Les livrets découverte de la faune du Nord Les chauves-souris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les livrets découverte de la faune du Nord Les chauves-souris"

Transcription

1 Les livrets découverte de la faune du Nord Les chauves-souris

2 Sommaire L éditorial Page 03 Pages Pages Pages Page 16 Pages Page 19 Pages Pages L éditorial Qu est-ce qu une chauve-souris? Les espèces que l on trouve fréquemment dans le Nord La Pipistrelle commune La Noctule commune La Sérotine commune Le Murin de Daubenton L Oreillard roux Les espèces rares Le Murin de Bechstein Le Murin des marais Les chauves-souris menacées... Les actions entreprises pour leur protection Et moi, que puis-je faire concrètement? Jeu découverte Au rythme de la chauve-souris Les Espaces Naturels du Nord La chauve-souris est un animal mystérieux qui a inspiré de nombreux mythes et légendes. En Asie et en Inde, croiser la route d une chauve-souris est considéré comme un présage de bonheur. En Occident, elle ne bénéficie pas de la même réputation et se trouve fréquemment associée au malheur ou à la malédiction. Souvent craint, cet animal nocturne n est pas connu et apprécié à sa juste valeur. La chauve-souris ne présente pourtant aucun danger pour l Homme. Elle est même un véritable allié en consommant, par exemple, des quantités importantes de moustiques. Pourtant, en Europe les effectifs de certaines espèces sont en régression alarmante. Mammifère à fortes exigences écologiques, la chauve-souris est très sensible à l altération des milieux naturels, conséquence de nos modes de vie et de consommation. On dénombre actuellement dans le Nord 14 espèces de chiroptères différentes, dont certaines sont considérées comme rares. C est pourquoi le Département s investit activement dans la préservation de cette espèce et met en place, en partenariat avec de nombreux acteurs, des actions de protection et de sensibilisation sur ses Espaces Naturels Sensibles très fréquentés par les chauves-souris en période de reproduction. Le Département a souhaité accompagner la Nuit européenne de la chauve-souris en éditant un livret de découverte des espèces de chauves-souris présentes sur notre territoire. Cet outil pédagogique vous donnera les informations essentielles sur cet animal mythique, son rôle déterminant dans notre environnement, et sur ce que vous pouvez faire pour contribuer utilement à sa préservation. 03 Bernard DEROSIER, Président du Conseil général du Nord

3 Qu est-ce qu une chauve-souris? Espèce nocturne et peu connue du grand public, la chauve-souris évoque souvent la peur et fait l objet d une réputation peu valorisante. Au travers de ce livret, vous découvrirez que ce petit animal possède des qualités insoupçonnées. Plus qu un insecticide 100 % naturel, c est un véritable allié pour l Homme. Nous commencerons par un zoom sur les espèces communes que l on trouve fréquemment dans le Nord. Nous parlerons également de deux espèces rares de retour depuis peu dans notre département. Pour terminer, nous verrons que la chauve-souris est une espèce fragile qui nécessite des mesures de protection pour assurer sa pérennité. Si vous êtes prêt, partons ensemble à la découverte des faces cachées de la chauve-souris! Qui mieux que l intéressée pour se présenter... Je suis avant tout un mammifère! Chaque année, à la belle saison, je mets au monde un unique petit. Je joue un rôle important dans l équilibre naturel. Je ne mange que des insectes et peux en engloutir plusieurs centaines en une nuit. Je vis souvent auprès de vous : l été dans les greniers, l hiver dans les caves. Ma présence est un gage de bonne qualité de l environnement. On compte 21 espèces de chauves-souris dans le Nord - Pas-de- Calais et on en dénombre 14 pour le seul département du Nord. Je vois avec les oreilles Je vis la nuit. Pour me déplacer dans l obscurité, je n utilise pas la vue mais l ouïe. C est le système du sonar. J émets des cris inaudibles pour l Homme ; lorsque ces ultrasons rencontrent un obstacle, ils se réfléchissent et me reviennent aux oreilles. Cet écho me permet de localiser et le cas échéant d identifier les objets ou les êtres vivants qui se présentent devant moi. Ce système s appelle l écholocation. Je vole avec les mains Au fil de l évolution, mes bras et mes pattes se sont transformés en ailes. En écartant les doigts, je déploie une membrane de peau qui me permet de me déplacer dans l air. Les scientifiques ont créé un ordre à part pour nous répertorier : l ordre des chiroptères. Ce mot veut dire : qui vole avec les mains. Je migre et j hiberne Je n aime pas l hiver, le froid et les précipitations. Dès que la température baisse et que la nourriture se fait rare, je me prépare à hiberner et à vivre au ralenti pendant quatre ou cinq mois. Je parcours parfois de longues distances pour trouver le bon gîte, calme, suffisamment humide et à température constante. 05

4 1 Qu est-ce qu une chauve-souris? 2 - Mains Oreilles Les différents doigts sont reliés par une membrane de peau donnant l apparence d une aile. Ses mains lui permettent alors de voler de manière aisée, comme les oiseaux. Elles lui permettent de percevoir des ultrasons inaudibles par l Homme Tête, museau Poils 5 - Queue Elle agit comme un véritable gouvernail qui permet à la chauve-souris d orienter son vol Pattes Elles permettent à la chauve-souris de s accrocher facilement sur n importe quel support. Un réflexe mécanique lui permet de rester accrochée lorsqu elle dort tête en bas La chauve-souris a une mauvaise vue et utilise principalement l ouïe pour se repérer. Néanmoins, elle est capable de voir de jour comme de nuit. Le système de sonar qu elle a développé émet des ultrasons qui proviennent de la bouche mais peuvent également être diffusés par les narines. Quant à ses dents pointues, la chauve-souris les utilise uniquement pour attraper les insectes. La chauve-souris est recouverte de poils et possède deux mamelles pour allaiter ses jeunes. Ces particularités traduisent son appartenance à la classe des mammifères. La chauve-souris est le seul mammifère volant au monde!

5 Les espèces que l on retrouve fréquemment dans le Nord La Pipistrelle commune La Pipistrelle commune est l une des plus petites espèces d Europe. En effet, elle ne mesure qu une vingtaine de centimètres d envergure pour un poids maximal de 8 grammes.cette espèce vit principalement à proximité de l Homme, dans les villages et les grandes villes. Mais elle est aussi présente dans les parcs, les jardins, les bois et les forêts. Les colonies occupent toutes sortes de gîtes : trous de pic, fentes et fissures de bâtiments, creux des arbres têtards, nichoirs... Exclusivement insectivore, elle se nourrit principalement des petits papillons et des moustiques, qu elle peut attraper en quantité conséquente (plus de moustiques par nuit!). 09

6 Les espèces que l on retrouve fréquemment dans le Nord La Noctule commune La Noctule commune est une espèce de grande taille, pouvant mesurer jusqu à 40 cm d envergure pour un poids d une quarantaine de grammes maximum. Elle vit principalement dans les forêts, mais elle est parfois présente dans les parcs et jardins. Les colonies occupent les gîtes arboricoles comme des trous de pic ou des fentes et fissures d arbres creux. Cette espèce migratrice hiberne dans le Sud de la France d octobre à mars. Exclusivement insectivore, elle se nourrit principalement de gros coléoptères et de papillons de nuit. La Sérotine commune La Sérotine commune est une espèce de grande taille, pouvant aller jusqu à 38 cm d envergure environ pour un poids de 35 grammes. On la trouve dans les grands parcs, les jardins, les prairies, les villes et les villages. Les colonies se rassemblent généralement dans les combles d un bâtiment où les individus se cachent sous les chevrons, les poutres, dans les fissures des maçonneries... Elle aime chasser près des plans d eau bordés de grands arbres pour y attraper des insectes (papillons de nuit, coléoptères...). 11

7 Les espèces que l on retrouve fréquemment dans le Nord Le Murin de Daubenton Le Murin de Daubenton peut mesurer jusqu à 25 cm d envergure, pour un poids maximal de 15 grammes. Ce Murin (ou Verspertillon) est une espèce qui chasse couramment au-dessus des plans d eau. Ses gîtes favoris sont les arbres creux, mais aussi les blockhaus, les tunnels et les dessous de ponts. Il sort à la fin du crépuscule pour pêcher à la surface de l eau des proies variées (insectes aquatiques, moustiques, papillons de nuit et parfois même des alevins). L Oreillard roux L Oreillard roux est une chauve-souris que certains trouveront très mignonne et d autres non. Il a un pelage roussâtre sur le dos et gris sur le ventre. C est un animal de petite taille qui mesure environ 13 cm des oreilles à la queue. On caractérise souvent l Oreillard roux par ses oreilles qui peuvent mesurer jusqu au 3/4 de la longueur de son corps. Cette espèce de chauve-souris habite les zones arborescentes. Elle se nourrit de petits insectes, araignées, chenilles et notamment de papillons nocturnes. 13

8 Les espèces rares Le Murin de Bechstein Le Murin de Bechstein est la chauve-souris emblématique de nos forêts et bocages. Sa taille moyenne et ses grandes oreilles permettent d identifier l espèce. Elle mesure de 4 à 5 cm pour une envergure comprise entre 25 et 28 cm et ne pèse en moyenne pas plus de 12 grammes. On la rencontre uniquement dans l Avesnois, où le paysage bocager est abondant et où il subsiste suffisamment d arbres pour gîter. En hiver, le Murin de Bechstein s abrite dans les anciens remparts, forts ou blockhaus situés à l intérieur ou à proximité des boisements tels que la forêt de Mormal. Durant l été, cette chauve-souris recherche de gros arbres creux où elle pourra se reposer et élever son petit. Elle peut utiliser ainsi jusqu à 50 gîtes arboricoles différents sur la période estivale, c est dire l importance du maintien des arbres creux. Comme beaucoup d autres chauves-souris, le Murin de Bechstein se raréfie en région. La tendance à l uniformisation des forêts, la coupe des gros arbres et la disparition des prairies et haies réduisent sensiblement la taille de son territoire. Les espèces rares Le Murin des marais Le Murin des marais est la chauve-souris la plus rare de France. Actuellement, on la trouve uniquement dans notre région. Elle hiberne dans le Pas-de-Calais l hiver et c est l été qu on la rencontre dans le département du Nord. Cette chauve-souris de taille moyenne (environ 30 cm d envergure) est une grande spécialiste de la chasse aux insectes au-dessus de l eau. Avec ses grands pieds, elle vient attraper à grande vitesse (jusqu à 35 km/h) les insectes qui volent à la surface. Parfois, elle peut aussi utiliser sa queue comme une épuisette. Le Murin des marais affectionne particulièrement les grandes étendues d eau calmes, comme les canaux à grand gabarit (canal de l Aa par exemple) ou les lacs. Depuis quelques années, les spécialistes constatent une raréfaction de cette espèce dans la région, mais aussi dans les pays voisins comme la Belgique ou les Pays-Bas. La cause de cette régression n est pas concrètement définie, mais il semblerait que la pollution des eaux puisse jouer un rôle non négligeable. 15

9 Les chauves-souris menacées Les actions entreprises pour leur protection La diminution constante et inquiétante du nombre de chauves-souris, toutes espèces confondues, est liée au développement de nouvelles pratiques : agriculture intensive consommatrice d insecticides et de pesticides : les insectes sont les proies de prédilection des chauves-souris. réhabilitation d habitats anciens ou constructions aux normes actuelles : isolation complète des combles, ravalements de façades, obstruction des ouvertures... dégradation des territoires de chasse : disparition des zones humides, régression des paysages bocagers... Les mutations du paysage, l utilisation massive de pesticides, les dérangements durant la phase d hibernation ou encore la fermeture des accès aux gîtes sont autant de menaces pesant actuellement sur les chauves-souris et entraînant progressivement leur disparition. Afin d enrayer ce phénomène, de nombreux acteurs du territoire s impliquent au quotidien dans la protection de ces mammifères. Aménagement d une entrée de gîte. Pose d un gîte. Il faut savoir que les chauves-souris sont protégées par la loi du 10 juillet 1976 et la directive européenne habitat, faune, flore. Le Département agit dans ce sens et œuvre pour la préservation de ces espèces. Avec ses partenaires tels que les Parcs naturels régionaux de l Avesnois et de Scarpe- Escaut et la Coordination Mammalogique du Nord de la France (CMNF), il a mis en place les actions suivantes : Études et inventaires Avant de s investir dans des mesures de protection des chauvessouris, il est indispensable d améliorer les connaissances naturalistes sur ces espèces (écologie, répartition ), ainsi que la recherche de sites potentiels de reproduction et d hibernation par exemple. Préservation des milieux de chasse des chauves-souris S il est indispensable de protéger les chauves-souris, il ne faut pas négliger la protection de leurs habitats. Les collectivités œuvrent ainsi à la préservation de milieux naturels tels que le bocage ou les zones humides. Ces milieux sont particulièrement attractifs pour les chauves-souris car ils offrent des terrains de chasse riches en insectes. 17

10 Et moi, que puis-je faire concrètement? Sensibilisation des publics Depuis plus de 10 ans maintenant, les Parcs naturels régionaux en partenariat avec le Conseil général du Nord et la CMNF relaient tous les ans sur leur territoire la Nuit européenne de la chauve-souris, destinée à faire découvrir ce mystérieux animal au grand public. Une pièce de théâtre pédagogique Bat Marcel a spécialement été créée pour cette manifestation par le théâtre du Bimberlot du Quesnoy. S il est indispensable que des collectivités poursuivent leurs actions, il ne faut pas perdre de vue que vous pouvez aussi, par des gestes simples et concrets, apporter votre contribution à la sauvegarde de ces mammifères nocturnes. 19 Hibernation dans une brique creuse. Aménagements et protection des sites de reproduction et d hibernation Plusieurs églises ont été équipées pour accueillir dans les meilleures conditions les individus en reproduction pendant l été. Plus d une dizaine de sites d hibernation ont également été aménagés afin de préserver la tranquillité des chiroptères durant cette période critique pour eux (blockhaus en milieux forestiers et dunaires, remparts, passages souterrains ou encore four à chaux). Diverses interventions ont concerné des sites du Département ou du Conservatoire du littoral comme à Thumeries ou sur la dune Dewulf et la dune fossile de Ghyvelde. Pour tout renseignement, SOS Chauves-souris

11 En une année, la chauve-souris traverse différentes périodes de sa vie. Elle vit au rythme des saisons et passe par quatre étapes importantes : la reproduction, le regroupement en colonie, l hibernation et la dispersion. La chauve-souris t explique les quatre étapes de sa vie mais elle s est trompée dans l ordre. Lis attentivement la description de chaque étape et replace-les dans le bon ordre. Pour cela, aide-toi du déroulement des saisons, la chauve-souris a placé des indices dans le texte. Jeu dé couverte Au rythme de la chauve-souris Retrouve l ordre de mes quatre étapes de vie : 1) 2) 3) 4) Le conseil de la chauve-souris Il y a quatre saisons en une année : l hiver, le printemps, l été et l automne. Fais attention, l année commence avec la saison de l hiver! 21 Dispersion Le printemps pointe le bout de son nez, je cherche de nouveaux territoires pour chasser et me reposer. Je suis assez sédentaire et mon périmètre n excède jamais plus de quelques kilomètres. On peut parfois me retrouver endormie dans des cavités diverses (petits trous dans les murs, fissures dans les arbres, etc.). Reproduction L automne arrive avec le mois de septembre, c est l heure des rencontres Monsieur chauve-souris et moi décidons de nous retrouver dans un même lieu pour fonder une famille. Mais à notre arrivée, nous ne sommes pas seuls. Tout comme nous, de nombreux autres couples se sont également donné rendez-vous pour vivre leur amour. Hibernation Le temps se refroidit et je ne trouve plus beaucoup d insectes pour me nourrir. Dès novembre, je décide de m endormir profondément et je me réveillerai seulement en mars, au retour de la belle saison. Regroupement en colonie Début juin, le grand moment est arrivé! Je rejoins toutes les futures mamans chauves-souris pour mettre au monde un unique bébé. Pour cet évènement, nous cherchons un endroit bien chaud car nous sommes thermophiles (nous apprécions particulièrement la chaleur). Je peux ainsi me retrouver en compagnie de plusieurs centaines de congénères dans un même lieu. Réponses : 1) Hibernation - 2) Dispersion 3) Regroupement en colonie - 4) Reproduction.

12 Les Espaces Naturels du Nord Le Département du Nord, acteur de l environnement Le Nord est le département le plus peuplé de France. Face à une urbanisation constante, il a pris le parti de sauvegarder et protéger ses espaces naturels. Depuis 1979, le Département du Nord s est engagé volontairement dans une politique Espaces Naturels Sensibles (ENS). Cette politique lui confère une compétence environnementale, lui permettant d acquérir, aménager, gérer et valoriser des terrains à enjeux écologiques. Le Département intervient aujourd hui sur une soixantaine de sites ENS, soit près de ha dont environ ha en propriété. Ces sites reflètent toute la diversité des milieux naturels du Nord (dunes, terrils, marais, bocages, milieux boisés ). La sauvegarde de la biodiversité, un objectif prioritaire L intervention départementale sur les sites ENS repose sur deux objectifs : la préservation de la biodiversité et leur ouverture au public lorsque cela est possible. De nombreuses actions sont initiées par les agents départementaux afin de répondre à ces enjeux et préserver le patrimoine naturel des Nordistes. Afin de sensibiliser la population à la protection de l environnement, le Département met également en place des programmes pédagogiques, édite des livrets et autres documents de découverte et participe également à de nombreux évènements. Et la chauve-souris dans tout ça? La chauve-souris est un mammifère protégé qui est actuellement en voie de raréfaction du fait des dégradations constantes de ses milieux de vie et de l usage intensif des pesticides. Pour faire face à ces menaces, le Département du Nord s est associé à de nombreux acteurs pour réaliser des interventions sur ses sites mais également informer et sensibiliser la population, notamment au travers de sa participation à la Nuit européenne de la chauve-souris. 23

13 Les livrets découverte de la faune du Nord À paraître prochainement : Les amphibiens, le peuple des grenouilles, crapauds et tritons Pour en savoir plus sur les chauves-souris Département du Nord Direction du Sport, du Tourisme et des Espaces Naturels Service Espaces Naturels Sensibles 51, rue Gustave Delory Lille Cedex Tél. : Fax : Courriel : Site : Coordination Mammalogique du Nord de la France Maison Régionale de l Environnement et des Solidarités 23, rue Gosselet Lille Tél. SOS Chauves-souris : Courriel : Site : Parc naturel régional de l Avesnois Maison du Parc Grange Dîmière 4, cour de l Abbaye - BP Maroilles Tél. : Fax : Courriel : Site : Parc naturel régional Scarpe-Escaut Maison du Parc Le Luron 357, rue Notre Dame d Amour Saint-Amand-les-Eaux Tél. : Fax : Courriel : Site : Illustrations - Photos : Michel Kokot - Sophie Desfougères - Gérard Delenclos - Vincent Gavériaux - Philippe Vanardois - Philippe Penicaud - Laurent Arthur Création : Conseil Général du Nord - DIC Graphisme - maquette : Procom - Edition 2009

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes Table des Annexes Annexe I : Procédure de désignation des sites Natura 2000 (ZPS et SIC). Annexe II : Composition du comité de pilotage. Annexe III : Exemple de cahier de pâturage tournant Manade. Annexe

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

RENOVATION DES BÂTIMENTS ET CONSERVATION DES CHAUVES-SOURIS

RENOVATION DES BÂTIMENTS ET CONSERVATION DES CHAUVES-SOURIS Groupe Chiroptères de Midi-Pyrénées RENOVATION DES BÂTIMENTS ET CONSERVATION DES CHAUVES-SOURIS En France, toutes les chauves-souris sont protégées par la loi de 1976 sur la protection de la nature. L

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards Carte d'identité : Description Que mange-t-elle? Taille La grenouille mesure entre 4 et 5 cm. La grenouille avale ses proies. La grenouille a la peau nue. Elle possède quatre pattes. La grenouille nage

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence

BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence Premiers essais 2009 Observateurs : Fabien Berhault Arnaud Le Houédec Chloé Thomas Rédacteur : Arnaud Le Houédec Présentation du matériel Le matériel

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

chauves-souris une histoire renversante!

chauves-souris une histoire renversante! Dans la même collection : Le sentier des cabanes Le sentier écofuté à la recherche du Butor étoilé le sentier de la Palunette les chauves-souris une histoire renversante! Ce livret a été réalisé dans le

Plus en détail

Activités Bureau des Guides

Activités Bureau des Guides Activités Bureau des Guides au départ du CENTRE DE DEPAYSEMENT ET DE PLEIN AIR DE MARBEHAN 1 Table des Matières Introduction I. Faune II. Habitats III. Wildcraft & Orientation IV. Coin des Artistes V.

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

Héron. branché NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre

Héron. branché NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre Le petit Héron branché Infolettre pour les professionnels de l éducation www.heritagestbernard.qc.ca Volume 3 Numéro 3 AUTOMNE 2012 NOUVEAUTÉ CET AUTOMNE! 22 octobre au 2 novembre Le À lire dans cette

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac Comité de pilotage 2014 Site natura 2000 des carrières de Cénac Ordre du jour Bilan de la première tranche d animation (2011 2014) Perspectives pour la future tranche (2015-2017) SE2 Acquisition, pose

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 14 16 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov1 Si belles hirondelles! Commission européenne BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov2 Cette publication a été

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses

Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses Il était une fois Une forêt mystérieuse!!! Parcourez cette forêt, explorez la Franche-Comté, partez à la rencontre de ses paysages et de ses richesses. Du massif Vosgien aux plateaux du Jura, en passant

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun On the spot Ecocertification et images satellites Exploitation forestière tropicale au Cameroun Exploitation forestière tropicale au Cameroun Un nombre croissant d opérateurs forestiers s engagent dans

Plus en détail

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE Bancs publics Pour un piéton dont les ressources de mobilité sont limitées, le banc public n est pas uniquement un lieu de détente, mais il lui sert également à retrouver des forces pour poursuivre son

Plus en détail

puisqu il est doté d un corps fin et allongé, contrairement au rat commun qui est bien plus costaud.

puisqu il est doté d un corps fin et allongé, contrairement au rat commun qui est bien plus costaud. Les rongeurs Les rongeurs, tels que les rats, les souris et les écureuils ont une seule paire de dents incisives en forme de ciseau dans chaque mâchoire. Ils ont une espace très prononcée entre les incisives

Plus en détail

L ombre commun dans le canton de Vaud

L ombre commun dans le canton de Vaud Centre de conservation de la faune et de la nature Inspection de la pêche Chemin du Marquisat 1 1025 St-Sulpice Service des forêts, de la faune et de la nature www.dse.vd. vd.ch T 021 557 86 30 F 021 557

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés La conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés Rédaction (ordre alphabétique) Amélie Denoncourt, étudiante

Plus en détail

Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004

Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004 Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004 Atelier technique tenu à l invitation de la Direction Générale des Forêts de Tunisie,

Plus en détail

Formation FORÊT Les massifs

Formation FORÊT Les massifs Formation FORÊT Les massifs Ateliers du patrimoine naturel de Picardie Rémi François Paul Janin 20/04/2014 Tour d horizon des principaux massifs picards Retz : l héritage de la futaie cathédrale Dominance

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Module Les animaux Animation Le monde de l étang

Module Les animaux Animation Le monde de l étang Module Les animaux Animation Le monde de l étang Animations nature à l école de Pinchat, Veyrier, février à juin 2014, classes de 8P AVANT L ANIMATION 1. Préparation des élèves avant l animation - Lire

Plus en détail

Projet de ferme éolienne des Besses Commune d Orsennes

Projet de ferme éolienne des Besses Commune d Orsennes Projet de ferme éolienne des Besses Commune d Orsennes Résumé non technique Version actualisée en novembre 2013 en réponse à l Avis de l Autorité Environnementale du 16 septembre 2013 Biotope Agence Centre

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Exposition temporaire «Très toucher»

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Exposition temporaire «Très toucher» COMMUNIQUÉ DE PRESSE Exposition temporaire «Très toucher» Du 7 juillet au 7 décembre 2012 à L Arche des Métiers L ARCHE DES MÉTIERS - CCSTI de l Ardèche Place des Tanneurs BP 55-07160 LE CHEYLARD Tél.

Plus en détail

BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage. La nature vous passionne, faîtes en votre métier!

BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage. La nature vous passionne, faîtes en votre métier! BTS Gestion et Protection de la Nature Par apprentissage La nature vous passionne, faîtes en votre métier! Une formation tournée vers l étude, la gestion et la valorisation de la biodiversité 10 h de matières

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire Jardin Pourquoi faire un jardin? Quel type de jardin mettre en place? Quelle

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC du quartier de l école Polytechnique BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC DU QUARTIER DE L ECOLE POLYTECHNIQUE Commune de Palaiseau Juillet 2014 7C785 Table des matières Table des matières... 2 Liste

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur.

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur. Nous vous invitons à faire compléter ce questionnaire par votre enfant et à le compléter par la suite en utilisant la section qui vous est attribuée en pensant à votre enfant. Directives Lis chaque énoncé

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

Projets pédagogiques de sensibilisation au patrimoine naturel de la Côte-d Or

Projets pédagogiques de sensibilisation au patrimoine naturel de la Côte-d Or Projets pédagogiques de sensibilisation au patrimoine naturel de la Côte-d Or Offre de la rentrée 2014-2015 à travers ce programme innovant, inscrit dans sa politique des Espaces Naturels Sensibles, le

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve.

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Cette année 2006-2007 les élèves de 6 ème Mauve bénéficient de la classe à PAC sur le

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993

ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993 ETAT DES LIEUX RAPPEL DE L ETAT DES LIEUX EFFECTUE EN JANVIER 1993 1 ETAT DES LIEUX AU PRINTEMPS 2010 Végétation Souche effondrée Végétation Parties hautes des murs effondrées Cheminées effondrées Ouverture

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Inauguré en juin 2013, le centre régional pour la biodiversité Beautour redonne vie à l héritage

Plus en détail

Vipère ou couleuvre?

Vipère ou couleuvre? Vipère ou couleuvre? Une promenade à la campagne peut être l occasion d un «tête à tête» avec un serpent Oui, mais est-ce une couleuvre? ou une vipère? Quelques indices pour vous permettre de différencier

Plus en détail

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE II Le toit / Leçon 4 : La charpente 19. Voir Leçon 5. 20. Pour les solins, voir p. 38. LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE On s alarme souvent de la courbe d un arbalétrier ou d un entrait

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION POUR LA PROTECTION DE NOTRE PATRIMOINE MARITIME & TERRESTRE DOSSIER DE PRESENTATION LES STANDS DES PARTENAIRES DE FAMILLES DE FRANCE Les partenaires de Familles de

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central Situation en Languedoc-Roussillon Aubrac Espèces Maculinea alcon Maculinea rebeli Maculinea arion autres espèces de papillons Méjean Montagne

Plus en détail

avec Lépido Les papillons sont des insectes. RENCONTRE Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes.

avec Lépido Les papillons sont des insectes. RENCONTRE Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes. T H E O R I E 1 RENCONTRE avec Lépido Les papillons sont des insectes. Connais-tu le point commun de tous ces animaux? Ils ont tous.. pattes. Recherche et place le nom de chacune des parties du papillon

Plus en détail

Surligne les phrases si elles sont justes :

Surligne les phrases si elles sont justes : 1) L escargot a besoin de chaleur. Entoure : L escargot est un : 2) Il sort de sa coquille quand l atmosphère est sèche. VERTEBRE - INVERTEBRE 3) Sans coquille, l escargot meurt. OISEAU REPTILE - MOLLUSQUE

Plus en détail

Des îlots de verdure. sur les TOITURES

Des îlots de verdure. sur les TOITURES Des îlots de verdure sur les TOITURES L augmentation des surfaces imperméables, comme les routes, les parkings, les bâtiments et la raréfaction des espaces verts en ville est un constat indéniable. Les

Plus en détail

Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats.

Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats. Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats. - VETOFORM - Laboratoire DAZONT Contact presse Johann Fourmond / Marie Gesrel Agence RELEASE PRESSE Tel : 02 99 65 05 47 Port

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte»

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» «Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» Silva Cell Module d enracinement pour arbres Application : - Le module Silva Cell crée un espace souterrain permettant l enracinement des arbres en ville.

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail