Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs"

Transcription

1 Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 122, al. 1, et 123, al. 1, de la Constitution 1, vu le message du Conseil fédéral du 23 juin , arrête: Section 1 Objet et définitions Art. 1 Objet et but 1 La présente loi règle l agrément et la surveillance des personnes qui fournissent des prestations en matière de révision. 2 Elle vise à garantir une exécution régulière et la qualité des prestations en matière de révision. 3 Les lois spéciales sont réservées. Art. 2 Définitions Au sens de la présente loi on entend par: a. prestations en matière de révision: les vérifications et les attestations qui, en vertu du droit fédéral, doivent être opérées ou délivrées par un expertréviseur ou un réviseur agréés; b. entreprises de révision: les entreprises individuelles, les sociétés de personnes ou les personnes morales inscrites au registre du commerce qui fournissent des prestations en matière de révision; c. sociétés ouvertes au public: les sociétés au sens de l art. 727, al. 1, ch. 1, du code des obligations 3 (CO). RO RS FF RS 220 1

2 Dispositions complémentaires et d exécution du CO Section 2 Dispositions générales régissant l agrément des personnes qui fournissent des prestations en matière de révision Art. 3 Principe 1 Les personnes physiques et les entreprises de révision qui fournissent des prestations au sens de l art. 2, let. a, doivent être agréées. 2 Les personnes physiques sont agréées pour une durée indéterminée et les entreprises de révision pour une durée de cinq ans. Art. 4 Conditions à remplir par les experts-réviseurs 1 Une personne physique est agréée en qualité d expert-réviseur lorsqu elle satisfait aux exigences en matière de formation et de pratique professionnelles et qu elle jouit d une réputation irréprochable. 2 Une personne physique satisfait aux exigences en matière de formation et de pratique professionnelles, si elle: a. est titulaire du diplôme fédéral d expert-comptable; b. est titulaire du diplôme fédéral d expert-fiduciaire, d expert fiscal ou d expert en finance et en controlling et justifie d une pratique professionnelle de cinq ans au moins; c. est titulaire d un diplôme en gestion d entreprise, en sciences économiques ou juridiques délivré par une université ou une haute école spécialisée suisse ou est spécialiste en finance et comptabilité avec brevet fédéral ou encore agent fiduciaire avec brevet fédéral, et justifie dans tous les cas d une pratique professionnelle de douze ans au moins; d. est titulaire d un diplôme étranger attestant une formation analogue à celles qui sont énumérées aux let. a, b ou c, justifie d une pratique professionnelle équivalente à celle qui est exigée et peut prouver qu elle a les connaissances du droit suisse requises, pour autant qu un traité avec l Etat d origine le prévoie ou que l Etat d origine accorde la réciprocité. 3 Le Conseil fédéral peut reconnaître d autres formations équivalentes et déterminer la durée de la pratique professionnelle requise. 4 La pratique professionnelle doit avoir été acquise principalement dans les domaines de la comptabilité et de la révision comptable, dont deux tiers au moins sous la supervision d un expert-réviseur agréé ou d un spécialiste étranger justifiant de qualifications comparables. La pratique professionnelle acquise durant la formation est prise en compte dans la mesure où elle satisfait aux exigences susmentionnées. 2

3 Loi sur la surveillance de la révision Art. 5 Conditions à remplir par les réviseurs 1 Une personne physique est agréée en qualité de réviseur lorsqu elle: a. jouit d une réputation irréprochable; b. a achevé une des formations citées à l art. 4, al. 2; c. justifie d une pratique professionnelle d un an au moins. 2 La pratique professionnelle doit avoir été acquise principalement dans les domaines de la comptabilité et de la révision comptable sous la supervision d un réviseur agréé ou d un spécialiste étranger ayant des qualifications comparables. La pratique professionnelle acquise durant la formation est prise en compte dans la mesure où elle satisfait aux exigences susmentionnées. Art. 6 Conditions à remplir par les entreprises de révision 1 Une entreprise de révision est agréée en qualité d expert-réviseur ou de réviseur lorsque: a. 4 la majorité des membres de son organe supérieur de direction ou d administration ainsi que de sa direction a reçu l agrément nécessaire; b. un cinquième au moins des personnes qui sont appelées à fournir des prestations en matière de révision a reçu l agrément nécessaire; c. il est établi que toutes les personnes qui dirigent les prestations en matière de révision ont reçu l agrément nécessaire; d. la structure de direction garantit une supervision suffisante de l exécution des différents mandats. 2 Les contrôles des finances des pouvoirs publics sont admis en tant qu entreprises de révision à condition qu ils remplissent les exigences figurant à l al. 1. Ils ne peuvent être agréés en qualité d entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat. Section 3 Dispositions spéciales régissant l agrément des entreprises qui fournissent des prestations en matière de révision à des sociétés ouvertes au public Art. 7 Principe 1 Les entreprises de révision qui fournissent des prestations en la matière de révision à des sociétés ouvertes au public doivent demander un agrément spécial et sont soumises à la surveillance de l Etat (entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat). 4 RO

4 Dispositions complémentaires et d exécution du CO 2 Les autres entreprises de révision sont également agréées, sur demande, en qualité d entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat lorsqu elles remplissent les conditions prévues par la loi. Art. 8 5 Art. 9 Exigences à remplir 1 Les entreprises de révision reçoivent l agrément pour la fourniture de prestations en matière de révision aux sociétés ouvertes au public lorsqu elles: a. remplissent les conditions pour être agréées en qualité d expert-réviseur; b. offrent la garantie qu elles se conforment aux dispositions légales; c. ont une couverture d assurance suffisante contre les risques en matière de responsabilité civile. 2 L autorité de surveillance peut octroyer l agrément à une entreprise de révision sur la base d un agrément étranger lorsque les exigences de la présente loi sont remplies. Art. 10 Demande 1 La demande d agrément en qualité d entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat doit être déposée auprès de l autorité de surveillance (art. 28). 2 Le Conseil fédéral règle les modalités; il détermine en particulier les documents qui doivent être joints à la demande. Section 4 Obligations des entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat Art. 11 Indépendance 1 Outre les dispositions légales générales régissant l indépendance de l organe de révision (art. 728 CO 6 ), les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat sont tenues de respecter les règles suivantes lorsqu elles fournissent des prestations en matière de révision aux sociétés ouvertes au public: a. les honoraires qu elles perçoivent annuellement pour les prestations en matière de révision et les autres services qu elles fournissent à une société de même qu aux autres sociétés réunies avec elle sous une direction unique (groupe) ne doivent pas dépasser 10 % du montant total des honoraires encaissés; 5 Pas encore en vigueur. 6 RS 220 4

5 Loi sur la surveillance de la révision b. lorsqu une personne ayant exercé des fonctions décisionnelles ou dirigeantes en matière d établissement des comptes au sein d une société entre au service d une entreprise de révision dans laquelle elle est appelée à occuper une fonction dirigeante, l entreprise de révision n est pas autorisée à fournir à cette société des prestations en matière de révision durant deux ans à compter de l entrée en fonctions de cette personne auprès de son nouvel employeur; c. lorsqu une personne qui a collaboré à l établissement des comptes au sein d une société entre au service d une entreprise de révision, elle ne peut fournir à cette société des prestations en matière de révision durant deux ans à compter de son entrée en fonctions auprès de son nouvel employeur. 2 Une société ouverte au public ne peut s adjoindre les services de personnes qui, pendant les deux années précédentes, ont dirigé des prestations en matière de révision pour cette société ou qui exerçaient des fonctions décisionnelles dans l entreprise de révision concernée. Art. 12 Assurance-qualité 1 Les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat prennent toutes les mesures nécessaires pour assurer la qualité de leurs prestations en matière de révision. 2 Elles se dotent d une organisation appropriée et édictent des instructions écrites en particulier sur: a. l engagement, la formation et le perfectionnement professionnel, l évaluation, le droit de signature et le comportement des collaborateurs; b. l acceptation de nouveaux mandats de révision et la poursuite de l exécution de mandats existants; c. la supervision des mesures visant à garantir l indépendance et la qualité. 3 Lorsqu elles fournissent les différentes prestations en matière de révision, elles garantissent en particulier: a. la répartition adéquate des tâches; b. la supervision des travaux; c. le respect des dispositions et normes applicables en matière de contrôle et d indépendance; d. un contrôle subséquent des résultats de la révision par une personne qualifiée et indépendante. Art. 13 Obligation de renseigner et accès aux locaux 1 Les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat, leurs collaborateurs, les personnes auxquelles elles font appel pour la fourniture de prestations en matière de révision, de même que les sociétés dont elles assurent la révision fournis- 5

6 Dispositions complémentaires et d exécution du CO sent à l autorité de surveillance tous les renseignements et lui remettent tous les documents nécessaires à l accomplissement de sa tâche. 2 Les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat doivent, en tout temps, accorder l accès à leurs locaux à l autorité de surveillance. Art. 14 Communications à l autorité de surveillance 1 Les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat actualisent chaque année, à la date du 30 juin, les documents qu elles ont joints à leur demande d agrément et les communiquent à l autorité de surveillance le 30 septembre au plus tard. Les documents qui n ont pas été modifiés ne sont pas communiqués à l autorité de surveillance. 2 Elles communiquent, immédiatement et par écrit, à l autorité de surveillance tous les événements importants pour l exercice de la surveillance. Doivent en particulier être signalés: a. les modifications intervenues dans la composition de l organe supérieur de direction ou d administration ainsi qu au sein de la direction; b. les changements de personnes à la tête d opérations de révision et les raisons de ces changements; c. la résiliation anticipée d un mandat de révision ou la renonciation à prolonger un mandat en cours et les raisons de ces décisions. Section 5 Agrément et surveillance Art. 15 Agrément et inscription au registre 1 L autorité de surveillance statue, sur demande, sur l agrément: a. des réviseurs; b. des experts-réviseurs; c. des entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat. 2 Elle tient un registre des personnes physiques et des entreprises de révision agréées. Le registre est public et peut être consulté sur Internet. Le Conseil fédéral règle le contenu du registre. 3 Les personnes physiques et les entreprises de révision inscrites au registre communiquent à l autorité de surveillance toute modification de faits inscrits. Art. 16 Contrôle des entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat 1 Tous les trois ans au moins, l autorité de surveillance soumet les entreprises de révision soumises à la surveillance de l Etat à un contrôle approfondi. Lorsqu elle soupçonne une entreprise de violer ses obligations légales, elle procède aux vérifications nécessaires. 6

7 Loi sur la surveillance de la révision Elle contrôle: a. l exactitude des données contenues dans les documents joints à la demande d agrément; b. le respect par l entreprise de ses obligations légales ainsi que la conformité de ses prestations à l éthique professionnelle, à la déontologie et, le cas échéant, au règlement de cotation; c. la qualité des prestations fournies en matière de révision par échantillonnage; d. le respect par l entreprise des directives qu elle lui a données et leur application. 3 Elle établit à l intention de l organe supérieur de direction ou d administration de l entreprise de révision un rapport écrit sur le résultat de son contrôle. 4 Si elle constate que l entreprise soumise à la surveillance de l Etat a enfreint ses obligations légales, elle lui adresse un avertissement écrit, lui donne des directives pour régulariser sa situation et lui impartit à cet effet un délai de douze mois au plus. 7 Pour de justes motifs, elle peut lui accorder une prolongation adéquate. Art. 17 Retrait de l agrément 1 Lorsqu un réviseur ou un expert-réviseur ne remplit plus les conditions d agrément visés aux art. 4 à 6, l autorité de surveillance peut lui retirer celui-ci pour une durée déterminée ou indéterminée. Lorsque la personne concernée est en mesure de régulariser sa situation, l autorité de surveillance lui adresse préalablement une commination de retrait. 2 Lorsqu une entreprise soumise à la surveillance de l Etat ne remplit plus les conditions d agrément ou enfreint à plusieurs reprises ou de manière grave les dispositions légales, l autorité de surveillance peut lui retirer l agrément pour une durée déterminée ou indéterminée. Au préalable, elle lui adresse une commination de retrait, sauf si l entreprise a gravement enfreint la loi. 3 L autorité de surveillance informe les sociétés concernées et la bourse du retrait de l agrément. Art. 18 Mesures visant les personnes physiques travaillant pour le compte d une entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat Lorsqu une personne physique travaillant pour le compte d une entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat enfreint des dispositions légales, l autorité de surveillance lui adresse un avertissement écrit. Si cette personne enfreint à plusieurs reprises ou de manière grave ses obligations légales, l autorité de surveillance peut lui interdire d exercer son activité pour une durée déterminée ou indéterminée et lui retirer, le cas échéant, l agrément au sens de l art. 17, al RO

8 Dispositions complémentaires et d exécution du CO Art. 19 Information du public 1 L autorité de surveillance publie chaque année un rapport sur son activité et sa pratique. 2 Elle n informe le public des procédures closes ou en cours que si des intérêts prépondérants, publics ou privés, l exigent. Art. 20 Recours aux services de tiers 1 L autorité de surveillance peut dans l accomplissement de ses tâches recourir aux services de tiers. 2 Les tiers auxquels l autorité de surveillance fait appel doivent être indépendants de l entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat ainsi que des sociétés auxquelles celle-ci fournit des prestations en matière de révision. 3 Ils gardent le secret sur les constatations faites dans l exercice de leurs fonctions. Art. 21 Financement 1 L autorité de surveillance perçoit des émoluments pour les décisions qu elle rend, les contrôles auxquels elle procède et les prestations qu elle fournit. 2 Afin d assurer le financement des coûts de surveillance qui ne sont pas couverts par des émoluments, l autorité de surveillance perçoit des entreprises de révision soumise à la surveillance de l Etat une redevance annuelle de surveillance. Celle-ci est fonction du montant des coûts enregistrés durant l exercice comptable et tient compte de l importance économique de l entreprise de révision. 3 Le Conseil fédéral règle les modalités, en particulier le montant des émoluments, le calcul de la redevance de surveillance et leur ventilation entre les entreprises de révision surveillées. Section 6 Assistance administrative et entraide judiciaire Art. 22 Autorités de surveillance instituées en vertu de lois spéciales 1 L autorité de surveillance et les autorités de surveillance instituées en vertu de lois spéciales se communiquent mutuellement toutes les informations et tous les documents nécessaires à la mise en œuvre de la législation applicable. Elles coordonnent leurs activités de surveillance afin d éviter un double contrôle. 2 Elles s informent réciproquement des procédures pendantes et des décisions qui peuvent être importantes pour l exercice de leurs activités de surveillance respectives. Art. 23 Bourses 1 L autorité de surveillance et la bourse coordonnent leurs activités de surveillance afin d éviter un double contrôle. 8

9 Loi sur la surveillance de la révision Elles s informent réciproquement des procédures en cours et des décisions qui peuvent être importantes pour l exercice de leurs activités de surveillance respectives. 3 La bourse prononce les sanctions qui s imposent lorsque les sanctions de l autorité de surveillance, suite à des violations des art. 7 et 8, ne peuvent être mises en œuvre. Art. 24 Autorités de poursuite pénale 1 L autorité de surveillance et les autorités de poursuite pénale se communiquent mutuellement toutes les informations et tous les documents nécessaires à l application de la présente loi. 2 L autorité de poursuite pénale ne peut utiliser les informations et les documents obtenus de l autorité de surveillance qu au titre de la procédure pénale pour laquelle l entraide judiciaire a été accordée. Elle n a pas le droit de communiquer ces informations et ces documents à des tiers. 3 Lorsque, dans l accomplissement de ses tâches officielles, l autorité de surveillance a eu connaissance d infractions, elle en informe les autorités de poursuite pénale compétentes. 4 Les autorités de poursuite pénale informent l autorité de surveillance de toutes les procédures qui ont un rapport avec une prestation en matière de révision fournie par une entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat; elles lui communiquent les jugements et les ordonnances de classement. Elles doivent en particulier lui signaler les procédures concernant les infractions aux dispositions suivantes: a. art. 146, 152, 153, 161, 166, 251, 253 à 255 et 321 du code pénal 8 ; b. art. 47 de la loi du 8 novembre 1934 sur les banques 9 ; c. art. 43 de la loi du 24 mars 1995 sur les bourses 10. Art. 25 Tribunaux civils Les tribunaux civils cantonaux et le Tribunal fédéral informent l autorité de surveillance de toutes les procédures ayant trait à la responsabilité dans la révision (art. 755 CO 11 ) en relation avec une prestation fournie par une entreprise de révision sous surveillance de l Etat; ils lui communiquent les jugements et les autres prononcés clôturant de telles procédures. Art. 26 Collaboration avec des autorités étrangères de surveillance des activités de révision 1 L autorité de surveillance peut demander aux autorités étrangères de surveillance des activités de révision qu elles lui transmettent les renseignements et les documents nécessaires à l exécution de la présente loi. 8 RS RS RS RS 220 9

10 Dispositions complémentaires et d exécution du CO 2 Elle ne peut communiquer aux autorités étrangères des renseignements et des documents non accessibles au public que si ces autorités: a. utilisent ces informations exclusivement à des fins de surveillance directe de personnes et d entreprises fournissant des prestations en matière de révision; b. sont liées par le secret de fonction ou le secret professionnel; c. ne transmettent ces informations à d autres autorités et organismes qui ont des fonctions de surveillance dictées par l intérêt public et sont liées par le secret de fonction ou le secret professionnel qu avec l autorisation préalable de l autorité de surveillance ou une autorisation prévue dans une convention internationale. 3 L autorité de surveillance refuse d accéder aux requêtes d autorités étrangères, lorsque les informations sont supposées être transmises à des autorités de poursuite pénale ou à d autres autorités et organismes habilités à infliger des sanctions administratives dans le cadre d affaires pour lesquelles l entraide judiciaire en matière pénale est exclue en raison de la nature de l infraction. L autorité de surveillance statue sur les requêtes de concert avec l Office fédéral de la justice. 4 Dans les limites de l al. 2, le Conseil fédéral est habilité à régler la collaboration avec les autorités étrangères dans des conventions internationales. Art. 27 Contrôles transfrontaliers 1 L autorité de surveillance peut demander à des autorités étrangères qu elles procèdent à des contrôles sur leur territoire. Elle peut elle-même procéder à des contrôles à l étranger si elle y est expressément autorisée par une convention internationale ou si l autorité étrangère lui a préalablement donné son accord. 2 A la demande d autorités étrangères, l autorité de surveillance procède pour leur compte à des contrôles sur le territoire suisse, à condition que l Etat requérant accorde la réciprocité. L art. 26, al. 2 et 3, est applicable par analogie. 3 En tant qu elles y sont expressément autorisées par une convention internationale ou moyennant l accord préalable de l autorité de surveillance, les autorités étrangères peuvent procéder elles-mêmes à des contrôles sur le territoire suisse, à condition que l Etat requérant accorde la réciprocité. L art. 26, al. 2 et 3, est applicable par analogie. 4 L autorité de surveillance peut accompagner les représentants des autorités étrangères lors des contrôles qu ils opèrent sur le territoire suisse. La personne ou l entreprise concernée peut exiger la présence de l autorité de surveillance. 5 Dans les limites des al. 2 et 3, le Conseil fédéral est habilité à régler la collaboration avec les autorités étrangères dans des conventions internationales. 10

11 Loi sur la surveillance de la révision Section 7 Organisation de l autorité de surveillance Art. 28 Autorité de surveillance 1 La surveillance au sens de la présente loi incombe à l Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (autorité de surveillance). 2 L autorité de surveillance est un établissement doté d une personnalité juridique propre. Elle exerce la surveillance de manière indépendante. 3 Elle est indépendante dans son organisation et dans la conduite de son exploitation et tient ses propres comptes. Art. 29 Organes Les organes de l autorité de surveillance sont: a. le conseil d administration; b. le directeur; c. l organe de révision. Art. 30 Conseil d administration 1 Le Conseil fédéral nomme le conseil, détermine la présidence et la vice-présidence et fixe les indemnités. 2 Le conseil d administration est composé de cinq membres au plus. Il est élu pour quatre ans. Ses membres doivent être compétents et indépendants de la branche de la révision. 3 Le conseil d administration est l organe suprême de l autorité de surveillance. Il a les attributions suivantes: a. il règle l organisation et édicte les dispositions concernant les domaines dont la réglementation a été déléguée à l autorité de surveillance; b. il nomme le directeur sous réserve de l approbation du Conseil fédéral; c. il supervise l exécution des tâches incombant au directeur; d. il approuve les rapports d activité visés aux art. 19 et 38; e. il approuve le budget et les comptes annuels. 4 L art. 6a, al. 1 à 5, de la loi fédérale du 24 mars 2000 sur le personnel de la Confédération 12 s applique par analogie aux honoraires des membres du conseil d administration et aux autres clauses convenues avec ces personnes. 12 RS

12 Dispositions complémentaires et d exécution du CO Art. 31 Directeur 1 Le directeur occupe la fonction exécutive suprême et remplit toutes les tâches prévues par la présente loi qui ne sont pas du ressort du conseil d administration. 2 Il élabore les bases de décision du conseil d administration et l informe périodiquement, ou immédiatement lorsqu un événement particulier se produit. 3 Il peut siéger au sein d organisations et d instances internationales qui traitent des affaires relatives à la surveillance des réviseurs. Art. 32 Organe de révision Le Contrôle fédéral des finances assure la révision de l autorité de surveillance conformément à la loi du 28 juin 1967 sur le Contrôle des finances 13. Art. 33 Personnel 1 L autorité de surveillance engage son personnel sur la base de rapports de droit privé. 2 Le Conseil fédéral édicte les dispositions qui visent à prévenir les conflits d intérêts. 3 L art. 6a, al. 1 à 5, de la loi fédérale du 24 mars 2000 sur le personnel de la Confédération 14 s applique par analogie au salaire du directeur ainsi qu à celui des membres du cadre dirigeant et du reste du personnel ayant un traitement comparable ainsi qu aux autres clauses convenues avec ces personnes. Art. 34 Secret de fonction Les organes de l autorité de surveillance et leur personnel sont tenus au secret de fonction. Art. 35 Principes comptables 1 Le budget et les comptes annuels de l autorité de surveillance sont séparés du budget et des comptes de la Confédération. 2 Les dispositions des art. 662a à 663b CO 15 s appliquent par analogie à l établissement des comptes. 3 L autorité de surveillance constitue les réserves qui sont nécessaires à l exercice de son activité de surveillance; leur montant ne peut pas dépasser un budget annuel. 13 RS RS RS

13 Loi sur la surveillance de la révision Art. 36 Trésorerie 1 L autorité de surveillance dispose d un compte courant auprès de la Confédération et place ses revenus excédentaires auprès de la Confédération au taux d intérêt du marché. 2 La Confédération accorde des prêts à l autorité de surveillance au taux d intérêt du marché pour financer sa mise en place et garantir sa capacité de paiement. Art. 36a 16 Responsabilité 1 La responsabilité de l autorité de surveillance, de ses organes, de son personnel et des tiers aux services desquels elle recourt est régie par la loi du 14 mars 1958 sur la responsabilité 17, sous réserve de l al La responsabilité de l autorité de surveillance n est engagée qu aux conditions suivantes: a. l autorité de surveillance a violé des devoirs essentiels de fonction; b. le dommage n a pas été causé par le réviseur, l expert-réviseur ou l entreprise de révision qui ont violé leurs obligations. Art. 37 Exemption fiscale L autorité de surveillance est exemptée de tout impôt fédéral, cantonal ou communal. Art. 38 Surveillance 1 L autorité de surveillance est soumise à la surveillance du Conseil fédéral. Celui-ci décide de son rattachement administratif. 2 Elle présente chaque année un rapport d activité au Conseil fédéral et à l Assemblée fédérale. Section 8 Dispositions pénales Art. 39 Contraventions 1 Est puni d une amende de francs au plus quiconque: a. contrevient aux règles concernant l indépendance au sens de l art. 11 de la présente loi et de l art. 728 CO 18 ; b. contrevient à l obligation de communiquer selon l art. 14; c. contrevient à l obligation de communiquer selon l art. 15, al. 3; 16 Introduit par le ch. 3 de l annexe à la LF du 23 déc (Droit comptable), en vigueur depuis le 1 er janv (RO ; FF ). 17 RS RS

14 Dispositions complémentaires et d exécution du CO d. contrevient à une disposition d exécution de la présente loi, en tant que cette contravention a été déclarée punissable par le Conseil fédéral; e. contrevient à une décision ou une mesure qui a été prise par l autorité de surveillance et a été signifiée sous la menace de la peine prévue au présent article. 2 Si l auteur agit par négligence, l amende est de francs au plus. 3 L autorité de surveillance poursuit et juge ces contraventions conformément aux dispositions de la loi fédérale sur le droit pénal administratif du 22 mars La poursuite des contraventions à la présente loi se prescrit par sept ans. Art. 40 Délits 1 Est puni d une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d une peine pécuniaire quiconque: 20 a. fournit une prestation en matière de révision sans l agrément requis ou en dépit de l interdiction d exercer son activité; b. ne fournit pas à l autorité de surveillance les renseignements demandés ou ne lui remet pas les documents requis, lui donne des informations fausses ou incomplètes ou encore refuse de lui donner accès à ses locaux d affaires (art. 13); c. en tant qu entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat contrevient aux obligations de documentation et de conservation des pièces au sens de l art. 730c CO 21 ; d. travaillant comme tiers pour le compte de l autorité de surveillance ou après la fin de cette activité (art. 20), divulgue un secret qui lui a été confié ou dont il a eu connaissance en cette qualité; les dispositions fédérales et cantonales régissant l obligation de témoigner et l obligation de fournir des renseignements à une autorité sont réservées. 2 Si l auteur agit par négligence, l amende est de francs au plus. 3 La poursuite pénale et le jugement incombent aux cantons. Section 9 Dispositions finales Art. 41 Exécution Le Conseil fédéral arrête les dispositions d exécution. Il peut autoriser l autorité de surveillance à édicter des dispositions plus détaillées. 19 RS Nouvelle teneur selon l art. 333 du CP, dans la teneur de la LF du 13 déc. 2002, en vigueur depuis le 1 er janv (RO ; FF ). 21 RS

15 Loi sur la surveillance de la révision Art. 42 Modification du droit en vigueur La modification du droit en vigueur est réglée en annexe. Art. 43 Dispositions transitoires 1 Lorsqu une personne physique ou une entreprise de révision accomplit les tâches d un organe de révision, la présente loi est applicable à compter du jour où les nouvelles dispositions relatives à l organe de révision du 16 décembre 2005 entrent en vigueur. 2 Lorsque des personnes physiques ou des entreprises de révision fournissent d autres prestations en matière de révision, le nouveau droit est applicable dès l entrée en vigueur de la présente loi. 3 Les personnes physiques et les entreprises de révision qui, dans les quatre mois qui suivent l entrée en vigueur de la présente loi, ont présenté à l autorité de surveillance une requête d agrément en qualité de réviseur, d expert-réviseur ou d entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat peuvent fournir les prestations en matière de révision prévues à l art. 2, let. a, jusqu à la décision relative à l agrément. L autorité de surveillance confirme par écrit au requérant le dépôt de la demande dans le délai prévu. Elle informe la bourse du dépôt de demandes d agrément en qualité d entreprise de révision soumise à la surveillance de l Etat. 4 Est reconnue comme pratique professionnelle au sens de l art. 4, celle qui aura été acquise durant une période maximale de deux ans à compter de l entrée en vigueur de la présente loi sous la supervision de personnes qui satisfont aux exigences posées dans l ordonnance du 15 juin 1992 sur les qualifications professionnelles des réviseurs particulièrement qualifiés Est reconnue comme pratique professionnelle au sens de l art. 5 celle qui aura été acquise durant une période maximale de deux ans à compter de l entrée en vigueur de la présente loi sous la supervision de personnes qui satisfont aux exigences de formation prévues à l art. 4, al L autorité de surveillance peut, pour les cas de rigueur, reconnaître une pratique professionnelle qui ne remplit pas les conditions prévues par la loi lorsqu il est établit que les prestations en matière de révision peuvent être fournies de manière irréprochable sur la base d une expérience pratique de plusieurs années. Art. 44 Disposition transitoire relative aux voies de droit Les dispositions générales de la procédure fédérale sont applicables. Par ailleurs, jusqu à l entrée en vigueur de la loi du 17 juin 2005 sur le Tribunal administratif fédéral 23, les voies de droit sont réglées comme suit: la commission de recours du DFE statue sur les recours contre les décisions de l autorité de surveillance. 22 [RO ] 23 RS , en vigueur depuis le 1 er janv

16 Dispositions complémentaires et d exécution du CO Art. 45 Référendum et entrée en vigueur 1 La présente loi est sujette au référendum. 2 Le Conseil fédéral fixe la date de l entrée en vigueur. Date de l entrée en vigueur 24 : 1 er septembre 2007 Art. 28, 29, 30, al. 1, 2, 3, let. a à c et e et al. 4, 31, 32, 33, al. 1 et 3, 34, 35, al. 1 et 2, 36, 37 et 38, al. 1: 1 er novembre 2006 Art. 8: ultérieurement 24 O du 22 août 2007 (RO ) 16

17 Loi sur la surveillance de la révision Annexe (art. 42) Modification du droit en vigueur Les mod. peuvent être consultées au RO

18 Dispositions complémentaires et d exécution du CO 18

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) 221.302 du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er septembre 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Loi fédérale sur le transfert international des biens culturels

Loi fédérale sur le transfert international des biens culturels Loi fédérale sur le transfert international des biens culturels (Loi sur le transfert des biens culturels, LTBC) 444.1 du 20 juin 2003 (Etat le 1 er janvier 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

954.1. Loi fédérale sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières. (Loi sur les bourses, LBVM) Dispositions générales

954.1. Loi fédérale sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières. (Loi sur les bourses, LBVM) Dispositions générales Loi fédérale sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Loi sur les bourses, LBVM) 954.1 du 24 mars 1995 (Etat le 1 er janvier 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les

Plus en détail

Directives de la CHS PP D 01/2014

Directives de la CHS PP D 01/2014 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la CHS PP D 01/2014 français Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle Edition

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du...

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du... Loi fédérale sur les professions de la santé (LPSan) du... Avant-projet L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 95, al. 1 et l art. 97, al. 1, de la Constitution 1, vu le message du

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets Loi sur le Tribunal fédéral des brevets (LTFB) 173.41 du 20 mars 2009 (Etat le 1 er mars 2010) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art.191a, al. 3, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

951.11. Loi fédérale sur la Banque nationale suisse. (Loi sur la Banque nationale, LBN) Dispositions générales. Loi sur la Banque nationale 2.

951.11. Loi fédérale sur la Banque nationale suisse. (Loi sur la Banque nationale, LBN) Dispositions générales. Loi sur la Banque nationale 2. Loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Loi sur la Banque nationale, LBN) 951.11 du 3 octobre 2003 (Etat le 1 er janvier 2009) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 99, 100

Plus en détail

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008)

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) Loi fédérale sur l archivage (LAr) 152.1 du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 85, ch. 1, de la constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986

Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986 Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986 (État le 10 décembre 2002) 241 TABLE DES MATIÈRES Articles Chapitre premier : But... 1 er Chapitre 2 : Section 1 : Section 2 : Section

Plus en détail

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires.

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires. Loi modifiant la loi concernant le concordat sur les entreprises de sécurité (L-CES) (11145) I 2 14.0 du 7 juin 2013 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) du 17 décembre 2004 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 82, al. 1, 98,

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

But, champ d application et définitions

But, champ d application et définitions Loi fédérale sur la protection des données (LPD) 235.1 du 19 juin 1992 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, 122 et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

(Loi sur la surveillance des assurances, LSA) Objet, but et champ d application

(Loi sur la surveillance des assurances, LSA) Objet, but et champ d application Nicht löschen bitte " "!! Generated by SR-Vorl.ASVorlDot, Mittwoch, 13. März 2002, 08:42:12, mlbk / KAV Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances,

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er juin 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance de l assurance-maladie sociale

Loi fédérale sur la surveillance de l assurance-maladie sociale Loi fédérale sur la surveillance de l assurance-maladie sociale (Loi sur la surveillance de l assurance-maladie, LSAMal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 117, al. 1,

Plus en détail

Loi fédérale sur la mise en œuvre des recommandations du Groupe d action financière, révisées en 2012

Loi fédérale sur la mise en œuvre des recommandations du Groupe d action financière, révisées en 2012 Délai référendaire: 2 avril 2015 Loi fédérale sur la mise en œuvre des recommandations du du 12 décembre 2014 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 13 décembre

Plus en détail

Loi fédérale sur les jeux de hasard et les maisons de jeu

Loi fédérale sur les jeux de hasard et les maisons de jeu Loi fédérale sur les jeux de hasard et les maisons de jeu (Loi sur les maisons de jeu, LMJ) 935.52 du 18 décembre 1998 (Etat le 27 décembre 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art.

Plus en détail

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne (Loi sur les banques, LB) Modification du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 20 novembre

Plus en détail

Loi fédérale sur les entreprises de transport par route

Loi fédérale sur les entreprises de transport par route Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur les entreprises de transport par route (LEnTR) Modification du 26 septembre 2014 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité (Loi sur l assurance-chômage, LACI) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Loi fédérale sur le service de l emploi et la location de services

Loi fédérale sur le service de l emploi et la location de services Loi fédérale sur le service de l emploi et la location de services (LSE) 823.11 du 6 octobre 1989 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 31 bis, al. 2,

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation (OLCC) du 6 novembre 2002 (Etat le 1er mars 2006) Le Conseil fédéral, vu les art. 14, 23, al. 3, et 40, al. 3, de la loi fédérale du

Plus en détail

520.1 Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile

520.1 Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi) du 4 octobre 2002 (Etat le 1 er février 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 61 de la Constitution

Plus en détail

Loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Loi fédérale sur la Banque nationale suisse Loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Loi sur la Banque nationale, LBN) du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 99, 100 et 123 de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet Loi sur les chiens Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 80, al. 1, 2 et 2 bis, et 120, al. 2, de la Constitution 1, vu le rapport de la Commission de la science, de l

Plus en détail

Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance de la FINMA sur les bourses, OBVM-FINMA) 954.193 du 25 octobre

Plus en détail

RÈGLEMENT. Le Comité central édicte le règlement suivant conformément aux art. 57 et 39, ch. 4 lettre i des Statuts de l ASI du 25 novembre 2010.

RÈGLEMENT. Le Comité central édicte le règlement suivant conformément aux art. 57 et 39, ch. 4 lettre i des Statuts de l ASI du 25 novembre 2010. RÈGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE Toutes les désignations de personnes utilisées dans ce règlement sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Le

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (LBPE)

sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Loi du 14 février 2008 Entrée en vigueur :... sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 65 al. 4 de la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai

Plus en détail

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Ordonnance du 26 septembre 2006 Entrée en vigueur : 01.10.2006 modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 16 mars 2006 modifiant

Plus en détail

Loi sur le transport de voyageurs

Loi sur le transport de voyageurs Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi sur le transport de voyageurs (LTV) Modification du 26 septembre 2014 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) DSJ/Avant-projet du 5..0 Loi du concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 9 décembre 008 du code civil suisse (Protection de

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires

Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires (Loi sur la garantie des dépôts bancaires, LGDB) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 98 de la Constitution fédérale, vu le message

Plus en détail

Loi fédérale sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules

Loi fédérale sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules Loi fédérale sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules (Loi sur la transplantation) Modification du Projet L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014)

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) du 10 mai 1984 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 8, lettres d et h, 38 et 39 de la Constitution

Plus en détail

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler)

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) Conseil national Session d'été 009 e-parl 9.08.009 09:0 - - 05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national

Plus en détail

Règlement relatif aux sanctions et à la procédure de sanction

Règlement relatif aux sanctions et à la procédure de sanction Règlement relatif aux sanctions et à la procédure de sanction (dans la version du 24 décembre 2012) La commission de l'organisme d'autorégulation de l'association Suisse des Sociétés de Leasing (OAR /

Plus en détail

Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996

Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996 Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996 672.933.61 du 15 juin 1998 (Etat le 30 novembre 2011) Le Conseil fédéral suisse, vu l arrêté fédéral du 22 juin

Plus en détail

520.1 Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile

520.1 Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi) du 4 octobre 2002 (Etat le 12 juillet 2005) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 61 de la Constitution

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

Loi fédérale sur la protection des marques et des indications de provenance

Loi fédérale sur la protection des marques et des indications de provenance Loi fédérale sur la protection des marques et des indications de provenance (Loi sur la protection des marques, LPM) 232.11 du 28 août 1992 (Etat le 1 er juillet 2011) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES. L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.;

AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES. L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.; LOIN./PORTANTSTATUTDEL ORDREDESEXPERTSCOMPTABLES AGREES ET DES COMPTABLES AGREES ET REGLEMENTANT LES PROFESSIONSD EXPERTCOMPTABLEETDECOMPTABLEAGREE L AsembléeNationaleadélibéréetadoptéensaséancedu.; Le

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1, arrête: Délai référendaire: 13 avril 2012 Code des obligations (Droit comptable) Modification du 23 décembre 2011 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ; Loi n 96-024/ Portant Statut de l ordre des Comptables agréés et Experts-comptables agréés et réglementant les professions de Comptable agréé et d expert-comptable agréé. L Assemblée Nationale a délibéré

Plus en détail

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002)

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) Loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC) 221.214.1 du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 97 et 122 de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi.

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi. Loi sur le tarif des douanes (LTaD) 632.10 du 9 octobre 1986 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 28 et 29 de la constitution 1, vu le message du Conseil

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

LOI 614.05 du 21 novembre 2006. sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD

LOI 614.05 du 21 novembre 2006. sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD LOI 614.05 du 21 novembre 2006 sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu l article 166 de la Constitution du Canton de Vaud du 14 avril 2003 vu le projet de loi présenté par le Conseil

Plus en détail

sia Statuts schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes

sia Statuts schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes 100 sia schweizerischer ingenieur- und architektenverein Statuts société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri e degli architetti swiss society of engineers and architects

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 37 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par Madame Pauline Marois Ministre des Finances Éditeur officiel du

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

Loi sur l hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées

Loi sur l hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées - - 95. Loi sur l hébergement, la restauration et le commerce de détail de boissons alcoolisées du 8 avril 00 Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 7 et 05 de la Constitution fédérale; vu

Plus en détail

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE Toutes les désignations de personnes utilisées dans ce règlement sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Le

Plus en détail

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications (ORAT) Modification du 19 décembre 2001 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 6 octobre 1997 sur les ressources

Plus en détail

Ordonnance sur le service de l emploi et la location de services

Ordonnance sur le service de l emploi et la location de services Ordonnance sur le service de l emploi et la location de services (Ordonnance sur le service de l emploi, OSE) 823.111 du 16 janvier 1991 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art.

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

Applicabilité de la LPGA

Applicabilité de la LPGA Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) 832.10 du 18 mars 1994 (Etat le 1 er janvier 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 34 bis de la constitution 1, 2 vu le message du

Plus en détail

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux

Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux PRINCIPAUTÉ DE MONACO Loi n 1.162 du 7 juillet 1993 relative à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment de capitaux RAINIER III PAR LA GRACE DE DIEU PRINCE SOUVERAIN

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative

Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative Ordonnance relative à l admission, au séjour et à l exercice d une activité lucrative (OASA) 142.201 du 24 octobre 2007 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu la loi fédérale du 16 décembre

Plus en détail

SOMMAIRE GENERAL LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 LES TEXTES SPECIFIQUES... 221. Préambule... 3

SOMMAIRE GENERAL LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 LES TEXTES SPECIFIQUES... 221. Préambule... 3 1 SOMMAIRE GENERAL Préambule... 3 LES TEXTES FONDAMENTAUX... 5 Ordonnance n 45-2138 du 19 septembre 1945 portant institution de l ordre des experts-comptables et réglementant le titre et la profession

Plus en détail

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer 531.44 du 14 juin 2002 (Etat le 1 er juillet 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 22, al. 1, et 52 de la

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

État de Genève. Loi protégeant les garanties fournies par les locataires (LGFL)

État de Genève. Loi protégeant les garanties fournies par les locataires (LGFL) État de Genève Loi protégeant les garanties fournies par les locataires (LGFL) Art. Forme de la garantie Toute garantie en espèces ou en valeurs fournie en faveur d un bailleur par un locataire ou par

Plus en détail

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux (OBLF) 221.213.11 du 9 mai 1990 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 253a, al. 3, du

Plus en détail

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation 2013 STATUTS DE AGCV suissetec ASSOCIATION GENEVOISE DES ENTREPRISES DE CHAUFFAGE ET DE VENTILATION CHAPITRE I : RAISON

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Titre trentième: Du registre du commerce

Titre trentième: Du registre du commerce Titre trentième: Du registre du commerce A. But et organisation I. En général Art. 927 1 Chaque canton doit posséder un registre du commerce. 2 Les cantons sont libres d instituer des registres par district.

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

Loi sur le personnel de la Confédération

Loi sur le personnel de la Confédération Loi sur le personnel de la Confédération (LPers) 172.220.1 du 24 mars 2000 (Etat le 1 er juillet 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 173, al. 2, de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi

Plus en détail

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Adaptation de la législation spéciale Tableau des modifications Annexe de l AP LInf du 0 octobre 007 Le présent

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

Statuts de «pr suisse»

Statuts de «pr suisse» Statuts de «pr suisse» Art. 1 L'Association Sous le nom «Association Suisse de Relations Publiques», «Schweizerischer Public Relations Verband», «Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche», «Swiss Public

Plus en détail

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières.

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. TITRE PREMIER Renforcement de la sincérité des comptes des sociétés Chapitre premier Renforcement de

Plus en détail

Nicht löschen bitte " "!! Generated by SR-Vorl.ASVorlDot, Mittwoch, 13. März 2002, 08:42:12, mlbk / KAV Loi fédérale sur le contrat d assurance

Nicht löschen bitte  !! Generated by SR-Vorl.ASVorlDot, Mittwoch, 13. März 2002, 08:42:12, mlbk / KAV Loi fédérale sur le contrat d assurance Nicht löschen bitte " "!! Generated by SR-Vorl.ASVorlDot, Mittwoch, 13. März 2002, 08:42:12, mlbk / KAV Loi fédérale sur le contrat d assurance Projet Modification du... L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 20 juillet 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi fédérale

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse

Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse Statuts et Usages de l'association des Commerçants d'art de Suisse Statuts de l'association des Commerçants d'art de Suisse Association selon l article 60 et suivants du Code des obligations 1. L Association

Plus en détail

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt)

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) 12.4.2013 I Nom, siège, but Article 1: Nom de l association Sous le nom «Ortra Forêt Suisse», ci-dessous

Plus en détail

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE I er. Dispositions générales et définitions Article premier Le présent décret règle, en application de l article

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Loi fédérale sur le contrat d assurance

Loi fédérale sur le contrat d assurance Loi fédérale sur le contrat d assurance Modification du 17 décembre 2004 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 9 mai 2003 1, arrête: I La loi fédérale du

Plus en détail

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière du 7 novembre 2001 Révisions 2008 / 2015

Plus en détail