Dossier pédagogique La Révolution française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier pédagogique La Révolution française"

Transcription

1 Histoire Collège - Lycée Dossier pédagogique La Révolution française Double DVD - TF1 Vidéo Première partie : Les Années Lumière de Robert Enrico (Durée : 166 mn) Deuxième partie : Les Années terribles de Richard T. Heffron (Durée : 154 mn) Date de la sortie en salles : 1989 Un dossier proposé par Zérodeconduite.net En partenariat avec L Agence Cinéma Education

2 AU PROGRAMME Au Collège en classe de Quatrième : 2ème partie histoire : la période révolutionnaire de 1789 à 1815 ; mettant l accent sur «les épisodes majeurs et les principaux acteurs de la période révolutionnaire [ ] en insistant sur la signification politique et sociale de chacune des phases retenues». La réécriture des programmes en fonction du socle commun de connaissances et de compétences insiste elle sur : «les événements fondateurs, les principaux acteurs et grandes figures. On insiste sur des points clés de la période : la chute de l Ancien Régime politique et social en 1789, l accélération des événements et des expériences politiques entre 1792 et 1794 [ ]». Au Lycée, en classe de Seconde : 5e partie histoire : la Révolution et les expériences politiques en France jusqu en Le programme met l accent sur la rupture avec l Ancien Régime et demande d «évoquer les grands repères chronologiques, les moments forts et les acteurs de cette période». «Il faut mettre en valeur les principes qui fondent la Révolution française (droits de l homme, égalité civile, liberté, nation ) en s appuyant sur les textes fondamentaux de la période (DDHC par ex) et sur une chronologie montrant comment et par quelles forces sociales ces principes sont mis en œuvre». SOMMAIRE Introduction générale... p. 3 Les Films Les Années Lumière... p. 4 Les Années terribles... p. 8 Activités Séquences... p. 19 Evénements... p. 22 Personnages... p. 24 Thèmes... p. 32 Documents complémentaires... p. 38 Pour aller plus loin Entretien avec Annie Duprat... p. 40 Entretien avec Sylvie Dallet... p. 43 Analyse comparée : La Marseillaise... p. 46 Analyse comparée : Danton... p. 48 Analyse comparée : Marie Antoinette... p. 50 Ce dossier est réservé aux établissements acheteurs du DVD avec ses droits institutionnels, commercialisé par l Agence Cinéma Education. Crédits Photo La Révolution française : TF1 Vidéo, tous droits réservés Dossier rédigé par Valérie Marcon, Hélène Chauvineau et Francis Larran. Dossier coordonné par Vital Philippot pour Zérodeconduite.net 2 Dossier pédagogique

3 INTRODUCTION Pourquoi, Alexandre Mnouchkine, après tant de films produits par vous, celui-là, aujourd hui? Parce que je croyais que c était impossible. Ainsi répondait le grand producteur d origine russe, en octobre 1989, à la veille de la sortie du premier volet du diptyque, La Révolution française, à un journaliste. Il paraissait jusque-là impensable en effet de pouvoir résumer en un film (ou même deux) cette histoire foisonnante et heurtée ; impossible de réconcilier les visions antagonistes de cet événement fondateur de la mémoire nationale Mais l ambition d Alexandre Mnouchkine était précisément là : proposer une narration continue et une vision unifiée des événements, quand tant de films avaient été consacrés à tel ou tel aspect, période, personnage de la Révolution française. Il savait que le projet bénéficiait d un formidable atout : la perspective du bicentenaire de Les producteurs Mnouchkine et Antoine de Clermont-Tonnerre parvinrent ainsi à convaincre les financiers de l intérêt de proposer au public cette grande fresque ; ils obtinrent de l Etat français les moyens pour la porter à l écran : soutien financier bien sûr mais surtout logistique (décors à commencer par le château de Versailles, armées de figurants au sens propre, puisque le Ministère de la Défense dépêcha des bataillons d appelés, etc). Arrivant en queue de comète des célébrations (à l automne 1989), le film ne rencontra qu un succès mitigé au box-office, loin des ambitions de ses initiateurs. Mais il entama quasi-immédiatement une seconde carrière auprès du public des passionnés d histoire et des enseignants Vingt ans après on le redécouvre aujourd hui, à la faveur d une édition DVD remastérisée. Du point de vue de l historien (nous en avons interrogé deux), les deux films ont leurs défauts, bien sûr : un découpage chronologique discutable, l omission inévitable de nombreux épisodes, la focalisation sur un petit nombre de protagonistes, le caractère exclusivement parisien de l action (au détriment d événements comme la révolte vendéenne). Mais ces lacunes, inhérentes au projet, ne remettent pas en cause ses qualités : soin apporté à la reconstitution et à la mise en scène, puissance de l interprétation (Jean-François. Balmer en Louis XVI, Sam Neil en La Fayette, le trio Robespierre- Danton-Desmoulins), clarté et fluidité de la narration Par ces qualités, La Révolution française (Les Années Lumière de Robert Enrico et Les Années terribles de Richard T. Heffron) se révèle un support pédagogique d une remarquable utilité pour les enseignants. Dans ce dossier pédagogique, nous avons voulu leur proposer un certain nombre d outils pour les aider tirer le meilleur parti du film avec leurs classes : La première partie (Les films) offre un séquencier complet et détaillé des deux long-métrages, qui permettra au professeur de retrouver immédiatement, dans les cinq heures et quelques de film, l extrait qui l intéresse. La seconde partie (Activités) propose une série de questionnaires en rapport avec les objets d étude définis par les programmes (Quatrième, Seconde) : études de séquences entières, mais aussi parcours dans l œuvre (choix d extraits à l appui) autour de personnages (La Fayette, Danton, le roi ) ou de thématiques (le peuple, les expériences politiques) La troisième partie (Pour aller plus loin) s efforce de replacer l œuvre dans son contexte historique : en interrogeant les deux spécialistes que sont les historiennes Annie Duprat et Sylvie Dallet, mais également en confrontant les films d Enrico et Heffron à d autres visions cinématographiques de la Révolution. Nous espérons que ce dossier vous apportera toute satisfaction. Si vous y trouvez des erreurs ou des imprécisions, si vous souhaitez nous proposer des améliorations, ou tout simplement nous faire part de votre avis, n hésitez pas à nous contacter! Vital Philippot info@zerodeconduite.net 3 Dossier pédagogique

4 LES FILMS LES ANNÉES LUMIÈRE Chapitres DVD Générique Les menus plaisirs La prise de la Bastille Le Roi à Paris L abolition des privilèges Aux armes Versailles, 6 octobre 1789 La Fête de la Fédération La fuite du roi Bientôt la guerre Aux armes citoyens Première Partie - Les Années Lumière Date de sortie en salles : 1989 Durée : 2 h 46 Fiche technique Réalisation : Robert Enrico Scénario : David Ambrose, Daniel Boulanger, Robert Enrico Photographie : François Catanné et Bernard Zitzermann Montage : Anne Baronnet Musique : Georges Delerue Décors : Jean-Claude Gallouin Son : Bernard Le Roux, Jean-Charles Ruault et Claude Villard Production : Alexandre Mnouchkine, Les Films Ariane Fiche artistique Avec : Jean-François Balmer (Louis XVI), Jane Seymour (Marie-Antoinette), Peter Ustinov (Mirabeau), Sam Neil (La Fayette), Michel Duchaussoy (Bailly), Klaus Maria Brandauer (Danton), Andrzej Seweryn (Robespierre), François Cluzet (Desmoulins), Vittorio Mezzogiorno (Marat), Claudia Cardinale (la duchesse de Polignac), Marie Bunel (Lucile Desmoulins) 4 Dossier pédagogique

5 les films LES ANNÉES LUMIÈRE Chapitre DVD Minutage Descriptif de l action Pistes pédagogiques Année Générique A Paris en 1774, Robespierre et Desmoulins enfants entrevoient le roi Bal dans la Galerie des Glaces à Versailles en 1788 Necker propose à Louis XVI la convocation des Etats généraux pour pallier les difficultés financières du royaume Thème : Etude des causes de la Révolution ( ) : causes sociales et économiques. > Séquence étudiée (jusqu à 1h29) p. 19 : «De la contestation à la crise de l Ancien Régime» Thème : Le Château de Versailles symbole du pouvoir absolu du roi. Thème : Les difficultés financières de la monarchie Marie-Antoinette frivole dans sa ferme, avec ses enfants La rédaction d un cahier de doléances par Desmoulins Texte : des extraits de cahiers de doléances Desmoulins arrive à Paris et assiste au pillage d une boulangerie Discussion Danton-Mirabeau sur le vote par tête, et manifestations Danton est avocat ; il est intéressé par l argent. Thème : Cause de la Révolution : crise des subsistances (mauvaises récoltes) Etudier en parallèle un graphique sur le prix du blé à cette époque Thème : Cause sociale de la Révolution : la noblesse accapare les charges les plus intéressantes Echauffourées à cause des subsistances Thème : Crise des subsistances Les menus plaisirs Versailles 5 mai 1789 : ouverture par le roi des Etats généraux. Chacun des trois ordres doit délibérer séparément Retrouvailles entre Desmoulins et Robespierre. Thème : Définition de la monarchie absolue > Séquence étudiée (jusqu à 21 25) p. 20 : «La rupture avec l Ancien Régime» 5 Dossier pédagogique NB pour la colonne Pistes pédagogiques : En rouge : renvoi au dossier > Evénement étudié p. En bleu : piste non développée dans le dossier Icono. : la prise des Tuileries.

6 Activités ÉVÉNEMENTS 4 ème Gros plan sur : Le 14 juillet 1789 Film Durée de l extrait Chapitre DVD Extrait Les Années Lumière 20 environ De [Discours de Desmoulins au Palais Royal] à [Joie du peuple sur les ruines de la Bastille] Questionnaire 1/. Qu est-ce que la Bastille? 2/. Que symbolise-t-elle? 3/. Comment se met en place le mécanisme de l insurrection? 4/. Qui participe à l attaque de la Bastille? 5/. Qui défend la forteresse? 6/. Quelles sont les armes utilisées par les deux camps? 7/. Qu est-ce qui rend le peuple furieux? 8/. Qu advient-il des défenseurs du fort, du gouverneur? Bilan De quelle valeur le 14 juillet 1789 est-il porteur? Pourquoi cette journée estelle devenue l un des symboles de la Révolution française? Pistes : - Possibilité d étudier en parallèle le 14 juillet 1789 et le 14 juillet Comparaison des images du film avec les représentations picturales de cet événement 22 Dossier pédagogique

7 Pour aller Plus Loin Entretien Entretien avec l historienne Annie Duprat Deux films dans l histoire Historienne de la Révolution française, spécialiste notamment de l iconographie politique (portraits et caricatures), Annie Duprat analyse les deux films de Robert Enrico et Richard Heffron : choix et omissions, présupposés idéologiques et historiographiques, etc. 40 Dossier pédagogique En les revoyant aujourd hui, près de vingt ans après leur sortie en salles, comment jugez-vous les deux films de Robert Enrico (Les Années Lumière) et Richard T. Heffron (Les Années terribles)? En préambule je voudrais souligner la distance énorme qui sépare le travail de l historien et celui du scénariste ou du réalisateur de film (cinéma et télévision). Le travail de recherche de l historien, comme tout travail de recherche scientifique, nécessite des hypothèses et des sources. L historien n est pas censé couvrir tous les champs d une question, il peut se contenter, par exemple, d une étude très parcellaire, voire pointilliste. S appuyant sur des sources validées, et partant d hypothèses qu il faut parfois modifier l orientation de son travail peut fréquemment varier - il tente de donner à connaître et à comprendre la passé, parfois en cherchant des clés d intelligibilité pour le présent. Le travail du cinéaste scénariste ou réalisateur est bien différent dans la mesure où, avec les données acquises de la part des historiens, il doit faire une oeuvre de spectacle et prendre en compte prioritairement le public. Cela suppose la clarté de l écriture du scénario (en quelques secondes, le public doit comprendre la scène et en identifier les protagonistes), l attractivité et la variété de la mise en scène, l efficacité du montage pour solliciter l intérêt du public et ne pas le perdre en route... C est une gageure lorsqu il s agit d un film d histoire (dont la narration est nécessairement complexe) a fortiori pour les films «en costumes» C est pour cela que réaliser un film pour raconter l histoire de la Révolution française me semble impossible. Ceci posé, on peut dire que les deux films de Robert Enrico et Richard T. Heffron sont des films ambitieux et minutieux. Ils sont tous deux de bonne facture, avec des omissions mais peu d erreurs et un souci de la reconstitution du détail (les décors, les costumes, les mises en images de quelques événements «cultes» comme le serment du Jeu de Paume). Et pourtant une impression de lassitude se dégage, en particulier du second volet, Les Années terribles, qui décrit les événements les plus noirs de la Révolution (massacres et guillotine), sans que le spectateur ne soit éclairé sur les enjeux politiques (centralisme ou fédéralisme, démocratie directe contre représentative, etc.). La Révolution française de R. Enrico et R. Heffron prétendait offrir une vision sinon objective, du moins équilibrée et apaisée, de l histoire de la Révolution française Cela vous paraît-il possible? Vision équilibrée et apaisée, sans doute oui, en particulier dans le film Les années Lumière. Mais c est surtout une vision qui correspond le plus et le mieux à l histoire scolaire, enseignée jusque dans les années 1980, avec un consensus autour de la déclaration des droits de l homme, l accent mis sur quelques protagonistes comme le roi, Danton, Desmoulins et Saint-Just, et un rejet de la violence (celle des massacres de Septembre et celle de la guillotine en ).

8 Pour aller Plus Loin ANALYSE comparée Le héros ou le peuple La Marseillaise de Jean Renoir (1938) Un film de Jean Renoir France, Pologne, 1937 Durée : 126 mn Avec : Pierre Renoir, Lise Delamare, Louis Jouvet, Carette, Aimé Clariond, Andrex, Irène Joachim, Ardisson Le film «Chronique de quelques faits ayant contribué à la chute de la monarchie», réalisée sous la forme d une série de tableaux qui évoquent les trois premières années de la Révolution, La Marseillaise est le vingt-et-unième film de Jean Renoir. Le réalisateur se met au service du Front Populaire en célébrant des thèmes qui lui sont chers : l esprit de 1789 et l élan libérateur du peuple. Il fait de La Marseillaise une œuvre ouvertement partisane, mais qui doit, selon ses propres termes, «rester de bonne foi». Financé en partie par une large souscription populaire lancée par la CGT, le film est pour lui l occasion de célébrer, en 1938 (avec en point d orgue le centcinquantenaire de la Révolution, en 1939), la grandeur de l individu dans l action collective. Comme Jaurès dans son Histoire socialiste de la Révolution française, Jean Renoir se penche sur le peuple révolutionnaire, sur sa condition et sur ses combats, dans une perspective socialiste voire même marxiste. Analyse La prise des Tuileries, telle qu elle est conçue chez Robert Enrico (Les Années Lumière) et Jean Renoir, constitue à cet égard un angle d attaque intéressant pour comprendre combien la Révolution française se prête à une multiplicité de lectures cinématographiques. La Révolution française de Enrico et Heffron se focalise sur les grandes figures révolutionnaires, au premier rang desquelles Danton et Desmoulins, rejoignant la tradition des historiens romantiques (dans les premières pages de son Histoire de la Révolution, Michelet dit de Danton et Desmoulins qu «ils vont nous suivre, ils ne nous lâcheront plus», «car la comédie, la tragédie de la Révolution sont en eux, ou dans personne»). Fidèle à ce parti pris, Robert Enrico donne le premier rôle à Danton dans l organisation de la journée du 10 Août. A lui de discuter avec Robespierre et Desmoulins du nouveau cours politique à donner à la Révolution, à lui de mettre en place la Commune insurrectionnelle, à lui enfin de galvaniser les Fédérés. Si le peuple et les soldats de la Révolution sont bien présents, ils semblent seulement emprunter le chemin que Danton leur a ouvert. Jean Renoir adopte une perspective complètement différente pour peindre la prise des Tuileries. De Danton ou d autres grandes icônes révolutionnaires, il n est pas question dans le film. L attention est toute tournée vers les Fédérés marseillais, qui sont placés au cœur de l action. A eux de discuter de l événement, à eux de prendre des décisions aux Tuileries et de s en emparer. Cette attention au peuple des Fédérés s explique, sinon par un parti pris déclaré, en tout cas par les sympathies idéologiques de Jean Renoir. Par le biais du portrait des Fédérés, il se livre à un éloge de l homme révolutionnaire tel que le XX ème siècle en a connu et que le PCF a exalté. Dans la scène sur la prise des Tuileries, on trouve ainsi des thématiques à même de rappeler le discours du parti communiste français. Le réalisateur fait tenir de vibrants discours aux Fédérés dans lesquels on loue l action révolutionnaire comme action pacifique par essence. On y légitime la pratique révolutionnaire et le sacrifice de son existence personnelle sur l autel d une cause supérieure. 46 Dossier pédagogique

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface PRÉFACE Avaient-ils le don d ubiquité? Aux origines de ce livre, il y a une constatation qui a suscité la curiosité du chercheur : parmi les représentants de l Angleterre à l étranger, certains appartiennent

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 «La grande idée, la notion fondamentale de l Etat laïque, c est-àdire la délimitation profonde entre le temporel et le spirituel, est entrée dans nos mœurs de manière

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT VIDEO CONFERENCES Michel Lebreton lebreton.mic@gmail.com Photo Alain Dhieux - Calais DU FOLK AUX MUSIQUES TRAD 50 ANS DE REVIVALISME Cette rencontre en deux volets retrace

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Montage vidéo avec Windows Live Movie Maker 1 Présentation de Windows Live Movie Maker Windows Live Movie Maker est le logiciel de

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master Cycle master Cinéma Master en réalisation cinématographique 4 semestres (120 ECTS) Depuis 2006, l école participe au master en réalisation cinématographique mis en place au travers du Réseau Cinéma CH.

Plus en détail

Tiken Jah Fakoly : Je dis non!

Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Paroles et musique : Tiken Jah Fakoly / Tiken Jah Fakoly Barclay / Universal Music Thèmes L Afrique et ses problèmes. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer les rimes

Plus en détail

Vous propose ses visites guidées animées par des artistes. adaptées en team-building

Vous propose ses visites guidées animées par des artistes. adaptées en team-building Vous propose ses visites guidées animées par des artistes adaptées en team-building Fort du succès populaire des Visites-Spectacles L Esprit de Montmartre et L Enigme des Passages Couverts, nous vous proposons

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

Master 2- Réalisation Documentaire de Création

Master 2- Réalisation Documentaire de Création Dossier de candidature 2012-2013 Master 2- Réalisation Documentaire de Création Photo obligatoire Ce questionnaire est confidentiel. Les questions d état-civil et de curriculum vitae par lesquelles il

Plus en détail

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Thème Éducation aux médias, journalisme Public Étudiants en journalisme, diplomatie, histoire, sciences politiques ou en relations internationales, écoles

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL THÉÂTRE MERCREDI 24 JUIN 2015 SESSION 2015. Le candidat doit traiter l un des deux sujets suivants. 15THLIME1

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL THÉÂTRE MERCREDI 24 JUIN 2015 SESSION 2015. Le candidat doit traiter l un des deux sujets suivants. 15THLIME1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 THÉÂTRE MERCREDI 24 JUIN 2015 D URÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures 30 minutes C OEFFICIENT : 3 Le candidat doit traiter l un des deux sujets suivants. La consultation des textes

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24

Jalons pour l histoire du temps présent 17 mars 2006, réf. : 04690. Durée : 02 mn 24 La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Titre du document Emplacement Support Niveau Objectifs Compétences visées La lutte contre le téléchargement illégal sur Internet Jalons pour l histoire

Plus en détail

3 e étage. ESPACE 5. Une femme et ses symboles. PANNEAU PHOTO «Histoire des femmes»

3 e étage. ESPACE 5. Une femme et ses symboles. PANNEAU PHOTO «Histoire des femmes» 3 e étage 6 ESPACE 5. Une femme et ses symboles. PANNEAU PHOTO «Histoire des femmes» 22) En comparant les photos 2 et 5, dites ce qui a changé, depuis 1945, dans le rôle des femmes en tant que mères? Photo

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Les symboles français

Les symboles français Fiche Pédagogique Les symboles français Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3-4 Fiche professeur.5-6 Transcription.7 Sources. 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU?

I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? I. FAIR-PLAY, D OÙ VIENS-TU? QUI ES-TU? Le fair-play est une notion bien souvent employée à tort et à travers. Associée surtout au vocabulaire sportif, elle s applique aujourd hui à de multiples situations,

Plus en détail

La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA)

La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA) La préparation et la passation de l épreuve d Histoire des Arts au collège Mignet (Mme Guerpillon, professeur de Lettres en charge du dossier HDA) L Histoire des arts en classe de 3 ème Présentation L

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Règlement du Concours "Filme nous la Comté"

Règlement du Concours Filme nous la Comté Règlement du Concours "Filme nous la Comté" La première édition du concours se tiendra en 2015. Ce dernier est organisé par l'association Club Ciné d'yronde et Buron, loi 1901. Le concours "Filme nous

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Alain Souchon: Parachute doré

Alain Souchon: Parachute doré Alain Souchon: Parachute doré Paroles et musique : Pierre Souchon, Alain Souchon Virgin, Emi music Thèmes L argent, la crise financière. Objectifs Objectifs communicatifs : Émettre des hypothèses. Justifier

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

Dossier de candidature 2010-2011

Dossier de candidature 2010-2011 L Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey-Niger 20 73 27 13 / 14 & de L Institut de Formation aux Techniques de l Information et de la Communication (IFTIC) BP: 10701 Niamey-Niger Tél 00227 20 73 37

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT Dire «ce document est un texte» ou «c est un tableau de statistiques», cela ne suffit pas à donner avec précision la nature d un document. Plus cette nature est

Plus en détail

PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS

PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS PROPOSITION POUR ASSURANCE MULTIRISQUE DES PRODUCTEURS 1. Nom de la société de production (proposant) : 2. Adresse : 3. Le proposant est : Particulier Société de personnes Personne morale, dont les membres

Plus en détail

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE L'Engrenage FICHE TECHNIQUE Descriptif - Représentation sans entracte - Durée : 1h25 environ (textes 40', musique 45') - Hugues Leclère interprète l ensemble des pièces pour piano (non sonorisé) - Patrick

Plus en détail

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud 1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud Exposition du 16 avril au 12 juillet 2015 Cette exposition est accessible pour des élèves du CE2 au CM1 L exposition p.03 La visite-atelier des scolaires p.06 Renseignements

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Une discipline scolaire

Une discipline scolaire Les éléments constitutifs d une discipline scolaire Selon Michel Develay, De l apprentissage à l enseignement, Paris ESF éditeur, 1992, 2004 6, p. 32, «une discipline scolaire peut être définie par objets

Plus en détail

GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE.

GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE. GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE. Nous tenons à exprimer nos plus vifs remerciements à Irène Mainguy, Pierre Mollier et Georges Odo pour leur aide précieuse, et pour nous avoir autorisé à publier

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE 2 HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE UMR 8138 Identités, Relations internationales et civilisation de l Europe T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal CM2 Géographie RESSOURCES MULTIMÉDIA Guide pédagogique Atouts es n i l p i c s Di Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives Sommaire Présentation

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Établir son plan de financement

Établir son plan de financement P009 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Établir son plan de financement LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

LES SITES D'ÉCOLES S'AGITENT...

LES SITES D'ÉCOLES S'AGITENT... 113 DES SITES D ÉCOLES S AGITENT... En écho au dossier du magazine électronique EPInet 42 «Des sites d écoles qui frétillent», je présente ici, de manière plus détaillée, l utilisation du format GIFa en

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l État et qui organise leurs relations. Elle peut comporter également

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Initiation au logiciel imovie HD

Initiation au logiciel imovie HD Sébastien Stasse Initiation au logiciel imovie HD Monter Optimiser Filmer Partager Nom: Classe: Guide d apprentissage et notions de base Produit par l École Alex Manoogian Initiation au logiciel imovie

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Guide du Parlement suédois

Guide du Parlement suédois Guide du Parlement suédois Situé en plein centre de Stockholm, sur l îlot de Helgeandsholmen, le Riksdag est le cœur de la démocratie suédoise. C est ici que sont votés les lois et le budget de l État.

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION FOIRE AUX QUESTIONS Temps d échange conduits par Sophie Papin, chargée de mission tourisme et handicap

Plus en détail

Paris à travers les siècles au Musée Carnavalet

Paris à travers les siècles au Musée Carnavalet Pour faire découvrir les musées aux enfants Paris à travers les siècles au Musée Carnavalet Carnet de l élève CNDP-CRDP Avec le soutien de Organisation générale de la visite À l intérieur du musée Carnavalet,

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

Pourquoi construire son PC?

Pourquoi construire son PC? Chapitre 1 Pourquoi construire son PC? De nombreuses marques proposent des ordinateurs tout faits, du très puissant au bon marché. Dès lors, pourquoi chercher à savoir ce qu il y a dans un ordinateur,

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

LYCEE : cycle de détermination (2nde) Technologie S INFORMER : Organiser l information Metttre en relation des informations de nature différente

LYCEE : cycle de détermination (2nde) Technologie S INFORMER : Organiser l information Metttre en relation des informations de nature différente NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS LYCEE : cycle de détermination (2nde) Technologie S INFORMER : Organiser l information Metttre en relation des informations de nature différente 1. TITRE

Plus en détail

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier...

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Ed uc ati on à l i m a ge L e s a te l i e r s d u c i n é m a p o u r to u s Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Clair Obscur vous propose des ateliers audiovisuels tout public, des séances

Plus en détail

L EUROPE DE LA PAIX ET DE LA DEMOCRATIE

L EUROPE DE LA PAIX ET DE LA DEMOCRATIE L EUROPE DE LA PAIX ET DE LA DEMOCRATIE «Unie dans la diversité», cette devise signifie qu au travers de l Union européenne, les européens unissent leurs efforts en faveur de la paix et de la prospérité.

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 :

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Membres Présents : Messieurs BARDAUD Thierry, GEORGES Olivier et PILLON Régis. Membre Absent et Excusé : Madame BARDAUD

Plus en détail

L application est utilisable pour toute personne disposant d un compte Qobuz.

L application est utilisable pour toute personne disposant d un compte Qobuz. Manuel d utilisation Appli mobile iphone, ipod, ipad L application est utilisable pour toute personne disposant d un compte Qobuz. - Les abonnés streaming bénéficient en écoute intégrale du catalogue mis

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

N 3493 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3493 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3493 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 1 er juin 2011. PROPOSITION DE LOI portant modification de l article

Plus en détail

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Michel Desrosiers Le D r Michel Desrosiers, omnipraticien et avocat,

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Thomas Sorin

Plus en détail

MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock

MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock Pour ouvrir un projet Pour ouvrir un fichier projet, lancez Lignes de temps et cliquez sur Fichier ->

Plus en détail

Direction de la Programmation

Direction de la Programmation Direction de la Programmation CONDITIONS DE LOCATION ET RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SAISON 2013-2014 Loyer de base par représentation plus Loyer variable (% sur les billets vendus) Salle Wilfrid-Pelletier

Plus en détail

La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile

La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Skype-1, Atelier 116 Pour débutant La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Titulaire: Michel Bédard (revj-avril-2013) Plan du cours (Skype-1) Possibilités multiples de SKYPE

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première générale Série littéraire (L) Travaux Personnels Encadrés Thème spécifique Représentations et réalités Ces

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE

FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE Sensibiliser, fédérer, agir pour un tourisme responsable. FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE D E S P R E I T S Elisabeth et Frédéric Millet envisagent la restauration d une bergerie qu ils

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail