L Education par les Pairs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Education par les Pairs"

Transcription

1 5 C h a p i t r e c i n q L Education par les Pairs 1. Introduction L éducation par les pairs est l éducation des enfants, jeunes ou adultes par d autres personnes de même âge, partageant la même histoire, la même culture, ou ayant le même statut social, y compris les personnes venant de groupes sociaux défavorisés. L approche peut prendre des formes variées, mais dans beaucoup de cas, elle entraîne l apport d appui académique, le renforcement des compétences en communication et interpersonnelles, ou le conseil. Dans d autres cas, elle peut impliquer la sensibilisation ou le plaidoyer. L approche part de l hypothèse que les gens, en particulier les jeunes, sont plus susceptibles d écouter et de réagir à la sensibilisation si elle était menée par leurs pairs. L éducation par les pairs consiste à autonomiser les enfants ou les jeunes afin qu ils jouent un rôle actif dans la lutte contre le travail des enfants Dans le cas de CIRCLE, l éducation par les pairs consistait à responsabiliser les enfants ou jeunes afin qu ils jouent un rôle actif dans la lutte contre le travail des enfants. La pair éducation renforce les capacités des participants à agir et à faire partie des solutions de développement communautaire, plutôt que d être passifs, soumis et dans la position du receveur où ils se trouvent souvent. Les enfants et les jeunes ont des ressources, le dynamisme et la créativité, et plus que tout, ils savent instinctivement comment parler à d autres enfants plus jeunes, vulnérables. Ils parlent le même langage et sont capables de bâtir des rapports de confiance forts avec leurs pairs. Avec l appui de la communauté et les informations et la formation qu il faut, les pairs éducateurs peuvent être de puissants alliés dans les efforts de prévention, de réduction et d élimination du travail des enfants. 2. L expérience de CIRCLE en matière d éducation des pairs Les partenaires de CIRCLE ont appliqué des approches enfant à- enfant, jeune à enfant et jeune à jeune dans un certain nombre de contextes. Des exemples saillants sont présentés dans le tableau, parmi lesquels certains sont décrits en détail dans le texte. Chaque organisation a rapporté que, dans les cas où elle a été utilisée, la pair éducation a eu un impact positif sur le projet dans son ensemble. Partant de leurs propres expériences, les enfants et les jeunes, en particulier ceux qui ont été victimes du travail des enfants, ont envoyé des messages convaincants sur les risques du travail des enfants et les avantages de l éducation. L identification d un groupe de pairs éducateurs approprié est d importance critique, tout comme la conception de programmes de formation adaptés aux capacités des pairs éducateurs et aux objectifs du projet. Le genre et la tranche d âge du groupe cible doivent aussi être pris en compte dans le choix des pairs éducateurs. Les pairs éducateurs peuvent sensibiliser de manière à ce que d autres enfants comprennent facilement 156

2 Les partenaires de CIRCLE ayant identifié des meilleures pratiques dans des meilleures pratiques en matière d éducation par les pairs Afrique Asie Amérique Latine AMWIK, Kenya WDA, Cambodge CENDHEC, Brésil DUPOTO, Kenya ASHA, Inde CEIPA, Guatemala ADAP, Mali BAT, Inde PAMI, Guatemala RADA, Sierra Léone CWIN, Népal Dos Generaciones, Nicaragua CSAGA, Viêtnam SUMANDO, Paraguay AMF, Pérou ISAT, Pérou 5 Dans le cas du projet AMF au Pérou, un groupe d enfants anciens travailleurs domestiques a été identifié et formé en leadership. Ces enfants sont devenus des modèles influents dans leurs communautés. Concernant le projet WDA au Cambodge, des pairs éducateurs ont été identifiés dans les classes de six écoles cibles et répartis en Equipes d Enfants Actives (EEA), avec trois volontaires par équipe. Le projet CENDHEC au Brésil a formé un groupe de 20 adolescents à être des agents de prévention du travail des enfants chargés de sensibiliser et de promouvoir les droits des enfants dans leurs communautés. Partant de sa propre formation et de sa propre expérience, le groupe a réussi à former d autres enfants comme agents de prévention, renforçant du coup la durabilité et multipliant l impact positif de cette stratégie. Les Fora sur les Droits de l Enfant du projet CWIN au Népal utilisent les enfants défenseurs pour faire de la sensibilisation sur les dangers du travail des enfants et leur entrée prématurée sur le marché du travail et sur les avantages de l éducation et des autres activités de l enfance. Entre autres activités, ils font le suivi de la mise en œuvre et du programme de bourses d étude. Pour ce faire, ils gardent un œil sur les enfants bénéficiant de la bourse et sur leurs progrès et utilisent tous les moyens nécessaires pour les maintenir à l école, surtout ceux qui sont confrontés au risque d abandon. Les pairs éducateurs agissent comme un système d alerte précoce, sollicitant, le cas échéant, l appui d autres membres de la communauté, tels que les enseignants et les parents. Dans le projet CEIPA au Guatemala, un organe municipal spécial, appelé Conseil Municipal pour les Enfants et Adolescents (COMUNA) a été mis en place pour les enfants et les jeunes dans les communautés cibles. La structure et la fonction de ce conseil sont décrites en détail dans le chapitre sur le Plaidoyer (voir p. 72). Le but du Conseil était de défendre et de promouvoir les droits des enfants et des jeunes, d identifier les préoccupations de ces groupes sociaux et d essayer de leur apporter des réponses, et de manière générale, d être la voix des enfants et des jeunes au sein des structures municipales. Les membres du projet étaient élus et le conseil a continué à fonctionner après la fin du projet. Une approche similaire a été adoptée par le PAMI, un autre projet au Guatemala, dans lequel un Comité pour les Femmes, les Enfants et le Jeunes (COMUDE) a été mis en place dans la communauté cible (voir Plaidoyer, p. 72). Les clubs d enfants du projet ASHA et les parlements d enfants (bal panchayats) du projet BAT, tous deux en Inde, ont aidé les enfants dans les villages cibles à mieux comprendre les causes et les conséquences du travail des enfants et l importance de l éducation et les ont encouragés à veiller les uns sur les autres. Les anciens enfants travailleurs qui ont abandonné leur emploi pour l école sont devenus des modèles pour les autres enfants au sein la communauté a ADAP: Les pairs éducateurs et la prévention du trafic Le projet ADAP au Mali a établi un petit réseau de pairs éducateurs ou «relais sociaux» dans les villages qu il couvrait. Comme le projet était focalisé sur le trafic des enfants qui affectait dans la même proportion les filles et les garçons dans la région de Koutiala, ADAP a retenu une fille et un garçon par village pour leur faire suivre des ateliers de formation sur des questions connexes telles que les causes et conséquences du travail des enfants, la santé sexuelle et de la reproduction, les droits et responsabilités des enfants, les risques liés au trafic et comment les éviter, et les avantages de l éducation. Une partie de la formation et du suivi avait trait à l éducation des pairs éducateurs sur le remplissage de formulaire afin d y consigner leurs différentes activités. En plus de l interaction avec les autres enfants de leur village, les pairs éducateurs cherchaient à mobiliser les parents et les enfants qui ne fréquentaient pas l école. ADAP s est rendu compte que 32 relais sociaux parvenaient à toucher près de 2500 personnes dans la communauté. Cela a pu se faire avec un minimum de formation mais beaucoup d appui et d encouragement. Grâce aux efforts de ces mobilisateurs sociaux, le taux d inscription à l école a augmenté. Les enseignants interrogés sur l impact du projet ont relevé que les enfants avaient un plus grand intérêt pour leurs études, que leur comportement s était amélioré, et que les parents étaient plus impliqués dans les activités et la gestion de l école.

3 5 Dans le projet ASHA, les clubs d enfants disposaient de matériel pour offrir des activités académiques et non académiques à tous les enfants et ont mobilisé les ressources pour continuer à financer leurs activités sur le long terme. BAT utilisait un concept de «village convivial pour les enfants», dont le but était de protéger les intérêts et le bienêtre des enfants du village et d assurer leur participation à tous les aspects de la vie du village (voir encadré 5d). A cette fin, BAT a créé des assemblées d enfants, qui jouaient un rôle de plaidoyer dans le processus de prise de décision au niveau village, y compris les décisions ayant trait à l allocation des ressources. Le projet a aussi formé des groupes de jeunes activistes pour faire de la sensibilisation sur les risques inhérents au travail des enfants et les avantages de l éducation. Des clubs d enfants basés dans les écoles ont été aussi formés dans le cadre du projet RADA en Sierra Léone pour mener des campagnes de sensibilisation dans les communautés cibles ou avoisinantes, en particulier auprès des enfants à l école. L éducation par les pairs peut avoir des influences positives durables Dans le projet AMWIK au Kenya, des émissions radios ont été utilisées pour sensibiliser divers groupes communautaires, y compris les enfants. Les émissions ciblaient des groupes d âge différents, dont les clubs scolaires de droits de l enfant, et des facilitateurs étaient formés parmi les pairs pour diriger les séances de discussion de groupe pendant les émissions radiophoniques dans le but d approfondir la compréhension et d aider à changer les attitudes et les comportements profondément enracinés en matière de travail des enfants et d éducation (voir encadré 5d). 5 b ISAT: Travailler avec les groupes de jeunes existants au Pérou En , ISAT a mis en oeuvre un projet dans la communauté minière de Huanca dans la région d Ayacucho au Pérou qui responsabilisait les adolescents dans la communauté afin qu ils sensibilisent leurs pairs sur les dangers de l entrée prématurée sur le marché du travail et les avantages de l éducation. Le projet a pu s appuyer sur un groupe de jeunes responsables qui existait déjà dans la communauté minière pour avoir été créé dans le cadre d un projet précédent sur l éducation environnementale. Les membres du groupe ont élargi leur champ d activités et de responsabilités pour inclure la promotion des droits de l enfant et l importance de l éducation et du suivi des bénéficiaires du projet. Le personnel du projet a conçu et conduit des formations complémentaires pour les pairs éducateurs, focalisées spécifiquement sur le travail des enfants dans la communauté minière et sur l éducation. Les jeunes étaient chargés de la sensibilisation sur un éventail de sujets liés à l environnement, au travail des enfants, aux droits des enfants, à la communication et à la conduite d activités de sensibilisation des jeunes dans la communauté. Dans le suivi des bénéficiaires, ils ont aussi pu dans leur rôle servir de modèle. ISAT a estimé que l approche des pairs éducateurs a été une des causes principales du succès du projet. Par ailleurs, la préexistence de groupes de jeunes signifiait que les résultats du projet avaient plus de chances d être durables. 158 Dans le cas de CSAGA au Viêtnam, les pairs éducateurs étaient impliqués dans l enseignement des compétences de vie aux enfants de la rue, y compris les compétences ayant trait aux façons d étudier avec efficacité (Voir encadré 5e). Ce qui fait la particularité de ce projet, c est que les pairs éducateurs étaient des étudiants et qu ils n étaient pas issus de la communauté cible. Pour les étudiants comme pour tous les groupes de pairs éducateurs, leur implication était une expérience à double sens: elle était bénéfique pour le groupe cible et enrichissante pour les pairs éducateurs qu ils étaient. Dans d autres projets, tels que le projet SUMANDO au Paraguay, les pairs éducateurs ont servi de modèles pour motiver les jeunes enfants à établir des objectifs académiques plus ambitieux. Il s agit là d un moyen particulièrement efficace d aider les enfants employés domestiques à se rendre compte que leur situation peut changer et s améliorer à travers l éducation. Le projet SUMANDO est une initiative d apprentissage à distance qui requiert une grande dose d auto motivation. Les bénéficiaires qui ont pu terminer ont fait part de leur intérêt à aider d autres enfants employés domestiques à avoir accès et à tirer profit du programme. Les plus performants du programme d apprentissage à distance ont participé aux «cercles d apprentissage» qui leur ont permis d apporter soutien et encouragement aux nouveaux participants, renforçant par la même occasion leur propre épanouissement et facilitant la socialisation avec d autres enfants dans la même situation. L aspect socialisation est important lorsqu on travaille avec les enfants employés domestiques, qui se trouvent souvent isolés et privés de contact avec leurs pairs. (Voir page 117).

4 3. Conception d une approche pair à pair CIRCLE a identifié des éléments stratégiques comme partie intégrante de l approche de l éducation par les pairs et qui devraient être considérés dans le processus d élaboration de projet. Les points ci-dessous ne suivent pas nécessairement un ordre de priorité, tout comme ils ne sont pas nécessaires dans tous les cas. Ils sont utiles pour la prise de décision et l orientation du processus de conception Création d un environnement favorable pour l éducation par les pairs Le concept pair à pair doit être adapté à l environnement dans lequel le projet évolue et aux caractéristiques des bénéficiaires du projet. Pour ce faire, les organisations doivent d abord chercher à connaître les besoins et les aspirations des bénéficiaires et à faire une cartographie des possibilités et des limites de leur environnement. L approche du projet doit être développée en concertation avec les principaux acteurs, y compris les groupes nommés comme pairs éducateurs. Il est important que tous ceux qui sont concernés soutiennent le concept et s approprient du projet Les points à prendre en compte dans la création d un environnement favorable sont: L appui de la communauté: Le concept pair à pair peut ne pas être bien compris par la communauté concernée. Par conséquent, dès l abord, des concertations doivent être organisées avec les responsables communautaires et religieux, le personnel scolaire et les enseignants, les parents, les enfants, et d autres groupes pertinents, en particulier les groupements de femmes et de jeunes, pour expliquer le concept et recueillir leurs apports. Il est important que toutes les parties concernées supportent le concept et s approprient le projet. Par exemple, la création du conseil des enfants et jeunes dans le cadre du projet CEIPA a été facilitée par l appui du maire et de l administration de la localité et leur attitude positive et constructive par rapport à une participation significative des enfants. Structures: Avant de créer de nouvelles structures pour appuyer le processus pair à pair, il importe d avoir une idée des groupes ou associations déjà existants dans la communauté. Si de tels groupes sont en place, s appuyer sur eux ou les adapter aux besoins du projet peut être une stratégie plus efficace que la création de nouveaux groupes, à condition qu ils soient bien organisés et qu ils répondent aux besoins du groupe cible. Ils peuvent aussi renforcer la durabilité du projet. Il est aussi possible de créer une nouvelle structure à l intérieur d une structure existante, par exemple un club de droits de l enfant dans une école, comme ce fut le cas pour le projet AMWIK au Kenya (voir encadré 3c). Chronogramme: Le chronogramme des activités sera influencé par la situation géographique du projet et les autres contraintes du calendrier des enfants et des jeunes. Certaines contraintes peuvent affecter la disponibilité des pairs éducateurs pour leur participation aux activités du projet, comme par exemple, dans les situations où ils pourraient être sollicités pour les récoltes, ou les situations d examens qu ils doivent préparer et passer. Dans l évaluation de l intérêt et de la motivation des pairs éducateurs potentiels pour le projet, le temps qu ils peuvent réellement consacrer aux activités est une donne importante. Si un groupe donné ne peut pas garantir qu il sera disponible, d autres options doivent être envisagées c AMWIK: Groupes d écoute des enfants Une composante fondamentale du programme de sensibilisation de AMWIK au Kenya est la diffusion d émissions radiophoniques préenregistrées sur le travail des enfants et l éducation (voir Sensibilisation, p. 47). Certaines émissions ont été conçues pour les adultes et d autres pour les enfants. AMWIK forme aussi des facilitateurs dans la communauté, y compris les membres des clubs de droits de l enfant dans les écoles, pour diriger des causeries débats après les émissions. Un des résultats des séances d écoute a été l augmentation du nombre des membres des clubs de droits de l enfant. A la lumière de cette réalité, AMWIK a senti qu il était important de travailler avec les structures pour les enfants existantes plutôt que d en créer de nouvelles. Cette approche a permis de faire des économies de temps et d efforts et a aussi donné aux enfants le sentiment que le projet leur appartenait et qu ils en étaient responsables. Les séances d écoute avaient pour but de responsabiliser les enfants à tendre la main aux enfants à risque et d être en mesure de se protéger et défendre leurs droits et leurs intérêts. Le processus de responsabilisation est important dans une perspective de long terme, car les leçons apprises accompagneront les enfants jusqu à l âge adulte et à celui auquel ils auront leurs propres enfants. AMWIK a pu constater que beaucoup d enfants appartenant aux clubs d enfants étaient vulnérables ou marginalisés d une façon ou d une autre et a mis l accent sur l orientation de leurs discussions et a apporté un appui considérable pour s assurer que les messages de plaidoyer étaient appropriés et ciblés. Favoriser l appropriation du projet prend du temps et doit commencer dès le début par l adoption d approches participatives visant à vaincre la perception que les activités du projet sont imposées par une organisation étrangère.

5 5 Finance: Il est possible dans certaines situations ou dans certaines zones, que les pairs éducateurs se sentent moins responsables vis-à-vis de leur travail s ils ne sont pas payés en retour. Cela dépendra du niveau de cohésion au sein de la communauté et aussi des politiques appliquées par les autres projets. Si les gens sont habitués à se faire payer pour leurs services, il peut être difficile de trouver et de motiver des bénévoles non payés. Par conséquent, une motivation financière pourrait être nécessaire pour persuader les pairs éducateurs à s investir dans le projet. Le choix de suivre ou non cette voie dépendra des buts et objectifs du projet et doit prendre en compte les besoins et les attentes des groupes de pairs éducateurs potentiels. 3.2 Identification du groupe des pairs éducateurs Les organisations doivent chercher à savoir s il vaut mieux travailler avec les pairs éducateurs au sein ou à l extérieur de la communauté. Les capacités d un étudiant d université seront différentes de celles de quelqu un qui n a pas le même niveau d éducation. Toutefois, si le groupe cible est un groupe d anciens enfants travailleurs, celui qui n a pas le niveau universitaire pourrait être à même de mieux interagir avec le groupe cible et ainsi avoir plus d influence sur eux. 5 d BAT: Jeunes activistes plaidant pour des villages conviviaux pour les enfants Le projet BAT en Inde se focalise surtout sur la création de villages conviviaux pour les enfants dans les zones cibles. L approche a été utilisée par d autres organisations en Inde avec des résultats appréciables et fait la promotion d une participation significative des enfants à tous les niveaux de la société et de la vie communautaire, y compris la prise de décision politique, à travers les parlements d enfants (Voir Sensibilisation, p. 47). Le succès de l approche repose sur l implication et l appui de la communauté. Conscient de cette réalité, BAT a encouragé la formation des groupes de jeunes, de femmes, et d enseignants pour soutenir l initiative. La simple reconnaissance de leurs rôles et de leurs responsabilités a été un facteur de motivation énorme pour les jeunes. Après avoir joué un rôle plus passif dans la société, ils ont été responsabilisés pour qu ils puissent devenir des membres actifs de leurs communautés. Les problèmes de travail des enfants et d éducation sont connus des jeunes bénévoles qui ont transmis cette connaissance à leurs pairs plus jeunes et à la communauté de façon plus générale. Les jeunes activistes ont aussi appuyé la création de Centres d Informations et de Ressources (voir Collecte de données, p. 72). L intention n est pas de dire que certains groupes sociaux produisent de meilleurs pairs éducateurs que d autres, mais plutôt qu en fonction des résultats attendus, certains groupes peuvent plus facilement être efficaces que d autres dans la réalisation des objectifs du projet. Parmi les critères à prendre en compte dans le choix d un groupe de pairs éducateurs nous avons: Le genre: La composition genre du groupe de pairs éducateurs est d une importance capitale. Si le projet met l accent sur les formes de travail des enfants qui touchent principalement les garçons ou principalement les filles, il est compréhensible que les pairs éducateurs soient du même genre pour faciliter le contact avec le groupe cible. Dans d autres cas, il pourrait s avérer important d assurer l équilibre des genres. Dans tous les cas, les pairs éducateurs devront être formés en sensibilisation genre et en compétences connexes. Age: Dans la notion d éducation par les pairs, il est entendu de façon implicite que le groupe de pairs éducateurs soit du même âge et partage le même passé que le groupe cible. Cela ne veut pas dire qu on ne peut pas faire travailler des étudiants avec les enfants à bas âge. Il pourrait être difficile pour les enfants à bas âge d être des pairs éducateurs pour les autres enfants, mais dans certaines situations, cela peut être aussi une option viable. Aptitude personnelle et motivation: La pair éducation est d une certaine façon une vocation et certains individus sont plus aptes à le faire que Les pairs éducateurs peuvent parfois créer des groupes de théâtre pour véhiculer les messages de prévention contre le travail des enfants 160

6 d autres. Elle est directement liée à la motivation personnelle. Les pairs éducateurs potentiels cherchent-ils à rendre un service à la communauté, à améliorer leurs compétences ou s attendent-ils à une rémunération? La question de la rémunération est d importance relativement à la durabilité car elle aura nécessairement un impact sur la continuité des services après l épuisement des fonds du projet. Dans certains projets, les enfants qui ont bénéficié des activités sont disposés à transmettre leurs connaissances et leurs expériences à d autres et deviennent euxmêmes des pairs éducateurs. 5 Compétences requises: Cet élément dépendra des objectifs du projet et de ce que doivent être les rôles et responsabilités des pairs éducateurs. Certaines questions pertinentes doivent être posées: les pairs éducateurs seront-ils impliqués dans la sensibilisation, le plaidoyer, l enseignement, ou dans les trois activités à la fois? Doivent-ils être capables de parler à partir de leur expérience? Les compétences nécessaires seront-elles transférées aux pairs éducateurs à travers la formation? (Voir aussi la Section 3.3). 5 e Il est important de prendre le genre en compte dans le choix des groupes pour les former en tant que pairs éducateurs CSAGA: Eduquer les enfants non scolarisés au Viêtnam Au Viêtnam, CSAGA a entrepris d améliorer les opportunités d éducation pour les enfants de la rue non scolarisés vivant et travaillant dans les bidonvilles de Hanoi, en utilisant une équipe d étudiants comme pairs éducateurs. Au cours de la phase initiale du programme, les volontaires ont reçu une formation dans les domaines suivants: renforcement de la participation des enfants, en particulier aux cours, et appui leur permettant d étudier plus efficacement; l éducation des enfants sur les «valeurs de la vie», telles que la prise de conscience, la santé sexuelle et de la reproduction, le respect, la coopération, l amour, le bonheur et la paix; l amélioration des compétences de vie des enfants afin de leur permettre de faire face aux réalités quotidiennes et de développer leurs capacités de se protéger contre les conditions de travail dangereuses. Certains sujets de formation n étaient pas essentiels pour les résultats du projet mais ont paru importants pour l épanouissement général des bénéficiaires. Par exemple, la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents n avait pas été identifiée comme domaine de formation, mais constitue un aspect vital de la vie des enfants de la rue car ils sont exposés à toute sorte d abus, y compris les abus sexuels. Les volontaires ont reçu une formation dans des domaines tels que l écoute active, l expression positive, l acceptation des opinions des autres, la négociation et la résolution de conflits, la collaboration, l identification de valeurs, l autoévaluation, la réflexion responsable, la prise de décision, et l élaboration de plans personnels. Les volontaires ont trouvé la formation très utile pour le travail avec les enfants de la rue, dont les valeurs sont si différentes des normes sociales, dont les capacités d apprentissage avaient été diminuées, et qui avaient une disposition pour les comportements anti-sociaux. La formation a aussi aidé à résoudre les conflits au sein du groupe et entre certains enfants. Les volontaires ont découvert par la suite que les enfants étaient plus susceptibles d aller à l école et de travailler efficacement si l on réduisait les perturbations et s ils étaient plus activement impliqués dans le processus d apprentissage. Cela devint leur stratégie principale pour attirer et retenir les enfants en classe. La formation a aussi aidé les volontaires à mieux comprendre le passé et l environnement des jeunes dont ils avaient la charge et ainsi à concevoir des stratégies appropriées pour surmonter certains obstacles au renforcement des rapports de confiance. Par exemple, les enfants de la rue ont très peu d opportunités de s amuser et de participer aux activités récréatives sociales. Les étudiants, en collaboration avec CSAGA, ont organisé un petit festival dans un parc local pour célébrer la Journée Mondiale de l Enfance. La Journée comprenait des activités en plein air et des jeux au cours desquels les enfants ont pu mettre de côté leurs problèmes personnels et devenir simplement des enfants. Cela a eu deux résultats positifs: Les enfants étaient à l aise et se sont sentis assez en confiance pour parler ouvertement avec leurs éducateurs de leurs familles et de leur vie au travail, donnant l aperçu indispensable pour déterminer le soutien qu il leur fallait. Elle a permis aux enfants de redécouvrir les joies de l enfance et de voir un autre visage de la vie que les corvées et les difficultés de la vie dans la rue. Cela leur a donné une vue rapide des possibilités autres que le travail dans leur vie. A une autre occasion, les volontaires ont organisé une sortie au cinéma, car ils voulaient leur donner la chance d être avec d autres enfants et d expérimenter et d exprimer de près certaines valeurs qu ils avaient discutées dans leurs cours, telles que le respect et la coopération. La sortie a renforcé d avantage les liens étroits entre les volontaires et les enfants dont ils avaient la charge. Cependant, une des difficultés rencontrées par les étudiants a été le besoin d assumer le poids de leur propres études et examens à la fin de leur année d étude à l université, ce qui a eu un impact sur le temps et l attention qu ils pouvaient consacrer au projet. Une solution a été trouvée grâce à la collaboration étroite qui existait avec le partenaire de terrain pour les calendriers d études, mais cela a fait que des cours étaient souvent reportés, ce qui n était pas une situation idéale du point de vue du groupe cible. Il importe de noter que l approche pair à pair a été appliquée au Viêtnam, pays où le gouvernement exerce beaucoup de contrôle et d autorité et où ce genre d approche serait contraire aux approches éducatives traditionnelles. 161

7 5 La disponibilité: Lorsque vient le moment d approcher les pairs éducateurs potentiels, il est crucial de demander combien de temps ils peuvent consacrer au projet. Cela peut varier en fonction de la saison, du jour de la semaine, ou du moment de la journée. Par exemple, s il s agit d étudiants, il est probable qu ils ne pourront pas travailler sur les activités du projet pendant la période des examens. La disponibilité des pairs éducateurs doit être un facteur pour tous les aspects de la préparation, de la mise en oeuvre et du suivi du projet. Historique: L appartenance ou la non appartenance à la communauté des pairs éducateurs et leur familiarité avec ou leur connaissance du groupe des bénéficiaires doivent être prises en compte. Lorsque les pairs éducateurs sont de la même communauté et partagent le même passé, les enfants les acceptent plus facilement et sans réserve, et l impact du projet a plus de chance d être durable. Dans certains projets, par exemple le projet CENDHEC au Brésil, les pairs éducateurs Pour la durabilité, il est important d assurer que les pairs éducateurs se sentent valorisés et importants pour la communauté ou les responsables du suivi ont formé d anciens enfants employés domestiques à être des agents de prévention du travail des enfants. Ces enfants avaient des connaissances et une expérience de premier ordre du groupe cible, car ils avaient travaillé dans le même domaine auparavant. Toutefois, si les compétences et les capacités nécessaires ne se trouvent pas ou ne peuvent pas être transférées au sein de la communauté, ou si un genre de collaboration spécifique est requis, prendre des pairs éducateurs en dehors de la communauté peut s avérer plus rentable. Dans certains projets, tels que ceux qui travaillent avec les enfants de la rue des centres urbains, il peut ne pas y avoir de communauté facilement définie avec une structure sociale claire, si bien que travailler avec des pairs éducateurs venant d ailleurs peut être la seule option viable. Groupes existants: Le travail avec des structures et groupes existants peut faire gagner du temps, de l effort et des ressources. Ces groupes et structures doivent être identifiés au cours des missions et des enquêtes dans les communautés cibles. Certaines communautés et écoles travaillent sur différents types de groupes d enfants, y compris les clubs sociaux, de divertissement et de sport. Si ils existent déjà, il sera logique de voir s ils peuvent intégrer la question du travail des enfants et, dans ce cas, identifier les programmes de formation et de renforcement des capacités pour faciliter leur intégration. 3.3 Création de structures et groupes appropriés Dans certains cas, il pourrait être nécessaire de créer des groupes de pairs soit parce qu ils n existent pas du tout, soit parce que les groupes existants ne sont pas adaptés. Ces groupes sont très souvent créés sous forme de clubs d enfants à base communautaire ou scolaire ou de travail des enfants. Dans beaucoup de cas, tels que le cas du projet ASHA en Inde, les clubs jouent un rôle à buts multiples en: offrant un cadre sûr et de suivi dans lequel les enfants peuvent interagir, jouer ou apprendre; encourageant les enfants à veiller les uns sur les autres dans la vie et à être conscients des mesures à prendre dans les situations de menace pour eux-mêmes ou pour leurs pairs; renforçant l épanouissement social et personnel des enfants à travers des jeux interactifs et des activités d apprentissage extrascolaire, d éducation de rattrapage, et d autres compétences de vie; encourageant les enfants à devenir des modèles pour leurs pairs plus jeunes, surtout ceux confrontés au risque de travail des enfants; encourageant la création d activités génératrices de revenus adaptées à leur âge ou de plans d épargne et en aidant les enfants à comprendre comment mobiliser les ressources et gérer leurs propres structures financièrement et administrativement afin de devenir autosuffisants ; renforçant un sentiment d identité, de citoyenneté, et de responsabilité communautaire chez les enfants, renforçant ainsi les efforts de prévention du travail des enfants à long terme. 162

8 Une participation significative des enfants sous-tend toutes activités de pair éducation, qu il s agisse de la formation des pairs éducateurs ou de la création des structures au sein desquelles les pairs éducateurs apprennent à veiller les uns sur les autres dans la vie. Il est vital que les activités de projets ayant pour objectif l épanouissement des enfants incluent les enfants dans le processus de conception, de mise en oeuvre et de suivi. Les enfants doivent être consultés sur ce que ces structures doivent faire, les endroits où elles doivent être situées, les équipements dont elles auront besoin, et sur leur gestion financière et administrative. Au bout du Etablir les liens entre les pairs compte, ils doivent bénéficier de formations appropriées (Voir Section 3.4) pour devenir responsables du maintien et de la durabilité de ces structures à l avenir. Les clubs d enfants du village du projet ASHA étaient gérés par les éducateurs et les structures enfants de la communauté, y compris les bénéficiaires directs, et recevaient des soutiens académiques et non académiques pour leurs activités. Les enfants faisaient aussi une petite contribution financière au club tous les mois (1 existantes dans la communauté roupie Indienne à peu près 0,03$) pour l établissement d un fonds opérationnel d appui aux cours préparatoires et aux activités extrascolaires (Voir peut accroître la durabilité Sensibilisation, p. 47). 5 Certains projets ont établi des structures de nature plus formelle et politique pour les enfants, tels que CEIPA au Guatemala et BAT en Inde (voir Sensibilisation, p.47). Dans le cas du Guatemala, cela a nécessité la création d un comité municipal pour les enfants et jeunes, COMUNA, qui menait ses affaires de la même façon que les autres comités municipaux et pour lesquels des élections étaient organisées parmi les populations de jeunes et d enfants du village. Ces groupes, quelle que soit la forme qu ils peuvent éventuellement prendre, peuvent avoir un impact significatif sur la vie des enfants, en particulier les enfants vulnérables qui n ont probablement jamais connu ces activités auparavant. Ils encouragent l interaction sociale des enfants, ce qui est crucial pour leur épanouissement, et ils leur offrent un espace de jeu et d apprentissage sûr. Même si leur fonction première, celle qui consiste à offrir des activités éducatives et sociales aux (anciens) enfants travailleurs, est précise au début du projet, avec l appui des enfants et d autres groupes communautaires tels que les groupements féminins, ils sont graduellement absorbés par la vie scolaire ou communautaire et augmentent le nombre de leurs membres et de leurs activités. Avec un effort sensible et l attention qu il faut, leur potentiel de durabilité est significatif. 3.4 Formation des pairs éducateurs La formation et le renforcement de capacités des pairs éducateurs leur donnent non seulement la connaissance requise et les compétences pour entreprendre les activités du projet, mais aussi renforcent leur confiance, leur estime et respect de soi et les aident à mieux comprendre leurs droits et responsabilités dans la société. Avec une formation adaptée, les pairs éducateurs peuvent devenir de puissants défenseurs de l élimination du travail des enfants et de l éducation pour tous. Le travail avec des groupes d enfants existants peut alléger le fardeau du renforcement des capacités car des niveaux raisonnables de capacités peuvent exister à partir desquels bâtir un programme de formation plus ciblé et efficient. Par exemple, les clubs d enfants scolaires au Kenya soutenaient déjà les enfants orphelins du VIH/SIDA, qui étaient obligés de travailler pour survivre. L intégration de la sensibilisation sur le travail des enfants dans leurs activités et dans leurs responsabilités a été du coup relativement directe. La recherche et le développement d un programme de formation et de renforcement de capacités requièrent: L évaluation de la capacité, de la motivation et de l engagement: Cela implique l évaluation de capacités existantes du groupe de pairs éducateurs potentiels et l identification des compétences, du contenu du programme, du niveau de formation nécessaire pour permettre au groupe de devenir des f CENDHEC: Les enfants travailleurs comme agents du changement social Dans son projet à Récife au Brésil, CENDHEC a formé un groupe de 20 jeunes moniteurs pour aider à coordonner, gérer et mettre en oeuvre les activités du projet, dont l organisation d une Conférence Municipale sur les Enfants Employés Domestiques (Voir Plaidoyer, p. 72). Les moniteurs se sont comportés comme des agents de prévention du travail des enfants, en travaillant avec les communautés pour sensibiliser sur les dangers du travail domestique et le préjudice causé aux enfants et aussi en faisant la promotion des droit des enfants en général. Les moniteurs ont reçu une formation de formateurs pour multiplier l effet du renforcement des capacités. L implication des jeunes dans tous les aspects de la gestion et de la mise en œuvre du projet et dans la prise de décision a eu un impact significatif sur leur épanouissement personnel et social et a contribué de manière significative à la durabilité à long terme des résultats. Les jeunes moniteurs ont joué aussi un rôle dans la formation d autres moniteurs issus de la communauté. CENDHEC a identifié à peu près cinquante anciens enfants employés domestiques pour la formation. La demande pour les places était telle que les candidats étaient sélectionnés sur la base d une lettre de motivation. Les parties prenantes ont été impressionnées par les qualités de dirigeants des moniteurs, leur connaissance des problèmes liés au travail des enfants et aux droits des enfants, leurs compétences en communication et en formation, et leur engagement à changer la vie des enfants vulnérables. Certains moniteurs ont indiqué qu ils voulaient être formés pour devenir des travailleurs sociaux afin de pouvoir continuer à travailler dans ce domaine.

9 5 pairs éducateurs efficaces. Lorsqu on travaille avec des groupes d enfants et de jeunes existants, la formation doit s appuyer sur les aptitudes et les compétences que ces groupes ont déjà acquises. De plus, il est important d évaluer la volonté et l engagement des pairs éducateurs potentiels à remplir leurs rôles et responsabilités. Les candidats les plus efficaces seront les plus motivés à provoquer le changement et à aider les autres enfants dans leurs communautés. Il serait utile d identifier une méthodologie efficace pour évaluer cet engagement, par exemple à travers des entrevues. CENDHEC au Brésil a reçu une demande de participation à leur programme de formation des agents de prévention du travail des enfants si énorme qu il a fallu établir un processus d acceptation des candidatures (voir encadré 5f). Fixation des objectifs: Le type et le niveau de formation dépendront des résultats qu elle compte atteindre. Parmi les objectifs de la formation il peut y avoir : L amélioration des compétences, telles que l éducation, la responsabilisation, le conseil, le plaidoyer, et la communication. Selon l intérêt du projet, les pairs éducateurs peuvent être obligés d apporter un soutien psychosocial au groupe cible ou d engager un dialogue avec les acteurs importants tels que les responsables politiques et les représentants du gouvernement. La transmission d informations, telles que celles sur les causes et les conséquences du travail des enfants et les avantages de l éducation. Si les pairs éducateurs ont été eux-mêmes des enfants travailleurs par le passé, la compréhension des raisons qui les ont amené dans une situation d exploitation les aidera à faire passer le message à d autres enfants et à les persuader à ne pas céder à des pressions semblables. Les pairs éducateurs ont aussi besoin d informations sur les alternatives existantes au travail des enfants et sur comment les enfants peuvent, par exemple, avoir accès aux services d éducation et de santé. Dans le cas du projet RADA en Sierra Léone, les membres des clubs d enfants connaissaient le problème du trafic des enfants qui prévalait dans la zone. Choix de la forme et du style: Les programmes de formation doivent prendre en compte les capacités et les caractéristiques individuelles et de groupe. Par exemple: Les sessions théoriques et pratiques. Selon l intérêt du projet et le niveau d éducation des pairs éducateurs, la formation doit trouver un équilibre entre la théorie et la pratique. Les sessions pratiques sont plus efficaces pour inculquer certaines connaissances que les sessions théoriques. Ateliers séparés et conjoints:. Lorsqu on travaille avec des groupes communautaires divers, tels que les associations de parents d élèves ou de développement communautaire, il est utile d envisager l organisation d ateliers de formation conjoints dans le but d encourager une collaboration étroite et le soutien entre toutes les parties prenantes. Les ateliers séparés peuvent être plus utiles s ils se focalisent sur les exigences de chaque groupe ou sur le travail dans des cadres culturels ou autres spécifiques. Ateliers interactifs. Les méthodes d enseignement participatives produisent de meilleurs résultats que les méthodes plus traditionnelles et peuvent préparer les pairs éducateurs à travailler avec leur groupe cible. Durée Les programmes de renforcement de capacités doivent être suffisamment longs pour permettre aux stagiaires d assimiler ce qu ils ont appris. Certaines compétences sont mieux assimilées grâce à la pratique. La formation doit donc comprendre des sessions pratiques avec le groupe cible. Les enfants trouvent le fait d apprendre de leurs pairs très utile pour leur développement 164

10 Développement du contenu: La formation doit comprendre: des informations sur les questions liées aux points sur lesquels se focalise le projet, comme les dangers et causes du travail ou du trafic d enfants, les droits et responsabilités des enfants, l importance de l école et de l éducation, la santé sexuelle et de reproduction, le VIH/SIDA. les compétences pédagogiques et pair à pair ou enfant à enfant ; les compétences psychosociales visant à influencer la base des valeurs des enfants travailleurs ou à risque, y compris l égalité genre et l estime de soi; les compétences en matière de plaidoyer, communication et média si possible; les méthodologies basées sur l art ; la planification, l enregistrement et le suivi des compétences, au besoin pour atteindre les objectifs du projet. Exploration d autres sources de soutien potentielles: De tierces parties peuvent être contactées pour soutenir les activités de renforcement de capacités, comme par exemple les groupements du secteur privé, les responsables de l éducation, les départements de l administration locale, les groupements communautaires, les écoles, et les universités. Cela pourrait augmenter le nombre des acteurs du projet et éclater les coûts. Par exemple, un institut de formation peut vouloir offrir des cours gratuits, ce qui libèrerait des ressources utilisées ailleurs dans le projet. 5 g CWIN: Formation en plaidoyer enfant à enfant au Népal Le projet CWIN au Népal a réalisé un programme spécial de formation en plaidoyer enfant à enfant pour 239 enfants. La plupart des participants étaient déjà impliqués dans des groupes d enfants spéciaux, connus sous le nom de Forums des Droits de l Enfant, mis en place dans le cadre du projet. Le programme de formation a été conçu avec en vue la transmission de compétences en communication et interpersonnelles pour aider les enfants défenseurs à persuader leurs pairs de quitter le travail pour retourner à l école. L approche adoptée par les enfants défenseurs comprenait les techniques de théâtre de rue, à travers lesquelles ils développaient des pièces de théâtre basées sur les réalités de la vie des enfants travailleurs et les avantages de l éducation. Ces pièces étaient présentées sur la plupart des sites du projet et dans les écoles, ce qui a permis d atteindre des milliers d enfants et d adultes, de faire prendre conscience et de faire passer des messages aux enfants à risque et aux enfants travailleurs et ceux qui fréquentent l école. Les pièces de théâtre ont été particulièrement appréciées par les autres enfants et ont été une méthode efficace pour sensibiliser les enfants défavorisés. 5 Le suivi et le contrôle: La communication et les rencontres régulières avec les pairs éducateurs permettent de faire face avec promptitude et efficacité aux problèmes qui surviennent et d évaluer les besoins de formation. Ceux-ci peuvent comprendre les ateliers internes de formation pour maintenir et renforcer les niveaux de capacité pendant la mise en œuvre du projet. 4. Durabilité Les approches de l éducation par les pairs sont confrontées à un risque plus élevé que d autres au terme du projet car elles sont plus dépendantes du maintien en groupe des participants et de leur motivation. Il est possible qu un groupe de pairs éducateurs ait des liens plus étroits pendant la mise en œuvre du projet, en raison surtout du fait que le projet lui-même joue le rôle de locomotive qui conduit et maintient ensemble tous les éléments. Ces éléments peuvent avoir besoin de temps pour mûrir au point de continuer à exister, dans une forme ou une autre, après le retrait du financement et de la coordination. Dans le cadre de la conception du projet et pour des raisons de durabilité, une vision à long terme doit être développée par rapport aux groupes de pairs éducateurs, avec un accent particulier sur la manière dont leurs capacités et compétences nouvellement acquises pourraient servir au mieux la communauté et les enfants vulnérables à l avenir. Certaines voies pour rendre durable l éducation par les pairs sont:: Encourager les pairs éducateurs à renforcer leurs compétences et à devenir des maîtres qualifiés, des travailleurs sociaux, ou des conseillers. Ainsi, les pairs éducateurs peuvent devenir des défenseurs à vie de l élimination et de la prévention du travail des enfants. La création de groupes d enfants et de jeunes enracinés dans les structures communautaires, locales, et municipales. Celles-ci ont plus de chance d exister au delà de la vie du projet, à condition qu elles soient fortement appuyées par les autorités compétentes, comme ce fut le cas des COMUNA du projet CEIPA au Guatemala. Les parties prenantes pourraient être obligées d identifier des possibilités d emploi pour les pairs éducateurs afin qu ils puissent 165

11 5 continuer à servir l intérêt supérieur des enfants, en particulier les enfants à risque. Une autre option pourrait consister à établir des accords de partenariat formels avec les institutions de formation intéressées, telles que les universités, dans le but d assurer l épanouissement continu des pairs éducateurs. Lier l éducation par les pairs à des structures existantes ou nouvellement créées dans la communauté augmente la durabilité. Parmi ces structures se trouvent les écoles, les associations de parents et d enseignants, et les clubs d enfants et de jeunes, tels que les clubs sportifs, de Pionniers, et des Filles Guides. Le contrôle des coûts pour augmenter les chances de survie des activités au terme du projet. Plus le coût opérationnel d un groupe de pairs éducateurs est élevé, plus le besoin de chercher des financements additionnels est grand et plus sa durabilité est difficile. L éducation par les pairs aide a renforcer des compétences qui ne peuvent être enseignées dans une salle de classe On ne peut pas empêcher les jeunes d évoluer dans la vie. Ils grandissent, reçoivent des formations pour exercer d autres professions, quittent la communauté, et bâtissent leur propre vie. Ainsi donc, l éducation par les pairs est un processus dynamique et organique qui doit se développer au point de se perpétuer d elle même. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils doivent être encouragés à suivre les pas de ceux qui leur ont servi de modèle pour devenir eux-mêmes des modèles pour les générations à venir. Le vrai sens de la durabilité réside en cela dans un processus de l éducation par les pairs. Inculquer un sens de la responsabilité et d appropriation du projet aux enfants et jeunes développer une culture du «nous» est vital, et tout doit être fait pour cela dès le début du projet à travers des approches interactives et participatives qui assurent une participation significative de ce groupe social. 5. Défis Bien qu efficace en tant que stratégie, l éducation par les pairs seule ne peut pas répondre aux questions complexes et sensibles auxquelles sont confrontés les enfants travailleurs ou à risque. Après tout, les pairs éducateurs sont des enfants et des jeunes, et ils peuvent manquer d expérience dans la vie, d éducation et de compétences professionnelles, et peuvent manquer de maturité dans des situations difficiles. Ils peuvent être bien intentionnés et travailleurs, mais certains problèmes auxquels sont confrontés les enfants défavorisés sont extrêmement difficiles à résoudre et peuvent entraîner des réactions physiques et émotionnelles extrêmes. Ainsi donc, l éducation par les pairs a ses limites et ses difficultés: L éducation par les pairs ne peut pas à elle seule résoudre les problèmes complexes et sensibles auxquels sont confrontés les enfants travailleurs ou à risque Les pairs éducateurs ne sont pas des psychologues, des psychiatres, des conseillers, des maîtres, des travailleurs sociaux, des infirmiers ou des médecins de formation. Ils peuvent recevoir une formation de base dans ces domaines et assurer des services à la mesure de leurs capacités, mais ils ne peuvent pas se substituer aux professionnels. Dans la plupart des cas, le travail qu ils font avec le groupe cible est phénoménal et peut aider les enfants de plusieurs façons, par exemple il peut les encourager à retourner à l école ou dans leurs familles, les aider à se retirer du travail, et à renforcer leur estime de soi et leur respect de soi. Mais: - ils ont besoin de beaucoup d appui eux-mêmes et doivent être formés sur les mesures à prendre dans les situations où ils n ont pas la réponse ou qui dépassent leurs compétences; - ils doivent avoir accès à un système de référence et être formés à ce qui doit être fait en situation d urgence. Parce qu ils encouragent les enfants défavorisés à parler de leurs situations personnelles ou des traumatismes qu ils ont pu subir, les réactions peuvent être fortes, et l aide professionnelle doit être prête à voler à leur secours. Autrement, le résultat peut être préjudiciable à la fois pour l enfant et le pair éducateur. 166

12 - Maintenir le niveau d effort requis des pairs éducateurs ou défenseurs de l approche enfant à enfant peut être difficile pour les jeunes dans leurs tentatives de trouver l équilibre entre leur travail de pairs éducateurs et leurs responsabilités familiales et scolaires, leurs loisirs, et les autres opportunités d épanouissement. - Dans certaines cultures, on considère qu il est socialement inacceptable que les enfants s adressent aux adultes. Dans de tels cas, les pairs éducateurs peuvent être obligés de travailler auprès des adultes pour avoir accès aux générations plus âgées. 5 - Il faut de la prudence avant de considérer l éducation par les pairs comme option si les chances de sa durabilité à plus long terme sont minimes. Il est vital que les jeunes n éprouvent pas un sentiment «d abandon» à l égard du projet car cela peut renforcer une attitude négative vis-à-vis des autorités et des institutions et compromettre les tentatives futures de responsabilisation des groupes de jeunes. Pour éviter cela, une stratégie de sortie appropriée doit être élaborée. - Comme indiqué dans la section sur la durabilité, il est important qu un sens d appropriation soit établi aussi rapidement et aussi efficacement que possible au sein du groupe des pairs éducateurs. Cependant, l appropriation peut prendre du temps, beaucoup d efforts et de travail à se réaliser et il ne «survient juste» pas aussi naturellement pendant le projet. Elle doit être inculquée et entretenue à travers des activités participatives et interactives impliquant les enfants et les jeunes. Autres chapitres importants Education, p. 90 Suivi du travail des enfants, p.168 Il est important que les enfants puissent établir des relations avec d autres enfants 167

Programme d appui aux nouveaux arrivants

Programme d appui aux nouveaux arrivants 2 0 1 0 R É V I S É Le curriculum de l Ontario de la 1 re à la 8 e année Programme d appui aux nouveaux arrivants TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 La raison d être du programme-cadre d appui aux nouveaux

Plus en détail

L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES

L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES L Initiative mondiale pour l éducation avant tout UNE INITIATIVE DU SECRETAIRE GENERAL DE L ORGANISATION DES NATIONS UNIES L INITIATIVE MONDIALE POUR L ÉDUCATION AVANT TOUT L initiative du Secrétaire général

Plus en détail

2 0 1 0-2 0 1 1. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants

2 0 1 0-2 0 1 1. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants 2 0 1 0-2 0 1 1 Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants Version provisoire TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 L école de langue française 1 L approche culturelle

Plus en détail

Sur la voie du bien-être Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada

Sur la voie du bien-être Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada Sur la voie du bien-être Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada Initiative du Conseil interprovincial du sport et des loisirs et de l Association canadienne des parcs et loisirs Available in English

Plus en détail

Développer une Stratégie Financière

Développer une Stratégie Financière PRESENTATION Résumé Vous trouverez dans cette boîte à outils : Une discussion sur la raison pour laquelle une stratégie financière est nécessaire. Des informations sur ce dont vous avez besoin pour développer

Plus en détail

Cadre d action de Dakar

Cadre d action de Dakar mondial sur Forum l éducation Dakar, Sénégal du 26 au 28 avril 2000 Cadre d action de Dakar L Éducation pour tous : tenir nos engagements collectifs Adopté par le Forum mondial sur l éducation Dakar, Sénégal,

Plus en détail

Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions

Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions Réseau européen des Villes-santé de l OMS Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions RÉSEAU EUROPÉEN DES VILLES-SANTÉ DE L OMS Phase VI (2014-2018) du

Plus en détail

Le suivi et l Évaluation

Le suivi et l Évaluation PRESENTATION Résumé Cette boîte à outils traite du B-A BA (des aspects essentiels) pour mettre en place et utiliser un système de suivi et d évaluation dans un projet ou une organisation. Il explicite

Plus en détail

Lignes directrices canadiennes pour. l éducation. en matière de santé sexuelle

Lignes directrices canadiennes pour. l éducation. en matière de santé sexuelle Lignes directrices canadiennes pour l éducation en matière de santé sexuelle Notre mission est de promouvoir et de protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation

Plus en détail

LA CHARTE EUROPÉENNE POUR L ÉGALITÉ des femmes et des hommes dans la vie locale

LA CHARTE EUROPÉENNE POUR L ÉGALITÉ des femmes et des hommes dans la vie locale [ [ LA CHARTE EUROPÉENNE POUR L ÉGALITÉ des femmes et des hommes dans la vie locale Présentée aux états généraux du CCRE, Innsbruck, mai 2006 Rédigée par le CCRE dans le cadre du V e programme d action

Plus en détail

Petits pas grands changements. Construire la participation des personnes en situation de pauvreté

Petits pas grands changements. Construire la participation des personnes en situation de pauvreté Petits pas grands changements Construire la participation des personnes en situation de pauvreté Réseau européen de lutte contre la pauvreté Square de Meeûs 18 1050 Bruxelles, Belgique Téléphone: +32 2

Plus en détail

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Société d habitation du Nouveau-Brunswick Ministère du développement social CNB7140 Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du

Plus en détail

Education par les pairs et VIH/SIDA :

Education par les pairs et VIH/SIDA : Education par les pairs et VIH/SIDA : Concepts, utilisations et défis Collection Meilleures Pratiques de l' /99.46F (version française, mai 2000) Version originale anglaise, UNAIDS/99.46E, décembre 1999

Plus en détail

CRC/C/GC/12. Convention relative aux droits de l enfant. Observation générale n o 12 (2009) Nations Unies. Le droit de l enfant d être entendu

CRC/C/GC/12. Convention relative aux droits de l enfant. Observation générale n o 12 (2009) Nations Unies. Le droit de l enfant d être entendu Nations Unies Convention relative aux droits de l enfant Distr. générale 20 juillet 2009 Français Original: anglais CRC/C/GC/12 Comité des droits de l enfant Cinquante et unième session Genève, 25 mai-12

Plus en détail

4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la

4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la 4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la population. Eu égard à ce " vieillissement ", le nombre

Plus en détail

Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale. Manuel de structuration d un parti politique

Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale. Manuel de structuration d un parti politique 1 Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale Manuel de structuration d un parti politique 1 Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale Manuel de structuration d un parti politique Tout

Plus en détail

Sciences 10 PROGRAMME D ÉTUDES

Sciences 10 PROGRAMME D ÉTUDES PROGRAMME D ÉTUDES REMERCIEMENTS Le ministère de l Éducation, Direction des services acadiens et de langue française, tient à remercier tous ceux et celles qui ont contribué à la réalisation de ce programme

Plus en détail

LES PRINCIPES DE PARIS

LES PRINCIPES DE PARIS LES PRINCIPES DE PARIS PRINCIPES DIRECTEURS RELATIFS AUX ENFANTS ASSOCIES AUX FORCES ARMEES OU AUX GROUPES ARMES Février 2007 1 A noter: Ce document est en cours d approbation par des organisations et

Plus en détail

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation

Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Annexe E Modèles de profils de poste et de termes de référence pour les principales tâches de suivi-évaluation Pour une gestion orientée vers l'impact Guide pratique de S&E des projets Table des matières

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1 ORIENTATION DU SYSTÈME SCOLAIRE Mission de l éducation...1 Buts et objectifs de l Éducation publique...2 Résultats d apprentissage transdisciplinaires...4

Plus en détail

Formation des agents de la fonction publique dans le contexte de l'internationalisation

Formation des agents de la fonction publique dans le contexte de l'internationalisation Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1996), «Formation des agents de la fonction publique dans le contexte de l'internationalisation», Documents SIGMA, No. 3, Éditions

Plus en détail

Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire

Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire Non à la violence faite aux filles en milieu scolaire Une analyse transnationale du changement au Kenya, au Ghana et au Mozambique Résumé ActionAid International, octobre 2013 Résumé Non à la violence

Plus en détail

Education pour Tous d ici 2015

Education pour Tous d ici 2015 A N A L Y S E d e l I E Education pour Tous d ici 2015 La réponse de l Internationale de l Education au Rapport mondial de suivi 2008 Développer la protection et l éducation de la petite enfance Rendre

Plus en détail

Comment apprend-on? Pédagogie de l Ontario pour la petite enfance

Comment apprend-on? Pédagogie de l Ontario pour la petite enfance 2014 Comment apprend-on? Pédagogie de l Ontario pour la petite enfance Document ressource sur l apprentissage par les relations à l intention des personnes qui travaillent avec les jeunes enfants et leurs

Plus en détail

L É D U C AT I O N : UN TRÉSOR EST CACHÉ D E D A N S. Jacques Delors

L É D U C AT I O N : UN TRÉSOR EST CACHÉ D E D A N S. Jacques Delors Jacques Delors In am Al Mufti Isao Amagi Roberto Carneiro Fay Chung L É D U C AT I O N : Bronislaw Geremek William Gorham UN TRÉSOR Aleksandra Kornhauser Michael Manley EST CACHÉ Marisela Padrón Quero

Plus en détail

Guide du retour social sur investissement (SROI)

Guide du retour social sur investissement (SROI) Guide du retour social sur investissement (SROI) Les Cahiers de l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social IIES Traduction et adaptation en français par l ESSEC IIES de «A Guide to Social

Plus en détail

évaluation des activités de développement

évaluation des activités de développement Évaluation des activités de développement 12 leçons du CAD de l OCDE évaluation des activités de développement fonder l apprentissage et la prise de décision sur des résultats éprouvés Évaluation des

Plus en détail

Répondre aux besoins des femmes affectées par les conflits armés. Un guide pratique du CICR

Répondre aux besoins des femmes affectées par les conflits armés. Un guide pratique du CICR Répondre aux besoins des femmes affectées par les conflits armés Un guide pratique du CICR Ce guide pratique a été rédigé par l équipe du projet «Femmes et guerre» du CICR: Charlotte Lindsey-Curtet Florence

Plus en détail

UNE FONCTION PUBLIQUE HORIZONTALE, FLEXIBLE ET TOURNÉE VERS L AVENIR

UNE FONCTION PUBLIQUE HORIZONTALE, FLEXIBLE ET TOURNÉE VERS L AVENIR UNE FONCTION PUBLIQUE HORIZONTALE, FLEXIBLE ET TOURNÉE VERS L AVENIR MARS 2014 UNE INITIATIVE SOUTENUE PAR Wilson Foundation i Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif,

Plus en détail