Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?"

Transcription

1 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Juin 2014 Contact presse Agence C3M - Tél. : Michelle AMIARD - Laurence DELVAL -

2 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs Sommaire 1 Communiqué de synthèse 3 2 Le syndicat 10 faits et chiffres 5 a - Les membres 5 b - La vocation 5 c - La représentativité 5 d - Les instances 6 e - Les points communs des membres du Syndicat 10 6 Annexe - Les résultats de l enquête 7 2

3 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs 1 Communiqué de synthèse Résultats du baromètre annuel du Syndicat 10 L enquête annuelle menée par l Institut CSA auprès des Courtiers et des Assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des Courtiers Grossistes vient de rendre son verdict. L enquête a permis de confirmer la perception et les attentes des professionnels. La représentation du métier de Courtier Grossiste se cristallise autour de 3 missions emblématiques Pour les courtiers de proximité, un courtier grossiste est avant tout une force de négociation qui doit obtenir DES TARIFS COMPETITIFS. Il doit ensuite concevoir des PRODUITS INNOVANTS et enfin, DONNER ACCÈS à des organismes d assurances auxquels ils pensent ne pas avoir accès seuls. Se dessine un portrait désormais clair du courtier grossiste et de ses missions. Les intervenants du monde de l Assurance interrogés dans le cadre de cette enquête, partagent une même vision, une vraie satisfaction pour le Syndicat 10 dont l une des vocations est de faire mieux connaitre cette profession! Mieux encore : aujourd hui, 79% des courtiers de proximité et 77% des assureurs jugent que les courtiers grossistes sont un MAILLON INDISPENSABLE de la chaîne de distribution des contrats d assurance. 81% des courtiers et 93% des assureurs considèrent qu ils ont une VALEUR AJOUTÉE. Respectivement, 88% et 92% estiment qu ils sont COMPLÉMENTAIRES des organismes d assurance. Et 90% des courtiers, qu ils permettent de maintenir une OFFRE ALTERNATIVE à celle des organismes d assurance. Les parties prenantes s estiment, à 85% pour les courtiers et à 83% pour les assureurs, globalement SATISFAITS DES SERVICES RENDUS par les courtiers grossistes avec lesquels ils travaillent. Un capital-confiance conforté Le Syndicat 10, qui est monté en première ligne ces derniers mois et s est fortement mobilisé sur des sujets majeurs pour l avenir du secteur de l Assurance (ANI, LAB, DIA2, ), a acquis 5 ans après sa création, une véritable notoriété auprès de ses publics. Il est connu de 61% des courtiers (une hausse de 10 points sur l année passée) et de 72% des assureurs interrogés. Et son action est jugée utile par 87% des courtiers de proximité! 3

4 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs En conclusion La principale raison d être de la profession de courtier grossiste se situe dans l alternative et la complémentarité avec les organismes d Assurance. Les courtiers grossistes sont aujourd hui des acteurs incontournables dans le paysage assurantiel. Leur utilité est unanimement reconnue par les assureurs et les courtiers de proximité. Ainsi, plus de 8 assureurs sur 10 se déclarent satisfaits des services rendus, et 85% des courtiers, un résultat en hausse par rapport à Les courtiers grossistes sont par ailleurs considérés comme tout à fait légitimes pour les accompagner face aux enjeux de la profession. Les courtiers grossistes membres du Syndicat 10 sont attendus dans un rôle d animation et de réflexion sur les enjeux de la profession par 83% des courtiers. De leur côté, 92% des assureurs interrogés mettent en exergue leur force de proposition face aux évolutions du marché. *Méthodologie et échantillon de l enquête courtiers de proximité ont rempli un questionnaire en ligne (du 11 avril au 6 mai 2014) et 60 dirigeants et cadres d organismes d assurance, ont répondu à une enquête téléphonique (du 14 au 18 avril 2014). A propos du Syndicat 10 Fondé en 2009, le Syndicat 10 est l organisation représentative des Courtiers Grossistes Souscripteurs en Assurance. Ils fournissent des solutions d assurance à 5 millions de français, distribuées par un réseau de plus de professionnels, courtiers de proximité. Il rassemble aujourd hui 21 entreprises : Alptis Assurances, April Assurances, Assur Travel, Autofirst, Ava, CD Partenaires, Cegema, Ciprés Vie, Crystal Partenaires, ECA Assurances, Groupe Zéphir, LifeSide Patrimoine, Luxior, Marketing Distribution, Maxance, Nortia, Novelia, Orelis, SMAM Assurances, Solly Azar, Vivens. Pour en savoir plus : 4

5 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs 2 Le syndicat 10 faits et chiffres a - Les membres Fondé en 2009, le Syndicat 10 est l organisation représentative des Courtiers Grossistes Souscripteurs en Assurance. Il rassemble aujourd hui 21 entreprises : Alptis Assurances, April Assurances, Assur Travel, Autofirst, Ava, Cegema, Ciprés Vie, Crystal Partenaires, CD Partenaires, ECA Assurances, Groupe Zéphir, LifeSide Patrimoine, Luxior, Marketing Distribution, Maxance, Nortia, Novelia, Orelis, SMAM Assurances, Solly Azar, Vivens. Ils représentent tous les domaines d assurance : IARD (incendie, accidents et risques divers) Assurances de personnes Assurance du patrimoine Assurance du voyage à destination des particuliers et des entreprises b - La vocation Promouvoir et Valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance et défendre la Valeur Ajoutée de cette profession. Mettre en avant la valeur ajoutée des Courtiers Grossistes Souscripteurs en Assurance. Représenter la profession, défendre les intérêts des acteurs de ce secteur et être force de proposition auprès des instances professionnelles et des pouvoirs publics. Définir des règles éthiques et professionnelles tenant lieu de référence. c - La représentativité Les Courtiers Grossistes Souscripteurs en Assurance représentent un véritable poids économique, avec plus de 2 milliards d euros de primes collectées. On estime à 5 millions le nombre de français bénéficiant d un produit d assurance conçu par un courtier grossiste souscripteur. Les 10 premiers grossistes français représentent un Chiffre d Affaires de plus de 838 M (source Tribune de l Assurance - juin 2014). 5

6 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs Les membres du Syndicat 10 figurent quant à eux parmi les acteurs les plus dynamiques du marché et diffusent leurs offres (tant en IARD qu en assurances de personnes, à destination des particuliers et des entreprises) au travers de réseaux représentant plus de intermédiaires. Le Syndicat 10 est, depuis le 1 er janvier 2009, le 10 e syndicat de la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurance. Dans ce cadre, fidèle à sa vocation, il veille à être force de proposition et contribue à définir des règles professionnelles tenant lieu de référence, tel le «Code de conduite entre courtiers directs et courtiers grossistes», élaboré sous l égide de la CSCA, qui définit les conditions dans lesquelles les obligations d information et de conseil sont satisfaites par l un et l autre vis-à-vis du client final. Le président du Syndicat 10, Jean-Paul BABEY, est également vice-président de la CSCA, représentant le courtage catégoriel. Le Syndicat 10 est également membre fondateur de l APAC (Association Nationale pour la Promotion de l Assurance Collective). d - Les instances Le bureau du Syndicat 10 est composé comme suit : Président : Jean-Paul BABEY - ALPTIS ASSURANCES Vice-Présidents : Sylvie LANGLOIS - SOLLY AZAR et Patrick PETITJEAN - APRIL Secrétaire Général : Laurent OUAZANA - CIPRÉS VIE Trésorier : Vincent CORDIER - AVA 4 commissions ont été constituées : Commission Juridique : Philippe RENEVIER - APRIL ASSURANCES Commission Métier : Philippe BAUDINIÈRE - SMAM ASSURANCES Commission Communication : Laurence POUZET - GROUPE SOLLY AZAR Commission Admissions : Patrick BOUTHIER MAXANCE e - Les points communs des membres du Syndicat 10 1 Réaliser au minimum 75% de leur chiffre d affaires en ASSURANCE 2 Réaliser au minimum 75% de leur chiffre d affaires via un réseau d au moins 100 intermédiaires d assurance indépendants inscrits à l Orias 3 Avoir un chiffre d affaires au minimum d 1 million d euros (com. brutes) 4 Avoir une situation financière «nette» positive 5 Si ils réalisent un volume d affaires en direct supérieur à 25% du chiffre d affaires total, réaliser ce volume au sein d une structure juridique distincte 6 Être concepteur de leur(s) produit(s) d assurances 7 Être souscripteur, directement ou via une association, auprès de porteurs de risques 8 Maîtriser la gestion production et sinistres 9 Mettre en oeuvre les moyens permettant de veiller durablement aux équilibres techniques 10 Être multi-fournisseur (3 au minimum, tous produits confondus) 6

7 Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs Annexe Les résultats de l enquête 7

8 ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

9 INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10

10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 3

11 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : UN SPECTRE LARGE 21 membres Parmi les acteurs les plus dynamiques du marché Diffusent leurs offres : tant en IARD qu en assurances de personnes, en assurance du patrimoine ou du voyage à destination des particuliers et des entreprises + de intermédiaires Réseaux Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 4

12 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES OBJECTIFS VALORISER la place des courtiers grossistes dans la réglementation française et européenne FAIRE RECONNAÎTRE les spécificités et les contributions de ce métier par des actions coordonnées Assurer la représentation de la profession, DÉFENDRE SES INTÉRÊTS vis-à-vis des tiers FORMER UN GROUPE DE RÉFLEXION permettant d être force de proposition sur le marché DEVENIR UN ACTEUR REPRÉSENTATIF légitime auprès du secteur et du grand public Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 5

13 UN DISPOSITIF D ÉCOUTE ET DE REMONTÉE DES ATTENTES Auprès des COURTIERS et des ASSUREURS Vocation et objectifs de l enquête Mieux connaître la perception et les attentes des courtiers de proximité et des assureurs envers les courtiers grossistes Mesurer leur niveau de satisfaction et leurs attentes Identifier leurs problématiques et leurs enjeux face aux évolutions de la profession seuls les courtiers de proximité avaient été interrogés le périmètre de l étude a été étendu aux assureurs Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 6

14 RÉSULTATS DE L ÉTUDE Bernard Sananès Président de l institut CSA

15 MÉTHODOLOGIE DE L ENQUÊTE COURTIER ASSUREUR UNIVERS D ENQUÊTE Cabinets de courtage de proximité UNIVERS D ENQUÊTE 153 Dirigeants et cadres d organismes d assurance TAILLE DE L ÉCHANTILLON 975 Courtiers de proximité ont répondu au questionnaire TAILLE DE L ÉCHANTILLON 60 Assureurs ont répondu au questionnaire RECUEIL DES DONNÉES Enquête on-line RECUEIL DES DONNÉES Enquête par téléphone Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 8

16 DES CABINETS RÉPARTIS SUR TOUT LE TERRITOIRE ET TRÈS DIVERS EN TERMES D ANCIENNETÉ COURTIER Votre code postal : Depuis combien d'années votre cabinet existe-t-il? 10 ans 18% 17% 20% 2 ans ou - 13% (16% en 2013) 3 à 5 ans 19% 12% 31% 6 à 10 ans 19% 11 ans et + 48% Autres : 3% Monaco/DOM- TOM/etc. Non précisé 2% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 9

17 DES COURTIERS INDÉPENDANTS POUR LA PLUPART COURTIER Combien de personnes travaillent pour votre cabinet y compris vous-même? Appartenez-vous à un groupe ou êtes-vous courtier indépendant?? Non précisé Appartient à un groupe Courtier indépendant - De 6 salariés 86 % De 6 à 10 salariés 7 % 11 salariés et + 5 %? Non précisé 3% 5,2 salariés Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 10

18 LES COURTIERS GROSSISTES UNE OFFRE ALTERNATIVE ET COMPLÉMENTAIRE Quelle part les courtiers grossistes représentent-ils dans votre chiffre d affaires? Avec quel(s) courtier(s) grossiste(s) travaillez-vous? COURTIER - de 20% du chiffre d affaires de 20 à 80% + de 80% 9% 48% 37% 4,8 courtiers grossistes (4,2 en 2013) 91% des courtiers de proximité travaillent avec plusieurs courtiers grossistes Dont au moins 5 courtiers grossistes : 50 % Dont au moins 8 courtiers grossistes : 14 % (7% en 2013) Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 11

19 DES CABINETS LE PLUS SOUVENT GÉNÉRALISTES COURTIER Sur quels types de produits travaillez-vous? Assurances ,4 produits (7,0 en 2013) (59% en 2013) (58%) (41%) (2%) (26%) (20%) Autres produits cités (1 à 2% de citations) Assurance santé (Mutuelle, hospitalisation) Garantie des Risques Locatifs / Garantie des Loyers Impayés Assurance retraite / retraite complémentaire Assurance immobilier Prévoyance GFA Enquête de satisfaction pour le Syndicat

20 UN ECHANTILLON VARIÉ DES ORGANISMES D ASSURANCES ASSUREUR Au sein de votre société, vous travaillez plutôt pour la branche? 63% Assurance de personnes 43% IARD 8% Assurance vie Vous travaillez pour : Une compagnie d assurance Une mutuelle Une institution de prévoyance Ne souhaite pas répondre 13% 8% 5% 80% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 13

21 DES ASSUREURS QUI DIVERSIFIENT AUSSI LEURS PARTENAIRES COURTIERS GROSSISTES ASSUREUR Avec quel(s) courtier(s) grossiste(s) travaillez-vous au sein de votre branche d activité? 88% des assureurs travaillent avec plusieurs partenaires 4,7 partenaires Dont au moins 5 courtiers grossistes : 58 % Dont au moins 8 courtiers grossistes : 12 % Depuis combien de temps travaillez-vous avec des courtiers grossistes? 2 ans ou moins 3 à 5 ans 6 à 10 ans 11 ans et plus 3% 23% 33% 40% Enquête de satisfaction pour le Syndicat

22 MISSION DES COURTIERS GROSSISTES

23 PRINCIPALES MISSIONS DES COURTIERS GROSSISTES SELON LES CABINETS Quelle est selon vous la mission principale des courtiers grossistes en assurance? COURTIER ASSUREUR 34% Obtenir DES TARIFS COMPÉTITIFS Concevoir des PRODUITS INNOVANTS 22% 17% Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Apporter un volume de CHIFFRE D AFFAIRES aux organismes 17% 17% ACCÈS à des organismes d'assurances auxquels vous n'auriez pas accès Permettre D ACCÉDER À UN RÉSEAU de distribution 17% 5% Faire bénéficier les clients de la qualité de gestion des courtiers grossistes Vous développer sur des MARCHÉS DE NICHE 13% 4% Lobbying en faveur de votre profession auprès des instances gouvernementales Aider les courtiers de proximité au RESPECT DE LA RÉGLEMENTATION 10% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 16

24 ATTENTES À L ÉGARD DES COURTIERS GROSSISTES COURTIER Selon vous les missions suivantes font elles ou devraient-elles faire partie du rôle des courtiers grossistes en assurance? ST oui ST oui 95% Obtenir des tarifs compétitifs auprès des organismes d'assurances Apporter des outils de vente en ligne sur Internet 82% 93% Concevoir des produits innovants Mener des actions de lobbying en faveur de votre profession auprès des instances gouvernementales 81% 92% 86% 85% Permettre d'accéder à des organismes d'assurances auxquels vous n'auriez pas accès en direct Faire bénéficier les clients de la qualité de gestion des courtiers grossistes Former/informer sur les produits et services Former/informer sur les évolutions réglementaires en matière d'assurance Aider à gérer les réclamations ou litiges avec les clients 79% 79% 84% Fournir des outils de gestion Aider à remplir les obligations d'information et de conseil 78% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 17

25 ATTENTES À L ÉGARD DES COURTIERS GROSSISTES ASSUREUR Selon vous les missions suivantes font elles ou devraient-elles faire partie du rôle des courtiers grossistes en assurance? ST oui 97% Animer les réseaux et assurer la promotion des offres ST oui Concevoir des offres compétitives 83% 95% Permettre d'accéder à un réseau de distribution sélectionné Vous apporter des solutions complémentaires à vos propres offres 80% 95% 93% Concevoir des produits innovants Apporter un volume de chiffre d'affaires aux organismes d'assurances Assurer la gestion des contrats par délégation des compagnies 75% 90% Vous développer sur des marchés de niche Vous permettre de mutualiser les risques techniques 73% 85% Aider les courtiers de proximité au respect de la réglementation Contribuer au pilotage technique des contrats cadres 70% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 18

26 VALEUR AJOUTÉE DES COURTIERS GROSSISTES

27 UN MAILLON INDISPENSABLE DANS LA CHAÎNE DE DISTRIBUTION DES CONTRATS D ASSURANCE D une façon générale, considérez-vous que, dans votre pratique professionnelle, les services des courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez sont 94% 98% COURTIER ASSUREUR 79% estiment que les courtiers grossistes sont un MAILLON INDISPENSABLE de la chaîne de distribution des contrats d assurance 77% estiment que les courtiers grossistes FACILITENT LA MISE EN RELATION avec les organismes d assurance Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 20

28 APPORTS DE LA PROFESSION DE COURTIERS GROSSISTES Dans quelle mesure, êtes-vous d accord ou pas avec les affirmations suivantes? COURTIER ASSUREUR ST Accord 81% Ils ont une VALEUR AJOUTÉE dans la chaîne de distribution des contrats d assurance ST Accord 93% 88% Ils sont COMPLÉMENTAIRES des organismes d assurance 92% 90% Ils permettent de maintenir une OFFRE ALTERNATIVE à l offre des organismes d assurance 7% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 21

29 DES CABINETS SATISFAITS DES SERVICES DES COURTIERS GROSSISTES Aujourd hui, êtes-vous globalement satisfait des services que vous rendent les courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez? COURTIER (81% en 2013) ASSUREUR 85% 83% OUI OUI Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 22

30 DES CABINETS SATISFAITS DES SERVICES DES COURTIERS GROSSISTES COURTIER Et plus précisément, trouvez-vous que les courtiers grossistes avec lesquels vous travaillez remplissent bien les missions suivantes? Obtenir des TARIFS COMPÉTITIFS auprès des organismes d assurances Vous apporter des outils de VENTE EN LIGNE SUR INTERNET Satisfaits 74% 72% Concevoir des PRODUITS INNOVANTS 72% Vous permettre D ACCÉDER À DES ORGANISMES D ASSURANCES auxquels vous n auriez pas accès en direct 71% Faire bénéficier vos clients de la QUALITÉ DE GESTION des courtiers grossistes 69% (67%) (65%) Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 23

31 UN CAPITAL CONFIANCE ÉVIDENT DE LA PART DES ASSUREURS ET DES COURTIERS Face aux enjeux de la profession de courtier, les courtiers grossistes sont-ils, selon vous, bien placés pour vous accompagner? COURTIER ASSUREUR 80% estiment que les courtiers grossistes sont BIEN PLACÉS POUR LES ACCOMPAGNER 95% estiment que les courtiers grossistes sont BIEN PLACÉS POUR LES ACCOMPAGNER Envisagez-vous de développer votre activité avec les courtiers grossistes avant la fin de l année 2015? ST Oui 85 % 53% ASSUREUR 32% 15% Oui certainement Oui probablement ST non Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 24

32 CONNAISSANCE ET PERCEPTION DU RÔLE DU SYNDICAT 10

33 UNE PROFESSION PEU FÉDÉRÉE MAIS ATTENTIVE COURTIER Etes-vous adhérent à un syndicat de courtiers? Seriez-vous intéressé à le devenir? Quelles seraient vos attentes si vous adhériez à un syndicat de courtiers? (question ouverte)? NON PRÉCISÉ ADHÉRENT NON ADHÉRENT 23% souhaitent adhérer Leurs attentes Représentation et promotion de la profession Assistance et conseil De l information Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 26

34 SYNDICAT 10 : UNE NOTORIÉTÉ EN HAUSSE AUPRÈS DES COURTIERS ET BIEN INSTALLÉE CHEZ LES ASSUREURS Avant cette enquête, aviez-vous entendu parler du Syndicat 10? Les courtiers grossistes du Syndicat 10 se sont fortement mobilisés ces derniers mois sur des sujets majeurs pour l avenir du secteur de l Assurance (ANI, LAB, DIA2, ). Considérezvous que leur action a été? ASSUREUR 82% OUI 26% 30% NON 82% COURTIER % OUI 87% 31% Indispensable Très utile Plutôt utile Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 27

35 UN SYNDICAT PERÇU COMME LÉGITIME ET EFFICACE Le Syndicat 10 est un syndicat professionnel regroupant des courtiers grossistes souscripteurs en assurance. Selon vous, un syndicat comme le Syndicat 10 peut-il être efficace COURTIER ASSUREUR ST Accord 83% 80%...pour FORMER UN GROUPE DE RÉFLEXION sur le secteur professionnel de l'assurance...pour REPRÉSENTER ET DÉFENDRE les intérêts du courtage de proximité vis-à-vis des tiers ST Accord 87% 77% 79%...pour FAIRE RECONNAÎTRE les spécificités et les valeurs du métier de courtier 82% 79%...pour représenter et défendre les intérêts du courtage de proximité vis-à-vis des instances européennes pour être force de proposition face aux évolutions du marché 92% 75%...pour vous accompagner dans les évolutions de votre métier pour être porteur de valeurs éthiques et professionnelles au sein de ses membres 82% Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 28

36 CONCLUSION

37 POUR CONCLURE Des attentes à l égard de la profession qui couvrent un CHAMP TRÈS LARGE Des représentations du métier de courtier grossiste qui se cristallisent autour de certaines missions emblématiques COURTIER ASSUREUR Obtenir des TARIFS COMPÉTITIFS auprès des organismes d assurances Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Concevoir des PRODUITS INNOVANTS Apporter un volume de CHIFFRE D AFFAIRES aux organismes Permettre L ACCÈS À DES ORGANISMES D ASSURANCE auxquels ils n auraient pas accès en direct Permettre D ACCÉDER À UN RÉSEAU de distribution Vous développer sur des MARCHÉS DE NICHE Aider les courtiers de proximité au RESPECT DE LA RÉGLEMENTATION Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 30

38 POUR CONCLURE Les courtiers grossistes apportent des solutions que les compagnies n apportent pas aux courtiers de proximité Ils conçoivent des offres complémentaires à celles des assureurs Les courtiers grossistes ont une compétence technique supérieure à celle des courtiers de proximité Les courtiers grossistes sont réactifs, ils font évoluer rapidement les offres, les produits Les courtiers grossistes sont en avance sur les marchés La force des courtiers grossistes, c'est de mettre à disposition des petits courtiers des extranets qui leur permettent de faire des tarifications et donc de sortir un contrat depuis leur bureau Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 31

39 POUR CONCLURE Le syndicat 10 peut valoriser notre profession Le Syndicat 10 doit apporter de l information sur les obligations des courtiers (devoir de conseil, contrôle ACP ) Le Syndicat 10 doit représenter la profession face aux pouvoirs publics Le syndicat 10 peut communiquer sur l utilité des courtiers auprès du Grand Public Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 32

40 TABLE RONDE : SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 33

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A.

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A. LE SAVIEZ-VOUS Etre adhérent du Sycaest, c est bien entendu bénéficier de nombreux services et prestations. Mais c est aussi participer au financement de la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain Le Courtage d assurances aujourd hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME

MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME Mercredi 19 MARS 2014 Paris MARCHÉ DES TNS ET DES TPE, PME Un an après l ANI, comment se positionner efficacement sur ces marchés 4 e édition État des lieux d une population hétérogène en constante évolution

Plus en détail

FAQ _ Intermédiaires d assurance

FAQ _ Intermédiaires d assurance FAQ _ Intermédiaires d assurance Contact : contact.intermediaires@acpr.banque-france.fr Sommaire 1. DÉFINITIONS... 2 1.1. Intermédiation en assurance... 2 1.1.1. Comment peut-on définir l activité d intermédiation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros)

QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) QUESTIONNAIRE D'ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE (Renseignements servant de base à l'établi ssement d'un éventuel contrat en euros) Attention : conformément aux dispositions de l article

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT (ACTIVITE D INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE AGENT, COURTIER, SOUS-COURTIER) o Une copie de l arrêté

Plus en détail

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

L accès aux soins dans les trois fonctions publiques. Février 2014

L accès aux soins dans les trois fonctions publiques. Février 2014 L accès aux soins dans les trois fonctions publiques Février 2014 1 AGENTS DE L ETAT, HOSPITALIERS ET TERRITORIAUX : UN ACCÈS AU SYSTÈME DE SANTÉ QUI DONNE DES SIGNES DE FRAGILITÉ. 2 Méthodologie : étude

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014

Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014 Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014 SOMMAIRE : 1) Portrait robot des courtiers d assurances page 2 2) Classement des courtiers d assurances 2012 2013 page 7 3) Prospective : forte

Plus en détail

Rejoignez nous. Partners. Partenaire du réseau

Rejoignez nous. Partners. Partenaire du réseau Rejoignez nous QUI SOMMES-NOUS? RÉSEAU 360 COURTAGE Spécialisés dans le courtage en assurance de biens et de personnes, nous sommes au coeur d'un métier complexe qui demande une écoute et une réactivité

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations)

Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) D I R I G E A N T S D A S S O C I A T I O N P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants d Associations) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas

Plus en détail

Le baromètre évolue et s enrichit. Désormais l étude de la situation économique d un secteur de l activité à Paris est présentée.

Le baromètre évolue et s enrichit. Désormais l étude de la situation économique d un secteur de l activité à Paris est présentée. Le zoom sectoriel de mars 2003: Le courtage d assurances : un secteur innovant qui résiste aux aléas de la conjoncture économique Le baromètre évolue et s enrichit. Désormais l étude de la situation économique

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009 Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS Union des Syndicats de l Immobilier Conférence de Presse du 4 février 2009 Service de Presse d UNIS Agence côtéjardat Tel : 01 41 05 94

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

Magasins Filière BIO Assurément Durable

Magasins Filière BIO Assurément Durable Magasins Filière BIO Assurément Durable 1 Madame, Monsieur, Voil{ maintenant plus de 15 ans qu un certain nombre d entre vous, ont osé développer leurs activités dans le domaine des produits naturels,

Plus en détail

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement Direction des Partenariats Les solutions sur mesure de votre développement La DIRECTION des Partenariats de Generali une organisation dédiée pour accompagner vos projets Forte de son expérience en solutions

Plus en détail

Santé des TPE face à la crise

Santé des TPE face à la crise Santé des TPE face à la crise Etude quantitative RAPPORT - Juin 2012 Version n 1 De: Nadia Auzanneau et Stéphanie Chardron A : Sylvie du Cray-Patouillet et Delphine Eriau OpinionWay, 15 place de la République,

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens Nouvel opérateur de la gestion du Tiers Payant Complémentaire, Mut Santé a souhaité

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

Garantie des Propriétaires non Occupants

Garantie des Propriétaires non Occupants [ Habitation ] Particulier 2007 Votre demande d adhésion Propriétaires non Occupants Pour assurer [ la pérennité ] de votre investissement Des garanties très complètes à un prix attractif pour assurer

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Pourquoi une assurance Protection juridique? LES QUESTIONS LES PLUS SOUVENT POSÉES 1. Que faire lorsque votre véhicule est déclaré en perte totale à

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010

Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur. Décembre 2010 Maîtriser vos risques et choisir votre partenaire assureur Décembre 2010 1 Une démarche personnelle Quelles sont les assurances adaptées à mon entreprise? Comment choisir mon partenaire assureur pour répondre

Plus en détail

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social Dossier de presse Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social c o n f é r e n c e d e p r e s s e d u m a r d i 7 j u i l l e t 2015 pershing hall 49 rue pierre

Plus en détail

Publié le 3 et 4 avril 2014

Publié le 3 et 4 avril 2014 Publié le 3 et 4 avril 2014 Enquête nationale «Comment accompagner le choix des Français dans les Magasins Spécialisés?» Votre contact : Irina Tshelnakova Directrice Conseil : it@institut-viavoice.com

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

Respecter le Passé, gérer le Présent et préparer l'avenir.

Respecter le Passé, gérer le Présent et préparer l'avenir. MASSALIA FINANCE MASSALIA FINANCE Fondé en 2000, Massalia Finance, Cabinet Indépendant en Gestion de Patrimoine met à votre disposition ses compétences en : Conseil patrimonial, Conseil en placements financiers,

Plus en détail

Acogepi. de la famille, fiscalité. assurance vie, particulier et entreprise. Données chiffrées si disponible Condition d admission des membres

Acogepi. de la famille, fiscalité. assurance vie, particulier et entreprise. Données chiffrées si disponible Condition d admission des membres Acogepi Date de création 1981 Forme juridique du groupement Association loi 1901 à but non lucratif. Chaque cabinet est indépendant. Nombre de cabinets adhérents à fin juin 12 2012 Rémunération de la structure

Plus en détail

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE SOMMAIRE A PROPOS DE NOVELIA Novélia, 8 ème courtier grossiste français PROJET D ENTREPRISE ET AMBITIONS POSITIONNEMENT DE SOLIDES GARANTIES QUELQUES DATES REPERES

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Garanties 2007 ADP Senior 2

Garanties 2007 ADP Senior 2 [ L Assurance de prêt ] Particulier Garanties 2007 ADP [ des solutions ] pour les 60 ans et plus Une garantie décès/invalidité performante (adhésion possible de 60 à 80 ans) pour garantir les emprunts

Plus en détail

Les aspects juridiques liés à la mise en place de «mutuelles communales»

Les aspects juridiques liés à la mise en place de «mutuelles communales» Juillet 2015 Les aspects juridiques liés à la mise en place de «mutuelles communales» La présente note a pour objet de faire le point sur le cadre juridique applicable à la création de «mutuelles communales»

Plus en détail

Baromètre FNIM 2014-11- 03 Les Français et leur complémentaire santé

Baromètre FNIM 2014-11- 03 Les Français et leur complémentaire santé Baromètre FNIM 2014-11- 03 Les Français et leur complémentaire santé En 2013, la FNIM prenait l initiative de réaliser une enquête sur les attentes des Français en santé, et sur sa prise en charge. Cette

Plus en détail

Habitations Pied-à-terre

Habitations Pied-à-terre [ Habitation ] Particulier 2007 Votre demande d adhésion Habitations Pour votre [ pied-à-terre ] ou celui de vos enfants Un contrat fonctionnel parfaitement adapté à vos résidences sans mobilier de valeur

Plus en détail

FABRE COURTAGE ASSURANCES. Créateurs en solutions d assurances

FABRE COURTAGE ASSURANCES. Créateurs en solutions d assurances FABRE COURTAGE ASSURANCES Créateurs en solutions d assurances S O M M A I R E PRESENTATION DU GROUPE FCA Quelques chiffres P2 Structures P2 Nos Atouts et Nos Valeurs P3 Notre Engagement P3 L équipe FCA

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

l activité CoMMerCiale et le développement les fonctions de SupporT au développement le pilotage des risques et de la rentabilité les CHiffreS CléS

l activité CoMMerCiale et le développement les fonctions de SupporT au développement le pilotage des risques et de la rentabilité les CHiffreS CléS R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 04 l activité CoMMerCiale et le développement 06 les fonctions de SupporT au développement 07 le pilotage des risques et de la rentabilité SOMMAIRE 10 les CHiffreS CléS

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

L observatoire de la dématérialisation

L observatoire de la dématérialisation L observatoire de la dématérialisation Les Français, les Anglais et les Espagnols face à la numérisation des supports Vague 2 Etude en souscription Mai 2011 Contexte OpinionWay a lancé en 2010 le premier

Plus en détail

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi NOVEMBRE 2007 BTS Assurance Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS UTILISATEURS diplôme qualification

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

«Je vais chez le dentiste»

«Je vais chez le dentiste» Rapport d étude du livret : «Je vais chez le dentiste» Service Marketing Communication SOMMAIRE I - Objectifs et méthodologie de l étude II - Résultats détaillés de l étude III - Synthèse Service Marketing

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Cafpi, leader historique en matière de courtage en crédit immobilier, Meilleurtaux.com dont le développement s est appuyé

Plus en détail

En 2013, 605 organismes pratiquent

En 2013, 605 organismes pratiquent j u i n Le marché de l assurance complémentaire santé : des excédents dégagés en 2013 En 2013, 33 milliards d euros de cotisations ont été collectés sur le marché de l assurance complémentaire santé en

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Modèles Standing. Votre demande d adhésion. Une solution d assurance haut de gamme pour votre véhicule à usage professionnel ou familial

Modèles Standing. Votre demande d adhésion. Une solution d assurance haut de gamme pour votre véhicule à usage professionnel ou familial [ Auto ] Particulier 2008 Votre demande d adhésion Pour des [ véhicules de qualité ] d une valeur d achat comprise entre 30 et 120 000 Une solution d assurance haut de gamme pour votre véhicule à usage

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle

Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle Questionnaire proposition d assurance Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle Code de l intermédiaire : Code ORIAS : Affaire nouvelle Avenant n

Plus en détail

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010 Juillet 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client The power of simplicity «Ce qui est simple est fort» Baromètre banque / client 2010 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE Olifan Group innove dans le domaine du conseil en stratégie patrimoniale et en investissements avec un mode de gouvernance unique en Europe. Olifan Group, première société paneuropéenne

Plus en détail

conseils en assurances, crédit, gestion patrimoniale

conseils en assurances, crédit, gestion patrimoniale L INDEPENDANCE D UN GROUPE conseils en assurances, crédit, gestion patrimoniale LE GROUPE EUROPEA «La qualité s apprécie dans la durée» Cabinet de Courtage en Assurances, Crédits et Gestion de Patrimoine

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE Le proposant 1. Nom de l assuré : 2. Nom(s) dirigeant(s) : Adresse email : 3. Adresse : Code Orias : SIRET : Code postal : Ville : Tel : 4. Date de création : 5. La société a-t-elle changé de nom ou de

Plus en détail

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE

SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE SURVEILLANCE HUMAINE SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE - TÉLÉSURVEILLANCE TRANSPORTS DE FONDS ET DE VALEURS SÛRETÉ AÉROPORTUAIRE ENQUÊTES PRIVÉES PROTECTION DE PERSONNES CONSEIL EN SÉCURITÉ - FORMATION 8 MILLIARDS

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

L assurance d un partenaire expert

L assurance d un partenaire expert L assurance d un partenaire expert EDITO Les missions et raisons d'être de notre entreprise : l assurance du risque prévoyance individuel ou collectif et tous les risques liés aux personnes. La démarche

Plus en détail

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective L ASSURANCE EN LIGNE Etat des lieux et prospective www.audirep.fr Restitution des résultats d une étude menée par Internet sur un échantillon de 908 ménages représentatifs de la population française AUDIREP

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Anne FRONTEAU-LOONES Marie-Odile SIMON Septembre 2002 Département

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE Le proposant 1. Nom de l assuré : 2. Adresse : Code postal : Ville : 3. Date de création : 4. La société a-t-elle changé de nom ou de région au cours des 6 dernières années? Oui Non Si oui, merci de préciser

Plus en détail

Habitations Standing. Votre demande d adhésion

Habitations Standing. Votre demande d adhésion [ Habitation ] Particulier 2007 Votre demande d adhésion Habitations Des [ garanties haut de gamme ] pour des résidences avec [ du mobilier et des objets de valeur ] de 30 à 90 000 Un contrat de qualité

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement (98/5/CE)

Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement (98/5/CE) Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Questionnaire sur l assurance responsabilité professionnelle des avocats demandant leur inscription en vertu de la directive Etablissement

Plus en détail

Il est gérant assureur, depuis 17 ans ; Prof libérale et courtier Délégué pour le CDIA (Centre de Documentation et d Information de l Assurance).

Il est gérant assureur, depuis 17 ans ; Prof libérale et courtier Délégué pour le CDIA (Centre de Documentation et d Information de l Assurance). Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges "à usage uniquement interne" Semaine N 24 / Rapport de visite N 145 / Date d émission : 01/02/2012 Objet : Club des repreneurs Emetteur : Francine

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail