Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre"

Transcription

1 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre octobre 2008

2 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paris 10 Nanterre octobre 2008

3 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Sciences de l'information et de la communication Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Il faut préciser d'emblée que le dossier manque de clarté, d homogénéité et de précision dans la présentation des différentes spécialités (informations incomplètes ou manquantes, contenus inégaux d une spécialité à l autre, présentation variant les styles et la mise en forme), ce qui ne facilite pas le travail d expertise. Ce dossier n'apparaît pas sans faiblesses compte tenu de l'hétérogénéité entre les spécialités et des liens apparemment lâches entre elles, tant du point de vue pédagogique que scientifique. Un tronc commun existe en M1 avec 3 parcours (pour 5 spécialités) mais il n est pas clairement expliqué dans le dossier. Des options existent aussi, mais uniquement dans le parcours «Métiers du livre». En M2, aucune option n est mentionnée au sein des spécialités, ni de tronc commun entre les 5 spécialités (alors que cela semble envisageable). Les flux attendus ne sont pas indiqués. Ceux des années 2005 et 2006 sont donnés, mais pas pour 2007, ce qui donne une indication limitée des flux récents. Seule la spécialité «DEFI» semble présenter un faible vivier de candidats potentiels. Toutefois le potentiel de la spécialité de M2 «Métiers du livre» est bien expliqué. Le bilan d insertion professionnelle des diplômés n est fourni, et de manière même très détaillée uniquement pour la spécialité «Métiers du livre», ce qui ne permet pas de juger des résultats des autres spécialités. Curieusement la spécialité Métiers du livre n est pas confiée à un enseignant chercheur des sciences de l'information et de la communication, alors que certains enseignants chercheurs de cette discipline n exercent aucune responsabilité administrative en apparence. L équipe pédagogique devrait dans cette spécialité, comme c est le cas pour les autres, se construire autour d un enseignant chercheur fortement impliqué dans la formation et dans la recherche sur le domaine. 2

4 Le bassin d emploi d'ile de France (mais rien n'est dit de la position de ce master par rapports à ceux concurrents dans la région sur des thèmes similaires). L'articulation entre professionnalisation et recherche qui est bien pensée pour deux spécialités : DEFI et CRM. La variété et la richesse des parcours offerts en M1 et M2. La cohérence des contenus pédagogiques par spécialité. L'aspect professionnalisant des formations. La bonne intégration des perspectives de formation continue. Points faibles : La qualité des informations du dossier très inégale d une spécialité à l autre (des parties sont parfois incomplètes). Il y a un manque d harmonisation des informations sur les différentes spécialités. Des effectifs très bas pour des masters professionnels, en particulier pour DEFI, alors que son existence se justifie pleinement sur le plan des débouchés dans cette spécialité. Objectifs professionnels explicités pour chaque spécialité, mais manquant parfois de cohérence (hétérogénéité des professions visées dans les spécialités «CRM» et «Métiers du Livre») ou de réalisme (pour la spécialité Recherche en particulier). Malheureusement le dossier manque de justifications sur les besoins réels du marché de l emploi. L'insertion professionnelle reste encore insuffisamment évaluée. Aucune information sur l ouverture internationale n est donnée sur les autres spécialités que métiers du livre. Trois laboratoires sont mentionnés, mais sans aucune autre information qui expliquerait leurs liens avec la formation. De façon générale, l'adossement à la recherche est très peu valorisé. Un manque d'homogénéité et de troncs communs entre les spécialités. 3

5 Avis par spécialité Communication rédactionnelle et multimédia Appréciation (A, B ou C) : B S appuie sur une expérience nouvelle (master ouvert en 2006) et dont l effectif a été constant pendant l année de référence (pas d abandons). Contenu de la formation équilibré. Points faibles : Absence de données des effectifs pour 2007, ce qui aurait été un indicateur intéressant pour cette formation récente. Dossier incomplet ce qui le rend peu lisible, peu d informations concrètes. Informations manquantes sur les contenus des cours en M2 par exemple. Objectifs pédagogiques très généraux, pas assez spécialisés. Métiers visés hétérogènes (confusion entre métiers du multimédia, de l audiovisuel, de la PAO, de la communication, de la presse ). Recommandations : Cibler davantage les objectifs pédagogiques et les métiers visés. Se positionner plus clairement par rapport aux formations concurrentes en Ile de France. Et alors envisager d'augmenter sensiblement les effectifs. Conception et gestion de projets numériques territoriaux Appréciation (A, B ou C) : B Contenus et objectifs pédagogiques précis, malgré des domaines d application un peu larges (administration, accès, formation, Intranet, portails ). Valorisation de l'enseignement à distance. Points faibles : Pas de parcours spécifique en M1. Contenus répétitifs (sur les TIC et politiques de développement) et pas assez pratiques et techniques sans doute, en M2. 4

6 Pas d information sur les débouchés professionnels des précédentes promotions. Recommandations : Renforcer la dimension pratique des contenus de cours en M2 (mise en application sur projets, connaissance des outils, savoir-faire). Equilibrer le volume entre CM et TD. Envisager des troncs communs avec la spécialité «CRM». Le contenu de la formation devrait mettre plus l accent sur les sciences de l information et de la communication pour que l appartenance du diplôme délivré au domaine des SIC soit plus évidente. Documents électroniques et flux d'information Appréciation (A, B ou C) : A Contenus et objectifs pédagogiques très précis. Cohérence des parcours en M1 et M2. La dimension professionnalisante pour une formation qui dans ses contenus et à ce niveau (bac+5) correspond à une demande sur le plan de l emploi, en particulier dans le domaine industriel, et bien identifiée par les organisations professionnelles du secteur (l ADBS). Points faibles : Pas de mémoire en M1 ni M2. Flux d étudiants limités et en forte baisse sans explication a priori, car le bassin d'emploi existe. Recommandations : Intégrer un mémoire en M2 (au minimum). Renforcer les contenus pédagogiques en information-communication, en imaginant davantage de troncs communs avec les autres spécialités du master («CRM» et «Métiers du Livre» en particulier). Proposer des solutions à la baisse apparente des effectifs. Information-communication : mutations et enjeux pour la société Appréciation (A, B ou C) : B Flux d étudiants élevés pour une spécialité «Recherche». 5

7 Thématique transversale par rapport aux SIC qui ouvre donc des perspectives de recherche qu elle que soit l orientation de la formation préalable dans la discipline ce qui est un atout. Les thématiques sont larges, ce qui offre une vaste palette de sujets de recherche potentiels. Points faibles : L'encadrement potentiel des recherches ne semble pas assez adapté à l ouverture sur des axes de recherche très diversifiés. Certains métiers visés sont peu réalistes (chef de projet multimédia, journaliste, documentaliste ) pour une spécialité «Recherche» proposant des contenus pédagogiques aussi larges. Pas de parcours spécifique en M1 ou même de cours optionnels préparatoires. Pas de TD. Pas d information sur les débouchés professionnels des précédentes promotions et sur la poursuite en doctorat. Recommandation : Afin de permettre l engagement dans des études doctorales et donc assurer un avenir à ce master en recherche il serait nécessaire d encourager vivement les maîtres de conférences productifs au plan de la recherche à préparer leur HDR notamment dans les axes non représentés actuellement. Métiers du livre Appréciation (A, B ou C) : B Les liens avec des universités étrangères. Un programme de formation qui s inscrit dans un renouvellement partiel de la tradition bibliothéconomique. Il a donc un ancrage scientifique bien identifié. Un suivi très précis du devenir des étudiants. Un master Erasmus en appui pour valider un semestre à l étranger. Points faibles : Formation qui semble fermée sur elle-même (pas de lien clair avec le master recherche par exemple). La recommandation de suivre les enseignements techniques en IUT - soit dans une formation à bac+2 - ne joue pas en faveur de la lisibilité du diplôme proposé (M1 bac+4ou M2 bac+5). La complémentarité entre métiers des bibliothèques, de l édition et de la librairie est peu perceptible dans les résultats. Cette dernière option draine majoritairement les étudiants toutes options confondues vers des emplois précaires. Les questions liées à la lecture ne semblent pas faire partie du programme pédagogique. Recommandations : L adossement aux travaux de recherche en SIC et donc à un laboratoire de la discipline doit être affirmé. 6

8 L importance relative de chaque option devrait finalement conduire à repenser cette formation et lui permettre de relever le taux de réussite au diplôme qui est faible pour un niveau master. 7

9 Recommandations Afin d améliorer cette formation, il serait souhaitable de : Envisager des enseignements en commun (hors tronc commun) entre certaines spécialités (une partie de CGPNT, ML et DEFI), tout en maintenant la spécificité de chacune, car elles correspondent à des emplois bien identifiés (aussi bien dans la fonction publique que dans les emplois du secteur industriel). Un réel travail d homogénéisation des maquettes entre les 5 spécialités serait à mener afin de renforcer la lisibilité de l ensemble et envisager davantage de convergences, notamment en M2 (l impression donnée actuellement est celle d un empilement de spécialités sans réel lien entre elles). L adossement à la recherche devrait également être mieux valorisé dans les maquettes. 8

10 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Psychologie Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master de psychologie de Paris 10 intègre 7 spécialités, 6 d entre elles constituant un master professionnel, la dernière un master recherche. Globalement, il vise à développer les capacités à transférer les connaissances issues de la psychologie à des champs scientifiques et professionnels multiples. En particulier, il s agit d évaluer des personnes, des situations, des programmes, d appliquer des modèles psychologiques dans un contexte professionnel délimité, de concevoir des interventions pertinentes au regard des connaissances disponibles et d évaluer les effets de ces interventions selon les méthodologies appropriées. Ce master se positionne de façon adéquate et originale sur le plan régional et national, avec une grande diversité de spécialités, et un master recherche ouvert à des étudiants venant des neurosciences. Les liens avec institutions, entreprises, associations etc. sont certainement multiples et pérennes, mais ils ne sont pas mis en valeur dans le document. Une ouverture de la formation à l international est présente, au travers d échanges Erasmus, mais elle est jugée encore insuffisante et est appelée à se renforcer. Les contenus des enseignements sont tout à fait adéquats dans leur ensemble, et progressifs entre M1 et M2. L organisation pédagogique est cohérente et bien structurée, avec un M1 ouvrant à 5 sous disciplines de la psychologie, avec des enseignements de méthodologie mutualisés entre 4 de ces 5 sous disciplines. Les M2Pro reposent sur cette structure, dans le sens où à une spécialité académique correspond une spécialité professionnelle, sauf pour la psychologie du travail qui donne lieu en M2 à «Psychologie du travail et ergonomie» d une part, «psychologie de l orientation, de l évaluation et du conseil» d autre part (l essentiel des étudiants de ces deux M2 pro viennent de fait de la psychologie du travail). Ces spécialités ayant mutualisé déjà 6UE, on peut se demander s il n y aurait pas avantage à les fusionner en faisant une seule spécialité avec trois options. Apparemment, très peu de mutualisations existent entre les M2pro et le M2R. Globalement, on relève une bonne intégration de professionnels au niveau M2 mais les pourcentages exacts de leur contribution à la formation ne sont pas donnés. La place réservée aux stages dans les spécialités est satisfaisante, ainsi que les modalités de leur évaluation. Ce master conserve une sélection sur dossiers à l entrée du M2, qui doit être assez importante compte tenu des effectifs en M1, mais les critères précis de sélection pour chaque spécialité ne sont pas fournis. Les flux attendus apparaissent élevés pour certaines spécialités, considérant les effectifs observés les années précédentes. Or ces augmentations de flux ne peuvent guère être favorables au placement professionnel des futurs étudiants diplômés. Le 2

11 devenir des diplômés semble être satisfaisant, voire très satisfaisant, dans les différentes spécialités bien que deux d entre elles ne fournissent pas d estimations. Enfin, l adossement des spécialités à des laboratoires de recherche reconnus est satisfaisant, l assise recherche de ce master ne posant pas de difficulté. Contenus pédagogiques variés, et adaptés aux objectifs professionnels visés. Offre de formation claire. Bonne expérience en matière de formation professionnalisante. Bon niveau d insertion des étudiants diplômés. Introduction d une procédure d orientation des étudiants dès la licence. Bon adossement recherche. Points faibles : Peu de mutualisations dans l ensemble, surtout entre M2Pro et M2R. La spécialité Psychologie de l orientation a été ouverte récemment, mais on peut s interroger sur l intérêt qu il y aurait à l intégrer en troisième option au sein de celle Psychologie du travail. Manque d informations sur le pourcentage exact d interventions des professionnels dans les formations, sur le devenir des diplômés dans 2 M2Pro. 3

12 Avis par spécialité Psychologie Appréciation (A, B ou C) : A Master recherche intégrant des étudiants de psychologie et de neurosciences, qui a pour but de renforcer l équipement scientifique (méthodologique, théorique et pratique) des étudiants, de telle façon qu ils soient préparés à entreprendre et mener à terme une thèse de doctorat dans la perspective épistémologique qu'ils ont choisie, tout en étant ouverts aux autres perspectives. Formation rassemblant des étudiants de psychologie et de neurosciences. Clarté des objectifs. Bon adossement de la recherche, diversifié. Pourcentage d étudiants en thèse satisfaisant. Points faibles : Faiblesse dans la dimension transversale de la formation (donne plus impression de sous disciplines juxtaposées). Mutualisations avec les M2Pro non visibles (absentes ou presque?). Recommandations : Chercher à construire des UE plus intégrées. Mettre en place des mutualisations avec les M2Pro. Psychologie cognitive appliquée : acquisitions et technologies de l'information et de la communication éducatives Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité professionnelle qui vise à former des spécialistes des processus d'acquisition de connaissances et de la conception d'outils éducatifs. 4

13 Secteur professionnel prometteur. Démarche bien centrée sur l action éducative. Clarté de l offre de formation. Bon adossement recherche. Bonnes relations avec partenaires industriels. Points faibles : Effectifs réduits dans les années précédentes (à la marginalité des 10 étudiants requis). Pas d indication sur l insertion professionnelle des diplômés. Recommandation : Flux attendu (25) trop fort : viser un effectif autour de 15 étudiants et tester la formation du point de vue de l insertion professionnelle. Psychologie de l'enfance, de l'adolescence et des institutions Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité professionnelle qui vise à former des psychologues spécialisés dans le champ de la petite enfance, de l enfance et de l adolescence, intervenant dans les institutions ou structures d accueil, d accompagnement psycho-éducatif et social ou de soin dont les pratiques s'appuient sur des théories, concepts et instruments validés par des recherches récentes. Formation qui intègre la dimension institutionnelle et familiale. Bon adossement de la recherche globalement. Points faibles : L apport des professionnels à la formation semble faible. Le rapport sur l insertion des diplômés est laconique. Recommandation : Augmenter la part des professionnels dans la formation. 5

14 Psychologie de l'orientation, de l'évaluation et du conseil Appréciation (A, B ou C) : B Spécialité professionnelle qui vise à former dans le champ du conseil en orientation, travaillant dans divers institutions ou structures d accueil : services d informations et d orientation universitaires, services de gestion des ressources humaines des entreprises, dispositifs d aide et d accompagnement pour l insertion des jeunes (PAIO, Missions locales, etc.), centres de bilan de compétences, services de la VAP et de la VAE, structures et services d orientation pour les élèves hors éducation nationale. Intervention de professionnels en grand nombre. Formation aux objectifs clairs. Point faible : Effectif faible dans l année précédente. Recommandation : Intégrer cette spécialité à celle de Psychologie du travail et ergonomie, pour faire une troisième option dans cette spécialité élargie. Psychologie du travail et ergonomie Appréciation (A, B ou C) : B Spécialité professionnelle avec deux options (psychologie du travail et ergonomie) qui vise à former des spécialistes de haut niveau pouvant intervenir aussi bien dans les entreprises que dans les organismes publics ou semipublics sur des activités et problèmes liés à la psychologie du travail ou à l'ergonomie qu ils soient relatifs à la santé, la sécurité et la fiabilité au travail, aux conditions de travail, à l organisation du travail, à la conception de systèmes sociotechniques mais aussi à la formation professionnelle ou à l évolution des carrières. Large champ d intervention de cette formation sur le plan professionnel. Clarté des objectifs. Bonne insertion des diplômés. Bonne mutualisation entre les deux options. Point faible : Certains universitaires ne seront plus en activité, ce qui pose le problème de la pérennité de certaines interventions. 6

15 Recommandations : Veiller au recrutement futur. Absorber la spécialité sur l orientation. Psychologie sociale et appliquée : contextes, organisations, décisions Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité professionnelle qui vise à former dans deux domaines de compétence: les études de psychologie sociale appliquées (marketing, études publicitaires, santé, prévention, environnement), l aide à la décision, l intervention et le conseil en entreprise (ressources humaines, management et communication). Insertion des diplômés fulgurante et optimale (100%). Bon adossement recherche. Point faible : Peu de mutualisation avec les autres formations. Recommandation : Examiner les mutualisations possibles. Psychopathologie et psychologie clinique Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité professionnelle avec deux options (psychopathologie psychanalytique, et psychologie clinique), qui vise à donner les connaissances et les compétences cliniques et psychopathologiques nécessaires à la compréhension des phénomènes psychopathologiques, que leurs expressions soient psychiques ou somatiques chez l adulte, l enfant et le nourrisson. Grande cohérence de formation entre M1 et M2. Approche large et intégrative. Bon adossement recherche. Points faibles : Pas d indication sur l insertion professionnelle des diplômés. Centration très forte dès le M1 sur le champ disciplinaire. 7

16 Recommandation : Laisser une ouverture en M1 sur d autres champs avec 1-2 UE par exemple. 8

17 Recommandations Afin d améliorer cette formation, il serait souhaitable de : En définissant une troisième option au sein de cette dernière. Limiter le flux attendu en psychologie cognitive appliquée (à 15 environ). Examiner la possibilité d étendre les mutualisations au niveau M2. Essayer de définir des UE plus intégrées au niveau du M2R. 9

18 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Sciences de l'éducation Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Présenté pour renouvellement d habilitation, ce master s inscrit dans le domaine SHS avec la mention «sciences de l éducation». Cette mention est justifiée par l appartenance à la 70 ème section des enseignantschercheurs impliqués et par les contenus de formation, qui sont bien en rapport avec les travaux de recherche développés au sein de l équipe d adossement (CREF EA 1589). Sous la mention générique «sciences de l éducation», l offre de formation est organisée en quatre spécialités, dont une est particulièrement consacrée à la formation à la recherche. Dans l ensemble les effectifs accueillis ces dernières années témoignent de l intérêt accordé à ce master (autour de 200 étudiants en M1 et autour de 120 étudiants en M2). On note une tendance à la baisse des effectifs de la spécialité «recherches en éducation et formation» qui, si elle devait se confirmer, devrait faire l objet d une analyse attentive. Les conventions signées avec plusieurs organismes professionnels laissent penser que l insertion professionnelle atteint un niveau satisfaisant. Des données plus précises auraient pu en apporter confirmation. Ce master est bien positionné dans son environnement, il propose des contenus et des modalités de formation, qui en font l originalité par rapport à l offre de formation d autres universités parisiennes. L objectif de complémentarité semble atteint, mais la vigilance doit être maintenue afin d éviter de possibles recouvrements. Dossier bien argumenté. Lien explicite avec les travaux de recherche de l équipe d adossement. Originalité des contenus de formation. Relations conventionnelles avec les milieux professionnels. 2

19 Points faibles : L importance de la formation à la recherche n est pas affirmée pour toutes les spécialités proposées. Pour certaines spécialités, les effectifs semblent avoir du mal à se maintenir. 3

20 Avis par spécialité Cadres d'interventions en terrains sensibles Appréciation (A, B ou C) : B Relations bien établies avec les réseaux de professionnels qui conçoivent et organisent les interventions auprès des jeunes en «terrains sensibles». Bonne adéquation aux réalités des métiers visés. Organisation cohérente des contenus et des modalités de la formation. Points faibles : L ouverture internationale ne fait pas l objet d une présentation explicite. Le volet formation scientifique à la recherche n apparaît pas suffisamment. Recommandations : Renforcer la formation à la recherche et son articulation avec la dimension professionnelle. Fournir aux étudiants davantage de références internationales (méthodologiques et de terrain) sur le même sujet et les mêmes problématiques sociales. Renforcer l ouverture internationale ou sa lisibilité si elle existe. Développement des compétences en formation d'adultes Appréciation (A, B ou C) : A Contenus bien en rapport avec les objectifs visés. Références pertinentes aux caractéristiques des métiers concernés. Mutualisation d enseignements et d éléments de formation avec la spécialité recherche. Points faibles : Présentation trop peu développée de l ouverture internationale. Risque de recouvrement avec d autres spécialités. Veiller à la complémentarité et au non recouvrement avec d autres spécialités relevant de la même thématique dans le cadre de masters présents dans la proximité géographique. 4

21 Recommandation : Renforcer la dimension internationale. Éducation familiale et interventions socio-éducatives Appréciation (A, B ou C) : A Cohérence des contenus de formation et des objectifs. Partenariats avec les institutions et organismes du champ de l action sociale et médico-sociale. Solides références scientifiques. Point faible : Articulation trop peu explicite des contenus de formation à la recherche et des contenus professionnels. Recommandations : Donner une place plus explicite à la dimension recherche et formation à la recherche. Développer l ouverture et les relations internationales. Recherches en éducation et formation Appréciation (A, B ou C) : A Formation à la recherche riche prenant appui sur de solides références. Contenus de formation offrant une connaissance de l éventail des principales méthodologies pour la recherche. Conventionnement envisagé avec Paris 8 et Paris 5 pour une mutualisation de certains enseignements. Point faible : La présentation des différents courants théoriques gagnerait à être plus développée. Recommandation : Rester attentif à l évolution des effectifs qui semblent être en baisse. 5

22 Recommandations Pour l ensemble du master, il serait souhaitable de : Rester attentif à l évolution des effectifs. Renforcer pour toutes les spécialités la visibilité de la formation à la recherche. Veiller à prévenir des recouvrements avec l offre de formation d autres universités de proximité. Conforter le dispositif de coordination et de mutualisation au sein de la mention, afin d éviter un fonctionnement par spécialités indépendantes. 6

23 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Histoire Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Ce dossier de master recherche mention histoire ne présente pas d orientation thématique précise afin de rassembler tous les enseignants de Paris 10. De même, il ne cherche pas à se positionner de manière originale par rapport à l offre de formation de l Île-de-France en cycle M. Sa facture est très classique et clairement, les enjeux de la professionnalisation ne sont pas pris en compte. L équipe pédagogique a toutefois pris le temps de la réflexion sur une organisation pédagogique d apprentissage progressif de la recherche universitaire. La possibilité d acquérir des compétences dans une autre discipline complémentaire en terme de recherche : histoire de l art et sociologie notamment. Le solide adossement à la recherche. Le master rassemble des enseignants-chercheurs venant de cinq laboratoires de recherche différents. UMR ARSCAN 7041 dont les équipes ESPRI et THERAM, EA 1587 CHISCO, l équipe ESNA rattachée à l UMR 8168, l UMR 8533 IDHE, et l EA

24 Points faibles : Le dossier déclare une préparation aux concours de l ENSIBB ou de l administration territoriale de catégorie A qui n est pas spécifiée. En fait, s il ya bien une préparation aux concours du CAPES et de l Agrégation, en revanche, pour les autres concours ce n est que par le prisme de l acquisition d une culture générale utile dans ces concours. Aucune formation spécifique n est dispensée. Le dossier ne donne aucune information sur l ouverture internationale de la formation à part l éventuelle venue d étudiants étrangers. Le dossier manque cruellement d indications chiffrées sur l attractivité de la formation et surtout sur l insertion professionnelle des diplômés. Pas de recherche de positionnement original dans l ensemble parisien. 3

25 Avis par spécialité Ce master ne possède qu une spécialité identifiée à la mention. 4

26 Recommandations La priorité serait de conduire plus d étudiants au succès dans ce second cycle de formation. La question du rapport entre le nombre d échecs et le caractère très éclaté du master mérite d être posée, non pas pour disqualifier la grande richesse de l offre, mais pour améliorer le conseil et l accompagnement des étudiants dont la maturité n est sans doute pas encore à la hauteur. Ce master mention Histoire est en fait très clairement un master recherche qui permet aussi la préparation aux concours du CAPES (dans sa version actuelle) et à l agrégation d histoire. Si la culture générale acquise peut permettre l accès à d autres concours que ceux de l enseignement, ce master n y prépare pas. Il faudrait étudier dans le détail, la construction du projet professionnel annoncé et le devenir professionnel des étudiants. De même, une ouverture internationale est indispensable et devrait apparaître clairement. 5

27 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Géographie et aménagement Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette mention déclinée en trois spécialités est appuyée sur les compétences reconnues tant au plan de la formation que de la recherche de l Université Paris 10 Nanterre. Elle s enrichit des compétences de ses partenaires que sont l Université de Paris 8, l Ecole d architecture de Paris Val de Seine et Agro Paris Tech. L impression générale est très favorable, pour la mention comme pour chacune des spécialités. En effet, on ne peut relever de véritables points faibles et les points forts sont très nombreux. Pour retenir les principaux on notera, un développement très équilibré des voies recherche et professionnelles qui assure une très bonne insertion des étudiants aux niveaux master et doctorat, une grande réactivité de l équipe pédagogique par rapport aux évolutions du marché de l emploi, des préoccupations pédagogiques suivies de la mise en œuvre de dispositifs performants parcours individualisés pour tenir compte d un recrutement diversifié, pédagogie active par projets (qui mériterait de déborder la spécialité où elles sont mises en œuvre). De ce fait cette formation a une très bonne attractivité confortée par la réorganisation des spécialités. Le potentiel enseignant est très fort et l adossement recherche est de haut niveau et qui plus, est très bien valorisé par une organisation pédagogique efficace qui se traduit par un organigramme très clair. Comme par ailleurs le dossier est très complet, très clair et relativement concis, il faut véritablement aller dans le détail pour relever quelques faiblesses. En conclusion, une formation d excellence. La mention et ses trois spécialités qui associent la recherche et la professionnalisation est solide, cohérente et efficace ; de ce fait elle constitue un point fort et attractif pour les étudiants en géographie, tant à l échelle régionale que nationale et internationale. De très bons résultats tant en terme d insertion professionnelle que de poursuites d études même si la collecte des informations est un exercice difficile. On soulignera la très bonne insertion des docteurs issus du master et pas exclusivement dans les métiers de la recherche. 2

28 La réduction du nombre de spécialités afin de tenir compte de la réalité du recrutement est pertinente car elle a été accompagnée par une réorganisation pertinente au plan pédagogique et scientifique qui va permettre d assurer un flux étudiant satisfaisant pour chacune des spécialités. Une équipe pédagogique parfaitement équilibrée entre universitaires et intervenants professionnels et un adossement recherche de qualité. Une bonne structuration de la mention qui assure une bonne lisibilité pour les étudiants. Un dossier clairement présenté et très complet. Point faible : Il aurait été utile de présenter de manière homogène les flux étudiants par spécialité et sur les mêmes années universitaires. 3

29 Avis par spécialité Aménagement, urbanisme et durabilité des territoires Appréciation (A, B ou C) : A Une très bonne spécialité, utile car parfaitement adaptée aux demandes de la profession et au marché de l emploi. L ouverture vers le développement durable est particulièrement réussie. Des enseignements pluridisciplinaires intégrant bien les connaissances théoriques et les savoir-faire pratiques permettant une bonne insertion professionnelle. Une très bonne réactivité de l équipe pédagogique qui a su adapter la formation aux nouvelles exigences du marché de l emploi. Les parcours recherche tout en conservant leur identité sont bien imbriqués aux parcours professionnels de manière à faciliter l orientation progressive des étudiants. Le parcours développement durable est particulièrement pertinent au plan scientifique et ne doit rien aux effets de mode. Les très bons indicateurs d insertion tant au niveau de sortie master que doctorat. Recommandation : La dimension géopolitique de l aménagement mériterait d être encore renforcée. Dynamiques comparées des développements Appréciation (A, B ou C) : A Cette spécialité, en phase avec les problèmes contemporains de la mondialisation est d un évident intérêt sur le plan scientifique. Elle correspond à une thématique où l Université de Paris 10 a une expérience établie et compte des spécialistes de renommée internationale. Bonne articulation entre les savoirs théoriques, les savoir-faire techniques et les compétences professionnelles. Bien que positionnée de manière claire en recherche (et les poursuites nombreuses en doctorat l attestent) cet équilibre permet une bonne insertion des étudiants tant au niveau master que doctorat. Un très bel exemple de formation associant la recherche de haut niveau et la professionnalisation. Recommandations : Veiller à ce que l étude des «Suds» soit bien située dans le contexte de la mondialisation afin que les processus d intégration asymétrique dans le système-monde apparaissent de manière explicite. 4

30 Faire bien apparaître la dimension culturelle du développement. Faire bien apparaître la hiérarchie des pays du Sud et notamment le phénomène des pays émergents. Ces recommandations suggèrent simplement de rendre plus explicites ou de renforcer des thèmes qui font partie des questions traitées dans la spécialité. Santé, territoires et environnement Appréciation (A, B ou C) : A Une formation originale et pertinente, qui relève très largement des recherches sur l organisation des territoires et l aménagement à travers l offre de soins, ce qui situe bien cette spécialité dans le cadre de la mention. Un créneau porteur correspondant à une demande sociale forte et non couverte en Ile de France par d autres universités (la spécialité associant Paris 10 et 12). Spécialité à dominante recherche mais ouvrant d importants débouchés dans le monde professionnel. Formation pluridisciplinaire associant pour certains étudiants la formation de l Ecole Nationale de la Santé Publique de Rennes. Pédagogie active par résolution de problèmes. Recommandation : C est plutôt un encouragement à prolonger l effort déjà remarquable dans le sens d une pédagogie active. 5

31 Recommandations Ce sont plutôt des encouragements à maintenir le haut niveau de cette formation (mention + spécialités) et de conserver la réactivité manifestée à travers la réorganisation de la mention afin de satisfaire aux nouvelles exigences pédagogiques et scientifiques. 6

32 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Echanges internationaux Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) La mention s organise autour d un M1 LEA qui se veut le prolongement de la licence LEA et de deux spécialités «LEA Marchés européens et Marchés émergents» d une part et «Affaires internationales et Négociation Culturelle». Cette dernière spécialité fait suite à un DESS crée en Il est indiqué que la spécialité LEA-MEE créée en 2005 constitue une réponse à la demande des étudiants de maîtrise LEA de Paris X. De fait, la mention est assez déséquilibrée entre le M1 qui se veut une continuation de la maîtrise LEA et pour lequel on observe un nombre d inscrits en 2006 de 206 étudiants pour 76 admis. Pour les deux spécialités de M2, on a seulement 42 inscrits et 33 admis. Le taux d échec est donc très sévère sans qu aucune explication ne soit fournie dans le dossier qui est, de manière générale, assez confus et peu lisible. Le programme pédagogique du M1 respecte une totale parité entre les enseignements de langues (11 choix possibles) et les enseignements en droit économie gestion. Si cette complémentarité est intéressante, on constate que la différenciation entre les deux spécialités de M2 n est pas suffisante, si ce n est la volonté d avoir un master LEA et n est pas vraiment associée à des objectifs professionnels clairs et justifiés. Les maquettes pédagogiques sont très sommaires et ne donnent qu un énoncé très général des enseignements qui ne sont pas organisés en UE. L équipe pédagogique est essentiellement constituée de linguistes et la part des enseignants chercheurs en Droit économie gestion est très faible. On a le sentiment que les enseignements de management sont essentiellement assurés par des professionnels sans que leur nom et qualité soient communiquées ou même plus simplement que la part qu ils prennent dans les enseignements soit indiquée. Pour le M2 la part du stage apparaît beaucoup trop importante, à savoir 30 crédits dans la spécialité LEA-MEE et 21 dans la spécialité AINI. 2

33 Point fort : Relations internationales. Points faibles : Formation peu ciblée en termes de débouchés professionnels. Objectifs affichés qui ne sont pas en cohérence avec la maquette pédagogique. Appui recherche et équipes pédagogiques trop centrés sur la vocation linguistique. Relations avec le monde professionnel non mentionnées. Dossier confus et peu lisible. Différenciation des deux spécialités trop faible. Flux déséquilibrés entre les M1 et les M2. Programme pédagogique trop vague sur les aspects DEG. 3

34 Avis par spécialité Affaires internationales et négociation interculturelle Appréciation (A, B ou C) : B Antériorité de la formation. Programme pédagogique complet et qui semble adapté sur la base des intitulés. Points faibles : Equipe pédagogique comportant trop peu d enseignants-chercheurs des disciplines de DEG. Part d informations sur les relations avec le monde professionnel. Nombre de diplômés faible (14 en 2006) et taux d échec important. Recommandation : Améliorer les coopérations avec les UFR en charge des enseignements des disciplines de DEG. Langues étrangères appliquées aux marchés européens et aux marchés émergents Appréciation (A, B ou C) : C Point fort : Constitue un débouché naturel pour les titulaires d une licence de LEA. Points faibles : Objectifs professionnels peu clairs. Pas de différenciation par rapport à la spécialité AINI. Maquette pédagogique trop générale. Nombre de crédits attribués aux stages trop important. Recommandation : En l état actuel, cette spécialité ne semble pas remplir les conditions minimales pour justifier son ouverture. 4

35 Recommandations Il est recommandé d abandonner l intitulé de la mention pour lui substituer celui d affaires internationales qui a une plus forte lisibilité et une meilleure cohérence avec les objectifs des spécialités. Il semble que les flux observés et la faible différenciation des deux spécialités de la mention suggère fortement de ne retenir que la spécialité «AINI» qui a une meilleure cohérence. Il serait de toute façon indispensable d avoir une coopération plus étroite avec les UFR concernées dans les domaines DEG afin de disposer d une équipe pédagogique plus solide sur les aspects management et environnement des entreprises. 5

36 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Langues, littératures et civilisations étrangères Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master «Langues, littératures et civilisations étrangères» regroupe quatre spécialités qui ont pour point commun l exigence de maîtriser des langues étrangères à un niveau élevé et qui associent finalité recherche et finalité professionnelle dans des proportions variables («Etudes romanes», «Monde anglophone», «Traduction anglaise spécialisée», «Cultures politiques et sociétés de l Europe centrale et orientale»). Chacune des spécialités est bien pensée en termes de contenu de la formation, d articulation en amont aux licences lui donnant accès, de débouchés professionnels. La part entre tronc commun et options est satisfaisante au sein de chaque spécialité ; les enseignements transversaux ne fonctionnent toutefois qu à l intérieur des spécialités et non entre elles. Les équipes pédagogiques sont solides et équilibrées, composée d enseignants-chercheurs très actifs sur le plan scientifique, comme en attestent les données fournies sur leurs récents travaux. Des professionnels interviennent en outre dans les spécialités où leur présence est indispensable. Les équipes d adossement sont variées, actives, couvrant l ensemble des champs de recherche sur lesquels s appuie la mention et garantissant la poursuite en études doctorales dans d excellentes conditions. Les effectifs sont conséquents pour l ensemble de la mention (de l ordre de 300 inscrits environ dans la mouture précédente), avec toutefois des variations significatives entre spécialités, mais aussi entre les parcours à l intérieur même des spécialités. La demande de renouvellement prend en compte ces disparités, la nouvelle offre de formation étant conçue pour y remédier. La formation doit nécessairement reposer sur une ouverture internationale d envergure, mais le dossier donne peu d indications détaillées sur ce point, sauf dans le cas de la spécialité «Etudes romanes». 2

37 Grande qualité de l environnement recherche et des équipes pédagogiques. Véritable réflexion sur l adaptation des finalités et des contenus à des objectifs diversifiés. Pluridisciplinarité de la formation sur l ensemble de la mention. Points faibles : Peu de détails sur l ouverture internationale. La formation à la recherche reste essentiellement théorique et ne semble pas inclure de séminaires de jeunes chercheurs, ni de formation à l écriture et à l édition scientifique. Peu de données sur l insertion professionnelle des diplômés. Les contenus des enseignements sont parfois insuffisamment détaillés. La mention semble juxtaposer des spécialités sans véritablement les fédérer de manière dynamique. 3

38 Avis par spécialité Cultures politiques et sociétés d'europe centrale et orientale Appréciation (A, B ou C) : B Restructuration d une spécialité précédente par élargissement de l aire concernée. Organisation en deux parcours : «Sociétés et civilisations contemporaines des pays de l Europe centrale et orientale», «Concepts de l Etat et de la société : perspectives croisées et pratiques textuelles». Le russe, l allemand et le français sont les langues d enseignement. Formation intelligemment restructurée et repensée. Pluralité des débouchés possibles, avec forte ouverture professionnalisante. Caractère pluridisciplinaire de la formation. Points faibles : Les objectifs et les débouchés du parcours 2 paraissent moins clairs que ceux du parcours 1. Faiblesse des effectifs étudiants. Pas de données détaillées sur les partenariats internationaux. Recommandations : Mieux spécifier les objectifs et les débouchés du parcours 2. Pour pallier la faiblesse des effectifs, approfondir la politique de mutualisation avec d autres établissements, la mutualisation avec Paris 8 ayant fait la preuve de son efficacité au niveau M2. Apporter les précisions nécessaires sur les partenariats internationaux. Etudes romanes Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité organisée en quatre parcours à partir du M2, faisant droit à la fois à la formation classique aux métiers de l enseignement et de la recherche et à l ouverture professionnelle : «Enseignement et recherche», «Littérature comparée», «Cinéma et théâtre», «Sociétés contemporaines». Parcours clairement conçus et bien différenciés. Création du parcours «Sociétés contemporaines», pour répondre à un besoin de formation non couvert jusqu ici. Ampleur et qualité de l ouverture internationale (entre autres, projet de double habilitation avec des universités portugaises). 4

39 Points faibles : Net déséquilibre des effectifs étudiants selon la langue considérée : si l espagnol bénéficie de flux importants, l italien et le portugais paraissent plus fragiles. Peu de données sur les stages pratiques. Recommandations : Consolider les effectifs là où ils sont les plus fragiles, peut-être en envisageant un partenariat ou une mutualisation de certains enseignements avec un autre établissement. Fournir des données plus précises sur les stages pratiques. Monde anglophone Appréciation (A, B ou C) : B Les spécialités «Monde anglophone» et «Traduction anglaise spécialisée» se différencient en M2 à partir d un socle commun en M1. La spécialité «Monde anglophone» a une finalité recherche clairement affichée. Solidité de l adossement recherche et de l équipe pédagogique. Démarche de spécialisation progressive au fil des semestres à partir d un socle commun aux deux spécialités anglicistes. Place des études cinématographiques dans le cursus, adossées au milieu professionnel concerné. Organisation de la formation en quatre parcours clairement différenciés en M2. Points faibles : Les dispenses accordées aux lauréats des concours sont peut-être un peu généreuses, les concours ne formant pas à la recherche. Pas de données détaillées sur les partenariats internationaux. Déperdition d effectifs entre le M1 et le M2. Recommandations : Apporter les précisions nécessaires sur les partenariats internationaux. Renforcer le taux de poursuite en M2. Recalibrer le cas échéant les dispenses accordées aux lauréats des concours. 5

40 Traduction anglaise spécialisée Appréciation (A, B ou C) : B Les spécialités «Monde anglophone» et «Traduction anglaise spécialisée» se différencient en M2 à partir d un socle commun en M1. La spécialité «Traduction anglaise spécialisée» a une finalité professionnelle clairement affichée. Démarche de spécialisation progressive au fil des semestres à partir d un socle commun aux deux spécialités anglicistes. Organisation de la formation en deux parcours bien ciblés, correspondant à des environnements professionnels précis : «Traduction économique et juridique», «Traduction audiovisuelle». Caractère sélectif de la formation et adaptation au monde du travail. Equipe de formation solide, comprenant des professionnels. Points faibles : Pas de données précises sur l insertion des diplômés. Pas de données détaillées sur les partenariats internationaux. Pas d indication sur la place de cette spécialité dans l offre de formation en région parisienne. Recommandations : Développer des outils de suivi de l insertion des diplômés. Apporter les précisions nécessaires sur les partenariats internationaux. Apporter des précisions sur la place de cette spécialité dans l offre de formation en région parisienne. 6

41 Recommandations Apporter les précisions nécessaires sur l ouverture internationale. Diversifier les méthodes de formation à la recherche (séminaires de jeunes chercheurs, de formation à l écriture et à l édition scientifique). Développer des outils de suivi de l insertion professionnelle des diplômés. Mieux détailler les contenus des enseignements. Mieux expliquer la cohérence d une mention qui semble juxtaposer des spécialités sans véritablement les fédérer de manière dynamique. 7

42 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Cinéma Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette formation est d une grande qualité, très cohérente et rigoureuse, proposant des parcours identifiés et parfaitement organisés. Il existe un très bon équilibre entre la recherche et la professionnalisation. Ce fort potentiel se développera en renforçant les liens avec le monde professionnel. Une attention particulière est donnée à l accompagnement de la recherche grâce à de nombreuses UE de méthodologie et d enquête. L attention est portée également sur la pluridisciplinarité, ce qui mérite d être remarqué ici. La séparation en deux parcours de recherche au niveau Master 2 est tout à fait convaincante et correspond à des objectifs clairement identifiés, appuyés par exemple sur un département de sociologie très important (pour le parcours «Cinéma anthropologique et documentaire»). Chaque parcours donne la possibilité de stage dans le monde professionnel et affirme la nécessité de compétences pratiques si besoin. L apprentissage des outils nécessaires à la réalisation d un film suscite le même intérêt que celui des outils liés à la recherche fondamentale. La spécialité professionnelle est en voie d être créée et sera sans aucun doute un élément déterminant pour le positionnement de la mention dans l environnement. Dans l état actuel du dossier, les considérations à ce sujet sont toutefois très générales et demanderaient à être précisées. L équipe enseignante est solide. L adossement à la recherche est bon. L attention est portée à la professionnalisation. La cohérence du dispositif «LMD». La volonté de favoriser la pluridisciplinarité. 2

43 Points faibles : Les partenariats peu nombreux, demanderaient à être consolidés. Il n existe pas d UE de préparation aux spécialités en master 1 (sauf pour la recherche). Le dispositif de suivi des étudiants après l obtention du diplôme ne figure pas dans le dossier. 3

44 Avis par spécialité Cinémas, arts et cultures Appréciation (A, B ou C) : A La grande qualité des enseignements proposés, dans lesquels la formation à la recherche tient une place remarquable. L identification des deux parcours «recherche» du master 2 est très claire ; chacun de ces parcours ayant une incontestable légitimité. L attention apportée à la pluridisciplinarité et à la mutualisation. Le dispositif «LMD» est convaincant. Points faibles : La formation n affirme pas assez son adossement à une équipe d accueil. Les partenariats manquent de solidité. Recommandations : Consolider les partenariats. L adossement de la formation à une équipe d accueil mériterait d être plus clairement affirmé ainsi que les objectifs de recherche ; la cohérence de l équipe pédagogique s en trouverait renforcée dans la présentation du dossier. Scénario et écritures audiovisuelles Appréciation (A, B ou C) : A L originalité de la formation dans le cadre universitaire et la légitimité d une telle création dans le cadre de cette université. Une équipe compétente et l arrivée remarquable de professionnels. La mutualisation. L ambition professionnelle est clairement identifiée. Points faibles : Les partenariats manquent de solidité. Des débouchés professionnels ciblés mais qui ne sont pas assez confirmés. 4

45 Recommandations : Il faudrait mettre en place un suivi rigoureux de l insertion professionnelle des étudiants. Confirmer progressivement les débouchés professionnels. 5

46 Recommandations Les partenariats, encore peu nombreux, devraient être consolidés. Un suivi rigoureux de l insertion professionnelle des étudiants devrait être mis en place. 6

47 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : Versailles Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Français langue étrangère Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Les objectifs scientifiques et pédagogiques sont définis en lien avec la spécificité des métiers du FLE. L ensemble de la formation propose des enseignements visant à faire acquérir des savoirs dans le domaine de la linguistique française et de littératures et cultures francophones susceptibles d être immédiatement réinvestis dans la pratique professionnelle. La formation a des débouchés qui sont analysés dans leurs évolutions avec beaucoup de lucidité. Les nouveaux marchés européens sont privilégiés, de même que, dans le contexte national, le monde des entreprises. La mention a un caractère professionnalisant affirmé, tout en s appuyant sur une équipe d enseignantschercheurs de très bon niveau, en partenariat avec des universités européennes prestigieuses et sur plusieurs équipes de recherche dans les disciplines concernées par le FLE. La formation est professionnelle, mais elle comporte des aspects concernant la formation à la recherche qui pourraient être développés et prévus dans les axes de recherche des laboratoires d appui. Un travail a été effectué pour le suivi des diplômés. Sans que ce bilan soit complètement satisfaisant pour les parcours diffusion, MAE et ELAN (beaucoup de contrats précaires, une constante dans le domaine du FLE). Les parcours PGCE et PGDE offrent en revanche des débouchés excellents. Fort investissement dans les parcours PGCE et PGDE, qui offrent clairement des débouchés aux étudiants. Souci d assurer l adéquation de la formation aux besoins des entreprises avec le parcours ELAN. Dimension internationale renforcée. 2

48 Points faibles : La présentation des contenus et des connaissances et compétences attendues aurait gagné en clarté avec des titres plus transparents. La validation d une deuxième année de master sur la seule base d un rapport de stage, dans le parcours MAE, paraît quelque peu inadéquate. 3

49 Avis par spécialité Ce master ne possède qu une spécialité identifiée à la mention. 4

50 Recommandations Afin d améliorer cette spécialité, il serait souhaitable de : Présenter de façon plus explicite les orientations de la recherche professionnelle, qui sont présentes dans l ensemble de la formation, mais pas vraiment mises en valeur. 5

51 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Lettres Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) L Université Paris X Nanterre propose le renouvellement d un master sous la mention «Lettres», composé de trois spécialités : «Littératures française, comparée et antique», «Métiers de la culture : Echanges interculturels Europe, Méditerranée» et «Rédaction - Edition». Les deux dernières spécialités sont proposées à la création. L intérêt de cette formation est donc d associer des parcours traditionnels menant à la recherche et à l enseignement, à d autres plus directement professionnalisants. Les secteurs d activité pour les spécialités nouvelles sont les métiers de l édition et du journalisme, et le secteur culturel au sens large (DRAC, Instituts culturels ). On note l originalité de l offre, grâce notamment à la seconde spécialité. L adossement à la recherche passe par les EA 1586, 3931 et Thema, et la continuité des parcours «LMD» est effective en amont du côté des licences ; du côté des doctorats, le dossier manque de précision. L ouverture internationale est importante, notamment en direction de l espace méditerranéen, mais aussi Moscou (Université Lomonossov) et Bologne (Alma Studiorum). La maquette est constituée d un master 1 commun sur lequel se greffe un master 2 diversifié représentant les trois spécialités. La formation est large et équilibrée (méthodologie, culture littéraire, information-communication), avec des passerelles possibles vers d autres mentions. Pour les parcours professionnalisants, il existe en master 2 des enseignements spécifiques. Les liens semblent réels avec le monde du spectacle (la radio, les festivals, les éditeurs), et les stagiaires pourront trouver place dans des lieux d accueil variés. Les flux d étudiants restent minces en master 2, et le parcours «Cultures de l antiquité classique» est quasiment vide. En l absence de bilan, il n est malheureusement pas possible d apprécier le devenir des étudiants dans les années passées. Le dossier est cependant bien présenté et riche d informations, sauf au sujet des intervenants professionnels pour les spécialités nouvelles. 2

52 L habilitation de cette formation rénovée et complétée par un volet professionnalisant semble donc s imposer, mais les effectifs sont à surveiller, et les spécialités nouvelles demanderont certainement à être consolidées et précisées, surtout pour la spécialité «Rédaction - Edition». Le souci de diversifier une offre de formation en créant des spécialités professionnelles à côté d une voie recherche plus classique. L adossement à la recherche est assuré par des équipes dynamiques. La spécialité «recherche» se caractérise par une approche diversifiée de la littérature. La spécialité «Métiers de la culture - Echanges interculturels : Europe, Méditerranée» est rare en son genre. L équipe des enseignants-chercheurs est nombreuse et compétente. Points faibles : Les flux sont modestes, notamment en Lettres classiques. Les spécialités professionnelles devront s imposer dans un horizon déjà riche en Ile-de-France, notamment la spécialité «Rédaction - Edition». La spécialité «Rédaction - Edition» devra peut-être faire l objet d une réflexion complémentaire. 3

53 Avis par spécialité Littératures française, comparée et antique Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité «Littératures françaises, comparée et antique» regroupe trois parcours : «Littérature française», «Littérature comparée» et «Littératures de l antiquité classique». Ils sont reliés entre eux par des passerelles, avec des mutualisations au-delà de la mention. La formation apparaît solide, de haut niveau, diversifiée, avec un fort adossement à la recherche. La maquette combine de façon équilibrée la méthodologie (l apprentissage de la recherche, la pratique de l écrit) avec, dans la spécialité, des contenus d enseignement dont les intitulés sont attrayants. S y ajoute une approche technique du monde des livres. Ce regroupement de trois disciplines représente un effort louable, mais les effectifs restent minces malgré tout, avec une quasi-disparition des lettres classiques. La formation est resserrée et plus viable que par le passé. La voie «recherche» est complétée par les spécialités professionnelles. La qualité de la formation à la recherche est garantie par une maquette bien construite. L équipe enseignante est dynamique en matière de recherche. Points faibles : La chute des effectifs en lettres classiques est préoccupante. Il n existe pas de bilan permettant d analyser le devenir des étudiants. Recommandations : Enrayer la chute des effectifs en s interrogeant sur les origines de celle-ci. Il faudra que la formation soit plus attentive au suivi des étudiants, et que soient produits des éléments permettant l analyse de leurs débouchés professionnels (le doctorat, les concours, ou autres). Métiers de la culture - Echanges interculturels : Europe, Méditerranée Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité «Métiers de la culture Echanges interculturels : Europe, Méditerranée» se caractérise par son originalité. Cette création semble bienvenue dans le contexte actuel et devrait offrir aux étudiants de nouveaux débouchés dans le secteur de la médiation culturelle. 4

54 La formation est conçue de manière intelligente et paraît très complète (la rédaction d articles, la traduction, l histoire politique et culturelle, les projets culturels, l informatique). Les enseignements sont donc variés (la langue et la littérature, l histoire des idées, le droit, l économie, la gestion ) et complétés par un stage. Le volume horaire alloué est important. Il reste que la part prise par les intervenants professionnels n est pas suffisamment précisée, et l évaluation des flux attendus manque. La création de cette formation semble s imposer, mais sa mise en place devra faire l objet d une attention particulière, car elle s inscrit dans un secteur où l offre de formation est déjà riche en région parisienne ; l adéquation des enseignements aux besoins du secteur professionnel reste à prouver dans les faits. Cette spécialité professionnelle est singulière dans sa thématique propre. Elle s intègre utilement dans une mention «Lettres» à côté d une voie recherche traditionnelle, en offrant aux étudiants de Lettres des débouchés nouveaux. Le diplôme semble viable en raison de la diversité des aspects de la formation. La dotation horaire doit permettre le démarrage de la formation dans des conditions favorables. Points faibles : Le rôle des intervenants professionnels n est pas assez clairement présenté. Le dossier ne précise pas suffisamment quels sont les flux attendus. Recommandation : Il sera nécessaire que la formation puisse rendre compte du devenir des étudiants et, en particulier, de leur insertion professionnelle. Rédaction - Edition Appréciation (A, B ou C) : B La spécialité «Rédaction - Edition» constitue une nouveauté permettant aux étudiants de Lettres de s orienter, après leur master 1, vers de nouveaux débouchés dans le monde de la presse, des livres et de l édition. Cette formation semble proche de la spécialité «Techniques éditoriales» qui existe déjà à l Université Paris III, et l on peut se demander si le peu de débouchés dans ce secteur d activité justifie la création d un diplôme supplémentaire dans le contexte parisien. Le dossier devrait donc être affiné, car il reste trop vague sur certains points : les effectifs attendus ne sont pas précisés et la part prise par les intervenants professionnels n est pas suffisamment définie ; la notion de «personnalités extérieures» reste floue... La formation paraît globalement cohérente et adaptée aux débouchés visés, mais le contenu de certains cours devrait faire l objet d un réexamen, car un intitulé tel que «Structures industrielles et administratives de France et d Europe» (en 4 séances de 2 heures) semble conduire à un émiettement peu profitable aux étudiants. Le dossier est donc intéressant, mais gagnerait à être repris et complété. 5

55 La création de cette spécialité professionnelle apportera de nouveaux débouchés aux étudiants de Lettres. La spécialité démarre en master 2 et s appuie donc sur une solide formation littéraire en master 1. La maquette est dans l ensemble bien construite et adaptée aux débouchés visés. Points faibles : Le dossier comprend des imprécisions telles que la part et le rôle des intervenants professionnels, les flux d étudiants attendus, les moyens mis en œuvre pour suivre l insertion des étudiants. Les contenus de certains cours semblent superficiels. Recommandations : Le dossier devra être mieux renseigner concernant le suivi et le devenir des étudiants. Il faudrait réexaminer le contenu de certains cours. 6

56 Recommandations Le suivi des étudiants devrait absolument être amélioré ; on devrait pouvoir accéder à des informations précisant leur devenir et leur insertion professionnelle. Ce sera un élément d appréciation déterminant pour l avenir des nouvelles spécialités professionnelles. Le dossier de la spécialité «Rédaction - Edition» gagnerait à être complété et précisé. 7

57 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Linguistique générale et appliquée Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master comporte pour chacun de ses parcours une formation en linguistique générale visant à approfondir les fondements de cette discipline. La formation favorise les interactions entre les sciences du langage, les sciences de la vie, les sciences de l ingénieur et les sciences de l information et de la communication. Les objectifs professionnels sont précisés en réponse à des besoins sociaux et des demandes formulées par des étudiants et des professionnels : documentalistes, ingénieurs, informaticiens, formateurs, didacticiens, des professionnels du milieu médical et paramédical. La formation s appuie sur le laboratoire Modyco qui compte un grand nombre de chercheurs permanents et présente un éventail large des compétences. Deux spécialités sont proposées: «Fonctionnements linguistiques et dysfonctionnements langagiers» et «Ingénierie linguistique». Le master n a pas de concurrent en Ile de France, les thématiques des autres masters dans la région francilienne étant différentes. L analyse des flux durant le précédent quadriennal est réaliste et fait apparaître la nécessité de refonte du master. Le dossier ne projette pas de chiffres, mais le diagnostic sur l érosion des effectifs a été fait et des solutions effectives ont été proposées. Les contenus des cours sont bien définis et semblent adaptés aux objectifs annoncés. L équilibre entre enseignements spécifiques et enseignements transversaux est bien conçu. Il s agit d une formation très cohérente avec deux spécialités et avec une bonne articulation entre recherche fondamentale, formation théorique et professionnalisation. Elle s appuie sur une excellente équipe pédagogique et sur un fort potentiel de recherche. 2

58 Les contenus des enseignements sont bien définis, en cohérence avec les objectifs scientifiques et les objectifs en termes de compétences. Bon équilibre entre enseignements transversaux et enseignements spécifiques. La formation s appuie sur une équipe pédagogique de très bonne qualité et sur un potentiel de recherche excellent. Points faibles : Les effectifs sont peu nombreux, avec une érosion sur le dernier quadriennal. La spécialité «Fonctionnements linguistiques et dysfonctionnements langagiers» propose deux parcours intéressants autour des dysfonctionnements langagiers, avec des perspectives d améliorer ainsi l attractivité de la formation. Cependant ces deux parcours sont mal matérialisés dans la maquette, qui propose pléthore d enseignements. La formation mérite un développement plus important à l international, à partir des partenariats européens et québécois en cours. 3

59 Avis par spécialité Fonctionnements linguistiques et dysfonctionnements langagiers Appréciation (A, B ou C) : B Cette spécialité, à la fois recherche et professionnelle, se décline en deux domaines de professionnalisation : «Diapason» (handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation) et «Ecrfore» (remédiation et formation à l expression écrite). Elle répond ainsi de façon adéquate à des besoins sociaux, tout en proposant un parcours de recherche fondamentale conduisant à une thèse. D excellents partenariats assurent la pluridisciplinarité. Points faibles : Nette érosion des effectifs. Le nombre de cours proposé est excessif relativement au nombre d étudiants. Pas d analyse du devenir des étudiants. Recommandations : Les contenus des deux nouveaux parcours méritent d être plus clairement identifiés. Le guidage des choix des étudiants doit être renforcé. Ingénierie linguistique Appréciation (A, B ou C) : A Cette spécialité parait très cohérente. Les quatre parcours spécifiques ont tous une réelle dimension professionnalisante. La formation semble se donner les moyens de réaliser ses objectifs affichés d articuler théorie et pratique. Cohabilitée avec deux autres institutions de la région francilienne, cette spécialité peut devenir la plus importante en France dans le domaine de l ingénierie linguistique. 4

60 Point faible : Les effectifs sont peu nombreux. Recommandations: Afin d améliorer cette spécialité il faudrait : Mettre en place un dispositif permettant d analyser le devenir des étudiants. Compte tenu du bilan sur le plan du recrutement, la formation aurait intérêt à développer ses partenariats européens et internationaux afin d augmenter sa visibilité internationale. 5

61 Recommandations Il paraît nécessaire d améliorer la lisibilité de la maquette «Fonctionnements linguistiques et dysfonctionnements langagiers». Peut-être serait-il pertinent d identifier clairement un troisième parcours «généraliste». 6

62 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Philosophie Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Il s agit d une formation de grande qualité, qui propose une offre pédagogique d enseignement et de recherche tout à fait adéquate aux exigences des masters. Le niveau de la formation, des responsables, des équipes engagées et des chercheurs impliqués est très bon. Néanmoins, les responsables de la formation tiennent trop pour acquis que la préparation aux concours soit la seule possibilité de devenir professionnel pour leurs étudiants. Ce master est très solidement encadré par des responsables compétents et reconnus, par des équipes d accueil composées d enseignants-chercheurs confirmés. Le tissu de relations institutionnelles variées permet la circulation des étudiants et des enseignants, sur les plans local et international. On apprécie l importance donnée aux flux d étudiants et l ouverture vers d autres disciplines des sciences humaines. La formation proposée est complète et équilibrée. Points faibles : La part professionnelle est faible et seuls les concours de l enseignement sont présentés comme devenir possible. Les relations internationales dans leur aspect «mobilité étudiante» ne sont pas explicitées. 2

63 Avis par spécialité Histoire et actualité de la philosophie Appréciation (A, B ou C) : A Point fort : La spécialité est très ouverte sur d autres disciplines des sciences humaines et solidement encadrée par des équipes d accueil composées d enseignants-chercheurs confirmés. Point faible : La présentation des enseignements ne fait jamais apparaître les données quantitatives en termes de travail personnel demandé aux étudiants ; cela donne, à tort, l impression que des cours magistraux sont dispensés, à charge pour les étudiants de gérer au mieux leur temps. Recommandation : Donner plus d indications, et tout du moins, engager la réflexion sur le devenir professionnel des étudiants qui ne se destinent pas à l enseignement ou à la recherche dans les parcours classiques. 3

64 Recommandations Il est recommandé d engager une réflexion sur le devenir des étudiants qui n optent pas pour un parcours classique de formation et de recherche. Il ne sera pas possible de faire l économie, en cours de contrat quadriennal, d une réflexion sur la création d un parcours professionnalisant venant préciser au moins un des parcours existant déjà, ce qui serait peut-être un moyen d accroître l attractivité de celui-ci. A plus long terme, une recomposition des spécialités pourrait être envisagée. Un rééquilibrage des spécialités en fonction de leurs effectifs réels devra être engagé. Il faudrait davantage mettre l accent sur la question du devenir professionnel des étudiants qui n optent pas pour un parcours classique de formation et de recherche. 4

65 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Théâtre Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le dossier présenté est complet, sauf pour ce qui concerne les descriptifs des spécialités «recherche» cohabilitées avec l Université Paris III (et qui constituent tout de même une part importante du dispositif pédagogique) et les informations concernant les flux étudiants, les taux de réussite et l insertion professionnelle des diplômés. Par exemple, l «annexe statistique» annoncée dans le sommaire n est pas jointe, et cette absence est d autant plus regrettable que la principale spécificité de la mention est la présence d une spécialité professionnelle «Mise en scène et dramaturgie» pour laquelle des indicateurs aussi attendus que les effectifs, la provenance des étudiants (formation initiale ou reprise d études) et les réussites en matière d insertion professionnelle font entièrement défaut. En l absence de ces données, un bilan du dernier contrat se révèle malheureusement impossible. Les objectifs scientifiques, pédagogiques et professionnels sont clairement exposés. On peut relever une attention importante à la cohérence et à la variété du dispositif pédagogique, au développement de partenariats avec d autres disciplines présentes dans la même université, aux collaborations étroites avec des interlocuteurs professionnels de grande qualité et à l ouverture internationale. L organisation en parcours de la spécialité «recherche», qui permet notamment des interactions fécondes avec d autres formations (la philosophie, les lettres, l histoire de l art, la sociologie), donne une bonne lisibilité au dispositif pédagogique. Quant à la spécialité professionnelle, si elle constitue une forme de pari dont la réussite ne peut encore être assurée (l accès aux fonctions de metteur en scène et plus encore, de dramaturge ne passant pas habituellement en France par un diplôme universitaire), elle a su se doter (notamment auprès de la DRAC Ile-de-France) des moyens indispensables à une mise en œuvre crédible et potentiellement efficace. Adossé à une équipe de recherche de haut niveau et très dynamique, ouvert sur une grande variété d enseignements de qualité, héritier d une longue histoire et attentif aux nouvelles possibilités que pourrait offrir la participation à la formation des enseignants du secondaire, le master «Théâtre» de l Université de Paris X-Nanterre constitue l une des meilleures formations dans son domaine et une référence au niveau national. 2

66 Sa seule fragilité repose sur l entière délégation à Paris III de l organisation des deux spécialités «recherche» qui sont plutôt des parcours. Une concertation plus grande entre les deux établissements et un réaménagement interne de ces deux spécialités pourraient sans doute être envisagés. L ancienneté et la richesse de la formation. L excellence de l équipe pédagogique et de son adossement à la recherche. L ouverture à d autres champs disciplinaires. Le rayonnement international. Le réseau de partenaires professionnels de grande qualité. Attention à la diversification de la formation, par la co-habilitation ou la collaboration avec d autres établissements. Une politique spécifique d enseignements des langues vivantes. Points faibles : L absence d un bilan du précédent contrat et de toute donnée chiffrée concernant les flux d étudiants. Des spécialités «recherche» ressemblant davantage à des parcours. L absence de suivi du devenir professionnel des étudiants. 3

67 Avis par spécialité Histoire, théorie et esthétique du texte et de la scène Appréciation (A, B ou C) : B La variété et la grande qualité de l offre pédagogique. Un adossement solide à une recherche de haut niveau. L accès à des séminaires dispensés dans d autres établissements ou équipes de recherche. Points faibles : Une proportion insuffisante d enseignements propres à la spécialité ; en l état, il s agit plutôt d un parcours. Une faible cohérence pédagogique. Une co-habilitation avec l Université Paris III qui ne repose pas sur un véritable travail de collaboration. Recommandation : La co-habilitation avec l Université Paris III devra reposer sur un travail en commun aboutissant à une formation qu aucune des deux universités n aurait pu proposé seule, ce qui n est pas le cas de cette spécialité qui reprend une des thématiques de l IRET. Si cette situation n évolue pas, et si le volume horaire spécifique à la spécialité n est pas augmenté, il faudrait mieux la présenter comme un parcours à l intérieur d une seule spécialité à finalité «recherche». Mise en scène et dramaturgie Appréciation (A, B ou C) : B Une formation originale et innovante. Un très bon équilibre entre les différentes composantes de la formation. Des partenariats professionnels de qualité. Une masse horaire d enseignement en adéquation avec l objectif de formation affiché. Le soutien de la DRAC Ile de France pour l organisation d ateliers de haut niveau. 4

68 Points faibles : Les fonctions visées (metteur en scène, dramaturge) ne reposent pas sur une procédure claire de certification professionnelle et débouchent rarement sur des emplois stables. La mise en place de cette formation peut aider à la clarification de leur statut professionnel, mais c est un pari risqué dans l économie actuelle du spectacle vivant. Aucune indication n est donnée sur les effectifs, sur la provenance des étudiants (formation initiale/formation continue), ni sur les pourcentages de réussite au cours du précédent contrat. Aucune indication n est donnée sur l insertion des diplômés dans le monde professionnel. Recommandation : La formation est récente, et il peut être légitimement difficile de dresser dès à présent le bilan de son efficacité : les métiers principalement visés ne sont pas de ceux auxquels on accède immédiatement après l obtention d un diplôme. Mais cette difficulté impose plus fortement encore d observer avec attention le devenir professionnel des anciens étudiants. La crédibilité même de cette formation, la première en son genre dans une université française, risquerait sinon de se trouver affaiblie. Poétique du drame moderne et contemporain Appréciation (A, B ou C) : B La très grande qualité de l offre pédagogique. Un adossement très solide à une recherche de haut niveau. Points faibles : Une proportion insuffisante d enseignements propres à la spécialité ; en l état, il s agit plutôt d un parcours. Les contenus pédagogiques sont peu diversifiés. Recommandations : Diversifier les contenus d enseignements afin de créer une spécialité plus large et de mieux l affirmer à l intérieur du dispositif pédagogique. L adossement à la recherche devra être mis au service d un projet pédagogique plus adapté aux objectifs d une formation de deuxième cycle universitaire : le doctorat semble le seul débouché visé par la spécialité. 5

69 Recommandations Un vrai travail d observation du devenir des étudiants doit être entrepris. A l avenir, la spécialité professionnelle «Mise en scène et dramaturgie» doit pouvoir être en mesure de présenter le bilan de son efficacité. Les spécialités «recherche» co-habilitées avec l université de Paris III devraient être réaménagées afin que chacune puisse acquérir une plus grande autonomie, une place mieux équilibrée et une meilleure articulation à l intérieur du dispositif pédagogique. En l état, l une recouvre un champ un peu trop large («Histoire, théorie et esthétique du texte et de la scène») et une autre, un champ un peu trop étroit («Poétique du drame moderne et contemporain»). 6

70 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit et économie Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Avis globalement favorable même si l une des spécialités mérite d être revues, son attractivité paraissant insuffisante. La spécialité «Concurrence et régulations des marchés» se positionne dans une logique professionnalisante riche d avenir dans la mesure où elle intervient dans les domaines de la concurrence et des marchés, c'est-à-dire à l intersection des disciplines juridiques et économiques. Elle accompagne ainsi les mutations de ces domaines en donnant à ses diplômés une solide formation qui leur permet de posséder les connaissances, les méthodes d analyses et les modes de raisonnement propres au droit et à l économie. Champ disciplinaire original, peu exploré en France, permettant à l université Paris X de se positionner, dans une perspective de concurrence européenne et internationale, sur le créneau conjoint de l analyse économique du droit et du droit public des affaires. Débouchés ciblés, mais prometteurs, y compris dans le domaine de la recherche. Forte intégration dans des réseaux nationaux et internationaux. Points faibles : Une référence trop importante au droit public et en conséquence une prise en compte insuffisante du droit privé. Le droit économique permet justement de dépasser ce clivage. Le master porte là la marque de ses origines. L équipe pédagogique des enseignants-chercheurs se révèle par ailleurs déséquilibrée dans sa composition : 11 économistes et gestionnaires pour 2 juristes. Aucun dispositif de formation continue n a été prévu. 2

71 Manque de précision quant au devenir des étudiants, quant à l articulation des deux spécialités de master II. Dimension communautaire des enseignements peut être trop absente. Effectifs faibles, en diminution sur deux ans. 3

72 Avis par spécialité Concurrence et régulation des marchés Appréciation (A, B ou C) : A Bon affichage du diplôme en termes de secteur d activité et de bassin d emploi. Bonne intégration au monde professionnel (intervenants, débouchés, stages). Equilibre qui semble satisfaisant entre les enseignements fondamentaux et les enseignements techniques et professionnels. Offre diversifiée et attractive des modules professionnels, permettant à l étudiant de construire son parcours en fonction de son projet professionnel. Points faibles : Une conception trop publiciste de la rencontre du droit et de l économie. Le droit de la concurrence comme le droit des marchés dépassent la distinction public-privé qui devient très largement académique si l on occulte la question de la nature du contentieux. Faiblesse très relative des effectifs, qui sont passés de 19 étudiants à 16 entre 2005 et Lisibilité insuffisante de la maquette : volume horaire global pour chaque étudiant, titulaires des cours, explications quant au choix du contenu de la maquette, quant aux équilibres recherchés... Recommandation : Améliorer la lisibilité de la maquette pour mettre davantage en lumière l attractivité réelle de la formation. Analyse économique et juridique Appréciation (A, B ou C) : B La démarche, qui consiste à faire converger l analyse juridique et l analyse économique pour conférer aux diplômés une capacité à mener des recherches théoriques ou appliquées dans les deux disciplines du droit et de l économie, porte la marque d une réflexion originale et pertinente sur les thématiques de recherche. Diplôme s inscrivant dans un champ en plein essor en termes d expertise et de recherche, l analyse économique du droit, pour lequel les formations existant actuellement en France sont peu nombreuses. Dimension internationale et comparée des enseignements. 4

73 Points faibles : Manque de clarté de l intitulé, «Analyse économique et juridique», qui permet difficilement d identifier le contenu du diplôme et d afficher le champ de compétence privilégié. Faiblesse des effectifs, qui sont passés de 15 à 4 entre 2005 et 2006, ce dernier chiffre entretenant un véritable doute quant à la viabilité de la spécialité. Difficulté à percevoir la cohérence globale de la formation : les raisons expliquant le choix des matières fondamentales ne sont pas faciles à percevoir ; certains intitulés ne permettent pas d identifier le contenu réel de l enseignement. Manque d information quant au devenir des étudiants, spécialement dans une perspective de poursuite en doctorat et ce, même en tenant compte de la date récente de création de la spécialité et du manque de recul qui en découle nécessairement. Recommandation : Repenser l architecture et le contenu du diplôme, de façon à le rendre plus attractif pour les étudiants. 5

74 Recommandations Renforcer le pôle juridique de l équipe pédagogique, rendre plus explicite les conditions de recrutement en M1, préciser pour le M2 la place laissée aux candidats extérieurs par rapport aux candidats internes de façon à ouvrir le master aux meilleurs étudiants de toutes les universités. Améliorer la lisibilité du dossier de façon à mettre davantage en lumière les atouts de ce master. Repenser la spécialité «Analyse économique et juridique», qui apparaît comme étant la formation la plus fragile et la moins attractive de ce master. Supprimer éventuellement cette spécialité si le nombre d étudiants demeure à son niveau de

75 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Economie appliquée Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette mention ne fait pas vraiment apparaître d objectif global. Elle offre une grande diversité de formation avec trois disciplines en économie (dont l économie de l environnement, l économie de l information et celle des réseaux), une formation en finance et méthodes quantitatives, ainsi qu une formation pluri-disciplinaire (sciences de l ingénieur, gestion, géographie, chimie, ). Elle vise, d une part, des carrières orientées vers la recherche et les études économiques, et d autre part, des carrières professionnelles telles que : économiste-statisticien, économètre en entreprise, métiers de la finance, de l énergie et de l environnement, métiers de consultant, etc. Ces formations correspondent bien au domaine de spécialisation des enseignants-chercheurs qui forment une équipe pédagogique de qualité. Elles disposent d un bon appui recherche à travers l équipe EconomiX. La logique des parcours LMD est complexe et pas toujours facilement lisible. En effet, certaines spécialités nécessitent un parcours spécifique et d autres non. On manque aussi d information sur les flux d étudiants avec 204 inscrits en M1 et 78 admis cela ne suffit pas à faire vivre 5 mentions de M2. D où viennent les autres étudiants? Quels est leur devenir? L articulation avec d autres formations (multiple co-habilitations) ainsi que les contacts avec les milieux professionnels sont de bon niveau. L ouverture internationale est inégale selon les spécialités. Appui sur une équipe de recherche d excellence. Taille et qualité de l équipe pédagogique. Dynamique de réduction du nombre de mentions et intégration d anciennes spécialités dans la mention Economie Appliquée. Points faibles : Peu de relation entre les spécialités de M2. Il y a en fait 3 masters (économie générale, énergie et environnement et économie des réseaux) dont l addition n est pas vraiment convaincante. 2

76 Le master n est pas très pointu sur la dimension insertion professionnelle. Beaucoup de métiers visés, mais pas toujours très clairement identifiés. Grande déperdition d étudiants en M1 et faible taux de succès (78 admis pour 204 inscrits). Manque d information sur les flux d étudiants en M2. Cohérence des parcours peu évidente avec quelques interrogations fortes (cf. recommandations et fiche spécialités). 3

77 Avis par spécialité Développement économique et territorial Appréciation (A, B ou C) : C Point fort : Spécialité professionnelle, mais assez généraliste et pluridisciplinaire dans son contenu. Points faibles : Ce qui est donné comme point fort apparaît en fait du côté point faible, car on observe un manque de spécificité de cette formation qui regroupe des domaines très divers (nombreux cours mutualisés). Les objectifs professionnels ne sont pas bien définis et elle n apparaît pas très attractive au vu du nombre d inscrits. Les chiffres de l insertion professionnelle ne sont pas fournis. On peut se demander si cette formation répond à de véritables besoins et si elle se justifie bien au sein d un M2 d économie appliquée (formation peu «économique» en M2 et plus proche des formations pluridisciplinaires proposées dans les Instituts d Etudes Politiques et autres Grandes Ecoles). L équipe pédagogique n est pas décrite ni l adossement recherche. Recommandations : Des informations doivent être fournies permettant de juger de l attractivité de cette formation et des débouchés professionnels de cette spécialité en précisant les métiers auxquels elle conduit et le devenir des étudiants. Il serait aussi nécessaire de préciser comment se positionne cette spécialité en termes d ancrage local et par rapport aux autres formations du même type? Economie du développement durable, de l environnement et de l énergie Appréciation (A, B ou C) : A Finalité recherche (avec de nombreuses thèses) et professionnelle dans un domaine en forte expansion. Diplôme délivré conjointement par plusieurs établissements. Formation attractive pour les étudiants. 4

78 Points faibles : La différence avec la spécialité EPEE n est pas claire. Ces deux spécialités semblent très similaires. Comment sont elles organisées? Où sont réellement inscrits les étudiants? Recommandation : Fusionner avec la spécialité EPEE, ou faire clairement apparaître les différences entre les 2 spécialités. Economie et politiques de l energie et de l environnement Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Formation attractive. Points faibles : Spécialité uniquement professionnelle. On ne perçoit pas de différence avec la voie professionnelle de la spécialité EDDEE. Les étudiants sont nombreux, mais sur quels sites sont-ils répartis? Recommandation : Fusionner les 2 spécialités «énergie et environnement». Economie internationale, politiques macro-économiques et conjoncture Appréciation (A, B ou C) : A Equipe pédagogique de qualité. Bon mixage professionnel-recherche, formation de qualité, très appliquée, avec de nombreux débouchés annoncés. Triple formation en économie internationale, macroéconomie et économétrie. 5

79 Points faibles : Formation qui reste très généraliste avec un grand nombre de domaines abordé qui interroge sur son positionnement par rapport à d autres formations offrant une spécialisation plus pointue sur chacun des domaines (finance, macroéconomie, économétrie, éco du développement )? On manque d information sur les thèses engagées et soutenues et sur les débouchés professionnels des étudiants. Recommandations : Mieux faire apparaître l objectif professionnel de la spécialité et son positionnement par rapport aux autres formations existantes dans le domaine. Modifier peut-être, en conséquence, l intitulé très généraliste de la spécialité? Industrie de réseau et économie numérique Appréciation (A, B ou C) : A Spécialité recherche+professionnelle issue d un rapprochement entre les Universités et les Grandes Ecoles. Formation d excellence dans les domaines de l innovation, de l économie numérique et des industries de réseaux. Cours en français et en anglais, attirant des étudiants étrangers dans un domaine en forte croissance. Développement des thèses professionnelles parallèlement aux thèses académiques au niveau Recherche. Débouchés professionnels clairs. Point faible : Le nombre d étudiants qui résultera du rapprochement en cours avec d autres formations n est pas clair. On peut se demander si le nombre total d étudiants suffira à faire vivre 4 parcours. Il faut cependant laisser le temps à cette nouvelle spécialité de se développer pour en juger. Recommandations : Les 4 parcours font de cette spécialité une mention de master à part entière. Son organisation spécifique ajoute encore à la complexité du regroupement de spécialités hétérogènes dans ce master «Economie appliquée». 6

80 Recommandations La lisibilité du parcours master (M1-M2 et spécialités) doit être clarifiée par une simplification des parcours. Au sein du M1 «Economie et Finance» commun avec deux autres mentions actuellement (avec un diplôme intermédiaire de M1 intitulé «Maîtrise économie et finance»), l accent mis sur la formation finance associée aux choix de trois parcours (Economie ; Economie de l environnement ; Econométrie et modélisation) fondé sur une articulation entre discipline fondamentale et discipline complémentaire rend très complexe la lisibilité des parcours amenant aux différentes spécialités de la mention «économie appliquée». Pourquoi ne pas distinguer deux mentions en M1, une mention «Monnaie banque finance assurance» et une mention «Economie appliquée», dans la mesure où il y a déjà une pré-spécialisation en M1 par les options choisies? Est-il vraiment nécessaire de regrouper autant de spécialités séparées sous une mention unique «Economie appliquée»? Les spécialités «Economie du développement durable, de l environnement et de l énergie» et «Economie et politique de l énergie et de l environnement», semblent très proches (énergie et environnement) : pourquoi ne pas les regrouper? Une spécialité (réseaux) possède quatre parcours, ce qui s ajoute à la complexité. Au total, la logique de la mention n est pas vraiment lisible, et les différentes spécialités semblent n avoir que peu de lien entre elles (sur le plan des enseignements comme sur celui des équipes pédagogiques). Réfléchir sur la manière d accroître le taux de succès en M1. Développer les chiffres sur l insertion professionnelle. 7

81 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE) Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Les masters «MIAGE» sont orientés vers l ingénierie des systèmes d information. Ce master est conforme aux attendus de ce type de formation en proposant une spécialité «Agilité des systèmes d information et e-business» tout à fait pertinente. Les objectifs professionnels, en termes de métiers et de compétences, sont clairement définis (ingénieur d études/développement, intégrateurs d application, urbaniste de SI, architecte ). Ce master se positionne totalement et clairement dans une démarche de professionnalisation et bénéficie d un environnement économique intéressant en termes de débouchés. Il peut, par ailleurs, être préparé en formation initiale ou en apprentissage. Il n existe pas à l heure actuelle de laboratoire d informatique à Paris 10, mais la formation s appuie bien sur les compétences des laboratoires voisins (LIP6, PRISM, LAMSADE) et sur celles du CEROS de Paris 10 pour les aspects gestion et management des systèmes d information. Les thèmes de la formation sont bien couverts par les domaines de recherche des intervenants. Par ailleurs, le master MIAGE de Paris 10 est intégré au réseau national des MIAGE, mais il n est pas fait mention de collaborations avec les autres MIAGE parisiennes. Le programme sur les deux années est composé d un ensemble cohérent et intégré d unités d enseignement, sans possibilité d option à l exception du premier semestre où deux EC peuvent être choisis, chacun dans une liste de deux possibilités. Ce peu de souplesse peut se justifier par les effectifs et par la diversité des domaines abordés dans ce type de formation. Les contenus pédagogiques sont clairs et cohérents par rapport aux objectifs. Les connaissances, compétences et savoir-faire acquis sont clairement indiqués. On peut être surpris de l absence de travaux pratiques dans les UE. Les aspects professionnalisants sont très présents au travers d enseignements liés au fonctionnement des entreprises, de projets conséquents et de deux stages dans le cursus en formation initiale. L apprentissage permet évidemment aussi une professionnalisation des étudiants. 2

82 Il est dommage de ne pas avoir prévu de visite d'entreprise pour l'encadrement des stages. Par ailleurs, le stage de 3 mois du second semestre compte pour 4,5 ECTS, ce qui peut paraître assez peu. Est-il souhaitable de mettre en place des demi-crédits ECTS? Rien n est dit sur la possibilité de poursuite d études en doctorat pour les diplômés. Même si l aspect professionnalisant prédomine, une telle possibilité devrait être encouragée. L équipe pédagogique, accompagnée d un conseil de perfectionnement, comporte des intervenants des entreprises (dans quelle proportion?). Ce master se positionne naturellement derrière le parcours MIAGE de la licence «Modélisation mathématique, informatique et applications». Le recrutement se fait principalement en M1, exceptionnellement en M2 pour des étudiants ayant suivi une première année d un autre master MIAGE. Les modalités de recrutement manquent un peu de précision et les critères de sélection (pré-requis) ne sont pas suffisamment détaillés. Il n y a pas d information sur les origines universitaires des étudiants accédant à ce master. Les effectifs en ne sont pas donnés, mais la formation comptait en une quarantaine d étudiants sur chaque année, avec une part un petit peu plus importante en apprentissage. Il n y a pas de prévision de flux. Le dossier fournit la liste des diplômés 2007 par le biais de l apprentissage, avec les informations sur leur insertion professionnelle. Pour les étudiants en emploi (80 %), les métiers et les salaires sont conformes aux objectifs et niveau de la formation. Il est regrettable de ne pas avoir la même information sur les diplômés en formation «classique». L'aspect international est quasiment absent du dossier. Il n est fait mention que d un début de projet de partenariat avec une école d'ingénieur tunisienne. Enfin, le dossier, assez complet sur les aspects professionnalisants, manque parfois de précision. Il manque des tableaux de synthèse (par exemple donnant les volumes d'enseignement sur les années et les semestres, nombre d'intervenants extérieurs ou les modalités de contrôle des connaissances ). Une formation pertinente en termes d objectifs, de contenus, de débouchés. Un bon adossement à la recherche. Une professionnalisation importante. La participation des professionnels des entreprises (intervention, conseil de perfectionnement ). L apprentissage. Points faibles : Pas de mention d accueil de public en formation continue, ni de possibilité de VAE. Faible dimension internationale. Identification et modalités des recrutements peu claires. Peu de travaux pratiques identifiés (uniquement les modules "projets"). 3

83 Avis par spécialité Ce master ne possède qu une spécialité identifiée à la mention. 4

84 Recommandations Il convient de mettre en oeuvre des actions et de proposer de nouvelles modalités vers la formation continue. Il faudrait également encourager la mobilité des étudiants à l étranger, que ce soit au travers des programmes d échanges ou par le biais des stages organisés dans le cursus. Il est étonnant de faire encadrer les stages par des ATER. L'importance des stages dans ce type de formation et la nécessité d'établir des liens durables avec les entreprises demandent peut-être plus d'implication des permanents. Il faut organiser un suivi des diplômés de la filière classique. Les demi-points ECTS sont déconseillés. Il faudrait dire clairement qui est responsable de la mention : outre la direction conjointe affichée en début de dossier, il est fait mention plus loin d un troisième professeur «directeur de la MIAGE». 5

85 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Monnaie, banque, finance, assurance Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) La formation s appuie sur des compétences recherche et pédagogique éprouvées dans les domaines de la bancassurance, de la régulation prudentielle, ainsi que sur l émergence de nouveaux modes de gouvernance et de stratégies de gestion des risques des acteurs financiers. Elle bénéficie de l appui d une bonne équipe de recherche et de l expertise d enseignants-chercheurs qui entretiennent des interactions récurrentes avec le monde professionnel de la finance. La finalité principale de ce master est de permettre l intégration des étudiants, d une part, dans des carrières orientées vers la recherche et les études économiques, et d autre part, vers des carrières professionnelles telles qu analyste financier, trader, sales, gestionnaire de portefeuille ou de patrimoine, chargé de clientèle, Les débouchés pour ces différents métiers sont nombreux et la pérennité des besoins est avérée pour les années à venir. La formation proposée se distingue de ses concurrents locaux par une approche peut-être plus généraliste. Le dispositif de formation du master est assez clair et cohérent, même s il manque en règle générale le contenu détaillé des cours et les noms des responsables des cours. La répartition entre les cours communs et spécifiques apparaît appropriée. La formation à la recherche n est pas suffisamment évoquée ; seul le mémoire différencie une filière recherche d une filière professionnelle. Les liens avec les niveaux L et D ne sont pas explicités. S il y a des chercheurs invités de niveau international, aucune mention n est faite de partenariat ou d échange d étudiants au niveau international. Toutes les spécialités ont deux responsables, ce qui est surprenant et guère utile. L avis est globalement positif, mais des compléments sont à donner sur le contenu détaillé des cours et leurs intervenants. Les formations à la recherche sont insuffisamment développées ou tout au moins pas assez différentes des formations professionnelles. Les informations fournies sur chaque spécialité sont succinctes et celle sur la spécialité «Gestion des actifs» soulève des questions. Formation attractive de bonne qualité en Monnaie, Banque, Finance, Assurance. 2

86 Forte sélection. Forte demande de formation. Bonnes équipes pédagogique et de recherche. Proposition de formation assez cohérente. Points faibles : Présentation des spécialités relativement limitée. Deux responsables par spécialité. Formation spécifique à la recherche faible, en dehors de la différenciation au niveau du mémoire. 3

87 Avis par spécialité Banque, monnaie et marchés Appréciation (A, B ou C) : B Formation traditionnelle bien reconnue sur le marché. Possibilité de choisir parmi trois parcours : recherche, professionnel classique et professionnel par apprentissage. Formation globalement bien structurée. Points faibles : Deux responsables de spécialité. Le parcours recherche en M2 se distingue du parcours professionnel uniquement par la rédaction d un mémoire à la place d un stage. A priori, il faudrait renforcer la formation à la recherche, au minimum au semestre 4, pour le parcours recherche ; par exemple, ajouter des séminaires de lecture d articles avancés. Le parcours apprentissage est difficile à évaluer, car il manque de détails quant au contenu de nombreux cours et leurs intervenants. Recommandations : Désigner un seul responsable de spécialité. Augmenter la formation à la recherche dans le cadre du parcours recherche ou augmenter cette formation à la recherche pour tous les parcours si l idée est de former par la recherche pour l ensemble des parcours. Donner plus d informations sur la filière apprentissage. Gestion des actifs Appréciation (A, B ou C) : B Formation professionnelle de bon niveau, appliquée aux métiers de l analyse financière et de la gestion d actifs, permettant l intégration des étudiants dans un secteur très porteur. Intervention de nombreux professionnels au sein de la formation en M2. 4

88 Points faibles : Spécialité difficile à évaluer, sauf à considérer que tous les éléments manquants sont portés à charge : aucun détail sur les flux de candidats, aucun taux de réussite ni statistiques sur le devenir des étudiants, Deux responsables de spécialité. Recommandations : Présentation de la spécialité un peu très succincte qui demanderait à être complétée. Désigner un seul responsable de spécialité. Gestion du risque en finance et assurance Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Formation théorique, pratique et assez complète aux métiers de l assurance et de la finance. Points faibles : Manque d informations sur les flux d étudiants, le contenu détaillé des cours et les intervenants, Deux responsables de spécialité? De plus, l un des deux responsables n est pas référencé dans l équipe pédagogique. Le parcours recherche en M2 se distingue du parcours professionnel uniquement par la rédaction d un mémoire à la place d un stage. A priori, il faudrait renforcer la formation à la recherche, au minimum au semestre 4, pour le parcours recherche et ajouter des séminaires de lecture d articles avancés. La formation à la recherche est, comme pour la première spécialité, insuffisante. Le premier débouché professionnel donné est actuaire. Pour obtenir le titre d actuaire, il faut que la formation soit reconnue par l institut des actuaires ; or, il n est pas fait mention d une telle reconnaissance. Préciser le positionnement de cette spécialité par rapport à d autres de même type en région parisienne et en France. Recommandations : Désigner un seul responsable de la spécialité. Augmenter la formation à la recherche dans le cadre du parcours recherche ou augmenter cette formation à la recherche pour tous les parcours si l idée est de former par la recherche pour l ensemble des parcours. Répondre aux questions sur le manque d informations et aux autres questions dont celle sur la reconnaissance de la formation par l institut des actuaires, positionnement, 5

89 Recommandations Compléter les informations sur les spécialités et bien référencer tous les enseignants. Remplir la liste des éléments constitutifs sur les unités d enseignements pour les spécialités «Banque, monnaie et marchés» et «Gestion du risque en finance et assurance» et donner le détail des contenus ainsi que les noms des intervenants. Revoir l objet de la spécialité «Gestion des actifs». Augmenter les spécificités des formations à la recherche. Eventuellement, introduire une séminaire d initiation à la recherche en M1 (semestre 2). Répondre aux questions sur la filière apprentissage de la spécialité «Banque, monnaie et marchés», car il est difficile de l évaluer. 6

90 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Sciences de gestion Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) La mention proposée a pour objet de couvrir tous les domaines des sciences de gestion. Quinze spécialités sont proposées dont certaines sont originales. La première année consiste en un M1 de type ancienne MSG commun à tous les étudiants à une UE près, en dehors du cas de la spécialité CCA. A ce niveau, il serait souhaitable de vérifier que certains des enseignements proposés n ont pas déjà été suivis par la majorité des étudiants recrutés en licence d économie et gestion. Inversement, aucun cours de comptabilité n est proposé ; ce qui suppose que tous les étudiants ont eu auparavant ce type d enseignement, ce qui ne semble pas évident. Il pourrait peut-être y avoir des enseignements différenciés en fonction de l origine des étudiants. De l autre côté, il semble manquer dans la formation commune de cours de base en théorie des organisations et en gestion des ressources humaines. L UE finance commune à tous les étudiants de M1 est centrée, si l on se fonde sur le contenu exposé, sur la gestion de trésorerie ; or, il ne semble pas forcément utile que tous les étudiants recoivent une formation à la gestion de trésorerie. Il serait plus pertinent d utiliser cette UE pour compléter les connaissances des étudiants en finance : présentation des marchés financiers, du système bancaire, des différentes modalités de financement, etc. Une orientation est proposée au semestre 2 via le choix d une UE. Il y a de fortes différences entre les quatre UE optionnelles. Certaines sont strictement focalisées sur une spécialité comme celles d «Ingénierie immobilière» et de «Méthodes scientifiques de gestion» et les deux autres a priori plus généralistes. Or, ces deux dernières UE dites optionnelles généralistes ne semblent pas très utiles pour certaines spécialités. Par exemple, l UE optionnelle Finance-contrôle concerne des spécialités de type Comptabilitécontrôle et est pratiquement sans intérêt pour les spécialités finance. Aucune UE optionnelle proposée ne concerne vraiment les étudiants s orientant vers des spécialités de type GRH ou stratégie. Tous ces points amènent à se demander si la structure du M1 permet de prendre en compte les différences de formation entre les étudiants recrutés et s il permet de bien orienter ou former les étudiants vers les différentes spécialités proposées en M2. D une manière générale, il manque beaucoup d informations sur le dossier pour pouvoir évaluer correctement la demande. A priori, le dossier tel que présenté donne l impression que la demande est une suite de l existant, mais en même temps, il est précisé qu une spécialité «Management stratégique et international» demande une ouverture pour septembre 2008 (uniquement pour l apprentissage ou nouvelle spécialité?). Il serait souhaitable de bien préciser 2

91 s il y a des demandes de création de spécialités (gestion des ressources humaines, management général des organisations?) et de parcours (par exemple, apprentissage en management stratégique?). Pour les spécialités, sont rarement donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique de chaque spécialité, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Ce manque d information limite fortement l évaluation des spécialités. D après les informations données, nous dénombrons 11 professeurs et 18 maîtres de conférences, ce qui est conséquent dans l absolu, mais tout compte fait, relativement limité pour 15 spécialités. Avoir la répartition des enseignants titulaires par spécialité est donc important pour examiner si à chaque fois, les forces sont suffisantes, d autant que le centre de recherche d appui à ces formations est de qualité moyenne. Ceci explique peut-être le poids relativement important des coopérations avec d autres institutions dans les trois masters recherche, ce qui devrait nécessiter une réelle analyse des forces de recherche de ces autres institutions et de leurs capacités à délivrer des masters recherche. Globalement, l avis est moyennement favorable. De nombreux points sont à éclaircir, une fois que toutes les informations nécessaires seront fournies. Des corrections sont certainement à faire dans le contenu du M1. Les noms de certaines spécialités sont à revoir ; il faut peut-être envisager le regroupement de certaines spécialités, voir travailler sur deux ou trois mentions afin de mieux mutualiser. Un portefeuille diversifié de formations adaptées au besoin du marché (parfois redondantes). Certaines formations sont originales. Flux globaux du master satisfaisants et bonne capacité de sélection. Réseau de partenariat. Points faibles : Les enseignements de M1 ne permettent pas une adaptation aux profils des étudiants recrutés ni dans certains cas, une bonne préparation aux spécialisations. La situation des spécialités en termes de création ou renouvellement n est pas toujours claire. De nombreuses informations manquent : noms des responsables de spécialités, compositions des équipes pédagogiques de chaque spécialité, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Des redondances entre certaines spécialités. 3

92 Avis par spécialité Comptabilité, contrôle, audit (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Formation traditionnelle aux métiers de l expertise comptable. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Il n est pas précisé si cette formation est reconnue par l ordre des experts comptables. Pas de formations sur les nouvelles normes, l éthique et la déontologie. Contrôle de gestion (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Formation traditionnelle et adaptée aux objectifs. Possibilité de cursus par apprentissage. Point faible : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les effectifs, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Recommandation : Est-ce utile via les cours optionnels en S4 d introduire une si forte spécialisation? 4

93 Financement de projet et financements structurés (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Positionnement original, intéressant et porteur. Partenariat avec l ENPC. Notoriété. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Est-ce que tous les étudiants recrutés dans cette spécialité ont les pré-requis pour suivre cette spécialité? Précisez les pré-requis. Recommandation : Peut-être rééquilibrer le poids des intervenants professionnels qui est excessif. Gestion financière (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Secteur porteur. Formation adaptée. Point faible : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Recommandation : Préciser l objet du mémoire recherche. Est-ce que les étudiants peuvent s orienter vers un doctorat à la suite de cette spécialité (a priori, non)? 5

94 Sciences financières (recherche) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Partenariats. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. A priori, les enseignements spécialisés en finance de master 1 ne sont peut être pas assez développés pour donner tous les outils pour entreprendre une spécialité recherche. Compte tenu des informations succinctes sur les contenus des cours, l impression est que les cours de finance d entreprise et de gestion opérationnelle du risque de taux et de change sont plus des cours de spécialité professionnelle que recherche, et qu il manque des séminaires de lecture d articles avancés. Recommandations : Préciser le statut exact des co-habilitation (ESC-EAP) et convention (ENMSP). Est-ce que ces institutions sont habilitées à délivrer un master recherche et/ou dans ces disciplines? Répondre aux questions soulevées dans les points faibles. Sciences immobilières (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Formation a priori originale et pertinente. Partenariat. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Quels sont les pré-requis? Que se passe-t-il pour les étudiants issus d autres formations que le M1 de Nanterre? Recommandations : La formation devra démontrer sa capacité à insérer ses diplômés de manière satisfaisante, compte tenu du créneau visé. Voir si certains cours peuvent être mutualisés avec des spécialités finance. 6

95 Gestion des PME-PMI européennes (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Il est intéressant d avoir une formation centrée sur les PME-PMI. Contenu pédagogique adapté aux débouchés visés. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Pas de formations sur les outils modernes de commercialisation qui fondent le E-commerce. Recommandation : Le terme «européennes» n apporte rien au nom de cette spécialité à enlever ou alors offrir des cours justifiant ce titre (interculturel, enseignements en anglais, techniques de financement international, etc.). Gestion des ressources humaines (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Répond à un besoin. Formation assez complète, mais difficile à apprécier sans le contenu précis des cours. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Le positionnement de cette spécialité par rapport à celles de même nature sur la région parisienne n est pas évident. Recommandations : Répondre à la question sur le positionnement. Pour cette demande de création, les réponses aux différentes questions sont nécessaires pour évaluer réellement cette demande et examiner si globalement, l équipe est suffisante. 7

96 Management stratégique international (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Contenu pédagogique a priori intéressant, même s il manque beaucoup d informations sur les contenus. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Pas de spécificité véritablement internationale, à part une EC de 30h. Recommandation : La dénomination «Management stratégique» serait plus appropriée, sauf à ajouter des cours spécifiques en se rapprochant de la spécialité «Gestion des PME-PMI européennes». Gestion et dynamique des organisations (recherche) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Partenariats. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Compte tenu des effectifs, offrir des séminaires optionnels n est pas évident. Proximité avec la spécialité «Management public». Recommandations : Préciser le statut exact des co-habilitations. Est-ce que ces institutions sont habilitées à délivrer un master recherche et/ou dans ces disciplines? Donner le positionnement de cette spécialité par rapport à d autres de même nature en région parisienne. Ne pas offrir autant de séminaires optionnels (ou à justifier). Fusionner cette spécialité avec la spécialité «Management public» avec un semestre 3 commun et un semestre 4 différent. 8

97 Management public (recherche) Appréciation (A, B ou C) : B Partenariat. Original en partie (semestre 4). Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les effectifs, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Effectif faible. Recommandations : Préciser le statut exact des co-habilitations. Est-ce que ces institutions sont habilitées à délivrer un master recherche et/ou dans ces disciplines? Ne pas offrir de séminaires optionnels (ou à justifier). Fusionner cette spécialité avec la spécialité «Gestion et dynamique des organisations» avec un semestre 3 commun et un semestre 4 différent. Management général des organisations (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Formation complémentaire de type MAE. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les effectifs, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Quels sont les liens avec le M1 (a priori, aucune)? Manque de formations sur l «entrepreneurship», les reprises d entreprises, une initiation juridique Recommandations : Le dossier mentionne la possibilité de suivre cette formation par des étudiants issus de M1 gestion. Cette possibilité n a pas de sens et doit être retirée. Voir certains manques de formation. Les effectifs ne sont pas donnés. Est-ce une nouvelle demande de spécialité? Si oui, les réponses aux différentes questions sont nécessaires pour évaluer cette demande. 9

98 Banque, finance, assurance, ingénierie financière et commerciale (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Répond à un besoin dans les domaines de banque et de l assurance, à la croisée de la finance et du marketing. Orientation métiers. Ancienneté. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les effectifs, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Il y a deux parcours relativement distincts «Junior manager» et «Fonds et gestion privée» d après le dossier. Les semestres 3 sont identiques ; la séparation de parcours n est pas utile en S3. Les effectifs permettent-ils cette séparation en S4? Recommandations : Séparer les parcours uniquement en S4, justifier cette séparation et indiquer les effectifs des différents parcours. Raccourcir le nom en «Ingénierie financière et commerciale». Marketing opérationnel et international Appréciation (A, B ou C) : B Répond à une demande du marché. Une ancienneté dans le secteur. Contenu pédagogique cohérent. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Pas réellement de spécificité internationale forte. Faiblesse de la formation en techniques quantitatives. 10

99 Recommandations : Renforcer la formation sur des aspects quantitatifs. Le terme «international» dans le titre n est pas justifié au vu de la formation. Méthodes scientifiques de gestion (professionnelle) Appréciation (A, B ou C) : B Point fort : Technicité de la formation. Points faibles : Ne sont pas donnés : le nom du responsable, la composition de l équipe pédagogique, les statistiques sur les débouchés, le contenu détaillé des cours et leurs responsables, etc. Effectif faible. Positionnement par rapport aux formations de finance quantitative et de marketing quantitatif. Il n est pas du tout sûr que cette double orientation finance marketing attire les étudiants, car les préoccupations ne sont pas les mêmes. Recommandations : Cette spécialité devra toutefois démontrer sa capacité à attirer des flux d étudiants suffisants. Il serait utile que certains séminaires (marketing quantitatif, finance et assurance, prévision) soient ouverts à certains étudiants de spécialités finance et marketing. 11

100 Recommandations Bien indiquer ce qui est de l ordre de la demande de création et du renouvellement. Reprendre en partie certains enseignements de Master 1. Changer certains noms de spécialités. Eventuellement, regrouper certaines spécialités («Gestion et dynamique des organisation» et «Management public» entre autres), voir casser la mention en deux ou trois mentions pour permettre éventuellement une meilleure spécialisation en S2 et une meilleure compétitivité de certaines spécialités. 12

101 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Sciences pour l ingénieur Avis Aeres Appréciation (A, B ou C) : B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master s inscrit au coeur des sciences de l ingénieur avec un spectre large en électronique, télécommunications, énergie et mécanique. Il s appuie sur trois spécialités dont les équipes pédagogiques sont rattachées majoritairement à trois groupes de recherche : GEA, LMPX, LEEE. Les trois spécialités sont présentées comme des formations professionnelles, mais la possibilité de poursuite en thèse n est pas écartée. Ce master est accessible en formation initiale, continue et en apprentissage. L insertion professionnelle est bonne : l ouverture à l apprentissage permet de maintenir des relations étroites avec les industriels. Le flux global, de l ordre de 80 étudiants sur les deux dernières années, semble constituer un bon résultat après la transformation de l IUP GSI (Génie des systèmes industriels) et du DESS «Matériaux pour la mécanique» en Il est à noter, néanmoins, l arrêt de certains parcours existants dans l offre actuelle (disparition des spécialités «Energétique, propulsion, environnement» et «Energétique et propulsions aérospatiale et terrestre»), ce qui rend difficile l exploitation des données chiffrées actuelles. Les effectifs de la spécialité «Mécanique des structures» sont à surveiller. Au niveau de la gouvernance, la direction du master est assurée par le directeur de l UFR qui est aussi directeur d un des laboratoires d adossement de la formation. Formation continue et par apprentissage dans chaque spécialité. Thématiques de spécialités cohérentes (objectifs, UE de professionnalisation). Les spécialités proposées sont issues d un IUP et d un DESS qui ont permis de fidéliser un recrutement. Ce recrutement s est maintenu les deux dernières années, ce qui est très encourageant. Cette formation avec ses trois spécialités s adosse à trois équipes de recherche. Le caractère professionnel peut aussi ouvrir la voie vers la préparation d un doctorat. Bonne adéquation entre l équipe de formation et le cursus. Taux de réussite élevé. 2

102 Evaluation de l anglais par le TOEIC. Points faibles : Présentation du dossier. La spécialité «Mécanique» est fortement portée par la formation en apprentissage. Il faudra être attentif à ce point si la demande du côté industriel devait décroître. Passerelles inexistantes, formation trop tubulaire et dichotomie «Electronique» «Mécanique/énergétique» trop prononcée. Manque d information sur l impact des nouvelles orientations et l arrêt des spécialités «Energétique, propulsion, environnement» et «Energétique et propulsions aérospatiale et terrestre». 3

103 Avis par spécialité Electronique embarquée et systèmes de navigation Appréciation (A, B ou C) : B Le contenu de la formation est bien ciblé (objectifs, UE de professionnalisation). De plus, cette spécialité bénéficie de compétences reconnues, et offre des possibilités de formation continue et par apprentissage. La thématique est attractive auprès des étudiants (progression des effectifs). Ouverture à la formation par apprentissage ; un pourcentage conséquent est attiré par cette approche. L appui du laboratoire de recherche GEA permet de conforter les compétences des enseignants intervenants, mais aussi de pouvoir offrir à certains diplômés la possibilité d une continuation en thèse. Equipe de formation et cursus homogènes. Evaluation de l anglais par le TOEIC. Bonne place des enseignements transversaux. Points faibles : Aucun lien, mises à part les formations générales, avec les autres spécialités du master. Les pré-requis pour le recrutement n apparaissent pas clairement Qualité du dossier : manque de données essentielles, en particulier sur les flux. Recommandations : A l avenir, la présentation de la formation au niveau de l établissement devrait prendre en compte les points mentionnés ci-dessus. Compte tenu du nombre d étudiants dans cette formation (environ 60 actuellement), il serait utile d avoir un enseignant responsable de cette spécialité et membre du conseil de perfectionnement. Hormis l accessibilité de la formation en apprentissage, l originalité de la spécialité par rapport à d autres formations en Ile de France est à préciser. Prévoir un suivi de l insertion des étudiants par spécialité et secteur d activité. Le dossier ne met pas assez en évidence la possibilité de continuer en thèse. Même si l objectif principal n est pas celui là, la possibilité devrait être présentée et expliquée aux étudiants (20 % des diplômés ont choisi le master recherche en ). Quelques modules d enseignement pourraient être ouverts aux deux autres spécialités durant les semestres 1 et 2. Mieux afficher la possibilité de continuer en thèse (lien avec les laboratoires d accueil). 4

104 Mécanique des structures et applications aux matériaux composites et innovants Appréciation (A, B ou C) : B Il s agit d une spécialité à caractère professionnel, bien reconnue et bien définie (objectifs, UE de professionnalisations). Formation continue et par apprentissage. Bonne adéquation entre l équipe de formation et le cursus. Le caractère professionnel ne se fait pas au détriment de la formation scientifique. Evaluation de l anglais par le TOEIC. Mise en commun de certaines unités d enseignement avec la spécialité «Energétique et matériaux». L appui du laboratoire de recherche LMPX permet de conforter les compétences des enseignants intervenants, mais aussi de pouvoir offrir à certains diplômés la possibilité d une continuation en thèse. Formation sur des logiciels industriels en liaison avec la plate-forme technologique du pôle scientifique de Ville d Avray. Points faibles : Flux faibles : diminution notable de la formation par apprentissage la dernière année en M1. Aucun lien, mises à part les formations générales, avec la spécialité «Electronique». Quelques modules d enseignement pourraient être choisis dans la spécialité «Electronique embarquée» durant les semestres 1 et 2. Des séminaires communs entre les trois spécialités pourraient être organisés sur le plan scientifique. Ces deux derniers points pourraient éventuellement assurer l attractivité de la spécialité. Même pour une spécialité très orientée professionnelle, le lien avec la recherche doit être mieux présenté (lien avec les laboratoires d accueil) : le dossier ne met pas assez en évidence la possibilité de continuer en thèse. Même si l objectif principal n est pas celui là, la possibilité devrait être présentée et expliquée. Les pré-requis pour le recrutement n apparaissent pas clairement. La qualité du dossier : manque de données essentielles en particulier sur les flux. Formation trop tubulaire, et dichotomie «électronique»/«méca/énergétique» trop prononcée. Recommandations : La présentation de la formation au niveau de l établissement devrait prendre en compte certains points mentionnés ci-dessus. Surveiller les flux : porter une attention particulière au maintien de l attractivité de la spécialité. Faire un suivi de l insertion des étudiants par spécialité et secteur d activité. Il serait utile d avoir un enseignant responsable de cette spécialité et membre du conseil de perfectionnement. Travailler la mutualisation scientifique ; par exemple, pourquoi ne pas proposer un enseignement en traitement du signal? 5

105 Energétique et matériaux Appréciation (A, B ou C) : B Il s agit d une spécialité à caractère professionnel bien ciblé (objectifs, UE de professionnalisation). Cette thématique semble attractive auprès des étudiants, mais cela doit être mieux précisé compte tenu de l évolution thématique proposée, décalée par rapport à l offre actuelle et aux partenariats existants pour les des spécialités «Energétique, propulsion, environnement» et «Energétique et propulsions aérospatiale et terrestre». Formation continue et par apprentissage. Bonne adéquation entre l équipe de formation et le cursus. Contenu de la formation bien ciblé dans la spécialité à l aide de compétences reconnues. Mise en commun de certaines unités d enseignement avec la spécialité «Mécanique des structures et applications aux matériaux composites». Forte augmentation du recrutement l année précédente. Ouverture à la formation par apprentissage ; un pourcentage conséquent est attiré par cette approche : il faut tout faire pour garder cette proportion importante. Le caractère professionnel ne se fait pas au détriment de la formation scientifique. L appui du laboratoire de recherche LEEE permet de conforter les compétences des enseignants intervenants, mais aussi de pouvoir offrir à certains diplômés la possibilité d une continuation en thèse. Formation sur des logiciels industriels en liaison avec la plate-forme technologique du pôle scientifique de Ville d Avray. Evaluation de l anglais par le TOEIC. Points faibles : Aucun lien, mises à part les formations générales, avec la spécialité «Electronique». Des séminaires communs entre les trois spécialités pourraient être organisés sur le plan scientifique. Même pour une spécialité très orientée professionnelle, le lien avec la recherche doit être mieux présenté (lien avec les laboratoires d accueil) : le dossier ne met pas assez en évidence la possibilité de continuer en thèse. Même si l objectif principal n est pas celui là, la possibilité devrait être présentée et expliquée. Les pré-requis pour le recrutement n apparaissent pas clairement. L intervention de professionnels en thermique paraît faible. Recommandations : La présentation de la formation au niveau de l établissement devrait prendre en compte les points mentionnés. Il est suggéré de développer des interactions avec la spécialité «Electronique» : quelques modules d enseignement pourraient être choisis (de façon optionnelle par exemple) dans la spécialité «Electronique embarquée» durant les semestres 1 et 2. Il serait utile d avoir un enseignant responsable de cette spécialité et membre du conseil de perfectionnement. Travailler la mutualisation scientifique ; par exemple, pourquoi ne pas proposer un enseignement en traitement du signal? 6

106 Faire un suivi de l insertion des étudiants par spécialité et secteur d activité. Le cas échéant, renforcer les interventions des professionnels en thermique. 7

107 Recommandations A l avenir le dossier gagnerait en lisibilité par une meilleure présentation, par des compléments (préciser les flux, l adossement à la recherche ), et en expliquant mieux les évolutions thématiques choisies. En particulier, l articulation avec le niveau licence et les Ecoles doctorales doit être mieux précisé : dans le dossier analysé, la cohérence avec la licence 3 n est pas visible. Une présentation spécifique de la formation au niveau de l établissement devra en tenir compte. L aspect ouverture vers la recherche est un peu trop restreint dans le dossier, même si l objectif initial n est pas celui-là. Dans le master précédent, 16 étudiants se positionnaient dans le master recherche, ce qui représente 20 % de la promotion du M2. Ce pourcentage est tout à fait raisonnable et devrait être maintenu. Le tronc commun se limite aux formations linguistiques et de connaissances de l entreprise. Il aurait été souhaitable de créer quelques passerelles pluridisciplinaires, ce qui pourrait ouvrir le choix des étudiants au niveau du M2 (3 ème semestre). Des séminaires communs entre les trois spécialités pourraient être organisés sur le plan scientifique. Apparemment, le suivi de l insertion des étudiants est effectué pour la mention et non par spécialité et par secteur d activité. Le volet international ne semble pas très développé et diversifié. 8

108 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit des affaires Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master "Droit des affaires" porté par l'université Paris X se décline en trois spécialités couvrant les différentes matières constitutives du droit des affaires. Ce faisant, ses concepteurs entendent trouver un point d'équilibre entre la nécessité d'assurer des enseignements fondamentaux, indispensables à la formation des étudiants, et le souci de favoriser l'acquisition de compétences plutôt que de connaissances éthérées. À ce titre, le dossier examinée témoigne d'une volonté de décloisonner les matières, de développer des méthodes, de faire passer des logiques et de mettre l accent sur les relations entre les divers systèmes juridiques dans le domaine essentiellement du droit des affaires. Le master considéré a pour objectif une forte professionnalisation des étudiants (ce qui passe à la fois par la mise en œuvre d'une pédagogie adaptée et par une incitation à la préparation de thèses en relation avec les réalités du monde de la pratique). Ce sentiment est accru par la qualité des partenariats avec les entreprises, les institutions et juridictions pour les stages et par l'implication de praticiens dans les enseignements. Bien que soumise à une situation fortement concurrentielle, l'université Paris X parvient ici à tenir son rang (ce dont témoigne l'attractivité du master "Droit des affaires"). Ce diplôme bénéficiera, en outre, d'un adossement à trois équipes de recherche de très bonne réputation. L'équipe pédagogique se distingue par une avantageuse présence, en son sein, de figures de proue dans la doctrine ainsi que de l'insertion appréciable de professeurs étrangers invités dans les enseignements. Le dossier examiné a, pour l'essentiel, été préparé avec beaucoup de soin parvenant ainsi à expliciter très clairement le ressort des choix opérés d'un point de vue pédagogique. On regrettera cependant l absence de fiche spécifique pour la spécialité contentieux qui n est reprise que dans la demande globale. Adossement à la recherche très satisfaisant. Excellente équipe pédagogique. 2

109 Le programme pédagogique en M1 est bien conçu, riche et ouvert ce que souligne la présence très opportune d'enseignements en langue anglaise. Présentation judicieuse des spécialités "Droit de l'entreprise" et Juriste européen" témoignant d'une réflexion approfondie sur les objectifs poursuivis. Recherche de professionnalisation par l objet des enseignements et les méthodes pédagogiques mises en œuvre. Points faibles : Peu d éléments sur la spécialité contentieux européen dans le dossier. Les modalités de suivi de l insertion professionnelle des étudiants devraient être précisées. La mobilité étudiante est insuffisamment prise en compte dans un contexte non seulement juridique (droit des affaires et européen), mais général puisque la mobilité devrait faire partie de la formation. 3

110 Avis par spécialité Droit de l'entreprise Appréciation (A, B ou C) : A Cette spécialité a pour objectif d offrir aux étudiants une formation de généralistes de haut niveau. Les porteurs du projet entendent développer la capacité d'adaptation des étudiants tout en leur donnant, par une approche transversale, de solides connaissances de base en droit civil et en théorie générale du droit des affaires. Spécialité très demandée et très sélective. Parcours recherche et professionnel différencié seulement au semestre 4. Adossement au CEDCACE et participation des étudiants aux colloques organisés par ce centre. L'implication des étudiants dans les activités du Tribunal de commerce de Nanterre (chaque étudiant est affecté au suivi d un magistrat) est une excellente opportunité, tant pour la recherche que la professionnalisation. Très bonne définition des compétences à acquérir et de la méthodologie à suivre. L exercice en 24h est un bon exercice d apprentissage à la recherche tant pour les activités en cabinet que pour les activités universitaires. Point faible : Au-delà de l'enseignement de l'anglais juridique, des cours de droit en anglais pourraient être proposés. Recommandations : Le programme d enseignement présenté est très prometteur. Il serait opportun de faire un bilan affiné de l évaluation des étudiants et de leurs travaux ainsi que de leur insertion future. Par ailleurs, un entretien oral de sélection pourrait être systématisé en langue anglaise et française. Contentieux des affaires Appréciation (A, B ou C) : A L organisation des enseignements sur 2 jours devrait permettre aux étudiants de s immerger toute dans l année en cabinet ou en entreprise, sur le modèle de la formation en alternance. Bon adossement à de grands cabinets d avocats. Partenariat avec de nombreuses entreprises. 4

111 Point faible : Le dossier ne comporte pas de résumé descriptif de cette spécialité ni d annexe ; les seuls éléments figurent dans le dossier général et n indiquent pas si les étudiants ont l obligation, le reste de la semaine d être en entreprise ou cabinet, si l université propose des lieux de stage pour accomplir cette alternance ; étonnamment le stage est obligatoire en fin d année, mais le rapport de stage n est pas noté. Recommandation : Il aurait été souhaitable de présenter le dossier qu'avec un plus grand souci de précision. Juriste européen Appréciation (A, B ou C) : A Bon programme d enseignement sur les points saillants du droit européen des affaires. Enseignement de droit allemand ou anglo-américain dans la langue et bonne définition des objectifs d apprentissage. Séminaires de méthodologie pour insertion professionnelle des étudiants (rédaction de CV, entretien de recrutement). Appui d'un Centre de recherche et d'enseignants de grande réputation scientifique. Bon adossement sur de grands cabinets d avocats et sur des institutions prestigieuses. Point faible : Moins qu un point faible, un regret : l'absence d'un parcours recherche. Recommandation : La formation pourrait permettre à un ou deux étudiants de suivre un parcours recherche ; il est important de maintenir, dans le domaine du droit européen, une recherche vivante. 5

112 Recommandations Le master examiné répond à tous les canons de l'excellence. On peut toutefois inviter les responsables du master "Droit des affaires" à assurer une meilleure lisibilité de l insertion des étudiants et de leur évaluation par les professionnels. 6

113 Habilitation des diplômes Masters Vague c ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit international et européen Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Le master "Droit international et européen" se présente comme un projet à la fois ambitieux et cohérent. Le droit européen y est assez largement fondu dans une approche plus "internationale" des problématiques. La combinaison des deux disciplines présente une indiscutable pertinence scientifique. Parcours professionnel et recherche sont mis en complémentarité pour un clair débouché doctoral et des interfaces nettes avec les activités scientifiques. Le M2 approfondit la spécialisation à travers trois spécialités : une spécialité en T tournée vers le droit privé («Contentieux international et européen»), une spécialité recherche plutôt tournée vers le droit international public («Droit des relations internationales et communautaire») et une spécialité professionnelle à cheval sur le droit privé et le droit public («Droit du commerce international»). Le master vise à former des juristes de haut niveau en droit international et européen. Plus généralement, les étudiants sont bien armés pour poursuivre soit dans la voie d'une recherche doctorale soit dans celle d'une insertion professionnelle. À cet égard, les statistiques produites pour la spécialité «Contentieux international et communautaire» montrent que les étudiants trouvent facilement un emploi qualifié. La proximité de Paris et d un environnement international justifie pleinement la présence d un tel master, et ce, en dépit de la concurrence des universités du centre de la capitale. Le master peut s appuyer, en outre, sur une longue tradition internationaliste à l université Paris Ouest Nanterre. Ajoutons que le master prend appui sur deux unités de recherche reconnues et complémentaires ainsi que sur des chercheurs et enseignants chercheurs dont les travaux sont en adéquation avec la formation proposée. Les contenus sont cohérents au regard des objectifs pédagogiques et professionnels affichés. Toutefois, les enseignements de droit communautaire paraissent parfois réduit à la portion congrue par rapport aux enseignements de droit international, y compris dans les spécialités qui mentionnent le droit communautaire ou le droit européen dans leur intitulé. Le dossier est bien présenté, très argumenté. Il donne une impression de professionnalisme et de solidité. 2

114 La présence d un master de droit international et européen dans une université de la taille de Paris Ouest Nanterre relève de l'évidence. Effort de l équipe dirigeante pour revoir la maquette en profondeur, afin de la rendre plus lisible et cohérente avec les objectifs affichés. Pluridisciplinarité de l équipe enseignante (privatistes/publicistes, internationalistes/européanistes), ainsi que des formations. Introduction d enseignements en langue anglaise. Mutualisation de plusieurs enseignements. Points faibles : L intitulé de deux spécialités ne reflète pas précisément le contenu des enseignements dispensés : la spécialité «Contentieux international et européen» ne traite en réalité que du contentieux commercial et du contentieux des investissements ; la spécialité «Droits des relations internationales et de l Union européenne» ne comporte que très peu d enseignements en droit communautaire. Différenciation insuffisante des parcours professionnels et recherche dans la spécialité «Contentieux international et européen». Volume horaire très important. 3

115 Avis par spécialité Contentieux du commerce international et européen Appréciation (A, B ou C) : A Equipe pédagogique de qualité. Adossement à une recherche de qualité : au sein du Centre de droit civil des affaires et du contentieux économique et du Centre d études de droit international de Nanterre. Plusieurs enseignants-chercheurs (PR et MCF) actuellement en poste sont issus de ces centres. Présence d intervenants praticiens. Pédagogie innovante par l introduction d enseignements en langue anglaise. Le master adopte une démarche pluridisciplinaire (droit international privé/droit européen) dans un domaine où les masters ne sont pas foison (le contentieux). Les objectifs pédagogiques et professionnels sont clairs et cohérents. Double parcours recherche et professionnel qui se justifie totalement compte tenu de l objet suffisamment large de la spécialité, qui se prête à une analyse tant théorique que pratique. Mobilité internationale. Points faibles : Différenciation insuffisante des parcours recherche et professionnel : 208h pour le parcours recherche, ce qui peut sembler excessif, 234h seulement pour le parcours pro. L intitulé du master ne correspond pas au contenu de la spécialité, qui ne porte que sur le contentieux du commerce et des investissements et qui ne couvre pas le contentieux interétatique. Recommandations : Le nombre d heures du parcours pro pourrait être relevé par une mutualisation des enseignements avec d autres spécialités. Revoir l intitulé du master pour le mettre en adéquation avec le contenu réel des enseignements. Droit des relations économiques internationales et communautaires Appréciation (A, B ou C) : B Se différencie des autres masters 2 de droit international et européen par l accent mis sur les rapports de systèmes (droit international/droit interne). 4

116 Objectifs pédagogiques clairs et cohérents. Importance particulière donnée à la méthodologie de la recherche. Participation de praticiens (juges et arbitres internationaux, hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères, etc.) sous la forme de conférences d actualité. Large choix d options grâce à une mutualisation réfléchie des enseignements entre les différentes spécialités. Existence ancienne de cette spécialité, de laquelle sont sortis plusieurs agrégés et maîtres de conférences. Points faibles : Le volume horaire (273h) de ce master paraît se situer très au-delà des normes en la matière (160 h). On relève également un déséquilibre assez sensible entre les enseignements de droit international et les enseignements de droit communautaire : seul un séminaire de 26h est consacré spécifiquement au droit européen, et encore, avec une tonalité internationaliste (les thèmes traités sont «droit des intégrations économiques» et «application du droit communautaire en droit international»). La présence du qualificatif «communautaires» dans l intitulé de la spécialité ne correspond pas (ou au mieux marginalement) à la teneur des enseignements qui sont dispensés. Recommandation : L'intitulé de la spécialité doit être mis en adéquation avec la réalité des enseignements qui y sont dispensés. Droit du commerce international Appréciation (A, B ou C) : A Singularité du master : adopte une démarche pluridisciplinaire (droit international privé/droit international public) dans un domaine où les masters ne sont pas nombreux. Equipe pédagogique de qualité et diversifiée. Participation de nombreux praticiens de haut niveau de compétence. Les objectifs pédagogiques et professionnels sont clairs et cohérents. L accent mis sur la pratique des contrats internationaux est particulièrement bienvenu. Pédagogie innovante par l introduction d enseignements en langue anglaise. Adossement à une recherche de qualité : au sein du Centre de droit civil des affaires et du contentieux économique et du Centre d études de droit international de Nanterre. Formation relativement ancienne (création en 1990) qui a déjà fait la preuve de son efficacité. Débouchés réels dans les cabinets d avocats internationaux et dans les entreprises multinationales. Réseau actif d anciens étudiants. Point faible : Le volume horaire apparaît très important (342h), mais partiellement compensé par la mutualisation de plusieurs enseignements. 5

117 Recommandations La place du droit communautaire au sein des diverses spécialités composant le master mention "Droit international et européen" est marquée du sceau d'une certaine ambiguïté. Il serait judicieux de clarifier la situation en veillant à mettre les intitulés de ces spécialités en adéquation avec la réalité des enseignements qui y sont dispensés. 6

118 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit privé et sciences criminelles Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Avis très favorable pour cette mention qui est très pertinente par rapport à son objectif et s appuie sur une équipe pédagogique réputée. Equipe pédagogique de qualité qui s appuie sur trois centres de recherche EA. L offre des trois spécialités reste tout à fait raisonnable et en adéquation avec les besoins des professions juridiques. Formations très structurées et reposant sur une approche dynamique comportant beaucoup d ouverture à la transversalité en même temps qu une exigence forte de compétence dans les spécialités. Point faible : Ouverture internationale globalement assez faible. L anglais est, apparemment la seule langue étrangère proposée. 2

119 Avis par spécialité Droit notarial Appréciation (A, B ou C) : A Formation spécialisée adossée à un centre de recherche reconnu et qui se déroule avec l appui du Centre supérieur d études notariales. En adéquation avec les besoins de la profession notariale. Efficacité avérée en termes de réussite des étudiants. Points faibles : Un seul professeur semble participer à la formation. Pas d ouverture sur le notariat européen. Recommandations : Ouvrir sur le notariat européen. Renforcer l équipe pédagogique. Droit pénal et procédure pénale Appréciation (A, B ou C) : A Formation qui s appuie sur un centre de recherche spécialisé (CDPC). Encadrement de qualité. Cohérence de la formation. Solide équipe de spécialistes des disciplines enseignées. Offre de formation intégrant non seulement les aspects les plus classiques et incontournables de la discipline, mais aussi ses branches les plus récentes, ce qui satisfait aussi bien des besoins de la pratique que les exigences de la recherche. Points faibles : Pas de précisions sur les taux de réussite de ces dernières années. Pas d indication sur les autres masters de ce type en Ile de France. 3

120 Recommandation : Le dossier ne fait aucune mention d un IEJ. Si un tel IEJ existe, il serait intéressant de voir l articulation avec ce master. Droit privé et professions judiciaires Appréciation (A, B ou C) : A Master mixte (professionnel et recherche) résultat de la fusion de deux masters antérieurs. Equipe pédagogique de qualité. Optique novatrice consistant à unifier les filières professionnelles et recherche à laquelle s ajoute l établissement d un lien fort avec les données contentieuses du traitement des problématiques. Points faibles : Absence de lien institutionnel avec les professions concernées. Ouverture internationale discrète. Recommandation : Même remarque que précédemment au sujet de l articulation de cette formation avec un éventuel IEJ. 4

121 Recommandations Compte tenu de la qualité de l équipe pédagogique, une offre plus ambitieuse et plus originale pourrait être développée dans le cadre de ce master. 5

122 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit public Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Devant faire face à une baisse des effectifs (qui n'est, du reste, pas propre à cette spécialité), les porteurs du projet expriment une volonté claire de rationalisation, de simplification et d'innovation pédagogique. Le master "Droit public" se présente donc comme un diplôme se déclinant en trois spécialités offrant ainsi aux étudiants une formation approfondie en droit public interne, en droits de l'homme et en droit des nouvelles technologies. Ce diplôme vise à la préparation des étudiants aux concours des fonctions publiques, aux professions de juristes d entreprise, à l accès au barreau et éventuellement à l enseignement supérieur. Cet objectif est conçu dans la perspective d'un renforcement des liens entre le master et L IPAG de Nanterre grâce à l arrivée d un Professeur à la fois directeur de l Institut et co-directeur du master. Ce rapprochement (à la fois organique et personnel) permettra une mutualisation de certains enseignements transversaux (en particulier l enseignement de l anglais pour les étudiants des deux filières). De même, un entraînement spécifique à la rédaction de la note de synthèse dans le cadre de l IPAG sera proposé aux étudiants du parcours professionnel. La culture générale ainsi que le séminaire d actualité de droit public et l entraînement à l exposé devraient également être l'objet d'une mutualisation. Ce partenariat place donc sous les meilleurs augures le diplôme présenté. Le master bénéficiera en outre de l'appui de centres de recherche reconnus et sera placé sous la responsabilité d'une équipe pédagogique très solide. La maquette pédagogique est claire et fort bien articulée à un master 1 "Droit public" mettant les étudiants en mesure d'aborder la suite de leur cursus armés d'un solide bagage intellectuel. En effet, le M1 offre aux étudiants la possibilité de suivre des enseignements couvrant non seulement la gamme des cours propres à ce type de filières, mais aussi en théorie du droit, en droit européen ou encore en droit comparé. Volonté affirmée de recentrage, de simplification et d évolution des contenus de l offre de formation. Bon adossement à la recherche. 2

123 Articulation bien pensée avec le M1 "Droit public". Coopération heureuse avec l'ipag. Point faible : Baisse relative des effectifs étudiants, mais il s agit là d un problème commun à de nombreux masters de «Droit public» concurrencés pas les formations professionnalisantes de droit privé. 3

124 Avis par spécialité Droit des nouvelles technologies et de la société de l information Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité examinée permet aux étudiants d'appréhender l un des champs juridiques dont les potentialités de développement sont les plus évidentes. Les perspectives de professionnalisation semblent en outre excellentes. Cohérence entre les options du master 1 et la spécialité (professionnelle). Nombreuses interventions de professionnels. Qualité de l équipe pédagogique. Liens soutenus avec l IPAG de Nanterre. Sélection à l entrée sur dossier et entretien. Exigence de stages de quatre mois permettant, outre des séminaires, d approfondir l utilisation des nouvelles technologies. Sur le plan pédagogique on relève également la part faite à l administration électronique dans les services publics. Droit public général Appréciation (A, B ou C) : A Il serait inconcevable qu'une université de tradition ne compte pas un diplôme de référence en droit public interne. Aussi, la spécialité "Droit public général" répond-elle parfaitement à cet impératif. Elle couvre une large gamme d'enseignements aussi bien fondamentaux qu'en prise avec l'évolution des réalités administratives de notre pays. La spécialité se dédouble en deux parcours, l'un à vocation "recherche", l'autre à vocation "professionnelle". Cette option devrait assurer l'attractivité de la formation considérée. Adossement à la recherche. Qualité de l'équipe pédagogique. Cohérence entre le master 1 et cette spécialité. Réduction du nombre des séminaires optionnels ce qui permet un allègement de 52 heures. Liens étroits avec l IPAG de Nanterre ce qui entraîne une certaine mutualisation des enseignements (enseignement de l anglais, préparation à la note de synthèse). 4

125 Droits de l'homme Appréciation (A, B ou C) : A Les porteurs du projet ont procédé à une restructuration des enseignements en vue d'assurer aux étudiants une meilleure culture générale sur la matière et un contact approfondi avec les métiers relatifs aux droits de l homme. À cette fin, l'offre de formation est diversifiée et ménage, aux côtés de cours "classiques", une place à des enseignements plus novateurs (protection nationale et internationale des droits sociaux). On peut également relever le souci des concepteurs de la maquette pédagogique de jeter un pont entre le master "droits de l'homme" et le master "droit social" au moyen d'un séminaire commun sur la condition sociale des étrangers. Adossement à la recherche. Qualité de l'équipe pédagogique. Contact avec le monde professionnel. Maquette pédagogique équilibrée. Synergie avec le master "droit social". 5

126 Recommandations Poursuivre l effort de structuration de l offre de formation. 6

127 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Droit social Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B (car il faut envisager des regroupements) Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Les objectifs scientifiques et pédagogiques permettent une formation de haut niveau en droit social et des compétences et savoir-faire très complets. Les objectifs professionnels et les débouchés sont en adéquation avec les spécialités. Le dossier souffre d'un manque d'informations sur les flux et le positionnement de l'offre ; cependant, s'agissant d'un renouvellement de l'habilitation, l'existence de la mention paraît justifiée. La formation est principalement appuyée sur l'institut de recherche juridique sur l'entreprise et les relations professionnelles (IRERP, UMR 7029) ; l'offre de formation bénéficie du concours d'enseignants chercheurs dont la réputation n'est plus à faire dans le domaine du droit du travail et du droit social. Malgré les efforts accomplis dès la première année de master pour faciliter l'orientation des étudiants en deuxième année, celle-ci demeure très spécialisée en droit social et en droit du travail ; elle n'offre aucune passerelle précise avec d'autres spécialités. Hormis les échanges classiques d'enseignants et d'étudiants en provenance de diverses universités étrangères (européennes ou non), le dossier ne mentionne aucun particularisme permettant de retenir une ouverture internationale singulière (absence de lien avec des organisations européennes ou internationales par exemple). L'équipe pédagogique est restreinte à des enseignants de droit privé, des professionnels et des chercheurs CNRS. On regrette l'exclusion d'enseignants publicistes spécialistes de droit de la fonction publique et de droit de la santé, dont les compétences permettraient une ouverture de cette mention, notamment dès la 1ère année de master. S'agissant des parts respectives du tronc commun et des options : en 1ère année de master, les semestres 1 et 2 sont communs à toutes les spécialités du même nom ; en 2ème année de master, chaque spécialité est organisée entre des UE dites transversales et des UE dites disciplinaires. On y retrouve des enseignements communs dont le volume horaire varie suivant la spécialité ou l'orientation, professionnelle ou de recherche. Les contenus des 2

128 enseignements apparaissent pertinents dans l'ensemble. Les aspects de droit social et droit du travail sont particulièrement bien pensés et construits et justifient l'existence de la mention et de spécialités professionnelle et de recherche. Le volet droit de la santé, au sens large (incluant santé publique et recherches biomédicales) y occupe une place secondaire (spécialité 4) ou mineure (spécialité 2). Il apparaît davantage comme un complément du droit social plus que comme une spécialité. La professionnalisation de la formation est manifeste grâce aux stages, tutorat et apprentissage. La formation à la recherche apparaît plus soutenue dans le domaine du droit social que dans celui du droit de la santé. Le dossier ne comporte aucune information sur d'éventuels liens pédagogiques avec d'autres écoles ou instituts. S'agissant des flux constatés et attendus, les modalités de recrutement sont sélectives ; le dossier ne comprend malheureusement aucun élément sur les flux et l'attractivité de la formation. Il en est de même, et cela est particulièrement regrettable, du devenir des étudiants depuis la création du master. Le dossier est incomplet sur des points très importants : aucune information sur les flux d'étudiants, ni sur leur devenir professionnel, pas d'informations sur les entreprises partenaires accueillant les stagiaires. Le dossier est descriptif sans justifications des informations (ex. : conseil d'orientation). Equipe reconnue et bon adossement à la recherche en droit social et en droit du travail. Contenu de l'offre en droit social et droit du travail particulièrement bien pensé. Méthodes et instruments de travail au service d'une professionnalisation recherchée de l'offre de formation. Méthodes d'orientation et de sélection pertinentes pour l'entrée en spécialisation. Points faibles : Absence de passerelles identifiées entre la mention Droit social et d'autres mentions en première année, on peut alors craindre une formation tubulaire du M1 vers le M2. Absence de présentation de l'offre de formation dans le domaine du droit qui aurait permis de situer la mention droit social dans un ensemble. Faiblesse du droit de la santé par rapport au droit social dans les deux spécialités comportant la juxtaposition des deux disciplines ; cette juxtaposition a ainsi un caractère plus formel que pédagogique. Absence d'ouverture au droit public particulièrement en matière de contrat d'embauche. L'élargissement du procédé contractuel, fût-il de droit public, comme outil juridique du recrutement dans les services publics, justifie quelques heures d'enseignement dans les unités spécifiques consacrées au droit du travail. L'université de Paris X bénéficie du concours d'enseignants-chercheurs spécialistes du droit de la fonction publique. Remarques : L'offre de formation en droit social est pertinente et soutenue par une équipe d'enseignants-chercheurs dont la réputation est notoire. Toutefois elle absorbe le droit de la santé, marginal et dont la vocation apparaît comme un soutien au droit social et non une spécialité. Les débouchés professionnels définis par les porteurs du projet privilégient l'ensemble droit social / droit du travail / protection sociale et tout laisse à penser que les étudiants inscrits dans ces formations seront peu spécialisés en droit de la santé (voir en particulier les objectifs généraux des spécialités et les concours auxquels elles prépareront). Il y a lieu de s'interroger sur l'intitulé, le contenu, voire le maintien des deux spécialités concernées par la juxtaposition : 3

129 Spécialité recherche : droit social et droit de la santé. Spécialité professionnelle : droit de la santé et protection sociale. La proximité inhérente à ces deux spécialités par rapport aux deux autres présentées dans la même mention par l'université de Paris X permet d'envisager un rapprochement selon le schéma Y, en retenant deux spécialités : Une spécialité droit social / droit du travail comportant un parcours recherche et un parcours professionnel Une spécialité droit social / droit de la protection sanitaire et sociale comprenant un parcours recherche et un parcours professionnel. Toutefois l'impossibilité d'accéder à certaines informations précises comme l'articulation de cette mention par rapport aux autres présentées par l'université de Paris X, les statistiques et les flux, constitue une limite à l'appréciation du dossier. 4

130 Avis par spécialité Droit de la santé et de la protection sociale Appréciation (A, B ou C) : B Bonne articulation entre les aspects théoriques et pratiques des enseignements proposés. Un effort de professionnalisation. Un enseignement de langues étrangères. Points faibles : Tendance à l'éclatement et à l'éparpillement des enseignements, particulièrement dans le champ couvert par le droit de la santé, de sorte que les connaissances acquises dans ce domaine, demeurent parcellaires. Une articulation entre droit de la santé et protection sociale insuffisante. Le droit de la santé doit être conçu comme un complément de la protection sociale afin de comprendre les enjeux de celle-ci et non pas comme une spécialité co-existante avec une autre. Recommandation : Sous prétexte d'originalité (couverture du champ disciplinaire : droit de la santé et droit de la protection sociale), cette spécialité de bon niveau n'en est pas moins déconcertante, particulièrement dans ses aspects protection de la santé où l'offre tend à concilier le droit national et le droit non national, le droit des personnes et des professionnels avec celui des activités et des produits de santé sans qu'une véritable spécialité en droit de la santé puisse être reconnue. Il conviendrait de resserrer l'offre de formation en ce qui, dans le droit de la santé, est essentiel à la protection sociale, dans une mention consacrée au droit social et non au droit de la santé. Droit social et droit de la santé Appréciation (A, B ou C) : B Connaissances approfondies du droit social dans ses différentes dimensions. Ouverture sur les questions européennes et internationales. Un séminaire en langue anglaise. 5

131 Points faibles : Partage déséquilibré entre le droit social (2/3 des enseignements proposés) et le droit de la santé (1/3). Le cours droit de la santé est davantage un cours de droit médical consacré aux relations entre médecins, patients et assurance maladie, en lien avec le fil conducteur de cette spécialité droit social et protection sociale ; il conviendrait donc de revoir l'intitulé de la spécialité. Absence d'ouverture vers une autre spécialité (séminaire dans une autre mention). Liens entre protection sociale et recherches biomédicales à justifier, eu égard de la prédominance du droit social et du droit du travail dans cette spécialité. Recommandation : L'articulation entre droit social, droit du travail et droit de la santé doit être repensée dans une approche plus sociale de la santé afin de donner une unité à cette spécialisation. On comprend les souhaits des porteurs du projet d'intégrer la dimension sanitaire de la protection du travailleur et de l'ensemble des personnes dans cette spécialité. Toutefois, il paraît exagéré d'en faire une spécialité dite droit de la santé et de la protection sociale. A tout le moins l'intitulé doit être corrigé pour être en adéquation avec la finalité et le contenu de la spécialité. Droit social et gestion des ressources humaines Appréciation (A, B ou C) : A Objectifs de formation de haut niveau et contenu des enseignements en adéquation avec les exigences des débouchés professionnels. Très bonne articulation entre les différents types d'enseignement proposés. Effort particulier sur la dimension pratique de la formation : contrat d'apprentissage en entreprise et tutorat. Enseignement du droit anglais et américain en langue anglaise. Points faibles : Absence d'enseignements sur le droit des contrats d'embauche dans le secteur public. Pas d'indications sur les flux d'étudiants et leur insertion professionnelle. Recommandation : Le monde du travail ne se limitant pas au secteur privé, la spécificité des relations de travail dans le secteur public mériterait d'être étudiée dans une spécialité consacrée au droit social et gestion des ressources humaines. 6

132 Droit social et relations professionnelles Appréciation (A, B ou C) : A Solide équipe d'enseignants-chercheurs en droit social / droit du travail. Contenu en adéquation avec le contenant. Formation ambitieuse et de haut niveau dans le domaine de la recherche en droit social et droit du travail. Points faibles : Absence d'enseignement obligatoire d'une langue étrangère. Enseignements enfermés dans le droit privé pour une spécialité qui entend préparer aux concours de la fonction publique. Recommandations : Afin de ne pas trop enfermer l'offre de formation dans une spécialité "pointue" et pour répondre aux débouchés signalés par les porteurs du projet, il semblerait opportun d'ouvrir, au cours du semestre 3, dans l'ue "disciplinaire 3", un séminaire à choisir parmi d'autres matières enseignées dans d'autres spécialités juridiques de l'université Paris X. Il serait également souhaitable d'ouvrir au droit administratif du travail, particulièrement dans la disciplinaire 3, séminaire "les juges et le droit du travail", le contenu du séminaire se limitant au droit judiciaire du travail. 7

133 Recommandations L'offre de formation en droit social est pertinente et soutenue par une équipe d'enseignants-chercheurs dont la réputation est notoire. Toutefois elle absorbe le droit de la santé, marginal et dont la vocation apparaît comme un soutien au droit social et non une spécialité. Les débouchés professionnels définis par les porteurs du projet privilégient l'ensemble droit social / droit du travail / protection sociale et tout laisse à penser que les étudiants inscrits dans ces formations seront peu spécialisés en droit de la santé (voir en particulier les objectifs généraux des spécialités et les concours auxquels elles prépareront). Il y a lieu de s'interroger sur l'intitulé, le contenu, voire le maintien des deux spécialités concernées par la juxtaposition : Spécialité recherche : droit social et droit de la santé. Spécialité professionnelle : droit de la santé et protection sociale. La proximité de ces deux spécialités par rapport aux deux autres présentées dans la même mention par l'université de Paris X permet d'envisager un rapprochement selon le schéma Y, en retenant deux spécialités : Une spécialité droit social / droit du travail comportant un parcours recherche et un parcours professionnel. Une spécialité droit social / droit de la protection sanitaire et sociale comprenant un parcours recherche et un parcours professionnel. 8

134 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Etudes bilingues des droits de l'europe Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Forte d une expérience solide, d équipes compétentes et motivées, de partenariats pérennes avec des universités européennes de bon niveau et d un vivier de recrutement pertinent, la mention «Etudes bilingues des droits de l Europe» est une belle réussite. Il s agit d un master, construit de manière cohérente et qui répond à des besoins réels tant en termes de recherche (droit comparé) qu en matière pratique (internationalisation de la pratique juridique et judiciaire). Une culture de la mutualisation qui permet d accroître l offre. Expérience (notamment du travail avec les linguistes), solidité, réponse à des besoins, attractivité et sélectivité. Bonne articulation M1 M2. Points faibles : Dossier lacunaire en certains points. Il manque notamment les données chiffrées et de nature qualitative quant au suivi des diplômés tant ceux qui se destinent à une carrière académique (quid des sujets de thèses, qualifications, agrégations?) qu à ceux qui s orientent vers la pratique (quid des partenaires, entreprises?). L articulation avec les équipes de recherche devrait être précisée. 2

135 Avis par spécialité Droit français droit anglo-américain Appréciation (A, B ou C) : B Deuxième année de master obligatoire dans une université d un pays de Common Law (Royaume-Uni, USA, Australie, Nouvelle-Zélande), de droit mixte (par exemple, Canada) ou, au moins, dans une université étrangère anglophone, où ils suivent des enseignements en droit. Grand nombre de conventions de Paris X avec les universités proposées. Possibilité d obtenir un LLM (master de droit) ou diplôme équivalent, voire un JD (licence de droit aux USA, avec une extension du séjour à deux ans). Points faibles : Pas de double diplôme complet. Appui recherche faible, faute (dans l état du dossier) de juristes spécifiquement impliqués véritablement dans le diplôme (les enseignants-chercheurs impliqués appartiennent à la section 11 du CNU Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes). Pas de données chiffrées précises. Recommandations : Mettre en place un véritable double diplôme ou permettre aux étudiants d acquérir systématiquement un diplôme étranger en plus du diplôme français. Renforcer l appui recherche en particulier par le recrutement et/ou la spécialisation d enseignantschercheurs des sections 01 et 02. Droit français droit allemand Appréciation (A, B ou C) : A Mutualisation des enseignements avec l université de Potsdam. Impact des formations franco-allemandes de Paris X sur les réformes dans les universités allemandes. Nombreuses conventions de cotutelles de thèse (notamment avec les universités de Potsdam et de Münster). Nombreuses journées d études ou colloques franco-allemands ou européens et sessions d universités d été franco-allemandes et/ou européennes bilingues (Français/Allemand) en sciences juridiques. Un dynamisme remarquable. 3

136 Point faible : Pas de données chiffrées précises. Droit français droit espagnol Appréciation (A, B ou C) : A Véritable collaboration et échanges nombreux (dans les deux sens) de professeurs de Paris X avec l université Carlos III. Véritable double diplôme (bi Master). Co-réalisation à Buenos-Aires (en relation avec l Université du Salvador) d un Master en Droit, économie et gestion des services publics, avec délivrance aux étudiants argentins d un double diplôme d Université (Paris X Carlos III). Points faibles : Pas d indications sur l activité de recherche (publications des membres de l équipe pédagogique, thèses, HDR, colloques) à l exception des fiscalistes. Pas de données chiffrées précises. Recommandations : Développer des activités de recherche. Tenter de se rapprocher de centres ayant une compétence ancienne et reconnue dans le domaine des études ibériques et ibéro-américaines, notamment en matière de recherche (comme celui de l université de Pau et des pays de l Adour). Renforcer l appui recherche en particulier par le recrutement et/ou la spécialisation d enseignantschercheurs des sections 01 et 02. Droit français droit italien Appréciation (A, B ou C) : A Nombreux intervenants italiens praticiens du droit. Cursus intégré licence master. Partenariat avec l université Alma Mater Studiorum de Bologne. 4

137 Points faibles : Pas d indications sur l activités de recherche : publications des membres de l équipe pédagogique, thèses, HDR, colloques, séminaires malgré le recrutement de juristes spécialisés en droit italien. Pas d indications des travaux des juristes nanterrois (et pas uniquement des linguistes) en droit italien ou en droit comparé. Pas de données chiffrées précises. Recommandation : Développer des activités de recherche. Droit français droit russe Appréciation (A, B ou C) : A L université Paris X est la seule université en France qui forme des spécialistes du droit russe. Cotutelles de thèses. Promotion de la connaissance du droit français et européen en Russie : participation d enseignantschercheurs de l Université Paris X - Nanterre à différents programmes en Russie (notamment Technical Assistance to the Community of the Independent States). Portail web du droit français en Russie (projet financé par le Ministère des Affaires étrangères). Point faible : Pas de données chiffrées précises notamment sur le nombre de diplômés, le détail des débouchés professionnels et le détail des thèses soutenues. Recommandations : En raison de son avance dans le domaine, Paris X pourrait se placer au centre d un réseau franco-russe fédérant autour d elles les universités françaises et/ou les laboratoires français intéressés soit pour des programmes à long terme soit pour des actions ou des projets plus ponctuels. Renforcer la recherche en particulier par le recrutement et/ou la spécialisation d enseignantschercheurs des sections 01 et 02. 5

138 Recommandations Développer l adossement à la recherche. 6

139 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Histoire et anthropologie juridiques Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) La mention «Histoire et anthropologie juridique» est en réalité une spécialité, comme l atteste l absence de M1 spécifique et l information du dossier sur les seuls semestres 3 et 4. Cette spécialité prend appui sur une équipe de chercheurs très reconnus dans leur spécialité, constituant avec Paris II, l autre pôle parisien de l histoire du droit. Les résultats obtenus par les diplômés démontre l excellence de la formation. Il reste que les flux sont très faibles et préoccupants. Le dossier ne fait pas apparaître de travail sur l accroissement de l attractivité du diplôme et le suivi des diplômés qui n ont pas de carrière universitaire, n est pas réalisé. En définitive, une spécialité qui repose sur une équipe solide en termes de recherche, des enseignements pertinents, des compétences qui reposent un équilibre entre connaisseurs de l Europe Occidentale et de l Orient, est l essence de ce master. Equipe en renouvellement : les recrutements à venir auront une dimension stratégique évidente. Reste la question de l attractivité qui doit faire l objet d une réflexion et d un travail appronfondi pour que des décisions puissent être prises. Point fort : La place faite à la méthodologie et aux langues, et non seulement aux langues anciennes. De ce point de vue, cette spécialité de master typée «Recherche» a permis et peut éventuellement permettre à des étudiants qui ne souhaitent pas se consacrer spécifiquement à l enseignement d acquérir des connaissances facilitant leur insertion dans un univers professionnel plus large. 2

140 Point faible : Les exigences en matière de mémoires, impliquant un travail de recherche déjà relativement approfondi, semblent avoir parfois un effet dissuasif vis-à-vis de certains candidats à l admission dans la formation. 3

141 Avis par spécialité Ce master ne possède qu une spécialité identifiée à la mention. 4

142 Recommandations Travailler sur l attractivité et sur le suivi des diplômés. 5

143 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Science politique Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation Cette mention, qui comporte une spécialité recherche et trois spécialités professionnelles préparées par des parcours bien individualisés en M1, fait l objet d un dossier clairement formulé et argumenté. Elle est adossée à des équipes de recherche reconnues appartenant à plusieurs disciplines (science politique, droit, sociologie, sécurité). Elle est à reconduire, même si des améliorations sont à attendre sur quelques points (devenir des étudiants, dosages pédagogiques entre recherche et enseignants professionnels). Les spécialités professionnelles du master semblent bien positionnées dans leurs champs d activités respectifs. Un dynamisme intéressant des équipes pédagogiques. Point faible : Il existe une déconnexion assez forte entre les laboratoires de recherche et les spécialités professionnelles, et une très grande autonomie de ces derniers. 2

144 Avis par spécialité Gestion des collectivités territoriales Appréciation (A, B ou C) : B Taux intéressant de réussite des étudiants aux concours de la fonction publique territoriale. Encadrement pédagogique et stages. Réseau d anciens élèves associé à la formation. Point faible : Quelques intitulés de cours semblent un peu trop généraux et leurs contenus vieillis (acion publique, politiques publiques). Recommandation : Mieux préciser le rapport à la recherche, même pour un master pro. Management du risque Appréciation (A, B ou C) : B Intéressantes expérimentations pédagogiques : accord avec le CFA et convention avec l Institut des Hautes Etudes de la Sécurité Intérieure (ministère de l Intérieur). Progression régulière des effectifs. Présence de professionnels de haut niveau. Existence de tutorats détaillés et de stages. Point faible : Faible implication quantitative d enseignants universitaires et de liens avec la recherche. Recommandation : Adosser plus nettement ce parcours sur des activités de recherche. 3

145 Sociologie politique comparative Appréciation (A, B ou C) : A L offre d un parcours correspondant en M1 assure une cohérence de parcours. Equipe pédagogique de qualité ; plusieurs enseignants bien reconnus sur le plan scientifique ; adossement réel sur des équipes de recherche (GAP, ISP). Points faibles : L offre d enseignements apparaît un peu générale et éclatée. Peu de partenariats internationaux. Recommandations : Une plus grande ouverture internationale. On attend des éléments plus précis sur le devenir professionnel des étudiants. Travail politique et parlementaire Appréciation (A, B ou C) : A Qualité de l encadrement des étudiants. Mobilisation des réseaux d anciens élèves pour les débouchés et l association à la formation. Ajustement aux marchés professionnels bien envisagé. Bonne étude du devenir des étudiants. Bon équilibre pédagogique entre enseignements théoriques et enseignements pratiques. 4

146 Recommandations Mieux articuler les enseignements des professionnels avec les apports de la recherche. Veiller à mieux suivre le devenir des étudiants. 5

147 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Théorie et analyse du droit Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): B Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Spécialité orpheline dans le paysage de l enseignement juridique, la théorie du droit est depuis de longues années portée en France par le centre (UMR CNRS 7074) et le master de Paris X. Cette formation de haut niveau a fourni un contingent de diplômés de grande qualité qui, pour certains d entre eux, ont repris le flambeau laissé par leurs aînés et leurs maîtres. L excellence de l équipe est reconnue, la pertinence de la formation en M2 ne souffre aucune remarque. Néanmoins le dossier présente des faiblesses qui doivent être fortement soulignées. La question de l ariculation M1 et M2 n est pas évoquée alors qu il est question d une mention et non d une spécialité. En réalité, la mention «Théorie et analyse du droit» est plus exactement la spécialité de M2 éponyme. C est une difficulté qui ne peut être ignorée. En outre, la faiblesse des flux est authentiquement alarmante : il convient de mener une réflexion sur la question de l attractivité de manière urgente. Le tableau de la formation renseigne mal sur des aspects essentiels (choix des options, incohérence dans le calcul du volume horaire, notamment pour le cours de «Théorie générale du droit»). Une offre de formation originale en France et digne du plus grand intérêt dans ses contenus. Une équipe pédagogique très reconnue. Une convergence entre l université Paris X, l EHESS et l ENS (même si elle ne se traduit que très timidement en termes de recrutement). 2

148 Points faibles : Un dossier qui n a pas été constitué de manière complète, notamment pour l articulation entre les S1 et S2 d une part, S3 et S4 de l autre. Un effectif étudiant dérisoire. 3

149 Avis par spécialité Ce master ne possède q une spécialité identifiée à la mention. 4

150 Recommandations Améliorer la qualité technique du dossier (ECTS, choix des options, part de la méthode, etc.), notamment par un tableau synthétique de l ensemble des enseignements dispensés. Présenter l ensemble de la mention en incluant les semestres 1 et 2. Travailler sur l attractivité. 5

151 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Ethnologie, préhistoire, ethnomusicologie Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Master riche et solidement charpenté. Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Les objectifs scientifiques et pédagogiques sont clairement identifiés et correspondant bien au master proposé. Il y a une cohérence et une bonne construction du parcours LMD. Mais surtout une bonne articulation du parcours entre le tronc commun et les spécialités. C est une solide formation avec une cohérence entre les enseignements et les stages. Bonne formation à la recherche, avec un accent mis sur l organisation de colloques et d événements scientifiques. Les compétences sont reconnues de l encadrement pédagogique et scientifique, avec une équipe d enseignants provenant de milieux et d horizons divers. Les objectifs professionnels et les débouchés sont bien axés sur la demande et les besoins du marché. L ouverture internationale est claire, notamment sur l Europe. Quelques améliorations mineures seraient à apporter, surtout un additif quantitatif concernant les étudiants, dont le parcours professionnel est difficile à apprécier faute de données (pour la 1 ère spécialité, la seconde étant une nouveauté). Offre qui propose de nombreuses options et un choix possible entre parcours professionnel et recherche. Potentiel pédagogique de haut niveau et richesse de l offre pédagogique. Aspect professionnalisant avec des stages incorporés à la formation. Attractivité d une spécialité nouvelle qui associe ethnomusicologie/anthropologie de la danse. Mise en réseau d une partie du cursus de formation. Attention particulière portée à l acquisition de savoirs transversaux. Formation ouvrant la possibilité de passer des concours. 2

152 Points faibles : Manque de données sur les flux d étudiants, ce qui ne permet pas de réaliser un bilan quantifié de fonctionnement. Pour la recherche, présence un peu trop marquée des écrits français au détriment d un regard différent et d une ouverture sur des écoles étrangères. 3

153 Avis par spécialité Ethnologie générale, ethnologie préhistorique Appréciation (A, B ou C) : B Formation pertinente, riche et originale qui mériterait quelques améliorations mineures à effectuer et précisions à fournir. Originalité et intérêt d une formation étoffée, articulant ethnologie et préhistoire et richesse des options offertes. Association d une voie de recherche et d une voie professionnalisante. Encadrement solide et reconnu. Niveau excellent de l enseignement. Pluridisciplinarité. Prise en compte des concepts du développement durable. Intégration à l international par le biais des stages. Points faibles : Manque de données quantifiées sur les débouchés, ce qui rend difficile l appréciation et la pertinence des différents parcours. Définition un peu floue de certains objectifs professionnels. Redondance de certains parcours (ou partie de certains parcours) avec d autres offres dans la région, notamment «Dynamiques des mondes ruraux et environnement». Recommandations : Afin d améliorer cette spécialité, il faudrait : Fournir des données sur les flux des étudiants. Mieux préciser et distinguer les objectifs professionnels des différents parcours. Préciser l originalité et la pertinence des parcours «Anthropologie et coopération internationale» et «Dynamiques des mondes ruraux et environnement» proposés par d autres universités parisiennes. Meilleure prise en compte de l environnement urbain et touristique. Ethnomusicologie et anthropologie de la danse Appréciation (A, B ou C) : A Originalité et pertinence de cette nouvelle spécialité. Solidité et richesse de la formation proposée. 4

154 Deux disciplines porteuses rarement croisées et offertes dans le même cursus. Objectifs professionnels assez bien spécifiés et argumentés. Association d une voie de recherche et d une voie professionnalisante. Judicieuse alternance entre les cours théoriques et les séminaires exploratoires thématiques. Formation ouverte à des professionnels. Richesse des options proposées, large éventail de passerelles et de partenariats. Points faibles : Formation à la recherche apparemment un peu éloignée de la spécialité et du profil de certains étudiants. Faible ouverture à la dimension étrangère nord-américaine. Recommandations : Afin d améliorer cette spécialité, il faudrait : Concrétiser la mise en œuvre du programme Erasmus mundus annoncé. Prévoir, si ce n est fait dans le cadre des séminaires, une approche critique de la littérature anglaise et américaine. Associer plus visiblement les stages et la formation à la recherche. 5

155 Recommandations Afin d améliorer cette formation, il serait souhaitable de : Préciser, de façon quantifiée, les données sur les flux actuels et attendus, le devenir professionnel des étudiants : leur absence ne permet pas une expertise réelle et argumentée. Mieux identifier et décrire les débouchés relevant de chacune des spécialités et de chacun des parcours. Veiller à élargir l ouverture vers l étranger : - Développer l ouverture internationale, par exemple par des coopérations avec des universités américaines et canadiennes. - Stages de recherche dans des organismes, institutions et laboratoires étrangers. Élargir et renforcer la place des phénomènes et enjeux contemporains dans le cadre des: - Thèmes des séminaires et de recherche. - Stages de formation professionnelle vers les médias actuels (productions de disques, journaux, radios, télé). 6

156 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Histoire de l'art et archéologie, représentations et sociétés Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette mention à deux spécialités se présente comme le débouché logique des licences d archéologie et d histoire de l art proposées à l Université Paris 10. On note un réel et louable effort pour replacer les objectifs scientifiques et pédagogiques de la formation dans le contexte disciplinaire. La formation vise à préparer les étudiants aux concours de la conservation et de la gestion du patrimoine particulièrement sélectifs, au concours de commissaire priseur, aux concours de la fonction publique territoriale, mais ne ferme pas la porte aux concours de recrutement des enseignants du secondaire (CAPES et Agrégation). L adossement à la recherche est incontestable (UMR 7041 ; EA 3461) et l équipe pédagogique suffisamment étoffée (8 PR, 12 MCF, 3 personnalités extérieures), malgré un nombre restreint d intervenants extérieurs. Des partenariats internationaux (Pise, Francfort, Genève, Lausanne, Dublin, Montréal etc.) et nationaux (y compris récents : Musée national des Arts Premiers) ont été conclus. Cette mention s appuie sur la solide réputation de l Université Paris X en matière d archéologie et bénéficie de la proximité avec la MSH René Ginouvès. Il s agit d une formation recherchée : la croissance du nombre d étudiants inscrits en témoigne. Cette formation bénéficie de précieux partenariats étrangers et d une convention avec l Ecole du Louvre. La prise en compte des techniques les plus récentes dans le domaine archéologique et le souci de proposer une histoire de l art attentive à la réception comme au contexte de production des œuvres. 2

157 Points faibles : Les deux spécialités sont subdivisées en un nombre trop important de parcours (3 et 4). Le taux d échec est élevé et préoccupant. Il pose le problème de la sélection à l entrée d une formation qui se veut d excellence. 3

158 Avis par spécialité Archéologie des mondes anciens et médiévaux Appréciation (A, B ou C) : A Mutualisation avec l Ecole du Louvre. L appui apporté par la MAE René Ginouvès. Points faibles : Peu de renseignements sur les liens avec les instances archéologiques régionales. La multiplication des parcours au sein de la spécialité peut nuire à la lisibilité et à la visibilité de la spécialité, compte tenu d un contexte de forte concurrence régionale dans ce champ de spécialité. Recommandation : Développer les liens avec les partenaires régionaux dans le domaine de l archéologie. Histoire de l'art des mondes anciens, médiévaux, modernes et contemporains, histoire des représentations Appréciation (A, B ou C) : B Audience internationale de la formation. La formation recouvre tous les domaines de l histoire de l art des quatre grandes périodes. Points faibles : Trop d importance accordée au séminaire au détriment des contenus structurels disciplinaires. Immersion dans la recherche trop peu visible dans le découpage des contenus et des compétences acquises en cours de formation. Recommandations : Proposer des enseignements transpériodes car la séparation entre les 4 périodes historiques est trop nettement marquée. Accorder une place plus grande à la formation, à la recherche par la recherche et au stage dans les équipes de recherches ainsi qu à la MAE René Ginouvès. 4

159 Recommandations Compte tenu de débouchés professionnels limités pour ces spécialités «recherche», il serait nécessaire à terme de réfléchir à l insertion de la mention dans l offre de formation parisienne et notamment par rapport aux formations concurrentes proposées par les universités de Paris I et de Paris IV. Resserrer le nombre de parcours offert par les deux spécialités. Remédier au taux d échec particulièrement élevé pour un master est une priorité. La sélection à l entrée devrait sans doute être également plus forte. Préciser les débouchés en cycle doctoral des étudiants de la mention. 5

160 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Sciences sociales et économiques Avis Aeres Appréciation (A, B ou C ): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette mention résulte de la fusion d une mention «Sciences sociales : sociologie, expertise sociale» et d une mention «Economie, institutions, organisations» pour offrir une formation aux sciences sociales avec mise en place de parcours bi-disciplinaires (sociologie-économie, sociologie-histoire, économie-histoire) et des parcours monodisciplinaires en économie, sociologie et AES. La maquette proposée témoigne d un effort de rationalisation de l offre de formation en regroupant deux précédentes mentions de master en une seule dans une volonté de renforcement de la culture pluridisciplinaire des étudiants. Les 4 parcours de formation mis en place au niveau du M1 articulent des formations mono ou bi disciplinaires en assurant une cohérence et une visibilité de la formation par rapport aux 7 spécialités M2. L offre de formation de cette mention de master couvre désormais deux domaines (DEG et SHS) et répond au flux d étudiants enregistré par le passé en M1 dans les deux anciennes mentions (plus de 600 étudiants). Elle complète de ce point de vue les autres parcours de formation de master à caractère mono disciplinaire et plus orientés vers l économie quantitative offerts sur le site parisien. L éventail des débouchés professionnels et de poursuite d études au niveau D est large, mais on manque d information sur le devenir des étudiants. L adossement à la recherche est solide. L ouverture internationale est inégale selon les spécialités. Les parcours sont dans l ensemble clairement présentés et cohérents avec toutefois quelques imprécisions concernant les parcours recherche. On manque aussi d information concernant les équipes pédagogiques et les relations avec les milieux professionnels. Effort de rationalisation de l offre de formation en regroupant deux précédentes mentions de master en une seule. Offre de 4 parcours de formation articulant formations mono ou bi disciplinaire et permettant d assurer une cohérence et une visibilité de la formation dans l articulation M1/M2. Diversité des parcours répondant au flux d étudiants enregistré par le passé en M1 dans les deux anciennes mentions (plus de 600 étudiants) et offrant une attractivité aux étudiants non attirés par 2

161 les orientations mono disciplinaires à orientation économie quantitative déjà offertes sur le site parisien. Bonne exploitation des coopérations dans le cadre des co-habilitations. Présence d une UE transversale d initiation à la recherche dès le M1 et accès aux M2 recherche ainsi qu aux parcours mono discipinaires ou bi disciplinaire, mais avec validation de la majeure dans la discipline choisie. Qualité de l adossement recherche. Points faibles : Information incomplète sur les fiches individuelles de l équipe pédagogique notamment dans la section 19 (absence d informations sur les publications majeures), absence de référence au nombre d HDR et de PEDR pour les spécialités recherche. Pas d information sur le devenir des sortants de M2. Liens avec le milieu professionnel (notamment pour les M2 à orientation pro) très hétérogène selon les spécialités. 3 spécialités issues de l ancienne mention «Science sociale, sociologie et expertise sociale» posent en l état actuel du dossier de réels problèmes de lisibilité et d appui en matière d équipe de recherche. Maintien d une distinction recherche/professionnel et d une logique Maîtrise + DEA ou DESS. Pas de stage en M1 et stages de courte durée (3 mois) en M2P seulement. 3

162 Avis par spécialité Sociologie Appréciation (A, B ou C) : C Formation approfondie dans les principaux domaines de la sociologie, à finalité recherche. Certains enseignements sont mutualisés avec l INA-PG et l université de Paris 3. Points faibles : Manque de précisions sur comment se définit cette spécialité par rapport aux anciennes spécialités du master mention «Science sociale : sociologie, expertise sociale»? L intitulé «sociologie» n existait pas dans la déclinaison des précédentes spécialités de la mention précitée. Est-ce une demande de création? Diplôme défini comme délivré conjointement par l université Paris 3 et l INA-PG. L INA-PG ayant été intégré dans Agro Paris Tech quel est le lien avec cette nouvelle structure? Le nom du responsable et l adossement recherche ne sont pas précisés. On manque d information sur l équipe pédagogique. On manque d information sur les flux d étudiants et leur devenir. Le volume des enseignements apparaît relativement faible. Recommandation : Il faudrait compléter l information manquante et répondre aux questions ci-dessus. Economie des institutions Appréciation (A, B ou C) : A Formation à finalité recherche vers l économie des institutions avec une large ouverture de la formation aux outils modernes de la science économique et des techniques quantitatives et avec une ouverture pluridisciplinaire. Fort potentiel d encadrement en matière de recherche. Effort de mutualisation sous plusieurs formes avec différents établissements sur le site parisien (EHESS, HEC, Paris 1, Paris 2, CNAM) ou au niveau international. 4

163 Points faibles : Pas de nom de responsable. Pas d information sur les flux d étudiants et leur devenir. Degré d internationalisation de la formation trop faiblement perceptible eu égard aux réseaux internationaux qui doivent pouvoir être mobilisé par le potentiel scientifique. Recommandations : Le nombre d options est sans doute trop large et le volume horaire de l appui à la recherche pourrait être augmenté. La dimension internationale de la formation pourrait aussi être augmentée avec présence de séminaires en anglais permettant d élargir l attractivité de la spécialité à des étudiants étrangers. La mobilisation des réseaux de recherche internationaux des équipes de recherche soutien de cette spécialité et des enseignants chercheurs doit pouvoir garantir la mise en place progressive de formation à double diplômes rentrant progressivement dans les conditions de candidature aux masters européens de type Erasmus Mundus. Histoire de la pensée économique Appréciation (A, B ou C) : A Master à orientation recherche avec forte mutualisation des compétences scientifiques dans le domaine de l histoire de la pensée sur le site parisien (Paris 1, Paris X, Cergy, Evry). Originalité visant à inscrire la lecture de l histoire de la pensée dans la compréhension des débats contemporains des courants de pensée de la science économique. Potentiel d encadrement de recherche par le support d une UMR CNRS (Institutions et dynamiques historiques de l économie). Ouverture internationale de la formation avec accueil d étudiants italiens. Points faibles : Pas de nom de responsable. Pas d information sur les flux d étudiants et leur devenir. Comme beaucoup de master recherche, des débouchés qui ne peuvent que rester cantonnés pour l essentiel dans le domaine de l enseignement secondaire et supérieur et de la recherche et restent donc limités. Recommandations : Sans doute une des très rares formations de type master dans cette discipline en France. Une poursuite dans l effort de recrutement d étudiants étrangers de qualité et la mise en place de cursus à double diplômes avec des partenaires universitaires européens permettrait de compenser la faiblesse naturelle attendue des flux d étudiants compte tenu de l orientation recherche de cette spécialité. 5

164 Action publique, action sociale Appréciation (A, B ou C) : C Formation professionnelle orientée vers les métiers de la gestion des associations correspondant sans nul doute à un gisement d emplois. Formation pluridisciplinaire. Pourrait apporter un débouché de M2 aux étudiants issus des filières sciences sociales et économie et AES. Points faibles : Pas de nom de responsable et l adossement recherche n est pas précisé. Spécialité existante depuis trois ans, mais le dossier n apporte aucune information sur les liens de cette spécialité de master avec le monde professionnel eu égard aux débouchés visés (entreprise, administration, collectivités territoriales, secteur associatif). Existe t-il des interventions de professionnels dans cette spécialité? Pas d information sur les stages réalisés par les étudiants lors des trois dernières années. Pas d information sur les effectifs, ni sur le devenir des étudiants. Recommandations : En l état du dossier, la pertinence professionnelle de cette spécialité est difficile à évaluer. Il faut démontrer le réel ancrage de cette spécialité dans le monde professionnel visé par les débouchés ainsi que sa réelle attractivité lors des trois dernières années. Il faut pour cela que le dossier soit nettement renforcé en précisant les flux d inscrits lors des trois dernières années, les stages effectués par les étudiants, les intervenants du monde professionnels et l insertion professionnelle des sortants des différentes promotions, le nom du ou des responsables de la spécialité. Organisation de la santé et de la protection sociale Appréciation (A, B ou C) : B Formation déjà existante sous une orientation exclusivement recherche et qui articule désormais des orientations professionnelle et recherche. Formation qui s inscrit dans un projet de l université de Paris X de constitution d un pôle Sciences humaines et santé. Formation pluridisciplinaire comprenant des enseignements mutualisés avec d autres formations plus ciblées en droit de la santé de Paris X et systèmes de santé de Paris 1 croisant les outils du droit, de l économie et de la gestion et des techniques statistiques en cohérence avec les débouchés professionnels visés. Participation au cursus de personnalités extérieures du secteur de la santé avec présentation détaillée des intervenants et de leur statut (URSSAF, Haute autorité de la santé, milieu hospitalier ). 6

165 Points faibles : Absence de formation à l anglais ce qui est paradoxal pour un master visant un élargissement des débouchés professionnels dans l espace européen. Pas de précision sur les stages effectués par les promotions précédentes ainsi que les effectifs des trois dernières promotions et leur devenir professionnel. Pas de nom de responsable de la spécialité ni d information sur l équipe pédagogique et l adossement recherche. Durée de stage trop courte (3 mois). Recommandations : Au titre des débouchés professionnels à envergure européenne qui sont visés par la formation, il serait pertinent d introduire un module de formation à l anglais (orientation spécialisé à la santé) permettant de vérifier le niveau d acquisition des connaissances dans ce domaine de la part des étudiants de la promotion. Il conviendrait également d augmenter la durée du stage de 3 à 6 mois ou de mettre en place une formation en alternance. Conduite de projets culturels connaissance des publics Appréciation (A, B ou C) : C Point fort : Formation à la mise en œuvre de projets culturels mobilisant les domaines de la sociologie, des sciences humaines et des méthodes d enquête et techniques de médiation. Points faibles : Le dossier n apporte aucune information sur les liens de cette spécialité de master avec les professionnels du secteur de la culture. Existe t-il des interventions de professionnels dans cette spécialité? Pas d information sur les stages réalisés par les étudiants lors des trois dernières années. Durée du stage relativement courte (3 mois minimum). Pas d information sur les effectifs. Pas d information sur l insertion professionnelle des sortants de M2 lors des années précédentes. Pas de nom de responsable et l adossement recherche n est pas précisé. Pas d information sur l équipe pédagogique. Recommandations : Démontrer le réel ancrage de cette spécialité dans le monde professionnel visé par les débouchés ainsi que sa réelle attractivité lors des trois dernières années. Il faut pour cela que le dossier soit nettement renforcé en précisant les flux d inscrits lors des trois dernières années, les stages effectués par les étudiants, les intervenants du monde professionnels et l insertion professionnelle des sortants des différentes promotions, le nom du ou des responsables de la spécialité. 7

166 En l état du dossier, la pertinence professionnelle de cette spécialité est difficile à évaluer. Analyse du travail, organisation et gestion de l emploi Appréciation (A, B ou C) : A Formation existante depuis 1993 et s appuyant sur les deux disciplines de références de la mention du master à savoir l économie et la sociologie. Orientation vers les professions relatives à la gestion des ressources humaines. Ancrage réel de la formation auprès d un réseau de professionnels issus des grandes entreprises privées et publiques et des praticiens de la GRH. Bonne articulation des dimensions juridiques, sociologiques et économiques dans la formation et maintien d une formation à l anglais et aux méthodes statistiques. Ouverture vers l international. Points faibles : Manque d information sur les stages réalisés par les étudiants des promotions antérieures, les effectifs des différentes promotions et leur insertion professionnelle. Pas de nom de responsable et l adossement recherche n est pas précisé. Pas d information sur l équipe pédagogique. 8

167 Recommandations La mention «Sciences sociales et économiques» propose une offre de formation originale et diversifiée (3 M2R et 4 M2P). Elle s appuie sur une expérience pluridisciplinaire d enseignement et de recherche qui est reconnue et qui s exprime en particulier dans des parcours bi disciplinaires. Une recommandation transversale importante serait de renforcer la dimension internationale du cursus d une part en intégrant des enseignements en langue anglaise dès le M1 et d autre part en exploitant les réseaux internationaux des laboratoires supports pour mettre en place des logiques de double diplômes rentrant progressivement dans les conditions de candidatures aux masters européens de type Erasmus Mundus. Les avis sur les spécialités sont hétérogènes et des interrogations sont posées sur trois d entre elles en l état des informations fournies dans le dossier. De manière générale des informations manquantes devaient être complétées concernant, au niveau M2, les flux d étudiants, leur devenir depuis la sortie du diplôme, les responsables de spécialité, l équipe pédagogique, l adossement recherche pour les spécialités pro et le nombre d HDR et de PEDR en appui des spécialités recherche. 9

168 Habilitation des diplômes Masters Vague C ACADÉMIE : VERSAILLES Établissement : Université Paris 10 - Nanterre Demande n Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Sciences du sport et du mouvement humain Avis Aeres Appréciation (A, B ou C): A Avis global : (sur la mention et l offre de formation) Cette proposition de master relève d un dispositif en habilitation partagée entre trois établissements d Ile de France. L offre de formation mutualise ainsi les compétences de trois composantes STAPS issues des universités de Paris XI, de Paris V et de Paris X. Ces UFR sont associées depuis 2004 au sein de l école doctorale «Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain» (ED 456). La mise en place de cette ED (qui s appuie sur une trentaine de laboratoires de la région parisienne) a permis de structurer durablement les collaborations entre les UFRSTAPS et a contribué à la mise en place d une formation de niveau master cohabilitée. Cinq spécialités sont proposées dans le cadre du renouvellement de la formation: trois spécialités recherche («Contrôle moteur», «Pratiques physiques: perspectives psychologiques», et «Organisation sociale du sport») sont proposées dans le cadre d une cohabilitation entre les trois établissement. La spécialité professionnelle «Management des événements et des loisirs sportifs» est cohabilitée par les universités de Paris 11 et de Paris 10. Enfin, la spécialité professionnelle à vocation internationale «Conception et évaluation de programmes en activité physique» est pilotée par l université Paris 10 en partenariat avec 32 universités européennes (pour le niveau M1). La formation s appuie sur une expérience solide, sur un contexte local favorable à la recherche et sur une ouverture significative aux relations internationales. L organisation pédagogique prend en compte une nécessaire mutualisation des enseignements qu il conviendra de conforter. Par ailleurs, le master est très attractif pour les étudiants. Il reste aux porteurs de ce projet à établir un bilan précis concernant la sortie de la formation et à envisager des rapprochements entre les trois spécialités recherche au niveau M2. 2

169 La mutualisation des enseignements des spécialités recherche constitue un atout important de la mention: contenus d enseignement, semestrialisation et modalités de contrôle des connaissance sont semblables quel que soit le site. Au niveau M1, les cours, dispensés sur chaque site, sont communs aux spécialités CM et PPPP (4 UE font l objet d un tronc commun pour les 3 spécialités recherche). Le niveau M2 est totalement mutualisé entre les trois composantes (i. e., organisation de semaines de formation en rotation sur les trois sites). Par ailleurs, la spécialité CM est en convention avec l université de Paris 6 (pour un module complet). L adossement à la recherche (en particulier pour les trois spécialités recherche) est de qualité. Six équipes d accueil sont directement concernées. D autres laboratoires (qui dépassent largement l environnement des équipes labellisées en STAPS) sont également associés aux enseignements et à l accueil des étudiants en stage recherche (une vingtaine d équipes reconnues dont 7 sont associées aux grands organismes intègrent le processus de formation). L équipe pédagogique comprend des enseignants-chercheurs de bon niveau. Par ailleurs, la répartition des intervenants au niveau M2 entre scientifiques et professionnels est adaptée aux types de spécialités (P ou R). L ouverture internationale de la mention (particulièrement significative pour une spécialité) est incontestable. De nombreux partenariats sont engagés avec d autres structures (pour la recherche ou/et pour les aspects professionnalisants): ils sont clairement exposés et cohérents avec l ensemble de la formation. Reposant sur une expérience solide, le master est très attractif pour les étudiants (entre 144 et 209 étudiants en M1, et entre 116 et 133 étudiants en M2 sur les trois dernières années). Points faibles : Le dossier est affaibli par une absence de bilan sur la poursuite des études et l insertion professionnelle, malgré des flux importants lors du quadriennal précédent (Taux et nature de poursuite en doctorats; taux d insertion professionnelle, nature et niveau de l insertion, ). La spécialité «OSS» est isolée vis-à-vis des deux autres spécialités recherche («PPPP» et «CM») qui partagent des objectifs d apprentissage et des UE en M1. Elle ne partage pas non plus des UE avec la spécialité professionnelle «MELS». La spécialité «MELS» n est pas assez clairement positionnée au sein de l environnement Ile de France et national. En ce qui concerne les spécialités recherche, l année de M2 se caractérise par des enseignements complètement spécifiques et séparés. Cette absence de tronc commun minimal en M2 nuit aux développements interdisciplinaires nécessaires. 3

170 Avis par spécialité Conception et évaluation de programmes en activité physique adaptée Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité professionnelle «Conception, et évaluation de programmes en activité physiques adaptées» (CEP APA) vise à «former des experts de la conception, de l évaluation et du suivi de programmes en matière d intervention et de recherche dans le domaine de l APA». C est une formation pluridisciplinaire (i. e., sciences du comportement et sciences psychologiques) et internationale (i. e., l UFR STAPS de Paris 10 est en convention avec des universités européennes pour le diplôme intermédiaire M1: DEUAPA; la co-diplômation est envisagée sur l ensemble de la spécialité). Proposée dans le cadre d un renouvellement avec modifications de la mention, cette nouvelle spécialité s appuie sur un réseau européen conséquent et une expertise locale reconnue. La demande apparaît comme opportune. L intégration dans un réseau de formation nationale et européenne constitue un atout majeur pour cette spécialité. Trente-deux universités européennes mutualisent leurs formations (la co-diplomation européenne est établie en M1 et elle est prévue en M2). La demande repose sur une antériorité solide: l UFR STAPS assure depuis 2004 la coordination du Diplôme Européen en APA (i. e., DEU APA concernant 17 universités partenaires) et pilote depuis 2000 les travaux de recherche du Thematic Network in APA (travaux de recherche sur l intégration des personnes handicapées concernant 28 pays partenaires). L équipe pédagogique de site (STAPS Paris 10) est dense et de qualité (17 universitaires dont 3 HDR, 6 enseignants du second degré, deux personnels administratifs); cet investissement humain atteste de la participation active de la composante-pilote à cette formation internationale. L organisation pédagogique est cohérente entre le niveau M1 et le niveau M2. Points faibles : De façon analogue aux autres spécialités de la mention, le dossier souffre principalement d un manque d informations concernant le niveau de sortie de formation. Le nom du responsable de la spécialité n est pas mentionné. Recommandations : Il conviendrait tout d abord que les porteurs de la formation se dotent d un outil de suivi et d analyse de l insertion professionnelle des étudiants. Il serait également utile de renforcer la participation de l université pilote à l adossement à la recherche. 4

171 Contrôle moteur Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité recherche «Contrôle moteur» (CM) est proposée dans le cadre du renouvellement de la mention et s appuie sur une habilitation partagée entre les composantes STAPS des universités de Paris 10, Paris 11, et Paris 5. Elle a pour objet de former des «spécialistes, chercheurs et intervenants, en physiologie et biomécanique de l homme en mouvement». C est une spécialité ancrée dans un environnement scientifique de bon niveau, qui s appuie sur une équipe pédagogique de qualité et sur des collaborations internationales reconnues. La formation repose sur une antériorité solide qui procure à l ensemble une cohérence certaine. L habilitation partagée avec les composantes STAPS de Paris 11 et de Paris 5 est un atout important pour la spécialité. L effort de mutualisation des enseignements (avec la spécialité PPPP en M1 et entre les trois composantes impliquées en M2 ) est significatif. L adossement à la recherche est de bon niveau. Il souligne l ancrage régional de la spécialité sur le tissu de recherche lié au champ disciplinaire concerné. L équipe pédagogique (M2) s appuie également sur des membres d équipes reconnues. La formation à la recherche (enseignements et encadrement du stage recherche) est par conséquent d un niveau appréciable: 12 universitaires (dont 10 PU ou MCU HDR) et 6 chercheurs du CNRS (dont 5 DR ou CR HDR) composent cette équipe. Les effectifs présentés en M2 rendent compte de l attractivité de cette spécialité recherche (15, 21, et 23 en 2005/2006, 2006/2007, et 2007/2008, respectivement). La demande repose sur une antériorité solide. Points faibles : De façon identique aux autres spécialités de la mention, les bilans concernant la poursuite des études (e. g. nombre d étudiants, domaine de recherche en doctorat, bourses, ) et l insertion professionnelle (e. g. nombre d étudiants, type d emploi, secteur d activité concerné, ) ne sont pas présentés dans le dossier. Les aspects professionnalisants sont négligés malgré un fort potentiel. La liste des métiers directement accessibles à l issue de la formation n est pas toujours réaliste. En particulier, le lien avec les concours de préparation au professorat d EPS est à clarifier. Recommandations : Il serait judicieux d élaborer des outils de suivi des étudiants et du bilan de sortie, notamment pour l orientation en doctorat (bourse, stage postdoctoral, changement d orientation recherche, ). Ces instruments devraient permettre de contribuer à la régulation de l offre de formation et de formaliser plus finement les relations entre cette spécialité et l ED 456. Il serait également souhaitable d envisager une mutualisation des UE en M2 entre cette spécialité et les deux autres spécialités recherche. 5

172 Management des évenements et loisirs sportifs Appréciation (A, B ou C) : B La spécialité professionnelle «Management des évènements et loisirs sportifs» (MELS) est présentée dans le cadre d une cohabilitation entre les UFR STAPS de Paris 10 et de Paris 11. Elle a pour objectif de former «les étudiants aux métiers de cadres (managers) dans les organisations du sport événementiel et de loisir». Si la spécialité semble attractive pour les étudiants, il reste aux porteurs de projet à positionner l offre de formation dans un contexte local et national concurrentiel, à préciser de manière significative l ancrage recherche et à développer un outil d évaluation permettant un bilan de sortie. La formation est particulièrement attractive. Le nombre d étudiants inscrits dans cette formation est en effet très significatif (entre 66 et 85 étudiants inscrits en M1 et entre 44 et 45 étudiants inscrits en M2 lors de ces trois dernières années). La composition de l équipe pédagogique rend compte d un souci d équilibre entre le milieu universitaire et le milieu professionnel (10 universitaires et 9 intervenants professionnels extérieurs à l université composent l équipe pédagogique de la spécialité). Les contenus de formation sont cohérents avec les objectifs. Points faibles : La faiblesse de l ancrage recherche constitue le point négatif le plus significatif de la spécialité. Aucun bilan sur l insertion professionnelle n est présenté malgré des flux conséquents en M2 depuis trois ans. Le positionnement de la spécialité au plan local, régional, et national reste flou. Le nombre important de spécialités en «Management du sport» sur le territoire nécessite de s interroger sur le positionnement de la présente offre de formation vis-à-vis du contexte local et national. Le nom du responsable de la spécialité n est pas renseigné. Recommandations : De façon similaire aux autres spécialités proposées, il serait souhaitable que les porteurs de la présente offre se dotent d un outil de suivi et de bilan de l insertion professionnelle des étudiants. Ce type d instrument est indispensable à l évaluation et à l adaptabilité d une formation à vocation principalement professionnelle. Par ailleurs, un positionnement clair est attendu vis-à-vis de l ancrage recherche et vis-à-vis des formations de même nature en Ile de France et au plan national. Organisation sociale du sport Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité recherche «Organisation sociale du sport» (OSS) se donne pour vocation de «former aux sciences sociales et orienter les étudiants, préalablement STAPS (niveau licence), vers les recherches en sciences sociales». L offre de formation repose, de façon analogue aux autres spécialités recherche (CM et PPPP), sur un dispositif en habilitation partagée entre les universités de Paris 10, de Paris 11 et de Paris 5. 6

173 L adossement à la recherche est de bon niveau (cf. détails concernant les spécialités «CM» et «PPPP»). La composition de l équipe pédagogique confirme la bonne qualité de l environnement consacré à recherche et démontre une capacité d encadrement intéressante au regard du flux d étudiants (15 universitaires composent l équipe, dont 10 PU ou HDR). La proposition s appuie sur une expérience antérieure fiable. Points faibles : Cette spécialité semble isolée au sein du master (e. g., les mutualisations sont moins nombreuses qu entre les spécialités PPPP et CM). Le responsable de la spécialité n est pas identifié. Le bilan concernant la poursuite des études et/ou la professionnalisation n est conformément aux autres spécialités, pas présenté. Recommandation : Il serait important de fournir un bilan sur la poursuite des études (nature de la poursuite d étude, nombre de doctorats, bourses, ). Par ailleurs, afin de réduire l isolement relatif de la spécialité un effort de réflexion pourrait être mené sur : (1) un rapprochement par mutualisation de quelques UE (autres que les UE de méthode, transversales) en M1 et en M2 avec les spécialités «CM» et «PPPP»; (2) un développement des aspects professionnalisants communs aux spécialités OSS et MELS. Pratiques physiques : perspectives psychologiques Appréciation (A, B ou C) : A La spécialité recherche «Pratiques physiques: perspectives psychologiques» (PPPP), de façon analogue à la spécialité «CM» est proposée en cohabilitation entre les UFR STAPS des universités de Paris 10, Paris 11, et Paris 5. Elle a pour vocation de «former à la recherche et par la recherche» (préparation au doctorat, formation de chercheurs). Elle permet également, «après une formation complémentaire, une orientation professionnelle de type spécialistes en psychologie du sport auprès des fédérations, clubs sportifs et entreprises». L avis est favorable pour cette spécialité qui s appuie sur une antériorité consistante et un adossement recherche de bon niveau. Un certain nombre de points forts, liés à l organisation globale de la mention sont communs avec la spécialité CM: L habilitation est partagée entre les composantes STAPS de Paris 11, de Paris 5 et de Paris 10. La mutualisation des enseignements est effective (avec la spécialité CM en M1 et entre les trois composantes impliquées en M2). L expérience est solide (antériorité de la spécialité). L adossement à la recherche est de qualité. La spécialité est bien insérée dans le contexte régional (les six équipes d accueil et la vingtaine d équipes associées constituent un vaste réseau d accueil des étudiants en stage). La composition de l équipe pédagogique (M2) atteste du bon niveau de l encadrement: elle est constituée de 14 chercheurs ou enseignants chercheurs, dont 8 PU ou HDR. Par ailleurs, 3 PU affiliés à des universités étrangères (Belgique, Suisse) sont mentionnés dans l effectif, ce qui témoigne de 7

174 l ouverture de la formation au contexte international et permet d envisager des stages de recherche à l étranger pour les étudiants volontaires. La spécialité est attractive pour les étudiants. En effet, les flux sont relativement conséquents (entre 20 et 31 étudiants) depuis 3 ans. Points faibles : Le bilan concernant la sortie de la formation (poursuite des études et/ou professionnalisation) constitue le point faible le plus significatif. Cette absence d information n est pas spécifique à la spécialité «PPPP» mais propre à l organisation globale de la mention. Le responsable de la spécialité n est pas identifié. Recommandation : De façon analogue aux autres mentions un bilan précis sur le devenir des étudiants est attendu. 8

175 Recommandations Il s agit d un master qui possède beaucoup de potentiel, mais qui nécessite certains aménagements et clarifications. L équipe de pilotage devrait tout d abord se doter d un instrument de mesure du niveau sortie de la formation: des bilans concernant la poursuite des études et l insertion professionnelle sont attendus pour les cinq spécialités. Un rapprochement entre les trois spécialités recherche serait également souhaitable. Enfin, le positionnement de la spécialité «MELS» devrait être plus explicite (au sein du master et visà-vis d autres formations du même type). 9

176 Observations du président

177 Université Paris Ouest Nanterre La Défense Rapport d évaluation AERES Offre en Master Le rapport d évaluation de l AERES pour l université Paris Ouest Nanterre La Défense porte sur une offre totale de 32 mentions de Master, dans quatre domaines. Les mentions ont reçu les notes suivantes dans le cadre de l évaluation AERES : Arts, Langues, Lettres : 7 Masters, 5 A et 2 B Théâtre : Philosophie : Cinéma : Français langue étrangère : Lettres Echanges internationaux Langues, littératures et civilisations étrangères : Droit Economie Gestion : 13 Masters, 7 A et 6 B A A B A A A B Science politique : Etudes bilingues des droits de l Europe: Droit public: Droit privé et sciences criminelles: Droit international et européen Droit des affaires Droit et économie : Théorie et analyse du droit Histoire et anthropologie juridique Droit social Sciences de gestion Monnaie, banque, finance, assurance Economie appliquée A A A B A A A A B B B B B Sciences Technologies Santé : 3 Masters, 2 A et 1 B Science pour l ingénieur : B MIAGE : A Sciences du sport et du mouvement humain A Mathématique et informatique ISIFAR, avec Paris 7*

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ocean indien : géographie et histoire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Psychologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes européennes et relations internationales de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Expertise internationale de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague

Plus en détail

Master Sciences de l éducation

Master Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences de l éducation Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Licence Lettres appliquées

Licence Lettres appliquées Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Lettres appliquées Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Science politique

Master Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des connaissances et innovation de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Licence Economie et gestion

Licence Economie et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de gestion de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères et échanges internationaux de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence»

Rapport sur l offre de formation «licence» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence» de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E - 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Master Information communication

Master Information communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Information communication Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Politique - action publique de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de la préservation et de la transmission du patrimoine culturel de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences physiques pour l'environnement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes anglophones de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En vertu

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Travail et études sociales de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Traduction de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques appliquées à l'économie et à la finance de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Science politique de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et gestion de la santé de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD)

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais Objectifs de la formation Perspectives professionnelles La licence d anglais LLCE de l université Michel de Montaigne Bordeaux 3 se caractérise par la grande pluridisciplinarité,

Plus en détail

Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques

Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

Formations et diplômes. Licence Sociologie

Formations et diplômes. Licence Sociologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sociologie Université Centre Universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J (déposant) Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation -2012

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues et interculturalité de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biogéosciences de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et mathématiques de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit social de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de Nice Sophia Antipolis

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de Nice Sophia Antipolis Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université de Nice Sophia Antipolis 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'université de Nice Sophia

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Licence professionnelle Management, logistique, transport

Licence professionnelle Management, logistique, transport Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management, logistique, transport Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et gestion de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Information et communication de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Cinéma : pratique et esthétique de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Cergy-Pontoise Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie contemporaine de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Paris-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Journalisme de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Affaires internationales et ingénierie économique de l Université du Littoral Côte d Opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences de l'éducation de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences sociales de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Master Management des ressources humaines et organisation

Master Management des ressources humaines et organisation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines et organisation Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

Master Géographie et aménagement

Master Géographie et aménagement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Géographie et aménagement Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Arts culinaires des tables de l océan indien de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail