L Orient à Montréal. Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Orient à Montréal. Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015"

Transcription

1 Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015 L Orient à Montréal L exposition «Merveilles et Mirages de l orientalisme, De l Espagne au Maroc : Benjamin-Constant en son temps», présentée au Musée des beaux-arts de Montréal du 31 janvier au 31 mai 2015, invite les spectateurs à découvrir, certes une région du monde souvent méconnue, mais aussi une époque où l Occident venait à peine de commencer à s ouvrir à ces territoires étrangers et mystérieux. Le Proche-Orient ainsi que le Maghreb ont rapidement conquis l imaginaire des artistes aux XVIII e et XIX e siècles. Le champ des possibilités de représentations des sujets s en est trouvé élargi. Un simple portrait regorgeait alors plutôt de couleurs riches et soyeuses grâce aux différents costumes de ces contrées. Les représentations des thèmes bibliques étaient nouvellement teintées des saveurs et des parfums de l Orient. L orientalisme connut véritablement son heure de gloire dans les années 1800 alors que les conquêtes en terre nord-africaine débutaient. Napoléon tenta en 1798 de conquérir l Égypte. Cette campagne inspira grandement la production des artistes. Au fil des années, de plus en plus d Européens entreprirent des voyages dans ces pays. Ils retournèrent chez eux les valises pleines de souvenirs, d idées et de nouvelles inspirations. Jean-Joseph Benjamin-Constant, personnage central de cette exposition, fit un tel voyage qui eut un impact majeur sur son œuvre. Le parcours proposé par le Musée nous transporte dans cet Orient, imaginé par l Occident. Comme un voyage Pour accéder à l exposition, il n y a pas d autre choix que de monter les escaliers mythiques du Pavillon Michal et Renata Horstein. Suite à l ascension, une œuvre monumentale, Intérieur de harem au Maroc de Jean-Joseph Benjamin Constant accueille le spectateur. Frappés par l immensité de la toile, nous sommes dans l obligation de nous arrêter pour étudier ce

2 2 nouveau monde dans lequel nous allons bientôt pénétrer. Le choix de ce tableau n est pas anodin. Il s agit d une toile importante de la production de Benjamin-Constant. Celui-ci gagna une médaille au Salon grâce à celle-ci. Avant de déconstruire l exposition et de l étudier pièce par pièce, il est intéressant de la considérer dans son ensemble. Ce parcours dans le musée se veut un pèlerinage dans un Orient fantasmé et inventé par les artistes du XIX e siècle, principalement par Benjamin-Constant. Il ne suffit que de suivre le guide et un monde unique se révélera aux spectateurs. Il est facile de constater que l inspiration des artistes émanait de plusieurs sources, pas toujours véridiques et le plus souvent amalgamées par leurs esprits. Les mêmes composantes, qui reviennent souvent dans les différentes œuvres de Benjamin-Constant, amusent l œil. Dans plusieurs de ses toiles, nous devinons l atelier du peintre, situé en plein cœur de la capitale française. Il n est plus nécessaire de quitter le confort de son pays pour être dépaysé ; si vous visitez l atelier de Benjamin-Constant, un monde de trésors et de merveilles vous y attend. Une emphase toute particulière, principalement dans la première salle, est mise sur la vie de l artiste et dans quel contexte a été réalisée la production de ses œuvres. Les nombreux textes et cartels permettent une meilleure compréhension des œuvres et de leurs circonstances de production. Quatre salles, six thèmes La construction de cette exposition tourne autour de plusieurs thématiques, le musée ayant décidé d aborder différents aspects de l œuvre de Benjamin-Constant et de l orientalisme. L aménagement des salles peut faire penser aux intérieurs maghrébins, avec ses couleurs chaudes et ses impressions de cour intérieure. La première salle, surtout biographique, nous présente l artiste vedette de cette exposition. Beaucoup d œuvres, aux côtés de photographies et de textes, nous renseignent sur ce Benjamin-Constant et son univers. La mise en contexte étant maintenant faite, le vrai voyage peut débuter. L Orient est décomposé et décliné, par l institution montréalaise, selon les lieux qui ont été nécessaires et essentiels au développement de ce style pictural. Tour à tour, nous visitons l atelier du peintre, le Salon, l Espagne par le biais de l Alhambra, Tanger et le harem. Au milieu de ces lieux, le légendaire Eugène Delacroix impose sa présence. La confrontation de ce dernier et de Benjamin-Constant propose des idées valant la peine d être étudiées, mais qui sont peu approfondies dans l exposition. Nous découvrons aussi le travail de plusieurs autres peintres, contemporains à Benjamin-Constant. Des tableaux de

3 3 Jean-Paul Laurens, de Georges Rochegrosse et de Jean-André Rixens donnent un aperçu complet des tendances orientalistes du XIX e siècle. La transition lumineuse exerce une influence majeure sur l ambiance de la visite. Notre progression à travers les salles d exposition est marquée par cette fausse lumière naturelle qui s impose à nous. Dans la deuxième salle, un puits de lumière, créé par des jeux d éclairage, provoque à la fois un effet de grandeur et une transition lourde de sens vers la suite de l exposition. Ce puits de lumière éclaire une œuvre en particulier d Henri Regnault intitulée Tête de Maure, et annonce la thématique de la prochaine salle. L homme portraituré regarde droit devant. Fier, il nous oblige à porter notre attention sur ce qui semble le fasciner. En poursuivant notre route, nous sommes emportés dans la ville marocaine de Tanger. Nous découvrons alors son histoire et ses paysages, vus par Benjamin-Constant et ses pairs. La dernière salle est sans doute la plus captivante. Nous entrons dans ce lieu sacré qu est le harem. La nature des odalisques impose nécessairement une ambiance intimiste. Un immense siège à la marocaine domine l entrée de la pièce. Nous sommes invités à nous reposer tout en observant ces femmes dénudées. Il est de mise de se questionner sur le rôle de voyeur que nous pouvons endosser et sur le rôle des femmes confinées au harem. Les odalisques et le harem furent des thèmes de prédilection pour certains artistes tels Ingres et Matisse. Ces femmes sensuelles et ce lieu de décadence présumé ont donné lieu à des représentations souvent loin de la réalité. La présentation d œuvres de Lalla Essaydi, Majid Khattari et Yasmina Bouziane, des artistes femmes marocaines contemporaines, aux côtés de ces tableaux orientalistes, propose une contradiction marquante. Les œuvres des peintres du XIX e siècle nous apparaissent presque misogynes, la femme étant présentée comme un objet de désir et de fantasme. Les photographies de ces jeunes artistes maghrébines, en plus d être visuellement fortes, attestent d une volonté de montrer les femmes sous un autre angle. Leur but étant de détourner notre attention des thèmes orientalistes habituels. Elles utilisent l expressivité du médium, c est-à-dire la photographie, et des moyens plastiques tels que des couleurs fortes pour mettre l accent sur ces femmes modernes. Le caractère intime de la salle met en évidence le tabou qui entoure la représentation de la femme et de sa sexualité. Une femme peut-elle être dissociée de cette image hypersexualisée tout en conservant ses caractéristiques intrinsèques? La femme se doit d être considérée dans son ensemble.

4 4 Cette exposition mérite d être visitée, ne serait-ce que pour la découverte de cet artiste oublié et de ses œuvres lumineuses et enchanteresses. Le spectateur découvrant pour la première fois l orientalisme sera confronté à un univers méconnu qui mérite d être exploré. Le visiteur davantage érudit ne sera pas rebuté par la quantité énorme d informations véhiculées. Celui-ci conserve sa liberté lors de la visite, pouvant décider d ignorer ce qui l intéresse moins pour se concentrer davantage sur les œuvres attirant son attention. Certes, la muséographie dicte un parcours précis, mais ne contraint pas le visiteur à s attarder sur une thématique qu il juge moins captivante. Le défaut majeur de cette exposition est sans aucun doute l éclairage. Celui-ci étant souvent mal positionné, il est parfois difficile d admirer les œuvres sans avoir à se déplacer plusieurs fois devant celles-ci afin de trouver l endroit idéal où la lumière ne viendra pas cacher les détails importants. Cette faiblesse dans la muséographie se retrouve à plusieurs endroits dans l exposition. Seule la dernière salle en est moins affectée. Les murs bleus et la lumière voilée, pour accentuer la sensualité des odalisques, diminuent ces effets d aveuglement. Outre ce problème technique, l exposition se visite sans heurt, la mise en exposition permettant un voyage doux et intuitif. Le spectateur n aura pas d autre choix que d être happé par la folie orientaliste. Il se dégage de cette exposition une nostalgie de ces civilisations idéalisées et un rêve, un désir d exotisme qui ne laisseront pas les spectateurs indifférents.

5 5 Bibliographie BENDINER, Kenneth ( ). Orientalism in Grove Art Onlive, [En ligne], ick&pos=1&_start=1#firsthit, Consulté le 8 mars MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (2015). Merveilles et mirages de l orientalisme, [En ligne], Consulté le 5 mars ROSENTHAL, Donald A. ( ). Constant, Benjamin in Grove Art Online, [En ligne], Consulté le 8 mars 2015

ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX

ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX Art Company inaugure un nouveau concept et une approche novatrice

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

de grands classiques pour une note parfaite

de grands classiques pour une note parfaite F i c h e p é d a g o g i q u e de grands classiques La collection 10/10, qui compte maintenant plus de soixante titres, offre des rééditions en format de poche de classiques d auteurs établis, de romans

Plus en détail

DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY

DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY REGARDS SUR L ORIENT Catalogue des modules de l exposition itinérante Service éducatif et culturel DOMAINE DE CHANTILLY DOMAINE DE CHANTILLY Introduction À l occasion de l année du dialogue interculturel

Plus en détail

a la maniere d Arthur de Pins

a la maniere d Arthur de Pins JÉRÔME FRÉCHETTE BEAUDIN & ARIELLE TAN GROUPE 1 a la maniere d Arthur de Pins TRAVAIL REMIS À MME SUZANNE ROY DANS LE CADRE DU COURS DE MED A04-04 COLLÈGE JEAN-DE-BRÉBEUF 15-04-2010 Arthur de pins Arthur

Plus en détail

Photo de portrait aux flashs

Photo de portrait aux flashs Photo de portrait aux flashs Souvent, on est déçu par les photos prises au flash. On ne comprend pas très bien comment ça marche, le flash produit une image peu flatteuse à cause de la lumière dure qu

Plus en détail

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer :

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer : Le Théâtre Cette exposition a été achetée chez «Comme vous voulez». Le théâtre, lieu d émotion et de partage, est ici présenté à travers le temps et aussi à travers le monde. Du théâtre antique aux comédies

Plus en détail

Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010

Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010 Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010 Sommaire : 1 P.2.2009/2010, les artistes P.3.2009/2010, suite et fin P.4.Informations pratiques P.5.Contact Lise Roussel, Villa, 2008, acrylique et crayon sur

Plus en détail

des clichés Le Maroc au-delà GRAZIA PORTFOLIO

des clichés Le Maroc au-delà GRAZIA PORTFOLIO GRAZIA (MAROC) décembre 2015 Le Maroc au-delà des clichés À Paris, dans le cadre de la première Biennale des photographes du monde arabe contemporain, neuf Marocains confrontent leur regard à ceux d une

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)?

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)? Le cadrage et la composition (2 ème partie) Je pense que la façon de composer, et de créer votre image reste une affaire de goût personnel, dans ce domaine il est très difficile de donner des conseils

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

Ce concours vous donne la possibilité de titiller votre imaginaire pour transformer ces images qui ont fabriqué nos mémoires enfantines.

Ce concours vous donne la possibilité de titiller votre imaginaire pour transformer ces images qui ont fabriqué nos mémoires enfantines. E Depuis plusieurs années, notre délégation s est engagée sur des projets culturels et artistiques, convaincue que ces derniers touchant l imaginaire et l inconscient collectif, peuvent être tout aussi

Plus en détail

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements :

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements : 62, rue Gambetta - FLEURANCE Renseignements : Ville de Fleurance Service Culturel - 100, rue Pasteur 32500 FLEURANCE 05 62 06 18 96 - bibliotheque3@villefleurance.fr Mot de Raymond VALL senateur-maire

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015.

Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio. du 23 février 2015 au 23 avril 2015. Consultation publique sur le projet de renouvellement urbain du site de l ancienne caserne Montlaur à Bonifacio du 23 février 2015 au 23 avril 2015. La Collectivité Territoriale de Corse et la Mairie de

Plus en détail

l écriture biographique, un genre protéiforme

l écriture biographique, un genre protéiforme l autobiographie, l autofiction et les écritures de soi l écriture biographique, un genre protéiforme Selon qui vous êtes, pour qui et pourquoi vous voulez écrire, on peut parier sur ce que sera votre

Plus en détail

Pourquoi? Les professionnels de la petite enfance et la «refondation» de l école. Anne WISNIEWSKI

Pourquoi? Les professionnels de la petite enfance et la «refondation» de l école. Anne WISNIEWSKI Pourquoi? Les professionnels de la petite enfance et la «refondation» de l école Anne WISNIEWSKI Au début, on dit de l enfant qu il est dépendant des gens qui l entourent, que seuls ses sens le maintiennent

Plus en détail

Règlement du concours "Carnet de voyage" 2010/2011 organisé par le CRDP d Auvergne

Règlement du concours Carnet de voyage 2010/2011 organisé par le CRDP d Auvergne Règlement du concours "Carnet de voyage" 2010/2011 organisé par le CRDP d Auvergne Fragment d autobiographie ou mémoire du voyage, un carnet de voyage relève d un équilibre entre le texte et les illustrations.

Plus en détail

Marie-Andrée Pellerin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Marie-Andrée Pellerin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Marie-Andrée Pellerin Montréal Marie-Andrée

Plus en détail

Les outils de représentations paysagères

Les outils de représentations paysagères Les outils de représentations paysagères Les outils de représentation paysagère sont dans un entre-deux : entre l observateur du paysagère qui, par l outil graphique, donne corps à sa compréhension subjective

Plus en détail

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février)

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février) Les ateliers : (écoles élémentaires de Charenton-le-Pont et Saint-Maurice) Ceux-ci favorisent une approche de l art et de la création contemporaine par l observation, le questionnement et l expérimentation.

Plus en détail

LES ZIDIOMATIKS DE MR. SYLVAIN. Exposition photographique ludique et interactive sur les expressions idiomatiques de la langue française

LES ZIDIOMATIKS DE MR. SYLVAIN. Exposition photographique ludique et interactive sur les expressions idiomatiques de la langue française (se comporter prudemment dans une affaire délicate) LES ZIDIOMATIKS DE MR. SYLVAIN Exposition photographique ludique et interactive sur les expressions idiomatiques de la langue française L exposition

Plus en détail

RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES. Genève

RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES. Genève RENCONTRE INTERNATIONALE DES CLUBS SUISSES Genève 1 er - 3 août 2016 Après le succès de la première édition de la Rencontre internationale des clubs suisses, la Fondation pour l Histoire des Suisses dans

Plus en détail

Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation.

Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation. Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation. Qu est-ce que l espace? En arts plastiques, l espace ne peut se limiter

Plus en détail

Pol bury Peintures (1947-1953)

Pol bury Peintures (1947-1953) Pol bury Peintures (1947-1953) VERNISSAGE LE JEUDI 25 SEPTEMBRE Exposition du 25 septembre au 15 novembre G allery L a u r e n t i n Bruxelles Rue Ernest Allard, 43 I 1000 Bruxelles I Belgique Tél. : +32

Plus en détail

Dossier de presse Une exposition franco-suédoise

Dossier de presse Une exposition franco-suédoise Dossier de presse Une exposition franco-suédoise n a t u r e l l e m e n t s é n a r t Le domaine de la Grange la Prévôté : une histoire en lien avec la Suède L histoire du château situé à 35km de Paris

Plus en détail

Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette

Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette 1 Description de la mise en scène d une rubrique et proposition d une nouvelle maquette Découverte de la grotte de LASCAUX Auteurs : Angélique BOUILLON Audrey LUSSON Benjamin PERIGAUD Séminaire «Sémiotique

Plus en détail

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau Dossier professeur collège-lycée Exposition des marionnettes du Musée comtois Christophe Loiseau Le Musée comtois L histoire Bénédicte Laubie Situé au cœur de la Citadelle de Besançon, classé au patrimoine

Plus en détail

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr Service Éducatif www.archives.rennes.fr ateliers de découverte historique 5Fi202 L atelier se compose d une visite du bâtiment et d une séance de recherche historique sur les documents d archives. :: Oobjectifs

Plus en détail

MAISON NATALE JEAN-FRANÇOIS MILLET

MAISON NATALE JEAN-FRANÇOIS MILLET MAISON NATALE JEAN-FRANÇOIS MILLET L EXPOSITION LABELLISÉE PAR LE FESTIVAL NORMANDIE IMPRESSIONNISTE JEAN-FRANÇOIS LE GRAND PATRICE PILLET MICHEL LAURENT membre honoraire du parlement, président du conseiller

Plus en détail

) ' *! +, ' **!'* -.' /! +*( &01*/' 234*5 )6 7 '#! 8(9 / ( '/ 8! 1 : # * ; 8 *! *!!0!9 ;2*!!* '

) ' *! +, ' **!'* -.' /! +*( &01*/' 234*5 )6 7 '#! 8(9 / ( '/ 8! 1 : # * ; 8 *! *!!0!9 ;2*!!* ' ! " #$% Après avoir exposé la «Seconde Ecole de Paris» en 2011, le Musée du Touquet-Paris-Plage souhaitant s ouvrir résolument vers la création contemporaine, va accueillir cette année un des plus importants

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Repères techniques pour l observation des façades

Repères techniques pour l observation des façades Du logement à la maison individuelle : Quelques repères historiques Le concept de «maison individuelle» est étroitement lié aux politiques du logement en France. En dehors des hôtels particuliers ou des

Plus en détail

CAT VOYAGES Habillage web 03.10 v.2

CAT VOYAGES Habillage web 03.10 v.2 Habillage web 03.10 v.2 Concept global 02 Sélection iconographique 03 Escapade raffinée 04-07 Destination favorite 08-10 Immersion immédiate 11-14 Conseils, notes et remarques 15 Habillage web 03.10 v.2

Plus en détail

laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon

laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon Le musée A cquise et restaurée par la ville de Fougères en 1977, la maison à porche, rue Nationale, abrite aujourd hui le musée Emmanuel de la Villéon.

Plus en détail

Programme d activités pédagogiques LES MUSÉES. Saison 2015-2016 DE CHÂTELLERAULT

Programme d activités pédagogiques LES MUSÉES. Saison 2015-2016 DE CHÂTELLERAULT LES MUSÉES DE CHÂTELLERAULT d activités pédagogiques Saison 2015-2016 2 3 LES MUSÉES DE CHÂTELLERAULT Le musée Auto-Moto-Vélo Entre Tours et Poitiers, sur le site de l ancienne Manufacture d armes nationale

Plus en détail

LEHNERT & LANDROCK : UNE VISION ORIENTALISTE DE LA TUNISIE 1 ère partie

LEHNERT & LANDROCK : UNE VISION ORIENTALISTE DE LA TUNISIE 1 ère partie LEHNERT & LANDROCK : UNE VISION ORIENTALISTE DE LA TUNISIE 1 ère partie par Jean Michel Andrault!"# Lehnert & Landrock. Deux noms d origine bien germanique, et qui pourtant sont évocateurs, depuis presque

Plus en détail

372 Ste-Catherine O. Espace 327, Montréal, Québec, H3B 1A2, 514-273-4813 info@perte-de-signal.org, www.perte-de-signal.org

372 Ste-Catherine O. Espace 327, Montréal, Québec, H3B 1A2, 514-273-4813 info@perte-de-signal.org, www.perte-de-signal.org Cubicules : un projet d exposition d arts médiatiques initié par Perte de Signal Jason Arsenault Myriam Bessette Alexis Bellavance Robin Dupuis Claudette Lemay Centre d exposition de Mont-Laurier, Mont-Laurier

Plus en détail

Passion. Authenticité. Harmonie cosmétique. Vision sans limites. Tradition. Esthétique sans cadre. Design puriste. Liberté

Passion. Authenticité. Harmonie cosmétique. Vision sans limites. Tradition. Esthétique sans cadre. Design puriste. Liberté Tradition Passion Harmonie cosmétique Vision sans limites Design puriste Authenticité Esthétique sans cadre Liberté L Idée 1 «Sincérité, immensité et plaisir sont les sources d inspiration de nos idées,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de l'union européenne de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

COMPÉTITION CANADIENNE D INGÉNIERIE

COMPÉTITION CANADIENNE D INGÉNIERIE COMPÉTITION CANADIENNE D INGÉNIERIE UNIVERSITÉ MCGILL 2016 TROUSSE DE COMMANDITE Un message de notre président Je m appelle Dean Di Giorgio et en tant que président de la Compétition canadienne d ingénierie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

28 MAI, 2013 000AA VIES DE QUARTIER 7+1 PROJECTIONS DE LUMINOTHÉRAPIE 2013-2014 CONCEPT PHASE 1

28 MAI, 2013 000AA VIES DE QUARTIER 7+1 PROJECTIONS DE LUMINOTHÉRAPIE 2013-2014 CONCEPT PHASE 1 28 MAI, 2013 000AA VIES DE QUARTIER 7+1 PROJECTIONS DE LUMINOTHÉRAPIE 2013-2014 CONCEPT PHASE 1 CONCEPT D ENSEMBLE Vies de quartier Inventer des vies Qui n a jamais jeté un regard chez ses voisins pour

Plus en détail

Visiter la Maison de George Sand, c est aller à la rencontre. d un écrivain hors du commun

Visiter la Maison de George Sand, c est aller à la rencontre. d un écrivain hors du commun Visiter la Maison de George Sand, c est aller à la rencontre d un écrivain hors du commun La maison de GS est un lieu particulièrement bien conservé ; le cadre de vie de l écrivain est très évocateur de

Plus en détail

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquettegénérale 1 Niveau du CECR : B2/C1 Public : Élèves du secondaire Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE Support technologique et matériel

Plus en détail

CHARLOTTE LICHA. «Pour moi, la simplicité fait la beauté» La styliste libanaise Charlotte Licha,

CHARLOTTE LICHA. «Pour moi, la simplicité fait la beauté» La styliste libanaise Charlotte Licha, 72 CHARLOTTE LICHA «Pour moi, la simplicité fait la beauté» «Ma première collection Haute Couture s adresse particulièrement à toutes les femmes qui osent être différentes» La styliste libanaise Charlotte

Plus en détail

Musée Ingres - Montauban «ESPRIT DE FAMILLE»

Musée Ingres - Montauban «ESPRIT DE FAMILLE» Musée Ingres - Montauban «ESPRIT DE FAMILLE» 14 avril 12 juin 2016 Michel Juillard, Esprit de famille, acrylique sur toile. S.d. Dossier pédagogique à destination des enseignants. Adresse : 19 rue de l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez 1 LA CASA DE VELÁZQUEZ L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

Maurits Cornelis ESCHER Escher, graveur néerlandais, est né en 1898 et disparu en 1972. Après des études d architecture et d art graphique, il entreprend de nombreux voyages, surtout en Italie jusqu en

Plus en détail

Propose : Le plus beau musée de France du deux roues. Une Galerie-Parc de sculptures contemporaines : ART.BOSC

Propose : Le plus beau musée de France du deux roues. Une Galerie-Parc de sculptures contemporaines : ART.BOSC Propose : Le plus beau musée de France du deux roues Une Galerie-Parc de sculptures contemporaines : ART.BOSC Un jeu de piste sur les héros de la bande dessinée pour les petits et grands enfants Un caveau

Plus en détail

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES STAGES PHOTO DES RENCONTRES D ARLES LES STAGES DE DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES des Rencontres d Arles proposent aux photographes amateurs comme aux simples

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose Elearning > Séduisez vos visiteurs avec vos produits PACK SHOT ET PHOTO D'AMBIANCE Maintenant que le matériel est prêt à fonctionner il est temps de passer au côté pratique pour obtenir de belles photographies

Plus en détail

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à la Rmn-Grand Palais, en liaison avec la mission de la photographie

Plus en détail

Marc Chenaye. Marc CHENAYE est né à Melun en 1951...

Marc Chenaye. Marc CHENAYE est né à Melun en 1951... Marc Chenaye Marc CHENAYE est né à Melun en 1951... Il entreprend un travail sériel dont la série des forêts à partir de 1976. Une même idée anime l'ensemble de ces séries, la confrontation du dynamisme

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. À la rencontre de Jean-François Millet»

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. À la rencontre de Jean-François Millet» DOSSIER PÉDAGOGIQUE «À la rencontre de Jean-François Millet» À la rencontre d un grand maître de la peinture du XIX e siècle : Jean-François Millet. Des outils pour les élèves alternant les pratiques artistiques

Plus en détail

Spectacle jeune public pour les enfants de 3 à 8 ans.

Spectacle jeune public pour les enfants de 3 à 8 ans. Spectacle jeune public pour les enfants de 3 à 8 ans. Cie 4 à Corps 121 rue de la Simbrandière BatC 85000 La Roche sur Yon Compagnie4acorps@gmail.com www.compagnie4acorps.fr 06 23 17 25 04 / 06 83 36 00

Plus en détail

Atelier lecture d affiches de films - 1H30

Atelier lecture d affiches de films - 1H30 Atelier lecture d affiches de films - 1H30 I) Quelques principes généraux sur la lecture d affiches Pourquoi lire des affiches de cinéma à l école? 1) Dans le cadre du dispositif «école et cinéma» dans

Plus en détail

«Réussir sa présentation avec PowerPoint»

«Réussir sa présentation avec PowerPoint» «Réussir sa présentation avec PowerPoint» Support de cours Version du 30/09/2007 Eric Giraudin http://sos-communication.weebly.com Page 1 sur 15 :: Règles de base en PreAO (le diaporama du cours est téléchargeable

Plus en détail

Exposition Modigliani : Transcription de la bande son

Exposition Modigliani : Transcription de la bande son Exposition Modigliani : Transcription de la bande son La journaliste. «L ange au visage grave», c est la définition que Modigliani donnait du bonheur. Et le bonheur de poser son regard sur les cent dix

Plus en détail

Printemps photographique Maroc 2015

Printemps photographique Maroc 2015 Printemps photographique Maroc 2015 organisé par Negpos Du 24 novembre 2015 au 31 janvier 2016 Invitée d honneur : Souad GUENNOUN Autres invité(e)s : Thami BENKIRANE, Laila HIDA, Ghita SKALI, Fatima MAZMOUZ

Plus en détail

Du 12 au 18 octobre 2015. Pré-programme Du collège à l université. Kacey Mottet Klein Naissance d un acteur de Ursula Meier

Du 12 au 18 octobre 2015. Pré-programme Du collège à l université. Kacey Mottet Klein Naissance d un acteur de Ursula Meier Du 12 au 18 octobre 2015 Pré-programme Du collège à l université Kacey Mottet Klein Naissance d un acteur de Ursula Meier Édito Madame, Monsieur, La 6e édition du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS A) Le public concerné Le jardin d enfants est un lieu d accueil pour les enfants de 2,5ans à 4 ans, scolarisés à temps plein en 1 ère année d école maternelle. Il fonctionne

Plus en détail

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet.

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet. Travaux pratiques de PEINTURE MISE EN PERSPECTIVE LA MISE EN PERSPECTIVE Paysages et scènes avec des personnes Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS La mise en perspective des objets ou

Plus en détail

l hôtel à découvrir is all you need * informations et réservations sur www.all-seasons-hotels.com

l hôtel à découvrir is all you need * informations et réservations sur www.all-seasons-hotels.com informations et réservations sur www.all-seasons-hotels.com SMI SA - RCS Evry 402 082 366 000 20 - photographies non contractuelles Crédits photos : Les Anamorphées, C. Malissen, Stéphanie Tétu, Jacques

Plus en détail

Destinataires de la circulaire. A l attention de : Pour information : - Aux Associations de Parents

Destinataires de la circulaire. A l attention de : Pour information : - Aux Associations de Parents Circulaire n 4581 du 30/09/2013 Circulaire «19 octobre 2013» - Journée d information «Europalia India 2013. Réseaux et niveaux concernés Destinataires de la circulaire Fédération Wallonie- Bruxelles Libre

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? BOÎTE A OUTILS Diffusion Auteur Suzanne Hême de Lacotte Date 2015 Descriptif COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? Éléments de synthèse d'une formation intitulée «Actions culturelles et cinéma

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

GROUPES EN SITUATION DE HANDICAP PSYCHIQUE ET MENTAL

GROUPES EN SITUATION DE HANDICAP PSYCHIQUE ET MENTAL GROUPES EN SITUATION DE HANDICAP PSYCHIQUE ET MENTAL DE FÉVRIER À AOÛT 2016 Ateliers et visites pour les groupes de personnes en situation de handicap psychique et mental Ce dossier présente les visites

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail

ECB RED LIGHT DISTRICT ECB CEET 310 RESO DENIS TEVEKOV BENJAMIN LAADING. montresso.com info@montresso.com

ECB RED LIGHT DISTRICT ECB CEET 310 RESO DENIS TEVEKOV BENJAMIN LAADING. montresso.com info@montresso.com présente ECB RED LIGHT DISTRICT ECB CEET 310 RESO DENIS TEVEKOV BENJAMIN LAADING Contact: Estelle Guilié +212 (0)6 15 64 01 35 montresso.com info@montresso.com Brahim Jnane Lhamare Ouidane, 2014 Acrylique,

Plus en détail

THE MASTER ARTISTS OF MOROCCO Les plus grands artistes contemporains marocains à l honneur

THE MASTER ARTISTS OF MOROCCO Les plus grands artistes contemporains marocains à l honneur THE MASTER ARTISTS OF MOROCCO Les plus grands artistes contemporains marocains à l honneur VENTE LE MERCREDI 3 JUIN 2015 DUPLEX PARIS / CASABLANCA Exposition à Paris samedi 30 mai et dimanche 31 mai:14h-18h

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection»

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» 1. ACCES AU SITE ET CHOIX DE LA LANGUE... 1 2. PRESENTATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 2 3. LES PAGES PUBLIQUES DU SITE... 3 4. VOTRE ZONE PRIVEE... 5 1.

Plus en détail

MATÉRIEL ET MISE EN PLACE

MATÉRIEL ET MISE EN PLACE Carcassonne : ville du sud de la France qui est devenue célèbre pour ses fortifications uniques datant de l antiquité romaine et du Moyen Âge. Dans ce jeu, vous aurez pour tâche de développer la région

Plus en détail

Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés

Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés 1 Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés», exposition consacrée à l ancien président de la République à l occasion du 20 ème anniversaire de son élection

Plus en détail

sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies

sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies sous l œil du cinéaste Comment a été constituée l exposition «Sous l œil du cinéaste»? Quel(s) rôle(s) tient le réalisateur lors du tournage

Plus en détail

Abusdecine.com EL OTRO. Crise de foi

Abusdecine.com EL OTRO. Crise de foi Abusdecine.com EL OTRO Un homme de 46 ans se met à douter de tout: de l amour qu il a pour sa femme, de sa propre envie de vivre, etc. Sous couvert de déplacement professionnel, il s offre une virée et

Plus en détail

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans.

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. De l or! De l or! Rien que de l or, à perte de vue! Un âne aux ducats, c est très pratique. Mais attention : ces animaux têtus peuvent aussi

Plus en détail

Cognition & Emotions

Cognition & Emotions Université Nice Sophia-Antipolis Département Sociologie Anthropologie Cognition & Emotions L Emotion et le Virtuel : Le Cas Heavy Rain Julien ROCCHI Master 1 Sociologie Semestre 2 Enseignement A. HALLOY

Plus en détail

e bloc équipe se définit par un espace dont les côtés passent par les positions des joueurs les plus excentrés. Il est donc en constante Lévolution.

e bloc équipe se définit par un espace dont les côtés passent par les positions des joueurs les plus excentrés. Il est donc en constante Lévolution. LE BLOC EQUIPE Animation Défensives >> Le Bloc Equipe 1- LE BLOC EQUIPE, C EST QUOI? e bloc équipe se définit par un espace dont les côtés passent par les positions des joueurs les plus excentrés. Il est

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 4. L exposition Pierre Soulages Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Magali Foulon,

Plus en détail

2 JUIN Assemblée Générale -Concours Auteur 1 et 2

2 JUIN Assemblée Générale -Concours Auteur 1 et 2 2 JUIN Assemblée Générale -Concours Auteur 1 et 2 Après un mois d avril riche en compétitions et manifestations, voici un moment important pour notre fédération - le congrès qui se tiendra à Vincennes.

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Palais Galliera. Participez à la création du premier musée permanent de la mode en France

Palais Galliera. Participez à la création du premier musée permanent de la mode en France Palais Galliera Participez à la création du premier musée permanent de la mode en France 1 Sommaire Editorial p.4 Le Palais Galliera p.6 Les collections p. 7 Des expositions à succès p. 9 Le projet de

Plus en détail

les Collections musée d Art et d Histoire Louis-Senlecq Un espace pérenne spécialement réaménagé au rez-de-chaussée Communiqué de presse Octobre 2015

les Collections musée d Art et d Histoire Louis-Senlecq Un espace pérenne spécialement réaménagé au rez-de-chaussée Communiqué de presse Octobre 2015 musée d Art et d Histoire Louis-Senlecq L Isle-Adam, Val-d Oise Communiqué de presse Octobre 2015 Regard sur les Collections Réouverture du musée d Art et d Histoire Louis-Senlecq Exposition du 24 janvier

Plus en détail

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un vent glacial, parcourue en tous sens par des vélo v,

Plus en détail

La Boite à musiciens chante pour la SPA de Québec

La Boite à musiciens chante pour la SPA de Québec La Boite à musiciens chante pour la SPA de Québec Plan de commandites Qui sommes-nous : La Boîte à Musiciens : La Boîte à Musicien est un organisme à but non lucratif enregistré légalement ayant pour mission

Plus en détail

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1 Quel mode de prise de vue choisir P, S, A, M, auto : P, TV, AV, M, auto : Nikon Canon Paquo Patrick Page 1 Les différences des modes AV-A, TV-S, M, Auto La plupart des boîtiers photo reflex (et hybrides)

Plus en détail

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement.

Télescope réflecteur. Manuel d utilisation. Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Télescope réflecteur Manuel d utilisation Conserver ces informations pour vous y référer ultérieurement. Contenu: A. Viseur 5 x 24 mm B. Plateau d accessoires C. Lentille de Barlow 3X D. Lentille de redressement

Plus en détail

Analyse plastique des œuvres : Les questions liées aux composantes plastiques et aux moyens mis en oeuvre

Analyse plastique des œuvres : Les questions liées aux composantes plastiques et aux moyens mis en oeuvre Analyse plastique des œuvres : Les questions liées aux composantes plastiques et aux moyens mis en oeuvre La couleur Comment peut-on qualifier les couleurs? (Vives, transparentes, opaques, ternes, brillantes,

Plus en détail

Les mystères de la Bible

Les mystères de la Bible Chapitre 18 Les mystères de la Bible «Peux-tu découvrir les profondeurs de Dieu?» (Job 11:7) Aucun esprit fini ne peut pleinement comprendre le caractère et les œuvres de l Etre infini. Nous ne pouvons

Plus en détail

BCD Propositions d activités autour de l écrit.

BCD Propositions d activités autour de l écrit. BCD Propositions d activités autour de l écrit. LES ANIMATIONS - LECTURE : définition. C est une activité de médiation culturelle entre des livres et des enfants destinées à réduire l écart (physique,

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail