Le marché automobile mondial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché automobile mondial"

Transcription

1 Le Bulletin Économique N 1210 août-septembre 2014 CE DOCUMENT est un extrait de notre Bulletin économique N 1210 (août - sept. 2014). Pour recevoir ce numéro et vous abonner à nos publications, merci d adresser votre demande à : Les dossiers Le marché automobile mondial De nouveau sur quatre roues Études économiques * Notre savoir au service de votre réussite *

2 LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 EulerHermes Sommaire Études Économiques Euler Hermes Group Le Bulletin Économique N 1210 Les dossiers 3 ÉDITORIAL 4 VUE D ENSEMBLE 8 ÉVOLUTION DU RISQUE DANS L AUTOMOBILE 10 CHINE Ça chauffe sous le capot 12 ÉTATS-UNIS Comme neuf 17 Royaume-Uni :pointedevitesse 17 Belgique :àl arrêt 18 NOUVEAUX ACTEURS Panne technique 18 Brésil, Russie, Inde :sortiederoute 19 Thaïlande et Argentine :crevaison 20 NOS PUBLICATIONS Le Bulletin Économique du Groupe Euler Hermes estpubliémensuellement parladirectiondesétudeséconomiques d EulerHermesGroup.Ilestdestinéaux clientsd EulerHermesGroup,maisest aussi disponible sur abonnement pour desentreprisesouorganismesextérieurs. Reproductionautoriséesousréservede mentiondelasource.serenseignerauprèsdeladirectiondesétudeséconomiques. Directeur de la publication et Chef Économiste :LudovicSubran Études macroéconomiques et risques pays : David Semmens (Responsable), FrédéricAndrès,AndrewAtkinson,Ana Boata,MahamoudIslam,DanNorth,DanielaOrdóñez,ManfredStamer(Économistespays) Études sectorielles et défaillances d entreprises : Maxime Lemerle (Responsable),FarahAllouche,YannLacroix, Marc Livinec, Didier Moizo (Conseillers sectoriels) Édition : MartineBenhadj Conception graphique : ClaireMabille Crédit photo : Allianz Support : LætitiaGiordanella(Assistante), SarahBosse-Platière,SimonGerardsIglesias, Claudia Huisman, Ibrahim Touré, SergeyZuev (Assistantsderecherche) Pour tous renseignements : Direction des Études économiques 1, place des Saisons92 048ParisLaDéfenseCEDEX Tél. :+33(0) Courriel : > Euler HermesGroup Sociétéanonymeàdirectoireetconseildesurveillanceaucapital de EUR, RCS Paris B Impression : ImprimerieAdelinet27500 Pont Audemer Dépôt légal août septembre2014 ;issn Achevé de rédiger le 5 septembre JAPON Fermeture automatique des portes 14 EUROPE Une boîte à plusieurs vitesses 15 Espagne :nouvellecarrosserie 15 Italie :ilesttempsdechangerdemoteur(s) 16 France :unvraidiesel 16 Allemagne :c estdusolide! 22 IMPLANTATIONS 2

3 EulerHermes LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 ÉDITORIAL Attachezvotreceinture,l autorepart! LUDOVIC SUBRAN Entrecrisesgéopolitiques,chocsdeméfiance,etfauxdéparts decroissance,lebazargénéralisésemblemettreàmalles timidesreprisesdelaplupartdeséconomiesdepuisledébut del année.etpourtant lemarchéautomobile,lui,semble retrouversescouleurs.lorsqu onregardelaproductionmondiale, la crise serait même (finalement) effacée et les constructeursretrouventdesrythmesdecroissancedel ordrede+4 %paran,conformesàceuxd avant2009.aussi,la finannoncéedelavoituren aurapaslieu.malgréunesociété quisemblepréférerl usageàlapropriété,l émergencedes classesmoyennes,mêmeralentie,continuedestimulerles ventesdevoitures.aprèstout,lorsqu ondevientmêmeun peuplusriche,onfaittoujourslamêmechose,etcedepuis larévolutionindustrielle.d abord,onmangemieux,ensuite onachèteouonrenouvellesatélévision,samachineàlaver, sontéléphoneportable,puis,avecunpeuplusd argent(et souvent un crédit), on achète sa première voiture (ou on change l ancienne), avant de penser à acheter sa maison. Cerésuméplutôtsimple-maistoujoursaussivrai-del effet richesse(quineprendpasencomptel effetbien-êtreassocié àunevoiture )prouve,sibesoin,quelasantédumarché automobileresteunélémentimportantpourcomprendre ladynamiquedecroissanced unpaysdonné.enregardant unedizainedemarchés,desétatsunisàl Europe,enpassant parlesbric,onretrouveasseznettementlesopportunités etlesrisqueséconomiquesauxquelscespayssontconfrontés. Que ce soit la dégringolade des marchés thaïlandais, brésilien,russeouargentin,lesrentabilitésmédiocresdes acteurseuropéens,outropbonnesdumarchéchinois,l auto confirmelesgrandestendancesmacroéconomiquesetproposeunegrilledelecturepourlasuite,plutôtpositived ailleurs.defait,enregardantlespotentielsdemarchés,onvoit queleroyaume-unietlesétats-unisconfirmentleurréindustrialisationàtraversleretourdelaproductionautomobile, mêmepartielle,quel Espagne,laFranceetl Allemagnese battent pour sauver le secteur pour le symbole politique qu estlafilièreautomobile,ouquel ItalieetlaBelgiquecontinuentdesouffrir.OnvoitaussiqueleJaponfaitdesmerveilles surlemarchéautomobilegrâceàl agressivitédesapolitique économiqueouquelachinedoitconsolideret pricer différemment pour passer à la vitesse supérieure. Autant de bonnesnouvellesqued effortssupplémentaires,alorsque le Salon de l Auto d ici quelques semaines continuera de nousfairerêverentreinnovation,design ethédonisme. 3

4 LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 EulerHermes VUE D ENSEMBLE Lemarchéautomobile mondial Denouveausurquatreroues YANN LACROIX, AUTEUR DU DOSSIER SPÉCIAL 4 Laproductionautomobile mondialemaintiendraitsa croissanceautourde+4 %par anen 2014et 2015,avecune accentuationdelaproduction enchine,enindeetau Mexique,audétrimentde l Europe.Cetteproduction devraitmêmedépasserles 100 millionsdevéhiculesà horizon2017.lesgrands équipementiers, incontournablesaux constructeurs,sesont d ailleursdéplacésaugrédela productionetaffichentunbon niveaudeprofitabilité.

5 EulerHermes LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 De l autre côté, l analyse des ventes de voitures par marché reflète les difficultés économiques auxquels ces pays doivent faire face : reprise molle en Europe, plus nette mais sans emplois aux États-Unis, soutenue par les politiques publiques au Japon, et enfin à la traîne malgré des attentes importantes dans les pays émergents. Les prévisions d Euler Hermes donnent les résultats suivants : 1 > Chine.Lemarchéexplose(+10 %en2014 et+8 %en2015)maisdevientpeut-êtretrop rentable :lesprixdeventedevrontbaisserpour maintenirlacadence. 2 > États-Unis. Lemarchéretrouveenfinson niveaudeventesd avant-crise,àeffectifsréduits de-20 %pourunerentabilitéretrouvée.nous anticiponsunmarchéencroissanceà+4 %en 2014et+3 %en2015,soit17 millionsd unités vendues. 3 > Japon. Malgréunepolitiquemonétaireaccommodante et un protectionnisme flagrant (94 %desventesportentsurdesvoituresjaponaises), la hausse de la TVA devrait provoquer unebaissede-5 %desventesen2014etde-2 % en > Europe.Lareprisedumarchéautomobile estattendueenhaussede+5 %en2014eten 2015, mais toujours très loin de son niveau d avantcrise.lecannibalismeentreconstructeurseuropéenscontinuedefaireragelaminant lesmargesdéjàmisesàmalparlessurcapacités. France :lemarchémontreundébutderedressement,etlesventesdevraientcroîtrede +3 %en2015maislaproductiontoujoursplus délocalisée et principalement positionnée sur desproduitsd entréedegamme,aétéplusque diviséepardeuxparrapportà2005. Italie : le marché est toujours déprimé (les ventess afficheraientà1,3 milliond unitéssoit lamoitiédesniveauxd avantcrise)etl appareil 5

6 LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 EulerHermes productiflargementsous-utilisésansespoirde retournementrapide Allemagne : les constructeurs cherchent à absorberlahaussedescoûtsdefonctionnement etd investissementsviaplusd efficacitéetde synergies internes. Le marché est attendu en croissancede+3 %en 2014et Espagne : la production automobile est attendueencroissancede+10 %etcontribuerait fortementàl excédentcommercial(12,5 milliards EUR en 2013) après les ajustements de salairesetl augmentationdutempsdetravail. Lemarché,quoiquedeuxfoisinférieuràsonniveaud avantcrises afficheenhaussede+10 % en2014soutenuparlesprimesàlacasse. Royaume-Uni :leniveaud immatriculations d avantcriseestretrouvéà2,4 millionsd unités etlemarchéestattenduencroissancede+10 %. Belgique :unmarchéquidevraitresterstable alorsquelaproductionestencrisechronique (réduitdemoitiéparlacrise)etsansperspective decroissance. 5 > Nouveaux acteurs.l eldorado espérédes marchésautomobilesémergentsestmisàmal par les crises économiques et politiques successives.nousattendonsdesimmatriculations enbaissede-10 %aubrésil,enfaiblecroissance +2,5 %enindeetencontractionde-14 %en Russie en Quelques nouveaux marchés del ArabieSaouditeàlaTurquieenpassantpar la Malaisie apparaissent mais comme le démontrentlathaïlandeetl Argentine,lesrisques économiquesetpolitiquesontuneffetdirect surlemarchéautomobile. La production mondiale de voitures retrouve sa vitesse de croisière Le marché mondial a retrouvé son niveau de croissance de moyen terme à +4 % l an pourdépasserles100 millionsdevéhiculesproduits (véhicules particuliers et véhicules commerciaux) à horizon Si l on sait que les paysindustriels,états-unis(tauxd équipement de80 %),Europe(tauxd équipementdeplusde 55 %)etjapon(tauxd équipementde60 %)n offrirontpasunfortpotentieldecroissance,ilsrestentdesmarchésderenouvellement.lereste du monde du fait de taux d équipement inférieursvoireencoretrèsfaiblescommeenchine (5 %),eninde(2 %)ouenafrique,offredesperspectivesdecroissanceàlongtermeévidentes. Cependant,ilfaudrainventerdenouveauxproduitstoujoursmoinschersetplusrésistantspour s adapter à des infrastructures et des services encorelimités :lesconstructeursytravaillent. La production a déjà commencé à basculer vers les nouvelles économies comme en témoignent les grands mouvements entre 2007 et 2013 Lesgrandséquilibresontétébouleversésavec unefortecroissancedelaproductiondansles payscommelachine(+149 %)etl Inde(+72 %) entête,etunenettedégradationdecelledes paysindustrielsavecunecontractionallantde -42 %pourlafranceetjusqu à-49 %pourl Italie. MalgrélabaissedesventesenEurope,laproductiondesmodèlesd entréedegammeaété Production automobile mondiale enmillionsd unités e15p Sources :OICA,prévisionsEulerHermes Production automobile mondiale variationparpays Italie -49% France -42% Espagne -25% Japon -17% Royaume-Uni -9% Allemagne -8% États-Unis 2% Corée du Sud 11% Brésil 26% Mexique 46% Inde 72% Chine 149% Sources :OICA,EulerHermes 94 6

7 EulerHermes FOCUS LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 Les grands gagnants? Leséquipementiersavecune rentabilitéd exploitationde7,5 % en2015 YANN LACROIX Évolution de l activité et de la rentabilité des équipementiers Europe e 2015p Variationduchiffre d affaires(1) Lesgrandséquipementiersontsu profiterdecettecroissancedes mouvementsdeproductiondes constructeursenrestructurant massivementdansleszonesendéclin eteninvestissantdansleszonesen croissance. 8,6 % 12,0 % -17,8 % 34,7 % 16,9 % 7,0 % 3,3 % 5,0 % 6,0 % TauxdeRex(2) 5,7 % 0,7 % -0,5 % 7,0 % 7,4 % 7,2 % 7,3 % 7,4 % 7,5 % Sources :cumulécontinental,faurecia,valeo,autoliv,plasticomnium,consensus,prévisionseulerhermes (1)Variationduchiffred affairesparrapportàl annéeantérieure(2)tauxderex :résultatd exploitationsur chiffred affaires L exemple le plus emblématique de cette mondialisation des équipementiers et de la fin de la dépendance de leur marché d origine vient des groupes européens qui affichent une croissance régulière de leur activité et de leurs profits. Depuis 2010, leur niveau de rentabilité d exploitation est nettement supérieur à celui du début des années 2000 en renforçant leur pouvoir de négociation avec les constructeurs. Nous attendons une croissance stable de cette rentabilité (de l ordre de 0,1pp l an) grâce à un chiffre d affaires qui croîtrait de 6 % en % desventes mondiales concentréessur quatrezones Ventes mondiales par zone géographique 2% 4% 4% 8% 17% 15% Sources :OICA,EulerHermes 27% 23% Autres Chine Inde Russie Brésil Japon États-Unis Europe délocaliséeverslespaysditslow cost telslaslovaquie,laslovénie,larépubliquetchèqueoula Pologne,pourconserverunniveauderentabilité acceptable.onnoteraenfinlafortecroissance de la production au Mexique, devenu en quelquesannéesl usinedeproductiondesétats- Unis ;lesfluxd investissementsysontmassifs et les projets nombreux, alors que les ventes domestiquesstagnent.enfindenouvelleszones deproductionsontentraind apparaîtreenasie dusud-estetenafriquedunord. La crise économique toujours dans le rétroviseur des ventes de voitures Les ventes mondiales de voitures sont dominées par quatre principaux marchés : lachine,lesétats-unis,l EuropeetleJapon.La Chine,leader depuis2009,accroîtchaquejour sonécartavecsonchallenger lesétats-unis.derrière ces quatre mastodontes en termes de ventesdevéhiculesparticuliers,onretrouvedes marchésémergentsquipeinentencoreàs imposerentermesdevolumedeventes.l eldorado espérépeineàseconfirmeralorsquelescrises économiqueetpolitiquefreinentl équipement desménagesenvéhicule. L analyse des ventes de voitures par marché reflète d ailleurs les difficultés économiques auxquelles les pays doivent faire face : reprisemolleeneurope,plusnettemaissans emploisauxétats-unis,soutenueparlespolitiquespubliquesaujapon,etenfinàlatraîne malgrédesattentesimportantesdanslespays émergents. Les immatriculations de voitures sontd ailleursunindicateurmajeurpourévaluer la santé économique de ces pays. Nous analysonsdoncleursévolutionsattenduesdans cerapport. 7

8 LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 EulerHermes Évolutiondurisque sectoriel dansl automobile en2014 Quels risques ÉTUDES SECTORIELLES l l Bonsfondamentaux. Perspectivestrèsfavorables ouacceptables. Signesdefragilité, possibleralentissement. l l Source : Euler Hermes, 16 juillet 2014 Faiblessesstructurelles. Criseimminenteouavérée. 8

9 EulerHermes LeBulletinÉconomiqueN 1210 Lesdossiers aoûtseptembre2014 dansla construction automobile en2014? 9

10 Le Bulletin Économique est publié mensuellement par la Direction des Études Économiques d Euler Hermes Group 1, place des Saisons Paris La Défense Cedex - Tél. : +33 (0) Le présent document reflète l opinion de la Direction des Études Économiques d Euler Hermes Group. Les informations, analyses, prévisions, contenues dans ce document sont fondées sur les hypothèses et les points de vues actuels de cette Direction et sont de nature prospective. Dans ce contexte, la Direction des Études Économiques d Euler Hermes Group n a aucune obligation de résultat et sa responsablilité ne peut être engagée à ce titre. Ces analyses sont d ailleurs susceptibles d être modifiées à tout moment. Le Bulletin économique

Le ver est dans le fruit Délais et retards de paiement, impayés et défaillances d entreprises : nos prévisions pour 2015

Le ver est dans le fruit Délais et retards de paiement, impayés et défaillances d entreprises : nos prévisions pour 2015 Les défaillances d entreprises dans le monde Le Bulletin Économique N 1211-1212 CE DOCUMENT est un extrait de notre Bulletin économique N 1211-1212 (octobre novembre 2014). Pour recevoir ce numéro et vous

Plus en détail

Délais de paiement : Le grand écart

Délais de paiement : Le grand écart Délais de paiement : Le grand écart Conférence de Presse, Paris, le 28 juin 2012 Ludovic Subran, Chef Economiste Arnaud Roger, Directeur des Indemnisations Maxime Lemerle, Responsable des Etudes Macroéconomiques

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

Le Bulletin Économique. www.eulerhermes.com N 1188. Les dossiers. Transports Un monde à deux vitesses

Le Bulletin Économique. www.eulerhermes.com N 1188. Les dossiers. Transports Un monde à deux vitesses Direction des Études Économiques du Groupe Euler Hermes Le Bulletin Économique www.eulerhermes.com N 88 * Les dossiers Transports Un monde à deux vitesses * notre savoir au service de votre succès Euler

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Groupe AFNOR au service de votre performance

Groupe AFNOR au service de votre performance Groupe AFNOR au service de votre performance GROUPE AFNOR Les clés de votre différenciation et de votre développement AFNOR est un groupe de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences

Plus en détail

Fonds de secours des employés Demande de bourse

Fonds de secours des employés Demande de bourse Fonds de secours des employés Demande de bourse Le fonds de secours des employés de MeadWestvaco a été établi pour répondre aux besoins immédiats des employés éligibles pendant les premières semaines cruciales

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

CAMPUS FRANCE. Janvier 2015

CAMPUS FRANCE. Janvier 2015 n 46 CAMPUS FRANCE Les notes Janvier 2015 Les États-Unis dans la mobilité étudiante internationale Synthèse Open Doors 2014 Avant-propos Offrant un tableau général de la mobilité internationale du point

Plus en détail

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS, 6 MAI 2015 Indicateurs d activité T1 2015 Chiffre d affaires en hausse de 10% en publié, bénéficiant d effets de change positifs Variation en comparable (à taux de change

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES Pensezy pour rouler l esprit libre! Les Peugeot Contrats Privilèges : 3 Niveaux d offre 3 Solutions de tranquillité Extension de garantie La prise en charge, pièces et maind

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/21/FC/5 Commission des finances Distr. limitée 4 juin 2015 Français Original : anglais Vingt et unième session Kingston (Jamaïque) 13-24 juillet 2015 État

Plus en détail

Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger

Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger Assurance Caution Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger Conseiller : Cachet commercial 1- Présentation de l entreprise cautionnée ou garantie Dénomination

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PRODUCTIVITÉ RESPONSABLE ENVIRONNEMENT AUTOMOBILES SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PAR MARK CARDWELL PHOTOS ATLAS COPCO/ISTOCKPHOTO/GEELY Àl heure où les économies mondiales se relèvent de la

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Table des matières Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell...

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

Variation totale en %

Variation totale en % jeudi 16 février 2012 Kingfisher annonce un chiffre d'affaires en progression de 2,2 % au quatrième trimestre, en hausse de 4,0 % à taux de change constants (+ 0,9 % à surface comparable). Le groupe prévoit

Plus en détail

Rapport de branche. 3 et 4 Juin 2015. 78300 Poissy

Rapport de branche. 3 et 4 Juin 2015. 78300 Poissy Rapport de branche 3 et 4 Juin 2015 78300 Poissy Introduction Depuis 2000, l industrie automobile a connu une succession de phases différentes articulées autour de l idée de crise. La crise, c est celle

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Nos partenaires L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Intervenant : Jean-Baptiste Anginot Directeur Général - société ECOFIT Animatrice : Sylvie Hevia Conseillère en

Plus en détail

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux Euler Hermes France Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux *Notre savoir au service de votre réussite www.eulerhermes.fr * Cap sur la croissance rentable! Comment anticiper l

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

Vos lignes téléphoniques fixes Analogiques, numériques (T0/T2) ou IP (Trunk SIP)

Vos lignes téléphoniques fixes Analogiques, numériques (T0/T2) ou IP (Trunk SIP) OFFRE ANNIVERSAIRE Profitez des promotions exceptionnelles Vos lignes téléphoniques fixes Analogiques, numériques (T0/T2) ou IP (Trunk SIP) Avec appels illimités vers les fixes et les mobiles en France

Plus en détail

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée.

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. COMMUNIQUE DE PRESSE 6 décembre 2013 Résultats annuels 2013 2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. Volume d activité Villages stable à taux

Plus en détail

Banque nationale suisse

Banque nationale suisse IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle Combinaison des politiques budgétaires et monétaires 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et

Plus en détail

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

Préfinancement. Tout prévoir pour l imprévu

Préfinancement. Tout prévoir pour l imprévu *Notre savoir au service de votre réussite Préfinancement Tout prévoir pour l imprévu * 4 bénéfices clés 4 bénéfices clés 1 Une trésorerie et une rentabilité préservées Vous n avez plus à constituer de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE U N I V E R S I T É T O U L O U S E 2 L E M I R A I L en partenariat avec y Diplôme Universitaire Responsable de site e-commerce et e-tourisme appliqués au développement des territoires

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management

J.P. Morgan Asset Management J.P. Morgan Asset Management Insight + Process = Results Héritage du groupe JPMorgan Chase & Co. De la Bank of the Manhattan Company - première institution de l héritage du groupe agréée en 1799 à l acquisition

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

Euronext simplifié (dérivés: level 1, actions: level 2) Pays-bas, France, Belgique 2,00 EUR 59,00 EUR

Euronext simplifié (dérivés: level 1, actions: level 2) Pays-bas, France, Belgique 2,00 EUR 59,00 EUR Cours en temps réel - Europe Euronext simplifié (dérivés: level 1, actions: level 2) -bas, France, Belgique 2,00 EUR 59,00 EUR Euronext total (dérivés: level 2, actions: level 2) -bas, France, Belgique

Plus en détail

Investir dans l internationalisation de l enseignement supérieur

Investir dans l internationalisation de l enseignement supérieur Investir dans l internationalisation de l enseignement supérieur Nicolas Charles et Quentin Delpech 1 Porté par la mondialisation et par l élévation du niveau de vie dans les pays émergents, le nombre

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 11.9.2014 COM(2014) 560 final Proposition de DÉCISION DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL relative à la mobilisation du Fonds européen d ajustement à la mondialisation,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

2014 RÉSULTATS ANNUELS

2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS Conférence de presse Paris - 25 février 2015 Certaines déclarations figurant dans ce document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements futurs, des tendances,

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Acheteurs assurance-crédit

Acheteurs assurance-crédit Acheteurs assurance-crédit FORMULAIRES DE DEMANDE D'INSCRIPTION ASSURANCE-CRÉDIT Les formulaires de demande d'inscription Assurance-crédit sont présents dans la suite de ce document selon la pagination

Plus en détail

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international Nous sommes fiers de vous présenter la nouvelle gamme de solutions

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste

Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste 1 avril 9 - N 17 Etats-Unis : le pays qui a le plus besoin de la mondialisation prêt à céder à la tentation protectionniste Des indices multiples montrent que la tentation protectionniste est de plus en

Plus en détail

aujourd hui et demain TRAINING RECRUITMENT RESEARCH www.cegos.com

aujourd hui et demain TRAINING RECRUITMENT RESEARCH www.cegos.com TRAINING La formation OPERATIONAL professionnelle CONSULTING aujourd hui et demain RECRUITMENT Points de vue comparés des salariés en Allemagne, Espagne, Italie, France et Grande Bretagne RESEARCH www.cegos.com

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Les évolutions de l industrie automobile qui ont une incidence sur les équipementiers

Les évolutions de l industrie automobile qui ont une incidence sur les équipementiers TMTEM/2005 ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL Programme des activités sectorielles Les évolutions de l industrie automobile qui ont une incidence sur les équipementiers Rapport soumis aux fins de discussion

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES Octobre 2013 Aux États-Unis, le mois d octobre est placé sous le signe de la sensibilisation à la cybersécurité. Durant cette

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION RAPPORT INTERMÉDIAIRE MISE À JOUR DES INDICATEURS RELATIFS A L EMPLOI ET AU NIVEAU DE FORMATION

REGARDS SUR L ÉDUCATION RAPPORT INTERMÉDIAIRE MISE À JOUR DES INDICATEURS RELATIFS A L EMPLOI ET AU NIVEAU DE FORMATION REGARDS SUR L ÉDUCATION RAPPORT INTERMÉDIAIRE MISE À JOUR DES INDICATEURS RELATIFS A L EMPLOI ET AU NIVEAU DE FORMATION Regards sur l éducation Rapport intermédiaire Mise à jour des indicateurs relatifs

Plus en détail