RENOVER LES FEUX TRICOLORES

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENOVER LES FEUX TRICOLORES"

Transcription

1 Matinale de l Energie RENOVER LES FEUX TRICOLORES Pourquoi le faire, Comment, A quel prix Matinales 2014 Page 1

2 sommaire 1. UN CADRE JURIDIQUE CONTRAINT 2. LE FONCTIONNEMENT DES FEUX 3. LA MAINTENANCE 4. LE PROGRAMME DE RENOVATION Matinales 2014 Page 2

3 Un cadre juridique contraint Matinales 2014 Page 3

4 Un cadre juridique contraint Les feux tricolores : leurs fonctions : o assurer la sécurité des piétons et des véhicules o améliorer la fluidité de la circulation dans le cadre d une politique de circulation Les feux tricolores : la seule solution => non o Leur installation doit résulter d'une étude approfondie intégrant l'examen des solutions alternatives (géométriques ou réglementaires) Si la signalisation lumineuse est la solution : o arrêté du maire, autorité de police de la circulation Matinales 2014 Page 4

5 Un cadre juridique contraint Les codes et les normes o Le code de la voirie routière o Le code de la route o Les normes Sur les signaux Les contrôleurs de carrefours à feux La maintenance et la mise en œuvre Les échanges de données L électricité L accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR) Matinales 2014 Page 5

6 Un cadre juridique contraint Un premier impact règlementaire : l arrêté du 21 juin 1991 Délai de réalisation : D abord 2001 puis repoussé à 2005 Points essentiels Contrôle du rouge Implantation des signaux Aspect monobloc Figurines piétons Ecran de contraste Contrefeux / croix de St André PMR Matinales 2014 Page 6

7 Un cadre juridique contraint La mise aux normes PMR Elle concerne : Les carrefours neufs Les travaux sur les feux tricolores pour lesquels l assiette de voirie est modifiée Si la voirie n est pas modifiée, le carrefour peut néanmoins être mis aux normes si ce dernier fait parti du plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics Matinales 2014 Page 7

8 Un cadre juridique contraint Les responsabilités dans cadre du transfert de compétence Le SDEC Energie est responsable : Des réalisations faites sous sa maîtrise d ouvrage De la maintenance des installations transférées La commune est responsable De la mise en place de la signalisation routière verticale et horizontale Du maintien en bon état de cette signalisation dans le temps Matinales 2014 Page 8

9 Le Fonctionnement Le fonctionnement des feux tricolores Matinales 2014 Page 9

10 Les modules de feux Le fonctionnement e Matinales 2014 Page 10

11 Les modules de feux Le fonctionnement Matinales 2014 Page 11

12 Les sources lumineuses Le fonctionnement Ampoule Consommation 70 à 140W Durée de vie 7000 heures Consommation 10 à 20 W Durée de vie 100 à heures Matinales 2014 Page 12

13 Le fonctionnement Le contrôleur Matinales 2014 Page 13

14 Le fonctionnement Les détections, les appels Matinales 2014 Page 14

15 Le fonctionnement ZOOM sur la mise aux normes PMR Borne vibrante Télécommande 868Mhz Feu sonore = feu principal? R12 Répétiteur R25 Feux Principal Matinales 2014 Page 15

16 Le fonctionnement ZOOM sur la mise aux normes PMR BEV Bande d éveil à la vigilance (marquage podotactile) NF P (février 1989) : Caractéristiques et essais des dispositifs podo-tactiles au sol d éveil de vigilance à l usage des personnes aveugles ou mal voyantes P (février 1988) : Conditions de conception et d aménagement des cheminements pour l insertion des personnes handicapés Rail de guidage (règlementation) Matinales 2014 Page 16

17 Le fonctionnement ZOOM sur la mise eaux normes PMR Exemple d intersection ou les passages piétons sont mal séparés: Amélioration par élargissement des trottoirs au droit des traversées: Lien vers vidéo Matinales 2014 Page 17

18 Le fonctionnement Le plan de feux Plusieurs plans de feux - POINTES Matin Soir - HEURES CREUSES Journée Nuit - POINTES PARTICULIERES : Départ Week- End Retour Week- End - EVENEMENTS PARTICULIERS : Entrées / Sorties d école Marchés Stade Spectacles Etc.. Matinales 2014 Page 18

19 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas N 1 Basique Rouge jaune vert en cycle prédéfini fixe Matinales 2014 Page 19

20 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas N 2: avec micro régulation Capteur de trafic: Radar doppler Caméra vidéo (boucles virtuelles) Boucles magnétiques Bouton appel piéton Matinales 2014 Page 20

21 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas N 3 : coordination de plusieurs carrefours (une dizaine) Synchronisation filaire, GPS ou horloge Onde verte Matinales 2014 Page 21

22 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas N 4 : coordination de plusieurs carrefours (une dizaine) Matinales 2014 Page 22

23 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas particuliers Feux vert récompense: Vitesse <50km/h = vert Matinales 2014 Page 23

24 Le fonctionnement Les types de carrefour Cas particuliers : Priorité transport en commun Matinales 2014 Page 24

25 Le fonctionnement L adaptation au trafic HPS_K8.wmv Matinales 2014 Page 25

26 Le fonctionnement L adaptation au trafic Matinales 2014 Page 26

27 Un cadre juridique contraint / le fonctionnement QUESTIONS - REPONSES Matinales 2014 Page 27

28 La maintenance LA MAINTENANCE Matinales 2014 Page 28

29 La maintenance Les problèmes récurrents Matinales 2014 Page 29

30 La maintenance Les problèmes récurrents Matinales 2014 Page 30

31 La maintenance Le remplacement des sources Type de lampe cadence de remplacement Lampe à incandescence Basse Tension tous les 6 mois Lampe à incandescence Très Basse Tension Tube fluorescent tous les 12 mois tous les 2 ans et 6 mois Diodes à 10 % maximum de diodes éteintes Autres types de sources ponctuellement Matinales 2014 Page 31

32 La maintenance Les délais d intervention Numéro d urgence Délai de dépannage d'urgence : 4 heures maximum Délai d'installation provisoire : 8 heures maximum Délai de dépannage normal : 48 heures maximum Feux en panne Matinales 2014 Page 32

33 La maintenance La contribution de la commune carrefour traditionnel moyen : /an carrefour à led moyen : - 5% Télésurveillance : 442,15 /an Matinales 2014 Page 33

34 La maintenance La Télésurveillance Matinales 2014 Page 34

35 Le programme de travaux LES TRAVAUX 2015 Matinales 2014 Page 35

36 Le programme de travaux Remplacement des ballons fluorescents Remplacement de contrôleurs qui ne sont pas conformes Passage des carrefours en 100% LED Remplacement des piles LITHIUM La mise en œuvre d une télésurveillance propriété de la collectivité Ces travaux impactent 73 carrefours (63% du parc) qui se répartissent de la manière suivante : Matinales 2014 Page 36

37 Le programme de travaux Le financement NATURE PROGRAMME SPECIFIQUE, OBJET - Remplacement des lampes basse tension et des lampes fluorescentes par des LED - Remplacement des contrôleurs incompatibles avec les sources LED - Mise aux normes PMR COMMUNE A 25 % avec aide plafonnée à par carrefour AIDES FINANCIERES COMMUNE B COMMUNE C 50 % avec aide plafonnée à par carrefour Matinales 2014 Page 37

38 Le programme de travaux Le financement NATURE OBJET COMMUNE A AIDES FINANCIERES COMMUNE B COMMUNE C CREATION, RENOUVELLEMENT PONCTUEL, AUTRES TRAVAUX D INVESTISSEMENT Toute dépense d investissement HT hors programme spécifique 10 % avec aide plafonnée à par carrefour 30 % avec aide plafonnée à par carrefour Matinales 2014 Page 38

39 Le programme de travaux Le financement Remplacement des piles LITHIUM : financé par le forfait maintenance Télésurveillance : étude en cours Matinales 2014 Page 39

40 Un cadre juridique contraint / le fonctionnement QUESTIONS - REPONSES Matinales 2014 Page 40

Table des matières du chapitre

Table des matières du chapitre Directives techniques pour TRAM Chapitre : 12. 12. SIGNALISATION ET INSTALLATIONS DE SECURITE Section : Table des matières du chapitre sections / pages 12.1 Généralités 12.1 / 1 12.2 Signaux destinés aux

Plus en détail

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS TITRE DE LA PRÉSENTATION SUR 2 LIGNES MAX SOUS-TITRE SUR DEUX LIGNES MAIS PAS PLUS SÉCURITÉ ROUTIÈRE AUX PASSAGES À NIVEAU 1 30 décembre 2015 SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03.

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Rencontres techniques de l AMF 5 février 2015 Antoine Cretin-Maitenaz DHUP Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Le décret du 5

Plus en détail

RESEAU DES CORRESPONDANTS "SECURITE ROUTIERE" Réunion du 16 septembre 2009

RESEAU DES CORRESPONDANTS SECURITE ROUTIERE Réunion du 16 septembre 2009 RESEAU DES CORRESPONDANTS "SECURITE ROUTIERE" Définition de l'agglomération Espace sur lequel sont regroupés des immeubles bâtis rapprochés et dont l'entrée et la sortie sont signalées par des panneaux

Plus en détail

SOLUTIONS POUR LES PMR

SOLUTIONS POUR LES PMR GAMME ACCESSIBILITE SOLUTIONS POUR LES PMR NOUS FABRIQUONS DES SOLUTIONS INTERIEURES ET EXTERIEURES à destination des personnes en situation d handicap afin qu elles puissent circuler en toute sécurité

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages...il y a encore peu de temps, le réseau d éclairage avait la vocation d éclairer pour : Sécuriser les déplacements auto / piéton Etendre à la nuit

Plus en détail

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE ANNEXE 6 PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE Travaux éligibles au "bonus écologique" travaux techniques éco-responsables (sous réserve que ces

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE JM Préavis n 14 30 mars 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d investissement de fr. 239'600.- pour un service d'entretien

Plus en détail

Conditions de financement des travaux

Conditions de financement des travaux USEDA cond Financ 10/02/15 5:13 Page 1 Union des Secteurs d Energie Département de l Aisne ZAC Champ Roy, Rue Turgot - CS 90666-02007 LAON CEDEX Tél. 03 23 27 15 80 - Fax 03 23 27 15 81 - E-mail : useda@useda.fr

Plus en détail

La zone de rencontre. Mai 2009. DREIF/PST/LREP - Patrick DEGRANGE

La zone de rencontre. Mai 2009. DREIF/PST/LREP - Patrick DEGRANGE La zone de rencontre La zone de rencontre un nouveau concept Le décret du 30 juillet 2008 introduit le concept de «zone de rencontre» dans le Code de la route. Il vient complèter et modifier les deux outils

Plus en détail

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics

Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Diagnostic Accessibilité de la voirie et des espaces publics Restitution des diagnostics Le 10 septembre 2015 www.a2ch.fr A2CH Bureau d études en accessibilité handicapés du cadre bâti et de la voirie

Plus en détail

Zone 30 Plateau traversant

Zone 30 Plateau traversant Zone 30 Plateau traversant COTITA rencontre du 8 octobre 2009 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire www.certu.gouv.fr 2 Sommaire Les zones de

Plus en détail

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION 18. - LA PRIORITÉ LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION LES SIGNAUX LUMINEUX CIRCLAIRES DU SYSTÈME TRICOLORE 1. Le feu rouge Si le feu est rouge, vous devez vous arrêter devant la ligne d'arrêt de couleur

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes d éclairage de sécurité 039 00

Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes d éclairage de sécurité 039 00 Télécommande multifonctions non polarisée de sécurité pour blocs autonomes de sécurité 039 00 R Caractéristiques techniques Alimentation... : 230 VA 50 Hz 15 ma Capacité des bornes. : 2 X 1,5 mm 2 Fixation....

Plus en détail

Les nouveaux panneaux : principes d application

Les nouveaux panneaux : principes d application Les nouveaux panneaux : principes d application Définition d un panneau Un panneau de signalisation routière délivre une information aux usagers. Il peut s agir d une direction donnée à l usager, d une

Plus en détail

FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4:

FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4: FICHE ESTIMATION FINANCIERE N 4: Stationnement PMR (l. 3,30ml x L. 7,00ml conseillée) - Prix H.T. Signalisation verticale Rabotage couche de roulement (si nécessaire Estimation du prix unitaire (H.T.)

Plus en détail

GUIDE DE RECOMMANDATIONS NUMERIQUES

GUIDE DE RECOMMANDATIONS NUMERIQUES GUIDE DE RECOMMANDATIONS NUMERIQUES PLAN D ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES ESPACES PUBLICS Version 1 octobre 2009 1 ARTICLE 1 - CONTEXTE Le présent guide de recommandations numériques a pour objet de

Plus en détail

L USEDA et le changement climatique

L USEDA et le changement climatique ETREPILLY VAUX ANDIGNY L USEDA et le changement climatique HOLNON CRAONNE 1 Présentation de l USEDA Autorité organisatrice de la distribution d énergie ( AODE) Propriétaire de réseaux de distribution d

Plus en détail

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante L Ouvrier Qualifié en Réparation des Equipements Electroménagers est chargé d intervenir sur les appareils tels que : lave-linge, lave-vaisselle,

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

Citeos center. Solution de gestion d équipements urbains

Citeos center. Solution de gestion d équipements urbains Citeos center Solution de gestion d équipements urbains OBJECTIFS Partager l information en temps réel Faciliter mise en œuvre et mises à jour Paramétrer et utiliser selon ses besoins Sécuriser et personnaliser

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

KIT DE VIDÉOSURVEILLANCE FILAIRE AVEC 2 CAMÉRAS

KIT DE VIDÉOSURVEILLANCE FILAIRE AVEC 2 CAMÉRAS FR REF. 123052 MANUEL D UTILISATION KIT DE VIDÉOSURVEILLANCE FILAIRE AVEC 2 CAMÉRAS VUE DE FACE 1- témoin lumineux de fonctionnement 2- pour l ouverture et la fermeture de la trappe 3- trappe 4- bouton

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maison de Retraite départementale de la Loire EHPAD 11 Route de Chambles 42176 St Just St Rambert Tél. 04 77 36 31 36 Fax. 04 77 36 31 31 courriel : mrl@mrl42.fr CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Tableau d alarme sonore

Tableau d alarme sonore Tableau d alarme sonore Type T4 CT ISD Réf. 320 000 Type T4 CT ISD flash Réf. 320 010 LE03121/AA Généralités Les tableaux d alarme sonore T4 CT ISD et T4 CT ISD flash sont conformes à la norme NF S 32-001.

Plus en détail

VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE. pour. Acte d'engagement

VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE. pour. Acte d'engagement VILLE D INGWILLER MARCHÉ DE MAITRISE D ŒUVRE Domaine Infrastructures MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE pour VILLE D INGWILLER Sécurisation Rue Bellevue et Rue de la Brasserie Acte d'engagement Ordonnateur :

Plus en détail

La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif

La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif La réforme Accessibilité du cadre bâti des ERP : L ajustement de l environnement normatif Rencontre avec les collectivités Février 2015 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Seine-Maritime

Plus en détail

BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 625 62

BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 625 62 Réf. 609 00 BAES + BAEH étanche pour ERP comportant des locaux à sommeil 65 6 Installation 40 mm maxi Coller une étiquette de maintenance réf. 609 00 et y inscrire la date de mise en service du bloc. 0

Plus en détail

Télégestion et la maintenance centralisée. Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts?

Télégestion et la maintenance centralisée. Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts? Télégestion et la maintenance centralisée Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts? Denis MOUGEOT, INEO SUEZ, Directeur du Développement 21 novembre 2007 Sommaire

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01

Dossier maintenance. Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE. Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 Dossier maintenance Équipement d'alarme incendie SOMMAIRE Contrat d'abonnement maintenance Fiche d'intervention maintenance NT 65 146/01 CONTRAT D'ABONNEMENT MAINTENANCE Contrat n : Du : Société prestataire

Plus en détail

TARIF SYSTEME 2015. Système Appel Malade Radio INTER/F@SSE INSFRASTRUCTURE POUR SYSTEME D APPEL RESIDENTS RADIO INTER/F@SSE

TARIF SYSTEME 2015. Système Appel Malade Radio INTER/F@SSE INSFRASTRUCTURE POUR SYSTEME D APPEL RESIDENTS RADIO INTER/F@SSE TARIF SYSTEME 2015 Liste de prix - Janvier 2015 (Mise à jour le 27/07/15) Système Appel Malade Radio INTER/F@SSE INSFRASTRUCTURE POUR SYSTEME D APPEL RESIDENTS RADIO INTER/F@SSE Système de communication

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

RN90 Tunnel du Siaix DOSSIER DE PRESSE. Aménagement d une galerie de sécurité MARS 2016

RN90 Tunnel du Siaix DOSSIER DE PRESSE. Aménagement d une galerie de sécurité MARS 2016 RN90 Tunnel du Siaix Aménagement d une galerie de sécurité DOSSIER DE PRESSE MARS 2016 Sommaire 3 La mise en conformité du tunnel du Siaix Où en sommes-nous? Le projet de creusement de la galerie Tout

Plus en détail

Electronique Automatisme Informatique Electricité

Electronique Automatisme Informatique Electricité POLYVELEC Développements et Applications Electronique Automatisme Informatique Electricité Contrôleur AZUR Transmission par GSM Télésurveillance et télécommandes Version 2 133, avenue Bellevue - Quartier

Plus en détail

www.fnti-formation-taxi.com

www.fnti-formation-taxi.com NOTE : /20 PRÉFECTURE D'INDRE-ET-LOIRE EXAMEN DE CAPACITÉ PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI SESSION 2015 UV1 Épreuve de : REGLEMENTATION GENERALE RELATIVE AUX TAXIS & TRANSPORTS PARTICULIERS DE PERSONNES

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

L éclairage public est-il un éclairage performant?

L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 1 L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 2 Les Sources Lumineuses Intérieur Incandescence 10lm/W 1000h Halogène 25lm/W

Plus en détail

Réglementation de la publicité extérieure

Réglementation de la publicité extérieure Club Sécurité Exploitation Routière 4 novembre 2014 Cerema-DTerSO Direction territoriale Sud Ouest Pascal Gaufichon Signalisation routière et publicité Code de l'environnement et ses décrets d'application

Plus en détail

KeyCom GB06. Système de gestion à distance d accès et de contrôle des machines de buanderies collectives d immeubles

KeyCom GB06. Système de gestion à distance d accès et de contrôle des machines de buanderies collectives d immeubles KeyCom SA Rte de Neuchâtel 7 CH 3238 Gals KeyCom GB06 Système de gestion à distance d accès et de contrôle des machines de buanderies collectives d immeubles Sommaire I. Introduction page 3 II. Système

Plus en détail

Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores sur la commune

Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores sur la commune Département ISERE Canton BOURGOIN-JALLIEU Commune BOURGOIN-JALLIEU REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté - Egalité - Fraternité ARRETE DU MAIRE N 280 Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores

Plus en détail

Catalogue. Des produits

Catalogue. Des produits Catalogue Des produits Gamme ODT Logiroad offre une solution simple, moins couteuse et représentative du trafic routier : la gamme Observatoire De Trajectoires (ODT). Cette gamme est constituée de plusieurs

Plus en détail

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A1

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A1 SENS ROISSY > PARIS Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A1 Avril 2015 Contact presse : Mission communication de la DiRIF Robin LEROY : 01 46 76 87 80 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE,

Plus en détail

E-BOX. www.anepanywhere.com MODULE DESURVEILLANCE POUR : - ESCALIER MECANIQUE - TROTTOIR ROULANT

E-BOX. www.anepanywhere.com MODULE DESURVEILLANCE POUR : - ESCALIER MECANIQUE - TROTTOIR ROULANT E-BOX MODULE DESURVEILLANCE POUR : - ESCALIER MECANIQUE - TROTTOIR ROULANT www.anepanywhere.com 1 - GÉNERALITÉS 1.1 - Caractéristiques techniques Modules de phonie intégrés ou déportés Fonctionnement sur

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi ouvert: t Godshuis Tony De Mesel Sécurité et systèmes d aide à la conduite Senior editor technique automobile chez Fleet & Business et VAB Magazine Quels sont les systèmes

Plus en détail

Point sur les sas vélos et l avancée de la ligne d effet des feux

Point sur les sas vélos et l avancée de la ligne d effet des feux Point sur les sas vélos et l avancée de la ligne d effet des feux Réglementation, géométrie, utilité, limites Club Métiers «Modes doux» de la COTITA Ile de France 21/01/2014 Estelle BEAUCHEMIN Réglementation

Plus en détail

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Direction départementale de l Équipement Saône-et-Loire les repères Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Plan départemental d'actions de Sécurité Routière (PDASR) Octobre 2005 PRÉFECTURE

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU Cahier des Charges CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE ARTICLE

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D'EXPLOITATI ET D EXPLOITATION. Bloc Autonome d'alarme Sonore type Sattelite avec ou sans Flash

NOTICE D UTILISATION ET D'EXPLOITATI ET D EXPLOITATION. Bloc Autonome d'alarme Sonore type Sattelite avec ou sans Flash NOTICE D UTILISATION ET D'EXPLOITATI ET D EXPLOITATION 08 BASSA NT001 Notice B.A.A.S. Sa REV A1 Bloc Autonome d'alarme Sonore type Sattelite avec ou sans Flash Sous Tension Défaut batterie Sous Tension

Plus en détail

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1 LES TRAVAUX ELECTRIQUES 1 / DEFINITIONS 1-1 / TRAVAUX Les travaux ont pour but: de réaliser, de modifier, d'entretenir, de réparer un ouvrage électrique. Ils font l'objet d'une étude préalable générale,

Plus en détail

Sonde pour module météo. évolutif. Réf. 102176 FR. Notice d installation et d utilisation

Sonde pour module météo. évolutif. Réf. 102176 FR. Notice d installation et d utilisation Sonde pour module météo évolutif Réf. 102176 FR Notice d installation et d utilisation sommaire Introduction... p5 Composition... p5 Précautions d installation... p6 Caractéristiques techniques... p6 Paramétrage

Plus en détail

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR ET QUI SE DEROULENT EN TOTALITE OU PARTIELLEMENT SUR UNE VOIE PUBLIQUE OU OUVERTE A LA CIRCULATION

Plus en détail

Capteurs Video Citilog L exemple du tramway de Paris

Capteurs Video Citilog L exemple du tramway de Paris Assuring Traffic Data & Safety Management Capteurs Video Citilog L exemple du tramway de Paris Contact : Miguel Pintado CTO Mob : +33 6 82 82 75 77 mpintado@citilog.com CITILOG Citilog La société CA: 5,5

Plus en détail

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants :

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Christophe FERRAGNE, responsable du service «Electrification Equipements et Communications Electroniques» SOMMAIRE

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2955 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 159 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS

Plus en détail

la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet

la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet la solution sans fil de controle de l eclairage public par internet PRESENTATION LUX MONITOR QU EST CE QUE C EST? LUX MONITOR EST UN SYSTÈME DE CONTRÔLE DE L ÉCLAIRAGE PUBLIC : Maîtrisez instantanément

Plus en détail

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant N O T I C E ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant ATTENTION : CONTRAT D ENTRETIEN Toute installation de détection doit faire l objet d un contrat d entretien par un

Plus en détail

Alarme anti-intrusion

Alarme anti-intrusion A quoi ça sert? Alarme anti-intrusion Comment ça marche? 1 A B C R A + # B + # C + # D + # # # N N BOUCLE Libellé BOUCLE Libellé NF A ALARME VOL A quoi sa sert? Les alarmes anti-intrusion ont pour fonction

Plus en détail

3.3. La protection du travailleur isolé

3.3. La protection du travailleur isolé 3.3. La protection du travailleur isolé Lorsqu une protection sophistiquée d une personne seule se déplaçant est nécessaire, TENOVIS peut proposer une solution complète intégrant toutes les fonctionnalités

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION ET D'EXPLOITATION

NOTICE D'UTILISATION ET D'EXPLOITATION Essai 08.BASPR.NT001 NOTICE D'UTILISATION ET D'EXPLOITATION Révision. A1 Bloc Autonome d'alarme Sonore Principal 1 SOUS TENSION Niveau 2 Niveau 3 5 2 Défaut batterie Essai 6 3 Veille Restreinte Contacts

Plus en détail

Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205

Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205 NOTICE D UTILISATION ET D EXPLOITATION Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205 TA21204 (TA Pr 4 entrées) TA21205 (TA Pr 8 entrées) Sommaire Présentation

Plus en détail

Guide d'installation et d'utilisation

Guide d'installation et d'utilisation Guide d'installation et d'utilisation Compact ALARM AM55 Nous vous remercions vivement de votre confiance. En choisissant l alarme BLOCVOL, vous avez acquis un système de sécurité technologique, particulièrement

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

RENOVER SANS SE RUINER

RENOVER SANS SE RUINER Réglementation thermique 2012 RENOVER SANS SE RUINER Alban RAFFRAY, Directeur Département Energie SDEC Energie Jérémy BREDIN, Ingénieur Energie SDEC Energie Page 1 2 février 2011 RT 2012 Accompagnement

Plus en détail

Compétence éclairage public

Compétence éclairage public Compétence éclairage public Réunion d information Compétence éclairage public Les communes concernées Transfert global de la compétence éclairage : Travaux Maintenance Mise à jour de la base de données

Plus en détail

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1 AFE Eclairage public maintenance et normalisations Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1. Liste des normes et des guides EP La norme NF C 17-200

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

Interrupteur multifonctions modulaire 036 00

Interrupteur multifonctions modulaire 036 00 Interrupteur multifonctions modulaire 036 00 Caractéristiques Charges Tension 100-240 Vac Fréquence Encombrement Norme 50-60 Hz 2 x 1,5 mm 2 4 modules EN 50065 IEC 60669-2-1 +5 C à +45 C Ø 26 Ø 38 110

Plus en détail

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 La loi sur la réforme des retraites de 2010 a introduit au Code du travail un certain nombre de mesures concernant la pénibilité au travail, que sont

Plus en détail

Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du réseau (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3

Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du réseau (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3 Information sur les tarifs d électricité et l utilisation du (version 2013 ) V a l a b l e à p a r t i r d u 1 er j a n v i e r 201 3 T a r i f s d é l e c t r i c i t é Par tarif d électricité, on entend

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

Manuel installateur du boitier de raccordement universel

Manuel installateur du boitier de raccordement universel Table des matières 1 Installation et raccordements... 2 1.1 Positionnement des câbles de liaison dans le boîtier de raccordement... 2 1.2 Identification des connecteurs de la carte électronique IULE...

Plus en détail

C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES :

C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES : C. Montano et D. Marquois Prédiction de trafic à 1h et gestion de trafic urbain : quels usages possibles? NOS PARTENAIRES : Pourquoi la régulation de trafic va devenir un outil majeur de la mobilité urbaine?

Plus en détail

Blocs Autonomes d Alarme Sonore

Blocs Autonomes d Alarme Sonore Blocs Autonomes d Alarme Sonore Type SA Réf. 30 006 Type SA VIGIE Réf. 30 007 Type SAME VIGIE Réf. 30 008 Type SA VIGIE flash Réf. 30 07 Type SAME VIGIE flash Réf. 30 08 LE030/AA Généralités Les BAAS SA,

Plus en détail

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes Conseils prévention Santé au travail Travailleur isolé Crée le 20/09/2012 par Frédérique Sierra 1 Définition du travailleur isolé (INRS, ED 985, travail isolé) Une personne devra être considérée comme

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois

3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois La chaufferie à bois déchiqueté Le réseau de chaleur 3- La chaufferie bois et/ou le réseau de chaleur au bois Les étapes clés d un projet de chaufferie

Plus en détail

EMATRONIC - Confort et Sécurité de la Maison

EMATRONIC - Confort et Sécurité de la Maison NOTICE D UTILISATION et D INSTALLATION Moteur pour stores et volets roulants EMATRONIC Radio 1 GENERAL Pour la sécurité des personnes, il est important de bien suivre les étapes de cette notice dans leur

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE LA CARTE DE COMMANDE URBACO U200 ET U201 Référence : 002ZU200 Version V4

NOTICE D UTILISATION DE LA CARTE DE COMMANDE URBACO U200 ET U201 Référence : 002ZU200 Version V4 NOTICE D UTILISATION DE LA CARTE DE COMMANDE URBACO U200 ET U201 Référence : 002ZU200 Version V4 CE MANUEL EST DESTINE AU PERSONNEL RESPONSABLE DE L INSTALLATION, DE L EXPLOITATION ET DE L ENTRETIEN DE

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

FONCTIONS DES TOUCHES

FONCTIONS DES TOUCHES FONCTIONS DES TOUCHES 5 1 2 6 7 8 3 4 9 10 13 15 11 12 14 8 1 Sélecteur de Bande FM/AM/SW 2 Bouton de Syntonisation 3 Bouton Alimentation/ Volume 4 Haut-parleur 5 Affichage de la Fréquence 6 Voyant de

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT ET SECRETARIAT D ÉTAT AUX TRANSPORTS (DIRECTION DES TRANSPORTS TERRESTRES). TEXTES OFFICIELS

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT ET SECRETARIAT D ÉTAT AUX TRANSPORTS (DIRECTION DES TRANSPORTS TERRESTRES). TEXTES OFFICIELS Extrait du Bulletin Officiel du Ministère de l Equipement du 01 Mars 1976 N 25 Pages 1 à 10 MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT ET SECRETARIAT D ÉTAT AUX TRANSPORTS (DIRECTION DES TRANSPORTS TERRESTRES). TEXTES

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Zones 30 généralisées, Villes à 30 Où en est-on en Ile de France?

Zones 30 généralisées, Villes à 30 Où en est-on en Ile de France? Zones 30 généralisées, Villes à 30 Où en est-on en Ile de France? 1 ère réunion du club métiers «Modes doux» Cotita Ile de France 6 septembre 2012 Estelle BEAUCHEMIN et Gwenaële DUVAL Chargées de mission

Plus en détail

Une initiative du Conseil Général de Corrèze

Une initiative du Conseil Général de Corrèze Les tarifs et les aides Le Conseil Général de la Corrèze alloue des subventions pour financer en partie l installation des packs autonomie dans votre logement ou chez l un de vos proches. Choisissez la

Plus en détail

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement Dossier de presse 4 décembre 2015 Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Communauté

Plus en détail

Contrôle d un système d assistance de freinage

Contrôle d un système d assistance de freinage Pré requis : Savoirs Maîtriser la frontière du système de freinage et de ses composants Maîtriser les fonctions du système et des composants Maîtriser le fonctionnement des organes de frein Connaître les

Plus en détail

L ORGANISATION DE LA SECURITE LORS DE LA PREPARATION DES TRAVAUX

L ORGANISATION DE LA SECURITE LORS DE LA PREPARATION DES TRAVAUX L ORGANISATION DE LA SECURITE LORS DE LA PREPARATION DES TRAVAUX AIDE-MEMOIRE AVANT PROPOS Cet aide-mémoire se veut avant tout un outil pratique d information et de sensibilisation. Il est le fruit d une

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail