MÉTHODES NUMERIQUES. Cours. Licence de Physique Année Universitaire : Licence Chimie, parcours Physique. Semestre S3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTHODES NUMERIQUES. Cours. Licence de Physique Année Universitaire : 2010-2011 Licence Chimie, parcours Physique. Semestre S3"

Transcription

1 Licence de Physique Année Universitaire : Licence Chimie, parcours Physique Semestre S3 Cours MÉTHODES NUMERIQUES Chargé du Cours : M. GAGOU Yaovi URL :

2 CHAPITRE 1 : GENERALITES SUR LES METHODES NUMERIQUES I. INTRODUCTION I.1. Méthode numérique Pour un problème sans solution analytique évidente, on utilise les méthodes numériques pour le résoudre. Elles sont basées sur des analyses logiques du problème, sa mise en équation et la recherche de solution par le calcul approché en se basant sur les méthodes itératives (on répète successivement l opération jusqu au rang n, ou par récurrence), ou conditionnelles (en évaluant tous les cas possibles). Dans cette démarche nous devons suivre le cheminement suivant : 0-Enoncé du Problème - Ecriture des lois fondamentales 1- Choix de méthodes - Algorithme 2- Organigramme 3- Langage - Programme 4- Mise au point - Essais 5- Données Solutions Vérifications La méthode de résolution doit s appuyer sur la logique mathématique afin d éviter des contradictions : I.2. Rappel sur les tables de vérité A B A B A B A B A B (A B) (A B) B A V V F F V V V V V V F F V F V F V F F V V F F V V V V F F V V F F V F V V=Vrai F= Faux

3 II. ALGORITHME On appelle algorithme l ensemble des règles définissant un procédé de calcul destiné à obtenir un résultat déterminé à partir des données initiales. Il peut y exister plusieurs algorithmes pour un même problème, l essentiel est d aboutir au résultat le plus rapidement possible. On doit alors le choisir le plus simple algorithme possible de façon à optimiser les tâches machines. Un algorithme comprend : - des calculs (R=A*B) - des formules de récurrence faisant intervenir des valeurs calculées au stade précèdent du calcul (R i = A*R i-1 pour i = 2 à N). Remarque : «= est ici un opérateur d affectation» Méthode direct : nombre fini d étapes de calculs Méthode itérative : solution recherchée par approximation successive (penser à limiter le temps de calcul ; le test d arrêt). Le résultat final doit être donné avec une estimation de l erreur. Il faudra donc choisir la méthode la mieux adaptée sans oublier que la méthode choisie influe sur et donc doit garantir : o la stabilité (sinon il y a un risque de ne pas obtenir les solutions) o la précision du résultat o la rapidité des calculs o la facilité d écriture des programmes. Exemple 1: On désire décomposer un nombre entier N>1 en produit de facteurs premiers. Donner l algorithme permettant de résoudre ce problème. Exemple 2 : Donner l algorithme de calcul de la matrice C obtenue en faisant le produit de deux matrices carrées A et B ayant N lignes et N colonnes : C=AB.

4 III. ORGANIGRAMME Il donne une description schématique de l algorithme. On dessine un schéma indiquant l ordre d exécution des opérations traitées par l algorithme. Les variables utilisées dans le programme doivent être déclarées au départ. Voici les principaux symboles utilisés : INSTRUCTIONS Entrée des données initiales SYMBOLES Traitement - Calculs Test branchement conditionnel Boucle de programme Branchement Affichage information et de résultats Exemple 1 : Donner un organigramme permettant de calculer la somme des N premiers entiers naturels Exemple 2 : Donne un organigramme permettant de calculer le produit des N premiers entiers naturels. IV. PROGRAMMES Après avoir trouvé le bon algorithme pour résoudre numériquement un problème et après avoir donné son exécution sous forme schématique (organigramme), on choisit ensuite un langage de programmation afin de le faire exécuter par un ordinateur. Le programme transmet étape par étape les instructions décrites dans l organigramme. C est le messager de l ordinateur. Les instructions décrites dans le programme doivent respecter des codes et des ordres d écriture spécifique à celui-ci. C est les syntaxes du programme. L exécution du programme doit se faire via le compilateur (le noyau du programme). Il existe plusieurs programmes (aujourd hui sous forme de logiciels scientifiques). Dans le cadre de ce cours, nous utiliserons le logiciel MATLAB.

5 IV.1. Notions de variables, types et valeurs Les variables d'un algorithme contiennent les informations nécessaires à son déroulement. Chaque variable a un nom (identifiant) et un type. Ce dernier correspond au genre d'information que l'on souhaite utiliser. On distingue les variables de type : _ entier pour manipuler des entiers, _ réel pour manipuler des nombres réels, _ booléen pour manipuler des valeurs booléennes vrai ou faux, _ caractère pour manipuler des caractères alphabétiques et numériques, _ chaîne pour manipuler des chaînes de caractères permettant de représenter des mots ou des phrases. Il faut noter qu'à un type donné, correspond un ensemble d'opérations définies pour ce type. Une variable est l'association d'un nom avec un type, permettant de mémoriser une valeur de ce type. IV.1.1. Le type entier Les opérations utilisables sur les entiers sont : _ les opérateurs arithmétiques classiques : + (addition), - (soustraction), * (produit) _ la division entière, notée, telle que n p donne la partie entière du quotient de la division entière de n par p _ le modulo, noté mod, telle que n mod p donne le reste de la division entière de n par p _ Les opérateurs de comparaison classiques : <, >, =,... IV.1.2. Le type réel Les opérations utilisables sur les réels sont : _ les opérations arithmétiques classiques : + (addition), - (soustraction), * (produit), / (division) _ Les opérateurs de comparaison classiques : <, >, =,... IV.1.3. Le type booléen Il s'agit du domaine dont les seules valeurs sont vrai ou faux. Les opérations utilisables sur les booléens sont réalisées à l'aide des connecteurs logiques : et (pour le et logique), ou (pour le ou logique), non (pour le non logique). IV.1.4. Le type caractère Il s'agit du domaine constitué des caractères alphabétiques et numériques. Une variable de ce type ne peut contenir qu'un seul et unique caractère. Les opérations élémentaires réalisables sont les comparaisons : >, <, =,

6 IV.1.5. Le type chaîne Elle permet de déclarer une variable qui sera apte à recevoir un mot, une phase ou un message afin de pouvoir l afficher en sortie. Une chaîne est une séquence de plusieurs caractères. Les opérations élémentaires réalisables sont les comparaisons : <, >, =,... selon l'ordre lexicographique. Elle utilise aussi des opérations de concaténation (' '). IV.2. Instructions d'affectation et expressions Une instruction est la spécification d'une ou de plusieurs actions portant sur une ou des variables. L'instruction la plus commune est l'affectation. Elle consiste à doter une variable d'une valeur appartenant à son domaine, c'est à dire à lui donner une première valeur ou à changer sa valeur courante pendant le déroulement du programme. Elle se note. Une expression est une suite finie bien formée d'opérateurs portant sur des variables ou des valeurs et qui a une valeur. La valeur de l'expression doit être conforme au domaine de la variable affectée. Enfin, il est important de respecter en programmation l ordre des opérations. IV.2.1. Exemple d'algorithme Algorithme x : entier y : entier début x 12 y x + 4 x 3 fin IV.2.2. Interprétation Cet algorithme est constitué de trois instructions successives qui seront effectuées les unes après les autres. Les variables x et y sont entières. La première instruction consiste à affecter à la variable x la valeur 12. A la fin de cette instruction, la variable x vaut 12. La deuxième instruction est un peu plus complexe. C'est l'affectation d'une expression non réduite à une valeur à une variable entière. L'expression x + 4 est d'abord reconnue comme une somme à effectuer portant sur deux valeurs entières. La première valeur est celle de la variable x, qui existe, puisque l'instruction précédente a affecté 12 à x. Ainsi, l'addition a bien ses deux opérandes entiers et elle peut être effectuée. Elle l'est, et la valeur entière 16 est affectée à la variable y.

7 La troisième instruction modifie la valeur de la variable x, qui devient 3. L'ancienne valeur de x, qui était 12, est définitivement perdue. Le déroulement séquentiel fait naturellement oublier les instructions effectuées en ne conservant que les valeurs courantes des variables. On remarque que les deux premières instructions ne sont pas permutables car x n'aurait alors pas de valeur au moment du calcul. IV.3. Instructions de lecture et d'écriture IV.3.1. Instructions de lecture L'instruction de prise de données sur le périphérique d'entrée (en général le clavier, scanner) est : variable lire( ) L'exécution de cette instruction consiste à affecter une valeur à la variable en prenant cette valeur sur le périphérique d'entrée. Avant l'exécution de cette instruction, la variable avait ou n'avait pas de valeur. Après, elle a la valeur prise sur le périphérique d'entrée. IV.3.2. Instruction d'écriture L'instruction de restitution de résultats sur le périphérique de sortie (en général l'écran) est : écrire (liste d'expressions) Cette instruction réalise simplement l'affichage des valeurs des expressions décrites dans la liste. Ces instructions peuvent être simplement des variables ayant des valeurs ou même des nombres ou des commentaires écrits sous forme de chaînes de caractères. Exemple d'utilisation : écrire (x, y+2, "bonjour") IV.3.3. Exemple d'algorithme On désire écrire un algorithme qui lit sur l'entrée standard une valeur représentant une somme d'argent et qui calcule et affiche le nombre de billets de 100 Euros, 50 Euros et 10 Euros, et de pièces de 2 Euros et 1 Euro qu'elle représente. Principe : L'algorithme commence par lire sur l'entrée standard l'entier qui représente la somme d'argent et affecte la valeur à une variable somme. Pour obtenir la décomposition en nombre de billets et de pièces de la somme d'argent, on procède par des divisions successives en conservant chaque fois le reste.

8 Algorithme début fin somme lire() b100 somme 100 r100 somme mod 100 b50 r100 50; r50 r100 mod 50 b10 r50 10 r10 r50 mod 10 p2 r10 2 r2 r10 mod 2 p1 r2 écrire (b100, b50, b10, p2, p1) Lexique - somme : entier, la somme d'argent à décomposer - b100 : entier, le nombre de billets de 100 Euros - b50 : entier, le nombre de billets de 50 Euros - b10 : entier, le nombre de billets de 10 Euros - p2 : entier, le nombre de pièces de 2 Euros - p1 : entier, le nombre de pièces de 1 Euro - r100 : entier, reste de la division entière de somme par r50 : entier, reste de la division entière de r100 par 50 - r10 : entier, reste de la division entière de r50 par 10 - r2 : entier, reste de la division entière de r10 par 2 IV.4. Notion de fonctions IV.4.1. Définition Une fonction est un algorithme autonome, réalisant une tâche précise, auquel on transmet des valeurs lors de son appel et qui retourne une valeur à la fin de son exécution. La notion de fonction est très intéressante car elle permet, pour résoudre un problème, d'employer une méthode de décomposition en sous-problèmes distincts. Elle facilite aussi la réutilisation d'algorithmes déjà développés par ailleurs. Une fonction est introduite par un en-tête, appelé aussi signature ou prototype, qui spécifie : - le nom de la fonction - les paramètres donnés et leur type - le type du résultat La syntaxe retenue pour l'en-tête est la suivante : fonction nomfonction (liste des paramètres) : type du résultat La liste des paramètres précise pour chaque paramètre, son nom et son type. La dernière instruction de la fonction indique la valeur retournée, nous la noterons : retourne expression

9 IV.4.2. Exemple de fonction Ecrire une fonction calculant le périmètre d'un rectangle dont on lui donne la longueur et la largeur. Algorithme fonction calculpérirectangle (longueur:réel, largeur:réel): réel début lire (longueur, largeur) périmètre 2 * (longueur + largeur) retourne périmètre fin Lexique - longueur : réel, longueur du rectangle - largeur : réel, largeur du rectangle - périmètre : réel, périmètre du rectangle IV.5. Instructions conditionnelles Les exemples précédents montrent des algorithmes dont les instructions doivent s'exécuter dans l'ordre, de la première à la dernière. Nous allons introduire une instruction précisant que le déroulement ne sera plus séquentiel. Cette instruction est appelée une conditionnelle. Il s'agit de représenter une alternative où, selon les cas, un bloc d'instructions est exécuté plutôt qu'un autre. La syntaxe de cette instruction est : si condition alors liste d'instructions sinon liste d'instructions fsi Cette instruction est composé de trois partie distinctes : la condition introduite par si, la clause alors et la clause sinon. La condition est une expression dont la valeur est de type booléen. Elle est évaluée. Si elle est vraie, les instructions de la clause alors sont exécutées. Dans le cas contraire, les instructions de la clause sinon sont exécutées. On peut utiliser une forme simplifiée de la conditionnelle, sans clause sinon. La syntaxe est alors : si condition alors liste d'instructions fsi

10 IV.6. Instructions itératives Les instructions itératives permettent de répéter (on dit aussi itérer) une suite d instructions un certain nombre de fois. Elles sont de plusieurs sortes et diffèrent selon le critère d arrêt des itérations (nombres d itérations connu a priori, ou arrêt de l itération suivant une condition,...). Pour les trois instructions itératives qui vont suivre, l'instruction itérée peut être simple (terminée par un point-virgule) ou multiple (instructions inclues dans un bloc délimité par des { }). IV.6.1. Instruction Tant que Tant que condition vraie faire while (condition) instruction instruction ; FinTantQue end L'instruction est exécutée tant que la valeur de l'expression condition est vraie (non nulle). Le test ayant lieu avant l'exécution de l'instruction, celle-ci n'est pas exécutée si l'expression est nulle à la première évaluation. IV.6.2. Instruction Répéter... Jusqu'à Répéter do instructions instructions ; Jusqu'à condition vraie while (condition fausse); L'instruction est exécutée jusqu'à ce que la valeur de l'expression condition soit fausse (nulle). Attention : En Matlab, contrairement à d'autres langages évolués, l'instruction Répéter... Jusqu'à utilisée en algorithmique n'existe pas sous cette forme. On utilise l'instruction : Tant que... Répéter et il faut donc penser à tester la négation de la condition utilisée en algorithmique. IV.6.3. Instruction Pour Pour cpt allant de x a y par pas de z for (cpt = x: z :y) instruction instruction ; FinPour end La forme générale de l'instruction pour en Matlab est : for exp1 : exp2 : exp3 instruction. exp1 est le départ exp2, le pas et exp3 l arrivée. Par défaut exp2 = 1.

11 MATLAB logiciel de Calcul scientifique MATrix LABoratory Y. GAGOU

12 Démarrage de MATLAB exécuter le fichier Matlab.exe L invite >> de MATLAB doit alors apparaître, On entre ensuite les commandes, par exemple : clc permet d effacer la zone de travail quit permet de quitter MATLAB help donne l aide sur une fonction >> help cos COS Cosine. COS(X) is the cosine of the elements of X

13 Calculs : ans, format Les opérateurs les plus courants sont +, -, *, /, ^ On tape une expression mathématique et on la valide exemple : >> (3*2)/(5+3) ans = Le résultat est mis automatiquement dans une variable appelée ans (answer). Celle-ci peut être utilisée pour le calcul suivant, par exemple : >> ans*2 ans =

14 Informations what : liste les fichiers *.m et *.mat courant whos : liste les variables courantes clock : annee mois jour heure minute seconde date : affiche la date actuelle tic : déclenchement de chrono toc : arrêt de chrono close all : efface les graphiques courant clear all : détruit des variables et fonctions

15 Variables intégrées à Matlab pi : π = ans : réponse à une expression sans assignation eps : précision de la virgule flottante i et j : racine carrée de (-1) NaN : Not a Number 0/0 nargin : nbre d'arguments d'entrée d'une fonction nargout : nbre d'arguments de sortie d'une fonction flop : nombre d'opérations flottantes par seconde computer : type du calculateur inf : l infini ( )

16 Entrée Sortie input >> valeur = input('entrez une valeur') >> txt1 = 'Bonjour les amis' >> txt2 = input('tapez votre texte','s') disp >> disp(a); >> disp('du texte, blabla'); >> disp( [ 'l''élément a(3,3) vaut :, num2str(a(3,3)) ] ) >> disp( [ 'La matrice A vaut :' num2str(a) ] ) >> disp('la matrice A vaut : '), disp(a)

17 Instructions conditionnelles if condition (==, <, >, <=, >=, or ~= avec, &) ou if instructions elseif instruction else instruction end condition instructions end

18 Instructions Itératives for condition instruction end >> for R=1 :5, V=4/3*pi*R^3; disp([r,v]), end while condition instruction end >> while R<5, R=R+1 ; V=4/3*pi*R^3; disp([r,v]), end

19 Matrices et Vecteurs A=[ ] ou A=[1,2,3,4] matrice ligne ou vecteur ligne B=[ 'a' 'b' 'c'] vect. ligne composé des caract. a, b et c C=[1; 2; 3 ;4] matrice colonne ou vecteur colonne On peut écrire C=A transposition x= 0:0.2:5 vect. ligne de points entre 0 et 5 au pas de 0.2 linspace(début,fin, nb points) Si début fin seulement 100 points par défaut logspace(début,fin, nb points) Si début fin seulement 50 points par défaut

20 Exemples Matrices Vecteurs Vecteur Ligne A=[1,3,5,6] Vecteur colonne B=[1;3;5;6] ou B=[ ] Matrice 3 2 C=[2,4;5,6;7,8 ] Matrice 3 3 D =[1, 2,4;0,1,5;4,5,0]

21 Matrices et vecteurs D=[1 2 3; 4 5 6; 7 8 9] matrice carrée 3 3 On peut déduire E=D (transposée de D) D(i,:) est la i ème ligne D(:,j) est la j ème colonne Matrices prédéfinies : zeros : zeros(n), zeros(m,n) ones : ones(n), ones(m,n) rand : rand(n), rand(m,n) ou randn eye : eye(n), eye(m,n) magic : magic(5) complex(a,b) =z (nbre complexe a+ib) Nbres complexes : abs, real, imag, conj, angle, isreal

22 Opérations sur les matrices S=A+B (même nombre de ligne et de colonne) P=A*B (nb ligne de B = nb colonne de A) det(a) : déterminant de A inv(a) : inversion de la matrice A si det(a)~=0 A X=B X=A\B ou X=A -1 B Remarque : X=A/B calcule A B -1 poly(a) = polynôme caractéristique de A roots(p) = les racines du polynôme caractéristique polyval(e) : polynôme à coef. elts de E (vecteur)

23 Matrice 3D

24 Graphique 2D & 3D

25 Graphique 2D plot(x, Y, 'or') : graph 2D avec marque o couleur r legend('ressources') text (x,y, info ) : ajoute le texte info au point (x,y) figure, plot(p, Q, 'b^' ) : numérote les graphiques subplot(m, n, k) : m ligne n colonne k ème position help plot, help inline plot(x,y, mo, X,G, b*, S, T,.-y ) : 3 courbes axis[xmin,xmax,ymin,ymax] : échelles xlim([a b]), ylim([c d]) : définit les limites de x, y

26 Graphique 3D plot3(x,y,z, ro ) >> t = 0:pi/50:10*pi; plot3(sin(t),cos(t),t), grid on, axis square surf(x, Y, Z) mesh(x, Y, Z) contour (X, Y, Z) figure clf : efface la figure courante close all : efface toute les figures

27 Graphique 3D >> [X,Y,Z] = peaks(30); surfc(x, Y, Z), colormap hsv, axis([ ]) >>[X,Y] = meshgrid(-3:.125:3); Z = peaks(x,y); meshc(x,y,z); axis([ ])

28 Fonctions et scripts Instructions Matlab sous forme de fichiers.m appelés des M-files Deux sortes : scripts et les fonctions Script : commandes enregistrées dans un fichier texte à exécuter par le nom du fichier fonction sous Matlab : function [y1,y2]=mafonction(x1,x2,x3) y1, y2 : variables de sortie x1, x2, x3 : variable d entrée

29 Script ou M-File

30 Fonction

31 Mat-File Format de fichier par défaut du workspace, lorsqu aucun format n est spécifié Utiliser la commande save pour sauvegarder save( monfichier, variable, variable, variable ) save monfichier.dat T ascii load monfichier : pour charger le fichier edit monfichier : pour voir le contenu du fichier diary( nomde fichier ) fscanf, fprintf

32 Manipuler les fonctions

33 FIN du COURS

MATLAB : COMMANDES DE BASE. Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */.

MATLAB : COMMANDES DE BASE. Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */. Page 1 de 9 MATLAB : COMMANDES DE BASE Note : lorsqu applicable, l équivalent en langage C est indiqué entre les délimiteurs /* */. Aide help, help nom_de_commande Fenêtre de travail (Command Window) Ligne

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Calcul Formel et Numérique, Partie I

Calcul Formel et Numérique, Partie I Calcul Formel et Numérique N.Vandenberghe nvdb@irphe.univ-mrs.fr Table des matières 1 Introduction à Matlab 2 1.1 Quelques généralités.......................... 2 2 Où trouver des informations 2 3 Opérations

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

Cours d Informatique

Cours d Informatique Cours d Informatique 1ère année SM/SMI 2007/2008, Info 2 Département de Mathématiques et d Informatique, Université Mohammed V elbenani@hotmail.com sayah@fsr.ac.ma 2007/2008 Info2, 1ère année SM/SMI 1

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox 1. Algorithme: Un algorithme est une suite d instructions qui, une fois exécutée correctement, conduit à un résultat donné Un algorithme doit contenir uniquement des instructions

Plus en détail

Calcul Formel et Numérique, Partie I

Calcul Formel et Numérique, Partie I Calcul Formel et Numérique NicolasVandenberghe nvdb@irphe.univ-mrs.fr Table des matières 1 Introduction à Matlab 2 1.1 Quelques généralités.......................... 2 1.2 Où trouver des informations......................

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités

3.2. Matlab/Simulink. 3.2.1. Généralités 3.2. Matlab/Simulink 3.2.1. Généralités Il s agit d un logiciel parfaitement dédié à la résolution de problèmes d'analyse numérique ou de traitement du signal. Il permet d'effectuer des calculs matriciels,

Plus en détail

TP 1 Introduction à Matlab Février 2009

TP 1 Introduction à Matlab Février 2009 1 Introduction TP 1 Introduction à Matlab Février 2009 Matlab pour «MATtrix LABoratory», est un logiciel qui a été conçu pour fournir un environnement de calcul numérique de haut niveau. Il est particulièrement

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

Cours Informatique Master STEP

Cours Informatique Master STEP Cours Informatique Master STEP Bases de la programmation: Compilateurs/logiciels Algorithmique et structure d'un programme Programmation en langage structuré (Fortran 90) Variables, expressions, instructions

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

Les différents types de données et leurs opérations de base

Les différents types de données et leurs opérations de base Séquence 2 Les différents types de données et leurs opérations de base Contenu Présentation générale... 21 Partie 1 Les 3 familles de données et l'opération d'affectation... 22 1. Les trois familles de

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal

Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Séance 0 : Linux + Octave : le compromis idéal Introduction Linux est un système d'exploitation multi-tâches et multi-utilisateurs, basé sur la gratuité et développé par une communauté de passionnés. C'est

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL

LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL 75 LES TYPES DE DONNÉES DU LANGAGE PASCAL CHAPITRE 4 OBJECTIFS PRÉSENTER LES NOTIONS D ÉTIQUETTE, DE CONS- TANTE ET DE IABLE DANS LE CONTEXTE DU LAN- GAGE PASCAL.

Plus en détail

Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while

Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while 1 Programmation C++ (débutant)/instructions for, while et do...while Le cours du chapitre 4 : le for, while et do...while La notion de

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé

Algorithmique et programmation : les bases (VBA) Corrigé PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Cours VBA, Semaine 1 mai juin 2006 Corrigé Résumé Ce document décrit l écriture dans le langage VBA des éléments vus en algorithmique. Table des matières 1 Pourquoi

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Python - introduction à la programmation et calcul scientifique

Python - introduction à la programmation et calcul scientifique Université de Strasbourg Environnements Informatique Python - introduction à la programmation et calcul scientifique Feuille de TP 1 Avant de commencer Le but de ce TP est de vous montrer les bases de

Plus en détail

TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB

TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB TP 0 : INTRODUCTION À MATLAB Résumé. Matlab est un logiciel de calcul numérique, utilisé dans de nombreux domaines d application. Il se fonde sur le calcul matriciel. Matlab est d ailleurs un raccourci

Plus en détail

TP 1. Prise en main du langage Python

TP 1. Prise en main du langage Python TP. Prise en main du langage Python Cette année nous travaillerons avec le langage Python version 3. ; nous utiliserons l environnement de développement IDLE. Étape 0. Dans votre espace personnel, créer

Plus en détail

Initiation à LabView : Les exemples d applications :

Initiation à LabView : Les exemples d applications : Initiation à LabView : Les exemples d applications : c) Type de variables : Créer un programme : Exemple 1 : Calcul de c= 2(a+b)(a-3b) ou a, b et c seront des réels. «Exemple1» nom du programme : «Exemple

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C IN 102 - Cours 1 Qu on le veuille ou non, les systèmes informatisés sont désormais omniprésents. Même si ne vous destinez pas à l informatique, vous avez de très grandes chances d y être confrontés en

Plus en détail

Chap III : Les tableaux

Chap III : Les tableaux Chap III : Les tableaux Dans cette partie, on va étudier quelques structures de données de base tels que : Les tableaux (vecteur et matrice) Les chaînes de caractères LA STRUCTURE DE TABLEAU Introduction

Plus en détail

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C Objectifs ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION Une façon de raisonner Automatiser la résolution de problèmes Maîtriser les concepts de l algorithmique Pas faire des spécialistes d un langage Pierre TELLIER 2

Plus en détail

Correction TD algorithmique

Correction TD algorithmique Affectation Correction TD algorithmique Exercice 1 algo affect1b b 5 a b+1 b 2 Il vaut faire passer la notion de variable et la notion de stockage mémoire. Une variable n a donc pas d historique et à un

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

L informatique en BCPST

L informatique en BCPST L informatique en BCPST Présentation générale Sylvain Pelletier Septembre 2014 Sylvain Pelletier L informatique en BCPST Septembre 2014 1 / 20 Informatique, algorithmique, programmation Utiliser la rapidité

Plus en détail

Algorithme. Table des matières

Algorithme. Table des matières 1 Algorithme Table des matières 1 Codage 2 1.1 Système binaire.............................. 2 1.2 La numérotation de position en base décimale............ 2 1.3 La numérotation de position en base binaire..............

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

Déroulement. Evaluation. Préambule. Définition. Définition. Algorithmes et structures de données 28/09/2009

Déroulement. Evaluation. Préambule. Définition. Définition. Algorithmes et structures de données 28/09/2009 Déroulement Algorithmes et structures de données Cours 1 et 2 Patrick Reuter http://www.labri.fr/~preuter/asd2009 CM mercredi de 8h00 à 9h00 (Amphi Bât. E, 3 ème étage) ED - Groupe 3 : mercredi, 10h30

Plus en détail

Corrigé des TD 1 à 5

Corrigé des TD 1 à 5 Corrigé des TD 1 à 5 1 Premier Contact 1.1 Somme des n premiers entiers 1 (* Somme des n premiers entiers *) 2 program somme_entiers; n, i, somme: integer; 8 (* saisie du nombre n *) write( Saisissez un

Plus en détail

Programmation Objet - Cours II

Programmation Objet - Cours II Programmation Objet - Cours II - Exercices - Page 1 Programmation Objet - Cours II Exercices Auteur : E.Thirion - Dernière mise à jour : 05/07/2015 Les exercices suivants sont en majorité des projets à

Plus en détail

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voies : Mathématiques, physique et sciences de l'ingénieur (MPSI) Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) Physique,

Plus en détail

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : )

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : ) Numéro à préciser (Durée : ) On étudie dans ce problème l ordre lexicographique pour les mots sur un alphabet fini et plusieurs constructions des cycles de De Bruijn. Les trois parties sont largement indépendantes.

Plus en détail

Complexité. Licence Informatique - Semestre 2 - Algorithmique et Programmation

Complexité. Licence Informatique - Semestre 2 - Algorithmique et Programmation Complexité Objectifs des calculs de complexité : - pouvoir prévoir le temps d'exécution d'un algorithme - pouvoir comparer deux algorithmes réalisant le même traitement Exemples : - si on lance le calcul

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION

ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION ACTIVITÉ DE PROGRAMMATION The purpose of the Implementation Process is to realize a specified system element. ISO/IEC 12207 Sébastien Adam Une introduction 2 Introduction Ø Contenu Utilité de l ordinateur,

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox Fiche 2 Cette fiche est la suite directe de la première. 1. Instructions conditionnelles : 1.1. Reprise de la fiche 1 : Lecture d'un algorithme : ORDINATEUR INTERDIT : Après

Plus en détail

Algorithmes et Programmes. Introduction à l informatiquel. Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel)

Algorithmes et Programmes. Introduction à l informatiquel. Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Cycle de vie d'un programme (d'un logiciel) Algorithmes et Programmes Introduction à l informatiquel! Vie d'un programme! Algorithme! Programmation : le langage! Exécution et test des programmes Chapitre : Algorithmes et Programmes 2 Cycle de vie

Plus en détail

L'instruction if permet d'exécuter des instructions différentes selon qu'une condition est vraie ou fausse. Sa forme de base est la suivante:

L'instruction if permet d'exécuter des instructions différentes selon qu'une condition est vraie ou fausse. Sa forme de base est la suivante: 420-183 Programmation 1 8. Les structures conditionnelles Dans l'écriture de tout programme informatique, une des premières nécessités que nous rencontrons est de pouvoir faire des choix. Dans une application

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

1. Structure d'un programme FORTRAN 95

1. Structure d'un programme FORTRAN 95 FORTRAN se caractérise par la nécessité de compiler les scripts, c'est à dire transformer du texte en binaire.(transforme un fichier de texte en.f95 en un executable (non lisible par un éditeur) en.exe.)

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Aide - mémoire gnuplot 4.0

Aide - mémoire gnuplot 4.0 Aide - mémoire gnuplot 4.0 Nicolas Kielbasiewicz 20 juin 2008 L objet de cet aide-mémoire est de présenter les commandes de base pour faire rapidement de très jolis graphiques et courbes à l aide du logiciel

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

Cours 7 : Utilisation de modules sous python

Cours 7 : Utilisation de modules sous python Cours 7 : Utilisation de modules sous python 2013/2014 Utilisation d un module Importer un module Exemple : le module random Importer un module Exemple : le module random Importer un module Un module est

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

Une chaîne de caractères est toute suite de caractères placés entre guillemets.

Une chaîne de caractères est toute suite de caractères placés entre guillemets. Chapitre 2 Chaînes de caractères, dates et heures I. Les chaînes de caractères I.. Généralités I.2. Fonctions propres aux chaînes de caractères I.2.. Conversion de chaînes en nombres I.2.2. Conversion

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde Cours d algorithmique pour la classe de 2nde F.Gaudon 10 août 2009 Table des matières 1 Avant la programmation 2 1.1 Qu est ce qu un algorithme?................................. 2 1.2 Qu est ce qu un langage

Plus en détail

Programmation Classique en langage C

Programmation Classique en langage C DI GALLO Frédéric Programmation Classique en langage C Cours du Cycle d Approfondissement CNAM ANGOULEME 2000-2001 DI GALLO Frédéric Page 1 01/04/01 PROGRAMMATION CLASSIQUE : LANGAGE C DI GALLO Frédéric

Plus en détail

Projet Matlab : un logiciel de cryptage

Projet Matlab : un logiciel de cryptage Projet Matlab : un logiciel de cryptage La stéganographie (du grec steganos : couvert et graphein : écriture) consiste à dissimuler une information au sein d'une autre à caractère anodin, de sorte que

Plus en détail

Découverte du tableur CellSheet

Découverte du tableur CellSheet Découverte du tableur CellSheet l application pour TI-83 Plus et TI-84 Plus. Réalisé par Guy Juge Professeur de mathématiques et formateur IUFM de l académie de Caen Pour l équipe des formateurs T 3 Teachers

Plus en détail

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion Du Canton du Vaud MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Programmation en mode simulation 1. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE...

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Bob CORDEAU cordeau@onera.fr Mesures Physiques IUT d Orsay 15 mai 2006 Avant-propos Avant-propos Ce cours en libre accès repose sur trois partis pris

Plus en détail

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 SHERLOCK 7 Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 Cette note montre comment intégrer un script Java dans une investigation Sherlock et les différents aspects de Java script. S T E M M E R I M A G I N

Plus en détail

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2

URECA Initiation Matlab 2 Laurent Ott. Initiation Matlab 2 Initiation Matlab 2 1 Chaînes de caractères (string) Une chaîne de caractères (string en anglais) est une suite ordonnée de caractères (du texte, par exemple). Sous matlab, les chaînes de caractères sont

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

Algorithmique & Langage C IUT GEII S1. Notes de cours (première partie) cours_algo_lgc1.17.odp. Licence

Algorithmique & Langage C IUT GEII S1. Notes de cours (première partie) cours_algo_lgc1.17.odp. Licence Licence Algorithmique & Langage C Paternité - Pas d'utilisation Commerciale Partage des Conditions Initiales à l'identique 2.0 France Vous êtes libres : * de reproduire, distribuer et communiquer cette

Plus en détail

INTRODUCTION. Introduction (2) Espace de travail. Fonctionnement. le Workspace (1) Mode interactif : Mode programme : Type de variables :

INTRODUCTION. Introduction (2) Espace de travail. Fonctionnement. le Workspace (1) Mode interactif : Mode programme : Type de variables : INTRODUCTION Introduction (2) MATrix LABoratory Logiciel qui permet, de manière interactive : de faire des calculs matriciels ; d analyser les données ; de visualiser les résultats en 2D et 3D... Langage

Plus en détail

Raisonnement par récurrence Suites numériques

Raisonnement par récurrence Suites numériques Chapitre 1 Raisonnement par récurrence Suites numériques Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Raisonnement par récurrence. Limite finie ou infinie d une suite.

Plus en détail

Recherche dans un tableau

Recherche dans un tableau Chapitre 3 Recherche dans un tableau 3.1 Introduction 3.1.1 Tranche On appelle tranche de tableau, la donnée d'un tableau t et de deux indices a et b. On note cette tranche t.(a..b). Exemple 3.1 : 3 6

Plus en détail

Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo

Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo Projet Matlab/Octave : segmentation d'un ballon de couleur dans une image couleur et insertion d'un logo Dans ce projet, nous allons réaliser le code qui permet d'insérer sur une image, un logo sur un

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Bernard HAMM, Évelyne LAVOISIER

Bernard HAMM, Évelyne LAVOISIER 92 MAÎTRISE DE PROGICIELS DE GESTION DE BASES DE DONNÉES ET DE TRAITEMENT DE TEXTE Compte rendu d'un stage à l'usage des professeurs de sciences sociales. Ce stage a été programmé A la demande et avec

Plus en détail

3. SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL. de l'expression des besoins à la conception. Spécifications fonctionnelles Analyse fonctionnelle et méthodes

3. SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL. de l'expression des besoins à la conception. Spécifications fonctionnelles Analyse fonctionnelle et méthodes PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

Introduction à Matlab

Introduction à Matlab Introduction à Matlab préparé par Richard Youmaran et Martin Bouchard dans le cadre du cours ELG 3520 "Analyse de signaux et de systèmes" Automne 2003 Introduction à Matlab ELG 3520 1 INTRODUCTION À MATLAB

Plus en détail

Anne Tasso. Java. Le livre de. premier langage. 10 e édition. Avec 109 exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2000-2015, ISBN : 978-2-212-14154-2

Anne Tasso. Java. Le livre de. premier langage. 10 e édition. Avec 109 exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2000-2015, ISBN : 978-2-212-14154-2 Anne Tasso Java Le livre de premier langage 10 e édition Avec 109 exercices corrigés Groupe Eyrolles, 2000-2015, ISBN : 978-2-212-14154-2 Table des matières Avant-propos Organisation de l ouvrage..............................

Plus en détail

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres

Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de nombres Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Agrégation externe Année 2002-2003 Compléments de documentation Scilab : affichage de texte et formatage de

Plus en détail

http://cermics.enpc.fr/scilab

http://cermics.enpc.fr/scilab scilab à l École des Ponts ParisTech http://cermics.enpc.fr/scilab Introduction à Scilab Graphiques, fonctions Scilab, programmation, saisie de données Jean-Philippe Chancelier & Michel De Lara cermics,

Plus en détail

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN Dans cette leçon nous définissons le modèle de plus court chemin, présentons des exemples d'application et proposons un algorithme de résolution dans le cas où les longueurs

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

L ALGORITHMIQUE. Algorithme

L ALGORITHMIQUE. Algorithme L ALGORITHMIQUE Inspirée par l informatique, cette démarche permet de résoudre beaucoup de problèmes. Quelques algorithmes ont été vus en 3 ième et cette année, au cours de leçons, nous verrons quelques

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Utilisation d objets : String et ArrayList

Utilisation d objets : String et ArrayList Chapitre 6 Utilisation d objets : String et ArrayList Dans ce chapitre, nous allons aborder l utilisation d objets de deux classes prédéfinies de Java d usage très courant. La première, nous l utilisons

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme Rappel Ralf Treinen Université Paris Diderot UFR Informatique Laboratoire Preuves, Programmes et Systèmes treinen@pps.univ-paris-diderot.fr 6 mai 2015 Jusqu'à maintenant : un petit langage de programmation

Plus en détail

Adama MBODJI MBODJ.SYSTEM

Adama MBODJI MBODJ.SYSTEM MBODJ.SYSTEM Tableaux & vecteurs Algorithmes de tris Chaînes de caractères Listes linéaires Piles & Files Arbres Fichiers Je dédie cet ouvrage à mon père Souleymane MBODJI 2 Dédicace... 2 Sommaire... 3

Plus en détail

Compter à Babylone. L écriture des nombres

Compter à Babylone. L écriture des nombres Compter à Babylone d après l article de Christine Proust «Le calcul sexagésimal en Mésopotamie : enseignement dans les écoles de scribes» disponible sur http://www.dma.ens.fr/culturemath/ Les mathématiciens

Plus en détail

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Suite à mon précédent article concernant MSDE, je me suis rendu compte à partir des commentaires que de nombreux utilisateurs avaient des problèmes

Plus en détail

Logiciel SCRATCH FICHE 02

Logiciel SCRATCH FICHE 02 1. Reprise de la fiche 1: 1.1. Programme Figure : Logiciel SCRATCH FICHE 02 SANS ORDINATEUR : Dessiner à droite le dessin que donnera l'exécution de ce programme : Unité : 50 pas : Remarque : vous devez

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Guide d'utilisation. OpenOffice Calc. AUTEUR INITIAL : VINCENT MEUNIER Publié sous licence Creative Commons

Guide d'utilisation. OpenOffice Calc. AUTEUR INITIAL : VINCENT MEUNIER Publié sous licence Creative Commons Guide d'utilisation OpenOffice Calc AUTEUR INITIAL : VINCENT MEUNIER Publié sous licence Creative Commons 1 Table des matières Fiche 1 : Présentation de l'interface...3 Fiche 2 : Créer un nouveau classeur...4

Plus en détail

Chapitre 2 Devine mon nombre!

Chapitre 2 Devine mon nombre! Python 3 : objectif jeux Chapitre 2 Chapitre 2 Devine mon nombre! 2.1. Thèmes abordés dans ce chapitre commentaires modules externes, import variables boucle while condition : if... elif... else la fonction

Plus en détail