FD/YMC N Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR"

Transcription

1 FD/YMC N Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007

2 Annexes La publication des données qui fondent les enquêtes est un facteur d intégrité et de bonne pratique de la vie scientifique. Il ne s agit pas là simplement de vérifier les interprétations proposées par ceux qui ont traité les données. Cette publication ouvre la possibilité d interprétations et de publications nouvelles, de comparaisons avec les enquêtes menées dans d autres pays, d émulation dans l analyse de l activité des scientifiques, ce que nous avons souhaité. Les organisateurs ENQUÊTE SUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE DU SCIENTIFIQUE Depuis quelques dizaines d années dans la plupart les pays industriels la naissance de mouvements de remise en question du développement scientifique et technique a incité les gestionnaires de la recherche à tenter de mieux comprendre les évolutions des attitudes du public à l égard de la science et de la technique. De nombreuses enquêtes par sondage ont été menées sur ce thème, notamment à l initiative de la Commission européenne (Eurobaromètres). Cet effort de compréhension a certainement permis de mieux analyser la manière dont le public perçoit la science et la technique. En revanche une question se pose en retour : comment ceux qui font la science (chercheurs, ingénieurs) perçoivent-ils eux-mêmes leurs relations avec la société? Pour progresser dans ce nouveau domaine de recherche, très peu exploré jusqu ici, le CNRS a lancé une enquête par sondage auprès d un échantillon de chercheurs et ingénieurs du CNRS. L enquête a été conçue par Daniel Boy, directeur de recherche au

3 CEVIPOF (Sciences Po) avec le concours de Jean-Pierre Alix (CNRS). La Direction du CNRS a soutenu cette enquête en faisant parvenir à tous les personnels concernés une lettre par courrier électronique les incitant à accepter de répondre. Le questionnaire porte notamment sur les perceptions du métier de chercheur, sur les problèmes éthiques que rencontrent les scientifiques dans leurs pratiques quotidiennes, sur leur désir de collaborer ou de communiquer avec d autres acteurs sociaux (les entreprises, les associations, les médias, le public). Il a été administré par l IFOP sous forme électronique (le questionnaire était disposé sur un site web auquel les personnels du CNRS sélectionnés de manière aléatoire étaient invités à accéder). Les réponses ont été traitées de manière strictement anonyme. On trouvera ici l ensemble des réponses fournies par les répondants ainsi que les ventilations de ces réponses selon une série de critères (sexe, âge, ancienneté, grade, discipline, exercice de la fonction de directeur de laboratoire, et degré de participation au processus de recherche). L ensemble des données est actuellement en cours de traitement et fera l objet d une publication scientifique dans les meilleurs délais.

4 Sommaire Pages 1 - La méthodologie Les résultats de l étude... 3 A - Organisation et financement de la recherche... 4 Le financement de la recherche scientifique et technique aujourd hui... 5 Le financement de la recherche scientifique et technique pour l avenir... 7 L adhésion à l association des entreprises privées à la recherche publique... 9 L adhésion à l association des entreprises privées avec son secteur de recherche.. 11 L adhésion à l association du secteur associatif à la recherche publique L adhésion à l association du secteur associatif avec son secteur de recherche Les opinions associées au développement de la recherche B - Le métier de chercheur La perception d une crise de vocation des jeunes à propos des métiers de la recherche La volonté de partir à l étranger pour bénéficier d une meilleure carrière La perception du statut de femme comme un avantage ou un handicap Le degré de participation au processus de recherche Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février 2007

5 Sommaire (suite) C - Le chercheur et la société Les motivations des scientifiques dans leur travail La prise en compte des attentes de la société par les scientifiques Les moyens d information des scientifiques sur les attentes de la société L attitude des scientifiques face à des problèmes La confrontation à des problème de nature éthique, morale ou politique L adhésion à différentes actions La perception d une crise de confiance entre la science et la société La facilité à expliquer son activité scientifique L adhésion à différents modes d action pour peser sur les choix scientifiques et techniques Le jugement sur l intervention des associations dans la recherche scientifique La légitimité des actions menées pour promouvoir des produits au nom de la science La pratique de différentes activités L influence sur la recherche en France et dans le monde Les publics à privilégier pour développer la communication de ses recherches Les éléments qui pourraient convaincre à communiquer davantage sur ses recherches La prise en compte des activités de vulgarisation dans l évaluation de la carrière.. 98 Annexe Le profil de l échantillon interrogé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février 2007

6 - 1 - La méthodologie Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

7 Méthodologie Ce document présente les résultats d une étude réalisée par l Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l enquête par sondage. Les enseignements qu elle indique reflètent un état de l opinion à l instant de sa réalisation et non pas une prédiction. Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l accord exprès de l Ifop. Etude réalisée par l'ifop pour : Echantillon Le CNRS 2075 questionnaires ont été retournés à l Ifop par Internet. L échantillonnage a été réalisé par l Ifop après brassage aléatoire du fichier de personnels fournis par le CNRS. Mode de recueil Un tirage aléatoire a été réalisé de façon à être représentatif selon les critères de grade croisé par la discipline. Les interviews ont eu lieu par questionnaire on-line auto-administré. Dates de terrain Du 17 au 30 janvier 2007 Correspondance des sigles indiqués pour la discipline dans les pages de résultats détaillés : - MPPU : Mathématiques, Physique, Planètes, Univers - CHI : Chimie - SDV : Sciences de la Vie - EDD : Environnement et développement durable - SHS : Sciences Sociales et Humaines - ST2I : Sciences et techniques de l ingénieur - SUPPORT : Administration, documentation calcul, etc. Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

8 - 2 - Les résultats de l étude Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

9 - A - Organisation et financement de la recherche Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

10 Le financement de la recherche scientifique et technique aujourd hui Question : D après vous, en France, la recherche scientifique et technique est-elle financée plutôt par l Etat, plutôt par les entreprises ou à parts égales par l Etat et les entreprises? Ensemble (%) Plutôt par l Etat A parts égales par l Etat et les entreprises Plutôt par les entreprises Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

11 Le financement de la recherche scientifique et technique aujourd hui Plutôt par l Etat A parts égales par l Etat et les entreprises Plutôt par les entreprises Nsp (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non PRECESSUS DE RECHERCHE Faible Moyen Elevé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

12 Le financement de la recherche scientifique et technique pour l avenir Question : Et dans l avenir, est-ce qu il serait souhaitable que la recherche scientifique et technique soit financée plutôt par l Etat, plutôt par les entreprises ou à parts égales par l Etat et les entreprises? Ensemble (%) A parts égales par l Etat et les entreprises Plutôt par l Etat Plutôt par les entreprises Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

13 Le financement de la recherche scientifique et technique pour l avenir A parts égales par l Etat et les entreprises Plutôt par l Etat Plutôt par les entreprises Nsp (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non PRECESSUS DE RECHERCHE Faible Moyen Elevé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

14 L adhésion à l association des entreprises privées à la recherche publique Question : D une manière générale trouvez-vous justifié ou pas que des entreprises privées soient associées à une recherche publique (c est à dire participent au financement et bénéficient des résultats)? Ensemble (%) Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié... 6 Plutôt pas justifié... 4 Pas justifié du tout... 2 Cela dépend des secteurs de recherche Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

15 L adhésion à l association des entreprises privées à la recherche publique Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout Cela dépend des secteurs de recherche (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

16 L adhésion à l association des entreprises privées avec son secteur de recherche Question : Dans votre propre secteur de recherche, trouveriez-vous justifié ou pas que de tels accords soient passés? Ensemble (%) Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout... 6 Cela dépend des recherches Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

17 L adhésion à l association des entreprises privées avec son secteur de recherche Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout Cela dépend des recherches (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

18 L adhésion à l association du secteur associatif à la recherche publique Question : D une manière générale trouvez-vous justifié ou pas que des associations soient associées à une recherche publique (c est à dire participent au financement et bénéficient des résultats)? Ensemble (%) Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié... 8 Pas justifié du tout... 5 Cela dépend des secteurs de recherche Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

19 L adhésion à l association du secteur associatif à la recherche publique Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout Cela dépend des secteurs de recherche (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

20 L adhésion à l association du secteur associatif avec son secteur de recherche Question : Dans votre propre secteur de recherche, trouveriez-vous justifié ou pas que de tels accords soient passés? Ensemble (%) Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout... 9 Cela dépend des recherches Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

21 L adhésion à l association du secteur associatif avec son secteur de recherche Justifié Tout à fait justifié Plutôt justifié Pas justifié Plutôt pas justifié Pas justifié du tout Cela dépend des recherches (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

22 Les opinions associées au développement de la recherche Question : De ces deux opinions, laquelle se rapproche le plus de la vôtre? Ensemble (%) Il faut développer les recherches scientifiques même quand on ne sait pas si elles auront des applications pratiques Il faut développer les recherches scientifiques seulement quand on pense qu elles auront des applications pratiques Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

23 Les opinions associées au développement de la recherche Il faut développer les recherches scientifiques même quand on ne sait pas si elles auront des applications pratiques Il faut développer les recherches scientifiques seulement quand on pense qu elles auront des applications pratiques Nsp (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

24 - B - Le métier de chercheur Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

25 La perception d une crise de vocation des jeunes à propos des métiers de la recherche Question : On parle parfois à propos des métiers de la recherche scientifique d une crise de vocation des jeunes. Quelle est votre opinion à ce sujet? Ensemble (%) Il n y a pas vraiment de crise Il y a bien une crise mais elle n est pas grave... 8 Il y a une crise grave Cela dépend des secteurs de recherche Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

26 La perception d une crise de vocation des jeunes à propos des métiers de la recherche Il n y a pas vraiment de crise Il y a bien une crise mais elle n est pas grave Il y a une crise grave Cela dépend des secteurs de recherche Nsp (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non PRECESSUS DE RECHERCHE Faible Moyen Elevé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

27 La volonté de partir à l étranger pour bénéficier d une meilleure carrière Question : Compte-tenu de votre situation personnelle dans la recherche scientifique avez-vous déjà envisagé sérieusement de partir à l étranger pour bénéficier d une meilleure carrière ou de meilleures conditions de travail? Ensemble (%) Souvent, quelquefois Souvent Quelquefois Rarement, jamais Rarement Jamais Vous l avez déjà fait à un moment de votre carrière Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

28 La volonté de partir à l étranger pour bénéficier d une meilleure carrière Souvent, quelquefois Souvent Quelquefois Rarement jamais Rarement Jamais Vous l avez déjà fait à un moment de votre carrière (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

29 La perception du statut de femme comme un avantage ou un handicap Question : Avez-vous l impression qu aujourd hui le fait d être une femme constitue pour les carrières au sein de la recherche scientifique publique plutôt un avantage, plutôt un handicap ou ni l un ni l autre? Ensemble (%) Plutôt un avantage... 6 Plutôt un handicap Ni l un ni l autre Ne se prononcent pas Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

30 La perception du statut de femme comme un avantage ou un handicap Plutôt un avantage Plutôt un handicap Ni l un ni l autre Nsp (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non PRECESSUS DE RECHERCHE Faible Moyen Elevé Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

31 Le degré de participation au processus de recherche Question : Quel est votre degré de participation au processus de recherche scientifique sur une échelle allant de 0 à 10? Ensemble (%) Ne se prononcent pas Moyenne du degré de participation Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

32 Le degré de participation au processus de recherche (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) 10 (%) Nsp (%) Moyenne du degré de participation ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

33 - C - Le chercheur et la société Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

34 Les motivations des scientifiques dans leur travail Question : Voici une liste de raisons qui peuvent motiver les scientifiques dans leur travail. Pour chacune d elles, diriez-vous qu elle est...? Importante Très importante Assez importante Pas importante Peu importante Pas importante du tout Nsp (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) Le désir de savoir, la curiosité, l imagination Le désir de rendre service à la société Le désir de progresser dans leur carrière Le désir de contribuer à changer le monde Le désir d être le meilleur, la compétition avec les autres chercheurs Le désir de bénéficier financièrement des résultats de leur travail Le désir d être connu du grand public Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

35 Les motivations des scientifiques dans leur travail : Le désir de savoir, la curiosité, l imagination Importante Très importante Assez importante Pas importante Peu importante Pas importante du tout (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

36 Les motivations des scientifiques dans leur travail : Le désir de rendre service à la société Importante Très importante Assez importante Pas importante Peu importante Pas importante du tout (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

37 Les motivations des scientifiques dans leur travail : Le désir de progresser dans leur carrière Importante Très importante Assez importante Pas importante Peu importante Pas importante du tout (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

38 Les motivations des scientifiques dans leur travail : Le désir de contribuer à changer le monde Importante Très importante Assez importante Pas importante Peu importante Pas importante du tout (%) (%) (%) (%) (%) (%) (%) ENSEMBLE Homme Femme Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans ans et plus Avant De 1980 à De 1991 à Après Chargé de recherche Directeur de recherche Ingénieur de recherche Ingénieur d études MPPU CHI SDV ED SHS ST2I SUPPORT Oui Non Faible Moyen Elevé Nsp Ifop pour le CNRS Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Février

Enquête nationale auprès des personnes favorables au don d organes. Cécile BAZIN Marie DUROS Hadrien RIFFAUT Jacques MALET

Enquête nationale auprès des personnes favorables au don d organes. Cécile BAZIN Marie DUROS Hadrien RIFFAUT Jacques MALET Enquête nationale auprès des personnes favorables au don d organes Cécile BAZIN Marie DUROS Hadrien RIFFAUT Jacques MALET Enquête réalisée par le CerPhi en septembre 2007 Sommaire Introduction...3 Le déroulement

Plus en détail

MANUEL D ÉVALUATION PAR LES PAIRS 2014-2015

MANUEL D ÉVALUATION PAR LES PAIRS 2014-2015 MANUEL D ÉVALUATION PAR LES PAIRS 2014-2015 Manuel d évaluation par les pairs de 2014-2015 Le Manuel d évaluation par les pairs (MEP) sert de guide aux membres de groupes d évaluation (GE) pour les programmes

Plus en détail

Mesurer pour progresser vers l égalité des chances GUIDE MÉTHODOLOGIQUE À L USAGE DES ACTEURS DE L EMPLOI

Mesurer pour progresser vers l égalité des chances GUIDE MÉTHODOLOGIQUE À L USAGE DES ACTEURS DE L EMPLOI Mesurer pour progresser vers l égalité des chances GUIDE MÉTHODOLOGIQUE À L USAGE DES ACTEURS DE L EMPLOI Ont notamment contribué à la réalisation de cet ouvrage CNIL : Yann PADOVA, Marie-Hélène MITJAVILE,

Plus en détail

UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION

UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION Guide pratique pour réaliser son étude de satisfaction pas à pas Ce guide est destiné aux opérationnels souhaitant réaliser une étude de satisfaction

Plus en détail

Impact socio-économique du microcrédit mis en place par

Impact socio-économique du microcrédit mis en place par Impact socio-économique du microcrédit mis en place par le Crédit Municipal de Paris sur la situation des emprunteurs Isa Aldeghi Christine Olm Avec la collaboration de Sophie Lautié (traitements statistiques)

Plus en détail

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-01 JANVIER 2013 Pratiques et critères de sélection dans les entreprises et chez les intermédiaires du recrutement La sélection lors des recrutements : perceptions et

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES JEUNES DOCTEURS

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES JEUNES DOCTEURS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-57 OCTOBRE 2014 Représentation de la problématique de l insertion professionnelle, avant et pendant la thèse. Les docteurs et la recherche d emploi. Parcours de jeunes

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves POLITIQUE DE L'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS POLITIQUE

Plus en détail

Programme expérimental «Bourse aux projets de classe» : bilan de la phase pilote du point de vue de l évaluateur.

Programme expérimental «Bourse aux projets de classe» : bilan de la phase pilote du point de vue de l évaluateur. Programme expérimental «Bourse aux projets de classe» : bilan de la phase pilote du point de vue de l évaluateur. Luc Behaghel et Marc Gurgand, Ecole d économie de Paris 1 Avril 2010. Résumé... 2 Introduction...

Plus en détail

Plan Santé au travail

Plan Santé au travail Plan Santé au travail 2005-2009 Plan Santé au travail 2005-2009 Le plan santé au travail est issu d un travail collectif. Il a été élaboré, sous l autorité du Ministre délégué aux relations du travail,

Plus en détail

La démarche qualité dans les services à la personne GUIDE PRATIQUE 2012

La démarche qualité dans les services à la personne GUIDE PRATIQUE 2012 La démarche qualité dans les services à la personne GUIDE PRATIQUE 2012 2 Présentation générale du guide Ce guide pratique est destiné à l ensemble des organismes de services à la personne. Il propose

Plus en détail

INTERNET & RECRUTEMENT 10 ans d Internet et autres outils du WEB 2.0 Quel bilan du côté des recruteurs?

INTERNET & RECRUTEMENT 10 ans d Internet et autres outils du WEB 2.0 Quel bilan du côté des recruteurs? MBA «Management des Ressources Humaines» 8 e promotion / 2009-2011 INTERNET & RECRUTEMENT 10 ans d Internet et autres outils du WEB 2.0 Quel bilan du côté des recruteurs? MÉMOIRE D EXPERTISE Soutenance

Plus en détail

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique

CAP vers la RSE. Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance. Pratique CAP vers la RSE Faire de la responsabilité sociétale de l entreprise un levier de performance Pratique Le MEDEF remercie les personnes qui ont contribué par leur expertise à la rédaction de ce guide :

Plus en détail

Évaluation du dispositif «Café des Aidants» Programme mis en place par l Association Française des Aidants Familiaux

Évaluation du dispositif «Café des Aidants» Programme mis en place par l Association Française des Aidants Familiaux Évaluation du dispositif «Café des Aidants» Programme mis en place par l Association Française des Aidants Familiaux Étude commanditée et financée par la CPM, Caisse de retraite Arrco du Groupe Médéric

Plus en détail

Novembre 2014. Novembre 2014

Novembre 2014. Novembre 2014 Rapport Rapport de de recherche recherche QUE QUE VIVENT VIVENT LES LES 18 18 30 30 ANS ANS?? Novembre 2014 Novembre 2014 "Être jeune aujourd hui, c est beaucoup plus difficile que de l avoir été il y

Plus en détail

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis Résultats du baromètre 2011 et évolutions observées depuis 2006 - Synthèse 1 Introduction La Santé est un enjeu majeur pour les opinions publiques. C est

Plus en détail

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS

VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE GUIDE À DESTINATION DES TUTEURS WWW.SERVICE-CIVIQUE.GOUV.FR Préambule Seule personne auprès du volontaire nommément désignée dans le contrat d engagement de Service Civique,

Plus en détail

«PAROLE AUX JEUNES!»

«PAROLE AUX JEUNES!» «PAROLE AUX JEUNES!» Manuel sur la Charte européenne révisée de la participation des jeunes à la vie locale et régionale Editions du Conseil de l Europe Edition anglaise : Have your say! Manual on the

Plus en détail

Développer une Stratégie Financière

Développer une Stratégie Financière PRESENTATION Résumé Vous trouverez dans cette boîte à outils : Une discussion sur la raison pour laquelle une stratégie financière est nécessaire. Des informations sur ce dont vous avez besoin pour développer

Plus en détail

CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER

CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER Unité des Politiques linguistiques, Strasbourg www.coe.int/lang-cecr SOMMAIRE Note préliminaire... 3 Avertissement...

Plus en détail

Disciplines rares 16 décembre 2014. Disciplines rares RAPPORT. auprès de la Ministre de l'éducation nationale,

Disciplines rares 16 décembre 2014. Disciplines rares RAPPORT. auprès de la Ministre de l'éducation nationale, Disciplines rares RAPPORT à Madame la Secrétaire d Etat à l'enseignement supérieur et à la Recherche auprès de la Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche Fabienne

Plus en détail

Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle».

Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle». Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle». Quel rôle peut jouer l organisation du travail et la communication interne

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation Approche «bien-être au travail» pour la prévention des RPS SATIN (version 2.1) - Questionnaire d évaluation des conditions de travail et de la santé Manuel d utilisation NS 299 NOTE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

Plus en détail

Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly

Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly Pour une fonction publique audacieuse et Business friendly Rapport Mars 2014 L Institut Montaigne est un laboratoire d idées think tank créé fin 2000 par Claude Bébéar et dirigé par Laurent Bigorgne. Il

Plus en détail

Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre?

Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre? Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre? Réalisé par la Fondation de l entrepreneurship Avril 2010 Avec la collaboration de TablE des matières table DES GRAPHIQUES... 2 table DES

Plus en détail

«QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE

«QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE «QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE DONNÉE PROBANTE?» UNE PERSPECTIVE PHILOSOPHIQUE COMPTE-RENDU DE CONFÉRENCE ATELIER D ÉTÉ DES CENTRES DE COLLABORATION NATIONALE EN SANTÉ PUBLIQUE «TOUT ÉCLAIRCIR» BADDECK,

Plus en détail

CÔTÉ ENTREPRISES (P. 7 À 12) Métallurgie Reclassement : faire valoir les acquis. Tous secteurs Des entreprises face à leurs seniors

CÔTÉ ENTREPRISES (P. 7 À 12) Métallurgie Reclassement : faire valoir les acquis. Tous secteurs Des entreprises face à leurs seniors N 302/MAI-JUIN 2005-5 Revue de la qualité de vie au travail ravail & CHANGEMENT Gérer les âges : quel avenir pour les quinquas? ENJEUX (P. 2,3) Redonner une place aux quinquas dans l entreprise ARGUMENTS

Plus en détail

Net.Doc. Les déterminants des évolutions de carrière : . 31. une comparaison entre hommes et femmes dans le secteur bancaire. Laurence Diederichs-Diop

Net.Doc. Les déterminants des évolutions de carrière : . 31. une comparaison entre hommes et femmes dans le secteur bancaire. Laurence Diederichs-Diop Net.Doc. 31 Les déterminants des évolutions de carrière : une comparaison entre hommes et femmes dans le secteur bancaire Laurence Diederichs-Diop Membre du Céreq au moment où à été réalisée cette étude,

Plus en détail

UN PAS DEHORS. juillet 2012. www.credoc.fr N 283. Audrey Capron Anne Loonès

UN PAS DEHORS. juillet 2012. www.credoc.fr N 283. Audrey Capron Anne Loonès UN PAS DEHORS Dispositif expérimental d insertion des jeunes sous main de justice Mission locale de l agglomération mancelle Service pénitentiaire d insertion et de probation de la Sarthe Audrey Capron

Plus en détail

Comment faire une EVC? Guide pratique à l usage du personnel et des volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Comment faire une EVC? Guide pratique à l usage du personnel et des volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Comment faire une EVC? Guide pratique à l usage du personnel et des volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Le Programme mondial de la Fédération internationale (2006-2010) Au cours des cinq

Plus en détail