Université de Montréal RÉPERTOIRE D AIDES TECHNIQUES POUR LES PERSONNES ÂGÉES AVEC UN TROUBLE COGNITIF ET VIVANT DANS LA COMMUNAUTÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université de Montréal RÉPERTOIRE D AIDES TECHNIQUES POUR LES PERSONNES ÂGÉES AVEC UN TROUBLE COGNITIF ET VIVANT DANS LA COMMUNAUTÉ"

Transcription

1 Université de Montréal RÉPERTOIRE D AIDES TECHNIQUES POUR LES PERSONNES ÂGÉES AVEC UN TROUBLE COGNITIF ET VIVANT DANS LA COMMUNAUTÉ par Nam Phuong Christine Nguyen Département d ergothérapie, École de Réadaptation Faculté de médecine Projet d intégration présenté à la Faculté des études supérieures et postdoctorales en vue de l obtention du grade de Maîtrise en sciences (ergothérapie) Sous la direction de : Mme Louise Demers Mme Marie-Hélène Raymond Août 2011 Nam Phuong Christine Nguyen, 2011

2 Résumé Introduction : La population vieillissante est une des tendances démographiques les plus importantes de notre actualité. En lien avec ce phénomène, la prévalence des atteintes cognitives et des maladies démentielles est aussi à la hausse chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées avec un trouble cognitif, pour pallier aux difficultés et pour éviter l épuisement des aidants, l utilisation d aides techniques est recommandée. Toutefois, ces aides techniques sont encore peu connues des ergothérapeutes et des usagers. Le but de ce projet est de décrire les aides techniques existantes adaptées à cette clientèle afin d aider les professionnels de la santé à effectuer un choix judicieux pour leurs clients. Méthodes : Cette étude descriptive s est basée sur trois sources de données. La lecture de différents livres et d articles scientifiques trouvés sur PubMed a d abord été effectuée pour connaître le contexte actuel des aides techniques pouvant répondre aux besoins de la clientèle visée. Des téléconférences ont ensuite été faites avec des chercheurs de l Université de Toronto et de l Université de McMaster pour connaître leurs projets actuellement menés dans le domaine. Finalement, des recherches sur le Web et sur PubMed ont été réalisées pour répertorier et décrire les aides techniques utiles pour la clientèle gériatrique avec troubles cognitifs, vivant à domicile. Résultats : Un échantillon d une quarantaine d aides techniques représentant les principaux types dédiés à la clientèle sont répertoriées dans différents tableaux selon les catégories : «mémoire», «gestion de la prise des médicaments», «sécurité», «gestion des risques de chute», «gestion de l errance et orientation» et «habillage». Le répertoire d aides techniques détaille l utilisation, les avantages, les limites, ainsi que les fabricants et les coûts (si disponibles). Discussion et conclusion : Une meilleure connaissance des aides techniques permettra d offrir de meilleurs services à la clientèle gériatrique ayant des troubles cognitifs pour favoriser le maintien à domicile le plus longtemps possible en augmentant leur autonomie et leur sécurité. Mots-clés : Aide technique, trouble cognitif, vieillissement, gériatrie Christine Nguyen Page i

3 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... iv INTRODUCTION...1 RECENSION DES ÉCRITS...3 Utilité des aides techniques pour les personnes ayant un trouble cognitif...3 Facilitateurs et obstacles à l utilisation des AT...4 MÉTHODOLOGIE...7 RÉSULTATS...8 MÉMOIRE...8 SÉCURITÉ GESTION DE LA PRISE DE MÉDICAMENTS GESTION DES RISQUES DE CHUTE GESTION DE L ERRANCE ET ORIENTATION SPATIALE HABILLAGE DISCUSSION/CONCLUSION RÉFÉRENCES Christine Nguyen Page ii

4 LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 : Facilitateurs et obstacles à l utilisation des aides techniques...6 Tableau 2 : Aides techniques pour la mémoire Tableau 3 : Aides techniques pour la sécurité Tableau 4 : Aides techniques pour la gestion de la prise des médicaments Tableau 5 : Aides techniques pour la gestion des risques de chute Tableau 6 : Aides techniques pour la gestion de l'errance et pour l'orientation spatiale Tableau 7 : Aides techniques pour l'habillage Christine Nguyen Page iii

5 REMERCIEMENTS Ce projet d intégration a été mené à bien grâce à mes superviseures de maîtrise, Mme Louise Demers et Mme Marie-Hélène Raymond. Je les remercie pour leur disponibilité, leur soutien et le partage de leurs connaissances, en plus de m avoir mise en contact avec différents collaborateurs. Merci à nos collaborateurs Lynda Dunal, Jennifer Boger, Alex Mihailidis, Naomi Turcotte et Munirah Quraishi de l Université de Toronto, ainsi qu Elizabeth Steggles de l Université McMaster pour le partage de leurs travaux, de leurs opinions et de leurs suggestions ainsi que pour leur temps. Grâce à elles, mon projet a été enrichi et mon apprentissage a été optimisé. Christine Nguyen Page iv

6 INTRODUCTION La population vieillissante est une des tendances démographiques les plus importantes de notre actualité, au Canada et dans le monde. Selon l article «Aînés» publié par Statistique Canada, le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus, étant de 4,3 millions en 2006, a plus que doublé depuis 35 ans. Ce nombre représente 13% de la population générale du Canada et devrait atteindre 23% en En lien avec la croissance du pourcentage d'aînés dans la population, la prévalence des atteintes cognitives et des maladies démentielles telles que la maladie d Alzheimer, la forme de démence la plus courante, est aussi à la hausse chez les personnes âgées de 65 ans et plus. En 1991, environ Canadiens souffraient d une forme de démence : 64% étaient atteints de la maladie d Alzheimer, 19% de démence vasculaire et 17% d une autre forme de démence (Hill et al., 1996). En 1994, un Canadien sur 40, âgé entre 65 ans et 74, était atteint de la maladie d Alzheimer ou une autre forme de démence, et ceci allait en augmentant avec l âge : un sur neuf pour la population ans (Canadian Study of Health and Aging Working Group, 1994). Cette tendance est à la hausse et est observée mondialement. En effet, on comptait 37 millions de personnes atteintes d une démence, à travers le monde, en 2001 (World Health Organization, 2001). Généralement, les gens préfèrent vivre à domicile le plus longtemps possible plutôt que d être hébergés. En 1996, 93% des personnes âgées demeuraient dans un ménage privé, dont environ 70% avec des membres de la famille (immédiate ou élargie) et 30% seules (Lindsay, 1999). Parallèlement au désir des personnes âgées, il coûte moins cher au gouvernement d offrir des services de soutien plutôt que l hébergement. D après l Enquête sociale générale (ESG) de 2002, environ 25% des aînés (environ 1 million de personnes) résidant à domicile obtenaient des soins pour un problème de santé chronique ou progressif (Cranswick, 2005). Christine Nguyen Page 1

7 Le fait d avoir des troubles cognitifs et de résider à domicile amène des impacts fonctionnels qui nuisent à la participation sociale. En effet, les troubles cognitifs influencent la planification des activités, la résolution de problèmes, l initiative, l attention et la mémoire (Levine, 1992). Ils peuvent donc nuire à la réalisation des activités de la vie quotidienne (AVQ), par exemple en limitant la capacité de la personne à se souvenir des activités à effectuer ainsi que la façon, le moment et la séquence pour les réaliser. Les activités touchées sont multiples et peuvent inclure l habillage, les soins personnels et d hygiène, l alimentation et des activités de la vie domestique (AVD) telles que l entretien ménager, la préparation de repas. Dépendant du niveau d atteinte cognitive et des répercussions sur le quotidien de la personne, différentes formes et niveaux d assistance sont donnés par un (des) proche(s) aidant(s) : assistance physique et/ou verbale, occasionnel ou en tout temps. L utilisation d aides techniques est une stratégie pour augmenter l autonomie de la personne avec des troubles cognitifs et ainsi éviter le risque d épuisement des proches aidants (Bewernitz et al., 2009). Selon les normes internationales ISO 9999 et le «Technology-Related Assistance for Individuals With Disabilities Act of 1988», une aide technique (AT) se définit comme «tout produit, instrument, équipement ou système technique, fabriqué spécialement ou existant sur le marché, destiné à augmenter, maintenir ou améliorer les capacités fonctionnelles de l individu ayant une déficience, une incapacité ou un handicap» (Enjalbert et al., 2002 ; Scherer 2000). Il existe une variété considérable d AT destinées à pallier aux difficultés fonctionnelles quotidiennes pour différentes clientèles (Belknap, 2011). Toutefois, celles ciblant les personnes âgées avec un trouble cognitif sont encore peu connues des ergothérapeutes et des usagers (Quraishi et al., 2010). Le but de ce projet est d informer les professionnels de la santé sur les AT existantes adaptées à cette clientèle et de les aider à effectuer un choix judicieux pour leurs clients. Pour ce faire, un répertoire d AT destiné à cette clientèle sera présenté, précédé d une brève recension des écrits pour une mise en contexte. Afin de circonscrire le travail, les adaptations domiciliaires ont été exclues pour mettre la priorité sur les autres AT courantes. Christine Nguyen Page 2

8 RECENSION DES ÉCRITS Cette section porte sur l utilité des aides techniques pour les personnes ayant un trouble cognitif pour pallier à leurs difficultés fonctionnelles, ainsi que sur les facilitateurs et les obstacles à considérer lors du choix des AT pour ses clients. Utilité des aides techniques pour les personnes ayant un trouble cognitif La viabilité du domicile est un facteur crucial pour déterminer s il est possible pour une personne de continuer de vivre à domicile. Ceci est favorisé par l utilisation d AT, des modifications et des adaptations domiciliaires (Mynatt E, 2002). Peu importe leur âge, la plupart des gens de nos jours utilisent quotidiennement des aides électroniques (telles que des ordinateurs, des téléphones intelligents, des agendas électroniques, etc.) pour les aider à gérer et à planifier leur temps, se rappeler d informations importantes telles que les rendez-vous, les contacts et les notes personnelles (de Joode et al., 2010). De même, les personnes avec des troubles au niveau de la mémoire, de la planification, de l attention et de la motivation peuvent bénéficier des mêmes types d aides. Les appareils multifonctionnels peuvent aider les personnes qui sont facilement distraites à se rappeler de la tâche qu elles étaient en train d effectuer, aider les gens avec un manque d initiative à s activer et à commencer une activité ou au contraire rappeler aux gens qui ont de la persévération d arrêter (de Joode et al., 2010). Selon Scherer (2005), les AT peuvent aider aux troubles cognitifs au niveau de la mémoire, du retrait de l information, de la compréhension, de la vitesse de traitement de l information, de l attention, de l orientation spatio-temporelle, de la priorisation, de la séquence, de la planification, de la conceptualisation et de l abstraction. Elles peuvent aussi favoriser certains changements de comportements tels que l impulsivité dans la prise de décision et la mauvaise gestion des routines quotidiennes (ex : manquer les rendez-vous) qui sont associées à la diminution de la mémoire, de l organisation et de la planification. Christine Nguyen Page 3

9 En plus d augmenter le niveau d autonomie de la personne avec des difficultés, l utilisation d AT permet aussi de diminuer le temps et l effort des proches aidants au niveau des soins à offrir à leur proche (Mann, 2001), de leur offrir du soulagement et de réduire leur stress (Gitlin et al., 2001). En somme, selon les écrits recensés, le potentiel des AT pour cette clientèle est élevé pour favoriser la sécurité et l autonomie dans la vie quotidienne ainsi que de diminuer le fardeau des proches aidants. Facilitateurs et obstacles à l utilisation des aides techniques Lors du développement des AT et du choix de celles-ci, il est essentiel de considérer les caractéristiques de l utilisateur (sa situation, ses habiletés, sa perception, son tempérament, sa personnalité, ses expériences passées en lien avec les AT, etc.), surtout s il présente de la démence ou d autres troubles cognitifs (Charness, 2001). De plus, il faut aussi prendre en considération ses besoins au niveau fonctionnel et sécuritaire (Enjalbert, 2002) qui influenceront ses attentes, ses priorités et son acceptabilité ainsi que celles de ses proches (Scherer, 2000). En répondant à des besoins occupationnels, en plus de maximiser l autonomie et la sécurité de l utilisateur et de diminuer le fardeau des aidants (de Joode, 2010 ; Quraishi et al., 2010), les AT doivent contribuer à améliorer l estime de soi (Scherer, 2000). Toute AT doit être simple d utilisation, surtout pour la clientèle gériatrique avec des troubles cognitifs, être efficace (de Joode, 2010) et avoir une fiabilité technique (Enjalbert, 2002). D autres facilitateurs seraient d être faciles de transport et d être peu dispendieux, d avoir un bon support technique, une grande capacité de stockage d information et une longue durée de vie de la batterie (de Joode, 2010 ; Quraishi et al., 2010). Selon Evans (2003), certains facteurs favorisant l utilisation d AT pour la mémoire incluent l âge moins avancé, l expérience avec ce type d aide (le nombre et la fréquence d utilisation préalable) et le niveau d attention et de cognition présents. Une personne qui est habituée à utiliser des appareils électroniques pour gérer son temps et aider la mémoire aura plus de facilité à employer de nouveaux modèles comparativement à ceux qui n en ont jamais utilisé. Selon Christine Nguyen Page 4

10 Scherer (2000), pour améliorer l attitude des usagers face à l utilisation d AT, il est utile de leur offrir une période d essai, d effectuer des suivis, de les mettre en contact avec des personnes qui utilisent déjà une certaine AT et de terminer les sessions par des expériences positives. Selon Wachtel (2002), 90% des AT appropriées pour les personnes avec troubles cognitifs sont mises de côté après une brève utilisation parce qu elles n ont pas été évaluées en tenant compte de la globalité de la personne ni de l environnement. Lorsque l on prescrit une AT, il est ainsi essentiel d analyser la personne dans son ensemble en tenant compte de ses aspects physique et sensoriel en plus de ses troubles cognitifs, et de faire attention à ce que l AT ne soit pas trop complexe d utilisation ni nuisible aux interactions sociales (LoPresti, 2007). Les AT nécessitant trop d apprentissage ou d adaptation, une grande discipline, patience et persévérance ne sont donc pas souhaitables. Aussi, si l appareil est conçu petit pour être discret et portatif, mais si l usager a des problèmes au niveau de la motricité fine ou un déficit visuel, il sera difficile à manipuler au niveau des boutons et de l écran (LoPresti, 2007). L inefficacité de l AT, le manque d accessibilité (à l AT, à de l information, aux réparations, etc.) et de soutien (autant de l entourage que de l équipe médicale) sont d autres obstacles. De plus, si la personne est illettrée, les AT qui nécessitent la lecture ne seront pas adéquates. Puis, le coût élevé de certaines AT va aussi décourager les utilisateurs et leurs familles à leur utilisation (de Joode, 2010). En plus de tous ces éléments, il est aussi primordial de considérer l évolution de la pathologie puisqu une AT peut être efficace et adéquate à un stade et ne plus l être avec le temps (Quraishi et al., 2010). Il faut donc considérer cet aspect et réévaluer la situation au fil du temps, selon les phases des démences et des différentes pathologies évolutives. De plus, l AT qui est parfaitement adaptée aux besoins de la personne peut être délaissée rapidement si elle lui a été imposée et si elle ne répond pas aux préférences ni à sa façon d agir/être (Scherer, 2005). Christine Nguyen Page 5

11 Voici un tableau qui résume les facilitateurs et les obstacles à l utilisation des AT : Tableau 1 - Facilitateurs et obstacles à l utilisation des aides techniques Facilitateurs - Répondre aux attentes individuelles des usagers (besoins, habiletés, préférences, expériences, tempérament, personnalité, perception de qualité de vie et de capacités, soutien social et financier, âge) - Maximiser l autonomie/indépendance - Favoriser la sécurité - Améliorer l estime de soi et le sentiment de contrôle - Diminuer le fardeau des aidants - Être efficace - Être simple d utilisation - Être facile à transporter - Avoir une grande capacité de stocker de l information - Avoir une longue durée de vie des batteries - Offrir un bon support technique Obstacles - Être imposé aux usagers et ne pas correspondre à leurs préférences ni à leur façon d agir/être - Être complexe d utilisation ; nécessiter trop d apprentissage ou d adaptation ; demander une grande discipline, de la patience et de la persévérance - Être difficile à manipuler/lire à cause de la petitesse de l écran et des boutons - Diminuer l autonomie et réduire les interactions sociales - Avoir un coût trop élevé - Être inefficace - Avoir un manque d accessibilité (à l AT, à de l information, aux réparations) et de soutien (autant de l entourage que de l équipe médicale) - Devenir inadéquat lorsque la démence évolue à un stage plus avancé En résumé, la recension des écrits suggère que les aides techniques ont le potentiel de compenser les difficultés des personnes âgées ayant un trouble cognitif dans le but de favoriser la sécurité et l autonomie à domicile et de diminuer le fardeau des aidants. Pour effectuer le choix des AT appropriées, il est primordial de considérer des facilitateurs et obstacles de nature très variée. Christine Nguyen Page 6

12 MÉTHODOLOGIE L étude a comporté quatre étapes. La première a servi à vérifier l existence de projets traitant de sujets similaires afin de déterminer si une collaboration était possible ou alors pour établir un projet qui serait complémentaire à ce qui a déjà été effectué. Des contacts ont été établis via des courriels et des téléconférences avec des cliniciens et des chercheurs de l Université de Toronto et de l Université de McMaster ayant travaillé sur l identification des types d aides techniques utilisés par la clientèle âgée démente (selon des proches et des ergothérapeutes) et sur les appareils de localisation. Les projets étant indirectement complémentaires, aucune collaboration étroite n a été réalisée. Cependant, ces échanges ont permis de préciser l orientation du projet et de discuter sur les études nécessaires pour l avenir. La deuxième partie du projet a été la recherche d articles scientifiques sur PubMed pour identifier différents types d AT utilisées auprès de la clientèle gériatrique avec un trouble cognitif, les critères à considérer pour effectuer un choix, les forces et les faiblesses des AT, etc. En excluant les traumatismes crâniens, 11 articles ont été trouvés. Pour la troisième étape de l étude, des recherches ont été effectuées dans les catalogues de Patterson Medical (2011) et de Parsons ADL (2011), sur des sites internet de plusieurs banques de données, de fournisseurs canadiens et américains ainsi que de différentes compagnies. Grâce à ceux-ci, il a été possible de répertorier et de décrire les AT utiles pour la clientèle gériatrique avec troubles cognitifs, vivant à domicile. En se basant sur les facilitateurs/obstacles identifiés dans la recension des écrits, une critique a été effectuée pour chaque AT en soulignant les éléments importants à considérer. Aussi, les AT ont été classées dans différentes catégories déterminées selon leur objectif fonctionnel et modifiées pour s adapter à ce qui était trouvé. Lors de la dernière étape, le répertoire a été validé par Mme Marie-Hélène Raymond, une ergothérapeute-clinicienne représentant le public cible, pour en assurer la pertinence clinique. Christine Nguyen Page 7

13 RÉSULTATS Les tableaux suivants répertorient un éventail d aides techniques existantes pour la clientèle gériatrique avec des troubles cognitifs. Ils contiennent une description de leur utilisation, de leurs avantages, de leurs limites et les risques, ainsi que leurs fabricants et leurs coûts. Ils sont classés selon les catégories : mémoire, sécurité, gestion de la prise des médicaments, gestion des risques de chute, gestion de l errance et habillage. Une brève description de ces catégories précède chaque tableau. MÉMOIRE Les AT de cette catégorie permettent d effectuer des rappels pour des petites tâches de la vie quotidienne, sans lesquels il n y aurait pas d incident majeur qui mettrait leur santé ou leur vie en péril. Ce sont pour les personnes avec un trouble cognitif léger, tel qu une légère perte de mémoire. Trouveur d objets égarés AT Description Avantages Limites et risques En attachant un porteclé électronique aux objets importants ou ceux souvent mal placés, le Trouveur sonne de plus en plus fort et les lumières passent du rouge, au jaune, au vert plus l utilisateur s approche de l objet recherché. Il peut être programmé pour quatre objets. Il est efficace pour l intérieur jusqu à 100 pieds et à l extérieur jusqu à 400 pieds si la voie n est pas obstruée. Il n est utile que si l objet est dans le lieu ou proche de l endroit où se trouve la personne. L individu doit avoir une certaine mémoire pour se souvenir quel objet est associé à quel bouton. Il requiert quand même une certaine orientation et un certain niveau de résolution de problème/organisation. Fabricants et coûts (si disponibles) $ USD The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) Christine Nguyen Page 8

14 Appareils de rappel Alarme d une montre, «pager» ou appareil de poche (ou encore une sorte de disque vibrateur Exemples: - Cadex 12 Alarm Watch (55 85$) - Invisible Clock II (40$) - MeDos TM Six Alarm Vibrating Watch (75-100$) - VibraLite3 (50-70$) - **WatchMinder2 (70-85$) Porte-clés parlant Les appareils de rappel ont une alarme par son ou vibration. Certains types peuvent enregistrer plusieurs rappels (jusqu à 12). Ils peuvent être utilisés pour plusieurs types de rappel : - Aller à la toilette (pour les personnes incontinentes) - Prise de médicaments - Rendez-vous - Changement de positions Le WatchMinder2 utilise la vibration comma alarme, a plusieurs rappels et a un écran pour indiquer le rappel textuellement. Cet appareil permet d enregistrer des petits mémos. Il y a un bouton pour enregistrer, un pour faire jouer l enregistrement et une lumière qui s allume Les appareils qui ont un écran indiquant le rappel sont idéaux pour les personnes nécessitant plusieurs types de rappels. L appareil et les rappels par vibration sont indispensables pour les personnes avec des troubles auditifs. De plus, ils sont plus discrets que ceux sonores (pour ne pas être observé ni jugé, pour ne pas déranger l entourage, etc.). Ceux pour lesquels plusieurs alarmes peuvent être programmées sont pratiques pour enregistrer plusieurs données. Comme il est de petite taille, il est pratique puisqu il se transporte bien et passe inaperçu aux yeux d autrui. Malgré qu il puisse se faire perdre à cause de sa taille, le porte-clés permet de Leur programmation doit être faite par quelqu un d autre. Les personnes nécessitant plusieurs types de rappel sont désavantagées lorsqu elles ont un appareil avec une seule alarme ou alors un qui a plusieurs alarmes sans écran qui indique le rappel ; elles peuvent être encore plus confuses et stressées. Si elles ont des problèmes visuels, elles auront de la difficulté à lire le message sur l écran. Si elles ont des problèmes de motricité fine, il peut être difficile de manier les boutons. Les personnes ayant des problèmes au niveau de la dextérité/motricité fine pourraient avoir de la difficulté à manier cet appareil. WatchMinder PMB # Alton Pkwy #5A Irvine, CA (800) om/ 12.00$ USD Turning Point Therapy & Technology, Inc. New Braunfels, TX Christine Nguyen Page 9

15 Autres appareils d enregistrement Exemples : - MEM-X ( $) - Olympus VN-5000 (25-40$) - Olympus VN- 5200PC (38-60$) - Olympus VN-6200 PC (45-60$) lors de l enregistrement. Il ne peut qu enregistrer une seule séquence. Le temps d enregistrement maximal est de 8 secondes. Ses dimensions sont de 1,5 x 2,5 x 0,5. Il peut être utilisé pour enregistrer une adresse, un numéro de téléphone, un rendezvous, liste d épicerie, liste de choses à faire, l emplacement du stationnement de son automobile, etc. Le MEM-X peut enregistrer jusqu à 90 séquences de 10 secondes chacune, tout en établissant le nombre de répétitions, les dates et heures. Au moment déterminé, une alarme sonne et la personne peut peser sur le seul bouton externe pour écouter le message l accrocher aux vêtements de la personne. Comme il n a pas plusieurs boutons, il est facile d utilisation : un bouton/interrupteur «play/record» sur le côté et le bouton central pour jouer ou enregistrer. Le MEM-X permet d enregistrer un grand nombre d informations et même faire des rappels automatisés pour les rendezvous, la prise de médicaments, etc. Cet appareil est simple d utilisation et de manipulation pour la personne avec un trouble cognitif puisqu il ne suffit Comme cet appareil n a pas d alarme, ce n est pas pratique d enregistrer des éléments urgents puisque la personne ne va pas nécessairement penser à écouter l enregistrement. Ne pouvant enregistrer qu une seule séquence, il ne peut pas avoir plusieurs éléments. Certains appareils trop complexes peuvent être difficiles d utilisation pour des personnes âgées qui ne sont pas habituées aux technologies, surtout si en plus, ils ont des troubles cognitifs. Les séquences doivent être enregistrées par les proches. Encore une fois, plusieurs nology.com/comm/a C/ATK01.asp B Independent, Inc. Richardson, TX (913) m/ EnableMart Salt Lake City, UT (888) Hagger UK Ltd Unit 7, Business Center West Avenue One Letchworth Garden City,, Hertfordshire SG6 2HB Olympus Imaging America Inc Corporate Parkway Christine Nguyen Page 10

16 Alarmes pour baignoire 5.5" x 5.5" x 1.5" (directives préenregistré par un proche aidant ; des boutons internes sont utilisés par celuici). Les Olympus VN peuvent faire des enregistrements jusqu à heures (dépendamment du modèle). La vitesse de répétition peut être ajustée. Les enregistrements sont classés par dossiers. Ils peuvent être branchés sur l ordinateur (USB). Ils peuvent aussi être programmés pour jouer les mémos à une certaine heure Lorsque l eau du robinet qui remplit la baignoire atteint l appareil, une alarme est déclenchée. Certains appareils (ex : Starfish) ont un thermomètre intégré qui permet de vérifier la que d appuyer sur un gros bouton (le seul). Les Olympus VN peuvent faire des enregistrements d une plus longue durée. Aussi, si la personne a de la difficulté à comprendre, elle peut ralentir la vitesse. Certains viennent avec le câble USB et des batteries, donc c est pratique. Ces appareils, étant plus gros que les porte-clés, sont plus faciles de préhension pour une personne âgée. Les personnes qui oublient l eau de la baignoire sont rappelées pour revenir fermer l eau et éviter que l eau ne déborde. ont des petits boutons qui peuvent être difficiles à manipuler. Ces appareils sont plus gros que celui sur le porteclés, ils sont donc moins discrets. Si la personne a des troubles cognitifs ou es trop loin et qu elle n entend pas l alarme, l eau va quand même déborder (ce n est qu une alarme, il n y a pas de système qui coupe automatique l eau). P.O. Box 610 Center Valley, PA ca.com (Starfish Bath alarm and temperature monitor) 14.99$ om/bath-alarm.html Christine Nguyen Page 11

17 température pour les personnes avec des troubles de sensibilité. La plupart sont accrochés par des ventouses à succion. 3½ x 1¼ Requiert des batteries. Croydex Magi Plug Bath Overflow Protector Il remplace le bouchon régulier de la baignoire pour des trous de 44mm - 50mm. Lorsque l eau du bain atteint un certain niveau, il crée une pression qui fait ouvrir le MagiPlug pour faire couler le surplus d eau. Lorsque la température est à 36 o C et plus, il change de couleur en vert. Comme il laisse l eau s écouler lorsque celle-ci atteint une certaine limite, il n y a donc pas de risque de débordement. Malgré qu il n y ait pas de dégât, il n empêche pas le gaspillage d eau puisqu il n y a pas d avertissement pour rappeler la personne de revenir fermer les robinets. Il n est pas efficace pour les baignoires ayant une profondeur inférieure à 15 po (38 cm). plug-bath «Memory Phone» Ne requiert aucune batterie. L écran du téléphone dispose de huit photos et une case 911 (ou La personne avec des troubles cognitifs peut appeler ses proches ou les urgences sans USD $ The Alzheimer's Store Christine Nguyen Page 12

18 D autres téléphones existent avec différentes options pratiques : - auto-composition («speed-dial», recomposition rapide, etc.) - composition vocale d une 9 e personne). Il ne suffit que de presser sur la photo de la personne qu on veut appeler pour que le téléphone compose le numéro associé. Il y a aussi un bouton de recomposition. Les dimensions sont : 7" x 9-1/4" x 2". Tableau 2 : Aides techniques pour la mémoire avoir à se souvenir des numéros. Le volume de la sonnerie et du récepteur étant ajustable permet aux personnes avec des troubles auditifs d entendre la sonnerie. Les chiffres étant gros, il est adéquat pour les personnes avec des troubles visuels aussi Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) om/memory-phonep40.aspx Christine Nguyen Page 13

19 SÉCURITÉ Cette catégorie englobe des aides techniques qui permettent d éviter des dangers. Ils sont pour les personnes âgées ayant des troubles de mémoire, de jugement et d autocritique. «Electric Plug Lock» AT Description Avantages Limites et risques Interrupteur de batterie d automobile «Invisible Cabinet Lock» En branchant n importe quel appareil électrique dans ce cadenas (nécessitant une clé), il devient impossible de l utiliser. L interrupteur est pour les personnes qui ont oublié qu ils n ont plus les capacités de conduire et que leur permis de conduire a été révoqué. Il s attache à la batterie de l automobile et l empêche de démarrer. Cette serrure se débarre par une clé magnétique. Les proches aidants sont rassurés de ne pas à surveiller la personne avec des troubles cognitifs de peur que ceux-ci utilisent de façon dangereuse des appareils électroménagers. Il favorise la sécurité de la personne démente et de celle des gens sur la route. Il permet aux proches d être assurés que la personne démente ne conduise pas. Ceci permet d empêcher les La personne avec des troubles cognitifs peut couper ou arracher le cadenas pour ensuite introduire le fils directement dans la prise, ce qui peut être encore plus dangereux. Les proches aidants peuvent perdre les clés du cadenas et ne pas pouvoir utiliser euxmêmes ces appareils. Si la personne démente connaît l existence de cet interrupteur, elle peut soit essayer de l enlever et réussir ou alors enlever des pièces de l automobile et ainsi l abimer ou encore se faire du mal en essayant. Les proches aidants peuvent perdre la clé Fabricants et coûts (si disponibles) 14.95$ USD The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) lectric-plug-lockp319.aspx 19.95$ USD The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) o-start-car-batteryswitch-p14.aspx 17.95$ USD Christine Nguyen Page 14

20 «Heavy Duty Refrigerator Latch» «Refrigerator Safety Latch» Lorsque la porte de l armoire à pharmacie (par exemple) est fermée, la serrure n est pas visible. Cet ensemble est composé d une clé blanche d un pouce et demie et de deux serrures. Les barres en acier sont collées aux portes du réfrigérateur (ou armoire ou autre) par des bandes solides et auto-adhésives (2 x3 pouces). Ce cadenas vient avec deux clés. Le verrou est par crochet, mais n est pas complètement barré. Comme il est sur le côté, la personne avec des troubles cognitifs ne s attend pas à cela. Il est fait en un plastique durable et solide. Il se vend en paires (pour le réfrigérateur et le congélateur). personnes avec des troubles cognitifs d accéder à des objets dangereux ou des médicaments. Ceci permet d empêcher la personne avec des troubles cognitifs d ouvrir le réfrigérateur et de manger des aliments qui ne sont pas cuits ou de tout sortir. Comparativement au «Heavy Duty Refrigerator Latch», placé sur le côté et étant transparent, il est plus discret et donc plus esthétique. Pour l entourage, il est plus pratique que l autre puisqu il ne faut pas de clé. magnétique et ne peuvent ainsi plus utiliser l armoire en question. Encore une fois, il ne faut pas perdre les clés. Contrairement au «Heavy Duty Refrigerator Latch», il ne fait que décourager la personne, sans l empêcher totalement puisque ce n est pas barré. The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) nvisible-cabinet-locksp20.aspx 32.95$ USD The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) eavy-duty-refrigeratorlatch-p405.aspx 32.95$ USD The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) efrigerator-safety-latchset-of-2-p19.aspx Christine Nguyen Page 15

21 Minuterie de cuisinière (poêle) et/ou de four Elle peut être incluse dans la cuisinière ou pas. Exemple 1 de minuterie de cuisinière : «Automatic Stove/Oven Control : CookStop» Cette AT est installée par un électricien. Plusieurs options d adaptation existent : - Une qui éteint la cuisinière automatiquement - Un détecteur de chaleur sans minuterie - Avec une alarme auditive Par un détecteur de mouvement, l AT éteint le four ou la cuisinière après un certain temps (prédéterminé : entre 5 et 15 minutes) durant laquelle aucun mouvement n est détecté. L appareil est composé de deux parties : une qui se branche entre la prise électrique et le câble du four, et l autre qui s accroche à une armoire pour détecter les En avertissant la personne si la cuisinière est restée allumée ou alors en l éteignant automatiquement, cette AT permet de diminuer les risques de feu et d augmenter la sécurité des personnes avec une perte de mémoire. Ces AT permettent à la personne de continuer à cuisiner, ce qui est souvent une activité significative. Il permet de diminuer les risques de feu et de rassurer les proches par rapport à la sécurité de la personne avec troubles cognitifs (si celle-ci s endort ou quitte la pièce et oublie la nourriture qui est en train de chauffer/cuire, le four/cuisinière s éteint. Contrairement à une minuterie ordinaire, il L utilisateur est limité dans son autonomie puisque cette AT se concentre sur la sécurité ; il ne peut faire cuire des aliments plus longtemps qu un certain temps puisque la cuisinière risque de s éteindre. Pour changer les options, la personne ne doit pas avoir des pertes cognitives trop importantes sinon elle ne s en souviendra plus. Si la personne a des problèmes de motricité, elle est obligée de bouger régulièrement si elle ne veut pas que le four/cuisinière ne s éteigne. 314,95$ USD The Alzheimer s Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA Tollfree: (800) Phone: (678) Fax: (678) utomatic-stoveovencontrol-p396.aspx Christine Nguyen Page 16

22 Exemple 2 de minuterie de cuisinière : Safecook 2 types : - Mécanique (à cadran rotatif, que l on positionne vis-à-vis le temps désiré ; jusqu à 60 minutes) (Bypass) - Électronique (minuterie préprogrammé avec des boutons mouvements. Pour réactiver le four/cuisinière, il ne suffit que d appuyer sur le bouton «Start». Le Safecook est comme un interrupteur (pour les 4 ronds de la cuisinière et le four). Options de minuterie : Minuterie Normale : Après avoir déterminé le temps de cuisson désiré sur le chronomètre (en tournant dans le sens Horaire), démarrer l élément ou le four. Après le cycle prévu, l alimentation électrique des éléments de la cuisinière sera automatiquement coupée. Minuterie Intelligent : Si un élément est ouvert, l électricité ne passera pas. Il faut tout éteindre et ensuite démarrer la minuterie. Minuterie Lock : Avec donne un délai plus long, tant que la personne est présente (et bouge). Il permet de diminuer les risques de feu et de rassurer les proches par rapport à la sécurité de la personne avec troubles cognitifs. Pour la minuterie électronique : - gros affichages pour personnes avec trouble de vision - avertisseur sonore qui sonne à la fin du cycle - touche rapide (appui d une seule touche pour activer durant 10 minutes automatiquement) Si la personne manque de jugement et met un délai trop long, les risques de feu sont encore présents puisque c est elle-même qui détermine le temps. Même si la minuterie électronique est préprogrammée, il faut quand même se souvenir d activer la minuterie en pesant sur le bouton. La flèche sur le cadran rotatif de la minuterie mécanique est petite. Il peut donc être difficile d utilisation pour les personnes avec des troubles visuels. Boutique Orthopédique l autonome 4718 rue Wellington Verdun Tel : (514) Fax : (514) Safecook Protection E.M. Inc Rue de la Lune, Ste-Marie de Beauce Québec G6E 1H Christine Nguyen Page 17

23 permettant de sélectionner le temps désiré ; La minuterie possède des afficheurs indiquant le temps restant) une clé d activation, il est possible d empêcher le courant électrique, lorsque sur «Off». Sur «On», il faut utiliser la minuterie. Minuterie Bypass : Si la clé est sur «On», la cuisinière est utilisée de façon régulière. Sur «Off», il faut activer la minuterie. Il est possible de faire installer un détecteur de fumée qui envoi un signal au Safecook pour couper le courant. Systèmes d appel d urgence en «mode communautaire» (non reliés à une centrale) Minuterie Automatique : En mettant en marche la cuisinière, la minuterie est automatiquement activée. Le système d appel d urgence est composé de 2 parties : - bracelet ou collier ou appareil fixé au mur - système de haut-parleur. Il n est pas relié à une centrale, mais fait plutôt appel aux proches. Certains peuvent contacter des numéros préenregistrés et le 911. D autres ne font que sonner au système Comme ils n ont pas de frais mensuels, mais ne nécessitent que l achat de l appareil et de l émetteur, les prix sont généralement plus bas que les systèmes reliés à une centrale. Ils sont ainsi plus accessibles et mieux acceptés par la population. N étant pas relié à une centrale, ce type de système n offre donc pas une garantie de réponse ni une qualité du soutien téléphonique puisque la responsabilité repose sur les proches contactés et non des personnes qualifiées. BipBipPanique Clercom Christine Nguyen Page 18

24 central. Certains appareils peuvent inclure un avertisseur programmable pour la prise de médicaments. Systèmes d appel d urgence reliés à une centrale Option : détecteur de chute Il est à noter que la plupart des systèmes d appel d urgence n offrent pas cette option. Exemples : Lifeline + Option AutoAlerte Ce service est 24h/24, 365 jours par année; avec recomposition automatique si nécessaire. Il est composé de 2 parties : - un bouton d aide qui se porte sur un bracelet ou un pendentif - un communicateur (Système de haut-parleur bidirectionnel) par lequel un télésurveillant qualifié de Lifeline va répondre à l appel). Fonctionnement : 1) La personne pèse sur le bouton 2) Le télésurveillant répond à l appel et demande à la personne l état de la situation pour ensuite communiquer et Ce bouton est étanche à l eau et peut donc être utilisé sous la douche. Il est petit et se transporte bien. Lorsqu on le porte en tout temps, le bouton est toujours facilement accessible. Il est toujours disponible, même durant son chargement. Grâce à l option AutoAlerte, les personnes avec des troubles cognitifs qui sont désorientées ou qui ne savent pas comment utiliser le bouton d aide, la demande est automatiquement envoyée en cas de chute. Sans l option AutoAlerte, la personne n ayant pas les habiletés cognitives nécessaires (jugement et autocritique) pour déterminer quand il est nécessaire d appeler de l aide, comment le faire, comment décrire les besoins, il ne pourra pas recevoir l aide nécessaire. Mise en garde générale pour les détecteurs de chute : il est nécessaire de vérifier chaque système (des différentes compagnies) puisque certains peuvent créer des fausses alertes lorsque la personne se couche. Lifeline nch Location mensuelle : Communicateur : 42.50$ (+13$ pour l AutoAlerte) ou Téléphone Lifeline : 46.50$ (+13$ pour l AutoAlerte) Frais d installation uniques : 89.95$ - aucun achat possible - aucun contrat à long terme à signer Lifeguard Technologies Urgence Écoute Surveillance Medic Aid, Système de Surveillance Christine Nguyen Page 19

25 envoyer le type d aide nécessaire (un proche ou les services d'urgence). 3) Le télésurveillant rappelle pour s assurer que l aide demandée est bien arrivée. L option AutoAlerte permet d appeler de l aide lorsqu il détecte une chute. Des capteurs intégrés qui mesurent les variations de hauteurs par rapport à la position horizontale et d accélération, permet ainsi de déterminer si une chute a lieu. Il y a un délai de 30 secondes pour permettre à la personne de se relever. Après quoi, un signal de demande d aide va être envoyé. Tableau 3 : Aides techniques pour la sécurité Si jamais le domicile de la personne est grand, il est possible de poser plus d un communicateur pour pouvoir communiquer avec elle plus facilement peu importe dans quelle pièce elle se trouve. Le bouton est résistant et ne se brise pas facilement aux chocs (ex : lorsque la personne tombe) Alarme PAT Tel : (514) htm Direct Alert Tel : ou s/urgence-medicale.php Christine Nguyen Page 20

26 GESTION DE LA PRISE DE MÉDICAMENTS Cette catégorie est en lien avec celle de la «mémoire», mais elle est spécifique à la prise de médicaments. Bouteilles de médicaments parlantes AT Description Avantages Limites et risques Exemples : - e-pill Beep 'N Tell (50$) - Talking Rx TM Identifies Pill Bottles (20-27$) - Tel-Rx Talking Prescription Recorder (15$) Couvercles de bouteilles de médicaments avec alarme intégrée Ces bouteilles ont un appareil qui permet aux proches aidants ou aux pharmaciens d enregistrer des instructions concernant la prise de médicaments que la personne peut réécouter à tout moment. Les couvercles de ces bouteilles sont munis d une minuterie : alarme qui sonne à des intervalles d heures. Certains types ont aussi une alarme qui rappelle à la personne de prendre ses médicaments (ex : e-pill Beep 'N Tell). Ils ont généralement un volume élevé pour accommoder les personnes avec des problèmes auditifs. Certains des appareils ne sont pas intégrés à la bouteille et peuvent être transférés/attachés à une autre bouteille, peu importe la taille (ex : Tel-Rx Talking). Ces couvercles offrent un rappel pour les gens qui n ont pas besoin d instruction particulière, mais qui oublierait de prendre leurs Ceux qui n ont pas d alarme sont peu pratiques pour les personnes avec des troubles de la mémoire puisque pour appuyer sur le bouton pour écouter les instructions, il faut d abord qu ils se souviennent de prendre leur médicament. Pour les personnes souffrant d hallucinations ou de paranoia, un appareil qui parle n est peutêtre pas adéquat. La batterie intégrée ne peut pas être changée et ne dure qu un an. Contrairement aux Fabricants et coûts (si disponibles) e-pill Medication Reminders 49 Walnut Street Building 4 Wellesley, MA Independent Care Products - Preparation Family Headquarters, MN ducts.com/ medicationhelpers Maxi-Aids, Inc. Farmingdale, NY (800) (631) e-pill Medication Reminders 49 Walnut Street Building 4 Wellesley, MA Christine Nguyen Page 21

27 Exemple: e-pill Pill Bottle Multi Alarm (50$ pour trois couvercles) À chaque fois que le médicament est pris, la minuterie se réinitialise automatiquement. Ils sont d une seule taille mais qui est compatible avec la plupart des bouteilles. médicaments. appareils qui parlent, ceux-ci ne fournissent pas d instructions, donc si la personne prend plusieurs médicaments avec des indications différentes, elle risque de se tromper Piluliers électroniques Deluxe Timer E-Pill Vibrating Reminder Pill Box La différence principale entre les piluliers réguliers et ceux électroniques est le fait que ceux-ci ont des alarmes pour rappeler de prendre les médicaments. Lorsqu une prise de médicament a été oubliée, une indication peut apparaître sur certains appareils. Les alarmes évitent à la personne d oublier sa prise de médication. Les enregistrements vocaux permettent d enregistrer des instructions particulières. Ils sont un peu plus coûteux que les piluliers réguliers. Encore une fois, les compartiments n étant pas barrés, des risques d erreur existent $ e-pill Medication Reminders 49 Walnut Street Building 4 Wellesley, MA Easy Set Timer with Pill Box Les différences d un appareil à l autre sont : - types d alarme (sonore, vocale, lumineuse ou vibrante) - nombre maximal d alarmes par jour - nombre de Christine Nguyen Page 22

28 compartiments - grosseur (certains sont de format de poche). MEDGlider Distributeurs de médicaments automatiques Exemples : - CompuMed Automatic Medication Dispenser - MD.2 TM Medication Management System - Med-E-Lert Automatic Pill Dispenser with Alarm - Med-Time Medication Dispensation Device - MedReady TM Automated Pill Dispenser Ces appareils programmables et barrés vont automatiquement fournir la dose nécessaire de médicaments selon les temps prédéterminés. Ils ont aussi une alarme (sonore et/ou visuelle) et certains ont des messages vocaux ou écrits préenregistrés (pour les instructions particulières). Certains sont connectés à l Internet, ce qui permet au proche de surveiller la médication à distance. Selon l appareil, le nombre d alarmes par jour et par période varie. Étant barré, l appareil est sécuritaire pour la personne qui pourrait se tromper. Cet appareil (avec alarme, pré-dosage, instructions) évite les oublis et les erreurs possibles (moment, dose et instructions particulières) sauf si la personne a des déficits trop sévères. Ceux connectés à Internet permettent de rassurer les proches et de leur permettre un certain contrôle. Tableau 4 : Aides techniques pour la gestion de la prise des médicaments Ils sont évidemment beaucoup plus coûteux que les piluliers réguliers ou électroniques $ e-pill Medication Reminders 49 Walnut Street Building 4 Wellesley, MA Christine Nguyen Page 23

29 GESTION DES RISQUES DE CHUTE Ces aides techniques sont pour les personnes qui, en plus de leurs troubles cognitifs, ont des troubles au niveau physique, tels que des atteintes aux membres inférieurs, un manque d équilibre, etc. Ces personnes peuvent oublier leur déficience physique ou manquer d autocritique et se mettre à risque de chuter en se levant de leur lit, de leur fauteuil roulant (FR), du siège de toilette, etc. AT Description Avantages Limites et risques Sytème d appel d urgence et/ou détecteur de chute Alarme avec corde 1. AliMed Basic Alarm 2. AliMed Magnetic Alarm 3. AliMed Toilet Alarm 4. Moniteur à corde, contact et bouton arrêt (SMART) 5. Moniteur magnétique SMART à cordelette 6. Moniteur vocal SMART avec cordelette La base de l alarme est accrochée au lit/chaise/fr. Une corde ajustable est accrochée aux vêtements de la personne par une pince. 1. Lorsque la corde est tirée, dans n importe quelle direction, l alarme est déclenchée Ces appareils avec aimant déclenchent l alarme lorsque la corde se retire de la base aimantée quand la personne se lève. En réinsérant la corde ou en pesant sur un bouton, l alarme s éteint. -Voir détails de l aide technique dans la catégorie «Sécurité» Comme les cordes se retirent des bases aimantées lorsque tirées, ceci évite les risques d étranglement. 4. Permet à l aidant d arrêter l alarme facilement sans avoir à remettre l aimant à sa place. 1. Risque d étranglement à cause de la corde qui ne se retire pas. Tous : risque de fausse alarme lorsque la personne bouge pour prendre quelque chose, par exemple. Fabricants et coûts (si disponibles) $ $ $ Alimed, Inc. 297 High Street Dedham, MA (800) (781) te/alimed,2.htm OXYBEC 981 rue King Ouest Sherbrooke, (Qué) J1H 1S3 (819) Extra Medical 850, rue Bombardier Mascouche, Québec J7K 1X Christine Nguyen Page 24

30 7. Sentinel avec voix Micro-Tech 8. Tend Alarm de Micro-Tech Coussins avec alarme pour la chaise ou le FR ou le lit 1. AliMed Early Warning Sensor Pad 2. AliMed Sensor Cushion Alarm 3. SMART Coussin avec senseur à pression pour lit 3. La boîte de l alarme s accroche sur des tuiles par des ventouses (succion). Il fonctionne par le même principe que 1-2. Il existe un modèle «Deluxe» qui permet au proche aidant d enregistrer un message comme alarme pour rappeler à la personne de rester assise Comme le modèle Deluxe d AliMed, il permet au proche aidant d enregistrer un message vocal. 1. Par un détecteur de pression, l alarme sonore est déclenchée lorsque la personne se penche vers l avant, avant même de se lever Les alarmes sont déclenchées lorsqu il n y a plus de pression appliquée sur la surface de ces coussins. Remarque : ils ne fonctionnent pas selon le poids appliqué à maintenir 1. Ce coussin permet de détecter la première phase du transfert assis-debout et donne plus de temps au proche aidant pour réagir et empêcher la personne de se lever et donc de chuter. Aussi, il fournit un rappel à la personne de ne pas se lever avant qu elle le fasse Contrairement aux appareils avec corde attachée à la personne, ceux-ci permettent à la personne d être plus à 3-4. Ces coussins ne peuvent pas être employés simultanément avec des surfaces thérapeutiques puisque, si placés pardessus la surface thérapeutique, ils empêchent son efficacité, alors que si placé en-dessous, l alarme ne pourra pas se déclencher puisque la surface thérapeutique créera une pression sur le coussin. Smart Caregiver Corporation 1229 North McDowell Blvd. Petaluma, CA (800) m/ Excel-Médical Inc. Succ. Place du Commerce Post Office Box 4 Brossard, J4W 3L ement/ $ $ Alimed, Inc. 297 High Street Dedham, MA (800) (781) /site/alimed,2.htm 3. environ 100$ 4. environ 80$ OXYBEC 981 rue King Ouest Sherbrooke, (Qué) J1H 1S3 Christine Nguyen Page 25

31 5x30 po 10x30 po 20x30 po 4. SMART Coussin avec senseur à pression pour fauteuil 7x14 po 7x1 5po 10x15 po 5. TABS Sidekick Lit : 66cmx10cmx5cm Fauteuil : 34 cm x 30 cm x 3 cm Tapis de sol avec senseur à pression SMART (noir ou gris) 20x30 po 24x36 po 24x48 po Ceintures de sécurité (boucle ou tel que le poids de la personne, mais selon l application d une pression quelconque. Les coussins peuvent être avec ou sans fil, et l alarme peut être locale ou transmise par un moniteur. Si la personne a des plaies de pression aux ischions, il est préférable d installer un coussin avec senseur d une plus petite taille, sous les cuisses seulement, au lieu de grande surface qui couvre toute la surface du siège, pour permettre l utilisation d une surface thérapeutique. L alarme est déclenchée lorsqu une pression est appliquée sur le tapis de sol. Le poids minimal est 1,5 lbs. Ils peuvent être utilisés à côté du lit ou devant une porte. Lorsque la ceinture est enlevée, l alarme est l aise de bouger comme elle veut, sans se lever. En présence d un animal domestique, utiliser le 5x30 po dans le lit diminue les chances pour l animal de se retrouver dessus, comme il est plus mince. Contrairement aux coussins de lit, le tapis se pose à terre donc il ne perturbe pas le sommeil de la personne. Cette ceinture permet d alerter les aidants avant Les coussins au lit peuvent perturber le sommeil par l ajout d une surface qui est un peu plus rigide et qui fait un peu de bruit lorsque la personne bouge dessus. Si jamais un animal est présent, si celui-ci se retrouve sur le coussin et que la personne se lève, l alarme ne sera pas déclenchée. Risque de chute si la personne trébuche dessus. La ceinture peut être une forme de (819) Smart Caregiver Corporation 1229 North McDowell Blvd. Petaluma, CA (800) com/ Extra Medical 850, rue Bombardier Mascouche, Québec J7K 1X Excel-Médical Inc. Succ. Place du Commerce Post Office Box 4 Brossard, J4W 3L Christine Nguyen Page 26

32 velcro) SMART Détecteur de mouvements à infrarouge - SMART - Excel-Medical - Alimed - Posey déclenchée. Ce détecteur de mouvements déclenche l alarme lorsqu il y a du mouvement dans un certain champ (infrarouge). même que l usager ne se lève, et prévient donc les chutes. Il détecte une aire plus vaste que celui à rayon optique. contention si la personne n est pas capable de l enlever elle-même. Des risques de fausses alarmes existent. Il ne peut pas être utilisé avec des surfaces réfléchissant la lumière. Détecteur de mouvements à rayon optique SMART Ce détecteur déclenche l alarme lorsqu il y a du mouvement dans un seul rayon. Il existe moins de risque de fausses alarmes que celui à infrarouge. Si mal placée, l alarme ne se déclenche pas alors qu elle devrait. Moniteur de gestion de chute SMART Le moniteur va avec un (ou des) coussin(s) sensoriel(s) à pression. - Indicateur pour changer La clé de l aidant empêche l usager d éteindre l alarme. Comme il n est pas branché à une prise de courant, s il n a pu de batterie, il n est plus Christine Nguyen Page 27

33 Moniteur de gestion de chute SMART sans fil de coussin. - Auto-Reset - Indicateur pour niveau de batterie faible - Volume ajustable - Délai de 2 secondes avant que l alarme ne soit déclenchée 1. Economy - bouton On/Off - 3 tonalités possibles 2. Safety Auto-Reset - Clé (pour aidant) qui peut arrêter l alarme (pas de bouton d arrêt sans) - 3 tonalités possibles 3. Voice - Alarme : message préenregistré Mêmes options que précédent. Seule différence : sans fil. Le délai de 2 secondes réduit le risque de fausse alarme. L auto-reset empêche que les aidants oublient de réactiver le système. Les tonalités différentes peuvent être pratiques lorsqu il y a plusieurs résidents (pour différencier l alarme de chacun). Aucun risque de trébucher, de s étrangler avec la corde. Aucun risque que la personne y touche, le dérègle, le brise, etc. Possibilité d apporter le moniteur ailleurs que dans la chambre de la personne et ainsi ne pas perturber celle-ci ou alors l empêchant d y toucher. efficace. Étant avec fil, le moniteur doit rester dans la chambre de la personne et peut la perturber lorsque l alarme est déclenchée : son strident ou enregistrement vocal qui peut provoquer de l anxiété si la personne tente de chercher la provenance de la voix. Si la personne est agitée, elle peut y toucher, le dérégler, le briser, etc. Comme il n est pas branché à une prise de courant, s il n a plus de batterie et que l aidant ne la change pas, il ne sera plus efficace. Christine Nguyen Page 28

34 Unité centrale à 30 canaux (SMART) Un seul moniteur pour recevoir tous les signaux des appareils (jusqu à 30). Ceci est utile pour les milieux où il y a plusieurs résidents à risque de chute qui utilisent des coussins et autres appareils, au lieu d avoir plusieurs moniteurs, tous les signaux vont à la même base. Il n est pas possible de renommer les items, il faut donc se souvenir de chaque numéro d item est associé à qui/quoi. Il est toutefois possible d acheter une lumière qui est posée devant les chambres des différents résidents : celle-ci va s allumer lorsqu il y a une alarme à l unité centrale. Détecteur de mouvement SMART avec pagette Lorsqu il y a un risque de chute, le signal est envoyé à une pagette portée par l aidant. En recevant le signal, l usager n est pas dérangé et l aidant peut aller régler la situation et arrêter l alarme sans avoir à retourner à l unité centrale. Pour arrêter l alarme, il faut aller à l unité centrale au lieu de régler la situation sur place. Il n est pas possible de renommer les items, il faut donc se souvenir de chaque numéro d item est associé à qui/quoi. Il est toutefois possible d acheter une lumière qui est posée devant les chambres des différents résidents : celle-ci va s allumer lorsqu il y a une alarme à l unité centrale. Christine Nguyen Page 29

35 Autres moniteurs de mobilité 1. Tabs a) TABS Voice + b) TABS Select 2. Micro-Tech a) Informer-Mate Deluxe b) Informer Plus 3. Posey a) Keep Safe Monitor b) Sitter Select c) Personal Alarm 4. Skil-Care 5. UMP Ceintures : 1.E-Z Release Alarm 2. Seat Belt Alarm de Skil-Care 3. Early Warning E-Z Release Seatbelt with Alarm» L alarme retentit au poste de garde ou au poste de garde et sur les lieux simultanément. Il y a un choix pour 4 tonalités pour Tabs, 3 pour Micro-Tech et 5 pour Posey. Pour les Tabs et Posey, une alarme se fait entendre pour indiquer la nécessité de changer de batterie. Avec les Micro-Tech, il est possible de choisir un délai d alarme allant jusqu à 2 secondes. Les principales différences entre 1a et 1b est que le 1a permet l enregistrement d un message personnalisé et qu il a un convertisseur électrique ; et entre 2a et 2b est que 2b a aussi un convertisseur électrique. L alarme se déclenche lorsque la ceinture est ouverte. 2. Réinitialisation automatique de l alarme. L intensité est ajustable. Longueur maximale : 50 po. Cette ceinture permet d alerter les aidants avant même que l usager ne se lève, prévient donc les chutes. Forme de contention et risque de strangulation 1a. 356$ 1b. 298$ 2a. 143$ 2b. 299$ Excel-Médical Inc. Succ. Place du Commerce Post Office Box 4 Brossard, J4W 3L nnement/ 3a. 125,95$3b. 195,95$3c. 105,95$4. Entre 100 et 200$5. Entre 130 et 200$Sammons Prestonwww.sammonspr eston.com ,95$ ,95$ ,95$ ,95$ $ Sammons Preston m Christine Nguyen Page 30

36 d Alimed 4. Wander Alarm de Posey Tapis de chute Landing Strip 24" x 70" 36" x 70" Memory Matic Surface destinée à prévenir les blessures survenant lors des levées du lit en amortissant la chute Lorsque la personne se lève du fauteuil roulant, le coussin, qui est relié à deux conduits d air, change la pression qui actionne les freins. Lorsque la personne se rassoie, les freins s enlèvent. Ceci diminue les risques de blessure lors des chutes qui surviennent en se levant du lit, surtout en raison d une hypotension orthostatique. Même si la personne oublie de mettre ses freins pour se lever de façon sécuritaire, l enclenchement automatique des freins permet un appui stable qui diminue les risques de chutes et de blessures. Tableau 5 : Aides techniques pour la gestion des risques de chute Elle peut entraîner des risques de chute lorsque la personne vient vers le lit si elle trébuche dessus. Certains fauteuils roulants n ont pas suffisamment de structure pour y accrocher les feins. Il est toutefois possible d utiliser différents adaptateurs. Ce coussin peut contrer les effets d une surface thérapeutique. Excel-Médical Inc. Succ. Place du Commerce Post Office Box 4 Brossard, J4W 3L nnement/ Christine Nguyen Page 31

37 GESTION DE L ERRANCE ET ORIENTATION SPATIALE Cette catégorie comprend les aides techniques pour gérer l errance qu effectuent plusieurs personnes atteintes de démence. Selon Baptise et al. (2006), l errance est «un comportement complexe avec et/ou sans but, se caractérisant par une locomotion répétitive, une hyperactivité, une marche excessive et une agitation, se manifestant chez des individus avec des troubles cognitifs et pouvant mettre en péril leur sécurité». AT Description Avantages Limites et risques Fabricants et coûts (si disponibles) La tapisserie camoufle la Cette tapisserie est Pour qu elle fonctionne, porte qui mène à un une alternative aux la personne doit avoir des endroit qui n est pas contentions. troubles cognitifs assez sécuritaire pour la Elle est aussi moins sévères. personne. Par la coûteuse que les photographie trompe appareils plus l œil, la personne est technologiques. découragée de s aventurer. Tapisserie trompe l œil pour porte «Confounding Door Lock» Les tailles varient d une compagnie à l autre. Cette AT permet de barrer la porte (de l intérieur) sans nécessiter de clé ; ceci se débarre en tirant et en faisant une rotation sur la partie qui bloque. Elle ne Elle se débarre facilement pour les proches aidants, mais pas nécessairement pour la personne avec des troubles cognitifs. Elle est facile à Si elle est utilisée pour l empêcher de sortir d une pièce, cela peut créer un sentiment de détresse et d anxiété chez la personne. Comme elle ne nécessite pas de clé, il est possible que la personne avec des troubles cognitifs réussisse quand même à la débarrer. Elle n est donc pas efficace pour Entre 30-50$ Mural Superstore P.O. Box Westlake, OH om/ index.htm The Alzheimer's Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA (800) (678) $ The Alzheimer s Store 3197 Trout Place Road Cumming, GA /confounding-door- Christine Nguyen Page 32

38 Alarme sur porte sans fil Exemple : AliMed Wireless Wander Door Alarm Alarme sur les portes Exemple : AliMed Door Alarm peut être utilisée que sur des portes qui s ouvrent vers l intérieur. Il est recommandé de le placer haut ou bas (hauteur inattendue) et de ne pas l installer sur la porte principale de la maison par mesure de sécurité. Un détecteur est placé sur la porte et, lorsque la porte s ouvre, envoie un signal à l appareil de réception que le proche aidant garde sur lui. L appareil de réception peut capter sur une distance maximale de 100 pieds (30.48 mètres), L appareil est fixé au cadre de porte et ce qui déclenche l alarme qui est comme une pince à épiler qui est insérée entre la porte et le cadre. Lorsque la porte s ouvre, installer et ne nécessite que trois vis. Le proche aidant n est pas obligé de demeurer dans la maison pour être averti que la personne avec les troubles cognitifs est en train de quitter le domicile. L alarme ne dérange pas toute la maison puisque seulement le proche aidant ayant l appareil de réception est averti. L appareil permet d avertir les proches que la personne avec les troubles cognitifs est en train de quitter la maison. Ceci leur permet donc de vaquer toutes les clientèles. La distance de réception est très minime, l appareil ne peut pas être utilisé pour que le proche aidant puisse réellement s absenter (ou alors en dedans de 30,48m). Il y a un risque de fausse alarme si jamais quelqu un d autre ouvre la porte. Si la personne a des troubles cognitifs au niveau de l orientation mais qu elle est capable de désactiver l appareil, il n est pas très efficace. lock-p275.aspx 52.00$ Alimed, Inc. 297 High Street Dedham, MA (800) ed/site/alimed,2.htm 22.00$ Alimed, Inc. 297 High Street Dedham, MA (800) Christine Nguyen Page 33

39 Détecteur avec avertissement préenregistré SMART DepartAlert Door Bar System les bras de la pince s écartent et activent ainsi l alarme. C est assez audible pour être entendu dans la maison, malgré les conversations ou les bruits d appareils électroménagers (110 db). La batterie (9V) requise n est pas incluse. Le proche aidant peut préenregistrer un message de 10 secondes ou de 25 mots. Lorsque quelqu un s approche de l appareil, il détecte son mouvement et énonce le message préenregistré jusqu à ce que la personne s en éloigne. Trois composantes : - Moniteur (barre) antifugue sur cadre de porte (1 pour porte simple et 2 pour portes doubles) ; - Bracelet pour l usager ; - Bouton «Reset» sur le à leurs occupations sans avoir à surveiller la personne en question. L appareil permet de décourager la personne de sortir si elle écoute les indications. Ceci diminue l angoisse des proches lorsqu ils quittent ou alors pour ne pas avoir à chercher la personne (prévention). Contrairement au détecteur de mouvements, l alarme n est déclenchée qu avec l usager portant le bracelet. Cet appareil ne peut être utilisé que si l un des proches aidants est à domicile puisque l appareil ne peut être activé que par l intérieur de la maison. Cet appareil peut déclencher des faussesalarmes (ex : si quelqu un d autre ouvre la porte) et ainsi être dérangeant et stressant. Il peut être dérangeant/bruyant pour les autres personnes résidant sous le même toit ou pour les visiteurs. Il peut créer de l anxiété lorsque la personne cherche d où vient la voix. Sans l option avec la clé magnétique, l usager qui comprend le fonctionnement du moniteur peut éteindre l alarme. ed/site/alimed,2.htm 87.00$ Alimed, Inc. 297 High Street Dedham, MA (800) ed/ site/alimed,2.htm OXYBEC 981 rue King Ouest Sherbrooke, (Qué) J1H 1S3 (819) Extra Medical 850, rue Bombardier Christine Nguyen Page 34

40 Tapis de sol avec senseur à pression (noir ou gris) SMART 20x30 po 24x36 po 24x48 po mur. Il est possible d avoir un bouton magnétique pour empêcher l usager d arrêter l alarme. L alarme est déclenchée lorsqu une pression est appliquée sur le tapis de sol. Le poids minimal est 1,5 lbs. Ils peuvent être utilisés à côté du lit ou devant une porte. Étant un tapis, il est plus discret que les divers coussins et appareils de détecteurs de mouvements. Il existe un risque de chute si la personne trébuche dessus. Étant placé à la porte principale, l alarme sera déclenchée peu importe qui marche dessus. Mascouche, Québec J7K 1X Smart Caregiver Corporation 1229 North McDowell Blvd. Petaluma, CA (800) com OXYBEC 981 rue King Ouest Sherbrooke, (Qué) J1H 1S3 (819) Smart Caregiver Corporation 1229 North McDowell Blvd. Petaluma, CA (800) com/ Extra Medical 850, rue Bombardier Mascouche, Québec J7K 1X Christine Nguyen Page 35

41 Système de localisation/repérage SafeLink GPS Tracking Cette aide technique a 2 parties : un appareil porté par l utilisateur et un accès internet pour les proches. Par un émetteur GPS, la centrale de la compagnie transfert les coordonnées sur une carte qui permet les proches de localiser l utilisateur en tout temps, selon le compte internet établi lors de l achat initial. Dépendamment du nombre de déplacements, la batterie peut durer entre 1 à 3 jours Plan de service «Locate Me» : l appareil envoie le signal sur la demande des proches, pour un maximum de 25 demande. Plan «Follow Me» : l appareil envoie continuellement un signal (avec 5 minutes d intervalles) permettant aux proches de continuellement surveiller les déplacements de l utilisateur. La caractéristique «GeoFence» de l appareil Il est utile pour les proches aidants de trouver leur proche ayant des troubles cognitifs. Il est très facile d utilisation pour l utilisateur : il ne suffit que de le porter. Il est petit et léger, ce qui fait qu il est facile de transport : dans une sacoche, dans un sac à dos, sur la ceinture, etc. Comme ce système n est pas fixé à la personne, elle a le sentiment de liberté de choisir d utiliser cette AT. Entre les 2 plans, celui «Locate Me» laisse plus de liberté à l utilisateur qui ne se sentira pas constamment surveillé. Pour une personne nécessitant une constante surveillance puisque ses troubles cognitifs sont assez importants, le plan Comme l appareil n est pas nécessairement attaché à la personne (contrairement à ceux en bracelet par exemple), il peut être perdu ou oublié par l utilisateur. Aussi, ils sont plus gros et moins discrets. Le plan «Locate Me» n est pas adéquat pour une personne qui a besoin d une surveillance maximale. Mais le plan «Follow Me» nuit à la liberté de l utilisateur qui est constamment surveillé. Lorsque la personne est à l intérieur d un endroit où les signaux GPS sont bloqués, l appareil utilise les tours de cellulaires pour déterminer sa location, il ne peut donc pas donner l emplacement exact. Mise en garde générale pour les systèmes de SafeLink 2249 Carling Ave. Suite 416, Ottawa, ON K2B 7Z Appareil : $ Frais d activation (1 ère fois) : 35$ Pas de contrat Plan mensuel : - «Locate Me»: 16.99$ - «Watch Me»: 26.99$ Christine Nguyen Page 36

42 Système de localisation/repérage Laipac S-911 Bracelet Locator permet de déterminer une zone sécuritaire et donc d alerter les proches lorsque l utilisateur sort de cette zone. Le bouton SOS permet à l utilisateur d appeler à l aide à ses proches en cas de besoin en indiquant son emplacement. Les proches sont avertis par et/ou messages textes. Le nombre de proches pouvant être alertés sont illimités. Il est toutefois recommandé de ne pas dépasser 3 puisqu ensuite, il est plus difficile pour ceux-ci d organiser l action adéquate à effectuer. L appareil se porte au poignet. Par le GPS, les proches peuvent peser sur le bouton de localisation sur internet pour avoir l emplacement actuel de la personne et son historique de déplacement. L appareil utilise aussi la «Follow Me» permet aux proches d avoir tous les déplacements de l utilisateur. Selon la compagnie, leur type d appareil est plus efficace que les GPS en bracelet puisque la localisation est plus précise et les batteries durent plus longtemps. Il est utile pour les proches aidants de trouver leur proche ayant des troubles cognitifs ou de leur offrir de l aide verbale au besoin. Il est pratique pour l utilisateur et pour les proches puisqu il a la fonction de cellulaire, en repérage : vérifier l aire de couverture Ayant plus de caractéristiques que le SafeLink GPS Tracking, il est un peu plus complexe d utilisation. Comme la communication se fait par haut-parleur, il est peu discret. Laipac Technology, Inc. 50 West Beaver Creek Road, Richmond Hill, Ontario L4B 1G5 Canada Tel: S911GPS Christine Nguyen Page 37

43 technologie GMS des cellulaires qui permet à l utilisateur de communiquer avec ses proches en plus d indiquer l emplacement de l utilisateur. Il est possible de préenregistrer 2 numéros pour composition rapide et d enregistrer une liste de100 numéros. Un bouton SOS (qui alerte le 911) s y trouve. Les caractéristiques «Geofence» (zone que la personne ne peut pas dépasser) et «Prohibited Zone» (zone qui ne peut être franchie par la personne) alertent les proches. Il possède aussi un accéléromètre qui permet d indiquer la vitesse et rapporter des chutes, des accidents, une conduite trop rapide, etc. De plus, il émet une alerte lorsque le bracelet est coupé ou ouvert. plus de localisateur. Si la personne a besoin d une surveillance constante, il est possible de la localiser en tout temps en plus d être alerté si la personne tente d enlever le bracelet. Comme il détecte les changements de vitesses, les proches peuvent être alertés lorsqu il y a des mouvements anormaux (conduite dangereuse ou chute) et y réagir adéquatement. Cet appareil brime la liberté de l utilisateur puisque les proches sont alertés lorsqu il tente d enlever le bracelet et qu il peut être localisé en tout temps. Mise en garde générale pour les systèmes de repérage : vérifier l aire de couverture Christine Nguyen Page 38

44 Système de navigation GPS Kapten Talking Pocket GPS Navigational System (Carte Canadienne) Ce système n a pas d écran. Utilisant la reconnaissance vocale, l utilisateur fait la demande verbale et l appareil dicte les directions à suivre. Ce système GPS a une carte du Canada. Il peut être utilisé avec des écouteurs ou par haut-parleur. Les langues disponibles sont le français et l anglais. La batterie dure environ 5h et se charge en connectant l appareil à un port USB relié à l ordinateur ou à un adaptateur. Les dimensions sont de 2.9 x 1.7 x 0.5 et pèse 1.8 oz. Il est possible de le lier à son cellulaire grâce à la technologie Bluetooth. Il permet aussi de jouer de la musique. Ceci permet à l utilisateur de toujours avoir les yeux sur son chemin plutôt que de regarder son appareil. Il permet aussi aux personnes aveugles ou avec des troubles visuels d utiliser cet appareil. Il est comme un appareil qui joue de la musique, il est donc discret et ne stigmatise pas la personne qui l utilise. Contrairement aux systèmes de localisation, cet appareil optimise la liberté de l utilisateur, ne pouvant être surveillé par autrui. Tableau 6 : Aides techniques pour la gestion de l'errance et pour l'orientation spatiale Les personnes qui ne parlent pas français/anglais ou qui ont des troubles auditifs ne peuvent utiliser cet appareil. Cet appareil ne peut être utilisé que par les personnes avec des troubles légers seulement puisqu elle doit avoir du jugement pour savoir qu elle nécessite de l aide pour s orienter et avoir une bonne compréhension pour suivre les directives. Contrairement aux systèmes de localisation, si la personne est perdue ou en danger, les proches ne peuvent la localiser $ USD Maxi-Aids 42 Executive Blvd. Farmingdale, NY USA Christine Nguyen Page 39

45 HABILLAGE Cette catégorie n est pas pour aider à l habillage, mais plutôt pour empêcher les personnes âgées ayant un déficit de jugement et d inhibition, ce qui les amènerait à se déshabiller publiquement. Combinaisons adaptées - Polo à manches longues ou courtes - Ensemble (haut et bas) en coton ouaté - T-shirt - Capri - Divers hauts avec différents - Robe culotte AT Description Avantages Limites et risques Les combinaisons ont une ouverture au l endos («clip» ou fermeture éclair). Plusieurs modèles et tailles existent : différents styles, couleurs, tissus, etc. Ces combinaisons empêchent la personne démente d être inappropriée en se déshabillant à des moments inadéquats (ex : en public) ou d avoir accès à sa culotte d incontinence. Ces vêtements ont l apparence d habits ordinaires, les personnes ne sont dont pas stigmatisées. Ces combinaisons diminuent l autonomie de la personne puisque celle-ci devient dépendante pour s habiller et se déshabiller, ainsi que pour l excrétion (urinaire et fécale). Elles peuvent aussi créer des incontinences si les proches ne sont pas présents pour aider la personne lorsqu elle ressent le besoin d aller à la toilette. Aussi, il faut faire attention aux proches qui vont leur mettre des pads/couches par paresse. Fabricants et coûts (si disponibles) Entre 35-90$ Création Confort 6015, Louis-Hémon Excel-Médical Inc. Succ. Place du Commerce Post Office Box 4 Brossard, J4W 3L Spec-L, Inc - Clothing Solutions Stockton, CA Buck and Buck Seattle, WA Silvert's Concord (TO), Ontario Tableau 7 : Aides techniques pour l'habillage Christine Nguyen Page 40

Comment s y prendre? Préconisations pour une conception pour le plus grand nombre

Comment s y prendre? Préconisations pour une conception pour le plus grand nombre Guide à l usage des concepteurs et des entreprises DESIGN POUR TOUS Comment s y prendre? Préconisations pour une conception pour le plus grand nombre «Faciliter son quotidien et sa mobilité» Un projet

Plus en détail

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées

Pour bien communiquer avec les aînés. Faits, conseils et idées Pour bien communiquer avec les aînés Faits, conseils et idées Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions en matière de santé

Plus en détail

Approche simple d implémentation d un centre de service inspirée du modèle ITIL V3 adapté aux petites sociétés de services. par.

Approche simple d implémentation d un centre de service inspirée du modèle ITIL V3 adapté aux petites sociétés de services. par. Approche simple d implémentation d un centre de service inspirée du modèle ITIL V3 adapté aux petites sociétés de services par Ghislain Loignon Essai présenté au Département d informatique en vue de l

Plus en détail

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick

Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du Nouveau-Brunswick Société d habitation du Nouveau-Brunswick Ministère du développement social CNB7140 Un foyer, c est l espoir Stratégie de logement du

Plus en détail

Guide du retour social sur investissement (SROI)

Guide du retour social sur investissement (SROI) Guide du retour social sur investissement (SROI) Les Cahiers de l Institut de l Innovation et de l Entrepreneuriat Social IIES Traduction et adaptation en français par l ESSEC IIES de «A Guide to Social

Plus en détail

LA SAISON DE LA GRIPPE ET LES PERSONNES LES PLUS VULNÉRABLES

LA SAISON DE LA GRIPPE ET LES PERSONNES LES PLUS VULNÉRABLES LA SAISON DE LA GRIPPE ET LES PERSONNES LES PLUS VULNÉRABLES Guide de prévention pour votre organisme, votre personnel, vos bénévoles et votre clientèle en prévision de la grippe saisonnière ou pandémique

Plus en détail

L inclusion en immersion

L inclusion en immersion L inclusion en immersion Guide de différenciation pédagogique pour répondre à divers besoins d apprentissage L inclusion en immersion Guide de différenciation pédagogique pour répondre à divers besoins

Plus en détail

Chapitre 3 MIEUX VIVRE AU QUOTIDIEN POUR LA PERSONNE ATTEINTE

Chapitre 3 MIEUX VIVRE AU QUOTIDIEN POUR LA PERSONNE ATTEINTE Chapitre 3 MIEUX VIVRE AU QUOTIDIEN POUR LA PERSONNE ATTEINTE Ont contribué à l élaboration, la rédaction et la révision de cette section : Line Beaudet Chantal Besner Sylvain Chouinard Brigitte Damien

Plus en détail

TSA et neurotypique. Mieux se comprendre. Guide pour comprendre le fonctionnement de la personne ayant un trouble du spectre de l autisme

TSA et neurotypique. Mieux se comprendre. Guide pour comprendre le fonctionnement de la personne ayant un trouble du spectre de l autisme TSA et neurotypique Mieux se comprendre Guide pour comprendre le fonctionnement de la personne ayant un trouble du spectre de l autisme Ce document a été produit par l Agence de la santé et des services

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX

GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX GUIDE À L INTENTION DES PERSONNES QUI ONT SOUFFERT DE TROUBLES MENTAUX Préface et remerciements Étapes vers l emploi constitue l apogée d années d efforts fournies par de nombreux intervenants. Le problème

Plus en détail

Juillet 2013. La SEP et la cognition

Juillet 2013. La SEP et la cognition Juillet 2013 La SEP et la cognition Comité de rédaction Fédération Internationale contre la Sclérose en Plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international de la SEP afin d améliorer

Plus en détail

Peut-on faire confiance à son prestataire? Application à la prestation logistique

Peut-on faire confiance à son prestataire? Application à la prestation logistique Peut-on faire confiance à son prestataire? Application à la prestation logistique Virginie LANGLET Consultante SAP, Unilog ITS, Diplômée ISLI 2006 virginie.langlet@unilog.fr Le marché de la prestation

Plus en détail

L art à part entière : Guide pour travailler avec des artistes sourds ou handicapés

L art à part entière : Guide pour travailler avec des artistes sourds ou handicapés L art à part entière : Guide pour travailler avec des artistes sourds ou handicapés Printemps 2015 Conseil des arts du Canada Table des matières Introduction 3 Partie 1 : Définitions, terminologie, étiquette

Plus en détail

Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer

Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer Diplôme d Etat infirmier Promotion : 2010-2013 Le refus de soins d une personne ayant la maladie d Alzheimer Elodie ALLAIRE I n s t i t u t d e F o r m a t i o n e n S o i n s I n f i r m i e r s 1 0,

Plus en détail

Logement pour les personnes aînées francophones de la région du Grand Sudbury : Rapport d une recherche-action

Logement pour les personnes aînées francophones de la région du Grand Sudbury : Rapport d une recherche-action Logement pour les personnes aînées francophones de la région du Grand Sudbury : Rapport d une recherche-action Pour Le Centre de santé communautaire du Grand Sudbury (CSCGS) Par Le groupe de chercheurs

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL

GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL GUIDE DE LA GESTION DU RETOUR AU TRAVAIL Comment joindre la Commission canadienne des droits de la personne Pour tous renseignements ou pour commander d autres publications, n hésitez pas à communiquer

Plus en détail

PORTRAIT D UN RÉSEAU PUBLIC SPÉCIALISÉ, AUX PRATIQUES ÉPROUVÉES

PORTRAIT D UN RÉSEAU PUBLIC SPÉCIALISÉ, AUX PRATIQUES ÉPROUVÉES PORTRAIT D UN RÉSEAU PUBLIC SPÉCIALISÉ, AUX PRATIQUES ÉPROUVÉES Ce document est produit par l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec Dépôt légal Novembre 2014 Version imprimée

Plus en détail

Se sentir comme chez soi. Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée

Se sentir comme chez soi. Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée Se sentir comme chez soi Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements de soins de longue durée Se sentir comme chez soi Favoriser un milieu de soutien respectueux dans les établissements

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FAMILLE. COORDINATION DES TRAVAUX DE RÉDACTION Véronique Martin, Direction du développement des enfants, ministère de la Famille

MINISTÈRE DE LA FAMILLE. COORDINATION DES TRAVAUX DE RÉDACTION Véronique Martin, Direction du développement des enfants, ministère de la Famille GAZELLE ET POTIRON CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde éducatifs à l enfance GAZELLE ET POTIRON

Plus en détail

4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la

4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la 4 Formation et âge 4.1 L importance de la formation des travailleurs âgés La société actuelle se caractérise par un vieillissement croissant de la population. Eu égard à ce " vieillissement ", le nombre

Plus en détail

Pourquoi une entreprise cherche-t-elle à se diversifier?

Pourquoi une entreprise cherche-t-elle à se diversifier? INSA de Rennes, Département Informatique, 3 ème année Année 2012/2013 Monographie Pourquoi une entreprise cherche-t-elle à se diversifier? Raphaël Baron Pierre-Olivier Bouteau Anne-Lise Griveau François

Plus en détail

Lignes directrices canadiennes pour. l éducation. en matière de santé sexuelle

Lignes directrices canadiennes pour. l éducation. en matière de santé sexuelle Lignes directrices canadiennes pour l éducation en matière de santé sexuelle Notre mission est de promouvoir et de protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation

Plus en détail

UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION

UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION UNE APPROCHE RENOUVELEE DES ETUDES DE SASTIFACTION Guide pratique pour réaliser son étude de satisfaction pas à pas Ce guide est destiné aux opérationnels souhaitant réaliser une étude de satisfaction

Plus en détail

Plan détaillé pour assurer la viabilité

Plan détaillé pour assurer la viabilité icace Effi Sécuritaire Accessible A Efficace Eff écuritaire Accessible A Efficace Effi Sécuritaire icace Effi Sécuritaire Accessible A Efficace Eff écuritaire Accessible A Efficace Effi Sécuritaire icace

Plus en détail

L ABSENTÉISME OUTILS ET MÉTHODES POUR AGIR. EDITIONS réseau

L ABSENTÉISME OUTILS ET MÉTHODES POUR AGIR. EDITIONS réseau L ABSENTÉISME OUTILS ET MÉTHODES POUR AGIR EDITIONS réseau AVANT-PROPOS Depuis quelques années, le réseau ANACT, à la demande d entreprises confrontées à un absentéisme croissant, s est attelé à la compréhension

Plus en détail

Juillet 2012. Est-ce la SEP?

Juillet 2012. Est-ce la SEP? Juillet 2012 Est-ce la SEP? Comité de rédaction Fédération internationale de la sclérose en plaques (MSIF) La mission de la MSIF est de diriger le mouvement international de la SEP afin d améliorer la

Plus en détail

LE SENS DES SOUS POUR RÉSOUDRE LA PAUVRETÉ

LE SENS DES SOUS POUR RÉSOUDRE LA PAUVRETÉ Rapports du conseil national du bien-être social LE SENS DES SOUS POUR RÉSOUDRE LA PAUVRETÉ AUTOMNE 2011 VOLUME N o 130 On peut obtenir des exemplaires du présent rapport au : Conseil national du bien

Plus en détail

Les nouveaux employés : comment bien les accueillir?

Les nouveaux employés : comment bien les accueillir? FAIRE CIRCULER Cocher : Direction Autres gestionnaires Coordonnateur en SST Service de santé Comptabilité Autres Retourner à : Vol. 15, n 3, mai 1999 500, Sherbrooke O., Bureau 1000, Montréal (Québec),

Plus en détail

VERS LE RÉTABLISSEMENT ET LE BIEN-ÊTRE. Cadre pour une stratégie en matière de santé mentale au Canada

VERS LE RÉTABLISSEMENT ET LE BIEN-ÊTRE. Cadre pour une stratégie en matière de santé mentale au Canada VERS LE RÉTABLISSEMENT ET LE BIEN-ÊTRE Cadre pour une stratégie en matière de santé mentale au Canada >> Imagine Les œuvres présentées dans ce document ont été produites par des artistes qui vivent avec

Plus en détail

Quatre organismes ont conclu un partenariat pour lutter contre l itinérance chez les jeunes à Vancouver :

Quatre organismes ont conclu un partenariat pour lutter contre l itinérance chez les jeunes à Vancouver : Quatre organismes ont conclu un partenariat pour lutter contre l itinérance chez les jeunes à Vancouver : ANALYSE D UNE COLLABORATION INTERSECTORIELLE Quatre organismes ont conclu un partenariat pour

Plus en détail