Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay"

Transcription

1 Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET Tel April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

2 Sommaire 1. Le courtage en assurance, une profession attractive malgré un accès plus difficile. 2. Des courtiers en assurance confiants dans l avenir de leur profession, alors qu ils sont face à des enjeux forts. 3. Les courtiers déploient de nouvelles stratégies sur un marché chahuté. 4. Les courtiers et les clients partagent les mêmes attentes. 5. Une profession qui gagne à être connue du grand public. Annexes Portrait du courtage de proximité 2012 Profil des 1034 français interviewés April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

3 Objectifs 1. April Courtage organise le Baromètre des courtiers de proximité avec comme objectifs: Alimenter la cartographie et le profil de la profession réalisés en 2011 Mesurer le moral et la perception de la profession sur son image et les défis qui l attendent 2. Pourladeuxièmeéditiondubaromètre,Aprilasouhaité: Réaliserunfocussurlescréateursdecabinetsdemoinsde3ans Améliorer le dispositif et l enrichir en intégrant la vision du grand public April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

4 Méthodologie Les deux études(courtiers et Grand Public) ont été réalisées par Lebaromètredescourtiers: Enquête Courtiers 1. Mode de recueil: interrogation en ligne par système CAWI 2. Taille de l échantillon: 434 répondants (contre 335 en 2011) 3. Source: fichier de courtiers fourni par April 4. Datesdeterrain:du15maiau1juin2012 L enquête«grandpublic»: Enquête Grand Public 1. Mode de recueil: interrogation en ligne par système CAWI 2. Taille de l échantillon: 1034 répondants - représentatifsdelapopulationfrançaiseâgéede18ansetplus - selon les critères de sexe, d âge, de catégorie socioprofessionnelle, après stratification par région de résidence et catégorie de commune 1. Source: Panel OpinionWay 2. Datesdeterrain:du6au7 juin2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET Tel April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

5 Une profession attractive, 1.malgré un accès difficile

6 Profil des courtiers et des créateurs des créateurs légèrement plus jeunes et plus scolarisés Sexe Niveau d études Homme Femme TOTAL BAC +2 OU MOINS Inférieur à Bac + 2 Bac + 2 Âge TOTAL SUPERIEURA BAC ans Bac ans ans 55 ans et plus Bac + 4 Bac + 5 et plus Refus Refus Créateurs (moins de 3 ans) : base= 107 Ensemble des courtiers : base = 434 BJ8248 April Baromètre des courtiers de proximité

7 Parcours des créateurs Des créateurs souvent expérimentés et issus du sérail Quel a été votre parcours avant de devenir courtier? (Plusieurs réponses possibles) Vous étiez salarié(e) d une compagnie d assurance Vous étiez mandataire ou salarié(e) d un cabinet d assurance Vous avez fait des études en assurance Vous étiez agent général d assurance Vous étiez salarié(e) dans le secteur bancaire Vous venez d un tout autre domaine Base : 107 (créateurs de moins de 3 ans) April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

8 Principales motivations à la création le désir d indépendance (pour tous) et les perspectives de développement du secteur (surtout les créateurs) Lors de votre installation en tant que courtier Lorsque vous avez choisi de devenir courtier, à ce moment-là, vous étiez surtout motivé(e) par (2 réponses au maximum) Créateurs (moins de 3 ans) Cabinets > 3 ans Vous étiez en création pure 90% Le fait d être indépendant Vous avez acheté un portefeuille existant Vous avez repris le cabinet familial 8% 1% Les perspectives de développement du secteur d activité Un intérêt pour le marché de l assurance Cette motivation est significativement supérieure pour Les créateurs La rémunération du métier de courtier Vous vous êtes associé(e) à un autre courtier 1% Base : 107 (créateurs de moins de 3 ans) Les compagnies d assurance réduisant le nombre de nominations d agents généraux, vous avez choisi d être courtier Vous avez choisi ce métier par hasard Autres April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité Base : 107 créateurs Base : 327 (Hors créateurs) 8

9 Evolution récente de l activité Les créateurs ne s y trompent pas, la profession enregistre de belles performances Globalement, au cours des trois dernières années, votre chiffre d affaires a-t-il été...? Avez-vous recruté des collaborateurs durant ces 3 dernières années? En hausse >30 % 57% Plus de 100K de CA 41% Cabinet de plusde 3 ans Entre 10% et 30% Moins de 10% En hausse : 71% Stable En baisse 83%Cabinet de moins de 3 ans 83% Dominante clientèle professionnels Base ensemble : 434 courtiers Base ensemble : 431 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

10 Principaux leviers de la croissance passée travail du portefeuille et prospection accrue Quels sont les facteurs qui ont favorisé la hausse de votre chiffre d affaires? (plusieurs réponses possibles) Base : Hausse du chiffre d affaires au cours des 3 dernières années = 243 courtiers Le travail de votre portefeuille Une prospection accrue Le recrutement de nouveaux collaborateurs La diversification vers des cibles à plus forte valeur ajoutée Des investissements marketing et commerciaux plus importants La diversification de votre offre sur des marchés à plus forte valeur ajoutée La création d'un site internet Autres April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

11 Difficultés et menaces une installation de plus en plus dure, la volatilité des consommateurs, la montée en puissance de nouveaux concurrents et la réglementation européenne Pensez-vous qu il soit de plus en plus difficile de s installer en tant que courtier? Avez-vous le sentiment que l exercice de la profession est menacé par les éléments suivants? (plusieurs réponses possibles) Un comportement plus volatile des consommateurs La montée en puissance de la banque / assurance 83% Plus de 45 ans 73% Moins de 45 ans La montée en puissance d'internet La réglementation européenne La raréfaction de solutions assurantielles sur certains risques La banalisation des offres La difficulté pour des petites structures à accéder aux offres des fournisseurs (ouvertures de codes) L'arrivée de nouveaux distributeurs d'assurance La montée en puissance des MSI et mutuelles 75% Dominante activité : Assurance vie 72% Dominante clientèle : Entreprises 66% Dominante activité : IARD 58% Cabinet de moins de 3 ans 55%Moins de 100K de CA 49% Cabinet de plus de 10 ans Base : 434 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité Autres 11

12 Des courtiers confiants dans l avenir de leur 2.profession, alors qu ils sont face à des enjeux forts

13 Impact de la crise sur la profession Une interprétation mitigée mais un consensus sur la bonne santé du secteur Selon vous, la conjoncture économique actuelle a-t-elle sur la profession de courtier en assurance un impact. Très positif Plutôt positif Plutôt négatif Très négatif Aucun impact Impact positif : 31% Impact négatif : 52% 57% cabinet > 10 ans 55% > 45 ans 53% CA >100K Diriez-vous que la profession de courtier se porte aujourd hui Base : 434 courtiers Se porte bien : 75% Se porte mal : 25% Très bien Plutôt bien Plutôt mal Très mal April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

14 Confiance en l avenir Des courtiers confiants en leur propre activité comme en leur profession (surtout chez les créateurs) A votre avis, dans les 3 années à venir le marché du courtage en assurance va-t-il connaître Pour l année à venir, pensez-vous que votre chiffre d affaire va plutôt? Croître Augmenter Rester stable Rester stable 78% Cabinets de moins de 3 ans 62% < 45 ans 62% Dominante clientèle : Pro 58% < 100K Décroître Baisser Base : 434 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

15 Principaux enjeux pour la profession fidéliser ses clients, trouver des offres souples et innovantes et recruter de nouveaux clients Indiquer les trois enjeux qui vous semblent les plus importants pour l avenir de la profession de courtier en assurance (3 réponses au maximum) Fidéliser ses clients Trouver des offres suffisamment souples et innovantes pour répondre aux demandes spécifiques de vos clients Trouver de nouveaux clients Se spécialiser sur des risques qui demandent expertise et technicité S'adapter aux évolutions réglementaires Facturer les honoraires liés au conseil Communiquer auprès du grand public sur le métier de courtier et sa valeur ajoutée Faire face à la distribution et l'achat de produits via internet Se regrouper avec d'autres cabinets pour atteindre une taille critique Base : 434 April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

16 Les courtiers déploient de nouvelles stratégies sur un 3.marché chahuté

17 Stratégie de croissance pour l avenir fidélisation, prospection commerciale et présence sur internet Quels leviers de croissance envisagez-vous d activer d ici 3 ans? (plusieurs réponses possibles) Travailler plus intensément votre portefeuille de clientèle Intensifier votre prospection commerciale Développer votre force commerciale 90%Cabinets de moins de 3 ans 70%Cabinets de moins de 3 ans Vous développer sur internet Travailler plus en proximité avec un fournisseur choisi Acheter de nouveaux portefeuilles Vous associer avec d'autres acteurs (autres courtiers, experts comptables, CGPI) 44%Cabinets de plusde 3 ans Base : 434 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

18 Principaux outils de fidélisation suivi du client et multi-équipements Parmi les actions commerciales suivantes, lesquelles avez-vous menées sur votre portefeuille de clients au cours des 12 derniers mois? (plusieurs réponses possibles) Un bilan annuel avec vos clients sur leurs besoins 83% Dominante activité : Assurance vie Des propositions régulières d'offres complémentaires Des informations régulières sur les nouveautés 72% Dominante activité : Assurance vie Des appels systématiques avant l'échéance 45%Cabinet de moins de 3 ans Autres Etre disponible et proche Conférence / réunion thématique Opération de parrainage Appel le jour de leur anniversaire Contacts réguliers Base : 434 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

19 Présence sur internet 1 ère source d information pour le grand public, l internet est investi par les (jeunes) courtiers Qui consultez-vous avant de souscrire un contrat d assurance? Je consulte (plusieurs réponses possibles) Internet Enquête Grand Public Mon agent général Ma mutuelle 55% Cadres, professions intellectuelles sup 55% Employés 53% ans 37% Artisans, commerçants, chefs d entreprises Base : 1023 Français Mon courtier en assurance Mon agence bancaire Mon conseiller en gestion de patrimoine Autre Votre activité est-elle présente sur internet (plusieurs réponses possibles) Enquête Courtiers Base : 434 courtiers Via un site internet Sur les réseaux sociaux Via un blog 36% ans 63% ans 58%Plus de 100K de CA April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

20 Opportunités de développement marchés de l assurance de personnes et dommages; auprès des professionnels et entreprises D après vous, les opportunités de développement du marché du courtage en assurance concernent-elles Ces opportunités de développement portent-elles sur (plusieurs réponses possibles) Autant le marché de l'iardque le marché de l'assurance de personnes Les professionnels (TNS) Plutôt le marché de l'assurance de personnes Les entreprises Plutôt le marché de l'iard Les particuliers Autres Base : 432 courtiers April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

21 Les courtiers et leurs clients partagent 4.les mêmes attentes

22 Principaux critères de choix Les courtiers font échos aux attentes du Grand Public dans leur choix de fournisseurs Enquête Grand Public Concernant vos contrats d assurance, quels sont vos principaux critères de choix? Enquête Courtiers Et concernant vos fournisseurs, quels sont vos principaux critères de choix? Base : 1027 Français Base : 434 courtiers Le prix La qualité de gestion Avoir des garanties adaptées à mes besoins Avoir un interlocuteur professionnel, compétent et disponible La rapidité des délais de remboursement Etre couvert(e) par une marque connue et solide financièrement Avoir un assureur proche de mon domicile ou de mon travail La proximité de mon interlocuteur Les recommandations de mon entourage La possibilité de souscrire mes contrats sur Internet Le rapport qualité / prix Le commissionnement La disponibilité de vos interlocuteurs La qualité des extranets Le niveau d'expertise de vos interlocuteurs Une offre diversifiée L'accompagnement commercial April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

23 Rôle du courtier Les Français qui connaissent le métier savent qu il consiste à accompagner dans al recherche du meilleur rapport qualité/prix Enquête Grand public Selon vous, quels sont les principaux intérêts pour un client de passer par un courtier en assurance? (plusieurs réponses possibles) Base : estiment bien connaitre les spécificités des courtiers = 283 Français Enquête Courtiers Quels sont, d après vous, les critères principaux qui poussent un client à passer par un courtier? (plusieurs réponses possibles) Base : 434 courtiers Il recherche les contrats les mieux adaptés aux besoins de ses clients 54% Au service des clients, le courtier est chargé de trouver la meilleure offre qualité prix auprès de ses partenaires 69% Il travaille avec plusieurs compagnies et donc propose plusieurs offres 51% La disponibilité du courtier (facilité de contact, horaires d'ouverture...) 56% Il recherche à la place de ses clients les tarifs les plus avantageux 49% Il a un interlocuteur unique qui peut tout gérer pour lui, surtout en cas de sinistre 48% C est un interlocuteur que l on peut rencontrer physiquement Il s occupe de tout, même en cas de sinistre Il trouve des solutions pour des risques spécifiques 34% 26% 25% Il veut trouver la meilleure offre du marché auprès d'un indépendant Il peut rencontrer son courtier, et échanger en face à face Il n'y connait rien en assurance et s'adresse à un professionnel pour comprendre ce qu'il achète Il veut s'assurer pour des risques spéciaux ou complexes 41% 35% 28% 24% Il prend le temps d expliquer et de conseiller ses clients 25% Par habitude, toute sa famille passe déjà par un courtier 5% Autres 2% April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité Autres 1%

24 Courtier en Assurance, une profession qui gagne 5.à être connue du grand public

25 Connaissance des acteurs de l assurance Les courtiers en assurance sont parmi les moins connus du Grand Public Enquête Grand Public Base : 1037 Français Q4 -Parmi les réseaux de commercialisation suivants, diriez-vous que vous connaissez très bien, plutôt bien, plutôt mal ou très mal leurs spécificités et avantages? Les mutuelles Bien 61% La commercialisationsur Internet (vente en ligne) 45% Les réseaux de banque 43% Les agents généraux 58% Artisans, commerçants Les courtiers en assurance 44% Artisans, commerçants 29% 28% Les conseils en gestion de patrimoine 17% Très bien Plutôt bien Plutôt mal Très mal April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

26 Image de la profession Les courtiers pensent avoir une bonne image alors que les français n ont pas de point de vue arrêté Enquête courtiers Pour vous, les Français ont-ils une image de la profession de courtier en assurance Base : 433 courtiers Bonne image : 62% Mauvaise image: 26% 34% Age < à 45 ans Très bonne Plutôt bonne Aucune image Plutôt mauvaise Très mauvaise Enquête Grand Public Parmi les réseaux de commercialisation suivants, diriez-vous que vous avez une très bonne image, une plutôt bonne image, ni une bonne ni une mauvaise image, une plutôt mauvaise ou une très mauvaise image d eux? Base : 1018 Français Bonne image : 14% 37% déjà clients courtiers 28% artisans, commerçants 21% cadres April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

27 Vecteurs de connaissance du courtier Pour les courtiers, le bouche à oreille est le principal vecteur. Internet n arrive que loin derrière bien que nombre de Français l utilisent pour se renseigner Enquête courtiers Concernant vos clients, par quels principaux canaux vous ont-ils connu? (plusieurs réponses possibles) Base : 434 courtiers Bouche à oreille/ recommandation Par de la prospection Via Internet En passant devant le cabinet Rappel - Enquête Grand Public : 42% des français consultant internet avant de souscrire à un contrat d assurance Enquête Grand Public Par une publicité Annuaire/PagesJaunes April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

28 Notoriété et recommandation La majorité des Français qui ont eu recours à un courtier sont prêts à recommander de le faire Enquête Grand Public Base : 1023 Français Avez-vous déjà souscrit un contrat d assurance en recourant aux services d un courtier en assurance? 45% Artisans, commerçants 27% Région parisienne 25% 65 ans et plus A l avenir, recommanderiez-vous à un proche de recourir aux services d un courtier en assurance? Personnes ayant déjà eu recours à un courtier Base : 187 Français NSP Oui 19% 42% 31% 8% Oui : 61% Non : 39% Non Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

29 Territoires de légitimité des courtiers le conseil et le service Enquête Grand Public Base : 1037 Français Quels réseaux de commercialisation vous semblent les plus légitimes concernant les domaines d assurance suivants : (2 acteurs possibles parmi : Courtiers en assurance / Mutuelles / Réseaux de banques / Agents généraux / Internet / Conseil en gestion de patrimoine) Courtiers en assurance Les assurances des entreprises et des professionnels indépendants 2 ème réseau derrière les agents généraux (35%) Les assurances qui couvrent les risques spécifiques 3 ème réseau Les assurances automobile, moto et habitation 3 ème réseau Les assurances des prêts immobiliers 2 ème derrière les banques (57%) Les assurances vie, retraite et placement 4 ème réseau La complémentaire santé (mutuelle) 3 ème réseau April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

30 6.En synthèse...

31 En synthèse le courtage en assurance: Une profession qui garde son optimismemalgré la crise économique et les difficultés rencontrées propres à son secteur. Une profession qui a pris conscience de l enjeu de fidéliser et travailler son portefeuille de clients. Une profession qui se met en mouvement sur internet. Une profession que nous devons faire connaître auprès du grand public, car elle est appréciée et ses services sont utilisés dès lors qu ils sont connus. April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

32 ANNEXES

33 Territoires de légitimité des acteurs de l assurance Base : Ensemble Q7 - Quel(s) réseau(x) de commercialisation vous semble(nt) le(s) plus légitime(s) concernant les domaines d assurances suivants? (deux réponses possibles) Acteur le + légitime pour la catégorie Acteur le - légitime pour la catégorie 57% du grand public considère que les réseaux de banque sont légitimes à proposer les assurances des prêts immobiliers. Base Mutuelles Réseaux de banque Agents généraux Courtiers en assurance Internet Conseils en gestion de patrimoine Les assurances des prêts immobiliers % 57% 12% 22% 6% 13% La complémentaire santé (mutuelle) % 6% 10% 9% 7% 1% Les assurances automobile, moto et habitation Les assurances des entreprises et des professionnels indépendants Les assurances vie, retraite et placement Les assurances qui couvrent les risques spécifiques % 15% 36% 26% 11% 2% % 20% 35% 34% 5% 9% % 44% 20% 18% 7% 14% % 13% 36% 30% 7% 5% BJ8248 April Omnibus Grand Public

34 Le portrait type du courtier en assurance: un homme, entre 45 et 54 ans (moyenne d âge 2011 = 48 ans). Le créateur est légèrement plus jeune (22% ont moins de 35 ans) et globalement plus diplômé. Homme Sexe Note de lecture : % des créateurs 74% Femme 26% Âge ans 22% Régions ans 32% ans 55 ans et plus 12% 33% Refus Base : 434 April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

35 Profil des cabinets de courtiers: 93% ont moins de 5 collaborateurs, 57% un CA de moins de 100k. Seul 21% ont un CA supérieur à 200k. Le nombre de courtiers déclarant un CA <100K en hausse (+9 points/ 2011), s explique par un poids important (89%) de créateurs dans cette tranche. Effectif du cabinet En moyenne : 2,5 personnes par cabinet 0 1 personnes Chiffre d affaires annuels moyen (déclaratif) Moins de 50 K <100K = 57% 2 5 personnes Plus de 5 personnes Ancienneté du cabinet Moinsde 3 ans Entre 3 et 10 ans «Créateurs» 75% > 3 ans Entre 51 et 100 K Entre 101 et 200 K Plus de 200 K Refus 2011 = 48% >100K = 41% Plus de 10 ans Base : 434 April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

36 Le portefeuille du courtier est principalement composé de particuliers, assurés en dommage. Et globalement, quelle est la part de votre activité en? Profil dominant au sein de la clientèle Profil dominant au sein des activités Base : 434 April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité

37 Profils des personnes interrogées: Un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus Enquête Grand Public Sexe Région Base : % 19% 23% 52% 48% 11% 24% Age De 18 à 24 ans Statut 60 ans et plus CSP + Inactifs De 25 à 34ans Ancien Profession indépendante 2% Ancien Cadre supérieur 7% Ancien Encadrement et Technicien 9% Ancien Employé 7% CSP - Ancien Ouvrier 1% De 35 à 49 ans Elève, étudiant 6% Personne sans activité pro., homme/femme au foyer 11% April/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité De 50 à 59 ans

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Janvier 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi NOVEMBRE 2007 BTS Assurance Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS UTILISATEURS diplôme qualification

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Enquête Solucom & OpinionWay. Les Français et leur banque : bouleversements en vue!

Enquête Solucom & OpinionWay. Les Français et leur banque : bouleversements en vue! Enquête Solucom & OpinionWay Les Français et leur banque : bouleversements en vue! Pourquoi une enquête Solucom OpinionWay? Soumises à la pression technologique, réglementaire et concurrentielle, les banques

Plus en détail

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Juin 2014 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels

Baromètre des usages numériques professionnels Baromètre des usages numériques professionnels 3 ème édition Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. & Charline Launay, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective L ASSURANCE EN LIGNE Etat des lieux et prospective www.audirep.fr Restitution des résultats d une étude menée par Internet sur un échantillon de 908 ménages représentatifs de la population française AUDIREP

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009 L utilisation d Internet par les femmes Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A- Les usages d Internet B- Les achats sur Internet Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les Français et le dépannage à domicile

Les Français et le dépannage à domicile Décembre 2013 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain n n Echantillon de 1009 personnes représentatif de la population nationale des 18 ans et plus Selon la méthode des quotas (sexe,

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain Le Courtage d assurances aujourd hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine

Note de présentation Intermédiaire et conseils de l assurance et du patrimoine Code Apporteur : Note de présentation et du patrimoine Nom de la personne physique ou morale exerçant l activité dont il est demandé la garantie ci-après dénommée l entreprise :..... Adresse de l établissement

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude Observatoire de la SwissLife Banque Privée Rapport d étude Le 27 mars 2014 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

L ouverture du marché des paris en ligne. Juin 2010

L ouverture du marché des paris en ligne. Juin 2010 L ouverture du marché des paris en ligne Juin 2010 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L échantillon

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE SOMMAIRE A PROPOS DE NOVELIA Novélia, 8 ème courtier grossiste français PROJET D ENTREPRISE ET AMBITIONS POSITIONNEMENT DE SOLIDES GARANTIES QUELQUES DATES REPERES

Plus en détail

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Sondage sur les français et leur pharmacie Février 2013 Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle doit impérativement

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Développer son activité Courtage grâce à la communauté AssurDeal

Développer son activité Courtage grâce à la communauté AssurDeal Développer son activité Courtage grâce à la communauté AssurDeal Offre de services AssurDeal aux Assureurs et Grossistes Octobre 2014 NetAdvise 2014 Objectifs de l offre AssurDeal L offre AssurDeal aux

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail