La cigarette électronique et le tabac aromatisé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La cigarette électronique et le tabac aromatisé"

Transcription

1 La cigarette électronique et le tabac aromatisé Cet énoncé sur la cigarette électronique et le tabac aromatisé (y compris le tabac au menthol) s insère dans le contexte suivant : De nouvelles données indiquent qu il y aurait des risques pour la santé associés à la cigarette électronique, au vapotage, au tabac aromatisé, y compris le tabac au menthol, et à l exposition à la vapeur secondaire; L usage de la cigarette électronique croît rapidement chez les jeunes, situation préoccupante car cet usage pourrait mener à une dépendance à la nicotine et inciter des jeunes à commencer à fumer; Les normes de contrôle de la qualité et de fabrication des cigarettes électroniques sont déficientes; L usage de la cigarette électronique pourrait contrer les efforts de dénormalisation du tabagisme et saper les tentatives de renoncement au tabac; Bien que la cigarette électronique comme aide antitabagique suscite l intérêt de nombreux fumeurs, son efficacité à cet égard n a pas été prouvée, et le produit n est pas approuvé à cette fin; La cigarette électronique et le tabac aromatisé ne sont pas visés actuellement par la législation du Nouveau Brunswick en matière de tabac. En l absence de preuves concluantes de l innocuité de la cigarette électronique et vu les préoccupations qui se dessinent au sujet des risques pour la santé, l Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick 1 (AIINB) recommande que : le gouvernement du Nouveau Brunswick assujettisse les cigarettes électroniques (avec ou sans nicotine) à la même législation provinciale que les produits du tabac; le gouvernement du Nouveau Brunswick interdise tous les produits du tabac aromatisés, y compris le tabac au menthol. 1 L'Association est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle remplit sa mission en veillant à la promotion et au maintien de normes de formation et de pratique infirmières, et en faisant la promotion de politiques publiques favorables à la santé. (1)

2 DÉFINITION La cigarette électronique est un dispositif fonctionnant à piles qui imite l utilisation, et parfois l apparence et le goût, de la cigarette classique. Elle comprend une pile, une cartouche qui peut ou non contenir de la nicotine, de l eau et un arôme dans une solution de propylène glycol et de glycérine végétale, ainsi qu un atomiseur qui chauffe ce liquide pour produire une vapeur. Le terme «vapoter» est souvent employé pour désigner l acte de fumer avec une cigarette électronique, qui est aussi appelée «vapoteuse», «e cigarette» ou «vaporisateur personnel». CONTEXTE La connaissance, l utilisation et l accessibilité de la cigarette électronique et du tabac aromatisé ont rapidement augmenté au Nouveau Brunswick, au Canada et partout dans le monde. L innocuité de la cigarette électronique et de la vapeur qu elle produit n a pas été prouvée scientifiquement, bien que la cigarette électronique soit considérée comme moins nocive que la cigarette classique. Cependant, des experts locaux et internationaux en santé publique soulèvent d importantes préoccupations : Risques pour la santé Les nouvelles données probantes sur la nocivité de la cigarette électronique sont préoccupantes. On a découvert dans les composantes, le liquide et la vapeur des cigarettes électroniques des substances nocives et cancérigènes, bien qu en concentrations beaucoup plus faibles que dans la fumée de tabac 2, 3, 4. L inhalation de la vapeur de cigarette électronique peut irriter les voies aériennes, la bouche et la gorge ou causer des réactions allergiques ou une inflammation respiratoire 5, 6. Une utilisation non appropriée de la cigarette électronique et l ingestion des liquides ont donné lieu à des cas d empoisonnement à la nicotine et à d autres préjudices chez les enfants et les adultes. Les autorités sanitaires américaines ont signalé une augmentation spectaculaire des appels reliés à la cigarette électronique aux centres antipoison des États Unis, la plupart impliquant des enfants de moins 2 Drummond, M. B. et D. Upson. Electronic cigarettes. Potential harms and benefits, Annals of the American Thoracic Society, 2014, 11(2), Centre de recherche sur le cancer (éd.). Electronic cigarettes An overview, Heidelberg, Germany, Grana, R., N. Benowitz et S. A. Glantz. E Cigarettes A Scientific Review, Circulation, 2014,129(19), Drummond, M. B. et D. Upson. Electronic cigarettes. Potential harms and benefits, Annals of the American Thoracic Society, 2014, 11(2), Grana, R., Benowitz, N., & Glantz, S. A. (2014). E Cigarettes A Scientific Review. Circulation, 129(19), (2)

3 de cinq ans. La vapeur secondaire (expirée) peut aussi contenir des substances chimiques nocives, bien qu en quantités relativement plus faibles que dans la fumée de tabac secondaire. Des études de longue durée doivent être menées pour évaluer plus en profondeur les risques que posent la cigarette électronique tant pour les usagers que pour les personnes exposées à la vapeur de cigarette électronique 7, 8, 9. La cigarette électronique est accessible et plaît aux jeunes Aucun âge minimum ne s applique à l achat de cigarettes électroniques, ce qui les rend facilement accessibles aux jeunes. De plus, comme le marketing et la promotion de la cigarette électronique ne fait l objet d aucune restriction, les fabricants sont libres de viser les jeunes. En 2013, environ 15 % des jeunes ontariens de la 9 e à la 12 e année avaient essayé la cigarette électronique, et près de 5 % d entre eux avaient utilisé des cigarettes électroniques contenant de la nicotine 10. Dans une étude réalisée en , la division québécoise de la Société canadienne du cancer 11 signalait que élèves de la 6 e année avaient essayé la cigarette électronique; plus d un élève sur trois, ou environ élèves de niveau secondaire, avait déjà fumé la cigarette électronique; quelque élèves de niveau secondaire qui n avaient jamais fumé de cigarettes classiques avaient déjà essayé la cigarette électronique (18 %); et plus de 8 élèves de niveau secondaire sur 10 avaient entendu parlé de la cigarette électronique. Par ailleurs, des études montrent que les produits du tabac aromatisés plaisent aux jeunes, qui sont un marché cible très intéressant pour l industrie du tabac. L Enquête sur le tabagisme chez les jeunes de de la Société canadienne du cancer montre que la prévalence de la consommation de produits du tabac aromatisés chez les jeunes reste élevée. 7 Drummond, M. B. et D. Upson. Electronic cigarettes. Potential harms and benefits, Annals of the American Thoracic Society, 2014, 11(2), Centre de recherche sur le cancer (éd.). Electronic cigarettes An overview, Heidelberg, Germany, Grana, R., N. Benowitz et S. A. Glantz. E Cigarettes A Scientific Review, Circulation, 2014,129(19), Boak, A., H. A. Hamilton, E. M. Adlaf et R.E. Mann. Drug use among Ontario students, : Detailed OSDUHS findings (CAMH Research Document Series No. 36), avec résumé en français à l intérieur. Centre de toxicomanie et de santé mentale, Toronto (Ont.), Société canadienne du cancer Division du Québec. Communiqué de presse : La cigarette électronique est étiquetée de façon trompeuse, et est plus populaire auprès des jeunes, septembre ca/about us/for media/media releases/national/2014/yss 2014/?region=sk (3)

4 Les résultats de l enquête indiquent que dans l ensemble du Canada, 50 % des élèves du secondaire ayant fait usage de produits du tabac au cours des 30 jours précédents avaient choisi des produits aromatisés. Parmi les arômes ajoutés, on retrouve le chocolat, la menthe, la cerise, la pêche, la fraise ainsi que d autres parfums de fruits et de bonbons qui plaisent aux jeunes. Vu les lacunes dans la réglementation, les consommateurs sont mal protégés À l heure actuelle, les cigarettes électroniques qui contiennent de la nicotine ne peuvent pas être légalement vendues ni commercialisées au Canada. En vertu de la Loi sur les aliments et drogues du Canada, les cigarettes électroniques qui contiennent de la nicotine ou qui possèdent supposément des vertus pour la santé doivent être autorisées en tant que nouveau médicament afin de pouvoir être légalement vendues ou commercialisées. Jusqu à présent, la vente d aucune cigarette électronique n a été autorisée. Néanmoins, les cigarettes électroniques contenant de la nicotine semblent faciles à obtenir au Canada auprès de détaillants et en ligne. De plus, des études montrent que certaines cartouches de cigarette électronique dont l étiquette n indique pas la présence de nicotine en contiennent 13, 14. Les cigarettes électroniques sans nicotine au sujet desquelles aucune prétention de vertus pour la santé n est faite peuvent être légalement vendues au Canada. Les cigarettes électroniques ne sont pas soumises aux mêmes normes de sécurité protégeant les consommateurs que les cigarettes classiques, y compris les exigences relatives à la divulgation des ingrédients et à l étiquetage. Au Nouveau Brunswick, trois lois régissent la distribution, la vente et l usage du tabac, à savoir la Loi sur les endroits sans fumée, la Loi de la taxe sur le tabac et la Loi sur les ventes de tabac. Aucune de ces lois ne mentionne la cigarette électronique. En étendant la législation sur le tabac en vigueur au Nouveau Brunswick à la cigarette électronique, on pourrait alors interdire la 13 Trehy, M. L., W. Ye, M. E. Hadwiger, T. W. Moore, J. F. Allgire, J. T. Woodruff et B. J. Westenberger. Analysis of electronic cigarette cartridges, refill solutions, and smoke for nicotine and nicotine related impurities. Journal of Liquid Chromatography & Related Technologies, 2011, 34(14), Société canadienne du cancer Division du Québec. Communiqué de presse : Tests en laboratoire et sondage exclusif de la Société canadienne du cancer : La cigarette électronique est étiquetée de façon trompeuse, et est plus populaire auprès des jeunes, septembre (4)

5 vente de cigarettes électroniques aux mineurs, interdire l usage de la cigarette électronique dans les endroits où il est interdit de fumer, réglementer les étalages de cigarettes électroniques et interdire la vente de cigarettes électroniques là où il est interdit de vendre du tabac. Au Nouveau Brunswick, la loi n interdit pas les produits du tabac aromatisés, y compris les petits cigares et les cigarillos, les pipes à eau, le tabac à mâcher et les cigarettes mentholées. L usage de la cigarette électronique pourrait augmenter l exposition sociale au tabagisme L usage de la cigarette électronique à l intérieur pourrait aussi augmenter l exposition sociale à l acte de fumer, ce qui peut avoir un effet puissant sur l envie de fumer, en particulier parmi les enfants et les jeunes qui sont tentés de commencer à fumer et pour les anciens fumeurs et fumeurs actuels qui essaient d arrêter 15. L usage de la cigarette électronique pourrait affaiblir la législation sur les endroits sans fumée À l heure actuelle, la cigarette électronique n est pas assujettie à la Loi sur les endroits sans fumée du Nouveau Brunswick. Cette loi interdit de fumer dans les restaurants et autres endroits publics, dans les lieux de travail et sur la propriété d une école ou d une garderie. Vapoter ressemble beaucoup à fumer, et certains fumeurs utilisent la cigarette électronique dans des endroits où l usage du tabac est interdit 16, ce qui crée une confusion et des défis pour les exploitants des lieux visés, le personnel d exécution de la loi et le public. 15 Groupe consultatif de la Stratégie antitabac. Miser sur nos réussites, agir maintenant : Stratégie de lutte antitabac de l Ontario, , Toronto (Ont.). Rapport du Groupe consultatif de la Stratégie antitabac au ministère de la Promotion de la santé et du Sport, Czoli, C. D.,, D. Hammond et, C. M. White. Electronic cigarettes in Canada: Prevalence of use and perceptions among youth and young adults, Canadian journal of public health= Revue canadienne de sante publique, 2014, 105(2), e97. (5)

6 La cigarette électronique n est pas approuvée comme outil antitabagique La plupart des utilisateurs se servent de la cigarette électronique pour les aider à cesser de fumer ou à moins fumer 17. Le peu de recherche faite sur la cigarette électronique comme outil antitabagique ne démontre pas son efficacité pour aider les gens à cesser de fumer la cigarette classique 18, 19, et ce produit n est pas approuvé à une telle fin au Canada. Par ailleurs, plusieurs études ont relevé des taux élevés d usage double, c est à dire de cigarette électronique et de cigarette classique, ce qui signifie que les fumeurs ont tendance à continuer de fumer tout en utilisant la cigarette électronique, ce qui pourrait nuire à leurs efforts de renoncement au tabac 20, 21, 22. Remerciements L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick remercie la ville de Toronto de lui avoir accordé la permission de reprendre et d adapter en partie ou en totalité sa publication mentionnée en référence Berg, C. J., R. Haardoerfer, C. Escoffery, P. Zheng et M. Kegler. Cigarette Users Interest in Using or Switching to Electronic Nicotine Delivery Systems or Smokeless Tobacco for Harm Reduction, Cessation, or Novelty: A Cross Sectional Survey of US Adults, Nicotine & Tobacco Research, 2014, ntu Popova, L. et P. M. Ling. Alternative tobacco product use and smoking cessation: a national study. American journal of public health, 2013, 103(5), Bullen, C., C. Howe, M. Laugesen, H. McRobbie, V. Parag, J. Williman et N. Walker. Electronic cigarettes for smoking cessation: a randomised controlled trial, The Lancet, 2013, 382(9905), Berg, C. J., R. Haardoerfer, C. Escoffery, P. Zheng et M. Kegler. Cigarette Users Interest in Using or Switching to Electronic Nicotine Delivery Systems or Smokeless Tobacco for Harm Reduction, Cessation, or Novelty: A Cross Sectional Survey of US Adults, Nicotine & Tobacco Research, 2014, ntu Lee, S., R. A. Grana et, S. A. Glantz. Electronic cigarette use among Korean adolescents: a cross sectional study of market penetration, dual use, and relationship to quit attempts and former smoking. Journal of Adolescent Health, 2014, 54(6), Vardavas, C. I., F. T. Filippidis et, I. T. Agaku. Determinants and prevalence of e cigarette use throughout the European Union: a secondary analysis of youth and adults from 27 Countries. Tobacco control, doi: /tobaccocontrol , pdf (6)

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Étude sur les cigarettes électroniques Le jeudi 30 octobre 2014 1785, promenade Alta Vista Ottawa (Ontario) K1G 3Y6 613-523-7877

Plus en détail

La cigarette électronique: état des lieux

La cigarette électronique: état des lieux Fondation O 2 Ruelle des Marronniers 3 Case postale 2134 2800 Delémont 2 T +41 32 420 88 90 info@fondationo2.ch www.fondationo2.ch La cigarette électronique: état des lieux Cahier destiné aux enseignants,

Plus en détail

Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme

Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 44 Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme Présentation Présenté par Madame Lucie Charlebois Ministre déléguée à la Réadaptation,

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

Vers une vie plus saine

Vers une vie plus saine 1 La Capital District Health Authority (CDHA), Halifax (NS) La Fondation des maladies du coeur (NB et NL) L Association pulmonaire (NB et NL) Élaboration, soutien et promotion Téléassistance pour fumeurs

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail

- Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail - Hygiène et sécurité - L interdiction de fumer sur les lieux de travail Le renforcement de l interdiction de fumer répond à une problématique de santé publique, mais concerne aussi les questions de santé

Plus en détail

Principe de l e-cigarette

Principe de l e-cigarette Principe de l e-cigarette Composition des e-liquides Quelle est la composition de l aérosol d e-liquide? la composition de la «vapeur» est voisine de celle de l e-liquide Les données montrent l absence

Plus en détail

Que savez-vous au sujet du tabac sans fumée?

Que savez-vous au sujet du tabac sans fumée? Que savez-vous au sujet du tabac sans fumée? Encerclez une réponse 1. Le tabac sans fumée améliore la performance des athlètes. V F 2. Les compagnies de tabac disent toujours la vérité dans leurs annonces

Plus en détail

L adolescent et les substances intoxicantes (drogues, alcool, tabac)

L adolescent et les substances intoxicantes (drogues, alcool, tabac) L adolescent et les substances intoxicantes (drogues, alcool, tabac) Carezza Cabotaje Infirmière en santé Publique Écoles saines Mercredi 4 décembre 2013 École secondaire Étienne-Brûlé L ordre du jour

Plus en détail

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 VI e Congrès International d'épidémiologie - ADELF - EPITER 10 au 12 septembre 2014 - Nice,

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE CONTEXTE La cigarette électronique est un dispositif alimenté par batterie, qui imite l usage de la cigarette classique. La cigarette

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

Directive sur le consentement

Directive sur le consentement Révisé juin 2015 (1/14 ) MISSION L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

Dr Pierre Nys Médecin de famille et tabacologue 04 Décembre 2010 Mont Godinne

Dr Pierre Nys Médecin de famille et tabacologue 04 Décembre 2010 Mont Godinne Dr Pierre Nys Médecin de famille et tabacologue 04 Décembre 2010 Mont Godinne E-Fume Depuis 2004 en Chine, la e-cigarette se répand dans le monde (1) On l appelle aussi ENDS pour Electronic Nicotine Delivery

Plus en détail

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Programme 1. À notre sujet 2. Au sujet des boissons énergisantes Les boissons énergisantes au Canada Les

Plus en détail

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Plus en détail

L Alliance pour la prévention des maladies chroniques en Ontario

L Alliance pour la prévention des maladies chroniques en Ontario L Alliance pour la prévention des maladies chroniques en Ontario Messages fondés sur des données probantes : Programmes globaux de lutte antitabac Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter

Plus en détail

i) la prestation d un programme de sensibilisation et de prévention relatif aux problèmes liés à la consommation d alcool et de drogues;

i) la prestation d un programme de sensibilisation et de prévention relatif aux problèmes liés à la consommation d alcool et de drogues; Procédure administrative : La drogue et l alcool Numéro : PA 7.009 Catégorie : Administration des écoles Pages : 7 Approuvée : le 19 octobre 1998 Modifiée : le 10 septembre 2012 Le Conseil scolaire catholique

Plus en détail

Le tabagisme, l exposition au tabac et l accès au tabac dans le Timiskaming

Le tabagisme, l exposition au tabac et l accès au tabac dans le Timiskaming Le tabagisme, l exposition au tabac et l accès au tabac dans le Timiskaming Septembre 2013 Le tabagisme et l exposition au tabac Table des matières Liste des figures... 1 Sommaire... 3 Avant-propos...

Plus en détail

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix Un peu d historiqued Le premier dispositif électronique remonte à 1965 par Herbert A. Gilbert Premier

Plus en détail

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010.

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Qu est-ce qu un danger? La signification du mot danger peut porter à confusion puisque les définitions combinent souvent le danger

Plus en détail

Brandon Cultiver la coopération dans les jardins

Brandon Cultiver la coopération dans les jardins Brandon Cultiver la coopération dans les jardins Le vrai progrès s est produit lorsqu on a donné aux jardiniers le contrôle sur l aménagement de leur jardin et le pouvoir de prendre leurs propres décisions.

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

Chicha, agréable à fumer

Chicha, agréable à fumer Chicha, agréable à fumer Savoir Bon à savoir L utilisation de la chicha s est considérablement développée en France ces dernières années. Les bars à chicha fleurissent dans nos villes, et de plus en plus

Plus en détail

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée)

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2013) 1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) 2)

Plus en détail

Liste noire des pratiques commerciales réputées trompeuses

Liste noire des pratiques commerciales réputées trompeuses Liste noire des pratiques commerciales réputées trompeuses 1/ Faire comme si un code de conduite avait été signé alors que ce n est pas le cas. Exemple : le professionnel mentionne sur son site Internet

Plus en détail

Habitudes tabagiques des fumeurs québécois après l interdiction de fumer visant certains lieux publics INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

Habitudes tabagiques des fumeurs québécois après l interdiction de fumer visant certains lieux publics INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Habitudes tabagiques des fumeurs québécois après l interdiction de fumer visant certains lieux publics INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Habitudes tabagiques des fumeurs québécois après l

Plus en détail

La cigarette électronique : données d usage en France

La cigarette électronique : données d usage en France Aurélie Lermenier- Jeannet La cigarette électronique : données d usage en France 9 mai 2016 w w w. o f d t. f r 1. État des lieux des usages chez les adolescents : un risque d initiation au tabac? 2. État

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Résumé législatif LS-492F PROJET DE LOI C-18 : LOI MODIFIANT LA LOI SUR TÉLÉFILM CANADA ET UNE AUTRE LOI EN CONSÉQUENCE Sam N.K. Banks Division du droit et du gouvernement Le 17 novembre 2004 Bibliothèque

Plus en détail

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés*

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* L article 36.4 du Code de déontologie des comptables professionnels agréés, entré en

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Abstinence ou réduction: une décision partagée?

Abstinence ou réduction: une décision partagée? Abstinence ou réduction: une décision partagée? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions Gironde-Aquitaine

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Cheminement vers. l abandon du tabac

Cheminement vers. l abandon du tabac 23 Résumé Objectifs Le présent article décrit les tendances qui caractérisent l usage du tabac au cours des 10 dernières années chez les personnes de 18 ans et plus. Les facteurs associés à l abandon du

Plus en détail

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Etat de l application et recommandations Lausanne, avril 2012 Myriam Pasche Béatrice Salla Audrey Delmonico Un programme des TABLE DES

Plus en détail

Pour appuyer la mise en œuvre de l APQ, Alberta Education a produit de la documentation en français et anglais, dont les textes suivants :

Pour appuyer la mise en œuvre de l APQ, Alberta Education a produit de la documentation en français et anglais, dont les textes suivants : Résumé Contexte L initiative d activité physique quotidienne Le gouvernement de l Alberta s est engagé à améliorer la santé et le bien-être des enfants et des adolescents de l Alberta. Depuis septembre

Plus en détail

Attribution, délégation et enseignement

Attribution, délégation et enseignement DIRECTIVE PROFESSIONELLE Attribution, délégation et enseignement d activités infirmières aux fournisseurs de soins non réglementés octobre 2011 (1/19 ) L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA entre Le College of Midwives of British Columbia et L Alberta Midwifery Health Disciplines Committee et Le College of Midwives of Manitoba et L Ordre

Plus en détail

LA CIGARETTE ELECTRONIQUE. Que dit la littérature?

LA CIGARETTE ELECTRONIQUE. Que dit la littérature? LA CIGARETTE ELECTRONIQUE Que dit la littérature? Conflits d intérêts Je déclare n avoir aucun conflit d intérêts avec l industrie et le commerce des cigarettes électroniques Fonctionnement du «vapoteur

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES SERVICES À LA CLIENTÈLE

POLITIQUE SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES SERVICES À LA CLIENTÈLE POLITIQUE SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES SERVICES À LA CLIENTÈLE La présente politique a été adoptée en vue de se conformer aux exigences des Normes d accessibilité pour les services à la clientèle, édictées

Plus en détail

La fumée du tabac tue Protégez-vous!

La fumée du tabac tue Protégez-vous! La fumée du tabac tue Protégez-vous! Ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie Mai 2011 Le tabac tue plus de 5 millions de personnes par an. Le tabac est la deuxième cause de décès évitable dans

Plus en détail

Recommandation du comité consultatif scientifique sur la réglementation des produits du tabac concernant les ingrédients et émissions de ces produits

Recommandation du comité consultatif scientifique sur la réglementation des produits du tabac concernant les ingrédients et émissions de ces produits Recommandation du comité consultatif scientifique sur la réglementation des produits du tabac concernant les ingrédients et émissions de ces produits Généralités Traditionnellement, les cigarettes et autres

Plus en détail

res épidémiologiquespidémiologiques Quelques repères

res épidémiologiquespidémiologiques Quelques repères Quelques repères res épidémiologiquespidémiologiques Gwénaëlle Boscher 9 pl. du Général Koenig, 35 Rennes 2.23.2.14.6 cirdd@cirdd-bretagne.fr Les consommations d alcool chez les femmes en âge de procréer

Plus en détail

Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire

Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire Sixième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l'oms pour la lutte antitabac, du 13 au 18 octobre 2014, Moscou,

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Belgium 2014 Comportement des fumeurs en Belgique 20 August 2014 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE. Amendé le 8 décembre 2014.

ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE. Amendé le 8 décembre 2014. ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Amendé le 8 décembre 2014. POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE 1. OBJET

Plus en détail

Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme

Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme Le Yukon est au troisième rang parmi les provinces et territoires pour ce qui est du taux de fumeurs, derrière le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest.

Plus en détail

Vie sans fumée. Principales conclusions

Vie sans fumée. Principales conclusions Vie sans fumée Le tabagisme, qu il soit actif (c.-à-d. si vous êtes fumeur) ou passif (c.-à-d. si vous êtes exposé à la fumée secondaire), contribue à l apparition de maladies respiratoires comme l asthme.

Plus en détail

Cigarette électronique et Vapoteurs. Pr Robert Molimard

Cigarette électronique et Vapoteurs. Pr Robert Molimard Cigarette électronique et Vapoteurs Pr Robert Molimard La cigarette électronique est née du besoin de braver impunément les interdictions de fumer dans les lieux publics Ça ressemble à une cigarette Le

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS FICHE SIGNALÉTIQUE MORTIER DE RÉPARATION DE BÉTON : KIRC9000 SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT Identification du produit/ Nom commercial : Code du produit / Identification interne : Usage du produit

Plus en détail

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée),

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2014) 1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), 2) l Enquête

Plus en détail

La cigarette électronique ÉTAT DE SITUATION INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

La cigarette électronique ÉTAT DE SITUATION INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC La cigarette électronique ÉTAT DE SITUATION INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC La cigarette électronique ÉTAT DE SITUATION Direction du développement des individus et des communautés Mai 2013

Plus en détail

CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION

CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION INTRODUCTION Le premier Code de bonnes pratiques en matière d études de marché et d opinion a été publié par ESOMAR en 1948. Depuis, il a

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur

Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur Foire aux questions sur la loi qui régit le droit d auteur La loi régissant le droit d auteur au Canada a changé en raison 1) d une modification à la Loi sur le droit d auteur adoptée par le Parlement

Plus en détail

DÉFIS DE LA RÉGLEMENTATION DE L IMMIGRATION AUJOURD HUI

DÉFIS DE LA RÉGLEMENTATION DE L IMMIGRATION AUJOURD HUI DÉFIS DE LA RÉGLEMENTATION DE L IMMIGRATION AUJOURD HUI QUI SOMMES-NOUS? Enracinée dans les organisations fondées en 1986, l ACCPI a été créée il y a dix ans à titre d Association des conseillers réglementés

Plus en détail

Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus.

Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus. Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus. Marie Vuillequez Interne en médecine générale Faculté de Toulouse Rangueil

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire Sommaire EmeVia et les mutuelles

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE

USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE Quelle est la posture du tabacologue? Conflits d intérêts Je déclare n avoir aucun conflit d intérêts avec l industrie et le commerce des cigarettes

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires

Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole pour dons d`aliments frais aux banques alimentaires Octobre 2013 Crédit d`impôt pour dons d aliments frais : Un crédit d impôt agricole

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Point de vue des parents et des fournisseurs de services

Point de vue des parents et des fournisseurs de services Éducation prénatale en Ontario Point de vue des parents et des fournisseurs de services En 2014, le Centre de ressources Meilleur départ a entrepris de consulter des femmes et leur partenaire établis en

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 CONTACTS

Plus en détail

Consommation de substances

Consommation de substances Consommation de substances Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.6 analyser les facteurs sociaux susceptibles d influencer le

Plus en détail

Que sont les redevances

Que sont les redevances Que sont les redevances pour la copie privée et pourquoi existent-elles? Un CD vierge coûte environ 50 cents, dont 29 cents sont destinés aux chanteurs et auteurs-compositeurs ainsi qu à d autres détenteurs

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Version PDF Ottawa, le 19 août 2010 Modification et réémission de la circulaire de télécom 2008-3 visant l interprétation des Règles sur les télécommunications

Plus en détail

Cadre Pancanadien Des Principes Directeurs

Cadre Pancanadien Des Principes Directeurs Cadre Pancanadien Des Principes Directeurs & Des Éléments Essentiels Aux Programmes de Transition pour les Infirmières et Infirmiers Formés À L étranger Publié par : Association canadienne des écoles de

Plus en détail

Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG

Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG Résumé des observations reçues du public concernant les Approches de gestion des risques proposées pour la substance du troisième lot du Défi EMDEG Les observations reçues sur l Approche de gestion des

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien!

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop Tabac Coach» de la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Soleil, farniente, moins de stress Les vacances sont propices à une diminution

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

Dossier de presse. Décembre 2012. Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com

Dossier de presse. Décembre 2012. Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com Dossier de presse Décembre 2012 Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com La cigarette électronique (ou e-cigarette) est un système capable de générer

Plus en détail

La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion DOCUMENT CONFIDENTIEL

La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion DOCUMENT CONFIDENTIEL La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion 2014 MONTRÉAL, OCTOBRE 2012 DOCUMENT CONFIDENTIEL Contexte et méthodologie 2 Contexte et méthodologie

Plus en détail

Vivre sans tabac Raisons d agir! Stratégie antitabac du Nouveau-Brunswick

Vivre sans tabac Raisons d agir! Stratégie antitabac du Nouveau-Brunswick Vivre sans tabac Raisons d agir! Stratégie antitabac du NouveauBrunswick Vision : Une province sans tabac. Mission : Travailler en partenariat à la dénormalisation du tabac et des produits assimilés au

Plus en détail

La cigarette électronique: La solution? Dr Agnès Delrieu Médecin tabacologue Chargée de mission à l OFT

La cigarette électronique: La solution? Dr Agnès Delrieu Médecin tabacologue Chargée de mission à l OFT + La cigarette électronique: La solution? Dr Agnès Delrieu Médecin tabacologue Chargée de mission à l OFT + Les tentatives de l industrie du tabac pour créer une cigarette moins toxique! 1965 1988 1994

Plus en détail

Le paquet neutre : quelle efficacité dans la lutte contre le tabagisme?

Le paquet neutre : quelle efficacité dans la lutte contre le tabagisme? Note rédigée par Karine Gallopel-Morvan, Professeure des Universités à l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, le 22 septembre 2014 Le paquet neutre : quelle efficacité dans la lutte contre le tabagisme?

Plus en détail

Substitution en nicotine: Combinaisons

Substitution en nicotine: Combinaisons Patch 24h ou 16h: Substitution en nicotine: Combinaisons Traitement de fond avec patch quotidien + Gomme ou comprimé ou inhalateur: A la demande si symptômes de manque ou situation à risque Dosage plus

Plus en détail

Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique

Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique SFT Toulouse 6 novembre 2015 Ivan Berlin Hôpital Pitié-Salpêtrière Université P. & M. Curie, Faculté de médecine - INSERM 1178,

Plus en détail

Fiche signalétique. 1. Identification du produit et de l entreprise

Fiche signalétique. 1. Identification du produit et de l entreprise 1. Identification du produit et de l entreprise Nom du produit : pour verre avec antibuée ARMOR ALL Partie responsable : Numéro de téléphone pour renseignements : +1 203-205-2900 Numéro de téléphone d

Plus en détail

Appréciation de la qualité de l Etude d Impact. accompagne le Projet de loi de «Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité - NOME»

Appréciation de la qualité de l Etude d Impact. accompagne le Projet de loi de «Nouvelle Organisation du Marché de l Electricité - NOME» 1 Institut Européen pour la Gestion Raisonnée de l Environnement (IEGRE) 83 boulevard de Courcelles, 75008 Paris 06 78 05 09 88 garrigues@iegre.net 4 mai 2010 Appréciation de la qualité de l Etude d Impact

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme Mémoire Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme La Fédération des commissions scolaires du Québec 1001, avenue Bégon Sainte-Foy (Québec) G1V 4C7 Téléphone : (418)

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION (la «Bourse») A. Objet Le conseil d administration de la Bourse (le «conseil») a établi un comité de surveillance de la réglementation (le «comité») afin d aider le conseil à superviser les responsabilités

Plus en détail

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Résumé du rapport de recherche

Plus en détail