Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne."

Transcription

1

2 Introduction Cette brochure disponible en anglais, français, polonais, portugais, italien, espagnol et allemand est une manière d exploiter les principales conclusions du Projet européen E-ViEW, créé pour explorer les possibilités d utiliser un Campus Virtuel afin de fournir une formation en gestion aux apprenants qui se forment sur le lieu de travail. Il se divise en deux parties : la première comprend un résumé du projet E-ViEW et ses réalisations pendant ses deux années d existence. Dans cette partie, vous trouverez une description des différentes activités réalisées par les partenaires lors de la conception et le pilotage d un apprentissage au travail supportant le Campus Virtuel. La seconde partie compte une version distillée de diverses recommandations effectuées par les partenaires se basant sur leur expérience, mises à disposition d autres personnes intéressées par la mise en place d un type similaire de Campus Virtuel pour Apprenants sur le lieu de travail. Auteurs Cette brochure a été écrite par Malgorzata Gramala du Bureau de projets éducatifs internationaux, à l Université de Lodz. Le soutien rédactionnel et pour la mise en page a été fourni par Annemie Boonen, Directrice du projet E-ViEW, Charlotte Saward, Responsable du projet E-ViEW, à l UEL Connect, et Nikki Cortoos, Alberto Nantiat et Sally Reynolds de l ATiT, en Belgique. Disponibilité Cette brochure est disponible gratuitement sur le site internet du projet: La présente publication est protégée par une licence «Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike license 3.0.» Clause de non-responsabilité Le contenu de la présente publication relève de la seule responsabilité de l auteur et la Commission n'est pas responsable de l'utilisation qui pourrait en être faite. Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

3 L Apprentissage sur le lieu de travail (WBL) est souvent défini comme un processus de reconnaissance, de création et d application des connaissances par, pour et sur le lieu de travail de plus en plus essentiel pour les organisations, tant du secteur public que du privé. Le WBL peut être fourni sous différents formats et est souvent considéré comme une manière de soutenir le personnel dans leur acquisition de qualifications et compétences. Un format sous lequel le WBL peut être fourni est via l utilisation d un Campus Virtuel (CV) qui fonctionne généralement comme une collecte de ressources, matériaux et services essentiellement sur internet permettant aux apprenants, mentors et enseignants de se réunir pour l enseignement et l apprentissage. Si l'on pousse ce raisonnement un peu plus loin dans le domaine des qualifications et compétences de gestion, un Campus Virtuel pour un Apprentissage sur le lieu de travail des compétences de gestion vise à satisfaire la demande de l employeur concernant un renforcement des qualifications de gestion permettant, en même temps, aux universités d exploiter leurs ressources éducatives (libres) basées sur la compétence en matière de gestion. L apprentissage sur le lieu de travail est un processus de reconnaissance, de création et d application des connaissances par, pour et sur le lieu de travail Un des facteurs les plus essentiels pour les apprenants sur le lieu de travail est l authenticité de l apprentissage. Les travaux d apprentissage doivent être contextualisés et intégrés sur le lieu de travail et les problèmes de manière concrète. Les apprenants n ont pas seulement besoin de se rappeler des informations. Un meilleur niveau de compétences, l acquisition de qualifications et l application des deux sur le lieu de travail sont vraiment importants pour les apprenants désirant travailler dans une économie mondialisée. Le lieu de travail devrait être traité comme un lieu différent de la salle de classe, mais plutôt comme un lieu d apprentissage additionnel. Les connaissances acquises au travail devraient être appliquées lors d un processus d apprentissage. De plus, l apprenant devrait appliquer, tout en étudiant, les connaissances pratiques du lieu de travail. Une manière efficace d aborder l apprentissage sur le lieu de travail est d adopter le concept de Signatures pédagogiques. Ces pédagogies sont définies par Shulman (2005) 1 dans le contexte d éducation professionnelle comme pratiques courantes visant à faciliter aux novices la pensée, la réalisation et l acquisition des valeurs d une profession. Même si l on retrouve les signatures pédagogiques dans le domaine de l éducation, elles sont notamment associées au développement professionnel des futurs professionnels. C est dans ce contexte que le Projet E-ViEW a été créé pour concevoir, développer et piloter le Campus Virtuel Européen pour les apprenants sur le lieu de travail qui serait axé sur l amélioration de leurs qualifications et compétences de gestion dans un contexte européen. Les raisons du projet ont été basées sur l évolution des lieux de travail européens exigeant de nouvelles qualifications et compétences de gestion et qui, en même temps, offrent de nouvelles opportunités d apprentissage. A partir d une analyse des besoins Le projet a débuté par une analyse des besoins détaillée avec une révision des ressources existantes des méthodologies, méthodes et outils concernés afin de s assurer que le processus était axé sur l innovation. Chaque partenaire du projet universitaire a évalué les besoins des employeurs, employés et EES de son pays ayant trait à ce qui suit : campus virtuel, exigences des programmes, pédagogie, TIC, accréditation et soutient (soutien universitaire, technique et scolaire). Les principales conclusions issues de leurs analyses sont les suivantes : Il existe un manque évident de pratiques courantes. Les EES individuels et les entreprises ont leurs propres méthodes de résolution du problème concernant l utilisation de la technologie pour permettre, soutenir et appuyer l apprentissage sur le lieu de travail. 1 LEE S. SHULMAN (2005), Signature Pedagogies in the Profession. E-ViEW a développé, piloté et disséminé des ressources, méthodes et méthodologies pour soutenir la création d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail

4 Il n existe aucun modèle ni définition universellement admise en ce qui concerne la Une analyse des besoins a révélé un manque de constitution d un «campus virtuel». pratiques courantes, des définitions imprécises, Il existe un besoin d authenticité dans l apprentissage sur le lieu de travail : les un besoin d authenticité et une demande de travaux d apprentissage devraient être qualifications et de compréhension contextualisés et intégrés sur le lieu de travail et les problèmes. Le lieu de travail ne devrait pas être différent de l université ou de l EES : il devrait être considéré comme un lieu d apprentissage additionnel. Les concepts de «qualifications» et «compréhension» sont plus demandés que «se souvenir des informations» et «gérer les connaissances abstraites». Les employeurs et employés exigent des qualifications hautement transférables et adaptables qui sont utiles sur le lieu de travail, telles que la résolution de problèmes, la collaboration, la communication, la prise de décision et la planification. Le cadre est centré directement sur l apprentissage, le soutien de la préparation ainsi que les activités du cours et les travaux d évaluation intégrés concernés Lors de la phase de conception, les partenaires se sont concentrés sur l adéquation des besoins spécifiques du marché du travail européen et de la conception du Campus Virtuel en vue de créer un Campus Virtuel Européen d Apprentissage sur le lieu de travail commun à tous les contextes partenaires. L idée principale à la base de ce Campus Virtuel Européen était de permettre aux apprenants de développer des qualifications et une compréhension dans des contextes d entreprise authentiques. Un premier pas de ce processus était de s accorder sur une définition commune dans laquelle un Campus Virtuel était compris comme étant «l espace dans lequel nous apprenons, se situant au-delà des limites de l espace, du temps et de l institution physique». Le cadre du Campus Virtuel créé par les partenaires impliquait trois secteurs d activités liés les uns aux autres : La création d un Campus Virtuel où le principal centre d attention était le processus d apprentissage. Les moyens mis en doute par la conception pédagogique de base étaient ceux relatifs à la spécification des résultats d'apprentissage escomptés et à la création des conditions du rendement et de l amélioration des étudiants. L offre d une structure impliquant à la fois le processus de préparation et les vraies activités dans lesquelles les apprenants sont impliqués. Cette approche du Campus Virtuel différait vraiment de la conception du e- learning traditionnel. La difficulté au niveau de l offre concernait le fait de varier la méthode (en combinant la prestation en face-à-face et en ligne) et le rendement de l étudiant y compris. Se mettre d accord sur une Stratégie d évaluation dans laquelle les étudiants pourraient démontrer comment ils ont bien réalisé leurs Objectifs d apprentissage individuels (OAI). Dans l idéal, le mode d évaluation nécessaire pour reproduire les conditions de prestations de service. Les partenaires ont convenu que, sur un Campus Virtuel, il était important de tester de nouvelles méthodes d évaluation étant donné l importance de montrer des méthodologies d évaluation ainsi que le rôle que celles-ci dans l apport de modifications aux cadres réglementaires. Cette manière selon laquelle ce cadre a été conçu comprenait les étapes suivantes : Virtual campus

5 Le Cadre pédagogique pour un CV de WBL à la suite de ce processus a défini les principales recommandations en termes d utilisateurs, d employeurs et d EES. Il comprenait aussi une liste des compétences de gestion proposées, révisées et classées ainsi qu une méthode pour aborder les stratégies d apprentissage virtuel dans le WBL. L méthode adoptée pour la création de ces compétences a été celle d adopter le concept de Signatures pédagogiques déjà décrit. Le Cadre pédagogique d E-ViEW pour un CV de WBL présentait les caractéristiques suivantes : En principe les connaissances, qualifications et attitudes comprises dans la liste des compétences de gestion se situaient dans les niveaux 5 et 6 du Cadre Européen des Certifications (CEC) 2. Le soutien technologique des modèles était basé sur l hypothèse selon laquelle chaque partenaire possédait ses propres outils et mécanismes de soutien. La plateforme Moodle est utilisée par tous les partenaires qui ont donc accepté d utiliser Moodle v.2 en tant que base du développement. La fourniture d une plateforme centralisée liée à la plateforme partenaire a favorisé Axe sur l Apprentissage supportant de l échange de bonnes pratiques et de soutien. multiples activités d apprentissage et Cet environnement a été conçu comme un espace de travail international, principalement élaborant une stratégie d évaluation commune pour soutenir les exemples des enseignants et des cours, et qui a aussi permis la coopération entre les experts individuels et les apprenants. Les directives d organisation et de fonctionnement des cours ont été conçues pour supporter le besoin d un apprentissage authentique et d un bon alignement entre le contenu du cours et le contexte professionnel. État actuel du Campus Virtuel d E-ViEW Le Campus Virtuel d E-ViEW qui a été testé avec des apprenants sur la fin du projet est une plateforme de prestation de services Open Source. Il a été construit pour aborder les facteurs de réussite essentiels pour des CV de WBL durables à travers l Europe en prenant en compte les problèmes linguistiques et culturels ; le soutien universitaire, technique, didactique et plus vaste apporté aux apprenants ; la communication efficace permettant d améliorer la mobilité virtuelle entre les apprenants, les tuteurs et les entreprises. La plateforme fournit des zones individuelles clairement navigables pour tous les utilisateurs et intuitive, sur laquelle les tuteurs et étudiants peuvent proposer et trouver des supports d apprentissage/zones d activités. Ces zones sont : La page d accueil avec des liens vers les zones institutionnelles spécifiques contenant des ressources ainsi que des activités d apprentissage créées par des tuteurs spécialistes d apprentissage sur le lieu de travail issus de divers établissements. Un lien direct vers un espace d activité pilote internationale/ La zone des apprenants dans laquelle les utilisateurs peuvent trouver des outils, y compris un forum de discussion, une messagerie instantanée et un outil de rencontre virtuelle pour communiquer avec d autres apprenants sur le lieu de travail à travers l Europe. Une zone Tuteurs et Experts qui facilite la discussion, communication et collaboration virtuelle entre les tuteurs et experts de l apprentissage sur le lieu de travail. Un référentiel consultable de toutes les ressources pour le WBL sur la plateforme E-ViEW. Une ressource peut être constituée par des documents de textes traditionnels, des supports d apprentissage, des liens vers des conférences vidéo et audio, vers des activités d apprentissage, telles que des quizz, des tests et des wikis interactifs. Des blogs sur lesquels les utilisateurs de la plateforme peuvent publier des articles au sujet de tout ce qu ils veulent partager avec la communauté. Mon Profil, où l utilisateur peut visualiser son profil ainsi que ses publications sur le forum ou sur des blogs. 2

6 Cette section de la brochure vise à vous aider à concevoir, développer, fournir et évaluer votre propre prestation d Apprentissage sur le lieu de travail via un Campus Virtuel centré sur l amélioration des qualifications et compétences de gestion dans un contexte européen. Elle contient des recommandations résultant du travail d E- ViEW et est destinée à vous aider à vous assurer que vous abordez toutes les questions technologiques, stratégiques, organisationnelles, didactiques, pédagogiques, économiques et de qualités appropriés nécessaires à la mise en place réussie du Campus Virtuel Européen visant à améliorer les qualifications de gestion des apprenants sur le lieu de travail. Dans la dernière section, nous vous fournirons des informations concernant l utilisation du Campus Virtuel d Apprentissage au travail mis en place pour le projet E-ViEW. Conception pédagogique pour le WBL Vous devez d abord créer un modèle pédagogique approprié pouvant servir de base au développement de votre cours. Veuillez prendre en compte ce qui suit au moment de la conception d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail : La conception doit fournir une série d énoncés des résultats d apprentissage escomptés acceptés par toutes les personnes concernées : l apprenant, le prestataire du cours, l employeur. La conception doit décrire les niveaux désirés de rendement de l apprenant. La conception doit impliquer l apprentissage qui comprend des travaux authentiques pouvant être sélectionnés et développés dans différents contextes de prestation. Toutes les activités d apprentissage doivent favoriser l intégration des précédentes expériences des apprenants et les amener à transférer, appliquer et faire correspondre les connaissances et les qualifications qu ils possèdent en bâtissant de nouvelles connaissances et en développant de nouvelles compétences. Le modèle final doit encourager l interaction entre les apprenants, favoriser la construction collaborative de connaissances à travers l échange d expérience. La conception doit mêler l expérience éducative autant que possible avec la réalité du monde du travail. Les stratégies d évaluation doivent clairement indiquer le niveau de compréhension de l étudiant ayant besoin d être développé. Les travaux d évaluation doivent permettre aux apprenants de montrer clairement leur niveau de compétence en ce qui concerne leurs OAI. L évaluation peut inclure l apport des employeurs ainsi que des autres personnes sur le lieu de travail. Cette méthode peut augmenter le niveau de compétence acquis et identifier les changements de comportement en tant que tels, les compétences se manifestent sur le lieu de travail. Une méthode pédagogique que nous recommandons est celle qui consiste à utiliser ce qui est connu en tant que modèle de Contextes pour la Compréhension de l éducation d entreprise (CUBE). L objectif principal de ce modèle est «l enseignement pour la compréhension» et il est centré sur trois types de travaux que l apprenant dot réaliser afin de démontrer qu il a bien compris un concept ou un sujet.

7 Le premier consiste au suivi ou à la cartographie des limites conceptuelles. Dans ce type de travail, les apprenants décrivent la structure de concepts, identifient les exemples valides ainsi que les non-exemples, et établissent des liens, des interdépendances et des relations entre les différents concepts de l éducation d entreprise. Les résultats, qui peuvent être publiés en tant que ressources partagées, incluent des cartes conceptuelles, des exemples et non-exemples, des résultats souvent confondus avec des exemples, des comparaisons, etc. Les types utiles de travaux comprennent le suivi ou la cartographie des limites conceptuelles expliquant des concepts à aux autres et formulant des questions génératives Les exemples de ces travaux peuvent comprendre la cartographie des différentes significations du terme «leadership» ou la distinction entre les problèmes de communication et les problèmes ne concernant pas la communication. Le deuxième type de travail implique l explication des concepts aux autres se basant sur l idée que si vous connaissez bien quelque chose, alors vous devriez être capable de l expliquer. Il facilite l apprentissage en exposant d éventuelles faiblesses et lacunes de compréhension. Il ne faudrait pas le confondre avec les explications des enseignants. Les explications de concepts doivent être contextualisés, pertinents et appliqués sur le lieu de travail. Les exemples de ces travaux peuvent expliquer les divers éléments d un bilan ou la différence entre la comptabilité financière et la comptabilité de gestion. Le troisième type de travail concerne la formulation de questions génératives impliquant que les apprenants formulent des questions au sujet d un concept, tel que le leadership ou la structure organisationnelle. Les questions génératives sont ouvertes, problématiques, intéressantes (suscitant la curiosité) et représentent des problèmes pratiques basés sur de réelles expériences ou sur des scénarios sur le lieu de travail. Il convient de remarquer que le travail consiste à générer des questions mais pas nécessairement d y répondre. L enquête générative incite les apprenants à trouver de nouvelles descriptions de problèmes, d insister sur la réflexion et de favoriser l émergence de nouvelles significations. Compétences de gestion pour le WBL Les dix compétences de gestion ayant été définies lors de la prestation via le CV du WBL E-ViEW sont les suivantes : 1. Compétences commerciales : connaissances étendues depuis l expérience et l éducation, capacité à diagnostiquer les besoins des consommateurs et idées ainsi que les produits sur le marché. 2. Compétences d entreprise : capacité de coopérer avec des superviseurs et collègues, capacité de s identifier avec l entreprise. 3. Compétences personnelles : capacité de gérer des situations stressantes, capacité de faire face à un échec, d être rigoureux, autonome dans l organisation et exécution des tâches. 4. Compétences cognitives : créativité et ingéniosité, capacité de résoudre les problèmes rapidement, volonté d apprendre et ouverture face aux changements. 5. Compétences sociales : affirmation de soi, compétences de négociation, capacité établir des contacts et à acquérir des connaissances. 6. Compétences managériales : compétences de leadership, capacité à fixer des objectifs, prendre soin des subalternes, courage managérial, aptitudes à motiver et pensée stratégique. 7. Compétences décisionnelles : application au risque, prise de décision, compétences de pensée analytique et analyse de l investissement. 8. Compétences d équipe : compétences interpersonnelles, capacités de déléguer, esprit d équipe et communication. 9. Compétences d innovation : pensée créative, résolution de problèmes et initiatives entrepreneuriales. 10. Compétences de projet : direction de projets, planification et gestion du temps. Cette liste peut servir de base pour l aspect du développement du contenu des prestations de modules de WBL aux compétences de gestion via un campus virtuel. La transférabilité des modules à travers l Europe peut être garantie par l utilisation du Cadre Européen des Certifications (CEC) dans lequel les crédits sont attribués en fonction du système européen de transfert de crédits (ECTS) ou du système européen de transfert de crédits pour l'enseignement et la formation professionnels (ECVET). Les deux systèmes sont applicables aux cours WBL. Les ECTS sont basé sur le nombre d heures de travail tandis que les ECVET dépendent de l importance relative des acquis

8 d apprentissage. En termes de niveaux, nous suggérons que ces compétences soient enseignées au niveau CEC 5 et 6. Organisation et prestation Le modèle de prestation décrit dans la présente brochure est celui dans lequel les principaux fournisseurs sont issus d'établissements d'enseignement supérieur. La prestation de cours ou de modules peut prendre la forme d un partenariat stratégique entre l employeur et l établissement d enseignement supérieur pouvant résulter en crédits attribués en vue d un diplôme ou d un certificat universitaire. Les apprenants doivent toujours être informés de l éventuelle valeur des compétences acquises en temps d accréditation professionnelle ou universitaire. Les cours WBL sont généralement inclus dans une stratégie de développement professionnel, d apprentissage permanent ou de formation continue. Lorsqu il s agit de choisir un mode de prestation, nous recommandons que : La méthode de prestation soit mixte, ce qui implique une combinaison de prestation en face-à-face (simultanée) ou en ligne (non simultanée). La combinaison peut varier selon la configuration du cours, des technologies disponibles, des préférences de l établissement, etc. La prestation doit impliquer les performances de l apprenant, ce qui peut prendre diverses formes. Les apprenants doivent être actifs et engagés tout au long de la formation. L apprentissage est facilité par l amélioration du rendement et de commentaires efficaces. Modèle de cours Nous proposons une structure d Apprentissage sur le lieu de travail via un Campus Virtuel basée sur le modèle organisationnel de Gilly Salmon 3 et comprenant cinq étapes : 1. Accès et motivation : (i) garantir la bonne configuration des participants au système et leur accès, (ii) accueillir les apprenants et proposer de l assistance pour les s ou le téléphone, (iii) envoyer un premier message. 2. Socialisation en ligne : (i) développer l unité du groupe et familiariser les apprenants avec l environnement d apprentissage en ligne, (ii) encourager les apprenants à partager des expériences. 3. Échange d informations : (i) encourager la participation des apprenants à des forums pour discuter du contenu disponible en ligne, (ii) encourager et supporter les différentes stratégies de gestion des informations. 4. Construction des connaissances: (i) guider et fournir le nécessaire pour faciliter le processus d apprentissage, (iii) encourager l interaction entre les apprenants pour établir des liens entre les différentes contributions ainsi qu entre ces contributions et le contenu. 5. Développement : (i) encourager la pensée critique des apprenants. Afin de favoriser l interaction, nous vous proposons les solutions suivantes : Permettre aux apprenants de transférer, appliquer ou faire correspondre les connaissances et les qualifications qu ils possèdent lors de formation en salle de classe et de formation à distance par des méthodologies actives appliquées à l apprentissage en ligne. Proposer des activités éducatives favorisant l intégration des précédentes expériences des apprenants par l interaction et la collaboration électronique en bâtissant des connaissances. Promouvoir l interaction entre les apprenants, la construction collaborative des connaissances par l échange d expériences Permettre aux apprenant de bâtir leurs propres connaissances en étudiant le contenu fourni, en résolvant des problème et en observant les différentes méthodes de résolution proposées utilisées par les autres apprenants. 3 G. SALMON (2002), E-tivities. The Key to Active Online Learning

9 Module test Ci-après un exemple de la manière dont vous pouvez organiser un module en abordant un thème spécifique. Timing et structure Présenter le thème avec 3 sessions en ligne non simultanées (temps estimé : 1 heure par session). Pendant ces sessions, s assurer de présenter les contenus, objectifs et activités du module. S assurer d assister les apprenants en veillant à ce qu ils aient bien compris ce qu ils doivent faire pendant le module. Fournir aux apprenants toutes les ressources et supports dont ils ont besoin pour entamer une période d étude individuelle fructueuse. Fournir une opportunité d avoir une session supplémentaire pour discuter des idées des apprenants, les commentaires et les impressions ainsi que pour répondre à d autres questions. Il est important d avoir une précise du temps requis pour chaque activité ainsi que du temps de tutorat nécessaire pour assister les apprenants. Objectifs spécifiques Chaque thème dans un module doit comprendre un ensemble explicite et clairement présenté d objectifs spécifiques. Ressources Les ressources disponibles pour soutenir le thème doivent comprendre : 1. Des liens vers des bibliothèques virtuelles et autres ressources électroniques, 2. Des supports corporatifs/institutionnels 3. Des supports texte : documents Word, documents PDF, présentations, 4. Des animations/simulations multimédia, 5. Des vidéos. Le format de la ressource doit toujours être spécifié. Les apprenants doivent savoir en avance si un document sera téléchargeable sur son ordinateur ou s il sera redirigé vers un autre site internet. Ils devront aussi être avertis en ce qui concerne les limites de taille de fichier dans le cas, par exemple, du téléchargement d un support vidéo. Activités d évaluation Les activités d évaluation peuvent se réaliser individuellement ou en groupe selon les compétences ou qualifications à développer. Elles peuvent comprendre l évaluation de discussions (messagerie, forum), des petits quizz pour l autoévaluation, ainsi que l évaluation des outils de blogs et de wikis permettant la construction collaborative di contenu. Les activités sur Moodle à mettre en place pour supporter ce model Sur le Moodle standard, il existe 13 différents types d activités pouvant être utilisées : 1. Devoirs les tuteurs notent et commentent les dossiers et devoirs créés en ligne et hors ligne 2. Messagerie permet aux participants d avoir une discussion simultanée en temps réel 3. Choix permet à un enseignant de poser une question et de faire un choix parmi plusieurs réponses 4. Base de données permet aux participants de créer, conserver et chercher une banque de données 5. Commentaires pour créer et mener des enquêtes pour avoir un retour 6. Forum permet aux participants d avoir des discussions non simultanées 7. Glossaire permet aux participants de créer et de conserver une liste de définitions, comme dans un dictionnaire 8. Leçon pour fournir un contenu de manière flexible 9. Quizz - permet à l enseignant d élaborer et de créer des quizz pouvant être automatiquement notés et commentés et/ou corrigés en indiquant les réponses 10. SCORM permet aux logiciels SCORM d être intégrés en tant que contenu de cours 11. Enquête aide les enseignants à rassembler les données des étudiants et de réfléchir à leur propre enseignement 12. Wiki un ensemble de pages internet à laquelle tout le monde peut participer ou édit 13. Atelier permet d évaluer ses pairs

10 Tutorat sur un CV de WBL Les tuteurs travaillent directement avec les apprenants et les assistent sur les parcours d apprentissage individualisés. Ils doivent non seulement posséder les connaissances adéquates, mais aussi posséder l expérience et les qualifications nécessaires pour bien réussir un CV de WBL. Le rôle va bien au-delà d une simple vérification des connaissances et demande du temps et de l attention afin que le tuteur reconnaisse les talents, intérêts, faiblesses et styles d apprentissage de chaque apprenant. Ce qui suit représente ce que nous considérons comme étant les principaux avantages d un tutorat haute qualité dans l Apprentissage du le lieu de travail fourni par un Campus Virtuel : Offre d expérience éducative importante pour les débutants, ainsi que pour les apprenants de niveau avancé, Implication du développement des connaissances, qualifications et attitudes, L assistance aux étudiants lorsqu ils s engagent dans le contenu des cours et la facilitation de l apprentissage, L encouragement à l auto-organisation du processus éducatif et à la motivation, Soumission d un retour immédiat sur les travaux des apprenants, Soutien aux apprenants lors de l acquisition de nouvelles qualifications, compétences mais aussi lors du développement personnel. Participation de l employeur Un employeur est un actionnaire important dans le WBL. Son implication peut être soit officielle ou non officielle selon le contexte spécifique du CV de WBL. Les grandes ou petites entreprises s impliquent différemment dans le WBL. Les grandes entreprises peuvent disposer de fonds et de programmes spéciaux. Les petites entreprises peuvent avoir besoin de travailler en coopération afin que le groupe partage les coûts. Les grandes entreprises peuvent être intéressées par les résultats d apprentissage ayant des objectifs transnationaux, tandis que les petites entreprises peuvent avoir besoin de répondre aux besoins locaux en termes de WBL. Lorsque vous travaillez avec des employeurs, nous recommandons de prendre en compte ce qui suit: Il existe une insuffisante compréhension entre les employeurs sur la définition de l apprentissage sur le lieu de travail, vous pouvez donc avoir besoin de définir vos conditions bien avant que vous commenciez. La collaboration sur le lieu de travail doit prendre la forme d un partenariat stratégique entre l établissement d enseignement supérieure spécifique et les employeurs concernés, en impliquant ainsi des accords écrits explicites signés à la fois pas l EES et l (les) employeur(s) avant. Les employeurs doivent être activement impliqués dans la définition des compétences à fournir pendant un cours et, éventuellement, lors du processus d évaluation. Des mesures doivent être prises pour veiller à l appui de l employeur, par exemple, en ce qui concerne la mise à disposition les hauts dirigeants pour l'accompagnement sur le terrain. Accord d apprentissage La mise en place d un système de contrats d apprentissage peut augmenter les chances de réussite d un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail. Un tel contrat doit être signé par l employé, l employeur et le prestataire. Le contrat d apprentissage doit déterminer les travaux du programme et leur intégration sur le lieu de travail, l emploi du temps, les résultats d apprentissage, la méthode d évaluation, les activités de soutien, les coûts et la mesure dans laquelle la surveillance conjointe s applique. Le contrat d apprentissage peut aussi comprendre la définition du mentorat et de l encadrement fourni par l employeur. Soutien technique En clair, le soutien des fournisseurs de la plateforme pour un Campus Virtuel d Apprentissage sur le lieu de travail est essentiel pour réussir. Il n est pas uniquement essentiel pour les apprenants, mais aussi pour les tuteurs impliqués. Le soutien technique répond à toutes les questions qui concernent le fonctionnement et la fonctionnalité du Campus Virtuel, tandis que le soutien scolaire aborde des problématiques universitaires spécifiques sur le contenu du cours.

11 En ce qui concerne le soutien technique, nous recommandons ce qui suit : Dès le début, les apprenants doivent être informés des exigences techniques minimales et des protocoles nécessaires à la participation au cours. Le niveau d autonomie technique des apprenants doit être prédéterminé pour supprimer les barrières technologiques. Le soutien technique doit être disponible pour répondre aux questions concernant le fonctionnement quotidien du cours et le temps de réponse ainsi que les attentes doivent être publiquement connus et vérifiables. Implication d experts externes Des professionnels externes dans le domaine peuvent être intégrés au WBL de différentes manières. Celles-ci peuvent varier en termes de niveau, mode, but et importance. Les experts peuvent réaliser des commentaires et examiner le rendement de l apprenant ainsi qu offrir un aperçu des pratiques quotidiennes. Ils peuvent présenter des scénarios de travail pertinents et faire le lien entre le processus éducatif et la réalité du lieu de travail. Normalement, un expert est une personne qui est externe à l équipe de prestation de cours et possédant une expérience du lieu de travail pertinente ainsi que de bonnes compétences de communications. Veillez à bien informer l expert pour ce qui est du niveau des connaissances préalables des apprenants. L expert peut participer de diverses façons : il peut participer aux sessions simultanées en ligne, participer au contrôle de la qualité ou diriger ou participer à un atelier. Si vous impliquez des experts externes, nous vous recommandons de veiller à ce que : L implication de l expert soit pertinente pour le contexte d apprentissage Vous informiez vos apprenants de l implication prévue d un expert et de son objectif Vous consacriez assez de temps et d efforts dans la planification pratique en ce qui concerne les dates et les modes d engagement Vous planifiiez soigneusement l implication de l expert en lien avec ce que les apprenants ont déjà appris Vous fournissiez l activité de suivi afin de maximiser l impact de l implication de l expert L implication du spécialiste complète le travail des tuteurs et des enseignants Les apprenants fassent part de leurs commentaires sur leur expérience d apprentissage Aspects techniques du Campus Virtuel E-ViEW La plateforme prototype E-ViEW (PPE) est une application internet Open Source basée sur le logiciel Moodle 2.1 et, en tant que telles, elle est conçue pour supporter un cadre constructiviste social pour l éducation. La plateforme Moodle a été changée en une structure sur mesure et l interface utilisateur E-ViEW pour une utilisation paneuropéenne par des EES dans divers pays. Caractéristiques clés et problèmes La mise en place de la plate permet à chaque pays de conserver leur propre zone de cours, néanmoins pour encourager l interaction paneuropéenne, l accès à toutes les zones de cours spécifiques des pays est ouvert à tous les utilisateurs. Cette structure organisationnelle a été réalisée via la manipulation de méta-cours. Afin de promouvoir le concept interdisciplinaire, des éléments et ressources des

12 pays participants de chaque zone de cours «locale» peuvent faire partie du cours de «Master» et aussi des zones de ressources consultables. Les ressources peuvent être filtrées par EES, compétences de gestion ou les deux. Un autre aspect clé de la plateforme E-ViEW était le besoin de gérer l accès aux exemples de l outil wiki le résultat désiré était qu un petit groupe de participants dans la plus vaste cohorte d E-ViEW examinerait et interagirait avec les pages wiki d une autre. Le problème était de le faire sans compromettre le sentiment d ouverture de la plateforme. Cet objectif a été atteint par la manipulation de groupes. Cela signifie qu un groupe pouvait être mis en place entre, par exemple, un apprenant, son tuteur et son employeur, ou entre un petit groupe d apprenants. Certaines solutions et caractéristiques techniques ont bien fonctionné pendant le pilotage d E-ViEW, certaines non et d autres auraient besoin d une adaptation ou d un ajustement pour satisfaire les besoins de chaque groupe paneuropéen en particulier ou d une utilisation à plus grande échelle. Les résultats techniques et les recommandations basés sur l expérience du pilotage E-ViEW sont disponibles sur le site internet d E-ViEW : Fonctionnalités clés Big Blue Button, une plateforme intégrée de vidéoconférence Open Source et un espace de travail virtuel Messagerie Messagerie instantanée Forums Zone Etudiants et forum Zone Tuteur/Expert et forum Blogs Accès au Campus Virtuel E-ViEW Le campus virtuel E-ViEW existant demeurera en ligne jusqu en Les données des étudiants du pilote E-ViEW ont été supprimées du système à des fins de confidentialité. La plateforme a été reconfigurée pour l auto-enregistrement. Quiconque désirant utiliser la plateforme peut se rendre sur et s enregistrer afin d obtenir un compte d utilisateur E-ViEW en utilisant leur nom et adresse . Un compte «étudiant» vous sera fourni et vous pourrez parcourir les outils de communication interne de la plateforme. Ce E- ViEW sera une plateforme non-supportée, cependant, il vous sera fourni des guides et des documents de support au sein du campus virtuel Création d un Campus Virtuel E-ViEW Le partenariat sur le projet E-ViEW a créé un logiciel d installation du campus virtuel E-ViEW disponible à partir du site internet du projet : Le logiciel gratuit contient un fichier téléchargeable pouvant être utilisé pour l installation d un «modèle» E-ViEW sur votre serveur. Le logiciel comprend des instructions d installation de l environnement d apprentissage Moodle, de téléchargement, d application et d utilisation d E-ViEW avec votre Moodle, ainsi que les recommandations techniques pour l utilisation de la plateforme avec divers pays, organisations ou groupes.

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation

Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation Institut international de planification de l éducation (IIPE) Un centre d excellence international en planification de l éducation Se former à l IIPE en planification & gestion de l éducation Votre formation

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

Guide de l enseignant Se former à Moodle

Guide de l enseignant Se former à Moodle Guide de l enseignant Se former à Moodle Moodle est la plateforme de gestion des apprentissages privilégiée par le projet de formation à distance interordres du Bas-St-Laurent, de la Gaspésie et des Îles

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POLE RESSOURCES NUMERIQUES

CATALOGUE DE FORMATION POLE RESSOURCES NUMERIQUES CATALOGUE DE FORMATION POLE RESSOURCES NUMERIQUES PRINTEMPS 2013 Copyright itestro - Fotolia.com SOMMAIRE PRESENTATION DES FORMATIONS... 3... 4 CALENDRIER DES FORMATIONS... 5 DESCRIPTION DES FORMATIONS...

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques

Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques Espaces numériques de formation Tableau de présentation synthétique des usages pédagogiques Le dispositif Présentiel «animé» utilise l'espace numérique pour projeter un support de cours, de la même manière

Plus en détail

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PLATEFORME DE GESTION DES CONNAISSANCES POUR LA REFORME DE LA GOUVERNANCE COMPOSANTE 3 Objectif 3.C Sous-objectif 3.C.02

Plus en détail

PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives

PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives PRESTATIONS 2012-2013 Nouvelles technologies éducatives Unité des nouvelles technologies éducatives Faculté des sciences de l éducation Université Saint-Joseph de Beyrouth Les prestations UNTE 2012-2013

Plus en détail

Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation

Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation L évaluation d unités académiques à l Université de Genève Guide pour la rédaction du rapport d auto-évaluation Programmes de formation de base, approfondie et continue Bureau qualité Guide pour la rédaction

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Favoriser le travail individuel des étudiants. Favoriser le travail collaboratif des étudiants. Tester les connaissances des étudiants

Favoriser le travail individuel des étudiants. Favoriser le travail collaboratif des étudiants. Tester les connaissances des étudiants Modules à la carte Vous souhaitez aller plus loin avec Moodle et créer un environnement d'apprentissage en ligne enrichi pour vos étudiants? Faites votre menu! Module 3 Favoriser le travail individuel

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

SCÉNARIO DE TD AUTONOME. Auteur(e) :Auteur : cap Établissement : UTC

SCÉNARIO DE TD AUTONOME. Auteur(e) :Auteur : cap Établissement : UTC SCÉNARIO DE TD AUTONOME Auteur(e) :Auteur : cap Établissement : UTC Date de création : 09/03/2015 1 1 Scénario type d'un TD à distance avec régulation pédagogique à postériori et sans interactions tutorale

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment?

Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Mon enseignement, je l évalue, il évolue Réguler son enseignement : Pourquoi? Comment? Lucie Mottier Lopez Université de Genève 13 mai 2013 IFRES, Liège lucie.mottier@unige.ch 1 Plan Un cadre pour penser

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2015 Talent Suite

PROGRAMME DE FORMATION 2015 Talent Suite PROGRAMME DE FORMATION 2015 Talent Suite Janvier 2015 4, Rte de Lavaux CH1095 Lutry wave@piman.ch +41 21 791 61 77 www.piman.ch www.savilleconsulting.com Offre de formation continue Wave PIMAN D. Held,

Plus en détail

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé

2'223 4'257 (2'734 Équivalent temps plein ETP) 1'935 4'514 (3'210 ETP) 37'126. 1 540 Compris dans l'enseignement obligatoire Enseignement spécialisé af DE VAUD Département de la formation et de la jeunesse DFJ Projet : «Ecole et informatique» 1 Introduction Près de deux décennies après l introduction des premiers ordinateurs dans l École obligatoire,

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes.

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes. Directives de mise en candidature Association des universités de l Atlantique Prix d enseignement distingué et de leadership en éducation, 2015 Objectif Le but de ce programme de prix est d encourager

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

I) Présentation Certification e-réputation

I) Présentation Certification e-réputation La certification e-réputation valide les compétences d un internaute à créer et à valoriser son image personnelle (construire son identité et surveiller sa réputation numérique) ou celle de son organisation

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

Agence Europe-Education-Formation France Centre national Europass. 2f.fr

Agence Europe-Education-Formation France Centre national Europass. 2f.fr Agence Europe-Education-Formation France Centre national Europass, é t i l i b o M i Europass o l p m e ' d ode M 2e 2f.fr Europass Mobilité, mode d emploi Comment utiliser ce guide? Vous êtes tuteur,

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans DESCRIPTION Faire le choix d un cursus en 3 ans c est opter pour une formation qui permet à l étudiant de découvrir le monde de l entreprise afin

Plus en détail

Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis. Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010

Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis. Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010 Le Cadre Européen des Certifications: les principaux défis Manuela Bonacci Roma, le 9 juin 2010 1 Intégrations Europass ECTS ECVET CEC (EQF) Validation Système des crédits Cadre National des Certifications

Plus en détail

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol,

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Pour une démo, ctrl +clic pour suivre le lien : http://www.speexx.com/portal/media/softwaredemo/fr/demostart.htm http://www.speexx.com/onlinedemo/english/ Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien,

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Attendu d ici la fin de l année 2006, Microsoft Office system 2007 inclut des applications, serveurs et services innovants et perfectionnés. Il a été conçu

Plus en détail

Guide d auto-évaluation. Directives à l intention des hautes écoles. Accréditation des hautes écoles universitaires

Guide d auto-évaluation. Directives à l intention des hautes écoles. Accréditation des hautes écoles universitaires Guide d auto-évaluation Directives à l intention des hautes écoles Guide d auto-évaluation Directives à l intention des hautes écoles Table des matières Introduction... 2 1 Principaux buts de l auto-évaluation...

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining)

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Description de projet Mise à jour le 18 mai 2006 Coordinatrice: Equipe de projet: Laura Muresan, EAQUALS / PROSPER-ASE, Roumanie Frank Heyworth,

Plus en détail

Présentation générale de la formation

Présentation générale de la formation Présentation générale de la formation et des modules du Certificate of Advanced Studies (CAS) Formation créée et gérée par les Hautes écoles HEP VD, IDHEAP, IFFP, UNI-GE 1. CONTEXTE La profession de directeur

Plus en détail

Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation

Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation Présentation de la solution SAP SAP Education SAP Workforce Performance Builder Objectifs Approches innovantes vers le Cloud, la Mobilité et les outils sociaux de formation Développement des compétences

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques

Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques POYET Françoise, (7095) Introduction Plates-formes de téléformation et modèles pédagogiques Depuis quelques années, on assiste à une stabilisation informatique des Technologies de l Information et de la

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS (Learning Management System) DU CENTRE DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT CFD/MADAGASCAR

Plus en détail

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance?

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Conférence Pédagogique INNOVATION PEDAGOGIQUE ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Bernard Dumont http://bdumont.consultant.free.fr Ouagadougou, 16 mai

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

Guide d accréditation. Syllabus Niveau Fondation Testeur Agile

Guide d accréditation. Syllabus Niveau Fondation Testeur Agile Syllabus Niveau Fondation Version 2014 Comité Français des Tests Logiciels Note de Copyright Ce document peut être copié dans son intégralité ou en partie si la source est autorisée. Copyright (appelé

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Références et lignes directrices

Références et lignes directrices Références et lignes directrices pour l assurance qualité dans l espace européen de l enseignement supérieur (ESG) Titre original : Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher

Plus en détail

La création d une agence autonome présenterait les avantages et inconvénients suivants, recensés à travers l étude:

La création d une agence autonome présenterait les avantages et inconvénients suivants, recensés à travers l étude: RÉSUMÉ Contexte de l étude Le 4 septembre 2003, le Parlement européen a adopté une résolution contenant des recommandations à la Commission sur les langues européennes régionales et moins répandues les

Plus en détail

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA Chantale Desrosiers Conseillère pédagogique TIC - Répondante REPTIC Personne-ressource à Performa Ce document présente au personnel

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail

Guide de l étudiant. Domaine du Pont de bois B.P.20225 59654 Villeneuve d'ascq Cedex. sead.support@univ-lille3fr

Guide de l étudiant. Domaine du Pont de bois B.P.20225 59654 Villeneuve d'ascq Cedex. sead.support@univ-lille3fr Domaine du Pont de bois B.P.20225 59654 Villeneuve d'ascq Cedex sead.support@univ-lille3fr Guide de l étudiant Le Service d'enseignement A Distance de Lille3 a développé un Espace Numérique de Formation

Plus en détail

Guide d utilisation ECTS

Guide d utilisation ECTS Guide d utilisation ECTS Europe Direct est un service destiné à répondre à vos questions concernant l Union européenne. Numéro gratuit (*) : 00 800 678 910 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/4 Conseil économique et social Distr. générale 30 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration économiques

Plus en détail

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC Jeux sérieux, nouvelle façon d étudier? STÉFAN CRISAN DIRECTEUR DÉLÉGUÉ EDHEC EXECUTIVE EDUCATION CAMPUS DE NICE stefan.crisan@edhec.edu

Plus en détail

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification Règles et étapes du processus de certification des métiers Logo de Certification Résumé: Ce document décrit les règles et les mesures à appliquer pour la certification des nouveaux métiers. Conformément

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur, Intégrité des programmes (IP)

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur, Intégrité des programmes (IP) DESCRIPTION DE POSTE Titre du poste Directeur, Intégrité des programmes (IP) Composante organisationnelle Finances, gestion du risque et administration et bureau du Dirigeant principal des finances Titre

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Travail collaboratif à distance

Travail collaboratif à distance UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE POLYDISCIPLINAIRE LARACHE 2012-2013 Travail collaboratif à distance P r o f e sse u r A z iz M A B ROU K P r. a z i z. m a b r o u k. f p l @ g m a i l. c o m S.E.G

Plus en détail

Manuel d Administration

Manuel d Administration Manuel d Administration Manuel d Administration Copyright 2001 Auralog S.A. All rights reserved Sommaire INTRODUCTION...3 CONFIGURATIONS POUR TELL ME MORE PRO...4 CONFIGURATIONS REQUISES...4 INSTALLATION

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Notre Approche. Le concept de projet. Les 4 Pas. 4. Nous Evaluons et Améliorons. 3. Nous Exécutons. 2. Nous Concevons. 1. Nous Analysons.

Notre Approche. Le concept de projet. Les 4 Pas. 4. Nous Evaluons et Améliorons. 3. Nous Exécutons. 2. Nous Concevons. 1. Nous Analysons. Notre Approche Les solutions de développement de Managers Studio sont basées sur deux principes: Le concept de projet "L apprentissage doit constituer une expérience réelle et interactive, un projet de

Plus en détail

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES

ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES ÉTUDES PROFESSIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME Par son programme d Études professionnelles et technologiques (ÉPT), l enseignement au secondaire en Alberta relève de

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS

MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS MASTER 2 INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES ET ORGANISATIONS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information,

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail