Absolute Software (absoft corp) 2013 Absoft Corp. Tous droits réservés.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Absolute Software (absoft corp) 2013 Absoft Corp. www.absoftcorp.com. Tous droits réservés."

Transcription

1 Absolute Software (absoft corp)

2 Absolute Software (absoft corp) AbSoft Corp est une structure évoluant dans les domaines listés ci-dessous : - Audit de Sécurité Informatique - Développement logiciels et Site Web - Électronique : Conceptions et Montages Absoft est créée par 5 étudiants de la licence, encadrée par M.Idrissa Sarr de la faculté des science et techniques de l UCAD.

3 I. Présentation II. PLAN La sécurité Informatique : les enjeux III. Quelques types d attaques IV. Quelques procédures d attaques et parades V. Conclusion

4 Sécurité informatique La sécurité informatique est l'ensemble des moyens techniques, organisationnels, juridiques et humains nécessaires et mis en place pour conserver, rétablir, et garantir la sécurité des systèmes informations.

5 Pourquoi la sécurité informatique? La raison principale de l'existence de l'industrie de la sécurité informatique est que les produits et services informatiques ne sont pas naturellement sûrs. Si les ordinateurs étaient protégés des virus, il n'y aurait pas besoin de produits antivirus.

6 Pourquoi la sécurité informatique? Si le mauvais trafic réseau ne pouvait être utilisé pour attaquer les ordinateurs, personne ne s'inquiéterait d'acheter un pare-feu. S'il n'y avait plus de crackers, pirates (différent de hackers), personne n'aurait besoin d'acheter des produits pour se protéger contre leurs mesffaits.

7 Quelques définitions En termes de finalité d action,on observe deux catégories : Les crackers (pirates) qui cassent les systèmes de sécurité informatique, et les hackers qui pénètrent un environnement pour le connaître, et ainsi faire progresser les méthodes de protection utilisées.

8 Comment les hackers attaquent les réseaux informatiques Cette présentation est rédigée par ABSOFT Labs, laboratoire de sécurité informatique.

9 Plates-formes communes pour les attaques Windows 98/Me/XP Home Edition Linux, OpenBSD, Trinux, MAC OS Bactrack

10 Attaques locales et distantes Locales: les attaques effectuées avec un accès physique à la machine Distance: attaques lancées sur le réseau

11 Pourquoi s'inquiéter des attaques locales sur les postes de travail? Les hackers peuvent recueillir plus d'informations sur un réseau et ses utilisateurs. Les hackers peuvent obtenir le mot de passe administrateur sur un poste de travail, qui peut mener à l'accès au serveur. Les logiciels espions peuvent être installés pour recueillir des informations plus sensibles.

12 Attaques locales communes Obtenir admin / root à la machine locale Station de travail Windows: renommer ou supprimer system32\config\sam Linux: at LILO prompt, taper linux s Cracking de mots de passe locaux L0phtcrack (LC) Retrait de disque dur pour installer dans une autre boîte Exploiter des fichiers ou des commandes disponibles lors de la connexion C:\Documents and Settings\All Users\Start Menu\Programs\Startup Commandes registre, tels que l'ajout d'utilisateurs

13 Cracking sur le réseau: Un programme en quatre étapes 1. Footprinting ( récoltes d informations) 2. Scan et énumération 3. Recherches 4. Exploitation

14 Footprinting Trouver ce que la cible possède: Trouvez le bloc de réseau. Ping sur l'adresse de diffusion du réseau.

15 Scan et énumération Quels services sont en cours d'exécution? Enumérer les comptent s ils existent Quelles sont les configurations mises en places?

16 Scan et énumération: Méthodes et outils Scan de port Null session Nmap Sniffing ngrep SNMP NBTenum Nbtdump Solarwinds

17 Scan et énumération: Méthodes et outils (suite) Null session NBTenum Nbtdump Scanner NetBIOS Netview Legion Scanners de Vulnerabilités Nessus Winfingerprint LANGuard

18 Bases de données de failles connues Recherche sur les sites de sécurité peut révéler des exploits potentiels sur les systèmes découverts lors d un scan et l énumération

19 Exploitation attaques Brute Force / dictionnaire Les bogues logiciels Mauvais paramétres d entrées Buffer overflows Ecoute du trafic reseau

20 Lutter contre les attaques Scan de ports Bloquer tous les ports sauf ceux dont vous avez besoin Bloquer les requetes ICMP NT: IPsec; Linux: iptables Ecoute du trafic reseau Utiliser les médias commuté Utiliser des protocoles cryptés Utiliser des entrées ARP fixe

21 Lutter contre les attaques (suite) Null sessions Réglez la valeur de Registre suivante à 2 [HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Curren tcontrolset\control\lsa\restrictanonymous] Utiliser les IDS et/ou Parfeu (firewall) Snort BlackICE

22 Identifier les attaques Sous Windows, vérifiez le journal des événements de Sécurité. Sous Linux, verifiez dans /var/log/. Revoir les logs de IIS sous \winnt\system32\logfiles. Verifier les logs de Apaches sous /var/log/httpd.

23 Les partages administratifs: Permet de rendre la vie plus facile pour les administrateurs système. Mais peut être exploité si un hacker connaît les bons mots de passe. Les partages administratifs standards : Admin$ IPC$ C$ (et tout autre lecteur dans le reseau)

24 Contrôler une cible Établir la connexion avec l'hôte cible. net use \\se-x-x\ipc$ /u:se-x-x\administrator Utilisez Gestion de l'ordinateur dans la console MMC ou Regedit pour modifier les paramètres du système. Démarrer une session telnet. at \\ se-x-x 12:08pm net start telnet Autoriser un port dans le parfeu

25 Contrer ces types d attaques Utilisez des mots de passe forts. Pas de mots du dictionnaire Combinaison de caractères alphabétiques et numériques Au moins huit caractères longueur Utilisez le verrouillage des comptes. Limiter les services. Si vous n'avez pas besoin, les arreter. Limiter la portée(fermeture de certains ports,..).

26 Les Backdoors Une porte dérobée (de l'anglais backdoor, littéralement porte de derrière) est une fonctionnalité inconnue de l'utilisateur légitime, qui donne un accès secret au logiciel ( dés fois le Système lui même ). L'introduction d'une porte dérobée dans un logiciel (système) à l'insu de son utilisateur transforme le logiciel en cheval de Troie (trojan). Un ,une clé usb, un fichier word ou pdf peut contenir un programme backdoor.

27 Backdoors DEMONSTRATION

28 Capture sur le réseau local Sur Ethernet sans commutateur, tout le trafic est envoyé à tous les ordinateurs. Ordinateurs avec la carte réseau en mode promiscous peut voir tout ce qui est envoyé sur le fil. Protocoles communs tels que FTP, HTTP, SMTP et POP3 ne sont pas cryptés, donc vous pouvez lire les mots de passe en texte clair.

29 Capture sur les réseaux commutés Commutateurs envoient des données uniquement pour les hôtes cibles. Les réseaux commutés sont plus sûrs. Les Commutateurs accélérer le réseau. Mais les protocoles communs tels que FTP, HTTP, SMTP et POP3 ne sont pas cryptés, vous pouvez aussi lire les mots de passe en texte clair.

30 Attaque sur le protocole ARP Les attaquants peuvent utiliser des générateur de paquets ARP pour changer l identité d'un hôte sur le réseau et ainsi recevoir le trafic qui ne lui est pas destiné.

31 Déroulement de l attaque

32 Procédure d attaque 1. Réglez votre oridateur pour transférer les paquets: Linux: echo 1 > /proc/sys/net/ipv4/ip_forward echo 1 > /proc/sys/net/ipv4/ip_forward BSD: sysctl -w net.inet.ip.forwarding=1 2. Démarrer l attaque (En utilisant 2 terminals) arpspoof -t x.x y.y arpspoof -t y.y x.x 3. Démarrer le sniffing ngrep host x.x less

33 Contrer les attaques ARP Table ARP statiques ARPWatch Platformes: AIX, BSDI, DG-UX, FreeBSD, HP-UX, IRIX, Linux, NetBSD, OpenBSD, SCO, Solaris, SunOS, True64 UNIX, Ultrix, UNIX

34 IP spoofing: Utiliser une fausse IP Pour rediriger l attention des admins Obtention des paquets derrieres les filtres. Compromettre tout le réseau.

35 DOS : Denied Of Service Attaques par déni de service est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service par : Consommation des resources Espace disque Temps processeur Consommation de la Bande passante Smurf attack DDoS

36 DOS : Le SYN flooding De nombreux paquets SYN sont transmises, ainsi lier des connexions. Spoofing IP empêche de remonter à la source.

37 Procédure de l attaque

38 DOS : Smurf attack Les requêtes ping sont envoyées à l'adresse de diffusion d'un sous-réseau avec un paquet usurpé semblant d'être la cible. Toutes les machines sur le réseau répondent en envoyant des réponses à la cible. Quelqu'un sur une ligne 56K peut inonder un serveur sur un T1 en utilisant un réseau avec un T3 comme un amplificateur. Example de commande: nemesis-icmp -I 8 -S D

39 Distributed denial of service : DDOS Utiliser des agents (zombies) sur les ordinateurs connectés à Internet pour faire l attaque Client Master Master Master Agent Agent Agent Agent Agent Target

40 Des outils communs de DDoS: Trinoo TFN Stacheldraht Troj_Trinoo Shaft ZombieZapper de l'équipe de rasoir permet de contrer les attaques de ce types.

41 Attaque WEB : Les failles XSS La faille XSS, à l origine CSS (Cross Site Scripting) changé pour ne pas confondre avec le CSS des feuilles de style (Cascading Style Sheet), est un type de faille de sécurité des sites Web, que l on trouve dans les applications Web mal sécurisé. Impact: Phishing, vol de cookies,.

42 Les failles XSS : (suite) Le principe de cette faille est d injecter un code malveillant en langage de script dans un site web vulnérable, par exemple en déposant un message dans un forum qui redirige l internaute vers un faux site (phishing) ou qui vole des informations (cookies).

43 Les failles XSS : (suite & exemple) Si je tape «test» dans un formulaire, cela me donne «Vous recherchez : «test». si je tape <script type="text/javascript"> alert( Hacked') </script> dans recherche, le code JavaScript tapé dans recherche est ainsi exécuté. On peut conclure que la page est vulnérable

44 Les failles XSS DEMONSTRATION

45 Les failles XSS : (Solutions?) magic_quote_gpc : Tous les caractères (apostrophes),» (guillemets), \ (antislash) et NULL sont donc échappés par un antislash. <script> alert("hack")</script> devient <script>alert(\'hack\')</script> Mais pour bypasser cette méthode, on crée une chaîne de caractères à partir d une série de code ASCII et on obtient un exploit qui marche : <script>alert(string.fromcharcode(104, 97, 99, 107))</script>

46 Les failles XSS : (Solutions?) Technique d Obfuscation : Ce filtre, par exemple bloque les mots suivants: Script Alert Alors pour bypasser ce filtre nous allons juste changer <script> par <scrscriptipt> et alert par alealertrt

47 Les failles XSS : (Solutions!) La fonction htmlspecialchars() qui convertit les caractères spéciaux en entités HTML. Utiliser strip_tags(), cette fonction supprime toutes les balises.

48 INJECTIONS SQL L injection SQL est une faille malheureusement très courante et excessivement dangereuse. Le principe est très simple : l utilisateur entre des données destinées à modifier la requête SQL et ainsi effectuer des opérations qu il ne pourrait normalement pas faire.

49 EXEMPLE SQLi mysql_query('select col1, col2 FROM tables WHERE id='. $_GET['id']) Le code est ici très simple, en donnant un id en get on obtient le nom correspondant : Ex : /index.php?id=2 donne zaza La vulnérabilité est due au fait que l'entrée $_GET[«id"] n'est pas filtrée.

50 La fausse solution à l injection SQL $res = mysql_query('select id, col1 FROM membres WHERE id='. mysql_real_escape_string($_get['id'])); Vu qu il n y a pas de guillemets à fermer, mysql_real_escape_string() ne sert à rien l injection fonctionne toujours. Vu que id est un entier, nous aurions dû utiliser intval() au lieux de mysql_real_escape_string().

51 La vraie solution à l injection SQL On en conclut que même si une fonction de sécurisation des guillemets est présente, il y a toujours un risque. On peut très bien taper '' OR 1=1# pour entrer dans une page d administration protégée. SELECT * from admins WHERE login=''$login'' AND password=''$password'' devient SELECT * from admins WHERE login='''' OR 1=1. La vraie solution est d utiliser LES FILTRES preg_match()

52 SQLi : Exploitation manuelle DEMONSTRATION

53 SQLi : Exploitation automatique DEMONSTRATION Par crash tester de absoft Labs

54 Attaques GSM DEMONSTRATION

55 Attaque DoS sur GSM Les communications entre un téléphone mobile et une station de base(bts) du réseau cellulaires sont répartis en deux types de canaux : les canaux de contrôle les canaux de trafic.

56 Attaque DoS sur GSM Communication vocal le canal de contrôle est utilisé pour initier la communication qui est ensuite transmise sur un canal de trafic.

57 Attaque DoS sur GSM Les SMS, par contre, sont acheminés directement sur un canal de contrôle. Lors de la transmission d'un SMS un canal de contrôle SDCCH va être alloué à un terminal pendant 4 à 5 secondes, le temps de transmettre les 160 octets du message.

58 Attaque DoS sur GSM Il est ainsi possible de transmettre 900 messages à l'heure par canal. Il est donc possible de saturer ces canaux puisqu'il est possible d'envoyer au SMSC plus de messages qu'une cellule ne peut en gérer.

59 Attaque DoS sur GSM DEMONSTRATION

60 Attaques GSM

61 CONCLUSION Le but de cette présentation n est bien entendu pas d'inciter les gens à crackers des cibles ou à exploiter des failles sur des sites web, mais surtout de comprendre le fonctionnement et la procédures de ces attaques, afin de mieux savoir s'en protéger.

62 Contacts Site Web :

Audit et Sécurité Informatique

Audit et Sécurité Informatique 1 / 54 Audit et Sécurité Informatique Chap 1: Services, Mécanismes et attaques de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Ecole superieure d Economie Numerique 3ème année Licence 2

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI Chapitre 2 Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux 1 Définitions Vulnérabilité: Défaut ou faiblesse d un système dans sa conception, sa mise en œuvre ou son contrôle interne pouvant mener à une

Plus en détail

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96 Cible de sécurité CSPN Version 0.96 TABLE DES MATIERES 1 IDENTIFICATION... 3 1.1 IDENTIFICATION DE LA CIBLE DE SECURITE... 3 1.2 IDENTIFICATION DU PRODUIT... 3 2 ARGUMENTAIRE (DESCRIPTION) DU PRODUIT...

Plus en détail

RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES

RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES MICKAËL CHOISNARD UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE Cours MIGS 2 novembre 2015 INTRODUCTION La sécurité de ma machine, je m'en fous : y'a rien de précieux sur ma machine... personne

Plus en détail

Sécurite Web. Xavier Tannier xavier.tannier@limsi.fr. Yann Jacob yann.jacob@lip6.fr

Sécurite Web. Xavier Tannier xavier.tannier@limsi.fr. Yann Jacob yann.jacob@lip6.fr Sécurite Web Xavier Tannier xavier.tannier@limsi.fr Yann Jacob yann.jacob@lip6.fr Généralités 80 % des sites contiennent au moins une faille de sécurité 24 familles de failles différentes : on ne présente

Plus en détail

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet?

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Edited By BIANCHI Lorenzo A.C.S2013SERVICES INFORMATIQUE 2014 Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Toujours le fait de personnes malveillantes,

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé sur la technologie

Plus en détail

Failles web : Les bases

Failles web : Les bases Failles utilisant les sites web comme support Ciblant soit les serveurs soit les visiteurs Dangereuses car simples à assimiler Objectifs : Vol de données Défaçage Rendre indisponible un site Utiliser le

Plus en détail

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1 Exercice 1 Exercices sécurité 1. Parmi les affirmations suivantes, lesquelles correspondent à des (bonnes) stratégies de défenses? a) Il vaut mieux interdire tout ce qui n'est pas explicitement permis.

Plus en détail

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::! Pro Spécifications techniques SISTECH SA THEGREENBOW 28 rue de Caumartin 75009 Paris Tel.: 01.43.12.39.37 Fax.:01.43.12.55.44 E-mail: info@thegreenbow.fr Web: www.thegreenbow.fr

Plus en détail

Internal Hacking et contre-mesures en environnement Windows Piratage interne, mesures de protection, développement d'outils

Internal Hacking et contre-mesures en environnement Windows Piratage interne, mesures de protection, développement d'outils Introduction 1. Préambule 15 2. Décryptage d une attaque réussie 17 3. Décryptage de contre-mesures efficaces 18 3.1 Analyse de risques réels 18 3.2 Considérations techniques 19 3.3 Considérations de la

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus apport à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé

Plus en détail

Réseaux : SAMBA Sommaire. 1. Introduction. 2. Fonctionnement des réseaux Microsoft. 3. NetBIOS. 4. Le protocole SMB 5. SAMBA

Réseaux : SAMBA Sommaire. 1. Introduction. 2. Fonctionnement des réseaux Microsoft. 3. NetBIOS. 4. Le protocole SMB 5. SAMBA Réseau SAMBA Sommaire 1. Introduction 2. Fonctionnement des réseaux Microsoft 3. NetBIOS 4. Le protocole SMB 5. SAMBA 2 Introduction Le projet SAMBA est une application réseau permettant des échanges entre

Plus en détail

La sécurisation d applications

La sécurisation d applications Université Toulouse 1 Sciences Sociales 10 mars 2008 Les firewalls ne suffisent plus Mais ont-ils jamais été suffisants? La protection à 100% n existe pas. De plus certains protocoles doivent absolument

Plus en détail

Les menaces informatiques

Les menaces informatiques Tout ordinateur connecté à un réseau informatique est potentiellement vulnérable à une attaque. Une «attaque» est l'exploitation d'une faille d'un système informatique (système d'exploitation, logiciel

Plus en détail

Glossaire. Acces Denied

Glossaire. Acces Denied Glossaire Acces Denied Littéralement, Accès refusé. Procédure en vigueur sur les espaces de discussion et permettant aux administrateurs d'interdire l'accès à une personne, en général repérée par son adresse

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Adresse directe fichier : Adresse url spécifique sur laquelle le lien hypertext du Client doit être

Adresse directe fichier : Adresse url spécifique sur laquelle le lien hypertext du Client doit être GLOSSAIRE Adresse directe fichier : Adresse url spécifique sur laquelle le lien hypertext du Client doit être redirigé pour permettre l activation du Service. Adresse IP : Numéro qui identifie chaque équipement

Plus en détail

Techniques actuelles d'attaque IP

Techniques actuelles d'attaque IP Mélée Numérique 18 mars 2003 Techniques actuelles d'attaque IP 8 années d'expérience en test d'intrusion Stéphane Aubert Stephane.Aubert@hsc.fr Hervé Schauer Consultants 1 Hervé Schauer Consultants Cabinet

Plus en détail

Module 8. Protection des postes de travail Windows 7

Module 8. Protection des postes de travail Windows 7 Module 8 Protection des postes de travail Windows 7 Vue d'ensemble du module Vue d'ensemble de la gestion de la sécurité dans Windows 7 Protection d'un ordinateur client Windows 7 en utilisant les paramètres

Plus en détail

Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4)

Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4) Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4) Table des matières 1. Présentation de l atelier 2. Présentation des outils utilisés 2.1. Loic...

Plus en détail

Protection des protocoles www.ofppt.info

Protection des protocoles www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Protection des protocoles DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

TP 1 - Prise de contact avec Snort, scapy

TP 1 - Prise de contact avec Snort, scapy TP 1 - Prise de contact avec Snort, scapy 0. Initialisation du TP Installer les paquets python-scapy, snort, nmap. 1. Présentation de SNORT v2.8.5 La détection d intrusion consiste en un ensemble de techniques

Plus en détail

Notice du LiveCD Spécialité Réseaux

Notice du LiveCD Spécialité Réseaux Notice du LiveCD Spécialité Réseaux 21 2 Ethereal : Ethereal est un sniffer de réseau, il capture les trames circulant sur le réseau, en permet l'analyse et sépare suivant l'encapsulation les différnetes

Plus en détail

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Auteur : Christophe VARDON Date : révision du 15/11/2004 TABLE DES MATIERES Un réseau : pour faire quoi?... Quels services sur le réseau?...

Plus en détail

Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security

Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security Agenda But de cette présentation Injection de vulnérabilités Empecher l audit Obtention des identifiants Reverse overflow Présentation

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur

Plus en détail

MINI-PROJET : ETUDE D UN MECANISME DE REDIRECTION DE PAGES WEB POUR AUTHENTIFIER UN UTILISATEUR WIFI

MINI-PROJET : ETUDE D UN MECANISME DE REDIRECTION DE PAGES WEB POUR AUTHENTIFIER UN UTILISATEUR WIFI Claire Billaud - 3ème année IS MINI-PROJET : ETUDE D UN MECANISME DE REDIRECTION DE PAGES WEB POUR AUTHENTIFIER UN UTILISATEUR WIFI Page 1 sur 9 Principe : On veut faire en sorte que le réseau interne

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding Plan École Supérieure d Économie Électronique Sécurité Réseaux Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 4 5 1 / 68 2 / 68 Plan Introduction Introduction Objectifs de la sécurité CIA 2 4 5 Autres : Authenticité,

Plus en détail

SHELLSHOCK. Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4

SHELLSHOCK. Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4 SHELLSHOCK Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4 Table de matière 1. Présentation de l atelier... 2 1.1. Le SHELL...

Plus en détail

Configurer un pare-feu avec NETFILTER

Configurer un pare-feu avec NETFILTER Configurer un pare-feu avec NETFILTER Netfilter est le firewall des distributions linux récentes pris en charge depuis les noyaux 2.4. Il est le remplaçant de ipchains. La configuration se fait en grande

Plus en détail

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sécurité Firewall IDS Architecture sécurisée d un réseau Assurer le contrôle des connexions au réseau nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sommaire général Mise en oeuvre d une politique de sécurité

Plus en détail

INTRUSION SUR INTERNET

INTRUSION SUR INTERNET INTRUSION SUR INTERNET Filière Télécommunication Laboratoire de Transmission de Données Diplômant : Marfil Miguel Professeur : Gérald Litzistorf En collaboration : Banque Pictet, Lanrent Dutheil e-xpert

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

Technologies du Web. Web et sécurité. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 23 novembre 2009

Technologies du Web. Web et sécurité. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 23 novembre 2009 Sécurité côté client Technologies du Web Web et sécurité Pierre Senellart (pierre.senellart@telecom-paristech.fr) Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 23 novembre 2009 P. Senellart

Plus en détail

Protection contre les menaces Prévention

Protection contre les menaces Prévention Protection contre les menaces Prévention Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Prévention Routeurs Pare-feu Systèmes de prévention d intrusion Conclusions Jean-Marc

Plus en détail

Indicateur et tableau de bord

Indicateur et tableau de bord Agenda Indicateur et tableau de bord «La sécurité n est pas une destination mais un voyage» 1. Jean-François DECHANT & Philippe CONCHONNET jfdechant@exaprobe.com & pconchonnet@exaprobe.com +33 (0) 4 72

Plus en détail

Sécurité des Réseaux et d internet. Yves Laloum

Sécurité des Réseaux et d internet. Yves Laloum Sécurité des Réseaux et d internet Yves Laloum CNAM Page 1 1. Menaces et vulnérabilités sur l Internet! Connaître et comprendre les vulnérabilités et les menaces "niveau réseau : sniffers / scanners /

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux Rappels et audits réseaux Frédéric Bongat (IPSL) Philippe Weill (SA) 1 Introduction Sécurité des réseaux sous Linux Les réseaux Audit réseau 2 3 TCP/IP : protocoles de communication

Plus en détail

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité

Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité Nmap (Network Mapper) Outil d exploration réseau et scanneur de ports/sécurité 1. Présentation Nmap est un outil open source d'exploration réseau et d'audit de sécurité, utilisé pour scanner de grands

Plus en détail

ARP Cache Poisoning. I - Introduction

ARP Cache Poisoning. I - Introduction ARP Cache Poisoning Dans cet article je vais décrire brièvement le fonctionnement du protocole ARP et d'une attaque très connue mais aussi très efficace nommée le "ARP cache poisoning". Les exemples pratiques

Plus en détail

1 Commandes DOS de test du réseau.

1 Commandes DOS de test du réseau. VSE_COM Vidéo surveillance sur réseau ETHERNET : Commandes réseaux Système : Système de vidéo surveillance Durée : 3 heures Travail individuel Savoirs associés : Réseaux locaux industriels On utilise le

Plus en détail

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3 Sécurité informatique : Matthieu Amiguet 2006 2007 Explosion des réseaux Explosion des connexions à internet 2 En 1990, environ 320 000 hôtes étaient connectées à internet Actuellement, le chiffre a dépassé

Plus en détail

PROJET TRIBOX-2012-A

PROJET TRIBOX-2012-A PROJET TRIBOX-2012-A Auteur : Groupe Tutoriel d'installation et de configuration de Trixbox Membres du projet: GUITTON Jordan MORELLE Romain SECK Mbaye Gueye Responsable de la formation: MOTAMED Cina Client:

Plus en détail

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement Guillaume HARRY l Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement P. 2 1. Introduction 2.

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques

Sécurité des systèmes informatiques Sécurité des systèmes informatiques Alex Auvolat, Nissim Zerbib 4 avril 2014 Alex Auvolat, Nissim Zerbib Sécurité des systèmes informatiques 1 / 43 Introduction La sécurité est une chaîne : elle est aussi

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Cible de Sécurité rweb4. Certification Sécurité de Premier Niveau

Cible de Sécurité rweb4. Certification Sécurité de Premier Niveau Cible de Sécurité rweb4 Certification Sécurité de Premier Niveau Version 1.3 26 Février 2013 Table des Matières 1. Identification... 3 1.1 Identification de la cible de sécurité... 3 1.2 Identification

Plus en détail

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ Dénis de Service et usurpation d'identité par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ PLAN Introduction Dénis de service: Tcp Syn Land Teardrop Smurf Ping de

Plus en détail

Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4)

Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4) Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4) Sommaire : Contenu I. Introduction:... 2 II. Présentation de l atelier :... 2 1) Attaque persistante :... 3 2) Attaque non persistante :...

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING

FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING FORMATION PROFESSIONNELLE AU HACKING BRIEFING Dans un monde où la science et la technologie évolue de façons exponentielle, les informaticiens et surtout les administrateurs des systèmes informatique (Réseau,

Plus en détail

NetCrunch 6. Superviser

NetCrunch 6. Superviser AdRem NetCrunch 6 Serveur de supervision réseau Avec NetCrunch, vous serez toujours informé de ce qui se passe avec vos applications, serveurs et équipements réseaux critiques. Documenter Découvrez la

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS TP sur IP L objectif de ce second TP est de vous faire comprendre : l adressage IP, la fragmentation IP le fonctionnement

Plus en détail

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document POUR MAC Guide de démarrage rapide Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document ESET Cyber Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants.

Plus en détail

Base de connaissances

Base de connaissances Base de connaissances Page 1/14 Sommaire Administration du système... 3 Journalisation pour le débogage... 3 Intellipool Network Monitor requiert-il un serveur web externe?... 3 Comment sauvegarder la

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 OUTILS D'ANALYSE ET DE DÉTECTION RÉSEAUX... 2 1.1 ethereal... 2 1.1.1 Installation... 2 1.1.2 Utilisation d'ethereal (sans X11)... 3 1.1.3 Utilisation d'ethereal (graphique)... 4 1.2

Plus en détail

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est :

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : QCM 2 Informatique générale 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : a) 10 b) 5 c) 0 d) A 3. Combien y'a t-il d'octets dans un

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

ESET SMART SECURITY 7

ESET SMART SECURITY 7 ESET SMART SECURITY 7 Microsoft Windows 8.1 / 8 / 7 / Vista / XP / Home Server 2003 / Home Server 2011 Guide de démarrage rapide Cliquez ici pour télécharger la dernière version de ce document. ESET Smart

Plus en détail

Sécurisation en réseau

Sécurisation en réseau Déni de services Sécurisation en réseau Utilisant des bugs exemple Ping of death (Cf. RFC IP) l exploitation des protocoles TCP SYN flooding Envoi seulement le début du 3-way handshake Saturation de la

Plus en détail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail Mécanismes de sécurité des systèmes 10 e cours Louis Salvail Objectifs Objectifs La sécurité des réseaux permet que les communications d un système à un autre soient sûres. Objectifs La sécurité des réseaux

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département d Informatique et des Technologies de l Information ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples 2 ème Année Master RCS Septembre 2014 Master

Plus en détail

Descriptif de scénario Infection virale Analyse de capture réseau

Descriptif de scénario Infection virale Analyse de capture réseau Descriptif de scénario Infection virale Analyse de capture réseau Type de scénario : Analyse post incident Introduction : Suite à une attaque ou une infection virale, il est très souvent nécessaire d utiliser

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction Organisation Les Axes d attaques. Planification du projet Social engineering. Dénis de service. Exploite Conclusion - 2 /28-

SOMMAIRE. Introduction Organisation Les Axes d attaques. Planification du projet Social engineering. Dénis de service. Exploite Conclusion - 2 /28- SOMMAIRE Introduction Organisation Les Axes d attaques Planification du projet Social engineering Dénis de service Exploite Conclusion - 2 /28- INTRODUCTION Sensibilisation à la sécurité des SI Approfondissement

Plus en détail

[COMMANDES RESEAU SOUS DOS]

[COMMANDES RESEAU SOUS DOS] _ 2015 Van Moer David [COMMANDES RESEAU SOUS DOS] [Tapez le résumé du document ici. Il s agit généralement d une courte synthèse du document. Tapez le résumé du document ici. Il s agit généralement d une

Plus en détail

Activité - Serveur sous Linux Suse

Activité - Serveur sous Linux Suse Activité - Serveur sous Linux Suse Configuration de services réseaux Problématique : Configurer les services réseaux (DHCP, SAMBA, APACHE2) sur un serveur afin de répondre au besoin des postes clients

Plus en détail

Sécurité des Hébergeurs

Sécurité des Hébergeurs HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet FRnOG release 9 (24/11/2006) Sécurité des Hébergeurs Raphaël Marichez

Plus en détail

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5 Le service FTP 1) Présentation du protocole FTP Le File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers), ou FTP, est un protocole de communication destiné à l échange informatique de fichiers sur

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Le laboratoire Galaxy Swiss Bourdin (GSB)

Le laboratoire Galaxy Swiss Bourdin (GSB) Le laboratoire Galaxy Swiss Bourdin (GSB) Page 0 PROJET D ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D UN Travail effectué par : LARANT Wilfried LEMAITRE Florian COMOTTI Arnaud Page 1 Table des matières I. Objectif...

Plus en détail

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir?

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Tout système informatique

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

Tutoriel sur Retina Network Security Scanner

Tutoriel sur Retina Network Security Scanner Département de Mathématiques Informatique Master 2 RIP filière «Réseaux» Cours «Sécurité des réseaux et des contenus multimédia» Responsable du module : Mr Osman SALEM Tutoriel sur Retina Network Security

Plus en détail

VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3)

VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3) VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3) Table des matières: 1. Présentation de l atelier... 2 2. Présentation

Plus en détail

CP - NBS System. La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions

CP - NBS System. La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions Nous avons publié en février un article résumant les principaux risques liés au manque de sécurité des sites internet.

Plus en détail

DUCLOUX Gilles PPE ITESCIA. Activité 2-1 : Option SISR (Joseph Sammartano) KOS INF

DUCLOUX Gilles PPE ITESCIA. Activité 2-1 : Option SISR (Joseph Sammartano) KOS INF DUCLOUX Gilles PPE ITESCIA Activité 2-1 : Option SISR (Joseph Sammartano) KOS INF Table des matières Rôle, intérêt et solutions techniques concernant la mise en place d un réseau intermédiaire (DMZ)..

Plus en détail

GFI LANguard Network Security Scanner v9 : Une application complète pour la protection du réseau

GFI LANguard Network Security Scanner v9 : Une application complète pour la protection du réseau GFI LANguard NSS v9 novembre 2008 Introduction GFI LANguard Network Security Scanner v9 : Une application complète pour la protection du réseau Distributeur pour le marché francophone des solutions GFI

Plus en détail

UE31 - M3102 : Services Réseaux

UE31 - M3102 : Services Réseaux UE31 - M3102 : Services Réseaux Enoncé du TP 4 NAT/PAT, Pare-Feu C. Pain-Barre Table des matières 1 Simulateur : Nat/Pat et firewall 2 Exercice 1 (Simulation Nat/Pat et firewall).................................

Plus en détail

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé)

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) Nom du routeur Type de routeur Adresse FA0 Adresse FA1 Adresse S0 Adresse S1 Masque de sousréseau Routage Mot de passe enable Mot

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Corrigé CCNA 2 Chap1

Corrigé CCNA 2 Chap1 Corrigé CCNA 2 Chap1 Question 1 Parmi les affirmations suivantes concernant l'utilisation du Fast Ethernet bidirectionnel simultané, lesquelles sont vraies? (Choisissez trois réponses.) Le Fast Ethernet

Plus en détail

PRESENTATION TheGreenBow

PRESENTATION TheGreenBow PRESENTATION TheGreenBow THEGREENBOW SISTECH SA 28 rue de Caumartin 75015 PARIS info@thegreenbow.com Tél : 01 43 12 39 37 Fax 01 43 12 55 44 1 www.thegreenbow.fr PRESENTATION Créée en septembre 1998, SISTECH

Plus en détail

Securite. (au 13/05/2002)

Securite. (au 13/05/2002) Securite Les 13 failles de Windows XP les plus dangereuses et leurs parades (au 13/05/2002) Arnaud Dumont et Samuel Petit Lundi 13 Mai 2002 Table des matières 1 Introduction 3 2 Windows XP, en réseau 4

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Fiche Technique. Cisco Security Agent

Fiche Technique. Cisco Security Agent Fiche Technique Cisco Security Agent Avec le logiciel de sécurité de point d extrémité Cisco Security Agent (CSA), Cisco offre à ses clients la gamme de solutions de protection la plus complète qui soit

Plus en détail

Travaux pratiques 8.4.2 Configuration des stratégies d accès et des paramètres de la zone démilitarisée (DMZ)

Travaux pratiques 8.4.2 Configuration des stratégies d accès et des paramètres de la zone démilitarisée (DMZ) Travaux pratiques 8.4.2 Configuration des stratégies d accès et des paramètres de la zone démilitarisée (DMZ) Objectifs Se connecter au périphérique multi-fonction et afficher les paramètres de sécurité

Plus en détail

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3)

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Table des matières 1. Présentation de l atelier... 2 2. Présentation des outils utilisés... 2 a. GNS3

Plus en détail

ISA Serveur 2004 INTERNET SECURITY AND ACCELERATION SERVER OLIVIER D.

ISA Serveur 2004 INTERNET SECURITY AND ACCELERATION SERVER OLIVIER D. 2013 ISA Serveur 2004 INTERNET SECURITY AND ACCELERATION SERVER OLIVIER D. Table des matières 1 Rôles... 3 2 Organisation... 3 3 TP1 : Configurer les règles de pare-feu... 6 4 Le proxy cache... 7 5 Demander

Plus en détail

Systèmes d'exploitation: Windows

Systèmes d'exploitation: Windows ISIMS 2010/2011 Systèmes d'exploitation: Windows Moez Krichen moez.krichen@gmail.com Windows : généralités Windows utilise 2 dossiers différents: le dossier c:\windows intègre les fichiers et dossiers

Plus en détail