À l intention des intervenants. Présenté par le Forum jeunesse de l île de Montréal. Qui vote gagne, le Guide

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "À l intention des intervenants. Présenté par le Forum jeunesse de l île de Montréal. www.fjim.org. Qui vote gagne, le Guide"

Transcription

1 À l intention des intervenants Présenté par le Forum jeunesse de l île de Montréal Qui vote gagne, le Guide

2 Guide à l intention des intervenants Qui vote gagne, le Guide Forum jeunesse de l île de Montréal Mot du président page 3 À propos du guide page 4 Introduction page 5 Pourquoi voter? À quoi ça sert de voter? page 6 Comment voter? Comment ça marche? page 14 Comment s informer? page 22 Comment s engager? page 24 Le rôle des élus Que font-ils? page 31 Municipal page 36 Provincial page 44 Fédéral page 52 Scolaire page 54 En un coup d œil page 60 Quelques définitions page 62 Qu est-ce que je dois savoir? Qu est-ce que je peux faire?

3 1 QUI VOTE GAGNE, LE GUIDE

4 2

5 MOT DU PRÉSIDENT Un outil fait sur mesure Chers intervenantes et intervenants jeunesse, En tant qu acteur de premier plan, vous guidez les jeunes vers de multiples ressources. Que dire lorsque vous tentez une discussion sur l engagement citoyen, la politique et le vote, et que les jeunes affirment avec force : «Voter, ça ne sert à rien!» ou encore, «C est compliqué la politique!»? Bien souvent, il est difficile d apporter des réponses claires. Le portrait de la participation électorale des jeunes est alarmant. Les jeunes s engagent, certes de multiples façons, et s intéressent à certains enjeux. Par contre, leur participation aux urnes diminue d une élection à l autre. Serait-ce un manque d intérêt pour la politique? Pourtant, les jeunes sont présents dans certains débats sur des enjeux qui les touchent. Une mauvaise connaissance du système démocratique et de l impact des décisions que prennent nos élus sur ces enjeux, en est peut-être la cause. Nous avons donc créé ce guide sur mesure, pour initier des discussions. Vous y trouverez un ensemble d informations pour mieux comprendre et expliquer le système démocratique. Tout comme un dialogue entre les intervenants et les jeunes, nous avons voulu en faire un guide dynamique et adaptable. Promoteur de la participation citoyenne des jeunes depuis plusieurs années, le Forum jeunesse a la conviction qu agir et faire une différence dans une communauté veut aussi dire participer aux instances démocratiques. De par votre travail auprès d eux, vous êtes pour nous des partenaires privilégiés pour mobiliser les jeunes et favoriser leur participation. Nous espérons que cet outil vous sera utile pour parler de démocratie avec les jeunes, bien les informer et leur donner différents moyens de s engager. Merci et bonne lecture! Jean-Sébastien Dufresne, Président du Forum jeunesse de l île de Montréal 3

6 À propos de ce guide À propos du guide Qui Vote Gagne, le Guide est un outil pratique d information pour sensibiliser les jeunes à l importance de voter, pour les aider à mieux comprendre le système démocratique et pour leur donner le goût et les moyens d y participer. Il est réalisé par le Forum jeunesse de l île de Montréal dans le cadre du Plan d action Prends ta place , qui vise à créer des conditions favorables à la participation des jeunes et à promouvoir la participation citoyenne et démocratique. Ce guide s adresse aux organismes qui interviennent auprès des jeunes votants âgés de 18 à 30 ans. Il se veut complémentaire aux diverses actions réalisées par les organismes jeunesse pour accompagner les jeunes dans leur apprentissage citoyen. Il vise à informer et aider les jeunes, à pousser plus loin leur réflexion sur le monde qui les entoure, sur l impact de la politique et sur leur rôle en tant que citoyens. Le Guide a été conçu pour s adapter le plus possible aux besoins des intervenants. Des sections sont prévues pour prendre des notes et compléter l information. Il offre aussi des références vers divers sites Internet pour ceux et celles qui voudraient approfondir les notions et les concepts. Le site Internet de Qui Vote Gagne offrira des informations supplémentaires sur divers sujets de l actualité démocratique et des idées d activités que les intervenants pourront utiliser en complément du guide. 4

7 Introduction Malgré une ouverture de plus en plus grande sur le monde, les jeunes sont réticents à s intéresser à la politique. Elle leur semble souvent loin de leur quotidien, malgré un impact réel sur leur vie. Afin de s assurer de la vitalité de notre démocratie, il est important d intéresser les jeunes à la politique et de leur faire découvrir notre système démocratique ainsi que les enjeux auxquels notre société est confrontée. Le droit de vote, qui est à la fois un symbole de notre démocratie et un acquis chèrement gagné, fait actuellement face à un défi de taille : la diminution constante et significative du taux de participation des nouveaux votants, ceux qui votent pour la première fois. En mai 2011, les jeunes Canadiens de 18 à 24 ans ont voté à 38,8% et ceux de 25 à 34 ans ont voté à 45,1%. La principale raison invoquée par les jeunes de 18 à 24 ans, pour ne pas être allés voter, lors de l élection fédérale était de ne pas être intéressé, cette raison ayant été invoquée par 30 % d entre eux. Par ailleurs, 23 % ont dit avoir été trop occupés, tandis que 11 % ont dit qu ils étaient à l extérieur de la ville ou absents 1. CINQ GRANDES SECTIONS LE GUIDE EST ORGANISÉ EN CINQ GRANDES SECTIONS, QUI COUVRENT TOUT D ABORD LE «POURQUOI» ET «COMMENT» VOTER. POUR ENSUITE OFFRIR UNE DÉMARCHE SIMPLE POUR SAVOIR COMMENT S INFORMER EN PÉRIODE ÉLECTORALE ET OÙ TROUVER L INFORMATION, SUR LES CANDIDATS, LES PARTIS POLITIQUES ET LES ENJEUX. LE CŒUR DU GUIDE PORTE SUR LE RÔLE DES ÉLUS ET DÉFINIT LEURS RESPONSABILITÉS POUR CHAQUE PALIER DE GOUVERNEMENT. UNE SECTION, OFFRANT DES PISTES D ACTION POUR S ENGAGER, COMPLÈTE LE GUIDE. Il n est donc pas aisé d aborder les jeunes pour leur parler de politique, en contexte électoral, où ils sont déjà bombardés d information alors qu ils n ont pas nécessairement les outils pour trier cette information. L avenue à prioriser est d informer les jeunes entre les élections et de les sensibiliser au rôle qu ils peuvent jouer. 1 Le quotidien 5 juillet 2011, Statistiques Canada Raisons de l abstention au vote lors des élections fédérales du 2 mai

8 POURQUOI VOTER? 6

9 Pourquoi voter? À quoi ça sert de voter? «À mon sens, le vote est, collectivement, le plus influent des types de participation politique. [...] C est aussi la meilleure façon d avoir une influence directe et concrète sur le pouvoir politique.» M e MARCEL BLANCHET, DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE LA REPRÉSENTATION ÉLECTORALE, 2000 À Pourquoi voter? À chaque élection, quel que soit le palier de gouvernement, de moins en moins de jeunes vont voter. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation : le manque d intérêt, mais aussi, l absence d un sentiment de compétence et des habiletés citoyennes requises. Faire un choix juste et éclairé, correspondant à nos valeurs, requiert certaines compétences et connaissances. Pourquoi voter? Lors de leur première participation à une élection, les jeunes se posent plusieurs questions : Comment voter? Voter pour quoi, pour qui? Est-ce que mon vote fera vraiment une différence? Qu est-ce que ça veut dire réellement de voter? Pour intéresser les jeunes, souvent influencés par ce qu ils voient ou entendent dans les médias, il faut avant tout répondre à des préoccupations bien légitimes qui se manifestent souvent sous la forme d un rejet systématique de tout ce qui a trait à la politique. Et ce, par manque d intérêt ou de connaissances la plupart du temps. 7

10 Pourquoi voter? Pourquoi voter? Dans notre système électoral, le vote est l expression privilégiée par laquelle tout citoyen et citoyenne peut prendre part à la vie démocratique. Le devoir de chaque citoyenne et citoyen dans une démocratie est de désigner, lors d une élection, ceux et celles qui le représenteront. De par le monde, il existe différents systèmes de représentation, mais le vote reste au cœur de l exercice démocratique. Ce vote doit se faire, selon nous, par des gens informés et conscients de l importance de leur rôle. Voter, et quoi d autre? En plus de voter, il est nécessaire de maintenir le lien avec les élus entre les élections, et de participer pleinement aux débats sur les enjeux et les causes qui nous touchent. 8

11 «Voter! Ça sert à rien!» Ça commence bien! À première vue, ça ne veut pas dire : «Parle-moi de politique, ça m intéresse!». Quelles seraient les pistes de réflexion que vous pourriez donner aux jeunes? Voici des questions que vous pourriez poser aux jeunes : Qu est-ce qui est important pour vous (l école, le travail, les amis, manger, se divertir, etc.)? Qu est-ce qui devrait être amélioré selon vous dans votre quartier, dans votre ville, dans les services que vous recevez (à l hôpital, à l école, etc.)? À partir de leurs réponses, faites le lien entre ce qui est important pour eux et le geste de voter : Voter, ce n est pas simplement mettre un «X» dans une case. C est choisir ce que l on veut pour assurer notre bien-être individuel et collectif. Ce choix se fait en fonction de ce qui nous touche ou nous préoccupe. Voter, c est participer activement à améliorer sa qualité de vie. C est aussi avoir une voix et l utiliser afin de donner son avis sur ce qui devrait être fait pour améliorer les choses. Vous pouvez ensuite ajouter que «voter c est aussi appuyer une personne qui portera notre voix» : Voter permet d élire une citoyenne ou un citoyen qui veut faire bouger les choses dans son quartier, sa ville, sa province ou son pays. Nous votons pour une candidate ou un candidat dont les orientations correspondent à nos opinions et à nos besoins. Les élus assument un grand nombre de responsabilités qui ont un impact direct sur divers enjeux qui nous préoccupent et affectent nos communautés. (Pour approfondir cette question, poursuivre à la section : Le rôle des élus.) 9

12 Pourquoi voter? «Je ne suis pas vraiment au courant de ce qui se passe.» Il est certain que vous ne ferez pas un cours magistral sur les grands enjeux actuels. Il ne s agira pas non plus de débusquer tous les articles de journaux et communiqués de presse qui parlent des enjeux qui intéressent les jeunes. Par contre, vous pourriez leur proposer une démarche simple afin qu ils aient envie de s informer, pour ensuite les aider à trouver des sources fiables d information. Comment se tenir au courant en trois étapes faciles : 1. Identifier les enjeux qui nous touchent. Quand vous regardez votre quartier, votre ville et les services auxquels vous avez accès, y a-t-il des choses qui vous préoccupent? Y a-t-il des choses dans votre communauté qui devraient être améliorées? Quelles sphères d activités sont importantes pour vous? 2. Se forger une opinion sur ces enjeux. Pour approfondir notre connaissance des enjeux, il est possible de lire les journaux ou leur version Internet. La plupart des grands quotidiens ont des analystes qui extraient l essentiel et développent les pour et les contre d un enjeu. Le journal de quartier est une mine d information sur ce qui se passe dans notre localité, si les sujets qui nous intéressent touchent notre environnement immédiat. Sur Internet, une multitude de blogues et forums permettent aussi de trouver de l information, de débattre et de se faire une idée. 3. Connaître les actions ou les projets de nos élus locaux sur ces enjeux. Ceci est la dernière étape qui nous permet de voir s il y a matière à intervenir, manifester son appui ou son désaccord ou pour proposer des solutions. 10

13 Une des premières sources d information est le journal local. Les élus, autant municipaux, provinciaux que fédéraux, font des annonces qui se retrouvent dans votre journal local. Il est aussi possible de trouver les compte-rendus des conseils de ville ou d arrondissement sur le site Internet de la ville ou de l arrondissement. Au provincial et au fédéral chaque élu a une page qui présente les dossiers dont il s occupe. Au provincial, il est aussi possible de lire les interventions faites par le député à l Assemblée nationale. Activité complémentaire : En tant qu intervenant, vous pouvez pousser plus loin la démarche, pour explorer avec les jeunes d autres pistes de réflexion pour bien évaluer la fiabilité des sources d information utilisées, ainsi que leur pertinence. Voici quelques questions que vous pourriez poser : Varier ses sources d information permet de se faire une meilleure idée des enjeux. Les sources d information trouvées sont-elles toutes fiables? Pourquoi? Parmi ces sources, lesquelles sont objectives (présentent des faits)? Lesquelles sont subjectives (donnent une opinion)? Lesquelles présentent à la fois des textes objectifs et subjectifs? Quelles sont les attitudes à privilégier lorsque nous consultons différentes sources d information? Celles-ci peuvent-elles être complémentaires les unes aux autres? Sources d informations (journaux, médias électroniques, sites Internet, blogues etc.) : 11

14 Pourquoi voter? «C est compliqué la politique!» Comment expliquer simplement ce qu est la politique, sans vous perdre dans le dédale des structures? Expliquer ce que c est prend surement plus de 10 minutes au coin d une table de ping-pong! Essayez ceci : FAIRE DE LA POLITIQUE AVOIR DES IDÉES, DES OPINIONS ÉCHANGER ET DÉBATTRE AVEC LES AUTRES SE RASSEMBLER PAR AFFINITÉS CHOISIR COLLECTIVEMENT La politique, ça commence par des idées façonnées par nos observations, nos valeurs, notre éducation et qui donnent le ton à nos opinions; Ensuite, c est la rencontre, l échange et la confrontation avec les idées des autres. Dans cet échange, on arrive à des consensus, il peut y avoir des dissensions et on prend des décisions; Le débat d idées est sain dans toute démocratie. Il permet de choisir et de trouver une direction pour ce qui semble être le mieux pour l ensemble des citoyennes et des citoyens; En politique, les gens se rassemblent par affinités d idées et courants de pensée. C est ce qui est à la base d un parti politique; Voter permet donc d appuyer des idées qui correspondent à notre vision des choses, à nos choix et aux décisions qui, selon nous, devraient être prises pour assurer notre qualité de vie et celle de tous. «Oui, moi je vote! Mais mon vote ne compte pas. Le parti que j appuie n a aucune chance de gagner.» Certains jeunes sont plus au fait de ce qui se passe et ont déjà un engagement à voter et à participer. Mais comment faire pour maintenir leur intérêt lorsque le parti qu ils appuient a très peu de chances de faire élire un candidat, ou encore moins, d être porté au pouvoir. 12

15 Il existe au Québec une mesure qui calcule une allocation annuelle divisée entre les partis politiques, selon le pourcentage de votes valides obtenus lors des dernières élections générales. Ainsi, malgré le fait que le parti politique auquel le jeune s identifie n ait pas fait élire de candidat, cette mesure financière permet à ses idées de faire du chemin et son vote «compte». Il existe aussi différentes mesures qui permettent le remboursement des dépenses des candidats, selon le pourcentage de votes qu ils ont obtenus. S assurer que le vote de chaque citoyen compte est, au Québec, une question qui fait couler beaucoup d encre, et ce, depuis plusieurs années. De nombreux citoyens et groupes de citoyens militent pour une réforme du mode de scrutin, qui permettrait une meilleure représentation des votes exprimés par les électrices et les électeurs. Pour plus d informations sur le sujet, vous pouvez visiter des sites tels que : Mouvement Démocratie-Nouvelle (MDN) : Mouvement démocratie et citoyenneté du Québec (MDCQ) : L Association pour la revendication des droits démocratiques (ARDD) : Fair Vote Canada qui traite de la question au niveau fédéral (en anglais) : Autres réponses ou ressources concernant la question du vote : Au niveau fédéral : Au niveau provincial : 13

16 COMMENT VOTER? Comment voter? Comment ça marche Il est de plus en plus facile d exercer son droit de vote. Avec les années, le processus électoral s est simplifié. Les différents organisateurs de scrutins ont développé des mesures offrant une plus grande latitude aux électrices et aux électeurs pour exercer leur droit de vote. En effet, il existe des périodes de vote par anticipation, des bureaux de vote itinérants, un bulletin spécial lorsque l on est en voyage, etc. Maintenant que les jeunes comprennent un peu mieux l importance de voter, il est important de savoir comment s y prendre pour exercer son droit de vote. Aide-mémoire Dates des prochaines élections : Scolaires Municipales Provinciales Fédérales «Il me semble qu il y a tout le temps des élections! C est mélangeant! Quand est-ce que c est vraiment important que je vote?» La première réponse qui devrait vous venir à l esprit est : «C est toujours important de voter!» Maintenant, il peut rester à démêler les différents paliers de gouvernement et à expliquer la fréquence des élections. Pour compléter cette partie, vous pouvez vous référer à la section : «Le rôle des élus.» Les élections municipales : elles ont lieu à date fixe, tous les 4 ans, le 1 er dimanche de novembre, simultanément dans l ensemble du Québec (prochaines élections : 2013, 2017, 2021, 2025, etc.). Elles permettent de désigner le maire, les conseillers de ville et les conseillers d arrondissements. 14

17 15 Les élections scolaires : elles sont aussi à date fixe, tous les 4 ans, le 1 er dimanche de novembre (prochaines élections prévues au plus tard en novembre 2013). Elles permettent de désigner les commissaires scolaires. Les élections provinciales : elles ont lieu généralement tous les 4 à 5 ans et désignent les députés de l Assemblée nationale. Le déclenchement d une élection est laissé à la volonté du premier ministre du Québec. Il peut demander au lieutenant-gouverneur de dissoudre l assemblée avant ou à la fin de son mandat de cinq ans. Les élections fédérales : elles désignent les députés du Parlement du Canada. Selon la Loi électorale du Canada, les élections fédérales devraient avoir lieu à date fixe. En 2011, le gouvernement conservateur, étant minoritaire, a choisi d aller en élection plus tôt, afin d obtenir un gouvernement majoritaire. Les prochaines élections fédérales devraient avoir lieu dans 4 ans, à l automne En de rares occasions, il se peut aussi qu il y ait une élection partielle pour combler un siège libre. Un siège se libère lorsqu un député démissionne ou décède. Note // En cas de gouvernement minoritaire (cas où le parti au pouvoir n a pas une majorité de députés élus), une élection peut arriver à n importe quel moment. Il existe trois variables qui peuvent influencer la tenue d une élection dans ce cas-ci : Un vote sur une question importante (le budget par exemple). Dans ce cas, une majorité de députés décident de ne pas appuyer le budget qui a été déposé par le parti minoritaire au pouvoir, ce qui force le premier ministre à déclencher une élection. Tous les votes en assemblée ne sont pas considérés comme des votes de confiance. Une coalition des partis de l opposition (s il y en a plus d un). Par cette alliance, l opposition deviendrait majoritaire. Dans ce cas-ci, les partis d opposition doivent trouver des terrains d entente et être d accord sur plusieurs enjeux pour être capables de gouverner. Le parti au pouvoir déclenche l élection en espérant obtenir une majorité de députés pour pouvoir gouverner.

18 Comment voter? «Je ne sais même pas si j ai le droit de voter!» Cette question est simple à répondre. Les règles, régissant le droit de vote et la qualité d électeur, sont très claires et ce, à tous les paliers de gouvernement : Les conditions pour avoir la qualité d électeur et exercer son droit de vote au fédéral : être citoyen canadien; être âgé d au moins 18 ans le jour de l élection; prouver son identité et son adresse au moment de voter. Ne peuvent pas voter : le directeur général des élections et son adjoint ou toute personne incarcérée dans un établissement correctionnel et y purgeant une peine de deux ans ou plus. Les conditions pour avoir la qualité d électeur et exercer son droit de vote au provincial : être citoyen canadien; avoir 18 ans le jour de l élection; être domicilié au Québec depuis 6 mois; ne pas être soumis au régime de curatelle; ne pas avoir été reconnu coupable de manœuvres électorales frauduleuses. 16

19 Aux élections municipales, ce sont les mêmes conditions qu au provincial, auxquelles s ajoutent les exigences suivantes: l obligation de résider, depuis au moins 6 mois, dans la municipalité dans laquelle vous votez; être propriétaire d un commerce ou d une résidence, même si vous habitez dans une autre municipalité (les taxes foncières payées par les propriétaires sont gérées par les municipalités). Note // Si vous êtes résident et propriétaire d un commerce dans la même municipalité, il n est possible de voter qu une seule fois. Aux élections scolaires, ce sont les mêmes conditions qu au provincial, avec la distinction suivante : être domicilié sur le territoire de la commission scolaire depuis au moins 6 mois. Et, bien entendu, l élément incontournable lors de tout scrutin : Être inscrit sur la liste électorale. Saviez-vous que? Au Québec, l inscription sur la liste électorale est laissée au libre choix du citoyen et c est à lui seul que revient la décision de participer aux scrutins. Au fédéral, les électeurs ont aussi le choix d inscrire leur nom au Registre national des électeurs, ou non. 17

20 Comment voter? «Je ne peux pas voter, je ne suis pas inscrit sur la liste électorale.» Les listes électorales sont permanentes. Il est donc possible de s inscrire entre les élections. Au Québec, la liste électorale est permanente (LEP). Pour vérifier en ligne si vous êtes déjà inscrit et connaître la marche à suivre pour s inscrire, visitez le site du Directeur général des élections du Québec : Au Canada, si votre nom figure au Registre national des électeurs et que vous souhaitez modifier votre situation, vous pouvez écrire à Élections Canada : De plus, durant la période électorale, des bureaux de révision sont mis en place pour permettre aux citoyens de modifier leurs informations, de faire un changement d adresse ou de s inscrire. Pour ce faire : Se rendre au bureau de révision et présenter deux pièces d identité : la première doit indiquer votre nom et votre date de naissance (ex. : acte de naissance, carte d assurance maladie, certificat de citoyenneté); la seconde doit comporter votre nom et votre adresse (ex. : permis de conduire, compte de téléphone ou d électricité). 18

21 «Je n ai pas le temps d aller voter, j ai l école et le travail.» À tous les paliers, les modalités de vote ont été simplifiées pour permettre au plus grand nombre de personnes de se prévaloir de son droit de vote. La loi québécoise prévoit quatre heures pour aller voter. Le jour du vote, si celui tombe un jour de semaine, votre employeur doit s assurer que vous disposiez de quatre heures consécutives pour aller voter durant les heures du scrutin, soit de 9 h 30 à 20 h, sans tenir compte du temps normalement accordé pour les repas. (Source DGEQ) Pour les élections municipales et scolaires, le jour du scrutin a toujours lieu un dimanche, soit le premier dimanche du mois de novembre. S il vous est impossible d aller voter le jour de l élection, un vote par anticipation se tient pendant deux ou trois jours, la semaine précédant le scrutin général. Il est aussi possible d aller voter au bureau du président de scrutin ou du directeur de scrutin, à certains moments durant la campagne électorale. 19

22 Comment voter? «Je ne sais pas où aller voter.» C est une des raisons les plus souvent invoquées pour justifier le fait de ne pas être allé voter. Au début de la campagne électorale, le Directeur général des élections vous envoie une carte d inscription indiquant : qui sont les électeurs inscrits à cette adresse; la date, les heures et l endroit où aura lieu le vote par anticipation; l endroit où vous présenter pour faire des modifications à vos informations; la date et les heures du scrutin; Environ 2-3 semaines plus tard vous recevrez la carte de rappel indiquant : la date et les heures du scrutin; l adresse et le numéro de votre bureau de vote, qui en général se trouve proche du domicile; le nom des candidates et candidats qui se présentent dans votre circonscription, ainsi que le nom des partis qu ils représentent. Durant la période électorale, une des sources les plus fiables d information est, sans conteste, le Directeur général des élections du Québec ou Élections Canada Il suffit d entrer son code postal, pour trouver sa circonscription et ainsi avoir accès à toute l information importante pour pouvoir exercer son droit de vote. «J aurais bien voulu aller voter, mais je serai en voyage!» Si au moment du déclenchement d une élection, vous prévoyez être temporairement à l extérieur du Québec le jour du scrutin, vous pouvez tout de même exercer votre droit de vote par bulletin spécial. Il suffit d en faire la demande auprès du Directeur général des élections du Québec ou auprès d Élections Canada lors des élections fédérales 20

23 21

24 COMMENT S INFORMER? Comment s informer? Qu est-ce que je dois savoir? En période électorale, il est important de trier l information dès le début pour éviter la confusion. Que faut-il savoir en partant pour maximiser son expérience en tant qu électrice et électeur et ne pas décrocher en cours de route? Choisir une personne qui nous représente et dont les idées nous correspondent exige de faire un peu de recherche. «Je ne sais pas pour qui voter.» Lors d une élection, un nombre important de personnes présente leur candidature. Il est donc facile de s y perdre. Surtout lors d une élection municipale où, dans certains cas, il faut parfois voter pour quatre personnes. Dès le début, il est essentiel de déterminer sa circonscription, son arrondissement ou son district, en fonction de l élection qui a lieu. Pour connaître : Votre circonscription provinciale : Votre circonscription fédérale : Votre arrondissement et district (Ville de Montréal) 2 : election-montreal.qc.ca; Votre circonscription scolaire : Commission scolaire de Montréal : Commission scolaire de la Pointe-de-l île : Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys : Commission scolaire English Montreal: Commission scolaire Lester-B.-Pearson: Sur ces mêmes sites, il est possible de trouver la liste des candidates et candidats qui se présentent dans votre circonscription, arrondissement ou district. 2 Pour les autres villes sur l île de Montréal, visitez le site Internet officiel de votre municipalité. (Voir liste à la p.39) 22

25 Pour choisir votre candidat, regardez le programme de chacun des partis politiques que ces candidats représentent et déterminez quelle vision ou projet répond le mieux à vos besoins et à vos préoccupations pour la qualité de vie de votre communauté. Pour connaître les programmes des partis politiques et savoir lequel correspond le mieux à vos valeurs, visitez les sites Internet des partis politiques. Vous pourrez aussi en savoir plus sur vos candidats et les enjeux qu ils défendent. En période électorale, il existe de multiples sources d information : les journaux locaux pour connaître vos candidats et savoir où les rencontrer; les débats organisés par des associations locales; les journaux et les bulletins de nouvelles télévisés pour s informer sur les enjeux généraux de la campagne. Il est utile de se poser quelques questions sur la qualité et la fiabilité des médias que l on consulte : Varier ses sources d information permet de se faire une meilleure idée des enjeux. Les sources d information trouvées sont-elles toutes fiables? Pourquoi? Parmi ces sources, lesquelles sont objectives (présentent des faits)? Lesquelles sont subjectives (donnent une opinion)? Lesquelles présentent à la fois des textes objectifs et subjectifs? Quelles sont les attitudes à privilégier lorsque nous consultons différentes sources d information? Celles-ci peuvent-elles être complémentaires les unes aux autres? Sources d information (journaux, médias électroniques, sites Internet, blogues etc.) en période électorale : 23

26 COMMENT S ENGAGER? Comment s engager? Qu est-ce que je peux faire? Cette question peut comporter plusieurs réponses. Nous nous concentrerons sur un angle en particulier. Comment prendre part à la vie démocratique en tant que citoyen, entre les élections? Cette question est importante, parce que c est cet engagement constant ou ponctuel qui fait en sorte que l intérêt se maintient d une élection à l autre. Dans les sections précédentes, les jeunes ont déterminé quelques-uns des enjeux qui les intéressent et les préoccupent. Quels sont les moyens d action qui permettent de promouvoir les idées et solutions qu ils peuvent avoir sur ces enjeux? Quels sont les endroits où trouver des gens qui partagent leurs idées? Certains jeunes ne semblent jamais être en panne de critiques : «le gouvernement devrait faire ci!» ou «le maire devrait faire ça!», mais lorsque vous leur dites qu ils devraient partager leurs idées, ils vous répondent : 24

27 «Pourquoi est-ce qu ils nous écouteraient? Quoi qu on fasse, ça ne fera pas de différence!» Il existe divers moyens de faire entendre sa voix et il est possible de le faire individuellement ou en groupe. On privilégie un moyen en fonction de l impact que l on veut obtenir. Au plan démocratique, vous pourriez vous impliquer plus activement dans une cause ou des enjeux qui ont des répercussions sur vous et votre entourage. Les moyens d action que vous choisirez font partie du jeu démocratique où vous continuez d interpeller les élus qui vous représentent pour partager vos idées et tenter de les influencer. Faire entendre votre point de vue individuellement :. Envoyer une lettre, un courriel à votre conseiller, votre commissaire scolaire ou votre député;. Poser une question au conseil municipal ou au conseil d arrondissement;. Participer à des consultations publiques, déposer un mémoire. Faire entendre sa voix collectivement : la force du nombre. Déposer une pétition;. Faire partie d un groupe de pression ou d un syndicat;. Participer à des manifestations, des grèves. Autres gestes politiques :. Boycotter un produit ou une compagnie. 25

28 Comment s engager? Ces gestes ont des conséquences et des retombées différentes. GESTES Lettre ou courriel aux élus Questions au conseil Lettre ouverte dans les médias IMPACTS SUR LES ENJEUX Peu d impacts sur les grands enjeux Permet de faire connaître son point de vue et d informer l élu d une situation Pétition Consultation publique Une pétition a un impact plus grand, à cause du nombre de personne qui endosse la cause Pour les consultations publiques, l élu ou les commissaires écoutent attentivement chaque intervenant Manifestation pacifique Grève Occupation Action publique et médiatique Participation à une émeute Désobéissance civile Débat ouvert dans la population Touche un plus grand nombre de gens L opinion publique favorable au début, peut devenir défavorable en cas de grève prolongée (surtout lorsqu un service à la population est touché) Très peu d impact sur l élu Détourne le débat Peu de sympathie du public à l égard du point de vue défendu 26

29 RÉACTIONS L élu fera un suivi sur les situations problématiques Prise en compte du point de vue des électeurs Plus le nombre de lettres de citoyens augmente, plus l élu porte attention à la situation Suivi plus rapide Donne des arguments concrets à l élu pour convaincre d autres élus et débattre de l enjeu Peut influencer les décisions CONSÉQUENCES NÉGATIVES Aucune Aucune Les médias vont couvrir l événement et parler de l enjeu Peut faire changer d idées les élus Pourrait conduire à des arrestations en cas de dérapage Couverture médiatique négative Peu d écoute des élus Amendes Arrestations Autres moyens d action possibles 27

30 Comment s engager? Certains jeunes sont prêts à signer des pétitions ou à écrire des lettres, mais d autres sont encore sceptiques quant à la portée réelle de ces actions. «Personne n écoute les jeunes!» Une croyance qu il est bien difficile de transformer! Sans entrer dans une confrontation pour savoir s ils ont raison ou non sur ce point, essayez de trouver avec eux des moyens d action qui leur ressemblent et qui leur permettront d apprivoiser les moyens plus directs d influencer les débats. Implication 2.0 : Internet est devenu incontournable lorsque vient le temps de mobiliser les citoyennes et les citoyens sur des enjeux, partager des idées ou même en débattre. Il existe de nombreux blogues politiques, portant sur des sujets importants pour la collectivité. L utilisation du web comme outil citoyen demande énormément d engagement et d assiduité. Mais lorsque nos convictions nous portent, c est un moyen parfait pour créer des liens avec ceux qui s intéressent à la même chose. Voici quelques pistes de base pour utiliser Internet et les médias sociaux de façon efficace. Fournir du contenu régulièrement : lorsque l on débute un blogue ou que l on crée une page Facebook sur un enjeu, il faut profiter du momentum que l on crée dès le départ. Passionné et engagé au début, on crée un «buzz» en donnant beaucoup d information, ainsi que son opinion. Si vous laissez tomber après quelques semaines, ou que vous espacez vos messages, les gens qui vous suivent ne le feront plus. Interagir : dans les médias sociaux, une des règles d or est de communiquer. Il ne suffit pas de simplement fournir une information statique, vous pouvez et vous devez être en conversation avec les gens, réagir et interagir. 28

31 29

32 Comment s engager? Pages Facebook intéressantes pour débats d idées : FACEBOOK Idéal pour mobiliser les gens autour d un enjeu spécifique. Vous pouvez y créer des pages, inviter les gens à des événements citoyens, écrire de courts articles, commenter et clavarder (chatter). TWITTER Twitter permet d être en relation de façon plus personnelle avec les gens. C est un lieu d échange convivial, pour partager des liens et promouvoir votre blogue. C est aussi un média social qui demande une présence quasi quotidienne pour suivre ce qui se passe et se tenir au courant. La qualité des «tweets» est aussi importante. Vous ne pouvez tout simplement pas dire n importe quoi, n importe comment, au risque de démobiliser vos «suiveurs». Dans ce cas-ci, «interagir» est primordial. Poser des questions, répondre à ceux qui vous en posent, remercier et référencer ceux qui vous suivent activement, fait partie de la «nétiquette» sur Twitter. Suggestions de blogues intéressants pour s informer et débattre : BLOGUE Ce qui est intéressant avec le blogue, c est que vous pouvez lui donner l allure que vous voulez. Plusieurs sites vous permettent de créer un blogue personnalisé. Les deux plus connus sont WORDPRESS et BLOG- GER. Le blogue servira à développer votre point de vue et vos arguments et à aller plus en profondeur sur un sujet. La plupart des journalistes ont leur blogue personnel. N hésitez pas à aller commenter leurs articles pour nourrir les débats. 30

33 LE RÔLE DES ÉLUS Le rôle des élus Que font-ils? Dans les prochaines sections, nous développons les différents aspects du rôle d élu en faisant les distinctions pour chaque palier de gouvernement. Lorsque l on parle des élus, il y a souvent une impression de flou autour de ce qu ils font réellement. Leur rôle est souvent méconnu. Qui sontils? D où viennent-ils? Que font-ils? Les aspects plus médiatisés des personnalités politiques cachent souvent des engagements profonds et une passion certaine à partager des idées et des convictions. La vie démocratique s anime grâce à ceux qui s engagent quotidiennement. En comprenant mieux la nature du travail des élus et la portée de leurs actions, il sera plus facile de créer ce lien et peut-être d établir un partenariat avec les élus. Les gens qui se présentent en politique ont des profils et des expertises diversifiés. Ce sont des hommes et des femmes de tout âge. Le plus jeune conseiller municipal élu au Québec en 2009 avait 18 ans. Ce sont, entre autres, des professeurs, des travailleurs communautaires, des syndicalistes, des avocats, des médecins, des entrepreneurs, ou encore des militants. C est une décision très difficile que celle de se lancer en politique. Une campagne électorale cause une pression impressionnante sur le travail, la famille et aussi sur le portefeuille. CANDIDATES ET CANDIDATS RECHERCHÉS. SI TU ES UNE PERSONNE DYNAMIQUE ET ENGAGÉE, PRÊTE À RELEVER DE GRANDS DÉFIS,. DÉBORDANT D IDÉES ET D ÉNERGIE,. CAPABLE DE RASSEMBLER LES GENS AUTOUR DE PROJETS NOVATEURS,. CAPABLE DE TRANSMETTRE SA PASSION ET D INSPIRER D AUTRES PERSONNES À AGIR,. PRÊTE À DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DE SA COMMUNAUTÉ,. LA VIE POLITIQUE EST FAITE POUR TOI. C est dans cette section que vous entendrez certainement les préjugés les plus courants sur la classe politique. Au fil des années, les discours médiatiques ont cristallisé une image du «politicien» qui n est pas des plus flatteuses. Par contre, ceux qui ont rencontré leur député fédéral ou provincial ou leur conseiller municipal en gardent un souvenir plus que sympathique. Certains iront même jusqu à dire : «Ah! Lui il est différent! Il n est pas comme les autres.» 31

34 Le rôle des élus «Bof. Les politiciens disent ce qu on veut entendre... mais après ça, ils font ce qu ils veulent.» Vous seriez peut-être tentés de leur répondre qu ils ont raison. Le travail de l élu est influencé par la vision qu il a, mais aussi par celle des citoyennes et citoyens, sur ce qui devrait être fait. Les résultats ne sont peut-être pas toujours selon nos désirs, mais la question à se poser est : a-t-on essayé au moins de faire valoir un point de vue? L élu est, avant tout, une citoyenne ou un citoyen qui a choisi de s engager dans sa communauté, qui bien souvent renonce à un autre emploi plus lucratif et se met au service de sa communauté. Il représente les citoyennes et citoyens de la circonscription, de l arrondissement ou du district où il se fait élire. Il partage des idées et une vision de ce qui pourrait améliorer la qualité de vie de ses concitoyennes et concitoyens. Son action politique lui permet de rendre sa vision réelle et de faire des changements concrets. Ensemble, les élus administrent les finances et le bien publics et s assurent que ceux qu ils représentent bénéficient de la juste part des programmes et services. Les élus ont tous pignon sur rue dans les quartiers et circonscriptions où ils sont élus. Il est toujours possible de les rencontrer ou de les inviter à vos événements. Ils sont, en général, très ouverts et à l écoute. Comme ils ne peuvent pas être au courant de tout ce qui se passe, ils comptent sur leurs concitoyennes et concitoyens pour les informer. Entre les élections, il est aussi de la responsabilité des citoyennes et citoyens de questionner, de proposer et de faire le suivi sur ce qu ils considèrent important et ce sur quoi leurs élus devraient travailler. 32

35 «Comment se font-ils élire?» Lors d une campagne électorale, les partis politiques présentent leurs candidates et candidats et font la promotion de leurs idées. Il est possible de se faire élire sans être affilié à un parti politique; on se présente alors comme «indépendant» et l on fait campagne comme les autres candidats. Une campagne électorale est une période durant laquelle les partis politiques font leur promotion lors d activités, dans le but de récolter le plus de sièges possible. Une campagne électorale dure entre 31 et 36 jours. Durant cette période, les partis politiques proposent chacun un programme électoral, dans lequel il est possible de trouver l ensemble des enjeux pour lesquels ils proposent des solutions. Pour trouver la liste des partis politiques autorisés au Québec : et au Canada : Un des événements incontournables d une campagne électorale est, sans conteste, le Débat des chefs. C est une occasion de mieux connaître les chefs des partis et de voir ce qu ils proposent. Certains organismes ou associations organisent des débats avec les candidats locaux. Ces événements sont annoncés dans les journaux de quartier. La Soirée électorale reste le point central d une campagne, c est le moment où sont diffusés en direct les résultats du vote. LE PARTAGE DES COMPÉTENCES UN ÉLÉMENT IMPORTANT À CONSIDÉRER LORSQUE L ON PARLE DU RÔLE DES ÉLUS EST LE PARTAGE DES COMPÉTENCES. CE SONT, EN D AUTRES TERMES, LES DOSSIERS SUR LESQUELS LES ÉLUS PEUVENT INTERVENIR. À CHAQUE PALIER DE GOUVERNEMENT SONT ASSOCIÉES DES COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES ET CERTAINES DE CES COMPÉTENCES SONT PARTAGÉES. LE TRANSPORT EN EST UN BON EXEMPLE. LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET FÉDÉRAL VONT INVESTIR DANS DES ROUTES, DES PONTS ET LE FINANCEMENT DU TRANSPORT EN COMMUN, ALORS QUE LES VILLES VONT GÉRER LA CIRCULATION, LA SIGNALISATION LOCALE ET LE TRANSPORT EN COMMUN SUR LEUR TERRITOIRE. AINSI, POUR S ASSURER QUE NOTRE QUESTION SOIT TRAITÉE EFFICACEMENT, ON S ADRESSE À L ÉLU QUI GÈRE SPÉCIFIQUEMENT LE DOSSIER OU L ENJEU QUI NOUS INTÉRESSE. 33

36 Le rôle des élus «Maintenant que j ai voté au municipal, qu est-ce qui se passe?» À partir du moment où l on vote, que se passe-t-il? Comment se prennent les décisions? Où se situe le conseiller municipal, quel est son pouvoir décisionnel au conseil municipal? Pour mieux comprendre le rôle de l élu municipal, il est important de définir le contexte dans lequel il évolue. Au Québec, il existe deux paliers de gouvernance municipale : le local (municipalité, arrondissement) et le supralocal (agglomération, municipalité régionale de comté, communauté métropolitaine). L île de Montréal est composée de 16 municipalités qui forment l agglomération de Montréal. Les municipalités de l île de Montréal font aussi partie de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui, en tout, est composée de 82 municipalités. Au palier local, l organisation des municipalités de l île de Montréal se détaille comme suit (voir schéma) : Un conseil de ville qui est composé d un maire et des conseillères et conseillers élus des différents districts et qui s assure que les services répondent aux besoins des citoyens. Un comité exécutif qui s assure du suivi des orientations définies par le conseil de ville. Des commissions qui se penchent sur différents dossiers (sports et loisirs, sécurité publique, etc.) et émettent des recommandations au conseil municipal. Un directeur général qui s occupe de la mise en œuvre des différentes politiques décidées par les élus Les services municipaux qui gèrent la livraison des services auprès de la population. 34

37 35

38 PRINCIPAUX CHAMPS DE COMPÉTENCE. LA CULTURE, LES SPORTS ET LES LOISIRS;. LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE;. LE TRANSPORT COLLECTIF (MÉTRO, AUTOBUS, PISTES CYCLABLES);. L HABITATION, LE LOGEMENT SOCIAL, L ÉVALUATION FONCIÈRE;. L AIDE DESTINÉE AUX SANS-ABRI;. L URBANISME (AMÉNAGEMENT);. LA PROMOTION ÉCONOMIQUE;. LES PARCS (AMÉNAGEMENT ET ÉQUIPEMENTS : SKATE-PARC, TERRAIN DE BASKET, SOCCER, ETC.);. LES SERVICES DE SÉCURITÉ (LA POLICE, LES POMPIERS ET LE 9-1-1);. LA COUR MUNICIPALE;. LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (DÉCHETS, RECYCLAGE, COMPOSTAGE);. LA VOIRIE LOCALE;. L ALIMENTATION EN EAU ET L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES. «Un élu municipal, ça s occupe de quoi?» La conseillère ou le conseiller municipal s occupe des services qui touchent directement les citoyennes et les citoyens. En plus d assister aux assemblées du conseil municipal pour y faire valoir les intérêts de la communauté, les conseillères ou conseillers peuvent éclairer le conseil municipal sur des sujets particuliers. En effet, ils peuvent être nommés à des commissions ou à des comités, ou encore se voir attribuer des dossiers qu ils devront approfondir afin de soutenir le conseil dans ses décisions. À la Ville de Montréal, les conseillères et les conseiller de ville sont élus dans des arrondissements dans lesquels on retrouve plusieurs districts. Un horaire atypique : un élu municipal ne travaille pas de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi. Certains élus peuvent faire des semaines de 50 à 70 heures, incluant les fins de semaine, en fonction de leur niveau de responsabilités. 36

39 37

40 Le rôle des élus «Est-ce que je peux rencontrer ou contacter mon conseiller municipal?» Oui, par courriel, par téléphone, par lettre ou en personne au conseil de ville ou d arrondissement. Que ce soit pour les inviter à une de vos activités, leur faire part d un problème qui relève de leurs fonctions ou leur proposer un projet, ils sont très ouverts à vous rencontrer. Vous pouvez aussi vous présenter quelques minutes avant le conseil d arrondissement ou le conseil municipal et vous inscrire à la période de questions. Si les élus ne peuvent pas répondre sur place, ils s assureront que le suivi soit fait dans le service concerné et qu une réponse vous soit donnée. Pour en savoir plus sur le rôle des conseils municipaux au Québec, visitez le site du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation de territoire (MAMROT) : MES ÉLUS NOM COORDONNÉES Maire de la ville Conseiller de ville (district) Dates prévues des conseils de ville 38

41 Sites Internet des municipalités de l île de Montréal : Baie D Urfé : Beaconsfield : Côte-Saint-Luc : Dollard-des-Ormeaux : Dorval : Hampstead : Kirkland : L Île Dorval : Mont-Royal : Montréal : Montréal-Est : Montréal-Ouest : Pointe-Claire : Sainte-Anne-de-Bellevue : Senneville : Westmount : MES ÉLUS NOM COORDONNÉES Maire d arrondissement Conseiller de ville (district) Conseiller d arrondissement (s il y a lieu) Dates prévues des conseils d arrondissement 39

42 Le rôle des élus «J ai entendu parler d agglo quelque chose et de conseil métropolitain. Qu est-ce que c est?» Pour les jeunes qui n ont jamais assez d information et qui en veulent toujours plus, voici quelques informations complémentaires sur le conseil d agglomération et la Communauté métropolitaine de Montréal, mieux connue sous le sigle de CMM. Le conseil d agglomération de Montréal 3 16 municipalités forment l agglomération de Montréal. Cette dernière a été créée le 1 er janvier 2006, après la défusion de Montréal. Le conseil d agglomération est composé de 31 élus de Montréal et des villes reconstituées. Le conseil d agglomération s occupe de dossiers qui touchent l ensemble de la population sur le territoire de l île de Montréal. Il a le pouvoir d adopter tout règlement, d autoriser toute dépense et d imposer toute taxe sur l ensemble du territoire à l égard des services communs à tous les citoyens. Tous les contribuables de l île de Montréal, peu importe la ville reconstituée ou l arrondissement où ils habitent, sont appelés à payer une taxe commune pour tous les services placés sous l autorité du conseil d agglomération. 3 Pour une information complète 40

43 LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION EN UN COUP D ŒIL Qui préside? Qui siège? Le maire de la Ville de Montréal 15 élus du conseil municipal de Montréal 14 maires des villes reconstituées Note // L Île-Dorval et Dorval ont un représentant 1 représentant supplémentaire de Dollard-des-Ormeaux (en raison de la taille de sa population), désigné par le maire de cette ville Les représentants de la Ville de Montréal détiennent 87 % des votes au conseil d agglomération, tandis que ceux des 15 villes reconstituées ont, collectivement, 13 % des votes. Ces pourcentages sont proportionnels au poids démographique respectif de chacune des villes sur l île de Montréal. Champs de compétence évaluation foncière; services de sécurité (police, pompiers et 9-1-1); cour municipale; logement social; aide destinée aux sans-abri; plan de gestion des matières résiduelles (élimination et valorisation des matières résiduelles) et gestion des déchets dangereux; alimentation en eau et assainissement des eaux usées, sauf les réseaux de distribution locale; transport collectif des personnes; gestion des rues et des grandes artères; promotion économique, y compris à des fins touristiques, hors du territoire d une municipalité liée; les parcs-nature. 41

44 Le rôle des élus La Communauté métropolitaine de Montréal - CMM Créée le 1 er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités. Elle est dirigée par un conseil composé de 28 personnes provenant des municipalités membres. Le maire de Montréal est d office le président du conseil; il préside aussi les travaux du comité exécutif, qui comprend huit membres La CMM exerce ses compétences dans huit domaines : aménagement du territoire; développement économique; développement artistique et culturel; logement social; infrastructures et services à caractère métropolitain; transports en commun et réseau artériel métropolitain; planification et gestion des matières résiduelles; assainissement de l atmosphère et de l eau. Saviez-vous que... 50% de la population du Québec réside sur le territoire de la CMM Autres informations utiles : Pour en savoir plus sur le monde municipal et savoir comment y participer, visitez le site du MAMROT : 42

45 43

46 Le rôle des élus «Maintenant que j ai voté au provincial, qu est-ce qui se passe?» Notre système politique découle directement de la tradition démocratique établie en Grande-Bretagne. Le Québec et le Canada sont soumis aux règles d un régime parlementaire. Au provincial, la répartition des pouvoirs est encadrée par des règles de gouvernance très strictes. Qui fait quoi et où le député se situe-t-il dans ce contexte? Quel est sa marge de manœuvre? À partir du moment où vous avez voté, que se passe-t-il? Comment se prennent les décisions? Saviez-vous que? Le premier ministre dirige le parti politique ayant fait élire le plus grand nombre de députés à l Assemblée nationale. Il choisit habituellement ses ministres parmi les députés de son groupe parlementaire. Il peut cependant désigner un ministre qui n est pas député. Un tel ministre ne peut siéger à l Assemblée tant qu il n a pas été élu dans une circonscription. L Assemblée nationale existe depuis 1867 et siège à Québec. Elle est le cœur de la démocratie québécoise et est une institution fondamentale de l État québécois. Elle est composée de 125 députés élus dans chacune des circonscriptions électorales. 44

47 POUVOIRS Pouvoir législatif Le pouvoir législatif (c est-à-dire le pouvoir d étudier, d analyser, de voter les lois et de contrôler l action gouvernementale en surveillant et en interrogeant le gouvernement sur ses actions) est assuré par l ensemble des députés élus lors des élections, peu importe leur parti politique. INSTITUTIONS Assemblée nationale (125 députés élus) + le lieutenant-gouverneur = le Parlement du Québec Pouvoir exécutif Le pouvoir exécutif (le pouvoir d exécuter les lois et d administrer l État) est assumé par le gouvernement. Dans notre système politique, les membres du pouvoir exécutif ne sont pas choisis par le peuple. Le parti politique qui, au terme des élections, a fait élire le plus de députés forme le gouvernement. Le chef de ce parti devient alors le premier ministre et nomme les ministres parmi ses députés. Ce Conseil des ministres est aussi appelé le Cabinet. Premier ministre et conseil des ministres + le lieutenant-gouverneur = le gouvernement Pouvoir judiciaire Le Québec est régi par un ordre juridique. Fondé sur les principes fondamentaux du droit, cet ordre juridique s exprime d abord par une constitution. Le pouvoir judiciaire est assuré par les différents tribunaux. Le ministère de la Justice, les tribunaux judiciaires, les tribunaux administratifs 45

48 Le rôle des élus «Un député provincial, ça s occupe de quoi?» Le travail d un député se situe à trois niveaux : siéger à l Assemblée nationale, travailler en commissions et être présent auprès des citoyens de sa sa circonscription. L activité première du député est d étudier, d analyser et de voter des projets de loi à l Assemblée nationale. Dans sa circonscription, il traite les demandes des citoyens qui, par exemple : veulent avoir accès à un programme gouvernemental; souhaitent faire modifier une loi ou un règlement; formulent une plainte à l égard d un ministère ou d un organisme du gouvernement du Québec. veulent développer un projet avec du soutien gouvernemental. Il s assure que sa communauté reçoive sa juste part des programmes publics en santé, éducation, aide à l emploi, etc. Il peut, au nom d un groupe, présenter à l Assemblée nationale une pétition demandant le redressement d une situation que subit une personne ou une association, et qu il considère injuste. Il fait valoir les besoins de sa circonscription auprès des ministres et des fonctionnaires responsables de l allocation des finances de l État. Il défend les dossiers de sa circonscription à l occasion : des débats; de l étude des crédits du gouvernement; des rencontres avec les ministres et les fonctionnaires. 46

49 De plus, il partage avec le gouvernement fédéral de grandes compétences où chacun a son mot à dire : Agriculture Immigration Ressources naturelles Environnement Transport Développement économique Main-d œuvre Un horaire atypique : un député ne travaille pas de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi. Un élu peut faire des semaines de 50 à 70 heures, incluant les fins de semaine, en fonction de son niveau de responsabilités. PRINCIPAUX CHAMPS DE COMPÉTENCE. ÉDUCATION. SANTÉ. SERVICES SOCIAUX. DROIT CIVIL. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. TAXATION DANS LES LIMITES DE LA PROVINCE. VENTE DE TERRES PUBLIQUES ET DES FORÊTS QUI S Y TROUVENT. INSTITUTIONS MUNICIPALES. LICENCES COMMERCIALES ET PERMIS. CÉLÉBRATION DES MARIAGES. PROPRIÉTÉ ET DROIT CIVIL 47

50 Le rôle des élus «Est-ce que je peux rencontrer ou contacter mon député provincial?» Il est possible d entrer en contact avec votre député provincial de plusieurs façons. Que ce soit pour l inviter à une de vos activités, lui faire part d un problème qui relève de ses fonctions, ou lui proposer un projet, il est très ouvert à vous rencontrer. Au niveau provincial, toutes les lettres et tous les courriels reçus sont lus. Vous pouvez aussi appeler votre bureau de circonscription et prendre rendez-vous avec votre député s il y a une impasse dans votre situation au sujet d un programme gouvernemental. Un adjoint ou un attaché politique de votre député pourra faire le suivi avec vous. MA CIRCONSCRIPTION NOM DU DÉPUTÉ COORDONNÉES Pour trouver votre circonscription provinciale : 48

51 49

52 Le rôle des élus» Comment est-ce que ça fonctionne? Qui fait quoi?» ACTEURS DU SYSTÈME POLITIQUE QUI? FAIT QUOI? Le Parlement est le lieu où les députés débattent et adoptent les lois Le gouvernement Le gouvernement du Québec comprend le lieutenant-gouverneur, le premier ministre et les ministres. Le Conseil des ministres (Cabinet ou Conseil exécutif) formé du premier ministre et des ministres décide des politiques qui orientent l action de l État, administre l État en conformité avec les lois adoptées par le Parlement, adopte les règlements prévus par les lois, nomme certains juges, les hauts fonctionnaires et les dirigeants des organismes gouvernementaux. donne la direction du gouvernement, assure la mise en application des lois et l administration de l État. Les ministères et organismes fournissent les services à la population; appliquent les lois adoptées par le Parlement; rédigent les projets de loi qui sont présentés à l Assemblée par les ministres en vue de leur adoption. Autres informations utiles : Pour en savoir plus sur les travaux de l Assemblée nationale : 50

53 QUI? L Opposition est constituée de l ensemble des députés qui n appartiennent pas au parti au pouvoir. L Opposition officielle est représentée par le parti ayant obtenu le deuxième plus grand nombre de sièges aux élections FAIT QUOI? établit un contrepoids au gouvernement; permet d éviter que la majorité, une fois parvenue au pouvoir, n ait la tentation de suivre une politique excessive; contrôle et surveille l action du gouvernement, notamment en l obligeant à répondre lors de la période de questions, en remettant en cause certaines décisions, certaines politiques, et en utilisant les médias. Les tribunaux rendent des jugements; interprètent les lois et autres sources du droit et les appliquent aux cas qui leur sont soumis. Le lieutenant-gouverneur représente au Québec la reine du Canada. fait partie du Parlement, mais il ne siège pas à l Assemblée nationale; appose sa signature sur tous les projets de loi adoptés par l Assemblée. On dit qu il les «sanctionne», afin qu ils deviennent des lois; signe les décrets du Conseil des ministres qui lui sont soumis par le gouvernement; convoque, proroge et dissout l Assemblée sur avis du premier ministre. 51

54 PRINCIPAUX CHAMPS DE COMPÉTENCE. SERVICE POSTAL. SYSTÈME BANCAIRE ET MONÉTAIRE. DÉFENSE ET SERVICE MILITAIRE. FONCTION PUBLIQUE FÉDÉRALE. ENVIRONNEMENT. NAVIGATION ET COURS D EAU. PÉNITENCIERS FÉDÉRAUX. ASSURANCE EMPLOI. AFFAIRES INDIENNES. DROIT CRIMINEL. RÉGLEMENTATION DU COMMERCE. TOUTES COMPÉTENCES SUPPLÉMEN- TAIRES QUI NE FIGURENT PAS DANS LES COMPÉTENCES DÉVOLUES AUX PROVINCES «Un député fédéral, ça s occupe de quoi?» Les enjeux municipaux et provinciaux sont souvent beaucoup plus proches des préoccupations des jeunes, mais il ne faut pas oublier que le député fédéral a aussi son importance. Le Canada est une fédération, c est-à-dire que la gouvernance du pays est partagée entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux ou territoriaux. Dans un pays aussi vaste et diversifié que le Canada, l objectif du fédéralisme est de permettre aux gouvernements de répondre aux besoins communs de l ensemble des citoyennes et citoyens, tout en étant attentif aux caractéristiques et intérêts particuliers des diverses régions et communautés culturelles et linguistiques du pays. Le Parlement du Canada est formé de trois éléments : la Reine (représenté par le gouverneur-général), le Sénat et la Chambre des communes. Ensemble, ils forment l organe législatif du gouvernement et adoptent les lois de notre pays. De plus, il partage avec le gouvernement provincial de grandes compétences où chacun a son mot à dire : Agriculture Immigration Ressources naturelles Transport Culture Main-d œuvre Un horaire atypique : Un élu fédéral ne travaille pas de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi. Il peut travailler des semaines de 50 à 70 heures, tout dépendant de son niveau de responsabilités. 52

55 «Est-ce que je peux rencontrer ou contacter mon député fédéral?» Il est possible d entrer en contact avec votre élu de plusieurs façons. Que ce soit pour l inviter à une de vos activités, lui faire part d un problème qui relève de leurs fonctions, ou lui proposer un projet, il est très ouvert à vous rencontrer. Au niveau fédéral, toutes les lettres et tous les courriels sont lus. Vous pouvez aussi appeler votre bureau de circonscription et prendre rendez-vous avec votre député s il y a une impasse dans votre situation, au sujet d un programme gouvernemental qui relève de ses compétences. Un adjoint ou un attaché politique fera le suivi avec vous. MA CIRCONSCRIPTION MON DÉPUTÉ FÉDÉRAL COORDONNÉES Pour trouver votre circonscription fédérale : Informations complètes sur le parlement canadien : 53

56 Le rôle des élus «Un commissaire scolaire, ça s occupe de quoi?» Cette facette du monde de la politique est surement la plus méconnue. À chaque élection scolaire, à peine 8% de la population votante se déplace pour choisir son commissaire scolaire. Les commissaires représentent d abord la population qui les a élus. À ce titre, ils doivent être au fait des préoccupations et des problèmes de leur milieu. Ils doivent également connaître les écoles et centres de formation professionnelle et d éducation des adultes de leur circonscription électorale pour rendre compte des besoins et des intérêts de leur milieu au sein du conseil des commissaires. Une des principales fonctions des commissions scolaires est d assurer l équité entre les écoles du territoire. 54

57 PARENTS AVEC ENFANTS «Les élections scolaires? Pour quoi faire? C est quand? Je n en ai jamais entendu parler?» Récapitulons quelques informations de base : Au Québec, les commissions scolaires sont des institutions démocratiques dûment constituées. Tous les quatre ans, la population est appelée à élire des commissaires qui seront responsables de gouverner la commission scolaire. Pour voter lors d une élection scolaire, vous devez être inscrit sur la liste électorale et remplir les conditions suivantes le jour des élections : être de citoyenneté canadienne; avoir 18 ans ou plus; être domicilié au Québec depuis au moins six mois; être domicilié sur le territoire de la commission scolaire * ; ne pas être sous curatelle; ne pas être privé de ses droits électoraux après avoir été reconnu coupable d une manœuvre électorale frauduleuse. * Lors d une élection partielle, l électeur devra être domicilié dans la circonscription en élection. SI VOUS AVEZ UN OU DES ENFANTS ADMIS À LA COMMISSION SCOLAIRE FRANCOPHONE OU ANGLOPHONE DESSERVANT VOTRE LIEU DE DOMICILE, VOUS SEREZ INSCRIT DANS CETTE COMMISSION SCOLAIRE. ADULTES SANS ENFANTS SI VOUS N AVEZ PAS D ENFANTS ADMIS DANS LA COMMISSION SCOLAIRE FRANCOPHONE OU ANGLOPHONE DESSERVANT VOTRE DOMICILE, VOUS SEREZ INSCRIT PAR DÉFAUT SUR LA LISTE ÉLECTORALE DE LA COMMISSION SCOLAIRE FRANCOPHONE OÙ EST SITUÉ VOTRE DOMICILE. TOUTEFOIS, SI VOUS DÉSIREZ VOTER À LA COMMISSION SCOLAIRE ANGLOPHONE QUI A COMPÉTENCE SUR LE TERRITOIRE OÙ EST SITUÉ VOTRE DOMICILE, VOUS DEVEZ EN FAIRE LA DEMANDE AUPRÈS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE CETTE COMMISSION SCOLAIRE ET, EN PÉRIODE ÉLECTORALE, AU PRÉSIDENT D ÉLECTION. SOURCE : DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC 55

58 Le rôle des élus «Je n ai pas d enfant, pourquoi est-ce que j irais voter? Ça ne me concerne pas les écoles!» Les commissions scolaires sont également actives dans plusieurs domaines qui ont un impact sur le développement de leur région. Elles sont des partenaires de premier ordre des projets de développement sociocommunautaire. En voici des exemples : la lutte contre le décrochage scolaire; la conclusion d entente scolaire-municipale pour la construction ou l utilisation partagée d immeubles ou d équipements (ex. : gymnase, piscine, aréna, terrain de jeux). Le conseil des commissaires prend des décisions sur différents dossiers. Par exemple, il est appelé à adopter ou reformuler les divers points de : la politique de transport scolaire; les orientations et les priorités de la commission scolaire; les politiques éducatives et administratives; l affectation et l utilisation des écoles et des centres de formation sur le territoire; l offre de cours en francisation; l éducation des adultes (ouverture de nouveaux centres); le choix des métiers enseignés dans les écoles de formation professionnelle. Tout comme les autres élus, l horaire du commissaire scolaire est atypique. Mais contrairement aux élus des autres paliers, le commissaire scolaire partage souvent son horaire entre un travail régulier et ses fonctions d élu. 56

59 «Pourquoi est-ce que je voudrais rencontrer mon commissaire scolaire?» Les commissaires scolaires ont le devoir d informer les parents, les électeurs, les conseils d établissement et la communauté des décisions du conseil des commissaires. Vous pouvez les contacter si vous avez des questions, entre autres, au sujet des orientations et des priorités de la commission scolaire. Il est possible d entrer en contact avec votre commissaire scolaire. Que ce soit pour l inviter à une de vos activités, lui faire part d un problème qui relève de ses fonctions, ou lui proposer un projet, il sera très ouvert à vous rencontrer. MA COMMISSION SCOLAIRE MA CIRCONSCRIPTION MON COMMISSAIRE SCOLAIRE COORDONNÉES Pour trouver votre circonscription scolaire : Directeur général des élections du Québec : Commission scolaire de Montréal : Commission scolaire de la Pointe-de-l île : Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys : Commission scolaire English Montreal: Commission scolaire Lester-B.-Pearson: 57

60 Le rôle des élus «Comment est-ce que ça fonctionne?» Le conseil des commissaires Les commissaires sont élus au suffrage universel et forment le conseil des commissaires. Celui-ci est dirigé par un président ou une présidente, nommé par l ensemble des commissaires. Le conseil des commissaires comprend aussi deux autres commissaires non élus au suffrage universel. Ceux-ci sont élus pour une année par le comité de parents. Ils ont les mêmes droits, pouvoirs et obligations que les commissaires élus. Toutefois, ils ne peuvent ni voter, ni être nommés président ou vice-président. Le conseil d établissement Dans chacune de ses écoles et dans chacun de ses centres de formation, la commission scolaire met en place un conseil d établissement. Le rôle de ce dernier est de participer à la réalisation de la mission de l école ou du centre de formation. Il est constitué de parents, d élèves (dans le cas d une école qui dispense l enseignement du second cycle du secondaire), de membres du personnel et de représentants de la communauté. 58

61 Le comité de parents Le comité de parents représente une autre instance de participation. Celui-ci, constitué de représentants des parents siégeant aux conseils d établissement, exerce différentes fonctions telles que : lieu de concertation pour les parents, rôle consultatif auprès du conseil des commissaires, représentation directe des parents au sein du conseil des commissaires. Autres mécanismes de participation pour les parents Au-delà du conseil d établissement et du comité de parents, les parents peuvent également s impliquer dans les «organismes de participation des parents» dans chacune des écoles, ce qui est également unique au système scolaire. Les conseils d élèves Dans la plupart des écoles secondaires, un conseil d élèves est élu chaque année pour représenter l ensemble des élèves auprès de la direction de l école. Le conseil d élèves peut aussi s occuper de l organisation des activités parascolaires tout en participant aux décisions sur la vie scolaire et sur l amélioration de la qualité de vie à l école. 59

62 EN UN COUP D ŒIL Partage des compétences Qui fait quoi? La question du partage des compétences est importante, car souvent, la méconnaissance des dossiers sur lesquels un élu peut travailler engendre un sentiment de frustration chez les citoyennes ou les citoyens. Il arrive que l on appelle son député, pour quelque chose qui en fait est géré par son conseiller municipal. LES PALIERS FÉDÉRAL ET PROVINCIAL COMPÉTENCES FÉDÉRALES. DÉFENSE NATIONALE. SERVICE POSTAL. SYSTÈME BANCAIRE ET MONÉTAIRE. AUTOCHTONES. COMMERCE INTERPROVINCIAL ET INTERNATIONAL. DROIT CRIMINEL. ASSURANCE-EMPLOI. ENVIRONNEMENT COMPÉTENCES PROVINCIALES. ÉDUCATION. SANTÉ. SERVICES SOCIAUX. AFFAIRES MUNICIPALES. ADMINISTRATION DE LA JUSTICE. DROIT CIVIL. ORGANISATION INTERNE (FONCTION PUBLIQUE) COMPÉTENCES PARTAGÉES. RESSOURCES NATURELLES. AGRICULTURE. IMMIGRATION. TRANSPORTS. CULTURE. MAIN-D OEUVRE. ENVIRONNEMENT 60

63 LE PALIER MUNICIPAL LE PALIER SCOLAIRE DOMAINES DE COMPÉTENCE DOMAINES DE COMPÉTENCE. LA CULTURE, LES SPORTS ET LOISIRS. LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE. LE TRANSPORT COLLECTIF (MÉTRO, AUTOBUS, PISTES CYCLABLES). L HABITATION, LE LOGEMENT SOCIAL, L ÉVALUATION FONCIÈRE. L AIDE DESTINÉE AUX SANS-ABRI. L URBANISME (AMÉNAGEMENT). LA PROMOTION ÉCONOMIQUE. LES PARCS (AMÉNAGEMENT ET ÉQUIPEMENTS : SKATE-PARC, TERRAIN DE BASKET, SOCCER, ETC.). LES SERVICES DE SÉCURITÉ (LA POLICE, LES POMPIERS ET LE 9-1-1). LA COUR MUNICIPALE. LA COLLECTE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (DÉCHETS, RECYCLAGE, COMPOSTAGE). LA VOIRIE LOCALE. L ALIMENTATION EN EAU ET L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES. GESTION D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT. L ADMISSION AUX SERVICES ÉDUCATIFS. L INSCRIPTION DANS UN ÉTABLISSEMENT. L ÉLABORATION DE POLITIQUES PÉDAGOGIQUES OU ADMINISTRATIVES. L ADOPTION D UN CALENDRIER SCOLAIRE. L ORGANISATION DU TRANSPORT SCOLAIRE, DES SERVICES DE GARDE, DES ACTIVITÉS DE FORMATION DE LA MAIN-D ŒUVRE, DES SERVICES AUX ENTREPRISES 61

64 QUELQUES DÉFINITIONS Assemblée nationale Circonscription électorale Campagne électorale Chambre des communes Coalition Commission parlementaire Commission de la représentation électorale Démocratie représentative Dépouillement Directeur général des élections du Québec Droit d initiative (à Montréal) Gouvernement minoritaire Mode de scrutin Nom donné à la Chambre unique du Parlement du Québec, depuis L Assemblée nationale du Québec est composée de 125 députés. Division géographique à des fins électorales et à l intérieur de laquelle les électeurs votent pour élire un candidat qui les représentera (au provincial et au fédéral). Période durant laquelle les candidats et leur parti «font campagne», c est-à-dire leur promotion dans le but de récolter le plus grand nombre de voix possible. Composante du Parlement du Canada, instituée en Elle est composée de 308 députés. Alliance de deux ou plusieurs groupes ou partis politiques qui joignent leurs forces pour former un gouvernement. (Dans un contexte de système parlementaire.) Groupe de travail composé d un nombre restreint de députés chargés de l examen des questions relevant de sa compétence. Organisme responsable de préparer la carte électorale au Québec. Le Directeur général des élections du Québec est aussi président d office de la Commission. Une des formes de la démocratie dans laquelle les citoyennes et citoyens expriment leur volonté par l intermédiaire de représentants élus à qui ils délèguent leurs pouvoirs. Le fait de comptabiliser les suffrages dans un scrutin. Organisme québécois responsable de l administration des scrutins, de la liste permanente des électeurs, du contrôle du financement des partis, des dépenses électorales et du contrôle du financement et des dépenses électorales dans les villes de habitants et plus. Permet aux citoyens de demander à la Ville de tenir une consultation publique sur un enjeu ou un projet qu ils considèrent important pour la collectivité, à la différence d une consultation publique qui est initiée par l administration municipale. Gouvernement issu d un parti qui ne possède pas la majorité des sièges à l Assemblée nationale ou à la Chambre des Communes. Le mode de scrutin correspond à l ensemble des règles qui régissent l organisation d un scrutin ou d un vote. Plus simplement, le mode de scrutin correspond à une façon particulière d élire des candidats lors d une élection. Il existe trois grandes catégories de modes de scrutin: les systèmes majoritaires, proportionnels et mixtes. 62

65 Mode de scrutin majoritaire uninominal à un tour Motion de censure Participation électorale Projet de loi Référendum Régime de curatelle Représentation proportionnelle Scrutin Sénat Suffrage Urne 63 L électeur doit choisir un candidat parmi plusieurs. On compte alors le nombre de voix obtenues par chaque candidat. Celui qui recueille le plus de voix (majorité relative) remporte les élections. Système notamment utilisé au Québec et au Canada (Parlement fédéral et des provinces), aux États-Unis, en Inde et au Royaume-Uni. Motion qui propose à l Assemblée de retirer sa confiance au gouvernement et donc d exiger la démission du premier ministre et du gouvernement. Le pourcentage des électeurs qui ont effectivement voté lors d une élection, par rapport au nombre d électeurs inscrits sur la liste électorale. Texte législatif présenté pour être étudié par les députés en plusieurs étapes (en chambre, en commission parlementaire). Une fois adopté par les députés et sanctionné par le lieutenant-gouverneur (au Québec), le projet de loi devient une loi. Un référendum consultatif, au fédéral et au provincial, permet aux électeurs d exprimer leur avis au sujet d une mesure dont ils souhaitent la mise en oeuvre. Juridiquement, rien n oblige le gouvernement à tenir compte du résultat (puisque par tradition l assemblée est souveraine), mais politiquement, l avis donné par les citoyens a beaucoup de poids. Une personne est soumise au régime de la curatelle à la suite d un jugement rendu par un tribunal l ayant reconnue inapte, de façon permanente, à prendre soin d elle-même et à administrer ses biens (Aussi nommé régime de protection). Tout mode de scrutin visant à assurer une relation directe et proportionnelle entre le nombre de votes obtenus par un parti politique et le nombre de sièges qui lui sont attribués. En représentation proportionnelle, la loi électorale contient une règle d attribution des sièges qui assure l effet proportionnel. Vote au moyen de bulletins déposés dans une urne. C est l opération électorale complète (modalité de l élection, dépôt des bulletins, dépouillement, etc.). Une des composantes du Parlement du Canada. Il est composé de 105 membres nommés par le gouverneur général sur recommandation du premier ministre. Les sièges sont divisés sur une base régionale et chaque région reçoit vingt-quatre sièges. Les quatre divisions régionales sont l Ontario, le Québec, les provinces maritimes et les provinces de l Ouest. Le nombre de sièges pour Terre-Neuve-et-Labrador, les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon et le Nunavut est assigné en dehors de ces divisions régionales. Les sénateurs peuvent siéger jusqu à l âge de soixante-quinze ans. Vote, voix donnée dans une élection. Les suffrages : ensemble des voix exprimées. Boîte qui recueille les bulletins de vote. Expression : aller aux urnes - voter

66 64

67 Guide à l intention des intervenants Qui vote gagne, le Guide Présenté par le Forum jeunesse de l île de Montréal (FJÎM) Le FJÎM est un organisme de concertation de la Conférence régionale des élus (CRÉ de Montréal), représentant plus de 500 groupes jeunesse de la région. Ses membres élus proviennent des milieux étudiant, socioéconomique, sociocommunautaire, des arts et de la culture, de l environnement ainsi que des sports et loisirs. Il coordonne des projets et défend les intérêts des jeunes âgés de 12 à 30 ans. Le FJÎM inscrit son action politique dans un cadre non partisan. Le Forum jeunesse est soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse, dans le cadre de la Stratégie d action jeunesse Depuis sa création en 2000, le Forum jeunesse de l île de Montréal sensibilise les jeunes Montréalaises et Montréalais à la participation citoyenne, et leur fournit les outils à cette fin. Le FJÎM, notamment au moyen du site contribue à sensibiliser les jeunes à l importance de voter, pour les aider à mieux comprendre le système démocratique et leur donner le goût et les moyens d y participer. Qui Vote Gagne, le Guide guide à l intention des intervenants a été produit sous la direction de Caroline Rioux et Paul-Antoine Troxler. Rédaction Marie-Laure Landais Collaboration Marie-Hélène Croteau, Mylène Bouchard Révision linguistique Marina Rubio Remerciements Janie Beaupré Quenneville, Capucine Berthouloux, Nicolas Descroix, Sébastien Lemire, Akos Verboczy. Conception graphique Kakee design graphique responsable Illustrations Eva Rollin ISBN : Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2012 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada, 2012 Avant de mettre ce guide au recyclage, merci de le partager afin de maximiser sa durée de vie.

68 Guide à l intention des intervenants Qui vote gagne, le Guide Présenté par le Forum jeunesse de l île de Montréal édtion 2012

Avant-propos. Se présenter aux élections Guide pour une communication politique efficace au Cameroun

Avant-propos. Se présenter aux élections Guide pour une communication politique efficace au Cameroun Avant-propos Se présenter aux élections Guide pour une communication politique efficace au Cameroun 1 Se présenter aux élections 2 Avant-propos se présenter aux élections Guide pour une communication politique

Plus en détail

SE PRÉSENTER À DES ÉLECTIONS. Guide pour une communication politique efficace en RD Congo NOTRE PARTI

SE PRÉSENTER À DES ÉLECTIONS. Guide pour une communication politique efficace en RD Congo NOTRE PARTI SE PRÉSENTER À DES ÉLECTIONS Guide pour une communication politique efficace en RD Congo NOTRE PARTI Avant-propos L accession démocratique au pouvoir passe par les élections. La plupart des partis politiques

Plus en détail

Bâtir une Communauté en santé

Bâtir une Communauté en santé GUIDE PRATIQUE Bâtir une Communauté en santé pour agir en PROMOTION DE LA SANTÉ PARTENAIRES PRINCIPAUX La production de ce document a été rendue possible grâce à une contribution financière provenant de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS

GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS Un service de garde éducatif à la petite enfance qui prend racine dans sa communauté GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS Table des matières MOT de la ministre DE LA FAMILLE Mot

Plus en détail

Chapitre. Recruter pour la fonction publique canadienne de demain Modifier le système

Chapitre. Recruter pour la fonction publique canadienne de demain Modifier le système Chapitre 2 Recruter pour la fonction publique canadienne de demain Modifier le système Les travaux de vérification dont traite ce chapitre ont été menés conformément au mandat législatif, aux politiques

Plus en détail

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique CAP vers la RSE Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance Pratique Le MEDEF remercie les personnes qui ont contribué par leur expertise à la rédaction de ce guide :

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves POLITIQUE DE L'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS POLITIQUE

Plus en détail

MESA MON ENFANT, SON AVENIR VOLUME 1 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE

MESA MON ENFANT, SON AVENIR VOLUME 1 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE MESA VOLUME 1 MON ENFANT, SON AVENIR GUIDE D ACCOMPAGNEMENT POUR SOUTENIR VOTRE ENFANT DANS SA DÉMARCHE DE CHOIX DE CARRIÈRE À l intention des parents d élèves de 5 e -6 e année et de 1 re -2 e secondaire

Plus en détail

MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE 2 0 0 9 STRATÉGIE DU MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE EN FRANÇAIS AU NOUVEAU-BRUNSWICK Réseau-action Communautaire de la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick STRATÉGIE DU MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

CRÉER SON ASSOCIATION

CRÉER SON ASSOCIATION LES GUIDES CONSEILS DE LA CAISSE D EPARGNE CRÉER SON ASSOCIATION Du projet aux statuts CAISSE D EPARGNE Tout le monde a entendu parler des associations, connaît quelqu un qui est bénévole ou membre d une

Plus en détail

Tous différents... Mais ensemble!

Tous différents... Mais ensemble! ! Guide pratique Association des parents et des professionnels autour de la personne polyhandicapée Tous différents... Mais ensemble! Organiser l accueil de l enfant en situation de handicap dans les activités

Plus en détail

Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario

Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario 2 0 0 9 Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario C A D R E D O R I E N T A T I O N E T D I N T E R V E N T I O N Table

Plus en détail

Conception et mise en page : Ariane Bilodeau. Illustrations : Maud Gauthier

Conception et mise en page : Ariane Bilodeau. Illustrations : Maud Gauthier Document produit par : Yves Sabourin, membre du regroupement cégep affecté à l élaboration de la formation Micheline Thibodeau, vice-présidente de la FNEEQ Jean Trudelle, président de la FNEEQ Conception

Plus en détail

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS WWW.SERVICE-CIVIQUE.GOUV.FR Préambule Seule personne auprès du volontaire nommément désignée dans le contrat d engagement de Service Civique,

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE 1 Ce guide est un outil de référence sur l économie sociale. Il est conçu pour que les intervenants 1 qui organisent des activités de sensibilisation à l économie

Plus en détail

Pour un renouveau démocratique

Pour un renouveau démocratique Pour un renouveau démocratique Statut juridictionnel du chef de l État et des ministres Élection des députés et des sénateurs Élection présidentielle Prévention des conflits d intérêts Cumul des mandats

Plus en détail

L école, tout un monde V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9

L école, tout un monde V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 6 À l intérieur du réseau scolaire L école, tout un monde V e r s i o n r é v i s é e A o û t 2 0 0 9 La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) est un organisme qui regroupe les parents engagés

Plus en détail

Être partie prenante du parcours scolaire de votre enfant. Guide d accompagnement à l intention des parents d un enfant ayant des besoins particuliers

Être partie prenante du parcours scolaire de votre enfant. Guide d accompagnement à l intention des parents d un enfant ayant des besoins particuliers Être partie prenante du parcours scolaire de votre enfant Guide d accompagnement à l intention des parents d un enfant ayant des besoins particuliers CRÉDITS Direction du projet Fédération des comités

Plus en détail

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées Pour bien communiquer avec les aînés Faits, conseils et idées Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions en matière de santé

Plus en détail

RIGUEUR RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES

RIGUEUR RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES RIGUEUR ET RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES RIGUEUR ET RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES «... des choix plus rigoureux et responsables s imposent.» Rigueur et responsabilité dans

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX Préface et remerciements Étapes vers l emploi constitue l apogée d années d efforts fournies par de nombreux intervenants. Le problème

Plus en détail

commune est-elle bien gérée?

commune est-elle bien gérée? Alain Le Grelle Thomas Kieffer Votre commune est-elle bien gérée? Guide pratique C est dans la commune que réside la force d un peuple libre. Les institutions communales sont à la liberté ce que les écoles

Plus en détail

- 1 - Commissaire au lobbyisme du Québec

- 1 - Commissaire au lobbyisme du Québec - 1 - Commissaire au lobbyisme du Québec Propositions de modifications à la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme - 2 - - 3 - Commissaire au lobbyisme du Québec Propositions de modifications

Plus en détail

Guide : COMMENT ACHETER UNE PME

Guide : COMMENT ACHETER UNE PME Guide : COMMENT ACHETER UNE PME HEC Montréal et Desjardins vous autorisent à reproduire, distribuer et communiquer le présent guide pour des fins non commerciales à la condition de respecter l intégralité

Plus en détail

Petite enfance. Plus d égalité. par une prévention des discriminations. Guide des professionnels

Petite enfance. Plus d égalité. par une prévention des discriminations. Guide des professionnels Petite enfance Plus d égalité par une prévention des discriminations Guide des professionnels Avant propos Construire avec les professionnels de la petite enfance une réflexion et un changement des pratiques

Plus en détail

On ne joue pas avec les droits. Trousse éducative en droits humains pour les enfants

On ne joue pas avec les droits. Trousse éducative en droits humains pour les enfants On ne joue pas avec les droits Trousse éducative en droits humains pour les enfants Equitas Centre international d éducation aux droits humains 666, rue Sherbrooke Ouest Bureau 1100 Montréal (Québec) Canada

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL

GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL Comment joindre la Commission canadienne des droits de la personne Pour tous renseignements ou pour commander d autres publications, n hésitez pas à communiquer

Plus en détail

DROITS, POUVOIRS RESPONSABILITÉS DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS. On aurait intérêt à les connaître! LES

DROITS, POUVOIRS RESPONSABILITÉS DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS. On aurait intérêt à les connaître! LES LES DROITS, POUVOIRS ET RESPONSABILITÉS DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS On aurait intérêt à les connaître! PRÉSENTATION LES DROITS, POUVOIRS ET RESPONSABILITÉS DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS La profession

Plus en détail

Vous voulez travailler au Yukon, Canada? Un guide essentiel pour les nouveaux arrivants

Vous voulez travailler au Yukon, Canada? Un guide essentiel pour les nouveaux arrivants Vous voulez travailler au Yukon, Canada? Un guide essentiel pour les nouveaux arrivants Citoyenneté et Immigration Canada Bureau d orientation relatif aux titres de compétences étrangers 2 Vous voulez

Plus en détail

Guide du retour social sur investissement (SROI)

Guide du retour social sur investissement (SROI) Guide du retour social sur investissement (SROI) Les Cahiers de l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social IIES Traduction et adaptation en français par l ESSEC IIES de «A Guide to Social

Plus en détail