Institut Universitaire de Technologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institut Universitaire de Technologie"

Transcription

1 Institut Universitaire de Technologie Nice-Côte d'azur Département Réseaux et Télécommunications Année Licence Pro IRM U4 But du TP Travaux Pratiques Configuration et utilisation d'un système unix en réseau Durant cette manipulation nous allons étudier la création de comptes utilisateurs et un système d'authentification. Dans un deuxième temps nous verrons la définition d'imprimantes et leurs partages sur le réseau. I. Définitions d'utilisateurs 1. En unix Les utilisateurs sont définis dans le fichier /etc/passwd qui est lisible par tous. Historiquement ce fichier contenait les mots de passe cryptés. Aujourd'hui le champ mot de passe, le second, est remplacé par une * et les paramètres de la gestion des mots de passe sont cachés dans le fichier /etc/shadow qui lui n'est accessible qu'à root l'administrateur. nobody:*:-2:-2:unprivileged User:/dev/null:/dev/null root:*:0:0:system Administrator:/var/root:/bin/tcsh daemon:*:1:1:system Services:/var/root:/dev/null unknown:*:99:99:unknown User:/dev/null:/dev/null smmsp:*:25:25:sendmail User:/private/etc/mail:/dev/null www:*:70:70:world Wide Web Server:/Library/WebServer:/dev/null mysql:*:74:74:mysql Server:/dev/null:/dev/null sshd:*:75:75:sshd Privilege separation:/var/empty:/dev/null Listing 1 : contenu du fichier /etc/passwd Le fichier /etc/passwd est constitué de plusieurs champs séparés par des «:». Le Listing 1 en montre un extrait. On trouve les champs suivants : le nom de login, le mot de passe, l'uid (numéro d'identification de l'utilisateur), le gid (numéro du groupe principal auquel appartient l'utilisateur), le GECOS lui-même constitué de plusieurs champs (nom usuel, n bureau, n de téléphone, ), le répertoire de login, puis le shell (interpréteur de commandes) de l'utilisateur. Le mot de passe n'est pas placé dans le fichier, il est remplacé par une étoile, ce qui signifie qu'il est placé dans le fichier shadow qui lui n'est accessible que par l'administrateur. Le fichier shadow est constitué des champs suivants : nomdelogin: motdepassecrypté: datedechangement: duréeminavantchangement: duréemaxavantchangement:

2 duréedavertissement: duréedinactivitéducompte: datedexpirationducompte: Regarder le contenu des 2 fichiers passwd et shadow. Avec la commande adduser créer un utilisateur de login «machin», d'uid 2510 (voir les options dans le manuel). Vérifier alors le contenu des fichiers passwd et shadow. 2. LDAP Il existe de nombreux systèmes d'authentification, c'est-à-dire la possibilité d'identifier un utilisateur par son nom et un mot de passe ou une clé qui certifie que la personne est bien celle qu'elle dit. On peut citer LDAP, SASL de Cyrus, Kerberos du MIT, Radius et beaucoup d'autres. Notons que bien souvent certaines briques de l'un peuvent être utilisées par les autres. Par exemple kerberos est une option de SASL qui lui-même est une option de LDAP. ActiveDirectory est basé sur du LDAP et du Kerberos. Nous nous contenterons pour l'instant d'étudier un peu LDAP. Il sera temps, plus tard, de le coupler avec du SASL, du Kerberos ou de l'activedirectory, pour obtenir une authentification réseau sécurisée ( ce sera probablement le cas dans un TP du module sécurité U8). a) Structure LDAP (LightWeight Directory Access Protocol) est basé sur la norme de répertoire X.500. C'est dire que le but initial est de collectionner les informations personnelles, adresses, téléphone, pour les mettre à disposition à travers le réseau. Il est alors possible de récupérer d'autres informations comme le mot de passe, répertoire de login, etc Le serveur de LDAP est slapd qui répond soit en clair soit en encrypté au moyen de TLS qui est un dérivé de SSL. o=salle408,dc=rt,dc=tp ou=people ou=machines ou=permanents ou=étudiants Dessin 1 Début de l'arbre La syntaxe qui est utilisée ici est celle de openldap qui dérive aussi de X500. Dans tous les cas la description est obtenue par des fichiers textes de type ldif qui permettent l'échange des bases tout en restant compatible. Cette description est utilisée pour identifier les personnes mais aussi les serveurs, car c'est avec cette méthode que sont générés les certificats. Page 2 / 10

3 Nous allons créer une base d'annuaire qui ressemble à la structure de DNS ce qui n'est pas une obligation mais reste assez pratique. La racine de notre base, le suffixe en jargon LDAP, sera : «o=salle408,dc=rt,dc=tp». On veut pouvoir identifier des personnes, des machines. Mettre en place la base en éditant le fichier /etc/ldap/slapd.conf On doit indiquer le «suffix» et le compte privilégié (rootdn="cn=admin,o=salle408,dc=rt,dc=tp" ). Des accès graphiques peuvent être faits à partir de gq mais aussi de phpldapadmin qui est à mon avis le plus pratique, à l'adresse Pour y accéder par phpldapadmin, il faut avoir lancé le serveur apache. Il est possible que phpldapadmin ne soit pas installé. Voir la note 1 en bas de page. Pour créer la racine de la base de données, vous pouvez utiliser le fichier lbase.ldif qui est accessible à l'adresse Détruire à la main la base construite par un utilisateur précédent rm /var/lib/ldap/* Il faut alors mettre en place la base de données reconstruite slapadd -l lbase.ldif Le fichier.ldif est éditable et peut être facilement visualisé. ensuite on démarre le service de ldap /etc/init.d/slapd start Si le démon ne démarre pas du fait de warnings, le démarrer en mode debug slapd -d 255 On parcourt l'arborescence avec un utilitaire tel que phpldapadmin. Il faut le mot de passe (test) pour pouvoir y accéder. 1 Si le paquet phpldapadmin n'est pas installé, exécuter la commande apt-get install phpldapadmin ensuite vérifier l existence d un lien symbolique de /etc/apache/conf.d/phpldapadmin vers /etc/phpldapadmin/apache.conf Le lien peut déjà exister et porter un autre nom. Vérifier dans le fichier /etc/phpldapadmin/config.php que le «suffix» est correct. puis redémarrer apache. Travaux pratiques - U4 - Licence Professionnelle IRM Page 3 / 10

4 b) Annuaire Les personnes seront sous la désignation ou=people qui est une OrganisationalUnit. Au dessous on décompose en permanents et étudiants, qui sont des OrganisationalUnit comme la précédente, puis on crée un compte utilisateur sous étudiants. Il faut lui donner la classe posixaccount. Remplir chaque champ en particulier l'uidnumber et le gidnumber qui sont importants pour l'authentification. Certaines versions ne proposent pas correctement de positionner le gidnumber : créer l objet comme une entrée d annuaire puis ajouter la classe posixaccount. On peut alors positionner le champ gidnumber. Vous pouvez voir en examinant le résultat, que d'autres classes ont été utilisées : person, shadowaccount, inetorgperson et que certaines sont «structurelles». On peut avoir des informations sur les classes et les champs en examinant le. Créer un utilisateur à_votre_nom et le lister avec ldapsearch en utilisant l'identifiant du gestionnaire de la base. # ldapsearch -x -W -b "o=salle408,dc=rt,dc=tp" -D "cn=admin,o=salle408,dc=rt,dc=tp" Attention le mot de passe est demandé: c'est «test». c) Mots de passe et accès authentifiés Ajouter un champ userpassword à votre compte LDAP et le positionner. Vous listerez le compte ainsi créé, par la commande ldapsearch sous l'identifiant de l'utilisateur lui-même. II. Authentification par LDAP 1. Description de PAM L'authentification en Linux ainsi qu'en Solaris est faite avec PAM (Pluggable Authentication Module), un ensemble de modules qui rendent l'authentification très versatile (modulaire donc). Les descriptions de ces modules sont dans le répertoire /etc/pam.d. Voir par exemple les fichiers login et ssh. Ils comportent au moins quatre étapes 1. auth pour l'authentification : vérification du mot de passe en lien avec le nom d'utilisateur. 2. account pour vérifier que l'utilisateur a les droits sur son compte. 3. session pour mettre en place ce qui doit être fait pour l'environnement de travail dans ce compte. Page 4 / 10

5 4. password pour gérer la modification du mot de passe. Chaque ligne présente un mode de vérification «requisite» «required» «sufficient» «optional» qui indique le niveau de gravité de l'échec de la vérification. Ensuite vient le module proprement dit qui peut être un module écrit par l'administrateur. 2. Intégration à PAM Pour que pam puisse utiliser ldap, il faut les modifier. Vous avez alors dans /usr/share/doc/libpam-ldap/examples/pam.d/ des exemples pour modifier votre pam.d. ATTENTION ne l'appliquer qu'à ssh : en cas d'erreur il n'est plus possible de se loger. Ne pas oublier de copier le fichier /etc/pam.d/ssh en ssh.orig pour en conserver une sauvegarde. Il faut aussi modifier en ajoutant «ldap» aux lignes passwd et shadow du fichier /etc/nsswitch.conf. Et encore un petit effort, il faut aussi éditer /etc/libnss-ldap.conf pour le rendre compatible avec votre base LDAP. (base [suffix]), utilisateur privilégié (rootdn), ). une bonne solution est de le faire automatiquement avec dpkg-reconfigure libnss-ldap On doit voir votre compte avec la commande getent passwd Si ça marche, cela signifie que ls et autres commandes qui utilisent la description du compte fonctionnent. Pour pouvoir se loger il faut configurer le module pam_ldap lui-même. Il faut modifier le fichier /etc/pam_ldap.conf. Le plus simple est de recopier le fichier /etc/libnss-ldap.conf dans /etc/pam_ldap.conf. Alors il devrait-être possible de se loger sur votre machine par LDAP. Le vérifier avec un ssh III. Kerberos Une description plus complète sera faite dans le module sécurité. Nous allons créer un «royaume» (realm) ce qui correspond à un domaine d authentification. Ensuite nous allons créer les compte et les acl nécessaires au test du fonctionnement du serveur administratif et du distributeur de tickets. Pour des raisons de simplicité nous testerons l authentification mais pas la création de compte complet. Il serait facile d intégrer Kerberos à PAM. Cependant l intégration de PAM, LDAP et Kerberos est plus complexe car il existe plusieurs possibilités qu il nous est impossible de traiter complètement dans les 3 heures de la séance de travaux pratiques. Nous allons installer sur l une de vos deux machines, le serveur administratif (base des authentifications) et le serveur de tickets. Sur l autre machine nous définirons à quel «royaume» Travaux pratiques - U4 - Licence Professionnelle IRM Page 5 / 10

6 elle appartient et nous vérifierons que nous pouvons nous authentifier. Le login complet ne sera pas mis en œuvre. Vous devez décider du nom d un royaume et de son serveur. Attention il doit exister dans le serveur de noms. Cependant il est toujours possible d ajouter les noms dans le fichier /etc/hosts, mais c est une mauvaise solution. Sur le serveur installer les paquets apt-get install krb5-admin-server Vérifier les adresses locales ifconfig more /etc/network/interfaces Les paquets suivants devraient être installés en même temps que le précédent : krb5-kdc krb5-user krb5-config Mettre à l'heure ntpdate -s kheops Vérifier et au besoin mettre les domaines et autres royaumes en place emacs /etc/krb5.conf Si le royaume n est pas créé krb5_newrealm Créer le fichier d acl touch /etc/krb5kdc/kadm5.acl Démarrer le serveur de ticket et le serveur d administration /etc/init.d/krb5-kdc start /etc/init.d/krb5-admin-server start Créer le principal (l utilisateur, monnom du «groupe» admin) kadmin.local addprinc monnom/admin (donner le mot de passe) On peut voir ce qui existe par listprincs Sortir de kadmin et positionner l acl qui permet à monnom/admin d acquérir tous les pouvoirs echo 'monnom/admin *' >> /etc/krb5kdc/kadm5.acl /etc/init.d/krb5-admin-server restart Vérifier que l authentification de monnom/admin fonctionne kinit 'monnom/admin' klist Page 6 / 10

7 Sur la machine cliente installer les paquets krb5-kdc krb5-user krb5-config répondre aux questions en décrivant le même «royaume» et serveur administratif. Démarrer le serveur local, kinit 'monnom/admin' devrait fonctionner : l authentification est faite sur le serveur voisin. Une «kerberisation» complète de l environnement sera faite dans le module U8. IV. Définitions d'imprimantes 1. Généralité La définition d'une imprimante locale est quelque chose de très simple si l'on dispose du pilote fourni par le constructeur mais peut devenir très difficile. L'imprimante présente 2 caractéristiques qui rend son utilisation parfois délicate. Il faut que l'on puisse utiliser sa connexion au système (connectique et logiciel), puis, que l'on ait la possibilité de transformer le contenu à imprimer en données qu'elle est susceptible de traiter correctement. La connexion est assez variée : les plus anciennes sont la liaison série, parallèle, SCSI, localtalk qui ont quasiment disparu au profit des liaisons Ethernet et USB. Les pilotes réseau et USB étant fréquemment non-propriétaires garantissent la facilité de mise en œuvre. Le format des données imprimées est aujourd'hui moins varié qu'autrefois : d'une centaine (cf. gs -help) il n'en reste que 3. Il s'agit majoritairement de Postscript niveau 1, 2 ou 3 dans le monde professionnel, de PCL(1-6) de Hewlett-Packard et du langage de description de page d'epson pour les imprimantes grand public. Dans le monde Unix, il est très facile de filtrer les flux de données et donc d'appliquer itérativement plusieurs traitements. L'impression par défaut est alors faite en PostScript puis convertie dans le bon format par ghostscript. Cela présente l'énorme avantage de la simplification de l'usage des pilotes propriétaires mais reste souvent très en deçà quant à la vitesse et la qualité des impressions. Des projets libres comme gimp-print ou foomatic permettent d'utiliser tout type d'imprimante. Une imprimante PostScript en réseau Ethernet et TCP/IP est de loin ce qu'il y de plus pratique. 2. Avec lpd Défini dans les années 70, ce protocole est très simple et même trop dans la mesure où il ne permet pas d'acquérir d'information sur l'état de l'imprimante autre que «en service». Il est par contre très généreux quant au support de nombreux types de connexions ou de modèles d'imprimantes mais pas très simple à mettre en œuvre pour gérer les différents filtres. La définition des imprimantes est faite dans le fichier /etc/printcap. Il existe de nombreuses options pour définir la queue d'impression. Nous nous contenterons de définir le répertoire du spool (file d'attente) et le serveur distant pour imprimer sur l'imprimante réseau de la Travaux pratiques - U4 - Licence Professionnelle IRM Page 7 / 10

8 salle. L'impression arrivera en «texte» sur l'imprimante. Si vous imprimez autre chose se ne sera pas beau. C est un protocole dont il faut avoir entendu parlé, mais qui n est plus utilisé qu en mode compatibilité : je ne demande pas de manipulation dessus. 3. Avec Cups Si la définition d'imprimante par lpd est facile mais rudimentaire, il y a deux autres projets, lpnrg (pour nouvelle génération) et CUPS qui ont pris la relève et apportent de manière standard et ouverte de nombreuses solutions aux manques de lpd. Support de nombreux modes d'accès : USB, bluetooth, réseau avec plusieurs protocoles comme lpd, ipp, socket brute, ethertalk, smb, zeroconf, Les projets gimp-print et foomatic s'intègrent naturellement dans CUPS et utilisent les descriptions d'imprimante d'adobe (PostScript Printer Description : ppd). CUPS fait un usage important de ipp (Internet Printer Protocol : port 631), ce qui lui permet d'offrir une configuration presque complète par une interface Web. Il intègre la notion de classes d'imprimantes. Un travail envoyé sur une classe d'imprimante sort sur l'imprimante la moins chargée ce qui permet d'équilibrer la charge des imprimantes et d'obtenir le résultat dans les meilleurs délais. L'aide est en ligne par l'interface Web locale. La gestion des droits d'accès aux ressources d'impression est assez sophistiquée (dérivée de celle d'apache) mais ne fait pas partie de l'interface Web. a) En ipp Dans un premier temps on va définir l'impression sur l'imprimante de la salle. Démarrer le système CUPS, # /etc/init.d/cupsys start et contacter avec konqueror l'interface Web à l'uri Après vous être authentifié comme root, choisir le menu «tâches administratives» puis «ajouter une imprimante». Lui choisir un nom, la description et la localisation sont facultatives. Choisir le protocole ipp, oui, le serveur d'imprimante de la salle le supporte. Et appliquer l'uri ipp:// /lpt1 Choisir un modèle d'imprimante compatible : c'est une EPSON, mais plutôt choisir une HP qui comprenne le PCL. Imprimer un texte qui vous identifie, afin de vous distinguer du groupe d'à côté qui fait la même chose que vous : faites un petit texte ou dessin avec votre nom. La commande d'impression est lp. Il n'est pas possible d'avoir le logiciel lpr et cupsys-bsd qui sont incompatibles. Si ça fonctionne, contacter le serveur d'impression par ipp et vérifier les protocoles et les langages qu'il supporte. Page 8 / 10

9 Ne pas arrêter le système CUPS. Il est important de contrôler qui peut imprimer sur votre imprimante. Pour cela modifier le fichier /etc/cups/cupsd.conf en ajoutant à l'entrée <Location /printers/name> Order Deny,Allow Deny from All Allow from votreclient </Location> où name est le nom que vous avez donné à votre imprimante et votreclient le nom de la machine cliente. Utiliser une machine cliente différente de la machine serveur : il y a des effets particuliers si vous utilisez la machine serveur elle-même. Il est possible de demander un mot de passe en spécifiant les directives dans cupsd.conf AuthType Basic AuthClass User Attention, en AuthType Digest la base de mots de passe n'est plus celle du système mais est spécifique à CUPS. On peut ajouter l'utilisateur spécifique avec la commande lppasswd -a nomdutilisateur. Il est encore possible d'interdire ou d'autoriser un utilisateur spécifique à imprimer : # /usr/sbin/lpadmin -P name -u deny:cisco Ne pas taper les 2 commandes simultanément. # /usr/sbin/lpadmin -P name -u allow:cisco Ici c'est le fichier printers.conf qui est modifié directement. Il faut alors tester que l'utilisateur cisco peut soumettre une impression. b) En client samba Nous allons maintenant essayer de constituer une queue d'impression vers kheops.unice.fr qui va imprimer sur sa queue d'impression rt30x, qui correspond à l'imprimante du niveau 3. En vous connectant à l'uri définissez une nouvelle queue d'impression qui pointera vers smb://kheops.unice.fr/gtr30x. C'est tout. Comme c'est une imprimante PostScript, il faut la déclarer comme «Raw». Vérifiez le fonctionnement en imprimant votre texte. Bien sûr vous pourriez appliquer toutes les restrictions vues précédemment. Travaux pratiques - U4 - Licence Professionnelle IRM Page 9 / 10

10 4. Avec Samba serveur Le serveur Samba vu lors d un précédent TP peut aussi être utilisé pour partager des imprimantes. Il est nativement compatible avec lpd mais le devient très facilement avec Cups. a) Compatibilité avec cups Nous avons à modifier le fichier smb.conf en lui mettant les directives load printers = yes printing = cups printcap name = cups Ne pas omettre d'activer aussi la zone des pilotes d'imprimantes [print$] Relancer CUPS. Pour une utilisation des pilotes sous windows, il faut appliquer la commande d'exportation des pilotes. # cupsaddsmb -U root -a Vérifiez que vous pouvez imprimer. Fichier 4-TP_ImprAuth_lp_0809.odt imprimé le 6 janv Page 10 / 10

Configuration de l imprimante sous Gnu/Linux www.ofppt.info

Configuration de l imprimante sous Gnu/Linux www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail www.ofppt.info DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Concepts de base de l'impression

Plus en détail

Services d impression, Partie 2 : CUPS

Services d impression, Partie 2 : CUPS Journées Mathrice, Paris IHP, 18-20 octobre 2005 Table des matières Pourquoi passer à CUPS? Comprend les commandes LPD (BSD) et LP (Système V). Système pensé depuis le début pour les imprimantes réseau

Plus en détail

L'AAA, késako? Bruno Bonfils, <asyd@solaris fr.org>, Novembre 2005. Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants :

L'AAA, késako? Bruno Bonfils, <asyd@solaris fr.org>, Novembre 2005. Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants : Introduction L'AAA, késako? Bruno Bonfils, , Novembre 2005 Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants : Authentication (authentification) Authorization

Plus en détail

Impression sous Linux

Impression sous Linux Stéphane Gill Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca Table des matières Introduction 2 Gestion de la file d attente d impression 2 Impression d un fichier 2 Contenu de la file d attente d impression 3 lprm,

Plus en détail

Les Imprimantes EOLE 2.3. Documentation sous licence Creative Commons by-nc-sa - EOLE (http ://eole.orion.education.fr) révisé : Janvier 2014

Les Imprimantes EOLE 2.3. Documentation sous licence Creative Commons by-nc-sa - EOLE (http ://eole.orion.education.fr) révisé : Janvier 2014 Les Imprimantes EOLE 2.3 révisé : Janvier 2014 Documentation sous licence Creative Commons by-nc-sa - EOLE (http ://eole.orion.education.fr) V e r s i o n d u d o c u m e n t r é v i s é : J a n v i e

Plus en détail

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 SERVICE D IMPRESSION... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Système BSD... 2 1.2.1 Commandes d impression... 3 1.2.2 Filtres d impression... 3 1.2.3 LPRng (Line PRinter next generation)...

Plus en détail

Imprimantes et partage réseau sous Samba avec authentification Active Directory

Imprimantes et partage réseau sous Samba avec authentification Active Directory Imprimantes et partage réseau sous Samba avec authentification Active Directory Sommaire 1- Pré requis Page 2 2- Configuration réseau Page 3 3- Installation de samba Page 4 à 5 4- Installation de kerberos

Plus en détail

RTN / EC2LT Réseaux et Techniques Numériques. Ecole Centrale des Logiciels Libres et de Télécommunications

RTN / EC2LT Réseaux et Techniques Numériques. Ecole Centrale des Logiciels Libres et de Télécommunications RTN / EC2LT Réseaux et Techniques Numériques Ecole Centrale des Logiciels Libres et de Télécommunications Mise en place d'un Contrôleur de Domaine dans un milieu hétérogène avec SAMBA couplé à LDAP Domaine

Plus en détail

OpenLDAP, un outil d administration Réseau. Une implémentation d OpenLDAP

OpenLDAP, un outil d administration Réseau. Une implémentation d OpenLDAP OpenLDAP, un outil d administration Réseau Une implémentation d OpenLDAP INRA de Rennes UMR-118 Amélioration des Plantes et Biotechnologies Végétales Présentation : Lightweight Directory Access Protocol

Plus en détail

LINUX Préparation à la certification LPIC-3 (examen LPI 300) - 2ième édition

LINUX Préparation à la certification LPIC-3 (examen LPI 300) - 2ième édition Avant-propos A. Introduction 18 B. Les objectifs 18 C. Contenu du livre 19 Chapitre 1 Les annuaires X.500 et le protocole LDAP A. Généralités sur les annuaires 24 1. Définition des annuaires 24 2. Qu'est-ce

Plus en détail

Restriction sur matériels d impression

Restriction sur matériels d impression Restriction sur matériels d impression Objectif : Restreindre l accès aux matériels multifonctions Description des matériels : Serveur d impression : SVAWAV01 (10.204.1.204) Ricoh Aficio MP C4501 o IP

Plus en détail

Serveur d impression CUPS

Serveur d impression CUPS Serveur d impression CUPS I)Installation CUPS : adduser nomutilisateuradmin lpadmin apt-get install cups cp /etc/cups/cupsd.conf /etc/cups/cupsd.conf.original II)Configuration cups : nano /etc/cups/cupsd.conf

Plus en détail

Introduction...3. Objectif...3. Manipulations...3. Gestion des utilisateurs et des groupes...4. Introduction...4. Les fichiers de base...

Introduction...3. Objectif...3. Manipulations...3. Gestion des utilisateurs et des groupes...4. Introduction...4. Les fichiers de base... Système d'exploitation Sommaire Introduction...3 Objectif...3 Manipulations...3 Gestion des utilisateurs et des groupes...4 Introduction...4 Les fichiers de base...4 Quelques commandes d'administration...5

Plus en détail

I. Présentation du serveur Samba

I. Présentation du serveur Samba Introduction D un point de vue général, un contrôleur de domaine est grand chef sur un réseau. C'est le serveur auquel tous les clients se réfèrent pour les authentifications d'utilisateurs, de machines,...

Plus en détail

Manuel utilisateur Manuel du logiciel

Manuel utilisateur Manuel du logiciel Manuel utilisateur Manuel du logiciel A lire en premier lieu Manuels de cette imprimante...11 Description du Modèle spécifié...12 Comment lire ce manuel...13 Symboles...13 Préparation de l impression Installation

Plus en détail

108. Services système de base

108. Services système de base 108. Services système de base 108.1 Conservation et gestion de l'heure système 108.2 Le système de journaux (logs) système 108.3 Les bases du courrier électronique et d'un MTA (Mail Transfer Agent) 108.4

Plus en détail

Simplifier l authentification avec Kerberos

Simplifier l authentification avec Kerberos Du mono-poste à la PME Normation Mardi 10 Juillet 2012 Qui suis-je? Administrateur réseaux et systèmes chez Tu fais quoi dans la vie? Gère l infrastructure informatique chez Normation Travaille sur l outil

Plus en détail

Département R&T, GRENOBLE TCP / IP 2007-2008

Département R&T, GRENOBLE TCP / IP 2007-2008 Département R&T, GRENOBLE TCP / IP 2007-2008 ASTUCE Vérifiez que les messages du système sont bien envoyés sur la console 5. Pour rappel, fichier /etc/inittab. 5 :2345 :respawn:/usr/bin/tail f /var/log/messages

Plus en détail

Conférence technique sur Samba (samedi 6 avril 2006)

Conférence technique sur Samba (samedi 6 avril 2006) Conférence technique sur Samba (samedi 6 avril 2006) Windows dansera la Samba... http://linux azur.org/wiki/wakka.php?wiki=samba Plan Historique de Samba Protocoles SMB/CIFS Installation Serveurs Samba

Plus en détail

Manuel utilisateur Manuel du logiciel

Manuel utilisateur Manuel du logiciel Manuel utilisateur Manuel du logiciel A lire en premier lieu Manuels de cette imprimante...11 Comment lire ce manuel...12 Symboles...12 Description du modèle spécifié...13 Utilisation des touches...14

Plus en détail

Authentification des utilisateurs avec OpenLDAP

Authentification des utilisateurs avec OpenLDAP Authentification des utilisateurs avec OpenLDAP Ce tutoriel développe la mise en place d'un contrôleur de Domaine Principal (PDC) avec authentification POSIX uniquement. La racine principale de l'annuaire

Plus en détail

Journée Josy/PLUME. Outils logiciels libres utiles à tout ASR SAMBA. Maurice Libes. Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS

Journée Josy/PLUME. Outils logiciels libres utiles à tout ASR SAMBA. Maurice Libes. Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS Journée Josy/PLUME Outils logiciels libres utiles à tout ASR SAMBA Maurice Libes Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS Plan - Présentation de Samba Contexte d'utilisation Laboratoire Objectifs,

Plus en détail

Description : Les candidats doivent être capables de conserver l'heure système et synchroniser l'horloge via le protocole NTP

Description : Les candidats doivent être capables de conserver l'heure système et synchroniser l'horloge via le protocole NTP Conservation et gestion de l'heure système Description : Les candidats doivent être capables de conserver l'heure système et synchroniser l'horloge via le protocole NTP Termes, fichiers et utilitaires

Plus en détail

Utiliser Améliorer Prêcher. Introduction à LDAP

Utiliser Améliorer Prêcher. Introduction à LDAP Introduction à LDAP Introduction à LDAP Sommaire 2 Sommaire Historique rapide Les concepts LDAP et la gestion d identité Démonstration Autre ressources 2 Historique Historique Historique rapide 4 Historique

Plus en détail

But de cette présentation. Contrôleur de domaine avec Samba (rédigé pour Ubuntu Server) Introduction. Samba: principes

But de cette présentation. Contrôleur de domaine avec Samba (rédigé pour Ubuntu Server) Introduction. Samba: principes But de cette présentation Contrôleur de domaine avec Samba (rédigé pour Ubuntu Server) Vous faire découvrir le modèle client-serveur et la création d un contrôleur de domaine sous Linux Ce sont des aspects

Plus en détail

Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS

Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS Clé de l'extension : ig_ldap_sso_auth 2006-2007, Michaël Gagnon, Ce document est publié sous la licence open source, disponible au

Plus en détail

UE5A Administration Réseaux LP SIRI

UE5A Administration Réseaux LP SIRI UE5A Administration Réseaux LP SIRI José Dordoigne Architecte infrastructure v1.0 2012-2013 Objectif de la formation -Fournir les éléments clés pour : -Comprendre les principaux services réseaux déployés

Plus en détail

Configuration d'un annuaire LDAP

Configuration d'un annuaire LDAP Le serveur Icewarp Configuration d'un annuaire LDAP Version 10.3 Juillet 2011 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Configuration d'un annuaire LDAP 1 Introduction... 1 Qu'est-ce que LDAP?...

Plus en détail

AUTHENTIFICATION MANAGEMENT

AUTHENTIFICATION MANAGEMENT AUTHENTIFICATION MANAGEMENT MANEL KAWEM (RT4) TAYEB BEN ACHOUR (RT3) SAMAR JAMEL (RT4) AMINE CHERIF (RT3) DORRA BOUGHZALA (RT3) YASSINE DAMMAK (RT4) ABIR AKERMI (RT3) Table des matières I. Présentation

Plus en détail

Journée Josy/PLUME. Outils logiciels libres utiles à tout ASR CUPS. Maurice Libes. Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS

Journée Josy/PLUME. Outils logiciels libres utiles à tout ASR CUPS. Maurice Libes. Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS Journée Josy/PLUME Outils logiciels libres utiles à tout ASR CUPS Maurice Libes Centre d'océanologie de Marseille UMS 2196 CNRS Plan - Présentation de Samba Contexte utilisation Laboratoire Objectifs,

Plus en détail

TP Service HTTP Serveur Apache Linux Debian

TP Service HTTP Serveur Apache Linux Debian Compte rendu de Raphaël Boublil TP Service HTTP Serveur Apache Linux Debian Tout au long du tp, nous redémarrons le service apache constamment pour que les fi de configuration se remettent à jour - /etc/init.d/apache2

Plus en détail

Installation et configuration de Vulture Lundi 2 février 2009

Installation et configuration de Vulture Lundi 2 février 2009 Installation et configuration de Vulture Lundi 2 février 2009 V1.0 Page 1/15 Tables des matières A. Informations (Page. 3/15) B. Installation (Page. 3/15) 1- Téléchargement des paquets nécessaires. 2-

Plus en détail

Couplage openldap-samba

Couplage openldap-samba Couplage openldap-samba Groupe de travail SARI Animateur du groupe : Bernard MAIRE-AMIOT (CRTBT) Participants Françoise BERTHOUD (LPMMC) François BOUHET (MSH-ALPES) Guy BOURREL (TIMC) Xavier CHAUD (CRETA)

Plus en détail

Annuaire LDAP + Samba

Annuaire LDAP + Samba Annuaire LDAP + Samba Ce document est de donner les bases nécessaires pour la création d'un annuaire LDAP qui sera utilisé pour l'authentification de comptes UNIX et Samba sur un serveur distant. L'objectif

Plus en détail

Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt

Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt Client sur un domaine stage personnes ressources réseau en établissement janvier 2004 Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt Lycée de Villaroy 2 rue Eugène Viollet Le Duc BP31 78041

Plus en détail

Manuel d'impression réseau

Manuel d'impression réseau Manuel d'impression réseau 1 2 3 4 5 6 7 Configuration sous Windows 95/98/Me Configuration sous Windows 2000 Configuration sous Windows XP Configuration sous Windows NT 4.0 Configuration sous NetWare Configuration

Plus en détail

SQUID Configuration et administration d un proxy

SQUID Configuration et administration d un proxy SQUID Configuration et administration d un proxy L'objectif de ce TP est d'étudier la configuration d'un serveur mandataire (appelé "proxy" en anglais) ainsi que le filtrage des accès à travers l'outil

Plus en détail

Une unité organisationnelle (Staff) comporte une centaine d'utilisateur dans Active Directory.

Une unité organisationnelle (Staff) comporte une centaine d'utilisateur dans Active Directory. Migration de Active Directory vers OpenLDAP Préambule Nous souhaitons mettre en place une gestion centralisée des services réseaux, des ordinateurs, des utilisateurs, des groupes et des droits dans un

Plus en détail

Kerberos/AD/LDAP/Synchro

Kerberos/AD/LDAP/Synchro Kerberos/AD/LDAP/Synchro On suppose que openldap heimdal et perl sont installés. Accès entre les services Un compte «syncad» est défini dans le KDC. Il est configuré pour écrire dans le LDAP, via une auth

Plus en détail

Client Debian Squeeze et serveur SambaEdu3

Client Debian Squeeze et serveur SambaEdu3 Client Debian Squeeze et serveur SambaEdu3 INTRODUCTION... 1 1. CONFIGURATION DU SERVEUR SAMBAEDU3... 1 2. CONFIGURATION DU CLIENT DEBIAN SQUEEZE... 2 A.CONFIGURATION DE L'AUTHENTIFICATION... 2 B.CONFIGURATION

Plus en détail

PARAMETRER SAMBA 2.2

PARAMETRER SAMBA 2.2 PARAMETRER SAMBA 2.2 Configurations requises : Mandrake Linux 9.2 avec Samba 2.2.8 installé (poste avec une IP statique), nommé MDK92, connexion en tant que root. Postes clients Windows 2000 Pro / XP (avec

Plus en détail

Installation du point d'accès Wi-Fi au réseau

Installation du point d'accès Wi-Fi au réseau Installation du point d'accès Wi-Fi au réseau Utilisez un câble Ethernet pour connecter le port Ethernet du point d'accès au port de la carte réseau situé sur le poste. Connectez l'adaptateur électrique

Plus en détail

Serveur Linux : FTP. Mise en place d un service FTP sous Linux. Bouron Dimitri 20/04/2014

Serveur Linux : FTP. Mise en place d un service FTP sous Linux. Bouron Dimitri 20/04/2014 Mise en place d un service FTP sous Linux Bouron Dimitri 20/04/2014 Ce document sert de démonstration concise pour l installation, la configuration, la sécurisation, d un serveur FTP sous Linux utilisant

Plus en détail

WINDOWS NT 2000: Travaux Pratiques. -Boîtier partage d'imprimante- Michel Cabaré Janvier 2002 ver 1.0

WINDOWS NT 2000: Travaux Pratiques. -Boîtier partage d'imprimante- Michel Cabaré Janvier 2002 ver 1.0 WINDOWS NT 2000: Travaux Pratiques -Boîtier partage d'imprimante- Michel Cabaré Janvier 2002 TABLE DES MATIÈRES Installer un boitier Serveur...3 Fonctions du boitier :...3 Installation du boitier Hp Jetdirect

Plus en détail

FreeNAS 0.7.1 Shere. Par THOREZ Nicolas

FreeNAS 0.7.1 Shere. Par THOREZ Nicolas FreeNAS 0.7.1 Shere Par THOREZ Nicolas I Introduction FreeNAS est un OS basé sur FreeBSD et destiné à mettre en œuvre un NAS, système de partage de stockage. Pour faire simple, un NAS est une zone de stockage

Plus en détail

TP réseaux 4 : Installation et configuration d'un serveur Web Apache

TP réseaux 4 : Installation et configuration d'un serveur Web Apache TP réseaux 4 : Installation et configuration d'un serveur Web Apache Objectifs Installer, configurer, lancer et administrer le serveur Web Apache sous Linux Données de base machine fonctionnant sous Linux

Plus en détail

LINUX REMPLAÇANT WINDOWS NT

LINUX REMPLAÇANT WINDOWS NT 189 Cette installation fonctionne chez moi à Veyre. Vous pouvez consulter et télécharger les fichiers à : http://perso.wanadoo.fr/gerard.blanchet/ veyre/ Mais c'est tout à fait adapté à un établissement

Plus en détail

Procédures informatiques administrateurs Création d un serveur FTP sous Linux

Procédures informatiques administrateurs Création d un serveur FTP sous Linux Pages n 1 I. Objet Cette procédure informatique explique la création d un serveur FTP sous Linux, la création d utilisateur virtuel spécifique au serveur FTP et la création de certificat SSL/TLS. Le pacquage

Plus en détail

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages :

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages : Description de la maquette fonctionnelle Nombre de pages : 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 22/07/2008 Approuvé Validé HISTORIQUE DES MODIFICATIONSICATIONS

Plus en détail

Commandes Linux. Gestion des fichiers et des répertoires. Gestion des droits. Gestion des imprimantes. Formation Use-IT

Commandes Linux. Gestion des fichiers et des répertoires. Gestion des droits. Gestion des imprimantes. Formation Use-IT Commandes Linux Gestion des fichiers et des répertoires Lister les fichiers Lister les fichiers cachés Lister les répertoires d un répertoire Lister les fichiers par date Les droits Types de fichier Supprimer

Plus en détail

A. À propos des annuaires

A. À propos des annuaires Chapitre 2 A. À propos des annuaires Nous sommes familiers et habitués à utiliser différents types d'annuaires dans notre vie quotidienne. À titre d'exemple, nous pouvons citer les annuaires téléphoniques

Plus en détail

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 OpenSSH... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Installation... 2 1.3 Test de connexion... 2 1.4 Configuration du serveur ssh... 3 1.5 Contrôle du service ssh... 4 1.6 Log... 4 1.7 Client ssh...

Plus en détail

Active Directory. Structure et usage

Active Directory. Structure et usage Active Directory Structure et usage Michel CHABANNE Ecole Polytechnique/DSI/RVDS Octobre 2005 Active Directory? Une implémentation de service LDAP pour une utilisation dans les environnements Windows Présenté

Plus en détail

Chapitre 8 Comment configurer l impression TCP/IP sous Unix

Chapitre 8 Comment configurer l impression TCP/IP sous Unix Chapitre 8 Comment configurer l impression TCP/IP sous Unix Les serveurs d'impression Brother comprennent la série de protocoles Transmission Control Protocol/Internet Protocol (TCP/IP). Comme pratiquement

Plus en détail

Guide du partage d'imprimante entre les systèmes Debian GNU/Linux et Microsoft Windows

Guide du partage d'imprimante entre les systèmes Debian GNU/Linux et Microsoft Windows Guide du partage d'imprimante entre les systèmes Debian GNU/Linux et Microsoft Windows Ian Ward Adaptation française: Vincent Chartier Relecture

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi le Single Sign-On? Principes du SSO sur le

Plus en détail

Services TCP/IP : Authentification, partage de fichier et d'imprimante dans un domaine Microsoft

Services TCP/IP : Authentification, partage de fichier et d'imprimante dans un domaine Microsoft LP Château-Blanc - Christophe VARDON - Décembre 2012 (rev.3) Section SEN TR Services TCP/IP : Authentification, partage de fichier et d'imprimante dans un domaine Microsoft Intégration d'une station dans

Plus en détail

Introduction. Pourquoi LTSP? Comment fonctionne-t-il? CIP Kevin LTSP BTS SIO

Introduction. Pourquoi LTSP? Comment fonctionne-t-il? CIP Kevin LTSP BTS SIO Introduction Par soucis écologique et financier, une organisation peut mettre en place une solution de déploiement de clients léger. En effet, il est largement plus avantageux de faire l achat ou de réutiliser

Plus en détail

Jeudis du libre, Samba ou comment donner le rythme aux stations Windows

Jeudis du libre, Samba ou comment donner le rythme aux stations Windows Jeudis du libre, Samba ou comment donner le rythme aux stations Windows Qui suis-je? Philip Richardson Sysadmin à Bruxelles Formation Formateur occasionnel Membre du BxLUG (http://www.bxlug.be) A été RHCE

Plus en détail

Classe et groupe : 1P 3 SEN TRI. Ubuntu : serveur Contrôleur de Domaine (PDC) avec SAMBA

Classe et groupe : 1P 3 SEN TRI. Ubuntu : serveur Contrôleur de Domaine (PDC) avec SAMBA Nom : Prénom : Classe et groupe : 1P 3 SEN TRI Télécom & Réseaux Linux Ubuntu Ubuntu : serveur Contrôleur de Domaine (PDC) avec SAMBA 04/11/2010 TP 1. Objectif : Configurer un serveur SAMBA sous Linux

Plus en détail

Service de certificat

Service de certificat Service de certificat Table des matières 1 Introduction...2 2 Mise en place d une autorité de certification...3 2.1 Introduction...3 2.2 Installer le service de certificat...4 3 Sécuriser un site web avec

Plus en détail

titre : CENTOS_CUPS_install&config Système : CentOs 5.7 Technologie : Cups 1.3.7 Auteur : Charles-Alban BENEZECH

titre : CENTOS_CUPS_install&config Système : CentOs 5.7 Technologie : Cups 1.3.7 Auteur : Charles-Alban BENEZECH 2012 Les tutos à toto CUPS server - install and configure Réalisée sur CentOS 5.7 Ecrit par Charles-Alban BENEZECH 2012 titre : CENTOS_CUPS_install&config Système : CentOs 5.7 Technologie : Cups 1.3.7

Plus en détail

Logiciel de gestion d'imprimante MarkVision

Logiciel de gestion d'imprimante MarkVision Logiciel de gestion d'imprimante MarkVision MarkVision pour Windows 95/98/2000, Windows NT 4.0 et Macintosh se trouve sur le CD Pilotes, MarkVision et Utilitaires livré avec l'imprimante. 1 L'interface

Plus en détail

Partages de fichiers SAMBA et d imprimantes CUPS entre deux réseaux internes.

Partages de fichiers SAMBA et d imprimantes CUPS entre deux réseaux internes. Partages de fichiers SAMBA et d imprimantes CUPS entre deux réseaux internes. La configuration réseau de référence est celle exposée dans l article de ce site : http://bricololinux.apinc.org/spip.php?article32

Plus en détail

Mac OS X Server. Administration du service d impression Pour la version 10.4 ou ultérieure

Mac OS X Server. Administration du service d impression Pour la version 10.4 ou ultérieure Mac OS X Server Administration du service d impression Pour la version 10.4 ou ultérieure K Apple Computer, Inc. 2005 Apple Computer, Inc. Tous droits réservés. Le propriétaire ou l utilisateur autorisé

Plus en détail

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE OPENLDAP

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE OPENLDAP INSTALLATION ET CONFIGURATION DE OPENLDAP Ce document a pour intérêt de décrire les étapes de l installation et de la configuration de l outil OpenLDAP sous l OS FreeBSD 4.8 Installation et Configuration

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION DU LOGICIEL

GUIDE D'INSTALLATION DU LOGICIEL GUIDE D'INSTALLATION DU LOGICIEL SYSTEME MULTIFONCTIONS NUMERIQUE (pour imprimante réseau) Page INTRODUCTION Dos de couverture INSTALLATION DANS UN ENVIRONNEMENT WINDOWS INSTALLATION DANS UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Installation et configuration d un serveur SAMBA sous linux Red Hat

Installation et configuration d un serveur SAMBA sous linux Red Hat Installation et configuration d un serveur SAMBA sous linux Red Hat Plan de l exposé: Introduction 1 Configuration du serveur Samba sous Linux 1.1 Architecture de Samba 1.2 Installation et demmarage de

Plus en détail

Stratégie de groupe dans Active Directory

Stratégie de groupe dans Active Directory Stratégie de groupe dans Active Directory 16 novembre 2012 Dans ce document vous trouverez des informations fondamentales sur les fonctionnements de Active Directory, et de ses fonctionnalités, peut être

Plus en détail

TP1 - Prise en main de l environnement Unix.

TP1 - Prise en main de l environnement Unix. Mise à niveau UNIX Licence Bio-informatique TP1 - Prise en main de l environnement Unix. Les sujets de TP sont disponibles à l adresse http://www.pps.jussieu.fr/~tasson/enseignement/bioinfo/ Les documents

Plus en détail

Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet

Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet But du changement de mode de transfert Afin de sécuriser les transferts de données sur la machine orphanet (orphanet.infobiogen.fr),

Plus en détail

Réaliser un inventaire Documentation utilisateur

Réaliser un inventaire Documentation utilisateur Référence : 11662 Version N : 6 Créé le : 29 Janvier 2014 Créé par : Bruno RICHOUX Téléphone : 0811 65 60 02 Sommaire 1. Conventions... 3 2. Introduction... 4 3. Principes généraux... 5 3.1. Depuis les

Plus en détail

Utilisation des services de noms et d'annuaire Oracle Solaris 11.2 : LDAP

Utilisation des services de noms et d'annuaire Oracle Solaris 11.2 : LDAP Utilisation des services de noms et d'annuaire Oracle Solaris 11.2 : LDAP Référence: E53899 Juillet 2014 Copyright 2002, 2014, Oracle et/ou ses affiliés. Tous droits réservés. Ce logiciel et la documentation

Plus en détail

http://www.ed-diamond.com

http://www.ed-diamond.com Ceci est un extrait électronique d'une publication de Diamond Editions : http://www.ed-diamond.com Ce fichier ne peut être distribué que sur le CDROM offert accompagnant le numéro 100 de GNU/Linux Magazine

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI

POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI POVERELLO KASONGO Lucien SIO 2, SISR SITUATION PROFESSIONNELLE OCS INVENTORY NG ET GLPI Contexte de la mission Suite à la multiplication des matériels et des logiciels dans les locaux de GSB, le service

Plus en détail

M2-ESECURE Rezo TP3: LDAP - Mail

M2-ESECURE Rezo TP3: LDAP - Mail M2-ESECURE Rezo TP3: LDAP - Mail Pierre Blondeau Pierre.Blondeau@unicaen.fr 03/10/2012 1 Introduction L objectif de ce TP est de vous faire construire une infrastructure de messagerie basée sur un annuaire

Plus en détail

Internet Information Services (versions 7 et 7.5) Installation, configuration et maintenance du serveur Web de Microsoft

Internet Information Services (versions 7 et 7.5) Installation, configuration et maintenance du serveur Web de Microsoft Introduction à IIS 1. Objectifs de ce livre 13 2. Implémentation d un serveur web 14 2.1 Les bases du web 14 2.2 Les protocoles web 16 2.3 Le fonctionnement d un serveur web 21 2.4 Les applications web

Plus en détail

Chapitre 2 Accès aux partages depuis votre système d'exploitation

Chapitre 2 Accès aux partages depuis votre système d'exploitation Chapitre 2 Accès aux partages depuis votre système d'exploitation Ce chapitre présente des exemples d'accès à des partages sur le périphérique ReadyNAS Duo via différents systèmes d'exploitation. En cas

Plus en détail

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents.

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Serveur de partage de documents Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Table des matières Création de la machine virtuelle Debian... 3 Présentation

Plus en détail

Authentification unifiée Unix/Windows

Authentification unifiée Unix/Windows Rencontres Mathrice - Octobre 2008 Plan Contexte du laboratoire 1 Contexte du laboratoire 2 3 4 Le laboratoire Contexte du laboratoire Laboratoire de Mathématiques et Applications Unité mixte de recherche

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

GLPI (Gestion Libre. 2 ième édition. Nouvelle édition. de Parc Informatique)

GLPI (Gestion Libre. 2 ième édition. Nouvelle édition. de Parc Informatique) GLPI (Gestion Libre de Parc Informatique) Installation et configuration d une solution de gestion de parc et de helpdesk 2 ième édition Marc PICQUENOT Patrice THÉBAULT Nouvelle édition Table des matières

Plus en détail

Support de cours. Serveur de fichiers Samba. 2003, Sébastien Namèche (sebastien@nameche.fr) - 1

Support de cours. Serveur de fichiers Samba. 2003, Sébastien Namèche (sebastien@nameche.fr) - 1 Support de cours Serveur de fichiers Samba 2003, Sébastien Namèche (sebastien@nameche.fr) - 1 Ce document peut être librement lu, stocké, reproduit, diffusé, traduit et cité par tous moyens et sur tous

Plus en détail

Projet Semestre2-1SISR

Projet Semestre2-1SISR Table des matières 1 Ressources... 2 2 Récupération des sources Samba... 2 3 Préparation du serveur... 2 4 Vérification et Compilation de SAMBA4... 3 5 Préparation du controleur de domaine... 3 6 Test

Plus en détail

Microsoft Windows NT Server

Microsoft Windows NT Server Microsoft Windows NT Server Sommaire : INSTALLATION DE WINDOWS NT SERVER... 2 WINNT.EXE OU WINNT32.EXE... 2 PARTITION... 2 FAT OU NTFS... 2 TYPE DE SERVEUR... 2 Contrôleur principal de Domaine (CPD)....

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Sommaire Relation entre les formations 3 1. Les bases de Linux 4 2. Certification Linux LPIC-1 8 3. Certification Linux LPIC-2 11 4. Certification Linux LPIC-3 14 5. Services

Plus en détail

Présentation du relais HTTP Open Source Vulture. Arnaud Desmons <ads@intrinsec.com> Jérémie Jourdin <jjn@intrinsec.com>

Présentation du relais HTTP Open Source Vulture. Arnaud Desmons <ads@intrinsec.com> Jérémie Jourdin <jjn@intrinsec.com> Arnaud Desmons Jérémie Jourdin Présentation Motivations Historique Démonstration Présentation fonctionnelle Présentation technique L'interface d'administration Roadmap

Plus en détail

Mise en place d'un Réseau Privé Virtuel

Mise en place d'un Réseau Privé Virtuel Travaux Pratiques Trucs utiles : tail f /var/log/syslog pour tous les logs de la machine et notamment les cartes ethernet d'une machine. /etc/init.d/nom_du_démon (re)start pour le démarrer ou le redémarrer.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Linux Tutoriel. Installer une imprimante multifonction HP PSC 1315 sous Linux. TUTORIEL Starinux Imprimante multifonction HP PSC 1315

FICHE TECHNIQUE. Linux Tutoriel. Installer une imprimante multifonction HP PSC 1315 sous Linux. TUTORIEL Starinux Imprimante multifonction HP PSC 1315 Starinux FICHE TECHNIQUE Linux Tutoriel Installer une imprimante multifonction HP PSC 1315 sous Linux Auteur : Jean-Yves Bossard Dernière mise à jour le : 06/02/2006 TUTORIEL Starinux Imprimante multifonction

Plus en détail

1. Présentation du TP

1. Présentation du TP LP CHATEAU BLANC 45 CHALETTE/LOING BAC PRO SEN TR THÈME : CONTROLEUR PRINCIPAL DE TP N 1 DOMAINE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS OBJECTIFS : INSTALLER ACTIVE DIRECTORY CONFIGURER ACTIVE DIRECTORY : - CREER DES

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR 1 TABLE DES MATIERES 1. Introduction 2.1. Système d exploitation 2.2. Paramètres réseau 3. Installation de Jet Clouding (partie serveur) 4. Paramétrage du serveur Jet Clouding 5.

Plus en détail

TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP. Partie 1 : Fonctionnement du protocole FTP (pas plus de 15min)

TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP. Partie 1 : Fonctionnement du protocole FTP (pas plus de 15min) TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP Objectifs du TP Comprendre le fonctionnement du protocole FTP Installation et compilation d un paquet source Configuration, lancement et administration

Plus en détail

Atelier Migration. Mohamadi ZONGO mzongo@zcp.bf. Formateur assistant Kassim ASSIROU assirou@gmail.com. Atelier Migration.

Atelier Migration. Mohamadi ZONGO mzongo@zcp.bf. Formateur assistant Kassim ASSIROU assirou@gmail.com. Atelier Migration. Atelier Migration Mohamadi ZONGO mzongo@zcp.bf Formateur assistant Kassim ASSIROU assirou@gmail.com Atelier Migration Rabat RALL 2007 Atelier Migration - Mémos Support annexe suite aux questions posées

Plus en détail

OpenLDAP, un outil d administration réseau. (Implémentation d openldap à l INRA de Rennes)

OpenLDAP, un outil d administration réseau. (Implémentation d openldap à l INRA de Rennes) OpenLDAP, un outil d administration réseau. (Implémentation d openldap à l INRA de Rennes) Gilles LASSALLE Unité Mixte de Recherche d Amélioration des Plantes et Biotechnologies Végétales Domaine de la

Plus en détail

BTS SIO SISR3 TP 1-I Le service Web [1] Le service Web [1]

BTS SIO SISR3 TP 1-I Le service Web [1] Le service Web [1] SISR3 TP 1-I Le service Web [1] Objectifs Comprendre la configuration d'un service Web Définir les principaux paramètres d'exécution du serveur Gérer les accès aux pages distribuées Mettre à disposition

Plus en détail

WEBMESTRE : CONCEPTION DE SITES ET ADMINISTRATION DE SERVEURS WEB

WEBMESTRE : CONCEPTION DE SITES ET ADMINISTRATION DE SERVEURS WEB WEBMESTRE : CONCEPTION DE SITES ET ADMINISTRATION DE SERVEURS WEB Installation et administration d un serveur web Module 25793 TP A5 (1/2 valeur) Chapitre 14 Mise en place d un serveur ftp Le plus grand

Plus en détail

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144

ETI/Domo. Français. www.bpt.it. ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 ETI/Domo 24810150 www.bpt.it FR Français ETI-Domo Config 24810150 FR 10-07-144 Configuration du PC Avant de procéder à la configuration de tout le système, il est nécessaire de configurer le PC de manière

Plus en détail

Les différentes méthodes pour se connecter

Les différentes méthodes pour se connecter Les différentes méthodes pour se connecter Il y a plusieurs méthodes pour se connecter à l environnement vsphere 4 : en connexion locale sur le serveur ESX ; avec vsphere Client pour une connexion sur

Plus en détail