Un phare dans la Place LUXEMBOURG SPUERKEESS. LE GRAND DOSSIER sourcing Spécial Outsourcing et Offshoring. Satyam. Fujitsu et Gartner.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un phare dans la Place LUXEMBOURG SPUERKEESS. LE GRAND DOSSIER sourcing Spécial Outsourcing et Offshoring. Satyam. Fujitsu et Gartner."

Transcription

1 LUXEMBOURG MAI 2008 / N 10 LE GRAND DOSSIER ACTUAL IT ACTUAL IT Satyam Reportage à Hyderabad p.50 Fujitsu et Gartner CIO matures p.64 Steria PSF Au centre de Schengen p.68 LE GRAND DOSSIER sourcing Spécial Outsourcing et Offshoring Un phare dans la Place LE GRAND ENTRETIEN Jean Hilger Responsable du département Technologies d'information SPUERKEESS EN KIOSQUE - LUXEMBOURG Eur 7.50 : Les meilleures offres d emploi IT au Luxembourg - P

2 Managed services that deliver continuous improvements back to your business. At Computacenter, we proactively apply our broad range of skills, expertise and the latest technology solutions to deliver continuous improvements across the lifetime of our managed services contracts. Whether it s finding new ways to deliver operational efficiency gains, using ITIL-based best practices to improve service management or applying new technology innovations we can help you realise year-on-year cost savings. Transform your service delivery with Computacenter. TECHNOLOGY SOURCING INFRASTRUCTURE INTEGRATION MANAGED SERVICES Office: 45, rue des Scillas 2529 Howald Luxembourg Phone: Fax:

3 Photography Raoul Somers est un magazine 83 rue de Hollerich L-1741 Luxembourg Grand-Duché de Luxembourg T F E. Internet: Le code de la valeur Eric Busch Directeur de la publication Raphaël Henry Rédacteur M Delphine Reuter Journaliste M Émilie Mounier Project Manager M Géraldine Barbaut Project Manager M Aurélie Rebel Assistante de production Photography Raoul Somers Fauteuils par Sarah Bonallo Photos ITnews Layout Piranha et Petits Poissons Rouges Abonnements Luxembourg 75,- - Europe 85,- ITnews 2.0, anciennement LuxBox IBAN LU BIC BGL: BGLLLULL TVA LU RC Luxembourg B Maison d éditions Autorisation d établissement N Toute reproduction, même partielle, est soumise à l approbation écrite préalable de l éditeur. Tous droits réservés. ITnews2.0 est membre de Luxorr - Luxembourg Organization For Reproduction Rights - L inde, la destination-phare pour les entreprises en chasse d air en IT? Pas seulement. Depuis quelques années, le Global Village a offert une accessibilité plus grande aux entreprises pour trouver des ressources nouvelles et, plus récemment, expérimentées. Dans ce sens, une CyberIndia, qui représente les espoirs de toute une génération de jeunes ingénieurs et qui a développé son expertise, supporte, accompagne, va de l avant. Les Indiens deviennent peu à peu des transformateurs de business, dans un pays où l IT a aussi soutenu le rapide développement économique. Sur cette terre de contrastes, où la pauvreté fait aussi partie de la culture, l IT a imposé une nouvelle classe moyenne, permis l émancipation de milliers de femmes, financé des projets de développement dans les villages reculés. Face aux pays émergents, l Inde veut pouvoir prouver, en tous points, qu elle en a à revendre. Mais ce dynamisme sectoriel IT trouve désormais peu à peu ses égaux en Chine, aux Philippines et en Amérique du Sud. Pour se distinguer, les fournisseurs de services se sont diversifiés et investissent dans la recherche et le développement. Les créateurs de code sont devenus des créateurs de valeur. Et si le pari est risqué et osé pour ce pays monumental, il faut aussi beaucoup d ardeur pour s engager sur ces nouvelles voies. Les Indiens ont aujourd hui toutes les qualités et les atouts pour transformer une industrie de l offshoring applicative, ces petites mains logicielles, en levier d affaires Mais y a-t-il une raison d y aller, de confier au loin ce qui est près de son cœur? La valeur des choses n estelle pas celle qu on lui donne? Peut-on aller vers l'avant, sans aller droit au mur? À confier à un pays de strass et de plastique son essentiel, que ce soit sur des enabling businesses ou des montages BPO, n agite-t-on pas la menace de la délocalisation? Probablement que non. Les entreprises indiennes font le pas de se rapprocher du client, les fournisseurs du World Wide West (US et Europe) sont tous là-bas, non plus uniquement pour y trouver les filons de demain, mais pour construire un Delivery Global. Ce qui restera et qui sera le plus déterminant ne sera donc plus le Think Global - Act Local, mais le Understand Local - Deliver Global Loin des yeux, proches du cœur Quel challenge! Raphaël Henry et Delphine Reuter

4 Mieux protégé et sécurisé que jamais, capable de fonctionner plus longtemps avec fiabilité, il présente des innovations telles que Failover Clustering, Windows Powershell et Network Access Protection. En bref, il est prêt à libérer le potentiel de vos serveurs et de votre département IT. Découvrez le nouveau Windows Server 2008 sur windowsserver2008.be Découvrez Windows Server Le serveur sans limite.

5 ///////// LE GRAND ENTRETIEN Jean Hilger Spuerkeess, prête pour 2009 ///////// ACTUAL IT Sécurité en ligne de mire 6 Fujitsu et Gartner Conférence ITnews 74 CIO matures 64 ///////// LE GRAND DOSSIER ebrc IBM Tout en souplesse 24 Equaterra 28 KBC et BT ///////// IT FINANCE Service all-included 34 L expertise indienne ///////// ACTUAL IT Lancelot Freelance ///////// PORTRAIT 21 Challenger les hommes Steria PSF Excellence center Alain Fenniche 22 Innovation sur la Place Telindus 20 Kaupthing Bank 50 Fournisseurs globaux Sharing et hosting Spuerkeess Confiance et sous-traitance 32 P&T Outsourcing ad hoc Appel à l Inde Reportage en Inde Tata Consultancy Services Groupe Argenta Plateforme Unifiée 42 Satyam Les ressources d abord 50 L expérience prime Petit-déjeuners EN juin 2008 LE GRAND DOSSIER SERA CONSACRÉ à l INFRASTRUCTURE IT Conférence Datacenter, infrastructure et Green IT : Le 12 juin 2008 Espace Entreprise de la Confiserie Namur Luxembourg Hamm Clôture: 30 MAI 2008 / Rédaction: / Régie publicitaire et infos conférence: 68 70

6 LE GRAND ENTRETIEN Jean Hilger La Spuerkeess, un phare pour la banque luxembourgeoise La Spuerkeess, la Banque et Caisse d Epargne de l Etat à Luxembourg, a été le premier institut financier créé dans le pays en 1856 et a été modernisé par la loi du 24 mars Fort d un héritage et établissement-phare, de la ville et du pays, la BCEE réussit toujours à être aux devants ; l innovation en tête. Dans un contexte global de la Place en léger recul, la Banque a affiché un CA en baisse de 3,6% en 2007 à 39,4 milliards, mais néanmoins un résultat net en progression de 7,3% soutenu par le dynamisme des différents segments de la Banque: Banque des Particuliers, des Professionnels, des Entreprises et du Secteur Public; Banque des Marchés et des Fonds d Investissement. Forte de près de 1800 personnes, la BCEE a consenti cette année à des investissements stratégiques, tout en assurant une maîtrise efficace des coûts contenue dans une progression limitée (+2,4%) des frais généraux et des amortissements. «Le plan d investissement important dans les grands projets stratégiques commerciaux, réglementaires et de gestion des risques a été poursuivi tout au long de l exercice La Banque a finalisé avec succès les travaux de mise en place de la directive MiFID ainsi que d un outil de Customer Relationship Management permettant de personnaliser la relation avec la clientèle et d offrir les pro- 6 MAI 08

7 /////////////// le grand entretien duits les mieux adaptés aux besoins de ses clients», note le rapport annuel. Ainsi, du côté des opérations de la banque, les initiatives les plus signifiantes en 2007 ont eu lieu principalement dans une stratégie Customer-Centric. Ainsi, la Banque a mis en place un outil CRM, a offert de nouvelles fonctionnalités en ligne avec des traitements de la demande pour les prêts au logement ou a assuré la montée en puissance de la banque mobile S-net mobile. Pour l élaboration de la nouvelle version de S-net, la banque en ligne de la BCEE, Luxembourg e-commerce certified depuis 2005, la Banque a eu recours aux dernières avancées technologiques en matière de sécurité et de confidentialité. S-net comptait plus de conventions à la fin décembre 2007, ce qui confirme la position de leader de la BCEE sur le marché des services bancaires électroniques au Luxembourg. La BCEE fut élue Best Consumer Internet Bank in Luxembourg 2007 par la publication Global Finance de New York dans le cadre du concours international World s best Internet bank awards. En 2007, la Banque a participé «intensivement au lancement de la nouvelle version de MultiLine, la solution de PC banking pour entreprises, qui fonctionne désormais via le réseau Internet, tout en jouissant de la sécurisation LuxTrust, basée sur la certification luxembourgeoise via signature électronique. L accueil enthousiaste réservé aux nouvelles versions de MultiLine et LuxTrust laisse entrevoir un développement fort prometteur pour les années à venir.» Cette stratégie est aussi passée par une modernisation et dynamisation du réseau des agences avec la création de quatre nouveaux Centres Financiers ainsi que d une entité destinée à organiser et coordonner la politique commerciale du réseau des agences et avec un projet de refonte de la communication inter-agences. MAI 08 7

8 Monsieur Hilger, qui est la Spuerkeess? La BCEE est une banque universelle, son actionnaire est l Etat. La BCEE dispose du plus grand réseau d agences bancaires dans le pays, la majorité des résidents nous citent comme leur banque principale et nous sommes leader sur le marché de l épargne et du crédit. La Banque emploie un effectif de 1600 personnes. 160 employés, soit 10% de l ensemble du personnel, travaillent au département informatique, auxquels s ajoutent un effectif de 30 consultants externes en «time and material» et, actuellement, pour un gros contrat offshore d une courte durée, une cinquantaine de personnes. Quels seront les enjeux IT importants en 2008 pour l'industrie financière en général? Il y a beaucoup d enjeux IT en 2008 et audelà. Ils sont différents suivant les cultures, les structures multinationales qui restent impactées par les mouvements de fusion ou encore les structures standalone et locales. Certains sujets, cependant, vont revenir en refrain les prochaines années pour toutes les institutions: la Green IT, actuellement à ses débuts, mais qui mettra encore une génération technologique pour devenir efficace ; la sécurité informatique des opérations tant à distance, qu internes aux institutions; l outsourcing et désormais aussi son inverse; l évolution des normes prudentielles internationales et bien sûr la maîtrise des coûts, mais ce dernier point rappelle surtout que tout ne changera pas. Qu envisagez-vous dans une structure Green IT? Je pense qu actuellement, la Green IT est encore essentiellement une tendance marketing. Nous sommes encore loin d une offre alternative complète de matériels et de systèmes qui réduit la consommation énergétique et respecte l environnement. Cette évolution est chez nous aussi seulement à ses débuts. Dans un premier temps, il est nécessaire de prendre conscience du coût de l énergie et l intégrer dans les budgets informatiques. Peu de centres de calcul connaissent leur facture d électricité et celle de leur matériel réparti dans les bureaux. Ce n est que progressivement que nous serons en mesure de remplacer nos matériels et cela dans le cadre d un concept global de la consommation d énergie de nos bâtiments. La Banque favorise également le respect de l environnement à travers différents produits bancaires, et le fait d agir comme entreprise, et avec ses employés dans le même sens, donne une cohérence à notre démarche. Quels sont les enjeux au Luxembourg? En dehors de ces sujets, qui concernent bien sûr aussi le Luxembourg, qui devient de plus en plus un centre d excellence à l échelle européenne pour l informatique et les communications, nous avons au Luxembourg des sujets communs entre banques : l archivage, la sécurité informatique, la signalétique des titres, l e-invoicing, qui peuvent trouver des solutions mutualisées. Ou bien nous sommes en présence de sujets par lesquels les banques n ont que très peu de chances de se différencier favorablement face au client, ou bien seule la multibancarité Photography Raoul Somers 8 MAI 08

9 BUSINESS DECISION MAKER du produit - la solution commune - est une solution qui puisse durablement intéresser le client. Jusqu à présent, il y a encore trop peu de volonté d'investir dans des solutions communes de la place. Il existe certaines initiatives, mais elles restent encore limitées. Nous avons l outil pour créer ces solutions communes : les PSF. Comment pouvez-vous être proactif sur le sujet de l e-invoicing? L e-invoicing peut réussir lorsque les entreprises qui éditent les factures voient une chance réelle d atteindre la plupart de leurs clients et, de manière réciproque, lorsque les clients qui ont accepté ce procédé de facturation, peuvent régler le plus grand nombre de factures par ce moyen. Or, aujourd hui, les stratégies des institutions financières, qui sont intermédiaires dans ces systèmes, n ont pas encore défini une stratégie coordonnée. Il existe différentes initiatives, mais elles ne rentrent pas encore actuellement dans un sens de collaboration et de mutualisation. Je crois qu aujourd hui, aucune banque ne fera de l e-invoicing toute seule sur le marché luxembourgeois. Sur ce plan-là, il serait intéressant d avoir une solution commune, qui réunisse les différents acteurs, mais d un autre côté cette solution ne doit pas se cantonner au niveau national. Ce genre de solution doit aussi pouvoir s intégrer dans un schéma européen. Des efforts sont faits pour développer des standards européens, mais même si certains pays nordiques ont déjà avancé, il n existe pas encore de canevas précis selon lequel on peut faire un projet qui respecterait d emblée des normes européennes. Pour la BCEE? Les services et entités de la Spuerkeess sont localisés à Luxembourg et son centre de décision est à Luxembourg. Ce qui veut dire que nous déterminons nous-mêmes notre politique de fournisseurs hardware, de sélection de logiciels et d évolution de notre système d information en général. C est aujourd hui un privilège rare de pouvoir façonner ses propres décisions - les bonnes et les moins bonnes et de bénéficier de chemins de décision courts. C est aussi parfois une tâche un peu plus lourde lorsqu il s agit d étudier et d implémenter de nouvelles normes réglementaires telles que MiFiD ou Bâle 2 sans disposer de la logistique d un grand groupe. On peut résumer nos enjeux très simplement: disposer d un système d information évolutif adapté au marché luxembourgeois et frontalier et dont les coûts sont en relation avec notre taille. La maîtrise des coûts est démontrée depuis des années, la maîtrise de l évolution est bien sûr un défi permanent. Est-il plus facile d être un standalone player ou un global player? Tout le monde ne choisit pas son destin. Évidemment, la BCEE est très fière de sa position de standalone que nous considérons comme une force. Notre centre d intérêt est au niveau des frontières nationales mais il englobe également la clientèle frontalière. Le fait de pouvoir écrire ses propres stratégies est un grand avantage pour un joueur local; grâce à notre très large présence au niveau local, nous restons très proches de notre clientèle. En ce qui concerne ensuite la partie informatique, il peut certes être avantageux de disposer d un encadrement et d une logistique d un grand groupe pour des projets réglementaires comme Bâle 2 ou MiFiD, par contre nous évitons aussi des projets d alignement technique sur des dénominateurs communs d un groupe qui n a que peu d urgence pour sa représentation luxembourgeoise. Le fait de pouvoir offrir des applications puissantes, prêtes pour le L'Annonce_Avaloq_2007_210x45mm-left-hand-page.pdf :39:05 marché luxembourgeois, qui respectent notre politique commerciale et la flexibilité que demande le client luxembourgeois, représente pour nous un très grand avantage. Ce qui ne vous empêche pas de recevoir un Global Award. N est-ce pas contradictoire? On ne peut pas se dire qu on veut être le meilleur sur le marché local et frontalier et que cela suffit à notre stratégie de développement. Une banque est aujourd hui évaluée à un niveau international et sur tous les points doit être comparable aux autres, même si elle n a pas la taille des grands groupes bancaires. Depuis des années, nous obtenons d excellents ratings des agences internationales et des awards spécifiques pour différentes activités. Quelles sont les stratégies IT que vous mettez en place pour y arriver? Un certain nombre de banques ont choisi d adopter un progiciel global bancaire. Cette option est un choix de confiance dans un distributeur et un intégrateur pour couvrir tous ses besoins et les faire évoluer au cours du temps. La mise en place d un tel progiciel demande des énergies considérables à toute la banque, pas seulement à son personnel informatique, et est un effort à refaire, éventuellement toutes les n années. La BCEE n a pas emprunté cette voie. Nos systèmes informatiques sont à la fois constitués de logiciels in-house faits sur mesure pour la banque et le marché luxembourgeois et de quelques progiciels pour des activités spécifiques. Je citerai quelques exemples : la salle de marché et son back office sont équipés de progiciels qui évoluent avec les instruments financiers et les normes régulatrices internationales. La gestion de fortune et son reporting s adressent

10 BUSINESS DECISION MAKER Photography Raoul Somers à une clientèle habituée à des standards internationaux, là encore nous achetons et ne faisons que des adaptations. Pour l activité titres de la clientèle privée nous sommes en train de faire nos choix. Par contre, dans le métier des crédits, un métier de base de la banque qui oriente voire a façonné le marché luxembourgeois, nous avons décidé de développer nous-mêmes les outils d instruction de prêts et de suivi comptable. De même, en ce qui concerne l application de base pour nos agences qui gèrent le référentiel client, les comptes courants, l épargne, les cartes bancaires et les offres spécifiques que nous proposons sur le marché luxembourgeois, nous préférons garder la maîtrise complète. Quelle est la place de l IT dans la Spuerkeess? Tout d abord, nous sommes dans une structure d entreprise plus traditionnelle. Les services et entités de la Spuerkeess sont localisés à Luxembourg, son centre de décision est à Luxembourg et le département Informatique est un parmi ses départements métiers : il est au service de tous les autres départements et participe à leur évolution. Nous nous passons de ces terminologies à la mode que sont les hubs, les centres de compétences, qui sont parfois utilisés dans les grandes structures multinationales pour identifier qui s occupe de quel sujet ou encore des acronymes de méthodologies pour expliquer comment nous travaillons. De quelle manière votre approche customer-centric permet-elle de soutenir votre évolution? Nous pouvons suivre l évolution du client tel qu il le souhaite, via le feedback du helpdesk et les commentaires que nous recevons à travers les agences. L intérêt est d intégrer l expression de ces besoins dans les nouvelles fonctionnalités de l internet banking, sans prendre pour autant des références internationales qui répondent à d autres critères qui ne dépendent pas seulement de la Place luxembourgeoise. Par exemple, la BCEE était parmi les premiers à lancer son Internet banking S-Net pour toutes les transactions bancaires. Nous sommes les leaders du marché avec quelque conventions. D autres portails pour une clientèle plus spécialisée seront ouverts en cours d année. En 2006, nous avons également lancé le service S- Net Mobile. On était les premiers à lancer un service de consultation de compte et de virement sur Smartphone et PDA. Nous avions choisi de supporter la plateforme Microsoft Mobile 5 qui venait de sortir à l époque. C était une expérience intéressante d un point de vue technique parce qu il fallait repenser l ergonomie d utilisation et s adapter à des vitesses de transfert encore très lentes. Il s agissait d un petit projet innovateur de deux mois de travail qui nous a permis de nous positionner rapidement sur ce marché. Par contre, son utilisation reste encore limitée, la plupart des clients préfèrent encore utiliser le PC pour des opérations bancaires. Sur quels autres projets vous concentrez-vous aujourd hui? Parmi les projets importants, on peut citer une refonte complète de notre activité de crédit tant pour sa partie comptable que pour les processus de vente de crédit. L application simplifie et accélère de manière élégante le processus d octroi de crédit et rationalise le suivi des prêts concédés. Nous avons intégré dès le début les nouveaux principes Bâle 2 et le concept KYC, mais nous avons aussi repris le savoir-faire d un de nos métiers de base avec un existant de dossiers considérables. Un autre projet intéressant et pionnier est la mise en place d un réseau de fibres optiques pour l ensemble de nos agences. Ce genre de technologies est souvent utilisé pour relier de gros centres de calculs. Après un 10 MAI 08

11

12 BUSINESS DECISION MAKER Photography Raoul Somers appel d offre, nous avons choisi de travailler avec les P&T. Tant pour les P&T que pour nous, il s agit d un projet innovateur : pour la première fois, une banque au Luxembourg va passer aux fibres optiques et donc à des capacités jusqu à 100 fois supérieures pour chacune de ses agences. Débuté en février, le projet devrait se terminer en août à un rythme de 3 agences par semaine. Il s agit clairement d un investissement pour le futur qui permet la VoIP, le transfert instantané de documents électroniques et d images, à titre d exemple. De plus, au cours des deux dernières années, nous avons entrepris une petite révolution interne en généralisant l usage de.net comme langage de programmation. Pour nous, c était un grand pari. Non seulement les informaticiens doivent se sentir à l aise avec le nouveau langage mais les utilisateurs doivent aussi être convaincus du résultat. Depuis lors, environ 80% du personnel informatique a été formé et les utilisateurs sont particulièrement satisfaits. Un aspect très important est la possibilité de pouvoir montrer rapidement des résultats et de mettre au point ensemble un prototype des programmes qui sera finalisé par la suite. Tous les nouveaux développements sont faits en.net. Ainsi, un autre projet de taille est la réécriture de notre plus grand applicatif, Siroco, en langage.net de Microsoft. C est une grande première pour notre banque de mener un projet en offshore, et je crois, au vu de son envergure, aussi pour la Place (voir section IT Finance). Quels sont les assets sur lesquels vous reposez pour un tel projet d outsourcing? Le premier asset à la Spuerkeess est une équipe interne motivée. On engage des analystes-programmeurs, des gens qui s intéressent au métier de la banque et qui ont du savoir-faire technique. Ce qui est très important pour moi, ce n est pas d avoir des gens qui ont seulement une bonne compréhension d une petite partie d un cahier des charges, mais des informaticiens qui s intéressent à la partie métier pour laquelle ils travaillent, qui s identifient au résultat, qui se sentent responsables tant des performances de la production journalière que des moyens d évolution des fonctionnalités. Je crois que cette relation est pour le plus grand bénéfice de l IT et pour la banque. Lorsqu une partie d un projet est outsourcé, par exemple en offshore, il faut apprendre à travailler avec une équipe que l on ne voit pas et ne verra jamais pour ensemble ne former qu un seul projet. Bien sûr, il est important de fixer les responsabilités et planning dans des contrats détaillés, cela ne fait aucun doute. Par contre ses assurances formelles et juridiques à elles seules ne font pas «fonctionner» un projet. Dans notre grand projet traité en offshore, nous avons appris à respecter nos compétences mutuelles et à trouver des moyens qui vont au-delà du contrat pour dire ça c est une partie dans laquelle je peux t aider, donc avec une compréhension malgré les délais un planning extrêmement serré. Les équipes internes se trouvent aussi valorisées en comparant leur expertise avec leurs collègues offshore. Petit à petit, les gens deviennent des collègues à distance, alors qu au départ il peut exister une méfiance et un cantonnement dans des rôles formels. Le jour où ça se met en place, les équipes commencent à travailler ensemble et le projet réussit. Dans le processus de sélection, les fournisseurs vont être plus ou moins intéressés par certains aspects. Ce n est qu un fournisseur qui est prêt à aider le client, à s intéresser de près au projet, qui veut réellement comprendre de quoi il est fait et comment on doit le réussir, qui remportera la confiance. C est ce qui a fini par se passer avec HP. Cette relation de confiance s est créée à travers la présentation du projet et l élaboration du contrat. Quels sont les autres challenges auxquels vous faites face dans ce projet? Quand on réécrit une application avec une technologie nouvelle en gardant les mêmes fonctionnalités, on a l avantage d éviter de nouvelles formations des utilisateurs. Par contre, on rencontre plusieurs challenges de 12 MAI 08

13 kosmo.lu La signature de vos projets informatiques La force d une entreprise s accomplit par la qualité de ses Hommes. Les jeunes talents sont une source d évolution, nous les cultivons Nos équipes sont formées en permanence en fonction de leurs besoins ou de ceux de nos clients Nous offrons à nos collaborateurs des opportunités d'évolution vers le conseil, l'expertise technique et la gestion de projets Le partage de compétences est un atout, c est aussi notre signature SFEIR BENELUX S.A. 32A RUE ZENON BERNARD L-4031 ESCH-SUR-ALZETTE LUXEMBOURG T F

14 BUSINESS DECISION MAKER taille. D abord nous voulons terminer le projet sur une période de 9 mois sans perturber la production. Le processus de réécriture de programmes, de livraison, tests, fine-tuning de performances et de mise en production se déroulent en parallèle sur plusieurs blocs de programmes et demandent une organisation d équipes et un respect de planning sans faille. En particulier, les tests à répétition en profondeur de toutes les fonctionnalités demandent des énergies et une très grande concentration. En fin de compte, notre projet prévoit de reprendre la maîtrise du logiciel et du code réécrit par nos équipes internes. En tout et aux moments forts, ce projet engage les énergies de presque 80 personnes. Quel sera le visage de la Spuerkeess en 2009? Parmi les priorités de notre plan stratégique figure la mise en place d un Customer Relationship Management. Nous n avons pas acquis de progiciels complexes, mais nous sommes partis d une discussion simple sur les manières de mieux répondre aux besoins de nos clients et sur les moyens concrets de nos personnels pour agir. Les applications qui en résultent sont intégrées directement aux outils de travail normaux de nos agents. Pendant les prochaines années, nous allons également généraliser la gestion électronique de documents et l intégrer davantage dans les applications des métiers. Nous avons mis en place Documentum en relation avec un stockage de documents sur Centera. En 2007, nous avons réalisé un certain nombre de projets intéressants comme la gestion de contrats, de dossiers du personnel, la gestion des réclamations, le courrier domicilié, les documents comptables et bien sûr l archivage des listings informatiques. Cette expérience nous a été utile et nous prévoyons de changer de braquet au cours des prochaines années. Une banque dispose toujours d un grand nombre de documents légaux sur ses clients et ses produits, par exemple les documents signés lors de l entrée en relation d affaires et les dossiers de prêts. Au-delà du simple besoin de conservation de ces documents, nous souhaitons intégrer la création des documents, leur validation et les besoins de recherche dans les applications informatiques des métiers. Dans l informatique d une banque, il y a deux éléments essentiels : la disponibilité des applications qui sont parfois aujourd hui directement accessibles au client et le timeto-market. Le premier élément est purement technique. Il nécessite des investissements, du savoir-faire et un suivi permanent. Le time-to-market, par contre, demande également que l informatique sorte de son rôle purement technique pour s associer le plus en amont possible aux définitions de produits. Il nous faut renforcer les liens avec les métiers de la Banque, d abord pour les évolutions courantes mais surtout pour les grands projets. Pour chaque projet, nous cherchons à faire fonctionner un tandem de chef de projet métier et chef de projet informatique. Le respect mutuel, la volonté de réussir ensemble et la passion du projet sont les clés du succès. C est aussi difficile et aussi simple que cela. Photography Raoul Somers 14 MAI 08

15 ///////////////////////// case choice > La Poste belge archive et assure le back-up de ses données avec NetApp p 16 > CapGemini choisit Orange Business Services pour un IP VPN plus souple p 18 MAI 08 15

16 Technical Development Manager CASE CHOICE Stockage La Poste belge s offre du stockage virtuel en bandes La Poste belge vient de débuter un partenariat avec NetApp dans le cadre de l archivage et du back-up de ses données. Pour la gestion de ses données, la Poste a retenu une infrastructure virtuelle développée par NetApp, en combinaison avec le système physique conventionnel de «tape robots». Par cette approche, La Poste s'inscrit dans la tendance actuelle de la virtualisation dans le domaine du stockage. En raison de l'augmentation des quantités de données et de l'activité sur le réseau de La Poste, il était devenu nécessaire d'évoluer vers un système plus flexible. C est pourquoi La Poste a choisi de mettre en place une infrastructure virtuelle visant l ensemble de l'archivage et des back-ups. «De manière générale, la virtualisation implique entre autres l utilisation d un serveur unique dans l'environnement réseau, ce qui est perçu par ce dernier comme un ou plusieurs modules physiques, explique Jan Vleminckx, Country Manager de NetApp Belux. Cette disposition est présente aussi dans la solution VLT (Virtual Tape Library) choisie par La Poste, et présente beaucoup d avantages. Grâce à cela, vous bénéficiez d'accès permanents aux backups ou aux dossiers archivés, et, en cas d'urgence, il est possible de récupérer les données perdues en quelques minutes, un processus qui, en d'autres circonstances, aurait duré de longues heures». Jan Vleminckx, Country Manager de NetApp Belux Désormais, les données de La Poste sont accessibles 24 heures sur 24, là où, précédemment, elles n'étaient archivées sur bande magnétique que durant la nuit. Parallèlement à cette meilleure disponibilité, une infrastructure virtuelle se traduit par un coût plus réduit que pour les «tape robots» et les utilisateurs bénéficient d'une formidable souplesse pour étendre l'infrastructure par la suite. 16 MAI 08

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 OSIATISBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 SOLUTIONBIZ EQUANT UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN Gilles Deprost, responsable Knowledge Management & Tools d Equant 2F LES PHASES CLÉS DU PROJET SYNERGY

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous?

Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous? Externalisation et managed services : où est la juste mesure pour vous? FILE & PRINT DATABASE DATABASE IVE ACKEND «Finalement, nous sommes intéressés par les services, pas par les serveurs.» Voilà une

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

White Paper Managed IT Services

White Paper Managed IT Services White Paper Managed IT Services MANAGED IT SERVICES 1. Executive Summary Dans l économie mondiale exigeante d aujourd hui, les entreprises se consacrent de plus en plus à leurs activités principales. Elles

Plus en détail

www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management

www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management Réduire les coûts, renforcer l agilité,

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

Young ICT Talent. Nombre de dossiers déposés : 7. M. Renato Fontana Gérant, Art2Com. M. Steve Melan Chef de Projet Adjoint, BCEE

Young ICT Talent. Nombre de dossiers déposés : 7. M. Renato Fontana Gérant, Art2Com. M. Steve Melan Chef de Projet Adjoint, BCEE Young ICT Talent Nombre de dossiers déposés : 7 M. Renato Fontana Gérant, Art2Com M. Steve Melan Chef de Projet Adjoint, BCEE M. François Hostein Senior Systems Engineer, BCEE M. Jacques Pütz Junior IT

Plus en détail

HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS

HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS HÉBERGEMENT CLOUD & SERVICES MANAGÉS Pour éditeurs, intégrateurs et entreprises Qui sommes-nous? Présentation Aspaway Septembre 0 Sommaire PARTIE : Qui sommes-nous? PARTIE : Description de notre offre

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD

GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD GAGNEZ EN AGILITÉ AVEC NOS SOLUTIONS CLOUD www.cloud-adjust.com www.cloud-adjust.com - 1 Prodware, votre partenaire Cloud Dans un marché concurrentiel, les usages, comme les besoins des clients, évoluent

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité

réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité réussir la transition vers le Cloud Computing: équilibre entre rentabilité, fonctionnalité et fiabilité Intervenants : Julien NABET Head of Staff Programme Cloud Computing OBS Ibra DIAKHATE Directeur exploitation

Plus en détail

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale

Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud Computing, levier de votre transformation digitale Le Cloud transforme tout en service Le Cloud permet de répondre aux enjeux technologiques de votre organisation avec un maximum de flexibilité,

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

Case story Unitt Cardwise À propos de Cardwise

Case story Unitt Cardwise À propos de Cardwise Case story Unitt Cardwise À propos de Cardwise L entreprise technologique Cardwise est établie à Malines et a été fondée en 2011 par oris ogaert, Wim Derkinderen et runo Ernould. Elle se spécialise dans

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

Avertissement. Copyright 2014 Accenture All rights reserved. 2

Avertissement. Copyright 2014 Accenture All rights reserved. 2 Avertissement Ce document et les informations contenues sont la propriété d Accenture. Ce document en totalité ou en partie, ne peut être reproduit sous aucune forme ni par aucun moyen sans autorisation

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Trente mois après le lancement d Orange Business Services, qui a renforcé sa position dominante sur le segment B2B et affiche une croissance

Plus en détail

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix?

Livre Blanc. L hébergement à l heure du Cloud. Comment faire son choix? Comment faire son choix? Document conçu et rédigé par le cabinet de conseil et d études Pierre Audoin Consultants Mars 2014 www.pac-online.com blog.pac-online.com Sommaire Un nouveau paradigme... 3 L'hébergement

Plus en détail

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Préparé par : George Crump, analyste senior Préparé le : 03/10/2012 L investissement qu une entreprise fait dans le domaine de

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Mise en place d un outil ITSM. Patrick EYMARD COFELY INEO

Mise en place d un outil ITSM. Patrick EYMARD COFELY INEO Mise en place d un outil ITSM. Patrick EYMARD COFELY INEO CRiP Thématique Gouvernance & ITIL, Serveurs & Outillage de la Production 21/01/2014 Avant-Projet. GDFSUEZ > Branche BES > COFELY FSIM (France

Plus en détail

La vision 360 pour gérer tous les financements

La vision 360 pour gérer tous les financements La vision 360 pour gérer tous les financements Votre spécialiste de tous les métiers du financement Du 1 er contact commercial jusqu à la gestion comptable Quelle que soit la taille de votre entreprise

Plus en détail

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Notre différence : concilier décisions stratégiques et réponses opérationnelles Pour planifier et exécuter votre Supply Chain avec la meilleure

Plus en détail

SQLI, N 1 des SSII spécialisées sur l e-business en France

SQLI, N 1 des SSII spécialisées sur l e-business en France SQLI, N 1 des SSII spécialisées sur l e-business en France Résultats annuels 2005 30 mars 2006 Sommaire Présentation du Groupe SQLI Faits marquants et résultats 2005 Stratégie et plan de développement

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Nos secteurs d activité :

Nos secteurs d activité : Au travers des compétences des spécialistes de chaque activité, DCS est à même de vous offrir pour chacune de ses prestations un service personnalisé de qualité. Présente à Genève depuis 1973, Data Conversion

Plus en détail

Le logiciel pour le courtier d assurances

Le logiciel pour le courtier d assurances Le logiciel pour le courtier d assurances Introduction - Présentation 2 Intégration totale 3 Paperless Office 3 Traitement Unifié de l information 4 Outils commerciaux 5 Communication 6 Intégration AS/2

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

Logiciels RH. Les organisations fortes sont portées par des collaborateurs forts

Logiciels RH. Les organisations fortes sont portées par des collaborateurs forts Logiciels RH Les organisations fortes sont portées par des collaborateurs forts Collaborateurs du futur Le monde d aujourd hui est en évolution constante. Le marché du travail réclame manoeuvrabilité et

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni

PASS_Compagnia. Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION. Étude de cas HDI Assicurazioni PASS_Compagnia Dommages et Vie LE CHOIX DE L INNOVATION Étude de cas HDI Assicurazioni Index 1. PASS_COMPAGNIA DOMMAGES ET VIE... 3 1.1 Sommaire... 3 1.2 Le scénario... 4 1.3 La solution de RGI... 5 1.3.1

Plus en détail

data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress

data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress d data center services Optimiser le data center Conformité Sécurité Efficacité Your business technologists. Powering progress La transformation digitale touche tous les acteurs du monde économique et nous

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab

Titre 1 Quas doluptur? Is audiossi alit perum accus quidust, optatis suntiam, apiendit, consequisque voluptatia cuptius plab Augmentez vos marges CLOUD accus quidust, optatis suntiam, apiendit, ut alit libus, id unt quis et maximol escimil lanissum dis doles voluptaquis am, aut pa De la production à SOLUTION la gestion de projet

Plus en détail

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client 3 minutes pour tout savoir sur la relation client construisez et pilotez votre relation client avec Orange Consulting 1 la relation client au coeur de la transformation digitale de l entreprise Aujourd

Plus en détail

Orange Business Services

Orange Business Services Orange Business Services agenda 1 2 3 le Groupe France Telecom Orange Orange Business Services stratégie 4 références 2 1 le Groupe France Telecom Orange 3 un des principaux opérateurs de télécommunications

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé

Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé Olivier Genestier - Responsable de Domaine Ingénierie du Poste de Travail et outils de Messagerie et de Communication unifiés Présentation de Total DSIT Le département

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe

L externalisation des activités bancaires en France et en Europe ÉTUDES L externalisation des activités bancaires en France et en Europe Si l externalisation des activités (outsourcing) est un phénomène courant au sein des entreprises non financières en Europe, comme

Plus en détail

Modèle MSP: La vente de logiciel via les services infogérés

Modèle MSP: La vente de logiciel via les services infogérés Modèle MSP: La vente de logiciel via les services infogérés Agenda Présentation Modèle MSP / Modèle Break&Fix Modèle Break&Fix traditionnel Genèse du modèle MSP Business model Modèle de maturité du Gartner

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

La Tierce Maintenance Applicative ERP De quoi s agit-il? Est-ce le bon choix pour vous?

La Tierce Maintenance Applicative ERP De quoi s agit-il? Est-ce le bon choix pour vous? La Tierce Maintenance Applicative ERP De quoi s agit-il? Est-ce le bon choix pour vous? Dans cet article, vous découvrirez: L origine de la Tierce Maintenance Applicative ERP (ou PGI ). Les avantages de

Plus en détail

TELEHOUSE EN BREF. 2. Plan de reprise d activité

TELEHOUSE EN BREF. 2. Plan de reprise d activité TELEHOUSE EN BREF De nos jours, de plus en plus d entreprises choisissent d externaliser leurs infrastructures informatiques et de télécommunication vers un data center externalisé. Prendre cette décision

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux que leurs même Salesforce un Diffusion : 30000 Page : 18 Cloud les opérateurs fourbissent leurs armes Sur un marché des services cloud en pleine progression les opérateurs disposent d atouts essentiels

Plus en détail

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Forum Télécom SPI+ Ateliers «e-business» R. Delhaye / P. Poty - AWT Verviers, 19 février 2002 Introduction générale 1. Définitions et

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

Regard sur cloud privé et hybridation

Regard sur cloud privé et hybridation Regard sur cloud privé et hybridation Mai 2014 édito «faire rimer performances et gouvernance!» Toutes les études le confirment, une voie est en train de se dégager en matière de conception des infrastructures

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Les data centers. à l ère de la consolidation, de la virtualisation. l informatique verte

Les data centers. à l ère de la consolidation, de la virtualisation. l informatique verte DOSSIER REPONSES Après une phase où l informatique s était largement disséminée dans de nombreux sites, l heure est nettement au regroupement des serveurs et à la consolidation ; cela étant dû à une augmentation

Plus en détail

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF 89 MICROSOFT EXCHANGE SQL Server... /... TRAVAIL COLLABORATIF Introduction à l installation et à la gestion d Exchange Server 2007 Durée 3 jours MS5909 Gérer la sécurité de

Plus en détail

VIE ET STAGE liés aux Risques

VIE ET STAGE liés aux Risques VIE ET STAGE liés aux Risques Stage Contrôle de gestion - H/F Référence: SGBTDGDEFIN15012015 Date de publication: 16-01-2015 Métier Finance d'entreprise / Comptabilité Activité Banque privée Type de contrat

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français

Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Accenture accompagne la première expérimentation cloud de l État français Pays marqué par la centralisation, la France dispose paradoxalement d une informatique en silo, chaque ministère étant doté de

Plus en détail

Insight Software Live

Insight Software Live Insight Live INSIGHT S SOFTWARE AS A SERVICE SOLUTION www.fr.insight.com 01 30167 29 30 software Sommaire as a Service (SaaS) : une alternative? 3 L Offre de Services Insight Live 4 L Offre en détails

Plus en détail

de la DSI aujourd hui

de la DSI aujourd hui de la DSI aujourd hui Partout, l industrialisation de l IT est en cours. ITS Group accompagne ce mouvement avec une palette de compétences exhaustives permettant de répondre aux principaux challenges que

Plus en détail

Dossier de Presse SYLOB

Dossier de Presse SYLOB Dossier de Presse SYLOB 1 Table des matières 1 - SYLOB en Bref 3 2 L équipe dirigeante 5 3 Stratégie et positionnement 6 4 Une gamme de solutions ERP pour les PME industrielles 8 5 Les ERP SYLOB en mode

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ

NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ OUTSOURCING IT Le succès d une opération d outsourcing se mesure au degré de préparation et d implication des parties concernées. Mieux vaut donc faire preuve de pragmatisme

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs.

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Toute TPE-PME est à la recherche de solutions pour réduire ses coûts et améliorer son mode de fonctionnement. Comme n importe quelle entreprise, vous souhaitez

Plus en détail

Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT. Aastra Handbooks

Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT. Aastra Handbooks Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT Aastra Handbooks Sommaire Introduction 3 Contexte 4 Méthodologie 5 Résultats de l étude 6 Conclusion 17 Glossaire

Plus en détail

CRM. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion

CRM. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion CRM Editeur - Intégrateur de solutions de gestion 1 Stratégie CRM Prodware et ses partenaires stratégiques "Prodware élabore sa stratégie d édition à partir de la plateforme leader Microsoft, en l enrichissant

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

IT & TelCom. Pour une connexion parfaite.

IT & TelCom. Pour une connexion parfaite. IT & TelCom. Pour une connexion parfaite. Des services d informatique et de télécommunications complets. Nous faisons partie des prestataires suisses leaders dans le domaine des technologies de l information

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail