L allégorie : qu est-ce que c est? Quel usage en fait-on?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L allégorie : qu est-ce que c est? Quel usage en fait-on?"

Transcription

1 La présente activité est conçue pour amener les élèves et les enseignants à découvrir de quelle façon la notion d allégorie est mise à contribution dans la conception d une affiche. Niveaux Les activités qui suivent s adressent à des classes de neuvième ou dixième année (3 e ou 4 e secondaire). Elles peuvent toutefois être adaptées pour d autres niveaux ou pour être accomplies individuellement plutôt qu en groupe. Matériel requis Un ordinateur muni d une connexion à Internet. Un logiciel de traitement de texte ou un stylo/crayon et une feuille de papier, pour noter vos sélections et vos analyses d affiches. Un projecteur (optionnel). Un écran de projection (optionnel) Leçon Une comparaison se construit le plus souvent avec la conjonction «comme» ou l adjectif «tel(le)». Exemple : Le jeune homme est entré dans la pièce tel un nuage noir tout prêt à laisser éclater un déluge de récriminations. Une métaphore est une figure de style qui consiste à assimiler deux choses distinctes. Contrairement à la comparaison, la métaphore établit que ceci est cela, plutôt que comme cela. La métaphore exclut donc l usage de «comme» ou de «tel(le)». Exemple : Le jeune homme était un nuage noir quand il est entré dans la pièce, tout prêt à laisser éclater un déluge de récriminations. Une allégorie s apparente à une métaphore, sauf qu elle utilise une image au lieu de mots pour assimiler une chose à une autre. 1

2 Les images utilisées dans les affiches renferment souvent d intéressantes allégories qui peuvent se révéler pleines d esprit, franchement drôles ou fort subtiles à l occasion. 2

3 Activités A. Analyse et débat en classe Les trois affiches suivantes offrent des exemples d allégories. Que voyez-vous dans ces images? Suivez les instructions ci-dessous et répondez aux questions sur chaque affiche. I. Dans cette affiche annonçant un concert du célèbre pianiste Radu Lupu, la source de lumière paraît émaner des doigts du musicien sur le clavier. 1. Que peut évoquer cette image? On pourrait l interpréter comme une affirmation que la musique produite par Lupu est une source de lumière ou d illumination. Ou que Lupu lui-même produit de la lumière. 2. Que signifie cette image pour vous? Source de l affiche : ICM Artists présente Radu Lupu, pianiste, 1 er et 2 avril Source : Artcraft Lithograph & Printing Co., Inc. New York, N.Y. Opus Artists 3. 3

4 II. Cette affiche annonce un festival théâtral où les dramaturges sont à l honneur. L image représente un homme couché avec une fleur sortant de sa bouche grande ouverte. 3. La fleur pousse-t-elle? 4. L homme est-il en train de crier, de parler, de chanter? 5. Que veut nous montrer et nous faire comprendre cette affiche? Source de l affiche : Cultiver le théâtre : 15 jours de la dramaturgie des régions, 4 au 19 juin Affiche conçue par Marc Girouard, LLAMA Communications. Centre national des Arts. 4

5 . III. Le nom de Batoche évoque un moment marquant de l histoire du Canada, dont on se souvient aujourd hui pour les déchirements et les épisodes sanglants qui y furent associés. 6. Renseignez-vous sur ce qui s est produit à Batoche, et jetez ensuite un autre coup d œil à cette feuille d érable. 7. Qu est-ce qui divise cet important symbole : une rivière, un éclair, une blessure? Source de l affiche : Beyond Batoche, 14 au 25 mai Affiche conçue par Cyrille Vandoorne, Services graphiques du CNA Centre national des Arts. 5

6 B. Découverte personnelle (activité individuelle) 1. En parcourant la collection d affiches Artsvivants.ca L art qui s affiche à partir d un ordinateur personnel, choisis trois exemples d allégories que tu juges intéressantes ou attrayantes. Prends note des adresses URL (adresses Web) ou copie-les et colle-les dans un document créé à l aide d un logiciel de traitement de texte comme Microsoft Word, TextEdit ou autre. 2. Cerne le rapprochement établi par chacune de ces allégories (ceci assimilé à cela) et analyse les raisons pour lesquelles, selon toi, cette image a été choisie. 3. L allégorie fonctionne-t-elle? Qu apporte-t-elle de plus à l affiche? (Est-elle intéressante, brillante, colorée, profonde, provocante?) 4. Présente tes choix et tes analyses à la classe. Partage les affiches que tu as choisies avec la classe, si possible en projetant le site Web sur un écran que tout le monde pourra voir. 5. Recherche des allégories en ligne, dans les magazines et à la télévision, plus particulièrement dans les annonces publicitaires. Trouve des exemples que tu pourras partager avec la classe pour alimenter les analyses et nourrir le débat. 6

Jeunes Canadiens dans un monde branché phase III. La perspective des enseignants

Jeunes Canadiens dans un monde branché phase III. La perspective des enseignants Jeunes Canadiens dans un monde branché phase III La perspective des enseignants Par Valerie Steeves, Ph.D. pour HabiloMédias HabiloMédias 950 avenue Gladstone, Bureau 120 Ottawa, ON Canada K1Y 3E6 Tél

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE NOTICE SUR LES FONDS MARC ET POURQUOI EST-ELLE SI IMPORTANTE?

QU EST-CE QU UNE NOTICE SUR LES FONDS MARC ET POURQUOI EST-ELLE SI IMPORTANTE? QU EST-CE QU UNE NOTICE SUR LES FONDS MARC ET POURQUOI EST-ELLE SI IMPORTANTE? De nos jours, il est impossible de lire une revue de bibliothéconomie, d'assister à une conférence pour bibliothécaires voire

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT

GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT GUIDE À L INTENTION DES ÉLÈVES ET DU PERSONNEL SCOLAIRE JEUNES EN SANTÉ TECHNIQUES ET ACTIVITÉS POUR SUSCITER LA RÉFLEXION SUR SON COMPORTEMENT Direction de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Plus en détail

Différenciation de l évaluation

Différenciation de l évaluation Différenciation de l évaluation Contenu du chapitre Vers une différenciation pédagogique Profils d apprenants Prétest Évaluation au service de l apprentissage Planification de l évaluation Déterminer l

Plus en détail

T le. Se documenter tout au long de l année. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.2 L4.2. 3 e trimestre. Nom :... Prénom :... Date :...

T le. Se documenter tout au long de l année. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.2 L4.2. 3 e trimestre. Nom :... Prénom :... Date :... Se documenter tout au long de l année Nom :... Prénom :... Date :... Validez les items du B2i! L1.2 L1.4 L2.2 L4.2 Consigne 1 Connaissez-vous des éléments et/ou des événements importants associés à la

Plus en détail

ÊTRE OU PARAÎTRE? Les jeunes face aux stéréotypes sexuels. Guide d animation - version complète. Un film de Sophie Bissonnette

ÊTRE OU PARAÎTRE? Les jeunes face aux stéréotypes sexuels. Guide d animation - version complète. Un film de Sophie Bissonnette ÊTRE OU PARAÎTRE? Les jeunes face aux stéréotypes sexuels Un film de Sophie Bissonnette Guide d animation - version complète REMERCIEMENTS Le présent document a été réalisé par plusieurs membres de l'équipe

Plus en détail

Fumer ou ne pas fumer? Raisons et motifs

Fumer ou ne pas fumer? Raisons et motifs Les jeunes et la cigarette Outil pédagogique destiné aux enseignant-e-s du niveau secondaire avec suggestion d animation Cahier 2 Fumer ou ne pas fumer? Raisons et motifs Par qui ou par quoi les décisions

Plus en détail

Conseil Supérieur de l Education aux Médias L EDUCATION AUX MÉDIAS EN 10 QUESTIONS

Conseil Supérieur de l Education aux Médias L EDUCATION AUX MÉDIAS EN 10 QUESTIONS Conseil Supérieur de l Education aux Médias L EDUCATION AUX MÉDIAS EN 10 QUESTIONS N Remerciements Directeur de publication Tanguy Roosen Coordination Olivier Gobert Ont collaboré à cette édition Michel

Plus en détail

Faire une différence. Répondre aux différents besoins en matière d apprentissage à l aide de la différenciation pédagogique

Faire une différence. Répondre aux différents besoins en matière d apprentissage à l aide de la différenciation pédagogique Faire une différence Répondre aux différents besoins en matière d apprentissage à l aide de la différenciation pédagogique 2010 Données de catalogage avant publication (Alberta Education) Alberta. Alberta

Plus en détail

Si j étais né ailleurs, seraisje différent?

Si j étais né ailleurs, seraisje différent? Si j étais né ailleurs, seraisje différent? Compétence ou problématique abordée : Identifier ce qui m a conditionné, ce qui m a construit : - au plan éducatif - au plan social - au plan culturel Concepts

Plus en détail

accueillir une résidence réflexions & propositions

accueillir une résidence réflexions & propositions accueillir une résidence réflexions & propositions I n t r o d u c t i o n... 5 Qu est-ce qu une résidence?... 7 Les partenaires concernés Les différents types de résidence Pourquoi s engager dans une

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Anne Duthu. Comment la méthode d investigation en sciences permet-elle des acquisitions scientifiques et langagières écrites au cycle 3?

Anne Duthu. Comment la méthode d investigation en sciences permet-elle des acquisitions scientifiques et langagières écrites au cycle 3? Anne Duthu Comment la méthode d investigation en sciences permet-elle des acquisitions scientifiques et langagières écrites au cycle 3? Mémoire professionnel de CAFIPEMF Session 2011 INTRODUCTION Parvenir

Plus en détail

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS L école, tout un programme Énoncé de politique éducative Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation 55-1848 L ÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME Énoncé de politique éducative Gouvernement

Plus en détail

Les différents modes de diffusion d un questionnaire

Les différents modes de diffusion d un questionnaire Chapitre 3 Les différents modes de diffusion d un questionnaire Pour déployer son enquête, le chargé d études dispose aujourd hui d une large variété de protocoles. L essor récent de nouvelles technologies

Plus en détail

Guide pour la mise en œuvre du parcours d éducation artistique et culturelle

Guide pour la mise en œuvre du parcours d éducation artistique et culturelle Guide pour la mise en œuvre du parcours d éducation artistique et culturelle Préambule... p. 2 Construire le parcours d éducation : les principes Principes de conception... p. 6 Principes de mise en œuvre...

Plus en détail

Domain-Driven Design Vite fait

Domain-Driven Design Vite fait Un résumé de Domain Driven Design d Eric Evans Domain-Driven Design Vite fait par Abel Avram & Floyd Marinescu édité par : Dan Bergh Johnsson, Vladimir Gitlevich traduction : Guillaume Lebur Domain-Driven

Plus en détail

TOUT-RIEN. Film d animation sans paroles Durée : 11 minutes, 30 secondes

TOUT-RIEN. Film d animation sans paroles Durée : 11 minutes, 30 secondes TOUT-RIEN Film d animation sans paroles Durée : 11 minutes, 30 secondes Plaidoyer animé pour le mieux-être écologique réalisé sur cellulo dépoli, Tout-rien (All Nothing, 1980) vaut à Frédéric Back sa première

Plus en détail

Questionner les médias Un guide destiné aux élèves

Questionner les médias Un guide destiné aux élèves Auteurs: Buckingham, David. Titre: Questionner les médias Un guide destiné aux élèves. Source: UNESCO: MENTOR. A Media Educaton Curriculum for Teachers in the Mediterranean. The Thesis of Thessaloniki,

Plus en détail

La ville que nous voyons. Du 2 juin au 29 septembre 2013. Claire Tenu DOSSIER ENSEIGNANTS

La ville que nous voyons. Du 2 juin au 29 septembre 2013. Claire Tenu DOSSIER ENSEIGNANTS DOSSIER ENSEIGNANTS La ville que nous voyons Claire Tenu Du 2 juin au 29 septembre 2013 Centred artéditeur 107 avenue de Paris 50100 Cherbourg-Octeville Entrée libre Du mardi au vendredi : de 14h à 18h

Plus en détail

Réussir son TFE. 3 e année

Réussir son TFE. 3 e année 3 e année Table des matières Table des matières...2 Introduction...3 1. Quelles sont les différentes échéances à respecter?...4 2. Quel est le rôle des différents intervenants?...6 2.1. Le promoteur et

Plus en détail

Ecrire avant de savoir lire : l écriture tâtonnée permet-elle de mieux préparer les élèves de maternelle à l apprentissage de la lecture?

Ecrire avant de savoir lire : l écriture tâtonnée permet-elle de mieux préparer les élèves de maternelle à l apprentissage de la lecture? GOUTTE LANGLAIS Patricia Ecrire avant de savoir lire : l écriture tâtonnée permet-elle de mieux préparer les élèves de maternelle à l apprentissage de la lecture? CAFIPEMF Session 2008/2009 1 Sommaire

Plus en détail

Casse-têtes sur des jouets

Casse-têtes sur des jouets Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves Activités pour les niveaux 2 et 3 Les activités de Le Canada au jeu! appuient les objectifs en matière d initiation aux médias

Plus en détail

Convaincre en deux coups de crayon

Convaincre en deux coups de crayon Management Convaincre en deux coups de crayon Comment utiliser la «pensée visuelle» pour développer une idée et résoudre un problème. Aperçu de la méthode qui a fait le tour du monde, avec le chapître

Plus en détail

LA COUR DE BABEL UN FILM DE JULIE BERTUCCELLI. Zéro de conduite.net. Illustration : Christophe Blain

LA COUR DE BABEL UN FILM DE JULIE BERTUCCELLI. Zéro de conduite.net. Illustration : Christophe Blain LA COUR DE BABEL UN FILM DE JULIE BERTUCCELLI Illustration : Christophe Blain D O S S I E R D A C C O M P A G N E M E N T P É D A G O G I Q U E Zéro de conduite.net CRÉDITS DU DOSSIER SOMMAIRE Dossier

Plus en détail

«QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE

«QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE «QU EST-CE QUI CONSTITUE UNE DONNÉE PROBANTE?» UNE PERSPECTIVE PHILOSOPHIQUE COMPTE-RENDU DE CONFÉRENCE ATELIER D ÉTÉ DES CENTRES DE COLLABORATION NATIONALE EN SANTÉ PUBLIQUE «TOUT ÉCLAIRCIR» BADDECK,

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX Préface et remerciements Étapes vers l emploi constitue l apogée d années d efforts fournies par de nombreux intervenants. Le problème

Plus en détail

Programme d appui aux nouveaux arrivants

Programme d appui aux nouveaux arrivants 2 0 1 0 R É V I S É Le curriculum de l Ontario de la 1 re à la 8 e année Programme d appui aux nouveaux arrivants TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 La raison d être du programme-cadre d appui aux nouveaux

Plus en détail

NE PAS SE NOYER DANS LES TECHNIQUES

NE PAS SE NOYER DANS LES TECHNIQUES Manuel d évaluation participative et négociée CAHIER 4 NE PAS SE NOYER DANS LES TECHNIQUES BANQUE DE TECHNIQUES Louise Gaudreau Nicole Lacelle Printemps 1999 Manuel d évaluation participative et négociée

Plus en détail

Séquence 3. Étudier les rapports entre peinture et littérature au xix e siècle Autour de l impressionnisme. Découvrir un écrivain critique d art

Séquence 3. Étudier les rapports entre peinture et littérature au xix e siècle Autour de l impressionnisme. Découvrir un écrivain critique d art Sommaire Séquence 3 Étudier les rapports entre peinture et littérature au xix e siècle Autour de l impressionnisme Cette séquence s inscrit également dans le cadre de l enseignement de l histoire des arts.

Plus en détail