Formation doctorale et Master en Sciences Sociales. Spécialités :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation doctorale et Master en Sciences Sociales. Spécialités :"

Transcription

1 Ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche École des Hautes Études en Sciences Sociales 105 boulevard Raspail PARIS Formation doctorale et Master en Sciences Sociales Mention Théories et pratiques du langage et des arts Spécialités : Arts et langages Théorie de la littérature

2 SOMMAIRE A. LA FORMATION «ARTS ET LANGAGES» I.- L idée directrice 4 II.- Le personnel d encadrement 4 III.- Le conseil pédagogique 4 B. LE MASTER I.- Présentation et objectifs 8 1. Présentation 8 2. Objectif 9 II.- Conditions d admission et cursus 10 III.- Membres de l équipe pédagogique 13 IV.- Spécialité Arts et langages Organisation pédagogique du master Enseignements de première année Enseignements de deuxième année Enseignements Le mémoire Horaires et lieux des enseignements 28 V. Parcours «Images et cultures visuelles» Le parcours 29 2

3 2.- Enseignements spécialisés (ES) et enseignements 31 Méthodologiques (EM) VI. Spécialité «Théorie de la littérature» Présentation Procédures d inscription Organisation des études Programme d enseignements C. FORMATION DOCTORALE «ARTS ET LANGAGES» I.- Modalités d inscription 39 II.- Scolarité 39 III.- Cotutelle 39 IV.- Dépôt et soutenance de thèse 40 VI.- Enseignants habilités à diriger des thèses 41 D. ANNEXES Annexes 46 Charte du tutorat 47 Allocations et aides diverses 48 Bibliothèque Moyens informatiques 49 Espace étudiant Association des étudiants 50 Bureau SIMI Interruption des cours 51 3

4 LA FORMATION ARTS ET LANGAGES 4

5 I.- L idée directrice La formation en «Arts et langages» a pour objet l étude des arts au sens le plus large de ce terme dans une perspective pluridisciplinaire qui combine l étude des objets artistiques (arts plastiques, images fixes et mouvantes, littérature, théâtre, danse, musique, ) avec des approches transversales (sciences sociales, esthétique, philosophie,.. ). La formation comprend plusieurs grands domaines de recherche : théorie et histoire des arts et des images, littérature et textes, linguistique, esthétique et philosophie. Ces domaines diffèrent par leurs objets, comme par leurs méthodes et leurs techniques d investigation ; mais ils présentent aussi d importants points de contact ou d intersection. Les associer, c est définir un domaine ouvert, adapté aux nouvelles exigences des chercheurs et des professionnels de la culture. II- Le personnel d encadrement Responsable pédagogique : Jean-Marie Schaeffer Secrétariat : Sophie Rollin-Massey Bureau Bd Raspail Paris Tel Réception des étudiants : du lundi au vendredi de 14h à 17h III- Le Conseil pédagogique Les membres du Conseil pédagogique de la formation examinent les candidatures en master et en doctorat et portent attention à tous les cas particuliers. A l issue de la deuxième année du master, c est le Conseil pédagogique qui joue le rôle de jury pour le diplôme du Master de recherche et qui établit le classement déterminant l attribution des contrats doctoraux. Cécile Boëx Esteban Buch Marion Carel Giovanni Careri 5

6 Hilary Chappell Marc Chemillier Fabienne Durand-Bogaert Michel de Fornel André Gunthert Pierre Judet de La Combe Jacques Leenhardt Marielle Macé Philippe Roger Victor Rosenthal Philippe Roussin Jean-Marie Schaeffer Mme Sophie Rollin-Massey suit le cursus administratif de tous les étudiants inscrits en master et en doctorat, en liaison avec le Service de la scolarité (qui se trouve quant à lui bureau 723, 190 avenue de France, 75013, Paris). M. Jean-Marie Schaeffer a la responsabilité de l ensemble de la formation. Il reçoit les étudiants sur rendez-vous pris par courriel : 6

7 LE MASTER LES SPÉCIALITÉS ARTS ET LANGAGES THÉORIE DE LA LITTÉRATURE 7

8 I.- Présentation et objectifs 1.- Présentation L organisation de la mention est pluridisciplinaire. Elle se propose de donner aux étudiants une formation de base généraliste dans le domaine des arts, de la théorie des textes et de la linguistique, ainsi que de l esthétique. Cette formation généraliste est complétée par une spécialisation selon trois orientations majeures : - Une spécialité «Arts et langages» qui a pour vocation de donner aux étudiants une formation dans trois domaines : celui des arts, celui de la littérature et des textes et celui de la linguistique. L idée directrice est qu un étudiant qui se forme à l histoire ou à la théorie de l art doit avoir des connaissances en littérature et vice versa, et que tous les deux doivent disposer d une formation de base en linguistique et sémiotique, de même qu un futur linguiste doit avoir des compétences non seulement dans le domaine des textes littéraires, mais aussi en histoire des arts et en théorie des images. En même temps l étudiant est appelé à se spécialiser dans un domaine spécifique : histoire de l art, littérature, arts vivants, cinéma, esthétique, approches cognitives des arts - Un parcours «Images et Cultures visuelles» dont le but est de former les étudiants dans l analyse des images, fixes et mouvantes, dans la compréhension des cultures visuelles (et tout particulièrement de la culture numérique) et de leur donner une initiation à la pratique de l écriture documentaire. - Une spécialité «Théorie de la littérature», co-habilitée avec l ENS et l université Paris 4, et qui se propose de contribuer à repenser les études littéraires dans un contexte marqué par la crise des humanités en prenant appui sur le renouvellement de la critique et de la théorie littéraires depuis un demi-siècle, l émergence de nouveaux modèles (génétique, études postcoloniales et de genre, sciences cognitives) et le dialogue avec la philosophie, l histoire et les sciences sociales audelà du cadre national. 8

9 2. Objectifs La mention propose une formation à la recherche et a pour finalité première de doter les étudiants des compétences nécessaires pour s engager dans la préparation d un doctorat. Le tutorat individuel est de règle. Au terme de la formation, l étudiant maîtrise les principales méthodes d analyse dans le champ des arts, possède une connaissance approfondie des théories artistiques et esthétiques et est capable d analyser les pratiques artistiques dans leurs dimensions sociales, historiques et cognitives. Ces compétences généralistes s accompagnent d une formation pointue dans un domaine spécialisé (textes et littérature ; histoire de l art ; théorie et histoire des média visuels photographie, cinéma, vidéo). Compétences ou capacités évaluées : Maîtrise des connaissances fondamentales dans le champ des arts et des média artistiques dans une perspective interdisciplinaire (analyse thématique, formelle, socio-historique et cognitive) Maîtrise des méthodes d analyse des œuvres et des processus esthétiques : analyse linguistique, stylistique et narratologique (textes), méthodes d analyse iconologique qualitative et quantitative, analyse sémiotique des média, étude cognitive des processus de création et de réception Maîtrise des théories contemporaines en philosophie de l art et en esthétique Aptitude à appliquer les théories et méthodes à des études de cas et à produire des résultats pouvant être validés empiriquement Capacité à élaborer un questionnement innovant et une recherche originale dans le domaine des arts et de l esthétique Aptitude à communiquer les résultats de la recherche sous la forme d un mémoire satisfaisant aux standards d excellence au niveau international Aptitude à valoriser les acquis des recherches en direction du public général (conférences publiques, comptes rendus, textes de catalogue, textes critiques ) 9

10 II.- Conditions d admission et cursus Le master se prépare en deux ans. Les étudiants qui souhaitent préparer la première année (M1) du diplôme de master à l EHESS accompliront leur scolarité sous l autorité d un tuteur dont ils doivent obtenir l accord (tous les courriels figurent dans la liste ci-dessous), préalablement à l inscription administrative. Le tuteur conseillera l étudiant(e) dans le choix d un des trois parcours proposés (Arts et langages/ Images et culturelles visuelles / Théorie de la littérature). N.B. : La capacité d accueil totale (EHESS, ENS, Paris 4) de la spécialité «Théorie de la littérature», est limitée à 30 étudiant(e)s chaque année (M1 et M2 réunis), qui sont admis sur dossier. L inscription suppose que l étudiant : a) soit titulaire d une licence (180 crédits après le baccalauréat) ou d un diplôme équivalent d un niveau jugé suffisant par le conseil pédagogique ; b) adresse directement au tuteur pressenti une lettre de motivation argumentée exposant son projet de recherche en une page; dans le cas où l étudiant souhaite être orienté, le projet est à envoyer au secrétariat de la mention ; c) remplisse le formulaire d inscription pédagogique (à télécharger sur le site ou à retirer au Service de la scolarité, 190 avenue de France, 75013, Paris, bureau 723) et le remette au secrétariat de la mention, signé du tuteur et accompagné des pièces demandées ainsi que du projet de recherche. N.B.: Les étudiants désirant s inscrire sous la direction d un tuteur de l EHESS dans la spécialité co-habilitée «Théorie de la littérature», prendront eux aussi leur inscription pédagogique et administrative à l EHESS, suivie d une inscription seconde (et gratuite) à l ENS. Les inscriptions en deuxième année (M2) de la spécialité «Arts et Langages» et du parcours «Images et Cultures visuelles» sont soumises à l évaluation du conseil pédagogique de la mention, sur la recommandation du tuteur. Cette règle vaut pour tous les candidats à l inscription en deuxième année, y compris ceux qui auront été inscrits en première année à l EHESS et y auront obtenu 60 crédits. L inscription en M2 pourra être sollicitée par les candidats justifiant du 10

11 premier niveau de master (240 crédits), ou d un titre sanctionnant une scolarité de quatre années d études supérieures. La procédure de l inscription est identique à celle de l inscription en M1 : remettre au secrétariat le formulaire d inscription signé du tuteur, les pièces demandées ainsi qu un projet de recherche de quelques pages. N.B. : Pour les conditions de passage de M1 en M2 dans le cadre de la spécialité «Théorie de la littérature» prière de se reporter p. 34 Les étudiants en Arts et langages et Image et Cultures visuelles dont le niveau de français est jugé insuffisant par leur tuteur devront obligatoirement suivre, en plus des séminaires de la mention, un cours de français langue étrangère (FLE), qui sera validé comme «séminaire libre» (6 crédits par semestre). Pour les étudiants concernés, l ensemble des résultats de l année de M1 ou de M2 ne pourra pas être validé en l absence d une validation du cours de FLE. N.B.1: un seul de ces trois types de cours (FLE, anglais, traduction) peut être validé sur l année. N.B.2 : Pour les étudiant(e)s en Théorie de la littérature une maîtrise parfaite du français ainsi que d une langue étrangère est un prérequis. FLE (Français Langue Etrangère) Les cours de français langue étrangère de l EHESS s adressent aux étudiants non francophones de l établissement ayant un niveau minimal de français et souhaitant bénéficier d un accompagnement dans la pratique académique de la langue écrite et orale - dans les différentes sciences sociales. Le travail s effectue sur la base de supports oraux et écrits issus des sciences sociales ; il s appuie également, et autant que possible, sur les productions personnelles des étudiants, en lien avec des activités proposées en classe ou avec les travaux dans lesquels les étudiants sont engagés par ailleurs (séminaires, colloques etc.). Plusieurs types d enseignements sont proposés, selon le niveau d étude, le niveau linguistique et les besoins des l étudiants.» Pour plus de renseignements, consulter : bdl.hypotheses.org 11

12 L'EHESS propose aussi des cours optionnels d'enseignement d'anglais et des cours de traduction (anglais et allemand). Ils peuvent être validés dans les mêmes conditions que le cours de français langue étrangère. Cours d anglais des sciences humaines et sociales L EHESS offre une formation spécifique d anglais des sciences humaines et sociales. Les participants travailleront, en fonction de leur niveau et de leur parcours (M1 et M2, doctorants et post-doctorants), sur des documents provenant de leur propre domaine et de leurs recherches (propositions de communication, articles, résumés de leurs travaux, abstracts, etc.) ainsi que sur des sources variées et pluridisciplinaires (notamment des extraits d ouvrage ou d articles de sciences sociales et des enregistrements de séminaires ou colloques en anglais). Le descriptif des enseignements et des niveaux proposés est disponible sur le site du Bureau des langues : bdl.hypotheses.org ainsi que sur le site de l EHESS, dans l onglet Enseignements. Les étudiants intéressés sont invités à compléter le formulaire d inscription accessible sur le site internet du Bureau des langues. Ces cours sont ouverts à validation.» Les responsabilités du tuteur vis-à-vis de l étudiant et de l étudiant vis-à-vis du tuteur sont précisées dans une «charte» (voir p. 47) que l un et l autre sont appelés à signer. Ce document indique, en particulier, que le plagiat est sévèrement sanctionné. Tout soupçon de plagiat sera porté à la connaissance du conseil pédagogique de la mention qui convoquera l'étudiant(e). Tout plagiat avéré sera sanctionné par une invalidation du travail remis (validation de séminaire, mémoire). Des sanctions plus lourdes (allant jusqu à l exclusion) pourront être proposées par le conseil pédagogique. 12

13 III.- Membres de l équipe pédagogique habilités à diriger des mémoires de master FREDERIQUE AÏT-TOUATI (CRAL) CECILE BOËX (Maître de conférences EHESS, CEIFR) Images en mouvement et expressions politiques à l ère du numérique STEPHANE BRETON (Maître de conférences EHESS, LAS) Les signes en société ESTEBAN BUCH (Directeur d études EHESS, CRAL) Musique, musicologie et sciences sociales MARION CAREL (Directrice d études EHESS, CRAL) Argumentation et énonciation dans la langue GIOVANNI CARERI (Directeur d études EHESS, INHA) Histoire et théorie de l art et des images BARBARA CARNEVALI (maître de conférences EHESS) Esthétique sociale HILARY CHAPPELL (Directrice d études EHESS, CRLAO) Typologie linguistique de l Asie orientale 13

14 MARC CHEMILLIER (Directeur d études EHESS, CAMS) Anthropologie des connaissances : modélisation des savoirs relevant de l'oralité ELIZABETH CLAIRE (Chargée de recherche CNRS, CRH) Histoire culturelle de la danse EMANUELE COCCIA (Maître de conférences EHESS) Histoire et théorie de la normativité chrétienne (des origines aux débuts de l époque moderne) CLAUDINE COHEN (Maître de conférences EHESS, CRAL) Histoire des sciences de la Vie et de la Terre JEAN-PAUL COLLEYN (Directeur d études EHESS, CEAF) Anthropologie visuelle CHRISTOPHE CORBIER (Chargé de recherche CNRS, CRAL) L hellénisme : histoire, philologie, esthétique MICHEL DE FORNEL (Directeur d études EHESS, IMM-LIAS) Linguistique cognitive BRIGITTE DERLON (Directrice d études EHESS, LAS) Anthropologie de l art : réception et appropriation des œuvres SOPHIE DESROSIERS (Maître de conférences EHESS, CRH) Textiles et sociétés 14

15 FABIENNE DURAND-BOGAERT (Professeur agrégée EHESS, CRAL) Histoire et critique des traductions PASCAL ENGEL (directeur d études EHESS) Croyances, raisons et normes YOLAINE ESCANDE (Directrice de recherche au CNRS, CRAL) Pratique et théorie des arts graphiques chinois PATRICIA FALGUIERES (Professeur agrégée EHESS, CESPRA) De Vivès à Vico : institutions, catégories et disciplines du savoir dans l Europe de la Renaissance BEATRICE FRAENKEL (Directrice d études EHESS, IIAC) Anthropologie de l écriture ANDRE GUNTHERT (Maître de conférences EHESS, LHIVIC) Histoire visuelle PASCALE HAAG (Maître de conférences EHESS) Linguistique dans le monde indien SOPHIE JACOTOT (docteur de l Université Paris 1 Sorbonne) Histoire culturelle de la danse CHRISTIAN JOUHAUD (Directeur d études EHESS, GRIHL) Histoire et historiographies du XVIIe siècle français 15

16 PIERRE JUDET DE LA COMBE (Directeur d études EHESS, Centre Georg Simmel) L interprétation littéraire, théories et pratiques JEAN LASSEGUE (Chargé de recherche CNRS, LIAS) Anthropologie sémiotique FRANÇOIS LISSARAGUE (Directeur d études EHESS, ANHIMA) Anthropologie et image : l expérience grecque ANNICK LOUIS (Maître de conférences à l Université François-Rabelais, CRAL) Analyse du récit : récit, fiction, histoire MARIELLE MACE (Chargée de recherche CNRS, CRAL) Poétique et études littéraires ERIC MICHAUD (Directeur d études EHESS, CRAL) Histoires et idéologies de l art contemporain DANIEL S. MILO (Maître de conférences EHESS, CRH) Philosophie naturelle NADIA PODZEMSKAÏA (Chargée de recherche CNRS CRAL) Les écrits des artistes à l époque moderne et contemporaine DINAH RIBARD (Maître de conférences EHESS, GRIHL) Le travail intellectuel : histoire ( ) 16

17 PHILIPPE ROGER (Directeur d études EHESS, CRAL) Poétiques et politiques en Europe VICTOR ROSENTHAL (Chargé de recherche CNRS, LIAS) Anthropologie sémiotique PHILIPPE ROUSSIN (Directeur de recherche CNRS, CRAL) Réévaluation de l art moderne et des avant-gardes : poétique et études littéraires LAURENT SAGART (Directeur de recherche CNRS, CRLAO) Linguistique comparative de l Asie orientale GISELE SAPIRO (Directrice d études EHESS, CESSP-CSE) Sociologie du désintéressement. Les professions intellectuelles et artistiques entre autonomie et engagement JEAN-MARIE SCHAEFFER (Directeur d études EHESS, CRAL) Création artistique et relation esthétique : objets, cadres catégoriels et fonctions ANNE SIMON (Chargée de recherche CNRS, CRAL) Questions de zoopoétique : littérature, langue, cognition CATHERINE VELAY-VALLANTIN (Maître de conférences EHESS, CRAL) Histoire des contes 17

18 DENIS VIDAL (Directeur de recherche à l IRD, CEIAS) Culture visuelle de l Asie du Sud YVES-MARIE VISETTI (Directeur de recherche CNRS, CREA) Formes sémantiques, imagination sémiotique et sujet de la parole IV.- Spécialité Arts et langages 1.- Organisation pédagogique du master Obligations de scolarité : L assiduité aux séminaires, attestée par un cahier de présence, est obligatoire. Chaque étudiant s engage à suivre, selon qu il est inscrit en M1 ou M2, un nombre précis d Unités d Enseignement (UE). Chaque UE représente un enseignement de 24 heures (= un semestre) soit 12 séances de 2 heures, et est dotée d une valeur de 6 crédits. ATTENTION : - certaines UE correspondent à un enseignement hebdomadaire pendant toute l année (2 semestres) et peuvent donc valoir 2 x 6 crédits = 12 crédits ; - d autres correspondent à un enseignement donné toute l année également, mais tous les 15 jours. Elles valent donc 6 crédits en fin d année. Cas des étudiants salariés En accord avec le tuteur, un étalement du M1 et du M2 sur deux ans peut être envisagé en fin d année, dans le cas où celle-ci n a pu être menée à terme, de manière à satisfaire aux obligations d assiduité. Validation des séminaires Chaque UE requiert un travail en rapport avec le contenu du séminaire à valider : exposé oral, note de lecture, article, en accord avec l enseignant qui attribuera une note sur 20. Cette note devra être égale ou supérieure à 10 pour apporter 6 crédits. Tout changement de parcours choisi en début de semestre doit être signalé au secrétariat. 18

19 2.- Enseignements de première année (M1) L étudiant doit suivre des enseignements, choisis avec l aide du tuteur, dans chacun des domaines suivants : a) Arts (image, musique ) b) Littérature c) Linguistique Cinq unités d enseignement (UE) sont requises pour chaque semestre : trois enseignements à choisir dans la liste ci-dessous (en panachant a, b, c), valant 3 x 6 = 18 crédits + un enseignement dit d ouverture dans une autre mention (6 crédits), + un enseignement libre dans a, b ou c ou un enseignement de langue (français langue étrangère, anglais) (6 crédits). soit 30 crédits par semestre, 60 crédits pour l année complète. 3.- Enseignements de seconde année (M2) Début de spécialisation Cinq UE sont requises, plus la rédaction d un plan détaillé du futur mémoire de quelques pages : - Plan détaillé du mémoire (6 crédits) - Le séminaire de recherche du tuteur (6 crédits pour un semestre, 12 crédits pour deux semestres). Dans le cas où le séminaire du tuteur ne dure qu un semestre, choisir un séminaire supplémentaire ou rendre un travail plus important. La solution choisie est adoptée en accord avec le tuteur. - Une UE d ouverture (autre que le séminaire suivi en M1) à choisir dans une autre mention (6 crédits) - Deux UE à choisir dans la liste ci-dessous dans deux catégories différentes (6 crédits x 2). Une des UE peut être un cours de langue ou de traduction. - Rédaction du mémoire (24 crédits) soit 60 crédits pour l année. 19

20 4.- Enseignements a) ARTS - Anthropologie du cinéma : le mythe de l acte Stéphane Breton (24 h = 6 ECTS, M1 S2 M2 S4) - Anthropologues et historiens de l art : méthodes et enjeux du Material Turn Patricia Falguières, Elisabeth Lebovici (48 h = 12 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Art et appropriation : bilan anthropologique Brigitte Derlon, Monique Jeudy-Ballini - Arts, invention, industrie : Gottfried Semper et les débuts d une science des artefacts Patricia Falguières, Odile Nouvel, Sophie Pène, Philippe Sénéchal, Caroline Van Eck (Non validable) - Atelier d écriture documentaire Catherine Balladur, Cécile Boëx, Jean-Paul Colleyn, Jean-Claude Penrad - Ateliers d histoire et d anthropologie des textiles Sophie Archambault de Beaune, Sophie Desrosiers, Liliane Hilaire-Perez, Marie Philiponeau - Aux marges de l anthropologie (II) Eric Wittersheim (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4 ) - Construction de savoirs et enjeux symboliques dans les arts visuels des pays de l Islam méditerranéen (XIXe-XXIe siècles).ii Annabelle Boissier, Fanny Gillet, Alain Messaoudi (24h = 6 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4 ) 20

21 - Engagement politique et création graphique : autour du groupe GRAPUS ( ) Catherine De Smet, Béatrice Fraenkel (24h = 6 ECTS, M1S1 M2S3) - Engagements et désengagements : les professions intellectuelles et artistiques entre responsabilité et désintéressement Gisèle Sapiro - Esthétiques cinématographiques (II) Jean-Marie Schaeffer (48h = 12 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Figures de l homme nouveau, entre révolution et conservatisme (XIXe-XXIe siècles) Eric Michaud (24h = 6 ECTS, M2S3 M2S4) - Histoire culturelle de la danse Elizabeth Claire, Emmanuelle Delattre-Destemberg, Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi) - Histoire du genre dans les arts vivants Elisabeth Claire, Claire Deutsch, Raphaëlle Doyon (Non validable) - Image et ressemblance : le défi de la conformation Giovanni Careri - Initiation à l étude de la culture visuelle André Gunthert (24h = 6 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4 ) - Introduction aux méthodes d analyse des images fixes Ewelina Chwiejda (24h = 6 ECTS) 21

22 - La fabrique du regard cinématographique à l épreuve de la violence et de la guerre Cécile Boëx - La performance à l épreuve du genre et du langage Luca Greco (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Les objets comme source : les textiles Sophie Desrosiers, Marie Philiponeau (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Les usages ordinaires des images André Gunthert - Mathématiques avec et sans discipline. Ethnomathématique, anthropologie, histoire Marc Chemillier, Giovanna C. Filocetti, Sophie Desrosiers, Eric Vandendriessche (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Modélisation des savoirs musicaux relevant de l oralité Marc Chemillier - Moments, pratiques et processus de la vie en ville : pour une écologie urbaine esthétisée Nathalie Blanc, Jean-Marie Schaeffer Sans validation d ECTS : ce séminaire de recherche mensuel fait partie des obligations de scolarité des étudiants de master souhaitant valider le séminaire "Esthétiques cinématographiques 2" dans le cadre duquel il s'inscrit. - Mouvement des images fixes et topos de l image animée, de la Renaissance à l âge classique Bertrand Madeline - Musique et politique au XXe siècle Esteban Buch (48h = 12 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) 22

23 - Mythe et image François Lissarague - Nouvelles approches des mondes de l art : l Etat collectionneur et commanditaire Claire Bustarret, Patricia Falguières, Béatrice Fraenkel, Yann Potin, Cédric Vincent (Non validable) - Pour une anthropologie visuelle pluridisciplinaire et multimédia Jean-Paul Colleyn - Re-vivre. Vie filmée et cinéma documentaire Emanuele Coccia, Nora Philippe - Something you should know: artistes et producteurs aujourd hui Patricia Falguières, Elisabeth Lebovici, Natasa Petresin Bachelez (48h = 12 ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà Claire Bosc-Tiessé, Jean-Paul Colleyn, Anne Doquet, Christine Douxami, Eric Jolly - Théories des images Giovanni Careri - Une histoire de la vision Gérard Jorland (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) b) LITTERATURE ET TEXTES, PHILOSOPHIE ET ESTHETIQUE - Axiologie, ironie et littérature Pascal Engel (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) 23

24 - Ecole d automne «Histoire et littérature» Christian Jouhaud, Judith Lyon-Caen, Dinah Ribard Sans validation d ECTS - Ecritures du passé : histoire et littérature. Séminaire du GRIHL Alain Cantillon, Laurence Giavarini, Sophie Houdard, Christian Jouhaud, Judith Lyon-Caen, Dinah Ribard, Nicolas Schapira, Alain Viala) (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Epistémologie des sciences sociales Gisèle Sapiro (24h = 6 ECTS, M1S1 M2S3) - Eros et démocratie : le destin du féminin Agnès Antoine (24h = 6 ECTS, M1S1 M2S3) - Forme, variation, évolution Claudine Cohen, Sophie Montuire - Georg Simmel et Marcel Proust : une esthétique sociale de la modernité, 2. Barbara Carnevali - Herméneutique, poétique et sciences sociales Olivier Aber, Johann Michel - Histoire des contes Catherine Velay-Vallantin (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - L hellénisme : histoire, philologie, esthétique Christophe Corbier, Théodora Psychoyou) - L objet littéraire : savoirs, pratiques et fonctionnement communautaire. Du littéraire dans les sciences humaines et sociales Annick Louis (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) 24

25 - L œuvre poétique totale. Homère et la tragédie grecque Pierre Judet de La Combe (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - «L univers est un crachat» : Formes de l informe en littérature et arts visuels Franziska Humphreys - La vie comme texte Philippe Roger (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Les années : un tournant dans la pensée des sciences humaines? Jacques Leenhardt, Tania Valdova (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Les classiques de la pensée sociale I : «Vérité et méthode» de Hans G. Gadamer Barbara Carnevali, Emanuele Coccia, Roberto Frega - Les usages sociaux de la littérature, XIX-XXe siècles Judith Lyon-Caen - Littérature et pensées du vivant Marielle Macé, Jean-Marie Schaeffer, Anne Simon (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Parcours anthropologiques dans le monde arabe (ethnographie, littérature, arts, archéologie, orientalisme) Dominique Casajus, François Pouillon (48h = 12ECTS, M1S1 M1S2 M2S3 M2S4) - Plus. Moins. Suffisamment bon Daniel S. Milo (24h = 6 ECTS, M1S1 M2S3) 25

26 - Récit, fiction, histoire Luba Jurgenson, Alexandre Prstojevic, Jean-Marie Schaeffer - Théologie des automates, 4 e partie : l altérité cybernétique Michel Tibon-Cornillot - Transmigrations Fabienne Durand-Bogaert - Vers une théorie générale du cryptique Alessandra Pozzo c) LINGUISTIQUE ET SEMIOTIQUE - Acte de langage, contexte séquentiel et cadre de participation Michel de Fornel - Anthropologie de l écriture : théories, travaux et recherches Béatrice Fraenkel (24h = 6 ECTS, M1S1) - Anthropologie de la parole dans l Inde Francis Zimmermann - Anthropologie et linguistique : convergences et recherches actuelles Michel de Fornel, Maud Verdier, Francis Zimmermann - Anthropologie sémiotique : expression et formes symboliques Jean Lassègue, Victor Rosenthal (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) 26

27 - D où viennent les pronoms? Une vue diachronique de la typologie des pronoms dans les langues sinitiques Hilary Chappell (48h = 12ECTS, M2S3 M2S4) - Discours, argumentation, rapports sociaux. Enquêtes sociologiques, historiques et linguistiques Juliette Rennes (24h = 6 ECTS, M2S4) - Enonciation/textes/discours Sophie Fisher (24h = 6 ECTS, M2S3) - Formes sémantiques, imagination sémiotique et sujet de la parole Antonino Bondi, Yves-Marie Visetti (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Introduction à la sémantique argumentative : théorie et applications Alfredo Lescano, Margot Salsmann (24h = 6 ECTS, M1S1 M2S3) - L introduction dans les langues et la linguistique «altaïque», partie 2 et l introduction dans la linguistique mongole Alexander Vovin (48h = 12ECTS, M2S3 M2S4) - La théorie des fichiers mentaux : nouvelles perspectives François Recanati (24h = 6 ECTS, M2S3 M2S4) - Objets discursifs et discours politiques Longhi Julien (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) - Phénoménologie du signe David Piotrowski (24h = 6 ECTS, M1S2 M2S4) 27

Rapport annuel d activité

Rapport annuel d activité Conseil national des universités 04 Section Rapport annuel d activité Qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur des universités Avancements de grade Congés pour recherche et

Plus en détail

Législation sur les stages Note de cadrage pédagogique à l Université Paris Descartes

Législation sur les stages Note de cadrage pédagogique à l Université Paris Descartes Législation sur les stages Note de cadrage pédagogique à l Université Paris Descartes Vote de la CFVU du 20 janvier 2015 Sommaire Préambule sur l organisation et la validation des stages en formation initiale

Plus en détail

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS L école, tout un programme Énoncé de politique éducative Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation 55-1848 L ÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME Énoncé de politique éducative Gouvernement

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Technologie GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS

Diplôme Universitaire de Technologie GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS PPN DUT GEA 2013 Diplôme Universitaire de Technologie GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS Option Gestion Comptable et Financière Option Gestion des Ressources Humaines Option Gestion et Management

Plus en détail

Guide pratique de mise en œuvre et de suivi du LMD

Guide pratique de mise en œuvre et de suivi du LMD République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Guide pratique de mise en œuvre et de suivi du LMD Le LMD à la portée de tous Activités

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL 3 LES ÉTUDES DE CYCLES SUPÉRIEURS

RÈGLEMENT GÉNÉRAL 3 LES ÉTUDES DE CYCLES SUPÉRIEURS RÈGLEMENT GÉNÉRAL 3 LES ÉTUDES DE CYCLES SUPÉRIEURS NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des règlements de l'uq. Leur version officielle est contenue dans les règlements

Plus en détail

LA COMMANDE DE DESIGN GRAPHIQUE

LA COMMANDE DE DESIGN GRAPHIQUE 1. Design graphique : GUIDES DE L ART CONTEMPORAIN création graphique, besoins, solution visuelle 2. Designer graphique, prestation intellectuelle, prestation de service 3. Expérience, connaissan vision,

Plus en détail

L éducation aux médias Enjeux, état des lieux, perspectives

L éducation aux médias Enjeux, état des lieux, perspectives Rapport - n 2007-083 août 2007 Inspection générale de l éducation nationale Inspection générale de l administration de l Éducation nationale et de la Recherche L éducation aux médias Enjeux, état des lieux,

Plus en détail

L apprentissage. la fonction publique territoriale. dans. Guide pratique à l usage des services ressources humaines

L apprentissage. la fonction publique territoriale. dans. Guide pratique à l usage des services ressources humaines L apprentissage dans la fonction publique territoriale Guide pratique à l usage des services ressources humaines Version n 2-2010 > Sommaire L apprentissage dans la fonction publique territoriale Ce

Plus en détail

La refondation de l École fait sa rentrée. Année scolaire 2013-2014

La refondation de l École fait sa rentrée. Année scolaire 2013-2014 La refondation de l École fait sa rentrée Année scolaire 2013-2014 Dossier de présentation août 2013 Sommaire Édito des ministres Les moyens nouveaux à la rentrée scolaire 2013-2014 (infographie) Les nouveautés

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour la recherche dans les écoles d architecture

Une nouvelle ambition pour la recherche dans les écoles d architecture MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Inspection générale des affaires culturelles MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Inspection générale de l administration

Plus en détail

Ce guide est fait pour vous!

Ce guide est fait pour vous! Nouveaux élèves-ingenieurs de l INSA de Lyon, Ce guide est fait pour vous! Objectifs Vous accompagner dans vos premiers pas à l INSA de Lyon Vous repérer dans les locaux du Premier Cycle Vous informer

Plus en détail

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS WWW.SERVICE-CIVIQUE.GOUV.FR Préambule Seule personne auprès du volontaire nommément désignée dans le contrat d engagement de Service Civique,

Plus en détail

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES ORGANISMES D ACCUEIL

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES ORGANISMES D ACCUEIL VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES ORGANISMES D ACCUEIL WWW.SERVICE-CIVIQUE.GOUV.FR Le Service Civique en bref La loi du 10 mars 2010 relative au Service Civique a créé deux formes

Plus en détail

LA FONCTION COORDINATION. 1 Préambule. 2 Le rôle du coordonnateur. 3 La fonction de coordination. 4 L agenda de la fonction

LA FONCTION COORDINATION. 1 Préambule. 2 Le rôle du coordonnateur. 3 La fonction de coordination. 4 L agenda de la fonction LA FONCTION DE COORDINATION 1 Préambule 2 Le rôle du coordonnateur 3 La fonction de coordination 4 L agenda de la fonction 5 L élaboration du projet pédagogique disciplinaire 6 Autres dispositifs d enseignement

Plus en détail

L apprentissage dans la fonction publique de l État

L apprentissage dans la fonction publique de l État MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 2015 L apprentissage dans la fonction publique de l État Guide pratique à l usage des services de ressources humaines Outils de la GRH Edito

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre octobre 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre

Plus en détail

SECTION : ÉCONOMIE GESTION. Option : COMMUNICATION ORGANISATION CONCOURS EXTERNE

SECTION : ÉCONOMIE GESTION. Option : COMMUNICATION ORGANISATION CONCOURS EXTERNE Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Sous direction du recrutement Concours du second degré Rapport de jury Session 2012 CONCOURS D ACCÈS AU CORPS DES PROFESSEURS DE LYCÉE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Règlement des études de premier cycle de l Université du Québec et de la Télé-université

Règlement des études de premier cycle de l Université du Québec et de la Télé-université Titre Règlement des études de premier cycle de l Université du Québec et de la Télé-université Entrée en vigueur 22 juin 1993 Approbation Conseil d'administration CA-014-098 du 22 juin 1993 Modifications

Plus en détail

Sommaire. ManuelCandidat 22092014-1038

Sommaire. ManuelCandidat 22092014-1038 Sommaire Partie I - Découvrir le TCF Introduction... 6 L engagement qualité du TCF... 7 TCF «tout public»... 9 TCF pour la demande d admission préalable (DAP)... 9 Supports de passation... 11 TCF : Le

Plus en détail

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche SERVICE DES CONCOURS AGRONOMIQUES et VÉTÉRINAIRES (SCAV)

Plus en détail

Le guide de l apprentissage. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire

Le guide de l apprentissage. Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire Le guide de l apprentissage Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction générale de l enseignement postobligatoire Nouvelle édition juillet 04 Le guide de l apprentissage Toute

Plus en détail

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Annexe E Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Pour une gestion orientée vers l'impact Guide pratique de S&E des projets Table des matières

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Guide pratique des concours administratifs à l usage des présidents et membres de jury collection Ressources

Plus en détail

Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle

Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle Jean-Claude Beacco, Michael Byram, Marisa Cavalli, Daniel Coste, Mirjam Egli Cuenat, Francis

Plus en détail

Faculté des arts et des sciences

Faculté des arts et des sciences Faculté des arts et des sciences École de bibliothéconomie et des sciences de l informationn Certificat en archivistique Certificat en gestion de l information numérique 2014 2015 N. B. : dans cette publication,

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Avant-propos Une nouvelle loi, de nouveaux principes La loi du 11 février 2005 relative à l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 1

RAPPORT D ACTIVITE 2014 1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 1 Sommaire 1 Une grande école de santé publique Enjeux et missions p.4 Une école intégrée dans un large réseau de partenaires p.6 Les départements d enseignement et de recherche

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Technologie METIERS DU MULTIMEDIA ET DE L INTERNET. Programme Pédagogique National

Diplôme Universitaire de Technologie METIERS DU MULTIMEDIA ET DE L INTERNET. Programme Pédagogique National Diplôme Universitaire de Technologie METIERS DU MULTIMEDIA ET DE L INTERNET Programme Pédagogique National Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche, 2013 Page 1/83 Sommaire 1- Objectifs

Plus en détail

L évaluation des étudiants à l Université : point aveugle ou point d appui?

L évaluation des étudiants à l Université : point aveugle ou point d appui? Rapport - n 2007-072 juillet 2007 Inspection générale de l administration de l Éducation nationale et de la Recherche L évaluation des étudiants à l Université : point aveugle ou point d appui? Rapport

Plus en détail