Syntèse sur la virtualisation (appliquée aux systèmes d exploitations) Benjamin OBOUSSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Syntèse sur la virtualisation (appliquée aux systèmes d exploitations) Benjamin OBOUSSIER"

Transcription

1 Syntèse sur la virtualisation (appliquée aux systèmes d exploitations) Benjamin OBOUSSIER 23 février 2009

2 Syntèse sur la virtualisation II INPG / CUEFA

3 Rédacteurs : Benjamin Oboussier Date de rédaction : Janvier-Février 2009 Disponible en version PDF : Révision : V0.10-Draft - redaction premiere partie. Révision : V0.20-Draft - relecture et correction première partie. Licence et droits d utilisation : Ce document est publié sous licence Creative Commons CC BY-NC-SA 1 : CC : Creative Commons cf BY : Paternité. L auteur conserve la paternité de son oeuvre, et vous ne pouvez vous attribuer que vos propres contributions, NC : Pas d Utilisation Commerciale (Noncommercial). Ce travail ne peut faire l objet d une utilisation commerciale 2, SA : Partage des Conditions Initiales à l Identique (Share Alike). Toute altération, transformation, tout produit dérivé de ce travail doit être distribué sous une licence identique ou similaire. 1. Vous trouverez le contrat de licence complet à 2. Pour une compréhension des usages autorisés, voir le tableau pdf Syntèse sur la virtualisation i INPG / CUEFA

4 Syntèse sur la virtualisation ii INPG / CUEFA

5 Table des matières Introduction v 1 Presentation de la virtualisation Que recouvre le terme de virtualisation? Comment est née et d où vient la virtualisation Contexte dans lequel s inscrit la virtualisation Rappel sur "les structures en anneaux" Vision de la structure en anneaux vue depuis les Machines virtuelles Evolution des microprocesseurs Les différentes architectures de virtualisation [7] La machine virtuelle (virtualisation complète) La Para-virtualisation Les systèmes à hyperviseur Les techniques de cloisonnement (L isolateur) Les principales solutions du marché KVM VmWare (ESX) Xen Bilan Management de la mémoire entre Xen et ces machines virtuelles Attribution et gestion de la mémoire des machines virtuelles La translation d adresse virtuelle [17] [10] Gestion de la mémoire Conclusion 17 Glossaire 23 Glossaire Références 25 iii

6 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES Syntèse sur la virtualisation iv INPG / CUEFA

7 Introduction Le terme de virtualisation revient de plus en plus souvent dans les DSI (Direction des systèmes d information), et est présenté comme un argument de poids dans la vente de solutions chez certains prestataires. En effet depuis quelques années avec la multiplication des applications et des serveurs les supportants on parle à outrance de cette technologie dans les services informatiques et les DSI. Il peut donc être intéressant de chercher à comprendre si cette euphorie est le résultat d un effet de mode ou-bien si elle s inscrit dans la continuité d une évolution technologique. Aujourd hui pour les entreprises, dans le contexte économique difficile dans lequel le mode semble ce diriger, l optimisation des ressources, l augmentation de la flexibilité et la diminution d interruption de service, la réduction des coûts, en finissant par la sécurité sont autant de points critiques, jouant fortement pour la promotion de ces technologies, notamment sur les serveurs d entrée et de moyenne gamme de type X86. Dans une première partie, cette syntèse cherche à comprendre d où vient cette "technologie", en faisant une rétrospective depuis l origine de l informatique moderne, pour ensuite présenter les mécanismes mis en oeuvre, et finir en voyant les différentes variantes que l on peux avoir à notre disposition en terme de solutions pour mettre en place une architecture informatique virtualisée. Une deuxième partie présente les mécanismes de communication mis en oeuvre en un hyperviseur (Xen) et les machines virtuelles. v

8 Introduction Syntèse sur la virtualisation vi INPG / CUEFA

9 Chapitre 1 Presentation de la virtualisation 1.1 Que recouvre le terme de virtualisation? La virtualisation se définit au sens large comme étant l ensemble des techniques matériels et /ou logiciels permettant à un ou plusieurs systèmes d exploitation d être exécutés de façon indépendante et sur un matériel physique commun. La meilleure représentation qu il puisse en être faite sur le principe est représentée par la figure 1.1. Figure 1.1 Principe générale de la virtualisation Pour être plus précis on notera que ce document aborde la virtualisation matérielle. Dans le cas du système d exploitation, rappelons que c est ce programme qui est en charge de gérer les ressources matérielles de l ordinateur (CPU, ram, périphériques...). Les applications (couche au dessus du système d exploitation) n ont aucun liens direct avec le matériel, elles passent toutes par l intermédiaire de celui-ci. Par cette conception le système d exploitation s attend donc à avoir seul la gestion de toutes les ressources matérielles de l ordinateur et à pouvoir dialoguer directement avec le CPU comme le schèmatise la figure 1.2 Les logiciels de virtualisation doivent donc tromper les multiples systèmes d exploitation fonctionnant en parallèle pour leur faire croire qu ils sont installés seuls sur une machine, alors qu en fait ils sont plusieurs à se partager les mêmes ressources. Pour ce faire, il faut que le logiciel de virtualisation simule autant de «machines virtuelles» que de système d exploitation. Chaque système d exploitation ne voit alors que sa propre machine virtuelle et les couches sous-jacentes à celle-ci sont alors totalement transparente pour l utilisateur. 1

10 Presentation de la virtualisation Comment est née et d où vient la virtualisation Figure 1.2 Système d exploitation 1.2 Comment est née et d où vient la virtualisation Pour comprendre la mise en place de ces évolutions techniques, il faut ce replacer dans le contexte initial. En 1956, le premier ordinateur à transistors est créé par la Bell Labs (le Tradic), les évolutions technologiques sont très rapides tant au niveau des machines développées que des systèmes d exploitation permettant leur utilisation. Ceux-ci permettant en quelques années de passer d un stade de savoir-faire technique à celui de discipline scientifique. Trois années plus tard en juin 1959, Chirtopher Strachez se penche sur la multiprogramation temps partagé, et publie lors de la conférence internationale sur le traitement de l information à l UNESCO un document nommé "Time Sharing in Large Fast Computer", document qu il clarifiera en 1974 auprès de Donald Knuth en expliquant que son idée porte principalement sur la multiprogramation. Cette idée de multiprogrammation se rapporte à l idée de ne plus attendre le chargement d un périphérique, et de pouvoir travailler sur une autre tâche sur son ordinateur. En 1961 le Massachussetts Institute of Technology (MIT) lance le projet MAC 1. Celui-ci a pour but le travail simultané de plusieurs personnes sur le même ordinateur afin d éliminer les temps d attente du traitement par lots. On peut considérer que ce projet est le balbutiement des systèmes d exploitations multi-tache et multi-utilisateur. Trois années plus tard (1964) le MIT s allie avec Général Electric et les Bell Labs d AT&T pour le projet MULTICS 2 dont le but est de développer un prototype de nouvel ordinateur ainsi qu un nouveau système d exploitation temps partagé (time sharing). Le but du projet est de créer un système d exploitation pour ordinateur parfaitement fiable, capable de tourner 24H sur 24, 7 jours sur 7, utilisable par plusieurs personnes à la fois et capable en même temps de faire tourner des calculs en tâche de fond. L architecture ainsi que les les principes mis en oeuvre dans ce nouveau système d exploitation sont repris pour concevoir le système Unix et différentes évolution venant par la suite. En parallèle aux différentes recherches universitaire la société IBM 3 met en place des projets (à but industriel) ayant pour but d évaluer les concepts naissant sur le partage du temps. Le premier de ces projet est : M44 / 44X. La décomposition de l architecture est la suivante : une machine : IBM 7044 (M44) principale d autres machines où chacune est une image expérimentale de la machine principale (M44) L espace d adressage de 44X réside dans la hiérarchie de la mémoire de M44, implémenté via de la mémoire virtuelle et de la multiprogrammation. Par la suite IBM développe en 1967 la machine System/360. L idée est de faire de la virtualisation matérielle. Pour cela IBM reprend tous les concepts développés précédemment. Cette machine a la par- 1. MAC : Multi Access Computer 2. Multiplexed Information and Computing Service 3. IBM : International Business Machines, société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques - Crée en Syntèse sur la virtualisation 2 INPG / CUEFA

11 Presentation de la virtualisation Contexte dans lequel s inscrit la virtualisation ticularité de virtualiser toutes les interfaces matérielles via la Virtual Machine Monitor (VMM), et le système d exploitation (ou hyperviseur) associé à celle-ci ce nommait le TSS (Time-Sharing Système). Pour cela la VMM s exécute directement sur le matériel physique, ceci permet l existence de plusieurs machines virtuelles (les VM). Chaque machine virtuelle fait tourner son propre système d exploitation. Par la suite la machine évolue pour donner l IBM 360/67, équipée d un "hyperviseur" appelé CP/67, capable de supporter plusieurs machines virtuelles 360/65 tournant sous des versions de système différents. CP/67 a engendré VM/CMS (CMS correspond à la notion de système de temps partagé) L évolution de ces architecture donne les mainframes 4, qui ont pût virtualiser leurs OS avec des technologies spécifiques et propriétaires, à la fois logicielles et matérielles, le système GCOS de BULL en est un exemple. Le schéma de la figure 1.3 présente une vue graphique et minimaliste de l évolution de ces systèmes vers ce qu il en est l héritage aujourd hui. Figure 1.3 Schéma simplifié de l évolution des systèmes 1.3 Contexte dans lequel s inscrit la virtualisation Rappel sur "les structures en anneaux" Il est utile avant d expliquer l évolution des microprocesseurs avec les mécanismes d instruction réserver aux machines virtuelles de bien comprendre comment un système d exploitation gère ses privilèges. Les processeurs x86 par l intermédiaire des deux derniers bits (DPL) du registre CS [15] gèrent un mécanisme (ou privilèges) nommé de façon courante "anneaux concentriques" 5. L anneau 0 est l anneau le plus privilégié (root), il permet l exécution du noyau et des pilotes, et on l appelle communément l espace noyau. On y trouve le code critique ou peut s executer tout type d instructions (gestion des interruptions, de la mémoire, changement d état du processeur...). En général le système d exploitation est prévu pour fonctionner sur cet anneau, il utilise des instructions critiques afin de répartir les ressources du processeur entre les différentes applications. Si un code plante dans l anneau 0, le noyau ne peut pas récupérer et on se trouve confronté à un crash système. Les systèmes d exploitation, utilisent uniquement les anneaux 0 et 3. L anneau 3 inclut toutes les "applications" et est dénommé espace utilisateur (cf. figure 1.4). En opposition à l anneau 0 certaines instructions sont interdites. Si le code plante dans les anneaux 1, 2, ou 3, une exception matérielle est générée et le système peut reprendre grâce au code de l anneau 0. C est ce qui se produit par exemple avec une application. La problématique qui se pose lorque la virtualisation rentre en jeux, est qu elle s appuie sur un hyperviseur ou un moniteur de machine virtuelle (VMM) qui partage les resources entre divers environnements 4. Le terme mainframe (Ordinateur central en français) est utilisé en informatique pour définir un ordinateur de grande puissance de traitement. 5. Les anneaux concentriques ou niveaux de privilèges existent depuis l architecture des processeurs Syntèse sur la virtualisation 3 INPG / CUEFA

12 Presentation de la virtualisation Contexte dans lequel s inscrit la virtualisation Figure 1.4 Principe structure en anneaux d execution. L hyperviseur s executant dans l anneau 0, les machines virtuelles sous son contrôle, sont alors dans un niveau moins privilégié Vision de la structure en anneaux vue depuis les Machines virtuelles Pour que le dispositif décrit paragraphe fonctionne, il doit prendre en compte les différentes types d instructions que le processeur peut rencontrer : les instructions privilégiées qui nécessitent d être dans l anneau 0 pour pouvoir être exécutées ; les instructions non privilégiées qui peuvent être traitées quel que soit l anneau dans lequel elle sont exécutées ; les instructions sensibles (17) qui bien que non privilégiées ont un comportement non souhaitable dans un contexte de virtualisation (consultation ou modification de l état de la machine, accès à la mémoire, etc.). Ce sont ces dernières 17 instructions qui posent problème et où G. Popek et R. Golberg en font constatation dans leur ouvrage Formal Requierments for Virtualizable Third Generation Architectures [2]. La parade trouvée pour contourner l exécution de ces 17 instructions peut se regrouper en 2 catégories. Modification du système d exploitation La modification du système d exploitation hébergé permet "d éliminer" toutes instructions sensibles ou privilégiées (cf ). Interception des instructions sensibles L interception de toutes instructions privilégiées ou sensibles pour la faire exécuter par le manager de machine virtuelle (VMM). Les instructions privilégiées ne posent pas de problème car elles génèrent, des exceptions. Cependant ce n est pas le cas pour les instructions sensibles, ce qui rend leur traitement beaucoup plus délicat. Diverses solutions existent pour prendre en compte cet écueil parmi lesquelles la détection et traduction à la volée du code problématique avec mise en cache des sections traduites comme cela peut être mis en oeuvre dans la virtualisation complète (cf ). Voila comment est organiser l exécution d instruction dans un processeur du point de vue hyperviseur. Il est à noter que la virtualisation demande un travail plus important, car il faut prendre en compte la gestion de la mémoire, des entrées-sorties, de l horloge CPU... Syntèse sur la virtualisation 4 INPG / CUEFA

13 Presentation de la virtualisation Les différentes architectures de virtualisation [7] Evolution des microprocesseurs Afin d optimiser et de simplifier les traitements d instructions venant des couches logiques supérieurs (VM) les principaux fondeurs (Intel et AMD) au milieu des années 2000 cherchent à supprimer la nécessité de surveillance et de traduction d instructions pour les machines virtuelles. Dans le cas d Intel, l ajout d instructions spécials ainsi qu une nouvelle structure de contrôle (VMCS 6 ) est implémentée. Elles ont pour but l augmentation (à leur dire) "considérable" de la vitesse des hyperviseurs. Les problèmes d exécution d instructions dans les anneaux se voient gommé par, par exemple l instruction "VM entry" qui permet la bascule du processeur dans un nouveau mode d exécution dédié aux systèmes d exploitation invités. Ainsi sont supprimés les problèmes liés à l exécution de l OS invité en anneau 3 : le système d exploitation invité peut s exécuter en anneau 3 et quand le contexte l exige, le processeur bascule du mode invité au mode normal. Cette bascule est décidée par des conditions fixées par le moniteur de machine virtuelle à l aide des bits de contrôle stockées dans la VMCS. 1.4 Les différentes architectures de virtualisation [7] Il existe plusieurs catégories de virtualisation, chacune d elles s appuyant sur des technologies différentes. Comme le détaille Lucas Bonnet dans son livre blanc : État de l art des solutions libres de virtualisation pour une petite entreprise les techniques de virtualisation peuvent être approchées de plusieurs façons différente La machine virtuelle (virtualisation complète) La machine virtuelle est probablement l architecture la plus connu et la plus répendu. Il s agit d utiliser un logiciel tournant sur l OS 7 - (SE) hôte (ou Machine hote). Sa principale caractéristique est de fournir des drivers permettant aux systèmes d exploitation invités de croire qu ils dialogue directement avec le matériel physique. Son rôle est de transformer les instructions du système invité en instructions pour le système hôte. Le système s exécutant dans celle-ci est un système d exploitation à part entière, tel que l on pourrait l installer sur une machine physique (Ms windows, Linux, Mac Os x...). Par cette technique les périphériques sont Figure 1.5 Principe de la machine virtuel donc émulé comme le montre le schéma de la figure 1.5. Cette solution isole bien les systèmes d exploitation invités, mais a un coût. En premier lieu sur les performances, dont les principales victimes seront 6. VMCS pour : Virtual. Machine. Control. Structure, technologie des processeurs Intel pour gérer les machines virtuelles. 7. Operating System ou en français Système d exploitation. Syntèse sur la virtualisation 5 INPG / CUEFA

14 Presentation de la virtualisation Les différentes architectures de virtualisation [7] les entrées-sorties. Ce coût, assez important déjà s il suffit de protéger les instructions privilégiées, peut être très élevé si le processeur doit être intégralement émulé. Cette solution n est pas non plus économe en mémoire, puisque aucune économie d échelle ne peut être réalisée en ce qui concerne les OS (kernels) chargés. On notera également qu une architecture à base de virtualisation complète, si le système hôte est monopolisé par un processus utilisateur (par exemple un programme consommant énormément de mémoire), les systèmes invités peuvent se voir fortement ralentis dans leur activité. Quelques exemples de logiciel : VMWare Server : propriétaire, émulateur de plateforme x86, Qemu : émulateur de plateformes x86, PPC, Sparc, Microsoft VirtualPC et VirtualServer : propriétaire, émulateur de plateforme x86, VirtualBox : émulateur de plateforme x La Para-virtualisation La para-virtualisation tout comme la virtualisation complète s appuie sur une machine virtuel qui émule le matériel. La différence réside dans le fait que le système invité est modifier pour être exécuté par cette machine virtuel. Le but étant de rendre conscient le système invité qu il ne s exécute pas sur du matériel physique mais sur une machine virtuel. Comme on peut le voir sur la figure 1.6, cet empilement de couches et cette gestion donne une architecture plus performante que la virtualisation complète car le système invité dialogue plus étroitement avec le système hôte. Pour donner plus de détails, les pilotes virtualisés échangent directement avec la machine virtuelle, cela sans avoir à passer par une émulation du matériel. Pour cela, quelques pilotes et sous-systémes doivent être modifiés pour tirer pleinement parti de "l accélération". De façon général, les parties du système hôte modifiés sont la gestion de la mémoire et la gestion des entrées-sorties qui sont en général les deux goulots d étranglement (nombre de couches d abstraction à traverser). Figure 1.6 Principe de la para virtualisation Quelques exemples de logiciel : VMWare ESX : propriétaire, hyperviseur sur plateforme x86, Xen : noyau léger supportant des noyaux Linux, Plan9, NetBSD, La para-virtualisation apporte donc un gain de performance avéré, cela en partie grasse au contournement des couches d abstraction comme le décrivent : A. Whitaker, M. Shaw, S. Gribble dans leur rapport Lightweight virtual machines for distributed and networked applications [8]. Le système d exploitation Syntèse sur la virtualisation 6 INPG / CUEFA

15 Presentation de la virtualisation Les différentes architectures de virtualisation [7] invité ne se comporte plus comme un système d exploitation s exécutant directement sur du matériel, mais au contraire adapte son comportement pour que l accès au matériel soit transformé en appel direct à cette dernière. Cette augmentation des performance est cependant restreinte aux systèmes d exploitation pouvant être modifié (modification des drivers). Cela est possible avec des systèmes d exploitation dit libre (notamment GNU/Linux et les systèmes BSD) ou le code peux être "adapté", cependant cela reste très difficile sur les systèmes propriétaires tel MSWindows ou MacOs Les systèmes à hyperviseur Comme vue précédemment, la virtualisation complète ainsi que la para-virtualisation mette en oeuvre, pour émuler le matériel : des machines virtuelles. Les systèmes à Hyperviseur ne repose pas sur la même façon pour faire le liens entre le matériel et les systèmes invité. En effet chaque systèmes invité a un accès presque direct au matériel par l intermédiaire de l hyperviseur. Le matériel accessible est donc celui de la machine physique, cela peux donc engendrer un gain de performances significatif par rapport à la para-virtualisation notamment sur les entrée-sortie ou le système peux utiliser toutes les extensions des périphériques pour accélérer les transferts (cf : figure 1.7). Un des rôle de l hyperviseur est de distribuer et gérer les ressources matériels. Celui-ci peut limiter par exemple la quantité de ram attribuée à tel ou tel système invité, idem pour la gestion CPU... Cela à pour conséquence d isoler chaque machine virtuelle avec son propre pool de ressources ce qui n influe pas sur les performances des autres machines virtuelles. Néanmoins tout comme avec la para-virtualisation les systèmes devant s exécuter au dessus d un hyperviseur doivent être portés. Le but étant la aussi d adapter les couches bas niveau du système d exploitation invité pour qu elles puissent communiquées avec l hyperviseur plutôt qu avec le matériel. Ce portage est lourd, car il nécessite la modification de toutes les couches d accès au matériel. Figure 1.7 Principe du noyau en espace utilisateur Les techniques de cloisonnement (L isolateur) La dernière pratique répandue de virtualisation sont les techniques de cloisonnement. Elles visent à isoler les processus s exécutant sur un même système d exploitation. Chaque processus est donc isolé dans un conteneur dont il est en théorie impossible de sortir (cf : figure 1.8). Cela à donc pour effet au niveau du processus une visibilitée réduite, ne sachant absolument pas quel autre processus s exécute sur le système d exploitation. Le but principale de cette technique étant l amélioration de la sécurité des systèmes d exploitation des des applications. Sur les systèmes d exploitation de type Linux, ceux-ci disposent nativement cette fonction qui s effectue grâce à la commende "CHROOT". En effet celle-ci permet de crée un environnement minimal contenant Syntèse sur la virtualisation 7 INPG / CUEFA

16 Presentation de la virtualisation Les principales solutions du marché Figure 1.8 Principe de l isolateur uniquement ce qui est strictement nécessaire pour exécuter le programme "isolé". JAIL proposé sur les systèmes de type BSD 8 est plus ressente et un peux plus complète de même que plus souple dans son utilisation. Ces technologies ont en commun de s appuyer sur la même instance du système d exploitation, celui-ci est accessible aux processus isolés mais ne pourra pas exécuter un processus d un système d exploitation autre que celui sur lequel il repose. 1.5 Les principales solutions du marché Les outils de virtualisation disponible sur le marché pour processeur de type X86 sont nombreux. Le focus sera fait sur trois outils majeurs donc un leader : VmWare (75% de part de marché en octobre 2008, source Cabinet Gartner), ainsi que deux autres outils KVM et Xen tous deux challenger sérieux a ne pas négliger KVM KVM (Kernel-based Virtual Machine machine virtuelle dans le noyau) est un projet très récent, créé en 2006 par la société Qumranet 9 et rachetée en septembre 2008 par Red-Hat. Aujourd hui IBM finance une partie de ce projet en y dédiant une ressource à temps plein. Il peux être également amusant de souligner que l un des créateurs de la société Qumranet est aussi un des fondateurs de la société XenSouces (cf : 1.5.3)! Technologie mise en oeuvre sous KVM Kvm s apparente technologiquement à un virtualiseur complet. Le virtualiseur réel associer à celui-ci est en réalité une version patchée de Quemu. De plus pour optimisé la virtualisation KVM s appuie sur les jeux d instruction CPU spécifique des architecture X86 récente. Comme le décrivent dans leurs rapports les auteurs du rapport "kvm : the Linux Virtual Machine Monitor " de la conférence d ottawa [9] celui-ci ce compose : d un module noyau qui utilise les instructions de virtualisation et communique avec le processeur, d un programme utilisateur, qui utilise le module noyau pour toutes les opérations privilégiées. KVM s intègre donc comme un module du kernel, celui- est vue comme un périphérique dédié à la vitualisation (/dev/kvm) et dont l interface est utilisée par un autre programme (programme utilisateur) 8. BSD : Berkeley Software Distribution, famille de systèmes d exploitation informatique dérivée d UNIX, 9. Qumranet : société israélienne spécialisée en technologies de virtualisation Syntèse sur la virtualisation 8 INPG / CUEFA

17 Presentation de la virtualisation Les principales solutions du marché afin de mettre en place l espace d adressage, d entrée-sortie et l affichage de la machine virtuelle dans l espace utilisateur. Fonctionnalités disponibles sous KVM KVM etant basé sur l outils Qemu, il reprend donc toutes ces fonctionnalitées à savoir : une facilité d usage, une technologie d image disque Copy-on-write, une gestion du réseau en mode TAP, user mode networking, Vlan virtuel, Et ceci avec des performances pour les systèmes invité plus élevé que Qemu grâce aux instructions de virtualisation CPU. KVM permet aussi le management des machines virtuelles et la migration à chaud de celle-ci VmWare (ESX) VmWare est une société qui propose des solutions du même nom (propriértaire) de virtualisation pour les architecture de type X86. Cette société, fondé en 1998 et racheté en 2004 par EMC 10 est implanté de façon dominante sur le marché de la virtualisation grâce à son logiciel Vmware ESX. Technologie mise en oeuvre sous VmWare Dans ESX la virtualisation est mis en oeuvre par une machine virtuelle, la virtualisation est donc "complète" et quatre resources sont clés : le CPU,la mémoire, le disque dure et le réseau. Elle ce compose entre autre d un Bios, d une carte mère avec chipset Intel, de processeurs, carte réseau, SCSI, disquettes... Toutes ces ressources sont allouées de façon dynamique par l intermédiaire du gestionnaire de resources. Les pilotes des périphériques ainsi que les systèmes de fichier (VMFS) sont quant à eux gérés par le service console, ces deux brique constituent le VMkernel. Le moniteur de machine virtuel est charger de virtualiser le processeur, et de faire les différents mapping pour la mémoire, les requets d entrées-sorties (fournient au VMkernel). L architecture de virtualisation est donc composée du VMKernel ainsi que du moniteur de machine virtuelle dont le schéma est décrit figure 1.9 (sources : VMware ESX Server 2 Architecture and Performance Implications [11]) Figure 1.9 Architecture de VmWare ESX (source VmWare Inc.) 10. EMC Corporation est une entreprise américaine de logiciels et de systèmes de stockage fondée en 1979 Syntèse sur la virtualisation 9 INPG / CUEFA

18 Presentation de la virtualisation Les principales solutions du marché Fonctionnalités disponibles sous VmWare [16] ESX se manage par une interface graphique nommée Virtual Infrastructure. Via celle ci la possibilité est donnée de manager un ou plusieurs serveur ESX ainsi que les machines virtuelles hébergées sur les Datacenter (regroupant le stockage de VM sur les serveurs ESX ainsi que sur les stockage déportés comme les LUN des baies de stockage sur réseau SAN). Il est également grâce a l interface de management de faire des snapchots, cloner, faire des templates, des VM, ainsi que des migration a froid de même qu a chaud avec certaines contraintes. Un autre point non négligeable, le système de fichier de ESX permet de faire de l extension de fichier VMFS dynamiquement pour grandir un volume sans recréer le LUN ou simplement crée des volumes supérieurs à 2Go. ESX étant basé sur un noyaux de type linux il est également possible de scripter une majorité des commandes disponible sous l interface graphique dans le but de réaliser l installation, le déploiement, ou la maintenance des VM Xen Xen est un contrôleur de machines virtuelles pour les architectures x86, développé à l origine par l université de Cambridge au Royaume -Uni sous le nom de Xenoserver, le but étant d héberger une centaine de système invité sous une seule machine physique. En 2003, les initiateurs du projet fonde la société XenSource dans le but de promouvoir le projet. En 2007 le projet et racheté par Citrix 11. Le but de cet outil de virtualisation est de proposer un outils très simple d utilisation à l administrateur. Cela cache toutefois une véritable complexité technique non négligeable qu il est souhaitable de connaître et de maîtrisé pour exploité au mieux ces possibilité (cf : documentation officiel en ligne, [13], [14]). Xen se décline en plusieurs produits, une version libre (version actuel 3.3) et une version propriétaire payante ou le nombre de machines virtuelles supportées n est pas restreint, néanmoins la technologie est identique et donc non "bridée" sur la version libre, ce qui engendre donc des performances identiques entre les produits. Technologie mise en oeuvre sous Xen Cet outil de virtualisation est un hyperviseur (cf 1.4.3), c est donc lui qui accède au matériel de façon exclusive et répartit les ressources aux systèmes invités. Cependant il est aussi considéré comme une solution de paravirtualisation du fait que les couches basse des systèmes d exploitation hôte doivent être modifiées (voir schéma d architecture figure [?]). Afin de pouvoir virtualiser des systèmes d exploitation "propriétaire", comme on peux le voir dans le Official User s Manual [12] ; Xen a recours aux instructions de virtualisation des CPU, dans le but d outrepasser l impossibilité de patcher ces systèmes, l exemple le plus parlant étant MS Windows. Xen s appuie également sur des niveaux de privilèges pour gérer ses machines virtuelles. Deux niveaux cohabitent : le domaine zéro (dom0) : premier domaine démarré au boot de l hyperviseur. Il possède des privilèges spéciaux comme le faite d accéder au disque dure directement, de démarrer/arreter de machines virtuelles, le domaine utilisateur (domu) : domaine des systèmes d exploitation invités (VM). L accès a la demande de matériel ce faisant entre autre par BackendDriver et FrontendDriver. Fonctionnalités disponibles sous Xen Xen possède des outils permettant une configuration pointu. Il prend en effet en charge la gestion des interfaces réseau en créant pour chaque système invité une interface virtuelle qui seront toutes redirigées 11. Citrix Systems, Inc : société américaine d édition de logiciel et de solutions materielles. Acquière XenSource, pour un montant d environ $ 500 millions. Citrix entre ainsi dans le marché prometteur de la virtualisation sur les serveurs et les stations de travail. Syntèse sur la virtualisation 10 INPG / CUEFA

19 Presentation de la virtualisation Les principales solutions du marché Figure 1.10 Architecture de Xen (source [10].) vers une interface physique via un système de pont (on parle alors de "Bridge"). Pour ce qui est du stockages des hôtes invités, cela se fait simplement sur un fichier dans un répertoire du système hôte, qui pourrait par exemple être basé sur ext3. C est fichiers peuvent être pour des besoins de performance ou de sécurité être placé sur des partitions dédiées. Xen permet aussi le management poussé des machines virtuelles, les performances (consommation du temps processeur et de la mémoire allouée) peuvent être affinées grâce aux fichiers de configurations, les machines virtuelles migrées à chaud. Malgré tous ces points positif Xen reste un outil extrêmement complexe si on souhaite en tirer toute sa puissance. Mais cette complexitée a un impact directe sur les performances qui peuvent être très proches d un système d exploitation s exécutant directement sur une machine physique sans virtualisation Bilan Les trois outils vue précédemment permettant de mettre en place une infrastructure de machines virtuelles, ils s utilisent dans des contextes et mettent en oeuvre des technologies différentes. Le tableau suivant propose le rappel des types de virtualisation mis en oeuvre dans ces outils : VmWare KVM Xen Virtualisation Complète X X Para-Virtualisation (x) X Hyperviseur X Table 1.1 Rappel des technologies de virtualisation VS solutions de virtualisation. Syntèse sur la virtualisation 11 INPG / CUEFA

20 Presentation de la virtualisation Les principales solutions du marché Syntèse sur la virtualisation 12 INPG / CUEFA

VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING. Année Universitaire : 2015-2016

VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING. Année Universitaire : 2015-2016 VIRTUALISATION ET CLOUD COMPUTING Enseignant : Mohamed MANAA Année Universitaire : 2015-2016 Plan La virtualisation Qu'est-ce que la virtualisation? Pourquoi virtualiser? Terminologies Techniques de virtualisation

Plus en détail

Virtualisation open source État de l'art

Virtualisation open source État de l'art Virtualisation open source État de l'art Jean Charles Delépine Université de Picardie Direction des Infrastructures et des systèmes d'information Une jungle d'acronymes Xen QEMU

Plus en détail

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010.

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010. Guillaume ANSEL M2 ISIDIS 2009-2010 / ULCO Dossier d étude sur la virtualisation LA VIRTUALISATION 18/01/2010 Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques.

Plus en détail

Nicolas Dewaele nico@adminrezo.fr http://adminrezo.fr. Virtualisation. Virtualisation

Nicolas Dewaele nico@adminrezo.fr http://adminrezo.fr. Virtualisation. Virtualisation Virtualisation Table des matières Virtualisation1 I- Principes de la virtualisation.2 1- Introduction..2 2- Virtualisation totale (hyperviseur type 1)..3 3- Virtualisation assistée par matériel (Hyperviseur

Plus en détail

Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source. Open Source dans le monde industriel

Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source. Open Source dans le monde industriel Utilisation de matériels industriels avec des outils de virtualisation open source Open Source dans le monde industriel Christophe Sauthier Ancien Président de Ubuntu fr Développeur Ubuntu Officiel Développeur

Plus en détail

Virtualisation? http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation. Colloque IPhT 2010 - Informatique

Virtualisation? http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation. Colloque IPhT 2010 - Informatique Virtualisation? «La virtualisation consiste à faire fonctionner sur un seul ordinateur plusieurs systèmes d'exploitation comme s'ils fonctionnaient sur des ordinateurs distincts.» http://fr.wikipedia.org/wiki/virtualisation

Plus en détail

AC - Virtualisation. Romain Hinfray

AC - Virtualisation. Romain Hinfray AC - Virtualisation Semestre Automne 2008 Antoine Benkemoun Romain Hinfray Introduction Cadre du projet Choix de Xen Quatre parties Tour d horizon de la virtualisation Pré-requis à la compréhension de

Plus en détail

Point sur la virtualisation

Point sur la virtualisation Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Point sur la Objectif 04/03/2013 26/03/2013 virtualisation

Plus en détail

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom

Plus en détail

VMware ESX/ESXi. 1. Les composants d ESX. VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4.

VMware ESX/ESXi. 1. Les composants d ESX. VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4. VMware ESX/ESXi 1. Les composants d ESX VMware ESX4 est le cœur de l infrastructure vsphere 4. C est un hyperviseur, c est à dire une couche de virtualisation qui permet de faire tourner plusieurs systèmes

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU M2-ESECURE Virtualisation : XEN Pierre BLONDEAU La virtualisation Wikipedia : La virtualisation consiste à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes d'exploitation1 / applications (comme un navigateur),

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

Gestion de la mémoire sous VMware ESX

Gestion de la mémoire sous VMware ESX Gestion de la mémoire sous VMware ESX 1. Introduction Le partage de ressources offert par la virtualisation apporte des avantages par rapport à des architectures traditionnelles. Cela permet d avoir plus

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Virtualisation sous Linux une évolution maitrisée? Daniel Veillard veillard@redhat.com

Virtualisation sous Linux une évolution maitrisée? Daniel Veillard veillard@redhat.com Virtualisation sous Linux une évolution maitrisée? Daniel Veillard veillard@redhat.com Une jungle d'acronymes Xen UML VServer VMWare VirtualBox lguest QEmu KVM VirtualIron OpenVZ Définition et but Définition:

Plus en détail

Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D.

Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D. 2013 Virtualisation CITRIX, MICROSOFT, VMWARE OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction (Historique / définition)... 3 2 But de la virtualisation... 4 3 Théorie : bases et typologie des solutions techniques...

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1 MACHINE VIRTUELLE VSPHERE Projet Personnalisé Encadré 1 Aymeric Blerreau 15/11/2013 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Description... 2 3 Contexte... 3 3.1 Contexte... 3 3.2 Objectifs... 3 3.3 Solution envisageable...

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Présentation d HyperV

Présentation d HyperV Virtualisation sous Windows 2008 Présentation d HyperV Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines virtuelles Offre de virtualisation

Plus en détail

A Libre Ouvert. Médiathèque Jacques Ellul. le 12-03-2010

A Libre Ouvert. Médiathèque Jacques Ellul. le 12-03-2010 A Libre Ouvert Médiathèque Jacques Ellul le 12-03-2010 à PESSAC avec l'abul La Virtualisation (avec VirtualBox) C'est quoi, la 'virtualisation'? A quoi ça peut me servir à la maison? Et dans mon travail,

Plus en détail

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Alexandre MIREK CRI Université Lumière Lyon 2 INTRODUCTION La virtualisation serveur : Pourquoi? Augmentation du nombre de

Plus en détail

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere 15/11/2013 Par Aymeric BLERREAU Dans le cadre de l obtention du BTS SIO SISR Services Informatiques aux Organisation option Solution d Infrastructure,

Plus en détail

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Windows Server 2008 pour l'enseignement Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines

Plus en détail

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies François Clémence C.R.I Université Paul Verlaine Metz UFR Sciences Humaines et Arts clemence@univ-metz.fr Olivier Mathieu C.R.I Université

Plus en détail

Atelier : Virtualisation avec Xen

Atelier : Virtualisation avec Xen Virtualisation et Cloud Computing Atelier : Virtualisation avec Xen Plan Présentation de Xen Architecture de Xen Le réseau Gestion des domaines DomU dans Xen Installation de Xen Virt. & Cloud 12/13 2 Xen

Plus en détail

Virtualisation sous Linux L'age de raison. Daniel Veillard veillard@redhat.com

Virtualisation sous Linux L'age de raison. Daniel Veillard veillard@redhat.com Virtualisation sous Linux L'age de raison Daniel Veillard veillard@redhat.com Solution Linux 2009 Une jungle d'acronymes Xen UML VServer VMWare VirtualBox lguest QEmu KVM VirtualIron OpenVZ LXC Définition

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Virtualisation et le hosting. Christophe Lucas Sébastien Bonnegent

Virtualisation et le hosting. Christophe Lucas <clucas@rotomalug.org> Sébastien Bonnegent <sebastien.bonnegent@insa rouen.fr> Christophe Lucas Sébastien Bonnegent ROTOMALUG INSA de Rouen Samedi 17 mars 2007 PLAN 1. Virtualisation 2. Xen 3. VServer 4. Utilisations 5. Cas

Plus en détail

VMWARE VSPHERE ESXI INSTALLATION

VMWARE VSPHERE ESXI INSTALLATION 1 VMWARE VSPHERE ESXI INSTALLATION Présentation Résumé des fonctionnalités L hyperviseur vsphere, souvent appelé «VMware ESXi», du nom de l architecture d hyperviseur sous-jacente, est un hyperviseur bare-metal

Plus en détail

INFO-F-309 Administration des Systèmes. Sébastien Collette. Université Libre de Bruxelles. CH1: Virtualisation

INFO-F-309 Administration des Systèmes. Sébastien Collette. Université Libre de Bruxelles. CH1: Virtualisation INFO-F-309 Administration des Systèmes Sébastien Collette Université Libre de Bruxelles CH1: Virtualisation Virtualisation Faire fonctionner sur une même machine plusieurs instances de systèmes d exploitation,

Plus en détail

La virtualisation vue de l intérieur

La virtualisation vue de l intérieur La virtualisation vue de l intérieur Introduction au fonctionnement des machines virtuelles Damien Dejean 5 février 2013 1 / 47 Plan Introduction Un hyperviseur vu de haut Les mains dans le cambouis Conclusion

Plus en détail

Concept de machine virtuelle

Concept de machine virtuelle Concept de machine virtuelle Chap. 5: Machine virtuelle Alain Sandoz Semestre été 2007 1 Introduction: Java Virtual Machine Machine Virtuelle Java: qu est-ce que c est? c est la spécification d une machine

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Virtualisation et sécurité Retours d expérience

Virtualisation et sécurité Retours d expérience Virtualisation et sécurité Retours d expérience Hervé Hosy Sylvain Pouquet 8 juin 2009 Forum Cert-IST - Virtualisation et sécurité Page 1 Agenda 2 retours d expérience abordés Client bancaire : étude de

Plus en détail

Vulnérabilités engendrées par la virtualisation. Jean-Marie Petry / jean-marie.petry@rbs.fr Chef de Projet / Ingénieur ISIAL

Vulnérabilités engendrées par la virtualisation. Jean-Marie Petry / jean-marie.petry@rbs.fr Chef de Projet / Ingénieur ISIAL Vulnérabilités engendrées par la virtualisation Jean-Marie Petry / jean-marie.petry@rbs.fr Chef de Projet / Ingénieur ISIAL V2-26/9/2007 Vulnérabilités engendrées par la virtualisation Rappel des architectures

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Xen. Quelques notes autour de Xen

Xen. Quelques notes autour de Xen notes autour de œuvre de Le noyau Jérôme Castang, Etudiant Master Informatique, Université Bordeaux1 Philippe Depouilly, IMB UMR5251, CNRS-Université Bordeaux1 Le œuvre de Nous allons tenter de découvrir

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Cours 1 Université du Luxembourg Enseignement : Professeur:. But du cours : Connaître les systèmes d exploitation. Se familiariser avec UNIX. Environnement de programmation : PC sous Windows avec Cygwin

Plus en détail

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO En théorie Introduction Présentation de l ESXi VMFS Virtual Center Vsphere Client Converter Vmotion High Availability/DRS/DPM Gestion

Plus en détail

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités

plan Virtualisation Plan Systèmes d exploitation centralisés 1 IMA 13 mars 2015 Contrôle de l accès aux ressources Interface avec les systèmes invités plan Virtualisation s d exploitation centralisés 1 IMA Sources : 13 mars 2015 Chapitre 16 de Operating System Concepts (9ème édition), de Silberschatz, Galvin et Gagne Cours de Gérard Padiou, 1IMA 2012-2013

Plus en détail

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS Axel François bureau C19 (2eme étage) cours disponibles en pdf sur : www.iut-arles.up.univ-mrs.fr/francois 1 PLAN En Cours : qu'est-ce qu'un ordinateur? à quoi

Plus en détail

Windows serveur 2008 installer hyperv

Windows serveur 2008 installer hyperv Windows serveur 2008 installer hyperv 1 Description Voici la description fournit par le site Microsoft. «Windows Server 2008 Hyper-V est le moteur de virtualisation (hyperviseur) fourni dans Windows Server

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures Le stockage 1. Architecture de stockage disponible a. Stockage local ou centralisé L architecture de stockage à mettre en place est déterminante pour l évolutivité et la performance de la solution. Cet

Plus en détail

SRS DAY: Problématique liée à la virtualisation

SRS DAY: Problématique liée à la virtualisation SRS DAY: Problématique liée à la virtualisation Anthony GUDUSZEIT Franck CURO gudusz_a curo_f Introduction Sommaire Définition Contexte Avantages / inconvénients Fonctionnement et problématique Techniques

Plus en détail

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing.

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing. vsphere 4 1. Présentation de vsphere 4 C est le nouveau nom de la plate forme de virtualisation de VMware. La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8. par. Aymeric BLERREAU. PPE entrant dans le cadre de l'obtention du. BTS SIO option SISR

INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8. par. Aymeric BLERREAU. PPE entrant dans le cadre de l'obtention du. BTS SIO option SISR INSTALLATION D UNE MACHINE VIRTUELLE WINDOWS 8 par Aymeric BLERREAU PPE entrant dans le cadre de l'obtention du BTS SIO option SISR CFA Commerce et Service BLAGNAC 2014 Date 03/02/2014 Table des Matières

Plus en détail

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Copyright Acronis, Inc., 2000 2008 Les organisations liées aux technologies de l information ont découvert que la technologie de virtualisation peut

Plus en détail

VIRTUALISATION. Technologie permettant de faire tourner plusieurs OS simultanément sur un ordinateur.

VIRTUALISATION. Technologie permettant de faire tourner plusieurs OS simultanément sur un ordinateur. VIRTUALISATION Définition : Technologie permettant de faire tourner plusieurs OS simultanément sur un ordinateur. 2 principaux types d Hyperviseurs : Bare-metal : OS dédié à la virtualisation VMWare ESXi

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Virtualisation. Qualités recherchées Solutions existantes Quelle flexibilité? (slides disponibles sur le wiki)

Virtualisation. Qualités recherchées Solutions existantes Quelle flexibilité? (slides disponibles sur le wiki) Virtualisation Qualités recherchées Solutions existantes Quelle flexibilité? (slides disponibles sur le wiki) 1 Objectif de la virtualisation Une machine physique Hôte (host) Plusieurs services Invités

Plus en détail

LES HYPERVISEURS. Introduction. CHARLES ARNAUD Les hyperviseurs

LES HYPERVISEURS. Introduction. CHARLES ARNAUD Les hyperviseurs 1 LES HYPERVISEURS Introduction Le but d un logiciel de virtualisation, ou appelé également hyperviseur est d émuler une machine dite virtuelle avec une configuration matérielle et logicielle. Les intérêts

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

Linux embarqué: une alternative à Windows CE?

Linux embarqué: une alternative à Windows CE? embarqué: une alternative à Windows CE? : une alternative à Windows CE Présentation Mangrove Systems Distribution embarqué Perspective WinCe / Questions Mangrove systems Créé en 2001 Soutien Soutien Ministère

Plus en détail

Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction

Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction Hyper-V R2 (Module 1) : Introduction Hamid HARABAZAN Formateur et Consultant indépendant en Systèmes et Virtualisation Certifications : MCT, MCITP, A+, Server+, Linux+, LPIC-1, CCENT/CCNA,VSP, Contact

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Ordinateur, système d exploitation

Ordinateur, système d exploitation Ordinateur, système d exploitation 2014-09-02 1 Système d exploitation Machine de von Neumann : seul un programme s exécute. Besoins utilisateurs : plein de programmes. Système d exploitation (Operating

Plus en détail

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage La Virtualisation Windows chez CASINO Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage Sommaire Contexte Datacenters La virtualisation chez Casino Notre démarche Feuille de route Bilan

Plus en détail

Cloud Computing. Alain Tchana, Maître de Conférence Institut National Polytechnique de Toulouse IRIT / Équipe SEPIA alain.tchana@enseeiht.

Cloud Computing. Alain Tchana, Maître de Conférence Institut National Polytechnique de Toulouse IRIT / Équipe SEPIA alain.tchana@enseeiht. Cloud Computing Alain Tchana, Maître de Conférence Institut National Polytechnique de Toulouse IRIT / Équipe SEPIA alain.tchana@enseeiht.fr Alain Tchana, alain.tchana@enseeiht.fr Objectifs du cours Répondre

Plus en détail

État de l art des solutions libres de virtualisation pour une petite entreprise

État de l art des solutions libres de virtualisation pour une petite entreprise État de l art des solutions libres de virtualisation pour une petite entreprise Lucas Bonnet Bearstech lbonnet@bearstech.com http://bearstech.com Conventions typographiques Les termes techniques français

Plus en détail

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE Utiliser les machines virtuelles VMWARE Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de créer et configurer une machine virtuelle Configuration

Plus en détail

Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?...

Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?... Sommaire Introduction : Les problèmes rencontrés dans une architecture d un réseau «classique»... 1 I Qu est ce que la virtualisation?... 3 a) Définition... 3 b) Les deux méthodes de virtualisation couramment

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Objectives Identifier les caractéristiques de chaque édition de Windows Server 2008 Identifier les caractéristiques généraux de Windows Server

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

«Scale-to-fit» Storage

«Scale-to-fit» Storage LIVRE BLANC «Scale-to-fit» Storage Faites évoluer votre stockage de façon totalement transparente grâce au «Scale-to-Fit» de Nimble Storage. Ce livre blanc explique comment les solutions Nimble Storage

Plus en détail

But de cette présentation. Bac à sable (Sandbox) Principes. Principes. Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1

But de cette présentation. Bac à sable (Sandbox) Principes. Principes. Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1 Bac à sable (Sandbox) But de cette présentation Vous permettre d installer, de configurer et d utiliser un environnement virtuel pour vos manipulations pratiques Hainaut Patrick 2013 Hainaut P. 2013 -

Plus en détail

Virtualisation et. performances de disque. Virtualisation et performances de disque 1

Virtualisation et. performances de disque. Virtualisation et performances de disque 1 Virtualisation et performances de disque 1 Introduction : Comme les technologies de virtualisation peuvent avoir des applications spécifiques mais différentes, ce livre blanc débute par une série de définitions.

Plus en détail

Plan de cet après-midi

Plan de cet après-midi Plan de cet après-midi Hyper-V Hyper-V V2 TSE Remote Desktop Server Virtualisation Ensemble de techniques matérielles et/ou logicielles permettant de faire fonctionner sur une seule machine plusieurs systèmes

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Virtual Box Mettez un PC dans votre... PC

Virtual Box Mettez un PC dans votre... PC Virtual Box Mettez un PC dans votre... PC Philippe Wambeke LoliGrUB 17 mai 2014 Philippe Wambeke (LoliGrUB) Virtual Box 17 mai 2014 1 / 13 1 Virtual box Présentation Plateformes supportées Installation

Plus en détail

EADS TEST & SERVICES PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION

EADS TEST & SERVICES PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION PLEAS : Virtualisation de système informatique de banc de test. CLUB AUTOMATION 10 JUIN 2010 Richard.Boyer@eads.com EADS Defence and Security 2009 All rights reserved

Plus en détail

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI Année universitaire 2014-2015 David Genest Systèmes d exploitation Master 2 SILI 2014-2015 1 Chapitre I Virtualisation 1 Présentation

Plus en détail

IBM System i5 Virtualisation et Consolidation

IBM System i5 Virtualisation et Consolidation IBM PSSC System IBM i Customer Center Montpellier IBM System i5 Virtualisation et Consolidation Simplification de l infrastructure Partage des ressources Réduction de la complexité et des coûts par la

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring

IBM Tivoli Monitoring Surveiller et gérer les ressources vitales et les mesures sur diverses plates-formes à partir d une seule console IBM Tivoli Monitoring Points forts Surveille de manière proactive Aide à réduire les coûts

Plus en détail

cours 1 : introduction à la virtualisation Olivier FLAUZAC olivier.flauzac@univ-reims.fr

cours 1 : introduction à la virtualisation Olivier FLAUZAC olivier.flauzac@univ-reims.fr cours 1 : introduction à la virtualisation Olivier FLAUZAC olivier.flauzac@univ-reims.fr plan Généralités Que virtualiser? Différents types de virtualisation Les outils de la virtualisation 1 généralités

Plus en détail

Tutoriel Info Prog : Installation de l environnement de programmation à l IUT de Montpellier

Tutoriel Info Prog : Installation de l environnement de programmation à l IUT de Montpellier Tutoriel Info Prog : Installation de l environnement de programmation à l IUT de Montpellier Auteur : Fabien Despinoy Date : 12/11/13 Version 1.1 Contact : fabien.despinoy@lirmm.fr 1. Objectifs du tutoriel

Plus en détail

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise FICHE PRODUIT : CA AppLogic Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise agility made possible CA AppLogic est une plate-forme Cloud Computing clés en main permettant aux clients de

Plus en détail

NOTIONS SUR WINDOWS NT

NOTIONS SUR WINDOWS NT Chapitre 10 NOTIONS SUR WINDOWS NT Le système d'exploitation WINDOWS NT (New Technology) a été conçu par Microsoft entre 1988 et 1993. Cinq objectifs étaient poursuivis en créant ce nouveau SE : - offrir

Plus en détail

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source PROXMOX VE 3.1 1 Solution de virtualisation «bare metal» open source La virtualisation - Rappels 2 Les différentes solutions de virtualisation: Les machines virtuelles (Vmware, VirtualBox, ) Les hyperviseurs

Plus en détail

A propos de la sécurité des environnements virtuels

A propos de la sécurité des environnements virtuels A propos de la sécurité des environnements virtuels Serge RICHARD - CISSP (IBM Security Systems) serge.richard@fr.ibm.com La virtualisation, de quoi parlons nous «Virtualiser» un objet informatique, ou

Plus en détail

Introduction à UNIX et Windows

Introduction à UNIX et Windows 1/39 à UNIX et Windows Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin, F-93017 Bobigny

Plus en détail

Fiche Technique SCVMM

Fiche Technique SCVMM Le 27/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche Technique Objectif 27/03/2013 27/03/2013 SCVMM

Plus en détail

2. Structure d un système d exploitation

2. Structure d un système d exploitation Systèmes d exploitation : 2. Structure d un système d exploitation 0 Structure d un système d exploitation () Structure () APPLICATIONS SYSTEME D EXPLOITATION MATERIEL applications (jeux, outils bureautiques,

Plus en détail

Architecture logicielle des ordinateurs

Architecture logicielle des ordinateurs Architecture logicielle des ordinateurs Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 des ordinateurs Objectifs du cours Notions générales sur le fonctionnement matériel (un peu) et logiciel

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus.

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus. GESTION DE LA MEMOIRE SOUS UNIX La mémoire est une ressource critique car elle conditionne les temps de traitements. Différentes options SAS sont disponibles pour utiliser au mieux la mémoire de la machine.

Plus en détail