Initiation à SQL. Le langage de communication avec une base de données relationnelles. Application avec PostgreSQL. Nathalie Camelin 2011/2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Initiation à SQL. Le langage de communication avec une base de données relationnelles. Application avec PostgreSQL. Nathalie Camelin 2011/2012"

Transcription

1 Initiation à SQL Le langage de communication avec une base de données relationnelles Application avec PostgreSQL Nathalie Camelin 2011/2012 Université du Maine Institut Claude Chappe D'après Levy Estève Plew&Stephens Audibert

2 Des données aux SGBD-R Qu'est-ce qu'une donnée? «Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.» Wikipédia «Représentation d'une information sous une forme conventionnelle destinée à faciliter son traitement.» Médiadico Une Base de Données (BD) est une collection de données mécanisme organisé de stockage ex : l'annuaire téléphonique Introduction à SQL - N.Camelin 2

3 Des données aux SGBD-R Modèle relationnel 1970 : Edgar F. Codd, mathématicien chez IBM A Relational Model of Data for Large Shared Data Banks Pourquoi? accès performant à de grandes quantités de données réponse aux problèmes de redondance ou d'intégrité des données Une Base de Données Relationnelles (BD-R) suit les principes de l'algèbre relationnel (Codd) données stockées dans des unités logiques, les tables relations entre tables Introduction à SQL - N.Camelin 3

4 Des données aux SGBD-R Le Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) gestion et accès à la BD : ajout, modification et recherche quelques objectifs : non redondance des données cohérence des données partage des données sécurité des données Introduction à SQL - N.Camelin 4

5 Et SQL dans tout ça? SQL : Structured Query Language un langage de requêtes pour communiquer avec une BDR De nombreuses fonctionnalités! Gestion, insertion, suppression, modification de données Opérations arithmétiques et de comparaison Affichage des données Affectation Fonctions d'aggrégations Introduction à SQL - N.Camelin 5

6 Bref historique du SQL À la suite des travaux de Codd : Lancement du projet System/R chez IBM Basé sur les travaux de Chamberlin et Boyce 1er prototype nommé SEQUEL Structured English Query Language 1976 : Nouvelle implémentation SEQUEL/2 Fonctionnalités multi-utilisateurs et multi-tables renommé SQL Introduction à SQL - N.Camelin 6

7 Implémentation du langage SQL Différentes implémentations 1978 : Tests concluants chez des clients pour IBM Utilité et faisabilité IBM : Développement de produits commerciaux basé sur le prototype System/R 1981 : SQL/DS 1983 : BD : Oracle, première version commerciale par Software Development Laboratories Introduction à SQL - N.Camelin 7

8 Quelques SGBD connus et utilisés Voici une liste non-exhaustive : PostgreSQL http :// MySQL http :// Oracle http :// IBM DB2 Microsoft SQL http :// Informix Introduction à SQL - N.Camelin 8

9 La norme SQL 1986 : Approbation ANSI de l'implémentation IBM 1987 : Norme ISO 1989 : Norme ISO avec révision mineure SQL/89 ou SQL : Norme ISO avec révision majeure SQL/92 ou SQL2 3 niveaux de conformité 1999 : Norme ISO SQL/99 ou SQL3 Intégration de parties plus avancées (SGBDRO, interface de programmation, gestion d'intégrité des données...) 2 niveaux de conformité 2003 : ISO SQL:2003, manipulations XML Mises à jour en : dernière norme ISO en date, SQL:2008?? Introduction à SQL - N.Camelin 9

10 PostgreSQL Des atouts majeurs Projet de SGBD-R non commercial le plus avancé Projet Open Source toujours en développement Existence de distributions commerciales (support tech.) Historique 1977 : Projet Ingres débuté par l Université de Berkeley Relation Technologies/Ingres Corporation 1986 : Nouvelle équipe de l'université de Berkeley Ingres Postgres 1996 : Ajout de nouvelles fonctionnalités par la communauté du logiciel libre Postgres PostgreSQL Introduction à SQL - N.Camelin 10

11 PostgreSQL et la norme SQL? Version installée à l'institut Claude Chappe Côté serveur : Documentation : Côté clients : psql (PostgreSQL) 8.4.X et 9.0.X Conformité avec la norme SQL standard SQL : ISO/IEC 9075 «Database Language SQL» Un extrait : PostgreSQL supporte la plupart des fonctionnalités majeures de SQL:2003. Sur les 164 fonctionnalités requises pour une conformité «centrale» complète (full Core conformance), PostgreSQL se conforme à plus de 150. De plus, il existe une longue liste de fonctionnalités optionnelles supportées. À la date de rédaction de ce document, aucune version de quelque système de gestion de bases de données que ce soit n'affiche une totale conformité à SQL:2003 «centrale» Introduction à SQL - N.Camelin 11

12 Ce que n'est pas SQL Un langage procédural, de type C? Non, c'est un langage déclaratif Coder comment obtenir ce que l'on veut? Non, on dit simplement ce que l'on veut C'est le SGBDR qui définit comment obtenir de façon optimale ce qui lui est demandé Introduction à SQL - N.Camelin 12

13 Concepts de base table : structure de données formée de colonnes et de lignes champ : plus petit élément d'information (insécable) intersection d'une colonne et d'une ligne enregistrement : collection de champs dont l'unité repose sur une ou plusieurs relations ligne les clés : clé primaire : identifiant unique d'un enregistrement dans une table clé étrangère : attribut correspondant à la clé primaire d'une autre table Introduction à SQL - N.Camelin 13

14 Concepts de base Base de données clé primaire id_emp nom prenom ville 1 smith joe Los Angeles 2 allen mickael New York 3 ward bob New York 4 jones brad Los Angeles 5 martin tom San Franscico enregistrement (ligne) champ (cellule) id_job job paie id_emp M1 manager 45k 5 S1 salesman 26k 3 P president 100k 2 tables colonne clé étrangère Introduction à SQL - N.Camelin 14

15 Concepts de base identifiant : autre nom du concept de clé mot-clé : terme réservé de sql (commande, clause, opérateur, ) longueur max 31 caractères (lettres, chiffres ou _ ) débute par une lettre identificateur : nom d'objets définis en interne (table, fonction, ) longueur max 31 caractères (lettres, chiffres ou _ ) débute par une lettre ou _ Introduction à SQL - N.Camelin 15

16 Concepts de base (étendus...) contrainte : mécanisme de contrôle de validité des contraintes interdisant l'insertion de données violant les contraintes index : construction physique d'une structure de données sur une ou plusieurs colonnes d'une table Accélère la recherche d'information Construction pour chaque clés primaire et étrangères d'une table vue : table virtuelle, non stockée physiquement trigger : ensemble d'instructions sql permettant d'assurer l'intégrité des données Introduction à SQL - N.Camelin 16

17 Contraintes d'intégrité Assurer précision et logique des données de BDR Préciser généralement à la création d'une table Quelques exemples : PRIMARY KEY un ou plusieurs champs unicité de la clé unicité de l'enregistrement UNIQUE valeur d'un champ unique pour chaque enregistrement NOT NULL obligation de saisir une valeur dans le champ à chaque nouvel enregistrement Introduction à SQL - N.Camelin 17

18 SQL : un langage fortement typé Une donnée Un type Un type Un ensemble d'opérations applicables Type : contrainte définit lors de la création de la table!! important, y penser dès la modélisation!! Plus d'une 30aine de types définis dans PosgreSQL Certains basés sur une norme ISO D'autres non standards!! compatibilité avec d'autres SGBDR... Introduction à SQL - N.Camelin 18

19 Types de données chaînes de caractères : longueur fixe : CHARACTER(n), CHAR(n) longueur variable avec limite: CHARACTER VARYING(n), VARCHAR(n), sans limite : TEXT chaînes numériques : entier : SMALLINT, INTEGER, BIGINT flottant non précis: REAL, DOUBLE PRECISION flottant précis : NUMERIC autres : booléen : BOOLEAN Introduction à SQL - N.Camelin 19 valeurs de dates et heures : TIMESTAMP[(p)], DATE[(p)] et encore : types géométriques (coordonnées), tableaux,...

20 Types de données Booléens et binaires Type Description Norme boolean, bool Valeur unique : true ou false (différents libellés) SQL99 bit(n) Chaîne de bits de longueur n SQL92 bit varying(n), varbit(n) chaîne de bits de longueur n variable (n=taille max) SQL92 Introduction à SQL - N.Camelin 20

21 Types de données Caractères Type Description Norme character(n), char(n) character varying(n), varchar(n) text Chaîne de caractères de longueur n Chaîne de caractères de longueur max n variable Chaîne de caractères de longueur variable et illimitée SQL89 SQL92 Spécificité PostgreSQL Introduction à SQL - N.Camelin 21

22 Types de données Numériques entiers Type Description Norme smallint, int2 Entier sur 2 octets SQL89 integer, int, int4 Entier sur 4 octets SQL92 bigint, int8 Entier sur 8 octets (jusqu à 18 chiffres) Spécif. P_SQL Introduction à SQL - N.Camelin 22

23 Types de données Numériques réels Type Description Norme real, float4 Flottant sur 4 octets SQL89 double precision, float8, float numeric(p,s), decimal(p,s) Flottant sur 8 octets Type numérique exact avec précision p quelconque et facteur d échelle s SQL89 Spécif. P_SQL Introduction à SQL - N.Camelin 23

24 Types de données Date et heure Type Description Norme date Date du calendrier (différents formats possibles) SQL92 time Heure SQL92 time with time zone Heure avec informations sur la zone horaire SQL92 interval Délai quelconque SQL92 Introduction à SQL - N.Camelin 24

25 Types de données Autres types spécifiques à PosgreSQL Numériques money et serial Géométriques box, line, lseq, circle, path, point, polygon Pour le réseau cidr (Adresse/masque IP), inet (Adresse IP), macadr (Adresse MAC) Et bien d'autres encore... Introduction à SQL - N.Camelin 25

26 Le type NULL NULL correspond à : méta-valeur représentant une absence de valeur Affectation : Tout champ indépendamment de son type!! sauf contrainte NOT NULL Référencement : le mot clé NULL NULL n'est pas la valeur booléenne false La chaîne de caractères vide '' attention : 'NULL' n'est pas NULL Valeur par défaut d'un champ (si autorisé!) Introduction à SQL - N.Camelin 26

27 Instruction SQL Base de la communication avec le serveur PosgreSQL Du code facile à lire Syntaxe : Commence par une commande définition de l'action Contient des clauses modificateurs formels précisant la fonction Finit par un ; Introduction à SQL - N.Camelin 27

28 5 catégories de commandes DDL - Data Definition Language définition des éléments de la base de données : tables, champs, clés,... DML - Data Manipulation Language manipulation des données : insertion, suppression, modification, extraction,... DQL - Data Query Language gestion des droits d'accès aux données DCL - Data Control Language gestion des transactions SQL intégré Introduction à SQL - N.Camelin 28

29 Commandes DDL principalement, manipulation des tables : créer (CREATE TABLE) modifier (ALTER TABLE) supprimer (DROP TABLE) l'instruction CREATE TABLE questions préalables lors de la modélisation: quels types de données va contenir la table? nom de la table? noms des champs? quel type de données est assignée à chaque colonne? Introduction à SQL - N.Camelin 29

30 Exemple de création de table CREATE TABLE emp ( empno integer PRIMARY KEY, name varchar(10) NOT NULL, job varchar(10) NOT NULL, mgr integer, hiredate date, sal numeric(7,2), comm numeric(7,2), deptno integer NOT NULL ); Introduction à SQL - N.Camelin 30

31 Commandes DML Langage de manipulation des données, 3 commandes de bases: INSERT : insertion de nouvelles données dans une table UPDATE : mise à jour des données DELETE : suppression d'enregistrements Exemples d'insertion d'enregistrements tous les champs sont renseignés: INSERT INTO emp VALUES (7499,'ALLEN','SALESMAN',7698,'20-FEB-81',1600,300,30); déclaration explicite des champs : INSERT INTO emp (empno, name, job,mgr,hiredate,sal,deptno) VALUES (7369,'SMITH','CLERK',7902,'17-DEC-80',800,null,20); Introduction à SQL - N.Camelin 31

32 Commandes DML La commande SELECT consultation de la base de données associé à des mots clés et des clauses pour trouver et visualiser quasiment toutes les informations possibles instruction la plus puissante et la plus complexe! Pour l'instant : les requêtes «simples» rappel des notions : projection et sélection filtrage simple des données les opérateurs quelques fonctions Introduction à SQL - N.Camelin 32

33 Exemple : la table des employés SELECT * FROM emp; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 33

34 La commande Select Projection : clause SELECT Rappel : En algèbre relationnelle, la projection élimine des attributs d'une relation Syntaxe : SELECT att1, att2,... attn FROM nom_table ; Sélection : clause WHERE Rappel : En algèbre relationnelle, la sélection sur la condition C permet de garder les n-uplets qui satisfont C. Syntaxe : SELECT * FROM nom_table WHERE condition ; Introduction à SQL - N.Camelin 34

35 Exemple d'une projection SELECT name, hiredate, sal FROM emp; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 35

36 Exemple d'une projection SELECT name, hiredate, sal FROM emp; name hiredate sal SMITH ALLEN WARD JONES MARTIN BLAKE CLARK SCOTT KING TURNER ADAMS JAMES FORD MILLER Introduction à SQL - N.Camelin 36

37 Exemple d'une sélection SELECT * FROM emp where sal>=1500; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 37

38 Exemple d'une sélection SELECT * FROM emp where sal>=1500; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7499 ALLEN SALESMAN JONES MANAGER BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN FORD ANALYST Introduction à SQL - N.Camelin 38

39 Exemple de projection ET sélection SELECT name, hiredate, sal FROM emp WHERE sal>=1500 ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 39

40 Exemple de projection ET sélection SELECT name, hiredate, sal FROM emp WHERE sal>=1500 ; name hiredate sal ALLEN JONES BLAKE CLARK SCOTT KING TURNER FORD Introduction à SQL - N.Camelin 40

41 La clause SELECT et ses opérateurs * : tous les champs de la table ALL : retourne toutes les lignes (par défaut) DISTINCT : suppression des doublons +, -, *, / : opérations mathématiques de base : concaténation de champs de type caractères AS : nommer une colonne calculée Introduction à SQL - N.Camelin 41

42 Les mots clés DISTINCT et AS SELECT empno '_' name AS id_nom FROM emp where job = 'ANALYST'; id_nom 7788_SCOTT 7902_FORD SELECT DISTINCT job FROM emp ; job ANALYST CLERC MANAGER PRESIDENT SALESMAN SELECT sal+comm FROM emp ;? column? Introduction à SQL - N.Camelin 42

43 Clause WHERE «simple» poser une condition sur les lignes syntaxe : WHERE expression1 OPERATEUR expression2 Les opérateurs logiques comparaison : 6 opérateurs : =, <>, <, >, <=, >= étendue : BETWEEN valeur1 AND valeur2 appartenance : IN (ensemble_valeurs) correspondance à un modèle : LIKE modele IS NULL Introduction à SQL - N.Camelin 43

44 Exemple de clause WHERE - étendue Qui a été embauché de août 1981 à août 1982? SELECT * FROM emp WHERE hiredate BETWEEN ' ' AND ' ' ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 44

45 Exemple de clause WHERE - étendue Qui a été embauché de août 1981 à août 1982? SELECT * FROM emp WHERE hiredate BETWEEN ' ' AND ' ' ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7654 MARTIN SALESMAN KING PRESIDENT TURNER SALESMAN JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 45

46 Exemple de clause WHERE - appartenance Qui est vendeur ou employé de bureau? SELECT * FROM emp WHERE job IN ('SALESMAN','CLERK') ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 46

47 Exemple de clause WHERE - appartenance Qui est vendeur ou employé de bureau? SELECT * FROM emp WHERE job IN ('SALESMAN','CLERK') ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN MARTIN SALESMAN TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK Attention à respecter la casse! SELECT * FROM emp WHERE job IN ('salesman','clerk') ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno Introduction à SQL - N.Camelin 47

48 Exemple de clause WHERE correspondance à un modèle Quel employé a son nom commençant par la lettre A? SELECT * FROM emp WHERE name LIKE 'A%' ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 48

49 Exemple de clause WHERE correspondance à un modèle Quel employé a son nom commençant par la lettre A? SELECT * FROM emp WHERE name LIKE 'A%' ; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7499 ALLEN SALESMAN ADAMS CLERK % correspond à un ensemble de caractères 'A%' match 'ALLEN' '%O%' match 'FORD', 'SCOTT' et 'JONES' '%K' match 'CLARK' mais pas 'BLAKE' _ correspond à un seul caractère 'K_NG' match 'KING' et 'KONG' '_LA%' match 'BLAKE' et 'CLARK' Introduction à SQL - N.Camelin 49

50 Opérateurs de négation et de conjonction négation d'une condition : NOT exclure des enregistrements d'un ensemble de résultats NOT BETWEEN, NOT IN, NOT LIKE, IS NOT NULL conditions multiples : OR et AND expression1 AND expression2 vrai si expression1 ET expression2 à TRUE expression1 OR expression2 vrai si expression1 OU expression2 à TRUE Introduction à SQL - N.Camelin 50

51 Opérateurs ensemblistes combiner le résultat de 2 requêtes ou plus UNION: mettre en communs tous les n-uplets INTERSECT : identifier les n-uplets similaires EXCEPT : identifier les n-uplets appartenant à un ensemble mais pas à l'autre syntaxe : requête_1 { UNION INTERSECT EXCEPT } [ALL] requête_2 [...] même schéma pour requête_1 et requête_2!! DISTINCT par défaut ALL possibilité de chainer plusieurs opérateurs : évaluer de gauche à droite Introduction à SQL - N.Camelin 51

52 Exemple de l'opérateur EXCEPT SELECT * FROM emp WHERE job LIKE 'SALESMAN' empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7499 ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN MARTIN SALESMAN TURNER SALESMAN SELECT * FROM emp WHERE sal < 1300 empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK WARD SALESMAN MARTIN SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK SELECT * FROM emp WHERE job LIKE 'SALESMAN' EXCEPT SELECT * FROM emp WHERE sal < 1300 empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7499 ALLEN SALESMAN TURNER SALESMAN Introduction à SQL - N.Camelin 52

53 Opérateurs arithmétiques 4 opérateurs arithmétiques addition(+), soustraction(-), multiplication(*) et division (/) attention à la valeur NULL! SELECT * FROM emp WHERE sal + comm >500; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7499 ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN MARTIN SALESMAN TURNER SALESMAN Introduction à SQL - N.Camelin 53

54 Ordre d'évaluation des conditions Ordre d'évaluation Type d'opérateur 1 signe positif (+), signe négatif (-) 2 multiplication (*), division(/) 3 addition(+), soustraction(-) 4 BETWEEN, IN, LIKE, IS NULL, =, <>,<,>,<=,>= 5 NOT 6 AND 7 OR Introduction à SQL - N.Camelin 54

55 Exemple de requête à conditions multiples SELECT * FROM emp WHERE job NOT LIKE '_A%' OR mgr = '7698' AND sal>1300; empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK ?? empno name job mgr hiredate sal comm deptno 7369 SMITH CLERK ALLEN SALESMAN WARD SALESMAN JONES MANAGER MARTIN SALESMAN BLAKE MANAGER CLARK MANAGER SCOTT ANALYST KING PRESIDENT TURNER SALESMAN ADAMS CLERK JAMES CLERK FORD ANALYST MILLER CLERK Introduction à SQL - N.Camelin 55

56 Fonctions d'agrégation COUNT compte du nombre de valeurs non NULL d'une colonne SUM total des valeurs d'une colonne pour un nombre de lignes donné AVG moyenne d'un groupe de lignes MIN et MAX retourne la valeur minimale/maximale d'une colonne dans un groupe de lignes!! une fonction d'aggregation ne renvoie qu'une seule valeur!! Introduction à SQL - N.Camelin 56

57 Exemples de fonctions d'agrégation SELECT COUNT (DISTINCT job) FROM emp ; count 5 SELECT AVG (comm) FROM emp ; avg 550 SELECT name, MAX (sal) FROM emp ;!! ne fonctionne pas!! Introduction à SQL - N.Camelin 57

58 Quelques fonctions de caractères remplacement de caractères TRANSLATE(chaine, val1,val2), REPLACE(chaine,char1,char2) modification de la casse UPPER(chaine), LOWER(chaine) extraction de sous-chaine SUBSTR(chaine, départ, longueur) longueur de chaine LENGTH(chaine) Introduction à SQL - N.Camelin 58

59 Principales fonctions de caractères SELECT name, SUBSTR(job,1,3) FROM emp WHERE sal>2000; name JONES BLAKE CLARK SCOTT KING FORD job MAN MAN MAN ANA PRE ANA SELECT DISTINCT lower(translate(job,'a','k')) FROM emp ; job knklyst clerc mknkger president sklesmkn SELECT replace(job,'s','z') FROM emp ;!! ne fonctionne pas!! Introduction à SQL - N.Camelin 59

60 Et encore d'autres fonctions... ex. de fonctions mathématiques : valeur absolue ABS, arrondi ROUND, racine carré SQRT, puissance POWER SIN(x), COS(x), TAN(x), EXP(x), LOG(x) ex. de fonctions de conversions : caractères en numérique : TO_NUMBER numérique en caractère : STR fonctions de dates fonctions système... Introduction à SQL - N.Camelin 60

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (première partie) c Olivier Caron Le langage SQL (première partie) 1 Plan Le S.G.B.D. postgres Le langage SQL Langage de manipulation de données Langage de requêtes 2 Quelques mots sur Postgres (1/2) Travaux de Stonebraker (Univ. Berkeley)

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des bases de données» 24 au 27 /06/08 Dernière

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

Création et Gestion des tables

Création et Gestion des tables Création et Gestion des tables Version 1.0 Z Grégory CASANOVA 2 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les tables... 5 3.1 Les types de données... 5 3.1.1 Les types de données Sql Server... 5

Plus en détail

Présentation du module Base de données spatio-temporelles

Présentation du module Base de données spatio-temporelles Présentation du module Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Partie 1 : Notion de bases de données (12,5h ) Enjeux et principes

Plus en détail

1/ Présentation de SQL Server :

1/ Présentation de SQL Server : Chapitre II I Vue d ensemble de Microsoft SQL Server Chapitre I : Vue d ensemble de Microsoft SQL Server Module: SQL server Semestre 3 Année: 2010/2011 Sommaire 1/ Présentation de SQL Server 2/ Architerture

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

MySQL / SQL EXEMPLES

MySQL / SQL EXEMPLES MySQL_exemples_janv04_mpT EXEMPLES 1 MySQL / SQL EXEMPLES Typologie du langage Il est possible d'inclure des requêtes SQL dans un programme écrit dans un autre langage (en langage C par exemple), ainsi

Plus en détail

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL Cours PL/SQL Langage propre à Oracle basé sur ADA Offre une extension procédurale à SQL PL/SQL permet d utiliser un sous-ensemble du langage SQL des variables, des boucles, des alternatives, des gestions

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1 PHP 5 La base de données MySql A. Belaïd 1 Base de données C est quoi une base de données? Une base de données contient une ou plusieurs tables, chaque table ayant un ou plusieurs enregistrements Exemple

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Licence MI2E- 1ère année Outils en Informatique Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Définitions générales et positionnement du cours dans la formation Vocabulaire relatif aux bases de données

Plus en détail

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées ANNEE 2014 / 2015 Désignation de l enseignement : Bases de données Nom du document : TP SQL sous PostgreSQL Rédacteur :

Plus en détail

Introduction à JDBC. Accès aux bases de données en Java

Introduction à JDBC. Accès aux bases de données en Java Introduction à JDBC Accès aux bases de données en Java Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Introduction JDBC : Java Data Base Connectivity

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD Plan Bases de Données L3 Info Céline Rouveirol 2010-2011 Bases de Données 1 / 77 Sources des transparents Bases de Données 2 / 77 Bases de SQL - M.P. Dorville/F. Goasdoué, LRI, Université Paris Sud - V.

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Les BASES de DONNEES dans WampServer

Les BASES de DONNEES dans WampServer Les BASES de DONNEES dans WampServer 1 Définitions Générales Une base de données (BDD) permet d'enregistrer, de stocker, de ranger des données de façon organisée et hiérarchisée. SQL est le langage qui

Plus en détail

Optimisation SQL. Quelques règles de bases

Optimisation SQL. Quelques règles de bases Optimisation SQL Quelques règles de bases Optimisation des ordres SQL Page 2 1. QUELQUES RÈGLES DE BASE POUR DES ORDRES SQL OPTIMISÉS...3 1.1 INTRODUCTION...3 1.2 L OPTIMISEUR ORACLE...3 1.3 OPTIMISEUR

Plus en détail

Cours: Administration d'une Base de Données

Cours: Administration d'une Base de Données Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Cours: Administration d'une Base de Données Table of Contents Principes...1 Structure d'un Base de Données...1 Architecture...1

Plus en détail

Bases de Données. Plan

Bases de Données. Plan Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 Plan Généralités: Définition de Bases de Données Le modèle relationnel Algèbre relationnelle

Plus en détail

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL)

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL ET SQL (DDL) Un modèle de données définit un mode de représentation de l information selon trois composantes : 1. Des structures de données. 2. Des contraintes qui permettent

Plus en détail

Pour les débutants. langage de définition des données

Pour les débutants. langage de définition des données Pour les débutants SQL : langage de définition des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

I. MySQL : Serveur et SGBD

I. MySQL : Serveur et SGBD Le Système de Gestion de Base de Données MySQL I. MySQL : Serveur et SGBD Menu I. MySQL : Serveur et SGBG II. Création d'une base de données avec MySQL MySQL est un système de gestion et conception de

Plus en détail

Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. MySQL. Youssef CHAHIR

Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles. MySQL. Youssef CHAHIR Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles MySQL Youssef CHAHIR 1 PLAN Introduction Démarrer MySQL Syntaxe de MySQL Types des attributs Identificateurs Effectuer des requêtes Fonctions de MySQL

Plus en détail

Module Administration BD Chapitre 1 : Surcouche procédurale dans les SGBDS

Module Administration BD Chapitre 1 : Surcouche procédurale dans les SGBDS Module Administration BD Chapitre 1 : Surcouche procédurale dans les SGBDS 1. Introduction Nous allons aborder la notion de surcouche procédurale au sein des SGBDS relationnels tels que Oracle (PLSQL)

Plus en détail

Réplication E-maj Foreign Data Wrapper PostGIS PostgreSQL-f

Réplication E-maj Foreign Data Wrapper PostGIS PostgreSQL-f PGDay Réplication E-maj Foreign Data Wrapper PostGIS PostgreSQL-f Réplication Réplications, disponibilités, durabilités Evolution dans la base de données : Postgres 8.2 : warm standby Postgres 9.0 : hot

Plus en détail

Structured Query Language

Structured Query Language Informatique S6 3A Structured Query Language PostgreSQL Alexis NEDELEC LISYC EA 3883 UBO-ENIB-ENSIETA Centre Européen de Réalité Virtuelle Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest enib c 2007 nedelec@enib.fr

Plus en détail

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre La problématique de la Préservation des Bases de Données Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre Définition des bases de données Terme du langage courant base de données Utilisé pour désigner

Plus en détail

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes. Les Triggers SQL Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Sommaire Motivations Trigger Ordre Trigger Ligne Condition Trigger

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données

IFT3030 Base de données. Chapitre 2 Architecture d une base de données IFT3030 Base de données Chapitre 2 Architecture d une base de données Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées

Plus en détail

Historisation des données

Historisation des données Historisation des données Partie 1 : mode colonne par Frédéric Brouard, alias SQLpro MVP SQL Server Expert langage SQL, SGBDR, modélisation de données Auteur de : SQLpro http://sqlpro.developpez.com/ "SQL",

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

FileMaker 13. Guide de référence SQL

FileMaker 13. Guide de référence SQL FileMaker 13 Guide de référence SQL 2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Bases de données relationnelles : Introduction

Bases de données relationnelles : Introduction Bases de données relationnelles : Introduction historique et principes V. Benzaken Département d informatique LRI UMR 8623 CNRS Université Paris Sud veronique.benzaken@u-psud.fr https://www.lri.fr/ benzaken/

Plus en détail

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Bases de Données Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Synthèse : conception de BD langage de modélisation famille de SGBD SGBD Analyse du

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise OpenPaaS Le réseau social d'entreprise Spécification des API datastore SP L2.3.1 Diffusion : Institut MinesTélécom, Télécom SudParis 1 / 12 1OpenPaaS DataBase API : ODBAPI...3 1.1Comparaison des concepts...3

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

LE LANGAGE SQL2 1. INTRODUCTION

LE LANGAGE SQL2 1. INTRODUCTION LE LANGAGE SQL2 1. INTRODUCTION Les serveurs de données relationnels présentent aujourd hui une interface externe sous forme d un langage de recherche et mise à jour, permettant de spécifier les ensembles

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel

Bases de Données Relationnelles. Le Modèle Relationnel Bases de Données Relationnelles Le Modèle Relationnel Le modèle relationnel modèle de niveau logique modèle simple : deux concepts relation (table) attribut (colonne) défini par Ted Codd en 1970 ; prix

Plus en détail

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION Distribution de données avec Oracle G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 1 Plan 12. Distribution de données 12.1 Génération des architectures C/S et Oracle

Plus en détail

Exercices sur SQL server 2000

Exercices sur SQL server 2000 Exercices sur SQL server 2000 La diagramme de classe : Exercices sur SQL server 2000 Le modèle relationnel correspondant : 1 Créer les tables Clic-droit on Tables et choisir «New Table» Créer la table

Plus en détail

Bases de données et sites WEB

Bases de données et sites WEB Bases de données et sites WEB Cours2 : Sécurité et contrôles d accès Anne Doucet 1 Authentification Autorisation Privilèges Rôles Profils Limitations de ressources Plan Audit Contrôle d accès via les vues

Plus en détail

TP3 : Creation de tables 1 seance

TP3 : Creation de tables 1 seance Universite de Versailles IUT de Velizy - Algorithmique 2005/2006 TP3 : Creation de tables 1 seance Objectif : Creation et modication de tables dans une base de donnees. Avant de commencer ce TP, terminer

Plus en détail

Bienvenue dans le monde SQL

Bienvenue dans le monde SQL 1 Bienvenue dans le monde SQL Bienvenue dans le monde en perpétuel mouvement du langage SQL et des technologies de bases de données. En lisant ce livre, vous avez pris le parti d accepter qu elles seront

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données 2004/2005

Introduction aux Bases de Données 2004/2005 Introduction aux Bases de Données 2004/2005 Chapitre 6: Le langage SQL Ecole Nationale Supérieur de Physique de Strasbourg Christian Wolf christian.wolf@ensps.u-strasbg.fr 6.1 Stockage physique Film numfil

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

Master I Génie Logiciel

Master I Génie Logiciel 1. Introduction Master I Génie Logiciel Dr. Imed Bouchrika Dept de Mathematique & Informatique Université de Souk-Ahras imed@imed.ws Amira Hakim, Mariem Sari, Sara Khelifi & Imed Bouchrika University of

Plus en détail

Application web de gestion de comptes en banques

Application web de gestion de comptes en banques Application web de gestion de comptes en banques Objectif Réaliser une application Web permettant à un client de gérer ses comptes en banque Diagramme de cas d'utilisation 1 Les cas d'utilisation Connexion

Plus en détail

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP)

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Définition (G. Gardarin) Entrepôt : ensemble de données historisées variant

Plus en détail

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION»

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» CONCOURS INTERNE SESSION 2002 ÉPREUVE SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion informatique Durée de préparation

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES

INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES INTRODUCTION AUX BASES de DONNEES Équipe Bases de Données LRI-Université Paris XI, Orsay Université Paris Sud Année 2003 2004 1 SGBD : Fonctionnalités et Principes Qu est qu une base de données? Un Système

Plus en détail

Optimisations des SGBDR. Étude de cas : MySQL

Optimisations des SGBDR. Étude de cas : MySQL Optimisations des SGBDR Étude de cas : MySQL Introduction Pourquoi optimiser son application? Introduction Pourquoi optimiser son application? 1. Gestion de gros volumes de données 2. Application critique

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS Bases de Données Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS stella@unistra.u-strasbg.fr 1 Plan du cours 1. Introduction aux BD et aux SGBD Objectifs, fonctionnalités et évolutions

Plus en détail

Bases de données - Modèle relationnel

Bases de données - Modèle relationnel Bases de données - Modèle relationnel Introduction SITE :http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld/ BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Les bases de données - Bibliographie Ullman and Widom,

Plus en détail

Bases de données relationnelles & SQL

Bases de données relationnelles & SQL Bases de données relationnelles & SQL Objectifs Appréhender les concepts du modèle relationnel. Etre capable de concevoir un schéma relationnel. Etre capable de créer une base de données relationnelle

Plus en détail

I4 : Bases de Données

I4 : Bases de Données I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 1 G.Louis Sommaire 1 Des classes aux tables

Plus en détail

Devoir Data WareHouse

Devoir Data WareHouse Université Paris XIII Institut Galilée Master 2-EID BENSI Ahmed CHARIFOU Evelyne Devoir Data WareHouse Optimisation, Transformation et Mise à jour utilisées par un ETL Mr R. NEFOUSSI Année 2007-2008 FICHE

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Bases de données Outils de gestion

Bases de données Outils de gestion 11/03/2010 Bases de données Outils de gestion Mise en place d outils pour gérer, stocker et utiliser les informations d une recherche biomédicale ent réalisé par L. QUINQUIS d épidémiologie et de biostatistique

Plus en détail

PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES

PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES PHP 4 PARTIE : BASE DE DONNEES 1. Introduction 2. Présentation de MySQL 3. Principe 4. Connexion 5. Interrogation 6. Extraction des données 7. Fonctions de services 8. Traitement des erreurs 9. Travaux

Plus en détail

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié À l'origine de l'informatique, le stockage d'information se faisait sur cartes perforées. Ces supports pauvres ne permettaient pas de définir la structuration

Plus en détail

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements Mysql Les requêtes préparées Prepared statements Introduction Les prepared statements côté serveur sont une des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes de MySQL 4.1 (récemment sorti en production

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Bases de données avancées Introduction

Bases de données avancées Introduction Bases de données avancées Introduction Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan Objectifs et contenu du cours Rappels BD relationnelles Bibliographie Cours BDA (UCP/M1)

Plus en détail

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige.

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige. : JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour Plan JDBC: API bas niveau pour l accès aux BD (SQL) - Introduction - JDBC et : Java, ODBC, SQL

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/62 Bases de Données Avancées Introduction & Rappel Conception et Modélisation Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR

Plus en détail

Mejdi BLAGHGI & Anis ASSÈS

Mejdi BLAGHGI & Anis ASSÈS Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Support de Cours

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

Bible MySQL! La première version de MySQL est apparue en 1995. Cette première version est créée pour un usage personnel à partir de msql.

Bible MySQL! La première version de MySQL est apparue en 1995. Cette première version est créée pour un usage personnel à partir de msql. Bible MySQL! Bref historique de MySQL 1. MySQL MySQL est le Système de Gestion de Base de Données Relationnelle (SGBDR) Open Source le plus répandu dans le monde. Il est développé par MySQL AB, une entreprise

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux bases de données

CHAPITRE 1. Introduction aux bases de données CHAPITRE 1 Contenu du chapitre 1 Pourquoi utiliser une bases de? Définitions et objectifs d'un SGBD Niveaux d'abstraction des Méthodes de modélisation d une BD Modèles de structuration des Structure globale

Plus en détail

Bases de données. Yamine AIT AMEUR. INPT-ENSEEIHT DIMA 2 Rue Charles Camichel 31071 Toulouse Cedex 7

Bases de données. Yamine AIT AMEUR. INPT-ENSEEIHT DIMA 2 Rue Charles Camichel 31071 Toulouse Cedex 7 Bases de données Yamine AIT AMEUR INPT-ENSEEIHT DIMA 2 Rue Charles Camichel 31071 Toulouse Cedex 7 Première partie Introduction 1 Généralités et notions de base Première partie Introduction 1 Généralités

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL 75 LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL CHAPITRE 4 OBJECTIFS PRÉSENTER LES NOTIONS D ÉTIQUETTE, DE CONS- TANTE ET DE IABLE DANS LE CONTEXTE DU LAN- GAGE PASCAL.

Plus en détail