Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers."

Transcription

1 I Présentation : Dans le chapitre 1, nous avons vu comment utiliser les appels-systèmes de bas niveau pour créer et accéder à des fichiers sur le disque. Nous avons notamment mis en évidence leur dépouillement et le nécessité de gérer des tampons mémoire pour améliorer leurs performances. Avec la librairie standard d'e/s, nous disposons de fonctions de haut-niveau, respectant la norme ISO C, donc portables sur d'autres systèmes respectant cette norme. De plus, elles gèrent de manière transparente les outils d'amélioration de l'efficacité des E/S (buffers de taille optimale, etc ). Néanmoins, elles introduisent d'autres problèmes que nous verrons aussi dans ce chapitre. II Pointeurs de flux : Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers. Avec la librairie standard, lors de l'ouverture ou de la création d'un fichier, nous lui associerons un flux de données, et y accèderons via un pointeur de flux de type FILE *. Le type FILE est une structure comprenant plusieurs champs : on y trouve notamment le descripteur du fichier ainsi que les adresses et tailles du buffer utilisé, entre autres. Au final, comme on le voit avec la présence du descripteur de fichier dans cette structure, les fonctions de la librairie standard vont utiliser les appels-système du SGF car ce sont les seuls moyens d'accéder aux fichiers. Elles vont simplement ajouter une couche de gestion des buffers, entre autres fonctionnalités, et permettre ainsi de minimiser le nombre d'appels-système. Les trois canaux de communication ouverts lors de la création d'un processus possèdent aussi un pointeur de flux de type FILE *: - stdin pour l'entrée standard. - stdout pour la sortie standard. - stderr pour la sortie d'erreur standard. 1

2 III Ouverture d'un flux : Nom de la fonction : fopen FILE *fopen(char *pathfile, char*type); Si succès, retourne un pointeur de flux, NULL sinon. pathfile : nom et éventuellement chemin du fichier à ouvrir/créer. type : mode d'ouverture du fichier : - "r " : ouverture en lecture seule. - "w" : ouverture en écriture seule avec écrasement préalable du fichier s'il existe déjà. - "a" : ouverture en écriture seule en mode ajout en fin de fichier. - "r+" : ouverture en lecture et écriture, positionnement en début de fichier. - "w+": ouverture en lecture et écriture, avec écrasement préalable du fichier s'il existe déjà. - "a+" : ouverture en lecture et écriture en mode ajout en fin de fichier. Les systèmes de type Windows demandent de préciser si le fichier à ouvrir/créer sera un fichier binaire ou non, il faut donc ajouter un b aux modes d'ouverture ("rb", "wb", "ab", "rb+", "wb+", "ab+"). Linux ne différenciant pas les fichiers binaires des autres, ce "b" n'est pas nécessaire et sera ignoré s'il est précisé. Récapitulatif des modes d'ouvertures et de leurs contraintes : Contraintes "r" "w" "a" "r+" "w+" "a+" Le fichier doit exister x x Le fichier est vidé s'il existe déjà x x Le flux peut être lu x x x x Le flux peut être écrit x x x x x Le flux ne sera écrit qu'en fin de fichier x x 2

3 Exemples : FILE *fp; fp=fopen("/home/esgi/données","w+"); if (fp==null) printf("erreur d'ouverture\n"); exit(-1); Le fichier "/home/esgi/données" sera écrasé s'il existe, créé sinon, et ouvert en lecture et écriture. FILE *filep; filep=fopen("data","r"); if (filep==null) printf("erreur d'ouverture\n"); exit(-1); Le fichier "data" du repertoire courant sera ouvert en lecture seule. S'il n'existe pas, il y aura une erreur d'ouverture. 3

4 IV Lecture et écriture non formatées : Il existe 3 types d'e/s non formatées : - par caractère : on lit et/ou écrit un caractère à la fois. - par ligne : on lit et/ou écrit une ligne à la fois. - binaires : on lit et/ou écrit des objets binaires. 1 E/S par caractère : a Ecriture : Nom de la fonction : fputc int fputc(int c, FILE *fp); Si succès, retourne le caractère c, EOF sinon (EOF est un caractère spécial signifiant End Of File). c : caractère à écrire. fp : pointeur de flux du fichier où écrire le caractère. b Lecture : Nom de la fonction : fgetc int fgetc(file *fp); Si succès, retourne le caractère lu, EOF sinon (erreur ou fin de fichier). fp : pointeur de flux du fichier où écrire le caractère. Exemple : FILE *fp; char c; fp=fopen("essai_fputc","w+"); printf("entrez un caractère :"); c=fgetc(stdin); // lit un caractère sur stdin (le clavier) fputc(c,fp); // écrit le caractère lu dans le fichier fp 4

5 2 E/S par ligne : a Ecriture : Nom de la fonction : fputs. int fputs(char *ch, FILE *fp); Si succès, retourne un entier non négatif, EOF sinon. ch : adresse de la chaîne de caractères à écrire. fp : pointeur de flux du fichier où écrire. Le caractère de fin de chaîne '\0' ne sera pas écrit dans le fichier. b Lecture : Nom de la fonction : fgets. int fgets(char *ch, int n, FILE *fp); Si succès, retourne l'adresse de la chaîne lue, EOF sinon. ch : adresse de la chaîne de caractères où sera stockée la ligne lue. n : nombre de caractères à lire au maximum. fp : pointeur de flux du fichier où lire. La lecture s'arrêtera au premier retour chariot rencontré ou si n caractères ont été lus. Le retour chariot sera inclus dans la chaîne lue. Un caractère de fin de chaîne sera ajouté à la chaîne lue. Exemple : FILE *fp; char chaine[20]; fp=fopen("essai_fputs","w+"); printf("entrez une chaîne :"); fgets(chaine,20,stdin); fputs(chaine,fp); // écrit la chaîne lue dans le fichier fp // lit une chaîne sur stdin d'au plus 20 caractère 5

6 3 E/S binaires : Elles permettent de lire ou d'écrire des structures complexes en une seule opération. Les données écrites le seront en binaire et ne seront, par conséquent, pas lisibles simplement (avec cat par exemple). a Ecriture : Nom de la fonction : fwrite. size_t fwrite(void *ptr, size_t sz, int nb, FILE *fp); Si succès, retourne le nombre d'objets écrits, une valeur inférieure au nombre d'objets à écrire sinon (on ne peut distinguer si c'est la fin du fichier qui a été étteinte ou s'il ya eu une erreur sans utiliser une autre fonction) ptr : adresse mémoire où est stocké le premier objet à écrire. sz : taille d'un objet. nb : nombre d'objets à écrire. fp : pointeur de flux du fichier où écrire. Exemple : struct client char nom[20]; int age; int solde; ; main() FILE *fp; struct client cl[3]; int i; size_t nblus; fp=fopen("essaibinaire","w+"); for (i=0;i<3;i++) printf("nom :"); scanf("%s",&cl[i].nom); printf("age :"); scanf("%d",&cl[i].age); printf("solde :"); scanf("%d",&cl[i].solde); nblus=fwrite(cl,sizeof(struct client),3,fp); if (nblus<3) printf("erreur ou fin de fichier atteinte\n"); 6

7 b Lecture : Nom de la fonction : fread. size_t fread(void *ptr, size_t sz, int nb, FILE *fp); Si succès, retourne le nombre d'objets lus, une valeur inférieure au nombre d'objets à lire sinon (on ne peut distinguer si c'est la fin du fichier qui a été étteinte ou s'il ya eu une erreur sans utiliser une autre fonction) ptr : adresse mémoire où sera stocké le premier objet à lire. sz : taille d'un objet. nb : nombre d'objets à lire. fp : pointeur de flux du fichier où lire. Exemple : struct client char nom[20]; int age; int solde; ; main() FILE *fp; struct client cl; int i; size_t nblus; fp=fopen("essaibinaire","r"); while ((nblus=fread(&cl,sizeof(struct client),1,fp))==1) printf("nom : %s\n",cl.nom); printf("age : %d\n",cl.age); printf("solde : %d\n",cl.solde); 7

8 3 Problèmes : Les E/S binaires posent un problème important : elles ne doivent être utilisées en lecture que sur le même système sur lequel les données ont été écrites. Ce qui limite beaucoup leur usage, empêchant de récupérer des données sur un réseau notamment. En effet, il y a 2 points qui posent problème : - Les décalages des membres dans les structures pour garantir un alignement mémoire optimal ne sont pas les mêmes selon les systèmes. - L'implémentation binaire des données multi-octets pour les entiers ou les flottants diffèrent selon les architectures machines. Ces différences peuvent entraîner une incohérence des données lues sur une machine qui n'utilise pas les mêmes décalages ou implémentations que celle sur laquelle les données ont été écrites. 8

9 V Lecture et écriture formatées : Ces fonctions permettent d'écrire ou de lire des fichiers contenant du texte. A la différence des E/S binaires, les fichiers écrits avec les E/S formatées seront lisibles très simplement (avec cat par exemple). On les utilise pour créer ou pour lire des fichiers de configuration par exemple. 1 Ecriture : Nom de la fonction : fprintf. int fprintf(file* fp, char *format, ); Si succès, retourne le nombre d'éléments écrits, -1 sinon. fp : pointeur de flux du fichier où écrire. format : chaîne de caractères à écrire, contenant éventuellement des variables (voir printf). Exemple : struct client char nom[20]; int age; int solde; ; main() FILE *fp; struct client cl; int i; size_t nblus; fp=fopen("essai_formate","w+"); for (i=0;i<3;i++) printf("nom :"); scanf("%s",&cl.nom); printf("age :"); scanf("%d",&cl.age); printf("solde :"); scanf("%d",&cl.solde); fprintf(fp,"nom:%s, age:%d, solde:%d\n",cl.nom,cl.age,cl.solde); 9

10 A l'exécution : Nom :dupont Age :56 Solde :12000 Nom :durand Age :34 Solde :1520 Nom :martin Age :25 Solde :120 Résultat dans le fichier "essai_formate" : cat essai_formate nom : dupont, age : 56, solde : nom : durand, age : 34, solde : 1520 nom : martin, age : 25, solde : Lecture : Nom de la fonction : fscanf. int fscanf(file* fp, char *format, ); Si succès, retourne le nombre d'éléments lus, -1 sinon. fp : pointeur de flux du fichier où lire. format : chaîne de caractères à lire, contenant éventuellement des variables (voir scanf). 10

11 Exemple : Soit un fichier contenant des coordonnées de points en 3D sous la forme : X Y Z Avec un point par ligne. On lire ce fichier avec le code suivant : struct point3d float x,y,z; ; main() FILE *fp; struct point3d obj[5]; int i; fp=fopen("pyramide","r"); i=0; while(fscanf(fp,"%f %f %f",&obj[i].x,&obj[i].y,&obj[i].z)>0) printf("\npoint n %d\n",i); printf("coordonnée en x : %f\n",obj[i].x); printf("coordonnée en y : %f\n",obj[i].y); printf("coordonnée en z : %f\n",obj[i].z); i++; Avec le fichier "pyramide" suivant : On aura le résultat suivant : Point n 0 coordonnée en x : coordonnée en y : coordonnée en z : Point n 1 coordonnée en x : coordonnée en y : coordonnée en z : Point n 2 coordonnée en x : coordonnée en y : coordonnée en z : Point n 3 coordonnée en x : coordonnée en y : coordonnée en z : Point n 4 coordonnée en x : coordonnée en y : coordonnée en z :

12 VI Positionnement dans un flux : Nom de la fonction : fseek int fseek(file *fp, long nb, int depart); Si succès, retourne 0, -1 sinon. fp : pointeur du flux dont on veut déplacer la tête de lecture/écriture. nb : valeur du déplacement en octets. depart : point de départ du déplacement. La valeur de "depart" peut être : - SEEK_SET : la nouvelle position sera calculée par rapport au début du fichier o nouvelle_position=nb - SEEK_CUR : la nouvelle position sera calculée par rapport à la position actuelle o nouvelle_position=position_actuelle+nb - SEEK_END : la nouvelle position sera calculée par rapport à la fin du fichier o nouvelle_position=fin_du_fichier+nb Pour une valeur de SEEK_CUR ou SEEK_END, nb peut être positif ou négatif (on peut reculer dans le fichier). Pour SEEK_SET, nb ne peut être que positif (on ne peut reculer au-delà du début du fichier). Le cas où le départ est la fin du fichier (SEEK_END) et le déplacement positif aura le même effet que pour l'appel-système lseek (cf Chapitre 1, V). Nom de la fonction : ftell long ftell(file *fp); Si succès, retourne la position de la tête de lecture/écriture, -1 sinon. fp : pointeur de flux du fichier. 12

13 Nom de la fonction : rewind void rewind(file *fp); Aucune. fp : pointeur de flux du fichier. rewind ramène la tête de lecture/écriture au début du fichier concerné. C'est l'équivalent de fseek(fp,0,seek_set). 13

14 VII Fermeture de fichier : Nom de la fonction : fclose int fclose(file *fp); Si succès, retourne 0, EOF sinon. fp : pointeur de flux du fichier à fermer. Un appel à fclose provoque le vidage du buffer associé au flux et libère le pointeur de flux. NB : Seul les buffers niveau utilisateur sont vidés lors d'un appel à fclose, pas les buffers niveau noyau 14

15 VIII Buffering : La grande différence entre les E/S de bas-niveau et les E/S de la librairie standard, c'est l'utilisation de tampons en mode utilisateur par ces dernières. Elles gèrent automatiquement, et de manière transparente pour l'utilisateur des buffers mémoires permettant d'optimiser le nombre d'accès disques. Il existe trois types de buffering : - Fully Buffered : les E/S sont réellement effectuées quand le tampon d'e/s est plein. C'est le mode de buffering utilisé par défaut pour les fichiers sur le disque. Le tampon utilisé est alloué lors de la première E/S effectuée sur le flux. - Line Buffered : Les E/S sont réellement effectuées lorsqu'un un caractère "newline" est rencontré en entrée ou en sortie ou lorsque le tampon est plein. C'est le mode de buffering par défaut des E/S des terminaux, notamment de la sortie standard et de l'entrée standard. C'est pour cette raison qu'il faut mettre un "\n" dans un printf pour être sur que l'affichage se fera bien à l'endroit voulu dans le code. - Unbuffered : Il n'y a pas de tampon : les E/S se feront immédiatement après les appels-système. C'est le mode de buffering par défaut de la sortie d'erreur standard : en effet, on veut que les erreurs soient affichées dès qu'elles se produisent, sans délai. Il est possible de modifier le mode de buffering d'un flux avec la fonction setvbuf. Nom de la fonction : setvbuf int setvbuf(file *fp, char *buf, int mode, size_t nb); Si succès, retourne 0, -1 sinon. fp : pointeur du flux dont on veut modifier le mode de buffering. buf : adresse mémoire du tampon à utiliser. mode : type de buffering : - _IOFBF : fully buffered - _IOLBF : line buffered - _IONBF : unbuffered nb : taille du buffer en octets. Si le mode est _IONBF, buf et nb sont ignorés. On peut laisser le noyau choisir l'adresse du buffer et sa taille en donnant la valeur NULL à buf. setvbuf doit être appelée après l'ouverture du flux, mais avant toute opération d'e/s sur le flux. 15

16 IX : Fonctions diverses : int feof(file *fp); Retourne une valeur supérieure à 0 si la fin du fichier pointé par fp est atteinte, 0 sinon. int fileno(file *fp); Retourne le descripteur de fichier associé au fichier pointé par le flux fp. On peut alors utiliser les appels-système du SGF sur ce fichier grâce à ce descripteur. FILE *fdopen(int fd, char *mode); Ouvre un flux à partir d'un descripteur de fichier existant fd, le mode d'ouverture sera donné dans mode (voir fopen). Retourne le pointeur de flux associé. int fflush(file *fp); Force l'écriture de toutes les données mises en tampon pour le fichier pointé par le flux fp. Si fp==null, tous les flux en sortie seront vidés (buffers niveau utilisateur seulement, voir fclose). 16

Programmation impérative

Programmation impérative Programmation impérative Cours 4 : Manipulation des fichiers en C Catalin Dima Organisation des fichiers Qqs caractéristiques des fichiers : Nom (+ extension). Chemin d accès absolu = suite des noms des

Plus en détail

Le système de gestion des fichiers, les entrées/sorties.

Le système de gestion des fichiers, les entrées/sorties. Le système de gestion des fichiers, les entrées/sorties. Luigi Santocanale Laboratoire d Informatique Fondamentale, Centre de Mathématiques et Informatique, 39, rue Joliot-Curie - F-13453 Marseille 19

Plus en détail

Les fichiers. Chapitre 4

Les fichiers. Chapitre 4 Chapitre 4 Les fichiers Jusqu à maintenant tous les programmes que nous avons conçus travaillaient sur des données qui étaient perdues après chaque session de travail. On peut cependant, c est bien naturel,

Plus en détail

Programmation système I Les entrées/sorties

Programmation système I Les entrées/sorties Programmation système I Les entrées/sorties DUT 1 re année Université de Marne La vallée Les entrées-sorties : E/O Entrées/Sorties : Opérations d échanges d informations dans un système informatique. Les

Plus en détail

GESTION DES FICHIERS C/UNIX

GESTION DES FICHIERS C/UNIX Licence IG Page 1 sur 6 GESTION DES FICHIERS C/UNIX Introduction Deux modes d appel - Par la bibliothèque standard C (appel de haut niveau) - Par appels système (bas niveau) Nécessite les includes suivant

Plus en détail

Cours de Système : Gestion de Fichiers

Cours de Système : Gestion de Fichiers Cours de Système : Gestion de Fichiers Bertrand Le cun et Emmanuel Hyon bertrand.le cun{at}u-paris10.fr et Emmanuel.Hyon{at}u-paris10.fr Université Paris Ouest Nanterre 25 octobre 2011 B.L.C. & E.H. (UPO)

Plus en détail

Cours 14 Les fichiers

Cours 14 Les fichiers Cours 14 Les fichiers F. Gayral 1 Fichier : définition /media/travaux/documents/fgenseignement/java1/courstpsfgfc/14-fichiers/voirtypefichiers Fichier = ensemble d informations codées et stockées sur une

Plus en détail

Programmation en langage C Eléments de syntaxe

Programmation en langage C Eléments de syntaxe Programmation en langage C Eléments de syntaxe Université Paul Sabatier IUP Systèmes Intelligents L2 Module Informatique de base 2 Initiation à la programmation en langage C Isabelle Ferrané SOMMAIRE I-

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SGF - DISQUE C.Crochepeyre MPS_SGF 2000-20001 Diapason 1 Les couches logiciels réponse SGF requête matériel matériel Requêtes E/S Système E/S Pilote E/S Interruptions Contrôleur

Plus en détail

Cours 6 : Tubes anonymes et nommés

Cours 6 : Tubes anonymes et nommés Cours 6 : Tubes anonymes et nommés Mécanisme de communications du système de fichiers I-node associé. Type de fichier: S_IFIFO. Accès au travers des primitives read et write. Les tubes sont unidirectionnels

Plus en détail

Programmation système de commandes en C

Programmation système de commandes en C Programmation système de commandes en C Cours de Programmation système Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 2012 2013 Tuyêt Trâm DANG NGOC Programmation système de commandes

Plus en détail

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception ROLLET Samuel SALLE Jennifer Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception Projet d'algorithmique et Structure des Données 1 SOMMAIRE 1. Domaine d application....4 1.1 Objectifs

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS

SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS SYSTÈME DE GESTION DE FICHIERS - DISQUE 1 Les couches logiciels réponse requête Requêtes E/S Système E/S Pilote E/S Interruptions utilisateur traitement S.E. commandes S.E. S.E. matériel Contrôleur E/S

Plus en détail

Gestion des fichiers. Telecom-ParisTech BCI Informatique

Gestion des fichiers. Telecom-ParisTech BCI Informatique 319 Gestion des fichiers 1 Généralités Définitions Organisation logique, organisation physique 2 Organisation physique UNIX : i-list et i-node rappels sur le fonctionnement d'un disque 3 Organisation logique

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Dans un programme informatique, les chaînes de caractères servent à stocker les informations non numériques comme par exemple une liste de nom de personne ou des adresses. Il

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu.

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Seance 2: Complétion du code de jeu. (durée max: 2h) Mot clé const et pointeurs: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Implémentez jeu_recupere_piece

Plus en détail

Programmation système en C/C++

Programmation système en C/C++ Programmation système en C/C++ Jean-Baptiste Vioix (jb.vioix@free.fr) LE2I - ENESAD http://jb.vioix.free.fr 1-41 Programmation en C/C++ sous Unix Il existe des très nombreux outils de développement sous

Plus en détail

Les structures. Chapitre 3

Les structures. Chapitre 3 Chapitre 3 Les structures Nous continuons notre étude des structures de données qui sont prédéfinies dans la plupart des langages informatiques. La structure de tableau permet de regrouper un certain nombre

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

SUPPORT DE COURS. Langage C

SUPPORT DE COURS. Langage C Dpt Informatique 2010-2011 SUPPORT DE COURS Langage C Semestre 1 par : «CaDePe» Marie-Françoise Canut Marianne de Michiel André Péninou Table des Matières 1 Généralités...8 1.1 Introduction aux langages

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2 Initiation Matlab 2 1 Chaînes de caractères (string) Une chaîne de caractères (string en anglais) est une suite ordonnée de caractères (du texte, par exemple). Sous matlab, les chaînes de caractères sont

Plus en détail

Programmation en langage C

Programmation en langage C Programmation en langage C Anne CANTEAUT INRIA - projet CODES B.P. 105 78153 Le Chesnay Cedex Anne.Canteaut@inria.fr http://www-rocq.inria.fr/codes/anne.canteaut/cours C 2 Table des matières 3 Table des

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Stockage du fichier dans une table mysql:

Stockage du fichier dans une table mysql: Stockage de fichiers dans des tables MYSQL avec PHP Rédacteur: Alain Messin CNRS UMS 2202 Admin06 30/06/2006 Le but de ce document est de donner les principes de manipulation de fichiers dans une table

Plus en détail

Notes sur le Langage C

Notes sur le Langage C Notes sur le Langage C D'après livre "Le Langage C" de Aitken & Jones, et les cours de Gilles Menez menez@unice.fr 04 92 94 27 10 Ouvrages conseillés : Méthodologie de la programmation en langage C (Braquelaire)

Plus en détail

Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers

Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers 1 Un flux de données est un objet qui représente une suite d octets d un programme pour une certaine destination ou issus d une source pour un programme flux d

Plus en détail

3IS - Système d'exploitation linux - Programmation système

3IS - Système d'exploitation linux - Programmation système 3IS - Système d'exploitation linux - Programmation système 2010 David Picard Contributions de : Arnaud Revel, Mickaël Maillard picard@ensea.fr Environnement Les programmes peuvent être exécutés dans des

Plus en détail

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères UE LE315 Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères Exercice 1 Ecrire une fonction int nombre_caract(char *chaîne) qui retourne la taille d une chaîne de caractères. Exercice 2 Ecrire la fonction void

Plus en détail

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION. TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION. TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores Exclusion mutuelle / Sémaphores - 0.1 - S O M M A I R E 1. GENERALITES SUR LES SEMAPHORES... 1 1.1. PRESENTATION... 1 1.2. UN

Plus en détail

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack / Heap) et les pointeurs (exemples en C) v1.11 - Olivier Carles 1 Pile et Tas Mémoire allouée de manière statique Mémoire Allouée Dynamiquement variables locales

Plus en détail

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Mars 2002 Pour Irène et Marie Legal Notice Copyright c 2002 Patrick Cégielski Université

Plus en détail

Cours Programmation Système

Cours Programmation Système Cours Programmation Système Filière SMI Semestre S6 El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Février

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

Programmation Structurée Langage C

Programmation Structurée Langage C Département Génie Civil & Département Mécanique Énergétique Programmation Structurée Langage C Laurence.Bergougnoux@univ-amu.fr http://iusti.polytech.univ-mrs.fr/~bergougnoux/ UE : Mathématiques & Informatique

Plus en détail

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte Le but de ce projet est de coder un programme réalisant de la compression et décompression de texte. On se proposera de coder deux algorithmes

Plus en détail

CARPE. Documentation Informatique S E T R A. Version 2.00. Août 2013. CARPE (Documentation Informatique) 1

CARPE. Documentation Informatique S E T R A. Version 2.00. Août 2013. CARPE (Documentation Informatique) 1 CARPE (Documentation Informatique) 1 CARPE Version 2.00 Août 2013 Documentation Informatique S E T R A Programme CARPE - Manuel informatique de l'utilisateur CARPE (Documentation Informatique) 2 Table

Plus en détail

Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique

Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Contexte Modélisation Expérimentation Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Application au noyau Linux Étienne Millon UPMC/LIP6 Airbus Group Innovations Sous la direction

Plus en détail

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Cours avec 129 exercices corrigés Illustration de couverture : alwyncooper - istock.com Dunod,

Plus en détail

1 Lecture de fichiers

1 Lecture de fichiers Programmation 1 Cours n 6 GB3, 2 nd semestre 2014-2015 Cours de Python Gilles Bernot 1 Lecture de fichiers Un fichier est une suite de caractères mémorisés sur le disque dur de la machine dans un endroit

Plus en détail

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Langage C Patrick Corde Patrick.Corde@idris.fr 22 juin 2015 Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Table des matières I 1 Présentation du langage C Historique Intérêts

Plus en détail

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire En langage C un programme comporte trois types de données : Statiques; Automatiques ; Dynamiques. Les données statiques occupent un emplacement parfaitement

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

Exceptions. 1 Entrées/sorties. Objectif. Manipuler les exceptions ;

Exceptions. 1 Entrées/sorties. Objectif. Manipuler les exceptions ; CNAM NFP121 TP 10 19/11/2013 (Séance 5) Objectif Manipuler les exceptions ; 1 Entrées/sorties Exercice 1 : Lire un entier à partir du clavier Ajouter une méthode readint(string message) dans la classe

Plus en détail

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année 2003-2004 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES Maude Manouvrier La reproduction de ce document par

Plus en détail

Cours de Systèmes d Exploitation

Cours de Systèmes d Exploitation Licence d informatique Synchronisation et Communication inter-processus Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes - ISTV Introduction Les processus concurrents s exécutant dans le système d exploitation

Plus en détail

Cahier des charges. driver WIFI pour chipset Ralink RT2571W. sur hardware ARM7

Cahier des charges. driver WIFI pour chipset Ralink RT2571W. sur hardware ARM7 Cahier des charges driver WIFI pour chipset Ralink RT2571W sur hardware ARM7 RevA 13/03/2006 Création du document Sylvain Huet RevB 16/03/2006 Fusion des fonctions ARP et IP. SH Modification des milestones

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

TP : Gestion d une image au format PGM

TP : Gestion d une image au format PGM TP : Gestion d une image au format PGM Objectif : L objectif du sujet est de créer une classe de manipulation d images au format PGM (Portable GreyMap), et de programmer des opérations relativement simples

Plus en détail

Système clients serveur Kwartz Vulgarisation, identification, dossier personnel

Système clients serveur Kwartz Vulgarisation, identification, dossier personnel Un peu de vulgarisation Système clients serveur Kwartz Nous allons absolument éviter les termes techniques et essayer de vulgariser au maximum. En effet, l objectif sera à terme pour les enseignants, de

Plus en détail

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C IN 102 - Cours 1 Qu on le veuille ou non, les systèmes informatisés sont désormais omniprésents. Même si ne vous destinez pas à l informatique, vous avez de très grandes chances d y être confrontés en

Plus en détail

Manuel d'installation

Manuel d'installation CyberMUT P@iement P@iement CIC P@iement OBC SERVICE SECURISE DE PAIEMENT INTERNET PAR CARTE BANCAIRE (Sécurisé par le protocole SSL) Manuel d'installation (Document 2/2) EURO Sp.Tech. 1.2.8 Octobre 2001

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES Programmation Système Langage C / Système UNIX. 2 e année Génie Informatique

TRAVAUX PRATIQUES Programmation Système Langage C / Système UNIX. 2 e année Génie Informatique Communications entre Processus Communication par tubes. TRAVAUX PRATIQUES Programmation Système Langage C / Système UNIX. 2 e année Génie Informatique Exemple 1: On a deux processus Père/Fils. Le père

Plus en détail

COMPARAISONDESLANGAGESC, C++, JAVA ET

COMPARAISONDESLANGAGESC, C++, JAVA ET REPUBLIQUE DU BENIN *******@******* MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE(MESRS) *******@******* UNIVERSITE D ABOMEY CALAVI(UAC) *******@******* ECOLE POLYTECHNIQUE D ABPOMEY

Plus en détail

Cours de programmation avancée. Le langage C. Université du Luxembourg 2005 2006

Cours de programmation avancée. Le langage C. Université du Luxembourg 2005 2006 Université du Luxembourg 2005 2006 Cours de programmation avancée. Le langage C Sébastien Varrette Version : 0.4 Nicolas Bernard 2 Table des matières

Plus en détail

Télécom Nancy Année 2013-2014

Télécom Nancy Année 2013-2014 Télécom Nancy Année 2013-2014 Rapport 1A Ajout du langage C dans la Programmer's Learning Machine GIANNINI Valentin Loria 615, rue du Jardin Botanique 54600, Villers-Lès-Nancy Maître de stage : QUINSON

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook

Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook Logiciel SMART Notebook version 10 Pour le système d'exploitation Windows SMART Technologies ULC Corporate Headquarters 1207 11 Avenue SW, Suite 300

Plus en détail

Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook

Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook Ressources pour débutant du logiciel SMART Notebook Logiciel SMART Notebook version 10 Pour le système d'exploitation Windows SMART Technologies ULC Corporate Headquarters 1207 11 Avenue SW, Suite 300

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

BTS 2 SIO Active directory- windows serveur 2012 Version 1.1 (12/12/2014)

BTS 2 SIO Active directory- windows serveur 2012 Version 1.1 (12/12/2014) Conditions requises: Avoir un serveur windows 2012, ayant pour adresse ip192.168.1.85. Caractéristiques de base: Un serveur de domaine active directory est une base d'annuaire pour windows. Elle permet

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION

ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION The purpose of the Implementation Process is to realize a specified system element. ISO/IEC 12207 Sébastien Adam Une introduction 2 Introduction Ø Contenu Utilité de l ordinateur,

Plus en détail

Les structures de données. Rajae El Ouazzani

Les structures de données. Rajae El Ouazzani Les structures de données Rajae El Ouazzani Les arbres 2 1- Définition de l arborescence Une arborescence est une collection de nœuds reliés entre eux par des arcs. La collection peut être vide, cad l

Plus en détail

Concept de machine virtuelle

Concept de machine virtuelle Concept de machine virtuelle Chap. 5: Machine virtuelle Alain Sandoz Semestre été 2007 1 Introduction: Java Virtual Machine Machine Virtuelle Java: qu est-ce que c est? c est la spécification d une machine

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing 3/4/27 Programmation Avancée Multimédia Multithreading Benoît Piranda Équipe SISAR Université de Marne La Vallée Besoin Programmes à traitements simultanés Réseau Réseau Afficher une animation en temps

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

Onglet sécurité de Windows XP Pro et XP Home

Onglet sécurité de Windows XP Pro et XP Home Onglet sécurité de Windows XP Pro et XP Home Quelle peut être la raison du manque de l'onglet "sécurité"? Des amis ont XP Pro et je n'ai pu trouver l'onglet "sécurité" pour gérer les droits d'un fichier.

Plus en détail

Les débordements de tampons et les vulnérabilités de chaîne de format 1

Les débordements de tampons et les vulnérabilités de chaîne de format 1 Les débordements de tampons et les vulnérabilités de chaîne de format 1 Patrice Lacroix Groupe LSFM Département d informatique et de génie logiciel Université Laval 18 décembre 2002 1 Cette recherche a

Plus en détail

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015 UE Programmation Impérative Licence 2 ème Année 2014 2015 Informations pratiques Équipe Pédagogique Florence Cloppet Neilze Dorta Nicolas Loménie prenom.nom@mi.parisdescartes.fr 2 Programmation Impérative

Plus en détail

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java Langages objets Introduction M2 Pro CCI, Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay présentation du module logistique 12 blocs de 4h + 1 bloc 2h = 50h 1h15 cours, 45mn exercices table, 2h TD machine page

Plus en détail

TP3 : Manipulation et implantation de systèmes de fichiers 1

TP3 : Manipulation et implantation de systèmes de fichiers 1 École Normale Supérieure Systèmes et réseaux Année 2012-2013 TP3 : Manipulation et implantation de systèmes de fichiers 1 1 Répertoire de travail courant Le but de l exercice est d écrire une commande

Plus en détail

INITIATION A LA PROGRAMMATION

INITIATION A LA PROGRAMMATION 2004-2005 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique INITIATION A LA PROGRAMMATION PROCEDURALE, A L'ALGORITHMIQUE ET AUX STRUCTURES DE DONNEES PAR LE LANGAGE C Maude Manouvrier La

Plus en détail

Durée estimée :1 journée Date de la réalisation : 2011. Description Fournisseur Référence Nombre PU HT LM35CZ, LM35AZ LM35DZ

Durée estimée :1 journée Date de la réalisation : 2011. Description Fournisseur Référence Nombre PU HT LM35CZ, LM35AZ LM35DZ 001 Titre : Mesure de température interfacée par carte Arduino Type de réalisation : montage électronique, de surveillance de température Concepteur : C. Rouviere Coordonnées : Laboratoire lbv villefranche/mer

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal. Département de Génie Informatique et Génie Logiciel. Cours INF2610. Contrôle périodique.

École Polytechnique de Montréal. Département de Génie Informatique et Génie Logiciel. Cours INF2610. Contrôle périodique. École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique et Génie Logiciel Cours INF2610 Contrôle périodique Automne 2013 Date : 11 octobre 2013 de 18h à 20h Professeur : Boucheneb Hanifa Documentation

Plus en détail

Manuel d'utilisation d'apimail V3

Manuel d'utilisation d'apimail V3 Manuel d'utilisation d'apimail V3 I Préambule Page 3 II Présentation Page 4 III Mise en route Configuration Page 5 Messagerie Serveur smtp Serveur pop Compte pop Mot de passe Adresse mail Laisser les messages

Plus en détail

Le prototype de la fonction main()

Le prototype de la fonction main() Le prototype de la fonction main() 1. Introduction...1 2. Paramètres et type de retour de la fonction main()...1 3. Exemple 1...2 4. La fonction exit() du C...2 5. Détecter le code de retour d un programme

Plus en détail

IV- Comment fonctionne un ordinateur?

IV- Comment fonctionne un ordinateur? 1 IV- Comment fonctionne un ordinateur? L ordinateur est une alliance du hardware (le matériel) et du software (les logiciels). Jusqu à présent, nous avons surtout vu l aspect «matériel», avec les interactions

Plus en détail

Programmation en C. École Nationale Supérieure de Techniques Avancées. Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval

Programmation en C. École Nationale Supérieure de Techniques Avancées. Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval École Nationale Supérieure de Techniques Avancées Programmation en C Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval E-mail : Pierre-Alain.Fouque@ens.fr Web : http://www.di.ens.fr/~fouque/ Table des matières

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau Interrogé par le protocole

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011 Temps Réel Jérôme Pouiller Septembre 2011 Sommaire Problèmatique Le monotâche Le multitâches L ordonnanement Le partage de ressources Problèmatiques des OS temps réels J. Pouiller

Plus en détail

1 Mesure de la performance d un système temps réel : la gigue

1 Mesure de la performance d un système temps réel : la gigue TP TR ENSPS et MSTER 1 Travaux Pratiques Systèmes temps réel et embarqués ENSPS ISV et Master TP1 - Ordonnancement et communication inter-processus (IPC) Environnement de travail Un ordinateur dual-core

Plus en détail

Comment utiliser le lecteur MP3?

Comment utiliser le lecteur MP3? Comment utiliser le lecteur MP3? Comment utiliser le lecteur MP3? Pour des raisons de sécurité, certaines fonctions sont désactivées lors de la conduite. Bouton PWR Bouton (SOURCE) MENU Touches de changement

Plus en détail

Cours: Administration d'une Base de Données

Cours: Administration d'une Base de Données Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Cours: Administration d'une Base de Données Table of Contents Principes...1 Structure d'un Base de Données...1 Architecture...1

Plus en détail

Langage Java. Classe de première SI

Langage Java. Classe de première SI Langage Java Table des matières 1. Premiers pas...2 1.1. Introduction...2 1.2. Mon premier programme...2 1.3. Les commentaires...2 2. Les variables et les opérateurs...2 3. La classe Scanner...3 4. Les

Plus en détail

Le transfert de fichiers avec Filezilla Initiation à l'utilisation d'un client FTP

Le transfert de fichiers avec Filezilla Initiation à l'utilisation d'un client FTP Le transfert de fichiers avec Filezilla Initiation à l'utilisation d'un client FTP Présentation Ce tutoriel explique comment transférer les fichiers du site Web créé sur votre ordinateur personnel vers

Plus en détail

Structure d un programme

Structure d un programme Architecture des ordinateurs Cours 6 Structure d un programme 3 décembre 2012 Archi 1/30 Programme en Assembleur Archi 2/30 Sections de données programme en assembleur = fichier texte (extension.asm) organisé

Plus en détail