L analyse des risques associés à la fonction logistique. "The analysis of the risks associated with the logistic function"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L analyse des risques associés à la fonction logistique. "The analysis of the risks associated with the logistic function""

Transcription

1 L analyse des risques associés à la fonction logistique "The analysis of the risks associated with the logistic function" Mephtaha GUENNOUN (1) ; Abdennebi TALBI(2) 1 doctorante, Laboratoire de productique, Energétique et Développement Durable, Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP : 2427 Fès, 2 Professeur, Ecole Supérieure de Technologie, Route d Imouzzer BP : 2427 Fès, Axe d'attachement de l'article : Environnement de l entreprise Résumé : Le pilotage des flux et la conception des systèmes logistiques sont considérés parmi les plus importantes manifestations de l évolution de la fonction logistique. La gestion du risque logistique est un nouveau thème créé, ainsi, par les logisticiens à cause de l importance remarquable aujourd hui de la gestion des flux dans la faisabilité des stratégies. C est une méthode qui assure la pérennité de l entreprise en lui donnant un avantage concurrentiel. Elle porte aussi l attention sur son environnement qui pourrait, en un premier lieu, ouvrir des perspectives intéressantes et par suite, aboutir à une politique de développement durable. L objectif de cette communication est d analyser les différents risques liés à la fonction logistique. Pour arriver à cette fin, nous élaborerons une cartographie détaillée permettant d hiérarchiser les risques et leur affecter les ressources nécessaires afin de les anticiper et/ou de les éradiquer. En effet, cette cartographie facilite l appréciation des risques et la correction des actions mises en place grâce à des contrôles associés à ces derniers. Mots clés : risque logistique, cartographie, analyse des risques, hiérarchisation des risques, action corrective, contrôle. Abstract Workflow s management and design of logistics systems are considered among the most important events in the logistics function s evolution. Logisticians have created a theme entitled: Management of logistics risks, because of the outstanding importance that knows workflow s management in the feasibility of strategies. Indeed, this method ensures the lasting quality of each company by giving it a competitive advantage. It also gives attention to the environment that could lead to the sustainable development. So as to achieve to an analysis of the different risks associated to logistics function, we will develop a cartography which prioritizes risks and gives them resources needed to anticipate and/or eradicate them. In fact, this cartography facilitates the appreciation of risks and action s correction implemented thanks to associated controls. Key words: risk logistics, mapping, risk analysis, prioritization of risks, corrective action, control. Classification JEL : ORGANISATION INDUSTRIELLE

2 1. Introduction Jusqu à les années 2000, le rôle des logisticiens se limitait à la gestion et l organisation des transports de matières premières et de produits finis et la logistique était jugée comme une fonction secondaire dans les entreprises. Cependant, pour faire face à la mondialisation et pour améliorer leur capacité compétitive, les entreprises utilisaient d autres moyens, autre que l ouverture sur leur environnement, tels que la maîtrise des opérations logistiques en pilotant l ensemble des flux internes et externes des entreprises et en développant les services qui précédent, qui accompagnent et qui suivent la mise en place du produit. L évolution de la fonction logistique a conduit à plusieurs risques professionnels. La gestion du risque n'est pas nouvelle, mais celle liée à la fonction logistique est très récente et peu étudiée. Elle permet d analyser les différents risques qui peuvent bloquer la circulation efficace des flux d information, de matières premières et de produits finis entre le fournisseur, le client et l entreprise. 2. Présentation de la problématique La fonction logistique devient plus complexe et plus turbulente et son management nécessite plus de gestion et de suivi. Et comme d autres fonctions d entreprise, elle a plusieurs risques professionnels. Ces risques peuvent être définis comme des événements incertains qui affectent une activité de la fonction logistique et influencent négativement la réalisation des objectifs de l entreprise. Alors, quels sont ces risques? Quels sont les dommages provoqués par les risques sur l'entreprise et ses partenaires? Comment les entreprises réagissent-elles face à ces risques? Quelles sont les prévisions et les mesure techniques mises en place? Cette communication cherche à identifier les différents risques liés à la fonction logistique et à mettre en évidence les préconisations que peuvent adopter les gestionnaires face aux risques dans la fonction logistique. Pour y arriver, nous élaborerons une cartographie des risques qui les hiérarchise et facilite leur appréciation et celle des actions nécessaires mises en place à la diminution ou au contrôle des risques. 2

3 3. Domaines de la logistique La fonction logistique est l ensemble des activités qui permet l optimisation du service et des coûts relatifs aux flux physiques de matières premières et de produits ainsi que celle des flux d information (les transports, les entrepôts, l informatique) (A.DIEMER, 2005). De nos jours, la logistique s intègre dans la stratégie de l entreprise. D après H.MATHIE et D.TIXIER, la logistique de l entreprise est appréhendée à travers trois groupes d activités distinctes : logistique industrielle, logistique de stockage et logistique de distribution. L élargissement de la fonction logistique amène à différencier les activités relevant de la logistique de produit de celles liées à la logistique de soutien (suivi logistique du produit après la vente). Fonction logistique Approvisionnement des matières premières Logistique industrielle Fonction logistique Logistique de produit Transport des matières premières Gestion de production Transport de produits finis Stockage des produits finis Logistique de stockage Approvisionnement des plates-formes de distribution Logistique de soutien Transport commande de détail Stockage commande de détail Distribution de détail Logistique de distribution Après-vente Tableau1 : Les domaines de la fonction logistique Pour éviter les dysfonctionnements liés à la gestion des flux, la fonction logistique permet de suivre le produit dans les différents services de l entreprise (approvisionnement, production, distribution ). 3

4 4. Risques de la fonction logistique La maîtrise de la fonction logistique - les flux de marchandises, des approvisionnements en amont jusqu à la distribution finale au consommateur, via des opérations de transport, de stockage, de conditionnement - est aujourd hui stratégique pour les industriels (A.DIEMER, 2011). Ainsi, les risques professionnels sont un parmi les autres paramètres à maîtriser. 4.1 Les risques de l activité emballage / conditionnement Un emballage est un objet destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre leur manutention et leur acheminement du producteur au consommateur ou à l utilisateur, et à assurer leur présentation (Décret (transposition de la directive européenne 94/62/CE)). Il peut être en plastique (sacs, sachets, bouteilles), en verre (bouteilles, flacons), en papier carton, en métal (boîtes de conserve) ou en bois (palettes, tonneaux). Le conditionnement désigne l'emballage primaire du produit (mettre en caisses, coller, fermer et caler les colis ) Risques : - Risques généraux liés aux lieux de travail. - Risques spécifiques aux différentes activités : bruit, pollution chimique, machines, nature des produits travaillés - Risque de troubles musculosquelettiques (posture, effort, répétitivité) - Risque d allergie, - Risques mécaniques (plain pied, chute, choc ) 4.2 Les risques de l activité transit, groupage-dégroupage Activités : traiter les produits livrés par les poids lourds ou les camionnettes (en général sur palettes) - Transférer les produits entre la zone de réception et la zone de travail, en utilisant des transpalettes électriques, - Lire et identifier les colis, - Transférer les colis vers la zone de préparation des expéditions par système mécanisé, tapis, convoyeur, transpalette électrique. - Gérer les palettes vides et les déchets. (C. TERRIER, 2001): Risques : 4

5 - Risques de circulation et déplacement (transpalettes, chariots, etc.), - Risques de chute de hauteur, Plain pied, - Charge mentale due à la variété et à l importance de la répartition des colis et de leurs destinations. 4.3 Les risques de l activité de la manutention manuelle La manutention manuelle est une opération de transport ou de soutien d'une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement exige l'effort physique d'un ou plusieurs travailleurs. Risques : - Risque de chute de charge à manutentionner est du à la dimension importante, la difficulté de préhension, le manque de stabilité, la répartition inégale de la charge, - Risque de plain pied du aux problèmes du sol, - Charge mentale due au travail dans l urgence, pauses insuffisantes, cadence imposée, stress, - Ergonomie : postes males adaptés (pour prendre, poser, déplacer la charge), 4.4 Les risques de l activité de préparation des commandes Cette phase permet de : - Lire, identifier et prélever les produits, - Manutentionner et transporter les produits, - Gérer la commande dans sa totalité (commande complète) (C. TERRIER, 2001). Risques : - Insuffisance d éclairement et de lisibilité hors du prélèvement, - Risques d heurts entre les engins et les piétons, - Risques de coincement ou écrasement au poste de filmage, - Efforts lors de la manutention des produits, - Charge mentale importante créant des erreurs, des reprises, des accidents, - Risques de troubles musculosquelettiques générés par une activité répétitive. 4.5 Les risques de l activité de stockage - Charger et décharger les palettes et les colis avec différents types de chariots (transpalettes électriques chariots automoteurs, tri-directionnels ) 5

6 - Stocker au sol (stockage de masse) ou en palettiers, - Réaliser les inventaires physiques des produits. Risques : - Chutes de hauteur ou d éléments, chocs, déformation de l installation, instabilité des rayonnages, éclairage non-adapté, encombrement, obstacles, - Heurt chariot/palettier, - Risques d incendie, d explosion, inondations, électrocution, 4.6 Les risques de l activité du transport externe Le secteur des transports est indispensable à l'acheminement des matières premières et produits finis entre les lieux de production, de transformation et de commercialisation. On distingue plusieurs modes de transport : Terrestre (routier et ferroviaire), Maritime, Fluvial, Aérien, Combiné ou multimodal. Le mode le plus utilisé est le transport routier qui a comme risques : - Risques d accident liés à une organisation insuffisante des déplacements, - Risques d accidents liés à un défaut de maintenance de la flotte des véhicules, - Risques d accidents liés aux communications pendant le déplacement, - Risques d accidents liés aux manques de compétence, - Risques d agressions, - Risques d accidents dus aux pannes, - Risques de stress. 4.7 Les risques de l activité de maintenance des engins de déplacement Activités : - Assurer la maintenance des équipements : systèmes automatiques, rayonnages, éclairage - Corriger les incidents de fonctionnement, par exemple : palettes détériorées créant des dysfonctionnements. Risques : - Risques électriques, - Risques d explosion, - Risques de chute de hauteur, 6

7 - Risques de plain pied. 4.8 Les risques associés à la fonction logistique D après ce qui précède, les risques de cette profession faisant objet de notre étude sont : 1. Risques généraux liés aux lieux de travail, 2. Risques de troubles musculosquelettiques, charge mentale, 3. Risques d allergie, 4. Risques liés à la manutention mécanique, 5. Risques liés à la manutention manuelle des charges, 6. Risques de chute de hauteur, 7. Risque de transport routier et de la circulation externe, 8. Risques d incendie ou d explosion, 9. Risque de plain pied, 10. Risques naturels. 5. Elaboration de la cartographie des risques La cartographie des risques se révèle être l instrument le plus pertinent pour identifier, évaluer et hiérarchiser les risques d une organisation. Elle est le point de départ de toutes les actions nécessaires à la diminution, au contrôle ou au transfert des risques (N. GRENNEPOIS, 2010). 5.1 Grilles de gravité et de fréquence En premier lieu, il convient de choisir les deux axes de référence étudiés. Les axes probabilité/gravité permettent de définir les deux axes de représentation graphique avec : en abscisse la probabilité estimée en fonction de l occurrence de fréquence et en ordonnée la gravité estimée en fonction des conséquences de la défaillance de la fonction considérée. 7

8 5.2 Evaluation des risques associés à la fonction logistique En se basant sur des études de Figure1 l Institut : Echelle National de la fréquence/gravité de Recherche et de Sécurité, l article de A. VALLADEAU et B. ANDEOL, 2011 et quelques estimations des experts, nous avons évalué les risques liés à la fonction logistique comme suit : Risque n 1 : Risques généraux liés aux lieux de travail n 2 : Risques de troubles musculosquelettiques, charge mentale n 3 : Risque d allergie n 4 : Risques liés à la manutention mécanique n 5 : Risques liés à la manutention manuelle des charges n 6 : Risques de chute de hauteur n 7 : Risques de transport routier et de la circulation externe n 8 : Risques d incendie ou d explosion n 9 : Risques de plain pied n 10 : Risques naturels Fréquence d apparition du risque Gravité du risque Tableau2 : Evaluation des risques liés à la fonction logistique 5.3 Représentation graphique des risques 8

9 Figure2 : Cartographie des risques liés à la fonction logistique En guise de conclusion, Les améliorations et les actions mises en place suivantes pourraient être adoptées: Risque Risque n 1 : Risques généraux liés aux lieux de travail Risque n 2 : Risques de Troubles musculosquelettiques, charge mentale Risque n 3 : Risque d allergie Préconisations et actions mises en place Mettre en œuvre des espaces et des moyens adaptables compte tenu de la variabilité des activités dans le temps tel : (les réseaux de fluides, les moyens de manutention, l éclairage, l assainissement de l air, ) (ED840, 2011) - Etudier les situations de travail sur le plan ergonomique, et former le personnel par ce plan, - Organiser le travail et permettre des pauses de récupération suffisantes, d éviter les contraintes de temps qui empêchent d appliquer les principes de sécurité, - Respecter les valeurs d éclairage. - Installer une protection périphérique - Eviter l utilisation de certains produits, - Améliorer le système de nettoyage, d aération, - Gérer les déchets 9

10 Risque n 4 : Risques liés à la manutention mécanique Risque n 5 : Risques liés à la manutention manuelle des charges - Dimensionner les surfaces de circulation, - Affecter les chariots automoteurs et les transpalettes électriques par zones (par exemple les chariots entre les quais de déchargement et la réception et les transpalettes entre la réception et l éclatement des palettes), - Installer aux postes de travail des moyens à hauteur, tels que les tables élévatrices pour l éclairage et l assainissement de l air, - Définir un circuit visiteurs en dehors de la zone de circulation, - Réaliser des sols résistants pour réduire les vibrations, - Définir la qualité et le dimensionnement des palettiers en fonction des produits et des moyens de manutention utilisés, - Contrôler et réparer immédiatement les engins en cas de défaillance. - Supprimer les manutentions inutiles, - Mettre à disposition des engins d aide à la manutention, - Réduire le poids unitaire des charges en dessous des valeurs préconisées, - Aménager le poste de travail et améliorer l ergonomie afin de réaliser les manutentions dans les meilleures conditions de posture et d espace de travail : réduction des distances de déplacement horizontalement ou verticalement, - Éviter tout mode dégradé du processus de manutention manuelle (rupture de charge, défaut de maintenance ), - Former les salariés aux risques liés aux manutentions manuelles et aux moyens techniques et humains pour les réduire ou les éliminer. 10

11 Risque n 6 : Risques de chute de hauteur Risque n 7 : Risque de transport routier et de la circulation externe Risque n 8 : Risques d incendie ou d explosion Risque n 9 : Risque de plain pied Risque n 10 : Risques naturels - Supprimer les zones avec différences de niveaux et les accès en hauteur, - Mettre en pace des protections : garde corps, barrière écluse, - Former le personnel pour assurer une utilisation correcte des dispositifs mobiles et une vérification régulière de leur solidité, - Porter des protections individuelles. - Eviter ou éliminer les déplacements en ayant recours à des moyens alternatifs, - Utiliser des moyens de déplacement plus sûrs et emprunter des itinéraires plus sûrs (autoroutes), - Planifier les déplacements en vue de donner au conducteur le temps nécessaire pour conduire en sécurité, - Assurer que les véhicules sont maintenus en bon état de fonctionnement, - Eviter les voyages ou les déplacements de nuit. - Remplacer les produits utilisés (sources de dangers) par des produits moins dangereux, - Supprimer la proximité des sources d énergie : flamme, cigarette, - Installer des protections, - Installer des moyens de détection, - Installer des moyens d extinction adaptés - Organiser la circulation des personnes dans l établissement, - Supprimer les zones dangereuses : (utilisation des revêtements de sol antidérapant, suppression des inégalités du sol, élargissement des passages ) - Entretenir les sols : nettoyage périodique - L utilisation des systèmes d alerte (mesure sophistiqués utilisés en météorologie par des satellites ou des radars) Tableau3 : Actions mises en place pour réduire ces risques 11

12 Par ailleurs, il faut noter que toues les préventions déjà cités restent insuffisantes en l absence d une gestion optimale. En effet, pour une bonne maîtrise des risques liés à la fonction logistique, il est primordial d assurer des moyens performants et un personnel qualifié et expérimenté dans ce domaine particulier. Nous devons prévoir : - Une gestion efficace des pièces de rechange, - Une gestion de stocks optimale assurant un stock de sécurité et évitant le coût de surstockage, - Une procédure de recrutement adéquate pour recruter le personnel qualifié. 6. Conclusion Dans un premier lieu, nous avons classé les différents risques associés à la fonction logistique selon ses activités. Puis, et en fonction des deux paramètres (gravité/ fréquence), nous les avons évalués. Finalement, nous avons pu dresser la cartographie synthétisant les risques probables de cette fonction ce qui nous a permis, en dernier, d associer à chaque risque les actions à mettre en place pour l anticiper et l éradiquer. La proposition des actions à mettre en place constitue le meilleur moyen de maîtrise des risques mais, elle ne procure que des outils dont la finalité est l aide à la décision et surtout les actions d amélioration. (M.MOULAIRE, 2009). Bibliographie : A.DIEMER, ECONOMIE DE L ENTREPRISE, IUFM d Auvergne, A. VALLADEAU et B. ANDEOL, TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES, Guide pour l évaluation des risques professionnels, INRS, C. TERRIER, CREER OU REAMENAGER UNE PLATE-FORME LOGISTIQUE, INRS, ED 840, EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS, aide au repérage des risques dans les PME-PMI, INRS,

13 M.MOULAIRE, LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES OUTIL LA CARTOGRAPHIE DES RISQUES OUTIL FEDERATEUR DE PILOTAGE: exemple d'application dans un groupement d'établissements, VICHY, N. GRENNEPOIS, REALISATION D UNE CARTOGRAPHIE DES RISQUES, Opti-Décision,

Manutention et Levage

Manutention et Levage Manutention et Levage Manutentions Manuelles : la norme NF X35-109 La masse unitaire maximale acceptable est fixée à 15kg pour le soulever/ tirer Pour les hommes et les femmes. Et ce, dans des conditions

Plus en détail

Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie

Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie Référentiel CAP Agent d Entreposage et de Messagerie MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

LES TRANSPALETTES ET TRANSPALETTES GERBEURS A CONDUCTEUR ACCOMPAGNANT

LES TRANSPALETTES ET TRANSPALETTES GERBEURS A CONDUCTEUR ACCOMPAGNANT N ewsletter N 24 mai 2010 Tous les éléments cités sur cette lettre d informations sont donnés à titre indicatif. Ils ne constituent en aucune façon une reproduction exhaustive ou littérale des prescriptions

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION Démenagement d objets lourds et encombrants : un outil = le monte-meubles

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE CONTEXTE 3-1- Caractéristiques de l'activité transfert 3-1-1 L'activité transfert

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention Information prévention agir pour votre santé au travail Vous occupez un poste de mise en rayon dans une grande ou moyenne surface? Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques

Plus en détail

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck GESTION DE STOCK July 2009 Hilde De Boeck Table des matières Introduction Organisation du stock centrale 1. Gestionnaire de stock 2. Stockage: - Les Conditions - Rangement des produits 3. Les outils de

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

MANUTENTION dans l activité Couverture, Plomberie, Génie Climatique

MANUTENTION dans l activité Couverture, Plomberie, Génie Climatique MANUTENTION dans l activité Couverture, Plomberie, Génie Climatique Guide Pratique de Prévention MANUTENTION dans l activité Couverture, Plomberie, Génie climatique Guide pratique de prévention approuvé

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises

Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises Identification et classification des risques selon la typologie des entreprises Mephtaha GUENNOUN* - Abdennebi TALBI** *Doctorante, Laboratoire de Productique, Energétique et Développement Durable, Ecole

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Transports Terrestres Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Pack Transport Métiers du Transport Routier de Marchandises les solutions Entreprises Faits réels Mars 2008

Plus en détail

THE POWER OF DELIVERY. Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt

THE POWER OF DELIVERY. Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt THE POWER OF DELIVERY Transstockeurs Plus de performances dans votre entrepôt Toujours la bonne solution Les transstockeurs de viastore systems sont toujours la bonne solution pour vos besoins. Nous pouvons

Plus en détail

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Appartient à : 1 Pages Fiche élève Au Tuteur professionnel Recommandations à l élève Présentation de la certification

Plus en détail

CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT. Cours interentreprises 4

CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT. Cours interentreprises 4 CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT 1 Objectif Vous connaissez les moyens de transport courants avec leurs avantages et paticularités. Vous êtes capable de choisir le moyen de transport et l emballage

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE

AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE AUDIT SUR L UTILISATION ET L IMPACT DU DOCUMENT UNIQUE DANS L ENTREPRISE EN45b/a39 Version 0 le 03/09/12 Date de l audit : / / Nom : N adhérent : Adresse : ENTREPRISE AUDITEE : Nature de l activité : Nombre

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels

L évaluation des risques professionnels LE POINT DES CONNAISSANCES SUR ED 5018 L employeur a l obligation d assurer la sécurité et de protéger la santé de ses salariés. Il dispose pour ce faire d un des principes de prévention énoncé dans le

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015

Pénibilité au Travail. Annexe au Document Unique. Réalisé par. HANUS Laurent. Les bonnes impressions - Année 2015 Pénibilité au Travail Annexe au Document Unique Réalisé par HANUS Laurent Experto Risk 8 rue de l'artisanat 08000 Charleville-Mézières Tel : -08.26.62.14.03 Mail : contact@expertorisk.fr Page 1 Pénibilité

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Présentation. Procédure

Présentation. Procédure CAP Agent d'entreposage et de Messagerie Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1 :... / Période 2 :... / Présentation Les élèves handicapés scolarisés dans un dispositif ULIS

Plus en détail

Conception et aménagement des postes de travail

Conception et aménagement des postes de travail FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ ED 79 Conception et aménagement des postes de travail Cette fiche pratique a pour objet de rassembler les principales données ergonomiques applicables à la conception et à l

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES Hygiène Industrielle - Santé au Travail RISQUES PROFESSIONNELS Ingénieurs en Sécurité Industrielle RISQUES MÉCANIQUES I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES?... 1 II - QUELS SONT LES RISQUES?... 2

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

LFS 400 en pratique. Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe. de nouveaux standards pour ce secteur d activité

LFS 400 en pratique. Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe. de nouveaux standards pour ce secteur d activité LFS 400 en pratique Trinks: Logisticien dans le domaine des boissons fixe de nouveaux standards pour ce secteur d activité Logiciel et système de gestion d entrepôt E + P fixe de nouveaux standards d entreposage

Plus en détail

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION POURQUOI CHOISIR LA DIVISION SAVOYE... + de 30 ans de savoir-faire au service

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant CoMPéTEnCE odp3 > activité 2 a.2, a.3, B.1 Classer les activité offres 2 classer classer des offres des d emploi offres d emploi du secteur du secteur SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + CoMPéTEnCE odp3 >

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves 3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves Réussir les épreuves du DNB (diplôme national du brevet) S orienter en seconde centrée en particulier sur la voie professionnelle

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Méthode d analyse de la charge physique de travail

Méthode d analyse de la charge physique de travail / Méthode d analyse de la charge physique de travail L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

Stockage et manutention

Stockage et manutention Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 1 Dégager et marquer les voies de circulation. POURQUOI Des voies de circulation dégagées, avec un accès facile aux postes de travail et de stockage, améliorent

Plus en détail

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE

La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE La cartographie des risques outil fédérateur de pilotage: exemple d'application dans un groupement d'établissements. Marc MOULAIRE Définitions Successivement la cartographie a été: L'Art de dresser les

Plus en détail

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Laurent MERCATORIS * Dr Pascale GEHIN * * ACST Strasbourg XXIII èmes Journées Franco-Suisses de Santé au Travail Chambéry, les

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES

LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION DE COMMANDES LE SYSTÈME GOODS-TO-PERSON ADAPTÉ À LA LOGISTIQUE DE DÉTAIL : MODULAIRE, FLEXIBLE ET ÉVOLUTIF AUTOMATISATION DE LA PRÉPARATION POURQUOI CHOISIR SAVOYE... + de 30 ans de savoir-faire au service de la logistique

Plus en détail

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012.

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. ANNUAIRE POUR MARCHANDISES 2011 HONGRIE Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. CONTENU DES SUJETS INTRODUCTION I. FOND DE MESURE 1. Transport routier 2. Transport ferroviaire

Plus en détail

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier

Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier E-logistique Solutions logistiques dédiée au e-commerce et à la gestion de distribution du particulier Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier Sébastien TRICHARD 09/2011 Et il a tout prévu? Génial

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

www.combilift.c o m LA VENTE LE SERVICE LA LOCATION General Enquires : +353 47 80500 Combilift

www.combilift.c o m LA VENTE LE SERVICE LA LOCATION General Enquires : +353 47 80500 Combilift LA VENTE LE SERVICE LA LOCATION VOTRE PARTENAIRE MONDIAL RÉSEAU DE CONCESSIONNAIRES DANS PLUS DE 60 MARCHÉS LAURÉAT DE PLUSIEURS PROJETS Combilift LA SOLUTION SUR MESURE POUR LA MANUTENTION General Enquires

Plus en détail

Qu est-ce qu un système d Information? 1

Qu est-ce qu un système d Information? 1 Qu est-ce qu un système d Information? 1 Une définition du système d information «Tout moyen dont le fonctionnement fait appel à l électricité et qui est destiné à élaborer, traiter, stocker, acheminer,

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Un logiciel pour sécuriser le futur de mon entreprise? Je veux l avoir!

Un logiciel pour sécuriser le futur de mon entreprise? Je veux l avoir! Un logiciel pour sécuriser le futur de mon entreprise? Je veux l avoir! En compétition chaque minute compte. Bref aperçu de vos avantages Avec Kartosoft nous mettons à votre disposition un outil permettant

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 Actualité du Service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional Carsat LR 9 H 00/9 H 30 - Actualité du service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail