COURS DE LANGAGE C. DIAO Oumar. Université de Rennes 1. Master 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS DE LANGAGE C. DIAO Oumar. oumar.diao@univ-rennes1.fr. Université de Rennes 1. Master 1"

Transcription

1 COURS DE LANGAGE C DIAO Oumar Université de Rennes 1 Master 1 théorie de l'information & cryptographie analyse numérique & modélisation Année universitaire

2 Table des matières Table des matières 1 Généralité du langage C Introduction Historique du langage C Fonctionnement du langage C Rappel sur les langages de programmation Compilation du langage C Exemple de compilation sous Linux Les mots-clés de C Les commentaires Les types de base Les entiers Les otants Les caractères Structure d'un programme en C Directives au préprocesseur Déclarations de variables Les fonctions Exemple d'un programme en C Les bases de la programmation en C Opérateurs de base Opérateurs arithmétiques Opérateurs relationnels Opérateurs booléens Opérateurs bit à bit Opérateur d'adresse Opérateur de conversion de type Opérateurs d'aectation Règles de priorité Principales fonctions d'entrées-sorties standard Fonction printf Fonction scanf Fonctions getchar et putchar Structure de contrôles Instruction if...else Instruction switch Instruction for Instruction while Instruction do...while Instruction break Instruction continue Instruction goto DIAO O. Cours de langage C

3 Table des matières 3 Les types composés Les tableaux Tableau unidimentinel Tableau multidimentinel Les structures Les champs de bits Les unions Les énumérations Les types synonymes avec typedef Fonction et types composés Les pointeurs Notion de pointeurs Déclaration d'un pointeurs Opérations sur les pointeurs Pointeurs et tableaux Allocation dynamique de la mémoire Pointeurs et fonctions Structures auto-référencées Gestion des chiers Ouverture et fermeture de chiers Ouverture d'un chier : fopen Fermeture d'un chier : fclose Lecture et écriture par caractères sur chier Lecture par caractères : fgetc Ecriture par caractères : fputc Relecture d'un caractère : ungetc Lecture et écriture par lignes sur chier Lecture par lignes : fgets Ecriture par lignes : fputs Entrées et Sorties formatées sur chiers Entrée formatée : fscanf Sortie formatée : fprintf Entrées-sorties binaires : fread et fwrite Positionnement dans un chier rewind, fseek et ftell Interaction entre C et les autres langages Interaction avec le système Exécution d'une commande ou d'un programme Programmation modulaire et automatisation Interaction avec Maple Bibliothèque standard #include <assert.h> : diagnostiques d'erreurs #include <complex.h> : gestion des nombres complexes #include <ctype.h> : manipulation de caractères #include <errno.h> : gestion des erreurs #include <fenv.h> : environnement à virgule ottante Gestion des erreurs ou exceptions DIAO O. Cours de langage C

4 Table des matières Gestion des arrondis Gestion des environnements #include <float.h> : paramétrage des nombres ottants #include <inttypes.h> : autres types entiers de taille xée #include <iso646.h> : alias d'opérateurs logiques et binaires #include <limits.h> : valeur limite des entiers #include <locale.h> : paramètres régionaux #include <math.h> : fonctions mathématiques #include <setjmp.h> : sauts non locaux #include <signal.h> : gestion des signaux #include <stdarg.h> : nombre variable d'arguments #include <stdbool.h> #include <stddef.h> #include <stdint.h> : version allégée de inttypes.h #include <stdio.h> : entrée/sortie standard #include <stdlib.h> : fonctions utilitaires Conversion de nombres Génération de nombres pseudoaléatoires Arithmétique sur les entiers Allocation dynamique de la mémoire Contrôle de processus Gestion de l'environnement et des signaux Trier un tableau et rechercher un élément #include <string.h> : chaînes de caractères (strings) Constantes et types Fontions de string.h #include <tgmath.h> : fonctions mathématiques génériques #include <time.h> : date et heure Fonctions de manipulation du temps Fonctions de conversion de date #include <wchar.h> et #include <wctype.h> : manipulation de caractères étendus DIAO O. Cours de langage C

5 1 Généralité du langage C 1.1 Introduction Le langage C est conçu pour de multiples utilisations comme : la programmation embarquée, le calcul numérique, les jeux vidéos, l'écriture de systèmes d'exploitation, etc... Il permet de gérer directement les ressources systèmes comme la mémoire. C'est pourquoi, on le qualie parfois de langage de bas niveau dans le sens où il peut être directement converti en langage machine (langage binaire). Il a beaucoup inuencé l'écriture de nombreux langages comme le C++, le java, le PHP. 1.2 Historique du langage C Le langage C est crée dans les années 70 par Denis Ritchie et Ken Thompson des Laboratoires Bell. A l'origine, le C est utilisé pour écrire, sur un DEC PDP-7, le système Unics (Uniplexed Information and Computing System) qui sera dénommé UNIX. Le C est dérivé du langage BCPL (Basic Combined Programming Language) de Martin Richards. Le C était limité à l'usage interne de Bell jusqu'au jour où Brian Kernighan et Denis Ritchie publièrent une première dénition du langage dans un ouvrage intitulé The C Programming Language. Grâce à sa puissance, le langage C devint rapidement très populaire. A partir des années 80, il fut standardisé et normalisé en 1989 par l'ansi (American National Standards Institute), en 1990 & 1999 par l'iso (International Organization for Standardization) et en 95 par l'iec (International Electrotechnical Commission). Le BCPL est un langage non typé, contrairement au langage C qui fournit diérents types de données (entier, nombre réel, caractère, etc.). 1.3 Fonctionnement du langage C Rappel sur les langages de programmation Pour un langage de programmation, il sera nécessaire d'opérer une opération la traduction en langage machine. Selon la méthode utilisée, on distingue deux types de traducteurs en langage machine : a. l'interpréteur qui traduit les programmes instructions par instructions (Bash, DOS) ; b. le compilateur qui traduit les programmes dans leur ensemble (C, C++, java) Compilation du langage C Pour le langage C, la compilation d'un chier source (extension.c) peut se décomposer en 4 phases : 5 DIAO O. Cours de langage C

6 1.4 Les mots-clés de C 1. La précompilation : il s'agit du préprocesseur qui eectue des transformations purement textuelles ; 2. La compilation proprement dite : il reconnaît les mots clés du langage, analyse la structure du programme (sa conformité avec la norme) et traduit le chier généré par la précompilation en code assembleur ; 3. L'assemblage qui traduit le code assembleur en code machine ou chier binaire ; 4. L'édition des liens permet de réunir tous les éléments d'un programme Exemple de compilation sous Linux Sous Linux, le programme pour compiler est cc (ou gcc). Par exemple pour compiler le chier file.c, on tape la commande suivante : gcc Wall file.c o outfile.exe Les options de gcc 1 : Wall active les messages d'avertissement supplémentaires (warnings). o permet de spécier un chier de sortie qu'on peut exécuter en tapant./outfile.exe. 1.4 Les mots-clés de C Un certain nombre de mots sont réservés pour le langage C. La liste exhaustive des 32 mots-clés du langage C est : auto const double float int short struct unsigned break continue else for long signed switch void case default enum goto register sizeof typedef volatile char do extern if return static union while On peut classer les diérents mots-clés en catégories, selon leur fonction : le stockage : auto, register, static, extern, typedef le typage : char, double, enum, float, int, long, short, signed, struct, union, unsigned, void le contrôle : break, case, continue, default, do, else, for, goto, if, switch, while Remarque : le point-virgule ; désigne la n d'une commande : déclaration ou instruction du langage. Une commande est une suite de texte qui ordonne à la machine d'eectuer une tâche bien dénie. Par exemple, si on écrit le texte intnombre; on ordonne à la machine (par l'intermédiaire du compilateur) de créer une variable (chose qui peut changer au cours de l'exécution) de type int et de l'appelé nombre. 1. Pour avoir toutes les options de gcc, on fait man gcc. 6 DIAO O. Cours de langage C

7 1.5 Les commentaires 1.5 Les commentaires Les commentaires permettent de documenter les chiers sources du langage C. Ajouter des commentaires au chier source est un bon moyen pour le rendre plus facilement lisible par d'autres, ou par vous-même plus tard. La première manière d'insérer des commentaires dans un chier source de C consiste à placer du texte entre les caractères /* d'un côté, et */ de l'autre. Dès que le compilateur rencontre /*, alors il ignore les lignes qui suivent jusqu'à rencontrer */, autrement dit les commentaires ne peuvent pas être imbriqués et surtout, il ne faut pas oublier de fermer les commentaires. Une autre manière de mettre du texte en commentaire vient à l'origine du langage C++. Elle a été ociellement intégrée au langage C en 1999 et fonctionne dans la plupart des compilateurs. Cependant certains compilateurs ne l'autorisent pas et vous devez éviter de l'utiliser si vous souhaitez que votre programme puisse être compilé sur toutes sortes de machines. Cette deuxième méthode permet de commenter tout ce qui se trouve sur une ligne, à droite d'un endroit donné. Tout ce qui suit les caractères // est en eet ignoré, jusqu'à la n de la ligne. Dans le domaine général de la programmation, une bonne habitude à prendre est de découper chaque chier source selon plusieurs niveaux de commentaires : 1. le chier : nom de l'auteur, nom du chier, le copyright, date de création, dates de modications ainsi que la raison d'être du chier ; 2. la procédure : pour indiquer les paramètres et la raison d'être de la procédure 3. déclarations ou instructions : pour exprimer leur raison d'être. Les commentaires peuvent aussi être très utiles en cours de développement, en particulier pour les fonctions qui ne sont pas terminées. Par exemple, vous pouvez insérer des commentaires aux endroits où il reste des choses à faire, à améliorer, ou à modier. Plutôt que de remettre simplement quelque-chose à plus tard, au risque de l'oublier, mettez une note en commentaire à l'endroit concerné. Une notation usuelle pour indiquer une chose restant à faire consiste à commencer le commentaire par le texte "TODO:". 1.6 Les types de base Le langage C est un langage typé, autrement dit tout objet (variable, constante, fonction) est d'un type précis. Le type d'un objet dénit la façon dont il est représenté en mémoire. En C, il y'a 3 types de bases : les entiers, les réels (ou otants) et les caractères Les entiers Le mot clé désignant les entiers est int. Par exemple : int a,b = 2; (ou bien en deux instructions int a,b; a = 2 ;) identie l'objet a comme un entier valant 2 et l'objet b comme un entier sans initialisation. En C, notons qu'un entier peut être exprimé dans trois bases diérentes : ˆ Base 10 (décimale) : c'est l'écriture usuelle ou l'entier est représenté par une suite de chires unitaires (de 0 à 9) ne devant pas commencer par le chire 0. ˆ Base 8 (octale) : on commence par le chire 0 suivi de chires octaux (de 0 à 7). 7 DIAO O. Cours de langage C

8 1.6 Les types de base ˆ Base 16 (hexadécimale) : on commence par 0x ou 0X suivis de chires hexadécimaux (de 0-9 et/ou de a-f). Les entiers peuvent être aectés de deux types d'attributs : un attribut de précision (short ou long) et un attribut de représentation (unsigned). On peut combiner les attributs de précision et l'attribut de représentation et avoir par exemple un unsigned long int. En résumé, on dispose donc de six types d'entiers : int : entier relatif codé sur 16 bits ou bien sur 32 bits (selon les compilateurs) short int : entier relatif codé sur 16 bits long int : entier relatif codé sur 64 bits unsigned int : entier naturel unsigned short int : entier naturel unsigned long int. : entier naturel Selon le compilateur utilisé, il est possible de spécie un long long int sur 64 bits. Lors de l'écriture d'un nombre, on peut spécier explicitement le type en ajoutant un suxe : ˆ le suxe l ou L pour le type long ; ˆ le suxe ll ou LL pour le type long long ; ˆ le suxe u ou U pour le type unsigned. entier long, on ajoute le suxe l ou L Les otants En langage C, on distingue trois types de otants (ou réel) selon leur précision : float représenté sur 32 bits (4 octets) double représenté sur 64 bits (8 octets) long double représenté sur 80 bits (10 octets) Un réel est un nombre à virgule, il peut toutefois être représenté de diérentes façons : ˆ un entier décimal : 895 ˆ un nombre comportant un point (et non une virgule) : ˆ une fraction : 27/11 ˆ un nombre exponentiel, c'est-à-dire un nombre (éventuellement à virgule) suivi de la lettre e (ou E), puis d'un entier correspondant à la puissance de 10 (signé ou non, c'est-à-dire précédé d'un + ou d'un -) : 2.75e-2 ou 35.8E+10 Par défaut, un nombre réel est représenté avec le format du type double. On peut cependant inuer sur la représentation interne d'un ottant en lui ajoutant un des suxes f ou F (float) et l ou L (long double) Les caractères Le mot-clé permettant de désigner un caractère est char. Un caractère est en fait un entier codé sur 8 bits et interprété selon le code ASCII. Par exemple : char c1 = 'a' ; // c1 est une variable de type char valant la lettre a char c2 = 65 ; // c2 est une variable caractère équivalent au code ASCII de 65 (A) 8 DIAO O. Cours de langage C

9 1.7 Structure d'un programme en C Pour désigner un caractère imprimable, il sut de le mettre entre simple quotte ou apostrophes ' (sauf les caractères antislash et apostrophe). Par exemple 'A' et '$' désignent respectivement le a majuscule et le symbole dollar. Pour désigner l'antislash et l'apostrophe, on utilise respectivement '\\' et '\. Les caractères nom-imprimables disposent d'une notation simple : \n : nouvelle ligne \f : saut de page \t : tabulation horizontale \v : tabulation verticale \b : retour arrière \r : retour chariot 1.7 Structure d'un programme en C Généralement, un programme en C se présente de la façon suivante : [ directives au préprocesseur ] [ déclarations de variables ] [ fonctions secondaires ] fonction main. Pour pouvoir s'exécuter un programme en C doit nécessairement contenir la fonction main, c'est le point d'entrée du programme. En C, nous appellerons nécessairement des fonctions prédénies. Ces fonctions prédénies sont contenues dans des chiers spéci- ques appelés library les (chiers bibliothèques). Ces chiers bibliothèques vont être inclut grâce à la directive #include du préprocesseur Directives au préprocesseur Le préprocesseur est un programme exécuté lors de la première phase de compilation (sous Linux, c'est le programme cpp). Le préprocesseur eectue des modications textuelles sur le chier source à partir de directives. Les diérentes directives du préprocesseur, introduites par le caractère #, ont pour but : d'incorporer des chiers grâce à la directive #include, de dénir des constantes grâce à la directive #define. Pour inclure un chier de la bibliothèque standard (c'est à dire les chiers d'extension.h du répertoire /usr/include/), on utilise la syntaxe : ˆ Directive #include. #include < library_file > Les bibliothèques standards importants sont (nous reviendrons plus en détails sur les bibliothèques) : <math.h> : fonctions mathématiques de base (sqrt, cos, log, pow, ceil, floor) <stdio.h> : pour les entrées/sorties de base (printf, scanf, getchar, putchar) Cependant, pour inclure un chier utilisateur, on utilise la syntaxe : #include nom_fichier 9 DIAO O. Cours de langage C

10 1.7 Structure d'un programme en C ˆ Directive #define. La directive : Cette directive permet généralement de dénir des constantes. #define moi professeur demande au préprocesseur de substituer toute occurrence de moi par la chaîne professeur Déclarations de variables En langage C, tout objet doit être d'abord créer avec de pouvoir être utilisé. Une variable est un objet qui peut changer de valeur au cours de l'exécution du programme. Déclarer une variable correspond à sa création, dès lors on ordonne au système de réserver un emplacement mémoire à la variable. Pour créer une variable, nous devons indiquer obligatoirement son type (le C est un langage typé) et son nom appelé aussi identiant (c'est le nom qui identie de manière unique une variable). L'identiant d'une variable doit être signicatif pour la clarté du programme. Attention, conformément à la norme du langage C, un identiant doit être formé de lettres minuscules ou majuscules (de a à z, ou de A à Z), de chires, et de caractères soulignés (le symbole "_", appelé underscore en anglais). Il ne doit en outre pas commencer par un chire, ni contenir d'espaces, de lettres accentuées ou tout autre caractère spécial. Il n'est pas permis qu'un identiant soit un mot clé, car un mot clé est déjà réservé et reconnu par le système. La syntaxe de création d'une variable est de la forme : type nom_variable [= <valeur> ] ; Par exemple, unsigned int a,b=7; ou long double c; sont des déclarations des variables entiers positifs a et b (qui est initialisé à 7) et d'une variable réel c. Toute déclaration d'une variable, comme toute instruction, se termine par un point virgule Les fonctions Répéter plusieurs fois les mêmes instructions au sein d'un même programme est une chose qu'il faut éviter au maximum. Parce que d'une part, l'écriture devient vite fastidieux et d'autre part cela rend le programme plus dicile à lire et à maintenir. Pour éviter la répétition d'un bloc d'instructions dans le même programme, l'outil le plus adapté (et même indispensable) est une fonction. Une fonction est constituée d'une suite d'instructions permettant d'éviter la récriture de ce bloc d'instructions plusieurs fois dans un même programme. Chaque fonction permet de réaliser une certaine tâche et se constitue de la forme suivante : type_résultat nom_fonction ( liste-de-déclarations-de-paramètres ) { liste-de-déclarations-de-variables-locales liste-d'instructions Les noms que l'on peut utiliser comme identiants de fonctions sont les mêmes que ceux possibles pour les identiants de variables. Comme pour le choix des noms de 10 DIAO O. Cours de langage C

11 1.7 Structure d'un programme en C variables, il est important de bien choisir les noms des fonctions, pour qu'ils expriment très clairement ce que fait la fonction Exemple d'un programme en C Voici un petit programme qui ache un message de bienvenue. #include <stdio.h> int main (void) { printf(''soyez le bienvenu \n''); return 0; // car le type de main est un entier. La seule chose indispensable dans notre programme est la fonction main. Cependant, comme on utilise une fonction externe (car non inclut dans le chier source), à savoir printf, alors nous avons besoin du chier bibliothèque où cette fonction est dénie. Ce chier bibliothèque est en l'occurrence stdio.h que l'on trouve dans le répertoire /usr/include/. La fonction printf permet l'impression (c-a-d la sortie) du texte Soyezlebienvenu à l'écran et place le curseur à la ligne grâce à \n. 11 DIAO O. Cours de langage C

12 2 Les bases de la programmation en C 2.1 Opérateurs de base Opérateurs arithmétiques Comme tous les langages, C dispose d'opérateurs arithmétiques unaires (i.e. portant sur un seul opérande) et d'opérateurs arithmétiques binaires (i.e. portant sur deux opérandes). Les opérateurs arithmétiques sont résumés dans le tableau 1. Les opérateurs arithmétiques sont dénis que pour deux opérandes ayant le même type, et ils fournissent un résultat de même type. Par exemple 5/2 donne 2 et non 2.5. Cependant les conversions implicites permettent de calculer deux opérandes de types diérents ou même des opérandes de types char. Par exemple 5.0/2 donne 2.5. Binaire Unaire Opérateur Traduction Exemple Résultat + addition x + y l'addition de x et y soustraction x y la soustraction de x et y * produit x * y la multiplication de x et y / division x / y le quotient de x par y % modulo x % y le reste de la division euclid. de x par y + signe positif +x la valeur de x signe négatif -x l'opposé de x ++x x vaut x incrémentation ou ++x incrémente x avant de l'évaluer x++ x++ incrémente x après son évaluation x x vaut x 1 décrémentation ou x décrémente x avant de l'évaluer x x décrémente x après son évaluation Table 1 Principaux opérateurs arithmétiques Priorité des opérateurs arithmétiques. Les opérations arithmétiques se font de la gauche vers la droite. Cependant la multiplication, la division et le modulo sont plus prioritaires que l'addition et la soustraction. Les opérateurs unaires restent plus prioritaires que les opérateurs binaires. Voir le tableau 3 pour plus de détails sur les règles de priorités. Exemple d'incrémentation. Si n vaut 5, alors : Pré incrémentation : x = ++n ; Résultat : x = 5 et n = 6. Post incrémentation : x = n++ ; Résultat : x = 6 et n = 6. Remarque sur la puissance. L'opérateur d'élévation à la puissance n'existe pas en C. Pour calculer une puissance, on peut utiliser la fonction pow(a,b) de la bibliothèque math.h. Cependant, quand la puissance n'est pas très grande, on peut faire appel à des produits successifs. Par exemple, pour calculer x 3, on fait x*x*x. Exercice 1 Écrire un programme qui permet de résoudre une équation du second degré dans R (utiliser la bibliothèque standard math.h). Vous pouvez créer une fonction permettant de calculer le discriminant et une fonction permettant d'acher le résultat. 12 DIAO O. Cours de langage C

13 2.1 Opérateurs de base Opérateurs relationnels Les opérateurs relationnels permettent de comparer deux variables. Le résultat de toute comparaison est de type int (en C, il n'y a pas de type booléen) qui renvoie la valeur 0 (false) ou 1 (grue). Les diérents opérateurs relationnels sont détaillés dans le tableau 2. Opérateur Traduction Exemple Résultat > supérieur x > y 1 si x est strictement supérieur à y et 0 sinon >= supérieur ou égal x >= y 1 si x est supérieur ou égal à y et 0 sinon < inférieur x < y 1 si x est strictement inférieur à y et 0 sinon <= inférieur ou égal x <= y 1 si x est inférieur ou égal à y et 0 sinon == égalité x == y 1 si x est égal à y et 0 sinon!= inégalité x!= y 1 si x est diérent y et 0 sinon Table 2 Les opérateurs relationnels Règle de priorité des opérateurs relationnels. Les opérateurs >,>=,< et <= (d'égale priorité) sont plus prioritaires que les opérateurs == et!= (voir le tableau 3 pour plus de détails sur les règles de priorités) Opérateurs booléens Le langage C dispose de trois opérateurs logiques classiques : le et logique noté && le ou logique noté la négation logique noté! Comme C ne dispose pas de type logique, alors les opérateurs logiques produisent un résultat numérique (de type int) où le 1 représente vrai et le 0 représente faux. Cependant, les opérateurs logiques acceptent n'importe quel opérande numérique, y compris les types ottants. Il faut juste noter que toute valeur diérent de 0 est interprétée comme vraie (et 0 est la seule valeur correspond à faux). Exemple : 1. x&&y ne renvoie 1 que si x et y sont tous les deux diérents de x y ne renvoie 0 que si x et y valent 0. L'exemple 1 signie que si x=0, alors inutile de regarder la valeur de y car x&&y=0. L'exemple 2 signie que si x=1, alors inutile de regarder la valeur de y car x y=1. Cette règle permet de simplier des expressions compliquées comme : i<max && ((c=getchar())!= '\n') alors, l'instruction c=getchar() qui lit le caractère saisi au clavier ne sera évaluer que si la condition (i<max) est vrai. Remarque. L'opérateur && est plus prioritaire que l'opérateur. Tous deux sont moins prioritaires que les opérateurs arithmétiques ou relationnels. Ainsi a<b c<d&&e==f équivaut à (a<b) ((c<d)&&(e==f)). Voir le tableau 3 pour plus de détails sur les priorités. Les opérateurs logiques évaluent les opérandes de la gauche vers la droite. 13 DIAO O. Cours de langage C

14 2.1 Opérateurs de base Opérateurs bit à bit Le C fournit six opérateurs, ne concernant que les entiers (char, short, int, long), et réalisant des manipulations au niveau des bits. Ces opérateurs sont : l'opérateur ET bit à bit noté & l'opérateur OU bit à bit noté l'opérateur XOR bit à bit noté l'opérateur NON bit à bit noté l'opérateur de décalage à gauche noté l'opérateur de décalage à droite noté En pratique, les opérateurs ET, OU et XOR consistent à appliquer bit à bit les opérations suivantes : & Les opérateurs et décalent leur opérande de gauche (en ajoutant des 0) du nombre de bits indiqué par leur opérande de droite. Et ce qui dépasse disparaît. Ainsi x 1 décale la valeur de x en base 2 d'un bit vers la gauche, en le remplaçant par un 0, ce qui revient à multiplier par 2. Exemple. Considérons par exemple les entiers a=77 et b=23 de type unsigned char (i.e. 8 bits). En base 2 ils s'écrivent respectivement a= et b= expression base 2 décimale a b a&b a b a b a b b b Remarque : opérateur &. Généralement, on utilise l'opérateur & (ET bit à bit) pour masquer certains bits en les mettant à 0. Par exemple, pour masquer tous les bits d'un entier sauf le troisième et le quatrième bit de poids faible d'un entier x, on fait simplement x&12. En eet, comme 12 2 = 1100 c-a-d le troisième bit et le quatrième bit de 12 sont à 1, donc dans x, seuls le 3ième et le 4ième bits de poids faible seront inchangés, et tous les autres bits de x vont se transformer en 0. Voici une illustration : b= b& DIAO O. Cours de langage C

15 2.1 Opérateurs de base Remarque : opérateur. L'opérateur permet généralement de forcer la valeur de certains bits à 1. Par exemple x 12 force les 3ième et 4ième bits de poids faible à être égal à 1. Donnons une illustration : b= b Remarque sur les décalage. Décaler de n positions à gauche équivaut à multiplier par 2 n et décaler de n positions à droite équivaut à diviser par 2 n Opérateur d'adresse Le C dispose d'un opérateur unaire qui permet d'accéder à l'adresse mémoire d'un objet. Pour un objet donné x, l'opérateur d'accès à l'adresse mémoire de x s'écrit &x Opérateur de conversion de type Lorsqu'un opérateur a des opérandes de types diérents, ils sont convertis automatiquement en un type commun. Généralement, le type le plus petit est promu au type le plus grand. Cependant, on peut forcer la conversion d'un type A vers un type B, on parle alors de cast. Si un objet x est de type A, pour le convertir explicitement en type B, on utilise la syntaxe suivante : (type B) x ; Par exemple a=(float) 5/2; retourne 2.5 alors que 5/2; retourne l'entier Opérateurs d'aectation Nous avons vu que pour déclarer une variable on peut l'initialiser (voir la partie 1.7.2) grâce au signe = (égal). Le signe = est en fait l'opérateur d'aectation d'un objet en C. On peut combiner l'opérateur =, avec l'une des opérateurs de la liste suivante : { + * / % & Ceci permet d'obtenir les opérateurs d'aectation composés dont la liste est la suivante : { += = *= / %= = = &= = = Si on note op un opérateur dans la première liste et si expr 1 et expr 2 expressions dans C, alors : expr 1 op= expr 2 équivaut à expr 1 = expr 1 op expr 2 Par exemple si x et y sont des variables (déjà déclarés), alors Règles de priorité x *= y + 1 équivaut à x = x * (y + 1) Le tableau 3 récapitule les règles de priorités de tous les opérateurs, classés par ordre de priorité décroissante, y compris ceux dont nous n'avons pas encore parlé. 15 DIAO O. Cours de langage C

16 2.2 Principales fonctions d'entrées-sorties standard Catégorie Opérateurs Évaluation référence () [] >. G D unaire + ++! * & (cast) sizeof D G arithmétique * / % G D arithmétique + G D décalage G D relationnel > >= < <= G D relationnel ==!= G D manip. de bits & G D manip. de bits & G D manip. de bits G D manip. de bits G D logique && G D logique G D conditionnel?: G D aectation = += = *= /= %= &= = = = = D G séquentiel, D G Table 3 Les priorités des opérateurs du langage C 2.2 Principales fonctions d'entrées-sorties standard Il s'agit des fonctions de la bibliothèque stdio.h utilisées avec les unités classiques d'entrées-sorties à savoir le clavier et l'écran. Comme nous l'avons signaler, cette bibliothèque doit être inclut au programme grâce à la directive du préprocesseur suivant : #include <stdio.h> Fonction printf La fonction printf est une fonction d'impression formatée, ce qui signie que les données internes du programme sont converties en caractère. Sa syntaxe est la suivante : printf("chaîne de contrôle", expression 1,..., expression n ); La chaîne de contrôle contient le texte à acher et les spécications de format correspondant à chaque expression de la liste. Les spécications de format ont pour but d'annoncer le format des données à visualiser. Elles sont introduites par le caractère %, suivi d'un caractère désignant le format d'impression. Exemple : Implémenter le programme suivant : #include <stdio.h> int main (void) { char ch = 'B'; int x = 1234; int y = 567; printf("le caractère %c a le code %i!\n", ch, ch); printf("%i fois %i donne %li \n", x, y, (long)x*y); printf("%i divise par %i donne %f \n", x, y, (float)x/y); return 0; 16 DIAO O. Cours de langage C

17 2.2 Principales fonctions d'entrées-sorties standard format conversion en écriture %i (resp. %li) int (resp. long int) entier relatif (resp. long ) %u (resp. %lu) unsigned int (resp. long) entier naturel (resp. long ) %o (resp. %lo) unsigned int (resp. long) unsigned en octale (resp. long ) %x (resp. %lx) unsigned int (resp. long) hexadécimale (resp. unsigned) %f (resp. %lf) double (resp. long) réel (resp. long) %e (resp. %le) double (resp. long) réel en exponentielle %g (resp. %lg) double (resp. long) remplace %f et %e (resp. %lf et %le) %c unsigned char caractère %s char* chaîne de caractères Table 4 Les diérents formats d'impression de printf Dans la deuxième expression, lors de la compilation, le premier %i est remplacé par x, le deuxième %i par y et le %li est remplacé par (long)x*y Fonction scanf La fonction scanf est la fonction symétrique à printf ; elle nous ore pratiquement les mêmes conversions que printf, mais en sens inverse. Autrement dit, la fonction scanf permet de saisir des données au clavier et de les stocker aux adresses spéciées (on utilise alors l'opérateur d'adresse & pour les variables numériques) par les arguments de la fonction. Sa syntaxe est la suivante : scanf("chaîne de contrôle", AdrVar 1,..., AdrVar n ); Les données reçues sont mémorisées successivement aux adresses indiquées les AdrVar i. Ces données peuvent être séparer par deux espaces. Exemple : Implémenter le programme suivant : #include <stdio.h> int main (void) { unsigned int jour, annee; // le jour et l'année sous la forme d'entier naturel char mois[10]; // contiendra le mois sous la forme d'une chaine de caractère printf("veuillez saisir la date du jour \n"); scanf("%d %s %d",&jour, mois, &annee); printf("la date saisie est \n"); printf("%i %s %i \n",jour, mois, annee); return 0; Exercice 2 Écrire un programme qui : ˆ Demande le nom de l'utilisateur et lui souhaite une bienvenue personnalisée (Bonjour [nom_utilisateur]!!! par exemple) ; ˆ Demande l'age de l'utilisateur ; ˆ Demande le numéro de téléphone de l'utilisateur ; ˆ Imprime à l'écran toutes les données collectées. 17 DIAO O. Cours de langage C

18 2.3 Structure de contrôles Fonctions getchar et putchar La fonction getchar l'expression : c = getchar(); joue le même rôle que : scanf(''%c'',&c); permet de lire un caractère, de façon non-formatée. En faite, tout en étant plus rapide, puisque getchar, contrairement à scanf, ne fait pas appel au mécanisme d'analyse d'un format. permet l'impression d'un caractère à l'écran. En faite, l'expres- La fonction putchar sion : putchar(c); joue le même rôle que : printf(''%c'',c); Toutefois, l'exécution de putchar est plus rapide, dans la mesure où elle ne fait pas appel au mécanisme d'analyse de format. Les arguments de la fonction putchar sont soient des caractères (c-à-d des nombres entiers entre 0 et 255) ou bien le symbole EOF (End Of File). Exemple d'utilisation : Le programme suivant permet de lire un chier texte et d'imprimer son texte à l'écran : #include <stdio.h> /*imprime le fichier d'entrée sur l'écran */ int main (void){ char c; while ((c = getchar())!= EOF) { putchar(c); return 0; Pour l'exécuter, il sut d'utiliser l'opérateur < de redirection d'unix : prog < name-file. Dans le programme précédent, nous avons introduit l'instruction while qui fait partie des structure de contrôle que nous allons voir dans la prochaine partie. 2.3 Structure de contrôles Comme tout langage de programmation, le C dispose d'instructions de contrôle permettant de réaliser des choix ou de répéter plusieurs fois un ensemble d'instructions données. 18 DIAO O. Cours de langage C

19 2.3 Structure de contrôles Instruction if...else La syntaxe de cette instruction est : if ( condition ) instruction_1 ; else instruction_2 ; La clause else étant facultative. Pour la condition à vériée, le C ne teste que si cette expression vaut 0 (c-a-d faux), car dans tous les autres cas, elle est vraie. Chaque instruction peut être un bloc d'instructions et dans ce cas, le bloc sera contenu entre des accolades {. Exemple. Voici deux conditions équivalentes : // première instruction avec if...else if (a > b) max = a; else max = b; // deuxième instruction équivalente de la première, mais sans else max = b; if (a > b) max = a; Remarque : Dans l'instruction if..else, le then (alors) et le end if (fin si) sont implicites, c-a-d on ne doit pas les noter comme dans on le ferait pour certains langages (maple par exemple). Exercice 3 Un vendeur eectue un pourcentage de remises en fonction du prix TTC : 0% pour un montant TTC inférieur à 1000 euros 1% pour un montant TTC compris entre 1000 et 2000 euros 3% pour un montant TTC compris entre 2000 et 5000 euros 5% pour un montant TTC supérieurs à 5000 euros. Sachant que Le TVA est de 19,5%, écrire un programme permettant de calculer le montant net à payer à partir du prix hors taxe. Exécuter ce programme, pour les prix hors taxes suivants : 500 euros, 2300 euros, 4700 euros Instruction switch L'instruction switch est une suite d'instructions if. Elle permet une prise de décision à choix multiple qui regarde si la valeur d'une expression fait partie d'un certain nombre de cas et eectue alors les instructions de ce cas. Sa syntaxe est : switch ( condition ) { case cas_1 : instructions ; break ; case cas_2 : instructions ; break ;... case cas_n : instructions ; break ; 19 DIAO O. Cours de langage C

20 2.3 Structure de contrôles [ default: instructions ; ] La condition est une expression testée successivement pour chacun des case et lorsque l'expression testée est égale à une des valeurs suivant un case, la liste d'instructions qui suit celui-ci est exécutée. Notons que le mot clé break est essentiel, car elle permet de sortir de switch sans traiter les autres cas. Le mot clé default est facultatif et il indique les instructions à exécuter si la condition n'est jamais égale à un des case. Exemple : Implémenter et exécuter le programme suivant #include <stdio.h> int main(void) { unsigned int n; printf("veuillez choisir un entier naturel \n"); scanf("%i",&i); switch (n) { case 0 : printf("nul \n"); break; case 1 : case 2 : printf("petit \n"); break; case 3 : case 4 : case 5 : printf("moyen \n"); break; default : printf("grand \n"); Exercice 4 Reprendre l'exercice 3 en utilisant l'instruction switch Instruction for L'instruction for permet d'exécuter plusieurs fois la même série de commandes : for permet de réaliser des boucles. Dans sa syntaxe, il sut de préciser le nom de la variable qui sert de compteur, la condition d'arrêt du compteur et l'instruction d'incrémentation. La syntaxe est alors : for ( compteur ; condition ; modification_compteur ) { liste_instructions ; Exemple : Pour acher les nombres compris entre 1 et 10, il sut d'écrire : for (n = 1 ; n <= 10 ; n++) printf("%i",n); Remarque : Le compteur, la condition et le modicateur du compteur sont des expressions facultatives, mais les parenthèses et les points-virgules doivent toujours être présents. Si la condition manque, alors on considère qu'elle est toujours vrai. Ainsi, pour avoir une boucle innie sur une liste d'instructions, on écrit : for ( ; ; ) { liste_instructions ; Exercice 5 Avec la boucle for, écrire une fonction qui calcule le factoriel d'un nombre. 20 DIAO O. Cours de langage C

Programmation en langage C

Programmation en langage C Programmation en langage C Anne CANTEAUT INRIA - projet CODES B.P. 105 78153 Le Chesnay Cedex Anne.Canteaut@inria.fr http://www-rocq.inria.fr/codes/anne.canteaut/cours C 2 Table des matières 3 Table des

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Cours de programmation avancée. Le langage C. Université du Luxembourg 2005 2006

Cours de programmation avancée. Le langage C. Université du Luxembourg 2005 2006 Université du Luxembourg 2005 2006 Cours de programmation avancée. Le langage C Sébastien Varrette Version : 0.4 Nicolas Bernard 2 Table des matières

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

SUPPORT DE COURS. Langage C

SUPPORT DE COURS. Langage C Dpt Informatique 2010-2011 SUPPORT DE COURS Langage C Semestre 1 par : «CaDePe» Marie-Françoise Canut Marianne de Michiel André Péninou Table des Matières 1 Généralités...8 1.1 Introduction aux langages

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

Recherche dans un tableau

Recherche dans un tableau Chapitre 3 Recherche dans un tableau 3.1 Introduction 3.1.1 Tranche On appelle tranche de tableau, la donnée d'un tableau t et de deux indices a et b. On note cette tranche t.(a..b). Exemple 3.1 : 3 6

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Programmation système I Les entrées/sorties

Programmation système I Les entrées/sorties Programmation système I Les entrées/sorties DUT 1 re année Université de Marne La vallée Les entrées-sorties : E/O Entrées/Sorties : Opérations d échanges d informations dans un système informatique. Les

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Dans un programme informatique, les chaînes de caractères servent à stocker les informations non numériques comme par exemple une liste de nom de personne ou des adresses. Il

Plus en détail

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C IN 102 - Cours 1 Qu on le veuille ou non, les systèmes informatisés sont désormais omniprésents. Même si ne vous destinez pas à l informatique, vous avez de très grandes chances d y être confrontés en

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Programmation Structurée en Langage C

Programmation Structurée en Langage C École Centrale Marseille Programmation Structurée en Langage C Stéphane Derrode Mathématique et Informatique Révision 2.5, 2006. Table des matières 1 En guise d'introduction... 7 1.1 Quelques repères

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin 11 octobre 2014 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Bases de la programmation en C++ 7 3 Les types composés 9 3.1 Les tableaux.............................

Plus en détail

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme Rappel Ralf Treinen Université Paris Diderot UFR Informatique Laboratoire Preuves, Programmes et Systèmes treinen@pps.univ-paris-diderot.fr 6 mai 2015 Jusqu'à maintenant : un petit langage de programmation

Plus en détail

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Langage C Patrick Corde Patrick.Corde@idris.fr 22 juin 2015 Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Table des matières I 1 Présentation du langage C Historique Intérêts

Plus en détail

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère L'héritage et le polymorphisme en Java Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère En java, toutes les classes sont dérivée de la

Plus en détail

Cours Langage C/C++ Programmation modulaire

Cours Langage C/C++ Programmation modulaire Cours Langage C/C++ Programmation modulaire Thierry Vaira BTS IRIS Avignon tvaira@free.fr «v0.1 Rappel Programmation modulaire (1/2) Le découpage d'un programme en sous-programmes est appelée programmation

Plus en détail

INF 321 : mémento de la syntaxe de Java

INF 321 : mémento de la syntaxe de Java INF 321 : mémento de la syntaxe de Java Table des matières 1 La structure générale d un programme 3 2 Les composants élémentaires de Java 3 2.1 Les identificateurs.................................. 3 2.2

Plus en détail

UE C avancé cours 1: introduction et révisions

UE C avancé cours 1: introduction et révisions Introduction Types Structures de contrôle Exemple UE C avancé cours 1: introduction et révisions Jean-Lou Desbarbieux et Stéphane Doncieux UMPC 2004/2005 Introduction Types Structures de contrôle Exemple

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Frédéric Pétrot Année universitaire 2014-2015 Structure du cours C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 C10 C11 Codage des nombres en base 2, logique

Plus en détail

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu.

Seance 2: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Seance 2: Complétion du code de jeu. (durée max: 2h) Mot clé const et pointeurs: En respectant la méthode de programmation par contrat, implémentez les autres fonctions de jeu. Implémentez jeu_recupere_piece

Plus en détail

Anis ASSÈS Mejdi BLAGHGI Mohamed Hédi ElHajjej Mohamed Salah Karouia

Anis ASSÈS Mejdi BLAGHGI Mohamed Hédi ElHajjej Mohamed Salah Karouia Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba SUPPORT DE COURS

Plus en détail

Claude Delannoy. 3 e édition C++

Claude Delannoy. 3 e édition C++ Claude Delannoy 3 e édition Exercices Exercices C++ en en langage langage delc++ titre 4/07/07 15:19 Page 2 Exercices en langage C++ AUX EDITIONS EYROLLES Du même auteur C. Delannoy. Apprendre le C++.

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers.

Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers. I Présentation : Dans le chapitre 1, nous avons vu comment utiliser les appels-systèmes de bas niveau pour créer et accéder à des fichiers sur le disque. Nous avons notamment mis en évidence leur dépouillement

Plus en détail

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015 UE Programmation Impérative Licence 2 ème Année 2014 2015 Informations pratiques Équipe Pédagogique Florence Cloppet Neilze Dorta Nicolas Loménie prenom.nom@mi.parisdescartes.fr 2 Programmation Impérative

Plus en détail

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de

Plus en détail

INITIATION A LA PROGRAMMATION

INITIATION A LA PROGRAMMATION 2004-2005 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique INITIATION A LA PROGRAMMATION PROCEDURALE, A L'ALGORITHMIQUE ET AUX STRUCTURES DE DONNEES PAR LE LANGAGE C Maude Manouvrier La

Plus en détail

Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while

Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while 1 Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while Le cours du chapitre 4 : le for, while et do...while La notion de

Plus en détail

Algorithmes et Programmes. Introduction à l informatiquel. Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel)

Algorithmes et Programmes. Introduction à l informatiquel. Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Algorithmes et Programmes Introduction à l informatiquel! Vie d'un programme! Algorithme! Programmation : le langage! Exécution et test des programmes Chapitre : Algorithmes et Programmes 2 Cycle de vie

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Introduction au Langage de Programmation C

Introduction au Langage de Programmation C Faculté Polytechnique de Mons Service d'informatique Introduction au Langage de Programmation C Mohammed Benjelloun 1 ère Candidature Année académique 2003-2004 Avant-propos Ces notes permettent de se

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

Langage Éric Guérin 5 octobre 2010

Langage Éric Guérin 5 octobre 2010 Langage Éric Guérin 5 octobre 2010 Langage C TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Introduction 7 1.1 Historique........................................... 7 1.2 Architecture matérielle....................................

Plus en détail

Algorithmique & Langage C IUT GEII S1. Notes de cours (première partie) cours_algo_lgc1.17.odp. Licence

Algorithmique & Langage C IUT GEII S1. Notes de cours (première partie) cours_algo_lgc1.17.odp. Licence Licence Algorithmique & Langage C Paternité - Pas d'utilisation Commerciale Partage des Conditions Initiales à l'identique 2.0 France Vous êtes libres : * de reproduire, distribuer et communiquer cette

Plus en détail

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire En langage C un programme comporte trois types de données : Statiques; Automatiques ; Dynamiques. Les données statiques occupent un emplacement parfaitement

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Programmation en langage C Eléments de syntaxe

Programmation en langage C Eléments de syntaxe Programmation en langage C Eléments de syntaxe Université Paul Sabatier IUP Systèmes Intelligents L2 Module Informatique de base 2 Initiation à la programmation en langage C Isabelle Ferrané SOMMAIRE I-

Plus en détail

Programmation C. J.-F. Lalande. 15 novembre 2012

Programmation C. J.-F. Lalande. 15 novembre 2012 Programmation C J.-F. Lalande novembre 0 Ce cours est mis à disposition par Jean-François Lalande selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation Commerciale - Partage à

Plus en détail

BTS IRIS Cours et Travaux Pratiques. Programmation C. A. Lebret, TSIRIS, Lycée Diderot, 1995/06. en conformité avec le référentiel du BTS IRIS

BTS IRIS Cours et Travaux Pratiques. Programmation C. A. Lebret, TSIRIS, Lycée Diderot, 1995/06. en conformité avec le référentiel du BTS IRIS BTS IRIS Cours et Travaux Pratiques Programmation C A. Lebret, TSIRIS, Lycée Diderot, 1995/06 en conformité avec le référentiel du BTS IRIS Activité Codage et Réalisation Tâches T3.3, T3.4 et T3.5 Temps

Plus en détail

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java Langages objets Introduction M2 Pro CCI, Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay présentation du module logistique 12 blocs de 4h + 1 bloc 2h = 50h 1h15 cours, 45mn exercices table, 2h TD machine page

Plus en détail

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Bob CORDEAU cordeau@onera.fr Mesures Physiques IUT d Orsay 15 mai 2006 Avant-propos Avant-propos Ce cours en libre accès repose sur trois partis pris

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

Programmation Classique en langage C

Programmation Classique en langage C DI GALLO Frédéric Programmation Classique en langage C Cours du Cycle d Approfondissement CNAM ANGOULEME 2000-2001 DI GALLO Frédéric Page 1 01/04/01 PROGRAMMATION CLASSIQUE : LANGAGE C DI GALLO Frédéric

Plus en détail

length : A N add : Z Z Z (n 1, n 2 ) n 1 + n 2

length : A N add : Z Z Z (n 1, n 2 ) n 1 + n 2 1 Univ. Lille1 - Licence info 3ème année 2013-2014 Expression Logique et Fonctionnelle... Évidemment Cours n o 1 : Introduction à la programmation fonctionnelle 1 Introduction La programmation fonctionnelle

Plus en détail

Chap III : Les tableaux

Chap III : Les tableaux Chap III : Les tableaux Dans cette partie, on va étudier quelques structures de données de base tels que : Les tableaux (vecteur et matrice) Les chaînes de caractères LA STRUCTURE DE TABLEAU Introduction

Plus en détail

Programmation en C. École Nationale Supérieure de Techniques Avancées. Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval

Programmation en C. École Nationale Supérieure de Techniques Avancées. Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval École Nationale Supérieure de Techniques Avancées Programmation en C Pierre-Alain Fouque et David Pointcheval E-mail : Pierre-Alain.Fouque@ens.fr Web : http://www.di.ens.fr/~fouque/ Table des matières

Plus en détail

Le Langage C Licence Professionnelle Qualité Logiciel Pr. Mouad BEN MAMOUN ben_mamoun@fsr.ac.ma Année universitaire 2011/2012

Le Langage C Licence Professionnelle Qualité Logiciel Pr. Mouad BEN MAMOUN ben_mamoun@fsr.ac.ma Année universitaire 2011/2012 Le Langage C Licence Professionnelle Qualité Logiciel Pr. Mouad BEN MAMOUN ben_mamoun@fsr.ac.ma Année universitaire 2011/2012 2011/2012 Pr. Ben Mamoun 1 Plan du cours (1) 1. Introduction 2. Types, opérateurs

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données

Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données Compte-rendu de projet de Système de gestion de base de données Création et utilisation d'un index de jointure LAMBERT VELLER Sylvain M1 STIC Université de Bourgogne 2010-2011 Reponsable : Mr Thierry Grison

Plus en détail

Méthodes de programmation systèmes UE n NSY103. Notes de cours. Nombre d'heures : 55h (~18 + 1 cours de 3 heures)

Méthodes de programmation systèmes UE n NSY103. Notes de cours. Nombre d'heures : 55h (~18 + 1 cours de 3 heures) Méthodes de programmation systèmes UE n NSY103 Notes de cours Code de l UE : NSY103 Titre de la formation : Méthodes de programmation systèmes Ouvert : Ouvert Type de diplôme : Unité de valeur CNAM. Nombre

Plus en détail

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année 2003-2004 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES Maude Manouvrier La reproduction de ce document par

Plus en détail

Cours Informatique Master STEP

Cours Informatique Master STEP Cours Informatique Master STEP Bases de la programmation: Compilateurs/logiciels Algorithmique et structure d'un programme Programmation en langage structuré (Fortran 90) Variables, expressions, instructions

Plus en détail

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Cours VBA, Semaine 1 mai juin 2006 Corrigé Résumé Ce document décrit l écriture dans le langage VBA des éléments vus en algorithmique. Table des matières 1 Pourquoi

Plus en détail

TP 1 : 1 Calculs en binaire, octal et hexadécimal

TP 1 : 1 Calculs en binaire, octal et hexadécimal Univ. Lille 1 - Licence Informatique 2ème année 2013-14 Objectifs du TP Ce TP a pour but Codage de l'information TP 1 : 1. de découvrir quelques opérations logiques sur les nombres 2. et quelques formats

Plus en détail

Les structures. Chapitre 3

Les structures. Chapitre 3 Chapitre 3 Les structures Nous continuons notre étude des structures de données qui sont prédéfinies dans la plupart des langages informatiques. La structure de tableau permet de regrouper un certain nombre

Plus en détail

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion Du Canton du Vaud MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Programmation en mode simulation 1. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE...

Plus en détail

Programmation impérative

Programmation impérative Programmation impérative Cours 4 : Manipulation des fichiers en C Catalin Dima Organisation des fichiers Qqs caractéristiques des fichiers : Nom (+ extension). Chemin d accès absolu = suite des noms des

Plus en détail

Les fichiers. Chapitre 4

Les fichiers. Chapitre 4 Chapitre 4 Les fichiers Jusqu à maintenant tous les programmes que nous avons conçus travaillaient sur des données qui étaient perdues après chaque session de travail. On peut cependant, c est bien naturel,

Plus en détail

COMPARAISONDESLANGAGESC, C++, JAVA ET

COMPARAISONDESLANGAGESC, C++, JAVA ET REPUBLIQUE DU BENIN *******@******* MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE(MESRS) *******@******* UNIVERSITE D ABOMEY CALAVI(UAC) *******@******* ECOLE POLYTECHNIQUE D ABPOMEY

Plus en détail

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL 75 LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL CHAPITRE 4 OBJECTIFS PRÉSENTER LES NOTIONS D ÉTIQUETTE, DE CONS- TANTE ET DE IABLE DANS LE CONTEXTE DU LAN- GAGE PASCAL.

Plus en détail

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Cours avec 129 exercices corrigés Illustration de couverture : alwyncooper - istock.com Dunod,

Plus en détail

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr)

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Programmer en JAVA par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Plan 1. Présentation de Java 2. Les bases du langage 3. Concepts avancés 4. Documentation 5. Index des mots-clés 6. Les erreurs fréquentes

Plus en détail

Le langage C. Introduction, guide de reference

Le langage C. Introduction, guide de reference Le langage C Introduction, guide de reference Ce document est une présentation du langage de programmation C, de sa syntaxe et de ses spécificités. Il est destiné essentiellement à servir de mémo-guide

Plus en détail

Chapitre 2 Devine mon nombre!

Chapitre 2 Devine mon nombre! Python 3 : objectif jeux Chapitre 2 Chapitre 2 Devine mon nombre! 2.1. Thèmes abordés dans ce chapitre commentaires modules externes, import variables boucle while condition : if... elif... else la fonction

Plus en détail

Notes du cours 4M056 Programmation en C et C++ Vincent Lemaire et Damien Simon

Notes du cours 4M056 Programmation en C et C++ Vincent Lemaire et Damien Simon Notes du cours 4M056 Programmation en C et C++ Vincent Lemaire et Damien Simon 13 janvier 2015 2 Table des matières Organisation générale du cours 7 1 Notions générales d algorithmique et de programmation

Plus en détail

INF111. Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1/inf111/ Massih-Reza Amini

INF111. Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1/inf111/ Massih-Reza Amini Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1// Massih-Reza Amini Université Joseph Fourier Laboratoire d Informatique de Grenoble 2/52 Introduction Structures de contrôle

Plus en détail

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C Objectifs ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION Une façon de raisonner Automatiser la résolution de problèmes Maîtriser les concepts de l algorithmique Pas faire des spécialistes d un langage Pierre TELLIER 2

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

Notions fondamentales du langage C# Version 1.0

Notions fondamentales du langage C# Version 1.0 Notions fondamentales du langage C# Version 1.0 Z 2 [Notions fondamentales du langage Csharp] [Date : 25/03/09] Sommaire 1 Tout ce qu il faut savoir pour bien commencer... 3 1.1 Qu est ce qu un langage

Plus en détail

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Mars 2002 Pour Irène et Marie Legal Notice Copyright c 2002 Patrick Cégielski Université

Plus en détail

Algorithme. Table des matières

Algorithme. Table des matières 1 Algorithme Table des matières 1 Codage 2 1.1 Système binaire.............................. 2 1.2 La numérotation de position en base décimale............ 2 1.3 La numérotation de position en base binaire..............

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Cours 4 : Programmation structurée (c) http://www.loria.fr/~tabbone/cours.html 1 Principe - Les méthodes sont structurées en blocs par les structures de la programmation

Plus en détail

COURS D'INFORMATIQUE: LANGAGE C NOTES DE COURS

COURS D'INFORMATIQUE: LANGAGE C NOTES DE COURS MASTER PROFESSIONEL LASERS, MATERIAUX, MILIEUX BIOLOGIQUES COURS D'INFORMATIQUE: LANGAGE C NOTES DE COURS Christine ANDRAUD 2007/08 2 PLAN DU COURS: I. Introduction II. III. IV. Notions de bases Types

Plus en détail

Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques.

Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques. Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques. Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques....1 Introduction...1 Genéralité sur le langage Java....1 Syntaxe de base du Langage...

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Plan. Exemple: Application bancaire. Introduction. OCL Object Constraint Language Le langage de contraintes d'uml

Plan. Exemple: Application bancaire. Introduction. OCL Object Constraint Language Le langage de contraintes d'uml OCL Object Constraint Language Le langage de contraintes d'uml Plan 1. Introduction 2. Les principaux concepts d'ocl Object Constraint Language 1 Object Constraint Language 2 Exemple: une application bancaire

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

Télécom Nancy Année 2013-2014

Télécom Nancy Année 2013-2014 Télécom Nancy Année 2013-2014 Rapport 1A Ajout du langage C dans la Programmer's Learning Machine GIANNINI Valentin Loria 615, rue du Jardin Botanique 54600, Villers-Lès-Nancy Maître de stage : QUINSON

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox 1. Algorithme: Un algorithme est une suite d instructions qui, une fois exécutée correctement, conduit à un résultat donné Un algorithme doit contenir uniquement des instructions

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception ROLLET Samuel SALLE Jennifer Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception Projet d'algorithmique et Structure des Données 1 SOMMAIRE 1. Domaine d application....4 1.1 Objectifs

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail