Dossier. Verre & développement durable Thématique n 3. verre d emballage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier. Verre & développement durable 2012-2013. Thématique n 3. verre d emballage"

Transcription

1 verre d emballage Dossier Thématique n Verre & développement durable

2 Dossier Thématique Verre & développement durable n 3 Le verre, depuis toujours, Quel matériau respecte l environnement, se recycle à 100 % et à l infini? Le caractère minéral du verre et son inertie en font un matériau inoffensif pour les sols. Le verre collecté est trié puis débarrassé des ses impuretés. Il est alors appelé calcin. Ce calcin est ensuite utilisé pour fabriquer de nouveaux contenants. Le verre d emballage peut être refondu un nombre infi ni de fois en conservant toutes ses propriétés. Le verre obtenu peut servir à fabriquer de nouvelles bouteilles, sans aucune perte de qualité ou de transparence. Ce système s appelle le recyclage en «boucle fermée». La technique du recyclage est utilisée depuis l Antiquité. 100 % Le verre, un matériau inerte Fabriqué à partir de trois matières premières naturelles que sont le sable, le carbonate de sodium et le calcaire, le verre est un matériau inerte : il ne contamine pas l environnement dans lequel il se transforme lentement en silicates. Et même dans les contextes les plus inattendus, il est «absorbé» par l écosystème. Vérifi cation à l aide d un contre-exemple en matière de respect environnemental, avec l histoire de cette plage californienne située à Fort Bragg. Utilisée comme décharge sauvage depuis le début du XX e siècle, cette plage regorgeait de déchets divers, au nombre desquels de nombreux appareils ménagers et des épaves de voitures. Dans les années 60, la municipalité interdisait l accès de la plage et lançait enfi n une grande campagne de nettoyage visant à éliminer tous les déchets toxiques, métaux et plastiques divers. Rapidement, la mer reprenait ses droits et terminait de polir les innombrables éclats de verre accumulés au cours de ces 60 ans de pratiques inciviques. De nouveau ouverte au public, la plage, désormais appelée Glass Beach, devient rapidement célèbre pour sa beauté, due à la présence de «verres de mer». Au point d être rachetée et sanctuarisée par le Parc national de Californie en 2002 (1). 1 bouteille peut être recyclée à 100 % et à l infi ni. Le verre, précurseur du tri sélectif En France et en Europe, il y a plus de 35 ans que le verre domestique emprunte le chemin du tri sélectif et du recyclage. Il est parmi les tous premiers matériaux d emballage à être collectés, grâce à une coopération croissante entre les consommateurs, les services publics et l industrie du verre d emballage. Le verre a ainsi servi d exemple aux collectes sélectives des autres matériaux, progressivement mises en œuvre sur tout le territoire. En 2010, selon les données de la FEVE, le taux de verre ménager recyclé à travers l Europe atteignait 68 %, avec environ 25 milliards de bouteilles, de pots et de bocaux collectés. Onze pays recyclent actuellement plus de 75 % de leur verre.

3 un allié du développement durable 5 % de CO 2 Aujourd hui en France, sur 10 bouteilles, 7 sont recyclées. L objectif est de 8 bouteilles sur 10. Il est donc de la plus haute importance de sensibiliser les différents intervenants à l importance du tri sélectif. L industrie du verre souhaite informer davantage le public sur les avantages du système en boucle fermée, qui fait du verre un matériau d emballage réellement durable. Ainsi, un produit fabriqué peut, une fois recyclé, produire à nouveau le même produit. Le verre recyclé, écologique et créateur d emplois Le recyclage du verre permet de réduire les émissions de CO 2 et contribue ainsi aux économies de matières premières et d énergie. Parce que le calcin fond plus vite que la silice (matière minérale vierge), sa transformation en verre nécessite moins d énergie. 9 % d eau 3 % d énergie Le verre recyclé provenant de collectes locales, proches des usines de production, l empreinte carbone liée au transport de calcin est moins élevée que celle des matières minérales. L utilisation du calcin économise ainsi l énergie et diminue les émissions de CO 2 issues de l extraction et du transport de matières premières (1 kg de calcin utilisé remplace 1,2 kg de matières minérales vierges) (2). Le recyclage du verre réduit la pollution associée de l air et de l eau. En effet, le bilan environnemental du verre indique que 80 % de la consommation d eau provient de l utilisation des matières premières. Si on remplace ces dernières par du calcin, la consommation d eau est considérablement réduite. Le recyclage favorise la production locale en participant au maintien local du pouvoir économique des territoires, et en contribuant à limiter les fl ux de transports de marchandises et de personnes. En France il y a 15 centres de traitement du verre. La distance moyenne entre une collectivité locale et un centre de tri est de 230 km. Les services de collecte du verre et de recyclage du verre assurent 10 fois plus d emplois que la mise en décharge ou l incinération (3).

4 Seuls les pots, les bocaux et les bouteilles en verre transparent, vert et ambre peuvent être recyclés. L allègement des bouteilles contribue à réduire l impact sur l environnement. En 2008, en Europe, 7 millions de tonnes de verre ont été mises sur le marché mais n ont pas été recyclées. Il est essentiel d améliorer les circuits de recyclage dans l Union européenne. Le verre, des innovations permanentes pour réduire l impact sur l environnement Facilement adossable à une verrerie, un centre de recyclage permet de réduire l empreinte carbone en limitant les transports du verre collecté. Le verre recyclé provient de collectes locales, proches des usines de production de verre. D autre part, l installation de fi ltres à poussière a permis de faire chuter les émissions de particules de plus de 60 % entre 2007 et La réduction du poids des bouteilles contribue également à la réduction de l empreinte carbone. Une bouteille classique de vin pesait 550 grammes il y a 30 ans. Aujourd hui, il est possible de produire des bouteilles allégées de 45 %, c est-à-dire pesant seulement 300 grammes (4). Cet allègement concerne aussi les bouteilles de champagne qui sont passées de 900 à 835 grammes. Un petit pas pour cette bouteille mais un grand bond pour la qualité de l air. 65 grammes de moins représentent en effet 8000 tonnes de CO 2 en moins par an, soit l équivalent des émissions de 4000 voitures (5). Le verre et le recyclage en toute transparence Seuls les pots, les bocaux, les bouteilles et les fl acons en verre transparent, vert et ambre peuvent être recyclés. Le cristal ou la vitrocéramique, y compris les bols, les plats et le verre résistant à la chaleur ne sont pas recyclables car leur température de fusion est plus élevée. C est pourquoi, mélanger du cristal ou de la vitrocéramique à du verre d emballage peut conduire à l arrêt complet de la chaîne de production.

5 le développement durable Repères 37 % des consommateurs français classent le verre en numéro un des produits d emballage respectueux de l environnement (6). 7/10 Aujourd hui en France, 7 bouteilles sur 10 sont recyclées. L objectif est de 8 bouteilles sur 10 dans les années à venir. Pour chaque tonne de calcin utilisée, on réalise une économie de 1,2 tonne de matériau vierge. 88 % L enquête menée par la FEVE en 2010 démontre que 88 % des personnes interrogées optent pour les emballages en verre quand il est question «de prendre soin de la planète». 500 kg Une tonne de verre recyclée représente plus de 500 kg de CO 2 économisés. L emballage en verre recyclé est considéré comme inerte par la loi européenne : l emballage en verre peut être admis sans test dans une décharge pour déchets inertes. Source : (1) Glass beach : site de Fort Bragg Californie (2) Etude sur l industrie du verre, décembre (3) Etude sur le recyclage des déchets ménagers (4) Réduction impact environnement : Interview de Yannick Fouillen, directeur d une usine O-I et de Jean Foechterle, directeur de l usine de recyclage IPAQ (5) Communiqué de presse du CIVC, 16 mars 2010 (6) Communiqué de presse de la FEVE, 10 mai 2011

6 Contact presse Agence Cap & Cime PR Frédérique Allard : 33 (0) Caroline Chadal : 33 (0) Réalisation : - Tous les papiers de ce dossier de presse sont issus de forêts durablement gérées et sont imprimés avec des encres végétales. - Crédits photo : O-I, Verallia, Verre Avenir, Fotolia

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions d o s s i e r d e p r e s s e 1 / 2 Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions Verre Avenir Verre Avenir l organisme en charge de la promotion du verre d emballage «En 2010, les ventes de bouteilles se

Plus en détail

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique DOSSIER DE PRESSE Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers

Plus en détail

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015 Dossier de Presse 30 JUIN 2015 ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques Depuis plus de 20 ans, le Groupe Renault est engagé en faveur d une

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées!

Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! Le 7 novembre 2013 Semaine européenne de la réduction des déchets : le Syctom s engage pour le tri et le recyclage des piles et lampes usagées! À l occasion de la 5 e édition de la Semaine Européenne de

Plus en détail

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes!

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes! Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015 Nouvelles consignes tri des emballages plastiques et installation de bacs jaunes! SOMMAIRE 1- Extension de la collecte en bacs jaunes pour les emballages ménagers

Plus en détail

Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue»

Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue» Septembre 2015 Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue» A la pointe de la création de matériaux composites souples, le Groupe Serge Ferrari vient de mettre son savoir-faire au service d une

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL

BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION ECO-PROFIL ECO-PROFIL BILAN ENVIRONNEMENTAL DU PROCEDE DE TRAITEMENT DES DECHETS D AMIANTE PAR VITRIFICATION «Acteur d un développement plus durable, Inertam souhaite présenter à ses clients des informations fiables

Plus en détail

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES FONCTIONS D UN EMBALLAGE... 4 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LE

Plus en détail

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets

Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets Suppression de deux modulations de la TGAP sur le traitement des déchets En cause : - la modulation de Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) pour les installations de stockage de déchets exploitées

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Betafence et l environnement. Protéger l essentiel avec des produits durables. www.betafence.com

Betafence et l environnement. Protéger l essentiel avec des produits durables. www.betafence.com Betafence et l environnement Protéger l essentiel avec des produits durables 4 éléments de développement durable : La devise de Betafence en dit long : Protéger l Essentiel En ces temps difficiles, le

Plus en détail

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7 Xerox ColorQube 9201/9202/9203 Livre blanc Evaluation du cycle de vie d un système multifonction par rapport à un système multifonction laser couleur Investissement énergétique sur toute la durée de vie

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec VINS ET EMBALLAGES Un couple plein d avenir LE VERRE AU SERVICE DU VIN A la fois préservant et innovant Montpellier SUPAGRO - 6 Juin 2013 Sommaire

Plus en détail

Analyse de cycle de vie

Analyse de cycle de vie Valorisation des déchets plastiques des ménages Analyse de cycle de vie Note de synthèse 17 mars 2014 1. Contexte de l étude La taxe sur les sacs à ordures ménagères (dite «taxe au sac») introduite dans

Plus en détail

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement Dossier de presse 4 décembre 2015 Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Communauté

Plus en détail

Valorisation des matériaux

Valorisation des matériaux Valorisation des matériaux C17 : Identifier le recyclage des matériaux Vous allez, en suivant ce guide, grâce à des sites web et un modèle, compléter un document sur le recyclage des matériaux. 1.Vous

Plus en détail

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN L impact du plastique sur l environnement et la santé Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN Sommaire Introduction I. Petite histoire

Plus en détail

Les matières plastiques

Les matières plastiques Les matières plastiques Analyse et synthèse de documents : La vie des plastiques Mots-clefs : Vieillissement, recyclage, élimination Contexte du sujet : Recherchés pour leurs propriétés remarquables (légèreté,

Plus en détail

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants Sommaire 1. Paprec Group et le recyclage 2. Des projets innovants 2 Les chiffres du recyclage en France 900 millions de tonnes déchets produits en France! Agriculture: 40% BTP: 40% Industrie et distribution:

Plus en détail

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Vincent Colard Chargé de mission environnement ELIPSO 1 Les chiffres clés de l industrie de l emballage plastique et souple -

Plus en détail

La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois

La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois La décarbonatation de l eau dans le Valenciennois Jean-Pierre Maugendre Lyonnaise des Eaux Jean-Christophe Didio Eau et Force 1 Les consommateurs d eau dure sont insatisfaits et disent clairement pourquoi!

Plus en détail

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique Bilan/synthèse Destruction de l objet technique 1. Le cycle de vie d un produit Il existe deux façons de représenter le cycle de vie d un produit : Le cycle de vie industriel (point de vue général) Le

Plus en détail

Le plastique aujourd'hui

Le plastique aujourd'hui Le recyclage du Réduction des matières Le aujourd'hui Bios Fabrication du Le recyclage du Après le tri effectué par les habitants, les bouteilles sont envoyées dans un centre de tri où elles sont triées

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE

DOSSIER PRESSE. Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE DOSSIER PRESSE Nouvelle signalétique et double certification pour les déchèteries communautaires 12 mars 2012 CONTACT PRESSE Muriel JARDRI Chargée de Communication Limoges Métropole 05 55 45 79 19 muriel_jardri@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire Préface Le secteur du bâtiment représente à lui seul 40 % de la consommation d énergie et 36 % de l émission de gaz à effet de serre de l ensemble de l Union européenne. Fort de ce constat, les objectifs

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

Avec nos partenaires : Guide du tri. des emballages en verre. Un doute, une question? Contactez nous au : 01 60 44 40 04. www.smitom-nord77.

Avec nos partenaires : Guide du tri. des emballages en verre. Un doute, une question? Contactez nous au : 01 60 44 40 04. www.smitom-nord77. Avec nos partenaires : Guide du tri des emballages en verre Un doute, une question? Contactez nous au : 01 60 44 40 04 www.smitom-nord77.fr Aujourd hui trop d emballages en verre sont encore jetés dans

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines

Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines 26 Octobre Colloque Eco-Emballages Contacts Eric Labouze : eric.labouze@biois.com Yannick Le Guern : yannick.leguern@biois.com

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

Dossier de presse. SITEVI 2009 Montpellier, France 1-3 décembre 2009 Stand O-I : Hall 11, Stand C 22

Dossier de presse. SITEVI 2009 Montpellier, France 1-3 décembre 2009 Stand O-I : Hall 11, Stand C 22 Dossier de presse Relations presse : Calbantine Contact : Anne-Claire Boisson Téléphone : +33 (0) 4 78 24 54 13 Portable : +33 (0) 6 30 99 26 87 acbc@calbantine.com France 1/9 Sommaire LE VERRE, SEUL MATERIAU

Plus en détail

Dossier de presse. Les nouveaux services en ligne de l Assurance retraite pourr les retraités bretons du Régime général

Dossier de presse. Les nouveaux services en ligne de l Assurance retraite pourr les retraités bretons du Régime général Dossier de presse Les nouveaux services en ligne de l Assurance retraite pourr les retraités bretons du Régime général g Contact presse: Delphine Frezel bretagne.fr Mél. : delphine.frezel@carsat-bretagne.fr

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016

Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016 Étude annuelle Crédit immobilier Bilan 2015 et perspectives 2016 BILAN DE L ANNÉE 2015 : Évolution des taux en 2015 : les taux d intérêt pour un crédit sur 20 ans ont baissé de 0,15 % au cours des 12 derniers

Plus en détail

Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur

Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur C est dans les années 90 que Renault a pris le grand tournant de l éco-conception et développé peu à peu un système de management

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Rapport de visite APPE France SAS. Mariette SANSON Frédérique VERMARE Chang ZHOU

Rapport de visite APPE France SAS. Mariette SANSON Frédérique VERMARE Chang ZHOU Mariette SANSON Table des matières I. Introduction... 2 II. Un bref historique... 2 III. site : le recyclage de PET... 2 1. Les étapes du procédé supercycle... 3 2. Atelier de lavage- broyage... 3 3. /polycondensation...

Plus en détail

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage verre d emballage Dossier Thématique n 2 2012-2013 Verre & santé Dossier Thématique Verre & santé n 2 Le verre, depuis toujours, Quel matériau bioactif est utilisé comme implant pour réparer les os et

Plus en détail

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus.

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. 1 Des sujets tellement communs qu on croit bien les connaître. 2 Les plastiques, qu en savons-nous? 3 Les plastiques au quotidien 4 Saviez-vous

Plus en détail

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif Les déchets ménagers QUADRI QUADRI Qui sommes nous? Pourquoi recycler? Le pôle Environnement du Groupe des Eaux de Marseille s engage depuis 30 ans dans les

Plus en détail

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente.

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. L eau se fera-t-elle rare? L EAU sur TERRE en 2025 L eau est aujourd hui considérée

Plus en détail

ALPA le recyclage du vieux papier: par amour pour l environnement

ALPA le recyclage du vieux papier: par amour pour l environnement «La réinjection des vieux papiers dans le circuit des matières premières se révèle intéressant et judicieux sur le plan écologique et économique.» ALPA le recyclage du vieux papier: par amour pour l environnement

Plus en détail

LA SEQUESTRATION DU CO 2

LA SEQUESTRATION DU CO 2 LA SEQUESTRATION DU CO 2 La séquestration géologique du CO 2 est l une des solutions pour réduire les émissions de CO 2 énergétiques et industrielles. C est un enjeu significatif notamment face au développement

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Professions immobilières, constructions, environnement et développement durable de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie. L évaluation

Plus en détail

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990 Inde Mise en route Objectif climatique : 33-35 % d une baisse de l intensité carbone à l horizon 2030 par rapport au niveau de 2005 Émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990 : 238 % Émissions

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques De la Seine au 7ième continent Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques Fiches pédagogiques documentaires : - Histoire du plastique - Fabrication du plastique - Familles de plastiques et

Plus en détail

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER Révision de la nomenclature des installations classées du secteur du traitement des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la

Plus en détail

OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE

OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE OFI AM PUBLIE UNE ÉTUDE SUR LA PRISE EN COMPTE DES CRITÈRES ESG DANS LE CAPITAL INVESTISSEMENT Les PME ETI financées par le capital investissement en Europe sont de bons élèves en matière d intégration

Plus en détail

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces.

Colonne pour montage entre sol et plafond destinée à recevoir une ou plusieurs nourrices d appareillages sur une de ses faces. Description des produits > Produits de référence pour ce profil environnemental Les valeurs fournies ont été obtenues sur la base des références suivantes. Fonction Colonne pour montage entre sol et plafond

Plus en détail

Contraintes environnementales

Contraintes environnementales Contraintes environnementales 6ème Chacune s étapes transformation d'un matériau engendre l'utilisation d'énergie et amène donc s rejets chaleur ou matières polluantes plus ou moins nocifs pour l'environnement.

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation Événements équestres et développement durable Guide CNTE FFE d aide à l organisation 2 Sommaire Préambule 3 Le site et l environnement 4 Les déplacements 5 Le secrétariat 6 L accueil et la sensibilisation

Plus en détail

La philosophie de Honda

La philosophie de Honda La philosophie de Honda Pour préserver la nature, une contribution active de tous est nécessaire. L'effet de serre, la disparition de la couche d'ozone, la pollution de l'air et de l'eau ainsi que la consommation

Plus en détail

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010.

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Qu est-ce qu un danger? La signification du mot danger peut porter à confusion puisque les définitions combinent souvent le danger

Plus en détail

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert

Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie Française: Une chance pour lʼhôpital vert Lʼindustrie française, une chance pour lʼhôpital vert Pourquoi? 1 million de tonnes de déchets Les différents types de déchets Les obligations Lʼindustrie

Plus en détail

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC

LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC LA TRAÇABILITÉ SOCIALE SYNDICAT CFTC TRAÇABILITÉ SOCIALE : EXIGEZ LA QUALITE CFTC Manifeste de la CFTC pour la mise en œuvre d un label «Traçabilité Sociale» Confirmant que la France souhaite toujours

Plus en détail

Ce document vient en support de la Charte Pernod Ricard, disponible sur www.pernod-ricard.com

Ce document vient en support de la Charte Pernod Ricard, disponible sur www.pernod-ricard.com Ce document vient en support de la Charte Pernod Ricard, disponible sur www.pernod-ricard.com Un engagement à long terme Chez Pernod Ricard, nous sommes fiers de notre engagement fort pour la protection

Plus en détail

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1

Département HSE EN FR NCE. Innov Days 03/07/2012 1 Département HSE LE RECYCL GE DES PL STIQUES EN FR NCE PEP Bellignat, le 3 juillet 2012 Innov Days 03/07/2012 1 > SOMMAIRE La Fédération de la Plasturgie Les chiffres du recyclage des plastiques en France

Plus en détail

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque

Les élèves testant un ventilateur alimenté par l électricité fabriquée directement par le panneau photovoltaïque Classe : CM1-CM2 Ecole Saint Claude Thème du projet : Les Energies Prise de conscience des énergies consommées dans un contexte de développement durable. 1. Les élèves ont compris par le biais de lecture

Plus en détail

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE On les trouve dans les transports, la médecine, la production d énergie Elles sont là aussi où on ne les voit pas, comme dans les consoles de jeux ou les tablettes tactiles. La création et le développement

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Le marché européen du carbone

Le marché européen du carbone Le marché européen du carbone 1. Qu est-ce Que Le sceqe? 2. QueLLes sont Les défaillances du sceqe? 3. Les nantis du système d échange de Quotas d émission de co2 4. QueLs sont Les derniers développements

Plus en détail

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique

Solutions et techniques offertes. Structure alvéolaire unique versatile et économique Nos solutions Emballage et protection de produits Nos solutions d emballage et de protection de produits manufacturés peuvent prendre des formes variées. Elles s intègrent facilement aux autres composantes

Plus en détail

R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION

R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION I R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION En 2014, ClearSy a poursuivi sa prise d engagements vis-à-vis des 10 principes fondateurs du Pacte Mondial des Nations Unies. L entreprise a avancé

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE LOI CONSOMMATION : LES CLÉS POUR CHANGER D ASSURANCE DE PRÊT IMMOBILIER ET FAIRE DES ÉCONOMIES!

GUIDE PRATIQUE PRESSE LOI CONSOMMATION : LES CLÉS POUR CHANGER D ASSURANCE DE PRÊT IMMOBILIER ET FAIRE DES ÉCONOMIES! GUIDE PRATIQUE PRESSE LOI CONSOMMATION : LES CLÉS POUR CHANGER IMMOBILIER ET FAIRE DES ÉCONOMIES! ÉDITO La loi Consommation, dite loi Hamon, adoptée en mars 2014, a été mise en place pour protéger le consommateur

Plus en détail

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Chaudières à bois (3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Evolution des chaudières à bois La technique des chaudières à bois a beaucoup évolué ces dernières années. Rendement des

Plus en détail

Pacte. Jardin. pour le. Agir pour plus de jardins dans la vie

Pacte. Jardin. pour le. Agir pour plus de jardins dans la vie Pacte pour le Jardin Agir pour plus de jardins dans la vie A l origine, un fort désir de jardin exprimé par les Français Lancé fin 2010, un sondage exclusif réalisé par Harris interactive* a pu mettre

Plus en détail

Communication sur nos progrès 2014

Communication sur nos progrès 2014 Communication sur nos progrès 2014 J ai le plaisir de renouveler et de réaffirmer, cette année encore, l engagement du Groupe INTM auprès du Pacte Mondial des Nations-Unies. Depuis toujours, INTM s engage

Plus en détail

notre politique écologique

notre politique écologique notre politique écologique une entreprise durable et responsable Il ne suffit plus simplement de réduire sa consommation et de recycler pour protéger l'environnement. La durabilité compte avant tout. Nous

Plus en détail

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement BV/CdC/2108260 Concilier activités portuaires et préservation de l environnement HAROPA - Port du Havre Service Environnement Terre-plein de la Barre - CS 81413-76067 LE HAVRE CEDEX - FRANCE Tél. : 02

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

Matériaux de construction

Matériaux de construction Cette étude des matériaux de construction couvre les produits d extraction et les matériaux issus de leurs transformations successives. Le domaine ainsi défini se répartit donc en deux sous ensembles :

Plus en détail

CONCOURS VIDEO «Vous allez aimer les bouchons»

CONCOURS VIDEO «Vous allez aimer les bouchons» CONCOURS VIDEO «Vous allez aimer les bouchons» En faveur de l Association «Bouchons d Amour» Dossier suivi par l équipe : Comment définir ce projet de Concours Vidéo? - Projet humain qui combine le partage,

Plus en détail

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU Apporter au territoire l eau de qualité répondant à ses besoins Préserver la ressource en eau Garantir l accès à l eau pour tous Inciter à une consommation responsable Réduire l impact des eaux usées sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1

DOSSIER DE PRESSE. LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1 DOSSIER DE PRESSE LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1 LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT 1 sujet à traiter parmi ceux-là : - La maîtrise de la fécondité - Mode de vie et alimentation - Mode de vie et exposition au soleil - Des pratiques

Plus en détail

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous 1 Sommaire Etat des lieux..page 3 Historique Objectifs de l équipe municipale Dispositif «Eté propre 2006»..page 4 Les moyens mis en place

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA 11 ÈME JOURNÉE RÉGIONALE DE NETTOYAGE DES FONDS MARINS

DOSSIER DE PRESSE LA 11 ÈME JOURNÉE RÉGIONALE DE NETTOYAGE DES FONDS MARINS DOSSIER DE PRESSE LA 11 ÈME JOURNÉE RÉGIONALE DE NETTOYAGE DES FONDS MARINS Près de 1000 bénévoles déjà inscrits! Cette année, la Journée Régionale de nettoyage des fonds marins aura lieu le vendredi

Plus en détail

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits L'EMBALLAGE Nous allons poursuivre l'étude du thermomètre électronique, en nous intéressant à son emballage. Dans un premier temps, nous allons nous intéresser aux emballages en général, pour pouvoir ensuite

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

Des immobilisations importantes

Des immobilisations importantes Des immobilisations importantes Comme dans toute industrie capitalistique, les investissements corporels revêtent une importance particulière, puisqu ils alimentent les immobilisations ; ces dépenses s

Plus en détail

Éco-Emballages : Un Partenaire responsable. Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est

Éco-Emballages : Un Partenaire responsable. Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est Éco-Emballages : Un Partenaire responsable Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est Qui sommes-nous? Les acteurs du dispositifs Eco mballages a pour vocation d assurer la responsabilité élargie

Plus en détail

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale JEREMIE AUVERGNE I. Présentation de l action Le programme JEREMIE Auvergne (Joint European Ressources For Micro To Medium Entreprises) a été créé à partir d une initiative de la Commission européenne et

Plus en détail

Développement durable Certifications Environnementales

Développement durable Certifications Environnementales Certifications Environnementales Introduction La société devient de plus en plus exigeante envers les entreprises pour qu elles jouent un rôle actif et responsable dans la préservation de l environnement.

Plus en détail

Le tri entre enfin dans la salle de bains!

Le tri entre enfin dans la salle de bains! Communiqué de presse Paris, le 8 mars 2010 Le tri entre enfin dans la salle de bains! Parmi les actions identifiées pour atteindre l objectif de 75% des emballages recyclés fixé par le Grenelle de l Environnement,

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES SE - REP - REPORTING - ACV - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAG V - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAGE - SENSIBILISATION - RSE - ICATEURS - RECYCLAGE

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE 1025 2 51 5 UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE Météo-France ne se contente pas d apporter son expertise à la définition, à l évaluation et à la mise en œuvre des politiques durables, il contribue aussi par

Plus en détail

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable?

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable? La Randonnée est une activité en accord avec la nature et non polluante. C est un moyen d apprendre à connaître son environnement et de découvrir la région et son patrimoine. Mais, lors de manifestation,

Plus en détail