économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!"

Transcription

1 économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!

2 En France, chaque ménage émet dans l'atmosphère 1,5 tonnes de CO 2 par an. La moitié de ces émissions est due à nos comportements quotidiens source ADEME Chacun peut, par son comportement et par une réflexion lors de l achat d équipement, agir à son niveau pour réduire ses dépenses énergétiques et contribuer au développement durable de notre planète. Voici quelques gestes simples à mettre en œuvre. sommaire 1. Connaître sa facture 2. Le chauffage 3. L eau chaude sanitaire 4. Les usages spécifiques de l électricité 5. Le froid 6. Le lavage 7. La cuisson 3 8. L éclairage 9. L audiovisuel et la bureautique 10. L eau AGEDEN Les transports et déplacements

3 4 la maîtrise de l energie un enjeu du developpement d u r a b l e 1connaître sa facture La facture énergétique d un logement varie d un ménage à l autre ; elle dépend de plusieurs facteurs : l énergie de chauffage, la conception du logement, l isolation, la situation géographique, le taux d occupation du logement. Mais ces critères n expliquent pas toutes les différences : LE COMPORTEMENT ET LES APPAREILS UTILISÉS DANS LE 5 Un enjeu environnemental LOGEMENT JOUENT UN RÔLE IMPORTANT. C E SONT DES FACTEURS SUR LESQUELS ON PEUT AGIR FACILEMENT, ET Les ressources d énergie "classiques" SANS INVESTIR BEAUCOUP. (charbon, fioul, gaz, nucléaire) ne sont pas inépuisables, et il est important de les préserver. Les consommations d énergie contribuent à l effet de serre et à la pollution de l air. Un enjeu social Les dépenses d énergie pèsent lourd dans le budget d un ménage. Accroître l efficacité énergétique permet de réduire la facture. éclairage, électroménager 20 % source : O. Sidler, cuisson 5 % eau chaude 15 % RÉPARTITION DE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE D UN LOGEMENT CHAUFFÉ AU GAZ entretien, abonnements chauffage 60 % Un enjeu économique La maîtrise de l énergie et la promotion des énergies renouvelables sont des secteurs créateurs d emplois. Le premier réflexe à avoir est de SUIVRE RÉGULIÈREMENT SA (SES) FACTURE(S) D ÉNERGIE, pour savoir ce qu on dépense et repérer les dérives. LE CHOIX DES ABONNEMENTS DE GAZ ET D ÉLECTRICITÉ EST IMPORTANT. V EILLEZ À : les adapter à l équipement du logement, rechercher le meilleur tarif (contactez les Espaces Info Energie, ou votre distributeur d énergie).

4 2 le chauffage LES DÉPENSES DE CHAUFFAGE ONT BEAUCOUP DIMINUÉ CES DERNIÈRES ANNÉES, GRÂCE À UNE RÉGLEMENTATION THERMIQUE DE PLUS EN PLUS CONTRAIGNANTE. MALGRÉ CELA, LE CHAUFFAGE REPRÉSENTE ENCORE 30 % ENVIRON DE LA FACTURE. ENTRETENEZ RÉGULIÈREMENT LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE. Faites vérifier votre chaudière, dépoussiérez les radiateurs. EVITEZ LES CHAUFFAGES D APPOINT INDIVIDUELS. Ils sont énergivores, et présentent un risque important de brûlures et d asphyxie. LA NUIT, ISOLEZ-VOUS DE L EXTÉRIEUR, en fermant rideaux et volets (25 % de la chaleur d un logement part par les vitrages). 6 RESPECTEZ TOUTEFOIS UNE BONNE AÉRATION, en ouvrant les fenêtres 5 minutes par jour, et en laissant les grilles d aération dégagées et propres. 7 PROFITEZ AU MAXIMUM DES APPORTS SOLAIRES, ils sont gratuits et totalement inépuisables. BIEN SOUVENT, DES TRAVAUX S IMPOSENT ET PEUVENT RAPPORTER GROS. RESPECTEZ LES TEMPÉRATURES DE CONFORT. 19 C dans les pièces à vivre, 20 C dans la salle de bains, 16 C dans les chambres, et la nuit. Au delà de 19 C, chaque degré supplémentaire entraîne 7 % de dépense en plus. UN EXEMPLE Dans une maison individuelle de 100 m 2 non isolée, chauffée à l électricité : l isolation de la toiture (avec 15 cm de laine de verre), permet de réduire la facture totale de chauffage de 22 %. RÉDUISEZ LES TEMPÉRATURES. Baissez de 3 à 4 C pour une absence de plus de 2 heures, passez en hors gel pour une absence de plusieurs jours. PENSEZ À LA RÉGULATION. La pose d un thermostat d ambiance, accompagné d un programmateur, permet d adapter la consommation d énergie à vos besoins réels.

5 3 l eau chaude sanitaire ELLE REPRÉSENTE ENVIRON 15 % DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE. 4 les usages spécifiques de l électricité C EST UN POSTE DE DÉPENSE QUI AUGMENTE RÉGULIÈREMENT, DU FAIT DU NOMBRE CROISSANT D APPAREILS UTILISÉS PAR LES MÉNAGES. DÉPENSES ANNUELLES MOYENNES DES APPAREILS EN /AN 8 Réfrigérateur américain 163 Congélateur 60 9 Chaud. mal asservie 49 Sèche-linge 47 Réfrigérateur 35 SI L INSTALLATION D EAU CHAUDE EST INDIVIDUELLE VMC Lave-vaisselle RÉGLEZ LA TEMPÉRATURE DU CHAUFFE-EAU À 55 C MAXIMUM pour éviter les brûlures, et limiter la consommation d énergie. Sachez également qu une température d eau supérieure à 60 C favorise l entartrage du chauffe-eau. Le réglage est à demander lors de la visite d entretien annuelle (chaudière), ou à un électricien (chauffe-eau électrique). Lave-linge Téléviseur principal Magnétoscope Chaud. bien asservie Chaine hifi Coût moyen du kwh = 10 cts TTC 3 source : ADEME P ENSEZ ÉGALEMENT à éviter d ouvrir le robinet d eau chaude pour une utilisation courte, à fermer l évacuation de la baignoire dès l ouverture du robinet. COUPEZ L ALIMENTA TI ON OU LA VEILLEUSE DU CHAUFFE-EAU EN CAS D ABSENCE PROLONGÉE. La veilleuse représente jusqu à 25 % de la consommation annuelle. SI L INSTALLATION EST COLLECTIVE DEMANDEZ UN RÉGLAGE DE LA TEM- PÉRATURE AU NIVEAU DE L IMMEUBLE. Pour aider les consommateurs à choisir entre différents appareils, l Union Européenne a mis en place depuis 1996 L ÉTIQUETTE ÉNERGIE. Obligatoire sur les appareils de froid, les lavelinge, sèche-linge et les lave-vaisselle, ELLE PER- MET, PAR UN JEU DE FLÈCHES COLORÉES, DE REPÉRER AU PREMIER COUP D ŒIL LES APPAREILS ÉCONOMES (CATÉGORIE A), ET LES PLUS ÉNERGIVORES (JUSQU À G). La consommation annuelle en kwh de chaque appareil y est également indiquée. Le prix d achat d un appareil de classe A est souvent un peu plus élevé, mais on le rentabilise très rapidement.

6 5 les appareils de froid 6 le lavage A L ACHAT LE CHOIX DE CES APPAREILS EST PRIMORDIAL. Entre un appareil de catégorie A et un appareil de catégorie G, la consommation annuelle peut tripler, pour une même contenance. LORS DE L INSTALLATION Pensez à NE P A S P L A C E R C E S A P P A R E I L S P R È S D U N E SOURCE DE CHALEUR (four, cuisinière, radiateurs). De même, sachez que LA TEMPÉRATURE DE LA PIÈCE INFLUE D E F A Ç O N I M P O R T A N T E S U R L A C O N S O M M A T I O N D ÉNERGIE. Ainsi, un congélateur placé à la cave consommera moins d énergie que dans un appartement chauffé à 19 C. A L USAGE DÉGIVREZ RÉGULIÈREMENT, 3 centimètres de givre doublent la consommation de l appareil. LAISSEZ REFROIDIR LES PLATS avant de les placer au réfrigérateur. VÉRIFIEZ RÉGULIÈREMENT LA QUALITÉ DES JOINTS. IL EST INUTILE DE BAISSER LA TEMPÉRATURE DU RÉFRIGÉRA- TEUR EN DESSOUS DE 4 À 5 C. A L ACHAT, CHOISISSEZ LES APPAREILS LES PLUS ÉCONO- MES EN ÉNERGIE ET EN EAU : à l aide de l étiquette énergie en regardant la consommation d eau par cycle (celle-ci peut aller de 14 à 25 litres pour un lave-vaisselle, de 45 à 80 litres pour un lave-linge). N UTILISEZ PAS LES PROGRAMMES À HAUTES TEMPÉRATURES. Un cycle de lavage à 30 C consomme trois fois moins d énergie qu à 90 C. Avec les textiles et les détergents modernes, les lavages à 30 ou 40 C suffisent. FAITES TOURNER LES MACHINES À PLEINE CHARGE. Et oubliez les idées reçues : un lave-vaisselle plein consomme moins d eau que plusieurs vaisselles à la main.

7 7 la cuisson 8 l éclairage UN EXEMPLE Avec des plaques électriques, UTILISEZ DES CASSEROLES À FOND PLAT POUR ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ, ET ADAP- TEZ LEURS DIMENSIONS. Vous pouvez éteindre la plaque avant la fin de la cuisson, elle reste chaude encore longtemps. R E C O U V R E Z V O S C A S S E R O L E S P E N D A N T LA C U I S S O N, vous consommerez moins. Pour maintenir à ébullition 1,5 l d eau sur une plaque électrique, il faut une puissance de 850 W avec une casserole à fond bombé sans couvercle, contre 190 W avec une casserole à fond plat et un couvercle, soit un rapport de 1 à 4,5. LE MICRO-ONDES N EST PAS SI ÉCONOMIQUE QUE L ON CROIT. Evitez d y décongeler les aliments, et d y cuire des aliments contenant beaucoup d eau. UN EXEMPLE EQUIPEZ-VOUS DE LAMPES BASSE CONSOMMATION. Elles consomment 4 à 5 fois moins d énergie que les ampoules à incandescence, pour le même niveau d éclairement, et durent 5 à 10 fois plus longtemps. Elles offrent une meilleure sécurité, avec un faible dégagement de chaleur. L investissement est rentabilisé en moins d un an, d autant plus que les prix baissent. Si vous achetez 3 lampes BC (18 W au lieu de 75 W) Investissement de départ : 15 Economie annuelle : 26 L investissement est amorti en 8 mois. ÉQUIVALENCES ampoule à incandescence 60 W 75 W 100 W ampoule basse consommation 14 W 18 W 23 Wde 9 à EVITEZ LES ÉCLAIRAGES INDIRECTS. Sachez par exemple qu un lampadaire halogène consomme 30 fois plus d énergie qu une ampoule basse consommation. PENSEZ À ÉTEINDRE LA LUMIÈRE EN QUITTANT UNE PIÈCE. NETTOYEZ RÉGULIÈREMENT LES AMPOULES ET LUMINAIRES. UTILISEZ AU MAXIMUM LA LUMIÈRE DU JOUR.

8 14 9 l audiovisuel et la bureautique DE NOMBREUX APPAREILS CONTINUENT À CONSOMMER DE L ÉLECTRI- CITÉ MÊME SI ON NE LES UTILISE PAS, LAISSÉS EN POSITION DE VEILLE 24H/24 (IDENTIFIABLES PAR UN POINT ROUGE LUMINEUX). UN EXEMPLE Une télévision laissée en veille pendant 20h consomme autant qu en fonctionnement pendant 4h. 10 l eau C EST UN POSTE DE CONSOMMATION IMPORTANT, MÊME S IL N APPARAÎT PAS DIRECTEMENT SUR LA FACTURE D ÉNERGIE. 15 COMMENCEZ PAR IDENTIFIER CES APPAREILS : ILS SONT NOMBREUX. P UIS ÉTEIGNEZ LES COMPLÈTEMENT SI POSSIBLE. Certains appareils n ont pas de position d arrêt (magnétoscopes, SACHEZ QUE LA CONSOMMATION MOYENNE D EAU EN FRANCE EST DE 160 LITRES PAR JOUR ET PAR PERSONNE [SOIT 163 /AN/PERSONNE SUR UNE BASE DE 2,80 /M 3 ]. décodeurs, certaines chaînes hi-fi, appareils avec transforma- E N P R E M I E R L I E U, A P P R E N E Z À D É T E C T E R U N E F U I T E, teurs...) : dans ce cas débranchez-les, ou utilisez une barrette mul- et suivez régulièrement l évolution de votre facture. Tendez l oreille tiprise avec interrupteur. : une fuite sur une chasse d eau s entend. En cas de doute, regardez soir puis matin les chiffres inscrits au compteur. QUELQUES EXEMPLES DE CE QUE VOUS POUVEZ ÉCONOMISER QUELQUES RAPPELS DE CONSOMMATIONS Téléviseur de 8 à 22 W en veille = 7 à 18 par an Une vaisselle à la main de 10 à 20 litres Décodeur Canal + de 9 à 16 W en veille = 9 à 16 par an Une vaisselle au lave-vaisselle de 14 à 22 litres Chaîne hi-fi de 0 à 33 W en veille = 0 à 33 par an Un lave-linge de 40 à 80 litres Ampli d antenne de 13 à 15 W en veille = 11 à 12 par an Une chasse d eau de 6 à 12 litres Une douche de 50 à 80 litres UN ORDINATEUR A UNE PUISSANCE DE 100 À 150 W, DONT LES DEUX TIERS POUR L ÉCRAN. Pensez donc à ACTIVER L ÉCONOMISEUR D ÉCRAN (chemin d accès : poste de travail, panneau de configuration, affichage, écran de veille, désactivation du moniteur), ou à éteindre l écran dès que vous ne vous en servez plus. Le soir, éteignez votre ordinateur, votre imprimante, cela ne les abîme pas et vous ferez des économies. Un bain de 120 à 200 litres Un lavage de voiture (au jet) 200 litres EN PRÉVENTION CHANGEZ RÉGULIÈREMENT LES JOINTS D ALIMENTATION EN EAU des lave-linge et lave-vaisselle. FERMEZ LE COMPTEUR D EAU en cas d absence de plusieurs jours. PROTÉGEZ LE COMPTEUR D EAU CONTRE LE GEL. PENSEZ À VOUS ÉQUIPER D APPAREILS ÉCONOMES : mécanismes double-chasse pour les WC, mitigeurs, réducteurs de débit sur les robinets.

9 16 11 les transports et déplacements EN FRANCE, LA VOITURE REPRÉSENTE POUR LES MÉNAGES : PRÈS DE 15 % DU BUDGET, SOIT LE 2 EME POSTE APRÈS LE LOGEMENT UNE MOYENNE DE PLUS DE 5000 DE DÉPENSES PAR AN 28 % DES ÉMISSIONS DE CO 2, PRINCIPAL GAZ RESPONSABLE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. IL EST POSSIBLE DE RÉDUIRE SES CONSOMMATIONS ET SES DÉPENSES PAR DES CHOIX JUDICIEUX. CO-VOITURAGE ET AUTOPARTAGE Pour aller au travail ou partir en vacances, le co-voiturage est un moyen de réduire ses frais de voiture et ses émissions polluantes tout en privilégiant la convivialité. L autopartage est un service de location de voitures pour de courtes durées sur abonnement. Une voiture partagée se substitue à six voitures particulières. L objectif est de permettre à ceux qui n utilisent qu occasionnellement leur voiture (moins de km par an) de se passer totalement de l achat et de l entretien d un véhicule (www. autopartage.fr). ACHETEZ UN VÉHICULE ADAPTÉ À VOS BESOINS Un 4X4 en ville consomme plus, pollue plus et occupe plus d espace qu une voiture moyenne. Et offrez-vous le luxe d un véhicule moins polluant : la nouvelle étiquette énergie vous informe sur les émissions de CO 2 et la consommation de carburant de votre future voiture. 17 ADOPTEZ UNE CONDUITE SOUPLE Une conduite agressive augmente la consommation : + 40 % en ville + 20 % sur la route Réduire sa vitesse de 10 km/h sur l autoroute, c est économiser 1 litre pour 100 km. Pensez également à entretenir régulièrement votre véhicule. TRAJETS COURTS : À PIED, À VÉLO, EN BUS... En ville et dans les grandes agglomérations : la moitié des trajets en voiture particulière fait moins de 3 km un quart fait moins de 1 km Pour ces trajets, il est parfois aussi rapide de se déplacer à pied, à vélo ou en bus. D autre part, c est lors du premier kilomètre que l usure du moteur et les rejets de gaz sont les plus importants. UTILISEZ RAISONNABLEMENT LA CLIMATISATION L utilisation de la climatisation entraîne une surconsommation de carburant. En moyenne : + 33 % en ville + 18 % sur la route PRIVILÉGIEZ LES TRANSPORTS EN COMMUN Utiliser le train, le bus ou le tram est souvent plus rapide, moins coûteux et surtout moins polluant que la voiture. Avec les trains régionaux ( le réseau Transisère ( ou le réseau TAG ( l offre est particulièrement fournie dans notre département.

10 BULLETIN D'ADHÉSION 18 L AGEDEN Association de promotion de la maîtrise de l énergie et des énergies renouvelables en Isère, l AGEDEN met à votre disposition une équipe de professionnels (ingénieurs conseils, techniciens, animateurs...) pour informer, aider et former aussi bien les particuliers que les collectivités. En Isère, la ressource énergies renouvelables existe, les techniques sont au point, des aides sont à votre disposition. Maîtriser l énergie et utiliser les énergies renouvelables, aujourd hui c est possible. L AGEDEN est à votre disposition pour accompagner vos projets. AGEDEN Énergies renouvelables en Isère Espace Info Energie Le Trident Bât. A, 6 ème étage 34, avenue de l'europe Grenoble Tél En soutenant l'ageden, vous contribuez au développement de solutions énergétiques respectueuses de l'environnement en Isère Nom : Prénom : Adresse : CP : Ville : Tél : Courriel : Adhère à l'association AGEDEN énergies renouvelables en Isère et verse la somme de : - Collectivités/entreprises : 100 euros - Individuels : 20 euros - Etudiants/sans emploi : 10 euros

11 POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE ET LES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS L HABITAT Pour une construction, une rénovation : quelles sont les énergies disponibles, quels types de chauffage, quelle isolation, peut-on évaluer les consommations? Pour l équipement d un logement : quels sont les appareils performants, combien consomment-ils? Comment peut-on économiser sur l électroménager, l éclairage, les veilles Comment faire des économies d eau? DANS LES TRANSPORTS Comment carburer plus propre, quelles sont les alternatives à la voiture, quelle offre de transports dans l agglomération? etc. AGEDEN (département de l Isère hors agglomération grenobloise ) AGENCE LOCALE DE L ENERGIE (agglomération grenobloise) ESPACES INFO ENERGIE Illustrations : C. Nocart Mise en pages : N. Carli Impression : Notre-Dame AGEDEN 2007 Le dispositif Info Energie est financé par l ADEME, la Région Rhône-Alpes et le Conseil Général de l Isère

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE GUIDE des ÉCO-GESTES dans l habitat POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT À la maison, tous nos gestes ont un impact sur notre consommation d énergie et

Plus en détail

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies!

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! d d d d d Sommaire Habitat page 4 La lutte contre le changement climatique est un défi planétaire mais concerne chacun d entre nous. Notre mode de

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Économiser l Électricité

Économiser l Électricité Économiser l Électricité c est simple Document réalisé par l Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Énergie Midi-Pyrénées

Plus en détail

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude Astuces pour! dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude 2 >>> ÉDITO électricité est une énergie indispensable dans nos logements, L que ce soit pour le chauffage, l éclairage, la production

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

www.ufolep.org Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable

www.ufolep.org Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable www.ufolep.org DÉLÉGATIONS UFOLEP Maîtrise d énergie & Gestion de l eau document réalisé par le Groupe de Travail National développement durable Sommaire I. Introduction p. 4 II. Maîtrise de l énergie

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

des économies d énergie

des économies d énergie Apprendre à faire des économies d énergie dans son logement Parlons-en! Économies d eau et d énergie dans l habitat = amélioration du pouvoir d achat À la maison, tous les gestes ont un impact sur notre

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement

Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d eau chaude sanitaire et le refroidissement SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 N SIREN : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN

LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN LES ECONOMIES D'ENERGIES AU QUOTIDIEN Pourquoi un EIE? Un contexte national Engagement de la France :réduction par 4 des émissions de GES entre 1990 et 2050 Le bâtiment représente 43% de la consommation

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

ALE. Climat, énergie, eau, épuisement des ressources Savez-vous que la moitié de la solution se trouve dans nos actes quotidiens?

ALE. Climat, énergie, eau, épuisement des ressources Savez-vous que la moitié de la solution se trouve dans nos actes quotidiens? L Agence Locale de l Energie Montpellier met à disposition une réalisation innovante et pédagogique : La maison économe. Diffusé en accompagnement de l exposition, ce guide pratique reprend des conseils

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE RAPPORT N 448-2033LOC0707PE48 ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL LE 26/10/2009 ET VALABLE DIX ANS DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Ce rapport comprend 5 pages et 3 pages en annexe, il ne peut être utilisé

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 2014-09-3370 Valable jusqu au :... 29/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction

Plus en détail

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2 Eco comportements et Ecogestes Quelques pistes pour réduire ses consommations énergétiques et émissions de CO2 Emprunté à JM JANCOVICI Evolution de la consommation d énergie mondiale Réduction des consommations

Plus en détail

A la chasse au gaspillage!

A la chasse au gaspillage! A la chasse au gaspillage! CPAS de Comines-Warneton Rue de Ten-Brielen, 160 7780 Comines 1 Tout au long de l année et pas uniquement l hiver, l énergie occupe une place importante dans le budget d une

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économies Les conseils pratiques pour dépenser moins chez soi et au bureau pour le même confort Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économiser sur sa facture d

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

Le livret des gestes verts

Le livret des gestes verts Le livret des gestes verts Sommaire P. 2...Electricité P. 3...Chauffage P. 4...Eclairage P. 5...Electroménager P. 6...Le froid P. 6...La cuisson P. 7...Lavage -TV- HIFI P. 8...Informatique et portable

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

mes gestes verts pour la planète

mes gestes verts pour la planète mes gestes verts pour la planète Sommaire LE CHAUFFAGE p.3 LA VENTILATION p.4 LES EQUIPEMENTS MENAGERS p.5 LES DECHETS p.6 L ECLAIRAGE & L ELECTRICITE p.7 L EAU p.8 LA CONSOMMATION DURABLE p.9 LE TRANSPORT

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Le petit guide des économies d énergie 2

Le petit guide des économies d énergie 2 Ce guide est édité par : Le Syndicat Intercommunal d'energies, d'equipement et d'environnement de la Nièvre 7 place de la République - BP 42 58027 NEVERS Tél. 03 86 59 76 90 - E-mail : contact@sieeen.fr

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

" Bienvenue chez vous "

 Bienvenue chez vous " Bienvenue chez vous " Un doute, une question, un problème? JE CONTACTE LE SIRES Guide du locataire entretien du logement Organisme affilié à la Fédération Nationale HABITAT & DEVELOPPEMENT http://www.habitatdeveloppement.fr

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz.

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz. Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Rodin 627 Valable jusqu au : 26/07/2022 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 2009 Surface habitable : 58.50 m 2 Adresse

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

Eau chaude sanitaire

Eau chaude sanitaire 4 rue du maréchal FOCH, 68 460 LUTTERBACH 03 89 50 06 20 ou eie68@alteralsace.org La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Articles L 271-4 à 6 R 271-1 à 4 du Code de la Construction et de l Habitation Dossier n 2010-12-1999 Date : 19/12/2010 Propriétaire : MME & MR PRINZHOFER CABINET D EXPERTISE AGENDA 56 18, rue du Fort 56290 PORT LOUIS Tel : 02 97 82 58 17 - Fax : 02 72 22 12 43 Port : 06 14 29 46

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires...

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires... Edition Édition 2008 Juillet 2000 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique... page 1 Comment consulter les informations... page 1 Les différentes options tarifaires... page 1 a)option base... page

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

Ensemble nous aurons l air meilleur!

Ensemble nous aurons l air meilleur! Les bons gestes au quotidien pour préserver la qualité de notre air Ensemble nous aurons l air meilleur! Saviez-vous que nous avons besoin d un litre et demi d eau et de 14 000 litres d air par jour pour

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau?

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? GUIDE des ÉCO-GESTES au BUREAU Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? Les éco-gestes au travail Des agents éco-responsables pas comme les autres 220 jours par an et sept heures par jour,

Plus en détail

GUIDE 100 éco-gestes Pour réduire efficacement ses consommations d'énergie à la maison

GUIDE 100 éco-gestes Pour réduire efficacement ses consommations d'énergie à la maison GUIDE s e t s e g o 100 éc ment e c a ic f f e e ir u d é r Pour maison la à ie g r e n 'é d s n io ses consommat Familles à Energie Positive - Guide 100 Eco-Gestes - 2011 Sommaire Introduction... 3 Vos

Plus en détail

Pour aller plus loin. Nos partenaires. Sources : Liens utiles : contact@pact75-92-95.org Tél : 01 55 17 19 60

Pour aller plus loin. Nos partenaires. Sources : Liens utiles : contact@pact75-92-95.org Tél : 01 55 17 19 60 Pour aller plus loin Sources : ADEME : www.ademe.fr ENERTECH : www.enertech.fr Défi Energie à Bruxelles : www.defi-energie.be Econo-ecolo : www.econo-ecolo.org Simple et Pratique : www.simplepratique.net

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

L électricité intelligente, c est maintenant.

L électricité intelligente, c est maintenant. L électricité intelligente, c est maintenant. ONE Smart Control transforme comme par magie votre électricité en un réseau puissant et intelligent. Profitez dès maintenant d une plus grande polyvalence

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita.

FideloConso. Tout savoir sur l offre DolceVita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller. FideloConso. www.gdfsuez-dolcevita. GDF SUEZ DolceVita à votre écoute! Contactez votre conseiller FideloConso 09 69 32 70 00 (appel non surtaxé depuis un poste fi xe) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 15 Vous avez des questions? Adressez-nous

Plus en détail

Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons

Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons fnccr_guide_dom-tom.qxd 12/05/06 15:04 Page 2 Cuisine, salon, salle de bains, chambres Dans chacune de ces pièces, les appareils que nous utilisons tous les jours consomment de l énergie. Mais nous n avons

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Pacte. pour un. eco. habitat. www.logiest.fr

Pacte. pour un. eco. habitat. www.logiest.fr Pacte pour un eco habitat www.logiest.fr Pacte pour un ecohabitat «Ce n est pas parce que les choses sont difficiles que nous n osons pas, c est parce que nous n osons pas qu elles sont difficiles.» Sénèque

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

La gestion de l énergie

La gestion de l énergie Kara Sea Barents Sea September 2007 La gestion de l énergie sur la base tara arctic À bord de Tara, nous utilisons différentes formes d énergie pour pouvoir communiquer, cuisiner, s éclairer, réaliser

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Mode d emploi du kit de mesure

Mode d emploi du kit de mesure Conseil en maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mode d emploi du kit de mesure Présentation Dans le cadre du défi «Familles à Energie positive», ce kit est remis au capitaine de chaque équipe.

Plus en détail

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Lorsque l on parle d installation en Energies Renouvelables on entend parler d unités de mesure telles que les Volts, les Ampères, les kilovolts-ampères, les

Plus en détail

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles

Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Les émissions de GES au quotidien et les gains possibles Un Français émet environ 2,2 tonnes équivalent carbone par an tous gaz à effet de serre confondus (et en tenant compte des puits de carbone que

Plus en détail

Le concept de l alimentation durable est basé sur une

Le concept de l alimentation durable est basé sur une ALIMENTATION Le concept de l alimentation durable est basé sur une alimentation diversifiée, équilibrée et accessible à tous. Répondant aux besoins nutritionnels humains, cette alimentation est produite

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

guide de l usager Tout savoir sur le réseau de chauffage urbain L énergie est notre avenir, économisons-la!

guide de l usager Tout savoir sur le réseau de chauffage urbain L énergie est notre avenir, économisons-la! guide de l usager Tout savoir sur le réseau de chauffage urbain L énergie est notre avenir, économisons-la! Le mot du Président Madame, Monsieur Le Grenelle de l environnement a fixé des objectifs ambitieux

Plus en détail

Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens

Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens Mieux vivre chez soi Soyons écocitoyens Quelques gestes pour préserver notre environnement tout en faisant des économies LES ÉNERGIES L ÉCLAIRAGE : Choisissez de préférence des lampes basse consommation

Plus en détail

L énergie. chapitre 3

L énergie. chapitre 3 L énergie Jusqu'à présent dans notre société, c est surtout la dimension économique de l énergie qui a eu la priorité, négligeant la dimension environnementale. L utilisation rationnelle de l énergie (en

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR L enquête L UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les

Plus en détail

Le guide des Eco-gestes. dans votre logement

Le guide des Eco-gestes. dans votre logement Le guide des Eco-gestes dans votre logement 2 Mésolia Habitat s engage à vous proposer un logement respectueux de l environnement et économe en charges. Au-delà de ce que nous pouvons faire, il revient

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

Éducation à l énergie

Éducation à l énergie Éducation à l énergie Il est essentiel de sensibiliser les enfants aux problèmes environnementaux dès le début de leur cursus scolaire. Les questions d économie d énergie, d énergies renouvelables, et

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le ménage

L efficacité énergétique dans le ménage L efficacité énergétique dans le ménage www.energybox.ch TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS INFORMATIONS DE BASE Watts et kilowattheures 4 Les labels énergétiques 6 Le ménage-modèle 8 APPLICATIONS ÉLECTRIQUES

Plus en détail

LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE

LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE LA MAISON ECOCITOYENNE ITINERANTE LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE Passer de citoyen témoin à citoyen acteur en intégrant la préservation de l environnement au quotidien, c est utile et c est possible

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Répartition individuelle des frais de chauffage Guide d'information à l'usage des occupants LE RÉPARTITEUR ÉLECTRONIQUE TECHEM Compter une énergie précieuse Vos répartiteurs de chauffage

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE L éco-conduite : notre collectivité s engage Rouler dans «le bon sens» aujourd hui, c est utiliser sa voiture de manière écologique, économique et sûre. Ce guide vous permettra

Plus en détail

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION -

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION - CLASSEMENT DES VILLAGES DE VACANCES - NOTE DE CLARIFICATION - (REVISION 1) Objet Le présent document a pour objet d apporter des clarifications sur les exigences ou méthodologies d évaluation des critères

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC

Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC 292 INSUR_TOTAL_FR:CT_CFMH_BROCHURE_TOT_FR.V1 01/09/09 2:18 PM Page 1 Programme de services résidentiels de Canadian Tire MC Guide des avantages Couverture totale 292 INSUR_TOTAL_FR:CT_CFMH_BROCHURE_TOT_FR.V1

Plus en détail