 3 densités

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

ARVALIS - institut du végétal

ARVALIS - institut du végétal Semis direct sous couvert et strip-till : 1 ers résultats et perspectives Journée technique agriculteurs 2014 Thibaud Deschamps t.deschamps@arvalisinstitutduvegetal.fr 9/12/2014 Levée Essais en rotation

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 Cet essai a été mis en place chez M. François LESAGE à St OUEN DU TILLEUL (27). L objectif était de sélectionner dans des types non nantais (2 variétés sont

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION Dans le cadre du renforcement de capacité des producteurs bénéficiaires de la

Plus en détail

BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 BLE TENDRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 MARGE BRUTE ( /HA) La colonne «Mini» correspond au minimum de chaque thématique en ligne. Par exemple la charge de semis à 3 /ha n a pas été obtenue avec le rendement

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Colza. Synthèse variétale 2014

Colza. Synthèse variétale 2014 Colza Synthèse variétale 2014 La campagne 201-2014 en colza aura été marquée par des conditions humides de l implantation à la récolte. Sur certaines zones, la culture a nécessité moins de passage de protection

Plus en détail

GRAND EPEAUTRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

GRAND EPEAUTRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 GRAND EPEAUTRE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 MARGE BRUTE ( /HA) La colonne «Mini» correspond au minimum de chaque thématique en ligne. Par exemple la charge de semis à 6 /ha n a pas été obtenue avec le

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL MIDI-PYRENEES Grandes Cultures - n 13 25 mars 2010 CEREALES A PAILLE PROTEAGINEUX COLZA Pietin verse : risque parfois élevé pour les semis d'octobre dans les limons et les

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

La Pomme de Terre de fécule

La Pomme de Terre de fécule La Pomme de Terre de fécule Enquête technique Récolte 2014 SOMMAIRE Retour sur les conditions climatiques 2014 03 Caractéristiques de la campagne 2014 04 Vous trouverez dans ce document les résultats

Plus en détail

FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 CALCUL DE LA MARGE BRUTE ( /HA) Moyenne Mini Maxi q/ha 16 7 28 Prix de vente /q 3 2 3 Aides couplées /ha 132 Total vente /ha 486 216 84 Semis /ha 89 3 163 Récolte

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES DE PRINTEMPS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES DE PRINTEMPS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES DE PRINTEMPS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Grain. réussite. N 1 Avril 2014

Grain. réussite. N 1 Avril 2014 Grain de réussite N 1 Avril 2014 Ce bulletin est né de la volonté des acteurs de la filière Grandes cultures biologiques en Pays de la Loire (Chambres d agriculture, coopératives, enseignement, instituts

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

L amélioration du boisé lors des coupes

L amélioration du boisé lors des coupes L amélioration du boisé lors des coupes Feuillet technique 1 Les propriétaires de boisés présents sur le territoire de l Agence de mise en valeur des Appalaches sont très actifs dans leurs boisés comme

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2014

Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 MARGE BRUTE ( /HA) La colonne «Mini» correspond au minimum de chaque thématique en ligne. Par exemple la charge de semis à 1 /ha n a pas été obtenue avec le rendement

Plus en détail

ÉVALUATION DE L ÉTAT DE LA VÉGÉTATION AVANT INTERVENTION

ÉVALUATION DE L ÉTAT DE LA VÉGÉTATION AVANT INTERVENTION ÉVALUATION DE L ÉTAT DE LA VÉGÉTATION AVANT INTERVENTION Caractérisation de l état global de la végétation spontanée sur le site d observation Se reporter aux cas référencés pour les classes 2, 3, 4 et

Plus en détail

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Risque verse Comment bien prélever? AGRO-METEO Les températures enregistrées ces derniers mois restent exceptionnelles. Pour les premiers semis

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher.

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. {{Et voici les notes de Guillaume Bodovillé}} Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. Sylvain et Jérôme exploitent 270 ha en propre et 50 ha à façon. Sur

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

Rendements 2006 des GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES de Haute-Normandie : des résultats un peu décevants malgré un fort potentiel

Rendements 2006 des GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES de Haute-Normandie : des résultats un peu décevants malgré un fort potentiel GRAB HN Groupement Régional des Agriculteurs Biologiques de Haute-Normandie 9, rue de la Petite Cité - BP 882-8 EVREUX CEDEX Tél : 2 32 78 8 46 - Fax : 2 32 38 79 49 e-mail : grabhn@libertysurf.fr Rendements

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS 1 DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN MARC THIZY JUSTINE LAGREVOL Journée ARRA Eau et Agriculture 5 Novembre 2013 Le Bassin

Plus en détail

Bilan de fin de campagne 2013

Bilan de fin de campagne 2013 Haute-Loire Bulletin N 38 Le 4 Septembre 2013 Bilan de fin de campagne 2013 Agrément phyto pharmaceuthique multi- site porté par l APCA n IF 01762 Une campagne 2012-2013 marquée par le froid et la pluie

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN Témoignage de Jean-Paul SAMSON 1 Jean Paul SAMSON Lorry-Mardigny (57) 1.3 UTH Types de sol principaux : 75% argilo-calcaire 20% argilo-limoneux SAU 137 ha orge hiver

Plus en détail

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE

Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Sécuriser et maîtriser la culture des oléo-protéagineux SOJA : INTÉRÊTS DE LA CONDUITE AVEC UNE PLANTE COMPAGNE Objectifs Le soja est une culture très intéressante pour sa teneur en protéines très élevée,

Plus en détail

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Dans le cadre des activités du Centre agricole maïs, un réseau d avertissement fournissant des données sur l évolution des teneurs en humidité du grain a

Plus en détail

Malter de l'orge brassicole en Poitou-Charentes?

Malter de l'orge brassicole en Poitou-Charentes? Malter de l'orge brassicole en Poitou-Charentes? Avec la participation financière de : Déroulé 15h45-17h D'où vient ce projet? Un potentiel en Poitou-Charentes? Retour sur les enquêtes brasseurs 2013 La

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal de nouveaux systèmes de cultures pour une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse 1 er bilan des expérimentations menées par ARVALIS augmenter les effets

Plus en détail

Azote blé tendre. Synthèse 2013

Azote blé tendre. Synthèse 2013 Azote blé tendre Synthèse 013 L hiver et le printemps particulièrement pluvieux ont eu un impact sur la dynamique d absorption azotée des blés et leur teneur en protéines. Les pluies d octobre à janvier

Plus en détail

Etude de la mise en place de la culture du Sorgho en Agriculture Biologique Campagne

Etude de la mise en place de la culture du Sorgho en Agriculture Biologique Campagne C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Etude de la mise en place de la culture du Sorgho en Agriculture Biologique Campagne 2010-2011

Plus en détail

Triticale, le méteil d aujourd hui

Triticale, le méteil d aujourd hui Triticale, le méteil d aujourd hui Dispositif Objectif 8 années d essais à la ferme expérimentale de Thorigné-d Anjou. Comparer les performances moyennes des variétés de triticales testées aux moyennes

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

CARACTÉRISATION DES ASSOCIATIONS DE CULTURES PROTÉAGINEUXCÉRÉALES

CARACTÉRISATION DES ASSOCIATIONS DE CULTURES PROTÉAGINEUXCÉRÉALES CARACTÉRISATION DES ASSOCIATIONS DE CULTURES PROTÉAGINEUXCÉRÉALES MISES EN ŒUVRE PAR LES AGRICULTEURS DE LA RÉGION HAUTS-DE-FRANCE Élise Favrelière & Aïcha Ronceux NOVEMBRE 216 Travaux réalisés dans le

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail